Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Le Nucleair et la France   ( Réponses 5 | Lectures 2607 )
Haut de page 01/04/2011 @ 07:05 Bas de page
Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006

Document CRIIRAD – Corinne CASTANIER

RETOMBEES SUR LA FRANCE
des rejets radioactifs de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAICHI


Drôme-Ardèche : détection d’un faible niveau d’iode 131 dans l’eau de pluie

Le laboratoire de la CRIIRAD a analysé au cours de la nuit, par spectrométrie gamma, un échantillon d’eau
de pluie collecté sur le secteur de Valence et globalement représentatif du dépôt sur Drôme-Ardèche.
L’échantillon analysé correspond à la pluie tombée à Toulaud, en Ardèche, à 5 km à l’ouest / sud-ouest de
Valence, du dimanche 27 mars - 10h30 au lundi 28 mars - 8h00. Le collecteur a été placé dès le lundi 21
mars 2011 mais il n’avait récolté aucune pluie avant le dimanche 27 mars.
Un seul radionucléide artificiel a été détecté (1) : il s’agit de l’iode 131. L’activité est de 0,7 Bq/l +/- 0,38
Bq/l (marge d’incertitude associée à la mesure. D’un point de vue scientifique, le résultat est compris entre
0,3 et 1,1 Bq/l, la valeur de 0,7 Bq/l étant la plus probable). Pour rappel, l’IRSN a mesuré 1,73 Bq/l dans une
eau prélevée au Vésinet du 26 au 27 mars.
A partir de l’analyse de l’eau de pluie, il est possible de calculer le dépôt humide, c’est-à-dire la quantité de
radioactivité déposée par unité de surface de sol (2). C’est ce que l’on appelle l’activité surfacique et qui
s’exprime en Bq/m2. La pluie tombée du 27 mars 10h au 28 mars 8h a provoqué un dépôt de 8,5 Bq/m2 (8,5
becquerels d’iode 131 par mètre carré de sol, +/- 4,4 Bq/m2)
Il faut considérer que la contamination de l’air va se prolonger pendant au minimum 15 jours et que les
activités de l’air, et par conséquent de l’eau de pluie, seront probablement supérieures à ce qui est mesuré
actuellement. L’évolution peut être grossièrement anticipée par l’étude des résultats obtenus sur les Etats-
Unis qui constituent un repère intermédiaire. Si les évolutions constatées aux Etats-Unis se retrouvent sur
l’Europe, il est possible que l’activité de l’air augmente d’un ordre de grandeur ou plus – ce qui se
retrouvera nécessairement dans les dépôts au sol.
Sur la base des éléments disponibles et sans préjuger des évolutions à plus long terme, on peut estimer
que, cumulée sur les 15 jours à venir, la retombée en iode 131 pourrait atteindre plusieurs centaines de
Bq/m2 (voire quelques milliers de Bq/m2 en cas de conditions météorologiques très défavorables et/ou
d’augmentation plus importante que prévue de l’activité de l’air). Ces estimations seront affinées, corrigées
si nécessaire, au fur et à mesure en fonction notamment des données de pluviosité et des résultats obtenus
sur l’activité de l’air. (3)
Les produits alimentaires sensibles, notamment les légumes à larges surface de captage – type épinards,
salades, blettes… – devraient présenter des niveaux de contamination très faibles mais mesurables et qui
vont progressivement augmenter. Ceci ne concerne que les cultures de plein champ ou les cultures sous
serre arrosées avec de l’eau exposée aux retombées radioactives. La contamination se répercutera, avec
quelques jours de retard, sur les aliments dont la contamination est indirecte, en particulier sur le lait (si
bien sûr les animaux sont dans les champs – où ils broutent une herbe exposée aux retombées – et non
pas en stabulation). Les activités attendues sont très faibles et correspondent donc à de très faibles
niveaux d’exposition.
CRIIRAD
Siège association et laboratoire : 471 av. V. Hugo / Valence / FRANCE
Téléphone : 33 (0)4 75 41 82 50 / Télécopie : 33 (0)4 75 81 26 48
Courriel : contact@criirad.org / Web : http://www.criirad.org
COMMUNIQUE CRIIRAD
29 mars 2011 - 12h
Document CRIIRAD – Corinne CASTANIER
Confirmation de l’importance de l’iode gazeux
La CRIIRAD dispose désormais de résultats d’analyse portant sur l’activité de l’iode 131 sous forme
particulaire ET sous forme gazeux. Ils concernent les Etats-Unis (source EPA) et confirment ce qu’elle
annonçait dans son communiqué du samedi 26 mars en réaction au résultat communiqué du même jour de
l’IRSN : les analyses portant sur des filtres à aérosols peuvent conduire à sous-évaluer fortement l’activité
réelle de l’air en iode 131.
La CRIRAD écrivait : « Pour savoir si le chiffre réel est 2 fois, 3 fois, 4 fois, 5 fois, 10 fois plus élevé, il faut
disposer de résultats d’analyse portant sur des filtres spécifiques qui piègent les formes gazeuses de
l’iode. »
Les 12 résultats d’analyses portent sur l’air de différents Etats américains – Alaska (Dutch Harbor, Juneau,
Nome) Californie (Anaheim, San Bernardino) et Idaho (Boise) ainsi que sur l’Île de Guam. Ils montrent que
l’iode gazeux (qui n’est pas capté par les filtres aérosols) présente une activité 3 fois à 14 fois supérieure à
celle de l’iode particulaire. Voir ci-dessous le tableau de synthèse établi par la CRIIRAD à partir des
données de l’agence fédérale pour la protection de l’environnement (US-EP).

