Board logo

Le Forum Khmer-Network » Actualités du Cambodge » Politiques » Elections législatives cambodgiennes 28 juillet 2013

Elections législatives cambodgiennes 28 juillet 2013

Seun nmott - 25/04/2013 à 08:23
Bonjour
Vous n'êtes ni politologue, ni sociologue, ni économiste ou médecin, ni expert de rien.

Vous, les hommes de la rue qui suivent les actu du pays, votre pays ou un pays qui vous intéresse,
Les élections législatives aura lieu le 28 juillet 2013.

Postez vos avis, remarques, vos coups de gueule, vos appels...


A vous

NEO - 25/04/2013 à 09:00
Je connais le gagnant

Seun nmott - 25/04/2013 à 18:07
NEO a écrit

Je connais le gagnant


Vous voulez dire que vous savez qui va gagner, c'est ça?

NeakReach - 25/04/2013 à 18:18
Et moi, je connais les perdants… le peuple de base !


Seun nmott - 06/05/2013 à 09:41
Bonjour
J'ai apporté le poste de le chiffonnier ici c'est pour mieux gérer les postes.

le chiffonnier a écrit

bonsoir a tous,

Depuis plus de trente ans,le Cambodge évolue positivement dans les domaines tels que la politique(stabilité et processus démocratique encourageants),les droits de l'homme (relatifs),la santé(démographie positive),l'économie(dévellopement et non pas la récessession que actuellement vous vivez ou connaissez peut- être?)....etc on ne peut donc que s'en réjouir, bien sûr tout n'est pas encore parfait ou optimal mais le Cambodge progresse positivement et ce a sa maniere, on peut de fait dire sans se tromper que le Cambodge actuel est plus démocratique qu'avant. Et cela n'est possible que grace a son dirigeant habile et solide(HS) sachant tjs sortir le Cambodge(ou se sortir?) d'une mauvaise situation(meme d'un danger de mort terminal que beaucoup regardaient tranquillement venir? attention,je ne vous accuse pas!).

Pour pérenniser la stabilité,la paix,le développement positif,ou la continuité de cette gestion constructive,il faudrait prévoir et anticiper, c'est a dire mettre en place progressivement mais le plus tôt possible "la relève" qui de toute façon s'imposera obligatoirement. Cela vaut pour tout futur "sûr et tranquille",que l'on soit encore là ou pas, avec et auprès des siens !



Seun nmott a écrit

Bonjour le chiffonnier
Tout d'abord :bienvenue: sur :kn:
A vous lire, j'ai l'impression d'entendre le discours des barrons de PPC en campagne.

Je crois que c'est bien le moment d'apporter plus de détails, plus de faits que les adjectifs tels que encourageants, relatif..etc
au poste:
http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-9706.html:

Que j'ai créé pour l'occasion,

Les élections approchent, il y a beaucoup de choses à se dire.








PS : Les petits postes seront regroupés, désormais. Les postes en pagailles seront où reportés ou simplement effacés.

Sereypheap - 06/05/2013 à 09:58
Ce serait intéressant de voir le programme politique de chaque parti, si l'on peut dire ainsi. En fait, y en a-t-il vraiment ? Ou seulement le dénigrement des étrangers qui sont le mal partout et toujours au Cambodge ?:clindoeil:

Seun nmott - 06/05/2013 à 10:59
Sereypheap a écrit

Ce serait intéressant de voir le programme politique de chaque parti, si l'on peut dire ainsi. En fait, y en a-t-il vraiment ? Ou seulement le dénigrement des étrangers qui sont le mal partout et toujours au Cambodge ?:clindoeil:


Les partis politique sont en train de poser leurs candidatures.
Les campagnes sont déjà lancés un bon moment. On les voit dans les quotidiens locaux.
Je vais essayer de recueillir "les programmes politique des partis", les principaux, pas les satellites.

Ils sont de vrai ou non? je ne saurai vous le dire...


robin des bois - 06/05/2013 à 11:47
Seun nmott a écrit

Sereypheap a écrit

Ce serait intéressant de voir le programme politique de chaque parti, si l'on peut dire ainsi. En fait, y en a-t-il vraiment ? Ou seulement le dénigrement des étrangers qui sont le mal partout et toujours au Cambodge ?:clindoeil:


Les partis politique sont en train de poser leurs candidatures.
Les campagnes sont déjà lancés un bon moment. On les voit dans les quotidiens locaux.
Je vais essayer de recueillir "les programmes politique des partis", les principaux, pas les satellites.

Ils sont de vrai ou non? je ne saurai vous le dire...




Heu.... "Vietnam + " est déjà très au courant de la situation du PPC et même de sa liste de candidats


http://fr.vietnamplus.vn/Home/Elections-au-Cambo...des-candidats-du-PPC-acceptee/20135/30376.vnplus

Selon cet organe d'info donc,"le PPC : c'est tout bon ; les autres partis : non" !

Si vous ne me croyez pas, je cite texto :

[ la NEC a fait savoir qu'en dehors du dossier du PPC, tous les autres partis devaient continuer de compléter leurs procédures ] :


émouvant, NON ?






Edité le 06/05/2013 @ 12:50 par robin des bois

Sereypheap - 06/05/2013 à 12:52
Seun nmott a écrit

Sereypheap a écrit

Ce serait intéressant de voir le programme politique de chaque parti, si l'on peut dire ainsi. En fait, y en a-t-il vraiment ? Ou seulement le dénigrement des étrangers qui sont le mal partout et toujours au Cambodge ?:clindoeil:


Les partis politique sont en train de poser leurs candidatures.
Les campagnes sont déjà lancés un bon moment. On les voit dans les quotidiens locaux.
Je vais essayer de recueillir "les programmes politique des partis", les principaux, pas les satellites.

Ils sont de vrai ou non? je ne saurai vous le dire...




Je vous en serai reconnaissant, Seun nmott.

NeakReach - 06/05/2013 à 21:41
le chiffonnier a écrit


Pour pérenniser la stabilité,la paix,le développement positif,ou la continuité de cette gestion constructive,il faudrait prévoir et anticiper, c'est a dire mettre en place progressivement mais le plus tôt possible "la relève" qui de toute façon s'imposera obligatoirement. Cela vaut pour tout futur "sûr et tranquille",que l'on soit encore là ou pas, avec et auprès des siens !



Bonsoir à tous, bonsoir le chiffonnier,

Je vous souhaite la bienvenue.

Je trouve votre affirmation ci-dessus intéressante. Serait-il possible que vous nous développiez un peu plus ?
Un petit point me chagrine cependant : "la relève" en singulier. J’aurais mis en pluriel, à moins que pour vous il n’y ait qu’une seule "relève" possible.


Seun nmott - 08/05/2013 à 09:41
Nous sommes à un peu plus de deux mois de la date des élections,
voici quelques aperçus des deux principaux partis
-PPC
Renforcer les structures administratives(nouvelles nominations des gouverneurs de la capitale et certaines provinces)
Promouvoir la relève(14 fils à papa candidats aux élections)
Activer les aides, les infrastructures( les cadeaux spontanés lors des rencontres ou meeting).
Mobiliser ses barrons(tous les chef de services et ses conseillers ce sont déplacées pour la campagne)
La mise en gade d'instabilité en cas d'échec par le PM.

CNRP
dénoncer le despotisme, les corruptions, les oppressions
revendiquer le nationalisme
Dénoncer les trafics des bois
promesse d'élever le pouvoir d'achat



Les ouvriers, les expulsés descendent dans la rue tous les jours.

A ce jour le CNRP n'est encore inscrit dans la liste électorale.

Sereypheap - 08/05/2013 à 09:57
Pour les novices en politique comme moi, CNRP vient de Cambodia National Rescue Party, en Khmer, KanakPak Sangkrous Tchiet.

Apparemment, son programme de campagne correspond aux aspirations de tous les Khmers normalement qui se respectent...:clindoeil:

Ce parti est-il plus grand, plus connu que celui de PSR ?

En fait, qui est le Président du CNRP ?

Edité le 08/05/2013 @ 11:00 par Sereypheap

Seun nmott - 08/05/2013 à 10:18
Sereypheap a écrit

Pour les novices en politique comme moi, CNRP vient de Cambodia National Rescue Party, en Khmer, KanakPak Sangkrous Tchiet.

Apparemment, son programme de campagne correspond aux aspirations de tous les Khmers normalement qui se respectent...:clindoeil:

Ce parti est-il plus grand, plus connu que celui de PSR ?

En fait, qui est le Président du CNRP ?


CNRP = PSR+ Parti droit de l'homme de Kem Sokha

SAm Rainsy Pdt de CNRP
Khem Sokha vice Pdt de CNRP

Sereypheap - 08/05/2013 à 10:52
Merci Seun nmott.
Eh bien, pour une nouvelle, c'est une vraie nouvelle pour moi !:clindoeil:
Il faut dire que je ne suis pas vraiment les nouvelles du Cambodge. Ce sont mes frères qui me les donnent à chaque réunion de famille.

Sinon, eh bien, c'est sur KN que je m'informe sur les nouvelles du pays...

Sans vous cacher, j'ai fait une recherche sur Internet pour avoir la signification de ce parti. Et je suis tombé sur un discours d'un homme que je ne connais pas. Voilà, pourquoi je ne peux pas déduire qui est le Président de ce parti. L'homme que j'ai vu devrait être le vice Président Kem Sokha.

Edité le 08/05/2013 @ 11:56 par Sereypheap

NeakReach - 08/05/2013 à 11:21
Seun nmott a écrit


voici quelques aperçus des deux principaux partis
-PPC
Renforcer les structures administratives (nouvelles nominations des gouverneurs de la capitale et certaines provinces)
Promouvoir la relève(14 fils à papa candidats aux élections)
Activer les aides, les infrastructures( les cadeaux spontanés lors des rencontres ou meeting).
Mobiliser ses barrons(tous les chef de services et ses conseillers ce sont déplacées pour la campagne)
La mise en gade d'instabilité en cas d'échec par le PM.

CNRP
dénoncer le despotisme, les corruptions, les oppressions
revendiquer le nationalisme
Dénoncer les trafics des bois
promesse d'élever le pouvoir d'achat



Bonjour à tous,
et merci à Seun nmott pour les principaux programmes de chaque parti.

En lisant ces programmes, j’ai envie de dire qu’il y 2 programmes distincts :
- 1 programme des futurs gagnants : programme destiné à gouverner le pays,
- 1 programme des futurs perdants : passer son temps à dénoncer, à revendiquer et à promettre, en gros programme destiné à "râler" sur ce que vont faire les autres.

Si je peux me permettre, j’aurais voulu voir le programme du parti opposant comme suite :
- Lutter contre le despotisme, les corruptions, les oppressions
- Sauvegarder le territoire et retrouver la fierté d’être cambodgiens
- Lutter contre les trafics des bois
- Augmenter le pouvoir d’achat
Chaque point, il faudra expliquer sur les moyens mis en place pour atteindre ce programme.
>> C’est peut-être trop demander !!!



Edité le 08/05/2013 @ 13:48 par NeakReach

Seun nmott - 08/05/2013 à 11:30
Le programme des partis ne sont pas encore publiés officiellement, sauf comme a remarqué RDB il y des sites qui a devancé.. je ne sais pas trop.

Deux choses marquantes à :
Le PM a récemment dit qu'il est PM jusqu'à 74 ans au lieu de 90.
La poussée de CNRP est ressentie par toute la population.

32LRZt4.jpg
KEM Sokha et SR

Edité le 08/05/2013 @ 12:35 par Seun nmott

Seun nmott - 13/05/2013 à 10:56
La dernière a eu lieu en Juillet 2008. A cette époque, le Parti du peuple cambodgien du Premier ministre Hun Sen a remporté 90 sièges à l'Assemblée nationale, suivi par le Parti Sam Rainsy avec 26 sièges, le Parti des droits de 3 sièges, le Parti Norodom Ranariddh 2 sièges et le Parti Funcinpec 2 sièges .

Plus de 9,67 millions électeurs se rendront aux urnes pour les prochaines législatives, a fait savoir vendredi dernier le Comité national électoral (CNE) dans une conférence de presse sur le lancement officiel de la liste électorale de 2013. Au total, 9.675.453 électeurs, dont 5.081.843 femmes, voteront dans 19.009 bureaux de vote à travers le pays, a indiqué Tep Nytha, le secrétaire général du CNE.

Le Cambodge va passer à environ 21 millions de dollars américains pour couvrir les travaux des élections générales du 28 Juillet, a annoncé un haut fonctionnaire de la Commission électorale nationale ( CNE) ."Le budget pour les élections à venir est d'environ 21 millions de dollars US, une augmentation de 4 millions environ . Il était de 17 millions lors des dernières élections en 2008," Il a souligné que que le gouvernement couvre tous les frais .L'augmentation du budget est due à la hausse des taux de participation, at-il dit, expliquant que, dans les élections de 2008, il y avait environ 8 millions d'électeurs, alors que dans les futures élections, il y aura jusqu'à à 9,67 millions d'électeurs. R.B


cH1pgHE.jpg

Jusqu'à hier (le 12 mai)selon le CNE sur RFA, cinq partis ont inscrit et reconnu officiellement:
le PPC, Le Funcinpec, le PNK, l'Alliance pour la démocratie, le démocrat-républicain
Le CNRP est prêt à inscrire très prochainement et peut être sans SR dans la liste.

En:
1993 : 20 partis
1998 : 39
2003 : 23
2008 : 11
2013 : ??

Voilà quelques repaires.

NeakReach - 13/05/2013 à 19:58
NeakReach a écrit


Si je peux me permettre, j’aurais voulu voir le programme du parti opposant comme suite :
- Lutter contre le despotisme, les corruptions, les oppressions
- Sauvegarder le territoire et retrouver la fierté d’être cambodgiens
- Lutter contre les trafics des bois
- Augmenter le pouvoir d’achat
Chaque point, il faudra expliquer sur les moyens mis en place pour atteindre ce programme.
>> C’est peut-être trop demander !!!



60840_D_forestation.jpg

En 2006, il ne nous reste plus grande chose... J'ai bien peur que ce soit trop tard !

BAC - 13/05/2013 à 23:57
NeakReach a écrit

NeakReach a écrit


Si je peux me permettre, j’aurais voulu voir le programme du parti opposant comme suite :
- Lutter contre le despotisme, les corruptions, les oppressions
- Sauvegarder le territoire et retrouver la fierté d’être cambodgiens
- Lutter contre les trafics des bois
- Augmenter le pouvoir d’achat
Chaque point, il faudra expliquer sur les moyens mis en place pour atteindre ce programme.
>> C’est peut-être trop demander !!!



60840_D_forestation.jpg

En 2006, il ne nous reste plus grande chose... J'ai bien peur que ce soit trop tard !




Je vous dis pas je vous salue avec les mains jointes, p.c.q c'est rigolo pour certain. Et aussi il faut accommoder les étrangers. Alors, je vous:

Bonjour Monsieur,


Ces images me fait penser Haïti. À chaque fois, quand il pleut, ça déboule, p.c.q il n'y a plus de racines d'arbre pour retenir la boue.


Au Srok, comme c'est plat, pas de problème avec ça. Mais pas d'arbre, baucoup de chaleur.


NeakReach - 14/05/2013 à 21:30
BAC a écrit


Ces images me fait penser Haïti. À chaque fois, quand il pleut, ça déboule, p.c.q il n'y a plus de racines d'arbre pour retenir la boue.

Au Srok, comme c'est plat, pas de problème avec ça. Mais pas d'arbre, baucoup de chaleur.



Je vous salue avec les mains jointes BAC,

J’ai bien peur que nous allions tout droit comme la Haïti.
Bientôt, il ne nous restera que la coquille vide…

Je ne sais pas s’il faut pleurer, se réjouir ou se consoler, à ce qu’il paraît que nos voisins ne sont pas mieux non plus sur ce point...


Seun nmott - 15/05/2013 à 11:43
NeakReach a écrit

BAC a écrit


Ces images me fait penser Haïti. À chaque fois, quand il pleut, ça déboule, p.c.q il n'y a plus de racines d'arbre pour retenir la boue.

Au Srok, comme c'est plat, pas de problème avec ça. Mais pas d'arbre, baucoup de chaleur.



Je vous salue avec les mains jointes BAC,

J’ai bien peur que nous allions tout droit comme la Haïti.
Bientôt, il ne nous restera que la coquille vide…

Je ne sais pas s’il faut pleurer, se réjouir ou se consoler, à ce qu’il paraît que nos voisins ne sont pas mieux non plus sur ce point...



AChey-mi krot sont mari et femme. Un jour son enfant meurt, Achey dit: kaun AChey Kâr ngoip, kaun mi krot kâr ngoip(l'enfant d'Achey meurt, l'enfant de Mikrot aussi).

Dans le conte khmer, Achey-mikrot(idiot) est l'anti ThunChey(l'intello)

Le jour où on n'aura plus rien(plus d'arbre) on fera avec. On s'adapte. Pourquoi casse t on la tête.


A ce jour le CNRP n'est pas encore candidat aux élections.
La candidature de SR est une cause de ce retard. Son casier judiciaire est une des causes principales. Il devra inscrire dans la même conscription que HS pour être le future PM.
Aux dernièrex nouvelle SR ne figurera pas dans la liste le CNRP, sauf un miracle. KS sera donc le seul Premier ministrable pour le CNRP. Les détracteurs de SR est en train de montrer que SR(pdt) s'est bien fait rouler par KS(vice pdt).

Or KS est en train de se faire dénoncer de menteur par son propre frère(membre du PPC).


Fascinant,

virgule - 15/05/2013 à 13:26
NeakReach a écrit

NeakReach a écrit


Si je peux me permettre, j’aurais voulu voir le programme du parti opposant comme suite :
- Lutter contre le despotisme, les corruptions, les oppressions
- Sauvegarder le territoire et retrouver la fierté d’être cambodgiens
- Lutter contre les trafics des bois
- Augmenter le pouvoir d’achat
Chaque point, il faudra expliquer sur les moyens mis en place pour atteindre ce programme.
>> C’est peut-être trop demander !!!



60840_D_forestation.jpg

En 2006, il ne nous reste plus grande chose... J'ai bien peur que ce soit trop tard !


Dans le même genre
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/05/10/explo...mment-la-terre-a-evolue-ces-30-dernieres-annees/

w682.gif
w680.gif
Columbia-Glacier-Retreat.gif
Brazilian-Amazon-Deforestation.gif
w684.gif
w681.gif
w683.gif

Seun nmott - 15/05/2013 à 13:39
haha
Baeu moine minn rongeav, thngay kâr rerh daè.
(même si le coq n'a pas chanté, le soleil se lève tout de même)....

Le riz est déjà cuit...

NeakReach - 15/05/2013 à 18:49
Bonsoir virgule,
Merci et très très impressionnant !
Et le riz risque d'être déjà cuit en effet...

NeakReach - 15/05/2013 à 18:58
Seun nmott a écrit


AChey-mi krot sont mari et femme. Un jour son enfant meurt, Achey dit: kaun AChey Kâr ngoip, kaun mi krot kâr ngoip(l'enfant d'Achey meurt, l'enfant de Mikrot aussi).

Dans le conte khmer, Achey-mikrot(idiot) est l'anti ThunChey(l'intello)

Le jour où on n'aura plus rien(plus d'arbre) on fera avec. On s'adapte. Pourquoi casse t on la tête.



Ké kâr ngoip, yeung kâr ngoip, ngoip tèng âh knear !
Yeung kapear, ké bamphlagn, ngoip tèng âh knear !
Ké neung yeung kapear, rourh tèng âh knear !

Voici la carte d’évolution de l’Asie du Sud-Est :

82541_D_forestation_en_asie_du_sud_est.png

La lutte contre la déforestation est une lutte internationale. Le Cambodge ne peut lutter seul ; tous les pays doivent y contribuer. Ceci est une idée pour le programme de campagne électorale sur le comment "lutter contre les trafics de bois". C’est peut-être trop demander !


NeakReach - 15/05/2013 à 19:09
http://lejournalducambodge.blogspot.fr/

Préparation des élections du 28 juillet 2013

Huit partis politiques se sont inscrits pour participer aux élections nationales à venir au Cambodge.

- le PPC : Parti du Peuple Cambodgien (au pouvoir) dirigé par le PM Hun Sen
-le CNRP : Parti national du sauvetage du Cambodge dirigé par Sam Rainsy (sous le coup d'un mandat d'arrêt, il réside en France et ne peut se présenter en tant que personne physique)
-Le FUNCINPEC : Parti Royaliste dirigé par la princesse Norodom Arun Rasmey

Les cinq autres sont peu connus :
- La LPD : Ligue pour le Parti de la Démocratie dirigée par un ancien député d'opposition Khem Veasna
-Le PND : Parti de la nationalité cambodgienne dirigé par Seng Sokheng
-Le RPD : Parti démocratique pour la république dirigé par Sokroth Sovan Panhchakseila
-Le KPP : Le Parti Khmer Anti-pauvreté dirigé par Daran Kravanh.
-Le KPDE : Parti pour le Développement Economique dirigé par Huon Chamroeun.

Le nombre de partis qui se présentent, a régulièrement diminué durant la dernière décennie. Pour se présenter, un parti doit déposer 3500 $ qui sont rendus sous réserve, de l'obtention d'un siège de député ou d'un score de 5% des votants.

Quelques 9,67 millions de Cambodgiens sont appelés à voter.

L'Inde fournira 40.000 bouteilles d'encre indélébile à la Commission électorale nationale (NEC) du Cambodge qui sera utilisé lors de l'élection générale du 28 Juillet (coût 830 000 $). L'encre indélébile sera utilisée pour marquer les doigts des électeurs, elle disparaîtra au bout d'une huitaine.

Ces élections doivent amener 123 députés à l’Assemblée Nationale, qui a leur tour élisent le Premier Ministre.

R.B


BAC - 15/05/2013 à 23:36
NeakReach a écrit

Seun nmott a écrit


AChey-mi krot sont mari et femme. Un jour son enfant meurt, Achey dit: kaun AChey Kâr ngoip, kaun mi krot kâr ngoip(l'enfant d'Achey meurt, l'enfant de Mikrot aussi).

Dans le conte khmer, Achey-mikrot(idiot) est l'anti ThunChey(l'intello)

Le jour où on n'aura plus rien(plus d'arbre) on fera avec. On s'adapte. Pourquoi casse t on la tête.



Ké kâr ngoip, yeung kâr ngoip, ngoip tèng âh knear !
Yeung kapear, ké bamphlagn, ngoip tèng âh knear !
Ké neung yeung kapear, rourh tèng âh knear !

Voici la carte d’évolution de l’Asie du Sud-Est :

82541_D_forestation_en_asie_du_sud_est.png

La lutte contre la déforestation est une lutte internationale. Le Cambodge ne peut lutter seul ; tous les pays doivent y contribuer. Ceci est une idée pour le programme de campagne électorale sur le comment "lutter contre les trafics de bois". C’est peut-être trop demander !




Bonjour monsieur,

Lutter contre la déforestation c'est lutter contre le régime, contre les voleurs-pilleurs-amis-du régime. Monsieur Chut Wuhty en a pris pour sa vie.

Après la forêt, il reste le pétrole dans le golfe à voler; et le gaz naturel à phnom Preah Virhear. ils ne vont pas abandonner le pouvoir comme ça.



Seun nmott - 16/05/2013 à 11:01
Le CNRP est inscrit et reconnu officiellement candidat aux élections législatives de juillet 2013, selon le CNE d'aujourd'hui.
Deux autres partis(le parti khmer chhup krâr, et KPDE) sont en train de revoir leurs copies, : erreurs d'orthographe ou info incomplet. Ils ont cinq jours.

Le PM dénonce deux mouvements anti-gouvernementaux, et appelle les USA d'arrêter les auteurs de ces mouvements.

Le Prince Thmico( membre du CNRP) est devenu la nouvelle cible du PM.

PS : on ne sait toujours pas si SR est dans la liste des candidats du CNRP?

NeakReach - 16/05/2013 à 21:27
BAC a écrit


Lutter contre la déforestation c'est lutter contre le régime, contre les voleurs-pilleurs-amis-du régime. Monsieur Chut Wuhty en a pris pour sa vie.

Après la forêt, il reste le pétrole dans le golfe à voler; et le gaz naturel à phnom Preah Virhear. ils ne vont pas abandonner le pouvoir comme ça.



Bonjour BAC,

Ce serait bien de trouver une solution comment lutter contre tout ça...

BAC - 16/05/2013 à 23:34
NeakReach a écrit

BAC a écrit


Lutter contre la déforestation c'est lutter contre le régime, contre les voleurs-pilleurs-amis-du régime. Monsieur Chut Wuhty en a pris pour sa vie.

Après la forêt, il reste le pétrole dans le golfe à voler; et le gaz naturel à phnom Preah Virhear. ils ne vont pas abandonner le pouvoir comme ça.



Bonjour BAC,

Ce serait bien de trouver une solution comment lutter contre tout ça...


Bonjour monsieur,


Des solutions pour lutter contre la déforestion au Srok. Une seule; il faut qu'ils arrêtent de couper. Le bois, c'est combien coûte déjà 1 mmm? Ils sont devenus très riches à grâce à ça. S'ils arrêtent de couper les arbres, ce serait une hara-kiri pour ces voleurs-pilleurs.



Edité le 17/05/2013 @ 00:36 par BAC

BAC - 16/05/2013 à 23:48
'' Le Prince Thmico( membre du CNRP) est devenu la nouvelle cible du PM. ''



Le CNRP a besoin beauocoup de princes pour gagner. Srok est encore très royal. Le marketing familial est très utilisé en politique pour gagner de sélection. Si votre père s,appelle Sihanouk, c,est sûr que ça vous aide.

Le prince va gagner; grâce lien royal avec Sihanouk. Le croquemort sait. Il a peur. Il attaque. Le CNRP doit présenter sa vedette ( le prince ) au peuple; c'est le marketing royal. Mettez le prince sur chaque tribune, vous aller voir....







Edité le 17/05/2013 @ 00:50 par BAC

Seun nmott - 17/05/2013 à 09:07
Seun nmott a écrit

Le CNRP est inscrit et reconnu officiellement candidat aux élections législatives de juillet 2013, selon le CNE d'aujourd'hui.
Deux autres partis(le parti khmer chhup krâr, et KPDE) sont en train de revoir leurs copies, : erreurs d'orthographe ou info incomplet. Ils ont cinq jours.

Le PM dénonce deux mouvements anti-gouvernementaux, et appelle les USA d'arrêter les auteurs de ces mouvements.

Le Prince Thomico( membre du CNRP) est devenu la nouvelle cible du PM.

PS : on ne sait toujours pas si SR est dans la liste des candidats du CNRP?



Ce n'est pas deux , mais cinq :
1. Khmer People Power Movement, lead by Sourn Serey Ratha and based in America and Thailand.
2. Tiger Liberation Movement, an armed group based in Thailand.
3. Khorm Empire Movement, armed group based in Thailand and in America.
4. Khmer National Liberation Front, formed in Bak Klong in Thailand and based in Denmark.
5. Movement of Former Mike Force Veterans, an armed group based in Thailand which has headquarter in America.

Ces groupes (mouvements ) sont armés, se cachent parmi dans le parti d'opposition, qui sont prêts à renverser le gouvernement et la monarchie, a dénoncé le PM, hier.


robin des bois - 17/05/2013 à 10:47

C'est un peu toujours le même scénario qui se renouvelle à chaque élection depuis 1993:

- un certain nombre de "partenaires politiques " (de préférence parmi les plus dociles)sont autorisés officiellement à "jouer aux élections dans la cour de récré de la maternelle "

- les plus récalcitrants ne sont pas assimilés à des "partenaires politiques mais à des "ennemis intérieurs du Cambodge "

çà ne vous rappelle rien !!!(suffit de remplacer Cambodge par révolution)


BAC - 17/05/2013 à 12:21
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

Le CNRP est inscrit et reconnu officiellement candidat aux élections législatives de juillet 2013, selon le CNE d'aujourd'hui.
Deux autres partis(le parti khmer chhup krâr, et KPDE) sont en train de revoir leurs copies, : erreurs d'orthographe ou info incomplet. Ils ont cinq jours.

Le PM dénonce deux mouvements anti-gouvernementaux, et appelle les USA d'arrêter les auteurs de ces mouvements.

Le Prince Thomico( membre du CNRP) est devenu la nouvelle cible du PM.

PS : on ne sait toujours pas si SR est dans la liste des candidats du CNRP?



Ce n'est pas deux , mais cinq :
1. Khmer People Power Movement, lead by Sourn Serey Ratha and based in America and Thailand.
2. Tiger Liberation Movement, an armed group based in Thailand.
3. Khorm Empire Movement, armed group based in Thailand and in America.
4. Khmer National Liberation Front, formed in Bak Klong in Thailand and based in Denmark.
5. Movement of Former Mike Force Veterans, an armed group based in Thailand which has headquarter in America.

Ces groupes (mouvements ) sont armés, se cachent parmi dans le parti d'opposition, qui sont prêts à renverser le gouvernement et la monarchie, a dénoncé le PM, hier.





Bonjour monsieur,


Mettez 3 khmers dans un local pour qu’ils forment un parti politique, ils y ressortent avec 6 partis politiques. Tout le monde veut le pouvoir; car il y a encore des choses à piller au Srok ( ex. pétrole ). Quand il n’en restera plus rien à piller, là, le sang arrêtera de couler.


Déranger les chiens qui festoient c’est dangereux. Chasser les chien qui festoient, c,est encore plus dangereux. Ils y reviennent avec des armes. Le croquemort a déjà dit, si le ppc perd il y aura la guerre.


Edité le 17/05/2013 @ 13:25 par BAC

Seun nmott - 21/05/2013 à 11:13
Le CNRP a tenu sa parole, plus de 5000 manifestants sont descendus dans la rue le 20 mai, pour revendiquer une réforme du CNE(comité national d'élection), que le CNE applique les recommandations des société civiles.

Seun nmott - 23/05/2013 à 10:18
Huit partis politiques ont été reconnus candidats aux élections législatives de juillet 2013.
Les deux patriarches des deux pagodes du royaume ont tiré les numéros que porte chaque parti.

1-Le PND : Parti de la nationalité cambodgienne dirigé par Seng Sokheng
2-Le FUNCINPEC : Parti Royaliste dirigé par la princesse Norodom Arun Rasmey
3-Le RPD : Parti démocratique pour la république dirigé par Sokroth Sovan Panhchakseila
4-le PPC : Parti du Peuple Cambodgien (au pouvoir) dirigé par le PM Hun Sen
5-Le KPDE : Parti pour le Développement Economique dirigé par Huon Chamroeun.
6-Le KPP : Le Parti Khmer Anti-pauvreté dirigé par Daran Kravanh.
7-le CNRP : Parti national du sauvetage du Cambodge dirigé par Sam Rainsy
8-La LPD : Ligue pour le Parti de la Démocratie dirigée par un ancien député d'opposition Khem Veasna

Seun nmott - 26/06/2013 à 13:05
Depuis presque deux mois que les deux principaux partis dominent la scène politique nationale. La campagne officielle pour les élections législative 2013 débute le 27 juin, donc demain.

A part les attaques et les défenses, allant même jusqu’à la vie privée, les reformes structurelles, sociales ou économique sont quasi ment absents du « débat ».
Ils attendent peut être la campagne officielle.

Aux dernières nouvelles Mme Wan Hea Lea(Sr Human Rights Officer at the Office of the United Nations High Commissioner for Human Rights) est très bien accueillie au Cambodge par le gouvernement.
D’alleurs, Koy Kuong, le porte parole du ministère des affaires étrangères, a dit que Mme Wan Hea Lea est satisfaite du progrès de droit de l’homme et de la démocratie au Cambodge. Or en ce moment
à UNPO il y a une exposition sur les violations des droits de l'homme au Cambodge et au Viet Nam :
- Voir : http://www.unpo.org/article/16105 # sthash.wnrdMpW4.eWdG5gIn.dpuf

Seun nmott - 28/06/2013 à 10:07
Le premier jour(le 27 juin 2013) de la campagne électoral s’est déroulé dans une ambiance festive. Six sur huit partis politique ont célébré ce premier jour, sauf le Parti pour le Développement Economique dirigé par Huon Chamroeun et le parti Anti-pauvreté dirigé par Daran Kravanh. …

Le PPC lance dans un grand défilé , de son fief Koh Pich, et sur des grands boulevards de la capitale.
Leurs slogans : Anti corruption, défense des terres, des forêts et des richesses nationales

Le CNRP, a préparé deux défilés, l’un Phnom Penh, l’autre à Takhmao. Ils scandent le changement, abattre la corruption, des emplois justes, une augmentation des salaires des fonctionnaires et des ouvriers…


Des remarques:
Plusieurs fonctionnaires et hauts fonctionnaire du gouvernements sont présents dans le cortège, le "Comfrel,organisation d’observation électorale" dénonce aussi que des véhicules d'état ont été utilisés par le PPC.

Le 27 juin est le 62 anniversaire du PPC



Sereypheap - 29/06/2013 à 22:28
http://www.youtube.com/watch?v=_UkkleUsnPg

http://www.youtube.com/watch?v=hPAglmgKDLs

Edité le 29/06/2013 @ 23:30 par Sereypheap

BAC - 30/06/2013 à 17:16
Ça fait partie de la compagne électorale.


C'est dans KI.

http://ki-media.blogspot.ca/2013/06/urgent-news-cpp-chea-chamroeun.html


Le doncteur chose; Chea Chamroeurn, membre du CPP, route les internautes vers son site Facebook, quand ils clicquent sur l'image de M. Sam Rainsy.


Pas fort Dr chose. Ton professionnalisme vient d'en prendre un coup. Fuck, t'es pas sérieux. Je viens de voir ton CV. T'es membre du '' the Khmer Scientific Media Center ''.
http://www.asianleadershipawards.com/images/H.E.%20Dr.%20CHEA%20Chamroeun.pdf

T'es dans le média mais tu connais pas bien le média. Ça, c'est p.c.q t'es pleu-pleu. Sais-tu que les médias sociaux fait partie du média. Et ben ça court vite les médias sociaux; un seul clicque, on te connais à l'autre bout du monde. kékékéké.....



Edité le 30/06/2013 @ 18:32 par BAC

Sereypheap - 30/06/2013 à 18:19
Pour les "Baraings" qui n'ont pas pu suivre les infos en Khmer :clindoeil:, la somme des campagnes législatives cambodgiennes cette année de tous les partis politiques confondus remontent à, restez bien sur votre siège, environ 200 millions de dollars !:whaou:

A titre de comparaison avec les campagnes présidentielles de 2012 en France, elles coûtent à l'Etat français environ 220 millions d'Euro.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/07/...mpagne-a-coute-aux-candidats_1740455_823448.html

Mais la France est l'un des pays riches au monde avec ses 65 millions d'habitants. Comment le Cambodge, un pays pauvre de 15 millions d'habitants peut-il se permettre de dépenser autant d'argent ? C'est vraiment incroyable ! On est vraiment dans un pays de démesure...

Edité le 30/06/2013 @ 19:21 par Sereypheap

Seun nmott - 30/06/2013 à 19:58
Sereypheap a écrit

Pour les "Baraings" qui n'ont pas pu suivre les infos en Khmer :clindoeil:, la somme des campagnes législatives cambodgiennes cette année de tous les partis politiques confondus remontent à, restez bien sur votre siège, environ 200 millions de dollars !:whaou:

A titre de comparaison avec les campagnes présidentielles de 2012 en France, elles coûtent à l'Etat français environ 220 millions d'Euro.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/07/...mpagne-a-coute-aux-candidats_1740455_823448.html

Mais la France est l'un des pays riches au monde avec ses 65 millions d'habitants. Comment le Cambodge, un pays pauvre de 15 millions d'habitants peut-il se permettre de dépenser autant d'argent ? C'est vraiment incroyable ! On est vraiment dans un pays de démesure...


:sourire:

Dans « Pour être rouges, les Khmers rouges n’en étaient pas moins khmers »
..............
................
, une tendance à la démesure. Quel rapport ?
On admire les temples d’Angkor, mais Ieng Sary lui-même rappelait le nombre de morts que de tels travaux avait dû coûter. Par bien des aspects, ces travaux de construction étaient comparables à ceux des Khmers rouges. Récemment, en 2011, le Premier ministre Hun Sen avait pour projet de construire dans la presqu’île de Chroy Changvar la plus haute tour du monde, « pour montrer au monde ce dont les Khmers sont capables », disait le représentant des Cambodgiens de l’étranger qui finançaient le projet. On nage volontiers dans le rêve et l’utopie.

A voir dans "L’impertinent du Cambodge"

Moha lotl ploh moha ohcha!






Edité le 30/06/2013 @ 22:16 par Seun nmott

BAC - 01/07/2013 à 18:02
Top US think tank sees trouble ahead


Last Updated on 01 July 2013
By Abby Seiff
The Phnom Penh Post

A top American think tank has warned that Cambodia will grow dangerously unstable in coming years, should it fail to overhaul its democratic institutions.

Pointing to trends of “politically related violence, corruption, and nepotism”, in the run-up to the July 28 elections, researchers at the Center for Strategic and International Studies conclude that “Cambodia is not moving forward with its Asean partners and instead is home to a political instability that should concern its neighbors and Asean colleagues, including the US.”

The public policy research institute is widely considered one of the most expert focusing on Southeast Asia. In June of last year, Foreign Minister Hor Namhong was a keynote speaker at a panel hosted by the think tank, which also featured Ministry of Foreign Affairs secretaries of state Ouch Borith and Kao Kim Hourn.

In the policy brief published on Thursday, researchers commend Cambodia’s strong economic growth and increased foreign investment but note that poor distribution of that wealth has led to growing unrest.

“Violent landgrabs, extrajudicial killings, crackdowns on activists, and corruption have continued alongside Cambodia’s impressive economic performance. Regional history has shown this is a recipe for political instability,” they write.

“Hun Sen is safe for now, but his sons would be wise to pay close attention to the trajectory of Southeast Asian politics. Strong-arming, corruption, intimidation, and a refusal to play by the rules will not secure votes forever, likely not even for long,” the paper warns.

Council of Ministers spokesman Phay Siphan brushed aside the conclusions, calling the message “really biased”.

“It’s a part of the campaign against the ruling party as well as against government achievements. If you compare to the rest of the region, Cambodia is the most stable,” he said.

“I appreciate what they raised,” he continued, “but the government from day to day makes it better.”

Siphan also noted that, given the country’s bloody past, few would prize unrest above stability.




robin des bois - 02/07/2013 à 18:33

Tant qu'à faire... autant y aller aussi !!!

- sur ce lien :

http://www.courrierinternational.com/article/201...vue-des-elections-tous-les-coups-bas-sont-permis

- cet article du Courrier International

CAMBODGE • En vue des élections, tous les coups (bas) sont permis

La campagne pour les législatives du 28 juillet bat son plein.
Accusations publiques en tout genre ont remplacé les violences préélectorales du passé et, désormais, pour affaiblir ses adversaires, le parti au pouvoir préfère les faire poursuivre par la justice.

The Phnom Penh Post | Stuart White |1 juillet 2013


En juin 1998, à la veille d’élections législatives très disputées, le corps de Thong Sophal, militant du parti royaliste Funcinpec, avait été retrouvé dans un canal asséché de la province de Kandal [autour de Phnom Penh].

Ses doigts et son oreille gauche avaient été sectionnés. La chair de ses jambes avait été arrachée, ne laissant plus que les os, rapportèrent alors les ONG et médias internationaux. Le militant semblait avoir trouvé la mort à la suite d’un coup brutal porté à la tête. A l’époque, la police avait classé l’affaire en suicide. Il s’agissait du quatrième militant royaliste tué dans le même mois.

Quinze ans plus tard, alors que le Cambodge se prépare à de nouvelles élections [le 28 juillet], aucun assassinat politique n’a été signalé. Toutefois, au moment où une vague de controverses s’abat sur la direction du nouveau parti d’opposition, le Cambodia National Rescue Party (CNRP) [né de la fusion deux formations, dont celle de l’opposant Sam Rainsy], les politiques semblent avoir trouvé une nouvelle méthode, plus sophistiquée, pour éliminer leurs adversaires : le meurtre de réputation.

Selon moi, le recours à la violence est contre-productif et ruine la crédibilité du parti au pouvoir, explique Lao Mong Hay, analyste politique. Il y a eu beaucoup de pressions, internes et externes, pour mettre fin à ce genre de violence. Aujourd’hui, la tendance est plutôt aux mises en cause publiques contre l’opposition et à l’ouverture de poursuites judiciaires.”

Le leader de l’opposition visé par deux plaintes

De fait, ces dernières semaines, Kem Sokha, qui fait office de président du CNRP, s’est retrouvé au cœur non pas d’un mais de deux scandales, qui tous deux ont débouché sur des dépôts de plaintes. Dans le premier, il lui est reproché d’avoir qualifié le centre de torture S-21 des Khmers rouges d’invention des Vietnamiens. Quelques jours plus tard, une femme prétendant être son ancienne maîtresse s’est présentée à un rassemblement du CNRP en exigeant une pension alimentaire pour les deux enfants que, selon elle, le couple avait adoptés. Peu après, la même femme a affirmé que sa mère avait été frappée par des gardes du corps de Kem Sokha et a déposé plainte auprès du tribunal municipal de Phnom Penh. A peu près au même moment, un des rares survivants de S-21, Chum Mey, déposait également plainte contre lui, arguant que les propos du responsable politique s’apparentaient à de la diffamation. Le Premier ministre est même allé jusqu’à accuser un membre de l’opposition – sans le nommer [mais que chacun a reconnu comme étant Kem Sokha] – d’avoir voulu acheter les faveurs sexuelles d’une jeune fille de 15 ans. Il a menacé de publier des preuves si l’intéressé niait les faits.

“Prenez le cas de Sam Rainsy [chef de file de l’opposition, en exil volontaire après avoir écopé de plusieurs années de prison]. Il a commis un crime, il a été jugé, condamné à une peine de prison et a quitté le pays. Et les dirigeants du PPC [Parti du peuple cambodgien, au pouvoir] disent qu’ils n’ont rien à voir avec la justice, qu’elle est indépendante”, souligne Lao Mong Hay, estimant que les poursuites judiciaires procurent un vernis de légitimité à ces attaques contre des responsables politiques.
“Bien évidemment, les juges ne sont pas indépendants. La plupart appartiennent au parti au pouvoir.”

Dans les deux affaires en cours, Kem Sokha a choisi de nier. Il affirme que les enregistrements concernant S-21 ont été bidouillés par le gouvernement et soutient n’avoir jamais rencontré la femme qui prétend avoir été sa maîtresse. En l’absence de preuves d’un côté comme de l’autre, il est tout aussi difficile aujourd’hui de montrer que le gouvernement a fabriqué les faits reprochés à Kem Sokha qu’il l’était en 1998 de prouver son implication dans la mort de Thong Sophal.

“Bienvenue dans la politique de caniveau”

Loin des assassinats, des manœuvres d’intimidation et des fraudes massives, ces élections ressemblent “un peu à la scène politique italienne d’aujourd’hui”, observe Justin Di Lollo, ancien conseiller politique auprès de ministres et de parlementaires australiens. “Ce sont des manœuvres politiques qui consistent à demander à un responsable de répondre à des accusations infondées, ce qui leur confère une sorte de crédibilité, explique-t-il. Dans le paysage politique du Cambodge, où c’est une première, cela peut aussi bien traduire du désespoir que des enjeux plus élevés. En ce sens, on pourrait le voir comme le signe d’une plus grande maturité de la scène politique nationale. Et, dans ce cas, bienvenue dans la politique de caniveau.”

Reste à savoir si ces efforts de distraction porteront leurs fruits, ce dont doute Lao Mong Hay. “Il semble que l’opinion publique soit de plus en plus au courant de ce qui se passe”, note l’analyste politique, citant entre autres la contestation grandissante face aux spoliations foncières, contestation qui dépasse largement les communautés affectées. En outre, au Cambodge, les attaques personnelles s’avèrent généralement contre-productives.

“Nous ne savons pas si ces histoires d’adultère seront condamnées par l’opinion publique ou non.
Mais l’histoire montre généralement que, quand on s’en prend à des personnes réputées honnêtes et au service du peuple, cela profite plutôt aux victimes, rappelle-t-il.
Voyez Jésus. Les Romains l’ont tué, et aujourd’hui c’est un héros
.”

The Phnom Penh Post |
Stuart White |
1 juillet 2013


ps de rdb : et au milieu de ces "histoires de cul", vive le petit Jésus chez les khmers
!!!







Edité le 02/07/2013 @ 19:34 par robin des bois

Sereypheap - 03/07/2013 à 18:49
Sam Rainsy sur France 24

http://www.youtube.com/watch?v=Uexbs01PVRM

kaunklau - 04/07/2013 à 07:17
C'est intéressant comme entretien de Sam Rainsy sur France.24.
- 1) il était refoulé de la Thailande . On voit comment les thailandais , gèrent leur politique extérieure .
- 2) il admire ou apprécie le principe et la façon que Norodom Sihanouk avait gouverné le pays , lors de Sangkum Reast Niyum . ???
- 3) il espère d'être réélu . Que les statistiques prouvent le contraire .
- 4) pour la corruption , il n'avait pas de point précis , comment , il faut l'anéantir .
Son seul espoir de reconquérir le pouvoir , ce sont les menaces des grands pays étrangers sur H.Sen .
H.Sen avait mis une bonne carte sur la table , car justement , pour gagner l'opinion des gens du pays , c'est le terrain . Or comme , il n'est pas dans le pays , physiquement , la bataille va être dure .

Edité le 04/07/2013 @ 08:18 par kaunklau

Sereypheap - 04/07/2013 à 18:12
Personnellement, ce qui est intéressant dans son discours, c'est qu'il souhaite compter sur la jeunesse khmère. 70% de la population khmère, ce n'est pas rien !:clindoeil:

Alors, oui, s'il se tourne effectivement vers la jeunesse pour gagner les élections, là il est sur le bon chemin. Il ne faut surtout pas qu'il essaie de gagner des voix auprès des anciens khmers krohoam en utilisant des propos nationalistes exacerbés. Dans son discours, je l'ai suivi et j'ai fait très attention là dessus, eh bien, il est très raisonnable dans l'ensemble.

Un petit bémol, mais cela ne vient que de moi :clindoeil:, je pense, je n'ai pas raté le passage sur "l'invasion vietnamienne". Bon, je peux le tolérer...

Bref, dans l'ensemble, son discours est digne d'un démocrate à l'instar de ceux qu'on trouve dans les pays démocratiques !:bon:

liberté - 04/07/2013 à 21:44
C'est un peu prétentieux de dire qui va gagner devant un journaliste...et si jamais il perd, je crois qu'il n'osera plus faire interviewer par le même journaliste, je pense.

Il faut écouter Lok MAM Sonando, pour convaincre le peuple khmer il faut faire preuve avec des actions positive....pas que des bonnes paroles, cela pol pot a déjà dit: Souvenez-vous, les khmers rouges ont chassé les phnom penois en leur disant,"nous quittons que pour trois jours et ce n'est pas la peine de l'emporter vos affaires...etc.

Et v'lant, trois jours = trois ans, huit mois et 20 jours....etc.











Edité le 04/07/2013 @ 23:06 par liberté

BAC - 05/07/2013 à 04:51
Je n'arrêtais de penser à celà. En 15 ans seulement, le mental des bandits a évolué très vite; de cannibalisme à l'humanisme. C'est vrai,au Srok, tout évolue très très tre`s vite! Mais tout ça c'est éphémère, car si le CNRP gagne, ils vont redevenir cannibalistes....kékéké....Merci monsieur RDB pour ce texte.

'' En juin 1998, à la veille d’élections législatives très disputées, le corps de Thong Sophal, militant du parti royaliste Funcinpec, avait été retrouvé dans un canal asséché de la province de Kandal [autour de Phnom Penh].

Ses doigts et son oreille gauche avaient été sectionnés. La chair de ses jambes avait été arrachée, ne laissant plus que les os, rapportèrent alors les ONG et médias internationaux.

Quinze ans plus tard,(...)les politiques semblent avoir trouvé une nouvelle méthode, plus sophistiquée, pour éliminer leurs adversaires : le meurtre de réputation. ''





Edité le 05/07/2013 @ 06:09 par BAC

kaunklau - 05/07/2013 à 07:50
Pour gagner l'élection khmère , le leader doit trouver un remède " anti-corruption ".
Quelqu'un qui trouve ce remède , c'est certains , il sera leader , car les cambodgiens sont traumatisés par cette maladie .
Mais depuis Norodom Sihanouk , cette société khmère , vit avec . On dirait que c'est une méthode " loyale " ," normale " , pour se nourrir ou pour s'enrichir . C'est une maladie hériditaire , chronique , non guérissable de cette société .
D'où le slogan :
SY TAUCH TAM TAUCH , SY THOM TAM THOM . ( chacun corrompt de sa manière).

Sam Rainsy avait critiqué H.Sen , d'avoir puisé la richesse naturelle du pays( bois , minerais ...) , mais lui , s'il sera au pouvoir , comment , il va faire pour s'en sortir , pour redresser l'économie du pays ?
Tant que la majorité des khmers sont pauvres , vivent en dessous du seuil de minimum ou survivent , l'élection , se trouve au second plan...

NEO - 05/07/2013 à 08:48
93 partisans de KH a rejoint le PPC à Kampong Cham
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75427.html

virgule - 05/07/2013 à 09:31
NEO a écrit

93 partisans de KH a rejoint le PPC à Kampong Cham
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75427.html


La valse des défections recommence.Biens sur, ces partisans ont été convaincus (pdt la campagne justement) par les arguments PPC.

Préng-veasna - 05/07/2013 à 17:36
NEO a écrit

93 partisans de KH a rejoint le PPC à Kampong Cham
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75427.html



C'est la peur de perdre leur place et "rok si léng ban".





Sereypheap - 05/07/2013 à 20:01
Voilà une leçon de droits et devoirs civiques...:clindoeil:

http://www.youtube.com/watch?v=DvezcFYww7Y

BAC - 06/07/2013 à 00:01
Préng-veasna a écrit

NEO a écrit

93 partisans de KH a rejoint le PPC à Kampong Cham
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75427.html



C'est la peur de perdre leur place et "rok si léng ban".








Kékéké....Vous êtes trop directe. Faut pas dire ça. faut dire de manière pleu-pleu ( ou politically correct ), il faut dire; le PPC est un parti qui a fait beaucoup de Srok, qui apporte de la prospérité, a fait évolué Srok avec qq morts seulement...kékéké



robin des bois - 06/07/2013 à 08:46
Heureusement que "Vietnam +" est là pour donner des nouvelles très rassurantes sur le bon déroulement du scrutin cambodgien du 28 juillet !!

- sur ce lien :

http://fr.vietnamplus.vn/Home/16000-observateurs-aux-legislatives-cambodgiennes/20137/32441.vnplus

- cet article :

16.000 observateurs aux législatives cambodgiennes

05/07/2013 | 21:17:00


Environ 16.000 personnes se sont inscrites pour être observateurs aux élections législatives du Cambodge du 28 juillet prochain, a annoncé jeudi la Commission électorale nationale (NEC).

Parmi ces personnes,
- 15.885 viennent de partis et organisations sociales du Cambodge,
- et les 30 autres, de six organisations internationales et des ambassades au Cambodge
.

Selon la NEC, quelque 9,67 millions d'électeurs cambodgiens sont attendus aux urnes pour les élections législatives du 28 juillet, pour élire 123 députés.

La campagne électorale de 30 jours a été débuté le 26 juin dernier. Huit partis se sont portés candidats aux élections législatives.
Parmi eux figurent le Parti du peuple cambodgien (PPC) dirigé par le Premier ministre Hun Sen,
le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) du politicien en exil Sam Rainsy,
et le Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (FUNCINPEC), présidé par la princesse Norodom Arun Rasmey, la plus jeune des filles de feu le roi père Norodom Sihanouk.

Selon les spécialistes, la présence de seulement huit partis sur le total de 42 que compte ce pays, le plus faible nombre depuis 1993, montre qu'une majorité d'entre eux ne sont plus capables d'évoluer dans l'arène politique faute de soutien ou de moyens financiers. -VNA





commentaire de rdb : "hors langue de bois " et si on se contente de rapprocher tout simplement ces 2 phrases du NEC, relayées par "Vietnam +", quels seront, selon vous, ces " 15885 observateurs cambodgiens" ? Je cite :

[....Parmi ces personnes,
- 15.885 viennent de partis et organisations sociales du Cambodge,
- et les 30 autres, de six organisations internationales et des ambassades au Cambodge.

.... Selon les spécialistes, la présence de seulement huit partis sur le total de 42 que compte ce pays, le plus faible nombre depuis 1993, montre qu'une majorité d'entre eux ne sont plus capables d'évoluer dans l'arène politique faute de soutien ou de moyens financiers. -VNA ]



" Comediante... Tragediante ..."


Sereypheap - 06/07/2013 à 10:51
http://www.youtube.com/watch?v=v8_qJdPCPAI

Je suis très étonné et surpris de constater ces civilités de la part de nos concitoyens khmers !:clindoeil::bon:

Edité le 06/07/2013 @ 11:52 par Sereypheap

NEO - 06/07/2013 à 12:45
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75501.html
Des sympathisants de PPC a tirer lors du passage du défilé du parti d'opposition.
La police a considéré que c'est un acte involontaire car il est motivé par la fidélité à son parti. Mais des manifestant en colère qui jettent des caillou sur la voiture de la police ou' se trouve l'auteur du tire est pour la police un acte de violent volontaire.
Pour couvrir cette événement des journaliste sont donc invités à une réunion.

NEO - 06/07/2013 à 12:51
8 de plus pour le PPC
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75498.html

Seun nmott - 07/07/2013 à 08:54
Seun nmott a écrit

...........

Je pense que le CNPR aurait réservé une autre surprise, qui ira bouleverser le PPC, par exemple la présence de SR à quelques jours de scrutin.

Je peux me tromper.



http://www.khmer-network.com/forum/psujetKN-9848-1.html

Les journaux locaux parlent du retour éventuel de Sam Rainsy. Dans son message adressé à toute la population, il affirme un retour probable sur le sol khmer avant le 28 août 2013 le jour des élections.
Sam Rainsy: "I will return to Cambodia, and I will arrive in our homeland before Election Day of 28 July 2013."

MPaQ8o8.jpg

Sn-N : I vill survive!!!!!!!

Depuis le 27 juin, tous les partis politiques font en plein régime..
Quelques coups de tonnerre par ci et par là, sans trop méchant. Les khmers beaucoup grandi!! :bon:




kaunklau - 07/07/2013 à 09:56
Si Samrainsy , posera les pieds sur le sol khmer , je penserai qu'il y aura des évènements importants . Le sang khmer coulera probablement , si , Hun Sen donnera l'ordre à ses armées de faire n'importe quoi .
Avec quel garantie de sa sécurité qu'il jouera avec " les sauvages " ?
A moins que les grandes puissances se mouillent ? Mais qui ?
Il ne faut pas se laisser capturer physiquement , autrement , ce sera très dur pour s'en sortir .
Selon mon avis .

Seun nmott - 07/07/2013 à 10:09
kaunklau a écrit

Si Samrainsy , posera les pieds sur le sol khmer , je penserai qu'il y aura des évènements importants . Le sang khmer coulera probablement , si , Hun Sen donnera l'ordre à ses armées de faire n'importe quoi .
Avec quel garantie de sa sécurité qu'il jouera avec " les sauvages " ?
A moins que les grandes puissances se mouillent ? Mais qui ?
Il ne faut pas se laisser capturer physiquement , autrement , ce sera très dur pour s'en sortir .
Selon mon avis .


C'est un effet d'annonce médiatique non négligeable...

Ça cogite...

NeakReach - 07/07/2013 à 10:18
Bon dimanche à tous,

Hé hé… Quelle belle stratégie !
Si Sam Rainsy pose ses pieds au srok, il va être probablement arrêté.
Et les élections vont se dérouler sans lui… et sans valeur vis-à-vis de la communauté internationale…

A suivre…


Sereypheap - 07/07/2013 à 11:01
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

...........

Je pense que le CNPR aurait réservé une autre surprise, qui ira bouleverser le PPC, par exemple la présence de SR à quelques jours de scrutin.

Je peux me tromper.



http://www.khmer-network.com/forum/psujetKN-9848-1.html

Les journaux locaux parlent du retour éventuel de Sam Rainsy. Dans son message adressé à toute la population, il affirme un retour probable sur le sol khmer avant le 28 août 2013 le jour des élections.
Sam Rainsy: "I will return to Cambodia, and I will arrive in our homeland before Election Day of 28 July 2013."

MPaQ8o8.jpg

Sn-N : I vill survive!!!!!!!

Depuis le 27 juin, tous les partis politiques font en plein régime..
Quelques coups de tonnerre par ci et par là, sans trop méchant. Les khmers beaucoup grandi!! :bon:




Evidemment, si M. SAM Rainsi était déterminé à retourner au pays, cela changerait la donne ! Et d'après ce que nous avons vu dans les tubes de campagnes, les deux partis CCP et CNRP sont assez équilibrés.

Et tout l'honneur est à lui !:bon: Et on peut espérer. Ô mon Dieu, s'il réussissait à être élu, je déciderais de visiter le pays l'année prochaine, rien que pour fêter la victoire de la démocratie au Cambodge...:clindoeil:

BAC - 07/07/2013 à 18:14
NeakReach a écrit

Bon dimanche à tous,

Hé hé… Quelle belle stratégie !
Si Sam Rainsy pose ses pieds au srok, il va être probablement arrêté.
Et les élections vont se dérouler sans lui… et sans valeur vis-à-vis de la communauté internationale…

A suivre…




Bonjour monsieur,

S'il fait ça; rentrer au pays, c'est p.c.q il est politiquement naïf; ou politiquement pleu-pleu. S,il ne rentre pas, on va lui traiter de poule mouillé; mais demandez à Mam Sonando ce que c'est d'être une poule non mouillée dans une prison. Et demandez lui combien d'injection qu'il a reçu.

Le courage, Sam Rainsy en a. Combien de fois il a failli perdre la vie? Je me souvien de deux fois; une fois quand les grenades avaientt été lancées sur lui; il protestait contre la corruption du système judiciaire; une autre fois quand les grenades avaient été tirées sur lui; il arraisonnait un bateau de contrebandier sur le Mékong.

S'il décide de rentrer, c'est p.c.q il a des assurances ou des garnaties politiques. Mais le psychopathe aussi a des garanties politiques; ses assureurs, la Chine et le Viet. Tous les deux ont la tête dure.

Qu'il rentre ou qu'il ne rentre pas n'a aucun conséquence sur le résultat de cette élection. Il ne gagnera pas, mais il en a donné pour la démocratie; c'est quand même bien pour avoir voulu faire le bien.





Edité le 07/07/2013 @ 19:17 par BAC

Sereypheap - 07/07/2013 à 20:04
Sam Sainsy will return to Cambodia...

http://www.youtube.com/watch?v=lzI9NsWdAGE

NeakReach - 07/07/2013 à 20:17
BAC a écrit


Qu'il rentre ou qu'il ne rentre pas n'a aucun conséquence sur le résultat de cette élection. Il ne gagnera pas, mais il en a donné pour la démocratie; c'est quand même bien pour avoir voulu faire le bien.



Bonsoir à tous, bonsoir BAC,

C’est pour cette raison que la bonne stratégie, voire la meilleure, c’est qu’il rentre au srok puis se faire arrêter. Comme ça, les élections se dérouleront sans lui et seront sans valeur puisque le meilleur opposant est en prison.

Par contre, vous avez raison sur les attentats. Il faut qu’il fasse très attention. Là aussi, s’il est mort suite aux attentats, les résultats seront également sans valeur.


BAC - 08/07/2013 à 04:39
NeakReach a écrit

BAC a écrit


Qu'il rentre ou qu'il ne rentre pas n'a aucun conséquence sur le résultat de cette élection. Il ne gagnera pas, mais il en a donné pour la démocratie; c'est quand même bien pour avoir voulu faire le bien.



Bonsoir à tous, bonsoir BAC,

C’est pour cette raison que la bonne stratégie, voire la meilleure, c’est qu’il rentre au srok puis se faire arrêter. Comme ça, les élections se dérouleront sans lui et seront sans valeur puisque le meilleur opposant est en prison.

Par contre, vous avez raison sur les attentats. Il faut qu’il fasse très attention. Là aussi, s’il est mort suite aux attentats, les résultats seront également sans valeur.





Monsieur,


Je ne crois que c'est une bonne stratégie. La valeur d'une élection au Srok est toujours insignifiante, quand un psychopathe menace les gens qu'il y aura la guerre s'il perd. Alors pas besoin de prison pour monsieur Sam Rainsy pour rendre cette élection encore plus insignifiante.

Sam Rainsy n'est pas Sihanouk. Il n'a pas beaucoup d'amis puissants à l'étrangers. Si le psychopathe le mettre en prison ce sera fini pour lui. Le psychopathe prépare le chemin pour son fils, il ne laissera personne d'autre que son fils prendre la tête de son entreprise; Srok.


Les histoires, ou les histoires récentes, nous apprennent que ce n'est pas un seul homme qui va faire tomber un régime, mais la population; quand elle est en colère, ou quand elle a faim.

Ça s,en vient. Y a de plus en plus de colères ( ou de manifestant ) à cause de l'injustice, à cause de cet grand écart en riche et pauvres.




Please enjoy!! kékéké


Queen - I Want to Break Free [Live] .


http://www.youtube.com/watch?v=SXjKv0VOjhA




Edité le 08/07/2013 @ 05:40 par BAC

Seun nmott - 08/07/2013 à 09:32
Si ma mémoire est bonne, tout au début de sa croisade en politiquue, Sam Rainsy parlait deux trois mots khmers, son premier meeting a fait rire les gens qui l'écoutaient.
.......... Depuis il a fait beaucoup de progrès ...

Que certain n'hésite pas de le surnommer "Kong Kean", en le comparant à la légendaire Kong hean qui attrape un croco.

Je croire que SAM Rainsy joue le tout pour le tout...sa dernière carte.

Comme dit certain ça passe ou ça casse..

petiteheidi - 08/07/2013 à 10:15
De son vivant, le roi Père avait interdit à ses progénitures d’abandonner la politique. Le roi est mort, le Fun ressuscité. Il n’avait pas tort, c’est du BayLok BayLor …kékéké.

Seun nmott - 09/07/2013 à 09:22
NeakReach a écrit

Bon dimanche à tous,

Hé hé… Quelle belle stratégie !
Si Sam Rainsy pose ses pieds au srok, il va être probablement arrêté.
Et les élections vont se dérouler sans lui… et sans valeur vis-à-vis de la communauté internationale…

A suivre…




Un retour héroïque ou un simple effet d’annonce, c’est bien là une belle stratégie, qui consiste à déstabiliser la sérénité du PM et du PPC, et qui se révèle efficace. Car ça cogite dans las coulisses.. Ça cogite !

Le PM possède t il une dernière carte, ses conseillers sont ils en rang serrés ?
Les détracteur de HS disent qu’il doit faire un petit tour au Vietnam avant le 28.

Le général Kiet Chantahrith, porte parole de la police nationale, confirme l'arrestation dès que SR pose ses pieds sur le sol khmer.

Là, c'est une conséquente néfaste pour le PPC, le cas de Chhouk bandith est ressuscité!!!
Pourquoi il n'a pas été arrêté???

A suivre

Seun nmott - 09/07/2013 à 11:53

Klux a écrit dans le monochat
Pour ce qui est des elections, Kaunklau, cela s'annonce tendu, tres tendu...


Un OKgna et son neveu, qui ont tiré sur les militants du CNRP il y a quelques jours, sont maintenant sous les verrous. Depuis le coup raté du jeune Chean Cheng sur Soubadi, on ne voit pas trop les activités de la jeunesse PPC. Tant dis que du côté CNRP :
Mu3xeNX.jpg

XVmBKfi.jpg

Ces photos sont de : http://preynokornews.blogspot.fr/

Edité le 09/07/2013 @ 13:03 par Seun nmott

Sereypheap - 09/07/2013 à 20:51
Ah, que j'adore la jeunesse khmère ! Les filles sont très adorables, elles font très bien la campagne pour le CNRP !!!:bon::rire1:

NEO - 09/07/2013 à 21:03
Un homme a assommé sa femme de trois coups de gourdin à cause d'une différence politique
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/75652.html

Edité le 09/07/2013 @ 22:04 par NEO

Sereypheap - 09/07/2013 à 21:31
Seun nmott a écrit


...
http://preynokornews.blogspot.fr/



A tous les lecteurs de KN,

Avez-vous vu ou visionné tous les tubes se trouvant dans le lien cité par Seun nmott ?

Si vous ne l'avez encore fait, je vous invite à le faire. Et après répondez à ma question ci-dessous, si vous le voulez bien.

Peut-on maintenant parler du réveil des liserons d'eau ?

Surtout les jeunes pousses !!!:clindoeil::bon:

NEO - 10/07/2013 à 08:04
J'aimerai dire que ce sont des liserons d'eau, mais sur la photo c'est encore mieux, ce sont des roses après la rosé du matin.

Seun nmott - 10/07/2013 à 10:29
Le Cambodge aujourd'hui n'est pas le Cambodge des années 70.

Même les khmers Phnongs de Mondulkiri ont leurs téléphones portables et circulent en motocyclette.

Les réseaux sociaux sont à la portée de la main. Un seul clique vous êtes sur la toile.
Les coups fourrés et les coups bas sont très vite aperçus.

Les gens aux pouvoirs sont majoritairement des seniors, leur temps de réaction est lent, ils se font dépassés souvent par les évènements.

Si les jeunes militants du PPC sont plus pour des raisons ou des obligations, que les jeunes de l'opposition sont plus de conviction....


PS je n'ai pas encore trouvé les actions ou mouvements des jeunes PPC, qui depuis un moment semble bien calme?? Même sur journaux pro PPC, y a rien sur eux.

NeakReach - 10/07/2013 à 19:27
Seun nmott a écrit

NeakReach a écrit

Bon dimanche à tous,

Hé hé… Quelle belle stratégie !
Si Sam Rainsy pose ses pieds au srok, il va être probablement arrêté.
Et les élections vont se dérouler sans lui… et sans valeur vis-à-vis de la communauté internationale…

A suivre…




Un retour héroïque ou un simple effet d’annonce, c’est bien là une belle stratégie, qui consiste à déstabiliser la sérénité du PM et du PPC, et qui se révèle efficace. Car ça cogite dans las coulisses.. Ça cogite !

Le PM possède t il une dernière carte, ses conseillers sont ils en rang serrés ?
Les détracteur de HS disent qu’il doit faire un petit tour au Vietnam avant le 28.

Le général Kiet Chantahrith, porte parole de la police nationale, confirme l'arrestation dès que SR pose ses pieds sur le sol khmer.

Là, c'est une conséquente néfaste pour le PPC, le cas de Chhouk bandith est ressuscité!!!
Pourquoi il n'a pas été arrêté???

A suivre



Pour être sincère, si j'étais à leur place, je cogiterais aussi...
Politiquement parlant, le PPC ne doit pas commettre des erreurs.

Ils ont attaqué KS pensant que ce sera lui le leader et ils se retrouvent face à SR !

NEO - 10/07/2013 à 20:25
C'est juste une prise de conscience populaire, ou plutôt une prise de conscience de ceux qui ont eu de la chance d'avoir une éducation. C'est à dire une partie de la classe moyenne.
Dans l'immédiat cela ne va pas provoquer un changement. Mais c'est un bon début. Ça va continuer de plus en plus. Quand le mouvement attendra sa maturité. Peut être qu'il y aura un changement.
Comme l'autre ne veut pas du tout laisser sa place, alors cela ne fera pas sans heurt.

BAC - 11/07/2013 à 02:34
Bonjour messieurs,


Ce que nous avons dit ici ne correspond pas à la situation politique au Srok; au Canada, ou en France peut-être. P.c.q nous sommes pas au Srok. Nous s'exprimons comme cela, p.c.q notre est vision occidentale: '' le PPC ne doit pas commettre des erreurs,Si les jeunes militants du PPC sont plus pour des raisons ou des obligations, que les jeunes de l'opposition sont plus de conviction....Peut-on maintenant parler du réveil des liserons d'eau ?Là, c'est une conséquente néfaste pour le PPC ''

Nous sommes hors track. Le PPC ne joue pas aux jeux politique. C'est nous qui inventions des histoires pour avoir des jeux politiques virtuels. Le PPC n'a pas de stratégie politique; de guerre oui; sont des psychopathes, n'ont pas de temps à perdre pour cela; sont trop occupés dans leurs business; drogue, casinos, blanchiment d'argent, forêt, immobiliers, etc.....

Si le PPC était une équipe de foot; leurs jeux consisterait à passer le ballon ;a Sok An. C'est le meilleur buteur. C’est lui le tacticien Kap-Sorm-Lab. Les jeunes PPC ne se montrent, ils sont trop occupés à dessiner leur plan KAB-SORM-LAB

Fuck, un autre 5 ans avec le psychopathe.



Edité le 11/07/2013 @ 04:00 par BAC

BAC - 12/07/2013 à 02:42
NEO a écrit

C'est juste une prise de conscience populaire, ou plutôt une prise de conscience de ceux qui ont eu de la chance d'avoir une éducation. C'est à dire une partie de la classe moyenne.
Dans l'immédiat cela ne va pas provoquer un changement. Mais c'est un bon début. Ça va continuer de plus en plus. Quand le mouvement attendra sa maturité. Peut être qu'il y aura un changement.
Comme l'autre ne veut pas du tout laisser sa place, alors cela ne fera pas sans heurt.




Bonjour,


Vous savez combien il y a de pauvres et non éduqués au Srok? Ça l'air qu'il y en pas beaucoup...on mange bien, pas d'enfant affamés et les gens sont très très branchés...etc, etc...kékéké. Alors le changement ne s'en viendra pas...kékéké Pourquoi? P.c.q un riche et éduqué ne se plaint pas.


Mais un éduqué qui deviens pauvres, oh-la-la....il va se plaindre...kékéké......quant aux pauvres et non éduqués, eux, fuck, donnez leur chacun un cheval, ils vont galoper pour vous jusqu';a l'enfer; comme disaient les bandits italiens.


Tout va bien Madame la comtesse...kékéké...Jey-yoo-PPC....kékéké






Seun nmott - 12/07/2013 à 08:49
Le roi a gracié Sam Rainsy,
Le PM vient de perdre son père....

...........

Edité le 12/07/2013 @ 09:50 par Seun nmott

kaunklau - 12/07/2013 à 09:33
Bonnes nouvelles !
Il faut que la démocratie revoit surface dans ce pays .
Il doit quand même se méfier , pour sa sécurité personnelle !!!!

Sereypheap - 12/07/2013 à 10:47
Seun nmott a écrit

Le roi a gracié Sam Rainsy,

...........


Ah, pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle !:bon:

petiteheidi - 12/07/2013 à 11:15
Excellente nouvelle !

Il faut sortir de notre système féodal,archaïque..et fondé une société Cambodgienne qui se repose sur les vraie valeurs...( Abandonner '' l'homme de mérite - Neak Mean Bon '' ).


NeakReach - 12/07/2013 à 19:03
Oui, c'est une excellente nouvelle pour le WE !
Cheyyo !


NEO - 13/07/2013 à 07:45
Sihamony a gracié SamRinsy conformément à la demande de HS. Ce pendant il ne pourra pas se présenté aux élections législatives ni de voter. Il a été effacé de la liste électorat suite à sa fuite en France.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/76027.html

Seun nmott - 13/07/2013 à 08:42
Sam Rainsy est attendu cet apm à Lyon.
Il affirme rentrer au pays le vendredi 19 juillet 2013 vers 9h du matin.

Aekreach - 13/07/2013 à 10:54
A la lecture de l'article dans koh santepheap daily, le Roi aurait gracié Sam Rainsy mais personne n'a encore vu le décret royal.
Sam Raisy rentrerait au pays le 14 juillet prochain où des centaines de personnes l'attendraient à l'aéroport pour lui réserver un accueil.
Mais d'après les analystes, malgré la grâce royale, étant donné que son nom ne figure plus sur la liste électorale, il ne pourra ni voter ni se présenter pour l'élection législative qui aura lieur le 28 juillet.
Merci NEO pour l'article

kaunklau - 13/07/2013 à 12:39
C'est déjà un départ pour autre chose .
Si la demande de grâce est faite pas HS , son adversaire , alors là il doit y avoir " un jeu politique " ?
Mais quelle carte HS , avait choisi comme stratégie , on verra la suite d'évènement .

Seun nmott - 13/07/2013 à 15:07
Aekreach a écrit

..... le Roi aurait gracié Sam Rainsy mais personne n'a encore vu le décret royal.




Je l'ai trouvé sur PPPoste
7lQuDIP.jpg


WdIojVN.jpg
Sam Rainsy: "I will arrive into Phnom Penh International Airport on Friday, 19 July 2013 at 9:05 a.m. on Thai Airways."

Edité le 13/07/2013 @ 17:22 par Seun nmott

Aekreach - 13/07/2013 à 18:36
Il y a donc une mauvaise info dans koh santepheap daily concernant la date de retour de Sam Rainsy.

kaunklau - 14/07/2013 à 08:58
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...en-exil-va-rentrer-au-cambodge_3446921_3216.html

Gracié, le chef de l'opposition en exil va rentrer au Cambodge

Sam Rainsy, le leader de l'opposition cambodgienne, qui vit en exil en France, a été gracié vendredi par le roi Norodom Sihamoni. Sa grâce a été demandée par le premier ministre, Hun Sen, "dans un esprit de réconciliation", a précisé un responsable gouvernemental, précisant que l'opposant n'aurait de toute façon "pas le droit" de participer au scrutin.

Le chef du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) vit en exil en France pour échapper à une peine totale de onze années de prison dans des affaires différentes, des condamnations que ses partisans jugent politiques.

Il a annnoncé son retour au pays "dans les prochains jours" pour participer à la campagne de son parti pour les légistatives du 28 juillet."C'est une petite victoire pour la démocratie que le leader de l'opposition soit autorisé à être dans le pays pendant la campagne électorale et le jour des élections", a-t-il déclaré depuis la France. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, il avait promis de rentrer au Cambodge avant ces élections dont Hun Sen est une nouvelle fois donné gagnant après 28 ans au pouvoir.

"Tout ce que j'ai fait jusqu'à maintenant est de protéger le territoire et les intérêts de la nation ainsi que servir le peuple cambodgien", avait-il indiqué, se déclarant "prêt à mourir pour sauver la nation du désastre".

Rainsy est considéré comme le plus important adversaire du premier ministre, qui a conquis le pouvoir en 1985 et a promis de s'y maintenir jusqu'à ses 74 ans. L'opposition dénonce un système de corruption généralisée et la mainmise du clan Hun Sen sur tous les organes du pouvoir. Et les Etats-Unis notamment ont émis des doutes sur l'équité du processus électoral sans la participation effective de Sam Rainsy.

Mais l'opposant ne pourra ni voter ni être candidat, la commission électorale lui ayant interdit d'y participer. La campagne électorale a été officiellement lancée le 27 juin mais avait de facto commencé plusieurs semaines auparavant, avec un durcissement marqué des discours de part et d'autres.

En 2008, le Parti du peuple cambodgien (PPC) de Hun Sen avait remporté 90 des 123 sièges de l'Assemblée nationale, contre 26 pour le Parti Sam Rainsy (PSR) et trois pour le Parti des droits de l'homme (PDH), qui ont décidé de s'unir au sein du CNRP pour le prochain scrutin. Les 9,6 millions d'électeurs inscrits auront le choix entre huit partis, sous le regard attentif de 7 700 observateurs, nationaux comme internationaux.

kaunklau - 14/07/2013 à 09:03
Il y a un entretien dans lepetitjournal , pour ceux qui s'intéressent :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...9276-elections-sam-rainsy-il-faut-un-vrai-combat

kaunklau - 14/07/2013 à 09:12
Un autre texte très intéressant de la part du " lepetitjournal " du 12/07/2013 :

Cambodge
ELECTIONS - Sam Rainsy gracié !

Aujourd’hui, vendredi 12 juillet, la campagne prend une nouvelle tournure. Le Premier Ministre Hun Sen a signé le Pardon Royal permettant le retour du leader de l’opposition Sam Rainsy avant les élections nationales du 28 juillet. Ce retour galvanise les membres du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), mais signe aussi un coup politique de Hun Sen.

Sam Rainsy l’avait annoncé le week-end dernier : « je reviendrai au Cambodge avant le jour des élections ». Sans préciser la date et se gardant bien de souligner qu’il allait être gracié. C’est le jeu politique. Peu importe, il revient donc. Quand ? Nous le serons sans trop tarder.

La campagne prend ainsi un nouveau visage. Plus intéressant à vrai dire tant elle avait commencé à un niveau nauséabond. Coups bas et discours virulents de Hun Sen agitant le drapeau d’une guerre civile si l’opposition de son vieux rival l’emporte. Le Premier Ministre semblait s’impliquer plus qu’aux précédentes élections.

Une stratégie qui a surpris les observateurs habitués à ce que le Premier Ministre reste en retrait lors des campagnes électorales. Sentant les prémisses d’un changement au sein de la population, ne remettant toutefois pas en cause une victoire promise, Hun Sen était sur mode offensif. Le but étant certainement de limiter la perte de sièges à l’assemblée.

A qui profite la grâce ?

Pendant ce temps le CNRP, quelque peu désorganisé par l’exil de son leader, arrivait tout de même à mobiliser ses troupes. Dans cette première partie de campagne, les cortèges du parti Sam Rainsy défilant dans les rues de Phnom Penh, remporte la manche tant ils sont nombreux. Et ce vendredi 12 juillet, inutile de dire qu’ils l’étaient encore plus. Parallèlement à la mobilisation dans la rue, la jeunesse du CNRP a également investi l’autoroute des réseaux sociaux. Une nouvelle donne non négligeable par rapport à la campagne précédente.

La grâce a été demandée par le Premier ministre Hun Sen "dans un esprit de réconciliation", a précisé un responsable gouvernemental sous couvert de l'anonymat à l’AFP. Et d’ajouter « que l'opposant n'aurait de toute façon "pas le droit" de participer au scrutin ».
Esprit de réconciliation, mais pas que. Hun Sen fait montre de son habileté politique. En demandant la grace, signée par le Roi, Hun Sen enterre une de ses casseroles en déterrant son vieil opposant. Un opposant qu’il a tenu à l’écart du début de la campagne.

"C'est une petite victoire pour la démocratie que le leader de l'opposition soit autorisé à être dans le pays pendant la campagne électorale et le jour des élections", a déclaré Sam Rainsy par téléphone depuis la France.
Hun Sen, lui, ne veut pas de petite victoire. Du moins la veut-il la moins petite possible. Celle du 28 juillet prochain ne sera pas aussi écrasante qu’en 2008 où son parti le CPP avait raflé 90 des 123 sièges.

Une grâce donc inattendue qui donne un nouveau à la campagne. Hun Sen aurait-il un autre tour dans son sac ? Comme faire une proposition à Sam Rainsy. Une possibilité, selon un observateur de la vie politique, à ne pas négliger …

Emmanuel Scheffer avec AFP.


Seun nmott - 14/07/2013 à 11:02
Aekreach a écrit

Il y a donc une mauvaise info dans koh santepheap daily concernant la date de retour de Sam Rainsy.

Un problème de papier est à l'origine de ce changement. Au srok on l'attend le 14, ajouté à cela un manque de communication efficace.

En tout cas le passage de SR à Lyon est une bonne réussite tant sur le plan personnel et du parti.

BAC - 15/07/2013 à 23:48
Cette fois-ci Sam Rainsy n'a pas écrit de lettre à Hun Sen. La dernière fois ( je ne sais plus quand exeactement), Hun Sen avait brandi la lettre de Sam Rainsy en disant regardez, il me demande pardon...Puis Sam Rainsy avait pu rentrer au Srok.

Cette fois, il n'a pas fait ça, il a eu sa leçon. Et il sait fort bien que ce n'est pas le '' house nigger '', qu'il faut s,adresser, mais à son maître; le Viet. Alors, pourquoi demander au maître, quand c'était le maître qui avait demandé à son '' house nigger '' de le mettre en prison. Alors fuck them all, il rentre au Srok quand même, il s,en crisse....

Il a donc annoncé son retour au Srok. Les psychopathes lui ont répondu viens-t-en, on a déjà préparé une place pour toi en prison. Fuck you, je rentre quand même au Srok...kékéké....

Les Américains regardent ça, et disent mais il est fou, Sam Rainsy. Il faut fait qqch. Et ce qqch c'est la pression sur les Viets.....

Qq jours plus tard, un pardon royal est émis. Les psycopathes changent leur menace pour nous sommes tous khmers il faut travailler...bla-bla-bla-....


Fuck, la politique c'est laide. Mais ne vous s'inquétez pas le PPC va gagner quand même, Jey-yo PPC! Là, je viens de faire plaisir plusieurs personnes ici,......Voyez, je ne suis pas si anti-psychopathes que ça! kékékéké



Edité le 16/07/2013 @ 00:55 par BAC

kaunklau - 16/07/2013 à 07:37
Je trouve que le retour de Samrainsy est bien expliqué dans le Journal Le Monde , ci-joint . Il semble que Hun Sen était sous pression , du monde occidental ,selon cet analyse .

