Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
« 1  2 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Photrebott   ( Réponses 29 | Lectures 3212 )
Haut de page 19/11/2012 @ 18:32 Bas de page
Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Ce poste est dédié à tous les enfants paysans, fils des agriculteurs khmers ( Kaun nerk srè) dans le monde entier et ainsi qu’à ceux qui sont au srok, sur ce forum il va plaire à Neakreach.

J’ai voulu le poster au mois d’octobre, seulement il y a eu d’autres événements..

Pourquoi Octobre ?
Cette année le mois Photrebott et Asoch(mois khmer ancien) se partage le mois Tola(octobre).

Le mois de Photrebott est le mois le plus dur, de l'année, pour les familles khmères d’agriculteur.
Pour bien comprendre je dois vous dire que les agriculteurs khmers commencent leurs travaux des champs dès la première pluie de l’année. Bien souvent après la fête de nouvel An. On peut ainsi dire en gros dès le mois de mai. La culture de riz demande beaucoup de travail. Durant six mois depuis les premiers sillons, les agriculteurs bossent sans relâche, et consomment ce qu’ils ont dans leurs greniers qui sont souvent bien maigre. Ceux qui n’ont pas de bonnes récoltes l’année dernière ont toujours du mal à passer le mois pho tro bott. Ils n’ont plus rien dans leur grenier, or pour passer le mois, il doit recourir aux emprunts.

Phottrebott est synonyme de la fin, la famine, et Achoch est la mort pour eux….Car la prochaine récolte ne viendra que vers la fin de novembre, en général. Ils vendent leurs bêtes, hypothèquent leurs bien ou leurs terres, ou travaillent comme domestique chez les riches.
La majorité des paysans sont pauvres et très pauvres. Il faut aussi savoir que les paysans khmers depuis tout le temps doivent travailler 6 mois par année pour leur roi. Il leur reste 6 mois pour eux même. Là encore si le pays est en paix. Si non ils deviennent des soldats, et vont à la guerre, ils n’ont pas le temps de « Tveu srè » (faire du riz), beaucoup ne reviennent pas. Laissant derrière eux des femmes veuves et des enfants orphelins. Rappeler vous, une guerre civile dur une bonne dizaine d’années. Qui fait que les agriculteurs sont automatiquement pauvres. En plus ils doivent payer les impôts au roi, faut pas l’oublier.
Voilà maintenant vous le savez, sauf celles et ceux qui ont appris par leurs parents, proches ou amis.


Les enfant des villes et des fonctionnaires ne connaissent pas ce problème, content pour eux.

Au temps des KR (75-79) au mois de Photrebott, on ne mange pas du riz, on boit babor…
Puisqu’il n’y a que de l’eau et une cuillère de grain de riz dans un bol.
Je pense que les « koma châlatt » ont plus de chance que les peuples nouveaux.

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#88930 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 19/11/2012 @ 21:03 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Bonsoir Seun nmott,

Merci pour ce sujet "hyperintéressant"...
J'aime srok khmer, j'aime neak srè, j'aime neak chamkar...
Je vais essayer de poster dans les prochains jours le cycle des travaux de neak srè, particulièrement le cycle des travaux de "srauv vossa" (repiqué) qui représente la plus importante des cultures de neak srè.




"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#88937 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 20/11/2012 @ 11:42 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
" Anouk savary chou chort " ,Dâmbân 7 , Kândieng , Porsat , " Photrebott " ,1976 , le mois où "prochea chorn " attendait la récolte .
Oui , un bol de riz (300 g )pour 30 personnes . On partageait "l'eau de riz " dans des gamelles et une cuillère de sel de cuisine .On marchait sur les genoux , nos pieds ,nos jambes sont gonflés , notre cou allongé comme "trâdâk " ...la galère , jamais vue dans l'histoire de ce pauvre Cambodge .
Le mois le plus pénible que beaucoup de compatriotes ont laissé leur vie dans ce pays de m...et que disaient les kanaks KHMERS ROUGES "Kâng provat sat , kompong tè veul , moha padévat , moha âs char , moha lot phlâs ...
Dans les villages , plus beaucoup de monde allaient travailler , car ils ne pouvaient même plus marcher , quels souvenirs atroces ...on rêvait seulement de remplir nos estomacs et rien d'autres .

#88956 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 21/11/2012 @ 00:07 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
Kékéké...je plonge!!


