Board logo

Le Forum Khmer-Network » Discussions générales sur le Cambodge » Histoire » Mes livres de chevet

Mes livres de chevet

virgule - 30/05/2010 à 13:19
Petit sujet pour signaler les livres que l'on lit à l'instant t, ce qui peut permettre de créer par la même occasion une bonne base de donnée de la bibliographie ASE, même si, au final, ca peut être élargie.

Ceci est une invitation à tout le monde pour y mettre ses livres de chevet du moment.

virgule - 30/05/2010 à 13:20
début avril :

grandes_puissances_et_le_laos.jpg

Les Grandes Puissances et le Laos, 1954-1964

Auteur(s) : Laurent Cesari
Présentation : Broché
Parution : 2007
Dimensions : 16×24 cm, 378 pages
Collection : Histoire
ISBN: 978-2-84832-051-9
Prix : 20€



virgule - 30/05/2010 à 13:27
fin avril :

e21809.jpg

TRAVELS IN LAOS : The Fate of the Sip Song Pana and Muong Sing (1894-1896)

by Lefevre, Emile
(Bangkok 1995, first English translation from 1898) ISBN 974-8496-38-4
229 pp., 130 x 200 mm, pbk.

virgule - 30/05/2010 à 13:28
fin mai

046396.gif

French Wolf and the Siamese Lamb: French Threat to Siamese Independence, 1858-1901

by Patrick J.N. Tuck
# Publisher: White Lotus Co Ltd (1 Jan 1995)
# Language English
# ISBN-10: 9748496287
# ISBN-13: 978-9748496283

Edité le 30/05/2010 @ 02:29 PM par virgule

robin des bois - 30/05/2010 à 14:59


Dien Bien phu vu d'en face - Paroles de bô dôi


9782847365191.gif

nouveau monde
ISBN 978-2-84736-519-1

robin des bois - 30/05/2010 à 15:05
9782742782222.jpg




ISBN : 978-2-7427-8222-2

Aekreach - 30/05/2010 à 16:56
robin des bois a écrit

9782742782222.jpg

ISBN : 978-2-7427-8222-2


Voici un lien qui parle du livre de Robin :

http://belleindochine.free.fr/ImmigresDeForce.htm

robin des bois - 30/05/2010 à 17:59
Aekreach a écrit

robin des bois a écrit


ISBN : 978-2-7427-8222-2




Voici un lien qui parle du livre de Robin :

http://belleindochine.free.fr/ImmigresDeForce.htm


Pour mieux comprendre le contexte de ce livre, il faut savoir faire la différence entre "Protectorats" et "Colonies"

- dans les "Colonies françaises" : Algérie et Afrique,et en Indochine la "Cochinchine est concernée", tant de 1916 à 1918,qu'à partir de 1939, la France avait "légalement le droit" de lever directement (conscription) des troupes parce que "citoyens français"(???)

- dans les "Protectorats français" Maroc, Tunisie, Cambodge, Tonkin, Annam, les habitants n'étaient pas citoyens français : cqfd pas de "levée" de soldats .

Dans ces protectorats, la France a tourné la difficulté essentiellement de deux façons précises :
- le recrutement de militaires "Volontaires "(style Légion Etrangère)

- l'embauche - de soi-disant volontaires-,de ces fameux " travailleurs indochinois" ( donc des non militaires ): et ce sont eux qui font l'objet du bouquin en question

Le riz en Camargue : c'est eux








Edité le 30/05/2010 @ 19:05 par robin des bois

Aekreach - 30/05/2010 à 18:28
Quelqu'un a déjà goûté le riz de la Camargue ?
Est-il le même que celui de Battambang ?

petiteheidi - 01/06/2010 à 22:35
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:38 par petiteheidi

virgule - 10/06/2010 à 09:21
e22011.jpg

IS BN 978-974-8434-16-6
WL Order Code 22 011
US$29.00
Bangkok 1998, 512 pp., 56 pp. illus., 16 pp. in color, 150 x 210 mm, pbk.

Bekaert, Jacques;

Cambodian Diary, Vol. 2: A Long Road to Peace, 1987– 1993

Volume 2 describes how first the People’s Republic of Kampuchea of Heng Samrin appears and disappears and, then, how Hun Sen abandons communism and the capitalist State of Cambodia emerges.
And as a constant feature throughout, there are the people, main actors and front line victims of the drama.

sorenathy - 10/06/2010 à 10:29

.

:sourire: Bonne idée que ce post :bon:



J'en ai au mons 5 de commencé :nrv: lis plus :mauvais: ça reviendra :bide:



Virguls : tu serais pas quelque peu attiré par le Laos ? :lol:


.

virgule - 10/06/2010 à 11:07
sorenathy a écrit

:sourire: Bonne idée que ce post :bon:



J'en ai au mons 5 de commencé :nrv: lis plus :mauvais: ça reviendra :bide:



Virguls : tu serais pas quelque peu attiré par le Laos ? :lol:


Je suis attiré par bcp de choses!