Juneau 3/22/2011 6,66 mBq/m3 2,22 mBq/m3 3,0 8,88 75% 25%
Dutch Harbor 3/19/2011 89,54 mBq/m3 24,98 mBq/m3 3,6 114,52 78% 22%
Nome 3/22/2011 12,58 mBq/m3 3,03 mBq/m3 4,2 15,62 81% 19%
Boise 3/21/2011 18,50 mBq/m3 4,44 mBq/m3 4,2 22,94 81% 19%
Guam 3/22/2011 21,46 mBq/m3 4,44 mBq/m3 4,8 25,90 83% 17%
Nome 3/21/2011 15,17 mBq/m3 2,55 mBq/m3 5,9 17,72 86% 14%
Anaheim 3/22/2011 19,61 mBq/m3 3,20 mBq/m3 6,1 22,81 86% 14%
Anaheim 3/20/2011 32,19 mBq/m3 4,81 mBq/m3 6,7 37,00 87% 13%
Boise 3/22/2011 24,42 mBq/m3 3,63 mBq/m3 6,7 28,05 87% 13%
San Bernardino 3/22/2011 40,70 mBq/m3 4,07 mBq/m3 10 44,77 91% 9%
Anaheim 3/21/2011 70,30 mBq/m3 5,92 mBq/m3 12 76,22 92% 8%
Dutch Harbor 3/20/2011 103,60 mBq/m3 7,40 mBq/m3 14 111,00 93% 7%
Date
Station de
prélèvement
Pourcentage
d'iode 131
gazeux
Pourcentage
d'iode 131
particulaire
Rapport iode
gazeux /
particulaire
Activité totale
de l'iode 131
en mBq/m3
Activité de l'iode 131
gazeux
Analyse / cartouche
Activité de l'iode
particulaire
Analyse du filtre

Notes(1) L’eau de pluie contient nécessairement d’autres radionucléides (présents dans les rejets de Fukushima Daiichi
et mesurés aux Etats-Unis) : probablement césium-134 (Cs-134), césium-137 (Cs-137), iode-132 (I-132), Iode 133
(I-133), tellure 132 (Te-132), baryum-140 (Ba-140), cobalt-60 (Co-60), xénon 133 (Xe 133) … – mais à des niveaux
trop faibles pour être détectés vu les conditions de mesure (volume d’eau disponible et temps de comptage
notamment). Précisons également que les radionucléides qui n’émettent pas de rayonnements gamma
(émetteurs bêta pur comme le tritium ou émetteurs alpha purs comme certains isotopes du plutonium) ne
peuvent pas être détectés par des mesures par spectrométrie gamma telle que celle réalisée sur l’eau de pluie
par le laboratoire CRIIRAD.
(2) Le laboratoire de la CRIIRAD a également mis en place des collecteurs qui permettront d’évaluer le dépôt sec,
moins intense que le dépôt associé aux précipitations, mais qui est permanent (dès lors évidemment que l’air est
contaminé). Dépôt sec : les particules radioactives se déposent par gravitation ; dépôt humide : la pluie ou la
neige lessivent les masses d’air contaminé et précipitent au sol les aérosols et les gaz solubles comme l’iode. Les
prélèvements sur ces collecteurs se poursuivent, les analyses seront effectuées ultérieurement par la CRIIRAD.
(3) Pour rappel : en 1986, les retombées d’iode 131 sur la France, suite au passage du « nuage » de Tchernobyl, ont
typiquement varié selon les régions, de 1 000 Bq/m2 à 200 000 Bq/m2 (avec des secteurs encore plus touchés)
Le laboratoire de la CRIIRAD poursuit ses analyses. Résultats disponibles sur : http://balisescriirad.free.ft




Sources : http://www.criirad.org/

Edité le 01/04/2011 @ 07:21 par Vicheya






#78035 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 01/04/2011 @ 07:19 Bas de page
Re : Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006
Et ca continu ...