Je ne vante pas, si un peu...Je crois que Bantheay Meanchey a des plus belles champs de riz de l'univers! Bofff j'exagère...kékék...


Dans mon village, la seule culture de riz que l'on fait c'est le SRÈR VOSAR ( riz de saison des pluies ), ou le riz du gonflement de Ton Lé Sab. Impossible de cultiver le SRÈ SAN-THOUGN, le SRÈ que l'on fait à l'aide des irrigations et des digues durant la saison sèche.

Oui, les gens aiment le SRÈ SAN-THOUGH...meilleur qualité, c'est bon pour les riches.


Le SRÈ VOSA, pousse avec la monté de leau de Ton Lé Sab. Je me souviens; nous étions allés souvent à la pêche dans ces champs de riz. Nous nous avancions en poussant notre canoé à l'aide du bambou; comme dans les KARA-OK. Le profondeur de l'eau devait être autour de 2 m. Les plantes de riz étaient un peu plus que 2 m p.c.q les cimes étaient hors de l'eau.



Please enjoy! Kékék...


http://www.youtube.com/watch?v=6AXkFfXtd1U

http://www.youtube.com/watch?v=4A6z5CZvxLw&feature=related











Edité le 21/11/2012 @ 01:26 par BAC
#88999 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 21/11/2012 @ 10:48 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
BAC a écrit

Kékéké...je plonge!!


Je ne vante pas, si un peu...Je crois que Bantheay Meanchey a des plus belles champs de riz de l'univers! Bofff j'exagère...kékék...


Dans mon village, la seule culture de riz que l'on fait c'est le SRÈR VOSAR ( riz de saison des pluies ), ou le riz du gonflement de Ton Lé Sab. Impossible de cultiver le SRÈ SAN-THOUGN, le SRÈ que l'on fait à l'aide des irrigations et des digues durant la saison sèche.

Oui, les gens aiment le SRÈ SAN-THOUGH...meilleur qualité, c'est bon pour les riches.


Le SRÈ VOSA, pousse avec la monté de leau de Ton Lé Sab. Je me souviens; nous étions allés souvent à la pêche dans ces champs de riz. Nous nous avancions en poussant notre canoé à l'aide du bambou; comme dans les KARA-OK. Le profondeur de l'eau devait être autour de 2 m. Les plantes de riz étaient un peu plus que 2 m p.c.q les cimes étaient hors de l'eau.





Plongez encore un peu et oubliez votre côté noir, vous seriez un :bon:

SRÈ VOSA = srè pong rouh
on le pratique dans des zones inondées. Ils sont capable de suivre la montée des eaux , contraire à Srè santoung, qui demande le repiquage

SRÈ VOSA est contraire à Srè prin. Une autre variété qu'on pratique en "printemps", une variété qui ne demande qu'un peu plus de trois mois seulement.

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#89023 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 21/11/2012 @ 15:22 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
'' SRÈ VOSA est contraire à Srè prin. Une autre variété qu'on pratique en "printemps", une variété qui ne demande qu'un peu plus de trois mois seulement. ''


Trois mois seulement! Je comprend maintenant pourquoi les khmers rouges voulaient que l'on cultive 4 fois par année! Et ils chantaient ( ou nous ) YES WE CAN!...pendant que nous travallions à construire des digues.


#89054 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 21/11/2012 @ 19:59 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Bonsoir à tous,

Je plonge à mon tour en espérant que je ne sois pas noyé comme srè vea…et je commence par : je m’embrouille un peu sur les appellations des srè…

A ma connaissance, nous avons 3 types de srè :

1. Srè Vossa ou Vosa (rizière de saison de pluie)
2. Srè Vea, on appelle aussi srauv vea ou srauv loeung teuk (riz flottant)
3. Srè Prang (rizière de saison sèche).

Et 2 types de culture de srè vossa :

1. Srè prous (semis direct) qui se trouvent, en effet, dans les zones inondées car, si les paddy avaient été repiqués (stoung), ils seraient noyés ; les paddy semés (prous) ont au contraire une taille suffisante pour ne pas être submergés. L’inconvénient, c’est la consommation de semences qui est relativement importante. On trouve ce type de culture dans les régions plaines telles que Kampong Thom, Battambang et Banteay Meanchey.

