Comment se déplacer au Malawi

Photo of author

Se déplacer au Malawi est facile par rapport à de nombreux autres pays africains.

Il existe un bon réseau d’autocars qui relie toutes les principales agglomérations, les routes sont en bon état et les voitures sont généralement en bon état de marche. Le motola Le système de minibus est abordable, mais voyager de cette façon peut être frustrant car les minibus ne partiront pas tant qu’ils ne seront pas (de manière dangereuse) remplis au maximum de passagers. Les visiteurs du lac Malawi devraient envisager de voyager en ferry – l’antique MV Ilala – plutôt que de conduire. Bien que l’horaire soit au mieux lâche, c’est une façon romantique et pittoresque d’explorer le lac.

Dans la capitale de Lilongwe, vous dépendrez probablement des taxis car l’aménagement tentaculaire de la ville n’est pas propice à la marche. Blantyre est plus accessible à pied mais étouffé par la circulation, tandis que les avenues verdoyantes de Zomba sont un plaisir à explorer à pied.

Quiconque envisage de visiter un parc national devra soit louer un véhicule 4×4, soit embaucher un chauffeur. Les routes peuvent être accidentées dans des endroits reculés comme Nyika, et les pluies rendent les chemins de terre difficiles à parcourir.

Voici nos meilleurs conseils pour vous aider à vous repérer en toute sécurité au Malawi.

Plongez dans les meilleures expériences que le monde a à offrir grâce à notre newsletter par e-mail envoyée chaque semaine dans votre boîte de réception.
Un grand navire à passagers à l'arrêt dans une baie chargé par des bateaux plus petits
Le ferry MV Ilala traverse le lac Malawi selon un horaire légèrement incertain © wilpunt / Getty Images

Prenez le ferry sur le lac Malawi pour une expérience mémorable

Le MV Ilala laboure le lac Malawi depuis plus de 70 ans et offre une perspective unique sur ce magnifique plan d’eau. L’horaire tranquille prend le ferry sur le lac une fois par semaine dans chaque direction, de Monkey Bay au sud à Chilumba au nord. Ce n’est pas une expérience luxueuse, mais c’est une expérience profondément caractéristique, surtout si vous pouvez vous éclabousser dans une cabine. Des boissons, des collations et des repas sont disponibles à bord.

Le Malawi a un bon réseau d’autocars entre les régions

Le Malawi est sillonné par un réseau d’autocars fiable et compétitif. Cela peut être une façon sociable de voyager : vous pouvez discuter avec les autres passagers et avoir une vue panoramique sur la belle campagne qui défile. Les principaux concurrents sont Axa et SoSoSo : tous deux lisent des clips musicaux à volume élevé, alors prenez des bouchons d’oreille si vous souhaitez un peu de paix ou pour fermer les yeux.

A lire :  7 des meilleurs sentiers de randonnée au Costa Rica

Prendre un motola (minibus) est bon marché mais inconfortable

Plein à craquer motola les bus vous rapprochent certainement des habitants du Malawi, mais cela peut être une expérience plutôt austère – et dangereuse. Oui, c’est un mode de transport super bon marché, mais vous attendez souvent des heures que le bus se remplisse, et les conducteurs de chaussures transportent bien plus de passagers qu’il n’est sûr. De plus, il est souvent difficile de voir quoi que ce soit par les fenêtres à cause de la surpopulation.

Un véhicule à quatre roues motrices dans une prairie verdoyante
Si vous allez dans les parcs nationaux, vous aurez besoin d’un 4×4. Mieux encore, engagez également un chauffeur © YolandaVanNiekerk / Getty Images

Embaucher un chauffeur est souvent mieux que de conduire soi-même

À moins que vous ne soyez un conducteur confiant, vous trouverez probablement que la location d’une voiture au Malawi est une façon stressante de voyager. La location de voiture est relativement chère, donc si vous décidez de conduire vous-même, envisagez de partager votre voiture avec d’autres voyageurs pour réduire votre impact sur l’environnement et réduire les coûts.

Les autres conducteurs voyagent à grande vitesse et avec des manœuvres de dépassement cavalières, et malheureusement les accidents de la route sont fréquents ici. Il y a peu d’éclairage routier, ce qui rend la conduite de nuit particulièrement dangereuse. La limite de vitesse est de 80 km/h (50 mph), ou 50 km/h (30 mph) dans les villes, et la conduite est à gauche.

Si vous visitez l’un des parcs nationaux du Malawi pour observer la faune, vous conduirez beaucoup sur des chemins de terre. Pendant la saison sèche, ceux-ci peuvent devenir ornés et dérapages, donc un 4×4 est recommandé. Lorsqu’il pleut, le sol peut devenir collant et les petites voitures risquent de rester coincées.

Si vous souhaitez visiter des zones isolées et des parcs nationaux, vous pouvez réduire le stress de votre voyage en engageant un chauffeur expérimenté, qui peut également avoir des compétences de guide pour signaler la faune et donner des informations intéressantes. fond sur le pays.

A lire :  Commencez en Arizona pour un road trip dans les meilleures grandes villes et petites villes du sud-ouest

Les taxis sont faciles à trouver dans les villes

Les taxis sont omniprésents dans les villes et les tarifs sont généralement raisonnables. Vous voudrez peut-être établir un tarif avant de faire un tour, mais les tarifs gonflés ne sont pas un gros problème au Malawi.

De nombreux habitants se déplacent à vélo

Les longs trajets à vélo au Malawi sont réservés aux personnes en forme et bien équipées, et les voitures qui passent sont un danger sur les routes principales. Cela dit, la plupart des Malawiens voyagent à vélo plutôt qu’en voiture, et vous apprécierez probablement des rencontres amicales avec d’autres cyclistes. Procurez-vous de bonnes cartes, puis partez à l’aventure sur les routes secondaires. Les vélos peuvent être transportés interurbains sur le toit d’un autocar ou d’un minibus.

La plupart des lodges louent des vélos pour l’exploration locale, et faire du vélo avec un guide local peut être une façon amusante d’explorer les zones rurales.

Prendre un train au Malawi n’est pas recommandé

Le Malawi dispose d’un service ferroviaire limité qui opère entre Limbe et Blantyre, Balaka et Nayuchi via Liwonde, et Limbe et Makhanga. Les trains sont surpeuplés et en mauvais état, ce n’est donc pas un moyen recommandé de se déplacer.

Il y a deux compagnies aériennes avec des liaisons intérieures

Malawi Airlines voyage entre Lilongwe et Blantyre, tandis qu’Ulendo Airlink propose des charters privés depuis Lilongwe. Inutile de dire que l’avion est le moyen le moins respectueux du climat d’explorer le Malawi.

Le transport accessible existe à peine au Malawi

Le Malawi n’est pas un pays facile pour les voyageurs handicapés et aucune disposition spéciale n’est prévue pour les fauteuils roulants. La meilleure option, bien qu’elle ne soit pas bon marché, consiste à embaucher un chauffeur dédié avec une voiture pouvant accueillir un fauteuil roulant.

À lire également