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...y-rentre-de-son-troisieme-exil_3447718_3216.html

La date du retour a été fixée à vendredi 19 juillet. Ce jour-là, Sam Rainsy rentrera à Phnom Penh, après trois ans d'exil en France. Lui qui n'a pas remis le pied sur son sol natal depuis sa condamnation, en 2010, à un total de onze années de prison ferme et s'était même, en juin, fait refuser l'entrée sur le territoire thaïlandais, a vu son horizon s'éclaircir avec l'obtention d'une grâce signée par le roi, Norodom Sihamoni, sur proposition du premier ministre Hun Sen.

Pour Sam Rainsy, l'histoire se répète. Dans les années 1960, la disgrâce et la disparition de son père, ancien ministre du prince Sihanouk, pousse sa famille à s'installer en France. Rentré au Cambodge en 1992, il exerce brièvement comme ministre des finances, avant d'entrer dans l'opposition. En 2005, une série de condamnations en justice le conduit à un nouvel exil. L'année suivante, une grâce royale lui permet de revenir au Cambodge afin de participer aux élections législatives de 2008. En 2010 et 2011, Sam Rainsy se fait à nouveau condamner, pour avoir accusé le ministre des affaires étrangères d'avoir "dirigé" un camp khmer rouge et pour avoir contesté le tracé de la frontière avec le Vietnam, un sujet hautement sensible pour le premier ministre, hériter du régime mis en place par Hanoi en 1979 après la chute des Khmers rouges.

"PRAGMATISME"

Furieux contre son opposant turbulent, Hun Sen entendait bien le tenir éloigné dans la perspective des élections législatives du 28 juillet. Mais les pays occidentaux, à commencer par les Etats-Unis, pour qui des élections tenues en l'absence de Sam Rainsy auraient été dépourvues de légitimité, ont fini par faire plier Phnom Penh. "Hun Sen a agi avec son pragmatisme habituel, le prix à payer pour se passer de Sam Rainsy devenant trop élevé, estime Raoul Jennar, politologue belge proche du gouvernement cambodgien. Sans l'intervention américaine, il n'aurait pas été gracié et ne serait pas rentré." Un signe, selon lui, que le Cambodge compte avant tout sur les pays occidentaux pour sortir de la pauvreté, et que le rapprochement stratégique du petit royaume asiatique avec la Chine est tout relatif.

Une semaine avant l'annonce du pardon royal, Sam Rainsy avait promis qu'il rentrerait au Cambodge avant le jour du scrutin, quitte à être arrêté et emprisonné. "Ce faisant, il a provoqué un effet boule-de-neige en obtenant un fort soutien populaire, et a obligé Hun Sen à soumettre sa grâce", estime Seng Theary, une avocate et militante des droits de l'homme proche de l'opposition.

Des partisans du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), le 14 juillet à Phnom Penh.

En effet, si la justice cambodgienne n'hésite pas à envoyer derrière les barreaux des opposants peu exposés, elle est consciente que l'emprisonnement d'un figure majeure de l'opposition est de nature à embarrasser le gouvernement. Mu Sochua, une députée du parti de Sam Rainsy, en avait fait l'expérience en 2010, en refusant de s'acquitter d'une amende et en mettant Hun Sen au défi de la faire arrêter. Au dernier moment, le gouvernement avait préféré éviter la confrontation, et déduit l'amende de son indemnité parlementaire.

Sam Rainsy aura fort à faire pour relancer la campagne de l'opposition. Kem Sokha, un des représentants de son parti, a subi des attaques particulièrement virulentes de la part du premier ministre, qui l'a tour à tour accusé d'être un négationniste des crimes khmers rouges et d'avoir eu des rapports sexuels tarifés avec une mineure. Le Parti du peuple cambodgien au pouvoir, qui dispose de puissants relais dans le pays et d'un quasi-monopole sur les médias, a gagné des sièges à chaque élection depuis 1993, date du retour au multipartisme. Par ailleurs, Sam Rainsy ne pourra, a priori, pas se présenter lui-même ni voter, les listes électorales ayant été closes avant la signature de la grâce royale.

Adrien Le Gal


Seun nmott - 16/07/2013 à 10:02
C'est un résumé après faits, beaucoup de journalistes savent le faire.

Rentré au Cambodge en 1992, il exerce brièvement comme ministre des finances,

Ce terme là, j'éviterai de le dire. Puisque la première élection libre du Cambodge était en 1993.


petiteheidi - 16/07/2013 à 20:47
kaunklau a écrit

Il semble que Hun Sen était sous pression ...
+1


Que dit HOR NAMHONG qui, a souvent accueilli Hillary Clinton à bras ouverts( affaire '' Des racines dans la pierre '').

robin des bois - 16/07/2013 à 21:05
petiteheidi a écrit

kaunklau a écrit

Il semble que Hun Sen était sous pression ...
+1


Que dit HOR NAMHONG qui, a souvent accueilli Hillary Clinton à bras ouverts( affaire '' Des racines dans la pierre '').


http://www.youtube.com/watch?v=j0iMSP6zBXI

http://www.youtube.com/watch?v=wXeU0OgAT8M

et celui-ci de K-N

http://www.khmer-network.com/forum/viewthread.ph...p;highlight=HOR%20NAM%20HONG&page=1#pid72872

sans compter le fonds de l'affaire évoquée aussi sur K-N dans ce topic

http://www.khmer-network.com/forum/viewthread.ph...ight=ONG%20THONG%20Hoeung%20&page=1#pid72993



Edité le 16/07/2013 @ 22:21 par robin des bois

kaunklau - 16/07/2013 à 21:33
Après avoir écouté l'interview , il prétend déjà être premier ministre cambodgien .
Malgré le sondage qui lui est défavorable .
Je ne sais pas , si c'est comme ça , le langage des politiciens , mais est-ce que les khmers du Srok , les électeurs et les électrices , ont compris ça ?
J'avais vu M.Sam Rainsy , quand il était venu dans notre région de Metz ,il est sympa , mais , je ne sais pas , en ce moment il rame , il est prétentieux ou réellement il est sûr de lui .
D'ailleurs , je ne suis pas bon pour être politicien , je le reconnais .

En comparaison , l'autre jour , j'ai regardé l'histoire d'Hitler( film), comment il avait fait pour arriver au pouvoir !
Un caporal de l'armée de 1 ère guerre allemande , était devenu Président de La puissance Allemagne , c'est quand même incroyable !
Donc à partir de là , dans la vie tout est possible . Pourquoi pas M.Sam , 1.er ministre cambodgien ?
Mais il prétend quand même , qu'il était né d'une famille assez haute de la société khmère , que les paysans khmers n'aiment pas trop ...




BAC - 16/07/2013 à 23:57
Ki est devenu de plus en plus khmers; beaucoup de texte en khmers, et peu en anglais. Je ne suis pas content pour ça; p.c.q je lis one-one le khmer. Mais, je suis content pour notre langue, notre idientité; notre culture,...

Donc, je ne lis pas khmer. Et verbalement, ma conversation ça se passe au niveau débutant; niveau srè. Les speech de Sam Rainsy, fuck, je ne les écoute pas. Je le suis un peu sa carrière politique dans les textes en anglais, et c'est otut. Qu'il soit arrogant, ou prétentieux, je m'en calissse, tout le monde est un peu comme ça, sinon il n'y aura pas dépassement de soi.

Je le vois là, s'il gagne bien sûr, ( non messieur, il ne gagnera pas), p.c.q tout simplement, p.c.q le gars est clean; pas de tâche de sang, pas de cadavre dans le placard, jamais sauter une actirce de kara-ok, ou une chanteuse, toujours la même femme, incorruptible, patriotique...etc...le contraire de Sihanouk...kékéké...


Le pouvoir, tout le monde veut le goûter; ne ce serait que pour une journée...kékéké...Si monsieur Sam Rainsy voulait le pouvoir, et non Srok, pourquoi s'est-il lancé dans la gueule des lions, avant qu'on lui donne le pardon royal?


Après Sihanouk, il y a Sam Raisy, mais après Sam,.....





Edité le 17/07/2013 @ 01:02 par BAC

robin des bois - 17/07/2013 à 03:34
kaunklau a écrit

Après avoir écouté l'interview , il prétend déjà être premier ministre cambodgien .
Malgré le sondage qui lui est défavorable .
Je





Toutes mes excuses : cet interview est daté de mai 2008, avant donc les dernières élections de juillet de cette année là ( d'ailleurs cet interview est lié à la sortie de son bouquin que cite petiteheidi).



Edité le 17/07/2013 @ 04:34 par robin des bois

kaunklau - 17/07/2013 à 07:32
Bonjour , RDB ,
vous êtes vachement matinal . C'est la chaleur qui vous taquine ou quoi ? pour une fois qu'il fait beau et chaud .

A propos de Youtube , je n'avais pas fait attention non plus sur la date de l'interview .C'est ma faute .

M. Sam , je l'avais rencontré ici à Metz , lors d'une réception que les sympathisants lui a réservé .
C'est vrai , comme disait BAC , il est simple , courtois digne d'un homme de confiance .
Il a plus de qualité par rapport à l'autre .

Mais , je me méfie des politiciens , le cas de M.Khiev sam phân , réputé d'être propre , anti-corruptible ,lors de l'époque de Sangkum Reast Niyum , nous avait bien laissé les grosses cicatrices .

Seun nmott - 17/07/2013 à 10:03
Bonjour à tous
On est en train de vivre une nouvel air.
Le 28 juillet 2013, une élection législative cambodgienne a montré une nouvelle image depuis le premier jour de la campagne, bien qu'il ait des, on peut dire, "anomalies" une centaines depuis, par rapport aux précédentes élections, c'est presque rien.

Ils ont grandi..
Faire encore couler le sang de nos frères, c'est stop.
Encore 10 jours à tenir. laissons parler le peuple, respecter leurs choix sans tricherie.
Rangeons nos armes(à feu) et Retournons au tour d'une table.
Il est temps, il n'y a ni traite ni héros. Il n'y aura que des khmers et des khmers qui font tout pour que leurs sorts soient meilleurs.

La poussée des partisans de CNRP est extraordinaire. Le retour à la sagesse du côté PPC est aussi remarquable, ces derniers jours.

La grâce du roi, le retour d'un fils du peuple, le décès du père du PM, sont des évènements qui ont marqué tous les esprit ces derniers temps.



Pourvu que ça tienne.

emmaromti - 17/07/2013 à 13:01
CE QUE L ON POURRAIT FAIRE D ICI TELE A TOUS NOS AMIS PARENTS // DE VOTER MASSIVEMENT POUR // LE // CHANGEMENT //SE JOINDRE AUX RESPONSABLES POUR LEUR PROPOSER DE L AIDE .. SOUTIEN LYON JUIL 13 S N O

emmaromti - 17/07/2013 à 13:02
OCCASION UNIQUE POUR TOUT CHANGER LIBERER NOTRE PATRIE ..

emmaromti - 17/07/2013 à 13:08
APRES 31 ANS IL FAUDRAIT ESSAYER AUTRE CHOSE L ALTERNANCE COMME DANS DANS UNE VRAIE DEMO / MURE ON JUGE APRES NE SOYONS PAS SI NEGATIF NOS ENNEMIS TROP CONTENTS // LES CAMBODGIENS SOUFFRENT ASSEZ DE RIGOLADES

Seun nmott - 17/07/2013 à 15:42
Changement oui, mais en profondeur, ce n’est pas que changer ni la tête ni l’équipe, mais la mentalité.
Accorder de nouveau à soi même un courage, une confiance qu’on les perdus depuis longtemps.
S’unir, Oublier la différence, Accorder une place aux perdants.
Oser amputer une jambe malade ? :languetourne:
La corruption est un cancer, c’est génétique et endémique, je le répète. Si on ne se soigne pas on retombe dans le même piège. Et alors adieu le changement pour des siècle et des siècles.


Téléphoner aux amis et parents ce n'est pas un bon conseil. Ils sont grands, faut les laisser choisir selon leurs propres choix. Ne les prendre plus pour des "neu-neu".
N'apprendre pas les poissons à nager.

.. On a remarqué sur facebook un dérapage entre les jeunes des deux camps, ce n'est plus un combats d'idée mais c'est plus un concours de beauté, et je modère mes propos.

NeakReach - 17/07/2013 à 18:46
74948_Changement.jpg

:sygus::sygus::sygus:

BAC - 17/07/2013 à 23:45
Sam Rainsy: "Meet me at 9 am at Phnom Penh Airport on Friday. Together we can rescue our nation."


http://ki-media.blogspot.ca/



Priez très fort pour monsieur Sam Rainsy. Moi aussi, je prie. On ne sait jamais avec ce psychopathe colérique.


'' Benigno "Ninoy" Simeon Aquino Jr. (Novembre 27, 1932-Août 21, 1983) était mener opposition politicien dans Philippines pendant la présidence de Ferdinand Marcos. Il était assassiné au Aéroport International De Manille (maintenant retitré dans son honneur) sur retourner à la maison de exil, et veuve Corazon Aquino est devenu le centre de l'opposition et a par la suite remplacé Marcos comme président. ''

http://wikipedia.qwika.com/en2fr/Benigno_Aquino,_Jr.






Edité le 18/07/2013 @ 00:52 par BAC

Vicheya - 18/07/2013 à 09:53
Quelqu'un peut me donner tous les partis en liste ?

petiteheidi - 18/07/2013 à 10:03
Merci RdB pour les différents liens.

Seun nmott - 18/07/2013 à 10:34
Vicheya a écrit

Quelqu'un peut me donner tous les partis en liste ?


Huit partis politiques se sont inscrits pour participer aux élections nationales à venir au Cambodge.

- le PPC : Parti du Peuple Cambodgien (au pouvoir) dirigé par le PM Hun Sen
-le CNRP : Parti national du sauvetage du Cambodge dirigé par Sam Rainsy (sous le coup d'un mandat d'arrêt, il réside en France et ne peut se présenter en tant que personne physique)
-Le FUNCINPEC : Parti Royaliste dirigé par la princesse Norodom Arun Rasmey
- La LPD : Ligue pour le Parti de la Démocratie dirigée par un ancien député d'opposition Khem Veasna
-Le PND : Parti de la nationalité cambodgienne dirigé par Seng Sokheng
-Le RPD : Parti démocratique pour la république dirigé par Sokroth Sovan Panhchakseila
-Le KPP : Le Parti Khmer Anti-pauvreté dirigé par Daran Kravanh.
-Le KPDE : Parti pour le Développement Economique dirigé par Huon Chamroeun.

http://www.khmer-network.com/forum/psujetKN-9706-2.html


Une première "face à face" télévisée, on va dire, a été enregistrée et sera diffusée la samedi prochain sur une chaine ?? Trois représentants: du PPC, CNRP, KPDE y étaient.

Vicheya - 18/07/2013 à 11:33
OK, ca vous dit qu'on fasse les élections sur le site avec un sondage ????

Ca me ferait de la pratique !!! :clindoeil:




TOUS aux urnes !!!

Edité le 18/07/2013 @ 12:46 par Vicheya

kaunklau - 18/07/2013 à 11:42
Vicheya a écrit

OK, ca vous dit qu'on fasse les élections sur le site avec un sondage ????

Ca me ferait de la pratique !!! :clindoeil:



OK , je participe pour le sondage .
Mais , il ne faut pas , que le vote de chacun ne soit pas vu par les autres .
Pour éviter " influences " ou " mauvaises interprétations " de certains membres .

kaunklau - 18/07/2013 à 11:52
Lepetitjournal s'intéresse au candidat d'opposition Samrainsy .

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...s-suivez-pas-a-pas-la-1ere-journee-de-sam-rainsy

Cambodge

ELECTIONS - Suivez pas à pas la 1ère journée de Sam Rainsy !


En direct sur Twitter et Facebook, heure par heure, votre Petit Journal vous propose de vivre le retour du leader de l’opposition, de son arrivée à l’aéroport au rassemblement prévu en fin de matinée place de la Liberté.

Rarement un passager en provenance de Bangkok aura été tant attendu. A 9H05 précise, l’avion de Sam Rainsy touchera le tarmac de l’aéroport de Phnom Penh. Un avion plein comme un œuf, de journalistes et d’espoir aussi. Inutile de vous dire de prendre vos précautions pour circuler en ce vendredi. Entre 20.000 et 40.000 partisans sont attendus pour accueillir leur favori. Après une conférence de presse organisée à l’intérieur ou l’extérieur de l’aéroport, l’immense cortège se dirigera ensuite vers la place de la Liberté, près du Wat Phnom, pour le premier meeting de l’exilé volontaire.

Combien seront-ils pour accueilir leur leader ? (c.c. E.S.)

Le ministère de l’Intérieur, il y a quelques jours encore, aurait arrêté Sam Rainsy. Du moins, risque - minime - il y avait. Mais la grâce royale, sous proposition du Premier Ministre, a changé la donne. Le gouvernement ne pouvait cependant se permettre d’arrêter son principal rival. Chaque camp, après des semaines de négociation, tire son épingle du jeu. Sam Rainsy revient, sans passer par la case prison ; Hun Sen endosse le rôle du réconciliateur.

Le ministère de l’Intérieur va donc assurer la sécurité de cette journée exceptionnelle. Et celui-ci ne peut se permettre le moindre dérapage.

Candidat ou pas ?

Contrairement à ce qu’espérait Sam Rainsy – mais l’espérait-il vraiment ? – dans l’entretien qu’il nous avait accordé le week-end dernier, les élections ne seront pas reportées. Reste à savoir si Sam Rainsy va pouvoir se présenter comme candidat ? Certains observateurs pensent qu’un accord a déjà été trouvé.

Un accord politique s’entend, car sur le plan juridique la voie est sans issue. Radié des listes électorales depuis 2011, le délai pour déposer une candidature dépassé, ne reste comme souvent qu’un accord politique. Et comment imaginer l’avenir politique de Sam Rainsy sans mandat politique ?

A huit jours du vote, la décision devrait tomber très vite. La ferveur et l’enthousiasme de ses partisans certainement pas.

Emmanuel Scheffer

Et la manifestation à Paris au Trocadéro , on n'était pas au courant :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...lections-en-france-la-diaspora-se-mobilise-aussi



Edité le 18/07/2013 @ 12:56 par kaunklau

emmaromti - 18/07/2013 à 11:59
BRAVO KAU KLAU VOUS AVEZ SU TROUVER LES MEILLEURES INFO TRES BIEN ET ... MERCI EMMAROMTI

kaunklau - 18/07/2013 à 12:49
Merci Emmaromti ,
vous , qui aimez la démocratie , la liberté , comme beaucoup d'entre nous de KN , pourriez-vous ,nous faire un petit détail , " le vécu " , quand vous étiez au Cambodge .
Votre témoignage , le réel , moi personnellement , me fais toujours le plaisir de lire .
Ce que vous pensez , ce que vous avez vu , ce que vous avez vécu , nous intéresse.

Au chapitre " Cambodge " , merci .

Vicheya - 18/07/2013 à 13:14
kaunklau a écrit

Vicheya a écrit

OK, ca vous dit qu'on fasse les élections sur le site avec un sondage ????

Ca me ferait de la pratique !!! :clindoeil:



OK , je participe pour le sondage .
Mais , il ne faut pas , que le vote de chacun ne soit pas vu par les autres .
Pour éviter " influences " ou " mauvaises interprétations " de certains membres .



Je ne sais pas boquer cette option !

emmaromti - 18/07/2013 à 15:21
J AI ETE AU PAYS 3 mois jusqu a la semaine derniere d abord dans 1 location studio r de c INSECURITE TOTALE 2 VOLS= montre portables EN PLEIN JOUR des enfants EAP CHHAY 6 ans TOUT NU effrayant alors que les jeunes ICI VONT A L ECOLE / partout durant mon sejour ON NE ME PARLE QUE DE VOLS CAMBRIOLAGES car LA SITUATION DES CAMBODGIENS EST TRES MISERABLE d ou LA BAISSE DE LA MORALITE tout cela POUR LES USD / IMMEDIATS CHOMAGE POUR MANGER / NEGOCIER LES PORTABLES MOTOS / voles souvent AVEC LA COMPLICITE DU NOKOBAL on ne peut faire confiance a personne = femme de menage , gardiens VOUS SAVEZ LA MEILLEURE SECURITE / OU IL Y A VIDEO SURVEILLANCE VIDEO 24H/ 24 car s il y a MEFAITS / AGRESSIONS // = PREUVES IRREFUTABLES POUR LA POLICE /// LES VOLEURS CRAIGNENT D ETRE RECONNUS des FOIS ILS VOUS TUENT // POUR QUE VOUS NE LES RECONNAITRIEZ pas , / en cas de confrontation // AVEC LA POLICE §§ IL y a UNE REELLE VOLONTE DE CHANGEMENT ILS SONT A BOUT PAUVRETE CONFISCATIONS VOLS SANS PLUS AUCUN ESPOIR on m a repete SOUVENT // DEPUIS 1993 IL N Y A PAS DE TRANSPARENCE LORS DES DIVERSES ELECTIONS L OPPOSITION AURAIT GAGNE DEPUIS .. LONGTEMPS LA NOURRITURE de tres mauvaise QUALITE = pourrie bourree de CHIMIE j avais fait des enquetes nombreuses merci pour votre attention PARIS SAMBO 2013 ATRDE E

emmaromti - 18/07/2013 à 15:37
Je vous avez déjà SIGNALE de la BAISSE DE LA MORALITE = DES MENSONGES ENCORE DES MENSONGES DES RUSES POUR SOUTIRER les USD // au sein meme d une MEME FAMILLE souvent SANS AUCUNE HONTE / GENE les 5 PRECEPTES DU BOUDDHA LES QIDERQIENT QIDERQIENT qiderqient QIDERQIENT qiderqent QIDERQIENT BIEN eILS NE SQVENT PLUS DIRE :ERCI ;erci ;erci ERCI SQ:PEQH >> RECONNQISSQCE ect <<

Seun nmott - 18/07/2013 à 16:58
emmaromti a écrit

Je vous avez déjà SIGNALE de la BAISSE DE LA MORALITE = DES MENSONGES ENCORE DES MENSONGES DES RUSES POUR SOUTIRER les USD // au sein meme d une MEME FAMILLE souvent SANS AUCUNE HONTE / GENE les 5 PRECEPTES DU BOUDDHA LES QIDERQIENT QIDERQIENT qiderqient QIDERQIENT qiderqent QIDERQIENT BIEN eILS NE SQVENT PLUS DIRE :ERCI ;erci ;erci ERCI SQ:PEQH >> RECONNQISSQCE ect <<


Houla! quel moustique qui vous a piqué?

Reprenez vos esprits avant qu'il ne soit trop tard.

Êtes vous bouddhiste? si oui, elle est où la compassion?

On critique les KR, oui, et on ne doit pas faire les même erreurs qu'eux, n'est ce pas ?

Je ne suis pas un faiseur de moral.
Ce n'est qu' une réaction naturelle de celui qui ne souhaite pas voir ces amis retombent dans le trou noir.

NeakReach - 18/07/2013 à 19:50
kaunklau a écrit

Vicheya a écrit

OK, ca vous dit qu'on fasse les élections sur le site avec un sondage ????

Ca me ferait de la pratique !!! :clindoeil:



OK , je participe pour le sondage .
Mais , il ne faut pas , que le vote de chacun ne soit pas vu par les autres .
Pour éviter " influences " ou " mauvaises interprétations " de certains membres .


Bonsoir à tous,

Je suis d'accord à 100% avec kaunklau...
Et, allez monsieur kaunklau, dites-nous pour qui vous allez voter ???
:sygus:

Aekreach - 18/07/2013 à 21:16
Sam Rainsy reçoit la bénédiction d'un bonze la veille de son départ pour le Cambodge.

72519_560491757340895_239121058_n.png

Aekreach - 18/07/2013 à 21:22
Sam Rainsy à l'aéroport en partance pour le Cambodge.

1001544_560769167313154_796819568_n.png

kaunklau - 18/07/2013 à 21:41
Moi , personnellement , je préfère un type qui est tolérant et qui n'est pas abruti .
Jusqu'à maintenant , depuis NSH de Sangkum reastr niyum , Lon Nol , khmer rouge , puis Hun Sen ...aucun régime ne nous avait offert de liberté , de démocratie . Il y a beaucoup d'injustices sociales et des corruptions qui rongent notre Cambodge .

Mais à cet instant T , je dirai que c'est H.Sen qui va gagner l'élection . Je ne dis pas ça pour exciter ou modifier le comportement des électeurs , mais mon impression personnel selon les bruits ou les connaissances des khmers du Srok .

Ne pariez pas , sinon , vous êtes en infraction !


emmaromti - 19/07/2013 à 01:31
POUR MA PART RT LRS ETRNGERS LE SAVENT aussi LIBERATION AVAIT , DANS UN ARTICLE ELOQUENT PARLE DE FRAUDES / MASSIVES / IRREFUTABLES LES CHANCELLERIES DIPLOMATIQUES NE LRS IGNORENT / PAS mais notre pays a retrouve LA PAIX d ou les aides etrangeres s mais fausse demo pluralisme il y a 10 j SAM RAINSY ETAIT GRACE / MAIS DE QUOI / AVOIR DEFENDU LE TERRITOI NATIONAL les RIZIRES DE CHANTREA // PAS SES TERRAINS PERSONNELS MENACE D ARRESRATIONS il y a encore 1 SEMAINE ILS ONT RECULE et ?POUR se faire BATTRE / MAIS LEUR COMITE D ELECTION EST ENCORE / DANS LEURS MAINS // NOUS NE DEVONS ACCEPTER CELA ET LE CHEF DE L OPPOSITION SANS LE DROIT DE VOTER il n y a que DANS CE REGIME POUR VOIR CELA / AUCUN AUTRE PAYS AU MONDE samboROLESRP

BAC - 19/07/2013 à 04:13

Bonjour monsieur emmaromti,

C'est intéressant ce que vous dites, mais....

Je crois que vous exercez le métier de pypographie; c'est votre écriture qui me dit ça. Quan dje vous lis, je lis en télégraphie tic-tic-tic,....et tic...kékéké...



emmaromti - 19/07/2013 à 06:09
j ecris en GRAND / POUR ETRE LISIBLE / FAIBLE VISION DES YEUX / des vieux ../ PLUS NET C EST tout MERCI POUR LE CONTENU écrivez moi ENCORE / cela me ferait PLAISIR AI JE REPONDU AUX ATTENTES DE KAU KLAUN j essaie tjs DE ME COLLER A LA REALITE / VERITE a plus donc TOUT EST MENSONGES LA BAS L EX VIENT D EN HAUT medicament miracle WISKY AUX TRES JEUNES MOINS DE 100 000 VN EN TOUT AU CAMBODGE ect ..ENCORE , UNE FOIS PLUS DE RESPECT DES PRECEPTES DE BOUDHA QUI DONNE LA COHESION / CONFIANCE A L INT . D UNE COMMUNAUTE / SOCIETE / FAMILLE VIVE LE CHANGEMENT DANS TOUS LES DOMAINES ECO / MORAL JUSTICE / A MANGER POUR TOUS // VOUS SAVEZ ILS LUTTENT TOUSLES JOURS POUR LEUR ESTOMAC D ABORD S ILS SONT / MALADES // DES DETTES DES INTERETS ENORMES A N EN PLUS .. FINIR

emmaromti - 19/07/2013 à 06:11
J AI VU PHOTO A POCHENTONG AVEC LES 2 LEADERS // ON EN VERRA D AVANTAGE A 13 HH SI VOUS EN AVEZ MERCI D AVANCE SUR NOTRE SITE

kaunklau - 19/07/2013 à 08:14
Bonjour , EMMAROMTI , BAC ,
je vous comprend vos sentiments .
Le fait d'exprimer nos sentiments , vis à vis , de notre pays bien aimé , nous soulage la souffrance qui rongeait nos cerveaux . Selon vos écrits , vous voulez tous que le peuple khmer vive avec le bonheur . Ce bonheur , c'est la démocratie et la liberté .
Nous voyons plus clair , ces mots , car nous avons la chance de vivre ici dans les pays occidentaux. Sans être né d'une famille riche , nous vivons dans la société " moins corrompue " , un peu plus juste que là bas .
Ces pays d'accueil avaient aussi passé par là également . Si leur société est plus évoluée , c'est grâce à la formation de son peuple . L'école est obligatoire , ici . Mais pas
chez -nous . C'est la base de tous , pour un pays . Si les vieux sont pourris , ce sont les jeunes qui vont faire évoluer la démocratie .
TOUM PEANG SNORNG RUSSEY. ( les pouces deviennent les bambous)
Mais , il nous faut encore des générations , encore !!!

kaunklau - 19/07/2013 à 08:20
BAC , juste pour rire , ne vous fâchez pas comme Gabriel , vous avez créé des nouveaux mots ?. En plus de ké ké ké ...c'est tic-tic-tic ....
C'est quoi pypographie , je n'ai pas envie de chercher Larousse , has has has !

emmaromti - 19/07/2013 à 09:36
KAUN KLAUN BRAVO OUI NOUS VOULONS TOUS / AVEC NOS MOTS UNE SOSIETE PLUS JUSTE / PLUS HEUREUSE .. typographe celui qui compose les caractères POUR IMPRIMER UN JOURNAL /LIVRE parce que j ecris avec des majuscules plus facile a lire MERCI A TOUS VIVE NOTRE CAMBODGE HEUREUX ET PROSPERE POUR LES JEUNES GENERATIONS SURTOUT sans aucune violence

kaunklau - 19/07/2013 à 10:23
Sam rainsy est à P.Penh .

http://www.france24.com/fr/20130719-cambodge-exi...ainsy-france-CNRP-elections-legislatives-hun-sen

De retour d'exil, le chef de l'opposition cambodgienne est accueilli en héros
© AFP
Sam Rainsy, le chef de l'opposition cambodgienne exilé en France pour échapper à plusieurs peines de prison, a de nouveau foulé sa terre natale vendredi matin. Il a été gracié le 12 juillet, deux semaines avant la tenue d'élections législatives.

FRANCE 24 (texte)


Il n’avait pas foulé sa terre natale depuis quatre ans. Sam Rainsy, le chef de l'opposition cambodgienne, a atterri vendredi 19 juillet au matin à l’aéroport de Phnom Penh, où il a été accueilli par une foule de partisans.
"Je suis très heureux. Je suis revenu pour sauver la nation avec vous tous", a déclaré Sam Rainsy à son arrivée, avant de se baisser pour embrasser le sol de son pays. Face à lui, des milliers de sympathisants hurlaient son nom.
"Je suis très heureux d'être de retour"

"Il est impossible de marcher tellement les sympathisants de Sam Rainsy sont venus nombreux pour l’accueillir", témoigne Cyril Payen, envoyé spécial de FRANCE 24 qui a fait le voyage entre Paris et Phnom Penh aux côtés de l’opposant. "Il y a une cohue indescriptible, les gens scandent son nom, scandent aussi le mot ‘changement’. […] Un défi au Premier ministre au pouvoir depuis 1985", poursuit le journaliste.

Condamné à 11 ans de prison en 2009 pour, notamment, avoir publié une carte jugée erronée des frontières du Cambodge avec le Vietnam, Sam Rainsy a pris, pour la deuxième fois de sa vie, le chemin de l’exil. En 2005, il avait fui une première fois en France après avoir été condamné à 18 mois d’emprisonnement pour diffamation au Cambodge. Il avait été gracié l’année suivante.

"Petite victoire pour la démocratie"

L’opposant a été gracié de sa deuxième condamnation il y a quelques jours. "Sa grâce est un de ces coups de théâtre dont seule la politique cambodgienne a le secret. Il y a un mois, je l’avais rencontré en exil, on donnait peu de choses de son avenir politique [au Cambodge, NDLR]", explique Cyril Payen.

Vendredi, l’opposant avait qualifié sa grâce de "petite victoire pour la démocratie", tout en notant qu’il restait "beaucoup à faire". L’homme s’était présenté aux élections législatives du 28 juillet prochain mais il a été retiré des listes électorales de son parti.

Sam Rainsy, 64 ans, est le chef de la coalition de partis d’opposition, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP). Né dans une haute société cambodgienne, il a quitté son pays à 16 ans pour Paris après la disparition de son père, probablement tué, selon les historiens, par des hommes du futur dictateur Lon Nol (1970-1975).

En France, il travaille dans plusieurs banques avant de créer un cabinet d’expert comptable. De retour au Cambodge, il prend brièvement la tête du ministère des Finances, alors que le pays peine alors à sortir du marasme provoqué par des décennies de guerre civile.

L’an dernier, Sam Rainsy s’était allié à un autre opposant, Kem Sokha, pour créer le CNRP et tenter enfin de battre le Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans.

"Son retour au pays va galvaniser la coalition des partis d’opposition qu’il a menée, estime Cyril Payen. Le Cambodge est une démocratie mais qui dérive parfois vers une forme d’autocratie, une sorte de dynastie menée par Hun Sen qui contrôle les médias, le système électoral et tout l’appareil d’État. Et ce depuis des décennies."

Avec dépêche

kaunklau - 19/07/2013 à 10:27
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/camb...affirme-avec-les-reseaux-numeriques_1267509.html


Cambodge: l'opposition s'affirme aussi avec les réseaux sociaux

par Cécile Meth, publié le 19/07/2013 à 09:17, mis à jour à 10:05

Pour la première fois au Cambodge, où la libre parole et les médias sont étouffés, les réseaux sociaux jouent un rôle de premier plan en politique, permettant aux citoyens de s'exprimer librement et à l'opposition d'affirmer sa popularité.

Facebook s'est révélé être un outil puissant pour le leader de l'opposition Sam Rainsy, jusqu'alors exilé à Paris, pour contourner l'éloignement de son pays et la censure. En moins de trois mois, la campagne qu'il a lancée depuis la France en vue des élections législatives du 28 juillet a mobilisé à ce jour 136 000 fans, près du double de ceux du Premier ministre au pouvoir depuis 28 ans. Attirant 2000 nouveaux sympathisants chaque jour, sa page Internet se place aujourd'hui en première position au Cambodge.

Aux manettes de cette page Facebook, deux jeunes publicitaires, la Franco-khmère Lorya Noseda et le Britannique Jamie Macfarlane, coordonnent, depuis Singapour pour l'une et depuis Rangoon (Birmanie) pour l'autre, des équipes dédiées à Phnom Penh, à Paris et aux Etats-Unis, tous bénévoles. Ils précisent que 93 % des "fans" de l'opposition vivent au Cambodge, dans les villes, et que 53 % d'entre eux ont entre 18 et 24 ans - un chiffre significatif dans un pays où la population compte 70% de gens âgés de moins de 35 ans, et beaucoup voteront pour la première fois. Ce qui séduit les supporters? "La possibilité d'un échange direct et authentique avec un homme politique voulant le changement et avançant des propositions concrètes, sans mise en scène ni discours sophistiqués", soulignent les deux publicitaires. "Trop longtemps bridée, une nouvelle génération de jeunes Cambodgiens saisit ce nouvel espace de parole pour s'exprimer sans peur et sans barrières, et partager son désir d'un avenir meilleur."
"Nous voulons plus de démocratie"

Interpellés par Sam Rainsy sur des questions aussi variées que la corruption, les expropriations, les carences de l'Etat en matière de protection sociale, de santé et d'éducation, l'absence de salaire minimum, de pensions de retraite... ils sont des milliers chaque jour à réagir aux messages postés et aux vidéos mis en ligne par Rainsy TV (l'une d'entre-elles consacrée au chômage a été vue par 200 000 internautes), prenant position pour ou contre, engageant avec enthousiasme débats et discussions, sans oublier d'évoquer d'eux-mêmes les problèmes du quotidien.

Massivement, ils affirment un message essentiel à leurs yeux: "nous voulons plus de démocratie et revendiquons le droit de décider de notre avenir et de celui de notre pays !" Et se chargent de convaincre leurs aînés et leur entourage d'adopter la même attitude. Peu d'ordinateurs dans les foyers ? Peu importe, ils communiquent via les téléphones portables, peu coûteux ici et offrant un accès aisé à Internet dans les provinces les plus reculées. Ils ont appris aussi à se méfier des manoeuvres frauduleuses - piratages de photos de Sam Rainsy pour des publicités mensongères, détournement automatique de leurs " clicks " vers d'autres pages - qui tentent régulièrement d'attirer leur intérêt ailleurs.

Lorya Noseda et Jamie Macfarlane témoignent de l'influence exponentielle des réseaux sociaux au Cambodge, le seul espace de liberté d'expression dont les Cambodgiens disposent. Un processus qui devrait se renforcer à l'heure du retour de Sam Rainsy dans le pays, après quatre ans d'exil.



Edité le 19/07/2013 @ 11:29 par kaunklau

robin des bois - 19/07/2013 à 11:23


11'40 d'entretien avec François PONCHAUD, sur France-Culture

- "Cambodge. A l'approche des élections de fin Juillet 2013 "
- sur ce lien

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4635488

c'est pas triste !!!






Edité le 19/07/2013 @ 12:25 par robin des bois

Seun nmott - 19/07/2013 à 11:40
robin des bois a écrit



11'40 d'entretien avec François PONCHAUD, sur France-Culture

- "Cambodge. A l'approche des élections de fin Juillet 2013 "
- sur ce lien

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4635488

c'est pas triste !!!







C'est plutôt raté pour moi, y a des chose à faire , pas pu les voir ..

Par contre les images de l'arrivé de SR à PPenh , avec un tel déferlement des militants, y a très longtemps qu'on a pas vu.

kaunklau - 19/07/2013 à 12:08
robin des bois a écrit



11'40 d'entretien avec François PONCHAUD, sur France-Culture

- "Cambodge. A l'approche des élections de fin Juillet 2013 "
- sur ce lien

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4635488

c'est pas triste !!!






Merci Robin de trouver , ce lien .
99 % , je suis d'accord , avec lui , le père Ponchaud .
C'est la réalité , qu'on connaît , qu'on est au courant , selon nos proches ,selon nos familles , selon nos amis au Srok .
Pour les sympathisants de la démocratie , de la liberté , de l'amour pour le Cambodge , SVP , écoutez cet interview , c'est très intéressant .
Le père Ponchaud , ne ment rien , c'est bien la vérité .
Il y a de quoi , à creuser le cerveau où on veut aller et jusqu'à où on veut aller ?
L'histoire de vendre les terres , comme concessions pendant 99 ans , les émigrations de 600.000 khmers pour faire des main-d'oeuvre à l'étranger , c'est ce que nous disions dans KN ...
Nos amis KN de Cambodge nous éclaircient ou nous disent ce qu'ils pensent de cet interview .
Pour moi , c'est parfait et réaliste .

robin des bois - 19/07/2013 à 12:43
Seun nmott a écrit

robin des bois a écrit



11'40 d'entretien avec François PONCHAUD, sur France-Culture

- "Cambodge. A l'approche des élections de fin Juillet 2013 "
- sur ce lien

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4635488

c'est pas triste !!!







C'est plutôt raté pour moi, y a des chose à faire , pas pu les voir ..

.



Hein !!!!!... c'est un entretien radiophonique sur France Culture : çà vaut le détour, croyez-moi





Aekreach - 19/07/2013 à 13:15
Sam Rainsy salué par la foule de ses supporters à son retour au Cambodge


Par Stéphanie Gée correspondante de RFI à Phnom Penh,

2013-07-19T070331Z_226245324_GM1E97J15MB01_RTRMADP_3_CAMBODIA-ELECTION-RAINSY_0.JPG

Après bientôt quatre ans d'exil volontaire, le leader de l'opposition Sam Rainsy a fait son grand retour au Cambodge ce vendredi 19 juillet, soit dix jours avant la tenue des élections législatives. A la faveur d'un récent pardon royal qu'a sollicité pour lui le puissant Premier ministre Hun Sen, le principal opposant revient en homme libre, échappant ainsi à une condamnation à onze ans de prison. Une rentrée au pays saluée dans la liesse par une foule nombreuse de militants.


Son parti avait annoncé la veille 40 000 supporters , mais ils sont entre 100 et 200 000 à s'être déplacés. A peine arrivé, Sam Rainsy a pris la tête d'un cortège, posté aux côtés de son numéro deux, Kem Sokha, salués à leur passage par des chants et des slogans. Les jeunes n'ont pas manqué le rendez-vous. Ils arborent des images de soleil levant, le logo du parti, affichent avec leurs doigts le chiffre 7, le numéro d'apparition du Parti du sauvetage national sur les bulletins de vote, et scandent son slogan « Changer ou ne pas changer ? Changer ! ». Tout cela dans un esprit de fête, avec des élans de fraternité jamais vus lors d'une campagne électorale. Les 18-30 ans comptent pour plus du tiers de l'électorat.

Bons scores probables pour l'opposition

Le retour du grand chef donne un coup de fouet certain à la campagne de son parti, même si, rayé des listes électorales, Sam Rainsy ne peut pas se présenter comme candidat aux élections. Mais il se passe quelque chose dans le pays : un élan populaire pour le changement, prôné par l'opposition. Pour la première fois, les Cambodgiens ne se rangent pas seulement derrière des personnalités politiques, mais derrière un programme. La base militante, très active, porte cet espoir d'un renouveau politique. On peut donc s'attendre à de très bons scores pour l'opposition dans les villes.

robin des bois - 19/07/2013 à 13:19
Ouest-France a publié, le lundi 15 juillet 2013, un article sur le Cambodge en page 2/Monde

Contrairement à de précédents articles assez récents et facilement accessibles, celui-ci- signé de Anne-Laure POREE- semble réservé aux lecteurs de l'édition abonnés.

Impossible de le copier/coller donc ; il sort pourtant de l'ordinaire

Voici son titre et le sous-titre :

Cambodge : l'opposition retrouve son leader

A l'approche des législatives du 28 juillet, le leader de l'opposition, Sam RAINSY, recueille un soutien populaire.
Le discours de son parti se radicalise, notamment sur l'immigration



extrait

[ Xénophobie

Tandis que le PPC fait campagne sur son bilan, à savoir la fin des Khmers rouges le retour de la paix et de la liberté d'expression, la reconstruction et le développement économique, l'opposition avance un programme d'augmentation des salaires et des retraites, de soins gratuits pour les plus démunis. C'est leur réponse au mécontentement populaire causé par la pauvreté, les conflits fonciers, la corruption et l'impunité.
La xénophobie alimente aussi le discours de campagne du PSNC.
"Mon village vote PPC, confie Nguon, 32 ans.
Peut-être que PSNC ne gagnera pas les élections, mais ils sont au coude-à-coude.
Le mot d'ordre le plus important du PSNC ?
C'est la fin de l'immigration illégale des vietnamiens"

Et Sophal, 29 ans , de confirmer :
" Chassons les Vietnamiens du Cambodge et réclamons nos terres! c'est leur slogan, "

La surprise de cette campagne, jusqu'ici sans heurts, c'est une liberté de ton nouvelle dans les discussions et la politisation de la jeunesse via les réseaux sociaux.
malgré l'absence de débats de fond, nombre de Cambodgiens espèrent qu'une percée franche de l'opposition rééquilibrera les pouvoirs et assouplira les rapports de force de la société ]
Anne- Laure POREE


( rdb : le rapprochent de ce texte de A-L POREE et de l'interview radiophonique s'impose . selon ma pomme , la terrible réalité du terrain politique est, selon moi, du côté de PONCHAUD .

A noter d'ailleurs et son passage sur S.21, et son "analyse détonante" sur le pouvoir actuel ..)



Edité le 19/07/2013 @ 14:20 par robin des bois

emmaromti - 19/07/2013 à 13:21
EXCELLENTS ARTICLES JE VIENS DE VOUS ENVOYER / AUSSI / D AUTRES PHOTOS DE CET ELAN / POPULAIRE POUR DU NOUVEAU LE MEILLEUR POUR NOTRE CAMBODGE TRES MALCHANCEUX jusqu a presnt

emmaromti - 19/07/2013 à 13:22
VIVE LE CAMBODGE LIBERE DE LA CHANCE DU BONHEUR POUR NOTRE PATRIE ET TOUS NOS CHERS COMPATRIOTES

petiteheidi - 19/07/2013 à 20:20
Ils disent quoi nos voisins,de l'autre côté de la frontière ?

Aekreach - 19/07/2013 à 21:23
Dans une interview de Sam Rainsy sur France24, j'ai appris que la Thaïlande avait fait de Sam Rainsy une persona non grata.

emmaromti - 20/07/2013 à 02:57
IL A ETE DECLARE PERSONA NON GRATA , EN THAILANDE CAR IL VOULAIT DANS UN 1 er TEMPS PASSER PAR LA THAILANDE / PUIS SA DECISION ULTRA COURAGEUSE / SON PARI AVEC H.S DE RENTRER PAR POCHENCHONG BRAVANT , SA MENACE D ARRESTATION / IMMEDIATEMENT A L AEROPORT / je me dirigerai MOI MEME vers le lieu de detention H? S , EST DEPASSE PAR CETTE INTENTION TRES COURAGEUSE / QUI LE DEPASSE = L ETOFFE D UN HOMME D ETAT MAIS S IL ARRETAIT RAINSY LE PRIX A PAYER POUR CE DICTATEUR EST TROP FORT LE BOYCOT DES USA / EUROPE / ALLIES PRIVERAIENT LES PRODUITS TEXTILLES ADIDAS NIKE H/M DE DEBOUCHES ce ne sont pas les CHINOIS / VN qui ACHENTENT , CES PRODUITS LA= MADE IN CAMBODIA desastre ECO MONSTRE / FERMETURE D USINES .. POUR H?S / MAIS LE FACTEUR DECISIF SA GUERRE SURPRISE NET / FACE BOOK H?S VOULAIT L ENFERMER DANS UNE PIECE LE CHIEN POUR LE TUER // C EST LUI L ENFERME / PIEGE PAR SES HOMMES SYSTEMES FUSILLADES ?? EX BIRMAN qui a CRAQUE ENFIN RESTONS UNIS MOBILISES SI EN CAS D ATTAQUES CONTRE NOS VALEUREUX / JEUNES / SUPPORTERS EN 1 ere LIGNE LA BARAKA / PRIERES CONSTANTES CIMENT L ENNEMI RECULERA / VIVE LE CAMBODGE LIBERE VIVE NOS FORCES PATRIOTIQUES sambo Marseille CPOQE

NEO - 20/07/2013 à 04:57
Le responsable du PPC de Phnom-Penh fait une compagne d’apprentissage de vote.
Il apprend à la population comment voter.

Provient d’un parti politique et à une date si proche de l’élection, cette initiative est ambigu.
Au mieux il influe sur le vote de la population. Au pire, il garde des bulletins d’entrainement pour les ajouter aux urnes.
A mon avis, c’est de la triche déguisé.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/76561.html

kaunklau - 20/07/2013 à 06:02
Dur , dur ,
même pour élire les représentants , il faut une formation .
Les informations à la télévision ou les panneaux d'affichage ,devant chaque bureau de vote , sous forme de dessin , normalement sont suffisants . Ils prennent les gens pour les leu leu .
Au bureau de vote , numérotez 1 , 2 , 3... avec une flèche , un moyen simple .
Comme NEO avait dit , il cherche à tricher , sur les bulletins de vote...
C'est n'importe quoi !

emmaromti - 20/07/2013 à 06:13
LE TOUT PREVENIR NOS RESPONSABLE EN FRANCE ONG RESTER VIGILENTS / PAR LA TOILE A ALERTER TOUT MANQUEMENT TENTATIVE DE TUER / ENTRE EUX OK // CAR NOUS N AVONS PAS D ARMES PAS DE VIOLENCES DE NOTRE PART DIT LE PRESIDENT HOMME PACIFIQUE A LA GANDHII ... ALERTEZ NE RESTER PAS LES BRAS CROISES // ILS ONT PEUR // INTERVENVENTION CONTRE EUX SINON ? SAMBORA LYON 2012 I

emmaromti - 20/07/2013 à 06:32
NE DISCUTEZ PAS TROP / PERTE DE TEMPS / ENTRE NOUS AGISSEZ VOUS CONNAISSEZ CERTAINEMENT NOS RESPOSABLES . REGION PARISIENNE OU RADIO KHMER POST WORLD KHMER RARIO ECT ONG AMBASSADES ICI , a P PENH CHACUN PEUT AIDER NOTRE PATRIE A / SA / FACON // MEME messages DE SOUTIEN OU USD ECT .. //ils ont déjà perdu la 1 ere manche deborde par le desir de changement de nos valeureux jeunes supporters sympatisans ils n oseront pas tirer contre la foule desarmee SYRIE mais montrons notre determination , : notre force par notre union pour notre patrie bien aimee montrer l ex ; apporter sa pierre a notre MERE PATRIE COMMUNE / TERRE DE NOS ANCETRES DEPUIS DES MILLENAIRES SIN RETH BRUXELLES NOS LEADERS ONT DEJA BIEN EXPLIQUE POINT / PAR / POINT // NOS BUTS // NOS EFFORTS ENSEMBLE // POUR NOTRE FUTUR CAMBODGE INDEPENDANT ET HEUREUX // VOUS CONTRIBUEREZ A VALORISER LES CAMBODGIENS CAR C EST / ENSEMBLE / QUE / NOUS L EMPORTERONS A BAS / OUT / LES VRAIS TRAITRES sina PARIS 2013 sxfde

emmaromti - 20/07/2013 à 06:37
NOS ENNEMIS ONT TOUJOURS TRICHE NE SOYEZ PLUS ETONNES / PLUS INTIMIDATIONS TENTATATIVES D USER LA VIOLENCE MAIS SI EN FACE NOUS NOUS DEFENDRONS DEJOUONS .. / LEURS RUSES = ILS RECULERONT A L ERE INTER / NET LES GENS / NOS COMPATRIOTES NE SONT / PLUS / DUPES / IGNORANTS // CELA RETOURNERA ... CONTRE EUX LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE OUVRE AUSSI / LEURS YEUX / SUR / EUX // ILS VONT CRACQUER DE L INTERIEUR IMPLOSER ? VIVE NOTRE CAMBODGE COMMUN DEPUIS DES MILLENAIRES RYTHI SEM MARSEILLE 2012

kaunklau - 20/07/2013 à 07:22
Bonjour Emmaromti , vous êtes en colère ou quoi ?
Vos mêmes messages , passaient 3 fois .
Pour le supprimer , aller sur votre message :
-cliquez sur edition , en haut à droite .
-après , en bas , Effacer ce message .
-modifier le message.

Vous laissez un seul message .

A+

Edité le 20/07/2013 @ 08:24 par kaunklau

kaunklau - 20/07/2013 à 07:30
Je n'arrive pas à suivre .
Rythi Sem Marseille 2012 ,Sambora ... c'est la signature du message ou c'est pour autre chose ?

Edité le 20/07/2013 @ 08:31 par kaunklau

pascal_zh - 20/07/2013 à 08:32
robin des bois a écrit


Cambodge : l'opposition retrouve son leader

A l'approche des législatives du 28 juillet, le leader de l'opposition, Sam RAINSY, recueille un soutien populaire.
Le discours de son parti se radicalise, notamment sur l'immigration



extrait

[ Xénophobie

Tandis que le PPC fait campagne sur son bilan, à savoir la fin des Khmers rouges le retour de la paix et de la liberté d'expression, la reconstruction et le développement économique, l'opposition avance un programme d'augmentation des salaires et des retraites, de soins gratuits pour les plus démunis. C'est leur réponse au mécontentement populaire causé par la pauvreté, les conflits fonciers, la corruption et l'impunité.
La xénophobie alimente aussi le discours de campagne du PSNC.
"Mon village vote PPC, confie Nguon, 32 ans.
Peut-être que PSNC ne gagnera pas les élections, mais ils sont au coude-à-coude.
Le mot d'ordre le plus important du PSNC ?
C'est la fin de l'immigration illégale des vietnamiens"

Et Sophal, 29 ans , de confirmer :
" Chassons les Vietnamiens du Cambodge et réclamons nos terres! c'est leur slogan, "




C'est pour ça que je trouve le sieur SRS bien peu sympathique. Il joue sur le sentiment anti-vietnamien des Khmers dans un but purement électoraliste. C'est pas loin de l'incitation à la haine raciale, non ?
Si son programme, c'est "dehors les bougnouls", ça va pas bien loin...

J'ai écouté l'interview du Père Ponchaud. Il a au moins le mérite de reconnaître que le Cambodge est en bonne voie de reconstruction, et qu'il y a une classe moyenne qui émerge...

Dès lors, la "clique mafieuse" a quand même des points positifs à son bilan, non ? Je me demande ce qu'il dirait si la mafia en question se lassait de ses commentaires au virtiol et le jugeait personna non grata.

S'il parlait comme ça de la Chine et qu'il était résident en Chine, cela ferait déjà belle lurette que les Chinois l'auraient viré.

kaunklau - 20/07/2013 à 08:43
Bonjour pascal ,
d'accord , sur le slogan , Xénophobie , ce qu'un type de PPC lui attribuait .
Mais ,ce que disait Père Ponchaud , les 99 ans de "vente" de terre aux étrangers ?
C'est bien l'état dans l'état .
Probablement grave tout de même !

kaunklau - 20/07/2013 à 08:46
France info écrit ceci .
http://www.franceinfo.fr/actu/au-cambodge-ambian...-exil-du-chef-de-l-opposition-1074103-2013-07-19

La foule était en liesse, vendredi matin, pour accueillir le principal chef de l'opposition cambodgienne, de retour d'exil. Gracié par le roi, Sam Rainsy n'avait plus remis le pied sur son sol natal depuis sa condamnation, en 2010. Considéré comme le leader de la démocratie par le peuple du Cambodge, il rentre à une semaine des élections législatives.

Il étaient des dizaines de milliers, vendredi matin, à attendre Sam Rainsy, le chef de l'opposition cambodgienne, à l'aéroport et dans les rues de Pnom Penh, comme un homme providentiel.

Son parti, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), table sur son retour pour faire revenir la démocratie et mettre fin à près de trente ans de pouvoir de Hun Sen, le Premier ministre.

robin des bois - 20/07/2013 à 08:51
pascal_zh a écrit



J'ai écouté l'interview du Père Ponchaud. Il a au moins le mérite de reconnaître que le Cambodge est en bonne voie de reconstruction, et qu'il y a une classe moyenne qui émerge...

Dès lors, la "clique mafieuse" a quand même des points positifs à son bilan, non ? Je me demande ce qu'il dirait si la mafia en question se lassait de ses commentaires au virtiol et le jugeait personna non grata.

S'il parlait comme ça de la Chine et qu'il était résident en Chine, cela ferait déjà belle lurette que les Chinois l'auraient viré.



- Heu,sur "la clique mafieuse qui a quand même des points positifs à son bilan " : çà c'est pour vous ; et je vous laisse la responsabilité de vos propos ( vous ménagez vos fréquentations ?) ...
(parce que la note à payer pour le "Petit peuple khmer et son avenir", elle est plutôt salée,
.... à moins qu'on en reste éternellement à la référence des années 75/79 des KR !!!
)

- S'agissant de F.PONCHAUD , je suis sûr qu'il assume ses propos ... en français ( je vous signale au passage qu'il sert souvent d'interprète officiel entre les différents présidents de la RF et HUN SEN !!!)

- Ceci dit, c'est une excellente remarque, car je me suis toujours demandé si F.PONCHAUD se permettait de dire la même chose en khmer sur le sol cambodgien : je n'ai pas lé réponse !





Edité le 20/07/2013 @ 09:53 par robin des bois

emmaromti - 20/07/2013 à 09:05
NON JE N ETAIS PAS EN COLERE MAIS BLOCAGE DE MON ORDI EXCUSES C EST INVOLONTAIRE le reste ? c est bon bien suivi pour les lecteurs dites que je me perfectionne BANG KAUN KLAU cela vous VA RECIT DE MON RECENT VOYAGE ..?.. ou AUTRE CHOSE moi J ATTENDS LES AVENEMENTS CAR JE CROIS AVOIR TOUT DIT les @ du parti les liens sont connus du public bien a vous a tous vos lecteurs emmaromti

Aekreach - 20/07/2013 à 09:12
pascal_zh a écrit


C'est pour ça que je trouve le sieur SRS bien peu sympathique. Il joue sur le sentiment anti-vietnamien des Khmers dans un but purement électoraliste. C'est pas loin de l'incitation à la haine raciale, non ?
Si son programme, c'est "dehors les bougnouls", ça va pas bien loin...

J'ai écouté l'interview du Père Ponchaud. Il a au moins le mérite de reconnaître que le Cambodge est en bonne voie de reconstruction, et qu'il y a une classe moyenne qui émerge...

Dès lors, la "clique mafieuse" a quand même des points positifs à son bilan, non ? Je me demande ce qu'il dirait si la mafia en question se lassait de ses commentaires au virtiol et le jugeait personna non grata.

S'il parlait comme ça de la Chine et qu'il était résident en Chine, cela ferait déjà belle lurette que les Chinois l'auraient viré.


Sam Rainsy est avant tout un grand patriote qui ose dénoncer les dérives du pouvoir en place, la corruption, la déforestation, la spoliation.

Hun Sen laisse le Vietnam grignoter le territoire khmer.

Sam Rainsy au péril de sa vie va sur le terrain pour prendre la défense des paysans spoliés et on le traite de xénophobe.

Je ne suis pas raciste, mais il faut reconnaître que le projet de vietnamisation de l'indochine ne date pas d'aujourd'hui. Il remonte au moins à Ho Chi Ming.

Pendant l'occupation du territoire khmer par les vietnamiens après l'ère polpotienne, ceux-ci ont fait ériger un mur de bambous par les khmers pour contrer une probable attaque thaïe ou empêcher les khmers de fuir le pays. L'édification de ce mur de bambous a coûté vie à de nombreux khmers.

Aussi ces derniers temps, la frontière khmero-vietnamienne n'a cessé de bouger en faveur du Vietnam.

Et c'est Sam Rainsy qui le dénonce avec des vidéo à l'appui que vous trouverez sur youtube.




Edité le 20/07/2013 @ 10:16 par Aekreach

emmaromti - 20/07/2013 à 09:15
KAUN KLAU VOUS SAVEZ LES TV NATIONALES NE PARLENT PAS DU RETOUR TRIOMPHAL DE S R MAIS FUNERAILLES PERE DE H/ S ILS BOYCOTTENT .. ? FEINT D IGNORER MEME A LA RADIO A P PENH // LE RETOUR / LE RESULTAT , AU FINAL // SERONT ? PLUS CRUELS .. POUR EUX ON NE PEUT PAS FERMER LES YEUX LONGTEMPS SUR CE QUI EST VRAI // LES ELECTEURS SAVENT COMMENT VOTER / SUR PLACE // LA FACON DE PROCEDER // ET SONT TRES MOTIVES // BON VOTE A TOUS // TOUTES IL Y A AUSSI DES OBSERVATEURS ETRANGERS PUIS IL Y A NOUS = POUR , ALERTER // DIFFUSER AVEC PREUVES // TOUS MANQUEMENTS

Aekreach - 20/07/2013 à 13:49
La plupart des sympathisants de Sam Rainsy arborent le chiffre 7 sur la joue ou sur les paumes des mains. Ce chiffre est le numéro du bulletin du parti de Sam Rainsy.
Chez les khmers, il me semble que le 7 est un chiffre parfait. Cela va peut-être leur apporter beaucoup de voix. En espérant un changement possible.

http://www.youtube.com/watch?v=h48ZWfBwu8M

Edité le 20/07/2013 @ 14:49 par Aekreach

BAC - 20/07/2013 à 15:09

RDB: '' ( vous ménagez vos fréquentations ?) ''


Pour les khmers, on peut aussi dire que c'est une fleure qui s'épanouit pendant toute l'année, les 4 saisosns quoi; même à -40 degré celsius kékéké....





BAC - 20/07/2013 à 15:29

Aekreach :'' Je ne suis pas raciste, ''

Kékéké....monsieur, on sait que les khmers ne sont pas raciste; donc vous n'êtes pas raciste. Pour être raciste, il faut être le dominant. Les Thais sont racistes, p.c.q ils pensent être supérieures à nous.

Il parle de anti-viet. Pourquoi sommes-nous anti-viet? Vous savez, ce n'est pas si inumanisé que ça d'être anit-de-qqch. Regardez-moi, je suis anti-mondialisation, anti-intellectuel, etc....kékéké, Le plus inumanisé; c'est d'être de mauvaise foi; juste p.c.q intérêt personnel prime sur intérêt collectif.





Edité le 20/07/2013 @ 16:30 par BAC

robin des bois - 20/07/2013 à 15:33
BAC a écrit


Aekreach :'' Je ne suis pas raciste, ''

Kékéké....monsieur, on sait que les khmers ne sont pas raciste; donc vous n'êtes pas raciste. Pour être raciste, il faut être le dominant. Les Thais sont racistes, p.c.q ils pensent être supérieures à nous.

Il parle de anti-viet. Pourquoi sommes-nous anti-viet? Vous savez, ce n'est pas si inumanisé que ça d'être anit-de-qqch. Regardez-moi, je suis anti-mondialisation, anti-intellectuel, etc....kékéké, Le plus inumanisé; c'est d'être de mauvaise foi; juste p.c.q intérêt personnel prime sur intérêt collectif.







Heu ....Mister BAC, sous une autre forme alors : quels sont les peuples de l'ASEAN qui vous plaisent ?



BAC - 21/07/2013 à 13:36
robin des bois a écrit

BAC a écrit


Aekreach :'' Je ne suis pas raciste, ''

Kékéké....monsieur, on sait que les khmers ne sont pas raciste; donc vous n'êtes pas raciste. Pour être raciste, il faut être le dominant. Les Thais sont racistes, p.c.q ils pensent être supérieures à nous.

Il parle de anti-viet. Pourquoi sommes-nous anti-viet? Vous savez, ce n'est pas si inumanisé que ça d'être anit-de-qqch. Regardez-moi, je suis anti-mondialisation, anti-intellectuel, etc....kékéké, Le plus inumanisé; c'est d'être de mauvaise foi; juste p.c.q intérêt personnel prime sur intérêt collectif.







Heu ....Mister BAC, sous une autre forme alors : quels sont les peuples de l'ASEAN qui vous plaisent ?











Bonjour,

Je ne connais pas les autres peuples de l'ASEAN, je ne peux pas répondre à votre question biaisée. Paradoxalement, je connais les Thais par le mal qu'ils m'ont fait; le Phnom Preah Virhear. Et vous, vous semblez connaître les Thais.


Et les puissants Pygmées, vous devriez les connaître comme moi, vous les avez colonisés, puis, ils vous ont chassé par les canons.


Si fait tomber trois grands puissants ne vous fait pas monter votre fierté, alors là, vous êtes tr<es humble, vous êtes un bon peuple.










Edité le 21/07/2013 @ 14:59 par BAC

BAC - 21/07/2013 à 14:10


'' Dès lors, la "clique mafieuse" a quand même des points positifs à son bilan, non ? ''


Ça, c'est comme dire que les cartels de la drogue de l'Amérique du sud, font mieux que le gouvernement, p.c.q ils s'occupent de la population dans les villages en donnant; nourriture, argent, routes, eaux, électricité



Fuck, qqn pourrait-t-il m'expliquer où est le bon sens là-dedans...kékéké

petiteheidi - 21/07/2013 à 20:29
Il fait lourd aujourd'hui, attention à la canicule.Buvez de l'eau fraiche et rester bien à l'ombre.

kaunklau - 21/07/2013 à 23:37
Bonjour Petiteheidi ,
Donnez-nous un petit peu de vos sentiments, un petit peu de vos opinions , sur l'élection , sur S.Rainsy, sur H.sen .
C'est vrai , il fait chaud , il faut vider les esprits .
J'aimerai écouter vos opinions également !!!!

Si S.Rainsy gagnait , l'élection , comment vous voyez , l'avenir du pays , par exemple.

emmaromti - 22/07/2013 à 03:14
H/ S ACCEPTE DE QUITTER / PACIFIQUEMENT P P AVEC SES VALISES lon nol / POL pot N/S SANS GUERRES CIVILES / ou SECCESSION A KG CHAM AVEC L AIDE DE NOS ENNEMIS HERIDITAIRES // GUERRES CIVILES DANS CE CAS DE FIGURE // AUTRE POSSIBILITE / A CRAINDRE / PARTAGE DE POUVOIR EX DEJA ?? ? VU RANARID ? / HUN SEN = FUSILLADES // LE MEILLEUR ISSU DONNER RAINSY GRAND VAINQUEUR / PAR UN VOTE TRES MASSIF / SANS EQUIVOQUE POUR L ETRANGER COMME POUR LA CLIQUE ILS N OSERONT PAS LA FORCE UN CAMBODGIEN TUE C EST L AFFAIRE DE LA COMMUNAUTE INTER // RESTONS UNIS GROUPES / VIGILENTS POUR ALERTER L INTER JUSTEMENT LA PEUR DANS LEUR CAMP / LA CONFIANCE AVEC NOUS / BONNE CHANCE AU CAMBODGE / NOUVEAU rithy vong bruxelles juin 2013H

emmaromti - 22/07/2013 à 05:56
+ EN EFFET LE LEADER DE L OPPOSITION SANS DROIT DE VOTE ?? IL N Y A QUE SOUS CE REGIME POUR VOIR CELA ESSAYEZ D APPUYER SA DEMANDE LEGITIME // VOUS SAVEZ LES ETRANGERS SONT ; TRES ARROGANTS VIS A VIS DE NOS COMPATRIOTES / OPPRIMES LEURS DROITS / INFERIEURS un obervateur paris juin 2012

Vicheya - 22/07/2013 à 07:04
ELECTIONS - Pas d'alcool pendant le week-end !


Le gouvernement royal du Cambodge a, la semaine dernière, rendu publique une directive pour interdire la vente et la consommation de boissons alcoolisées pendant deux jours: le jour avant la tenue des élections législatives et le jour du scrutin (27 et 28 juillet 2013).

La directive, signée par le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn en conformité avec la loi et les procédures électorales, vise à prévenir la violence, les accidents de la circulation, et les infractions et le désordre public causés par la consommation d’alcool pendant les prochaines élections.

Pour que les élections se tiennent de manière libre et juste, sans violence ni menace ni intimidation, tous les commerçants et les vendeurs doivent suspendre la vente de toutes les boissons alcoolisées, et tous les Cambodgiens et les étrangers vivant dans le Royaume du Cambodge ne doivent pas boire d’alcool, un jour avant la tenue des élections (27 juillet 2013), et le jour du scrutin (28 juillet 2013), a souligné la directive.

La directive a, en outre, appelé les ministères, les institutions, la gendarmerie, la police nationale, les administrations sous-nationales à tous les échelons à prendre une part active dans la dissémination et l’éducation des citoyens et des étrangers à se conformer à la suspension de la vente et de la consommation de l’alcool.

Le ministère de l’Information doit, a ajouté la directive, coopérer avec le Comité national électoral et les ministères et institutions concernés à diffuser largement la directive.

Dépêche AKP
"le petit journal.com"

Edité le 22/07/2013 @ 08:07 par Vicheya

Vicheya - 22/07/2013 à 07:12
ELECTIONS - Sam Rainsy, un retour malin et gagnant !



À la sorite de l’avion, il a embrassé le sol de son pays qu’il avait quitté quatre ans auparavant. A l’extérieur de l’aéroport, ils sont des dizaines de milliers à l’attendre. Une foule en liesse, ambiance bonne-enfant. Dans les coulisses, son équipe s’active pour permettre à Sam Rainsy d’être candidat. Une autre solution existe cependant …

Combien étaient-ils ? Plus de 100.000 selon Yem Ponhearit, porte-parole du CNRP. Un million s’est emporté Sam Rainsy lors de son premier discours sur la place de la Démocratie. Quoi qu’il en soit, la route de l’aéroport international n’a connu qu’une seule fois une telle mobilisation, lors de la mort du roi en octobre dernier. Un jour historique donc.



Le cortège a mis près de cinq heures pour rallier l’esplanade. Sur la route, sur les bords de routes, hommes, femmes, enfants bariolés du chiffre 7 acclament, scandent, se répondent, jouent et saluent leur héro. « Change or no change ! ». Des larmes coulent parfois.

Cinq heures donc et Sam Rainsy s’adresse à la foule. Le leader avoue son émotion face à l’accueil réservé : « aujourd’hui restera comme le plus beau souvenir de ma vie, c’est un rêve devenu réalité ». Et de rappeler qu’il est là « pour changer le pays, le faire progresser comme les autres » en s’attaquant à la corruption, à l’injustice sociale et en augmentant les salaires.


Encore faut-il être candidat pour être élu. Pas forcément. Alors que seul le Parlement peut amender la loi lui interdisant d’être candidat, une solution se profile : devenir député sans être élu ! Comment cela peut-il être possible ? Un élu de son parti à peine assis sur son fauteuil à l’Assemblée démissionne et le parti désigne son remplaçant.

Autant dire que Sam Rainsy est assuré de retrouver un mandat. L’homme déborde de confiance. De quoi galvaniser ses troupes et vivre une semaine pleine d’espoir.

Emmanuel Scheffer.
"le petit journal.com



emmaromti - 22/07/2013 à 07:37
NOUS DONNE DE L ESPOIR // QUE TOUTES LES FORCES POUR UN CHANGEMENT SE MOBILISENT POUR L EFFORT / VICTOIRE / FINALE ALTERNANCE DEMO / PACFIQUE COMME USA / FRANCE GB VIVE NOTRE CAMBODGE PACIFIQUE PROSPERE // ET EN AVANCE VERS TOUJOURS PLS DE PROGRES / BONHEUR

kaunklau - 22/07/2013 à 08:11
Selon , une cambodgienne du srok ,qui m'avait dit hier ,
-à Phnom Penh , Hun Sen n'était pas trop enthousiasmé ,par la foule . D'où probablement S.Rainsi va probablement emporter à la capitale .
La preuve , le jour de retour , il y avait du monde , qui l'avait accueilli .
-mais au milieu rural , les pressions sont subies par les électeurs. Du style , toi qui soutiens , Le Parti d'opposition , donc tu paies plus cher !!! Selon cette personne en milieu rural , probablement H.Sen va remporter .

emmaromti - 22/07/2013 à 09:38
JAMAIS LES DIRIGEANTS ACTUELS ONT VU CELA // CELA LES PERTUBE BEAUCOUP ETONNEMENT / STUPEFACTIONS LA CAPITALE EST ACQUISE DEPUIS LONGTEMPS , // LES PROVINCES / JEUNES SURTOUT VONT SUIVRE CAR AVEC INTER . NET / FACE BOOK ON SAIT QUI SONT LES TRAITRES / LES VRAIS PATRIOTES LES TRICHERIES / MANIP RESTER VIGILENTS ET ALERTER / EVENTUELLEMENT / LES OBSERVATEURS / AMBASSADES = BETE AUX ABOIS // NE PERDEZ PAS TROP DE TEMPS ALERTER S ENCOURAGER MOBILISER .. PAR @ CHERCHER DES SOUTIENS = ILS ONT BESOIN D EAU CASQUETTES TEE SHIRTS ECT VITE !! MERCI A NOUS TOUS / NOTRE ESPOIR // POUR TOUT LES CAMBODGIENS LA PATRIE RESUSCITEE d UN CAMBODGIEN

petiteheidi - 22/07/2013 à 11:07
kaunklau a écrit

Bonjour Petiteheidi ,
Donnez-nous un petit peu de vos sentiments, un petit peu de vos opinions , sur l'élection , sur S.Rainsy, sur H.sen .
C'est vrai , il fait chaud , il faut vider les esprits .
J'aimerai écouter vos opinions également !!!!
Si S.Rainsy gagnait , l'élection , comment vous voyez , l'avenir du pays , par exemple.



La grandeur et l’avenir de notre pays passe par l’Association de tout les Khmers, de l’intérieur comme de l’extérieur et, tout couleurs confondues ( Khmer-leu, Khmer-kandal, Khmer-krom, Khmer-doeum, Khmers-islam, Khmers-rouges, Khmers-bleus,Khmers-Améric, Khmers Baraing, Khmers-Canada, Khmers AnikaChoun...).

Après, il y a la politique proprement dit. La politique, c’est l’ensemble des ‘’ choses publics ‘’. C'est-à-dire les vraies valeurs que tout les Khmers devraient les défendre, les respectent et les mettre en marche ( en France, au élection Présidentiel, chaque partie respecte ses trois valeurs fondamentales, Liberté, Egalité, Fraternité. Mais il y a d’autres valeurs qui viennent se '' greffer '' tout autour. On l’appelle cela la 5ème république).


Quelles valeurs avons-nous actuellement ? ( Roi - Nation – Religion ? ).

Et quelles seront les vraies valeurs communes que les futures majorités victorieuses vont les mettre en place, auront-ils les capacités nécessaires… ? Ce sont les vraies réponses dont seuls le future gouvernement Cambodgien devrait nous apporter.


PetiteHeidi : La seule valeur et la seule vertu des dirigeants Cambodgiens aujourd'hui c'est le Dollar . Mais je me dois d’être optimiste dans l’avenir de mon Pays.



Seun nmott - 22/07/2013 à 11:49
C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.

-Sam Rainsy peut il réinscrire dans la liste électorale?
-Après la fête du 7ème jour du décès de son père, le PM reste toujours bien silencieux.


La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.

Edité le 22/07/2013 @ 13:17 par Seun nmott

kaunklau - 22/07/2013 à 11:54
Ok , merci Petiteheidi ,
...
PetiteHeidi : La seule valeur et la seule vertu des dirigeants Cambodgiens aujourd'hui c'est le Dollar . Mais je me dois d’être optimiste dans l’avenir de mon Pays.
.

Une de la qualité de la personnalité de Sam rainsy , je ne pense pas , c'est l'accroc au dollar .
Il parait qu'il avait tout vendu son appartement à Paris pour soutenir son parti , selon les khmers ici.
Je l'ai rencontré , il était très simple . Mais , les politiciens khmers cachent souvent leurs jeux , le passé , nous avait bien montré .

Je ne dis pas ça , dans le but de soutenir tel ou tel candidat .

Mais l'autre à P.Penh actuel , pour le voir , c'est pire que Sdach N.Sihanouk à l'époque .

Mais l'espoir de la démocratie cambodgienne , nous donne envie de suivre les évènements .

kaunklau - 22/07/2013 à 12:33
Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.

-Sam Rainsy peut il réinscrire dans la liste électorale?
-Après la fête du 7ème jour du décès de son père, le PM reste toujours bien silencieux.


La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.

Tout à fait avec l'analyse de S.nM .
Je pense que , si le CNRP , n'a pas gagné la majorité absolue , mais par exemple , l'obtention de 40 % des voix , le PPC devra bien réfléchir leur façon de gouverner et reverra la copie lors de la prochaine élection .
Espérons -le .



Edité le 22/07/2013 @ 13:34 par kaunklau

emmaromti - 22/07/2013 à 13:12
SI POSSIBLE // SI CE N EST PAS PAS CONTRAIRE A L ETHIQUE DE VOTRE SITE MOTION AVEC BCP DE SIGNATURES AU QUAI D ORSAY ; EUROPE / AMBASSADES MAIS SI / CELA / N EST / PAS //POSSIBLE // JE COMPRENDS AUSSI EN CE MOMENT CRUCIAL , POUR TOUS LES CAMBODGIENS ..??//..??

Khennara - 22/07/2013 à 13:35
Mes respects à tous et à toutes !

Tout le monde ici présent n’a qu’un seul souhait qui est le bien-être de notre Nation Khmère. Seulement ce bonheur ne vient pas tout seul, ni par un changement ou ni par un basculement, mais par un combat suivi d’un travail. Chacun doit apporter sa contribution.

Est-ce que nous pouvons estimer que la Démocratie est-elle en marche pour notre Nation ?

Une démocratie sans effusion de sang, ni imposée, ni importée, non artificielle ou virtuelle, non populiste ou populaire, mais une démocratie construite par le peuple lui-même, compris et accepté par tous.

En tant que Khmer, nous possédons aussi ce sang bouillonnant de ‘’l’impertinent khmer’’ dont nous a qualifié Père Ponchaud, qui nous hante de temps à autre. Mais est-ce que c’est vrai ou c’est faux ?
1- C’est vrai si on admet que tous les écrits sur notre histoire par des auteurs étrangers sont vrais. Ce que je mets en doute, même de la part du Père Ponchaud que je respecte. Son point de vue n’est autre qu’un missionnaire. Père a compris que personne n’arrive à convertir les Khmers. A noter qu’avant 1970, l’église est fréquentée, en grande majorité par les originaires youns ou chinois.
2- C’est faux, car cette mentalité n’est pas spécifique uniquement au Khmer, et parce que nous nous considérons que nous ne sommes pas tous des KR. Pol Pot est un produit de l’étranger, c’est un étudiant raté, complexé d’infériorité vis-à-vis des réussites de ses congénères, il se bascule dans une pensée révolutionnaire primaire aveuglée par la mode communiste dure et pure de son époque.

Nous ne devrons jamais laisser emporter par la liesse populaire ou aveugler par l’euphorie des discours, mais rester toujours vigilants.
Tout programme de campagne électoral stéréotypé ou copie collé est toujours sans faille, mais dans la pratique c’en est un autre.

Les dirigeants actuels sont inacceptables.

On doit donc CHANGER.

Ce mot ‘’changement ‘’ peut être magique pour l’opposition ?

Mais on change quoi ?
On change le capitaine du navire ou tout l’équipage ou le système ?

Les chefs opposants sont-ils capables pour diriger ce navire en perdition. En vue de l’état actuel de l’opposition beaucoup de questions restent en suspenses. Depuis 20 ans, le temps d’une génération de jeunes 20/30ans, qu’on entend le même langage (impertinent): Snéha Cheat, Sangkross Cheat, Sou Slab Deubey Cheat, et c …

On se devrait également changer et évoluer.

Est-ce que l'équipe est prête ?
Combien sont-ils ?
Comment sont-ils formés ?
Comment éradiquer les corruptions des fonctionnaires et des commerçants ?
Comment ? Et comment ? Et c…

Quel est l’idéologie pour consolider la démocratie naissante, ainsi que toutes les institutions de la Nation ?

Quelle est la position du Roi, de l’Armée, de la police et les acteurs de l’économie ? Et c… ?

J’espère que toutes ses questions soient entendues et réfléchies par tous les partis !

Merci !!!



Edité le 22/07/2013 @ 14:37 par Khennara

robin des bois - 22/07/2013 à 16:54
- sur ce lien :

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130722-cambodge-sam-rainsy-pas-autorise-legislatives

- cet article :

Cambodge / Politique - Article publié le : lundi 22 juillet 2013 à 13:46

L'opposant Sam Rainsy n'est pas autorisé à se présenter aux prochaines législatives

Par RFI

Le leader de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy est revenu en homme libre dans son pays vendredi 19 juillet, acclamé par une importante foule de partisans.
Son combat, à moins d'une semaine des législatives, était de redevenir éligible maintenant que sa condamnation à 11 ans de prison a été effacée à la faveur d'une grâce royale. Une bataille de dernière minute qu'il vient de perdre.


Avec notre correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée

Sam Rainsy venait d'envoyer une requête à la Commission électorale pour que son nom soit réintégré sur les listes électorales. Et celle-ci a déjà tranché : le délai est passé. Le leader de l'opposition ne pourra donc pas se présenter aux élections de ce dimanche 28 juillet, lui qui convoitait, en tant que président du Parti du sauvetage national, le poste de chef de gouvernement.

Les médias gouvernementaux muets sur son retour au pays

Sam Rainsy voit là un argument supplémentaire pour contester la légitimité des élections. «Si Hun Sen est le seul candidat au poste de Premier ministre, alors ce serait comme un arbitre de complaisance qui proclamerait vainqueur un boxeur au terme d'un match qui ne se serait pas tenu puisque je suis hors du ring», résume-t-il. Pour lui, cette décision de l'écarter du processus électoral témoigne de la «peur» du parti au pouvoir à son endroit.

Les chaînes de télévision et quotidiens nationaux locaux, tous pro-gouvernementaux, ont ainsi fait l'impasse sur son retour triomphant à Phnom Penh. Et en réaction à l'importante mobilisation que Sam Rainsy a alors suscitée, le fils cadet de Hun Sen, chef du mouvement de la jeunesse du parti au pouvoir, a appelé ses troupes à faire front contre « le changement », le slogan de l'opposition.






Edité le 22/07/2013 @ 17:55 par robin des bois

emmaromti - 22/07/2013 à 17:08
L ARTICLE / EMISSION DE RFI EST ELOQUENT // IL FAUDRAIT LES BOYCOTER AUSSI / LES MEPRISER ? CAR ARROGANTS ENVERS DES GENS BIENS RIVAUX CERTES MAIS C EST L ESSENCE / EXPRESSION MEME DE LA DEMOCRATIE / LA TV RADIOS D ETAT NE SONT / EN AUCUN / CAS // LEURS PROPRIETES CLANS NEPOTISME UNE FOIS DE PLUS AU GRAND JOUR // DE NOTRE COTE MOBILISONS NOUS AGISSONS des patriotes impartiaux

Seun nmott - 22/07/2013 à 18:20
Seun nmott a écrit


La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.




Chea Sim, décédé, vrai ou intox?

BAC - 22/07/2013 à 23:48
robin des bois a écrit

- sur ce lien :

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130722-cambodge-sam-rainsy-pas-autorise-legislatives

- cet article :

Cambodge / Politique - Article publié le : lundi 22 juillet 2013 à 13:46

L'opposant Sam Rainsy n'est pas autorisé à se présenter aux prochaines législatives

Par RFI

Le leader de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy est revenu en homme libre dans son pays vendredi 19 juillet, acclamé par une importante foule de partisans.
Son combat, à moins d'une semaine des législatives, était de redevenir éligible maintenant que sa condamnation à 11 ans de prison a été effacée à la faveur d'une grâce royale. Une bataille de dernière minute qu'il vient de perdre.


