Mois Molière 2022 : l’hilarant « Impromptu de Versailles » ouvre la 26e édition du festival versaillais

La 26e édition du Mois Molière a démarré mercredi soir à Versailles. Pendant 30 jours la ville présentera plus de 230 spectacles. “L’Impromptu de Versailles”, mis en scène par Anthony Magnier, a ouvert le bal dans la Grande Écurie du Roi.

Située en face du château de Versailles, la Grande Écurie a ouvert ses portes en fer forgé et feuilles d’or pour accueillir le premier spectacle du Mois Molière : L’Impromptu de Versailles, pièce peu connue du dramaturge français. Une bonne manière de rendre hommage à celui qui célèbre ses 400 ans cette année. Une dizaine de ses pièces sera jouée également au cours de ces trente jours de festival, dans différents lieux de la ville royale.

Dans une des cours de l’immense bâtisse en pierres jaunes, des gradins et une petite scène en bois ont été installés. Deux ou trois malles seulement occupent l’espace scénique. Il n’y a rien besoin de plus tant la magie des lieux fait le reste. Pendant que le public s’installe, quatre jeunes musiciens en tenues de soirée flamboyantes, s’assoient devant le plateau. Les doigts tremblants, armés de leurs instruments à cordes, ils entamment leur premier morceau. Loin des airs joués à Versailles au temps de Louis XIV, ils interprètent ceux d’un compositeur ukrainien.

A peine ont-ils terminé, que Molière (interprété par le comédien Laurent Paolini) bondit sur scène tout excité. Il fait les cent pas devant les spectateurs amusés, avant d’appeler le reste de la troupe : « Allons donc, Messieurs et Mesdames, vous moquez-vous avec votre longueur, et ne voulez-vous pas tous venir ici ? » crie-t-il au sept personnages qui font leur entrée. Le spectacle peut commencer.