2. Srè stoung (repiquage), qui représente la plus importante des cultures au srok. Si par malheur, il se trouvait inondé avant le repiquage, la culture serait perdue. Je vous laisse imaginer sur les conséquences de la construction des barrages sur le Mékong.




Edité le 22/11/2012 @ 06:57 par NeakReach

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#89068 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 22/11/2012 @ 10:47 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
C'est bien ça .
- Srov " pong rours" , on commençait par labourer les rizières avant la pluie , on semait les graines de semence , et puis on attend la récolte . On ne fait plus rien , l'entretien est minimal: enlever les mauvais herbes , empêcher les bêtes de consommer les pousses ...
- srov " san toung " se passe toujours par 2 étapes . On semait les graines de semence avant la saison des pluies(pong rours ) ou au début de la saison des pluies(sab), quand , c'est la saison de culture arrive ( rodeuv vosa , beaucoup de pluie ) , on pratique le piquage ( stoung) .
Stoung , comment ?
-soit , il provient de "srov pong rours "
-soit il provient de "sam nab"
On les assemble sous forme de "kan dab " , en les laissant au minimum 2 nuits afin que les pousses commencent à se former , et en attendant on prépare la place à piquer en commençant par "le labourage et puis le hersage " des rizières .
Les avantages et inconvénients des 2 modes de pratiques :
-srov " pong rours " , moins de travail , moins de rendement , comme vous dites ,N.Reach , car beaucoup de semences . Mais l'avantage pour les régions inondés , sous formme srov leung tek ou la culture de riz dans les montagnes comme "les phnong " pratiquer .
-srov " stoung " :le rendement est maximal . Il convient parfaitement aux cambodgiens , car chacun des cultivateurs de notre pays , ne possédant que peu de surface à cultiver . Donc , c'est la meilleure des solutions .

A propos de barrage de Mékong , on s'imagine , s'il n' y a plus d'inondation , alors les srov " leung tek " , c'est terminé . Mais on pourra très bien pratiquer les "srov praing " , en utilisant l'irrigation du Mékong , puisque son débit sera moins important , mais , mais ...? comme chacun des pays limitrophes de Mékong ( Chine , Laos ,..), est chacun pour soi , alors on demande à l'aide de Preah ou Kaim , comme , on faisait d'habitude chez les khmers .

#89079 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 22/11/2012 @ 20:06 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
BAC a écrit


Please enjoy! Kékék...
http://www.youtube.com/watch?v=6AXkFfXtd1U



Ah non ! Pas cette chanson… ma petite dernière nous a forcé à écouter et regarder cette chanson depuis qu’elle avait 1 an… jusqu’à ses 6 ans. Elle appelle Preap Sovath, "Ri-Chhoe-Ri-Chhoe"…



"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#89099 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 23/11/2012 @ 00:13 Bas de page
Re : Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
NeakReach a écrit

BAC a écrit


Please enjoy! Kékék...
http://www.youtube.com/watch?v=6AXkFfXtd1U



Ah non ! Pas cette chanson… ma petite dernière nous a forcé à écouter et regarder cette chanson depuis qu’elle avait 1 an… jusqu’à ses 6 ans. Elle appelle Preap Sovath, "Ri-Chhoe-Ri-Chhoe"…






Pour mon garçon, quand il était petit, il l'écoutait pour faire dodo..c'était bon pour moi aussi, je pouvais dormir..Alors je faisais jouer la chanson à répétition...kékéké


#89103 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 23/11/2012 @ 10:25 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
kaunklau a écrit

C'est bien ça .
....
A propos de barrage de Mékong , on s'imagine , s'il n' y a plus d'inondation , alors les srov " leung tek " , c'est terminé . Mais on pourra très bien pratiquer les "srov praing " , en utilisant l'irrigation du Mékong , puisque son débit sera moins important , mais , mais ...? comme chacun des pays limitrophes de Mékong ( Chine , Laos ,..), est chacun pour soi , alors on demande à l'aide de Preah ou Kaim , comme , on faisait d'habitude chez les khmers .


Les barrages sur le Mékong provoqueraient des conséquences néfastes pour les population en aval.Le débit de ce fleuve sera réglé par les hommes et non par la nature. Pour le tonlé sap on peut dire que il n'y aura plus de saison, Le retour de l'eau de Tonlé Sap vers les Bassacs dépendrait de l'ouverture des vannes...

