Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge   ( Réponses 6 | Lectures 2073 )
Haut de page 14/08/2012 @ 04:55 Bas de page
La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
On se souvient de l’absence de déclaration commune à la fin de la réunion récente de l’ASEAN à Phnom-Penh, «du jamais vu depuis la création de l’ASEAN». La pomme de discorde est la divergence des positions concernant les disputes sur la mer de Chine méridionale.

Le Cambodge, président tournant de l’ASEAN, soutenu discrètement par le Laos et Myanmar (Birmanie), préconise la non-mention du conflit de la mer de Chine du Sud, dans cette déclaration in fine. Le Vietnam et les Philippines, et, à un moindre degré les autres membres, sont d’avis contraire. La règle du consensus en vigueur est respectée et la réunion s’est terminée avec la fêlure que l’on sait. Manille est très mécontente à tel point que son ministre des affaires étrangères a traité Phnom Penh de laquais de la Chine.

Dans cet imbroglio géopolitique et économique, Washington qui n’attend que son heure pour mettre le holà à l’expansionnisme chinois, a choisi son camp, et son ennemi d’hier, en l’occurrence Hanoi, est promu l’allié objectif d’aujourd’hui.

Le Cambodge lourdement endetté (environ 7 milliards de dollars), ne peut être libre de ses mouvements vis à vis de son donateur et créancier. La Chine qui met virtuellement Phnom-Penh sous sa tutelle, étend son emprise dans tous les domaines. Son omniprésence commence à agacer ceux-là mêmes qui auraient souhaité d’en faire un contrepoids à Hanoi. Certains Cambodgiens, à mémoire courte, oubliant les crimes du régime de Pol Pot, se sont satisfaits du transfert de la suzeraineté de Hanoi à celle de Pékin.

Ci-contre un article de Reuters

« PHNOM PENH (Reuters) - Le rapprochement entre la Chine et le Cambodge, l'un des pays les plus pauvres de la région, met à l'épreuve l'unité entre les pays d'Asie du Sud-Est, en particulier les Philippines et le Vietnam, plongés dans une dispute territoriale avec Pékin en mer de Chine méridionale.
Les investissements chinois au Cambodge ont atteint l'équivalent de 1,55 milliard d'euros, plus du double de l'ensemble des sommes investies par les pays de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean), qui rassemble, aux côtés de Phnom Penh, la Birmanie, le Laos, l'Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, les Philippines, le Vietnam, Singapour et Brunei.
"Alors que les prêts et les projets d'infrastructures chinois ont bénéficié à la région, il existe un ressentiment grandissant", souligne Bonnie Glaser, chercheuse au Center for Strategic and International Studies (CSIS) de Washington.
"Il y a des inquiétudes sur une dépendance excessive à la Chine, ainsi que des craintes d'une vulnérabilité accrue aux pressions économiques", ajoute-t-elle.
L'industrie du tourisme cambodgien espère attirer un million de Chinois par an d'ici 2020, alors que 151.887 visiteurs chinois sont déjà venus au cours du premier semestre 2012, soit une hausse de 33% par rapport à la même période de l'an dernier.
Signe du rapprochement avec la Chine, 40.000 Cambodgiens se sont inscrits dans des écoles de mandarin, alors que les habitants des pays voisins sont plutôt enclins à apprendre l'anglais.
"Ce sera plus utile que l'anglais", affirme Heng Guechly, qui apprend le chinois dans une école privée. "Il y a beaucoup de demande et la Chine a une bonne relation avec le Cambodge, donc il y aura plus de Chinois qui viendront faire des affaires ici."
BLOCAGE DE PÉKIN
Ce rapprochement, également entamé avec le Laos et la Birmanie, les deux autres pays les plus pauvres de l'Asean, permet en pratique à Pékin de bloquer, malgré son statut d'invité, des décisions au sein de l'organisation, qui doivent être prises à l'unanimité.
Le mois dernier, un sommet des ministres des Affaires étrangères de l'Asean s'est conclu sans communiqué commun pour la première fois en 45 ans, un résultat attribué par les Philippines au blocage de Pékin, qui aurait, selon Manille, poussé le Cambodge à refuser toute mention des disputes en mer de Chine méridionale. (voir )
Selon des diplomates de l'Asean, le Laos et la Birmanie auraient aussi soutenu le refus cambodgien.
Pékin a récemment commencé à contrebalancer la traditionnelle influence vietnamienne sur le Laos, en y construisant des routes, des ponts et des stades. Elle a également offert des cursus gratuits dans les universités chinoises à des centaines d'étudiants laotiens.
La Chine a, en outre, accru ses investissements dans les secteurs pétrolier et gazier en Birmanie, même si la suspension cette année de la majorité des sanctions occidentales contre Rangoon pourrait atténuer l'influence chinoise.
La division de l'Asean sert la stratégie de Pékin qui cherche à négocier bilatéralement avec ses rivaux en mer de Chine méridionale, ce qui lui permettrait de se retrouver en position de force et de mettre à l'écart Washington.
Les Etats-Unis, attirés par la croissance économique dans la région, se sont rapprochés, suivant leur stratégie dite du "pivot", de plusieurs pays de l'Asean, notamment le Vietnam et les Philippines, en signant des traités de coopération militaire qui les ont renforcés dans leurs disputes territoriales face à la Chine. »
By Julien Dury
#87584 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 14/08/2012 @ 05:17 Bas de page
Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7848
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
vanthon a écrit