Avec notre correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée

Sam Rainsy venait d'envoyer une requête à la Commission électorale pour que son nom soit réintégré sur les listes électorales. Et celle-ci a déjà tranché : le délai est passé. Le leader de l'opposition ne pourra donc pas se présenter aux élections de ce dimanche 28 juillet, lui qui convoitait, en tant que président du Parti du sauvetage national, le poste de chef de gouvernement.

Les médias gouvernementaux muets sur son retour au pays

Sam Rainsy voit là un argument supplémentaire pour contester la légitimité des élections. «Si Hun Sen est le seul candidat au poste de Premier ministre, alors ce serait comme un arbitre de complaisance qui proclamerait vainqueur un boxeur au terme d'un match qui ne se serait pas tenu puisque je suis hors du ring», résume-t-il. Pour lui, cette décision de l'écarter du processus électoral témoigne de la «peur» du parti au pouvoir à son endroit.

Les chaînes de télévision et quotidiens nationaux locaux, tous pro-gouvernementaux, ont ainsi fait l'impasse sur son retour triomphant à Phnom Penh. Et en réaction à l'importante mobilisation que Sam Rainsy a alors suscitée, le fils cadet de Hun Sen, chef du mouvement de la jeunesse du parti au pouvoir, a appelé ses troupes à faire front contre « le changement », le slogan de l'opposition.








Ce n'est pas vrai. C'est un joke n'est-ce pas?


BAC - 22/07/2013 à 23:54
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit


La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.




Chea Sim, décédé, vrai ou intox?





Ce n'est pas un joke n'est ce pas, monsieur? QQn d'ici a des chiens? Envoyez les pisser sur sa tombe! kékéké....



NEO - 23/07/2013 à 08:30
BAC a écrit

Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit


La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.




Chea Sim, décédé, vrai ou intox?





Ce n'est pas un joke n'est ce pas, monsieur? QQn d'ici a des chiens? Envoyez les pisser sur sa tombe! kékéké....





On ne peut pas pisser sur tout le monde ;

Je pense que Chea Sim, est le plus honnête et humain de l''équipe dirigeant.

Seun nmott - 23/07/2013 à 09:36
Un effet pervers

Le PPC et le PM Hun Sèn ont pensé que mettre Sam Rainsy sur la touche c’est une bonne stratégie de sa politique « gagner-gagner ». En voulant éviter que SR soit sous le coup du « prisonnier politique » le PM voulait qu’il soit pénal, le fait que SR a arraché un repère provisoire, ils ont commis une erreur.

-Blessé, le PM est le seul auteur de la politique de marquage des bornes frontalière khmero-vietnamien, dont on connait la raison. Cet arrachage touche à son amour propre. Assisté par ces lieutenants il n’a pas hésité à punir Sam Rainsy, à tout prix.

-Pour échapper à la prison, SR s’exilé. De l’étranger il multiplie ses efforts pour obtenir une justice. IL est soutenu par la majorité des khmers de l’extérieur et de l’occident, mais l’autorité cambodgienne obstine à ignorer ce phénomène. Camper sur leur égo, prétendre qu’ils ne sont pas frémis face aux pressions étrangères, le parti du pouvoir a commis une deuxième erreur, l’impertinent que certain profitera d’en citer un jour.

Sam Rainsy n’a pas été bien apprécié, par beaucoup des anti PPC, seulement son acte n’est pas si calomnieux qu’on le pense ; ce n’est qu’une provocation. Dès lors il est vu petit à petit en victime d’une manouvre politique. Bien que personne ne dit, mais ça brule de l’intérieur, des doutes s’installent.
Ajouter à cela la crise sociale et foncière, les bavures policières non élucidées, se multiplient.

Le sentiment que le gouvernement n’est pas là pour nous aider, il est là pour nos adversaires, est né.

C’est un danger que le PM a vu venir, sauf qu’il a cru bien faire et il continue sa politique. Au lieu d’être pragmatique, comme il a été, le PM jouait sur les croyances populaires. C’est lui qui était le seul qui a pu donner le « feu » sacré. Seulement cette « chose » n’a pas conquis la masse. Or arallèlement, les réseaux sociaux ont su trouver un joli créneau parmi les jeunes. Ceae ne fait pas attendre, SR profite de cet élan et démasque le complot. Des doutes s’installent, même dans les rangs de l’administration.

L’effervescence qu’on voit aujourd’hui est bien un effet pervers d’une mauvaise stratégie.

Les Barons du PPC sont, en ce moment au tour de leur chef, ils étudient un plan de sauvetage … Qu’ils ne commettent pas une nouvelle erreur.

Nous sommes à J-4

BAC - 23/07/2013 à 12:53
NEO a écrit

BAC a écrit

Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit


La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.




Chea Sim, décédé, vrai ou intox?





Ce n'est pas un joke n'est ce pas, monsieur? QQn d'ici a des chiens? Envoyez les pisser sur sa tombe! kékéké....





On ne peut pas pisser sur tout le monde ;

Je pense que Chea Sim, est le plus honnête et humain de l''équipe dirigeant.



Kékéké....

Vous pensez ou vous croyez. Bon, si c'est juste pener, alors c'est pas vrai. Parmi les trois, c'est le pire, dit rien, fait rien, mais regarde et rit, vous avez vu ses belles dents, quand il rit?

Boff les trois ne font rien pour le peuple, les trois regardent le TEMPS travailler pour le peuple; comme on dit le temps fait bien son travail; oui le temps c'est trois décennies. Mettre une arrière grande mère là, à la place de ces trois maudits, pour regarder le temps fait son travail, on aurait pu avoir le même résultat.




Edité le 23/07/2013 @ 13:54 par BAC

emmaromti - 23/07/2013 à 15:50
S.R EST TJS PRIVE DU DROIT DE SE PRESENTER AUX LEGISLATIVES / LE FILS DE H.S APPELE SES PARTISANS A S OPOOSER DONC NOUS DEVONS / AUSSI SE MOBILISER // SE PREPARER A DES MOMENTS / DIFFICILES ET DANGEREUX ?? SI NOUS NE RESTONS PAS GROUPES ET UNIS // VIVE NOTRE NATION MILLENAIRE comite de SOUTIEN A MARSELLE SELON LE FIGARO DU 23 / juillet 13

BAC - 23/07/2013 à 23:50
emmaromti a écrit

S.R EST TJS PRIVE DU DROIT DE SE PRESENTER AUX LEGISLATIVES / LE FILS DE H.S APPELE SES PARTISANS A S OPOOSER DONC NOUS DEVONS / AUSSI SE MOBILISER // SE PREPARER A DES MOMENTS / DIFFICILES ET DANGEREUX ?? SI NOUS NE RESTONS PAS GROUPES ET UNIS // VIVE NOTRE NATION MILLENAIRE comite de SOUTIEN A MARSELLE SELON LE FIGARO DU 23 / juillet 13


Vous parlea de ça.

Cambodia: Army, Police Campaign for Ruling Party

http://www.hrw.org/news/2013/07/22/cambodia-army-police-campaign-ruling-party


C'est une bonne nouvelle pour plusieur entre nous d'ici...kékéké



•The military supreme commander, Pol Saroeun, visited Sihanouk province on May 26 to urge voters not to be fooled by opposition propaganda and instead to ensure a CPP election by voting en masse for it;

•The military Joint General Staff chairman, Kun Kim, toured Oddar Meanchey province in late May to call on people to vote for the CPP to ensure Hun Sen would remain prime minister;

•The military Joint General Staff vice-chairman, Hun Manet, Hun Sen’s son, on June 27 visited Svay Rieng province to headline a CPP election rally at which local authorities promised he would return there many more times to campaign for the CPP; and

•The military deputy supreme commander, Hing Bunhieng, presided over meetings organized by the CPP committees in Kandal province at which he lauded Hun Sen and the CPP leadership. On May 19, for example, he met with factory workersin Kandal to call on them to support the CPP and reject opposition party efforts to gain their vote






Edité le 24/07/2013 @ 00:51 par BAC

BAC - 24/07/2013 à 00:07
Je me souvien encore du ministre MAM; cet jeune homme qui vend des mam pour survivre, p.c.q il a été abandonné par le '' gouvernement ''; remarquez les guillemets. Ce minister a dit qqch dans ce genre '' même si je travaillais toute une vie, ou 2 vies, je ne pourrais pas me payer une jante de Lexus qui roulent à PP ''

L'injustice; la plus grande injustice c,est pas ça; c'est pas cette inégalité; cette différence entre ciel-terre. La plus grande injustice c,est quand les perdants prennent les armes et font couler le sang des innocents afin de se maintenir au pouvoir. Et les plus sordide au Srok, c'est ceux qui y trouvent leur compte à cause de leurs intérêts personnels



Please enjoy!!



http://www.youtube.com/watch?v=Gr8GQ8MQWvk&feature=player_embedded









Edité le 24/07/2013 @ 01:16 par BAC

Bernard - 24/07/2013 à 05:40
Bonjour,
J'espère vous apporter quelque chose de nouveau et positif favorable au parti au pouvoir vus par les gens au srok.

http://www.youtube.com/watch?v=c6LtK8xSuhM

emmaromti - 24/07/2013 à 05:59
SR NE SERAIT PAS AUTORISE A/ VOTER ? ER / S INSCRIRE / C EST COMME UN CHAMPIONNAT DE BOXE AVEC H.S SEUL / ET SON ARBITRE / ACHETE RFI LE DIT / aussi QUEL REGIME POUR ORGANISER CE GENRE DE FARCE ELECTORALE / PAS ACCEPTABLE / POUS NOUS / COMME POUR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE // SOUTENEZ L EQUITE LE FAIR PLAY IL AURAIT DONC PEUR / POUR IMPOSER CELA A / NOTRE PEUPLE ? IL N Y A PAS DE CONSUKTATIONS ELECTORALES / DANS CE CAS / MAIS UN °PLEBISCITE comme en KOREA / CUBA bien a NOUS /LES PATRIOTES SINCERES / HONNETES rumduol

kaunklau - 24/07/2013 à 08:39
Bernard a écrit

Bonjour,
J'espère vous apporter quelque chose de nouveau et positif favorable au parti au pouvoir vus par les gens au srok.

http://www.youtube.com/watch?v=c6LtK8xSuhM


Bonjour ,
en regardant ce pub et anti-pub , tous les moyens sont bons pour déstabiliser les adversaires . Ce qu'il n'avait pas mis sur youtube, les positifs , mais que les aspects négatifs.
Donc , je pense que ce vidéo , n'est qu'un pub de PPC .

Mais on voit tout de même , que les gens osent crier en pleine liberté et n'ont pas peur de se faire embarquer par les flics . On dirait que c'est la 1 ère fois , qu'ils connaissent la liberté !

Bernard - 24/07/2013 à 09:36
L'inscription pour pourvoir voter c'est terminée depuis un bon bout de temps. Je trouve le vidéo concernant un passage de l'histoire Cambodgien est interessant c'est à méditer

http://www.youtube.com/watch?v=o1BK8dSJ8pc&feature=youtu.be

kaunklau - 24/07/2013 à 10:05
Bernard a écrit

L'inscription pour pourvoir voter c'est terminée depuis un bon bout de temps. Je trouve le vidéo concernant un passage de l'histoire Cambodgien est interessant c'est à méditer

http://www.youtube.com/watch?v=o1BK8dSJ8pc&feature=youtu.be

lol !
c'est facile de dire n'importe quoi , surtout BAYON , la TV , d'un proche de Hun Sen .
Je me souviens que , le débat de ce style ,
- le Sangkum Reastr Niyum
- le mot Khmer Rouge ,sa provenance , Khiev Sam Phân , Hou Nim , Hou yorn ...
- La République khmère
- le Kampuchea démocratique
- le Kampuchea actuel
étaient évoqués dans divers chapitres de KN .
Mais Bernard , si vous vous intéressez , ouvrez un sujet de débat sur ce sujet et on y va .

Cordialement .

Bernard - 24/07/2013 à 10:24
Et pourquoi tu dis ca? Je crois tu ne vois pas le fond du vidéo. Il n'est pas nécessaire de rajouter BAYON,la TV, d'un proche de qui que ce soit blablabla. Ca ne veut pas dire que toute est pourrie dans cette chaine.
Pour ce qui est d'ouvrir un débat sur les sujets que tu as énuméré c'est trop long et fatiguant. Une autre fois peut-être dans un café pourquoi pas?

kaunklau - 24/07/2013 à 10:37
Dites-moi , le fait de passer Le royaume de Cambodge , en République khmère , c'est comment , bien ou pas bien ?
C'était dit , dans ce Youtube .

kaunklau - 24/07/2013 à 10:48
Ce que disait , Courrier International , à propos de retour de Sam rainsy :

http://www.courrierinternational.com/article/201...al-de-l-opposant-une-breve-dans-la-presse-locale

CAMBODGE Retour triomphal de l'opposant, une brève dans la presse locale
Une foule de 100 000 Cambodgiens a salué le retour de l'opposant historique, Sam Rainsy. Pourtant, la presse en khmer n'en a rien dit. Signe du contrôle du pouvoir sur l'information.

Samedi, une photo à la une du quotidien Kampuchea Thmey montrait des partisans du Parti du Peuple Cambodgien (PPC), chevauchant leur moto drapeaux flottants au vent dans l'une des principales artères de la capitale cambodgienne, Phnom Penh. Leur nombre était estimé à 20 000.

Cependant, une information était notablement absente du journal. Pas un mot sur les 100 000 partisans du Parti du Salut National du Cambodge, le principal parti d’opposition, rassemblés sur les quelques 15 km du parcours entre l'aéroport international de Phnom Penh et le parc de la Liberté pour célébrer le retour de Sam Rainsy. [Le leader de l'opposition est rentré le 19 juillet. Il vivait en exil depuis quatre ans.]

Le tourisme à la une

Ce retour intervient une semaine avant le scrutin législatif du 28 juillet. "C'était un événement historique, déclare Lao Mong Hay, un analyste politique indépendant, mais le silence assourdissant des médias est également un événement en lui-même." Les journaux en langue khmère publiés vendredi ou pendant le weekend ont passé ce retour sous silence ou n'ont évoqué l'intéressé qu'accessoirement.

Un article publié dans le Norkowat News de vendredi déclarait que Rainsy soutenait la position du gouvernement sur la défense des frontières [un point de dissension longtemps important entre le PPC et Sam Rainsy, ce dernier contestant le tracé frontalier avec le Vietnam, le jugeant trop favorable à Hanoï]. Le Kampuchea Thmey annonçait, pour sa part, que l'opposant ne pourrait se présenter aux élections de cette année.

Ne pas semer le trouble

Rainsy a obtenu une grâce royale il y a une semaine, ce qui le dispense d'une peine de prison de onze ans vue par beaucoup comme étant motivée par des considérations politiques. Plutôt que de couvrir le retour imminent de cet opposant absent depuis longtemps ou le soutien massif dont il jouit, l'édition du weekend du quotidien Koh Santepheap a fait sa une sur la hausse du tourisme à Phnom Penh tandis que l'édition de samedi de Rasmei Kampuchea publiait des photos d'une étudiante recevant fièrement son diplôme de doctorat de la Chamroeun University of Polytechnology.

"Les [médias locaux] suivent le PPC et essaient de ne pas semer le trouble, confie Koul Panha, le directeur du Comfrel, un organisme indépendant d’observation des opérations électorales. C'est vraiment un gros problème."

Dans une déclaration publiée hier Amnesty International et trois autres organisations de défense des droits de l'homme internationales ont souligné la domination que le parti au pouvoir exerçait sur les médias cambodgiens. "La plupart des médias du Cambodge soit sont contrôlés par le gouvernement soit pratiquent l'autocensure et ne couvrent les partis d'opposition que de façon limitée ou défavorable", déclare le texte qui ajoute que les électeurs peuvent de plus en plus exprimer leurs opinions politiques par le biais des médias sociaux. [La presse écrite en langue étrangère, notamment en anglais, est beaucoup moins contrôlée et couvre de manière équilibrée l'actualité politique.]

La presse dans le rôle du grand prêtre

Si les journaux khmers demeurent une source essentielle d'information pour les citoyens éduqués, les sites sociaux comme Facebook commencent à devenir des espaces où les électeurs peuvent se forger une opinion, remarque Cedric Jancloes, ancien conseiller médiatique de Equity News, une émission d'actualité produite par le PNUD [Programme des Nations unies pour le Développement] qui a été retirée de la télévision publique après avoir évoqué des sujets sensibles au début de l'année.

"Je crois que les personnes qui ont accès à la technologie font aujourd'hui davantage appel à leur iPhone, iPad et ordinateur pour s'informer. Les choses ont changé", confie-t-il. Les marchands de journaux de la rue 51, près de Wat Lanka [célèbre temple de Phnom Penh], déclaraient hier que l'absence de couverture du retour de Rainsy avait perturbé leurs clients.

"Ils se plaignent : 'Pourquoi [les journaux] ne disent-ils rien là dessus ?' La plupart des gens sont très intéressés par ce retour ", confie Chen, un vendeur de la librairie ReJan qui ne donne que son prénom. Pour Mong Hay, le parti au pouvoir se sert de la presse comme les rois d'antan faisaient appel aux grands prêtres et aux moines pour "domestiquer" l'opinion.

Les informations publiées dans les journaux en langue khmère ne reflètent peut-être pas les nouvelles les plus importantes du jour mais servent un objectif, ajoute-t-il. "Regardez les journalistes qui travaillent dans la presse khmère : ils sont experts à former les gens à soutenir le parti au pouvoir."

petiteheidi - 24/07/2013 à 13:33
Je vous conseille la lecture LA REPUBLIQUE KHMERE - Chantrabot Ros.

PetiteHeidi : La république Khmère n'a rien laissé de positif au petit peuple.

Aekreach - 24/07/2013 à 13:38
Bernard a écrit

Bonjour,
J'espère vous apporter quelque chose de nouveau et positif favorable au parti au pouvoir vus par les gens au srok.

http://www.youtube.com/watch?v=c6LtK8xSuhM


Bernard,

Vous nous apportez rien de nouveau ni de positif.
Cette vidéo n'est vraiment pas crédible.
Les intervenants ne sont pas naturels. On dirait qu'ils lisent un prompteur...
D'ailleurs, pourquoi avoir choisi un nouveau pseudo pour intervenir sur ce forum ?
Et si vous connaissez si bien le Cambodge, dites nous plutôt si DAP TV on line ou Bayon Tv sont fiables quand à leur impartialité ? Qui est Soy Sopheap ? etc...


kaunklau - 24/07/2013 à 15:43
Bernard a écrit

L'inscription pour pourvoir voter c'est terminée depuis un bon bout de temps. Je trouve le vidéo concernant un passage de l'histoire Cambodgien est interessant c'est à méditer

http://www.youtube.com/watch?v=o1BK8dSJ8pc&feature=youtu.be


Bernard , vous voyez , ça , ce n'est pas la pub pour un parti et en plus , il est en français .
http://www.youtube.com/watch?v=YDkbXH_Nmwg

Seun nmott - 24/07/2013 à 17:58
Bernard a écrit

Bonjour,
J'espère vous apporter quelque chose de nouveau et positif favorable au parti au pouvoir vus par les gens au srok.

http://www.youtube.com/watch?v=c6LtK8xSuhM


Ce n’est qu'un clip vidéo de propagande du parti PPC, de qualité très moyenne.
-Trois intervenants qui récitent les mêmes phrases ne représentent pas le mot « mohachun »
- les passages répétés montrent le manque de témoignage par rapport à l’ampleur du mouvement. S'infiltrer pour ne piquer que des choses banales, sans grandes importances, ça ne sert à rien.
-les critiques ne sont pas à la hauteur.
Peut faire mieux.

Par contre si les bodyguards dansent, ils font du spectacle, là c’est très bien, je trouve.

:sourire:


Edité le 24/07/2013 @ 19:00 par Seun nmott

kaunklau - 24/07/2013 à 20:44
http://www.liberation.fr/monde/2013/07/24/electi...mbodge-les-jeunes-veulent-parler-d-avenir_920513

Elections au Cambodge: les jeunes veulent parler d’avenir


Par AFP

Les jeunes Cambodgiens n’ont pas vécu le régime khmer rouge. Beaucoup ne sont donc pas convaincus par l’insistance des partis à remettre sur la table cette page tragique de l’Histoire avant les élections de dimanche qu’ils voudraient voir centrées sur l’avenir.

Le Premier ministre Hun Sen au pouvoir depuis 28 ans, lui-même ancien Khmer rouge qui avait fait défection, exploite depuis longtemps cette période noire du royaume -- et sa participation personnelle à la libération du pays -- pour entretenir sa popularité.

Mais quelque 37% des 9,6 millions d’électeurs appelés aux urnes aux législatives sont âgés de 18 à 30 ans, selon les chiffres officiels.

Ils n’ont donc aucun souvenir direct d’un régime qui a fait quelque deux millions de morts entre 1975 et 1979. Et ne connaissent que partiellement les réalités des exécutions, du travail forcé ou de l’évacuation des villes, même si la période est enseignée à l’école depuis 2007.

«Je suppose que ça s’est produit, mais ce n’est pas très clair pour moi», commente Try Mouy Hon, étudiante de 21 ans qui votera pour la première fois.

«Ils prétendent tout le temps que le Cambodge est une démocratie. Mais ils disent que si le parti au pouvoir perd, il y aura la guerre civile. Un bon dirigeant ne dit pas ça», poursuit-elle, doutant que Hun Sen tire profit dans les urnes d’une telle stratégie. «Cela le discrédite».

«La corruption est le principal problème pour moi, comme pour la plupart des jeunes», insiste-t-elle, qui réclament également un meilleur système éducatif.

D’autres rêvent ouvertement de tourner définitivement la page.

«C’était difficile pour la population de vivre à cette époque (des Khmers rouges) mais nous devrions l’oublier. Nous devons développer notre pays, pas vivre avec des émotions négatives», estime Chhim Vitadane, 25 ans.

Youk Chhang, directeur du Centre de documentation du Cambodge spécialiste des Khmers rouges, constate de facto que les jeunes «ne s’intéressent plus» à cette rhétorique.

Et les candidats sont en train d’en prendre conscience. «Dans les cinq prochaines années, les hommes politiques réaliseront que ce n’est plus un moyen de gagner des voix».

En attendant, le Parti du peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen a mis sans relâche cette période de l’histoire du royaume au coeur de sa campagne, mettant en garde contre un retour à la guerre civile en cas de victoire de l’opposition et faisant adopter en urgence une loi pour interdire le négationnisme des crimes khmers rouges.

Les Cambodgiens soutiennent Hun Sen et le CPP parce qu’ils «nous considèrent comme le parti qui a libéré leurs vies des griffes du monstre, le régime khmer rouge», justifie l’un de ses députés, Chheang Vun.

Mais le parti n’est pas le seul à avoir eu recours aux troubles politiques des dernières décennies pour doper l’électorat, relève Youk Chhang, qui dénonce la politisation de ces souffrances «par tous les partis politiques».

Ainsi, le principal parti d’opposition, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), a joué la carte nationaliste en dénonçant les liens de Hun Sen avec le Vietnam voisin, qui a libéré le pays des Khmers rouges mais reste détesté par beaucoup de Cambodgiens.

Galvanisée par le retour d’exil à une semaine du scrutin de son leader Sam Rainsy, le CNRP assure avoir abandonné cette approche pour se concentrer sur l’augmentation des salaires des fonctionnaires et la lutte contre la corruption.

«Les jeunes électeurs n’ont plus vraiment d’intérêt pour la période khmer rouge», admet Kem Monovithya, une responsable du CNRP. «Ce qui les intéresse, c’est aujourd’hui et demain. Ils s’intéressent à un parti et à des candidats qui parlent de leur avenir».

Symbole des préoccupations de cette jeune génération, les discussions politiques, en particulier en faveur de l’opposition, ont explosé sur les réseaux sociaux, note à cet égard Koul Panha, responsable de l’organisation indépendante COMFREL, qui observe le scrutin.

«Cela pourrait faire une différence. Cela apporte une nouvelle dynamique aux élections».
*******************************************************************************************

Si cet analyse est juste , le PPC , aura l'intérêt à chercher d'autres stratégies .
Le CNPR de S.Rainsy , avait changé de cap , en ne parlant que de "La corruption " , l'augmentation de salaire des fonctionnaires et des ouvriers des usines .
D'où l'histoire des Khmers rouges , on le met à côté .

kaunklau - 24/07/2013 à 20:59
Pour les khmers qui s'intéressent à écouter le débat , des politiciens khmers expriment assez démocratiquement dans TVK , " TOR TOR KÂR CHÂR ".
Ca évolue , ça évolue et justifie ce que disait AFP en haut .


http://www.youtube.com/watch?v=kOVNKABkifY

Bernard - 25/07/2013 à 04:27
Aekrach a ecrit:

Bernard,

Vous nous apportez rien de nouveau ni de positif.
Cette vidéo n'est vraiment pas crédible.
Les intervenants ne sont pas naturels. On dirait qu'ils lisent un prompteur...
D'ailleurs, pourquoi avoir choisi un nouveau pseudo pour intervenir sur ce forum ?
Et si vous connaissez si bien le Cambodge, dites nous plutôt si DAP TV on line ou Bayon Tv sont fiables quand à leur impartialité ? Qui est Soy Sopheap ? etc...

J'ai utilisé un speudo pour intervenir dans ce forum, mais si c'est contraire au règlement je ferai un plaisir de le changer. Dis le moi et merci pour la discrétion. Ce serait bien tu pouvais m'envoyer en message privé ce serait avec joie que je vais t'expliquer.
Merci

Bernard - 25/07/2013 à 05:14
Kaunklaun

(Messages 1748
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Ce que disait , Courrier International , à propos de retour de Sam rainsy :

http://www.courrierinternational.com/article/201...al-de-l-opposant-une-breve-dans-la-presse-locale

CAMBODGE Retour triomphal de l'opposant, une brève dans la presse locale
Une foule de 100 000 Cambodgiens a salué le retour de l'opposant historique, Sam Rainsy. Pourtant, la presse en khmer n'en a rien dit. Signe du contrôle du pouvoir sur l'information.

Samedi, une photo à la une du quotidien Kampuchea Thmey montrait des partisans du Parti du Peuple Cambodgien (PPC), chevauchant leur moto drapeaux flottants au vent dans l'une des principales artères de la capitale cambodgienne, Phnom Penh. Leur nombre était estimé à 20 000.)

Mais que dit la presse étrangère sur la campagne du CPP? Comment fait-elle pour donner une estimation je voudrais bien savoir? le nombre de CPP qui a défilé sur Phnom Penh ne concerne seulement que le CPP de Phnom Penh et non provenant de toutes les regions du Cambodge comme ca été fait pour l'opposition.Et là pas un mot. Il vous faut une information complète sinon vous risquez de perdre un bout de la réalité des choses.

(En attendant, le Parti du peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen a mis sans relâche cette période de l’histoire du royaume au coeur de sa campagne, mettant en garde contre un retour à la guerre civile en cas de victoire de l’opposition et faisant adopter en urgence une loi pour interdire le négationnisme des crimes khmers rouges.)

CPP c'est le seul parti où on commémore le Génocide 1975-1979 ainsi la condamnation du coup d'état 1970 qui avait ruiné le Cambodge tout entier population avec. Mais l'opposition tente de rayer cette épisode de l'histoire du Cambodge. Le travail forcé, la famine, la torture, l'exode, les camps et le refoulement, la descente de l'enfer chassé par les thais sur le mont Darek mais où était passé la communauté internationale?

Seun mott a écrti:
(Ce n’est qu'un clip vidéo de propagande du parti PPC, de qualité très moyenne.
-Trois intervenants qui récitent les mêmes phrases ne représentent pas le mot « mohachun »
- les passages répétés montrent le manque de témoignage par rapport à l’ampleur du mouvement. S'infiltrer pour ne piquer que des choses banales, sans grandes importances, ça ne sert à rien.
-les critiques ne sont pas à la hauteur.
Peut faire mieux.

Par contre si les bodyguards dansent, ils font du spectacle, là c’est très bien, je trouve.)

Je trouve que pour les critiques vous êtes un expert et j'aurai tord de dire le contraire comme l'opposition tout ce que le CPP a fait il y a toujours un mal quelque part et alors que coté l'opposition c'est juste et parfait. Au Cambodge et ailleurs, on admire la vitesse de l'évolution et du progrès du Cambodge et certain commence a craindre de la compétition du Cambodge sur le marché. Sur la confection avec Bangladesh, Vietnam, Chine, Latex, le riz.
Le Cambodge est petit certe mais il a montré qu'il peut se défendre et organiser des sommets internationals sur son sol suivis des félicitations des dirigents étrangers. Vous verrez le Cambodge deviendra Singapore avec en plus des rizières partout dans les campagnes.
Pour les bodyguards qui dansent, Eh oui, c'est marrant de voir des mastodons qui dancent c'est le Cambodge c'est comme ca, ils savent se détendre et s'amuser aussi. C'est special Cambodgien.
Sur ce, c'est long de répondre a chacun mais c'est bien d'un coté. Si autour d'un zafé c'est encore mieux. C'est vous qui payer car la plupart entre vous réside hors du Cambodge.


kaunklau - 25/07/2013 à 07:24
@Bernard ,
..."Je trouve que pour les critiques vous êtes un expert et j'aurai tord de dire le contraire comme l'opposition tout ce que le CPP a fait il y a toujours un mal quelque part et alors que coté l'opposition c'est juste et parfait..."

Bien sûr , je suis hors de Cambodge . Mais j'ai de la famille et beaucoup d'amis qui sont au pays et j'étais retourné également dans mon pays . Je lis régulièrement le quotidien khmer .

Vous dites , les critiques , on est des experts :
- mais êtes-vous d'accord , que le régime est pourri de A à Z et rongé par la corruption ?
- êtes-vous d'accord sur "la vente" des terre pour 99 ans .
vente = ce qu'avait dit le père Ponchaud .
- et le social ?

Il y a des points positifs , mais positifs par rapport au régime Khmer rouge .

Au bout de 30 ans de règne , la famille HUN commence à devenir une dynastie de père en fils ? Vous n'êtes pas au courant .
Je ne défend pas aveuglément la partie d'opposition , mais , pour l'intérêt des cambodgiens , il faut choisir le meilleur .

kaunklau - 25/07/2013 à 08:25
Pour ceux qui s'intéressent , lepetitjournal , a fait des petits résumés :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...59968-elections-pour-tout-savoir-ou-presque-tout

ELECTIONS - Pour tout savoir ou presque tout

Combien d’élus à l’Assemblée Nationale, combien d’électeurs, la liste complète des candidats, la répartition des élus, qui sont les observateurs, une sélection de sites intéressants sur ces élections, quels sont les pays qui apportent leur aide …
Bref, des chiffres clés, des données à savoir et bien de petites choses encore, sans oublier nos rétrospectives de 1998 à 2008.

...la suite est dans le lien .














Edité le 25/07/2013 @ 09:26 par kaunklau

kaunklau - 25/07/2013 à 08:29




30315_cambodge_1.png

Edité le 25/07/2013 @ 10:10 par Vicheya

Vicheya - 25/07/2013 à 09:16
Aekreach a écrit

D'ailleurs, pourquoi avoir choisi un nouveau pseudo pour intervenir sur ce forum ?







Pourquoi dis tu un nouveau pseudo.
Apres petite enquète, ce Bernard serait au srok et je ne crois pas qu'il ait été inscrit ici avant. En tout cas, depuis le même ordi !!!

Seun nmott - 25/07/2013 à 09:16
Bernard a écrit


Je trouve que pour les critiques vous êtes un expert et j'aurai tord de dire le contraire comme l'opposition tout ce que le CPP a fait il y a toujours un mal quelque part et alors que coté l'opposition c'est juste et parfait.
.......
Pour les bodyguards qui dansent, Eh oui, c'est marrant de voir des mastodons qui dancent c'est le Cambodge c'est comme ca, ils savent se détendre et s'amuser aussi. C'est special Cambodgien.

Sur ce, c'est long de répondre a chacun mais c'est bien d'un coté. Si autour d'un zafé c'est encore mieux. C'est vous qui payer car la plupart entre vous réside hors du Cambodge.



Bonjour Bernard
D’abord je vous remercie du compliment. Seulement je ne suis pas un expert. Désolé.
Ce n’est pas une critique ; c’est une constatation.
Pour vous répondre:
Primo:
Sur le clip vidéo, vu la taille et les moyens que possède le PPC, ce clip ne peut être fait que par un amateur.
Voici la question : pourquoi le laisser faire par un amateur ?
-est ce une faiblesse ou une faille ?
-est ce un mépris ?

Secondo :
Je n’ai jamais dit ni écrit que l’opposition est juste et parfait.

Tertio :
« Pour les bodyguards qui dansent, Eh oui, c'est marrant de voir des mastodons qui dancent c'est le Cambodge c'est comme ca, ils savent se détendre et s'amuser aussi. C'est special Cambodgien. »
Noon !:nono:

regardez:
Les femmes flics indonésiennes dansent le Gangnam Style pour déconcentrer les manifestants...
7lEgEcD.jpg



PS : Pour payer le café :reflechi1: ce n'est pas un problème, mais c'est le temps qui manque. :sourire:

Cordialement



petiteheidi - 25/07/2013 à 12:24
Monsieur Hun Sen dit, depuis qu’il est au pouvoir, pas un seul mètre carré n’a été perdu. Si tel est le cas, il quitterait le pouvoir, sans condition.

Nous aimerions bien connaître la superficie du Cambodge ( fin de la guerre, signature du Genève..). Et faire la comparaison avec la superficie exacte d’aujourd’hui, mesurée avec les techniques les plus modernes ( Satellite, GPS ….).

Aurions-nous la même superficie AVANT – APRES ?


emmaromti - 25/07/2013 à 12:45
AVEC L AIDE DES GEOGRAPHES / INTER / FRANCAIS le bois coupe IL Y A MOINS DE 100 000 VN AU CAMBODGE PAS = MOINS ?? NON ?? SELON RFI DU 25 JUIL IL VA UTILISER SES TRIBUNAUX CONTRE LES OPPOSANTS // RESTER / VIGILENTS // PRETS A REAGIR / RIPOSTER DEJA AU CAMBODGE LES GENS / PATRIOTES OSENT VIVE NOTRE FORCE / COURAGE POUR VAINCRE , = on a RIEN SANS RIEN YUKANTHOR B. IL FAUT MERITER NOTRE VCTOIRE probable SI ...??

robin des bois - 25/07/2013 à 12:45
petiteheidi a écrit

Monsieur Hun Sen dit, depuis qu’il est au pouvoir, pas un seul mètre carré n’a été perdu. Si tel est le cas, il quitterait le pouvoir, sans condition.

Nous aimerions bien connaître la superficie du Cambodge ( fin de la guerre, signature du Genève..). Et faire la comparaison avec la superficie exacte d’aujourd’hui, mesurée avec les techniques les plus modernes ( Satellite, GPS ….).

Aurions-nous la même superficie AVANT – APRES ?






- Indépendance du Cambodge selon SNS : 9 novembre 1953
- Accords de Genève : 21 juillet 1954

- SVP, selon quels outils de référence en matière de surface au sol ???

question à soumettre d'office aux " très grands sages" de K- N.






Edité le 25/07/2013 @ 13:47 par robin des bois

Seun nmott - 25/07/2013 à 12:46
Des soucis sur les effectifs dans la liste officielle des votants ont été soulevés à deux jours de la date fatidique.

Des noms doublés, et noms fantômes ?
Le nombre des noms des votants sont supérieurs aux nombres des gens qui ont droit au vote, est ce possible ? Si oui pourquoi ?

Le nom d’un candidat se trouve sur deux listes ??
25000 noms en double dans la liste de la capitale a été supprimés selon le CNE(com nat des élections )

Le CNE a t il délivré 500 000 certificats de reconnaissance d’identité supplémentaire ?
Pourquoi?

Des cas de dérapages verbaux et physiques se multiplient dans les deux grands partis rivaux. Jusqu’ici il n’y a un silence radio de la part des responsables respectifs, aucun appel aux calmes n’est entendu.


............?

Sur le lien posté par Kaunklau, ou on peut aussi voir en différé TVK
http://www.youtube.com/watch?v=kOVNKABkifY
M Sok Eisan représentant du PPC, ne fait que ou se contente de lire à haute voix les textes préparés pour la circonstance. Une attitude qui discrédit la prestation de cette personne, voire l’œuvre du PPC. Dommage.

Seun nmott - 25/07/2013 à 13:08
Depuis quand doit on croire à tout ce qu'ils nous disent, nos hommes politiques?




virgule - 25/07/2013 à 15:09
petiteheidi a écrit

Monsieur Hun Sen dit, depuis qu’il est au pouvoir, pas un seul mètre carré n’a été perdu. Si tel est le cas, il quitterait le pouvoir, sans condition.

Nous aimerions bien connaître la superficie du Cambodge ( fin de la guerre, signature du Genève..). Et faire la comparaison avec la superficie exacte d’aujourd’hui, mesurée avec les techniques les plus modernes ( Satellite, GPS ….).

Aurions-nous la même superficie AVANT – APRES ?



Je rejoint RdB : comment évaluer la superficie du cambodge en 1953-1954? quelles cartes prend-on?
sinon, les empiétements thaïlandais dans les zones KRs, on oublis?

petiteheidi - 25/07/2013 à 16:31
Quelqu’un a dit que nos voisins étaient nés avec notre bras droit et la jambe gauche. Une jolie formule. On continuera toujours à se poser des questions, par exemple, comment se fait t-il que l’îles de Koh Trâl, situant à des milliers de Km du Viètnam, mais presque attachée à la côte Cambodgienne, est devenue Vièt ?


PS : Pardon pour le hors sujet.On rediscutera ce sujet un autre jour, si vous voulez bien ( trop occupé ).

Aekreach - 25/07/2013 à 17:03
Khmer Euy ! Kraok Larng !

BAC - 25/07/2013 à 19:09
'' Je trouve que pour les critiques vous êtes un expert et j'aurai tord de dire le contraire comme l'opposition tout ce que le CPP a fait il y a toujours un mal quelque part et alors que coté l'opposition c'est juste et parfait. Au Cambodge et ailleurs, on admire la vitesse de l'évolution et du progrès du Cambodge et certain commence a craindre de la compétition du Cambodge sur le marché. Sur la confection avec Bangladesh, Vietnam, Chine, Latex, le riz.
Le Cambodge est petit certe mais il a montré qu'il peut se défendre et organiser des sommets internationals sur son sol suivis des félicitations des dirigents étrangers. Vous verrez le Cambodge deviendra Singapore avec en plus des rizières partout dans les campagnes.
Pour les bodyguards qui dansent, Eh oui, c'est marrant de voir des mastodons qui dancent c'est le Cambodge c'est comme ca, ils savent se détendre et s'amuser aussi. C'est special Cambodgien.
Sur ce, c'est long de répondre a chacun mais c'est bien d'un coté. Si autour d'un zafé c'est encore mieux. C'est vous qui payer car la plupart entre vous réside hors du Cambodge. ''


Re-bienvenu sous un autre nick! kékék.....

C'est bien monsieur, c'est comme ça qu'il faut faire, il faut comparer des dictateurs avec des dictateurs; et non dictateur avec démocrate. Ici vous avez tracé les biens faits votre dictateur contre les autres pays de dictateurs; Laos, Vietname, Chine, Birmanie,...

S.V.P, ne comparez pas l'opposition avec votre dictateur. L'opposition n'a rien fait. L'opposition n'a même pas une goutte de sang tachée.




Vous êtes un pragmatisme. Y en a full dans le K-N.












Edité le 25/07/2013 @ 20:15 par BAC

BAC - 25/07/2013 à 19:21
Le pragmatisme est une belle philosophie. J'aime les gens pragmatiques quand ils disent qu'un bol de riz dans la dictature c'est mieux que rien, ou c'est mieux que Pol Pot.

Fuck, quand on a le ventre plein, on peut bien filosopher...kékéké Pauvre minister Mam!! kékéké




Edité le 25/07/2013 @ 20:22 par BAC

kaunklau - 25/07/2013 à 19:54
http://www.liberation.fr/monde/2013/07/25/au-cambodge-une-dynastie-politique-en-construction_920769

Monde
Au Cambodge, une dynastie politique en construction
25 juillet 2013 à 16:11



Qui pourrait succéder à un homme qui a dirigé le Cambodge tout seul ou presque pendant 28 ans? Face à une question inédite dans cette monarchie parlementaire, le parti au pouvoir a peut-être trouvé une solution: son fils.

Si Hun Sen, au pouvoir depuis 1985, a promis de rester Premier ministre pour encore plus de dix ans, certains signes ne trompent pas: l’homme fort du pays prépare ses enfants et construit une véritable dynastie politique.

Propre sur lui, enjoué, et très populaire parmi les partisans du Parti du Peuple Cambodgien (CPP), Hun Many est son plus jeune fils et le premier à tenter sa chance dans les urnes lors des législatives de dimanche.

Le jeune homme de 30 ans, formé aux Etats-Unis, est déjà un membre important du cabinet de son père et dirige la branche jeune du CPP. Et si ses discours de campagne prouvent bien une chose, c’est que la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre.

Des menaces de retour à la guerre civile en cas de victoire de l’opposition, jusqu’aux vagues promesses de «servir la population en étudiant ce que les leaders du CPP ont fait», il suit fidèlement les pas du patriarche.

«Hun Sen a conduit le pays à ce développement malgré son peu d’éducation. Alors ses enfants, éduqués dans les meilleures universités du monde, vont accomplir encore plus», s’enthousiasme Hay Vanna, mère de famille venue assister à un meeting avec 15.000 autres partisans.

De la politique aux médias en passant par l’armée et la police, Hun Sen a ainsi placé ses enfants aux positions stratégiques pour que sa main-mise sur le pouvoir lui survive, estiment les experts.

Ses deux autres fils ont ainsi tous les deux le grade de général.

«Il est de plus en plus clair que Hun Sen est en train de créer une dynastie», assure Ou Virak, président du Centre cambodgien pour les droits de l’Homme.

«Société féodale»

«Société féodale»

«La direction du CPP va probablement être transféré aux fils de Hun Sen dans le futur, ce qui rendra une réforme interne du CPP improbable, ou au mieux difficile».

Le Premier ministre n’est pas le seul de son camp à préparer l’avenir de sa progéniture et de ses proches -- le mari de sa nièce est chef de la police.

Ces dix dernières années, une série de mariages entre enfants de responsables du parti au pouvoir a ainsi donné naissance à la prochaine génération de l’élite, liée par le sang et les affaires.

Les principaux dirigeants du CPP sont arrivés au pouvoir après avoir soutenu l’invasion vietnamienne qui a libéré le Cambodge des Khmers rouges en 1979. Presque tous sexagénaires, ils semblent prêts à transmettre leur héritage politique: au moins sept de leurs enfants sont ainsi candidats dimanche.

«Le népotisme est une partie intégrante de notre culture politique», souligne l’analyste indépendant Lao Mong Hay, évoquant la «formation d’une société féodale».

Le CPP nie pour sa part tout favoritisme, assurant que ces jeunes gens, tous formés à grand frais à l’étranger, sont simplement les plus qualifiés pour leurs postes respectifs.

Mais impliqués dans des accidents mortels ou des querelles alcoolisées, certains se sont d’abord illustrés dans divers scandales. Contrairement à ceux de Hun Sen, selon l’analyste Chea Vannath.

«Les gens attaquent le Premier ministre tout le temps», mais aucun de ses cinq enfants «n’a été critiqué par l’opinion», explique-t-elle à l’AFP. «Ils adorent détester le père. Ils adorent détester la mère. Mais pas les enfants».

Pour l’opposition pourtant, l’émergence de cette nouvelle génération prouve que le CPP est déconnecté de la société cambodgienne, explique un de ses membres, Son Chhay, assurant de pas se sentir menacé par des jeunes «non qualifiés».

«Les gens disent que parce qu’ils ont été formés à l’étranger, ils sont peut-être meilleurs que leurs parents, qu’ils ne se comporteront pas comme un dictateur, mais c’est discutable», juge-t-il, évoquant l’exemple de la Corée du Nord.

Au bout du compte, «cela bénéficiera à l’opposition», prédit-il, pariant sur le «ressentiment» de la population face à ce système dynastique.

*******************************************************************************************


Personnellement , je trouve que ce texte est bien analysé .
Mais ce qui est bizarre , pourquoi ce Premier ministre avait envoyé ses enfants faire des études aux U S A au lieu de la Chine , de la Russie ou au Corée du Nord ?
Ce que faisait l'ex-roi ?

Edité le 25/07/2013 @ 20:55 par kaunklau

virgule - 25/07/2013 à 21:28
petiteheidi a écrit

Quelqu’un a dit que nos voisins étaient nés avec notre bras droit et la jambe gauche. Une jolie formule. On continuera toujours à se poser des questions, par exemple, comment se fait t-il que l’îles de Koh Trâl, situant à des milliers de Km du Viètnam, mais presque attachée à la côte Cambodgienne, est devenue Vièt ?


PS : Pardon pour le hors sujet.On rediscutera ce sujet un autre jour, si vous voulez bien ( trop occupé ).



les aleas de l'histoire (et les chinois installes dans le delta); un peu comme les iles francaises au large de madagascar....

emmaromti - 26/07/2013 à 03:09
LES BEN AL TUNISIE LES AUTRES DYNASTIES PORRONT / AUSSI / TOMBER / COMME UN CHATEAU DE CARTES NOTRE peuple EST TROP PACIFIQUE / COMME UN CLOU QUE L ON ENFONCE AVIS PERSONNEL MAIS IL Y A DES LIMITES , A TOUT UNE COCOTTE / MINUTE PEUT EXPLOSER A TOUT TEMPS

pascal_zh - 26/07/2013 à 07:14
BAC a écrit

S.V.P, ne comparez pas l'opposition avec votre dictateur. L'opposition n'a rien fait. L'opposition n'a même pas une goutte de sang tachée.





Ah bon ? Remarquez, je suppose que vous penez que comme c'est du sang yuon, ça compte pas...

Même le Cambodia Daily, qu'on ne peut pas soupçonner de sympathie pour le CPP, s'inquiète un peu du racisme de SR et consors...
http://www.cambodiadaily.com/elections/come-election-time-xenophobia-proves-expedient-36760/



kaunklau - 26/07/2013 à 07:15
Ce journal avait parlé également de la situation d'avant élection khmère , le 28/juillet/2013 .

http://www.romandie.com/news/n/_Cambodgeelection...pour_le_leader_de_l_opposition89250720131504.asp

Cambodge/élections: nouveaux revers pour le leader de l'opposition


PHNOM PENH - Le leader de l'opposition cambodgienne Sam Rainsy, tout juste rentré d'exil, a essuyé jeudi de nouveaux revers dans ses efforts pour être candidat aux législatives de dimanche, alors que des ONG dénonçaient des irrégularités dans la campagne.

Rainsy, qui vivait en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations qu'il estime politiques, était rentré la semaine dernière au pays après avoir été gracié à la surprise générale par le roi, à la demande du Premier ministre Hun Sen.

Mais il ne peut pas être candidat aux élections de dimanche, ayant été retiré fin 2012 des listes électorales et les autorités ayant indiqué qu'il était trop tard pour l'y réinscrire.

Celui qui est considéré comme le principal opposant à Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans, s'est alors tourné vers le parlement, demandant à retrouver son siège de député dont il avait été privé en 2011, espérant gagner ainsi le droit de voter et de se présenter.

Mais le président de l'assemblée Heng Samrin a indiqué dans une lettre jeudi que sa demande avait été rejetée parce qu'il avait quitté son Parti Sam Rainsy (SRP) pour créer le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), non représenté au parlement.

Cette décision politiquement motivée est un signe que le parti au pouvoir a peur de la popularité de Sam Rainsy, a commenté le porte-parole du CNRP Yim Sovann.

Cela montre clairement que les élections ne seront pas justes et libres, a-t-il ajouté.

Il avait également déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel pour pouvoir participer au scrutin, mais l'institution a indiqué jeudi ne pas être compétente en la matière.

Le mois dernier, les 28 élus de l'opposition avaient été privés de leur statut de député, accusés d'avoir violé les règles parlementaires en se regroupant pour former le CNRP. Mais ils peuvent être candidats au scrutin de dimanche pour lequel Hun Sen est donné gagnant.

Alors que le gouvernement est régulièrement accusé de réduire au silence ses opposants, un collectif d'associations de défense des droits de l'Homme et d'observation des élections a de son côté dénoncé jeudi des irrégularités en défaveur de l'opposition dans la campagne.

La situation politique s'est améliorée, a noté le groupe, dont les organisations locales ADHOC et COMFREL.

Mais il y a eu certains incidents comme des violences, arrestations, menaces et intimidation de partisans du parti de l'opposition, a-t-il ajouté. Le siège du CNRP avait notamment été visé par un tir samedi, sans faire de victimes.

Les associations se sont également inquiétées de la non participation de Sam Rainsy au scrutin.


(©AFP / 25 juillet 2013 15h01)

kaunklau - 26/07/2013 à 07:38
pascal_zh a écrit

BAC a écrit

S.V.P, ne comparez pas l'opposition avec votre dictateur. L'opposition n'a rien fait. L'opposition n'a même pas une goutte de sang tachée.





Ah bon ? Remarquez, je suppose que vous penez que comme c'est du sang yuon, ça compte pas...

Même le Cambodia Daily, qu'on ne peut pas soupçonner de sympathie pour le CPP, s'inquiète un peu du racisme de SR et consors...
http://www.cambodiadaily.com/elections/come-election-time-xenophobia-proves-expedient-36760/





Quand , on parle des yourn (vietnamiens ) et des siems (thailandais) , les khmers sont septiques . Le monde occidental considère comme " xénophobe " . Pourtant , les 3 pays , sont tous dans l'ASEAN .

Mais qui ne savait pas qu'en Thailande , il y a des thailandais " khmers " : khmers surin , parlant khmer ,gardaient traditions khmères ? Au Vietnam , les kampuchea krom , gardaient les religions , les traditions khmères .

Je ne sais pas ,et je n'en suis pas certain que ces populations désireraient redevenir "cambodgiens " ?

Personnellement , je pense , le mot " xénophobes " , sert probablement à des fins électorales . C'est comme S.Rainsy , un député , avait arraché le poteau ..., c'est un jeu politique .
Une rizière d'un paysan khmer frontalier , trouvait un poteau planter dans son lieu de culture depuis ses ancêtres , du jour au lendemain , c'est la terre vietnamienne ?

C'est pour cette raison , tous les coups sont permis avant les élections !!!
Il faut faire attention .



pascal_zh - 26/07/2013 à 08:03
Ne vous méprenez pas !
Ce qui est important, ce n'est pas l'emploi du mot yuon/vietnam, ou siem/thai, c'est plutôt l'incitation à la haine raciale du discours politique du personnage.
Je suis à peu près certain que SR serait condamné par un tribunal français s'il disait la même chose en France.
Il faut d'ailleurs remarquer que SR se garde bien de tenir le même discours quand il est en France, où il veut se présenter sous un jour honorable.
Je remarque aussi que, sur le Monde, par exemple, SR est présenté presque comme un réfugié politique cambodgien ayant fui son pays pour échapper aux persécutions, alors qu'il a la double nationalité !



Seun nmott - 26/07/2013 à 09:47
Nous sommes le 26 juillet le dernier jours de la campagne, qui doit se terminer à minuit.

Que le meilleur gagne.

Seun nmott - 26/07/2013 à 10:04
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit


La date s'approche, les choses ont évoluées très vite, des surpris se suivent.
Ce qui est en train de se passer au Cambodge est très bien suivis par des politologues et sociologues du monde.




Chea Sim, décédé, vrai ou intox?


Chea SIM est bien vivant, il a participé au dernier jour de campagne du PPC.

petiteheidi - 26/07/2013 à 10:07
Que Monsieur Hun Sen continue à diriger le pays encore 5 ans ( 28+5=33 ans ) n’a pas d’importance aux jeux du pauvre petit peuple ; ou son fils, un opposant ou pas. Mais qu’on ne s’y trompe pas, sans Monsieur Hun Sen le pauvre petit peuple continuera à survivre ( Té Kom Yul koss tha ort pi Hun Sen taov khmirn naèk doeuk noam ).

Et nous, entant qu’observateur de l’injustice, nous continuerons à lire, tout les 5 ans, le rapport de l’UE... sur le ‘’ n’importe quoi des élections au Cambodge ‘’. Exemple : 300 membres inscrits dans un village XY, 700 votants pour le PPC.... etc...etc..etc.


Monsieur Hun Sen : Chès khmas ké phan !

bbn - 26/07/2013 à 10:30
oui helas le poids des khmers rouges est present en chaque famille cambodgienne. Donc, une nouvelle révolution n est pas encore possible. mais cette dictature familiale est partagé apparemment par la communauté internationale; et certains khmers outre-mers. Mais plus la pauvreté augmente plus la situation devient invivable. soyons avec les petits cambodgiens sans pouvoir et allons visiter le pays. j ai confiance chez les cambodgiens, une volonté de s en sortir.

NEO - 26/07/2013 à 10:58
Traduction lettre du roi

Pour mes compatriotes, frères et sœurs neveux et nièces.

Comme la date des élections législatives approche, je fais un appelle à tous.
N'ayez pas peur de l'oppression, ni de l'intimidation qu'il soit provenir d'une personne ou d'un parti politique.

L'élection de ce dimanche 28 juillet 2013 est un élection à bulletin secret qui se déroulera selon la règle démocratie.
C'est pourquoi je demande à mes frères et sœurs, neveux et nièces d'utiliser leur pourvoir d'élective C'est à dire, voter selon son âme et conscience, Choisissez librement, en fonction de personnalité ou de parti politique qui vous inspire le plus de confiance.


Edité le 26/07/2013 @ 12:02 par NEO

NEO - 26/07/2013 à 11:00
Moi je voir dans cette lettre un encouragement au changement.

kaunklau - 26/07/2013 à 11:21
NEO a écrit

Traduction lettre du roi

Pour mes compatriotes, frères et sœurs neveux et nièces.

Comme la date des élections législatives approche, je fais un appelle à tous.
N'ayez pas peur de l'oppression, ni de l'intimidation qu'il soit provenir d'une personne ou d'un parti politique.

L'élection de ce dimanche 28 juillet 2013 est un élection à bulletin secret qui se déroulera selon la règle démocratie.
C'est pourquoi je demande à mes frères et sœurs, neveux et nièces d'utiliser leur pourvoir d'élective C'est à dire, voter selon son âme et conscience, Choisissez librement, en fonction de personnalité ou de parti politique qui vous inspire le plus de confiance.



bonjour , Neo ,
vous voyez la lettre du roi où , SVP ?

Ah excuses , je viens de voir sur Monochat , c'est bon Néo , merci !

Edité le 26/07/2013 @ 12:27 par kaunklau

Vicheya - 26/07/2013 à 11:26


1374834340.jpeg



NEO - 26/07/2013 à 11:37
La jeunesse du PPC et des agences d'électricité de la province de Krochtet expliquent à la population du prix de l'eau et d'électricité.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/76909.html

Résumé :

La population de Krochtet sont mécontente du pénurie et le prix élevé de l'eau et l'électricité

Les jeunes du PPC et des agences de l'électricité du Cambodge se partage en plusieurs groupes et descendent dans tous les familles des 4 quartiers de la province pour expliquer des aspect techniques.

De même le gouverneur de la provin annonce au journaliste que le prix de l'eau sera baissé le mois prochain.

J'aime bien cette article
Pour moi c'est du vrai chantage. Il n'est pas rare de voir que le développement des villages qui sont favorable à l’opposition soit en retard par rapport à leur voisines qui sont favorable aux équipe au pouvoir.

Seun nmott - 26/07/2013 à 11:46
Il Y a une chose qu'on a souvent oublié :
c'est ceci :
4S21DcJ.jpg

je pense au cas de ce boulanger qui a tiré sur son cambrioleur ou ce vieillard qui a canardé les jeunes faisant des bruits sous sa fenêtre.
Ces deux personne sont ils des victime ou des sauvages?

Les khmers sont ils des victimes ou des xénophobes?
Les Vietnamiens sont il des envahisseurs?

Ce sera un autre sujet à débattre :

Quand les antilopes s'arrêtent de fuir...

robin des bois - 26/07/2013 à 12:23
NEO a écrit

Traduction lettre du roi

Pour mes compatriotes, frères et sœurs neveux et nièces.

Comme la date des élections législatives approche, je fais un appelle à tous.
N'ayez pas peur de l'oppression, ni de l'intimidation qu'il soit provenir d'une personne ou d'un parti politique.

L'élection de ce dimanche 28 juillet 2013 est un élection à bulletin secret qui se déroulera selon la règle démocratie.
C'est pourquoi je demande à mes frères et sœurs, neveux et nièces d'utiliser leur pourvoir d'élective C'est à dire, voter selon son âme et conscience, Choisissez librement, en fonction de personnalité ou de parti politique qui vous inspire le plus de confiance.




?????

C'est " bien vrai" que le roi SIHAMONI a écrit ce texte khmer ?


si c'est "bien vrai", vous vous rendez compte de ce que cela sous-entend et signifie !!!!



NEO - 26/07/2013 à 12:32
C'est un ami qui me l'a envoyé.
Je le fait confiant, je pense que c'est authentique.

Aekreach - 26/07/2013 à 12:47
Pour RdB.

La lettre royale reste neutre tout en encourageant les sujets du Royaume à voter sans peur de représailles de quiconque ou de quel parti que ce soit, puisque que le vote s'effectura à bulletin secret.

Dans la langue khmère, la phrase " mes frères et soeurs, neveux et nièces " ne signifit pas qu'on s'adresse à sa famille mais à tout le monde.



robin des bois - 26/07/2013 à 12:54
Aekreach a écrit

Pour RdB.

La lettre royale reste neutre tout en encourageant les sujets du Royaume à voter sans peur de représailles de quiconque ou de quel parti que ce soit, puisque que le vote s'effectura à bulletin secret.

Dans la langue khmère, la phrase " mes frères et soeurs, neveux et nièces " ne signifit pas qu'on s'adresse à sa famille mais à tout le monde.






J'entends bien mais je sais lire çà aussi, avec beaucoup d'intérêt :

N'ayez pas peur de l'oppression, ni de l'intimidation qu'il soit provenir d'une personne ou d'un parti politique.


et selon vous, "oppression et intimidation "proviendraient d'où de préférence ??






Edité le 26/07/2013 @ 13:56 par robin des bois

Aekreach - 26/07/2013 à 13:16
Je le répète le ton de la lettre est neutre, mais il est vrai qu'entre les lignes, on peut avoir une autre approche.

robin des bois - 26/07/2013 à 13:32
Aekreach a écrit

Je le répète le ton de la lettre est neutre, mais il est vrai qu'entre les lignes, on peut avoir une autre approche.


Oui oui le "breton cartésien":

"l'intimidation et l'oppression" viennent certainement des partis de l'opposition cantonnés jusqu'ici dans des rôles de figuration depuis des dizaines et des dizaines d'années :

SVP, rappelle- moi au passage les règles de bon fonctionnement du Parlement cambodgien !!!


NEO - 26/07/2013 à 13:55
robin des bois a écrit

Aekreach a écrit

Pour RdB.

La lettre royale reste neutre tout en encourageant les sujets du Royaume à voter sans peur de représailles de quiconque ou de quel parti que ce soit, puisque que le vote s'effectura à bulletin secret.

Dans la langue khmère, la phrase " mes frères et soeurs, neveux et nièces " ne signifit pas qu'on s'adresse à sa famille mais à tout le monde.






J'entends bien mais je sais lire çà aussi, avec beaucoup d'intérêt :

N'ayez pas peur de l'oppression, ni de l'intimidation qu'il soit provenir d'une personne ou d'un parti politique.


et selon vous, "oppression et intimidation "proviendraient d'où de préférence ??





Cela vous rappel le message du JPII aux grévistes SOLIDARNOSC

Edité le 26/07/2013 @ 14:55 par NEO

kaunklau - 26/07/2013 à 14:20
Je pense que si cette lettre est authentique , le roi est sincère . La démocratie est devant nous . Mais dans ce pays , avec le vécu , je me méfie de tout , entre bla bla bla et la réalité sur terrain , le futur et le résultat n'est plus le même .
On verra dans 48 heures .
Mais bon , dans la vie , souvent , on ne fait que subir !!!

NEO - 26/07/2013 à 16:23
Le ton de la lettre est neutre. C'est cela qui est exceptionnel. Son père a toujours demandé à la population de voter pour HS, ce n'est pas son car.
Pour le PPC, être neutre équivaut à un traite. Sur ce point le roi est courageux. Mais la diffusion de sa lettre est timide et tardive. Elle n'est pas porté la connaissance du plus grand nombre.
S'il a fait passer le message à la télévision ou à la radio, cela portera plus d'impact.
J'espère que l'opposition est assez intelligent pour transmet ce message à la population.

Aekreach - 26/07/2013 à 16:44
Il est certain que l'opposition devrait joindre la lettre du Roi à leurs tracts pour mobiliser le plus grand nombre d'électeurs.
Le Roi, sans donner de consignes de vote, appelle le Peuple d'Union Nationale à voter massivement sans craindre les représailles et les intimidations.
Et comme l'a souligné RdB, les représailles et intimidations ne peuvent provenir que d'un seul parti. Vous devinerez lequel.

petiteheidi - 26/07/2013 à 17:52
représailles et intimidations ~ Bat Khlourn

kaunklau - 26/07/2013 à 19:26
ce que écrit lepetitjournal , 24 h , avant l'élection :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...160366-elections-clap-de-fin-et-le-debut-de-quoi
ELECTIONS - Clap de fin ! Et le début de quoi ?

Print
Email

La campagne de ces 5e élections nationales est terminée. Demain dimanche, plus de 9 millions de Cambodgiens vont élire leurs 123 députés. Une campagne finalement inattendue avec le retour de Sam Rainsy – leader de l’opposition sans pouvoir être candidat - une jeunesse, nombreuse, qui se mobilise dans un climat bien plus calme qu’à l’accoutumé et un Hun Sen endossant l’habit de réconciliateur sous une pression, inavouée, de la communauté internationale. Quel capital les politiques, quels que soient les résultats, tireront-ils dans l’avenir de ces nouvelles donnes ?



Une mise au point, tout d’abord, sur le climat, les risques éventuels de dérapages et les, finalement habituelles, précautions à prendre.
« La campagne pour les élections législatives au Cambodge du 28 juillet 2013 s’est déroulée jusqu’à présent dans une atmosphère globalement calme », souligne l’Ambassade de France. Et d’ajouter : « Dans les jours à venir, et à toutes fins utiles, il est recommandé d’éviter les rassemblements publics. Par ailleurs, des difficultés de circulation sont à prévoir dans la capitale, avec la multiplication des cortèges électoraux ».



Bref, des mesures de précautions habituelles, aucune note d’alarmisme. Nul besoin de retirer de l’argent, de faire des provisions alimentaires ou de fuir le pays. « Les Franco-khmers ou les Khmers ne sont pas partis à l’étranger pour ces élections, souligne Dominique Mas, premier conseiller de l’Ambassade de France. L’ambiance est calme et bien plus sereine qu’aux précédentes élections ».

La jeunesse politise les réseaux sociaux

« Les partis politiques ont donné des consignes pour éviter les attaques personnelles. La campagne s’est concentrée sur les enjeux politiques » précise Nicolas Baudouin, premier secrétaire à l’Ambassade. Pour autant, la pré-campagne annonçait plutôt une campagne virulente. Notamment de la part du CPP, délivrant quelques coups bas à l’encontre de Kem Sokha. Et vint le pardon royal accordé à Sam Rainsy

La campagne entra alors dans une seconde phase bien plus intéressante et révélatrice de la réalité actuelle du Cambodge. Un accueil triomphal réservé à Sam Rainsy et les militants du CNRP, déjà fortement mobilisés, se retrouvent galvanisés. Des jeunes surtout. Et cette jeunesse cambodgienne a surpris son monde en s’investissant dans la campagne via les réseaux sociaux. Moses Ngeth, avocat militant, avoue s’être trompé lorsqu’il affirma quelque temps avant la campagne que la jeunesse cambodgienne n’utilisait Facebook que pour ses loisirs (lire l’article sur GlobalVoices).

La jeunesse, à vrai dire, surprend souvent son monde. Et les experts politiques ou autres semblent ne pas avoir pris toute la mesure de la puissance des réseaux sociaux et de l’aspiration des nouvelles générations (cf. le printemps arabe et la révolte turque actuelle).

Un climat calme, des élections libres ?

Dans la société cambodgienne, les langues se délient donc, les critiques avec. Une nouveauté dans la forme et une campagne pas intéressante dans le fond relève Dominique Mas : « l’opposition a proposé un programme, des débats ont eu lieu sur les thèmes des salaires, de l’emploi et de l’éducation. Dans le fond et la forme, cette campagne révèle un ferment politique très fort ». La question est de savoir comment les partis politiques vont capitaliser cette nouvelle donne ?

Une nouvelle donne aussi pour l’opposition. Sam Rainsy est de retour. Pas candidat certes, mais il ne fait aucun doute que le landernau politique ait déjà une ou des solutions pour qu’il retrouve un rôle et …un siège (lire notre article « Sam Rainsy, un retour malin et gagnant).

Une campagne donc, à quelques exceptions près, sans violence. Une élection libre et démocratique ? Pas si sûr. Selon le National Democratic Institute, 9,4 % des votants ont été rayés des listes, une centaine de milliers de noms seraient inscrits deux fois, plus d’un demi-million de cartes d’identités temporaires ont été délivrées ….
Sans compter la main mise sur les médias principaux (télévision et presse écrite) du parti d’Hun Sen aux quels ont accès la population rurale. Un dernier chiffre enfin, sorti d’un sondage de l’International Republican Institute’s (I.R.I) sur la politique menée ces sept dernières années : 80 % pensent que le pays est dans une bonne direction. Hun Sen restera sur son fauteuil cinq ans de plus. Mais son assise et le paysage ne seront plus les mêmes.


Emmanuel Scheffer

robin des bois - 26/07/2013 à 20:05


Le 28 Juillet approche : c'est un enjeu capital pour le Cambodge et son peuple, dans un "systéme soi-disant démocratique", imposé par l'ONU/APRONUC en 1993.

- Je reconnais l'importance de cet évènement pour le "Petit peuple Khmer" et pour tous ceux qui ont un lien affectif avec ce peuple et ce pays : je me garderai donc de raconter n'importe quoi.

- je vous livre tout simplement le résultat de ma "réflexion chiffrée" portant sur les résultats des 3 dernières législatives du Cambodge(sauf grossière erreur de ma part sur le recueil de ces données) :

* 1998 : PPC - 39,29% des voix (vu aussi 41% des voix ?), et 64 sièges sur 122

* 2003 : PPC - 47,35% des voix, et 73 sièges sur 123

* 2008 : PPC - 58,11% des voix , et 90 sièges sur 123

* 2013 : PPC

selon la "calculette très cartésienne" de rdb, la progression, en voix et en sièges, de 1998 à 2008, serait donc respectivement de :

2003/1998 : + 20,5% en voix, et + 14,50% en sièges

2008/2003 : + 22% en voix , et + 23% en sièges

2013/2008 : (*1) *******************************


(*1) SVP, qui surveille les résultats et les statistiques 2013 de ces élections ?





Edité le 26/07/2013 @ 21:19 par robin des bois

liberté - 26/07/2013 à 21:37
Promotion en l'air, les 2 fils HS ont reçu chacun une étoile par leur père juste avant l'élection..


3zxl.jpg



Edité le 26/07/2013 @ 22:55 par liberté

BAC - 27/07/2013 à 00:01
pascal_zh a écrit

BAC a écrit

S.V.P, ne comparez pas l'opposition avec votre dictateur. L'opposition n'a rien fait. L'opposition n'a même pas une goutte de sang tachée.





Ah bon ? Remarquez, je suppose que vous penez que comme c'est du sang yuon, ça compte pas...

Même le Cambodia Daily, qu'on ne peut pas soupçonner de sympathie pour le CPP, s'inquiète un peu du racisme de SR et consors...
http://www.cambodiadaily.com/elections/come-election-time-xenophobia-proves-expedient-36760/





Monsieur,

Vous délirez. Je ne suis pas médecin.

Ce que je vois c'est que Srok ne vous intéresse pas. Vous êtes ailleurs même si physiquement vous êtes au Srok. Et je dirais même que vous n'avez jamais subi le racisme; même à bas niveau, c-à-d le racisme verbale; du genre fuck le chintoc, fuck la mauviette, ou fuck le nègre,...... Je ne me vante pas, boff...si un peu, je subis tous les jours le rasisme, mais à bas niveau. Mais, ici plus politiquement correcte; on dit'' discrimination ''; c'est plus soft.

Vous vous êtes jamais demandé POURQUOI? Ça prend deux mains pour faire du bruit. Pour vous apaiser, ce n'est pas le petit qui va faire mal le plus puissant des pygmées. Et Votre dictatateur va gagner, encore.









pascal_zh - 27/07/2013 à 01:45
BAC a écrit

Monsieur,

Vous délirez. Je ne suis pas médecin.

Ce que je vois c'est que Srok ne vous intéresse pas. Vous êtes ailleurs même si physiquement vous êtes au Srok. Et je dirais même que vous n'avez jamais subi le racisme; même à bas niveau, c-à-d le racisme verbale; du genre fuck le chintoc, fuck la mauviette, ou fuck le nègre,...... Je ne me vante pas, boff...si un peu, je subis tous les jours le rasisme, mais à bas niveau. Mais, ici plus politiquement correcte; on dit'' discrimination ''; c'est plus soft.

Vous vous êtes jamais demandé POURQUOI? Ça prend deux mains pour faire du bruit. Pour vous apaiser, ce n'est pas le petit qui va faire mal le plus puissant des pygmées. Et Votre dictatateur va gagner, encore.





Une dernière réponse concernant ce sujet, avant de passer à autre chose...
Il se trouve que le srok m'intéresse, et que j'y suis installé avec ma famille depuis trois ans et demi, mais bon, vous dites ce que vous voulez.
Oui, vous avez raison, je n'ai jamais eu à subir le racisme dans ses manifestations les plus "violentes", tout au plus façon insidieuse, mais je ne vois pas ce que cela à à voir avec ce sujet-ci.
Cépendant, les propos xénophobes de SR sont connus de tous, et il est connu de tous aussi que ce sont ses propos qui ont conduit des Khmers à "casser du sale Viet". Je trouve cela inadmissible, d'autant plus que SR se garde bien de tenir de tels propos quand il est en France ou ailleurs en Occident, car il sait que c'est tout à fait abject, et qu'il perdrait le soutiens de ceux qui pensent (ou font semblant de croire, parce que c'est politiquement correct) que ce monsieur est la panacée qui pourra sauver le Cambodge.
"Mon dictateur" ? Comme vous y allez ! D'abord, ce n'est pas le "mien" puisque je ne suis pas cambodgien. Mais en plus, je ne vois pas en quoi le fait que j'énonce une vérité sue de tous (à savoir que SR a un discours xénophone) veut dire que je soutiens le régime de Hun Sen.
Je suis aussi scandalisé que vous des condamnations politiques, des terres accaparées, des violences contre les opposants, etc. Mais le fait que ces problèmes existent ne signifie pas que le principal opposant, en l'occurence SR, soit un saint, ni même qu'il soit une personne qui m'inspire la moindre sympathie.
J'aime le Cambodge, j'aime les Cambodgiens, et je souhaite que tout s'améliore pour ce pays et pour ses habitants, mais je ne crois pas que ce sera en remplaçant un dictateur par un raciste qui appelle à virer comme des malpropres des gens pour la seule raison qu'ils sont d'origine vietnamienne aille dans le bon sens, même si effectivement, il serait bon que le dictateur en question et sa clique soient virés du pouvoir, et jugés pour ce qu'ils ont fait (et font) de répréhensible.

Cela dit, je retourne à mon étude du khmer et de la gastronomie cambodgienne, qui m'intéressent beaucoup plus...


emmaromti - 27/07/2013 à 03:23
JE NE PENSE PAS QUE SR EST XENOPHOBE OU /RACISTE / VOUS ETES ETRANGER DONC PAS TRES APTE A NOUS CONNAITRE VRAIMENT .. T / NOUS SOMMES MENACES / DE COLONNOSATION VOUS COMPRENNEZ CELA ?? EN TOUT CAS TRES MAL 14 M CONTRE 65 DE VIETS A L EST 70 M A L OUEST LES THAIS / QUI DEPUIS DES SIECLES / ESSAIENT / CONSTAMMENT DE NOUS ABSORBER EFFACER DE LA CARTE / NOUS MEPRISER / D ABORD / AVANT DE NOUS ANNEXER // L HISTOIR L A BIEN MONTRE / INCONTESTABLEMENT UN CAMBODGIEN NE DIRA / JAMAIS / LE CONTRAIRE POURQUOI SR EST POPULAIRE S IL NE DISAIT PAS LA VERITE / LES DANGER IMMINENT ?? LES CAMBODGIENS / ACTUELLEMENT NE SONT PLUS CHEZ EUX !! PAS UN CAMBODGIEN § NE DIRA / LE CONTRAIRE COMPRENNEZ NOUS / MIEUX / MAINTENANT .??RBMR

emmaromti - 27/07/2013 à 03:27
IL NE FAUT PAS / MELANGER CONFONDRE RASCIME / XENOPHOBIE ET .. NATIONALISME QUI NE DEMANDE QUE TOUS NATIONAUX ET ETRANGERS / RESPECTENT // NOS LOIS // COMME EN FRANCE PAR EX !!

BAC - 27/07/2013 à 04:53
pascal_zh a écrit

BAC a écrit

Monsieur,

Vous délirez. Je ne suis pas médecin.

Ce que je vois c'est que Srok ne vous intéresse pas. Vous êtes ailleurs même si physiquement vous êtes au Srok. Et je dirais même que vous n'avez jamais subi le racisme; même à bas niveau, c-à-d le racisme verbale; du genre fuck le chintoc, fuck la mauviette, ou fuck le nègre,...... Je ne me vante pas, boff...si un peu, je subis tous les jours le rasisme, mais à bas niveau. Mais, ici plus politiquement correcte; on dit'' discrimination ''; c'est plus soft.

Vous vous êtes jamais demandé POURQUOI? Ça prend deux mains pour faire du bruit. Pour vous apaiser, ce n'est pas le petit qui va faire mal le plus puissant des pygmées. Et Votre dictatateur va gagner, encore.





Une dernière réponse concernant ce sujet, avant de passer à autre chose...
Il se trouve que le srok m'intéresse, et que j'y suis installé avec ma famille depuis trois ans et demi, mais bon, vous dites ce que vous voulez.
Oui, vous avez raison, je n'ai jamais eu à subir le racisme dans ses manifestations les plus "violentes", tout au plus façon insidieuse, mais je ne vois pas ce que cela à à voir avec ce sujet-ci.
Cépendant, les propos xénophobes de SR sont connus de tous, et il est connu de tous aussi que ce sont ses propos qui ont conduit des Khmers à "casser du sale Viet". Je trouve cela inadmissible, d'autant plus que SR se garde bien de tenir de tels propos quand il est en France ou ailleurs en Occident, car il sait que c'est tout à fait abject, et qu'il perdrait le soutiens de ceux qui pensent (ou font semblant de croire, parce que c'est politiquement correct) que ce monsieur est la panacée qui pourra sauver le Cambodge.
"Mon dictateur" ? Comme vous y allez ! D'abord, ce n'est pas le "mien" puisque je ne suis pas cambodgien. Mais en plus, je ne vois pas en quoi le fait que j'énonce une vérité sue de tous (à savoir que SR a un discours xénophone) veut dire que je soutiens le régime de Hun Sen.
Je suis aussi scandalisé que vous des condamnations politiques, des terres accaparées, des violences contre les opposants, etc. Mais le fait que ces problèmes existent ne signifie pas que le principal opposant, en l'occurence SR, soit un saint, ni même qu'il soit une personne qui m'inspire la moindre sympathie.
J'aime le Cambodge, j'aime les Cambodgiens, et je souhaite que tout s'améliore pour ce pays et pour ses habitants, mais je ne crois pas que ce sera en remplaçant un dictateur par un raciste qui appelle à virer comme des malpropres des gens pour la seule raison qu'ils sont d'origine vietnamienne aille dans le bon sens, même si effectivement, il serait bon que le dictateur en question et sa clique soient virés du pouvoir, et jugés pour ce qu'ils ont fait (et font) de répréhensible.

Cela dit, je retourne à mon étude du khmer et de la gastronomie cambodgienne, qui m'intéressent beaucoup plus...





Monsieur,

J,ai lu le

http://www.cambodiadaily.com/elections/come-election-time-xenophobia-proves-expedient-36760/

Dire que Sam Rainsy est xénophobe p.c.q il crache le mot '' Yuon '' , c'est ok ( redire le si ça vous plaît ) , mais empêcher les khmers de le dire, c'est pire, c'est soumettre. C'est ok, les puissants soumettent, les faibles s,agenouillent.

Mais, vous ne savez pas que le MOT '' yuon '', c'est comme le MOT '' nègre '', ça appartient à l'histoire, c'est dans le dictionnaires, c,est dans les chansons, c,est dans les livres,......Vous voulez quoi? Vous voulez effacer tout ça? Vous voulez Vietnamese avec des fleures.

Si Sam rainsy était Américain, il serait applaudi. Son discours ressemble à n'importe quel discours qui défendent le '' Buy American Act '' ou le '' Patriot act '' . Mais pour les intéressé, ce n'est pas ça, c'est du racisme.








BAC - 27/07/2013 à 05:22
emmaromti a écrit

JE NE PENSE PAS QUE SR EST XENOPHOBE OU /RACISTE / VOUS ETES ETRANGER DONC PAS TRES APTE A NOUS CONNAITRE VRAIMENT .. T / NOUS SOMMES MENACES / DE COLONNOSATION VOUS COMPRENNEZ CELA ?? EN TOUT CAS TRES MAL 14 M CONTRE 65 DE VIETS A L EST 70 M A L OUEST LES THAIS / QUI DEPUIS DES SIECLES / ESSAIENT / CONSTAMMENT DE NOUS ABSORBER EFFACER DE LA CARTE / NOUS MEPRISER / D ABORD / AVANT DE NOUS ANNEXER // L HISTOIR L A BIEN MONTRE / INCONTESTABLEMENT UN CAMBODGIEN NE DIRA / JAMAIS / LE CONTRAIRE POURQUOI SR EST POPULAIRE S IL NE DISAIT PAS LA VERITE / LES DANGER IMMINENT ?? LES CAMBODGIENS / ACTUELLEMENT NE SONT PLUS CHEZ EUX !! PAS UN CAMBODGIEN § NE DIRA / LE CONTRAIRE COMPRENNEZ NOUS / MIEUX / MAINTENANT .??RBMR


Monsieur,

Si qqn qui est habitué à vivre dans le vaisseau Star Trek, il ne comprendra pas. Star treck, c,est pas ONU, c'est tous les monde dans l'univers...kékéké


kaunklau - 27/07/2013 à 08:22
liberté a écrit

Promotion en l'air, les 2 fils HS ont reçu chacun une étoile par leur père juste avant l'élection..


3zxl.jpg



Les étoiles brillent partout dans ce pays ! comme des champignons .
H.Sen les met sur l'épaule aujourd'hui , demain ou après-demain , il les enlève .
Comme le titre " Samdech " ou " èk ou dam " ou "okgna " , il y en a des dizaines de milliers dans ce petit pays .

A un moment donné , ils valent plus rien .Les khmers les ramassent à la pelle .
Le fait de vanter ,à un moment donné , il n'y a plus de valeurs .

Edité le 27/07/2013 @ 09:23 par kaunklau

virgule - 27/07/2013 à 09:25
emmaromti a écrit

JE NE PENSE PAS QUE SR EST XENOPHOBE OU /RACISTE / VOUS ETES ETRANGER DONC PAS TRES APTE A NOUS CONNAITRE VRAIMENT .. T / NOUS SOMMES MENACES / DE COLONNOSATION VOUS COMPRENNEZ CELA ?? EN TOUT CAS TRES MAL 14 M CONTRE 65 DE VIETS A L EST 70 M A L OUEST LES THAIS / QUI DEPUIS DES SIECLES / ESSAIENT / CONSTAMMENT DE NOUS ABSORBER EFFACER DE LA CARTE / NOUS MEPRISER / D ABORD / AVANT DE NOUS ANNEXER // L HISTOIR L A BIEN MONTRE / INCONTESTABLEMENT UN CAMBODGIEN NE DIRA / JAMAIS / LE CONTRAIRE POURQUOI SR EST POPULAIRE S IL NE DISAIT PAS LA VERITE / LES DANGER IMMINENT ?? LES CAMBODGIENS / ACTUELLEMENT NE SONT PLUS CHEZ EUX !! PAS UN CAMBODGIEN § NE DIRA / LE CONTRAIRE COMPRENNEZ NOUS / MIEUX / MAINTENANT .??RBMR


Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.