La population en aval subira un changement brutal, même s'il y aura un consensus des pays concernants dans la gestion de ces barrages.

La culture de Srè prin( sreuv sral) ne suffiront surement pas, car cet espèce de riz n'est qu'un complément. Comme le riz a besoin de l'eau, beaucoup d'eau, des bacs de rétentions pousseront comme des champignons
....

ce n'est qu'une imagination....

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#89107 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 23/11/2012 @ 11:34 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Tout à fait , S.nM .
Le problème du barrage sur Le Mékong était déjà évoqué dans un autre chapitre . Les cambodgiens ,sont les premiers victimes , avec LEUR LAC DE TONLESAP qui vont tout modifier ses phénomènes naturels .
Si le débit de Mékong va baisser , c'est logique , que l'eau n'ira plus remplir ce bassin de stockage , ce bac de tampon . Donc , la surface du bassin ne sera pas augmentée comme avant . Les conséquences néfastes pour les reproductions de poissons dans les forêts , les zones inondées . Alors là , on pourra s'imaginer , de moins en moins de poissons d'eau douce pour les khmers ,les conséquences pour les prahok , les paork ...ils ont l'intérêt à modifier leurs façons de vivre ou diversifier vers d'autres choses pour survivre .
Les conséquences néfastes également pour "neak cham kar " , ceux qui habitaient le long du Mékong ,qui pratiquaient , les cultures de tabac , de maïs , de melon , de sésame ...Leur surface cultivable ne remplissent plus d'alluvions comme avant , donc les cultures seront anéanties .
Pour les srov leung tek , au Cambodge ou au Vietnam (Delta de Mékong) , les catastrophes pour la reproduction du riz .
Pour ceux qui aimaient la nature , alors , on n'attend plus " l'écho-système " et le Lac de Tonlésap ne sera plus jamais l'emplacement pour des millions d'oiseaux !

Mais bon , tous ces pays ont créé un comité pour discuter sur le pour et le contre , les avantages et les inconvénients , des constructions des barrages .
La population indochinoise a-t-elle confiance en leurs dirigeants ?
Corruption des ministres , des okgnas , et alors là , ce sont les fonds du problèmes .

Les compagnies d'exploitation des barrages sont présentes pour vendre les courants électriques , pour de l'argent , pour la bourse et non pas là pour les "pleu-pleu " . Une fois que les centrales hydrauliques seront construites , ils vont tous oublier leurs promesses .Et on verra paraitre le système : " débrouillez-vous " et certaines victimes vont dire "TAM KAIM " , comme on avait vécu jusqu'à maintenant.

#89109 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 23/11/2012 @ 22:37 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005


La prochaine fois, je ne sais pas quand je vais retourner au Srok, je vais manger ANKOR KRORHORM par...romantisme, comme dit monsieur Le Effaçable...kékéké ANKOR KORHORM vient du SROV VIR; j'en avais mangé en tarbarnak durant les khmer rouge! À chacun son goût, j'avais trouvé bon avant de remanger Ankor Sor.

J'ai déjà mes idées comment je vais manger ANKOR KRORHORM. Je vais le cuire près un étang, Je vais ensuite tirer les KRORPAORK (je ne sais si j'ai bien dit ce mot, et je ne sais pas comment on dit ce mot en fançais), pour avoir TREIZ KRAIGN, je vais ensuite les mettre dans le feu de KRORPAORK, et après...les manger avec BOK AMPIL CHJEY...kékéké


Comme durant les khmers rouge! kékék....





Edité le 23/11/2012 @ 22:38 par BAC
#89119 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 24/11/2012 @ 07:38 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Bonjour , BAC !
je ne sais pas pourquoi , vous cherchez ou vous aimez "le riz rouge = agnkor krâ horm ".
Vous savez qu'à l'époque , le riz rouge est réservé pour les prisonniers de droit commun ?
D'ailleurs , c'est une sorte de riz qui donne le même goût que le riz SAM ROB ( ANGKOR SAM ROB).
Souvenez-vous également , ce que c'est , kon tourk ?
Chez les fous Khmers rouges , c'était de l'or et pourtant ceci était utilisé normalement pour nourrir les cochons !!!!