La division de l'Asean sert la stratégie de Pékin qui cherche à négocier bilatéralement avec ses rivaux en mer de Chine méridionale, ce qui lui permettrait de se retrouver en position de force et de mettre à l'écart Washington.

By Julien Dury




Cet article vient notamment d'ici

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120813.RE...hinoise-menace-l-unite-de-l-asie-du-sud-est.html


Encore un peu et grâce à la CHINE, HUN Sen va pouvoir redéfinir les frontières cambodgiennes, voire reconquerir les territoires khmers "cédés" aux Vietnamiens .

.. cf son discours fleuve où il se pose en véritable garant de l'intégrité du royaume khmer !!



Edité le 14/08/2012 @ 06:23 par robin des bois
#87585 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 14/08/2012 @ 09:06 Bas de page
Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris

Lorsqu’on s’érige en censeur à tout propos, au moins on connaît bien le pays pour y avoir séjourné, vécu ou travaillé pendant un temps suffisant. C’est un simple bon sens. Franchement je suis agacé par le jugement intempestif tépété de ce personnage prétentieux qui s’accorde la qualification et la compétence qu’il n’a pas.
#87591 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 14/08/2012 @ 12:58 Bas de page
Re : Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7848
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
vanthon a écrit


Lorsqu’on s’érige en censeur à tout propos, au moins on connaît bien le pays pour y avoir séjourné, vécu ou travaillé pendant un temps suffisant. C’est un simple bon sens. Franchement je suis agacé par le jugement intempestif tépété de ce personnage prétentieux qui s’accorde la qualification et la compétence qu’il n’a pas.



Très très possible en effet : vous avez raison

mais généralement, je cite toujours mes sources ... ce qui aide à rester très très modeste dans la vie !!!!




Edité le 14/08/2012 @ 13:59 par robin des bois
#87594 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 15/08/2012 @ 02:33 Bas de page
Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3653
Inscrit(e) le 10/01/2005
robin des bois a écrit

vanthon a écrit


Lorsqu’on s’érige en censeur à tout propos, au moins on connaît bien le pays pour y avoir séjourné, vécu ou travaillé pendant un temps suffisant. C’est un simple bon sens. Franchement je suis agacé par le jugement intempestif tépété de ce personnage prétentieux qui s’accorde la qualification et la compétence qu’il n’a pas.



Très très possible en effet : vous avez raison

mais généralement, je cite toujours mes sources ... ce qui aide à rester très très modeste dans la vie !!!!