Edité le 27/07/2013 @ 10:26 AM par virgule

robin des bois - 27/07/2013 à 10:08
virgule a écrit

emmaromti a écrit

JE NE PENSE PAS QUE SR EST XENOPHOBE OU /RACISTE / VOUS ETES ETRANGER DONC PAS TRES APTE A NOUS CONNAITRE VRAIMENT .. T / NOUS SOMMES MENACES / DE COLONNOSATION VOUS COMPRENNEZ CELA ?? EN TOUT CAS TRES MAL 14 M CONTRE 65 DE VIETS A L EST 70 M A L OUEST LES THAIS / QUI DEPUIS DES SIECLES / ESSAIENT / CONSTAMMENT DE NOUS ABSORBER EFFACER DE LA CARTE / NOUS MEPRISER / D ABORD / AVANT DE NOUS ANNEXER // L HISTOIR L A BIEN MONTRE / INCONTESTABLEMENT UN CAMBODGIEN NE DIRA / JAMAIS / LE CONTRAIRE POURQUOI SR EST POPULAIRE S IL NE DISAIT PAS LA VERITE / LES DANGER IMMINENT ?? LES CAMBODGIENS / ACTUELLEMENT NE SONT PLUS CHEZ EUX !! PAS UN CAMBODGIEN § NE DIRA / LE CONTRAIRE COMPRENNEZ NOUS / MIEUX / MAINTENANT .??RBMR


Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.



Hhhhhheeeeuuuuu, tu le dis sérieusement ?
(parce que tu as oublié aussi les ROMS, les JUIFS, les Homosexuels...!)

( et ne pas hésiter SVP à utiliser les points d'exclamation, de suspension,etc pour mieux préciser sa pensée sur K-N, n'est-ce pas !!!)

S'agissant du point soulevé par emmaromti, on peut toujours essayer de positiver en retournant l'énoncé du problème (qu'il faut changer quand on ne trouve pas la bonne réponse )

" Mais avec quels voisins le peuple Khmer est- il donc copain depuis toujours ?"


Bernard - 27/07/2013 à 10:31
Pasacal a ecrit:
(Ne vous méprenez pas !
Ce qui est important, ce n'est pas l'emploi du mot yuon/vietnam, ou siem/thai, c'est plutôt l'incitation à la haine raciale du discours politique du personnage.
Je suis à peu près certain que SR serait condamné par un tribunal français s'il disait la même chose en France.
Il faut d'ailleurs remarquer que SR se garde bien de tenir le même discours quand il est en France, où il veut se présenter sous un jour honorable.
Je remarque aussi que, sur le Monde, par exemple, SR est présenté presque comme un réfugié politique cambodgien ayant fui son pays pour échapper aux persécutions, alors qu'il a la double nationalité !)

Pour un cambodgien de France ou un francais d'origine qui vit au Cambodge, peut voir un double language de Sam Raincy. Pour ce Cambodgien ou ce francais le parti de Sam Raincy est équilavant pour un parti d'extr6eme droite du genre FN. C'est sur que la haine ne remporte pas la victoire. Le Cambodge vote et le bon gagnera comme d'hab!
Intéressant article sur ce sujet: Le racisme tue, dites-vous !

http://khmercanada.voila.net/racisme.htm
Le racisme tue


Au Cambodge, la vietnamophobie - un tabou - a donné lieu à plusieurs reprises à des viols, des massacres civils. Les moindres incitations provoqueraient des actes de barbarie du genre, dont le plus récent incident où au moins 5 civils vietnamiens ont trouvé la mort à Phnom-Penh, est survenu à la suite des incitations haineuses de Sam Rainsy en 1998.


La vietnamophobie en particulier, un sujet tabou que peu de Cambodgiens n'osaient aborder, encore moins de la dénoncer ouvertement, de peur d'être accusés de Youn*; mais dont plusieurs profitaient...

(*)Youn = mot habituellement utilisé dans le sens préjoratif pour désigner un Vietnamien. Mais le sens authentique veut dire l'habitant du Younan, l'un des groupes ethniques de la famille chinoise (Lire le texte: Indianisation et sinisation).


Voir les massacres de civils vietnamiens sous le régime khmers républicains de Lon Nol en 1970.

Des civils massacrés par les Khmers rouges et leurs collaborateurs khmers krom, lors de leurs attaques sur les villages vietnamiens entre 1977-1978. À elle seule, l'agglomération de Ba Chuc, située à 7 km de la frontière avec Takéo, comptait 3157 civils massacrés. Parmi les victimes, des Cambodgiens qui avaient échappé de justesse du régime khmer rouge en 1975. Voir les autres photos, cliquez ici !

Les massacres ont été révélées à l'échelle du Cambodge lors de la libération du Cambodge le 7 janvier 1979. La barbarie khmer rouge a atteint son sommet touchant ainsi tous les groupes ethniques du Cambodge (voir population), y compris celui des Khmers. On estime qu'environ quelque 2 millions de morts, toutes origines ethniques confondues, sous le régime du Kampuchéa Démocratique (Khmer rouge de Pol-Pot) qui ne durait d'ailleurs que 3 ans et quelques mois.

Photo d'archives: Durant la guerre de 1970-1975, les Khmers rouges comme les soldats khmers républicains ont une pratique de cannibalisme très commune. Ils tuent leurs prisonniers en l'éventrant pour prélever le foie qu'ils mangeront. C'est de la barbarie pure. Vous voyez dans cette horrible image tout l'aspect de cette barbarie. Vous pouvez également lire un autre témoignage de cette pratique dans une vidéo d'enquête en cliquant ici !

Souvent manipulés par des politiciens instruits à l'étranger, tels que Pol Pot, Ieng Sary, Khieu Samphan ou encore récemment Sam Rainsy, les prétendants Khmers de pur sang se laissent à maintes reprises entraînés par l'hystérie nationaliste, raciste et xénophobe. Ceux-ci n'hésitent pas de commettre des actes de barbarie au nom de la pureté raciale et de la démocratie.

Certains Khmers dont ceux de conviction politique khmère sérei et khmère rouge usaient encore le discours de Polpot pour faire valoir leur position. On retrouve notamment ce même discours généralement sur des forums de discussion. Lire le discours de Polpot dans la vidéo ci-jointe.

Mais qui sont ces «Khmers de pur sang» ? Et qu'est-ce qu'un Khmer et qu'est-ce qu'un Cambodgien ? Pour les Occidentaux ordinaires, cela n'a aucune différence ! L'image du «Khmer» est souvent associée malencontreusement à celle des «Khmers rouges», à celle de la barbarie. On les comprendra, car le Cambodge a été tristement rendu célèbre au monde entier, à cause du génocide khmer rouge.

En fait, l'authenticité «Khmère» que la plupart des Cambodgiens revendiquent, est le nom ethnique du groupe de population fondateur du Kampuchéa - à titre de comparaison comme le Gaulois et le Français. Mais au fil du temps, d'autres groupes ethniques s'y sont greffés: les Chinois, les Vietnamiens, les Chams, les Thaïs, etc. D'une race pure, la population khmère se compose désormais d'une variété d'ethnies de la péninsule indochinoise, donnant lieu à une nouvelle identité, les Cambodgiens.

Les Khmers rouges, prétendants de Khmers de pur sang, n'épargnent ni les femmes ni les enfants. Sous leur règne de 1975 à 1979, ils massacrent sans pitié des villages vietnamiens (Voir la date du 1 avril 1977) entiers dans plusieurs provinces du Cambodge: Kompong Chhnang, Kompong Cham, Kompong Thom, Svayrieng, etc. Ou lire l'article Massacrés pour être nés trop près du Vietnam.

Penser le Génocide au Cambodge - Le Monde, 28 Mai 1998 - [...] La liquidation des opposants ou des dissidents potentiels, d’origine khmer, se fit, quant à elle, largement au nom d’un slogan aux forts accents d’ethnocide: liquider les Khmers ayant « un esprit vietnamien dans un corps khmer ». En sorte que, comme je le montre, épuration ethnique et répression politique se sont conjuguées : les minorités nationales ont connu un taux de mortalité bien supérieur au taux national, et en même temps la majorité des victimes du régime étaient d’origine khmère [...] Ben Kiernan

Le pays compte également des résidents chinois (environ 200.000), thaïlandais (environ 35.000) et vietnamiens (entre 150.000 et 400.000). Depuis 1970, ces derniers, qui forment une population très laborieuse, sont les véritables boucs émissaires des Cambodgiens. Accusés de coloniser le pays et de menacer l'existence du peuple khmer, ils sont victimes d'un racisme dégénérant parfois en véritables pogroms.

Un visiteur a signé dans mon livre d'or comme suit: " En 1998, pendant la campagne électorale au Cambodge, j'ai été témoin de la lapidation de 4 personnes par une foule d'environ 1000 personnes. Tous des gens simples et souriants à l'habitude et cette fois là, des fauves excités par les déclarations xénophobes de Sam Rainsy. Il doit être rappelé que le citoyen français Sam Rainsy serait immédiatement inculpé pour racisme s'il tenait en France le dixième des propos qu'il a tenu pendant cette campagne électorale de 98."

L'hystérie nationaliste, raciste et xénophobe sévit de temps à autre au sein même de cette communauté mixte, surtout à la suite des discours hautement xénophobes et racistes - vietnamophobe en particulier - de certains politiciens, dont ceux des Khmers rouges (Pol-Pot) et de PSR (Parti Sam Rainsy), permettant à des actes de barbarie tantôt au nom de la pureté raciale, tantôt au nom de la démocratie. Tous les prétextes sont bons pour «tuer», tant qu'en République Khmère que sous d'autres régimes prétendus démocratiques.

L'événement qui marquerait à tout jamais le Cambodge, était sans doute celui des Khmers rouges (Kampuchéa Démocratique) de 1975-1979. La folie du racisme avait atteint son paroxysme, d'où, dans son élan, les victimes des atrocités se compteraient par millions.

Aujourd'hui encore, alors que des centaines de milliers de Cambodgiens vivent dorénavant à l'étranger, confrontent chaque jour le racisme dans leurs pays adoptifs, certains d'eux, sinon plusieurs, n'ont rien appris du passé. Ils continuent à perpétuer la caractère discriminatoire entre eux en accusant de Youn leurs compatriotes qui ne partagent pas leur point de vue. Tout porte à croire que ces prétendus de Khmers de pur sang ne seront jamais capables d'évoluer dans le cadre d'une grande démocratie, celle qui assure le droit de tout citoyen en dépit de ses convictions politiques, religieuses ou de son origine ethnique.

Au Cambodge, la vietnamophobie - un tabou - a donné lieu à plusieurs reprises à des viols, des massacres civils. Les moindres incitations provoqueraient des actes de barbarie du genre, dont le plus récent incident où au moins 5 civils vietnamiens ont trouvé la mort à Phnom-Penh, est survenu à la suite des incitations haineuses de Sam Rainsy en 1998.

À plusieurs reprises, dans ses conférences au Canada (Toronto et Montréal) avec la communauté cambodgienne, Sam Rainsy n'hésitait pas de tenir le discours xénophobe - en khmer seulement, mais s'il constatait la présence des Occidentaux dans la salle, il se lançait avec ferveur à la défense de la démocratie, et ce en anglais ou français, tout en évitant les passages à caractère raciste et xénophobe de son discours en khmer.

Définition de la haine: «La haine désigne une émotion à la fois intense et extrême qui est clairement associée à la calomnie et à la détestation. Elle représente une émotion qui, si elle est dirigée contre les membres d'un groupe identifiable, implique que ces personnes doivent être méprisées, dédaignées, maltraitées et vilipendées, et ce, à cause de leur appartenance à ce groupe. » — Cour suprême du Canada, R. c. Keegstra (1990).

Quant à l'opposition au Cambodge de tous les temps, elle exploite sans scrupule la barbarie latente de certains Khmers; et incite ouvertement à la haine et à la violence raciale. De la République Khmère à la Kampuchéa Démocratique des Khmers rouges comme à la démocratie du PSR de Sam Rainsy ( Lire Sam-Rainsy et les Khmers rouges ), on utilise le même discours. Cette opposition cultive la xénophobie, la haine raciale au sein même de sa propre communauté.

Photo: Femme violée et massacrée par les Khmers rouges lors de leurs incursions à Ba Chuc. On voit encore un bâton de bambou planté dans son sexe de quoi assoupir la haine des extrêmistes khmers. Des milliers de civils furent massacrés par les Khmers rouges dans leur campagne de libération du Kampuchéa Krom en 1977-1978. Parmi les morts, nombreux sont femmes et enfants.

Le massacre des civils, peu importe leur appartenance religieuse, politique ou ethnique, est un acte de barbarie. À savoir que ces actes de barbarie sont nourris et alimentés par des incitations haineuses telles retrouvées sur le site Âme khmère. On se demande comment l'auteur de ce site définit un Khmer (ou Cambodgien) ? Selon le portrait moral ou physique ? Quels sont les critères d'être Khmer ou Cambodgien ? Ou tout simplement parce qu'on ne partage pas sa vision qu'on n'est pas Khmer ou Cambodgien comme lui ? Eh bien, c'est ce que les Khmers rouges avaient pratiqué durant leur règne génocidaire, et ce qu'on appelle la politique ethnocentrique ou tout simplement le racisme !

La notion de «Khmer de pur sang ou Khmer authentique», se souvient-on, était l'essence même de la politique des Khmers rouges qui avait conduit le Cambodge au génocide de 1975-1979, au cours duquel quelque 2 millions de Cambodgiens avaient trouvé péril. Et donc, aujourd'hui le monde en déplore et réclame la tête des bourreaux.

Le racisme, la violence raciale, une fois pris son envol, n'épargneront la vie à personne ! Ne serait-ce qu'en s'adhérant à cette idéologie raciale ou de se garder le silence face à une telle politique, nous ne serons nous-mêmes aussi coupables que «Polpot et compagnie, que les Khmers rouges» ?

Le racisme tue, dites-vous !

Bernard - 27/07/2013 à 10:49
Et dire que l'opposition prône pour que l'histoire de la période de Khmer rouge (75-79) soit oublié pour leur gain politique. C'est facile quand on n'a pas vécu cette période de l'histoire. Le Cambodge est une démocratie car il y a élection et les cambodgiens extérieur et intérieur savent a qui ils leur doivent leur liberté pour les faire sortir de cette période noire de l'histoire. Sans les troupes libérateurs 79, il y en aurait pas mal actuellement qui ne serait pas entrain de vivre dans leur pays adoptif.

Bernard - 27/07/2013 à 11:01
voir le clip
http://www.youtube.com/watch?v=7pUYda59wcQ

Bernard - 27/07/2013 à 11:11
Erreur de copie, ignorer le précédent clip c'est hors sujet:

http://www.youtube.com/watch?v=64YB6e8_Hx0

robin des bois - 27/07/2013 à 11:23
Bernard a écrit

Et dire que l'opposition prône pour que l'histoire de la période de Khmer rouge (75-79) soit oublié pour leur gain politique. C'est facile quand on n'a pas vécu cette période de l'histoire. Le Cambodge est une démocratie car il y a élection et les cambodgiens extérieur et intérieur savent a qui ils leur doivent leur liberté pour les faire sortir de cette période noire de l'histoire. Sans les troupes libérateurs 79, il y en aurait pas mal actuellement qui ne serait pas entrain de vivre dans leur pays adoptif.



Dites donc votre "fiche sur les Youns" et la Vietnamophobie est vachement bien documentée : félicitations les plus sincères !!.

Mais dites moi donc SVP :

- pourquoi on a retrouvé 450 et quelques dossiers d'aveux de Vietnamiens, assassinés à Tuol Sleng ou S-21 par le parti et mouvement des KR alors au pouvoir, dont faisaient partie HUN sen, CHEA Sim, HOR Nam Hong et qui sais-je encore ( la plupart toujours en activité dans le gouvernement actuel !)

- et pourquoi les "ennemis intérieurs de la révolution khmère" ne pouvaient travailler que pour la CIA, le KGB ou le Vietnam .. (3 choix offerts)


le moment me semble venu de ressortir mon Molière préféré... et son célèbre Tartuffe !! : vous connaissez ?








Edité le 27/07/2013 @ 12:27 par robin des bois

kaunklau - 27/07/2013 à 11:29
Bernard ,
votre texte est long et ne tient pas la route .
Quand vous décrivez que les khmers méchants ...envers le peuple vietnamien , je trouve c'est absurde .
Je ne sais pas , si vous avez bien lu et connu , l'histoire , d'Indochine . Ce coin de ce monde : La Thailande , le Vietnam , le Laos , Le Champa ,qui étaient toujours en guerre à l'époque .
Mais les khmers ( cambodgiens) , étaient quand même moins nombreux que les thais ,que les yourns . Je n'ai pas la haine farouche contre les vietnamiens , je vous demande qui va chez qui selon vous , actuellement ? ( vietnamiens vers le Cambodge ou l'inverse selon vous ? ).
Au niveau de méchanceté , arrêtez de dire n'importe quoi , qu'est-ce qu'ils faisaient les yierkong quand , ils étaient rentrés au Cambodge ?
vietcong , vietnam du nord , vietnam du sud ...les khmers les connaissaient .
Dites-moi un mot , connaissez-vous ou seulement entendu : " THè ONG " !
A partir de là , on pourra continuer discuter !


Sereypheap - 27/07/2013 à 11:55
J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!!

kaunklau - 27/07/2013 à 12:00
Bernard a écrit

Et dire que l'opposition prône pour que l'histoire de la période de Khmer rouge (75-79) soit oublié pour leur gain politique. C'est facile quand on n'a pas vécu cette période de l'histoire. Le Cambodge est une démocratie car il y a élection et les cambodgiens extérieur et intérieur savent a qui ils leur doivent leur liberté pour les faire sortir de cette période noire de l'histoire. Sans les troupes libérateurs 79, il y en aurait pas mal actuellement qui ne serait pas entrain de vivre dans leur pays adoptif.

ce sujet , les k-niens ( niennes) , avaient ouvert les discussions , vietnamiens libérateurs ou envahisseurs .

kaunklau - 27/07/2013 à 12:02
Sereypheap a écrit

J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!!

Bonjour , vous venez des vacances et étiez déconnecté de KN !

Sereypheap - 27/07/2013 à 12:30
kaunklau a écrit

Sereypheap a écrit

J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!!

Bonjour , vous venez des vacances et étiez déconnecté de KN !


Bonjour kaunklau,

En effet. Il y avait le wifi là où j'étais en vacances, j'aurai pu l'avoir, d'ailleurs, j'avais l'intention de le faire juste pour suivre les élections législatives, mais quand on me demande de payer par carte bancaire sur internet, eh bien, cela stoppe net !:rire1:

Sinon, pouvez-vous me confirmer que SR est en ce moment même au Cambodge ?

Edité le 27/07/2013 @ 13:31 par Sereypheap

kaunklau - 27/07/2013 à 12:37
Sereypheap a écrit

kaunklau a écrit

Sereypheap a écrit

J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!!

Bonjour , vous venez des vacances et étiez déconnecté de KN !


Bonjour kaunklau,

En effet. Il y avait le wifi là où j'étais en vacances, j'aurai pu l'avoir, d'ailleurs, j'avais l'intention de le faire juste pour suivre les élections législatives, mais quand on me demande de payer par carte bancaire sur internet, eh bien, cela stoppe net !:rire1:

Sinon, pouvez-vous me confirmer que SR est en ce moment même au Cambodge ?

Oui ,
et il y a beaucoup de discussion sur le sujet . Remontez , vers l'amont , vous le verrez bien .
En tout cas , on aura des résultats de l'élection demain .

BAC - 27/07/2013 à 13:03
Bernard a écrit

Pasacal a ecrit:
(Ne vous méprenez pas !
Ce qui est important, ce n'est pas l'emploi du mot yuon/vietnam, ou siem/thai, c'est plutôt l'incitation à la haine raciale du discours politique du personnage.
Je suis à peu près certain que SR serait condamné par un tribunal français s'il disait la même chose en France.
Il faut d'ailleurs remarquer que SR se garde bien de tenir le même discours quand il est en France, où il veut se présenter sous un jour honorable.
Je remarque aussi que, sur le Monde, par exemple, SR est présenté presque comme un réfugié politique cambodgien ayant fui son pays pour échapper aux persécutions, alors qu'il a la double nationalité !)

Pour un cambodgien de France ou un francais d'origine qui vit au Cambodge, peut voir un double language de Sam Raincy. Pour ce Cambodgien ou ce francais le parti de Sam Raincy est équilavant pour un parti d'extr6eme droite du genre FN. C'est sur que la haine ne remporte pas la victoire. Le Cambodge vote et le bon gagnera comme d'hab!
Intéressant article sur ce sujet: Le racisme tue, dites-vous !

http://khmercanada.voila.net/racisme.htm
Le racisme tue


Au Cambodge, la vietnamophobie - un tabou - a donné lieu à plusieurs reprises à des viols, des massacres civils. Les moindres incitations provoqueraient des actes de barbarie du genre, dont le plus récent incident où au moins 5 civils vietnamiens ont trouvé la mort à Phnom-Penh, est survenu à la suite des incitations haineuses de Sam Rainsy en 1998.


La vietnamophobie en particulier, un sujet tabou que peu de Cambodgiens n'osaient aborder, encore moins de la dénoncer ouvertement, de peur d'être accusés de Youn*; mais dont plusieurs profitaient...

(*)Youn = mot habituellement utilisé dans le sens préjoratif pour désigner un Vietnamien. Mais le sens authentique veut dire l'habitant du Younan, l'un des groupes ethniques de la famille chinoise (Lire le texte: Indianisation et sinisation).


Voir les massacres de civils vietnamiens sous le régime khmers républicains de Lon Nol en 1970.

Des civils massacrés par les Khmers rouges et leurs collaborateurs khmers krom, lors de leurs attaques sur les villages vietnamiens entre 1977-1978. À elle seule, l'agglomération de Ba Chuc, située à 7 km de la frontière avec Takéo, comptait 3157 civils massacrés. Parmi les victimes, des Cambodgiens qui avaient échappé de justesse du régime khmer rouge en 1975. Voir les autres photos, cliquez ici !

Les massacres ont été révélées à l'échelle du Cambodge lors de la libération du Cambodge le 7 janvier 1979. La barbarie khmer rouge a atteint son sommet touchant ainsi tous les groupes ethniques du Cambodge (voir population), y compris celui des Khmers. On estime qu'environ quelque 2 millions de morts, toutes origines ethniques confondues, sous le régime du Kampuchéa Démocratique (Khmer rouge de Pol-Pot) qui ne durait d'ailleurs que 3 ans et quelques mois.

Photo d'archives: Durant la guerre de 1970-1975, les Khmers rouges comme les soldats khmers républicains ont une pratique de cannibalisme très commune. Ils tuent leurs prisonniers en l'éventrant pour prélever le foie qu'ils mangeront. C'est de la barbarie pure. Vous voyez dans cette horrible image tout l'aspect de cette barbarie. Vous pouvez également lire un autre témoignage de cette pratique dans une vidéo d'enquête en cliquant ici !

Souvent manipulés par des politiciens instruits à l'étranger, tels que Pol Pot, Ieng Sary, Khieu Samphan ou encore récemment Sam Rainsy, les prétendants Khmers de pur sang se laissent à maintes reprises entraînés par l'hystérie nationaliste, raciste et xénophobe. Ceux-ci n'hésitent pas de commettre des actes de barbarie au nom de la pureté raciale et de la démocratie.

Certains Khmers dont ceux de conviction politique khmère sérei et khmère rouge usaient encore le discours de Polpot pour faire valoir leur position. On retrouve notamment ce même discours généralement sur des forums de discussion. Lire le discours de Polpot dans la vidéo ci-jointe.

Mais qui sont ces «Khmers de pur sang» ? Et qu'est-ce qu'un Khmer et qu'est-ce qu'un Cambodgien ? Pour les Occidentaux ordinaires, cela n'a aucune différence ! L'image du «Khmer» est souvent associée malencontreusement à celle des «Khmers rouges», à celle de la barbarie. On les comprendra, car le Cambodge a été tristement rendu célèbre au monde entier, à cause du génocide khmer rouge.

En fait, l'authenticité «Khmère» que la plupart des Cambodgiens revendiquent, est le nom ethnique du groupe de population fondateur du Kampuchéa - à titre de comparaison comme le Gaulois et le Français. Mais au fil du temps, d'autres groupes ethniques s'y sont greffés: les Chinois, les Vietnamiens, les Chams, les Thaïs, etc. D'une race pure, la population khmère se compose désormais d'une variété d'ethnies de la péninsule indochinoise, donnant lieu à une nouvelle identité, les Cambodgiens.

Les Khmers rouges, prétendants de Khmers de pur sang, n'épargnent ni les femmes ni les enfants. Sous leur règne de 1975 à 1979, ils massacrent sans pitié des villages vietnamiens (Voir la date du 1 avril 1977) entiers dans plusieurs provinces du Cambodge: Kompong Chhnang, Kompong Cham, Kompong Thom, Svayrieng, etc. Ou lire l'article Massacrés pour être nés trop près du Vietnam.

Penser le Génocide au Cambodge - Le Monde, 28 Mai 1998 - [...] La liquidation des opposants ou des dissidents potentiels, d’origine khmer, se fit, quant à elle, largement au nom d’un slogan aux forts accents d’ethnocide: liquider les Khmers ayant « un esprit vietnamien dans un corps khmer ». En sorte que, comme je le montre, épuration ethnique et répression politique se sont conjuguées : les minorités nationales ont connu un taux de mortalité bien supérieur au taux national, et en même temps la majorité des victimes du régime étaient d’origine khmère [...] Ben Kiernan

Le pays compte également des résidents chinois (environ 200.000), thaïlandais (environ 35.000) et vietnamiens (entre 150.000 et 400.000). Depuis 1970, ces derniers, qui forment une population très laborieuse, sont les véritables boucs émissaires des Cambodgiens. Accusés de coloniser le pays et de menacer l'existence du peuple khmer, ils sont victimes d'un racisme dégénérant parfois en véritables pogroms.

Un visiteur a signé dans mon livre d'or comme suit: " En 1998, pendant la campagne électorale au Cambodge, j'ai été témoin de la lapidation de 4 personnes par une foule d'environ 1000 personnes. Tous des gens simples et souriants à l'habitude et cette fois là, des fauves excités par les déclarations xénophobes de Sam Rainsy. Il doit être rappelé que le citoyen français Sam Rainsy serait immédiatement inculpé pour racisme s'il tenait en France le dixième des propos qu'il a tenu pendant cette campagne électorale de 98."

L'hystérie nationaliste, raciste et xénophobe sévit de temps à autre au sein même de cette communauté mixte, surtout à la suite des discours hautement xénophobes et racistes - vietnamophobe en particulier - de certains politiciens, dont ceux des Khmers rouges (Pol-Pot) et de PSR (Parti Sam Rainsy), permettant à des actes de barbarie tantôt au nom de la pureté raciale, tantôt au nom de la démocratie. Tous les prétextes sont bons pour «tuer», tant qu'en République Khmère que sous d'autres régimes prétendus démocratiques.

L'événement qui marquerait à tout jamais le Cambodge, était sans doute celui des Khmers rouges (Kampuchéa Démocratique) de 1975-1979. La folie du racisme avait atteint son paroxysme, d'où, dans son élan, les victimes des atrocités se compteraient par millions.

Aujourd'hui encore, alors que des centaines de milliers de Cambodgiens vivent dorénavant à l'étranger, confrontent chaque jour le racisme dans leurs pays adoptifs, certains d'eux, sinon plusieurs, n'ont rien appris du passé. Ils continuent à perpétuer la caractère discriminatoire entre eux en accusant de Youn leurs compatriotes qui ne partagent pas leur point de vue. Tout porte à croire que ces prétendus de Khmers de pur sang ne seront jamais capables d'évoluer dans le cadre d'une grande démocratie, celle qui assure le droit de tout citoyen en dépit de ses convictions politiques, religieuses ou de son origine ethnique.

Au Cambodge, la vietnamophobie - un tabou - a donné lieu à plusieurs reprises à des viols, des massacres civils. Les moindres incitations provoqueraient des actes de barbarie du genre, dont le plus récent incident où au moins 5 civils vietnamiens ont trouvé la mort à Phnom-Penh, est survenu à la suite des incitations haineuses de Sam Rainsy en 1998.

À plusieurs reprises, dans ses conférences au Canada (Toronto et Montréal) avec la communauté cambodgienne, Sam Rainsy n'hésitait pas de tenir le discours xénophobe - en khmer seulement, mais s'il constatait la présence des Occidentaux dans la salle, il se lançait avec ferveur à la défense de la démocratie, et ce en anglais ou français, tout en évitant les passages à caractère raciste et xénophobe de son discours en khmer.

Définition de la haine: «La haine désigne une émotion à la fois intense et extrême qui est clairement associée à la calomnie et à la détestation. Elle représente une émotion qui, si elle est dirigée contre les membres d'un groupe identifiable, implique que ces personnes doivent être méprisées, dédaignées, maltraitées et vilipendées, et ce, à cause de leur appartenance à ce groupe. » — Cour suprême du Canada, R. c. Keegstra (1990).

Quant à l'opposition au Cambodge de tous les temps, elle exploite sans scrupule la barbarie latente de certains Khmers; et incite ouvertement à la haine et à la violence raciale. De la République Khmère à la Kampuchéa Démocratique des Khmers rouges comme à la démocratie du PSR de Sam Rainsy ( Lire Sam-Rainsy et les Khmers rouges ), on utilise le même discours. Cette opposition cultive la xénophobie, la haine raciale au sein même de sa propre communauté.

Photo: Femme violée et massacrée par les Khmers rouges lors de leurs incursions à Ba Chuc. On voit encore un bâton de bambou planté dans son sexe de quoi assoupir la haine des extrêmistes khmers. Des milliers de civils furent massacrés par les Khmers rouges dans leur campagne de libération du Kampuchéa Krom en 1977-1978. Parmi les morts, nombreux sont femmes et enfants.

Le massacre des civils, peu importe leur appartenance religieuse, politique ou ethnique, est un acte de barbarie. À savoir que ces actes de barbarie sont nourris et alimentés par des incitations haineuses telles retrouvées sur le site Âme khmère. On se demande comment l'auteur de ce site définit un Khmer (ou Cambodgien) ? Selon le portrait moral ou physique ? Quels sont les critères d'être Khmer ou Cambodgien ? Ou tout simplement parce qu'on ne partage pas sa vision qu'on n'est pas Khmer ou Cambodgien comme lui ? Eh bien, c'est ce que les Khmers rouges avaient pratiqué durant leur règne génocidaire, et ce qu'on appelle la politique ethnocentrique ou tout simplement le racisme !

La notion de «Khmer de pur sang ou Khmer authentique», se souvient-on, était l'essence même de la politique des Khmers rouges qui avait conduit le Cambodge au génocide de 1975-1979, au cours duquel quelque 2 millions de Cambodgiens avaient trouvé péril. Et donc, aujourd'hui le monde en déplore et réclame la tête des bourreaux.

Le racisme, la violence raciale, une fois pris son envol, n'épargneront la vie à personne ! Ne serait-ce qu'en s'adhérant à cette idéologie raciale ou de se garder le silence face à une telle politique, nous ne serons nous-mêmes aussi coupables que «Polpot et compagnie, que les Khmers rouges» ?

Le racisme tue, dites-vous !





Fuck, plus intéressé que ça, tu meurs. Ce que tu ne sais pas, c’est que les pygmées ont mis 3 puissants à genoux. Et pour mettre 3 puissants à genoux, ça prend pas des fleures, ça prend des armes. Et il faut être plus que guerriers.

Ce que tu racontes, c’était pendant la période de guerre, et qu’est ce que tu attends? Heuh?? De l’amour? Et tu penses que c,était seulement les khmers qui tuent les Viets?

Ce n’est pas les bons hommes qui gagnent, c’est les hommes avec des bon armes. En fait, ce que je vois c’est toi le xénophobe. Ben oui, qqn qui a des préjugées vers une autres race c’est aussi un racisme; et ton préjugées, les khmers sont des sordides qui massacrent les Yuons.Relis ton texte, tu verra...







Edité le 27/07/2013 @ 14:05 par BAC

Vicheya - 27/07/2013 à 14:29
Cambodge Vietnam? France Allemagne. C'est la même histoire d'amour !!!

Bref, revenez au sujet des élection, s'il vous plait ! :moderation-on:



Sereypheap - 27/07/2013 à 14:52
kaunklau a écrit

Sereypheap a écrit

kaunklau a écrit

Sereypheap a écrit

J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!!

Bonjour , vous venez des vacances et étiez déconnecté de KN !


Bonjour kaunklau,

En effet. Il y avait le wifi là où j'étais en vacances, j'aurai pu l'avoir, d'ailleurs, j'avais l'intention de le faire juste pour suivre les élections législatives, mais quand on me demande de payer par carte bancaire sur internet, eh bien, cela stoppe net !:rire1:

Sinon, pouvez-vous me confirmer que SR est en ce moment même au Cambodge ?

Oui ,
et il y a beaucoup de discussion sur le sujet . Remontez , vers l'amont , vous le verrez bien .
En tout cas , on aura des résultats de l'élection demain .


Merci kaunklau,
Pour le moment, je me contente de cette info primordiale. La suite, dès que j'ai le temps...

le effaçable - 27/07/2013 à 21:12
virgule a écrit

emmaromti a écrit

JE NE PENSE PAS QUE SR EST XENOPHOBE OU /RACISTE / VOUS ETES ETRANGER DONC PAS TRES APTE A NOUS CONNAITRE VRAIMENT .. T / NOUS SOMMES MENACES / DE COLONNOSATION VOUS COMPRENNEZ CELA ?? EN TOUT CAS TRES MAL 14 M CONTRE 65 DE VIETS A L EST 70 M A L OUEST LES THAIS / QUI DEPUIS DES SIECLES / ESSAIENT / CONSTAMMENT DE NOUS ABSORBER EFFACER DE LA CARTE / NOUS MEPRISER / D ABORD / AVANT DE NOUS ANNEXER // L HISTOIR L A BIEN MONTRE / INCONTESTABLEMENT UN CAMBODGIEN NE DIRA / JAMAIS / LE CONTRAIRE POURQUOI SR EST POPULAIRE S IL NE DISAIT PAS LA VERITE / LES DANGER IMMINENT ?? LES CAMBODGIENS / ACTUELLEMENT NE SONT PLUS CHEZ EUX !! PAS UN CAMBODGIEN § NE DIRA / LE CONTRAIRE COMPRENNEZ NOUS / MIEUX / MAINTENANT .??RBMR


Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.


Beaucoup de musulmans en France sont français, et il est fort probable qu'à long terme, de plus en plus de musulmans en France seront français(de nationalité française). Si un jour la France devenait un pays à majorité musulmane,(ce qui ne serait pas impossible)
je dirais alors que c'est un fait simple des aléas de l'histoire religieuse française

Bernard - 28/07/2013 à 05:18
Sereipheap a ecrit:
(J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!! )
Oui pas pour longtemps! Comme d'hab et l'histoire va se répéter il repartira en France et en profitant le système en se comportant en victime. Il attendra que le Cambodge se développera encore plus et il reviendra comme d'hab. Il ne fait rien et il attend cueillir les fruits des maîtres de maison c'est à dire le parti du peuple, pour le peuple CPP.

Pour Sam Raincy, il commence par les vietnamiens avec l'immigration et francais avec la colonisation ensuite les chinois pour les business et les thais pour le territoire. Voila leur politique xénophobe caché derrière la facade du droit de l'homme.

Bernard - 28/07/2013 à 05:34
Sam Raincy est populaire malgré lui. J'avoue le parti du peuple n'est pas parfait. Il a encore des lacunes et encore le parti du peuple continuera constamment a les corriger à travers sa politique. Il y a des gens qui n'aiment pas les quelques individus élus local du parti du peuple qui ne servent pas correctement la population ou arrogants. Et ses élus mauvais échappent du filtre du pouvoir dont il faudra revoir après. Les décus ne savent pas ou aller dont ils se joignent l opposition sans savoir sa politique. Tout se qu'ils veulent c'est le Changement sans prendre garde ce qu'il y a derriere la facade de l'opposition.
C'est comme les khmers rouges, on les accueille et les cambodgiens naifs quittent leur pays adoptif pour se faire massacrer à leur retour au pays par leur soit disant libérateur du griffe de Lon Nol.



Seun nmott - 28/07/2013 à 07:50
Bernard a écrit

Sam Raincy est populaire malgré lui. J'avoue le parti du peuple n'est pas parfait. Il a encore des lacunes et encore le parti du peuple continuera constamment a les corriger à travers sa politique. Il y a des gens qui n'aiment pas les quelques individus élus local du parti du peuple qui ne servent pas correctement la population ou arrogants. Et ses élus mauvais échappent du filtre du pouvoir dont il faudra revoir après. Les décus ne savent pas ou aller dont ils se joignent l opposition sans savoir sa politique. Tout se qu'ils veulent c'est le Changement sans prendre garde ce qu'il y a derriere la facade de l'opposition.
C'est comme les khmers rouges, on les accueille et les cambodgiens naifs quittent leur pays adoptif pour se faire massacrer à leur retour au pays par leur soit disant libérateur du griffe de Lon Nol.





Bonjour bernard
Tout à fait, vous avez 100% raison.
A 17 ans, vous êtes un super doué :bon:

:angkorbeer:


Edité le 28/07/2013 @ 09:37 par Seun nmott

Seun nmott - 28/07/2013 à 08:08
Aujourd'hui, le 28 avril 2013, les Cambodgiens au srok sont massivement allés voter. Tout le monde sait dire ça. :sourire: je fais comme tout le monde. :languetourne:

Faites vos commentaires si cela peut soulager vos conscients. Une chose qui est réelle, c'est d'arrêter de répéter les mêmes choses.
Ça c'est du blabla. :-P


Aekreach - 28/07/2013 à 08:24
Bernard a écrit



Pour Sam Raincy, il commence par les vietnamiens avec l'immigration et francais avec la colonisation ensuite les chinois pour les business et les thais pour le territoire. Voila leur politique xénophobe caché derrière la facade du droit de l'homme.


Dites-moi, Bernard, depuis combien de temps votre petit protégé est au pouvoir ?
Qu'a t-il fait pour améliorer le sort des paysans khmers qui vivent à la frontière vietnamienne ?
A part leur spolier leur seul bien, qui est la terre, pour les offrir sur un plateau doré à ses maîtres.

Bernard a écrit



Sam Raincy est populaire malgré lui. J'avoue le parti du peuple n'est pas parfait. Il a encore des lacunes et encore le parti du peuple continuera constamment a les corriger à travers sa politique. Il y a des gens qui n'aiment pas les quelques individus élus local du parti du peuple qui ne servent pas correctement la population ou arrogants. Et ses élus mauvais échappent du filtre du pouvoir dont il faudra revoir après. Les décus ne savent pas ou aller dont ils se joignent l opposition sans savoir sa politique. Tout se qu'ils veulent c'est le Changement sans prendre garde ce qu'il y a derriere la facade de l'opposition.
C'est comme les khmers rouges, on les accueille et les cambodgiens naifs quittent leur pays adoptif pour se faire massacrer à leur retour au pays par leur soit disant libérateur du griffe de Lon Nol.




Hun Sen n'est pas parfait, c'est le moindre que l'on puisse dire.
Il suffit de se rappeler de l'attentat à la grenade du 30 mars 1997.
Il me semble qu'une enquête du FBI, partiellement déclassifiée, mettait en cause l’unité des gardes du corps de Hun Sen.
C'est sûr, que votre maître se corrige, aujourd'hui, pour écarter ses farouches opposants, il se sert de la justice pour les écarter du processus électoral.
Quelle preuve de démocratie !
Qui a commandité l'assassinat de Piseth Pilika en 1999 ?
Quand il s'agit des proches du maître tout puissant, étrangement, la justice cambodgienne est beaucoup moins active et efficace.
Si Hun Sen remporte les élections aujourd'hui, je ne serai pas surpris...

Edité le 28/07/2013 @ 09:26 par Aekreach

Seun nmott - 28/07/2013 à 08:44
Bonjour Aekreach

Ah non! Piseth Pilika et T Sreinich c'est de l'histoire ancienne.
Bernad est trop petit encore.
Faut pas crier sur les enfants. SVP.

Bernard - 28/07/2013 à 09:07
Aereach a ecrit:
uand il s'agit des proches du maître tout puissant, étrangement, la justice cambodgienne est beaucoup moins active et efficace.
Si Hun Sen remporte les élections aujourd'hui, je ne serai pas surpris...


Comme je t'ai dit plusieur fois mon cher lors un de nos repas que le Cambodge a ministre de la justice. Tu as du mal à retenir son nom dont je t'envoie le lien pour te rappeler: Son Excellence Ang Vong Vathana
Le ministère de la Justice est le département ministériel du gouvernement chargé de veiller au bon fonctionnement du système judiciaire.
http://www.ca-amiens.justice.fr/index.php?rubrique=113&ssrubrique=12145&article=21568

Comme en France c'est Madame Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice.
Son titre de « garde des Sceaux » précède celui de ministre en toutes circonstances3. Il est un membre du pouvoir exécutif. Le garde des Sceaux dirige l’administration judiciaire, dont il présente, devant le Parlement, des projets de réformes. Il supervise les juridictions sans autorité directe sur les magistrats du siège, et est chargé de porter annuellement une politique pénale, qu'il fait appliquer par les magistrats du parquet4.

Ps: pour mon speudo, je t'ai déjà dit la raison tu n'as pas besoin de faire l'ignorant au forum. Et merci encore pour ta discretion.

Bernard - 28/07/2013 à 09:14
Seun mott a ecrit:
Bonjour Aekreach

Ah non! Piseth Pilika et T Sreinich c'est de l'histoire ancienne.
Bernad est trop petit encore.
Faut pas crier sur les enfants. SVP.

Mon ami, si je peux me permettre t'appeler ainsi. Avant de traiter les gens d'enfant, il ne faut pas te renseigner auprès de Aereach si tu veux. Même si il est plus vieux que moi.

NEO - 28/07/2013 à 09:16
A Phnom Penh
Trois bureaux de vote a été fermé pendent 1h30 suite à la demande de la population qui constatent qu'il y a des vietnamiens parmi des électeurs.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77097.html

une centaine de personne a empêché un groupe de 8 personnes de traversé le Mékong pour aller au bureau de vote car ils n'habitent pas la région.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77113.html

On voir que les gens sont vigilant, courageux, osent prendre des initiatives. C'est peut être le point de départ d'une conscience national. Peut être que le peuple commence à se réveiller ?!!

kaunklau - 28/07/2013 à 09:29
Un reportage de France 24 :

http://www.france24.com/fr/20130728-elections-le...atives-cambodge-opposition-denonce-irregularites

Législatives au Cambodge : l'opposition dénonce des irrégularités

Plus de 9,6 millions de Cambodgiens sont appelés aux urnes dimanche 28 juillet pour renouveler le parlement. Face à la confiance affichée du parti du Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 30 ans, l'opposition dénonce déjà des irrégularités.

Le Cambodge votait dimanche pour des législatives qui devraient permettre à l'homme fort du pays Hun Sen de conserver son poste, alors que l'opposition crie à la fraude depuis des semaines.

Le scrutin a débuté à 7h00 du matin et devrait se clore dès 15h00 (08h00 GMT). Environ 9,6 millions de personnes sont appelées à voter dans 19.000 bureaux à travers le pays.

Après presque 30 ans au pouvoir, Hun Sen n'a même pas pris la peine de faire campagne. Le Premier ministre a dirigé le royaume tout seul ou presque depuis 1985 et promis de rester au pouvoir encore au moins dix ans.

Son parti, le Parti du peuple cambodgien (CPP), a affirmé s'attendre à conserver sa majorité absolue.

Hun Sen a voté avec son épouse dès l'ouverture de son bureau de vote, dans la circonscription de Ta Khmao à quelques dix kilomètres de Phnom Penh. Souriant, il a embrassé son bulletin de vote avant de le glisser dans l'urne.

"Je voterai pour la paix. Si nous prenons une mauvaise décision, le pays sera en danger", a indiqué à l'AFP Yim Hor Eam, 87 ans, sans préciser son choix mais semblant reprendre les formules du parti majoritaire.

Un discours nullement isolé dans le pays. "Hun Sen a été l'adepte de l'humiliation de ses adversaires politiques", explique Carl Thayer, de l'Université de New South Wales en Australie. "Mais il est aussi une personnalité réellement populaire".

Face à ce cavalier seul annoncé, l'opposition veut croire en ses chances après le retour de son leader Sam Rainsy, qui vivait en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations qu'il estime politiques. Gracié par le roi, il est rentré au Cambodge il y a dix jours, sans pour autant obtenir l'autorisation de briguer un siège.

Il dirige le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), fusion des deux principaux partis d'opposition, et accuse son adversaire de ne pas oser l'affronter de façon régulière.

Dimanche, il a fait le tour de bureaux de vote dans la capitale à la recherche de "preuves supplémentaires" des tricheries présumées du camp adverse, notamment le trucage des listes électorales.

Mais il a refusé de dire s'il accepterait ou non les résultats. Si ses observations témoignent "d'un complot pour truquer l'élection de telle façon qu'elle inversera la volonté du peuple, alors oui, clairement, nous manifesterons", a-t-il déclaré.

L'organisation Human Rights Watch (HRW) avait averti ces derniers jours que le scrutin n'aurait rien d'équitable, dénonçant notamment la campagne menée par des cadres des forces de sécurité au profit du CPP.

"Le processus a été manipulé pour assurer la victoire du parti au pouvoir", a estimé Brad Adams, directeur Asie de HRW. "Les citoyens de véritables démocraties n'accepteraient jamais le type de contrôle que le CPP exerce sur les médias et la machine électorale".

A 60 ans, Hun Sen est l'un des plus anciens dirigeants d'Asie. Son parti a accru son emprise sur le Parlement à chaque élection depuis 1998.

Mais sa majorité absolue, avec 90 sièges sur 123 dans l'assemblée sortante, pourrait être entamée par le CNRP.

Il a certes présidé à la transformation d'un pays émergeant de décennies de guerre civile, et devenu l'une des économies les plus dynamiques d'Asie du sud-est.

Mais ce développement s'est accompagné d'un fort mécontentement social et d'une colère croissante face à l'impunité des forces de l'ordre et la confiscation des terres au profit d'entreprises étrangères et des élites.

Les avocats du changement ont réussi ces dernières années à surfer sur le développement des réseaux sociaux pour séduire une frange de plus en plus importante de l'électorat jeune et urbain.

Sam Rainsy a ainsi été accueilli par des dizaines de milliers de partisans à son retour, et ses supporters ont défilé en masse pendant la campagne.

"Un des outils les plus puissants de Hun Sen, la peur, disparaît rapidement", a assuré à cet égard Jackson Cox, analyste de la société de consultants Woodmont International.

Hun Sen, d'apparence inébranlable, reste pour autant sourd aux critiques et prépare déjà le long terme.

Ses trois enfants, élevés aux Etats-Unis, ont été placés à des fonctions au sein du CPP ou de l'armée, et le plus jeune d'entre eux est candidat à un poste de député. De quoi alimenter les accusations selon lesquelles l'homme fort ne prépare rien moins qu'une dynastie pour lui survivre.


Seun nmott - 28/07/2013 à 09:32
Bernard a écrit

Seun mott a ecrit:
Bonjour Aekreach

Ah non! Piseth Pilika et T Sreinich c'est de l'histoire ancienne.
Bernad est trop petit encore.
Faut pas crier sur les enfants. SVP.

Mon ami, si je peux me permettre t'appeler ainsi. Avant de traiter les gens d'enfant, il ne faut pas te renseigner auprès de Aereach si tu veux. Même si il est plus vieux que moi.



:nono:
Ce n'est pas Aekreach qui m'a ..
C'est dans votre profil.

qX9L6Rw.jpg

Oui à 17 ans c'est plus un enfant, c'est vrai.. Mais en 1999, vous avez 3 ans..:reflechi1:
Alors il faut rectifier...:sourire:

NEO - 28/07/2013 à 09:38
Bernard a écrit

Seun mott a ecrit:
Bonjour Aekreach

Ah non! Piseth Pilika et T Sreinich c'est de l'histoire ancienne.
Bernad est trop petit encore.
Faut pas crier sur les enfants. SVP.

Mon ami, si je peux me permettre t'appeler ainsi. Avant de traiter les gens d'enfant, il ne faut pas te renseigner auprès de Aereach si tu veux. Même si il est plus vieux que moi.



Il suffise de lire sur ton profil pour savoir que tu est né le 04 février 1996 si tu n'as pas mentir sur ta date de naissance, tu as à peine 17 ans. Tout le monde peut t'appeler mon petit. Ce n'est pas péjoratif, c'est plutôt de la sympathique.

Personne ne juge sur ton âge, mais sur ta façon d'argumenter ton point de vu.
Tu as le droit de soutenir un parti politique, mais tes arguments ne tient pas la routes. Cherche en d'autres.
Nous ne sommes pas des novices. Inutile de se voilé la face il faut dire des choses franchement et honnêtement.

kaunklau - 28/07/2013 à 09:40
Bernard avait mis ceci en ligne :
http://www.ca-amiens.justice.fr/index.php?rubrique=113&ssrubrique=12145&article=21568

pour moi en tant que lecteur , ça me donne quoi ?

je vais ajouter ,
ce ministre " son excellent...machin " ,une fois arrivé au srok , avait-il appliqué ce qu'il avait appris , ce qu'il avait vu en France ?
Le constat , je crois que non .

Sereypheap - 28/07/2013 à 09:42
Bernard a écrit

Sereipheap a ecrit:
(J'ai lu en diagonale. Et donc Sam Rainsi est de retour au Cambodge ? Excellente nouvelle, alors !!! )
Oui pas pour longtemps! Comme d'hab et l'histoire va se répéter il repartira en France et en profitant le système en se comportant en victime. Il attendra que le Cambodge se développera encore plus et il reviendra comme d'hab. Il ne fait rien et il attend cueillir les fruits des maîtres de maison c'est à dire le parti du peuple, pour le peuple CPP.

Pour Sam Raincy, il commence par les vietnamiens avec l'immigration et francais avec la colonisation ensuite les chinois pour les business et les thais pour le territoire. Voila leur politique xénophobe caché derrière la facade du droit de l'homme.


Ayant passé la majorité de ma vie en Occident, je fais particulièrement attention au problème de racisme. Je n'ai pas vu ni entendu les propos de SR en Cambodgien, apparemment, paraît-il, il a un autre discours quand il s'adresse aux Cambodgiens, mais j'ai suivi un de ses discours en Français que j'ai mis en ligne je crois plus haut dans ce sujet, eh bien dans celui-ci, que j'ai suivi et mis le capteur :rire1: sur les dérives éventuelles concernant le racisme, je n'ai détecté aucun signe de racisme, ni de près ni de loin...

A vrai dire, ce qui m'intéresse, c'est d'avoir un cœur net, est-ce le Cambodge est un vrai pays démocratique ou non ? Le seul moyen, c'est de voir quelqu'un d'autre, SR ou un autre, évidemment, il ne faut pas quelqu'un d'extrémiste, et ce d'un autre parti, devenir le nouveau PM et que l'ancien PM quitte sa fonction en se serrant la main ou les mains jointes, c'est notre coutume n'est-ce pas, à son adversaire. Qu'il (M. Hun Sen) revienne plus tard par la voie démocratique s'il est tellement apprécié par les Cambodgiens...

C'est ce geste que j'attends depuis longtemps, et c'est le seul signe qui atteste vraiment que notre pays devienne un pays démocratique digne de ceux en Occident.

Autre chose, comme dans tous les pays démocratiques, il faut limiter les mandats des dirigeants pour permettre aux autres d'apporter des idées nouvelles...

Edité le 28/07/2013 @ 10:48 par Sereypheap

NEO - 28/07/2013 à 09:48
kaunklau a écrit

Bernard avait mis ceci en ligne :
http://www.ca-amiens.justice.fr/index.php?rubrique=113&ssrubrique=12145&article=21568

pour moi en tant que lecteur , ça me donne quoi ?

je vais ajouter ,
ce ministre " son excellent...machin " ,une fois arrivé au srok , avait-il appliqué ce qu'il avait appris , ce qu'il avait vu en France ?
Le constat , je crois que non .


Il se forme, c'est déjà bien. Comme disait un missionnaire « ils écoutent, ils croient ou ne croient pas ce n'est pas important, un jour ça fera un dé-clique »
il vaut mieux qu'ils se forme en France qu'au Vietnam.

Bernard - 28/07/2013 à 09:52
(virgule a écrit

Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.)

A cet époque naif ou pas mais on ne se base pas sur un profil d'internet voyons. Ce n'est pas un CV qu'on envoie à Pole Emploi.
Je sais que ce n'est pas facile de rentrer dans notre cercle bien restreint et limité. L'un qui raciste comme en haut.
J'en suis sur que beaucoup de vous pensent que ce n'est pas Xenophone en disant "menacés d'une colonisation musulmane". Heureusement que Virgule n'est pas francais de souche. Sinon il va peintre son cheveu en blond. ( désolé pour hors sujet mais poli je réponds )

Sereipheap: comme je te dis il y a deux languages différents en Khmer et Francais. Il a m6me soutenu la nièce de Tamok. voir les précédents discussions
http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-110.html

Seun mott: te base pas sur mon profil et renseigne toi avec Arkreach.

Seun nmott - 28/07/2013 à 10:02
Bernard a écrit

(virgule a écrit

Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.)

A cet époque naif ou pas mais on ne se base pas sur un profil d'internet voyons. Ce n'est pas un CV qu'on envoie à Pole Emploi.


Seun mott: te base pas sur mon profil et renseigne toi avec Arkreach.



Vous avez encore raison.
C'est ce que gabriel appelle "véritable personne".

Pour virgule, ça ne sert à rien, blond ou pas? il aura une échappe sur la tête.

Et comme moi , je ne me montre jamais. :languetourne:

Sereypheap - 28/07/2013 à 10:10
Bernard a écrit


Sereipheap: comme je te dis il y a deux languages différents en Khmer et Francais. Il a m6me soutenu la nièce de Tamok. voir les précédents discussions
http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-110.html
...



J'ai déjà dit maintes fois qu'il faut compter sur la nouvelle génération, les jeunes. Dans cette jeunesse, je ne fais aucune distinction entre les enfants des Khmers rouges et ceux des autres.:clindoeil:

Sur ce, je soupçonnais que SR ait des préférences avec des Khmer Krohoam, mais j'espère qu'il ne tomberait pas dans la même erreur que ses ainés.

En tout cas, si le Cambodge était vraiment un pays démocratique, pourquoi craindre SR, il suffit de voter pour un autre parti aux prochaines élections législatives, non ?:clindoeil:

Edité le 28/07/2013 @ 11:11 par Sereypheap

Sereypheap - 28/07/2013 à 10:15
Bernard a écrit


...
Seun mott: te base pas sur mon profil et renseigne toi avec Arkreach.



Le profil ne sert qu'à confirmer ou infirmer l'âge mais ne permet en aucun cas de s'en servir pour attester l'âge d'une personne.:rire1:

Il est impossible pour un ado de 17 ans de tenir un discours comme le fait Bernard ! Et avec des connaissances très pointues sur les hommes politiques !:rire1:

Bernard - 28/07/2013 à 10:40
Sereipheap
J'ai déjà dit maintes fois qu'il faut compter sur la nouvelle génération, les jeunes. Dans cette jeunesse, je ne fais aucune distinction entre les enfants des Khmers rouges et ceux des autres.:clindoeil:

Tout a fait d accord si le peuple juge bon

NEO - 28/07/2013 à 10:54
Pour compter des bulletins de vote, un bureau de vote a viré tout le monde du centre de vote en ne gardant que des représentants de chaque parti.
La population est indigné.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77120.html

NEO - 28/07/2013 à 11:14
Des sympathisants de l’opposition ont démolir deux voitures de la police après que celui ci ait arrêté un bonze
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77122.html

Vicheya - 28/07/2013 à 11:40
Qui est Sam Kok ?

Seun nmott - 28/07/2013 à 11:57
Vicheya a écrit

Qui est Sam Kok ?


Saam kok(ch) : trois royaumes, trois rois..

Samkok(kh) : sans bouger



Vicheya - 28/07/2013 à 13:00
OK, c'est un film. Gros hors sujet

Je sors !!!

:jesors-porte:





Vicheya - 28/07/2013 à 13:02
un ami au srok a écrit

at 10 counting offices in 2 different vote stations, most votes go to CNRP, then CPP. other parties have very very few votes.




Seun nmott - 28/07/2013 à 13:03
A Vat steung meanchey, les gens, probablement militant du CNRP, essayaient d'empêcher plusieurs personnes d'aller voter, les accusant de vietnamien..

Les Phnompenhois commencent à faire du stock les nourritures..

A vérifier et à suivre...

Edité le 28/07/2013 @ 14:04 par Seun nmott

virgule - 28/07/2013 à 13:26
kaunklau a écrit

Bernard ,
votre texte est long et ne tient pas la route .
Quand vous décrivez que les khmers méchants ...envers le peuple vietnamien , je trouve c'est absurde .
Je ne sais pas , si vous avez bien lu et connu , l'histoire , d'Indochine . Ce coin de ce monde : La Thailande , le Vietnam , le Laos , Le Champa ,qui étaient toujours en guerre à l'époque .
Mais les khmers ( cambodgiens) , étaient quand même moins nombreux que les thais ,que les yourns . Je n'ai pas la haine farouche contre les vietnamiens , je vous demande qui va chez qui selon vous , actuellement ? ( vietnamiens vers le Cambodge ou l'inverse selon vous ? ).
Au niveau de méchanceté , arrêtez de dire n'importe quoi , qu'est-ce qu'ils faisaient les yierkong quand , ils étaient rentrés au Cambodge ?
vietcong , vietnam du nord , vietnam du sud ...les khmers les connaissaient .
Dites-moi un mot , connaissez-vous ou seulement entendu : " THè ONG " !
A partir de là , on pourra continuer discuter !




Thé ONG: ne renverse pas mon thé. Phrase qui aurait été prononcé par un contremaître viet aux trois khmer entrées vivant&#347; et sur la tête desquels on aurait posé une bassine. Épisode de construction du canal de vinh thé, et couverture du livre de khin sok, ´ le Cambodge entre le Siam et le vietnam´

virgule - 28/07/2013 à 13:32
Bernard a écrit

(virgule a écrit

Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.)

A cet époque naif ou pas mais on ne se base pas sur un profil d'internet voyons. Ce n'est pas un CV qu'on envoie à Pole Emploi.
Je sais que ce n'est pas facile de rentrer dans notre cercle bien restreint et limité. L'un qui raciste comme en haut.
J'en suis sur que beaucoup de vous pensent que ce n'est pas Xenophone en disant "menacés d'une colonisation musulmane". Heureusement que Virgule n'est pas francais de souche. Sinon il va peintre son cheveu en blond. ( désolé pour hors sujet mais poli je réponds )

Sereipheap: comme je te dis il y a deux languages différents en Khmer et Francais. Il a m6me soutenu la nièce de Tamok. voir les précédents discussions
http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-110.html

Seun mott: te base pas sur mon profil et renseigne toi avec Arkreach.



Ah, mais je ne suis pas khmer; de la à dire français de souche, pourquoi pas.
Je souligne juste, par cette petite provocation, que les rengaines anti-musulmanes en France, et les rengaines anti-viet au Cambodge (pour apporter mon soutient a pascal), sont cousines germaines.

SEbmilie - 28/07/2013 à 13:42
Seun nmott a écrit

A Vat steung meanchey, les gens, probablement militant du CNRP, essayaient d'empêcher plusieurs personnes d'aller voter, les accusant de vietnamien..

Les Phnompenhois commencent à faire du stock les nourritures..

A vérifier et à suivre...


Waooh, ça a l'air sérieux, j'ai de la famille française qui doit atterrir le 1er août à Phnom-Penh

SEbmilie - 28/07/2013 à 13:44
Sinon, c'est quand, les résultats de l'élection ?

BAC - 28/07/2013 à 13:50
Aekreach a écrit

Bernard a écrit



Pour Sam Raincy, il commence par les vietnamiens avec l'immigration et francais avec la colonisation ensuite les chinois pour les business et les thais pour le territoire. Voila leur politique xénophobe caché derrière la facade du droit de l'homme.


Dites-moi, Bernard, depuis combien de temps votre petit protégé est au pouvoir ?
Qu'a t-il fait pour améliorer le sort des paysans khmers qui vivent à la frontière vietnamienne ?
A part leur spolier leur seul bien, qui est la terre, pour les offrir sur un plateau doré à ses maîtres.

Bernard a écrit



Sam Raincy est populaire malgré lui. J'avoue le parti du peuple n'est pas parfait. Il a encore des lacunes et encore le parti du peuple continuera constamment a les corriger à travers sa politique. Il y a des gens qui n'aiment pas les quelques individus élus local du parti du peuple qui ne servent pas correctement la population ou arrogants. Et ses élus mauvais échappent du filtre du pouvoir dont il faudra revoir après. Les décus ne savent pas ou aller dont ils se joignent l opposition sans savoir sa politique. Tout se qu'ils veulent c'est le Changement sans prendre garde ce qu'il y a derriere la facade de l'opposition.
C'est comme les khmers rouges, on les accueille et les cambodgiens naifs quittent leur pays adoptif pour se faire massacrer à leur retour au pays par leur soit disant libérateur du griffe de Lon Nol.




Hun Sen n'est pas parfait, c'est le moindre que l'on puisse dire.
Il suffit de se rappeler de l'attentat à la grenade du 30 mars 1997.
Il me semble qu'une enquête du FBI, partiellement déclassifiée, mettait en cause l’unité des gardes du corps de Hun Sen.
C'est sûr, que votre maître se corrige, aujourd'hui, pour écarter ses farouches opposants, il se sert de la justice pour les écarter du processus électoral.
Quelle preuve de démocratie !
Qui a commandité l'assassinat de Piseth Pilika en 1999 ?
Quand il s'agit des proches du maître tout puissant, étrangement, la justice cambodgienne est beaucoup moins active et efficace.
Si Hun Sen remporte les élections aujourd'hui, je ne serai pas surpris...




Monsieur,

Vous avez oublié le K5


robin des bois - 28/07/2013 à 13:52
virgule a écrit


Thé ONG: ne renverse pas mon thé. Phrase qui aurait été prononcé par un contremaître viet aux trois khmer entrées vivant&#347; et sur la tête desquels on aurait posé une bassine. Épisode de construction du canal de vinh thé, et couverture du livre de khin sok, ´ le Cambodge entre le Siam et le vietnam´



Selon le Dr A. PANNETIER (1921 quand même !!!), la citation serait :

"Chhop sen ! Sngiem vei ! Kampup tê ong.

Tous les bons "Vietnamophiles intelligents " connaissent l'histoire par cœur,- "super très véridique"- comme on aurait pu s'en douter
( cf les fameuses rumeurs phnompenhoises ) !!!

Vous la voulez ???





Edité le 28/07/2013 @ 14:55 par robin des bois

emmaromti - 28/07/2013 à 13:54
NOUS N AVONS / PAS / ENCORE / LES RESULTATS FINALS ?? MAIS JE PENSE QUE JAMAIS / PLUS NE SERA / PAS / COMME // AVANT ? VU LES FRAUDES L ELAN / LES INJUSTICES .. ECT MAIS PAS DE TROUBLES // DES MORTS VIVE NOTRE PAYS EN PAIX CHANGEMENT DANS LA PAIX CIVILE

BAC - 28/07/2013 à 14:00
Bernard a écrit

Aereach a ecrit:
uand il s'agit des proches du maître tout puissant, étrangement, la justice cambodgienne est beaucoup moins active et efficace.
Si Hun Sen remporte les élections aujourd'hui, je ne serai pas surpris...


Comme je t'ai dit plusieur fois mon cher lors un de nos repas que le Cambodge a ministre de la justice. Tu as du mal à retenir son nom dont je t'envoie le lien pour te rappeler: Son Excellence Ang Vong Vathana
Le ministère de la Justice est le département ministériel du gouvernement chargé de veiller au bon fonctionnement du système judiciaire.
http://www.ca-amiens.justice.fr/index.php?rubrique=113&ssrubrique=12145&article=21568

Comme en France c'est Madame Christiane Taubira, Garde des sceaux, ministre de la Justice.
Son titre de « garde des Sceaux » précède celui de ministre en toutes circonstances3. Il est un membre du pouvoir exécutif. Le garde des Sceaux dirige l’administration judiciaire, dont il présente, devant le Parlement, des projets de réformes. Il supervise les juridictions sans autorité directe sur les magistrats du siège, et est chargé de porter annuellement une politique pénale, qu'il fait appliquer par les magistrats du parquet4.

Ps: pour mon speudo, je t'ai déjà dit la raison tu n'as pas besoin de faire l'ignorant au forum. Et merci encore pour ta discretion.






Tu lis pas KI, heuh??


J'espère juste que ton ministre de la justice sera encore là, quand viendra le temps de témoigner, une fois la démocratie revenue,...pour protéger la justice...kékéké....

P.c.q il y a des gens qui sont comme toi, ils ne lâchent pas le morceau. Les khmers sont comme les yuons, en ce qui concerne la vengeance; patients mais bruyants.




BAC - 28/07/2013 à 14:13
virgule a écrit

kaunklau a écrit

Bernard ,
votre texte est long et ne tient pas la route .
Quand vous décrivez que les khmers méchants ...envers le peuple vietnamien , je trouve c'est absurde .
Je ne sais pas , si vous avez bien lu et connu , l'histoire , d'Indochine . Ce coin de ce monde : La Thailande , le Vietnam , le Laos , Le Champa ,qui étaient toujours en guerre à l'époque .
Mais les khmers ( cambodgiens) , étaient quand même moins nombreux que les thais ,que les yourns . Je n'ai pas la haine farouche contre les vietnamiens , je vous demande qui va chez qui selon vous , actuellement ? ( vietnamiens vers le Cambodge ou l'inverse selon vous ? ).
Au niveau de méchanceté , arrêtez de dire n'importe quoi , qu'est-ce qu'ils faisaient les yierkong quand , ils étaient rentrés au Cambodge ?
vietcong , vietnam du nord , vietnam du sud ...les khmers les connaissaient .
Dites-moi un mot , connaissez-vous ou seulement entendu : " THè ONG " !
A partir de là , on pourra continuer discuter !




Thé ONG: ne renverse pas mon thé. Phrase qui aurait été prononcé par un contremaître viet aux trois khmer entrées vivant&#347; et sur la tête desquels on aurait posé une bassine. Épisode de construction du canal de vinh thé, et couverture du livre de khin sok, ´ le Cambodge entre le Siam et le vietnam´



Ah non monsieur, pas la bassine!!!

l'infirmière; voulez-vous une bassine?
Le malade; Oui, mais en dessous de mes fesses s.v.p. kékéké....


Vous pouvez mettre KO n'importe qui même le plus grande sage du monde, p.c.q vous lisez beaucoup; est-ce que j'ai déjà dit à vous??? kékéké

pascal_zh - 28/07/2013 à 14:26
D'après le Koh Santepheap :
Le parti de Hun Sen remporte 73 sièges
Le parti du sauvetage de la nation khmère 50 sièges
Le CPP est donc en recul et l'opposition progresse sensiblement
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77140.html

PS : Hun Sen reste premier ministre

Edité le 28/07/2013 @ 22:27 par pascal_zh

NEO - 28/07/2013 à 14:32
Maintenant, il faut que l'opposition arrive à rester uni. Ce n'est pas facile.
Le PPC est très fort pour le jeux « diviser pour mieux régner ».

Bernard - 28/07/2013 à 14:38
Voila comment ils ont voulu faire du Cambodge comme l'Egypte.
http://www.cen.com.kh/localnews/show_detail/22?token=NGQ3ZjYwZD

Mais heureusement qu'on a gagné pour maintenir ses extr6emistes les xénophobes cachés.

Bernard - 28/07/2013 à 14:43
Heureusement le parti du peuple a encore gagné car la politique de la jalousie et haine proné par l'opposition et certain dans ce forum en chassant tous les étrangers hors du Cambodge parce qu'ils ressemblent des yuons ou musulmans ou chinois n'arrivent qu'à mettre le feu et sang ainsi qu'a l'instabilité dans notre royaume.
Virgule vous avez montré votre face caché. N'ayez pas peur de votre nature. Ca resorte de temps en temps.
Bonne soirée


Bernard - 28/07/2013 à 14:49
Sereipheap vois tu que j'ai raison. Sam Raincy prone la haine et voila le resultat. La Violence sur la force publique regarde le vidéo sur lien:
http://www.dap-news.com/2011-06-14-02-39-55/69277-2013-07-28-09-59-43.html
Mais heureusement le parti du peuple est en mesure de les contenir car si l'opposition gagnait la population qui a voté pour le CPP craignent la vengeance de la part du parti de l'opposition. C'est pour cela on achete du riz ou faire de l'essence. Mais le CPP a perdu pas de siege mais il est toujours en commande du pays.

Bernard - 28/07/2013 à 14:55
Après temps d'année sur le forum a voir ton profil je crois qu'il est grand temps de faire la transparence et ce n'est pas de dire que tu es cambodgien avec ton speudo francais. N'est ce pas Arkreach !


Edité le 28/07/2013 @ 04:48 PM par virgule : edite par erreur, desole

Bernard - 28/07/2013 à 15:08
Ils ont essayé mais on les a stoppé.
http://www.youtube.com/watch?v=VxN05VKgW2s

Aekreach - 28/07/2013 à 15:22
Il n'y a pas de quoi se réjouir quand une dictature se prolonge.
Je plains ceux qui doivent encore subir cette situation...

Bernard - 28/07/2013 à 15:32
Je crois que tu confonds qui est dictateur et qui n'est pas.
Pourquoi un cambodgien d'origine vietnamien avec une carte identité cambodgien ne puisse pas voté? en l'interdisant de voté et en le traitant de yuon c'est correct pour toi! Je pense le dictateur c'est Sam Raincy ni plus ni moins en faisant la politique du FN version cambodgien.
Est ce juste un francais d'origine cambodgien avec une carte d'identite francais ne puisse pas voté ? Bizarre pour ce genre de démocratie que tu supportes. Mais comme je te connais, tu ne vois pas de bizarre.

petiteheidi - 28/07/2013 à 15:33
virgule a écrit

kaunklau a écrit

Bernard ,
votre texte est long et ne tient pas la route .
Quand vous décrivez que les khmers méchants ...envers le peuple vietnamien , je trouve c'est absurde .
Je ne sais pas , si vous avez bien lu et connu , l'histoire , d'Indochine . Ce coin de ce monde : La Thailande , le Vietnam , le Laos , Le Champa ,qui étaient toujours en guerre à l'époque .
Mais les khmers ( cambodgiens) , étaient quand même moins nombreux que les thais ,que les yourns . Je n'ai pas la haine farouche contre les vietnamiens , je vous demande qui va chez qui selon vous , actuellement ? ( vietnamiens vers le Cambodge ou l'inverse selon vous ? ).
Au niveau de méchanceté , arrêtez de dire n'importe quoi , qu'est-ce qu'ils faisaient les yierkong quand , ils étaient rentrés au Cambodge ?
vietcong , vietnam du nord , vietnam du sud ...les khmers les connaissaient .
Dites-moi un mot , connaissez-vous ou seulement entendu : " THè ONG " !
A partir de là , on pourra continuer discuter !




Thé ONG: ne renverse pas mon thé. Phrase qui aurait été prononcé par un contremaître viet aux trois khmer entrées vivant&#347; et sur la tête desquels on aurait posé une bassine. Épisode de construction du canal de vinh thé, et couverture du livre de khin sok, ´ le Cambodge entre le Siam et le vietnam´



Ne te fatigue par Kaunklau, c'est une histoire inventée, tout comme le projet Korg Praim (K5).
( La traduction par K Sok a été réalisée à partir d'un texte original sous Sutras, gardé en secret depuis des siècles dans une pagode de K Cham.

Ah les méchants Khmers, toujours les mêmes !


kaunklau - 28/07/2013 à 15:42
pascal_zh a écrit

D'après le Koh Santepheap :
Le parti de Hun Sen remporte 73 sièges
Le parti du sauvetage de la nation khmère 50 sièges
Le CPP est donc en recul et l'opposition progresse sensiblement
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77140.html

PS : Hun Sen reste premier ministre


selon ce journal KohSantepheap :
le résultat provisoire :
-55 sièges pour parti de S.R
-68 sièges pour parti de Hun Sen

La partie d'opposition progresse , il y a de quoi s'inquiéter pour le prochain ?

Edité le 28/07/2013 @ 16:44 par kaunklau

virgule - 28/07/2013 à 15:43
Bernard a écrit

Heureusement le parti du peuple a encore gagné car la politique de la jalousie et haine proné par l'opposition et certain dans ce forum en chassant tous les étrangers hors du Cambodge parce qu'ils ressemblent des yuons ou musulmans ou chinois n'arrivent qu'à mettre le feu et sang ainsi qu'a l'instabilité dans notre royaume.
Virgule vous avez montré votre face caché. N'ayez pas peur de votre nature. Ca resorte de temps en temps.
Bonne soirée




je crois que je n'ai rien montre du tout, a part mon soutient aux poditions de pascal sur SR.

BAC - 28/07/2013 à 15:44
Seun nmott a écrit

Bernard a écrit

(virgule a écrit

Comme en France: nous sommes menacés d'une colonisation musulmane.)

A cet époque naif ou pas mais on ne se base pas sur un profil d'internet voyons. Ce n'est pas un CV qu'on envoie à Pole Emploi.


Seun mott: te base pas sur mon profil et renseigne toi avec Arkreach.



Vous avez encore raison.

C'est ce que gabriel appelle "véritable personne".

Pour virgule, ça ne sert à rien, blond ou pas? il aura une échappe sur la tête.

Et comme moi , je ne me montre jamais. :languetourne:



'' Vous avez encore raison.
''


Monsieur,


Tirgn koo tam jror-moch min jool kraol, laign, tirgn korn-touille ving kékéké....

Ah, la vache!!


kékéké....



NEO - 28/07/2013 à 15:45
Bernard a écrit

Heureusement le parti du peuple a encore gagné car la politique de la jalousie et haine proné par l'opposition et certain dans ce forum en chassant tous les étrangers hors du Cambodge parce qu'ils ressemblent des yuons ou musulmans ou chinois n'arrivent qu'à mettre le feu et sang ainsi qu'a l'instabilité dans notre royaume.
Virgule vous avez montré votre face caché. N'ayez pas peur de votre nature. Ca resorte de temps en temps.
Bonne soirée




Je trouve que c'est très bien que les gens osent exprimer leur mécontentement. Ils osent dire non ! C'est exceptionnel.
Le pouvoir ne peut plus les manipuler, ils connaissent les ruses. Et le répondre avec leur moyen.

Arrêtez de dire que ce sont des fanatiques, c'est juste des honnête gens qui souhaite le meilleur pour leur pays. Ils ne veut plus que leur pays soit diriger par un groupe mafieux.

Ils ne sont pas non plus raciste ni xénophobe , ils veulent jutent vivre un peu mieux et Qu'il y ait un avenir pour leurs enfants, que l'ascension sociale ne soit pas réserver qu'au minorité privilégié et quelques lèche cul qui sert leurs cause.

Aekreach - 28/07/2013 à 15:45
Bernard a écrit

Ils ont essayé mais on les a stoppé.
http://www.youtube.com/watch?v=VxN05VKgW2s


Bernard vous aurait du nous poster cette vidéo.
http://www.youtube.com/watch?v=k85TGo2q9jk

D'après ce témoin, un bonze qui désirait voter alors qu'il a toujours voté, a contesté parce que son nom n'y figurait plus sur la liste électorale.
Il a été expulsé par la force du bureau de vote. Les gens qui étaient à l'extérieur, quand ils ont vu un bonze malmené, sont venus lui porter secours.


Vicheya - 28/07/2013 à 15:47
Cambodge: l'opposition se rétracte et ne parle plus de victoire



L'opposition cambodgienne, qui avait annoncé dimanche soir sa victoire aux élections législatives face au Premier ministre Hun Sen, s'est rétractée peu après sans évoquer de résultat d'aucune sorte.

L'opposition cambodgienne, qui avait annoncé dimanche soir sa victoire aux élections législatives face au Premier ministre Hun Sen, s'est rétractée peu après sans évoquer de résultat d'aucune sorte.

Dans un coup de théâtre pour le moins embarrassant, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) a publié une «correction» plus d'une heure après un premier communiqué triomphal.

«Aujourd'hui est un jour historique lors duquel les Cambodgiens ont participé avec joie aux 5e élections législatives», a-t-il déclaré dans le nouveau texte. «Le CNRP voudrait remercier profondément ses compatriotes pour être aller voter».

Une déclaration qui ridiculisait la précédente, dans laquelle l'opposition n'annonçait ni plus ni moins que la défaite de Hun Sen, Premier ministre sans interruption depuis 1985.

Environ 9,6 millions de personnes étaient appelées à voter dans 19.000 bureaux à travers le pays. Une journée très vite marquée, comme lors de toute la campagne, par les accusations de tricheries du pouvoir.

Après presque 30 ans au sommet, Hun Sen n'a même pas pris la peine de faire campagne. Son Parti du peuple cambodgien (CPP) a affirmé s'attendre à conserver sa majorité absolue.

L'opposition voulait pourtant croire en ses chances après le retour de son leader Sam Rainsy, qui vivait en exil en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations qu'il estime politiques. Gracié par le roi, il est rentré il y a dix jours, sans obtenir l'autorisation de briguer un siège.

Les premiers résultats officiels étaient attendus dans la soirée



Sources : http://m.20minutes.fr/monde/1193431-20130728-cambodge-opposition-retracte-parle-plus-victoire


virgule - 28/07/2013 à 15:48
Bernard a écrit

Après temps d'année sur le forum a voir ton profil je crois qu'il est grand temps de faire la transparence et ce n'est pas de dire que tu es cambodgien avec ton speudo francais. N'est ce pas Arkreach !



je n'ai jamais pretendus etre cambodgien

virgule - 28/07/2013 à 15:54
petiteheidi a écrit


Ne te fatigue par Kaunklau, c'est une histoire inventée, tout comme le projet Korg Praim (K5).
( La traduction par K Sok a été réalisée à partir d'un texte original sous Sutras, gardé en secret depuis des siècles dans une pagode de K Cham.

Ah les méchants Khmers, toujours les mêmes !



autant k5 est bien documente, autant le creusement du canal l'est moins; mais je suis preneur de toute references historiques a ce suje.

Aekreach - 28/07/2013 à 15:55
Bernard a écrit

Ils ont essayé mais on les a stoppé.
http://www.youtube.com/watch?v=VxN05VKgW2s


Vous oubliez de dire, et on le voit et entend distinctement d'après la vidéo. Ce sont les bonzes qui appellent au calme en disant d'arrêter de jeter des projectiles.

Et pourtant c'était un des leurs, qui n'avait pas pu voter...
L'ampleur de la fraude doit dépasser l'entendement. C'est peut-être aussi pour cette raison que Hun Sen n'avait pas besoin de faire campagne ?

Edité le 28/07/2013 @ 16:56 par Aekreach

NEO - 28/07/2013 à 16:01
Arrivé de l'armé à Phnom Penh pour assurer la sécurité.

66728_arm_pp.jpg

Vicheya - 28/07/2013 à 16:01


Euh ! Pour quelle raison Rainsy a été accusé au Cambodge ? J'ai vu en anglais que c'était pour incitation a la haine raciale et a la destruction de propriété ???


Aekreach - 28/07/2013 à 16:01
Bernard a écrit

Voila comment ils ont voulu faire du Cambodge comme l'Egypte.
http://www.cen.com.kh/localnews/show_detail/22?token=NGQ3ZjYwZD

Mais heureusement qu'on a gagné pour maintenir ses extr6emistes les xénophobes cachés.



Ce ne sont pas des extrémistes mais des gens qui n'ont plus rien à perdre et qui se révoltent... Ne vous réjouissez pas trop vite Bernard !

NEO - 28/07/2013 à 16:05
un petit résultat
85541_R_sultat.jpg

kaunklau - 28/07/2013 à 16:11
Vu le résultat provisoire ,
Bernard , va être content , versez du champagne et applaudit pour son chef (chau vay) . Le PM , qui possède une réputation " non démocratique " par le monde occidental , va continuer " BAUM " pendant 5 ans de plus .
Il y a de quoi être fier , en tant qu'un khmer . Ce qu'on veut , c'est de la Démocratie et l'abolition de la corruption pour le pays , point .

Mais vu le chiffre , la progression de l'opposition , voudra dire que les mécontentements se font sentir et les gens n'ont pas peur de la brutalité des mafias .
Dans 5 ans , ça va changer !

BAC - 28/07/2013 à 16:12
'' La partie d'opposition progresse , il y a de quoi s'inquiéter pour le prochain ? ''


Monsieur,

J'aime bien votre brain de philosophie perdant pour nous consoler. Mais, ça ne change rien à la situation de Srok. Le père est là, les fils sont là, ils contrôlenet l'armé, les petits fils prendront la relève, le roi marionnette est là, les Viets ne nous lâcheront pas, avec le borgne ils traceront la frontière tout seule,...Pauvre minister MAM.

Ça n'a pas changé, monsieur, les voleurs sont toujours là. Sont pas dans les prisons. Alors...


Monsieur, les khmers ont cru, pour un petit moment que les choses vont changer, même moi, même vous, p.c.q nous, vous, vos arrières-grandes parents n'ont jamais connu ça, n'ont jamais vécu dans un État JUSTE. Ce n'est pas jsute monsieur. Je nous voyais pour cette élection comme des noirs Américians; espérer depuis 200 ans qu'un jour un noir va devenir président des États-Unis. Nous avons espéré qu'un bon allsit diriger Srok. aais là, tout tombe à l'eau....