#89122 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 24/11/2012 @ 16:07 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
kaunklau a écrit

Bonjour , BAC !
je ne sais pas pourquoi , vous cherchez ou vous aimez "le riz rouge = agnkor krâ horm ".
Vous savez qu'à l'époque , le riz rouge est réservé pour les prisonniers de droit commun ?
D'ailleurs , c'est une sorte de riz qui donne le même goût que le riz SAM ROB ( ANGKOR SAM ROB).
Souvenez-vous également , ce que c'est , kon tourk ?
Chez les fous Khmers rouges , c'était de l'or et pourtant ceci était utilisé normalement pour nourrir les cochons !!!!



Oui monsieur, je me souviens de tout ça kékéké

J'avais tout mangé durant les khmers rouge, TRA-KOURN, KAN-TOURK,...Tout: les souris, les chauves-souris, les criquets, les lézards,les serpents, tout ce qui volent, tout ce qui coassent,.....Tout ce que les touristes mangent aujourd'hui au Srok...J'ai aussi mangé tout ça après les khmers rouge! kékék...

Je me suis renseigné, on ne cultive plus le riz rouge.





#89128 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 24/11/2012 @ 20:55 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Il y a Angkâr krahoam, une variété de riz que dans quelque pays en cultive, le angkâr Samrob de chez nous, riz complet en quelque sorte.
La raison pour laquelle on fait consommer les détenues le Angkâr Samrobe,
Autrement ces détenus ne peuvent plus bouger.
Angkâr Samrob n'est appétissant, dont les détenus ne le consomme pas beaucoup.

Il y a le riz noir, une espèce de riz gluant.
Avec le riz gluant noir, on fait du Tapè khmao :miam::miam:

L'SKD(société khmère de distillerie), a fait du liqueur avec ce riz noir" Sra Damneub khmao"( liqueur du riz noir) :sourire:

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#89133 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 25/11/2012 @ 13:29 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Samrob

Voici une vielle récitation, éditée dans un manuel scolaire ( Vichea Khémrak pheasa), qu’on apprenne à nos têtes blondes jusqu’à la première moitié des années 60.

Wpnh0.jpg

Baeu neang bok srov kom chaol kantourk chenh chem chrouk lourk daoh taol dèl tam
Baeu neang bok srov kom chaol angkam chah tum lok ham angkam choan eut
Angkâr samorb teuv chea samreut samrain pichet daoy sa day neang


Si tus décortiques le paddy, ne jettes pas leurs sons, avec lequels on peut élever on cochon, pour te dépanner quand tu en as besoin.

Si tu décortique le paddy, ne jettes pas leurs écorces(angkam), car avec elles on blanchisse le riz.
#89140 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 25/11/2012 @ 18:55 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
BAC a écrit


Je me suis renseigné, on ne cultive plus le riz rouge.



Dans le temps pas si lointain que ça, nous cultivions tous types de riz, srauv sral (paddy légers), srauv kandal (paddy moyens) et srauv thngon (paddy lourds), sur tous types de rizières, srè vosa (prous ou stoung), srè prang et srè vea... nous cultivions même les variétés de paddy de chamkar telles que srauv khsay, srauv domneub chhmar (blanc) ou neang yeng (noir)… pour nourrir environ 5 millions de khmers.

Si la nature a toujours été très généreuse avec nous, il n’en reste pas moins que nous ne disposions pas assez de terre cultivable (srè) pour nous permettre de négliger certains types de rizières. Comme disait kaunklau : "srov stoung : le rendement est maximal. Il convient parfaitement aux cambodgiens, car chacun des cultivateurs de notre pays, ne possédant que peu de surface à cultiver. Donc, c'est la meilleure des solutions."

Si on revient à notre sujet " Photrebott", et comme disait Seun nmott : " …Phottrebott est synonyme de la faim, la famine, et Achoch est la mort pour eux…. Car la prochaine récolte ne viendra que vers la fin de novembre, en général. Ils vendent leurs bêtes, hypothèquent leur bien ou leurs terres, ou travaillent comme domestique chez les riches…"

Aujourd’hui, nous sommes à peu près 15 millions… nous prenons le luxe de bypasser le riz rouge sous prétexte qu’il n’est pas bon ou qu’il est destiné avant tout pour les animaux. Nous préférerions sans doute recevoir des "poissons" des autres nations, particulièrement les "poissons Fukushima" pour nourrir nos enfants…

Certes, ces poissons sont sûrement meilleurs que notre riz rouge, mais la différence est que notre riz rouge est pur, issu de notre srok, de notre sueur, et il nous rend fier et autonome…


"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#89145 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 29/11/2012 @ 16:17 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Khennara
Membre Junior
MembreMembre


 
Messages 56
Inscrit(e) le 23/08/2012
Mes amitiés à tous et à toutes !