De l’iode 131 dans le lait ?[31 mars 2011 - 17h03]
[mis à jour le 31 mars 2011 à 18h01]


De l’iode 131 a été détecté dans des échantillons de lait français et américains, rapportent simultanément l’Institut français de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN) et l’Environmental Protection Agency américaine. Les résultats d’analyses confirment que cet isotope radioactif provient des rejets de la centrale nucléaire de Fukushima. Les doses retrouvées sont toutefois très faibles et non-toxiques.
L’analyse d’échantillons de lait effectuée le 25 mars en Loire-Atlantique par l’IRSN, fait état d’un taux inférieur à 0,11 Becquerels par litre (Bq/l). Des prélèvements opérés à la même date à Spokane, dans l’Etat de Washington, situé sur la côte ouest des Etats-Unis - montrent un taux de 0,029 Bq/l.

Ces résultats sont supérieurs à la normale, puisqu’en temps ordinaire aucune trace d’iode 131 ne doit être décelable dans le lait. Ils demeurent toutefois « 5 000 fois inférieurs au taux d’intervention déterminé par la Food and Drug Administration (FDA) », indiquent nos confrères du New York Times. Ce seuil à ce jour, est établi à 170 Bq/l.

Par ailleurs, précisons que ces doses d’iode 131 restent bien en-deçà des valeurs observées en mai 1986 en France, un mois après l’accident de Tchernobyl. « On avait détecté 100 Bq/l dans le lait à cette période », indique Philippe Renaud, chef du Laboratoire d’études radio-écologiques en milieux continental et marin à l’IRSN. Il rappelle également que « le lait est un des aliments les plus sensibles à la contamination radioactive, après les légumes à feuilles. Il est contaminé par le biais de l’herbe chargée d’isotopes radioactifs et consommée par les vaches ».

L’iode 131 a une demie-vie de 8 jours. En d’autres termes, il perd la moitié de sa nocivité en une semaine. Cet isotope radioactif est particulièrement toxique lorsqu’il est absorbé par la thyroïde. En cas d’exposition massive, les autorités sanitaires peuvent demander à la population visée d’absorber un comprimé d’iodure de potassium. Celui-ci sature alors la thyroïde, réduisant ainsi le risque de cancer. En revanche, il est tout à fait déconseillé – et potentiellement dangereux - d’absorber ce médicament sans y avoir été invité par les autorités.


Source : Source : Interview de Philippe Renaud, chef du Laboratoire d’études radio-écologiques en milieux continental et marin à l’IRSN, 29 mars 2011 ; IRSN, 29 et 30 mars 2011 ; New York Times, 31 mars 2011




Sources : http://www.destinationsante.com/De-l-iode-131-aussi-dans-le-lait.html






#78038 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 16/05/2011 @ 18:22 Bas de page
Re : Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Il n' y a rien qui tombe en Indochine ?
En particulier , Au Cambodge ! bizarre non !
Est-ce que les scientifiques chez nous sont à la hauteur des européens ? ou pour éviter les polémiques concernant les exportations des fruits , légumes , riz ...?

#78646 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 17/05/2011 @ 09:28 Bas de page
Re : Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
kaunklau a écrit

Il n' y a rien qui tombe en Indochine ?
En particulier , Au Cambodge ! bizarre non !
Est-ce que les scientifiques chez nous sont à la hauteur des européens ? ou pour éviter les polémiques concernant les exportations des fruits , légumes , riz ...?


Une maladie « étrange » frappe les habitants de Batheay(Kampong Cham), annonce RAF 16/05/2011. Les victimes, une trentaine, ont mal à la gorge « tyroïdes), et eu une grande fatigue.
Les médecins locaux disent que c'est la première fois qu'ils sont en face à de telle pathologie.
A suivre
#78655 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 17/05/2011 @ 12:16 Bas de page
Re : Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
C'est une coïncidence ou il y a un dépôt des produits radio-actifs de Fukushima !
A mon avis , s'il s'agit de l'Iode de Fukushima , la contamination n'est pas seulement un village !
Elle doit y avoir beaucoup plus de surface !
Les ONG ou les spécialistes vont nous donner des nouvelles de Batheay !

#78657 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 19/05/2011 @ 12:13 Bas de page
Re : Le Nucleair et la France Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006
Il u a eu des retombées en France si vous allez voir sur le site de l'association ACCRO, donc il y en a biensur en Asie et je dirai même dans le monde entier !!!

Courage, on va bientot tous mourir ! :aboire:






#78686 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page