Kam maine Kam-pou-chea...Qqn voudrait donner des Visa aux khmers pour qu'ils puiisent goûter la justice?? Pas de visa Viet s.v.p.....







Edité le 28/07/2013 @ 17:14 par BAC

petiteheidi - 28/07/2013 à 16:14
virgule a écrit

petiteheidi a écrit


Ne te fatigue par Kaunklau, c'est une histoire inventée, tout comme le projet Korg Praim (K5).
( La traduction par K Sok a été réalisée à partir d'un texte original sous Sutras, gardé en secret depuis des siècles dans une pagode de K Cham.

Ah les méchants Khmers, toujours les mêmes !



autant k5 est bien documente, autant le creusement du canal l'est moins; mais je suis preneur de toute references historiques a ce suje.

Les Sutras Wat Kroch en Khmer ont des saveurs très amers. Je ne lis pas les traductions en Français ( Kat Kat - Cut cut ).

kaunklau - 28/07/2013 à 16:25
pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller voir :


http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/c...re-revendique-la-victoire-28-07-2013-3014029.php

Cambodge: le parti au pouvoir revendique la victoire

Le parti au pouvoir au Cambodge a revendiqué dimanche la victoire aux législatives, un scrutin marqué par des allégations de fraudes et au cours duquel l'homme fort du pays Hun Sen a fait face à une opposition plus unie que jamais.
Le Parti du peuple cambodgien (CPP), entièrement dévolu à celui qui n'a plus quitté le poste de Premier ministre depuis 1985, a annoncé avant les résultats officiels qu'elle conserverait sa majorité au parlement.

"Nous pouvons dire que nous avons gagné les élections", a déclaré à l?AFP son porte-parole Khieu Kanharith, estimant que le CPP avait probablement obtenu 68 sièges et que 55 iraient à ses adversaires.
Peu auparavant, l'opposition avait proclamé sa victoire, puis s'était piteusement rétractée. Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) s'est finalement contenté de remercier les Cambodgiens d'être allés voter sans fournir de résultats.
S'ils étaient confirmés, probablement dans plusieurs jours, par la Commission nationale électorale (NEC), ces chiffres constitueraient un score très honorable pour le CNRP.
En 2008, Hun Sen et ses partisans avaient en effet obtenu 90 des 123 sièges. Ils verraient donc leur emprise sur le parlement s'affaiblir.
Environ 9,6 millions de personnes étaient appelées à se rendre aux urnes dans 19.000 bureaux de vote ce dimanche, une journée très vite marquée, comme pendant toute la campagne, par les accusations de tricheries visant le gouvernement.
Deux voitures de police ont été détruites au cours d'incidents dans un bureau de vote de la capitale Phnom Penh, où des électeurs étaient furieux de ne pas pouvoir exercer leurs droits civiques. Et 500 personnes ont manifesté dans la province de Prey Veng (est) contre des "électeurs bizarres".
L'opposition voulait croire en ses chances
"La situation est plus grave que pendant n'importe quelle élection dans le passé", a commenté le porte-parole du CNRP Yim Sovann, évoquant la disparition de milliers de noms des listes électorales, et les électeurs qui n'ont pu voter parce que quelqu'un l'avait apparemment déjà fait à leur place.
La commission électorale a rejeté en bloc toutes les accusations de fraudes.
Après presque 30 ans passés au sommet du gouvernement, Hun Sen n'avait même pas pris la peine de faire campagne. Il a voté dès l'ouverture du scrutin, embrassant son bulletin avant de le glisser dans l'urne.
L'opposition voulait pourtant croire en ses chances après le retour de son leader Sam Rainsy, qui vivait en exil en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations qu'il juge politiques. Gracié par le roi, il est rentré il y a dix jours, sans obtenir l'autorisation de briguer un siège.
Il a su unir l'opposition dans le CNRP, fusion des deux principaux partis d'opposition, mais n'a pas réussi à avoir le droit d'affronter son adversaire à la régulière. Il a menacé d'organiser des manifestations si les élections aboutissaient à un résultat contraire à "la volonté du peuple".
L'organisation Transparency International a de son côté confirmé dès la fin du processus électoral de nombreuses irrégularités.
"Il est très difficile de proclamer qu'il s'agit d'élections libres et justes. Je crois que l'égalité des chances n'a pas été respectée", a expliqué à l'AFP Kol Preap, directeur au Cambodge de l'ONG.
A 60 ans, Hun Sen est l'un des plus anciens dirigeants d'Asie. Symbole de la stabilité et de la paix pour beaucoup de Cambodgiens, il a certes présidé à la transformation d'un pays émergeant de décennies de guerre civile et devenu l'une des économies les plus dynamiques de la région.
Mais il a du mal à contenir un fort mécontentement social et une colère croissante face à l'impunité des forces de l'ordre et à la confiscation des terres au profit d'entreprises étrangères et des élites.
Ses adversaires ont su surfer sur le développement des réseaux sociaux pour séduire une large frange de l'électorat jeune et urbain. Sam Rainsy a ainsi été accueilli par des dizaines de milliers de personnes à son retour.
"Un des outils les plus puissants d'Hun Sen, la peur, disparaît rapidement", a assuré Jackson Cox, analyste de la société de consultants Woodmont International.
L'homme fort du Cambodge, d'apparence inébranlable, reste pour autant sourd aux critiques.
Ses trois enfants, élevés aux Etats-Unis, ont été placés à des fonctions au sein du CPP ou de l'armée, et le plus jeune d'entre eux est candidat à un poste de député. De quoi alimenter les accusations selon lesquelles il ne prépare rien moins qu'une dynastie pour lui survivre.


BAC - 28/07/2013 à 16:26
'' Je crois que tu confonds qui est dictateur et qui n'est pas. ''


C'est face à la mort que l'on reconnait un dictateur; les dictateurs veulent mourir de villlesse au pouvoir, comme ça, ils évitent de mourir autrement. Pourriture!!



virgule - 28/07/2013 à 16:28
kaunklau a écrit

pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller voir :


http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/c...re-revendique-la-victoire-28-07-2013-3014029.php

Cambodge: le parti au pouvoir revendique la victoire

Le parti au pouvoir au Cambodge a revendiqué dimanche la victoire aux législatives, un scrutin marqué par des allégations de fraudes et au cours duquel l'homme fort du pays Hun Sen a fait face à une opposition plus unie que jamais.
Le Parti du peuple cambodgien (CPP), entièrement dévolu à celui qui n'a plus quitté le poste de Premier ministre depuis 1985, a annoncé avant les résultats officiels qu'elle conserverait sa majorité au parlement.

"Nous pouvons dire que nous avons gagné les élections", a déclaré à l?AFP son porte-parole Khieu Kanharith, estimant que le CPP avait probablement obtenu 68 sièges et que 55 iraient à ses adversaires.
Peu auparavant, l'opposition avait proclamé sa victoire, puis s'était piteusement rétractée. Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) s'est finalement contenté de remercier les Cambodgiens d'être allés voter sans fournir de résultats.
S'ils étaient confirmés, probablement dans plusieurs jours, par la Commission nationale électorale (NEC), ces chiffres constitueraient un score très honorable pour le CNRP.
En 2008, Hun Sen et ses partisans avaient en effet obtenu 90 des 123 sièges. Ils verraient donc leur emprise sur le parlement s'affaiblir.
Environ 9,6 millions de personnes étaient appelées à se rendre aux urnes dans 19.000 bureaux de vote ce dimanche, une journée très vite marquée, comme pendant toute la campagne, par les accusations de tricheries visant le gouvernement.
Deux voitures de police ont été détruites au cours d'incidents dans un bureau de vote de la capitale Phnom Penh, où des électeurs étaient furieux de ne pas pouvoir exercer leurs droits civiques. Et 500 personnes ont manifesté dans la province de Prey Veng (est) contre des "électeurs bizarres".
L'opposition voulait croire en ses chances
"La situation est plus grave que pendant n'importe quelle élection dans le passé", a commenté le porte-parole du CNRP Yim Sovann, évoquant la disparition de milliers de noms des listes électorales, et les électeurs qui n'ont pu voter parce que quelqu'un l'avait apparemment déjà fait à leur place.
La commission électorale a rejeté en bloc toutes les accusations de fraudes.
Après presque 30 ans passés au sommet du gouvernement, Hun Sen n'avait même pas pris la peine de faire campagne. Il a voté dès l'ouverture du scrutin, embrassant son bulletin avant de le glisser dans l'urne.
L'opposition voulait pourtant croire en ses chances après le retour de son leader Sam Rainsy, qui vivait en exil en France depuis 2009 pour échapper à des condamnations qu'il juge politiques. Gracié par le roi, il est rentré il y a dix jours, sans obtenir l'autorisation de briguer un siège.
Il a su unir l'opposition dans le CNRP, fusion des deux principaux partis d'opposition, mais n'a pas réussi à avoir le droit d'affronter son adversaire à la régulière. Il a menacé d'organiser des manifestations si les élections aboutissaient à un résultat contraire à "la volonté du peuple".
L'organisation Transparency International a de son côté confirmé dès la fin du processus électoral de nombreuses irrégularités.
"Il est très difficile de proclamer qu'il s'agit d'élections libres et justes. Je crois que l'égalité des chances n'a pas été respectée", a expliqué à l'AFP Kol Preap, directeur au Cambodge de l'ONG.
A 60 ans, Hun Sen est l'un des plus anciens dirigeants d'Asie. Symbole de la stabilité et de la paix pour beaucoup de Cambodgiens, il a certes présidé à la transformation d'un pays émergeant de décennies de guerre civile et devenu l'une des économies les plus dynamiques de la région.
Mais il a du mal à contenir un fort mécontentement social et une colère croissante face à l'impunité des forces de l'ordre et à la confiscation des terres au profit d'entreprises étrangères et des élites.
Ses adversaires ont su surfer sur le développement des réseaux sociaux pour séduire une large frange de l'électorat jeune et urbain. Sam Rainsy a ainsi été accueilli par des dizaines de milliers de personnes à son retour.
"Un des outils les plus puissants d'Hun Sen, la peur, disparaît rapidement", a assuré Jackson Cox, analyste de la société de consultants Woodmont International.
L'homme fort du Cambodge, d'apparence inébranlable, reste pour autant sourd aux critiques.
Ses trois enfants, élevés aux Etats-Unis, ont été placés à des fonctions au sein du CPP ou de l'armée, et le plus jeune d'entre eux est candidat à un poste de député. De quoi alimenter les accusations selon lesquelles il ne prépare rien moins qu'une dynastie pour lui survivre.





victoire moins ecrasante que la derniere fois.

robin des bois - 28/07/2013 à 16:40
virgule a écrit

kaunklau a écrit

pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller voir :


http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/c...re-revendique-la-victoire-28-07-2013-3014029.php

Cambodge: le parti au pouvoir revendique la victoire



victoire moins ecrasante que la derniere fois.



"lemonde.fr" y va aussi de sa petite analyse :

- sur ce lien :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...gislatives-sans-grand-suspense_3454645_3216.html

- et un article titré ainsi :

Cambodge : l'opposition revendique la victoire... puis se rétracte
Le Monde.fr avec AFP | 28.07.2013 à 02h4



Edité le 28/07/2013 @ 17:41 par robin des bois

Aekreach - 28/07/2013 à 16:54
Vicheya a écrit



Euh ! Pour quelle raison Rainsy a été accusé au Cambodge ? J'ai vu en anglais que c'était pour incitation a la haine raciale et a la destruction de propriété ???




C'est tout ce que Hun Sen a trouvé comme mensonge pour discréditer un opposant.
La destruction de propriété concernait probablement l'arrachage des nouvelles bornes de frontière plantées par les autorités vietnamiennes avec l'accord du gouvernement actuel sur les terres des paysans khmers.

NEO - 28/07/2013 à 17:34
Pour info 42349_carte.jpg

Vicheya - 28/07/2013 à 18:18


Voir ce lien :

http://www.phnompenhpost.com/national/province-province-realtime-breakdown

klux - 28/07/2013 à 19:35
Photos prisent ce matin:

election-2013-2.jpg


election-2013-6.jpg


election-2013-7.jpg


election-2013-8.jpg


Edité le 28/07/2013 @ 20:36 par klux

kaunklau - 28/07/2013 à 21:13
http://www.youtube.com/watch?v=kt4AdDma1MI

Qu'est-ce qui se passe à Kompong Cham ?
Hun sen était battu sur tous les fronts , pourtant , c'est son lieu natal et son frère qui est gouverneur .
L'impopularité ? province frontalier avec le Vietnam ?
Je me gratte la tête , pour savoir pourquoi ?

Préng-veasna - 28/07/2013 à 21:31
:reflechi1: voyons voir qui va gagner....

C'est Bernard qui pourra nous dire ça...hein?






Edité le 28/07/2013 @ 22:33 par Préng-veasna

kaunklau - 28/07/2013 à 21:35
Préng-veasna a écrit

:reflechi1: voyons voir qui va gagner....

C'est Bernard qui pourra nous dire ça...hein?






cette liste doit avoir une erreur , quant à Kompongcham , son lieu de naissance , il était battu !

Edité le 28/07/2013 @ 22:37 par kaunklau

Préng-veasna - 28/07/2013 à 21:48
kaunklau a écrit

Préng-veasna a écrit

:reflechi1: voyons voir qui va gagner....

C'est Bernard qui pourra nous dire ça...hein?






cette liste doit avoir une erreur , quant à Kompongcham , son lieu de naissance , il était battu !


Comment savez-vous?

Seun nmott - 28/07/2013 à 23:20
Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

93 postes rien que pour ce 28 juillet

.....
La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.


Le résultat provisoire est 68ssièges pour le PPC, et 55 sièges pour le Cnrp. Un écart de 13 sièges. Le PPC remportera bien cette élection.
Seulement il a perdu le quorum, comme je vous ai dis au 22/07/2013.

Vu ce score, on peut dire
- Le CNRP a bien perdu cette élection, mais c'est une victoire...
- Le PPC remporte cette élection, mais c'est un échec, il a perdu 22 sièges( de 90 siège 68) au profit de l'opposition, car les six autres partis ont zéro siège.

.........

BAC - 29/07/2013 à 00:18
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

93 postes rien que pour ce 28 juillet

.....
La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.


Le résultat provisoire est 68ssièges pour le PPC, et 55 sièges pour le Cnrp. Un écart de 13 sièges. Le PPC remportera bien cette élection.
Seulement il a perdu le quorum, comme je vous ai dis au 22/07/2013.

Vu ce score, on peut dire
- Le CNRP a bien perdu cette élection, mais c'est une victoire...
- Le PPC remporte cette élection, mais c'est un échec, il a perdu 22 sièges( de 90 siège 68) au profit de l'opposition, car les six autres partis ont zéro siège.

.........



Monsieur,



On s'en fout du quorum, c'est la justice que l'on veut.kékék...

Je n'ai jamais vu un peuple débarrasser un dicteur par les votes; par les balles oui.





BAC - 29/07/2013 à 01:01


Allez voir l'érection dans KI, ça vaut la peine, BYE-LOC-BYE-LOR,

Tout le monde peut voter, même un jeune de 12 ans, et on vote en groupe s.v.p....kékéké



http://ki-media.blogspot.ca/


emmaromti - 29/07/2013 à 02:52
A CAUSE DES IRREGULARITES / TRICHERIES ILS REUSSISSENT A SE CRAMPONNER DESASTRE POUR PPC KG CHAM RESTER AU POUVOIR JUSQU A 90 ANS CHEVAUCHER SANS TENIR LA BRIDE / ENFERMER LE CHIEN POUR LE BATTRE a MORT ?? = LANGAGE INDIGNE IL DOIT MEDITER SUR SA FIN CELA ME FAIT PENSER AUSSI aux ELECTIONS D AVANT VIVE L ESPOIR LA JUSTICE LA HONTE POUR EUX IL Y A / AUSSI / LA JUSTICE / DIVINE LES PAYS ETRANGERS N EN IGNORENT PAS !!

robin des bois - 29/07/2013 à 04:22
2 articles sur les premiers résultats :

- sur ce premier lien :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...e-le-resultat-des-legislatives_3454731_3216.html

cet article du monde.fr:

Cambodge : l'opposition refuse le résultat des législatives
Le Monde.fr avec AFP | 29.07.2013 à 04h57 • Mis à jour le 29.07.2013 à 05h03

L'opposition cambodgienne a annoncé, lundi 29 juillet, qu'elle refusait le résultat des législatives de la veille, estimant que la victoire du premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans, était entachée de fraudes.
"Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) ne peut accepter les résultats (...) car le CNRP a trouvé un grand nombre d'irrégularités sérieuses", a-t-il indiqué dans un communiqué. Le CNRP a exigé l'établissement d'un comité chargé d'enquêter sur ces irrégularités composé de membres de tous les partis, de la Commission nationale électorale (NEC) ainsi que de représentants de l'ONU et des organisations de la société civile.

AU POUVOIR DEPUIS 1985

Dimanche soir, le Parti du peuple cambodgien (CPP), entièrement dévolu à l'homme fort du pays qui n'a pas quitté le poste de premier ministre depuis 1985, a annoncé qu'il conservait sa majorité au Parlement, revendiquant 68 sièges contre 55 à ses adversaires. Peu auparavant, l'opposition avait proclamé sa victoire, puis s'était piteusement rétractée.
Le scrutin a été marqué par de nombreuses allégations de fraudes, en particulier sur les listes électorales. Des milliers de noms ont apparemment disparu des listes, et des électeurs n'ont pas pu voter parce que quelqu'un l'avait déjà fait à leur place. Le CNRP a exigé que le comité ad hoc rende ses conclusions "pas plus tard que le 31 août".

- sur ce 2eme lien :
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130728-cambodge-parti-pouvoir-victoire-elections-legislatives

cet article de RFI :

Cambodge: forte poussée de l'opposition, mais le PPC resterait majoritaire


Voiture de police saccagée lors d'un clash après le scrutin à Phnom Penh, le 28 juillet 2013.
REUTERS/Samrang Pring

Par RFI

Au Cambodge, avant même les résultats officiels des élections législatives qui se tenaient ce dimanche 28 juillet 2013, le Parti du peuple cambodgien (PPC), au pouvoir, a annoncé sa victoire. L'homme fort du royaume, Hun Sen, Premier ministre depuis 28 ans, estime que son parti a obtenu 68 sièges et que 55 iront à l'opposition CNRP. L'opposition accuse le gouvernement de tricherie.

Au Cambodge, les élections législatives ont été marquées par quelques incidents isolés, parfois violents, et par des accusations de fraude qui ont empêché, ici et là, des électeurs d'accomplir leur devoir. La tension est montée en fin de journée dans la capitale quand des rumeurs de victoire de l'opposition ont commencé à circuler tandis que des forces armées étaient déployées autour de points stratégiques dans la capitale. Elles ont disparu depuis l'annonce des résultats par les autorités.

« Nous pouvons dire que nous avons gagné les élections », a ainsi déclaré le porte-parole du parti au pouvoir peu de temps après la fermeture des bureaux de vote. Un peu plus tôt, c'est l'opposition, menée par le leader Sam Rainsy, qui proclamait sa victoire avant de se rétracter, remerciant simplement les Cambodgiens d'avoir fait l'effort d'aller voter.

Les deux principaux partis en lice vont se partager l'Hémicycle, avec 68 sièges pour le PPC du puissant Premier ministre Hun Sen et 55 sièges pour son rival, le Parti du sauvetage national (CNRP) conduit par le populaire Sam Rainsy.

Défaite pour le pouvoir

Ce ne sont là que des résultats préliminaires mais on peut déjà parler d'une défaite pour le parti au pouvoir depuis 30 ans, lui qui avait raflé 90 sièges aux précédentes élections de 2008. C'est également un revers pour Hun Sen, qui avait annoncé vouloir rester chef du gouvernement encore plus d'une décennie et avait commencé à installer ses fils à des postes-clé pour assurer la relève.

Cela marque une victoire pour l'opposition qui réalise une extraordinaire poussée, elle qui a toujours été plus ou moins marginalisée. Les leaders des deux partis ont lancé des appels au calme.

Manipulations du gouvernement

Mais déjà l'opposition et les observateurs internationaux soulignent des manipulations du gouvernement : déplacement d'électeurs pro-Hun Sen dans des bastions stratégiques, disparition de milliers de noms sur les listes électorales, encre pas vraiment indélébile pour marquer le doigt des électeurs, etc.

La question est de savoir maintenant si l'opposition va accepter la victoire du PPC ou si elle va appeler à des manifestations pour contester ces résultats. C'est ce dernier scénario que beaucoup redoutent.

Les résultats officiels seront connus dans les heures voire dans les jours à venir, après confirmation de la Commission nationale électorale




Edité le 29/07/2013 @ 05:42 par robin des bois

kaunklau - 29/07/2013 à 05:45
Dans RFI ,
"...La tension est montée en fin de journée dans la capitale quand des rumeurs de victoire de l'opposition ont commencé à circuler tandis que des forces armées étaient déployées autour de points stratégiques dans la capitale. Elles ont disparu depuis l'annonce des résultats par les autorités...".

*************************************************************************************
ça , c'est bien la stratégie des abrutis . Dans le pays non démocratique , l'homme fort ne voulait jamais lâcher le pouvoir ! pourquoi cette stratégie ?
Car il croyait qu'il avait payé de la tête de tous les généraux de l'armée , des chefs de forces de police . C'est à moi , l'armée , ce n'est pas à la nation .

J'imagine un autre scénario , si l'opposition gagnait , que faisait-il , l'armée , dans ces points stratégiques ? le sang des innocents coulera encore une fois de plus ? j'en suis certain la prochaine élection le PPC , perdra , s'il continue dans cette voie .

En tout cas , la poussée de la partie de l'opposition prouve bien les mécontentements et que les abrutis ne durent plus longtemps.

kaunklau - 29/07/2013 à 06:16
Maintenant la suite , c'est quoi ?
Les chefs de l'opposition demandent l'enquête sur les irrégularités lors de l'élection .
Le PPC va nettoyer ses " bon à rien " et M. H.Sen va encore vanter sur sa place de PM.
Et comme toujours , son langage de cow-boy , qu'on va l'entendre lors de chaque meeting .

A sa place , il doit revoir sa copie , pourquoi la montée de l'opposition ? donc il n'est plus sûr de rien .
S'il continue à faire la pression sur les innocents , sur les petits officiels , la prochaine élection sera finie pour le PPC .

robin des bois - 29/07/2013 à 06:39
kaunklau a écrit

Maintenant la suite , c'est quoi ?
Les chefs de l'opposition demandent l'enquête sur les irrégularités lors de l'élection .
Le PPC va nettoyer ses " bon à rien " et M. H.Sen va encore vanter sur sa place de PM.
Et comme toujours , son langage de cow-boy , qu'on va l'entendre lors de chaque meeting .

A sa place , il doit revoir sa copie , pourquoi la montée de l'opposition ? donc il n'est plus sûr de rien .
S'il continue à faire la pression sur les innocents , sur les petits officiels , la prochaine élection sera finie pour le PPC .


Cet article de la Libre Belgique semble abonder dans votre sens :

l'ère POST HUN SEN semble s'amorcer, mais toujours gérée par la même équipe ..

- sur ce lien :
http://www.lalibre.be/actu/international/cambodg...sen-assure-ses-arrieres-51f341ce3570ebbf8dffed2d

- cet article

Cambodge : Hun Sen assure ses arrières

Verhest Sabine - Mis à jour le dimanche 28 juillet 2013 à 08h43


Les Cambodgiens le rééliront probablement. Mais peut-être un peu moins bien.
Assiste-t-on à un frémissement de changement ?
Les élections législatives cambodgiennes de dimanche déstabiliseront-elles le très autocrate Hun Sen, à défaut de le bouter hors de son fauteuil de Premier ministre ?
"Les jeunes veulent des changements, surtout dans les villes. Et ils osent désormais exprimer leur ras-le-bol" , constate Ong Thong Hoeung.
"Ils pensent à leur avenir avant tout. Ils n’en ont rien à faire de l’histoire khmère rouge. Ils ne s’intéressent d’ailleurs pas au procès" des anciens dirigeants de la dictature qui fit deux millions de morts entre 1975 et 1979, ajoute l’auteur du livre témoignage "J’ai cru aux Khmers rouges. Retour sur une illusion" (Buchet-Chastel).

Aussi la rhétorique de campagne du Premier ministre sortant porte peu sur cette jeunesse urbaine, soucieuse de salaires décents et d’une vie confortable. Hun Sen affirme à l’envi que, sans lui à la tête du gouvernement, la guerre civile et le retour des Khmers rouges menacent le pays. "Les gens lui reconnaissent le bénéfice de la stabilité et de l’absence de guerre. La population ne demande en général pas beaucoup plus de ses dirigeants" , explique Ou Virak. "Mais les jeunes, qui n’ont pas connu la guerre, soutiennent plutôt l’opposition, des candidats qui s’occupent davantage d’eux et de leur avenir" , poursuit le président du Centre cambodgien pour les droits de l’homme, que nous avons joint par téléphone à Phnom Penh.

"Il n’y a pas vraiment de suspense, Hun Sen sera à nouveau Premier ministre." L’homme ne prend d’ailleurs plus la peine de participer à la campagne électorale.
"Mais l’opposition pourrait gagner des voix et Hun Sen voir son pouvoir ébranlé."
L’homme fort du Cambodge "a atteint son sommet, il ne peut monter plus haut", veut croire Ong Thong Hoeung, ancien représentant de l’opposition démocratique cambodgienne auprès de l’Union européenne. Et c’est une opposition galvanisée par le retour d’exil de son leader Sam Rainsy qui se présente cette fois au scrutin.

Intimidations et népotisme

Le Premier ministre ne ménage cependant pas sa peine pour s’assurer la victoire. Certes, la campagne électorale n’a pas connu les violences des scrutins précédents.
Mais "ces élections ne seront ni justes ni équitables" pour autant, assène Ou Virak. La commission électorale, qui vient d’invalider la candidature de Sam Rainsy lundi, "n’est pas indépendante" , "l’opposition n’a pas accès à la télévision publique" , "le Parti (du peuple cambodgien, NdlR) au pouvoir utilise l’armée pour intimider la population" . L’Union européenne a d’ailleurs renoncé à envoyer des observateurs sur place.

Pour asseoir sa domination, Hun Sen travaille aussi à assurer sa succession et accaparer, via sa famille et son clan, les principaux rouages du pouvoir. "Il met en place sa dynastie" , pense Ou Virak.
De la politique (son fils Hun Many, candidat aux élections) aux médias (sa fille Hun Mana) en passant par l’armée (ses fils Hun Manet et Hun Manith, promus au grade de général mercredi), Hun Sen a placé ses enfants et ses proches aux positions stratégiques.
"La direction du CPP va probablement être transférée aux fils de Hun Sen dans le futur" , remarque Ou Virak. Hun Manet, diplômé de l’académie militaire de West Point, a particulièrement le vent en poupe.

Des mariages entre enfants de responsables du parti au pouvoir ont de surcroît donné naissance à une jeune génération d’élites liées par le sang et les affaires. "Le népotisme est une partie intégrante de notre culture politique" , note l’analyste indépendant Lao Mong Hay, cité par l’agence France-Presse. La "formation d’une société féodale" est en cours.




Edité le 29/07/2013 @ 07:42 par robin des bois

Vicheya - 29/07/2013 à 08:53



Coucou tout le monde, Voici un lien qui vous donne les résultats province par province.



http://electionresults.cambodianvotervoice.org/index.php?vote-year=2013#?pnam=Phnom Penh

Clicker sur la province choisie !





NEO - 29/07/2013 à 10:25
http://www.france24.com/fr/20130729-legislatives-cambodge-opposition-refuse-defaite

Khennara - 29/07/2013 à 10:49
Mes salutations !

SVP, qui connaît les rapports des observateurs internationaux ?

Merci

NEO - 29/07/2013 à 15:45
97289_interview.jpg

robin des bois - 29/07/2013 à 15:49
Khennara a écrit

Mes salutations !

SVP, qui connaît les rapports des observateurs internationaux ?

Merci



Mais y en aura-t-il svp ?

Puisque bon nombre d' organismes internationaux ont refusé d'envoyer des observateurs : pas d' observateur, pas de rapport ....NON ?



Edité le 29/07/2013 @ 16:50 par robin des bois

Vicheya - 29/07/2013 à 16:12




Plus de 40.450 observateurs

Les élections sont suivies de près par 40.456 observateurs, dont 40.190 observateurs cambodgiens et 266 observateurs étrangers, d'après le CNE.

Les observateurs étrangers proviennent des pays membres de l'ASEAN, de Chine, de Russie, de Nouvelle-Zélande, du Pakistan, d'Inde, de Corée du Sud, d'Australie, du Timor oriental, de France, des États-Unis et du Royaume-Uni, et une mission européenne d'observation des élections est également sur place.





http://fr.vietnamplus.vn/Home/Ouverture-des-5es-...ions-legislatives-au-Cambodge/20137/33124.vnplus


40.450 rapports, ca vous va ????? :rire1:

robin des bois - 29/07/2013 à 16:23
[quote=Vicheya]




Plus de 40.450 observateurs
]



Tu n'as pas très bien lu ....entre les lignes de ton propre texte

"Les élections sont suivies de près par 40.456 observateurs, dont 40.190 observateurs cambodgiens et 266 observateurs étrangers, d'après le CNE.




Vicheya - 29/07/2013 à 16:35

Et donc, 40.190 rapport en khmer et 266 rapport en anglais !


:rire1:




Edité le 29/07/2013 @ 17:35 par Vicheya

Seun nmott - 29/07/2013 à 17:04
Pas tous..

Ces 266 sont: des l'ASEAN, de Chine, de Russie, de Nouvelle-Zélande, du Pakistan, d'Inde, de Corée du Sud, d'Australie, du Timor oriental, de France, des États-Unis et du Royaume-Uni, et une mission européenne d'observation des élections est également sur place.

Sont ils capables de détecter tous "ces irrégularités", si vraiment il y en a?
D'après qque gars du srok, ces "obs" ne font que répéter ce que disent leurs interprêtes. :-P

La situation devient très inquiétante.
J'espère que je me trompe.

Vicheya - 29/07/2013 à 17:25


ben faut espérer qu'ils peuvent choisir leur interprètes !!!! :rire1:

Ca me fait penser à mon chef militaire quand j'étais là bas. Il avait changé aussi d'interprète car il n'avait pas confiance a celui qu'il avait hérité de son prédécesseur !!!!

NEO - 29/07/2013 à 17:50
j'ai trouvé quelque chose qui peut intéresser ceux qui comprendre le Khmer

http://www.ustream.tv/recorded/36551041

Seun nmott - 29/07/2013 à 17:50
Comment le CNE va t il résoudre tous ces irrégularités?
-Des camions entiers transportent des gens vers les zones de votes excentriques(un millier de gens sont venus pour voter, or la population locale ne dépasse pas 400?)
-Des noms doublés dans les listes des votants?
-L'encre est effaçable...
-Des gens ne peuvent pas voter, puisqu'il y a leurs noms sont déjà cochés(votés).
-le bureau n°1115, il y a 692 votants, dont deux femmes seulement. :quoi:
-Après avoir votés, ils sont venus toucher un prime?


Ce ne sont que des accusations?


Cette élection est elle juste et équitable?

Et le gouvernement et le CNE ont le devoir de les prouver.



Vicheya - 29/07/2013 à 18:02




Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?




robin des bois - 29/07/2013 à 18:44
Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?







Il a fini son "job"(un CDD probablement ) et touché ses sous ... Basta, tu ne le verras plus

Tu connais pas cette "fiche de poste" ? C'est un job comme un autre !!!

Chine et Vietnam utilisent déjà ce "truc" à mort : pourquoi pas le Cambodge ?



Edité le 29/07/2013 @ 19:45 par robin des bois

petiteheidi - 29/07/2013 à 18:48
Seun nmott a écrit

Comment le CNE va t il résoudre tous ces irrégularités?
-Des camions entiers transportent des gens vers les zones de votes excentriques(un millier de gens sont venus pour voter, or la population locale ne dépasse pas 400?)
-Des noms doublés dans les listes des votants?
-L'encre est effaçable...
-Des gens ne peuvent pas voter, puisqu'il y a leurs noms sont déjà cochés(votés).
-le bureau n°1115, il y a 692 votants, dont deux femmes seulement. :quoi:
-Après avoir votés, ils sont venus toucher un prime?


Ce ne sont que des accusations?

Cette élection est elle juste et équitable?

Et le gouvernement et le CNE ont le devoir de les prouver.



De quoi vous vous plaignez :-P Ah que je me marre du " n'importe quoi Cambodgien ".
C'est triste pour l'avenir de notre pays. Oui, c'est vraiment triste.


kaunklau - 29/07/2013 à 18:51
NEO a écrit

j'ai trouvé quelque chose qui peut intéresser ceux qui comprendre le Khmer

http://www.ustream.tv/recorded/36551041

J'ai écouté leur conférence , malgré beaucoup de coupure par Youtube pour les pub ,
c'est pas mal . Mais avec leur nouveau vocabulaire khmer , il faut que je remette la pendule à l'heure .
Il y a des progrès !
Comme une personne qui avait expliqué pourquoi , Kompongcham , ou Prey vègn , les gens ont voté favorablement pour l'opposition .
Car dans ces 2 provinces , il y en a du monde qui émigre pour partir travailler à l'étranger .
Il faut que j'écoute de nouveau , trop de coupures.

Merci pour le lien Neo .

robin des bois - 29/07/2013 à 19:12
petiteheidi a écrit

Seun nmott a écrit

Comment le CNE va t il résoudre tous ces irrégularités?
-Des camions entiers transportent des gens vers les zones de votes excentriques(un millier de gens sont venus pour voter, or la population locale ne dépasse pas 400?)
-Des noms doublés dans les listes des votants?
-L'encre est effaçable...
-Des gens ne peuvent pas voter, puisqu'il y a leurs noms sont déjà cochés(votés).
-le bureau n°1115, il y a 692 votants, dont deux femmes seulement. :quoi:
-Après avoir votés, ils sont venus toucher un prime?


Ce ne sont que des accusations?

Cette élection est elle juste et équitable?

Et le gouvernement et le CNE ont le devoir de les prouver.



De quoi vous vous plaignez :-P Ah que je me marre du " n'importe quoi Cambodgien ".
C'est triste pour l'avenir de notre pays. Oui, c'est vraiment triste.





petiteheidi est très réaliste .. et a raison de l'être car on ne triche jamais avec "la réalité du terrain".. qui est celle-ci (selon moi):

- le pouvoir et le CNE ont toujours eu la haute main sur l'organisation de ces élections ..

- des analyses plutôt pertinentes ont été faites sur les conséquences du rajeunissement de l'électorat cambodgien:
* tourné vers l'avenir et désireux de tourner la page KR
* composant le gros des troupes de "salariés de misère"à qui les pouvoirs en place ont refusé dernièrement une augmentation de salaire.

Les " puissances étrangères occidentales" - qui ont parrainé l'APRONUC et le système parlementaire soi-disant démocratique-, ont nettement fait comprendre qu'elles laisseraient les Cambodgiens se débrouiller entre eux (l'ONU, l'UE etc. n'ont en effet envoyé aucun observateur officiel : je maintiens )

Et çà m'étonnerait donc qu'il y ait une prise de position officielle de ces organismes sur les résultats quels qu'ils soient

Mais oh miracle, les "jeunes Khmers" sont assez "fute fute" ( je n'en ai jamais douté!!!), connaissent fort bien l'informatique et l'usage des réseaux sociaux... et probablement aussi le contenu du "système de monarchie parlementaire de 1993 " (fortement inspiré des modèles anglais et français..)

Vogue la galère khmère donc :
-j'appréhende ce qui va pouvoir se passer désormais - y compris dans la rue, et peut-être dans la douleur !

- selon moi, tout dépendra de la Chine ... et secondairement du Vietnam.
A noter que visiblement , derrière l'esbrouffe des 74 ou 80 ans , HS met en place à toute vitesse une solution de rechange lui permettant de lâcher du mou : est-ce déjà trop tard ?

Je ne sais pas



ps : Mais Sn-n : les contestations des résultats, c'est de "la cuisine interne " khméro-khmère : vraiment désolé de devoir l'écrire .




Edité le 29/07/2013 @ 20:18 par robin des bois

kaunklau - 29/07/2013 à 19:31
Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?





il est en train de chambrer , le champagne , pour fêter " lok chao vay " .

Seun nmott - 29/07/2013 à 19:34
robin des bois a écrit

Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?







Il a fini son "job"(un CDD probablement ) et touché ses sous ... Basta, tu ne le verras plus

Tu connais pas cette "fiche de poste" ? C'est un job comme un autre !!!

Chine et Vietnam utilisent déjà ce "truc" à mort : pourquoi pas le Cambodge ?




A mon avis Bernad, a eu la trouille de voir 45,53%, même provisoire, ont voté pour le xéno..(le terme utilisée Bernard).

Puis qu 'il y en a qui n'arrive pas à comprendre ma version..:sourire:


Pour qu'il ait pas de malentendu, voici ce qu'il faut comprndre
Est ce que Ce ne sont que des accusations? ou c'est vraiment ce qui se passent

Cette élection est elle juste et équitable?

Et le gouvernement et le CNE ont le devoir de les prouver.


.......

RDB, je veux bien vous croire(cuisine kh-kh), avec les épices venant d'ailleurs :-P

Comme d'habitude.:languetourne:

NEO - 29/07/2013 à 21:06
si vous avez le facebook écoutez ça

https://www.facebook.com/photo.php?v=554043631308179

vous pouvez écouter même sans compte facbook, il suffise de cliquer sur play

Edité le 29/07/2013 @ 22:11 par NEO

NEO - 29/07/2013 à 21:16
BAC a écrit



Je n'ai jamais vu un peuple débarrasser un dictateur par les votes; par les balles oui.






C'est tellement juste !

Aekreach - 29/07/2013 à 22:13
NEO a écrit

si vous avez le facebook écoutez ça

https://www.facebook.com/photo.php?v=554043631308179

vous pouvez écouter même sans compte facbook, il suffise de cliquer sur play


Effectivement, c'est un véritable cri de détresse, très touchant.
Très prochainement, Hun Sen et sa clic vont avoir des soucis pour canaliser la révolte des sans grades !

Préng-veasna - 29/07/2013 à 23:11
Je confirme tout ce qu'elle a dit est vrai. Et je pense que monsieur Bernard va nous démontrer que c'est faux. Parce que lui boit teuk soth et les khmers en bas boit teuk âtch.


BAC - 29/07/2013 à 23:29
Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?








Moi, ce que j'aimerais savoir, c'est les provinces près le Vietname. Ces Provinces pour lesquels les villageois ont perdu des terres, des bois, et des caoutchoucs au profit des yuons. Ces villageois ont-ils voté du bon bord?



BAC - 29/07/2013 à 23:47
Seun nmott a écrit

robin des bois a écrit

Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?







Il a fini son "job"(un CDD probablement ) et touché ses sous ... Basta, tu ne le verras plus

Tu connais pas cette "fiche de poste" ? C'est un job comme un autre !!!

Chine et Vietnam utilisent déjà ce "truc" à mort : pourquoi pas le Cambodge ?




A mon avis Bernad, a eu la trouille de voir 45,53%, même provisoire, ont voté pour le xéno..(le terme utilisée Bernard).

Puis qu 'il y en a qui n'arrive pas à comprendre ma version..:sourire:


Pour qu'il ait pas de malentendu, voici ce qu'il faut comprndre
Est ce que Ce ne sont que des accusations? ou c'est vraiment ce qui se passent

Cette élection est elle juste et équitable?

Et le gouvernement et le CNE ont le devoir de les prouver.


.......

RDB, je veux bien vous croire(cuisine kh-kh), avec les épices venant d'ailleurs :-P

Comme d'habitude.:languetourne:





« Ce qui compte ce n'est pas le vote c'est comment on compte les votes. »

C'est de Staline...kékéké


Qui compte les votes? NEC.

Vous avez vu dans KI, il y a 2 jours, le graphique en bâtonnet qui montre les résultats de l'érection
c'est à se demander si NEC prenaient les gens du monde entier pour des illettrés. Ce que j'ai vu dans les médias sociaux, c,est du VOL. Ils ont volé la voltonté, le désire, le droit, le coeur du peuple khmers. Et ce n'est pas la première fois, vol, coup d'État, vol, Vol,



Préng-veasna - 30/07/2013 à 03:59
Pendant que vous dormez, il y a beaucoup de camions millitaires qui entrent dans à PP...car l'opposition annonce, il y aura une grande manifestation pour contester la victoire du PHS.



robin des bois - 30/07/2013 à 04:32
- sur ce lien du monde.fr:
http://www.lemonde.fr/international/article/2013...-forte-poussee-de-l-opposition_3454897_3210.html

- cet article :

Au Cambodge, Hun Sen est réélu malgré une forte poussée de l'opposition

LE MONDE | 29.07.2013 à 12h02 |
Par Bruno Philip (Bangkok, correspondant)
.
Le parti du premier ministre cambodgien, Hun Sen, a remporté les législatives du dimanche 28 juillet, mais l'opposition a enregistré des gains importants, devenant une force politique avec laquelle le gouvernement va devoir compter.
Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l'édition abonnés

Sam Rainsy, figure de proue de cette opposition, récemment revenu d'un exil forcé de quatre ans en France, s'est félicité de "ce jour historique" :
"Les électeurs se sont déplacés en grand nombre pour exprimer leur volonté et la démocratie est en marche", a-t-il déclaré.

Sa formation, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), a cependant refusé d'accepter les résultats proclamés en raison du nombre de fraudes qui auraient entaché le scrutin :
des représentants du parti ont dénoncé "des irrégularités sans précédent" durant les opérations de vote, notamment le fait que certains électeurs se sont aperçus en arrivant aux urnes que l'on avait déjà voté pour eux... Des représentants du parti ont appelé à la mise sur pied d'une commission supervisée par les Nations unies pour enquêter sur ces accusations.

Le Parti du peuple cambodgien (CPP) du premier ministre, Hun Sen, au pouvoir depuis vingt-huit ans, a annoncé avoir remporté 68 sièges à l'Assemblée nationale, soit 55 % des 123 postes de députés. Mais, aux dernières législatives, le parti du pouvoir en avait 22 de plus. La performance de l'opposition est donc significative.

Le chef du gouvernement du Cambodge, 61 ans, a deux arguments principaux pour justifier le bilan positif qu'il tire de ces presque trois décennies au pouvoir, faisant de lui un recordman en termes de longévité politique en Asie :
c'est lui, l'ancien Khmer rouge passé du côté de l'"ennemi vietnamien" avant la chute du régime génocidaire de Pol Pot, qui a assuré le retour à la normale et à la stabilité du pays à la suite de la "libération" du pays par les troupes de Hanoï, en 1979.
.
Deuxième argument, il se targue d'avoir apporté une certaine prospérité à son pays et d'avoir amélioré les infrastructures. Il est vrai qu'il y a aujourd'hui plus de routes, plus de véhicules, plus de zones urbanisées, plus d'industries au Cambodge et que la croissance économique a profité à une partie de la population.

UN SYSTÈME ACCUSÉ DE NÉPOTISME ET DE CORRUPTION

En face, de lui, l'opposant Sam Rainsy, 64 ans, possesseur d'un passeport français, incarne la volonté de nettoyer un système constamment accusé de népotisme et de corruption.
Deux des trois fils de Hun Sen, qui occupent des postes importants d'officiers supérieurs dans une armée pléthorique, viennent d'être promus.

Les défenseurs des droits de l'homme accusent le pouvoir d'accorder des licences de projets industriels à ses affidés. Les expropriations de paysans par des promoteurs proches des cercles dirigeants se multiplient.

Beaucoup de Cambodgiens, trop jeunes pour se souvenir des Khmers rouges, ont le sentiment de vivre dans un régime à parti unique aux tendances autoritaires en dépit du vernis démocratique des institutions.
Le tout sur fond d'accroissement des disparités de revenus entre une classe moyenne en expansion et une population restée majoritairement rurale.

Sam Rainsy est revenu au pays il y a une dizaine de jours après avoir bénéficié d'un pardon royal après sa condamnation par contumace à douze ans de prison dans le cadre d'un procès qu'il estime "politiquement motivé" par une justice aux ordres du pouvoir.

Durant une courte campagne à l'issue de laquelle il n'a pas été autorisé à se présenter, le vieil adversaire de Hun Sen a fait assaut de promesses : augmentation des salaires dans la fonction publique, retraites pour les plus de 65 ans, augmentation du SMIC, prix garantis pour les produits alimentaires, baisse du prix de l'essence, gratuité des soins pour les pauvres...

Les personnalités des deux adversaires ne pourraient être plus éloignées :
Hun Sen, ancien militaire, est un politicien rusé, parfois brutal.
Sam Rainsy, fils de famille au profil cultivé et policé, a passé une partie de sa jeunesse en France, est devenu banquier à Paris avant d'être nommé ministre des finances du Cambodge au début des années 1990. Avec, comme premier ministre, Hun Sen...

Ce dernier, qui a récemment émis le voeu de rester aux commandes jusqu'à l'âge de 74 ans, a réussi à se maintenir cette fois-ci encore. Mais il devra compter avec une opposition plus forte qui réduira son emprise sur le Parlement.
Ce qui risque de changer quelque peu la donne politique au royaume du Cambodge.




Vicheya - 30/07/2013 à 07:07
BAC a écrit

Vicheya a écrit





Ou est Bernard ????

Il pourrait nous parler un peu du déroulement des élections sur Kompong Thom ?








Moi, ce que j'aimerais savoir, c'est les provinces près le Vietname. Ces Provinces pour lesquels les villageois ont perdu des terres, des bois, et des caoutchoucs au profit des yuons. Ces villageois ont-ils voté du bon bord?





Bac, va voir sur le site, il y a un lien vers les résultats province par provine. Je sais que le nord est (ratana et mondolkiri) est pro Hun Sen.


@RDB, c'est quoi ce job dont tu parles ? Tu peux m'expliquer, je ne connais pas (meme si j'ai des idées)



kaunklau - 30/07/2013 à 07:53
Vichaya , je devine à la place de RDB :
l'homme riche ou l'homme fort paie quelqu'un pour faire la propagande ou anti-propagande . C'est pour ça : CDD.
Il empoche des sous et puis le contrat est effectué .

Vicheya - 30/07/2013 à 08:12
Ouai, mais là, c'était un Khmer avec une éducation occidentale. Si c'était un Khmer d'ailleurs. Ce bernard n'était pas n'importe qui ?

kaunklau - 30/07/2013 à 08:35
Vicheya a écrit

Ouai, mais là, c'était un Khmer avec une éducation occidentale. Si c'était un Khmer d'ailleurs. Ce bernard n'était pas n'importe qui ?

Eh oui , n'importe qui , peut jouer ce rôle .
Tu vois , ce que , j'ai dit " chau vay ". En français , ce mot veut dire " patron " ou " protecteur " .
Pendant la période de guerre , on emploie le mot " espions " " 2 B "...
Le type pourra guetter les différents secteurs , France ou Europe , ou USA et monayé.
IENG SARY était fort dans ce domaine , la preuve combien de khmers était retourné au Srok , croyant bien faire "construction de pays " . Ils étaient tous cuits .

NEO - 30/07/2013 à 09:03
Changement du haut responsable militaire de Phnom Penh, deux jours après des élections.
Espérons que le remplaçant ne soit pas trop violent avec des manifestants ?
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77255.html

kaunklau - 30/07/2013 à 09:07
http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/actualite/160529-elections-et-maintenant

Cambodge
ELECTIONS - Et maintenant ?

Hun Sen n’ayant pas une majorité suffisante pour assurer le vote de confiance de l’Assemblée Nationale au nouveau gouvernement se retrouve coincé. L’opposition refuserait une éventuelle coalition.

"Ce à quoi nous avons assisté est véritablement un niveau sans précédent de machinations et de malversations dans le processus électoral", a expliqué Phil Robertson, directeur adjoint pour l'Asie de Human Rights Watch. "La Commission électorale nationale devrait franchement avoir honte d'elle-même".

Même son de cloche du côté de l’opposition. "Nous n'acceptons pas les résultats (...). Il y a eu trop d'irrégularités aux conséquences bien trop importantes", a affirmé Sam Rainsy, leader du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP). Et la Commission électorale nationale ? Elle nie toute irrégularité et estime que la création d’un comité, proposé par Sam Rainsy, composé des membres de la majorité et de l’opposition, de la NEC ainsi que de représentants de l'ONU et des organisations de la société civile n’était pas de son

Les Cambodgiens vont-ils voter à nouveau ? (c.c. Anne Holmes)
ressort.

Même si Hun Sen faisait fi de cette demande de l’opposition et décidait de former un nouveau gouvernement, son gouvernement ne pourrait … gouverner. Celui-ci doit être soumis au vote de confiance de l’Assemblée Nationale. Or le quorum est de 7/10 des députés, soit 86 députés. Et comme le CPP n’a moissonné que 65 sièges …
Bref, Hun Sen a gagné des élections, plus que critiquées quant à son exemplarité, et se retrouve dans une impasse. Une impasse au niveau constitutionnel bien évidemment.

Que va décider Hun Sen ?

Certains analystes comparent la situation à celle de 2003. Cependant l’opposition est cette fois-ci unie. Une coalition, Sam Rainsy ne l’envisage pas : " nous n'essayons pas de négocier une place dans le gouvernement (...). Ce qui nous intéresse, c'est de rendre la justice au peuple cambodgien pour assurer que sa volonté ne soit pas déformée comme auparavant". Il a évoqué le chiffre de 1,25 million de noms rayés des listes, 1 million de faux noms et 200.000 noms dupliqués dans plusieurs listes.

Le pays redoute une période d’instabilité et de violence. L’opposition aussi et n’appelle plus pour l’heure à des manifestations pour protester contre des élections jugées falsifiées. Elle joue la carte de cette commission qui aurait jusqu’au 31 août pour rendre les résultats de son enquête. A la conférence de presse de dimanche soir, le CNRP a longuement insisté sur l’appel au calme et respect.

Personne ne souhaite un dérapage qui pourrait dégénérer. Hun Sen sous la pression des Etats-Unis, de l’Australie et du Canada n’a pas trop le choix. Accepter le comité qui rendrait un verdict certainement défavorable provoquerait de nouvelles élections. Refuser le comité, bloquerait la gouvernance du pays puisqu’il ne pourrait … gouverner, quorum oblige. Une autre issue, personne n’ose imaginer.

Emmanuel Scheffer avec AFP

*******************************************************************************************
Bonne analyse de lepetitjournal !
Oui , qu'est-ce qu'il faut faire maintenant ?
Je pense que probablement M.Sam R. va accepter un poste et le rusé( H.Sen) va trouver un astuce pour l'éliminer ultérieurement .C'est probablement une chose que le PM , n'avait pas calculé d'avance . Ces conseilleurs ," pourk hay eur , hay eur " , vont sortir les astuces comme dans le poker !

Seun nmott - 30/07/2013 à 09:23
Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

93 postes rien que pour ce 28 juillet

.....
La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.


Le résultat provisoire est 68ssièges pour le PPC, et 55 sièges pour le Cnrp. Un écart de 13 sièges. Le PPC remportera bien cette élection.
Seulement il a perdu le quorum, comme je vous ai dis au 22/07/2013.

Vu ce score, on peut dire
- Le CNRP a bien perdu cette élection, mais c'est une victoire...
- Le PPC remporte cette élection, mais c'est un échec, il a perdu 22 sièges( de 90 siège 68) au profit de l'opposition, car les six autres partis ont zéro siège.

.........

Ce que dit Emmanuel Scheffer avec AFP aujourd'hui, Seun nmot a dit déjà hier.


Même si Hun Sen faisait fi de cette demande de l’opposition et décidait de former un nouveau gouvernement, son gouvernement ne pourrait … gouverner. Celui-ci doit être soumis au vote de confiance de l’Assemblée Nationale. Or le quorum est de 7/10 des députés, soit 86 députés. Et comme le CPP n’a moissonné que 65 sièges
Bref, Hun Sen a gagné des élections, plus que critiquées quant à son exemplarité, et se retrouve dans une impasse. Une impasse au niveau constitutionnel bien évidemment.




Kn avec SN, a toujours une longueur d'avance, :cache:

Edité le 30/07/2013 @ 10:25 par Seun nmott

le effaçable - 30/07/2013 à 09:49
Hun Sen CPP party Buy voters for Cambodia Legislative 2013

http://www.youtube.com/watch?v=YGhZFc_ctYc

Si c'est vrai, je trouve que c'est très grossier

Seun nmott - 30/07/2013 à 09:58
BAC a écrit

Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

93 postes rien que pour ce 28 juillet

.....
La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.


Le résultat provisoire est 68ssièges pour le PPC, et 55 sièges pour le Cnrp. Un écart de 13 sièges. Le PPC remportera bien cette élection.
Seulement il a perdu le quorum, comme je vous ai dis au 22/07/2013.

Vu ce score, on peut dire
- Le CNRP a bien perdu cette élection, mais c'est une victoire...
- Le PPC remporte cette élection, mais c'est un échec, il a perdu 22 sièges( de 90 siège 68) au profit de l'opposition, car les six autres partis ont zéro siège.

.........



Monsieur,



On s'en fout du quorum, c'est la justice que l'on veut.kékék...

Je n'ai jamais vu un peuple débarrasser un dicteur par les votes; par les balles oui.







On ne s'en fou pas ..
Le CNRP, monte marche par marche, il ne casse pas la gueule. Pendant que SR n'a plus rien à perdre, il a presque tout perdu. Le PPC a peur de perdre.

Quand on bloque son adversaire au pied du mur voici ce qui arrive. Une porte de sortie, voir comme un faire play, pour les braves, on ne bat pas un homme par terre.



Seun nmott - 30/07/2013 à 10:10
le effaçable a écrit

Hun Sen CPP party Buy voters for Cambodia Legislative 2013

http://www.youtube.com/watch?v=YGhZFc_ctYc

Si c'est vrai, je trouve que c'est très grossier



Si vous lisez le KHmer.
KZaZYUu.jpg
La traduction est en gras dans remarques.

Si c'est vrai, c'est plus que grossier.

Voici les remarques à 48 h après les élections.
-Le taux de participation est vu en baisse, on parle de 69% selon comfrel, c’est 7% en mois par rapport aux élections de 2008. Les expats n’ont pas pu voter, ainsi que les étudiants à l’étranger, sans compter ceux qui au srok n’ont pas trouvé son nom dans la liste.
- les achats de voix lancés par SK n’ont pas été entendus
-les fils de papa ne sont pas retenus, faute de place dans le liste
- Le PM n’est pas encore apparu au public voici 48h après.
-Les réseaux sociaux ont marché à fond, les gens n’ont pas besoins des médias locaux
-Ils ont osé dire non, à plus de 40%, c’est énorme.

NEO - 30/07/2013 à 10:36
Plusieurs routes autour du monument de l'indépendant sont fermé
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77279.html

robin des bois - 30/07/2013 à 11:23
kaunklau a écrit



Que va décider Hun Sen ?




C'est, selon moi, une très bonne question

- d'un côté, il y a les affaires intérieures du Cambodge qui ont pris un "sacré virage "... même si le PPC et HS ont encore "gagné " selon le CNE

- de l'autre, il y a désormais le "problème Hun Sen", avec ou sans le PPC .

Dans les relations internationales et le soutien financier , le Cambodge hunsénien pouvait compter tout spécialement sur la Chine et le Vietnam :

* or ces 2 pays sont officiellement à "parti unique", dont le système permet désormais le renouvellement quasi automatique des "leaders"- au moins toutes les 2 "échéances électorales du système communiste"

* HUN Sen, dans un système démocratique faussé...mais officiellement "sans parti unique depuis 1993", est désespérement seul depuis presque 30 ans !!!

Cherchez l'erreur : les "frères des pays à parti unique" ne se battront certainement pas pour le maintenir en place... puisque chez eux, c'est fini !!.
Leur diagnostic très amical : " à dégager d'urgence SVP " : ce qui ne veut pas dire du tout que le PPC sera lâché !!



Edité le 30/07/2013 @ 12:27 par robin des bois

emmaromti - 30/07/2013 à 12:07
ON NE PEUT PLUS .. ACCEPTER LES TRICHERIES / EN PERMANENCE // IL FAUT COMME PARTOUT / RESPECTER , la VOLONTE / POPULAIRE /RESTONS GROUPES / UNIS / NOTRE FORCE / INEBRANLABLE INVINCIBLE

Seun nmott - 30/07/2013 à 12:49
Pour ceux qui ont écouté Nhem Pognarith, au début du mois de juillet, il me semble, diffusé sur TVK, un témoignage très poignant qui a exorcisé plus d'un.
Le feu est allumé, il ne reste qu'à la présence de SR sur place pour qu'un simple cheval devient un licorne.

Il y avait trop de faux calculs.
Le PM veut stopper une hémorragie. Même SK, son le ministre, a dérapé.

Le CNRP ne reconnait pas le résultat de cette élection, à causse de nombreuses irrégularités. Il menace de lancer une grande manifestation dans tout le pays.
L'UE, bien qu'il trouve que cette élection dans l'ensemble est mieux, par la bouche de Mme Catherine Ashton, il préconise que le CNE doit trouver une solution rapide pour éviter une nouvelle crise.

Y a pas que Le CNRP qui se plaint, Le PPC aussi, tant dis que le Funcinpech réclame la création d'un comité indépendante pour résoudre le problème de ces irrégularités. Le funcinpech n'a obtinu aucun siège.

A mon avis le CNE est belle et bien dans le beau drap.

On craint un nouveau bain de sang.
Est ce qu'on peut éviter le cauchemar de 1998?

BAC - 30/07/2013 à 13:00
Seun nmott a écrit

BAC a écrit

Seun nmott a écrit

Seun nmott a écrit

C'est la première fois que KN participe activement à un événement politique du pays.
la dernière élection,celle de 2008, nous ne sommes pas encore prêt à ce genre de chose.

93 postes rien que pour ce 28 juillet

.....
La poussée du CNRP est époustouflante, sera t il une vraie force qui lui apportera une prochaine victoire?
Je ne le pense pas.

Si Le CNRP puisse obtenir au tour de 50sièges, le PPC perdra son quorum. C'est déjà une victoire pour l'opposition. Pour gagner il faut obtenir 62 sièges(60+1)sur 123 sièges.

Deux enseignements qu'on puisse en tirer
- un sentiment confiance regagne le coeur des khmers
- le perdant aura de moins en moins peur d'être détruit.


Le résultat provisoire est 68ssièges pour le PPC, et 55 sièges pour le Cnrp. Un écart de 13 sièges. Le PPC remportera bien cette élection.
Seulement il a perdu le quorum, comme je vous ai dis au 22/07/2013.

Vu ce score, on peut dire
- Le CNRP a bien perdu cette élection, mais c'est une victoire...
- Le PPC remporte cette élection, mais c'est un échec, il a perdu 22 sièges( de 90 siège 68) au profit de l'opposition, car les six autres partis ont zéro siège.

.........



Monsieur,



On s'en fout du quorum, c'est la justice que l'on veut.kékék...

Je n'ai jamais vu un peuple débarrasser un dicteur par les votes; par les balles oui.







On ne s'en fou pas ..
Le CNRP, monte marche par marche, il ne casse pas la gueule. Pendant que SR n'a plus rien à perdre, il a presque tout perdu. Le PPC a peur de perdre.

Quand on bloque son adversaire au pied du mur voici ce qui arrive. Une porte de sortie, voir comme un faire play, pour les braves, on ne bat pas un homme par terre.






Monsieur,

Nous faisons des analyses comme si c'était sérieux, c,est du bye-loc-by-lor, comme si Srok est comme la France ou le Canada,....Et autre chose , Hun Sen est un dictateur, un dictateur ORT JESS CHEU KBALL. Quand nous faisons des analyses sérieux, c,est comme nous accréditons cette élection.



Seun nmott - 30/07/2013 à 13:33
BAC a écrit


Monsieur,

Nous faisons des analyses comme si c'était sérieux, c,est du bye-loc-by-lor, comme si Srok est comme la France ou le Canada,....Et autre chose , Hun Sen est un dictateur, un dictateur ORT JESS CHEU KBALL. Quand nous faisons des analyses sérieux, c,est comme nous accréditons cette élection.





Le Cambodge doit évoluer.
Non ce n'est du pas "bye-loc-by-lor", les concessions des terres, les expulsés de BK, sont pas du cinéma.
Et ces momes qui roulent dans hammers sur les gr bvd de PPenh ne sont pas virtuels.
HS a sa logique qui n'est pas le vôtre.

Une chose qui vous ne pouvez pas dire le contraire c'est que HS, pas comme son idole roi, a envoyé ses enfants se former dans des pays non communistes.

Que avec SR, les khmers savent maintenant se manifester.


C'est facile de vivre sur "les Bangkong", créés de toute pièce ou tout fait par les autres(pays où nous y habitons hors du Cambodge). Car je ne vois pas grand monde parmi les khmers de la diaspora participent à la construction sociale ou politique de ces pays.

Bangkong = support




Quand nous faisons des analyses sérieux, c,est comme nous accréditons cette élection.

C'est tout de même une élection très attendu de tout un peuple, s'il y a des irrégularités, c'est à protester comme a fait le le CNRP et le Funcinpech. Ce sont des milliers de gens qui s'y engagent.

comme langage courant: si c'est bon, on achète, si non on refuse.

Qu'est ce que vous voulez?

Le gouvernement est là pour mener à bien tout ce là? Qu'on le veuille ou non, le Cambodge est un pays et non un jungle.
Aidons le à évoluer, pas tout le temps à faire la grande gueule.

Les grands pays passent tous par là. Ils ne deviennent pas tout grand avec une baguette magique.

sur ce excusez moi, vous m'avez emballé.


Edité le 30/07/2013 @ 14:35 par Seun nmott

gabriel - 30/07/2013 à 14:49

Quant les vieux sages se réveillent !!!

Aekreach - 30/07/2013 à 15:41
CAMBODGE • Percée de l'opposition dans des élections contestées


2907-UneCambodge.jpg


"Le Parti du peuple cambodgien [PPC] a vu son emprise de fer sur l’Assemblée nationale s’affaiblir de manière impressionnante, perdant 22 sièges", annonce le quotidien cambodgien. Le parti du Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 1985, a tout de même remporté 68 des 123 sièges en jeux selon les premiers résultats officiels.

Lire la suite...

Edité le 30/07/2013 @ 16:43 par Aekreach

Préng-veasna - 30/07/2013 à 16:16
...


Préng-veasna - 30/07/2013 à 16:17
PPC :mauvais:



NEO - 30/07/2013 à 16:57
Le roi et la famille royal n'est pour rien dans cette histoire. mais c'est plutôt la volonté du peuple et le travaille de terrain de l'équipe de l'opposition.

kaunklau - 30/07/2013 à 17:20
2150+8218+1444+261624+3284+2524+365401+4062 = 648 707

or sur la feuille en haut , c'est : 684 707.
Il arrive à copier une erreur de 684 707 - 648 707 = 36 000 et ca passe .
En faite c'est une erreur 648 707 / 684 707 .Il fallait qu'il mette les lunettes . Pour un comité d'électorat , il doit^etre plus vigilant que ç avant que le roi signe . C'est quand même grossière !

Edité le 30/07/2013 @ 18:21 par kaunklau

kaunklau - 30/07/2013 à 17:29
Préng-veasna a écrit

PPC :mauvais:




l'erreur de copie !
684 707 et 648 707

Aekreach - 30/07/2013 à 17:30
Effectivement, il y a juste une inversion entre le chiffre 4 et 8 en recopiant le résultat. Mais quand on lit les résultats obtenus pour chaque parti dans cette circonscription, on constate que c'est bien le parti de sauvetage national de Sam Rainsy qui arrive largement en tête avec 365.401 voix contre 261.624 voix pour le parti de Hun Sen.
Sans les fraudes, l'opposition aurait fait un raz de marée.

kaunklau - 30/07/2013 à 18:19
Pour la lecture et l'analyse de Rue 89 :
http://www.rue89.com/2013/07/30/cambodge-changement-ambigu-propose-sam-rainsy-244633

Au Cambodge, le changement ambigu proposé par Sam Rainsy


Dans un pays gangréné par la corruption, l’impunité, la pauvreté, les conflits fonciers, Sam Rainsy, figure de l’opposition depuis près de vingt ans, a fait campagne sur « le changement ».

Un slogan qui a électrisé nombre de déçus par le pouvoir en place, nombre d’ouvriers, dont les salaires, parmi les plus bas d’Asie, engendrent un quotidien difficile, ainsi qu’une large frange de la jeunesse, qui n’a jamais connu d’autre gouvernement que celui conduit par l’actuel Premier ministre Hun Sen.
Hun Sen vainqueur contesté
Alors que le Premier ministre Hun Sen et le Parti du peuple cambodgien (PPC) sont au pouvoir depuis trois décennies, l’opposition menée par Sam Rainsy a réalisé une percée historique aux législatives de dimanche dernier. Contestant les résultats provisoires au nom de la démocratie, Sam Rainsy et ses partisans tiennent aussi, sur le terrain, un discours ultranationaliste qui vise les Vietnamiens.

Les résultats provisoires des législatives de dimanche ont prouvé que son parti, le Parti du Sauvetage national (PSN), ratissait bien plus large.

Sopheap, un jeune documentaliste de retour de Kompong Cham, province qui a basculé dans l’opposition, raconte :

« Dans mon village, les responsables du PPC ont failli s’étrangler en entendant les résultats. Le PSN gagnait alors que tout le monde promettait de voter PPC ! ».

Un discours carré sur l’économie

Cette percée historique s’explique, entre autres, par une campagne électorale très bien rôdée, relayée sur les réseaux sociaux, dont la jeunesse s’est littéralement emparée.

Un programme de mesures économiques comme l’augmentation des salaires, des pensions de retraite et la gratuité des soins de santé pour les plus démunis avait de quoi séduire face à un PPC campé sur son bilan.

Tandis que le parti au pouvoir revendiquait d’avoir apporté la paix, la stabilité et le développement au pays, Sam Rainsy parlait d’avenir à la jeunesse cambodgienne, un avenir qu’il compte financer en mettant fin à la corruption et en améliorant le prélèvement des impôts et des taxes.

Chea, un technicien de 29 ans, critique :

« Ils font des promesses sans tenir compte de la faisabilité économique ni du contexte régional. Comment Sam Rainsy gouvernerait-il avec un appareil d’Etat acquis au PPC depuis plusieurs décennies ? »

Pour les militants du PSN comme Dina, 65 ans, Sam Rainsy est pourtant l’homme de la situation :

« Il a étudié l’économie en France, il a travaillé dans la banque là-bas, lui seul peut orienter notre économie au profit du pays. »

Fils d’un ancien ministre et diplomate, Sam Rainsy a également été ministre des Finances en 1993 avant d’être destitué par son propre parti. A 64 ans, il s’estime investi d’un rôle. « Je suis le seul vrai challenger de Monsieur Hun Sen. »
Chantre de la démocratie

Échappant à un attentat à la grenade lors d’une manifestation de son parti en 1997, Sam Rainsy a aussi passé de longues années d’exil en France (pays dont il a la nationalité) suite à des condamnations jugées « politiques » par de nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme.

Auréolé du prestige d’un démocrate, ce fin politicien n’en tient pas moins, depuis longtemps, en khmer, des discours ultranationalistes trouvant un écho certain chez ceux – et ils sont nombreux - qui considèrent les Vietnamiens comme l’ennemi ancestral et qui n’admettent pas que ces mêmes Vietnamiens les aient sortis de l’enfer khmer rouge en 1979.

Au Cambodge, le Vietnam voisin est souvent perçu comme un « avaleur de terre ». Les Khmers rouges avaient l’obsession des Vietnamiens et de l’intégrité territoriale. Qu’ils aient conduit un quart de la population à la mort entre 1975 et 1979 n’a pas empêché Sam Rainsy de rendre hommage à « ces patriotes résistants » lorsqu’il briguait leurs voix aux législatives de 2003.
La stigmatisation des « Youn »

Le sentiment anti-Vietnamien fait recette dans les rangs du PSN. Dimanche, au bureau de Chbar Ampeuv 1 (en banlieue de Phnom Penh), une militante PSN s’empoignait avec une électrice, lui arrachant son papier d’identité en clamant qu’elle avait déjà voté ailleurs et qu’elle trichait. Attroupement. Cris. Colère.

« Elle ne parle même pas le khmer ! C’est une Youn ! [terme péjoratif qui qualifie les Vietnamiens]. Elle vient voter pour le PPC. Arrêtez la Youn ! »

Dans plusieurs bureaux, des électeurs d’origine vietnamienne, repérés au faciès ou par leur accent, ont été empêchés de voter. « On ne discrimine pas les races, on pense à la nation », justifie Chamrœun du PSN.

« Un million de noms ont été ajoutés sur les listes et donnés à des Vietnamiens qui votent pour occuper le Cambodge. Nous ne voulons pas que le Cambodge soit au pouvoir des Vietnamiens comme le Laos. »

Des propos que conteste Sophol, étudiant originaire de Kampot :

« Sans les Vietnamiens, les Khmers rouges n’auraient pas été chassés du pouvoir. Dans ma famille, on me raconte encore comment ils nous ont aidés dans les années 1980. »

Au lendemain des législatives, le blocage politique est tel que la situation des « Vietnamiens » est loin d’être une priorité.

Mais certains se souviennent de discours étincelle suivis de meurtres, en 1998. Dans la peur de dérapages similaires, certaines familles d’origine vietnamienne sont prêtes à plier bagage et à quitter le Cambodge.

Tribune des droits humains
Publié initialement sur
Tribune des droits humains


Edité le 30/07/2013 @ 19:23 par kaunklau

Seun nmott - 30/07/2013 à 20:54
Aekreach a écrit


Sans les fraudes, l'opposition aurait fait un raz de marée.


J'avais ce sentiment avant les élections.
Ce que je doute c'est la position de l'armée,:quoi:

Alors que j'ai une impression qu'il y ait quelque chose qui est en train de se passer.

Va t on avoir une armée khmère neutre comme en Égypte? C'est trop tôt pour le dire.

Edité le 30/07/2013 @ 21:55 par Seun nmott

robin des bois - 30/07/2013 à 21:17
Seun nmott a écrit



J'avais ce sentiment avant les élections.
Ce que je doute c'est la position de l'armée,:quoi:

Alors que j'ai une impression qu'il y ait quelque chose qui est en train de se passer.

Va t on avoir une armée khmère neutre comme en Égypte? C'est trop tôt pour le dire.


Oui ...

- même si les fils HUN Sen ont été formés aux USA, je continue de penser que la majorité de l'encadrement de l'armée khmère comprend une part importante de soldats KR ralliés ou intégrés (cf la période 1998/1999); et il est donc logique de penser que cette armée est très proche du PPC.

- les 2 plus proches alliés du Cambodge - même s'ils lâchent la personne de HUn SEN - ne lâcheront pas le PPC et son armée .
Ces pays, à régime fort et parti unique , ont horreur du vide et du désordre

- l'armée égyptienne n'est pas "neutre" du tout puisque elle est violemment "anti-frères musulmans" ; je dirais qu'elle a un "petit côté thaïlandais"( dans la manière de tirer les ficelles à l'ombre des partis politiques).
Par ailleurs, elle reçoit plein de sous des USA ... ce qui commence à poser un très gros problème (y compris à OBAMA), aux "conséquences difficilement concevables " en l'état actuel .

* cf sur ce lien :

http://www.lemonde.fr/international/article/2013...es-encombrants-pour-washington_3454795_3210.html

* cet article du monde.fr :

Les militaires égyptiens, des alliés encombrants pour Washington
LE MONDE | 29.07.2013 à 10h23 • Mis à jour le 29.07.2013 à 11h18 |
Par Sylvain Cypel (New York, correspondant)

L'Egypte est à un "moment charnière" et ses dirigeants, "dans un environnement extrêmement instable, ont l'obligation légale et morale de respecter le droit à manifester pacifiquement et à la liberté d'expression, éléments essentiels du processus démocratique qu'ils ont publiquement embrassé"... Ces phrases ont été énoncées par le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, samedi 27 juillet, après que les forces de l'ordre égyptiennes ont massivement tiré sur les partisans des Frères musulmans.
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry au conseil de sécurité de l'ONU le 25 juillet.

Leur tour diplomatique masque mal l'embarras de celui qui les énonce et sa difficulté à maîtriser le cours des choses. Car, notent nombre d'observateurs américains, si le "processus embrassé" par l'armée égyptienne vise formellement à restaurer à terme la démocratie, en attendant, son coup d'Etat a suspendu la Constitution et les libertés publiques avec.

Ni le président Obama ni personne dans son administration n'a jusqu'ici évoqué un putsch. La porte-parole du département d'Etat, Jen Psaki, déclarait, dimanche : "Légalement, rien n'exige que nous nous prononcions formellement (...) sur la question de savoir si un coup d'Etat a eu lieu, et notre intérêt national n'est pas de le faire."

L'explication est simple : user de ce qualificatif aurait des implications légales. La loi américaine sur l'aide internationale (Foreign Assistance Act) stipule la cessation immédiate de toute aide à un pays où "un gouvernement dûment élu est renversé par un coup de force militaire". Or Le Caire perçoit 1,5 milliard de dollars (1,13 milliard d'euros) d'aide annuelle, dont 1,3 milliard en matériel militaire, dans le cadre de l'accord de paix israélo-égyptien signé en 1979.

"SUSPENSION" DE LA LIVRAISON DE QUATRE CHASSEURS F16

Certes, l'application de cette loi par Washington, historiquement, s'est révélée à géométrie très variable. Mais le cas égyptien illustre l'embarras américain. Après les premières répressions sanglantes de manifestants islamistes, l'administration Obama a décidé la "suspension" de la livraison de quatre chasseurs F16 à l'Egypte incluse dans l'accord d'aide historique. Le Pentagone la jugeait "inappropriée dans les conditions présentes" et le département d'Etat appelait les militaires égyptiens à plus de "retenue".

Parallèlement, le secrétaire à la défense, Chuck Hagel, assurait au général Al-Sissi, l'homme du coup d'Etat, que cette mesure n'était "pas punitive". Wael Haddara, un conseiller de Mohamed Morsi, évoquera une politique d'"acrobaties verbales".

Comment Washington définit-il désormais son "intérêt national" en Egypte ? Quatre ans après le discours du Caire de Barack Obama, rien n'est clair. Hier, son ambassadrice, Anne Patterson, prônait une attitude conciliante envers les Frères musulmans. "La diplomatie américaine a fait le pari qu'ils sont là pour longtemps. Elle a voulu maintenir assez de relais parmi eux pour garder une capacité de levier sur la réalité, assure un connaisseur du dossier. Au début, l'ambassadrice n'a pas cru que ces manifestations, place Tahrir, modifieraient la donne en profondeur. Elle s'est trompée, comme presque tous les observateurs d'alors. Parallèlement, elle tentait d'amener le président Morsi au compromis avec les revendications de la rue. Il disait oui mais n'en faisait rien."

Dépassé, et bien que M. Obama se soit initialement dit "profondément préoccupé" par l'action des militaires, Washington a ensuite suivi les évolutions sans grande emprise sur elles.

"ILS N'ONT PLUS QUE L'EGYPTE EN TÊTE, OUBLIANT LA GUERRE EN SYRIE"

Cela n'a pas empêché les théories du complot de fleurir. Hier, les anti-islamistes défilaient derrière des pancartes figurant un Obama enturbanné et affublé d'une barbe aux couleurs des Frères. Aujourd'hui, les islamistes traitent le général Al-Sissi de "suppôt de Washington". Dans les deux cas, les Etats-Unis ont paru, faute d'alternative, soutenir l'homme fort du moment. Ce va-et-vient se paie d'une dégradation d'image supplémentaire. Auraient-ils dû exercer plus de pression sur M. Morsi pour empêcher une polarisation entre deux camps hostiles risquée pour l'avenir ? Un coup d'Etat validé de facto par Washington ne risque-t-il pas de convaincre plus d'islamistes encore que jamais l'Occident n'admettra leur légitimité, même issue des urnes ? Telles sont les questions qui émergent aujourd'hui aux Etats-Unis.

En attendant, le premier bénéficiaire des derniers événements ne serait-il pas le président syrien Bachar Al-Assad ? L'annonce inopinée par le président Morsi, le 15 juin, d'une "rupture des relations" avec Damas, supposée plaire aux Etats-Unis, avait suscité une vive inquiétude des militaires égyptiens, sensibles à l'argumentaire "anti-islamiste" de Damas.

Aujourd'hui, le général Al-Sissi, comme Bachar Al-Assad, qualifie tous ses adversaires, sans distinction, de "terroristes". Quant aux diplomates à Washington, note notre interlocuteur, "ils n'ont plus que l'Egypte en tête, oubliant complètement la guerre en Syrie".


Seun nmott - 30/07/2013 à 21:24
robin des bois a écrit



- l'armée égyptienne n'est pas "neutre" du tout puisque elle est violemment "anti-frères musulmans" ; je dirais qu'elle a un "petit côté thaïlandais"( dans la manière de tirer les ficelles à l'ombre des partis politiques).
Par ailleurs, elle reçoit plein de sous des USA ... ce qui commence à poser un très gros problème (y compris à OBAMA), aux "conséquences difficilement concevables " en l'état actuel .




Zut, alors j'ai donné une mauvaise exemple..désolé.

Alors une armée qui reste en dehors des enjeux politiques, et qui protège son peuple.

Préng-veasna - 30/07/2013 à 21:40
Que dire de plus...


petiteheidi - 30/07/2013 à 22:28
kaunklau a écrit

Préng-veasna a écrit

PPC :mauvais:



l'erreur de copie !
684 707 et 648 707


Je me marre :-P ! faut pas utiliser les calculettes Made in China.

Monsieur S Nmott, faites attentions à vos nerfs fragiles !

Vous vous rappelez le film ‘’ Les artistes du théâtre brûlé ‘’ de Rithy Panh. Oui ? Au début de la scène, vous vous rappelez de cette dame triste et taciturne, qui a tout perdu ?. Oui ? Elle s’était trompé de scripte et, rétorquait au metteur en scène : ‘’ Avey dèl pibak trôve tirm tir ‘’. Oui ? Et bien nous en sommes là à présent. Pourquoi ? Parce cette élection est une tricherie ( et les précédentes législatives ???? ).

Il faut Tirm Tir cette injustice chers ami,es, il en va de l’avenir de notre pays.

Préng-veasna - 30/07/2013 à 22:43
Qu'en pensez-vous?

Camions millitaires entrent dans PP


BAC - 30/07/2013 à 23:47
Seun nmott a écrit

BAC a écrit


Monsieur,

Nous faisons des analyses comme si c'était sérieux, c,est du bye-loc-by-lor, comme si Srok est comme la France ou le Canada,....Et autre chose , Hun Sen est un dictateur, un dictateur ORT JESS CHEU KBALL. Quand nous faisons des analyses sérieux, c,est comme nous accréditons cette élection.





Le Cambodge doit évoluer.
Non ce n'est du pas "bye-loc-by-lor", les concessions des terres, les expulsés de BK, sont pas du cinéma.
Et ces momes qui roulent dans hammers sur les gr bvd de PPenh ne sont pas virtuels.
HS a sa logique qui n'est pas le vôtre.

Une chose qui vous ne pouvez pas dire le contraire c'est que HS, pas comme son idole roi, a envoyé ses enfants se former dans des pays non communistes.

Que avec SR, les khmers savent maintenant se manifester.


C'est facile de vivre sur "les Bangkong", créés de toute pièce ou tout fait par les autres(pays où nous y habitons hors du Cambodge). Car je ne vois pas grand monde parmi les khmers de la diaspora participent à la construction sociale ou politique de ces pays.

Bangkong = support




Quand nous faisons des analyses sérieux, c,est comme nous accréditons cette élection.

C'est tout de même une élection très attendu de tout un peuple, s'il y a des irrégularités, c'est à protester comme a fait le le CNRP et le Funcinpech. Ce sont des milliers de gens qui s'y engagent.

comme langage courant: si c'est bon, on achète, si non on refuse.

Qu'est ce que vous voulez?

Le gouvernement est là pour mener à bien tout ce là? Qu'on le veuille ou non, le Cambodge est un pays et non un jungle.
Aidons le à évoluer, pas tout le temps à faire la grande gueule.

Les grands pays passent tous par là. Ils ne deviennent pas tout grand avec une baguette magique.

sur ce excusez moi, vous m'avez emballé.



Monsieur,

Dans la stratégie de CNRP, si le plan A ne fonctionne pas, y a le plan B; contester. Rire…kékéké comme si nous étions dans un pays juste. Rire encore plus kékéké…on traite l’oposition de xénophobe, de raciste, de haineux, quand elle ne fait que défendre ses principes; rendre Srok plus juste, rendre Srok plus libre, rendre Srok intègre, rendre Srok son territoire...

Dans leur stratégie, le PPC a plusieurs plans si le plan A ne fonctionne pas. Le plan B; acheter des votes; si ce plan ne fonctionne pas, il passe au plan C; la menace; si ce plan ne fonction pas, il passe au plan D; les têtes vont rouler chez NEC; si ce plan ne fonction pas, il passe au plan E; Arrestation de Sam Rainsy ( il n’a pas le droit de se présenter dont pas immunité parlementaire ); si ce plan ne fonctionne pas, il passe au plan F; armé ( coup d’État) , si ce plan ne fonctionne pas, il passe au plan G; le renfort des Viets, et si ce plan ne fonctionne pas, il retourne Srok à l’époque avant celui de Pol Pot ...