Je vous rejoins avec plaisir !

Y a-t-il en nous, dans la majorité des cas, un héritage de sang paysan agriculteur. J’ai regardé de très loin, sans participation directe, cette vie pénible de Neak Srè pauvres.

A l’époque où j’étais adolescent, je pense que les gens qui vivent avec le riz se distinguent en trois classes simples : Riche, moyen et pauvre.

Les riches sont des exploitants fonciers, ou des propriétaires des usines de décorticages, des imports exports, et en bas de l’échelle des petits commerçants de campagne indispensables, nécessaires mais très méchants car ce sont de petits créanciers.

La classe moyenne, la plus grande en nombre, dont mes anciens font partie, exploitent avec générosité les riches terres ancestrale. Les miens y cultivent trois fois par an : Srov Sap, Srov Prous et Srov Praing avec le moyen d’un réservoir d’eau artificiel et privé, nommé Tomnub, et d’où pullulent les poissons emprisonnés après le retrait des eaux, que certain villageois parentés s’en profitent également. En fait nous sommes presque tous cousins et cousines. Dans mon Phoum, tout le monde trouve son bonheur. Ils ont pu envoyer leurs enfants à faire les études supérieures à Phnom Penh ou à Prey Nokor.

Tandis que les pauvres qui possèdent seulement une parcelle de terre, ne peuvent évidemment pas en sortir sans endettement endémique, parfois de père en fils. Certain envoient ses enfants travailler comme domestiques ou même pire comme esclaves à la ville. Une partie embourbée dans le bordel. J’en connais un ami qui vient travailler à Phnom Penh comme cyclo-pousse pendant le temps libre.

Mais grâce à Provass Day Knear ou Leuk Day Knear, une entre-aide mutuelle constituant une valeur de solidarité à ne pas oublier, notre petit peuple a pu surpasser la pénibilité du repiquage et de la moisson. Des liens familiaux et d’amitiés se tissent et consolident la structure sociale paysanne.

Ceci compose avec les autres valeurs la base même de la culture khmère.

Je me demande si tous ces concepts sont mis à l’oubli ou sont encore en pratique ?

...

Je remercie à BAC d’avoir poster les deux liens youtube, que je regarde avec plaisir un artiste original ; car les chanteurs de première heure me font fuir avec leurs imitations et leurs copies médiocres.
A Seun nmott, SVP, montrez à tout le monde aussi la suite de la citation. Je pense que le terme ‘’ Angkam Choan Eut ‘’ signifie aussi son utilisation comme combustible à la fabrication de brique de terre cuite.


J’ai assisté de l’autre côté de la frontière en France comme un spectateur impuissant, avec la honte dans l’âme, mon propre drame khmer.

Les plaies laissées par les KR sont béantes entrainant des cicatrices impardonnables. Par son utilisation pour camoufler son vrai visage, ils ont flétri les valeurs de beaucoup de mots ; Pok Mè Mit … sont presque disparus de notre langage courant.

Ne pas trop stigmatiser, ne pas mettre dans un même panier les bons poissons et les poissons pourris. Il y a des bons et des mauvais, le bien et le mal en pêle-mêle.
Même le Krâma, notre patrimoine unique en son genre, symbole des KR, était un moment banni ; ça m’a soulagé quand je l’ai vu à nouveau de toutes les couleurs dans les étalages du marché.

Lâor reus tuk akros krâvaot chorl !

Des autres mots, Anis, Anus, Minis, Minus …etc… s’utilisent normalement et fréquemment entre nous, sans arrière-pensée. Mais les autres les considèrent comme une puissance en soit.
Quand ça tonne APHNONG de la bouche d’un député du parti, qui utilise la répression et la menace comme moyen de gouverner ça exprime une autre dimension mais bassesse.

Monsieur De La Fontaine, est ce que ‘’La raison du plus fort, est-il toujours le meilleur à notre époque ? ‘’

Messieurs et mesdames les députés, vous avez dans vos mains les mandats du peuple, vous êtes responsables du chemin tracé pour les générations futures. Ouvrez vos yeux, regardez-vous plus loin que le bout de votre nez ! Vous êtes en train de répéter les mêmes erreurs du passé. Ne stagnez pas dans l’obscurantisme !