Monsieur RDB, j'ai envie de péter un crisssse juste pour être solidaire avec vous Kékéké.....Mais, je me contrôle,...coooool. kékéké....Moi non plus je ne connais pas tout du Srok; même pas spécialiste pour un sou; j'aimerais bien avoir 1% de connaissance de Sihanouk du Srok; et 1% de l'intelligence et nationalisme de Sam Rainsy,...kékéké






#87600 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 15/08/2012 @ 10:48 Bas de page
Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) le effaçable
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 578
Inscrit(e) le 24/05/2012
vanthon a écrit



Le Cambodge lourdement endetté (environ 7 milliards de dollars), ne peut être libre de ses mouvements vis à vis de son donateur et créancier. La Chine qui met virtuellement Phnom-Penh sous sa tutelle, étend son emprise dans tous les domaines. Son omniprésence commence à agacer ceux-là mêmes qui auraient souhaité d’en faire un contrepoids à Hanoi. Certains Cambodgiens, à mémoire courte, oubliant les crimes du régime de Pol Pot, se sont satisfaits du transfert de la suzeraineté de Hanoi à celle de Pékin.



Je ne suis pas sûr que en soutenant les khmers rouges, les chinois avaient l'intention de les faire commettre un génocide, sans doute ils les savaient abrutis mais probablement pas sinistres .
Mais de toute façon, les khmers rouges ayant commis un génocide, tout soutien en leur faveur était condamnable même quand ce n'était pas chinois .
Mais le disant, il est possible que je me suis encore trompé
#87616 View le+effa%E7able's ProfileView All Posts by le+effa%E7ableU2U Member
Haut de page 15/08/2012 @ 12:39 Bas de page
Re : La tentation de l'OPA chinoise sur le Cambodge Reply With Quote
Déconnecté(e) le effaçable
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 578
Inscrit(e) le 24/05/2012
robin des bois a écrit

vanthon a écrit


La division de l'Asean sert la stratégie de Pékin qui cherche à négocier bilatéralement avec ses rivaux en mer de Chine méridionale, ce qui lui permettrait de se retrouver en position de force et de mettre à l'écart Washington.

By Julien Dury




Cet article vient notamment d'ici

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120813.RE...hinoise-menace-l-unite-de-l-asie-du-sud-est.html


Encore un peu et grâce à la CHINE, HUN Sen va pouvoir redéfinir les frontières cambodgiennes, voire reconquerir les territoires khmers "cédés" aux Vietnamiens .

.. cf son discours fleuve où il se pose en véritable garant de l'intégrité du royaume khmer !!




Il n'est pas interdit de rêver ou de croire aux surnaturels ou à l'au-delà
sauf peut-être dans un monde hypocrite dit civilisé .

Les histoires de l’Indochine sont compliquées...., insaisissables un peu comme une chinoiserie.
Et dans cette prise de tête chinoise, les cambodgiens ont tout de même vu et compris que depuis des siècles, la définition de frontière entre eux et les viets se fait tjs dans la même direction, c'est à dire celle du Mékong et de son lac,

Même quand les français s'y mêlent, l'attirance est tjs de nature naturelle pour redéfinir cette partie de frontière poussant ainsi les khmers angoissés et apeurés à se retrancher dans leur croyance aux surnaturels comme hanté ou poursuivi par un fantôme vietcong

Mais prosaïquement, on dirait que les cambodgiens n'ont pas le monopole de la peur. Comme dans une sorte d'obsession, les occidentaux ont fait montre de leur inquiétude d’être à leur tour dominés par une superpuissance que eux aussi, ils imaginent chinoise.

Dans leur angoisse, on dirait qu'ils voient souvent des fantômes chinois roder là où ils s’étaient perdus jadis et je me demande si ce n'est pas un français qui avait dit que quand la chine se réveillera, le monde tremblera.
#87618 View le+effa%E7able's ProfileView All Posts by le+effa%E7ableU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page