Monsieur, y pas de quoi à analyser. Mais y a des choses à constater. C’est juste de la ruse, il faut Machiavel pour analyser ce genre de chose.




Edité le 31/07/2013 @ 00:50 par BAC

emmaromti - 31/07/2013 à 01:32
LES ELECTIONS / AVANT / AUSSI ETAIENT TRUQUEES FAUSSEES / MANIPULEES cette FOIS AIDER SR A TENIR BON / LE PEUPLE EST AVEC LUI POUR FAIRE RESPECTER SA VOLONTE ET NON , CELLE DES YUONS OU LEURS VALETS // AIDONS L OPOOSITION / MATERIELLEMENT si POSSIBLE PETITIONS AUX AMBASSADES MANIFESTATIONS PACIFIQUES ect ..ONR

emmaromti - 31/07/2013 à 01:34
SI NOUS RESTONS MUETS LES BRAS CROISES // NOUS JOUONS LE JEU DES VIETS ET CELUI DE LEURS VALETS = RESTONS UNIS COMPACT / ILS RECULERONT

emmaromti - 31/07/2013 à 01:38
DES CAMIONS MILITAIRES RENTRENT DANS P .P MEME COUP DE FEU QQ CHOSE DE GRAVE SE TRAME// EN PREPARATION CAR LE REGIME A RECU UN COUP SEVERE // IL N A PLUS CONFIANCE DES CHANGEMENTS CERTES MAIS PACIFIQUEMENT AVEC CES NOUVAUX GENERAUX / RESPONSABLES ET ... ? NATIONALISTES ..?? A SUIVRE

robin des bois - 31/07/2013 à 06:48

Grâce aux dernières élections cambodgiennes, certains s'aperçoivent que le Cambodge est toujours un pays francophone !

- sur ce lien de Vietnam + :
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Legislatives--lOIF-depeche-une-mission-au-Cambodge/20137/33192.vnplus

- cet article en français, mais toujours aussi admirable dans le maniement de la "langue de bois"

Législatives : l’OIF dépêche une mission au Cambodge
30/07/2013 | 15:49:09

À l’invitation des autorités nationales du Cambodge, le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf a dépêché une mission d’information et de contact à l’occasion des élections générales du 28 juillet 2013, apprend-on de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Composée de cinq personnalités provenant des États membres de l’OIF (experts électoraux, responsables d’institutions électorales et acteurs de la société civile), la délégation est conduite par madame Sylvie Fadlallah, ambassadrice, ancienne déléguée permanente du Liban auprès de l’UNESCO et ancienne représentante du Liban auprès de la Francophonie.

La mission francophone séjourne au Cambodge du 23 au 30 juillet 2013 et œuvrera conformément aux principes directeurs de la Francophonie en matière d’élections et aux engagements de la Déclaration de Bamako (2000) en faveur de la tenue d’élections libres, fiables et transparentes, et ce, en coordination avec les partenaires internationaux présents sur le terrain, a-t-elle indiqué.

Durant son séjour à Phnom Penh, la misste base, l’OIF pourra mettre en œuvre des actions afin de contribuer à les surmonter dans la perspective des prochaines échéances.

L’OIF compte 57 Etats et gouvernements membres, et 20 pays observateurs, répartis sur les cinq continents. Elle représente un ensemble unique en son genre qui, à partir du lien de la langue commune, développe une coopération politique, économique et culturelle entre ses membres.

- VNA

(rdb : il y a quelques morceaux de bravoure dans ce txt qui m'ont fait sortir mon mouchoir !.
Et, c'est quoi cette mascarade ? Un p'tit "voyage d'études " de plus pour Abdou DIOUF et ses acolytes, aux frais de la princesse, je présuppose
Vive donc la francophonie civique et politique !!)






Edité le 31/07/2013 @ 07:50 par robin des bois

NEO - 31/07/2013 à 06:53
Ce 31 juillet à partir de 14h, Des responsables du PPC vont descendre dans tous les familles de PP pour les remercier d’avoir soutenu le PPC.
Ça a l’air très urgent. Je voir comme une main œuvre pour calmer la grogne dans la population.
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77328.html
[b]

Khennara - 31/07/2013 à 07:35
Mes salutations !

Selon les postes de KI c'est possible il y a une implosion au sein du CPP ?
C'est à suivre.


robin des bois - 31/07/2013 à 08:14
Khennara a écrit

Mes salutations !

Selon les postes de KI c'est possible il y a une implosion au sein du CPP ?
C'est à suivre.




Je pense que c'est en effet une hypothèse des plus vraisemblables (la fameuse implosion du PPC):

- sous la pression de ses " 2 puissants alliés asiatiques", HS va être poussé vers la sortie et à céder la place à la tête du PPC

- 2 "petits problèmes annexes", spécifiques au pays du Cambodge !!

* Est-ce que ces fameux alliés accepteront la "dynastie Hunsénienne" ?
Personnellement je ne le crois pas du tout ; car ils ne pèseront pas lourds s'il y a des troubles dans la rue et de plus, ce n'est pas du tout dans les mœurs politiques de ces 2 pays d'obédience communiste

* PPC : "parti unique" ou pas "parti unique" : that is the question ?
Car depuis la constitution de 1993, y a comme un "os " pour ces partis uniques, frères et voisins ...

"Navigation à vue" prévisible




Edité le 31/07/2013 @ 09:19 par robin des bois

kaunklau - 31/07/2013 à 08:23
Khennara a écrit

Mes salutations !

Selon les postes de KI c'est possible il y a une implosion au sein du CPP ?
C'est à suivre.



J'ai fait un tour sur KI Media , pour regarder , ce que disaient les autres .
Il parlait de l'implosion de PPC ? il disait que Sok An va prendre le pouvoir et H.Sen et son épouse se réfugient chez Thak tsin (thailandai) . Les militaires de 2 camps sont en train de se grogner ? info à vérifier .
SamRainsy estimait que son parti devait avoir en réalité 63 sièges .

Ces infos nous montrent probablement la pagaille à la capitale dans la journée qui va venir .

NEO - 31/07/2013 à 09:02
Est ce que c'est sérieux?!!
je n'ai rien trouver

kaunklau - 31/07/2013 à 09:06
NEO a écrit

Est ce que c'est sérieux?!!
je n'ai rien trouver

essayez voir celui -ci .Mais , il écrit en khmer .

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://ki-media.blogspot.com/&prev=/search%3Fq%3Dki-media%26client%3Dfirefox-a%26hs%3D1D8%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Dnp

ou
http://ki-media.blogspot.fr/ .
Il faut demander traduction par GOOGLE .

Edité le 31/07/2013 @ 10:09 par kaunklau

kaunklau - 31/07/2013 à 10:12
Je n'aime pas les infos infondés . J'ai vu KI , les infos comme quoi H.SEN va en Thailande .
Mais je viens de voir sur Koh Santépheap , ceci :

http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77360.html

Koh S. Le 31/07/2013 à 14 H 59.

Hun Sen va visiter l'autoroute ( spean akas) à 15h30 à Stung Mean Chey .

Le fait d'écrire des conneries , KI , ne donne plus des infos fiables .

NEO - 31/07/2013 à 11:19
avez vous vu ce vidéo
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=iY_s_nbA0SI


NEO - 31/07/2013 à 11:36
kaunklau a écrit

Je n'aime pas les infos infondés . J'ai vu KI , les infos comme quoi H.SEN va en Thailande .
Mais je viens de voir sur Koh Santépheap , ceci :

http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77360.html

Koh S. Le 31/07/2013 à 14 H 59.

Hun Sen va visiter l'autoroute ( spean akas) à 15h30 à Stung Mean Chey .

Le fait d'écrire des conneries , KI , ne donne plus des infos fiables .


Il faudrait qu'ils comprennent que la désinformation est contre productif.

kaunklau - 31/07/2013 à 11:42
A lire :
http://www.liberation.fr/monde/2013/07/31/cambod...tre-fragilise-apres-des-elections-serrees_921901

Cambodge: le Premier ministre fragilisé après des élections serrées


Par AFP

Les résultats serrés des élections cambodgiennes de dimanche risquent de déboucher sur une impasse politique si le Premier ministre Hun Sen, fragilisé, ne cherche pas un compromis avec l’opposition qui conteste sa victoire, selon les analystes.

Au terme d’un scrutin décrit par des organisations locales et internationales comme injuste, le Parti du Peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen a annoncé conserver sa majorité au parlement avec 68 sièges contre 55 à l’opposition unie comme jamais au sein du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP).

Mais cette victoire plus serrée qu’attendue, plus mauvais score du parti au pouvoir depuis 1998, affaiblit l’homme fort du Cambodge, qui a perdu 22 sièges par rapport à l’assemblée sortante.

D’autant que le CNRP a rejeté les résultats et réclamé la création d’un comité pour enquêter sur ce qu’il a décrit comme des irrégularités massives.

Son leader Sam Rainsy, rentré d’exil juste avant les élections après avoir été gracié de condamnations qu’ils jugeaient politiques, a assuré mercredi à l’AFP avoir remporté au moins 63 sièges, répétant qu’il ne laisserait pas le CPP «voler la victoire».

Une situation à laquelle le Premier ministre, qui dirige le pays seul ou presque depuis 28 ans, serait bien avisé de répondre par le compromis, selon les analystes.

«Hun Sen et le CPP devront complètement se réinventer pour avoir une chance de reconquérir leur majorité impressionnante du passé», estime Carl Thayer, de l’université australienne de Nouvelle-Galles du Sud, notant toutefois que Hun Sen n’avait pas donné de «signes» en ce sens.

Les résultats officiels devraient être publiés mi-août, et le nouveau parlement se réunir d’ici fin septembre.

Et même si le CPP pourrait, comme en 2008, aller de l’avant et former un gouvernement même si l’opposition boycotte le parlement, les Cambodgiens «ont humilié Hun Sen», souligne l’analyste indépendant Lao Mong Hay.

«Il a perdu beaucoup de crédibilité et de légitimité», poursuit-il, estimant que le pouvoir ne pouvait ainsi plus «ignorer» l’opinion publique ou «se permettre d’être aussi arrogant qu’avant».

Le fait que le CPP ait reconnu avoir perdu du terrain pourrait également ouvrir la voie au développement d’un véritable système bipartite.

Le CPP «a survécu de justesse, et sa faible majorité va tellement réduire sa légitimité que sa façon de gouverner sera considérée comme dictatoriale» s’il n’y a pas de compromis, insiste Lao Mong Hay.

Les observateurs s’inquiètent également d’une impasse à long terme si l’opposition refuse de siéger au parlement et met à exécution sa menace de descendre dans la rue.

«Si chaque parti campe sur ses positions, cela pourrait créer des problèmes, cela pourrait mener à un bain de sang», craint ainsi Sok Sam Ouen, avocat de l’ONG Cambodian Defenders Project, plaidant pour des négociations.

Des discussions d’autant plus nécessaires que même si le CNRP accepte le jeu parlementaire, certaines lois nécessiteront deux-tiers des voix pour être adoptées.

Mais le parti au pouvoir ne semble pas prêt aux concessions à ce stade. «Il n’y aura aucun problème» même si le CNRP ne rejoint pas le parlement, assure Chheang Vun, élu du CPP. «Nous ne pouvons pas les attendre».

A 60 ans, Hun Sen est l’un des plus anciens dirigeants d’Asie. Symbole de la stabilité et de la paix pour beaucoup de Cambodgiens, il a présidé à la transformation d’un pays émergeant de décennies de guerre civile et devenu l’une des économies les plus dynamiques de la région.

Mais son gouvernement est régulièrement accusé de réduire ses opposants au silence. Et il a du mal à contenir un fort mécontentement social et une colère croissante face à l’impunité des forces de l’ordre et à la confiscation des terres au profit d’entreprises étrangères et des élites.

Malgré les discours de l’opposition, certains analystes prédisent qu’elle finira par abandonner cette position de confrontation, pour ne pas paralyser le système.

«Il existe une frange extrémiste de l’opposition qui rêve d’un printemps cambodgien», note un diplomate occidental. «Mais c’est une infime minorité».



NEO - 31/07/2013 à 11:50
HS va créer un commission pour négocier politiquement avec l'opposition.
Il a promit qu'il va négocier tête à tête avec SR
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77381.html

Si SR accepte la négociation, c'est foutu.

kaunklau - 31/07/2013 à 11:54
Hun SEN doit se gratter la tête , et se poser des questions , pourquoi , il avait perdu tant de sièges surtout dans sa province natale ( Kompongcham) et Kandal , là où il réside .
Les " A meiy , A thong , pourk , hay eur , hay eur ",son conseiller doit se réfléchir sur leur avenir , car son patron (chau vay) va les faire payer ou les lâcher , sur cette mauvaise stratégie .
S'il recourt à la force militaire , il va être condamné par les pays occidentaux et les Etats-Unis . Il doit trouver un compromis avec Sam Rainsy , mais comment ?

kaunklau - 31/07/2013 à 12:01
NEO a écrit

HS va créer un commission pour négocier politiquement avec l'opposition.
Il a promit qu'il va négocier tête à tête avec SR
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77381.html

Si SR accepte la négociation, c'est foutu.


C'est ce que je pense . Après , il va passer à la phase 2 , pour éliminer l'adversaire physiquement ou d'une autre façon , comme l'histoire d'arracher les poteaux à la frontière .

Mais aussi , peut-être , il cherche une sortie pour se reposer honnêtement , en plaçant ses enfants dans les milieux politiques .

kaunklau - 31/07/2013 à 15:05
Ou bien , il va y avoir l'intervention du roi pour divers motif " rassemblement " national
( rourb rourm cheat ).
Samrainsy ne va pas dire non , si par exemple , le roi fait l'arbitre en lui proposant comme vice-ministre . Comme ça , il n'a pas perdu la face vis à vis de la réélection .
Selon CNPR sans la triche de l'élection , il obtient 63 % , qui est le même cas que le PPC actuel à 68 % . Il n'a pas obtenu les 2/3 des voix . D'où chacun cherche sa stratégie pour sortir .

Seun nmott - 31/07/2013 à 15:31
Prâyat daol kampong long tourk

6sO1ONV.jpg
il ne faut pas couler à l'embarcadère

SEbmilie - 31/07/2013 à 15:49
Imaginiez-vous Obama, Hu Jintao, Merkiel, Sarkozy, rester leader d'un pays, durant plus de 2 décennies ?

NEO - 31/07/2013 à 15:59
S'il accepte, c'est la confiance du peuple qui va en prendre un coup.
Dans le passé, il arrive que l'opposant accepte le poste et se taise à jamais.

Pour des autres élections ce sera les mêmes choses, s'il n'y va pas jusqu'au bout maintenant, il n'ira pas demain.

Aekreach - 31/07/2013 à 16:00
kaunklau a écrit


Selon CNPR sans la triche de l'élection , il obtient 63 % , qui est le même cas que le PPC actuel à 68 % . Il n'a pas obtenu les 2/3 des voix . D'où chacun cherche sa stratégie pour sortir .


D'après mes lectures, il s'agirait plutôt de 63 sièges au moins et non de 63 % des voix.
A vérifier... De toute façon, 63 / 123 est très loin des 2/3.

Les réseaux sociaux ont été une arme redoutable pour l'opposition. Car les images et vidéos sont immédiatement mis en ligne et les jeunes les ont relayés instantanément comme ce fut le cas pour le printemps arabe.


Edité le 31/07/2013 @ 17:01 par Aekreach

Seun nmott - 31/07/2013 à 16:21
Aekreach a écrit

kaunklau a écrit


Selon CNPR sans la triche de l'élection , il obtient 63 % , qui est le même cas que le PPC actuel à 68 % . Il n'a pas obtenu les 2/3 des voix . D'où chacun cherche sa stratégie pour sortir .


D'après mes lectures, il s'agirait plutôt de 63 sièges au moins et non de 63 % des voix.
A vérifier... De toute façon, 63 / 123 est très loin des 2/3.

Les réseaux sociaux ont été une arme redoutable pour l'opposition. Car les images et vidéos sont immédiatement mis en ligne et les jeunes les ont relayés instantanément comme ce fut le cas pour le printemps arabe.



Kaunklau a commis seulement une erreur de frappe, c'est du 63 sièges pour le moment.

Ce qui n'est pas normal c'est que le premier ministre, au lieu de se donner une conférence et adresse solennellement à ces lecteurs il a choisi une journée d’inauguration d'un échangeur aérien pour ...
Ce n'est pas normal...

Ce qui n'est pas normal non plus, c'est que les militants une fois votés, ne rentrent tout de suite, ils attendent et surveillent de près ce qui se passe aux bureaux de vote. C'est un fait qui dépasse les fraudeurs. Et puis tout ce qu'ils trouvent anormal, ils prennent des photos et envoient sur les réseaux.


..........

Les effets boules de neiges.......

kaunklau - 31/07/2013 à 19:23
J'aime bien lire lepetitjournal . Pour ceux qui possède le même gout , il y a ceci :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...0699-elections-entre-attente-et-rapport-de-force
Cambodge
ELECTIONS - Entre pressions populaire et internationale, Hun Sen plie !

Deux vainqueurs proclamés, un bras de fer engagé, une pression populaire d’un côté et internationale de l’autre, et au centre une population craignant un embrasement. Et soudain Hun Sen acceptant une enquête internationale sur le déroulement des élections.

Pas de panique tout d’abord ! Non Hun Sen n’a pas été évincé par Sok Han, un des Vice-Premier Ministres. Pas plus qu’il s’est réfugié au Vietnam, prêt à envahir le pays avec les troupes vietnamiennes. Certes la tension est tendue, les deux partis revendiquant la victoire. Un bras de fer donc, mais politique et non sur le terrain, tout du moins pour l’instant.

Hier, mercredi, Sam Rainsy, leader de l’opposition, a assuré à l'AFP avoir remporté au moins 63 sièges, répétant qu'il ne laisserait pas le CPP "voler la victoire". Et bien plus encore de sièges, entre 80 et 90, si les irrégularités étaient prises en compte estime le CNRP. La teneur des irrégularités relevées par les organisations locales et internationales, si elles sont avérées fondées, donne effectivement le tournis. Le million de voix détournées d’une manière ou d’une autre, comme l’affirment certains, a de quoi aussi exciter les partisans d’un changement.
Des partisans qui exercent une pression sur Sam Rainsy pour que le leader appelle à une manifestation qui, à n’en pas douter, serait monstrueuse. Et dangereuse aussi, car vu la tension ambiante, une étincelle et le brasier prend. D’où l’hésitation de l’opposition à appeler officiellement à une telle manifestation. Or si elle attend trop longtemps, elle prend le risque que surgissent ci et là des initiatives incontrôlées qui pourraient être bien plus que dommageables. À moins que Sam Rainsy passe à ce moment-là comme la seule personne pouvant calmer les ardeurs, mettant alors encore plus de pression sur Hun Sen.

L'arme de la manifestation populaire

Cette manifestation était donc une arme contre l’actuel Premier Ministre s’il ne répondait pas aux exigences de l’opposition : le fameux comité composé de deux partis, d’organisations locales et internationales et des Nations-Unies pour enquêter sur le déroulement du scrutin. Hun Sen a donc, hier après-midi, accepté une enquête internationale et tend la main au CNRP pour une discussion.

Le CPP n'est donc pas resté sourd aux pressions internationales. Les Etats-Unis appelaient clairement à une enquête transparente, menée « idéalement par le N.E.C » sur les irrégularités constatées. Hun Sen était plus loin en acceptant l'enquête internationale.
Bref, les négociations sont ouvertes.

Emmanuel Scheffer avec AFP



Edité le 31/07/2013 @ 20:37 par kaunklau

kaunklau - 31/07/2013 à 21:43


Article de Phnompenh-post en anglais , traduit par Google .

http://www.phnompenhpost.com/national/hun-sen-welcomes-international-election-investigation

Hun Sen se félicite enquête internationale

Mer 31 Juillet 2013
Mai Titthara
Mise à jour pour inclure l'opposition au Cambodge réponse du Parti national de sauvetage

Le Premier ministre Hun Sen a déclaré cet après-midi qu'il allait "accueillir" une enquête internationale sur les résultats contestés de l'élection de dimanche.

Les remarques, ses premiers commentaires publics depuis l'élection, est venu après leader de l'opposition Sam Rainsy a annoncé le parti avait fait beaucoup mieux que les résultats du gouvernement préliminaires avaient suggéré et demandé le Premier ministre à démissionner.

«Pour l'amour des élections libres et justes, je me réjouis de la communauté internationale, tous les partis politiques et le NEC pour enquêter sur cela", at-il déclaré, tout en parlant aux travailleurs au chantier de construction d'un pont routier à Stung Meanchey.

Le Cambodge Parti national de sauvetage de l'opposition a appelé à un comité mixte composé de représentants de tous les partis et les observateurs internationaux pour examiner les résultats de l'élection de dimanche, qui a donné le Parti du peuple cambodgien au pouvoir 68 sièges à 55 du CNRP.

Le gouvernement avait déjà abattu une telle proposition.

Hun Sen a également dit qu'il serait heureux de parler avec Rainsy, en disant "la RPC avait un cœur ouvert pour parler au CNRP."

Opposition législateur Son Chhay a déclaré hier l'aval du premier d'une telle enquête est une bonne étape mais que le CNRP n'était pas intéressé à négocier avec le RPC jusqu'à ce que la sonde avait été achevée.

"Je pense que c'est ce que nous voulons, nous devons avoir une véritable enquête sur cette élection à trouver la justice pour le peuple avant tout accord politique ne peut être faite donc je pense que s'il était d'accord que c'est un bon signe", at-il dit.

Son Chhay a souligné que Hun Sen ne pouvait ignorer les conclusions d'une telle enquête si elles ne lui conviennent pas, comme il l'avait fait dans d'autres cas tels que les conclusions de rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme au Cambodge, Surya Subedi.

«Si ils trouvent qu'il a perdu les élections à cause de tous les fraudes qu'il a fait, il doit respecter le résultat», at-il dit.

Abattre les rumeurs selon lesquelles il avait fui, Hun Sen a également souligné cet après-midi qu'il ne serait pas "quitter le pays quand mes gens souffrent» et dit que personne de la partie lui avait tiré de la position du premier ministre.

NEO - 31/07/2013 à 21:44
SR a fait une cérémonie devant l'assemblé national en mémoire des victimes de l'attentat du 30 mars 1997.
Il a promit que dans quelques jours ou quelques semaines il organisera le pays pour qu'il y ait plus de justice
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/77321.html

BAC - 31/07/2013 à 23:42
HS va créer un commission pour négocier politiquement avec l'opposition.
Il a promit qu'il va négocier tête à tête avec SR
Il faudrait qu'ils comprennent que la désinformation est contre productif.
Selon les postes de KI c'est possible il y a une implosion au sein du CPP ?




Messieurs s.v.p,

Je vois qu'il y a aucune indignation. Seulement des '' analyses ''. Ils '' ONT GAGNÉ '' messieurs. Il n'y aura pas implosion! 5 ans à festoyer ( ou à piller ) encore. Ils ne broutent pas de l'herbe, ils mangent des caviars et roulent en Lexus. Ce serait stupide de briser le '' groupe ', ( ou PPC) pour la la justice et démocratie!



Ils '' ONT GAGNÉ ''. Maintenant, ils peuvent faire pleu-pleu ( ou faire le show ) d'un bon gagant.



Edité le 01/08/2013 @ 00:49 par BAC

robin des bois - 01/08/2013 à 04:18
- sur ce lien de RFI :
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130731-cambodge-hun-sen-conciliation-sam-rainsy-fraudes
- cet article :

Cambodge: Hun Sen joue la conciliation, Sam Rainsy dénonce des fraudes

Par RFI

Les élections législatives qui se sont tenues dimanche au Cambodge ont créé la surprise avec un bond en avant de l'opposition, qui vient pour la première fois menacer le parti au pouvoir depuis 30 ans.
Une opposition qui conteste néanmoins les résultats préliminaires annoncés par le gouvernement, arguant d'une fraude électorale massive, qui lui aurait volé la victoire.
Dans un climat d'incertitude et de tensions liées à des craintes de manifestations, le Premier ministre a fait ce mercredi un pas en direction de son adversaire Sam Rainsy.

A l'occasion de sa première apparition publique depuis les élections, Hun Sen a tout d'abord mis fin aux rumeurs selon lesquelles il avait fui le pays, suite à l'annonce des résultats préliminaires. Puis, il a joué la carte de l'apaisement.

Le Premier ministre dit être favorable à la proposition de l'opposition d'inclure les membres issus de tous les partis politiques et de la société civile dans la commission d'enquête destinée à résoudre les irrégularités qui auraient entaché le scrutin.

Un discours d'ouverture stratégique pour se maintenir à son poste tout en tentant d'éviter des violences post-électorales. Il ajoute que son parti a décidé d'entamer des discussions politiques avec le parti présidé par Sam Rainsy.

« Les résultats sont faux »

Le matin même, ce dernier musclait son discours face à ses partisans, invitant les électeurs floués à déposer des plaintes auprès de son équipe.
« Les résultats qui viennent d'être proclamés sont faux, a-t-il ainsi affirmé.
En fait, c'est nous qui avons gagné !
Ils ne peuvent pas voler notre victoire.
Défendons ensemble la victoire du peuple
! »

Pour Son Chhay, un ténor de l'opposition, la démarche de Hun Sen est bienvenue.
Mais son parti reste prudent.
Il faut déjà voir ce que donnera cette commission d'enquête avant d'entamer des discussions avec Hun Sen.

Refusant toujours un gouvernement de coalition, son parti, dit-il, est cependant prêt à aider le pouvoir à engager d'importantes réformes démocratiques.



robin des bois - 01/08/2013 à 04:29
à l'intention de ceux qui- sur K-N- apprécient :

- soit " la langue de bois "
- soit le travail remarquable des "observateurs internationaux" (cf V***) lors de ces dernières élections législatives cambodgiennes

* sur ce lien
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Cambodge-des-obser...-vietnamiens-aux-legislatives/20137/33186.vnplus

* cet article :

[ Cambodge: des observateurs vietnamiens aux législatives
30/07/2013 | 11:31:00

À l’invitation du gouvernement cambodgienne, une délégation du Parti communiste du Vietnam (PCV), en qualité de membre d’ICAPP (International Conference of Asian Political Parties), a participé à la délégation de travail de l’ICAPP venant au Cambodge observer les 5es élections législations.

La délégation de travail d’ICAPP est composée des représentants de 8 partis membres du comité permanent, dirigée par le président Jose de Venecia.

La délégation du PCV a participé aux activités communes de l’ICAPP, a effectué des visites avant le scrutin, rencontré des représentants de certains grands partis politiques du Cambodge, et observé certains bureaux de vote à Phnom Penh.

La délégation d’observateurs d’ICAPP a hautement apprécié le travail du Comité national electoral (CNE), la campagne électorale et les élections qui se sont déroulées de manière libre, juste, pacifique et cohérente.

Environ 9,67 millions de Cambodgiens sont appellés aux urnes. Huit partis politiques, dont le Parti du peuple cambodgien (PPC, au pouvoir) et le Parti du sauvetage national du Cambodge (opposition), étaient en lice pour les 123 sièges à l’Assemblée nationale.

- VNA ]


ps de rdb : et voilà tout est dit : à noter qu' à quelques poils près, le début et le plan de cet article sont identiques à celui paru sur la "mission électorale" de l'OIF






Edité le 01/08/2013 @ 05:31 par robin des bois

NEO - 01/08/2013 à 06:16
La chine a dit la même chose.
Et elle veut à son tour invité le Cambodge.

Vicheya - 01/08/2013 à 06:43


Emmanuel Scheffer a écrit


ELECTIONS - Entre pressions populaire et internationale, Hun Sen plie !
Print
Email

Deux vainqueurs proclamés, un bras de fer engagé, une pression populaire d’un côté et internationale de l’autre, et au centre une population craignant un embrasement. Et soudain Hun Sen acceptant une enquête internationale sur le déroulement des élections.


Pas de panique tout d’abord ! Non Hun Sen n’a pas été évincé par Sok Han, un des Vice-Premier Ministres. Pas plus qu’il s’est réfugié au Vietnam, prêt à envahir le pays avec les troupes vietnamiennes. Certes la tension est tendue, les deux partis revendiquant la victoire. Un bras de fer donc, mais politique et non sur le terrain, tout du moins pour l’instant.

Hier, mercredi, Sam Rainsy, leader de l’opposition, a assuré à l'AFP avoir remporté au moins 63 sièges, répétant qu'il ne laisserait pas le CPP "voler la victoire". Et bien plus encore de sièges, entre 80 et 90, si les irrégularités étaient prises en compte estime le CNRP. La teneur des irrégularités relevées par les organisations locales et internationales, si elles sont avérées fondées, donne effectivement le tournis. Le million de voix détournées d’une manière ou d’une

Seule une minorité des sympathisants de l'opposition rêve d'un printemps cambodgien (c.c. Emmanuel Scheffer)
autre, comme l’affirment certains, a de quoi aussi exciter les partisans d’un changement.

Des partisans qui exercent une pression sur Sam Rainsy pour que le leader appelle à une manifestation qui, à n’en pas douter, serait monstrueuse. Et dangereuse aussi, car vu la tension ambiante, une étincelle et le brasier prend. D’où l’hésitation de l’opposition à appeler officiellement à une telle manifestation. Or si elle attend trop longtemps, elle prend le risque que surgissent ci et là des initiatives incontrôlées qui pourraient être bien plus que dommageables. À moins que Sam Rainsy passe à ce moment-là comme la seule personne pouvant calmer les ardeurs, mettant alors encore plus de pression sur Hun Sen.

L'arme de la manifestation populaire


Cette manifestation était donc une arme contre l’actuel Premier Ministre s’il ne répondait pas aux exigences de l’opposition : le fameux comité composé de deux partis, d’organisations locales et internationales et des Nations-Unies pour enquêter sur le déroulement du scrutin. Hun Sen a donc, hier après-midi, accepté une enquête internationale et tend la main au CNRP pour une discussion.

Le CPP n'est donc pas resté sourd aux pressions internationales. Les Etats-Unis appelaient clairement à une enquête transparente, menée « idéalement par le N.E.C » sur les irrégularités constatées. Hun Sen était plus loin en acceptant l'enquête internationale.
Bref, les négociations sont ouvertes.

Emmanuel Scheffer avec AFP





Sources : http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...0699-elections-entre-attente-et-rapport-de-force

robin des bois - 01/08/2013 à 06:55
[quote=Vicheya]

Emmanuel Scheffer a écrit


ELECTIONS - Entre pressions populaire et internationale, Hun Sen plie !

Emmanuel Scheffer avec AFP







Heu "quelle pression internationale" svp ???

- La Chine, le Vietnam ?

-Les USA , qui se tiennent déjà très en retrait de la Syrie, de la Lybie, de la Tunisie
etc, etc
et se trouvent "très emmerdées" avec l'Egypte (tout en se gardant bien d'y mettre les pieds )
qui gardent un "souvenir cuisant" du Vietnam et du Cambodge !!

- l'U.E qui parlerait enfin d'une même voix !!!

* dont la France .. "superbement absente" de l'ex-Indochine depuis DBP et 1954 !!!(sauf au travers d'organismes internationaux)

- Ah resterait quand même l'ONU qui doit veiller jalousement sur son " superbe bébé APRONUC de 1993 "!!



Edité le 01/08/2013 @ 07:59 par robin des bois

petiteheidi - 01/08/2013 à 08:39
* sur ce lien - cet article : [ Cambodge: des observateurs vietnamiens aux législatives
30/07/2013 | 11:31:00

La délégation d’observateurs d’ICAPP a hautement apprécié le travail du Comité national electoral (CNE), la campagne électorale et les élections qui se sont déroulées de manière libre, juste, pacifique et cohérente.

:zerosurdix:

Seun nmott - 01/08/2013 à 11:39
petiteheidi a écrit

* sur ce lien - cet article : [ Cambodge: des observateurs vietnamiens aux législatives
30/07/2013 | 11:31:00

La délégation d’observateurs d’ICAPP a hautement apprécié le travail du Comité national electoral (CNE), la campagne électorale et les élections qui se sont déroulées de manière libre, juste, pacifique et cohérente.

:zerosurdix:


TEP Nitha, premier secrétaire du CNE, vient de répondre à la demande de création d'un comité d'enquête indépendant du CNRP, que le CNE ne possède pas les moyen suffisant pour répondre à cette requête. Le CNE est par ce fait reconnait les irrégularités de cette élection. D'où le ICAPP est du coup cocu.

kaunklau - 01/08/2013 à 12:58
http://www.radioaustralia.net.au/khmer/2013-08-01/1169860

Je vais essayer de faire Google , pour nos amis qui ne lisent pas le khmer .

Monsieur Hun sen tente de négocier avec Monsieur Sam rainsy.

1 Aôut 2013. 16h26 .

Le PM cambodgien M.H.Sen avait dit , qu'il est prêt à négocier avec la Parti d'opposition , suite à des disputes sur les votes , de l'élection des députés , de cette cinquième élection .

M. Hun Sen avait dit que ce n'est pas important qu'un parti gagne ou perd , ce qui est important , c'est "notre " nation qui gagne .

M.H.Sen avait ordonné au trois hauts fonctionnaires du PPC d'aller négocier avec Monsieur Sam Rainsy et il espère qu'il reçoive une bonne réponse issue de cette négociation .

Il continue , de toute façon , si c'est nécessaire ,lui , il négociera directement avec M.Sam rainsy .

Sujet : Cambodge . L'élection .


traduit par Kaunklau .







kaunklau - 01/08/2013 à 17:13
http://www.youtube.com/watch?v=Gk_GW1vDbIc

Plus de 40 Personnes arrêtées de motif " tricher sur les bulletins de vote " . Comment , c'est possible . Une foule derrière eux , c'est incroyable dans ce pays .

kaunklau - 01/08/2013 à 17:27
Ecoutez cet interWiev de Sam rainsy ,sur youtube , il affirme que son parti gagne 63 sièges et le PPC 60 sièges . Il risque de recevoir plus que 63 s et le PPC moins que 60 s .

Je ne comprend plus rien !

http://www.youtube.com/watch?v=nBjgstsw7-E

NEO - 01/08/2013 à 18:00
kaunklau a écrit

http://www.youtube.com/watch?v=Gk_GW1vDbIc

Plus de 40 Personnes arrêtées de motif " tricher sur les bulletins de vote " . Comment , c'est possible . Une foule derrière eux , c'est incroyable dans ce pays .


Au moment difficile, ce sont des dernière de la chaîne qui tombe le premier.
C'est un moyen pour calmer la grogne, de montrer qu'il n'ont rien à se reprocher et accepte la proposition de l'opposition la tête haute.
C'est une bonne solution pour le Cambodge. Tout le monde sorte gagnant.

Seun nmott - 01/08/2013 à 18:09
Qui connait cette citation :

xTNaXEJ.jpg
Monter dans le bus de CHENH Heng, mais voter pour KEO Sann

:reflechi1:

kaunklau - 01/08/2013 à 18:22
http://www.youtube.com/watch?v=nBjgstsw7-E

Aidez-moi à analyser cet interwiev , SVP !
On dirait c'est sérieux sur radio Free Asia !
Mais ce n'est pas H.Sen qui sera PM , mais, c'est S.Rainsy .
Si c'est vrai , on appelle ça "changer la donne " .Et après , ça , c'est autre chose .

NEO - 01/08/2013 à 19:15
63 à 65 sièges après des informations de son parti. Mais ça ne veut pas dire que HS est d'accord.

Seun nmott - 01/08/2013 à 19:31
Restons calme.
Le Cambodge possède un instrument qui s'appelle le CNE. Que chaque parti prétend obtenir plus ou moins après le résultat provisoire, c'est normal.

Le PM a reconnu qu 'il peut y avoir des irrégularités et propose à SR de dialoguer.
Je pense que c'est une sage décision, car à tout moment il peut dire non , et envoie ces troupes , souvenez vous le coup de sécession en 1993.

Cette main tendue n'est pas négligeable. C'est maintenant que SR doit montrer qu'il est un homme intelligent, un bon future leader.

kaunklau - 01/08/2013 à 19:34
NEO a écrit

63 à 65 sièges après des informations de son parti. Mais ça ne veut pas dire que HS est d'accord.

H.S , Pas d'accord ? et si après les résultats officiels , il est perdu , il est obligé de reconnaitre sa défaite .
A moins qu'il fera un coup d'état .
En tout cas Samrainsy sera obligé de coopérer avec le PPC afin d'avoir les 2/3 de sièges si selon ce résultat, de l'enquête , qu'il sortira gagnant ...

virgule - 01/08/2013 à 19:36
Seun nmott a écrit

Restons calme.
Le Cambodge possède un instrument qui s'appelle le CNE. Que chaque parti prétend obtenir plus ou moins après le résultat provisoire, c'est normal.

Le PM a reconnu qu 'il peut y avoir des irrégularités et propose à SR de dialoguer.
Je pense que c'est une sage décision, car à tout moment il peut dire non , et envoie ces troupes , souvenez vous le coup de sécession en 1993.

Cette main tendue n'est pas négligeable. C'est maintenant que SR doit montrer qu'il est un homme intelligent, un bon future leader.


SR ne peut pas collaborer, ca casserait toute sa posture.

Vicheya - 01/08/2013 à 20:00



Avez vous un article en Français pour mettre a jour le site parlant de tout ceci ?



kaunklau - 01/08/2013 à 20:09
Vicheya a écrit




Avez vous un article en Français pour mettre a jour le site parlant de tout ceci ?




cet interview , je le trouve dans youtube . C'est bizarre . En plus , il est récent . Mais avec les manipulations de l'informatique , je me méfie .

robin des bois - 01/08/2013 à 20:25
Vicheya a écrit




Avez vous un article en Français pour mettre a jour le site parlant de tout ceci ?





SVP quel "site parlant de tout ceci" ?

En tout cas

- sur ce lien de Cambodge Post :
http://www.cambodge-post.com/?page_id=3215

- tu as ceci :

1 August 2013

Hun Sen, les bras grands ouverts, en direction de l’opposition


Au moment même où l’opposition revendiquait la victoire, le Premier ministre Hun Sen, dans une déclaration pour le moins surprenante, se disait favorable à une enquête indépendante concernant les allégations de fraude lors du scrutin de dimanche.

"Pour des élections libres et justes, j’invite la communauté internationale, tous les partis politique et la Commission électorale à mener une enquête sur ce qui s’est passé ".

Cette déclaration, à rebours des positions de son gouvernement jusque là fermement opposé à toute enquête, raisonne étrangement dans la bouche de celui qui, depuis 28 ans, dirige son pays d’une main de fer. D’autant que quelques heures plus tôt, un communiqué du ministère des affaires étrangères destiné aux missions diplomatiques venait leur rappeler qu’elles devaient s’abstenir de toute ingérence.
« Le Cambodge est un pays souverain et démocratique qui se doit de respecter sa constitution et son code électoral ».

Chheang Vuth, le porte-parole de l’Assemblée nationale et membre du parti d’Hun Sen, ainsi que d’autres hauts responsables avaient insisté lundi sur le fait que la création d’un comité chargé d’investiguer sur les fraudes, tel que réclamé par l’opposition, serait « illégal ».
« S’il y a fraude, le CNRP a la possibilité de déposer un recours auprès de la Commission électorale, c’est la seule possibilité qu’offre la loi. »

Certes le Premier ministre sort affaibli de ces élections, et ce quelle qu’en soit l’issue.
Qu’il cherche aujourd’hui à redorer sa propre image et à apparaitre comme l’homme providentiel, seul capable de rassembler et de sortir le pays de l’impasse politique dans lequel il se trouve, ne fait guère de doute.
« Je suis prêt à coopérer avec toutes les parties pour parvenir à une solution acceptable pour tous ».
« Si le pays connait des violences, les spectres du passé reviendront. Est-ce ce que veulent les gens ? Je pense que personne n’est prêt à plier bagages pour s’enfuir »,
a t-il déclaré hier.

La vérité sur les fraudes

Il reste qu’on a du mal à l’imaginer accueillir des représentants étrangers chargés d’éplucher les bulletins de vote, lui qui a refusé la présence des observateurs de l’ONU pour ce scrutin et qui a distribué au compte-goutte des invitations aux délégations étrangères.
Ce ne sera d’ailleurs pas le cas puisqu’il s’est empressé de préciser hier qu’il serait occupé durant les 100 prochains jours jusqu’à à la fin de la période de deuil de son père.
Ce sont des hauts responsables de son parti, le vice-Premier ministre Sok An, le ministre de l’intérieur Sar Kheng et Say Chhum, Premier vice-président du Sénat, qui se chargeront des négociations avec l’opposition afin de préparer la nouvelle assemblée, a t-il ajouté.

Sam Rainsy, le chef de l’opposition a jugé cette « ouverture » positive », soulignant que l’urgence était à la « recherche de la vérité sur les fraudes, leur nature et leur étendue ».
"L’heure n’est pas à la négociation politique, nous devons d’abord nous préoccuper du problème des fraudes pour rendre justice à la population", a expliqué en substance Son Chay, un des responsables du CNRP,

Dans un communiqué publié cette nuit, Surya Subedi le rapporteur spécial de l’ONU a lui aussi appelé de ses vœux une enquête sur les allégations de fraudes et a appelé le pays au calme et à la réconciliation.

Krystel Maurice




Edité le 01/08/2013 @ 21:29 par robin des bois

Préng-veasna - 02/08/2013 à 00:03
Désolé, par erreur, j'ai effacé le commentaire de preng-vesna

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Cambodge.-...n-gouvernement_6346-2217207-fils-tous_filDMA.Htm



Edité le 02/08/2013 @ 15:30 par Aekreach

kaunklau - 02/08/2013 à 07:11
texte de Phnompenh-post traduit par Google :

http://translate.googleusercontent.com/translate...mp;rurl=translate.google.fr&sl=en&u=http://www.phnompenhpost.com/national/extra-seats-won-spread-across-country-cnrp&usg=ALkJrhg8r9NJVAnWOk9Svw9d-c6410---A


Sièges supplémentaires gagnés répartis à travers le pays: CNRP


Jeu 1er Août 2013
Shane Worrell et Meas Sokchea

Le Parti national de sauvetage Cambodge a révélé hier une liste de provinces dans lesquelles il croit qu'il a remporté plus de sièges 68-55 résultats de l'élection du gouvernement permettent.

Suite aux allégations de la CNRP, il avait obtenu 63 sièges - un chiffre président Sam Rainsy a dit pourrait augmenter de 90 places une fois les irrégularités de vote sont aplanies - député Son Chhay a donné le message élaboré sur les «gains» supplémentaires.

Inclus dans la liste sont Banteay Meanchey, Battambang, Kampong Cham, Kandal, Kratie, Phnom Penh et Siem Reap - mais plus petits détails ne sont pas encore prêts pour le grand public, Chhay dit.

"Nous allons organiser une conférence de presse pour annoncer tous les détails. Le plan est d'amener toutes ces informations à Phnom Penh à raconter et revérifier premier ".

Chhay a ajouté que le CNRP avait "deux semaines pour le faire, mais pour moi, à deux semaines est trop long".

Rainsy a déclaré au Post hier que si un comité mixte examine les irrégularités et les résultats de l'élection de dimanche dernier, il découvrira l'opposition a remporté entre 80 et 90 sièges à l'Assemblée nationale siège 123.

Chiffres définitifs de son parti du scrutin, qui ne tiennent pas compte des irrégularités, ont montré le CNRP avait obtenu 63 sièges - assez pour gouverner, at-il ajouté.

"[Soixante-trois] est notre figure ... notre résultat final ", a déclaré Rainsy. "Mais je tiens à préciser que ... si nous réajuster ce chiffre pour des irrégularités, des électeurs privés de leurs droits et des électeurs fantômes, nous aurions gagné beaucoup une estimation plus ".

"Nous n'avons pas pleinement [un nombre de sièges]. Nous voulons que le comité d'enquête. Mais nous aurions gagné plus de 80 sièges. "Rainsy a ajouté que ce chiffre pourrait en fait être aussi élevé que 90 sièges.

"Je pense que M. Hun Sen devrait démissionner maintenant. Les chiffres sont contre lui. "

Les paroles de Rainsy est venu après une allocution devant des centaines de partisans au siège CNRP hier matin, avant de remarques faites par le Premier ministre Hun Sen tard dans la journée dans laquelle il a exprimé sa volonté de se soumettre à une enquête internationale.

Lors de son discours, Rainsy a appelé le RPC "trinité" - Hun Sen, président du Sénat Chea Sim et président de l'Assemblée nationale Heng Samrin - de démissionner dans la honte après chacune de leurs provinces tombé au CNRP.

«Ils doivent démissionner", at-il dit. "Avant l'élection, le RPC affirmé qu'il avait cinq millions de voix. Ils n'ont pas reçu beaucoup plus de deux millions ".

Après chef adjoint Kem Sokha a également parlé, ceux de la foule, beaucoup avec des cartes d'identité à la main, ont raconté leurs histoires de ne pas pouvoir voter.

Khieu Lay, un evictee de Borei Keila, qui vit maintenant à un site de relocalisation près de Oudong montagne dans la province de Kandal, a dit que beaucoup dans sa communauté était arrivé au bureau de vote de trouver leurs noms manquants dans la liste des électeurs.

«La plupart d'entre eux n'étaient pas autorisés à voter», dit-elle. "Donc, nous avons besoin du CNRP, les ONG et la communauté internationale à intervenir pour exhorter le NEC de rouvrir scrutin afin qu'ils puissent".

CNRP législateur Mu Sochua a déclaré le NEC a la responsabilité de traiter les plaintes de la population.

«Nous prétendons que nous avons 63 sièges,» at-elle poursuivi, ajoutant le CNRP a récolté un nombre de voix à travers le pays pour arriver à sa figure.

«Si le NEC n'arrête pas de dire que nous avons 55 sièges, nous donner la preuve. Nous avons la preuve que nous avons 63 sièges ".

Chiffres officiels préliminaires, le nombre à 68 à 55 en faveur de la RPC, mais les résultats définitifs ne sont pas dues pendant encore deux semaines.

Mais Cheam Yeap, député du RPC principal, a déclaré que son parti n'avait pas perdu l'élection et il était la culture du CNRP de ne pas accepter le résultat.

"Vous pouvez tenir cette élection 1000 fois et le CNRP souhaitez rejeter les résultats 1000 fois - même si c'est à droite," at-il dit.

NEC Nytha Tep secrétaire général a refusé de dire si les résultats du CNRP étaient de toute façon précise, mais a déclaré que le NEC a permis aux partis politiques de présenter des preuves d'irrégularités entre 2 et Août 6, dont il examinera ensuite.

Le CNRP prévoit plus d'événements dont les électeurs sont invités à documenter leurs histoires de ne pas pouvoir voter.

En réponse aux rumeurs le CNRP avait, en effet, prévu un rassemblement de masse si ses demandes d'un comité ne sont pas remplies, ministre de l'Intérieur Sar Kheng a déclaré hier qu'il voulait l'opposition à respecter la loi si quelque chose a été planifiée et manifestations proposées se limiter à la liberté Park.
auteurs de contact: Shane Worrell et Meas Sokchea

Edité le 02/08/2013 @ 08:12 par kaunklau

kaunklau - 02/08/2013 à 07:31
Si Samrainsy avait osé confirmer que son parti a 63 sièges sans les irrégularités , parce qu'il a certainement une preuve solide pour le prouver . Avec les irrégularités , il estime à 80-90 sièges . D'où le futur pilote de ce pays sera le CNPR .

Comment le comité d'élection met 2 semaines pour donner le résultat définitif ? il y a des problèmes quelque parts . A moins que le CNE , comité national des élection ne savent pas compter ! Tout de même !

J'espère de pouvoir écouter leurs explications .

kaunklau - 02/08/2013 à 07:32
Préng-veasna a écrit

HS dit si l'opposition gagne cette élection, ce sera le nouveau khmer krorhorm





il disait dans quoi SVP ?

kaunklau - 02/08/2013 à 07:38
Un autre article de Cambodia daily : ( traduit par Google)

sl=en&u=http://cambodianelections2013.wordpress.com/&prev=/search%3Fq%3Dcambodia%2Belections%2B2013%26hl%3Dfr%26gl%3Dfr%26authuser%3D0%26biw%3D1024%26bih%3D453
CNRP défend la victoire électorale Réclamation de 63 sièges de l'Assemblée
Par Zsombor Peter - 1 Août, 2013

Le CNRP d'opposition mercredi se tenait près de son affirmation selon laquelle il a remporté un rasoir mince majorité de 123 sièges de l'Assemblée nationale à l'élection de dimanche, juste assez pour former le prochain gouvernement du pays si ses numéros détiennent.

Président CNRP Sam Rainsy revendiqué 63 sièges pour son parti, mardi soir et a appelé le Premier ministre Hun Sen à démissionner.

Décision relative au RPC du Premier ministre, cependant, crie victoire pour lui-même, après avoir remporté 68 sièges. Les chiffres du CNRP diffèrent de façon importante de ceux de la Commission indépendante pour les élections libres et équitables au Cambodge (Comfrel), qui a donné le parti au pouvoir 67 sièges et la victoire.

La Commission électorale nationale (NEC) publiera les résultats officiels le 10 Août.

Mu Sochua, directeur général du CNRP des affaires publiques, a déclaré mercredi que son parti était debout près de son affirmation selon laquelle il a remporté 63 sièges.

"Nous avons tous les résultats ... à partir de tous les bureaux de vote», dit-elle.

M. Rainsy a déclaré mardi que sa part des sièges de l'Assemblée pourrait même monter.

Mais Mme Sochua a déclaré que semblait désormais peu probable, car il avait compté toutes les formes NEC-1104 émises il a été utilise pour arriver à ses chiffres. Elle a dit que son parti maintenant prévu de présenter sa preuve à un comité ad hoc, il espère mettre en place pour enquêter sur les allégations d'irrégularités de vote répandues.

Mme Sochua a déclaré le décompte de son parti diffère si largement de COMFREL c'est parce que le moniteur de l'élection avait utilisé des numéros seulement à partir d'un échantillon de bureaux de vote.

Sur les 19 009 bureaux de vote à travers le pays, COMFREL surveillance coordinateur Kong Ravine a déclaré que son groupe a pris un échantillon aléatoire de 1.470 scientifiques d'entre eux.

Elle a refusé de dire si elle pensait que les chiffres du CNRP étaient crédibles.

«Si CNRP avoir un résultat différent de la NEC, nous allons examiner les éléments de preuve tels que 1104 [formes] de tous les bureaux de vote», at-elle dit.

Ministre de l'Information Khieu Kanharith, qui a publié des chiffres dimanche la soirée du RPC, n'a pas répondu à une demande de commentaire.

NEC Secrétaire général Nytha Tep n'a pas voulu commenter sur les chiffres de l'opposition, mais a dit que tous les partis étaient libres de réclamer quoi que nombres qu'ils souhaitaient.

"Celui qui annonce qu'elle, c'est leur affaire, mais nous avons nos chiffres», at-il dit. "Nous allons publier les résultats préliminaires le 10 Août pour donner le temps pour n'importe quel parti politique pour protester."

kaunklau - 02/08/2013 à 07:52
Qu'est-ce qu'il disait lepetitjournal , à propos des fraudes :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...e-soutient-une-enquete-nationale-sur-les-fraudes

ELECTIONS - Le Premier ministre soutient une enquête nationale sur les fraudes


Le Premier ministre cambodgien Hun Sen s'est dit prêt mercredi au dialogue avec l'opposition et à une enquête sur les accusations de fraudes après les législatives serrées et contestées de dimanche.



Il a salué ce processus, dans le but de faire preuve de "transparence et de permettre une solution acceptable par tout le monde".
Mais il n'a pas évoqué la participation de l'ONU, alors que l'opposition a réclamé la création d'un comité incluant partis, société civile et représentants des Nations unies pour enquêter sur des irrégularités qu'elle a jugées massives.

Au terme d'un scrutin décrit par des organisations locales et internationales comme injuste, le Parti du Peuple cambodgien (CPP) de Hun Sen a annoncé dimanche conserver sa majorité au parlement avec 68 sièges contre 55 à l'opposition unie comme jamais au sein du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP)
Malgré le plus mauvais score depuis 1998 du parti au pouvoir, qui a perdu 22 sièges par rapport à l'assemblée sortante, le CNRP a rejeté ces résultats, revendiquant la victoire avec 63 des 123 sièges du parlement.

Son leader Sam Rainsy, rentré d'exil juste avant le scrutin après avoir été gracié par surprise de condamnations qu'il jugeait politiques, a promis que l'opposition descendrait dans la rue si sa victoire n'était pas reconnue.

Alors que certains analystes craignent une impasse politique si le CNRP boycotte le parlement, Hun Sen s'est également dit prêt mercredi à dialoguer avec ses adversaires.

"Nous sommes prêts à ouvrir des discussions entre les partis politiques qui ont des sièges au parlement", a-t-il assuré. "Je pense que les partis vont certainement faire des compromis, c'est inévitable".

A 60 ans, Hun Sen est l'un des plus anciens dirigeants d'Asie. Symbole de la stabilité et de la paix pour beaucoup de Cambodgiens, il a présidé à la transformation d'un pays émergeant de décennies de guerre civile et devenu l'une des économies les plus dynamiques de la région.

Mais son gouvernement est régulièrement accusé de réduire ses opposants au silence. Et il a du mal à contenir un fort mécontentement social et une colère croissante face à l'impunité des forces de l'ordre et à la confiscation des terres au profit d'entreprises étrangères et des élites.


Dêpêche AFP



Préng-veasna - 02/08/2013 à 08:36
kaunklau a écrit


il disait dans quoi SVP ?


Cliquez sur mon message car c'est un lien vidéo ...

kaunklau - 02/08/2013 à 09:43
Préng-veasna a écrit

kaunklau a écrit


il disait dans quoi SVP ?


Cliquez sur mon message car c'est un lien vidéo ...

OK , ce n'est que la discussion sur Facebook .

Seun nmott - 02/08/2013 à 11:29
Les choses vont très vite.

Le CNE reste un outil incontournable."

Les deux principaux adversaires ce sont mis d'accord pour clarifier les "irrégularités".
Le CNE est prêt à recevoir tous les rapports les concernant.

Du 3 août au 10, un travail de vérification et de correction avec les collaborations des sociétés civiles et peut être des autres observateurs.

A partir du 10 août, on aura un nouveau résultat, bien qu'il y ait quelques réticents, les deux partis semblent voulus jouer le jeu..

A l'ère internet soyons vigilants, nous sommes submergés par des infos de tout genre.
J'ai à peu près 300 articles, vidéo, posters sur le dossier élection, sans compter les échanges téléphoniques.
Je pense que je ne suis pas le seul, pour celui qui donne une importance à son pays.

Le but c'est le bon avenir de notre pays, le Cambodge, un changement de politique, et non un lynchage..


Est ce que les khmers arrivent ils à se parler et à s'entendre, sans les aides des étrangers?

C'est peut être le moment de le prouver...


PS: je ne suis pas le gourou de KN :sourire:
Vous n’êtes pas obligé de me croire :sourire:

kaunklau - 02/08/2013 à 11:42
" HS dit si l'opposition gagne cette élection, ce sera le nouveau khmer krorhorm "
Je reprends mes écoutes sur ce discours :


En écoutant le récit de RFA , l'un , il accuse l'autre .

Hun Sen disait que le CNPR , voulait supprimer les crédits des banques aux particuliers et donc fermer les banques et pour retourner au système Khmer Rouge . Pas d'argents , évacuations : faire peur à la population.
Kem Sokha ( CNPR) rétorque : nous CNPR , on va faire baisser le taux de crédit à la population et non " supprimer " . Il accusait Hun Sen , le fait de chasser les population de la terre , c'est comme les Khmer rouges chassaient la population de leur habitation .

Les mots " khmer rouge = khmer krâhorm " est leur point d'accusation l'un comme l'autre .

En gros , personne ne veut retourner au régime que pratique le Kampuchea démocratique des Khmers rouges et concluait que la partie qui pensait à ce régime est un traite pour la nation .


Edité le 02/08/2013 @ 12:47 par kaunklau

robin des bois - 02/08/2013 à 11:48
Seun nmott a écrit

Les choses vont très vite.

Le CNE reste un outil incontournable."

Les deux principaux adversaires ce sont mis d'accord pour clarifier les "irrégularités".
Le CNE est prêt à recevoir tous les rapports les concernant.

Du 3 août au 10, un travail de vérification et de correction avec les collaborations des sociétés civiles et peut être des autres observateurs.

A partir du 10 août, on aura un nouveau résultat, bien qu'il y ait quelques réticents, les deux partis semblent voulus jouer le jeu..





Perso je retiens surtout cet extrait d'un article de Cambodge Post que je vous ai déjà transmis :


Il reste qu’on a du mal à l’imaginer accueillir des représentants étrangers chargés d’éplucher les bulletins de vote, lui qui a refusé la présence des observateurs de l’ONU pour ce scrutin et qui a distribué au compte-goutte des invitations aux délégations étrangères.

Ce ne sera d’ailleurs pas le cas puisqu’il s’est empressé de préciser hier qu’il serait occupé durant les 100 prochains jours jusqu’à à la fin de la période de deuil de son père.
Ce sont des hauts responsables de son parti, le vice-Premier ministre Sok An, le ministre de l’intérieur Sar Kheng et Say Chhum, Premier vice-président du Sénat, qui se chargeront des négociations avec l’opposition afin de préparer la nouvelle assemblée, a t-il ajouté.



et mon analyse est la suivante :

- ou HS se met en "réserve de la république" pour gagner du temps, sous prétexte du dècès de son père et du temps de deuil

- ou il est entrain de transférer le pouvoir à Sok Han et consorts, sur "poussée amicale" de ses 2 parrains ..
Je suis convaincu que aucun des 2 pays amis et voisins ne veut voir apparaitre des émeutes à Phnom Penh

( si les USA ne mettront pas les pieds au Cambodge , il leur reste "l'arme économique" ... et Chine et Vietnam sont aux abois ces temps -ci de ce côté là .)..



Edité le 02/08/2013 @ 12:51 par robin des bois

kaunklau - 02/08/2013 à 11:58
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

Les choses vont très vite.

Le CNE reste un outil incontournable."

Les deux principaux adversaires ce sont mis d'accord pour clarifier les "irrégularités".
Le CNE est prêt à recevoir tous les rapports les concernant.

Du 3 août au 10, un travail de vérification et de correction avec les collaborations des sociétés civiles et peut être des autres observateurs.

A partir du 10 août, on aura un nouveau résultat, bien qu'il y ait quelques réticents, les deux partis semblent voulus jouer le jeu..






et mon analyse est la suivante :


( si les USA ne mettront pas les pieds au Cambodge , il leur reste "l'arme économique" ... et Chine et Vietnam sont aux abois ces temps -ci de ce côté là .)..




Vu les intérêts économiques de la Chine et le Vietnam sur Le Cambodge , les deux pays suivent de près les évènements .
Mais , je ne pense pas que si le CNPR reprend la place de PPC de Hun Sen , les khmers rejettent toutes les dettes .C'est impossible .

Seun nmott - 02/08/2013 à 12:07
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

Les choses vont très vite.

Le CNE reste un outil incontournable."

Les deux principaux adversaires ce sont mis d'accord pour clarifier les "irrégularités".
Le CNE est prêt à recevoir tous les rapports les concernant.

Du 3 août au 10, un travail de vérification et de correction avec les collaborations des sociétés civiles et peut être des autres observateurs.

A partir du 10 août, on aura un nouveau résultat, bien qu'il y ait quelques réticents, les deux partis semblent voulus jouer le jeu..





Perso je retiens surtout cet extrait d'un article de Cambodge Post que je vous ai déjà transmis :

........


et mon analyse est la suivante :

- ou HS se met en "réserve de la république" pour gagner du temps, sous prétexte du dècès de son père et du temps de deuil





C'est une vrai bonne excuse.

Utiliser toutes les ressources du PPC, et un bon recul pour être en forme le moment venu...



PS : SR ne doit pas tirer sur tout ce qui bouge...Chaque balle compte.

NEO - 02/08/2013 à 13:34
Seun nmott a écrit



Est ce que les khmers arrivent ils à se parler et à s'entendre, sans les aides des étrangers?

C'est peut être le moment de le prouver...

Vous n’êtes pas obligé de me croire :sourire:


Je pense que HS ne lâchera pas si facilement le morceau.
Tandis que la discussion entre Khmer..........etc il s'en moque pas mal. Ce qu'il veut c'est de rester en place, point.
N’oubliez pas des menaces qu'il a formulé avant des élections : s'il perdes ce sera la guerre.
Ses main tendu aujourd’hui est juste pour calmer la grogne et pour gagner du temps.
Plus il gagne du temps, mieux il peut organiser. La contestation sera encore plus difficile.
La contestation doit se fait toute de suite, il ne faut pas les laisser le temps d'organiser le contre d’attaques


Edité le 02/08/2013 @ 14:37 par NEO

Aekreach - 02/08/2013 à 14:15
Cambodge-Post vient d'insérer l'ajout suivant sur son article publié par RdB.

Nous nous étions étonnés des propos tenus par le Premier ministre mercredi. Il s’agissait d’une erreur et la presse s’en est excusé ce matin. S’il a invité « tous les partis politiques et la Commission électorale » à mener une enquête sur les allégations de fraudes, Hun Sen n’a, en réalité, jamais invité la communauté internationale à y participer.

robin des bois a écrit




- sur ce lien de Cambodge Post :
http://www.cambodge-post.com/?page_id=3215

- tu as ceci :

1 August 2013

Hun Sen, les bras grands ouverts, en direction de l’opposition


Au moment même où l’opposition revendiquait la victoire, le Premier ministre Hun Sen, dans une déclaration pour le moins surprenante, se disait favorable à une enquête indépendante concernant les allégations de fraude lors du scrutin de dimanche.

"Pour des élections libres et justes, j’invite la communauté internationale, tous les partis politique et la Commission électorale à mener une enquête sur ce qui s’est passé ".

Cette déclaration, à rebours des positions de son gouvernement jusque là fermement opposé à toute enquête, raisonne étrangement dans la bouche de celui qui, depuis 28 ans, dirige son pays d’une main de fer. D’autant que quelques heures plus tôt, un communiqué du ministère des affaires étrangères destiné aux missions diplomatiques venait leur rappeler qu’elles devaient s’abstenir de toute ingérence.
« Le Cambodge est un pays souverain et démocratique qui se doit de respecter sa constitution et son code électoral ».

Chheang Vuth, le porte-parole de l’Assemblée nationale et membre du parti d’Hun Sen, ainsi que d’autres hauts responsables avaient insisté lundi sur le fait que la création d’un comité chargé d’investiguer sur les fraudes, tel que réclamé par l’opposition, serait « illégal ».
« S’il y a fraude, le CNRP a la possibilité de déposer un recours auprès de la Commission électorale, c’est la seule possibilité qu’offre la loi. »

Certes le Premier ministre sort affaibli de ces élections, et ce quelle qu’en soit l’issue.
Qu’il cherche aujourd’hui à redorer sa propre image et à apparaitre comme l’homme providentiel, seul capable de rassembler et de sortir le pays de l’impasse politique dans lequel il se trouve, ne fait guère de doute.
« Je suis prêt à coopérer avec toutes les parties pour parvenir à une solution acceptable pour tous ».
« Si le pays connait des violences, les spectres du passé reviendront. Est-ce ce que veulent les gens ? Je pense que personne n’est prêt à plier bagages pour s’enfuir »,
a t-il déclaré hier.

La vérité sur les fraudes

Il reste qu’on a du mal à l’imaginer accueillir des représentants étrangers chargés d’éplucher les bulletins de vote, lui qui a refusé la présence des observateurs de l’ONU pour ce scrutin et qui a distribué au compte-goutte des invitations aux délégations étrangères.
Ce ne sera d’ailleurs pas le cas puisqu’il s’est empressé de préciser hier qu’il serait occupé durant les 100 prochains jours jusqu’à à la fin de la période de deuil de son père.
Ce sont des hauts responsables de son parti, le vice-Premier ministre Sok An, le ministre de l’intérieur Sar Kheng et Say Chhum, Premier vice-président du Sénat, qui se chargeront des négociations avec l’opposition afin de préparer la nouvelle assemblée, a t-il ajouté.

Sam Rainsy, le chef de l’opposition a jugé cette « ouverture » positive », soulignant que l’urgence était à la « recherche de la vérité sur les fraudes, leur nature et leur étendue ».
"L’heure n’est pas à la négociation politique, nous devons d’abord nous préoccuper du problème des fraudes pour rendre justice à la population", a expliqué en substance Son Chay, un des responsables du CNRP,

Dans un communiqué publié cette nuit, Surya Subedi le rapporteur spécial de l’ONU a lui aussi appelé de ses vœux une enquête sur les allégations de fraudes et a appelé le pays au calme et à la réconciliation.

Krystel Maurice




Aekreach - 02/08/2013 à 14:34
Cambodge. Hun Sen annonce vouloir former un gouvernement



Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, a annoncé vendredi qu’il poursuivrait la formation d’un nouveau gouvernement, même si le principal parti de l’opposition tentait de bloquer le processus, les deux camps ayant revendiqué la victoire.

« Nous n’avons pas besoin de dépendre d’un autre parti politique ou de le supplier d’assister à une réunion. Si quelqu’un ne vient pas à une réunion (parlementaire), c’est son droit, mais nous n’avons besoin que de 63 personnes pour approuver une loi et nommer un gouvernement », a déclaré Hun Sen, qui rendait visite à des paysans de la province de Kandal.

Il avait pourtant déclaré mercredi que son parti était prêt à négocier avec l’opposition.

Le principal parti de l’opposition cambodgienne, le Parti du Sauvetage national (CNRP), a rejeté lundi les résultats des élections législatives organisées dimanche, dénonçant des irrégularités.

Dimanche, à l’issue du vote, le gouvernement avait annoncé que le Parti du peuple cambodgien (CPP) au pouvoir avait remporté 68 sièges sur les 123 de l’Assemblée nationale, contre 55 à l’opposition.

Le CNRP assure de son côté avoir remporté 63 sièges contre 60 pour le CPP, et réclame la mise en place d’une commission avec des membres du CNRP et du CPP, ainsi que des représentants des Nations unies, de la commission électorale nationale et des ONG pour enquêter sur le déroulement du vote.

La Commission électorale nationale ne devrait pas annoncer de résultats avant la mi-août.

Source Ouest-France

Edité le 02/08/2013 @ 15:35 par Aekreach

kaunklau - 02/08/2013 à 15:15
Manifestations contre manifestations !

Selon les quotidiens du srok , du 02/08/2013 , H.SEN avait appelé les phnom-pennhois à bien réfléchir , avant d'y participer , en cas où il y a grande manifestations à la capitale contre fraude de cette cinquième élection .
- il avait dit que les citoyens risquent de perdre leurs biens personnels . Mais il n'a pas précisé que , c'est " le risque de leur sécurité " . Genre de langage des khmers rouge " tor tourl khos treuv dory khlourn ègn = prendre votre responsabilité " .
- il avait dit également , s'il y aura grande manifestation , il pourra y avoir contre-manifestation . Il ne peut pas garantir . D'où , il pourra avoir le désastre à la capitale .

Ces menaces , je pense que c'est sérieux .
Du genre : balancer les grenades , coup de fusil par des personnes non identifiées , bagarres générales ...

Pas de fumées sans feux .

Aekreach - 02/08/2013 à 15:40
Je vois mal Hun Sen céder facilement. Sa famille, ses partisans et lui, ont trop à perdre.

petiteheidi - 02/08/2013 à 20:17
Monsieur Hun Sèn lance des menaces...qu’on risque de tomber dans la guerre civile....etc. S.V.P il veut faire la guerre contre qui exactement ? Contre l’opposition ? contre les populations qui n’ont qu’un seul souhait : vivre dignement comme des êtres humains. Et puis, entre Monsieur Hun Sèn et l’opposition SR, c’est tout de même ce dernier qui a une position confortable ; notamment pour la formation du futur gouvernement.

Vous verrez, l’histoire Khmère se rappellera la date du 28 Juillet 2013 que, Monsieur Hun Sèn a simplement triché aux élections. Il est fort regrettable pour un Neak Mean Bone .

28 ans au pouvoir SANS PARTAGE, faut qui s'en aille, cas sans tricherie, il aurait largement perdue.


emmaromti - 02/08/2013 à 20:52
DANS UN SURSAUT / PATRIOTIQUE AVEC SES / VALISES C EST SON CAMP QUI DISPOSE / DES ARMES PAS / NOUS =S ILS OSAIENT SA FIN SERA REGLEE EN CONSEQUENCE UN MORT CAMBODGIEN C EST UNE AFFAIRE INTERNATIONALE / UNE MANIF MONSTRE LES DEBORDERAIT ? / PANIQUERAIT ILS RECULERONT LES NEGOCIATIONS OUVERTURES / DISCUSSIONS POUR TROMPER / RUSER / NOUS DIVISER QU EN PENSEZ VOUS ?? LE DIRE A NOS DIRIGEANTS ?? MERCI E S

BAC - 03/08/2013 à 00:10

'' Je pense que HS ne lâchera pas si facilement le morceau. ''

Monsieur NEO,

On dirait que vous ne connaissez pas HS. On dirait que vous ne connaissez les dictateurs de ce monde. On dirait aussi que vous ne connaissez la nature humaine, et enfin, on dirait que vous ne connaissez les MÉ-JAOR khmer.


POUR VIR ORT JESS SEE BYE TÉ, POUR VIR TLORB SEE CAVIAR. ET leurs enfants sont dans les universités au États-Unis ou en France ( ça prend beaucoup d'argent pour ça, et leurs villa, ça prend d,argent pour ça aussi, et leurs Lexus ça prend l'argent pour ça aussi, et.. ), pourquoi abandonner tout ça, ils ne sont pas stupides.



Ne pensez même pas qu'ils ont trop volé ( trop pris ) de Srok ( ou au peuple ) qu'ils vont moins voler aujourd'hui. C'est jamais assez pour les humains.


Kissinger: '' le pouvoir est un aphrodisiaque '' . Ça fait bander plus vite que les Viagra. Regardez Sihahouk.....kékéké....




emmaromti - 03/08/2013 à 05:59
UN INTERVENANT HIER 2 AOUT A W K RADIO A DIT CECI IL FAUT JOUER GAGNANT PROCLAMER LA VICTOIRE / PLUS GRANDE MANIFESTATION CAR RECOMPTER LES VOIX liste electorable etablie PAR LES TRICHEURS PREPAREE DICUTER AVEC LE DICTATEUR QUE VOUS DECRIVEZ / JUSTEMENT C EST PERDRE DU TEMPS SE / FAIRE ROULER / PAR LES V N MEME S IL Y AURAIT 50000 MORTS CONTRE LES 13,5 M / RESTANR CELA VAUT LE COUP POUR LA SURVIE DU RESTANT POUR LA SURVIE DE NOTRE CAMBODGE LE POUVOIR SE CONQUIERT HS N ABANDONNERA / PAS / FACILEMENT QU EN PENSENT NOS AUTRES INTER NAUTES // A DIFFUSER S V P JUSQU AUX NOS DIRIGEANTS ..??? HG

robin des bois - 03/08/2013 à 06:20
emmaromti a écrit




MEME S IL Y AURAIT 50000 MORTS CONTRE LES 13,5 M / RESTANR CELA VAUT LE COUP POUR LA SURVIE DU RESTANT POUR LA SURVIE DE NOTRE CAMBODGE



Heu là : vous avez "fumé la moquette" et vous ferez partie des "5000 morts" SVP ?

En attendant , toujours dans mon "dictionnaire étymologique de la langue de bois" :

- pour la Chine vous avez ceci :

Le Premier ministre chinois félicite son homologue cambodgien pour sa victoire électorale
2013-08-02 22:47:10 xinhua

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a félicité le Premier ministre cambodgien Hun Sen pour la victoire de son parti, le Parti populaire cambodgien, lors de l'élection général de dimanche.
"J'ai le plaisir de présenter mes chaleureuses félicitations pour la victoire une fois de plus de votre Parti populaire cambodgien lors de la cinquième élection nationale cambodgienne", a-t-il déclaré dans un message adressé jeudi à Hun Sen.

M. Li a souligné que sous le leadership de Hun Sen, le Cambodge avait connu de grands succès au niveau du développement national, qui ont été salués par les Cambodgiens et la communauté internationale.

"La partie chinoise continuera de soutenir le Cambodge pour poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne, et de soutenir les efforts du Cambodge en faveur de la stabilité et du développement national", a-t-il poursuivi.

La Chine et le Cambodge sont de bons voisins, partenaires, amis et frères, a souligné M. Li, ajoutant que la partie chinoise accorde beaucoup d'importance au renforcement du Partenariat de coopération stratégique avec le Cambodge.

"Je suis entièrement convaincu que les relations sino-cambodgiennes atteindront un nouveau stade", a-t-il déclaré.

"J'ai hâte de vous rencontrer lors de l'exposition Chine-ASEAN à Nanning le mois prochain afin d'échanger avec vous des avis sur la façon de renforcer davantage la coopération entre la Chine et le Cambodge".

Le Parti populaire cambodgien du Premier ministre Hun Sen a obtenu la victoire avec 68 sièges parlementaires lors de l'élection de dimanche, et le Parti cambodgien de sauvetage national de Sam Rainsy a obtenu les 55 sièges, selon les premiers résultats.


- pour le Vietnam :

cf ce lien (article déjà déjà cité sur K-N )
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-Vietnam-salue-l...ions-legislatives-du-Cambodge/20138/33282.vnplus

- et pour la Thaïlande , ce petit extrait qui en dit long

[ Le Premier ministre thaïlandais, Mme Yingluck Shinawatra, s'est félicitée de la victoire du PPC du Premier ministre Hun Sen. ]
(mais il est vrai que c'est la petite sœur de "l'autre", et tout s'explique !)

- quant au représentant spécial de l'ONU, c'est plutôt çà.. et toujours en "langue de bois":

Cambodge : un expert de l'ONU appelle au calme et à la réconciliation
01/08/2013 | 11:29:00


Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Cambodge, Surya P. Subedi, a salué mercredi les élections générales qui ont eu lieu le 28 juillet au Cambodge et appelé au calme et à la réconciliation politique.

«Les élections de dimanche sont une preuve de la maturité démocratique du pays », a dit M. Subedi, tout en félicitant les acteurs politiques pour la retenue dont ils ont fait preuve.
«Je félicite les Cambodgiens pour avoir exercé leur droit de vote d'une manière largement pacifique».
« Dans l'intérêt supérieur de la nation, j'appelle maintenant à la réconciliation politique et au calme », a ajouté l'expert.
Il a plaidé ensuite pour l'accélération du processus de réforme des institutions de l'État, y compris la Commission nationale électorale, afin d'assurer un meilleur respect des droits du peuple, un véritable Etat de droit et une démocratie plus vigoureuse au Cambodge.

M. Subedi a également demandé aux Cambodgiens et aux acteurs politiques « de ne pas succomber à la haine raciale, que ce soit en personne ou via les médias sociaux, et de contribuer à la construction d'une société démocratique, tolérante, solidaire et libérale».

En ce qui concerne les nombreuses allégations d'irrégularités, M. Subedi a invité les instances appropriées à enquêter immédiatement et de manière impartiale. L'expert a aussi exhorté la Commission nationale électorale cambodgienne à faire le compte minutieux de chaque bulletin de vote non utilisé.

Le Rapporteur spécial de l'ONU a enfin rappelé les recommandations relatives à la réforme électorale qu'il avait formulées dans son rapport présenté au Conseil des droits de l'homme en septembre 2012, dont la plupart n'ont pas été adoptées avant ces élections. « Si ces recommandations avaient été mises en œuvre, la situation actuelle aurait été bien meilleure », a-t-il déploré. - VNA


... voilà, voilà ... on est donc loin des "5 000 morts" annoncées par Mme Emmaromti sur K-N


* constat amer mais réaliste de Rdb : "une fois de plus, le petit peuple khmer est bien seul"


A suivre donc, dans le calme de préférence, et toujours grâce au dico de "la Langue de bois" de robin des bois
!!!

- ps de rdb : vous avez aussi le discours d'hier (02/08) de HS, dans le même style : mais çà risque de faire lourd : au cas où, voici le lien :

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-PM-cambodgien-a...e-peuple-a-sunir-pour-la-paix/20138/33315.vnplus





Edité le 03/08/2013 @ 07:40 par robin des bois

Seun nmott - 03/08/2013 à 07:20

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Cambodge, Surya P. Subedi, a salué mercredi les élections générales qui ont eu lieu le 28 juillet au Cambodge et appelé au calme et à la réconciliation politique.

«Les élections de dimanche sont une preuve de la maturité démocratique du pays », a dit M. Subedi, tout en félicitant les acteurs politiques pour la retenue dont ils ont fait preuve.
«Je félicite les Cambodgiens pour avoir exercé leur droit de vote d'une manière largement pacifique».
« Dans l'intérêt supérieur de la nation, j'appelle maintenant à la réconciliation politique et au calme », a ajouté l'expert.
Il a plaidé ensuite pour l'accélération du processus de réforme des institutions de l'État, y compris la Commission nationale électorale, afin d'assurer un meilleur respect des droits du peuple, un véritable Etat de droit et une démocratie plus vigoureuse au Cambodge.

M. Subedi a également demandé aux Cambodgiens et aux acteurs politiques « de ne pas succomber à la haine raciale, que ce soit en personne ou via les médias sociaux, et de contribuer à la construction d'une société démocratique, tolérante, solidaire et libérale»
.

En ce qui concerne les nombreuses allégations d'irrégularités, M. Subedi a invité les instances appropriées à enquêter immédiatement et de manière impartiale. L'expert a aussi exhorté la Commission nationale électorale cambodgienne à faire le compte minutieux de chaque bulletin de vote non utilisé.



Souvent détesté et contesté par le PPC. Cet homme a toujours fait des efforts pour le bien du Cambodge. Cet appel plein de sagesse, mérite d’être entendu par les khmers de tout bord.

La haine ne nous aide pas , elle nous ronge.

bbn - 03/08/2013 à 07:20
sans surprise et sans espoir pour les amoureux de la democratie politique. Pouvoir et argent confisques par la Famille H.S.

robin des bois - 03/08/2013 à 07:27
Seun nmott a écrit


Souvent détesté et contesté par le PPC. Cet homme a toujours fait des efforts pour le bien du Cambodge. Cet appel plein de sagesse, mérite d’être entendu par les khmers de tout bord.

La haine ne nous aide pas , elle nous ronge.


Bonjour Sn-n

- dont acte pour M.SUBEDI

- et dans un autre domaine, comment interprétez-vous SVP cette "phrase très travaillée", selon moi, des autorités chinoises ?

" poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne "


bbn - 03/08/2013 à 07:34
selon moi, cette phrase ne favorise pas la pluralité des opinions politiques donc la democratie à l occidentale. pour les chinois, un seul parti, un seul homme et une seule famille au pouvoir. c est honteux. je boycoote les produits chinois.

NEO - 03/08/2013 à 07:52
Une énigme avant des élections ?
« Pourquoi HS a pris le risque de faire entrer SR ».
Est-ce qu’il a été touché par la grâce !
Rien du tout, tout a été calculé
SR est juste une pièce apportée, si besoin il le ramène, s’il est trop menaçant, il l’écarte.
En effet il préfère un adversaire qu’il connait.il sait comment il fonctionnait, donc il peut négocier.
SR non plus n’est pas près de prendre le risque de faire tomber HS, il va surement accepter des propositions. D’ailleurs il n’a pas de choix.

kaunklau - 03/08/2013 à 07:54
http://www.liberation.fr/monde/2013/08/02/cambod...stre-gouvernera-avec-ou-sans-l-opposition_922419

Cambodge: le Premier ministre gouvernera avec ou sans l’opposition


Par AFP

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a assuré vendredi qu’il n’avait pas besoin du soutien de l’opposition pour former un gouvernement même si elle décidait de ne pas siéger au parlement pour protester contre les résultats des élections qu’elle conteste.

Au terme des législatives de dimanche décrites par des organisations locales et internationales comme injuste, le Parti du Peuple cambodgien (CPP) de l’homme fort du royaume a annoncé conserver sa majorité au parlement avec 68 sièges contre 55 à l’opposition unie comme jamais au sein du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP).

Malgré le plus mauvais score depuis 1998 du parti au pouvoir, qui a perdu 22 sièges par rapport à l’assemblée sortante, le CNRP a rejeté ces résultats, revendiquant la victoire avec 63 des 123 sièges du parlement.

«Dans les 60 jours suivant les élections, le roi va convoquer le parlement (...). Si vous (les députés de l’opposition, ndlr) ne participez pas à la session, vous serez contre le roi et la volonté du peuple», a déclaré Hun Sen dans un discours radiodiffusé.

Le CPP a une «majorité absolue» et procèdera «à la mise en place de la direction du parlement et du gouvernement. Ils ne vous attendront pas», a-t-il ajouté.

Il a également appelé le CNRP à participer à des discussions sur le partage des responsabilités au parlement mais rejeté la création d’un comité chargé d’enquêter sur les accusations de fraude, réclamé par l’opposition.

Le Premier ministre avait pourtant semblé soutenir mercredi cette enquête, en se disant également prêt au dialogue avec l’opposition.

Le parlement devrait se réunir d’ici fin septembre pour élire le gouvernement et le nouveau Premier ministre pour les cinq prochaines années.

«Il n’y aura pas d’impasse (...). Je vais continuer à être Premier ministre», a martelé Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans et qui a récemment indiqué qu’il resterait à son poste encore au moins dix ans.