Le Peuple bienveillant a les regards sur vous !

Je m’excuse, je suis hors sujet, pcq mon intérieur brûle de colère.

Je rejoins avec conviction les protestations des paysans expropriés !

Je déclare solennellement hors la loi le démantèlement de notre territoire.


La terre khmère aux khmers !



A plus …


#89205 View Khennara's ProfileView All Posts by KhennaraU2U Member
Haut de page 29/11/2012 @ 16:28 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7804
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
BAC a écrit


Oui monsieur, je me souviens de tout ça kékéké

J'avais tout mangé durant les khmers rouge, TRA-KOURN, KAN-TOURK,...Tout: les souris, les chauves-souris, les criquets, les lézards,les serpents, tout ce qui volent, tout ce qui coassent,.....Tout ce que les touristes mangent aujourd'hui au Srok...J'ai aussi mangé tout ça après les khmers rouge! kékék...

Je me suis renseigné, on ne cultive plus le riz rouge.






Ah.....il y aurait alors une utilisation abusive de l'expression "riz rouge !!!

Cf SVP cet article récent sur un blog de l'Express

Les compléments alimentaires au riz rouge "à 80% bidon"

Par LEXPRESS.fr, publié le 26/11/2012 à 15:54


L'UFC-Que Choisir a testé dix références de levure de riz rouge présentées comme favorisant la baisse de cholestérol. Leurs effet sur ce dernier serait "bidon".

L'UFC-Que Choisir a tiré le signal d'alarme sur les risques qui accompagnent, selon elle, la vente en libre-service de compléments alimentaires à base de riz rouge, qui sont "au mieux inutiles, au pire dangereux", indique-t-elle lundi dans un communiqué.

L'association, qui a testé dix références de levure de riz rouge présentées comme favorisant la baisse de cholestérol, demande notamment qu'un certain nombre de ces produits soient soumis à la réglementation spécifique des médicaments et qu'en attendant, leur commercialisation soit suspendue.

"Inutiles, dangereuses"

"L'examen de la présentation et du contenu de ces "pilules miracles" est sans appel: elles sont au mieux inutiles, au pire dangereuses et dans tous les cas muettes sur les précautions d'emplois et les effets secondaires", déclare l'UFC-Que Choisir.

L'association fait notamment remarquer que l'effet sur le cholestérol de ces compléments alimentaires est à 80% "bidon".

Selon l'UFC, la molécule "monacoline K", responsable de la baisse du cholestérol, n'est présente qu'en quantité "infinitésimales" dans huit de ces dix produits, qui atteignent "à peine le tiers de la dose minimale requise" pour avoir un véritable effet.

Quant au 20% de ces compléments qui contiennent une dose supérieure à 10 milligrammes par jour, l'association fait valoir que dans la mesure où cette proportion est "thérapeutique, on entre alors dans l'univers du médicament nécessitant une prescription".

Toxines dangereuses

Elle alerte également sur la présence dans deux compléments de "toxines potentiellement dangereuses pour les reins", et sur l'absence dans la plupart de ces produits de tout avertissement sur de possibles effets secondaires.

"Ce mutisme est d'autant plus grave qu'il existe notamment des contre-indications pour les femmes enceintes, des interactions possibles avec d'autres anti-cholesterols et des effets indésirables possibles sur les muscles", souligne l'UFC-Que Choisir.

"Faire retirer toute référence au cholestérol"

Forte de ces constats, l'association indique avoir saisi la Haute Autorité de santé (HAS) et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour qu'elle se prononcent sur l'opportunité de rattacher ces produits à la réglementation spécifique aux médicaments.

En attendant, elle demande à la DGCCRF de "faire retirer toute référence au cholestérol pour les teneurs inférieures à 10 mg de monacoline K, d'interdire la commercialisation pour les teneurs supérieures à cette valeur".

Enfin, l'UFC demande à l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) "d'examiner en urgence les risques posés par une utilisation de ces produits sans contrôle médical".


#89206 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 29/11/2012 @ 20:54 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Khennara a écrit


Mais grâce à Provass Day Knear ou Leuk Day Knear, une entre-aide mutuelle constituant une valeur de solidarité à ne pas oublier, notre petit peuple a pu surpasser la pénibilité du repiquage et de la moisson. Des liens familiaux et d’amitiés se tissent et consolident la structure sociale paysanne.