Son gouvernement est régulièrement accusé de réduire les opposants au silence.

Le leader de l’opposition Sam Rainsy, rentré d’exil juste avant le scrutin après avoir été gracié par surprise de condamnations qu’il jugeait politiques, avait promis que l’opposition descendrait dans la rue si sa victoire n’était pas reconnue.

Le CNRP a précisé vendredi qu’il ferait connaître la semaine prochaine sa position «sur les résultats des élections».

******************************************************************************************

J'avais dit qu'il avait une parole d'un cow-boy , pour un premier ministre d'un pays .
Comme " fermer la frontière...." . Il disait dans un discours , comme un gosse : si la partie d'opposition ne vient pas participer , à la première séance de parlement devant le roi , les places de députés sont perdues et seront distribuées à un autre parti ( selon la constitution cambodgienne ? ).
S'il avait dit , ça veut dire, que , ça existe dans la Constitution .

Depuis 1998 , la majorité absolue 50% +1 , lui autorise de reprendre la manette , mais , si le résultat était contesté ?

Donc on se base sur le comité d'élection CNE . Or ce dernier avait reçu beaucoup de plaintes matérielles sur les fraudes , le résultat , doit-être toujours maintenu ? . C'est absurde .

Quand les autres pays félicitent le PPC , ce n'est que le geste dans le but de l'économie
(l'argent investi) et rien d'autres . Eux , ils s'en foutaient de fraude ou pas fraude .

Quant aux "langues de bois " que RDB avait soulevé " c'est toujours de même style : démerdez-vous entre vous , point , comme en 1975 , les américains qui se sont barrés de l'Indochine " .

Il n'y a que les khmers qui traitent les affaires des khmers .

Aides-toi , le ciel t'aidera .




NEO - 03/08/2013 à 08:02
kaunklau a écrit


Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a assuré vendredi qu’il n’avait pas besoin du soutien de l’opposition pour former un gouvernement même si elle décidait de ne pas siéger au parlement pour protester contre les résultats des élections qu’elle conteste.



Pourquoi HS a changé d'avis.
Par ce que l’opposition a lâché la pression.
À la prochaine élection, des gens vont se dit pourquoi se mobiliser si c’est pour faire la même chose.

kaunklau - 03/08/2013 à 08:18
NEO a écrit

kaunklau a écrit


Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a assuré vendredi qu’il n’avait pas besoin du soutien de l’opposition pour former un gouvernement même si elle décidait de ne pas siéger au parlement pour protester contre les résultats des élections qu’elle conteste.



Pourquoi HS a changé d'avis.
Par ce que l’opposition a lâché la pression.
À la prochaine élection, des gens vont se dit pourquoi se mobiliser si c’est pour faire la même chose.


H.Sen , n'est pas dupe non plus . Il a plein de conseillers , qui lui donnent des idées , si A , ne va pas il choisit le B , ainsi de suite ...
Maintenant , son arme , c'est la constitution . C'est juridique !
Mais l'opposition doit trouver la faille du système !

Et tout ça , le roi reste muet ?

gabriel - 03/08/2013 à 08:20

J'aime bien vos échanges, on sent que vous êtes prêts à retourner vivre au pays dès que SR aura les choses en main.

Juste une question et je me retire d'un sujet où je n'ai rien à faire car je ne suis que très peu concerné : au lieu d'échanger des articles de presse n'est-il pas possible que vous contactiez directement vos familles ou vos amis pour avoir la température au srok ?? Il y a les commentaires étrangers, ceux d'une presse plus ou moins muselée ou conditionnée par certains idéaux et vos vues personnelles, le sentiment des habitants serait je pense très intéressant. Je me retire sur la pointe des tongs de ses échanges................

le effaçable - 03/08/2013 à 08:28
Aekreach a écrit

Je vois mal Hun Sen céder facilement. Sa famille, ses partisans et lui, ont trop à perdre.


j'espère que ce n'est pas de l'argent dont vous parlez. Sur une durée de 30 ans, on a eu tout le temps d'en ramasser suffisamment pour vivre grassement sur plusieurs générations comme des porcs, parce que bon, le pouvoir, c'est surtout sa sécurité et celle de sa famille qui en dépendent
Le pouvoir est donc ici un impératif

Edité le 03/08/2013 @ 09:29 par le effaçable

kaunklau - 03/08/2013 à 08:34
gabriel a écrit


J'aime bien vos échanges, on sent que vous êtes prêts à retourner vivre au pays dès que SR aura les choses en main.

Juste une question et je me retire d'un sujet où je n'ai rien à faire car je ne suis que très peu concerné : au lieu d'échanger des articles de presse n'est-il pas possible que vous contactiez directement vos familles ou vos amis pour avoir la température au srok ?? Il y a les commentaires étrangers, ceux d'une presse plus ou moins muselée ou conditionnée par certains idéaux et vos vues personnelles, le sentiment des habitants serait je pense très intéressant. Je me retire sur la pointe des tongs de ses échanges................


Une des amis de Phnom penh disait , le jour après l'élection ,le 29/30/... il était retourné au " srok " , car ils avaient peur de la pagaille à la capitale .
Il est encore traumatisé par l'évacuation de la capitale ...

Le langage de la masse populaire , de monsieur tout le monde est plus vraie .
Un autre disait que 30.000 riels pour un bulletin de vote , des gens inconnus viennent dans leur lieu de vote ( les gens reconnaissent la population de son village ) , 3 moines de Watt Stung mean Chey étaient tués .
Mais les " on dit" , je me méfie .

le effaçable - 03/08/2013 à 08:53
Seun nmott a écrit



M. Subedi a également demandé aux Cambodgiens et aux acteurs politiques « de ne pas succomber à la haine raciale, que ce soit en personne ou via les médias sociaux, et de contribuer à la construction d'une société démocratique, tolérante, solidaire et libérale»
.

En ce qui concerne les nombreuses allégations d'irrégularités, M. Subedi a invité les instances appropriées à enquêter immédiatement et de manière impartiale. L'expert a aussi exhorté la Commission nationale électorale cambodgienne à faire le compte minutieux de chaque bulletin de vote non utilisé.



Souvent détesté et contesté par le PPC. Cet homme a toujours fait des efforts pour le bien du Cambodge. Cet appel plein de sagesse, mérite d’être entendu par les khmers de tout bord.

La haine ne nous aide pas , elle nous ronge.

Quand Monsieur SUBEDI parle de la haine raciale, je ne pense pas qu'il pense au PPC ou à ses électeurs

gabriel - 03/08/2013 à 09:05

Pour son anniversaire j'ai envoyé quelques dollars à ma fille adoptive, elle a été diné avec des copines à PP et m'a juré que tout était calme. Je lui fais entièrement confiance. Kaunklau vous vous méfiez des on-dit, mais que pensez vous des articles de presse rédigés par des personnes très loin de la réalité du terrain et prompts à toutes les interprétations possibles surtout lorsque cela sert leurs intérêts et ce quelque soit "leur bord".

NEO - 03/08/2013 à 09:09
gabriel a écrit


J'aime bien vos échanges, on sent que vous êtes prêts à retourner vivre au pays dès que SR aura les choses en main.



vous êtes pressé de nous mettre dehors ?! (humour)
:rire1:

Edité le 03/08/2013 @ 10:44 par NEO

robin des bois - 03/08/2013 à 09:35
NEO a écrit

[
vous êtes pressez de nous mettre dehors ?!




On peut fort bien préférer "pratiquer la Charité " pour quelques-uns , plutôt que "d'exiger la Justice " pour tous :
c'est une question d'éthique tout à fait personnelle.
Mais selon les valeurs contenues dans la "Loi naturelle", la pratique de la Charité arrive seulement après l'exigence de la Justice




Edité le 03/08/2013 @ 10:36 par robin des bois

Sereypheap - 03/08/2013 à 09:39
J'espère que cette "agitation" post-éléctorale sert à quelque chose. Mais le tour est joué, et je vois mal comment on peut vérifier ce qui s'est passé et si c'était possible, le seul moyen est de revoter, du coup, ils vont encore recommencer à faire la même chose. Et rebelotte !

Le seul espoir pour le CNRP de gagner les élections est d'avoir la majorité absolue même avec les fraudes !!!

gabriel - 03/08/2013 à 09:42

Neo je ne vois pas ce qui vous fait dire une chose pareille, je ne me justifierais en vous expliquant mon rôle vis à vis des khmers dans les années 70 cela ne vous regarde d'ailleurs pas, ceci dit c'est vous qui réclamez à corps et à cri un nouveau Cambodge, si c'est pour le regarder de loin c'est un peu c... non ?

Bel exemple de langue de bois RDB, désolé je suis très bête voir même plus et je n'ai pas compris le sens de votre post.

robin des bois - 03/08/2013 à 09:45
Sereypheap a écrit


Le seul espoir pour le CNRP de gagner les élections est d'avoir la majorité absolue même avec les fraudes !!!



Une autre hypothèse de travail est que, désormais, "le PPC se comporte en parti unique ", pour permettre "au Cambodge de poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne" ...et aux intérêts si proches de la Chine et du Vietnam...


Sereypheap - 03/08/2013 à 09:53
robin des bois a écrit


...
Une autre hypothèse de travail est que, désormais, "le PPC se comporte en parti unique ", pour permettre "au Cambodge de poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne" ...et aux intérêts si proches de la Chine et du Vietnam...




Incompatible avec le régime cambodgien.:clindoeil: Nous avons un roi !:rire1:

Edité le 03/08/2013 @ 10:53 par Sereypheap

kaunklau - 03/08/2013 à 10:56
Sereypheap a écrit

robin des bois a écrit


...
Une autre hypothèse de travail est que, désormais, "le PPC se comporte en parti unique ", pour permettre "au Cambodge de poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne" ...et aux intérêts si proches de la Chine et du Vietnam...




Incompatible avec le régime cambodgien.:clindoeil: Nous avons un roi !:rire1:

Est-ce que réellement , on a un roi ?
S'il disait quelque choses , H.Sen lui coupe les vives ( mauvaise langue )!!!

SEbmilie - 03/08/2013 à 11:02
J'ai l'impression qu'à l'étranger, ça bouillonne à fond, mais les amis à Phnom-Penh ont trouvé que Phnom Penh est bien paisible...

Quant à la grande manifestation de M. SR que j'ai pu lire sur ce forum qu'il met en exécution, à force d'annoncer les choses sans les faire, SR risque de plus être crédible dans le futur.

On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs et pour déloger un gars qui a le pouvoir absolu depuis 28 ans, je vous laisse imaginer ce qu'il en faudra comme recettes...

La nouvelle génération Khmère n'a pas connu les mêmes horreurs que ses parents alors la sagesse est une fausse philosophie...

gabriel - 03/08/2013 à 11:18

Un monde de rêve KN avec un correspondant sur place complètement impartial qui nous rendrait compte de la réalité du terrain cela serait vachement bien non ?? C'est vrai qu'à travers mes contacts locaux et le forum et sa densité actuelle sur ce sujet il y a un énorme fossé et j'ai l'impression que plus que le temps passe et plus chacun y vat de sa pelletée.

Ce qui m'inquiète c'est la facilité avec laquelle SR est revenu et avec laquelle son parti a réussi cette percée inimaginable, ne pas passer par des phases de transition me semble très dangereux et j'ai peur que cette jeunesse ultra majoritaire mais plus réactive que politisée sur le fond soit assez manipulable. Je ne crois pas au Messie, toute proportion gardée le peuple khmer en a déjà eu un et on a vu le résultat. Je ne compare pas les hommes, je compare l'histoire. ais cela n'est pas mon pays et j'espère me tromper car analyser de l'extérieur avec des éléments aussi disparates que confus c'est déjà mission impossible pour les membres de la diaspora alors les culs blancs........

kaunklau - 03/08/2013 à 11:34
On n'a pas besoin d'un correspondant attitré pour KN . Ce qu'on a besoin des gens honnêtes qui disent la vérité . Pas de tendance politiques vers tel ou tel " gus " .
Des gens qui ne soutiennent pas des partis politiques pour l'intérêt personnel , des vrais " indépendants " de "ors lork " de" SIR " .
Mais , y a-t-il des gens qui nous offrent ça sans demander quoi que ce soit ?
La réalité et la réalité .
Il n' y a que la réalité qui tient la route . On peut mentir une fois , mais au bout de 2 fois , personne ne croit , même on dit la vérité !
C'est ça ce qu'on cherche ,dans KN , je suppose .

Aekreach - 03/08/2013 à 13:33
kaunklau a écrit


Est-ce que réellement , on a un roi ?
S'il disait quelque choses , H.Sen lui coupe les vives ( mauvaise langue )!!!


Le Cambodge à l'instar de l'Angleterre a besoin de sa monarchie parlementaire.

Sa Majesté le Roi, Norodom Sihamoni, est loin de se comporter comme un homme de paille.

Ses dernières actions sont courageuses :

1 ) Il permet à Sam Rainsy, leader de l'opposition de rentrer au Royaume en le graciant. Sans le retour de ce dernier, le parti de sauvetage national, n'aurait jamais fait un score aussi bon malgré les fraudes massives en faveur de l'équipe en place.

2 ) Il fait publier une lettre royale pour encourager la population à voter sans craindre les représailles... et on sait d'où, ses représailles pourraient venir.

3 ) Seulement quatre jours après les élections, Sa Majesté le Roi, reçoit en audience, Messieurs Sam Rainsy et Kem Sokha, les deux leaders du parti de sauvetage national. Je pense sincèrement, que le Roi Père, Norodom Sihanouk, aurait plus craint Hun Sen et se serait plié aux volontés de l'homme fort du pays en prétextant être neutre.


Sereypheap - 03/08/2013 à 14:22
Aekreach a écrit

kaunklau a écrit


Est-ce que réellement , on a un roi ?
S'il disait quelque choses , H.Sen lui coupe les vives ( mauvaise langue )!!!


Le Cambodge à l'instar de l'Angleterre a besoin de sa monarchie parlementaire.

Sa Majesté le Roi, Norodom Sihamoni, est loin de se comporter comme un homme de paille.

Ses dernières actions sont courageuses :

1 ) Il permet à Sam Rainsy, leader de l'opposition de rentrer au Royaume en le graciant. Sans le retour de ce dernier, le parti de sauvetage national, n'aurait jamais fait un score aussi bon malgré les fraudes massives en faveur de l'équipe en place.

2 ) Il fait publier une lettre royale pour encourager la population à voter sans craindre les représailles... et on sait d'où, ses représailles pourraient venir.

3 ) Seulement quatre jours après les élections, Sa Majesté le Roi, reçoit en audience, Messieurs Sam Rainsy et Kem Sokha, les deux leaders du parti de sauvetage national. Je pense sincèrement, que le Roi Père, Norodom Sihanouk, aurait plus craint Hun Sen et se serait plié aux volontés de l'homme fort du pays en prétextant être neutre.




Oui, Aekreach, de très bons constats !:bon: Et notre roi actuel ne suit pas le chemin de son père, il n'est pas "attiré" par la Chine, en tout cas c'est ce que je constate ! Alors vive notre roi, longue vie à Sihamoni !:clindoeil:

BAC - 03/08/2013 à 14:38
le effaçable a écrit

Aekreach a écrit

Je vois mal Hun Sen céder facilement. Sa famille, ses partisans et lui, ont trop à perdre.


j'espère que ce n'est pas de l'argent dont vous parlez. Sur une durée de 30 ans, on a eu tout le temps d'en ramasser suffisamment pour vivre grassement sur plusieurs générations comme des porcs, parce que bon, le pouvoir, c'est surtout sa sécurité et celle de sa famille qui en dépendent
Le pouvoir est donc ici un impératif



Monsieur,....

Ça c'est ce qu'il faut dire, pas n'analyse politique...kékéké....

Je vois un peu comme vous; ces pourritures prennent le pouvoir pour la sécurité de leurs biens volé au Srok. Mais aussi le Viet a qqch dans ça aussi. Le Viet veut faire Srok comme le deuxième Laos: http://www.lao-national-council.com/le-laos-une-province-du-vietnam/


Mais. kékéké...concernant le pouvoir, ce que j'ai remarqué, le pouvoir ne dure qu'une génération. Marcos volait donner le pouvoir à son fils, Saddam vouait faire la même chose, Kadhafi aussi,etc...Et j'ai remarqué que le destin des dictateurs ont été choisi par le peuple...kékéké....







BAC - 03/08/2013 à 14:48
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit


Souvent détesté et contesté par le PPC. Cet homme a toujours fait des efforts pour le bien du Cambodge. Cet appel plein de sagesse, mérite d’être entendu par les khmers de tout bord.

La haine ne nous aide pas , elle nous ronge.


Bonjour Sn-n

- dont acte pour M.SUBEDI

- et dans un autre domaine, comment interprétez-vous SVP cette "phrase très travaillée", selon moi, des autorités chinoises ?

" poursuivre la route qui convient à la réalité cambodgienne "





Cette phrase? Facile, elle veut dire '' POURSUIVRE LE CONSENSUS DICTATORIAL '' kékékék.....Pauvre Mister MAM, SEE TA MAM TOV!!! kékéké...






BAC - 03/08/2013 à 14:57
le effaçable a écrit

Seun nmott a écrit



M. Subedi a également demandé aux Cambodgiens et aux acteurs politiques « de ne pas succomber à la haine raciale, que ce soit en personne ou via les médias sociaux, et de contribuer à la construction d'une société démocratique, tolérante, solidaire et libérale»
.

En ce qui concerne les nombreuses allégations d'irrégularités, M. Subedi a invité les instances appropriées à enquêter immédiatement et de manière impartiale. L'expert a aussi exhorté la Commission nationale électorale cambodgienne à faire le compte minutieux de chaque bulletin de vote non utilisé.



Souvent détesté et contesté par le PPC. Cet homme a toujours fait des efforts pour le bien du Cambodge. Cet appel plein de sagesse, mérite d’être entendu par les khmers de tout bord.

La haine ne nous aide pas , elle nous ronge.

Quand Monsieur SUBEDI parle de la haine raciale, je ne pense pas qu'il pense au PPC ou à ses électeurs



Je ne sais pas qu'est ce que mister ONU aurait pu dire autres que ça. Mister ONU doit dire des choses qui représent ONU, universalité...l'universalité, c'est que tous les hommes ne broute pas l'herbe, SEE BYE et SEE LU...kékéké.....



BAC - 03/08/2013 à 15:22
SEbmilie a écrit

J'ai l'impression qu'à l'étranger, ça bouillonne à fond, mais les amis à Phnom-Penh ont trouvé que Phnom Penh est bien paisible...

Quant à la grande manifestation de M. SR que j'ai pu lire sur ce forum qu'il met en exécution, à force d'annoncer les choses sans les faire, SR risque de plus être crédible dans le futur.

On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs et pour déloger un gars qui a le pouvoir absolu depuis 28 ans, je vous laisse imaginer ce qu'il en faudra comme recettes...

La nouvelle génération Khmère n'a pas connu les mêmes horreurs que ses parents alors la sagesse est une fausse philosophie...



'' La nouvelle génération Khmère n'a pas connu les mêmes horreurs que ses parents alors la sagesse est une fausse philosophie... ''



LOL kékékék....belle remarque momnsieur,


Des sagesse du genre '' trois bols de riz par jours c,est mieux que Pol POT ''. Fuck, ils sont heureux, ça fait l'affaire des ONGs, eux que cherchent à faire du bien pour les pauvres pour nourrir leur bien sprirituel, ils ne protestent plus, ils sont encore coincés dans le passé. Mais, les jeunes c'est le sagesse du genre un '' Iphone, un Ipad, Un Hamburgers, un coke,......c'est encore mieux que Pol Pot ''







Edité le 03/08/2013 @ 16:26 par BAC

virgule - 03/08/2013 à 15:27
BAC a écrit

Je vois un peu comme vous; ces pourritures prennent le pouvoir pour la sécurité de leurs biens volé au Srok. Mais aussi le Viet a qqch dans ça aussi. Le Viet veut faire Srok comme le deuxième Laos: http://www.lao-national-council.com/le-laos-une-province-du-vietnam/


C'est le genre de texte qui me fait dire que les diaspora lao et khmeres sont à des lieux de savoir ce qui se passe vraiment dans leur propre pays, aveuglés qu'ils sont par des hypothèses géopolitiques à coté de la plaque.

Parce que le pays qui a le vent en poupe au laos, ce n'est pas non plus le VN, mais bel et bien la chine (et on dira ce que l'on veux, mais la 'tutelle' viet a permis au pays de ne pas se faire laminer culturellement et économiquement par la thailane - mais 'rassurons' nous, c'est en route).

Évidemment, ils ne connaissent pas la zone franche de boten
http://www.lepoint.fr/monde/casino-drogue-et-cadavres-au-bord-du-mekong-19-07-2012-1697176_24.php

(et pourtant, le point est un canard tout pourris)

http://www.lemonde.fr/international/article/2012...ur-chinois-suscite-la-mefiance_1732691_3210.html

Enfin, que des laos se préoccupent du sort des minorités ethniques est une grande première, au vu de leur considération sous le gouvernement royal....

Bref, a force de se focaliser sur les viets, la diaspora lao ne va pas comprendre comment leur pays va devenir une colonie économique, voire, de peuplement, chinois...

BAC - 03/08/2013 à 15:40
virgule a écrit

BAC a écrit

Je vois un peu comme vous; ces pourritures prennent le pouvoir pour la sécurité de leurs biens volé au Srok. Mais aussi le Viet a qqch dans ça aussi. Le Viet veut faire Srok comme le deuxième Laos: http://www.lao-national-council.com/le-laos-une-province-du-vietnam/


C'est le genre de texte qui me fait dire que les diaspora lao et khmeres sont à des lieux de savoir ce qui se passe vraiment dans leur propre pays, aveuglés qu'ils sont par des hypothèses géopolitiques à coté de la plaque.

Parce que le pays qui a le vent en poupe au laos, ce n'est pas non plus le VN, mais bel et bien la chine (et on dira ce que l'on veux, mais la 'tutelle' viet a permis au pays de ne pas se faire laminer culturellement et économiquement par la thailane - mais 'rassurons' nous, c'est en route).

Évidemment, ils ne connaissent pas la zone franche de boten
http://www.lepoint.fr/monde/casino-drogue-et-cadavres-au-bord-du-mekong-19-07-2012-1697176_24.php

(et pourtant, le point est un canard tout pourris)

http://www.lemonde.fr/international/article/2012...ur-chinois-suscite-la-mefiance_1732691_3210.html

Enfin, que des laos se préoccupent du sort des minorités ethniques est une grande première, au vu de leur considération sous le gouvernement royal....

Bref, a force de se focaliser sur les viets, la diaspora lao ne va pas comprendre comment leur pays va devenir une colonie économique, voire, de peuplement, chinois...



Monsieur,

Je vois que le Laos a maintenant le CHOIX ; être Yuon, être Chèn ou être Thais,.....kékéké Pauvre le Laos.




virgule - 03/08/2013 à 15:47
BAC a écrit

Monsieur,

Je vois que le Laos a maintenant le CHOIX ; être Yuon, être Chèn ou être Thais,.....kékéké Pauvre le Laos.


Le laos n'a jamais eu le choix, depuis l'explosion du Lane Xang; ce fut un (ensemble d') état tampons, dont la plupart étaient en vois d'annexion par les thais (de même que les sip song chau tay dont l'article parle) -on se rappellera la population de Vientiane entièrement déportée et cette ville rasée, dont mouhot a contemplé les ruines en 1850-, sauf a la rigueur le Xieng Kouang, sous influence thai et viet, et ravagés par les irréguliers chinois (pavillons jaune, noir, etc... qui ont mit luang prabang a sac dans les années 1880).

Les francais ont recrées une entités politique (en laissant pas mal de territoires lao à la thailande, et un peu au cambodge), empêchant le laos de disparaitre.

La seule chance du laos, c'est de jouer l'équilibre entre les 3 gourmands voisins (le laos est complétement enclavé). Le VN et la chine sont peut être le plus handicapé dans cette course, du fait de la cordillère anamitique et des montagnes du yunnan (mais les corridors économiques en voie de construction au niveau de Savanakhet et ceux de Luang Nam Tha devraient changer la donne)

NEO - 03/08/2013 à 18:05
Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.

robin des bois - 03/08/2013 à 18:52
NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.



Cela n'a rien "d'étrange" à mes yeux.

Comme le petit Peuple Khmer , le petit peuple Vietnamien m'est très sympathique : accueillant, travailleur, bons jardiniers et bons cuisiniers ..etc ; de plus ces 2 nations s'occupent plutôt bien de leurs enfants, surtout quand ils ont les moyens matériels pour vivre décemment.

Comme le petit Peuple Khmer, le petit Peuple Vietnamien a vécu une Histoire récente très cruelle et très dramatique .

Je parle bien des "2 petits Peuples et non de leurs dirigeants respectifs ou de leurs classes possédantes !!!

Il y a quelques différences importantes cependant, dont celle entrainée par la présence d'un leader politique charismatique, qui a réussi à forger une Nation dans la douleur et dans le cadre de 2 guerres d'indépendance ; ce n'est pas rien !

Curieusement je me suis intéressé à ce pays, à ce peuple puis à son Histoire, en étant rue 13 et du côté de Psar Sal avant d'aller leur rendre visite .


Au lieu de faire une fixation sur "le Sud" , vous ne pourriez pas regarder aussi du coté du Nord et de l'Est ; pour vous y aider je vous offre cette photo d'une stèle commémorative , dont une partie est en français d'ailleurs

Shrine_outside_Wat_Phnom.jpg







Edité le 03/08/2013 @ 19:55 par robin des bois

virgule - 03/08/2013 à 19:42
robin des bois a écrit

NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.



Cela n'a rien "d'étrange" à mes yeux.

Comme le petit Peuple Khmer , le petit peuple Vietnamien m'est très sympathique : accueillant, travailleur, bons jardiniers et bons cuisiniers ..etc ; de plus ces 2 nations s'occupent plutôt bien de leurs enfants, surtout quand ils ont les moyens matériels pour vivre décemment.

Comme le petit Peuple Khmer, le petit Peuple Vietnamien a vécu une Histoire récente très cruelle et très dramatique .

Je parle bien des "2 petits Peuples et non de leurs dirigeants respectifs ou de leurs classes possédantes !!!

Il y a quelques différences importantes cependant, dont celle entrainée par la présence d'un leader politique charismatique, qui a réussi à forger une Nation dans la douleur et dans le cadre de 2 guerres d'indépendance ; ce n'est pas rien !

Curieusement je me suis intéressé à ce pays, à ce peuple puis à son Histoire, en étant rue 13 et du côté de Psar Sal avant d'aller leur rendre visite .


Au lieu de faire une fixation sur "le Sud" , vous ne pourriez pas regarder aussi du coté du Nord et de l'Est ; pour vous y aider je vous offre cette photo d'une stèle commémorative , dont une partie est en français d'ailleurs

Shrine_outside_Wat_Phnom.jpg








stele du vat phnom qui comemore le retours des 3 provinces (representees en apsara) que sont siem reap, battambang et.... sisophon au cambodge en 1904-1907, represente par sisowath, par le biais des francaid representes par le soldat.

virgule - 03/08/2013 à 19:48
NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.


tu as 2 manieres d' aborder ceci:
1. a l'instar de l'extreme dte khmere, tu me considere vendu aux viets et a HS, ce qui valide les theories d'absorption du cambodge et du laos par l'ogre vietpar la volonisation, entre autre.
2. tu considere que je suis en desacord avec les theories sus menionnees, et que je defend un pt de vue geopolitique different, en particulier, sur la place de la chine, tant politiquement qu'economiquement, voire, en terme de population, en ASE, hors VN et thailande. De plus tu considere que je pense que continuer a focaliser sur le VN est dangeureux car cela detourne des vrais enjeux de demain.

je te laisse libre de ton interpretation. Meme si la teneur de ton intervention montre que tu penche plus pour le 1.

le effaçable - 03/08/2013 à 21:58
virgule a écrit

NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.


tu as 2 manieres d' aborder ceci:
1. a l'instar de l'extreme dte khmere, tu me considere vendu aux viets et a HS, ce qui valide les theories d'absorption du cambodge et du laos par l'ogre vietpar la volonisation, entre autre.
2. tu considere que je suis en desacord avec les theories sus menionnees, et que je defend un pt de vue geopolitique different, en particulier, sur la place de la chine, tant politiquement qu'economiquement, voire, en terme de population, en ASE, hors VN et thailande. De plus tu considere que je pense que continuer a focaliser sur le VN est dangeureux car cela detourne des vrais enjeux de demain.

je te laisse libre de ton interpretation. Meme si la teneur de ton intervention montre que tu penche plus pour le 1.

Tu diras tout ce que tu veux, mais il y a ce qui se voit et ce qui se comprend !

BAC - 03/08/2013 à 22:15
virgule a écrit

BAC a écrit

Je vois un peu comme vous; ces pourritures prennent le pouvoir pour la sécurité de leurs biens volé au Srok. Mais aussi le Viet a qqch dans ça aussi. Le Viet veut faire Srok comme le deuxième Laos: http://www.lao-national-council.com/le-laos-une-province-du-vietnam/


C'est le genre de texte qui me fait dire que les diaspora lao et khmeres sont à des lieux de savoir ce qui se passe vraiment dans leur propre pays, aveuglés qu'ils sont par des hypothèses géopolitiques à coté de la plaque.

Parce que le pays qui a le vent en poupe au laos, ce n'est pas non plus le VN, mais bel et bien la chine (et on dira ce que l'on veux, mais la 'tutelle' viet a permis au pays de ne pas se faire laminer culturellement et économiquement par la thailane - mais 'rassurons' nous, c'est en route).

Évidemment, ils ne connaissent pas la zone franche de boten
http://www.lepoint.fr/monde/casino-drogue-et-cadavres-au-bord-du-mekong-19-07-2012-1697176_24.php

(et pourtant, le point est un canard tout pourris)

http://www.lemonde.fr/international/article/2012...ur-chinois-suscite-la-mefiance_1732691_3210.html

Enfin, que des laos se préoccupent du sort des minorités ethniques est une grande première, au vu de leur considération sous le gouvernement royal....

Bref, a force de se focaliser sur les viets, la diaspora lao ne va pas comprendre comment leur pays va devenir une colonie économique, voire, de peuplement, chinois...




Monsieur,

C'est une bonne nouvelle de voir les chinois au Laos; ça sert à contrecarrer les Viets.




robin des bois - 04/08/2013 à 04:11


- sur ce lien :
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-PCV-felicite-le-Cambodge-les-medias-en-parlent/20138/33326.vnplus

- cet article qui montre que :
° "la route est droite, même si la pente est très forte" comme dirait un Barang, très fin sinologue
° " Vietnam +" a un excellent correspond de presse en pays khmer, un peu KRU qui prédit même l'avenir


Le PCV félicite le Cambodge: les médias en parlent
03/08/2013 | 21:39:00

Le message du Comité central du PCV adressé au Cambodge pour le féliciter du succès des législatives du 28 juillet et de la victoire du Parti du peuple cambodgien (CPP) a été présenté vendredi sur les médias du Royaume.

La Télévision nationale (TVK), la Radio nationale (RNK) et des chaînes privées telles que Apsara, Bayon ou TV3, ont rendu public la totalité du message de félicitations du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV).

Nombre de sites web en ont publié des extraits qui soulignent la confiance des communistes vietnamiens en de nouvelles grandes avancées du peuple cambodgien sous la direction de l’Assemblée nationale de la nouvelle législature, dont le CPP sera le noyau.

Le PCV souhaite que “la solidarité, l’amitié traditionnelle et la coopération intégrale entre les deux Partis, les deux Etats, les deux Assemblées nationales, les deux gouvernements et les deux peuples soient éternelles”, ont relayé des sites web cambodgiens.

Selon les résultats préliminaires, le CPP a remporté ces élections avec 68 des 123 sièges. Plusieurs pays et organisations internationales lui ont adressé leurs félicitations, dont le Laos, la Thaïlande, d’autres pays membres de l’ASEAN, le Bangladesh, la Russie, la Hongrie, les Etats-Unis, le Japon et l’UE… - VNA

"la messe- en vietnamien- semble déjà dite", avant même la "nouvelle mission évangélique" sans doute, du NEC ; cf cet autre lien de Vietnam +:

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Cambodge-la-NEC-creera-un-groupe-denquete-mixte/20138/33324.vnplus




robin des bois - 04/08/2013 à 04:35


- sur ce lien de Alterasia:
http://www.alterasia.org/201307302646/elections-cambodge/

- cet autre article :

Les élections au Cambodge vues par les médias français
30 juillet 2013

Les élections parlementaires cambodgiennes n’ont pas passionné les médias français sur Internet, plus intéressés par les élections maliennes qui avaient lieu le même jour (sur google.fr « elections mali 2013 » rencontre plus de 80 millions d’occurrences, alors que « elections cambodge 2013 » n’en remporte qu’1,3 million).
Sur les médias français en ligne, seule RFI qui avait renforcé sa programmation en langue khmer en juin dernier, a fait régulièrement appel à une correspondance locale.
Il faut dire que l’issue du scrutin semblait jouée d’avance : sans surprise, la coalition d’Hun Sen, le CPP, a revendiqué la victoire en fin de journée.

Le Courrier International, lui, titre sur « la percée de l’opposition », précisant que le CNRP « aurait gagné au moins quatre provinces, dont celle de la capitale Phnom Penh ».

Avant les élections, la presse internationale avait parlé de façon unanime des nombreuses fraudes. La presse française en a relayé certaines: l’encre indélébile qui ne l’était pas, l’estimation à 10% des électeurs qui n’auraient pas pu voter faute d’inscription sur les listes électorales et, surtout, l’éviction de Sam Rainsy, le principal leader de l’opposition. D’autres actions gouvernementales ont été assimilées à des fraudes par la presse cambodgienne (en anglais), comme le paiement d’arriérés aux salariés du textile par l’Etat et l’achat de vote.

Dès lundi matin, les journaux français titrent donc, à l’unanimité sur la contestation de la victoire par l’opposition. Une transition, qui, pour une partie de la population cambodgienne serait préférable à une révolution, indique RFI.

La spécificité de cette 5e élection parlementaire, selon les médias français résidait dans la jeunesse de l’électorat, et l’existence, fait exceptionnel, d’une opposition unie. En revanche, nul ne relève la place des femmes dans l’élection, les critiques sur le discours de l’opposition à l’égard des Vietnamiens, ou encore le manque de débat sur l’économie du pays.

A noter, un aspect que n’a pas tranché la presse francophone : selon le Phnom Penh Post ou le Cambodia Daily, le score obtenu par Hun Sen lui procurerait une majorité suffisante pour fonder son prochain gouvernement, mais pas de modifier la constitution sans accord de l’opposition.
Une affirmation contredite par le New York Times et The Guardian, selon qui Hun Sen ne pourra pas former le prochain gouvernement sans autorisation de l’opposition.

Sur Internet, informations et expérience s’échangent encore sur la “twittosphère” cambodgienne, avec les hashtags #electionsKH ou #elections #cambodia. A suivre.
Céline Boileau

A lire aussi(Coz Toujours, blog): Serious irregularities overshadow Cambodia Election result
Photo : Casey Nelson/Twitpic


NeakReach - 04/08/2013 à 07:23
Sur "la percée de l’opposition" : S’agit-il d’un rejet "massif" du système actuel ? Ou des votes par conviction pour le parti CNRP et son leader ?



Edité le 04/08/2013 @ 08:24 par NeakReach

virgule - 04/08/2013 à 08:10
le effaçable a écrit

virgule a écrit

NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.


tu as 2 manieres d' aborder ceci:
1. a l'instar de l'extreme dte khmere, tu me considere vendu aux viets et a HS, ce qui valide les theories d'absorption du cambodge et du laos par l'ogre vietpar la volonisation, entre autre.
2. tu considere que je suis en desacord avec les theories sus menionnees, et que je defend un pt de vue geopolitique different, en particulier, sur la place de la chine, tant politiquement qu'economiquement, voire, en terme de population, en ASE, hors VN et thailande. De plus tu considere que je pense que continuer a focaliser sur le VN est dangeureux car cela detourne des vrais enjeux de demain.

je te laisse libre de ton interpretation. Meme si la teneur de ton intervention montre que tu penche plus pour le 1.

Tu diras tout ce que tu veux, mais il y a ce qui se voit et ce qui se comprend !


ouais; y a aussi les theories que l'on sert depuis bientot 40 ans.
[maintenant,sur le laos, je vous en pris, intervenez]

le effaçable - 04/08/2013 à 09:32
virgule a écrit


[maintenant,sur le laos, je vous en pris, intervenez]

Oui, Virgule, t'es gentil! mais au Laos, ce sont hélas encore des histoires avec les viets!, du coup comment veut-tu qu'on intervienne pour le Laos?.



Edité le 04/08/2013 @ 10:43 par le effaçable

Administrateur - 04/08/2013 à 10:12
Le Vietnam et le Cambodge sont deux pays culturellement très différents et l'histoire a fait naitre des sentiments de haine encrée depuis des générations. Ces élections législatives au cambodge ont fait naitre chez certains membres de KN un nationaliste déplacé. KN étant une association basée en France, les remarques à connotations racistes, déplacés envers le peuple vietnamiens seront supprimées.

gabriel - 04/08/2013 à 11:44

Merci.

virgule - 04/08/2013 à 12:09
le effaçable a écrit

virgule a écrit


[maintenant,sur le laos, je vous en pris, intervenez]

Oui, Virgule, t'es gentil! mais au Laos, ce sont hélas encore des histoires avec les viets!, du coup comment veut-tu qu'on intervienne pour le Laos?.


Intervenir au sens 'donner son point de vue en argumentant'; et merci du compliment sur ma gentillesse.

:sygus:

kaunklau - 04/08/2013 à 12:58
De dire qu'on est xénophobe ou anti peuple vietnamien c'est tout à fait inacceptable .
Quand , j'étais arrivé en Moselle en 1978 , on a une association , dont des vietnamiens , des cambodgiens , des français , sont membres .On n'avait jamais ce sentiment .
Ce qu'on a le même sentiment , ce sont des communistes de l'Indochine qui nous avaient fait mal . Entre les malheurs de pertes des membres de famille et le commencement à partir de 0 , dans le 3 ème pays , pour nourrir la famille .
Nos amis vietnamiens sont comme nous , il n'y a pas de haines .

Le mot " yourn " doit être adressé à des méchants , mais pas dans les sens du peuple vietnamien .Il ne faut pas tout mélanger .

Edité le 04/08/2013 @ 13:59 par kaunklau

virgule - 04/08/2013 à 13:43
virgule a écrit

le effaçable a écrit

virgule a écrit


[maintenant,sur le laos, je vous en pris, intervenez]

Oui, Virgule, t'es gentil! mais au Laos, ce sont hélas encore des histoires avec les viets!, du coup comment veut-tu qu'on intervienne pour le Laos?.


Intervenir au sens 'donner son point de vue en argumentant'; et merci du compliment sur ma gentillesse.

:sygus:


Pour argumenter dans mon sens, je vais citer l'into d'un article de M. Stuart Fox (daté d'il y a 4 ans)

http://muse.jhu.edu/journals/saa/summary/v2009/2009.stuart-fox.html
Laos: The Chinese Connection
Martin Stuart-Fox
Southeast Asian Affairs, Volume 2009, pp. 141-169


The title of my first contribution to Southeast Asian Affairs in 1980 was “Laos: The Vietnamese Connection”. A great deal has happened in the Lao People’s Democratic Republic (LPDR) over the past three decades, both internally, and in its relations with its neighbours. The Lao People’s Revolutionary Party (LPRP) is still in power, but it is a party riven by ambition and greed. The country is wealthier than it was thirty years ago; but the urban-rural divide is more marked than ever. Wealth is concentrated in the cities, most of it in the hands of Party members and their families. The resources of the country, which the French had glimpsed a century before, most of which are located in rural areas, are now being rapidly exploited, but not for the benefit of the rural majority. Neighbouring states have hungrily eyed these resources, and seized their opportunities to obtain a share — none more so than China. So just as what was interesting about Laos in 1980 was the Vietnamese connection, so in 2009 what is interesting is the developing Chinese connection, and what this means for Lao politics and policies.
To focus on the Chinese connection is not to suggest that the Vietnamese connection no longer matters. It certainly does. Rather it is to focus on economic and political changes that are now taking place. What I want to do in this article is to examine the changes that were becoming apparent in 2008 in three areas: in politics; in economic development; and in international relations. But I shall deal with these in the reverse order, for Lao politics are all but opaque in the absence of any media reporting or discussion, and it is only by examining the shifting influence of neighbouring states, and popular responses to the impact of development policies, that some light can be cast on Lao politics.



kaunklau - 04/08/2013 à 15:44
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Cambodge--le-CNRP-...-a-participer-au-comite-mixte/20138/33343.vnplus

Cambodge : le CNRP renonce à participer au comité mixte

Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) a brusquement déclaré renoncer à participer au comité mixte de la Commission électorale nationale (CEN) du Cambodge pour enquêter sur les fraudes électorales.

Dans sa lettre datée du 3 août adressée au président de la CEN Im Sua Sdey, Sam Rainsy, président du CNRP a fait savoir que son parti a renoncé à participer au comité mixte tripartite qui comprend les représentants de la CEN, du CNRP et du Parti du peuple cambodgien (PPC) au pouvoir, invoquant comme raison le fait que la composition de ce groupe de travail est limitée, ce qui ne répond pas encore aux demandes du CNRP.

Il a déclaré que le CNRP participerait à une organisation créée pour enquêter sur les fraudes électorales seulement lorsque la composition de celle-ci sera élargie et qu'elle comprendra des représentants d'ONG, de l'ONU et d'observateurs internationaux. Plus encore, selon Sam Rainsy, la CEN ne jouera qu'un rôle d'intermédiaire et l'ONU un rôle d'arbitre dans les activités de ce comité mixte.

Auparavant, après la réunion le 3 août entre la CEN et les représentants du PPC et du CNRP, les parties participantes ont déclaré à l'unanimité la création d'un comité mixte composé de représentant de la CEN, du PPC et du CNRP afin d'enquêter sur les fraudes électorales, soulignant que des représentants d'organisations sociales et de l'ONU pourraient participer au processus de contrôle de ces fraudes en tant qu'observateurs.

La réunion entre les représentants de la CEN, du PPC et du CNRP prévue de se tenir le 4 août pour discuter des modalités de fonctionnement de ce comité mixte n'a pas eu lieu.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a affirmé applaudir le processus d'enquête des résultats des élections dont la CEN jouera un rôle central. -VNA

NEO - 04/08/2013 à 16:39
virgule a écrit

robin des bois a écrit

NEO a écrit

Avec Virgule, on ne peut rien toucher au Vietnam. C’est étrange.



Cela n'a rien "d'étrange" à mes yeux.

Comme le petit Peuple Khmer , le petit peuple Vietnamien m'est très sympathique : accueillant, travailleur, bons jardiniers et bons cuisiniers ..etc ; de plus ces 2 nations s'occupent plutôt bien de leurs enfants, surtout quand ils ont les moyens matériels pour vivre décemment.

Comme le petit Peuple Khmer, le petit Peuple Vietnamien a vécu une Histoire récente très cruelle et très dramatique .

Je parle bien des "2 petits Peuples et non de leurs dirigeants respectifs ou de leurs classes possédantes !!!

Il y a quelques différences importantes cependant, dont celle entrainée par la présence d'un leader politique charismatique, qui a réussi à forger une Nation dans la douleur et dans le cadre de 2 guerres d'indépendance ; ce n'est pas rien !

Curieusement je me suis intéressé à ce pays, à ce peuple puis à son Histoire, en étant rue 13 et du côté de Psar Sal avant d'aller leur rendre visite .


Au lieu de faire une fixation sur "le Sud" , vous ne pourriez pas regarder aussi du coté du Nord et de l'Est ; pour vous y aider je vous offre cette photo d'une stèle commémorative , dont une partie est en français d'ailleurs

Shrine_outside_Wat_Phnom.jpg








stele du vat phnom qui comemore le retours des 3 provinces (representees en apsara) que sont siem reap, battambang et.... sisophon au cambodge en 1904-1907, represente par sisowath, par le biais des francaid representes par le soldat.


je ne savais pas, je pensai que c'est le tombe d'un roi. et c'est tout.
par contre j'ai entendu dire qu'il y a aussi le tombe d'un français, fonctionnaire des impôt lynchait par des paysans en colère

NEO - 04/08/2013 à 16:41
c'est dure à dire mais pendent des KR et bien après, des gens regrettaient de n'avoir pas rester Thaï

virgule - 04/08/2013 à 16:53
NEO a écrit

je ne savais pas, je pensai que c'est le tombe d'un roi. et c'est tout.
par contre j'ai entendu dire qu'il y a aussi le tombe d'un français, fonctionnaire des impôt lynchait par des paysans en colère


C'est un épisode des années 1930, dans un village vers K. Chhnang; le roi, en représailles, a renommé ce village 'village de la honte' ou 'village des barbares', quelque chose comme ça. Je ne sais pas par contre ou il est enterré.

Vicheya - 04/08/2013 à 18:18
virgule a écrit

le roi, en représailles, a renommé ce village 'village de la honte' ou 'village des barbares', quelque chose comme ça. Je ne sais pas par contre ou il est enterré.



:whaou: Et ben, j'espere que le village s'appelle autrement de nos jours !!! ????



Seun nmott - 04/08/2013 à 18:47
virgule a écrit

NEO a écrit

je ne savais pas, je pensai que c'est le tombe d'un roi. et c'est tout.
par contre j'ai entendu dire qu'il y a aussi le tombe d'un français, fonctionnaire des impôt lynchait par des paysans en colère


C'est un épisode des années 1930, dans un village vers K. Chhnang; le roi, en représailles, a renommé ce village 'village de la honte' ou 'village des barbares', quelque chose comme ça. Je ne sais pas par contre ou il est enterré.


vicheya a écrit



:whaou: Et ben, j'espere que le village s'appelle autrement de nos jours !!! ????


Phoum térichhann

CIJfGfm.jpg
C'est une révolte des paysans contre le poids des impôtS imposé le protectorat le 18 avril 1925. l'Administrateur Badesse* a été tué, le Roi Sisowath, pour punition, a décrété le village en question de phoum Térichann le 30 avril 1925 .

Térichhane(ou dérichhann)= brut, animal

* j'ai écrit "Badesse" au hasard, suivant l'écriture khmère..

Edité le 04/08/2013 @ 20:55 par Seun nmott

kaunklau - 04/08/2013 à 19:38
Phoum dérachhan !!! village des sauvages .
Parce qu'on est " roi" , on fait n'importe quoi .
Comme à thbaung khmum , Kompong Cham , suite à la mort de Tum et Teav , le roi était en colère de non respect du "message du roi " , avait ordonné tout les villageois de "Neak ngear " .Les villageois doivent être considérés comme genre des prisonniers .
Que la population n'a rien à voir là dedans .
C'est pour cette raison les khmers disaient :
KOM THEUR REUK DAUCH SDACH . ne te comporte pas comme un roi .
A CHOM KOURT LOURNG : fou fou roi .

le effaçable - 04/08/2013 à 19:58
virgule a écrit

le effaçable a écrit

virgule a écrit


[maintenant,sur le laos, je vous en pris, intervenez]

Oui, Virgule, t'es gentil! mais au Laos, ce sont hélas encore des histoires avec les viets!, du coup comment veut-tu qu'on intervienne pour le Laos?.


Intervenir au sens 'donner son point de vue en argumentant'; et merci du compliment sur ma gentillesse.

:sygus:

Oui mais on ne pourra pas éviter de parler ou de donnez un jugement sur la présence des viets au Laos.
Une vision divergente sera tjs possible
:angkorbeer:

virgule - 04/08/2013 à 20:17
le effaçable a écrit

Oui mais on ne pourra pas éviter de parler ou de donnez un jugement sur la présence des viets au Laos.
Une vision divergente sera tjs possible
:angkorbeer:


bah, tant que c'est argumenté, on peut tjs discuter
:sourire:

(de toute les façons, la vérité est ailleurs)

robin des bois - 04/08/2013 à 21:02
virgule a écrit

le effaçable a écrit

Oui mais on ne pourra pas éviter de parler ou de donnez un jugement sur la présence des viets au Laos.
Une vision divergente sera tjs possible
:angkorbeer:


bah, tant que c'est argumenté, on peut tjs discuter
:sourire:

(de toute les façons, la vérité est ailleurs)


par exemple ici

- l'article original de 2009 en anglais
http://www.atimes.com/atimes/Southeast_Asia/KI19Ae01.html

Sep 19, 2009 China in Laos: Counting the cost of progress
By Daniel Allen

- le même article en français dans Courrier international :

sur ce lien
http://www.courrierinternational.com/article/200...nforcement-spectaculaire-de-la-presence-chinoise

LAOS Renforcement spectaculaire de la présence chinoise

Alléchée par les ressources naturelles laotiennes, Pékin multiplie les investissements privés et publics. De grands projets dont le coût social et écologique pourrait être très élevé.

Asia Times Online| Daniel Allen 5 novembre 2009

A la gare routière de Kunming, la capitale de la province chinoise du Yunnan, un autocar plein à craquer de travailleurs chinois prend la route. Destination : Vientiane, la capitale laotienne. L’inconfort et les quarante heures de trajet ne font pas peur à ces hommes secs et nerveux qui fument cigarette sur cigarette. Ils semblent même enthousiastes à l’idée de bientôt toucher un salaire décent. “Le Laos est un pays pauvre et sale, lâche l’un d’eux. Mais nous avons déjà beaucoup d’amis là-bas. Nous pouvons y gagner de l’argent et aider à ce que le Laos ressemble davantage à la Chine.”

Dans le Triangle d’or – une région riche en ressources naturelles qui recouvre une partie des territoires du Laos, de la Thaïlande et du Myanmar –, l’influence chinoise est présente depuis longtemps. A l’instar des Chin Haw – des Chinois hans et huis de la province du Yunnan –, arrivés au Laos au XIXe siècle pour profiter de la manne agricole, une nouvelle vague de migrants du Yunnan et d’au-delà afflue maintenant dans cette région. Depuis quelques années, le rôle de la Chine dans le développement du nord du Laos est de plus en plus flagrant. Un accord de coopération signé en 1997 a mis fin à l’hostilité née de l’alliance entre le Laos et le Vietnam – l’adversaire de la Chine à l’époque – dans les années 1980. Dix ans plus tard, la Chine était à l’origine de près de 40 % des projets d’investissements au Laos. Que ce soit grâce à des aides officielles, à des investissements publics ou à l’implantation d’un nombre croissant d’entreprises privées, la Chine contrôle désormais de vastes pans de l’économie laotienne. Des ressources minières au caoutchouc en passant par l’électricité, la vente au détail et le secteur hôtelier, le puissant voisin domine presque tous les secteurs économiques. L’an dernier, le gouvernement du Yunnan a mis sur pied un projet – le Northern Plan – dont l’objectif est de développer les secteurs industriels du nord du Laos d’ici à 2020. Ce projet devrait être ratifié au IXe Congrès du Parti communiste laotien, en 2010. Les luxueux 4 x 4 que l’on voit à la frontière sino-laotienne montrent incontestablement que l’influence croissante de Pékin profite à certains. Toutefois, de nombreux Laotiens et observateurs internationaux s’inquiètent de son impact social et environnemental. Ces craintes concernent en particulier l’“autoroute” 3 (construite avec, entre autres, des fonds chinois et thaïlandais), qui relie Kunming à Bangkok et traverse le nord du Laos.


Située sur la frontière chinoise tout près de la route 3, la ville laotienne de Boten a accédé au statut de “zone économique spéciale” en 2002. Renommée Boten Golden City, l’agglomération, d’une superficie de 21 kilomètres carrés, a de fait été intégrée à la Chine après l’octroi à des investisseurs chinois d’une concession de trente ans – extensible à soixante ans. Présentée comme “la ville la plus moderne et la plus internationale du Laos”, Boten sera dotée d’un parcours de golf, d’un centre de congrès, de zones résidentielles et même d’un aéroport international. Le développement de Boten a certes généré des emplois pour la population locale, mais il s’agit le plus souvent de postes subalternes. Boten a adopté l’heure de Pékin, le yuan et l’usage du mandarin. L’électricité et le téléphone sont raccordés aux réseaux chinois. Même les prises électriques répondent aux normes chinoises. Les prostituées – toujours plus nombreuses – que l’on croise dans les rues sont chinoises, tout comme la bière et les cigarettes.

La biodiversité menacée par les projets chinois

Le projet a provoqué une pluie de doléances. L’aménagement de la zone économique spéciale s’est accompagné d’une vague d’expulsions : les habitants de l’ancienne Boten ont été relogés à vingt kilomètres de là, dans un endroit où les services sont plus rares et les terres moins fertiles. La multiplication des concessions laotiennes octroyées aux Chinois, l’afflux ininterrompu de migrants chinois et le développement du réseau routier régional encouragent également le braconnage d’espèces rares, faisant peser un lourd péril sur la biodiversité du pays. En traversant Boten, les voyageurs apercevront, sur le bord de la route, des cages exiguës renfermant des singes, des ours noirs et d’autres espèces rares. Elles attendent un acheteur qui les acheminera de l’autre côté de la frontière.

Au-delà de Boten, la menace qui pèse sur la faune est criante, surtout le long de la route 3. De larges surfaces boisées ont été rasées pour en vendre le bois avant d’y planter des tecks et des hévéas. Bien que les premières plantations d’hévéas dans le nord du Laos ne remontent qu’à 1994, les investissements chinois ont considérablement accéléré l’expansion de l’industrie du caoutchouc. Les entreprises chinoises investissent massivement dans de gigantesques plantations. Une fois qu’elles ont en leur possession un contrat signé avec les autorités laotiennes, elles se rendent sur le terrain et traitent avec les villageois, à qui elles offrent des rémunérations de subsistance. Il va sans dire que le processus ouvre la voie à des abus. Le gouvernement laotien avait tenté de mettre un terme à ces dérives en décidant en 2007 le gel de telles transactions. Mais la mesure, ignorée par les fonctionnaires locaux ou contournée grâce à l’absence d’Etat de droit, est demeurée sans effet.

Les intérêts chinois au Laos ont donc encore de beaux jours devant eux. Il y a fort à parier que l’appétit vorace de la Chine pour les ressources naturelles laotiennes, la profusion des produits chinois bon marché et l’aide octroyée sans condition au Laos renforceront l’emprise de Pékin sur son petit voisin au cours des décennies à venir.
Asia Times Online
| Daniel Allen




le effaçable - 04/08/2013 à 21:14
Merci RDB
On voit que la Chine n'aide pas que le Cambodge à se développer

emmaromti - 05/08/2013 à 06:32
A GOOGLE recherche METTRE RADIOS IN KHMER OU VOICE OF CNRP ou VOUS AUREZ UN TRES GRAND CHOIX AIDEZ NOS VAILLANTS SYMPATISANTS de INTERIEUR PAR DES DONS / REACTIONS RAPIDES // SOUTIENS / EFFECACES VIVE NOTRE CHERE PATRIE A SAUVER / MAINTENANT !!!

Vicheya - 05/08/2013 à 06:36


Un appel aux dons maintenant ? :rire1:



Vicheya - 05/08/2013 à 06:39
Seun nmott a écrit

[ Phoum térichhann

CIJfGfm.jpg
C'est une révolte des paysans contre le poids des impôtS imposé le protectorat le 18 avril 1925. l'Administrateur Badesse* a été tué, le Roi Sisowath, pour punition, a décrété le village en question de phoum Térichann le 30 avril 1925 .

Térichhane(ou dérichhann)= brut, animal

* j'ai écrit "Badesse" au hasard, suivant l'écriture khmère..




Ca pourrait etre interressant de mettre la version francaise sur le site dans les provinces. Pou, vous pouvez traduire ce texte, je me charge de la mise en forme.
Le village porte toujours ce nom ?




Edité le 05/08/2013 @ 07:40 par Vicheya

Seun nmott - 05/08/2013 à 09:42
Vicheya a écrit

Seun nmott a écrit

[ Phoum térichhann

CIJfGfm.jpg
C'est une révolte des paysans contre le poids des impôtS imposé le protectorat le 18 avril 1925. l'Administrateur Badesse* a été tué, le Roi Sisowath, pour punition, a décrété le village en question de phoum Térichann le 30 avril 1925 .

Térichhane(ou dérichhann)= brut, animal

* j'ai écrit "Badesse" au hasard, suivant l'écriture khmère..




Ca pourrait etre interressant de mettre la version francaise sur le site dans les provinces. Pou, vous pouvez traduire ce texte, je me charge de la mise en forme.
Le village porte toujours ce nom ?





L’évènement du 18 avril 1925

Traduit textuellement du http://km.wikipedia.org/wiki/%E1%9E%80%E1%9E%98%...%94%E1%9E%B6%E1%9E%9A%E1%9E%B6%E1%9F%86%E1%9E%84

Le 18 avril 1925 à phoum Krinleav, KHum Krinleav, srok rolea pa’ir, province de Kampong Chnain, une révolte a eu lieu.
Chuon et Neuv sont les deux meneurs de cette révolte, ils ont rassemblé les gens pour attaquer les français qui y sont. Pendant que le Résident Monsieur l’Administrateur « Badesse » , qui s’est déplacé personnellement à Krinleav pour lever une taxe , la population manifeste ses mécontentements sur tous les taxes imposées par les français, ils se sont soulevés contre ces mesures.
Une occasion propice pour le mouvement de Chuon et Neuv qui sont parmi eux, et qui dirigent le mouvement jusqu’à la mort du Résident « Badesse », d'un interprète français et d'un garde du srok.
Les français sont furieux, ordonnent au Roi Sisowath de nommer ce village de » village des animaux » (Phoum Dérichhann) le 30 avril 1925.


Désolé pour ce petit hors sujet.

Pour ceux et celles qui lisent le khmer pourront trouver le texte intégral avec le lien si dessus, en faisant copier-coller..

Je pense que tout le monde sait où est ce phoum, il l'appelle encore dérichhann, je ne le pense pas , et je ne sais comment s’appelle ce phoum aujoud'hui.

virgule - 05/08/2013 à 10:23
le effaçable a écrit

Merci RDB
On voit que la Chine n'aide pas que le Cambodge à se développer


J’espère que c'est de l'ironie.

Pour une expérience de pensée, quelle eussent été les réactions à l'article ci dessous?
Certainement des hurlements indignés pointant les velléités coloniales et expansionnistes de Hanoi...
(parce que moi, je n’appelle pas ça du dvp, mais au minimum du pillage)


Située sur la frontière vietnamienne tout près de la route 3, la ville laotienne de Boten a accédé au statut de “zone économique spéciale” en 2002. Renommée Boten Golden City, l’agglomération, d’une superficie de 21 kilomètres carrés, a de fait été intégrée au Vietnam après l’octroi à des investisseurs vietnamien d’une concession de trente ans – extensible à soixante ans. Présentée comme “la ville la plus moderne et la plus internationale du Laos”, Boten sera dotée d’un parcours de golf, d’un centre de congrès, de zones résidentielles et même d’un aéroport international. Le développement de Boten a certes généré des emplois pour la population locale, mais il s’agit le plus souvent de postes subalternes. Boten a adopté l’heure de Hanoi, le Dong et l’usage du vietnamien. L’électricité et le téléphone sont raccordés aux réseaux vietnamiens. Même les prises électriques répondent aux normes vietnamiennes. Les prostituées – toujours plus nombreuses – que l’on croise dans les rues sont vietnamiennes, tout comme la bière et les cigarettes.

Le projet a provoqué une pluie de doléances. L’aménagement de la zone économique spéciale s’est accompagné d’une vague d’expulsions : les habitants de l’ancienne Boten ont été relogés à vingt kilomètres de là, dans un endroit où les services sont plus rares et les terres moins fertiles. La multiplication des concessions laotiennes octroyées aux vietnamiens, l’afflux ininterrompu de migrants vientamiens et le développement du réseau routier régional encouragent également le braconnage d’espèces rares, faisant peser un lourd péril sur la biodiversité du pays. En traversant Boten, les voyageurs apercevront, sur le bord de la route, des cages exiguës renfermant des singes, des ours noirs et d’autres espèces rares. Elles attendent un acheteur qui les acheminera de l’autre côté de la frontière.

robin des bois - 05/08/2013 à 10:42
virgule a écrit

le effaçable a écrit

Merci RDB
On voit que la Chine n'aide pas que le Cambodge à se développer


J’espère que c'est de l'ironie.

Pour une expérience de pensée, quelle eussent été les réactions à l'article ci dessous?
Certainement des hurlements indignés pointant les velléités coloniales et expansionnistes de Hanoi...
(parce que moi, je n’appelle pas ça du dvp, mais au minimum du pillage)




Idem Cambodge : du "néo-colonialisme ", à savoir

- on pique les "ressources naturelles" et "vivrières" du pays concerné pour ramener sur la Chine

- on paie les salariés locaux au minimum autorisé
- comme on a une "très grande confiance en eux ", on les "manage" avec un encadrement chinois
- en matière d'investissement, du "très court terme " directement lié au rendement et à l'outil de production, soit du "retour d'investissement immédiat, dit aussi "à très court terme" "

- "de l'investissement à long terme dans l'intérêt de la population locale" : c'est quoi ce truc là ???




Edité le 05/08/2013 @ 11:46 par robin des bois

Seun nmott - 05/08/2013 à 10:51
Bientôt ce sera le tour des laotiennes... il me semble qu'il y a plus de cent millions de jeunes chinois qui manquent de femme.
Le plus grand communauté gay du monde sera en chine??? :quoi:

virgule - 05/08/2013 à 10:53
Seun nmott a écrit

Bientôt ce sera le tour des laotiennes... il me semble qu'il y a plus de cent millions de jeunes chinois qui manquent de femme.
Le plus grand communauté gay du monde sera en chine??? :quoi:


Tu points un problème explosif qui est prégnant en chine et en inde.

http://www.monde-diplomatique.fr/2006/07/ATTANE/13601

(article complet sur demande :D)

robin des bois - 05/08/2013 à 10:56
virgule a écrit



Tu points un problème explosif qui est prégnant en chine et en inde.

http://www.monde-diplomatique.fr/2006/07/ATTANE/13601

(article complet sur demande :D)



Fin connaisseur !!!

pregnant (to get) : enceinte , mettre enceinte ....



virgule - 05/08/2013 à 11:01
robin des bois a écrit


pregnant (to get) : enceinte , mettre enceinte ....



:sygus:

prégnant, prégnante

adjectif (participe présent de l'ancien verbeprembre, presser, du latin premere)

Littéraire. Qui s'impose à l'esprit, qui produit une forte impression.
Qui s'impose fortement, en parlant d'une structure perceptive et dans le contexte de la Gestalttheorie.



robin des bois - 05/08/2013 à 12:11
virgule a écrit



prégnant, prégnante

adjectif (participe présent de l'ancien verbeprembre, presser, du latin premere)
Littéraire. Qui s'impose à l'esprit, qui produit une forte impression.
Qui s'impose fortement, en parlant d'une structure perceptive et dans le contexte de la Gestalttheorie.


Il est vrai que tu avais utilisé l'accent grave sur le mot "prégnant" : cqfd c'est du français..
Et je te trouve effectivement "très prégnant" quand on évoque les Laotiennes, beaucoup plus que pour les Vietnamiennes ou les Khmères d'ailleurs
(elles semblent partir dans la course avec un handicap dès le départ !!!)





Edité le 05/08/2013 @ 13:12 par robin des bois

virgule - 05/08/2013 à 16:54
robin des bois a écrit

Il est vrai que tu avais utilisé l'accent grave sur le mot "prégnant" : cqfd c'est du français..
Et je te trouve effectivement "très prégnant" quand on évoque les Laotiennes, beaucoup plus que pour les Vietnamiennes ou les Khmères d'ailleurs
(elles semblent partir dans la course avec un handicap dès le départ !!!)




Ah.. c''est une question de prédiction.

robin des bois - 05/08/2013 à 17:13
virgule a écrit


Ah.. c'est une question de prédiction.




Ah oui c'est vrai

...des "Dieux et des Krus " : même pas besoin de chercher, petit veinard !




Edité le 05/08/2013 @ 18:15 par robin des bois

kaunklau - 05/08/2013 à 18:17
L'élection vue par Emmanuel Scheffer lepetitjournal .

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...005-elections-un-je-ne-lache-rien-deux-j-observe

Cambodge
ELECTIONS - Un, je ne lâche rien ; deux, j'observe

Dans l’attente des résultats provisoires que doit annoncer le N.E.C et des négociations actuelles ou suspendues, difficile à savoir, autour du processus du comité d’enquête, les deux partis ayant revendiqués la victoire montrent leurs muscles. Mise au point au jour d’aujourd’hui sachant que des revirements ne sont pas à exclure. Et même attendus.

Comité d’enquête nationale versus comité d’enquête international
Le CNRP a boycotté dimanche dernier une première rencontre avec le N.E.C et le C.P.P pour préparer la création du fameux comité d’enquête. L’opposition exige un comité international avec l’ONU comme arbitre et non comme simple observateur et un rôle de la société civile. Refus du N.E.C arguant que ce n’est pas dans ses prérogatives d’inviter les Nations-Unis au processus.
« Nous ne reconnaitrons pas un sous-comité d’enquête, précise Yem Ponhearit, porte-parole du CNRP. L’arbitre doit être indépendant ». Des négociations devraient reprendre aujourd’hui mardi.

Quorum, boycott et abandon ou l’art d’interpréter la Constitution

C'est le temps de l'intimidation et de l'observation

Suite à l’amendement de la Constitution en 2008, le vote de confiance de l’Assemblée Nationale au nouveau gouvernement se fait à la majorité absolue soit 63 sièges. Un quorum des 7/10 existe bel et bien pour des délibérations précisées dans la Constitution.
La séance d’ouverture de la nouvelle assemblée, convoquée par le Roi doit se tenir dans les 60 jours après les élections. L’opposition menace de boycotter la séance. Une attitude contre la volonté du Roi, selon Hun Sen, et qui signifie un abandon des sièges qui seront redistribués au CPP. Un boycott et non un abandon précise le CNRP.

Le calendrier des élections et d’éventuelles manifestations

Le N.E.C récoltait les plaintes jusqu’à aujourd’hui mardi. Samedi 10 août, il proclame les résultats provisoires. Suite à ces résultats, des nouvelles plaintes peuvent être enregistrées au niveau du Conseil Constitutionnel. La déclaration officielle des résultats définitifs est prévue le 8 septembre.

« Le N.E.C doit reconnaître le 10 août les nombreuses irrégularités, les fraudes et les manipulations des listes électorales, prévient Yem Ponhearit. S’il ne le fait pas, le peuple n’acceptera pas et nous n’aurons plus le choix d’appeler à manifester ». Et d’ajouter : « nous appelons au calme la population mais le pouvoir et le N.E.C doivent prendre leurs responsabilités ».

Emmanuel Scheffer


robin des bois - 05/08/2013 à 19:57

"1993 - 2013 : ONU es-tu là ?"... ou plutôt "es-tu toujours là ? "

- sur ce lien :
http://www.liberation.fr/monde/2013/08/05/cambod...on-en-appelle-a-l-onu-apres-les-elections_922930

- cet article :

Cambodge: l’opposition en appelle à l’ONU après les élections

5 août 2013 à 15:16
Par AFP

Le leader de l’opposition cambodgienne, Sam Rainsy, a réclamé lundi l’intervention de l’ONU pour trouver une solution après les élections du 28 juillet dont la victoire a été revendiquée par les deux camps, au milieu d’accusations de fraudes.

Au terme d’un scrutin décrit par des organisations locales et internationales comme injuste, le Parti du Peuple Cambodgien (CPP) du Premier ministre Hun Sen a annoncé conserver sa majorité au parlement avec 68 sièges contre 55 au Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) de Rainsy.

Le CNRP a rejeté ces résultats, revendiquant lui-aussi la victoire avec 63 des 123 sièges du parlement. Il a également réclamé la création d’une commission d’enquête sur ce qu’il a décrit comme des fraudes massives, demandant la participation de l’ONU et de la société civile.

Lors d’un rassemblement mardi après-midi, l’opposition va «demander à l’ONU de venir résoudre les problèmes des élections pour protéger la victoire du peuple cambodgien», a déclaré Rainsy lundi.

Samedi, le CNRP avait accepté de travailler avec le CPP et la commission électorale (NEC) pour étudier les accusations de fraudes, mais il a ensuite annoncé qu’il ne participerait aux réunions de cette commission d’enquête que si l’ONU était autorisée à en être l’arbitre.

«Nous ne faisons pas confiance à la NEC. Nous nous joindrons à l’enquête que quand l’ONU viendra», a martelé Rainsy, rentré d’exil juste avant les élections après avoir été gracié par surprise de condamnations qu’ils jugeaient politiques.

Mais le gouvernement et la NEC ont eux répété que les Nations unies pouvaient uniquement observer le processus, sans être membre de la commission d’enquête.

L’ONU avait plaidé vendredi pour que cette dispute entre les deux partis soit «arbitrée de façon juste», précisant qu’elle n’avait pas reçu de demande formelle pour participer à une enquête sur place.

Ces législatives représentent le plus mauvais score depuis 1998 du parti au pouvoir qui a perdu 22 sièges par rapport à l’assemblée sortante.

Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans, avait lui cette semaine semblé soutenir une enquête, tout en martelant qu’il resterait Premier ministre et formerait un nouveau gouvernement même si l’opposition boycottait le nouveau parlement.


Edité le 05/08/2013 @ 20:58 par robin des bois

le effaçable - 05/08/2013 à 23:50
En tissant des liens étroits avec la Chine et le Viet Nam, HS n'a point besoin de l'ONU pour gérer et bien réussir une affaire intérieure

le effaçable - 05/08/2013 à 23:56
BAC a écrit

Mais. kékéké...concernant le pouvoir, ce que j'ai remarqué, le pouvoir ne dure qu'une génération. Marcos volait donner le pouvoir à son fils, Saddam vouait faire la même chose, Kadhafi aussi,etc...Et j'ai remarqué que le destin des dictateurs ont été choisi par le peuple...kékéké....



Vous n'auriez pas oublier de citer la Corée du Nord, par hasard ?
Se faire de bons amis peut parfois vous aider et vous protéger !

le effaçable - 06/08/2013 à 00:28
virgule a écrit

le effaçable a écrit

Merci RDB
On voit que la Chine n'aide pas que le Cambodge à se développer


J’espère que c'est de l'ironie.


Attention je n'ai pas dit que le développement est parfait .

virgule a écrit

.

Pour une expérience de pensée, quelle eussent été les réactions à l'article ci dessous?
Certainement des hurlements indignés pointant les velléités coloniales et expansionnistes de Hanoi...
(parce que moi, je n’appelle pas ça du dvp, mais au minimum du pillage)


Située sur la frontière vietnamienne tout près de la route 3, la ville laotienne de Boten a accédé au statut de “zone économique spéciale” en 2002. Renommée Boten Golden City, l’agglomération, d’une superficie de 21 kilomètres carrés, a de fait été intégrée au Vietnam après l’octroi à des investisseurs vietnamien d’une concession de trente ans – extensible à soixante ans. Présentée comme “la ville la plus moderne et la plus internationale du Laos”, Boten sera dotée d’un parcours de golf, d’un centre de congrès, de zones résidentielles et même d’un aéroport international. Le développement de Boten a certes généré des emplois pour la population locale, mais il s’agit le plus souvent de postes subalternes. Boten a adopté l’heure de Hanoi, le Dong et l’usage du vietnamien. L’électricité et le téléphone sont raccordés aux réseaux vietnamiens. Même les prises électriques répondent aux normes vietnamiennes. Les prostituées – toujours plus nombreuses – que l’on croise dans les rues sont vietnamiennes, tout comme la bière et les cigarettes.

Le projet a provoqué une pluie de doléances. L’aménagement de la zone économique spéciale s’est accompagné d’une vague d’expulsions : les habitants de l’ancienne Boten ont été relogés à vingt kilomètres de là, dans un endroit où les services sont plus rares et les terres moins fertiles. La multiplication des concessions laotiennes octroyées aux vietnamiens, l’afflux ininterrompu de migrants vientamiens et le développement du réseau routier régional encouragent également le braconnage d’espèces rares, faisant peser un lourd péril sur la biodiversité du pays. En traversant Boten, les voyageurs apercevront, sur le bord de la route, des cages exiguës renfermant des singes, des ours noirs et d’autres espèces rares. Elles attendent un acheteur qui les acheminera de l’autre côté de la frontière.



On dirait presque que t'es contrarié à l'idée que les autres puissent avoir un raisonnement voisin du tien

virgule - 06/08/2013 à 09:24
le effaçable a écrit

On dirait presque que t'es contrarié à l'idée que les autres puissent avoir un raisonnement voisin du tien


non, non, c'est moi qui doit m'exprimer de maniere incomprehensible ( je ne vois pas d'autres explications.....)

virgule - 06/08/2013 à 09:30
le effaçable a écrit

virgule a écrit

le effaçable a écrit

Merci RDB
On voit que la Chine n'aide pas que le Cambodge à se développer


J’espère que c'est de l'ironie.


Attention je n'ai pas dit que le développement est parfait .


J'i beau relire l'article de rdb, je ne vois pas de signe de dvp (mais je ne suis pas economiste)

robin des bois - 06/08/2013 à 10:27
[size=-1]
virgule a écrit


J'i beau relire l'article de rdb, je ne vois pas de signe de dvp (mais je ne suis pas economiste)



Ben si, Virgule ....(change de lunettes SVP)

Par exemple, sur l'autoroute laotienne n°3 qui relie Kumming à Bangkok, y a plein de camions chinois et thailandais qui circulent à donf

Et çà fait donc au moins plein de recettes aux péages laotiens ...

(pour les SEM chinoise et thaïlandaise qui gèrent le truc )


C'est évident : ça saute aux yeux


virgule - 06/08/2013 à 10:52
"Laos, Cambodge et Vietnam, premiers dominos de l'expansionnisme chinois?", A. Menras, Recherches Internationales, 86, pp. 53-77.

http://www.recherches-internationales.fr/RI86_pdf/RI86_MENR_pdf.pdf


"Cambodge: la variable chinoise", F. Mengin, 2004, Rapport Fonds d’analyse des sociétés politiques (FASOPO), Paris (www. fasopo. org).

http://fasopo.org/publications/cambodge_fm_1204.pdf

Edité le 06/08/2013 @ 11:59 AM par virgule

virgule - 06/08/2013 à 10:53
robin des bois a écrit

Ben si, Virgule ....(change de lunettes SVP)

Par exemple, sur l'autoroute laotienne n°3 qui relie Kumming à Bangkok, y a plein de camions chinois et thailandais qui circulent à donf

Et çà fait donc au moins plein de recettes aux péages laotiens ...

(pour les SEM chinoise et thaïlandaise qui gèrent le truc )


C'est évident : ça saute aux yeux




Ca doit etre un route dans le projet d’aménagement de la sous région (avec routes, pont -dont celui de savanakhet), trains, etc.

Pour le coup, oui, c'est une bonne chose (parce que le laos, c'est compliqué en termes de routes)

emmaromti - 06/08/2013 à 13:43
ON NE VOIT PAS COMMENT VERIFIER LE NOMBRE DES VOTANTS / LA PART LE POURCENTAGE DES VOIX AVEC UN ORGANISME DU PPC MALHEUREUSEMENT ON VA TOUT DROIT A LA GRANDE MANIF / ET CONTRE MANIF DE H S / JE PRIE QUE L ARMEE / POLICE BAISSERONT LEURS ARMES / DEVANT LEURS COMPATRIOTES PATRIOTES / QUI / DESIRENT LE CHANGEMENT / PACIFIQEMENT / ET / MAJORITAIREMENT QUE BOUDDHA AIDE NOTRE PATRIE / EN FAISANT REFLECHIR H.S ET SON EQUIPE POUR QU ILS ACCEPTENT / DE NOUS / QUITTER // DE LEUR GRE !! FELICITATIONS A VIRGULE pour SES TRES BONS ARTICLES ET LECTURES SES TEXTES QU IL NOUS A POSTES LE V N , A LA LONGUE , SERA SINISE A SON TOUR comme LE V N A TOUJOURS VOULU VIETNAMISER NOTRE CAMBODGE bien AIME VIVE NOTRE PATRIE .. en attendant ..??!!?.;

Seun nmott - 06/08/2013 à 21:29
emmaromti a écrit

QUE BOUDDHA AIDE NOTRE PATRIE / EN FAISANT REFLECHIR H.S ET SON EQUIPE POUR QU ILS ACCEPTENT / DE NOUS / QUITTER // DE LEUR GRE !!.. en attendant ..??!!?.;


Bonsoir Emmaromti
Le bouddha :quoi:, c'est comme les Neak Ta, là où il y a les AK, il fout le camp.

En plus il n'est pas pour çà. Il a bien dit aux hommes qques chose comme aide toi, le ciel t'aidera( A Ta hék, A Ta naor nir thaor, khlourn ti peung khlourn).



PS: Et non khlourn ti peung khaor

kaunklau - 06/08/2013 à 22:00
S.nM :
PS: Et non khlourn ti peung khaor

has has has !!! t'as de l'humour .

robin des bois - 07/08/2013 à 05:08
.....aux dernières nouvelles sur le Net :

- primo : selon RFI/Cammbodge :

* sur ce lien de RFI :
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130806-cambodge-legislatives-contestation-sam-rainsy-hun-sen

* cet article publié le mardi 06 août 2013 à 18:02 :

Cambodge: après les législatives contestées, les deux camps toujours braqués
Par RFI

Impasse politique au Cambodge. Après les législatives du 28 juillet, les deux partis qui se partagent les sièges de l'Assemblée nationale revendiquent tous deux la victoire. Le parti au pouvoir depuis trois décennies se donne gagnant, tandis que l'opposition accuse la Commission électorale d'être affiliée au régime. Des négociations entre les deux camps ont achoppé le week-end dernier.

Avec notre correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée

L'opposition clame que sa victoire lui a été volée à l'aide d'une fraude électorale massive. A sa demande, la Commission électorale a accepté la participation de membres des deux grands partis et de la société civile aux enquêtes sur ces irrégularités. Insuffisant, estime le Parti du sauvetage national, le grand rival du PPC au pouvoir, comme l'a expliqué son président Sam Rainsy à Phnom Penh devant des milliers de supporters.

« Nous souhaitons que les Nations unies interviennent pour résoudre ce problème, clame-t-il. J'envoie un message à l'autre parti : s'il veut éviter des manifestations et ne pas avoir à gérer le soulèvement du peuple, mécontent, il faut lui rendre la justice en acceptant la participation de l'ONU. Alors, nous accepterons cette solution. »

Côté gouvernement, donner un rôle d'arbitre dans ce processus à l'ONU qui, voilà vingt ans, organisait sous son égide les premières élections libres dans le Cambodge d'après-guerre, est inconcevable. Mais Sam Rainsy se fait plus menaçant. « Si on cherche à nous intimider, prévient-il, il y aura une manifestation dix fois plus importante qu'aujourd'hui. Vous verrez dans quelques jours ! »

En attendant les résultats provisoires que la Commission électorale doit annoncer prochainement, les ténors du gouvernement pressent Sam Rainsy de retourner à la table des négociations, et prédisent le chaos dans le pays si des manifestations doivent éclater.

- secundo : selon "Vietnam + ":

* sur ce lien :
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Legislatives-du-Ca...ats-officiels-au-14-ao%C3%BBt/20138/33401.vnplus

* cet article :

Législatives du Cambodge : résultats officiels au 14 août
06/08/2013 | 15:17:48

La Commission électorale nationale (CEN) du Cambodge va rendre publics le 14 août les résultats officiels des 5èmes élections législatives si les partis politiques ne déposent aucune plainte.

Les résultats préliminaires officiels seront annoncés le 10 août, selon la CEN.

Cependant, la date de publication des résultats officiels pourrait être repoussée jusqu'au 8 septembre en cas de plaintes de partis politiques.

Selon les résultats préliminaires non officiels des législatives du 28 juillet, le P arti du Peuple cambodgien (PPC) a remporté 68 des 123 sièges du Parlement, le Parti du sauvetage national du Cambodge ( CNRP), 55 sièges. Cependant, le CNRP a rejeté ces résultats. Il a également menacé d'appeler ses partisans à descendre dans la rue et demandé de créer un comité mixte avec l'ONU en tant qu'arbitre pour enquêter sur d'éventuelles fraudes électorales.