Merci de nous rappeler nos bonnes pratiques… le Provass Day Knear !
Nous copions souvent sur les modèles des autres nations, particulièrement, les modèles "occidentaux". Nous oublions que, nous les khmers, nous avions notre propre modèle à nous. Notre joie de vivre était reconnue et appréciée même hors de nos frontières…


"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#89209 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 29/11/2012 @ 23:32 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) le effaçable
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 578
Inscrit(e) le 24/05/2012
Bonsoir, Khennara
Votre texte est un peu long pour moi :sourire:
Tout ce que je sais c'est qu'un cambodgien paysan agriculteur se défend moins bien qu'un autre qui a reçu une bonne instruction scolaire
#89210 View le+effa%E7able's ProfileView All Posts by le+effa%E7ableU2U Member
Haut de page 30/11/2012 @ 05:07 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
Au Srok, je vais dans le même sens que monsieur Khennara; le cercle familial ne se limite pas au père-mère-fils et les 4 murs de l'appartement, comme ici ( aujourd’hui ) , il se limite a la frontière du village. Et ça ne va pas plus loin que ça. Pourquoi? Je ne sais pas. Plus loin que PHOUM, il n’y rien qui peut nous emmerder, on s’en crisse!kékéké...

Ici, on n’est pas très familiale, mais on est très national. Pour la société, on est coercitivement solidaire; on paie les taxes scolaires même si vous n’avez pas d’enfants...kékéké Au Srok, religieusement solidaire...Nirmo-tasak, Nirmo-tasak,...kékéké..




Edité le 30/11/2012 @ 05:20 par BAC
#89212 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 30/11/2012 @ 05:18 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3571
Inscrit(e) le 10/01/2005
Monsieur robin des bois!!!!!!!!!!!!! kékékéké....

Ok, même s'il n'a pas la vertu médicinale, sa vertu alimentaire était vitale pour la survie durant les khmers rouge et après les khmers rouge aussi...kkékéké










#89213 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 30/11/2012 @ 10:57 Bas de page
Re : Photrebott Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
robin des bois a écrit

BAC a écrit


Oui monsieur, je me souviens de tout ça kékéké


Je me suis renseigné, on ne cultive plus le riz rouge.






Ah.....il y aurait alors une utilisation abusive de l'expression "riz rouge !!!

Cf SVP cet article récent sur un blog de l'Express

Les compléments alimentaires au riz rouge "à 80% bidon"

Par LEXPRESS.fr, publié le 26/11/2012 à 15:54


L'UFC-Que Choisir a testé dix références de levure de riz rouge présentées comme favorisant la baisse de cholestérol. Leurs effet sur ce dernier serait "bidon".

..........

Enfin, l'UFC demande à l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) "d'examiner en urgence les risques posés par une utilisation de ces produits sans contrôle médical".





Ce n'est pas nouveau, le riz rouge est à son tour l'objet d'une arnaque, en lui même il est pas si mauvais que ça, on les cultive à Camargue(fr) même. Il est évident que l'UFC-que choisir doit alerter les services compétentes... de l'abuse comme bien d'autre produit.
A consommer avec modération.......:-P

Ce que j'aime vous dire c'est qu'on doit éviter les confusions, car on est bien dedans.
La confusion se trouve dans le mot riz

Riz pour les français : céréale, et aliment

Riz pour les khmers: cérale = angkâr( à ne pas confondre avec Angka: organisation), quand il est cuit prêt et à consommer il est dit "Bay"

Parlons de Angkâr Samrob n'est pas visiblement la même chose du riz rouge, et encore moins de Bay rouge( Bay krahoam)

Le riz rouge peut faire référence à une variété de riz de couleur rouge (avant d'être décortiqué)*

Le riz Samrobe c'est une fois décortiqué, c'est une couche, qui est riche en vitamine A, qui a couleur rouge-rose. Les khmers consomment en général du riz blanchi, c'est dire on les continue à piler le riz Samrobe jusqu'il devient blanc.C'est cette phase qu'on obtient du son(kantourk) de riz.

Alors, parlons de Riz ou de Bay? :sourire:
pour finir le mot Srov = paddy
#89217 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
« 1  2 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page