La demande du CNRP ne correspond pas au droit du Cambodge et on ne peut pas rejeter le rôle de la CEN, a affirmé le vice-Premier ministre et ministre cambodgien de l'Intérieur, Sar Kheng. -VNA


donc ce n'est pas du tout "la même chanson"(... en tout cas les "paroles" sont différentes)



Edité le 07/08/2013 @ 06:10 par robin des bois

bbn - 07/08/2013 à 08:05
et ouii pendant que les khmeres se dechirent pour le pouvoir..les chinois et les vietnamiens nous avalent tous crus

emmaromti - 07/08/2013 à 09:03
LA FORCE AK 47 C EST LEUR RESPONSABILE / LES FORCES ETRANGERES INTERVIENDRONT PLUS COUR DE JUSTICE INTER BEN AZLI KHADAFI

Seun nmott - 07/08/2013 à 10:18
10 jours après les élections, ce que disent les PPenhois :
- L’accueil de l’arrivée de SR a causé 3 h de bouchon,
-le PPC perd des sièges
-le CNRP gagne des sièges
-Facebook et inter net contribuent à la victoire du CNRP
-les PPenhois font des soucis, ils font la queue à la pompe. Les rayons de lait, des « mi »(nouille en sachet) et riz sont très vite épusés.
-le PPC est battu à plat ventre à Kg Cham, PPeng, Kandal, et Preyvéng
-les vietnamiens venus voter se font démasquer par sa façon de parler khmer
-des gens qui votent deux fois
- le décompte des voix par le CNE n’est pas clair
-les PPenhois ont mois peur qu’autrefois.
-beaucoup de jeunes et des motodub défilent dans le cortège du PPC le matin, ils sont allés, en suite, toucher leurs primes pour « faire le plein » à fin de pouvoir défiler un peu plus tard dans les rangs du CNRP

Depuis quelques jours :
-Beaucoup moins de trafic sur les rues de PPenh
-les médias locaux, tv , radio ne diffusent que de la musique
-la réception de RFA est très perturbée, anormale ?
-les commerçants ferment plutôt leurs boutiques, de peur des profiteurs
-Beaucoup sont déçus de l’appel du PM à stocker les vivres. Une manière incompatible à un homme politique de son niveau.
-des rassemblements se suivent à la place de la démocratie. Une manifestation est prévu pour le 8(demain) ??


.....

pascal_zh - 07/08/2013 à 10:28
Dans ces conditions, je pose la question (volontairement provocatrice) que doivent aussi se poser pas mal d'autres expats (et d'investisseurs étrangers) :
Faut-il que je rentre au Cambodge après les vacances d'été, ou bien faut-il que je reste en Chine avec mes dollars ?
Une chose est à peu près sûre : je pensais acheter un appart à PP vers la fin de l'année, mais je crois que je vais remettre ce projet aux calendes grecques...

Pascal

Edité le 07/08/2013 @ 18:30 par pascal_zh

Seun nmott - 07/08/2013 à 10:50
pascal_zh a écrit

Dans ces conditions, je pose la question (volontairement provocatrice) que doivent aussi se poser pas mal d'autres expats (et d'investisseurs étrangers) :
Faut-il que je rentre au Cambodge après les vacances d'été, ou bien faut-il que je reste en Chine avec mes dollars ?
Une chose est à peu près sûre : je pensais acheter un appart à PP vers la fin de l'année, mais je crois que je vais remettre ce projet aux calendes grecques...

Pascal


Bonjour Pascal_zh
Si vous êtes encore en chine, je vous dis à l'instant même(17-18h à ppenh, midi -le quart en France) c'est très calme. Pas beaucoup de gens dans les rues.

Les gens prennent des précautions.
Je pense que si les affaires ne tournent pas comme avant le 28, le Cambodge est loin d'être KO.

Vers la fin d'année, vous aurez le temps. :sourire:

kaunklau - 07/08/2013 à 10:59
pascal_zh a écrit

Dans ces conditions, je pose la question (volontairement provocatrice) que doivent aussi se poser pas mal d'autres expats (et d'investisseurs étrangers) :
Faut-il que je rentre au Cambodge après les vacances d'été, ou bien faut-il que je reste en Chine avec mes dollars ?
Une chose est à peu près sûre : je pensais acheter un appart à PP vers la fin de l'année, mais je crois que je vais remettre ce projet aux calendes grecques...

Pascal

Bonjour Pascal ,
c'est plutôt au Cambodge qu'il fallait y aller ! . " je plaisante ! " , comme vous êtes déjà résident . Vous nous faites des relais des infos , j'en suis certains que beaucoup de lecteurs KN vont vous remercier . Surtout ceux qui ont des billets d'avion dans les poches ...

Moi , personnellement , je n'aime pas trop entendre dire par KI , souvent , les gens déforment et il y a beaucoup trop d'insultes sur ce site . Comme j'avais dit , si je mens la première fois , la deuxième fois , les gens se méfient .

Vous voulez acheter l'appartement à P.Penh ? Une bonne idée et une bonne piste pour moi et beaucoup d'autres qui voudront s'expatrier ! Merci pour vos conseils , Pascal.

Edité le 07/08/2013 @ 12:29 par kaunklau

petiteheidi - 07/08/2013 à 11:43
Ouis , Mirn Bay Si Rours Heuy . Les investisseurs, le développement... des millions de pauvres Si Kdam Si Kchorg n’ont pas vu venir. Quand aux pauvres jeunes filles qui travaillent dans des conditions minables pour 70$/m à peine de quoi joindre les deux bouts…le Cambodge actuel, c’est pas encore le Pérou.

Le Printemps viendra, lentement, mais sûrement.


Edité le 07/08/2013 @ 13:28 par petiteheidi

NeakReach - 07/08/2013 à 21:39
Seun nmott a écrit


-Facebook et inter net contribuent à la victoire du CNRP



Facebook, Internet, bouche à oreille, téléphone "arabe" (en plus c’est gratuit chez Free), les informations vont vites très très vites… les désinformations aussi !
Prudence, prudence !



-des gens qui votent deux fois



Le bruit bouche à oreille + téléphone "arabe" arrive jusqu’à moi pour dire que dans la province de Banteay Meanchey, les autorités locales ont récupéré la carte d’électeur quelques jours avant la date des élections législatives pour…



-les PPenhois font des soucis, ils font la queue à la pompe. Les rayons de lait, des « mi »(nouille en sachet) et riz sont très vite épusés.



Je confirme que Phnom-Penh en ce moment est calme… très calme.



-des rassemblements se suivent à la place de la démocratie. Une manifestation est prévu pour le 8(demain) ??



Attention aux étincelles.

------

Demain, c’est un autre jour… Que va-t-il se passer ?

--------

petiteheidi a écrit


Le Printemps viendra, lentement, mais sûrement.



De tout cœur, je l’espère…

BAC - 07/08/2013 à 23:21
petiteheidi a écrit

Ouis , Mirn Bay Si Rours Heuy . Les investisseurs, le développement... des millions de pauvres Si Kdam Si Kchorg n’ont pas vu venir. Quand aux pauvres jeunes filles qui travaillent dans des conditions minables pour 70$/m à peine de quoi joindre les deux bouts…le Cambodge actuel, c’est pas encore le Pérou.

Le Printemps viendra, lentement, mais sûrement.




'' Le Printemps viendra, lentement, mais sûrement. ''

Monsieur kékéké....


C'est déjà le printemps au Canada, on dort bien la nuit!!



kaunklau - 08/08/2013 à 07:18


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130806-cambodge-legislatives-contestation-sam-rainsy-hun-sen

Cambodge: après les législatives contestées, les deux camps toujours braqués

Par RFI

Impasse politique au Cambodge. Après les législatives du 28 juillet, les deux partis qui se partagent les sièges de l'Assemblée nationale revendiquent tous deux la victoire. Le parti au pouvoir depuis trois décennies se donne gagnant, tandis que l'opposition accuse la Commission électorale d'être affiliée au régime. Des négociations entre les deux camps ont achoppé le week-end dernier.

Avec notre correspondante à Phnom Penh, Stéphanie Gée

L'opposition clame que sa victoire lui a été volée à l'aide d'une fraude électorale massive. A sa demande, la Commission électorale a accepté la participation de membres des deux grands partis et de la société civile aux enquêtes sur ces irrégularités. Insuffisant, estime le Parti du sauvetage national, le grand rival du PPC au pouvoir, comme l'a expliqué son président Sam Rainsy à Phnom Penh devant des milliers de supporters.

« Nous souhaitons que les Nations unies interviennent pour résoudre ce problème, clame-t-il. J'envoie un message à l'autre parti : s'il veut éviter des manifestations et ne pas avoir à gérer le soulèvement du peuple, mécontent, il faut lui rendre la justice en acceptant la participation de l'ONU. Alors, nous accepterons cette solution. »

Côté gouvernement, donner un rôle d'arbitre dans ce processus à l'ONU qui, voilà vingt ans, organisait sous son égide les premières élections libres dans le Cambodge d'après-guerre, est inconcevable. Mais Sam Rainsy se fait plus menaçant. « Si on cherche à nous intimider, prévient-il, il y aura une manifestation dix fois plus importante qu'aujourd'hui. Vous verrez dans quelques jours ! »

En attendant les résultats provisoires que la Commission électorale doit annoncer prochainement, les ténors du gouvernement pressent Sam Rainsy de retourner à la table des négociations, et prédisent le chaos dans le pays si des manifestations doivent éclater.
**********************************************************************

http://journalmetro.com/monde/354389/cambodge-lopposition-menace-de-paralyser-le-pays/

PHNOM PENH, Cambodge – L’opposition cambodgienne a menacé, mardi, d’organiser de grandes manifestations si sa demande d’enquête impartiale sur les irrégularités durant les élections générales du mois de juillet n’est pas satisfaite.

Le chef du Parti du sauvetage national du Cambodge, Sam Rainsy, a déclaré devant une foule de 10 000 partisans que de nouvelles manifestations auraient lieu dans les prochains jours si la commission électorale n’accepte pas l’enquête indépendante qu’elle réclame.

Plus tôt, il avait affirmé que son parti rejetterait les résultats officiels du scrutin, attendus samedi. La commission électorale doit les confirmer quatre jours plus tard si elle ne reçoit pas d’objections. Une plainte de l’opposition signifierait que la commission devrait reporter la ratification des résultats jusqu’au 8 septembre.

Les résultats provisoires annoncés par la commission électorale semblent confirmer la prétention du parti au pouvoir, qui affirme avoir remporté 68 sièges sur les 123 de l’Assemblée nationale, contre 55 pour l’opposition.

Le premier ministre Hun Sen, qui dirige le Cambodge depuis 28 ans, a déjà annoncé qu’il resterait en poste si les résultats étaient confirmés.

L’opposition affirme avoir remporté 63 sièges. Toutes les projections laissent croire que l’opposition a fait des gains substantiels comparativement aux 29 sièges qu’elle détenait dans l’assemblée sortante.

«Cette fois-ci, nous n’avons pas peur du tout», a déclaré Sam Rainsy mardi lors d’un discours passionné dans un parc de la capitale, Phnom Penh. «Ne nous intimidez pas. Il y aura une manifestation dix fois plus imposante dans les prochains jours.»

Le Parti du sauvetage national du Cambodge affirme que les listes d’électeurs ont été manipulées, ce qui a empêché plus d’un million de personnes de voter. Plusieurs organisations non partisanes ont fait des constats similaires.

L’opposition réclame la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante supervisée par les Nations unies
****************************************************************************

Si toutes les menaces seront exécutées , ce sera de la pagaille .
Et ce n'est pas le moment , pour ce petit pays dont l'économie a besoin de l'argent , de la paix . On verra le 10/08/13 ...

bbn - 08/08/2013 à 07:18
messieurs vous etes graves trop grave, hallo grave quoi.

il fait chaud a paris et phnom penh sera libere de la mainmise des HS. cambodge un pays eternellement sans avenir stable comme ses voisins...

pascal_zh - 08/08/2013 à 07:41
bbn a écrit

messieurs vous etes graves trop grave, hallo grave quoi.

il fait chaud a paris et phnom penh sera libere de la mainmise des HS. cambodge un pays eternellement sans avenir stable comme ses voisins...


"Marrant" comment ceux qui sont installés hors du Cambodge parlent sans frémir de manifs monstres, de blocage du pays, de renversement du gouvernement...
On voit bien que vous n'êtes concernés que de loin.
Quant à SR et autres pontes de l'opposition qui préparent ça, ils ne doivent pas trop s'inquiéter, puisqu'ils auront toujours la possibilité de se réfugier en France ou ailleurs pour "fuir l'oppression et les menaces".
Mais pour moi qui vit au Cambodge, je peux vous assurer que je n'ai pas envie de rire...

virgule - 08/08/2013 à 07:52
pour avoir vecu les emeutes anti thai de 2003, je comprend...

Edité le 08/08/2013 @ 08:52 AM par virgule

gabriel - 08/08/2013 à 08:03

Effectivement, de même pour ceux qui appellent de leurs vœux un Printemps Khmer. Ont-ils regardé ailleurs ? Les pays où ce genre d'événement c'est produit ont-ils à ce jour trouvé le chemin de la démocratie ?? Peut-on passer de ce que vous appelez une dictature à une démocratie à une vitesse aussi grande sans faire de terribles dégâts, et le bilan serait -il positif pour le petit peuple.? Le Cambodge peut-il passer d'un système à un autre de cette manière ? Une véritable opposition doit-elle se servir de menaces ? Quand on veut servir le peuple a-t-on le droit de risquer des émeutes dans les rues de la capitale ou le fait de mettre en place le processus d'un changement raisonné est-il déjà une immense avancée ?

Le système est corrompu certes mais un flic qui gagne 60$ par mois s'il ne "magouille" pas un peu comment sa famille mange? De même un prof s'il ne "taxe" pas un peu ses élèves comment vit-il ? Supprimer un système qui a vécu absolument mais pas en créant le chaos. Il faut une évolution cohérente pour ce pauvre pays qui a assez souffert comme çà. Je me suis permis ce message car au fond je suis autant concerné que ceux qui en parle en ce moment, comme moi calés derrière leurs PC, les petites fesses bien à l'abri du besoin et loin de ces risques d'émeutes. Moi non plus cela ne me fais pas rire j'ai ma famille là bas qui même si elle n'est pas biologique n'en est pas moins importante pour moi.

kaunklau - 08/08/2013 à 09:46
gabriel a écrit


Effectivement, de même pour ceux qui appellent de leurs vœux un Printemps Khmer. Ont-ils regardé ailleurs ? Les pays où ce genre d'événement c'est produit ont-ils à ce jour trouvé le chemin de la démocratie ?? Peut-on passer de ce que vous appelez une dictature à une démocratie à une vitesse aussi grande sans faire de terribles dégâts, et le bilan serait -il positif pour le petit peuple.? Le Cambodge peut-il passer d'un système à un autre de cette manière ? Une véritable opposition doit-elle se servir de menaces ? Quand on veut servir le peuple a-t-on le droit de risquer des émeutes dans les rues de la capitale ou le fait de mettre en place le processus d'un changement raisonné est-il déjà une immense avancée ?

Le système est corrompu certes mais un flic qui gagne 60$ par mois s'il ne "magouille" pas un peu comment sa famille mange? De même un prof s'il ne "taxe" pas un peu ses élèves comment vit-il ? Supprimer un système qui a vécu absolument mais pas en créant le chaos. Il faut une évolution cohérente pour ce pauvre pays qui a assez souffert comme çà. Je me suis permis ce message car au fond je suis autant concerné que ceux qui en parle en ce moment, comme moi calés derrière leurs PC, les petites fesses bien à l'abri du besoin et loin de ces risques d'émeutes. Moi non plus cela ne me fais pas rire j'ai ma famille là bas qui même si elle n'est pas biologique n'en est pas moins importante pour moi.


Je suis d'accord avec ce que vous dites , Gabriel !
Moi et beaucoup de k-niens , ont tous la famille là bas .
Si seulement " nos leaders " sont plus intelligents que ça ?
Mais comment on pourra les faire comprendre . On a affaire à des ânes et des égoïstes , mais bon !

Seun nmott - 08/08/2013 à 11:25
Y a qu'à décrocher son téléphone, appelle la famille à PPennh, et on sait ce qui se passe en temps réel.

Et voici ce que je peux extraire des quotidiens locaux, une sorte de revue de presse:
-Le ministre de l’intérieur, Sâr Khéng, a averti SR de sa responsabilité en cas de débordement de violence et de dégâts des biens d’autrui et publiques lors de la manif.
-Le gouve a déployé des moyens causto pour pallier à cet "débordements"(des auto blindés, font leur entrée dans la capitale?)
-Le Roi Seihamoni appelle les deux belligérants à se calmer, au peuple à continuer à gagner leur vie dans le calme comme d'habitude.

Des choses qui sont mal tombés :
-la libération de main droite de Chea Sim,Mme Pheng Kuntheaborey arrêtée en 2011, gracié par le roi. :reflechi1:
-le gouve annonce augmentation de salaire des fonctionnaires, :reflechi1:
-dossiers des 6 vietnameiens pour coupe de bois illégal à Ratanakiri,(ils ne sont pas été tués comme les khmers en Thaïlande.
-un problème technique survenu hier(coupure de l'inter net et facebook pdt 3h) a secoueé le des ONG locaux, soupçon de coupure facebook, que les gens sont vraiment sur les nerfs, même si un calme apparent règne sur la capitale..

....

NeakReach - 08/08/2013 à 16:42
kaunklau a écrit


Si seulement " nos leaders " sont plus intelligents que ça ?
Mais comment on pourra les faire comprendre . On a affaire à des ânes et des égoïstes , mais bon !



J'ai bien peur que nous allons tout droit vers une manifestation "monstre" avec les conséquences irréversibles…


BAC - 08/08/2013 à 23:24
Seun nmott a écrit

Y a qu'à décrocher son téléphone, appelle la famille à PPennh, et on sait ce qui se passe en temps réel.

Et voici ce que je peux extraire des quotidiens locaux, une sorte de revue de presse:
-Le ministre de l’intérieur, Sâr Khéng, a averti SR de sa responsabilité en cas de débordement de violence et de dégâts des biens d’autrui et publiques lors de la manif.
-Le gouve a déployé des moyens causto pour pallier à cet "débordements"(des auto blindés, font leur entrée dans la capitale?)
-Le Roi Seihamoni appelle les deux belligérants à se calmer, au peuple à continuer à gagner leur vie dans le calme comme d'habitude.

Des choses qui sont mal tombés :
-la libération de main droite de Chea Sim,Mme Pheng Kuntheaborey arrêtée en 2011, gracié par le roi. :reflechi1:
-le gouve annonce augmentation de salaire des fonctionnaires, :reflechi1:
-dossiers des 6 vietnameiens pour coupe de bois illégal à Ratanakiri,(ils ne sont pas été tués comme les khmers en Thaïlande.
-un problème technique survenu hier(coupure de l'inter net et facebook pdt 3h) a secoueé le des ONG locaux, soupçon de coupure facebook, que les gens sont vraiment sur les nerfs, même si un calme apparent règne sur la capitale..

....






'' -dossiers des 6 vietnameiens pour coupe de bois illégal à Ratanakiri,(ils ne sont pas été tués comme les khmers en Thaïlande. ''



Monsieur, bonsoir ( ici ) , bonne nuit (chez vous),


Seulement 6!! kékéké...Les 6 coupent vitent, et ils coupent jours et nuit pour raser....


Les Thais? Depuis la fin des Khmers rouge, ils pratiquent le tire sur nous quand ça leur plaisent, mais ils ne sont pas racistes, c'est juste pour le plaisir...kékéké....Naa, plus sérieusement, ils ont le droit de défendre l'intégrité territoriale, donc tirer sur les agresseurs. Mais...dans cas de coupe de bois, ce ne sont pas vraiment des agresseurs, ce sont des pauvres paysants khmers qui cherchent du bois pour faire cuire leur aliments; mais s'ils étaient moins haineux, ont plus de jugement, ils auraient réagit autrement,....


Je me souviens de cette fille khmer-américaine, dans un forum, qui disait que Srok, géographiquement, a une forme de l'appraeil féminine; rond avec le lac Tonlé Sab au milieu. C'est pourquoi on aime agresser Srok. Et nous, on a le plaisire d'être agressé; bref, nous sommes comme pute un peu.



Tous ça, ( cette élection inclue) n'est pas politique ( politique interne); c'est une question de domination des pays voisins. Si c'était politique, ç'a fait déjà une semaine que cet impasse après l'élection serait règlée. Les Viets vont tout faire pour aider HS à rester au pouvoir. Ce n'était pas le peuple qui a placé HS là, c'était les Viets, alors c,est seulelement les Viets qui peuvent déplacer HS.



Hypocrisie, égoïsme, et orgueilleux;


Je crois que vous les voyez moi, y en a full ici. Hypocrisie, ils savent fort bien que c'est mal ce que SH a fait mais par leur égoïsme et leur pavoisement , ils prétendent que la situation actuelle au Srok est bien; pauvre mister Mam! kékéké













Edité le 09/08/2013 @ 01:03 par BAC

le effaçable - 09/08/2013 à 07:09
Le PCV félicite le Cambodge: les médias en parlent
03/08/2013 | 21:39:00


http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-PCV-felicite-le-Cambodge-les-medias-en-parlent/20138/33326.vnplus

Le message du Comité central du PCV adressé au Cambodge pour le féliciter du succès des législatives du 28 juillet et de la victoire du Parti du peuple cambodgien (CPP) a été présenté vendredi sur les médias du Royaume.

La Télévision nationale (TVK), la Radio nationale (RNK) et des chaînes privées telles que Apsara, Bayon ou TV3, ont rendu public la totalité du message de félicitations du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV).

Nombre de sites web en ont publié des extraits qui soulignent la confiance des communistes vietnamiens en de nouvelles grandes avancées du peuple cambodgien sous la direction de l’Assemblée nationale de la nouvelle législature, dont le CPP sera le noyau.

Le PCV souhaite que “la solidarité, l’amitié traditionnelle et la coopération intégrale entre les deux Partis, les deux Etats, les deux Assemblées nationales, les deux gouvernements et les deux peuples soient éternelles”, ont relayé des sites web cambodgiens.





Le PM Nguyen Tan Dung félicite le PM cambodgien

http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-PM-Nguyen-Tan-Dung-felicite-le-PM-cambodgien/20138/33332.vnplus

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a adressé vendredi une lettre à son homologue cambodgien Hun Sen afin de le congratuler pour le succès des législatives du 28 juillet et la victoire du Parti du peuple cambodgien (CPP).


Le chef du gouvernement vietnamien s’est déclaré convaincu que l’Assemblée nationale de la 5e législature et le nouveau gouvernement du Cambodge verraient le jour dans les meilleurs délais selon les résultats des législatives, au profit de la stabilité et du développement national, ainsi que de l’intérêt du peuple cambodgien, contribuant à la paix et au développement dans la région comme dans le monde.

Nguyen Tan Dung a également exprimé sa confiance en le développement continu du voisinage amical et de la coopération intégrale durable entre Vietnam et Cambodge. -VNA


Selon les résultats préliminaires, le CPP a remporté ces élections avec 68 des 123 sièges. Plusieurs pays et organisations internationales lui ont adressé leurs félicitations, dont le Laos, la Thaïlande, d’autres pays membres de l’ASEAN, le Bangladesh, la Russie, la Hongrie, les Etats-Unis, le Japon et l’UE… - VNA



Message d'amitié et de paix (intégrale et 'éternelles?)

Seun nmott - 09/08/2013 à 09:45
le effaçable a écrit

Le PCV félicite le Cambodge: les médias en parlent
03/08/2013 | 21:39:00



Selon les résultats préliminaires, le CPP a remporté ces élections avec 68 des 123 sièges. Plusieurs pays et organisations internationales lui ont adressé leurs félicitations, dont le Laos, la Thaïlande, d’autres pays membres de l’ASEAN, le Bangladesh, la Russie, la Hongrie, les Etats-Unis, le Japon et l’UE… - VNA



Message d'amitié et de paix (intégrale et 'éternelles?)

+ la chine

SEbmilie - 09/08/2013 à 17:16
A l'étranger et derrière un PC confortablement installés certes, mais pas sur n'importe quel sol...

Une seule date "1789" ferait frémir le monde entier dont toute la terre osait penser tout bas, mais les français ont exécuté...Just do it!

Quel printemps Khmer ? L'été exceptionnellement caniculaire va bientôt s'achever, on va bientôt affronter un hiver rude (Il y a déjà des grêlons dans certaines régions françaises). Il faut battre le fer tant qu'il est chaud...

robin des bois - 09/08/2013 à 19:21

L'avenir du Cambodge se joue et se jouera avec le comportement des jeunes Khmers adultes, de nationalité khmère vivant au Srok khmer (classe d'age :25/35 ans : en âge de travailler, de fonder une famille et de s'inquiéter de leur avenir)

Il n'est pas sur que les leçons et conseils reçus généreusement et indifféremment :
- de leurs anciens du Srok,
- des Khmers de la diaspora
- des "dispensateurs de conseils en tout genre"

changent quoi que ce soit pour ces jeunes adultes en pleine possession de leur moyen, intelligents et capables de penser par eux-mêmes .


Si de plus ils forment la majorité de la population, que Bouddha et le Dieu de ceux qui croient les aient en leur sainte garde

les vieux (en âge ou en pensée) sont plutôt des "minables "!!!




Edité le 09/08/2013 @ 20:22 par robin des bois

le effaçable - 09/08/2013 à 23:35
SEbmilie a écrit

Il faut battre le fer tant qu'il est chaud...


Ouais, mais alors pas n'importe comment sinon vous risquez de vous bruler gravement

le effaçable - 10/08/2013 à 00:03
robin des bois a écrit


L'avenir du Cambodge se joue et se jouera avec le comportement des jeunes Khmers adultes, de nationalité khmère vivant au Srok khmer (classe d'age :25/35 ans : en âge de travailler, de fonder une famille et de s'inquiéter de leur avenir)

Il n'est pas sur que les leçons et conseils reçus généreusement et indifféremment :
- de leurs anciens du Srok,
- des Khmers de la diaspora
- des "dispensateurs de conseils en tout genre"

changent quoi que ce soit pour ces jeunes adultes en pleine possession de leur moyen, intelligents et capables de penser par eux-mêmes .


Si de plus ils forment la majorité de la population, que Bouddha et le Dieu de ceux qui croient les aient en leur sainte garde



Vous parlez comme si ces jeunes khmers peuvent penser , s'exprimer et évoluer comme ceux qui sont en France ou dans un autre pays démocratique.

robin des bois a écrit

les vieux (en âge ou en pensée) sont plutôt des "minables "!!!


Au Cambodge, ce sont des vieux et tjs les mêmes vieux qui décident aussi bien du présent que de l'avenir, et cela depuis une trentaine d'années, rien n'indique qu'ils vont lâcher le morceau,

robin des bois - 10/08/2013 à 03:43
le effaçable a écrit

.


Vous parlez comme si ces jeunes khmers peuvent penser , s'exprimer et évoluer comme ceux qui sont en France ou dans un autre pays démocratique.

robin des bois a écrit

les vieux (en âge ou en pensée) sont plutôt des "minables "!!!


Au Cambodge, ce sont des vieux et tjs les mêmes vieux qui décident aussi bien du présent que de l'avenir, et cela depuis une trentaine d'années, rien n'indique qu'ils vont lâcher le morceau,



Donc là, nous abordons les aspects de la liberté d'expression des Khmers et du fonctionnement du système démocratique au Cambodge mëme :

- ce qu'ils "pensent vraiment": difficile à dire en effet, mais leur présence dans la rue, et l'usage des réseaux sociaux montrent clairement qu'ils s'intéressent à la "Chose publique"

- sur votre deuxième point, je suis d'accord avec vous, mais je ne suis pas sur que la "jeunesse adulte et active" s'arrête aux 30 dernières années.
Tout comme nos "grands enfants" en matière d'éducation familiale , ce sont moins moins les paroles et les discours qui comptent au final, que l'exemple de vécu personnel et le comportement réel de la classe politique qui compte (valables en France : itou)

A 30 ans, ont-ils de bonnes raisons d'espérer en l'avenir et d'être fiers de ce qu'ils voient chez eux ?





Edité le 10/08/2013 @ 04:47 par robin des bois

le effaçable - 10/08/2013 à 08:05
robin des bois a écrit


- ce qu'ils "pensent vraiment": difficile à dire en effet, mais leur présence dans la rue, et l'usage des réseaux sociaux montrent clairement qu'ils s'intéressent à la "Chose publique"


Ouais..., je vois seulement qu'ils sont autorisés à jouer dans une cour de récréation où la sonnette peut être tiré à n'importe quel moment.

gabriel - 10/08/2013 à 08:19

Sebmilie, qu'est ce que cela veut dire votre 1789 ?? Le fait d'être les descendants (peut-être) des révolutionnaires de cette époque ne permet pas de s'exonérer du fait que l'on soit derrière notre PC bien en sécurité. Nous sommes au 21ème siècle et bien que d'après certains l'histoire soit un éternel recommencement, il est facile de constater que loin s'en faut.

La terre entière n'a pas tremblé en 1789. La main mise d'une certaine catégorie de personnes a d'ailleurs débouché sur divers événements guerriers dont nous n'avons pas à être fiers.

J'ai parlé de Printemps car ce terme avait été utilisé par comparaison au printemps arabe et c'est ce qui me permettait de tirer un parallèle avec le résultat. J'ai posé dans mon posts plusieurs questions et remarques et je les maintiens. Vous n'y répondez pas et les grandes déclarations ne font pas avancer les choses sur place mais alors pas d'un iota.

Un petit mot aussi sur l'usage des réseaux sociaux. A quelle catégorie de jeunes peut on faire référence ? Combien de personnes possèdent un PC ? Combien de personnes ont accès financièrement aux cybers cafés ?

Sereypheap - 10/08/2013 à 10:36
Quel que soit le parti qui est au pouvoir, il faut qu'il sache qu'en tant que Khmer, nous souhaitions préserver notre culture khmère !:clindoeil:

Allez, un peu de détente !:rire1:

http://www.youtube.com/watch?v=VGamNJnBVk8

Edité le 10/08/2013 @ 11:37 par Sereypheap

pascal_zh - 10/08/2013 à 10:48
Sereypheap a écrit



Allez, un peu de détente !:rire1:

http://www.youtube.com/watch?v=VGamNJnBVk8


J'adore ces danses khmères torrides...

NeakReach - 10/08/2013 à 13:53
le effaçable a écrit


Ouais..., je vois seulement qu'ils sont autorisés à jouer dans une cour de récréation où la sonnette peut être tiré à n'importe quel moment.



Entre les fraudes massives et le soutien hypothétique de l’armée, la sonnette risquerait fortement de ne plus marcher...

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130809-cambodge-tension-r%C3%A9sultats-officiels-%C3%A9lections

--------

Le Cambodge sous tension, en attendant les résultats officiels des élections

Par Juliette Gheerbrant

Les discussions se poursuivent dans un climat tendu. Près de deux semaines après les élections législatives du 28 juillet, le gouvernement a déployé des forces armées dans des quartiers périphériques de la capitale, pour garantir l’ordre jusqu’à la formation du nouveau gouvernement. L’opposition, qui conteste les résultats, menace de descendre dans la rue. Mais les négociations sur la mise en place d’une commission d’enquête électorale, engagées par le Parti du peuple cambodgien du Premier ministre Hun Sen et le CRDP, Parti du sauvetage national de Sam Rainsy, continuent.

Il faudra attendre quelques jours encore pour connaître les résultats provisoires du scrutin. L’annonce initialement prévue samedi 10 août a été reportée, en raison de la poursuite des discussions entre majorité et opposition. La dernière rencontre, vendredi, aurait été plutôt positive à en croire l’entourage de l’opposition.

Son dirigeant Sam Rainsy avait réclamé lundi 5 août la participation de l’ONU au processus de révision des résultats. Mais s’il exigeait au départ que l’ONU supervise l’enquête, il accepte à présent que l’organisation joue un simple rôle d’observateur.

Les deux parties ont intérêt à ce que les résultats définitifs bénéficient d’une caution internationale, mais le Premier ministre n’a pas encore officiellement accepté cette possibilité. Par ailleurs, Hun Sen souhaite que l’enquête soit menée par la Commission nationale électorale, dont l’intégrité est très contestée, avec la participation des partis et de la société civile. L’opposition et les ONG exigent pour leur part la mise en place d’une structure indépendante.

Fraudes massives ?

Les premiers résultats donnés par la commission électorale ont accordé 68 sièges à la majorité et 55 sièges à l’opposition. C’est déjà une victoire pour Sam Rainsy, dont le parti n’avait obtenu que 29 sièges aux précédentes élections. Mais le CNRP revendique 63 sièges sur les 123 que compte le Parlement.

Les fraudes dénoncées sont massives : plus d’un million de noms rayés des listes, presque autant de faux électeurs et 200 000 noms dupliqués sur plusieurs listes. Selon Phil Robertson, directeur adjoint pour l’Asie de l’ONG Human Rights Watch, les dérives ne font aucun doute : « Ce à quoi nous avons assisté est véritablement un niveau sans précédent de machination et de malversation dans le processus électoral, la Commission nationale électorale devrait franchement avoir honte d’elle-même », a-t-il déclaré.

Après la grande manifestation mardi dernier, l’opposition menace de retourner dans la rue si sa victoire n’est pas reconnue. Le gouvernement a déployé des forces de sécurité et des blindés dans certains quartiers de la capitale. Les autorités expliquent que ces forces sont déployées en prévention de troubles. Elles nient toute volonté d’intimidation.

Preuve que le risque est réel, un responsable militaire s’exprimant sous couvert d’anonymat dans le Phnom Penh Post explique que l’armée a déployé dans la capitale des troupes venues de provinces plus loyales à leur hiérarchie que celle de la capitale, qui pourrait hésiter à réprimer des manifestations de masse. Des gradés de Phnom Penh ont par ailleurs saisi les armes de certains soldats par crainte qu’ils ne rejoignent les manifestants en cas de troubles majeurs. L’opposition estime que 70% des forces de sécurité ont voté en sa faveur, et Sam Rainsy appelle sur les réseaux sociaux ses militants à convaincre les militaires de rejoindre ses rangs.

Lassitude

Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) a largement profité dans ces élections de la lassitude des Cambodgiens à l’égard de Hun Sen. Au pouvoir depuis 28 ans, le Premier ministre a déclaré récemment qu’il entendait gouverner encore au moins 10 ans. S’il a fait décoller l’économie cambodgienne, l’une des plus dynamiques de la région, et garanti la paix et la stabilité du pays, il fait face aujourd’hui à de nombreuses tensions sociales. Son caractère autocrate commence à agacer, y compris au sein de l’armée. L’opposition tente donc de jouer des dissensions voilées qui peuvent apparaître dans le camp de la majorité.

Cette dernière enregistre un revers avec son plus mauvais score depuis 1998. A l’époque, les manifestations massives de l’opposition avaient été réprimées dans la violence. Aujourd’hui, le bras de fer se poursuit entre les deux camps. Le Parlement devra quoi qu’il arrive se réunir au plus tard le 8 septembre prochain, comme le prévoit la Constitution.

robin des bois - 10/08/2013 à 18:07


- sur ce lien du monde.fr :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...la-confiscation-de-sa-victoire_3459910_3216.html

- cet article :

Au Cambodge, le chef de l'opposition dénonce "la confiscation de sa victoire"
LE MONDE | 10.08.2013 à 10h14 |
Par Bruno Philip (Phnom Penh, envoyé spécial)

Rencontre.

Le chef de l'opposition cambodgienne est français.
Sam Rainsy, 64 ans, a quitté son pays natal pour Paris à l'adolescence, après la disparition de son père, un ancien ministre du roi Sihanouk qui fut victime d'une conspiration politique jamais élucidée. Depuis, Sam Rainsy jouit de la double nationalité française et khmère.

Après trois ans d'exil en France, il est revenu le 19 juillet à Phnom Penh, neuf jours avant des élections qui ont vu sa formation, le Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC), menacer l'assise du Parti du peuple cambodgien (PPC) de Hun Sen, premier ministre depuis vingt-huit ans.

Sam Rainsy, chef de l'opposition cambodgienne, à Phnom Penh, le 6 août 2013.
Depuis le scrutin, Sam Rainsy accuse un pouvoir marqué par l'autoritarisme politique et la "kleptocratie" économique d'une élite liée au premier ministre de lui avoir "confisqué sa victoire". Les résultats encore officieux annoncés par la commission électorale donnent 68 sièges au parti du pouvoir et 55 à l'opposition. Celle-ci affirme qu'elle a en fait gagné 63 sièges, ce qui lui donnerait la majorité à la Chambre basse du Parlement, qui compte 123 députés.

Pour Sam Rainsy, qui a accordé cette semaine un entretien au Monde sur la terrasse de sa résidence de Phnom Penh, les élections ont été entachées de multiples irrégularités. Lui-même n'a pu se présenter aux élections au motif qu'il était trop tard pour l'inscrire sur les listes des candidats.
"Depuis le début, tout est biaisé, accuse cet homme au visage fin, aux manières policées. Le scrutin a consisté en un match de boxe où il n'y avait qu'un seul boxeur, le premier ministre sortant. L'arbitre était une commission électorale contrôlée par le parti au pouvoir qui a donc pris fait et cause pour l'unique boxeur sur le ring."

Selon le chef de l'opposition, "l'ampleur des fraudes a été telle qu'elle est de nature à inverser la volonté populaire". Il en veut pour preuve que "1,3 million d'électeurs ont été rayés des listes électorales, soit 15 % des inscrits"."
"Les chefs de village, très puissants au Cambodge et tous affiliés au parti de Hun Sen, placent sur une liste noire les votants qui s'apprêtent à voter pour l'opposition", accuse-t-il.

Il n'en reste pas moins que, fraudes ou pas, le PPC du premier ministre a vu sa représentativité parlementaire fortement érodée : il a perdu 22 sièges et sa majorité des deux tiers à l'Assemblée. Dans un pays où la moitié des votants a moins de 25 ans et n'a pas connu la dictature des Khmers rouges, Hun Sen ne peut plus compter de la même façon sur sa réputation de "sauveur de la nation". Lui-même ancien officier communiste, il fit défection avant de se rallier aux Vietnamiens, qui chassèrent de Phnom Penh, en 1979, les Khmers rouges, auteurs d'un génocide sur leur propre population.

JOUER LA CARTE ANTI-VIETNAMIENNE

Sam Rainsy, accueilli à son retour de France par une centaine de milliers de personnes, s'est imposé comme un chef charismatique dans une certaine frange de la population, notamment les jeunes en milieu urbain.
"C'est ma 5e campagne électorale, explique-t-il, et cette fois-ci j'ai senti une effervescence et réalisé le raz de marée qui se prépare. Tout est possible car l'opposition est enfin unie." En 2012, sa propre formation, le Parti Sam Rainsy, a fusionné avec un parti de défense des droits de l'homme dirigé par le militant Kem Sokha.

M. Rainsy a connu des fortunes diverses : étudiant à l'Insead, une école de management, banquier à Paribas, puis ministre des finances à Phnom Penh dans l'un des gouvernements cambodgiens de l'ère post-Khmers rouges, il est devenu au fil des années l'éternel opposant de Hun Sen.

Cette position d'adversaire en chef ne lui a pas toujours réussi. En 2005, il subit les foudres de la justice cambodgienne, aux ordres d'un pouvoir qui se venge : Sam Rainsy accusait Hun Sen d'avoir fomenté contre lui un attentat quand, huit ans plus tôt, une grenade avait été lancée lors d'un meeting. Accusé de diffamation, condamné à 18 mois de prison, il fuit le Cambodge avant de bénéficier d'un pardon royal et de revenir à Phnom Penh en 2006. Trois ans plus tard, il quitte à nouveau son pays avant d'être condamné par contumace à 12 ans de prison dans un procès qu'il estime être le fruit d'un règlement de comptes politique. Motif : il avait déplacé une borne sur une frontière contestée avec le Vietnam et "disséminé" de fausses informations. Un nouveau pardon royal lui a permis de rentrer au pays juste avant le scrutin.

Sam Rainsy n'a jamais hésité à jouer la carte anti-vietnamienne. Dans un pays où l'occupation de dix ans par le Vietnam a laissé des traces, cibler l'"immigration clandestine" des Vietnamiens et conspuer la relation privilégiée entre Phnom Penh et Hanoï, soutien de Hun Sen, est électoralement payant.
"Sam Rainsy joue un jeu dangereux avec sa propagande raciste contre les Vietnamiens. Un jeu dangereux non seulement pour la minorité vietnamienne du Cambodge , mais pour le Cambodge tout entier", accuse Chheang Vun, député du PPC et président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

M. Rainsy, souvent taxé d'opportunisme par ses adversaires, se défend de toute accusation de racisme : "Le Cambodge est coincé entre la Thaïlande et le Vietnam. Il faut défendre notre intégrité nationale. Mais je suis un patriote, pas un nationaliste."

Il a appelé en milieu de semaine à des "démonstrations de masse" si une commission, sous l'égide des Nations unies, n'est pas formée pour enquêter sur les fraudes. Réponse du pouvoir : des véhicules blindés et des soldats se sont déployés, vendredi 9 août, dans les rues de Phnom Penh pour prévenir tout débordement.







BAC - 10/08/2013 à 19:06
"Sam Rainsy joue un jeu dangereux avec sa propagande raciste contre les Vietnamiens. Un jeu dangereux non seulement pour la minorité vietnamienne du Cambodge , mais pour le Cambodge tout entier", accuse Chheang Vun, député du PPC et président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale.



Chheang Vun?


J'aime les gars bardés de master de 3+5 ou whatever de France ( lui en management de france), mais lui j'aime moins à cause de son nez, p.c.q quand je regarde sa face, c'es son nez que je vois, fuck. Ki le nomme le Chien Vun.

Monsieur Chien Vun, ne faites pas ton Pleu-pleu,.....kékékéké tu sais que quand monsieur Sam Rainsy joue la carte patriotique, cela favorise ton parti le PPC, parce que, premièrement, il était déjà jugé avant même qu'il parle de l'intégrité territoriale; ben oui, on est raciste quand on défend notre territoire face aux JOUANS, deuxièment, ça donne à ton parti un air humansite


Alors arrête de faire ton PLEU_PLEU...kékéké





Edité le 10/08/2013 @ 20:08 par BAC

emmaromti - 11/08/2013 à 07:16
EN EFFET L ARMEE NATIONALE LA POLICE NAT MEME LES GARDES DE CORPS payes S PAR L ETAT LES DENIERS PUBLICS DOIVENT DEFENDRE LE / PEUPLE / LA NATION / CONTRE ... LES ETRANGERS AGRESSEURS ET NON tuer , SES COMPATRIOTES / SANS ARMES // MAJORITAIRES / DANS LE PAYS QUI SONT LAS / QUI EN ONT MARRE DE CE REGIME SUCEUR DE LEUR SANG / LES JEUNES SANS AVENIR A PART MOTO/D ET SERVEUSES LES ETUDIANTS ETERNELS CHOMEURS // LES REVENUS enormes DU PETROLE DOIT FINANCER LA FUTURE SECURITE SOCIALE / UN GD MINISTERE ACTION CIVIQUE / EDUCATION LA SANTE DOIT ETRE GRATUITE APRES TOUTES CES ANNEES DE NOURRITURES , CHIMIQUES PERIMEES DE THAILANDE DU V.N MEME LE RIZ TRANSPORTE AU V.N EST RETOURNE AU CAMBOGDE EST POURRI / LEURS ARMES DOIVENT ETRES SERVIES POUR DEFENDRE / PROTEGER LES MANIFESTANTS = LEURS NEVEUX COUSINS SERVEUSES DEJA TRES MISERABLES VIVE LE CAMBODGE LIBERE PROSPERE !!ILZA

kaunklau - 11/08/2013 à 11:39
Ce que voit lepetitjournal :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...s-l-onu-comme-simple-observateur-sam-rainsy-cede

ELECTIONS - L'Onu comme simple observateur, Sam Rainsy cède



Le 8 septembre prochain, le N.E.C. proclamera les résultats officiels. Mais d’ici-là que peut-il se passer ? Le comité mixte d’enquête sur les irrégularités, actuellement à l’état embryonnaire, va-t-il jouer son rôle ? De qui sera-t-il composé ? Les manifestations de masse promises par l’opposition, vont-elles avoir lieu ? … Beaucoup de questions, d’incertitudes aussi, quelques éléments de réponse cependant

Le départ de Sam Rainsy aux Etats-Unis a surpris son monde

La veille de son dernier meeting à Phnom Penh, Sam Rainsy a adressé, de manière officielle, une demande au Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, afin que l’Onu envoie des experts comme observateurs au sein du comité mixte d’enquête devant évaluer la validité des élections nationales. Changement de ton donc, puisque jusqu’à présent l’opposition réclamait à cor et à cri un comité mixte international avec comme arbitre les Nations Unies. Refus catégorique de Hun Sen qui proposait un rôle de simple d’observateur à l’instance internationale. Sam Rainsy plie, le round est remporté par l’actuel Premier ministre.

Dans son courrier, le leader de l’opposition va même jusqu’à remercier le Secrétaire général de ses encouragements aux "autorités compétentes du Cambodge pour traiter équitablement et de manière transparente les plaintes d’irrégularités". Langage diplomatique certes, mais les autorités compétentes en la matière étant le N.E.C, le registre de Sam Rainsy semble évoluer. Match nul dans ce round, mais là encore Hun Sen a marqué des points.

Le comité mixte d'enquête devrait voir le jour
Autre point intéressant de ce courrier, Sam Rainsy fait référence aux Accords de Paris de 1991. "Selon les termes des Accords de paix de Paris, écrit-il, les Nations-Unies et le Royaume du Cambodge ont l’obligation légale de s’assurer que la démocratie pluraliste et libérale de notre pays soient fondées sur des élections libres et justes". Et d’ajouter : "si les élections ne sont pas libres et justes, alors le Royaume du Cambodge et les Nations Unies violent cet accord".

L’appel est donc lancé. Sam Rainsy attend toujours une réponse du Secrétaire général de l’Onu. Se trouvant actuellement – par hasard ? – à Boston, il rêverait d’entendre de vive-voix une réponse positive. Il doit entendre aussi les critiques qui montent sur ce départ surprenant. Comme il a dû entendre la promesse de Hun Sen d’augmenter de 40 % les salaires des fonctionnaires. Le Premier ministre cherche à apaiser certaines critiques et mécontentements. Le malaise d'un population laissée pour compte est cependant profond. Certains parlent d'un déclic et ce n'est pas certain du tout que cette mesure calme les esprits. Même si l'argent...

Bref, eu égard aux propos de Sam Rainsy, le comité mixte d’enquête devrait voir le jour et remplir sa mission. Dans ce cas, les manifestations populaires ne devraient pas avoir lieu dans les jours prochains. Hun Sen a demandé aux forces de l’ordre de rallier les casernes. Sait-on jamais. Un Premier ministre qui semble donner à nouveau le rythme du combat.

Emmanuel Scheffer (www.lepetitjournal.com/cambodge) vendredi 9 août 2013




robin des bois - 11/08/2013 à 11:53

Je ne comprends pas tout .. désolé : et pourtant j'estime faire des efforts

c'est compliqué, compliqué le Cambodge, honnêtement on pourrait faire plus simple ....

- je cite : "le départ de Sam Rainsy aux Etats unis a surpris son monde "

c'est quoi "ce nouveau truc" : SR est déjà reparti ? Un vrai pigeon voyageur alors

- l'ONU : "simple observateur " !!!

Compte tenu du "passé récent antérieur", personnellment çà me va très bien et c'est plutôt une solution de sagesse, la seule acceptable d'ailleurs de la part de l'ONU !!
(parce que, là aussi, vingt dieux ......)







Edité le 11/08/2013 @ 12:58 par robin des bois

kaunklau - 11/08/2013 à 12:10
Les bons khmers , disaient que d'abord , la patrie et après , la famille . Au Srok , je pense que les cambodgiens qui ont soutenu le CNPR , avaient besoin la présence de leur leader . Surtout pendant cette période explosive . Mais , on voit que son chef est en train de célébrer le mariage de son enfant ?

http://ki-media.blogspot.com/

Dans lepetitjournal ,ci-dessus , " Le départ de Sam Rainsy aux Etats-Unis a surpris son monde " semble justifier , ce que je pense .

A mon avis , ce n'est pas un bon point pour lui , vu par les gens du pays .

Mais les leaders de ce pays , voient autrement que moi , un simple citoyen du cambodge .


BAC - 11/08/2013 à 13:59
kaunklau a écrit

Les bons khmers , disaient que d'abord , la patrie et après , la famille . Au Srok , je pense que les cambodgiens qui ont soutenu le CNPR , avaient besoin la présence de leur leader . Surtout pendant cette période explosive . Mais , on voit que son chef est en train de célébrer le mariage de son enfant ?

http://ki-media.blogspot.com/

Dans lepetitjournal ,ci-dessus , " Le départ de Sam Rainsy aux Etats-Unis a surpris son monde " semble justifier , ce que je pense .

A mon avis , ce n'est pas un bon point pour lui , vu par les gens du pays .

Mais les leaders de ce pays , voient autrement que moi , un simple citoyen du cambodge .





monsieur,

Je crois que c'est le contraire; famillle, amis, pays, et ONU...le plus petit ensemble vers le plus grand....Sans familles sans pays, sans pays sans frontière ( ou sans frontière sans pays). Quand je me présente; je présente ma famille, puis je me présente d'òu je viens ( je suis khmer), puis je me présente je suis terriien....Après je me présente que je fais parti du galaxie La Voie Lacté....kékéké

Le mariage? À la limite du bon sens. Monsieur tout le monde au Canada, France, USA, peut le faire. Comparer à ceci:

Big Wedding in Cambodia ,Sam dach daed Jo HUn sen dance .: http://www.youtube.com/watch?v=RPacPFKhjKQ









Edité le 11/08/2013 @ 15:05 par BAC

robin des bois - 11/08/2013 à 14:12


C'est vrai que HUN Sen s'occupe très très bien de sa famille ... sur place




kaunklau - 11/08/2013 à 15:46
Bac avait écrit :
.....
La Voie Lacté....kékéké

Le mariage? À la limite du bon sens. Monsieur tout le monde au Canada, France, USA, peut le faire. Comparer à ceci:

[/quote]

On appelle ça , choisir un mauvais moment , dont la conséquence pourra entrainer l'inconvénient contradictoire de l'intérêt de son parti politique . Ou tout simplement la négligence , de ses conseillers , sur les impacts que pourront représenter .

Comme on disait : " oy kaun teuv ngorb moun , cham lok neay teuv tam kroy "
( Envoyer les petits mourir en premier , puis le patron , le chef, reste en dernier ) . L'erreur de l'arrachage de poteau , lui coûtait assez cher . Et le fait de dire yourn , yourn ...il est mal vu par le monde occidental .
A mon avis , les arguments sur " le social , la corruption " doit suffire pour refaire basculer la balance .

Un autre exemple , Comme en République khmère , Lon NOL , Sostène ...les leaders se sauvaient tous et vivre dans un pays tiers , et les pleu pleu crevaient à sa place par les khmers rouges .

Il ne faut pas penser que les gens du pays , n'ont pas de cerveau !

Si ces leaders n'ont pas compris ces leçons , il ne faut pas rêver qu'ils vont gagner quoi que ce soit .

Edité le 11/08/2013 @ 16:50 par kaunklau

gabriel - 11/08/2013 à 16:33

Un mariage qui arrange tout le monde. Il est vrai que les élections du 28/07 ont été fixées le 27/07 non ?? Sa famille ne savait pas qu'il était impliqué dans le processus ??

robin des bois - 12/08/2013 à 06:46
Pendant ce temps là, la machine PPC s'est remise en route :

- sur ce lien :

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...stre-remporte-les-legislatives_3460147_3216.html

- cet article :

Cambodge : le parti du premier ministre remporte les législatives

Le Monde.fr avec Reuters | 12.08.2013 à 06h52

(avec une photo très jolie : "KR" voudrait donc dire désormais "Kasques rouges" )
Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, à Phnom Penh, le 31 juillet. . | AFP/TANG CHHIN SOTHY


Le Parti du peuple cambodgien (PPC) du premier ministre, Hun Sen, a officiellement remporté la majorité des suffrages dans 19 des 24 provinces du Cambodge lors des élections législatives du 28 juillet, selon les résultats de la commission électorale. On ignore encore quand sera rendue publique la répartition au Parlement.
Le PPC avait déjà revendiqué la victoire, affirmant avoir remporté 68 sièges contre 55 à l'opposition réunie au sein du Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC). Cette dernière accuse le pouvoir de fraude massive et estime avoir obtenu 63 sièges sur les 123 du Parlement. Elle a rejeté en bloc les résultats officiels.

Son chef de file, Sam Rainsy, réclame une enquête internationale sur le scrutin car

"Le scrutin a consisté en un match de boxe où il n'y avait qu'un seul boxeur, le premier ministre sortant.
L'arbitre était une commission électorale contrôlée par le parti au pouvoir qui a donc pris fait et cause pour l'unique boxeur sur le ring.
L'ampleur des fraudes a été telle qu'elle est de nature à inverser la volonté populaire".


Il en veut pour preuve que
"1,3 million d'électeurs ont été rayés des listes électorales, soit 15 % des inscrits".
"Les chefs de village, très puissants au Cambodge et tous affiliés au parti de Hun Sen, placent sur une liste noire les votants qui s'apprêtent à voter pour l'opposition
", accuse-t-il.







Edité le 12/08/2013 @ 07:53 par robin des bois

kaunklau - 12/08/2013 à 07:42

Voici le résultat puplié par Phnompenh post :


http://www.camnews.org/2013/08/12/%E1%9E%9B%E1%9...8B%E1%9E%80%E1%9E%B6%E1%9E%9A%E2%80%8B%E1%9E%94/

----------------------------------------------------------------------------------
Le roi part en Chine pour se soigner :

http://www.camnews.org/2013/08/12/%E1%9E%96%E1%9...B6%E1%9E%84%E2%80%8B%E1%9E%85%E1%9F%81%E1%9E%89/


En parallèle , M.Sam était parti aux Etats-Unis pour marier sa fille , aujourdh'hui , notre roi part pour La Chine pour RDV médical .
En période de crise , (électorale) , on voit des évènements un peu bizarre qui se produisait dans ce pays .
C'est un peu la foutaise tout de même !!!

Edité le 12/08/2013 @ 08:49 par kaunklau

Seun nmott - 12/08/2013 à 07:47
Bonjour
Je poste ici un message venant d'un khmer (prof de français à PPenh), qui représente une idée de l'état d'esprit d'une certaine couche de la population...
A la demande d'un membre de KN.


Salut, Qui que vous soyez vous êtes tous mes amis. Les amis et le boulot ont la même valeur, je trouve. Mais le problème, c'est que je n'aime pas rester devant la machine et souvent celle-ci m'énerve quand il y a des problèmes techniques pendant que je surf là-dessus d'une part, et d'autre part, je suis moche en informatique !!!!! Parlons de notre Merdique Srok Khmer: Comme tout le monde ici le sait que le PPC et la Commité Nationale pour les Elections sont dans la même troupe, alors la partie d'oppositon avait refusé le résultat diffusé par la CNE et a annoncé qu'elle préparerait un soulèvement. C'est ABSURDE que le PPC a annoncé le nombre de siège'"provisoire"68s pour lui et 55s pour la Partie d'Oppo, avant l'annonce officielle qui est en principe fait par la CNE. En outre, la Chine,le VN,la Birmanie,la THai,la Bangladèsh...ont reconnu ce résultat d'elections, d'après le média khm!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De tt facon, la fraude et l'anormalité sont clairement exposées. À propos,la Partie d'Oppo a insisté o gouvernement et à la CNE de fonder une commité indépendant, y compris l'ONU comme arbitre, afin de découvrir ces 2 anormalités et de les trancher au gré de l'arbitre. Cette proposition est refusée sauf l'absence de l'intégration de l'ONU. CHIC NON ??!!!! D'après les 2 leaders de la Partie d'Oppo Sam Reangsi et Kem Sokha, le "soulèvement" sera pret si l'annonce du résultat officiel fait par la CNE est similaire a`la prévion du PPC. Alors, depuis à peu près une semaine, les hommes armés ont été déployés au tour de la capitale pour empêcher les insurgés venus de provinces, à mon avis. Il y a qqjours, l'homme fort du pays a déclaré à la télé en demandant au citadin de ne pas y participer et en argumentant que ce citadin a leur propriété,leur famille, leur travil,leur bessiness...Donc qu'il faut pas les perdre. CHIC NON?!!!! On attend ce jour à venir, cher ami! Bises à tous T...

robin des bois - 12/08/2013 à 08:48

Or donc, à mo humble avis, inutile de convoquer les " Krus du Srok " pour tenter de lire l'avenir ;
il est tout aussi instructif de voir comment est déjà organisé l'actuel PPC ou CPP :

- sur ce lien :
http://cppparty.blogspot.fr/

-cet article 17 :

[Article 17:

The General Assembly of the Party 's district representatives must be held twice within a period of 5 years while that of the representatives of the provincial, municipal, ministerial and institutional level, once every five years. In case an urgent matter arises, an extraordinary General Assembly could be converted following the approval of the Party Central Committee.

The General Assembly of every level elects its Party Committee.
The Plenum of the Party Committee respectively elects the Standing Committee, the President and Vice-President of the Party Committee, the Control Committee and its President, the Financial Committee and its President and then, all of them should be approved by the higher level....]

La dernière assemblée générale du PPC a eu lieu quand svp ?



Edité le 12/08/2013 @ 09:53 par robin des bois

NeakReach - 12/08/2013 à 19:43
Seun nmott a écrit



Salut, Qui que vous soyez vous êtes tous mes amis. Les amis et le boulot ont la même valeur, je trouve. Mais le problème, c'est que je n'aime pas rester devant la machine et souvent celle-ci m'énerve quand il y a des problèmes techniques pendant que je surf là-dessus d'une part, et d'autre part, je suis moche en informatique !!!!! Parlons de notre Merdique Srok Khmer: Comme tout le monde ici le sait que le PPC et la Commité Nationale pour les Elections sont dans la même troupe, alors la partie d'oppositon avait refusé le résultat diffusé par la CNE et a annoncé qu'elle préparerait un soulèvement. C'est ABSURDE que le PPC a annoncé le nombre de siège'"provisoire"68s pour lui et 55s pour la Partie d'Oppo, avant l'annonce officielle qui est en principe fait par la CNE. En outre, la Chine,le VN,la Birmanie,la THai,la Bangladèsh...ont reconnu ce résultat d'elections, d'après le média khm!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De tt facon, la fraude et l'anormalité sont clairement exposées. À propos,la Partie d'Oppo a insisté o gouvernement et à la CNE de fonder une commité indépendant, y compris l'ONU comme arbitre, afin de découvrir ces 2 anormalités et de les trancher au gré de l'arbitre. Cette proposition est refusée sauf l'absence de l'intégration de l'ONU. CHIC NON ??!!!! D'après les 2 leaders de la Partie d'Oppo Sam Reangsi et Kem Sokha, le "soulèvement" sera pret si l'annonce du résultat officiel fait par la CNE est similaire a`la prévion du PPC. Alors, depuis à peu près une semaine, les hommes armés ont été déployés au tour de la capitale pour empêcher les insurgés venus de provinces, à mon avis. Il y a qqjours, l'homme fort du pays a déclaré à la télé en demandant au citadin de ne pas y participer et en argumentant que ce citadin a leur propriété,leur famille, leur travil,leur bessiness...Donc qu'il faut pas les perdre. CHIC NON?!!!! On attend ce jour à venir, cher ami! Bises à tous T...




L’erreur est de penser que les khmers du srok, y compris les neak srè et neak Chamkar, acceptent leur situation "inacceptable" sans broncher… Le réveil risque d’être violent dès que les circonstances s’y prêteront...


kaunklau - 13/08/2013 à 05:58


http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/ibrahim-...uveau-president-du-mali-ia0b0n1471725?xtor=RSS-2

...

Son adversaire, Soumaïla Cissé, 63 ans, ancien ministre des Finances, a lui-même reconnu sa défaite avant même la publication des résultats du second tour...

Le pays , comme Le Mali avait organisé son élection démocratiquement . Le Cambodge avait besoin ce chemin pour servir de leçon . Voilà , même Le Mali nous dépasse .

Vicheya - 13/08/2013 à 06:01

FAMILLE ROYALE - Départ du Roi et de la Reine-Mère pour un check-up médical en Chine

Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, et Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk sont partis ce matin pour la Chine pour un check-up médical de routine.

Les monarques cambodgiens ont été salués à l’aéroport international de Phnom Penh par Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale; Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre, et de nombreux d’autres officiels de haut rang; ainsi que des membres de la famille royale.

Selon un message royal daté du 12 août, le Roi est allé en Chine pour subir un examen médical de routine et pour assister à des 2es Jeux Asiatiques de la Jeunesse dans la ville Nanjing de la province de Jiangsu, à l’invitation du gouvernement chinois.

“Je vais rentrer au pays dans un proche avenir pour présider la prochaine première session de l’Assemblée nationale de la 5e législature”, a souligné le Roi Sihamoni, ajoutant que le président du Sénat, Samdech Akka Moha Thamma Pothisal Chea Sim, agira comme chef d’Etat p.i. lors de son absence.

Dépêche AKP ( Article en khmer par Chim Nary/Article en français par C. Nika





Décidément, la famille royale a toujours des liens étroits avec son grand frere chinois !!!

Et pourquoi faire un check up a un moment de l'histoire si important ?


Edité le 13/08/2013 @ 07:04 par Vicheya

Vicheya - 13/08/2013 à 06:04

ELECTIONS - Khieu Kanharith : Pas de « gouvernement mixte »


Khieu Kanharith, ministre de l’Information et haut officiel du Parti du Peuple Cambodgien (PPC) a, lors de la remise des certificats aux participants d’une formation journalistique le 10 août, dit aux journalistes que le PPC n’avait aucune intention de former un gouvernement mixte avec l’opposition, le Parti de sauvetage national (CNRP).

Le PPC dirigé par Cheam Yeap, Prum Sokha et Ouk Kim Han d’une part et le CNRP dirigé par Son Chhay, Kuoy Bunroeun et Nhèm Bunharith d’autre part, étaient le 9 août en train de discuter, a-t-il ajouté, des problèmes :

1-pour régler les plaintes de l’opposition sur « les irrégularités » lors des récentes élections.

2-pour discuter du partage du rôle des deux partis gagnants : le PPC pourrait donner quels postes au CNRP et que ce dernier pourrait assurer la présidence de quelles commissions expertes de l’Assemblée nationale.

Concernant le rôle des Nations Unies (ONU), Khieu Kanharith a précisé que le PPC n’avait jamais rejeté la présence de l’ONU au sein de la commission mixte pour régler les irrégularités lors des élections, mais en qualité d’observatrice et non pas comme présidente de cette commission mixte.

Pour l’accusation affirmant que le gouvernement a le projet de gérer l’Internet, le ministre de l’Information a précisé que c’était une rumeur, pas une réalité. « C’est fou si nous gérons l’Internet, ce n’est pas bénéficiaire. Mais le ministère de l’Information propose que l’utilisation de l’Internet devrait respecter le code d’éthique et assurer la dignité humaine », a-t-il souligné.

Ce qui est regrettable, c’est qu’un certain nombre d’utilisateurs utiliseraient l’Internet pour s’attaquer, se mépriser et s’insulter, a dit le ministre.

Dépêche AKP


pascal_zh - 13/08/2013 à 06:23
Vicheya a écrit


FAMILLE ROYALE - Départ du Roi et de la Reine-Mère pour un check-up médical en Chine

Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, et Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk sont partis ce matin pour la Chine pour un check-up médical de routine.

Les monarques cambodgiens ont été salués à l’aéroport international de Phnom Penh par Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale; Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre, et de nombreux d’autres officiels de haut rang; ainsi que des membres de la famille royale.

Selon un message royal daté du 12 août, le Roi est allé en Chine pour subir un examen médical de routine et pour assister à des 2es Jeux Asiatiques de la Jeunesse dans la ville Nanjing de la province de Jiangsu, à l’invitation du gouvernement chinois.

“Je vais rentrer au pays dans un proche avenir pour présider la prochaine première session de l’Assemblée nationale de la 5e législature”, a souligné le Roi Sihamoni, ajoutant que le président du Sénat, Samdech Akka Moha Thamma Pothisal Chea Sim, agira comme chef d’Etat p.i. lors de son absence.

Dépêche AKP ( Article en khmer par Chim Nary/Article en français par C. Nika





Décidément, la famille royale a toujours des liens étroits avec son grand frere chinois !!!

Et pourquoi faire un check up a un moment de l'histoire si important ?



Pour ne pas être là lors de la répression de la grabnde manif qui se prépare
Comme pour SR, mais lui, c'est parce qu'il a peur, peut-être ?

Vicheya - 13/08/2013 à 06:46
pascal_zh a écrit

Pour ne pas être là lors de la répression de la grabnde manif qui se prépare
Comme pour SR, mais lui, c'est parce qu'il a peur, peut-être ?




Peur de quoi ?
Et pourquoi S Rainsy est parti ? C'est bizarre tout ca !


robin des bois - 13/08/2013 à 07:41


Si la Chine a protégé SNS et la reine Monique du temps des KR entre 76 et 78, ce n'est certainement pas HS qui peut inquiéter le roi SIHAMONI en 2013 !!

( par ailleurs, il ne faut pas oublier que HS n'a pas toujours été "en grâce" auprès des autorités chinoises )..

Peut- être que SM SIHAMONI, entre 2 cures, sera invité à causer au coin du feu :

- soit de l'avenir et de l'évolution souhaitable du CPP, avec M. XI Jinping .

- soit des relations culturelles et de l'Art Sino-Khmer, avec Madame XI, en poussant la chansonnette s'il le faut ...

ps : et si çà se trouve, entre 2 valses viennoises au Carnegie Hall, SR s'est précipité aussi dans le "Salon ovale" pour savoir sur quoi et qui il peut compter (en dehors des 5 doigts de la main !!!)...
à la rigueur, peut-être quelques drones et quelques mesures de retorsion commerciale envers la Chine et le Vietnam ..;
parce que le pognon , la Chine en a plus que les USA dans ses tiroirs-caisse




Edité le 13/08/2013 @ 08:48 par robin des bois

pascal_zh - 13/08/2013 à 08:00
robin des bois a écrit



Si la Chine a protégé SNS et la reine Monique du temps des KR entre 76 et 78, ce n'est certainement pas HS qui peut inquiéter le roi SIHAMONI en 2013 !!

( par ailleurs, il ne faut pas oublier que HS n'a pas toujours été "en grâce" auprès des autorités chinoises )..

Peut- être que SM SIHAMONI, entre 2 cures, sera invité à causer au coin du feu :

- soit de l'avenir et de l'évolution souhaitable du CPP, avec M. XI Jinping .

- soit des relations culturelles et de l'Art Sino-Khmer, avec Madame XI, en poussant la chansonnette s'il le faut ...

ps : et si çà se trouve, entre 2 valses viennoises au Carnegie Hall, SR s'est précipité aussi dans le "Salon ovale" pour savoir sur quoi et qui il peut compter (en dehors des 5 doigts de la main !!!)...
à la rigueur, peut-être quelques drones et quelques mesures de retorsion commerciale envers la Chine et le Vietnam ..;
parce que le pognon , la Chine en a plus que les USA dans ses tiroirs-caisse





Bien sûr, je ne pense certainement pas que le roi ait quoi que ce soit à craindre de HS, ni qu'il ait peur !
Le départ de SR en revanche, pourrait peut-être être interprété comme une "précaution", au cas où les choses tourneraient mal (ce qui risque certainement d'arriver en cas de manifestation monstre et de débordements probables). Je suis prêt à m'excuser si jamais SR rentre au Cambodge AVANT ladite manifestation.
(Je ne peux pas m'empêcher de penser à ce que me disait une habitante de Pékin en août 1989 deux mois après les émeutes en Chine : "Les étudiants ont foutu la m... en Chine, et maintenant ils partis jouer les héros à l'étranger, et c'est nous qui sommes dans la m... !').

Vous parlez de drônes ? Contre la Chine ? A mon avis, on n'est pas prêts de voir des drônes US voler dans le ciel chinois ! Dans le ciel cambodgien ? Ça me semble aussi hautement improbable !
Quant aux mesures de rétortion commerciale contre la Chine qui seraient prises par les États-Unis, elles me semblent tout aussi improbables. Les États-Unis ne vont certainement pas se mettre à dos leur principal créance pour des affaires louches de politique intérieure cambodgienne.


Edité le 13/08/2013 @ 16:01 par pascal_zh

robin des bois - 13/08/2013 à 08:29
pascal_zh a écrit



Bien sûr, je ne pense certainement pas que le roi ait quoi que ce soit à craindre de HS, ni qu'il ait peur !

Vous parlez de drônes ? Contre la Chine ? A mon avis, on n'est pas prêts de voir des drônes US voler dans le ciel chinois ! Dans le ciel cambodgien ? Ça me semble aussi hautement improbable !
Quant aux mesures de rétortion commerciale contre la Chine qui seraient prises par les États-Unis, elles me semblent tout aussi improbables. Les États-Unis ne vont certainement pas se mettre à dos leur principal créance pour des affaires louches de politique intérieure cambodgienne.



Ben les "drones", c'est ce qui se vend le mieux en ce moment et a l'avantage de ne pas engager un seul GI hors des USA ; quant à savoir ce qu'il faut en faire ?
Retrouver les plans de la vieille ville d'Angkor.. ou d'autres temples disparus par exemple.

pour le reste, je partage assez votre analyse.

Une seule solution : sauver le CPP à long terme ( car il a tout du parti unique, avec même des défauts que les partis voisins n'ont pas !!) !!!
Sachant que chez les voisins du Cambodge, l'appareil politique en place est issu du "Plénum du parti " + 6 mois de délais minimum garanti ....
bon ben bon , va falloir se mettre au boulot pour préparer l'année 2014.


ps : Remarquez : y a aussi le " modèle thaïlandais", avec un roi, 2 partis rivaux .. et une armée toute puissante.. mais derrière la roi .
Faut voir !!!








Edité le 13/08/2013 @ 09:31 par robin des bois

gabriel - 13/08/2013 à 17:27

Pour tous les amis khmers qui veulent de vraies nouvelles et connaitre l'état d'esprit des jeunes au pays allez sur Facebook et sur khmer social média, des vidéos en pagaille, mais en khmer.

NeakReach - 13/08/2013 à 19:18
gabriel a écrit


Pour tous les amis khmers qui veulent de vraies nouvelles et connaitre l'état d'esprit des jeunes au pays allez sur Facebook et sur khmer social média, des vidéos en pagaille, mais en khmer.



Merci gabriel pour info…
Je n’ai plus vingt ans. L’esprit désordonné ou en pagaille n’est plus mon truc. Du coup, j’ai pris tout de même un coup de vieux…


gabriel - 13/08/2013 à 22:28

La voix des djeunes çà défrise parfois un peu, mais c'est toujours novateur.

BAC - 13/08/2013 à 23:23
NeakReach a écrit

gabriel a écrit


Pour tous les amis khmers qui veulent de vraies nouvelles et connaitre l'état d'esprit des jeunes au pays allez sur Facebook et sur khmer social média, des vidéos en pagaille, mais en khmer.



Merci gabriel pour info…
Je n’ai plus vingt ans. L’esprit désordonné ou en pagaille n’est plus mon truc. Du coup, j’ai pris tout de même un coup de vieux…




Monsieur NeakReach,


Mes enfants en font touts les jours la pagaille, naïvement....kékéké..,mais je n'ai pas sorti la matraque, ni les tanks pour ça; je les sortirais si c'était des vieux comme Pol Pot, SH, etc....p.c.q leurs pagailles c'est le sang qui coule....










Edité le 14/08/2013 @ 00:27 par BAC

BAC - 13/08/2013 à 23:28
pascal_zh a écrit

robin des bois a écrit



Si la Chine a protégé SNS et la reine Monique du temps des KR entre 76 et 78, ce n'est certainement pas HS qui peut inquiéter le roi SIHAMONI en 2013 !!

( par ailleurs, il ne faut pas oublier que HS n'a pas toujours été "en grâce" auprès des autorités chinoises )..

Peut- être que SM SIHAMONI, entre 2 cures, sera invité à causer au coin du feu :

- soit de l'avenir et de l'évolution souhaitable du CPP, avec M. XI Jinping .

- soit des relations culturelles et de l'Art Sino-Khmer, avec Madame XI, en poussant la chansonnette s'il le faut ...

ps : et si çà se trouve, entre 2 valses viennoises au Carnegie Hall, SR s'est précipité aussi dans le "Salon ovale" pour savoir sur quoi et qui il peut compter (en dehors des 5 doigts de la main !!!)...
à la rigueur, peut-être quelques drones et quelques mesures de retorsion commerciale envers la Chine et le Vietnam ..;
parce que le pognon , la Chine en a plus que les USA dans ses tiroirs-caisse





Bien sûr, je ne pense certainement pas que le roi ait quoi que ce soit à craindre de HS, ni qu'il ait peur !
Le départ de SR en revanche, pourrait peut-être être interprété comme une "précaution", au cas où les choses tourneraient mal (ce qui risque certainement d'arriver en cas de manifestation monstre et de débordements probables). Je suis prêt à m'excuser si jamais SR rentre au Cambodge AVANT ladite manifestation.
(Je ne peux pas m'empêcher de penser à ce que me disait une habitante de Pékin en août 1989 deux mois après les émeutes en Chine : "Les étudiants ont foutu la m... en Chine, et maintenant ils partis jouer les héros à l'étranger, et c'est nous qui sommes dans la m... !').

Vous parlez de drônes ? Contre la Chine ? A mon avis, on n'est pas prêts de voir des drônes US voler dans le ciel chinois ! Dans le ciel cambodgien ? Ça me semble aussi hautement improbable !
Quant aux mesures de rétortion commerciale contre la Chine qui seraient prises par les États-Unis, elles me semblent tout aussi improbables. Les États-Unis ne vont certainement pas se mettre à dos leur principal créance pour des affaires louches de politique intérieure cambodgienne.




Monsieur,


Si ça c'est la merde, qu'est ce qui n'est pas la merde?






BAC - 13/08/2013 à 23:34
pascal_zh a écrit

Vicheya a écrit


FAMILLE ROYALE - Départ du Roi et de la Reine-Mère pour un check-up médical en Chine

Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, et Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk sont partis ce matin pour la Chine pour un check-up médical de routine.

Les monarques cambodgiens ont été salués à l’aéroport international de Phnom Penh par Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale; Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre, et de nombreux d’autres officiels de haut rang; ainsi que des membres de la famille royale.

Selon un message royal daté du 12 août, le Roi est allé en Chine pour subir un examen médical de routine et pour assister à des 2es Jeux Asiatiques de la Jeunesse dans la ville Nanjing de la province de Jiangsu, à l’invitation du gouvernement chinois.

“Je vais rentrer au pays dans un proche avenir pour présider la prochaine première session de l’Assemblée nationale de la 5e législature”, a souligné le Roi Sihamoni, ajoutant que le président du Sénat, Samdech Akka Moha Thamma Pothisal Chea Sim, agira comme chef d’Etat p.i. lors de son absence.

Dépêche AKP ( Article en khmer par Chim Nary/Article en français par C. Nika





Décidément, la famille royale a toujours des liens étroits avec son grand frere chinois !!!

Et pourquoi faire un check up a un moment de l'histoire si important ?



Pour ne pas être là lors de la répression de la grabnde manif qui se prépare
Comme pour SR, mais lui, c'est parce qu'il a peur, peut-être ?




Monsieur,

Ce n'est pas la peur, c'est juste qu'il n'est pas politiquement naïf. C'est cheap ce genre de menace ou d'intimidation: '' viens si t,as pas peur...''




Edité le 14/08/2013 @ 00:44 par BAC

robin des bois - 14/08/2013 à 05:23
pascal_zh a écrit

[Vous parlez de drônes ? Contre la Chine ? A mon avis, on n'est pas prêts de voir des drônes US voler dans le ciel chinois ! Dans le ciel cambodgien ? Ça me semble aussi hautement improbable !





Vous aviez raison ...avant l'heure !!!
Finis les drônes américains, et un tas d'autres trucs US.

- sur ce lien :
http://fr.vietnamplus.vn/Home/Le-Cambodge-interr...-militaire-avec-les-EtatsUnis/20138/33626.vnplus

- cet article de "Vietnam + " :

Le Cambodge interrompt des programmes de coopération militaire avec les Etats-Unis
13/08/2013 | 17:39:18


Le ministère cambodgien de la Défense a confirmé avoir suspendu des programmes de coopération militaire avec les Etats-Unis, en conformité avec la politique du gouvernement et la situation actuelle du pays, a-t-on appris de l'agence Xin Hua (Chine Nouvelle).

Le chef du Département des Relations extérieures et des Politiques relevant du ministère cambodgien de la Défense, le général de division Nem Sowath, a expliqué que cette décision est due aux capacités et potentiels limités de son pays. Il faut du temps pour préparer la coopération bilatérale, a-t-il ajouté.

Cela est "bien normal" lorsque de part et d'autre est proposée la suspension de certains programmes de coopération militaire, a déclaré l'officiel cambodgien, soulignant qu'hormis les Etats-Unis, la coopération militaire entre le Cambodge et ses autres partenaires internationaux est maintenue conformément au plan afin de renforcer les capacités de défense nationale de l'armée cambodgienne.

Auparavant, le Département d'Etat américain avait annoncé que le ministère cambodgien de la Défense a suspendu ou annulé des programmes de coopération militaire avec les Etats-Unis après les élections législatives de ce pays.

Mme Marie Harf, vice-porte-parole du Département d'Etat américain, a déclaré lors d'un point presse le 12 août à Washington que les Etats-Unis considéraient cette suspension comme une stagnation des relations militaires bilatérales.

-VNA



Edité le 14/08/2013 @ 06:24 par robin des bois

kaunklau - 14/08/2013 à 11:04
http://kohsantepheapdaily.com.kh/article/78274.html

Le PPC accueille chaleureusement le résultat provisoire qu'annonce le CNE . Le conseiller du PM , avait récompensé les 96 communes de P.Penh.
Il distribue à chaque district 1.000.000 de riels (= 250 $ ) ???
Pour faire la fête , probablement !
D'habitude après chaque élection , c'est l'inverse qu'il fallait faire , pour combler les trous dans le budget de chaque parti lors de propagande . Le PPC avait trouvé où l'argent ?

C'est vraiment le monde à l'envers !

NeakReach - 14/08/2013 à 17:54
L’inquiétude sur les manifestations "monstre" augmente de plus en plus à Phnom-Penh. Certaines ONG, comme Amnesty International, attirent l’attention sur le danger des débordements violents :

http://www.amnesty.ch/fr/pays/asie-pacifique/cambodge/2013/tensions-post-electorales

Copier/coller :

Tensions post-électorales à Phnom Penh

Au Cambodge, les élections législatives ont donné des résultats contestés. Le parti populaire cambodgien (PPC) au pouvoir et le Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC) ont tous deux affirmé avoir remporté l’élection. Des manifestations massives sont attendues, ce qui a poussé au déploiement de important de forces de sécurité. Dans un tel climat, Amnesty craint des débordements violents.

Des désaccords ont surgi suite aux élections entre les deux principaux partis du pays, le PPC et le PSNC, au sujet d’irrégularités présumées. Le jour du scrutin, de nombreux électeurs se sont plaints de n’avoir pas trouvé leur nom sur les listes électorales – un problème prédit par de nombreuses organisations. Depuis l’élection, des partisans de l'opposition auraient été harcelés dans divers endroits en raison de leur action militante pendant l'élection. La situation à Phnom Penh est désormais très tendue. Un dirigeant du PSNC a appelé des milliers de sympathisants à manifester, à moins que le pays ne sorte de l’impasse. Hun Sen, Premier ministre de longue date appartenant au PPC, a annoncé qu’il était possible que son parti organise des contre-manifestations. En prévision de ces éventuelles manifestations, le gouvernement a déployé des centaines de membres des forces de sécurité à Phnom Penh.

«Les autorités au Cambodge doivent veiller à ce que les tensions postélectorales ne dégénèrent pas en affrontements violents, a indiqué Isabelle Arradon, directrice du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International. Les Cambodgiens, notamment ceux qui soutiennent un parti politique, doivent bénéficier de suffisamment d’espace pour exprimer leurs opinions, et être autorisés à exercer leur liberté de réunion pacifique. Les forces cambodgiennes de sécurité doivent s’abstenir de recourir à une force excessive ou injustifiée contre les manifestants. Il ne faut pas qu’ils rendent des situations tendues encore plus explosives en ne respectant pas les droits humains.»

robin des bois - 14/08/2013 à 18:05


Le "Peuple Cambodgien" va se retrouver bien seul, entre lui, sur le sol du Srok

- HUN Sen, et son parti au pouvoir, le PPC, bénéficiant du soutien incontesté de ses 2 puissants voisins à "parti unique" : la Chine et le Vietnam .. qui aiment l'ordre et la discipline à leurs portes, y compris avec des "régimes forts"

- les "Partis d'opposition" peuvent compter sur l'appui international de ??? ....




Edité le 14/08/2013 @ 19:15 par robin des bois

kaunklau - 14/08/2013 à 18:07
Chers amis KN , je viens de voir les commentaires des khmers du srok " en français " dans lepetitjournal . Ils ont la même réaction que nous , qui possédons , l'esprit démocratique.

Voici le lien :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...-pouvoir-confirmee-par-les-resultats-provisoires

A lire les commentaires des lecteurs , ils sont pas mal .

NeakReach - 14/08/2013 à 19:16
kaunklau a écrit

Chers amis KN , je viens de voir les commentaires des khmers du srok " en français " dans lepetitjournal . Ils ont la même réaction que nous , qui possédons , l'esprit démocratique.

Voici le lien :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...-pouvoir-confirmee-par-les-resultats-provisoires

A lire les commentaires des lecteurs , ils sont pas mal .



En effet, ils sont pas mal les commentaires de ces jeunes gens du srok dont la majorité est issue du lycée Descartes…

kaunklau - 14/08/2013 à 19:17
Vous voyez ce qui se passe en Egypte , en ce moment ?
Je ne trouve pas marrant du tout !
Il pourra arriver aux peuples khmers , innocents également .
Affaires à suivre !

NeakReach - 14/08/2013 à 19:20
kaunklau a écrit

Vous voyez ce