:languetourne:

virgule - 13/06/2010 à 18:03
9782877066549FS.gif

La bataille de Moscou

Andrew Nagorski
Jean Bourdier (Traducteur)
Broché
Paru le : 10/09/2008
Editeur : Fallois (Editions de)
ISBN : 978-2-87706-654-9
EAN : 9782877066549

Son of Jarai - 14/06/2010 à 11:20
Les livres parus chez White Lotus sont souvent tres interessants... Mais ils sont souvent d'un prix assez dissuasif, je trouve.

robin des bois - 14/06/2010 à 11:32
Son of Jarai a écrit

Les livres parus chez White Lotus sont souvent tres interessants... Mais ils sont souvent d'un prix assez dissuasif, je trouve.



Ils sont destinés à une élite !

virgule - 14/06/2010 à 12:43
Son of Jarai a écrit

Les livres parus chez White Lotus sont souvent tres interessants... Mais ils sont souvent d'un prix assez dissuasif, je trouve.


Je les achète essentiellement à Phnom Penh, au marché russe (photocop) ou a Monument Book, ou a Bangkok. La dernière fois, émeutes rouge obliges, les libraires de Siam Square étant fermés, j'en ai acheté a vientiane (Monument book).

Le dernier, en fait, je l'ai fait venir des USA :sygus:

Ils sont super chers, mais de facto, ils sont pour moi la référence en terme d'histoire et d'ethno/socio en ASE. Donc, je mange des patates, et me payes des bouquins (et j'ai été augmenté en fevrier aussi).

robin des bois - 14/06/2010 à 13:06
virgule a écrit



Ils sont super chers, mais de facto, ils sont pour moi la référence en terme d'histoire et d'ethno/socio en ASE. Donc,
je mange des patates,et me payes des bouquins (et j'ai été augmenté en fevrier aussi)
)
.




Que des bonnes nouvelles donc : tu le mérites bien ..
Et ta "petite femme" va pouvoir regarder l'avenir en rose !


( mais tu n'es pas obligé de mettre un "s" à " et me payes" : çà fait un peu bling bling )

Edité le 14/06/2010 @ 14:10 par robin des bois

Son of Jarai - 15/06/2010 à 03:41
[quote=robin des bois]
Originally Posted by virgule



Ils sont super chers, mais de facto, ils sont pour moi la référence en terme d'histoire et d'ethno/socio en ASE.


C'est vrai, c'est tres interessant, mais une bonne partie de leur fond s'est constitue en reprenant des classiques francais sur l'Indochine qu'ils ont simplement traduits et reedites, j'ai l'impression?

virgule - 15/06/2010 à 07:05
Son of Jarai a écrit

C'est vrai, c'est tres interessant, mais une bonne partie de leur fond s'est constitue en reprenant des classiques francais sur l'Indochine qu'ils ont simplement traduits et reedites, j'ai l'impression?


Non, c'est une illusion. Tous les livres d'athno, de socio, et d'histoire ne sont pas des textes francais traduits, la 1ere édition est white lotus. Même si, effectivement, un certain nb de livres francais (bcp de recit de voyage) ont été traduits et édités par eux. Et comme ces bouquins sont soit introuvable en france, soit hors de prix (p.ex, "le royaume du champa" de Maspero), je suis super content qu'il existe une maison d'édition dans le monde qui se charge de la réédition.

virgule - 15/06/2010 à 07:07
premiers-chretiens-09.jpg

LES PREMIERS CHRETIENS

Bertrand Lancon
2009, LE CAVALIER BLEU
ISBN 9782846702812
Collection Idees Recues

robin des bois - 15/06/2010 à 08:18
virgule a écrit

[
Non, c'est une illusion. Tous les livres d'athno, de socio, et d'histoire ne sont pas des textes francais traduits, la 1ere édition est white lotus. Même si, effectivement, un certain nb de livres francais (bcp de recit de voyage) ont été traduits et édités par eux. Et comme ces bouquins sont soit introuvable en france, soit hors de prix (p.ex, "le royaume du champa" de Maspero), je suis super content qu'il existe une maison d'édition dans le monde qui se charge de la réédition.


Il y en a plein au Musée d'Ethnographie du Vietnam à Hanoï :

Bien souvent il s'agit de "fac-similés" (avec parfois des photocop de très mauvaise qualité) et très chers pour la qualité du produit.

Ceci dit, ce sont souvent des bouquins introuvables (je n'ai pas acheté, vu le prix ...et aussi le poids des bagages ! )




Edité le 15/06/2010 @ 09:19 par robin des bois

virgule - 15/06/2010 à 12:17
robin des bois a écrit

Il y en a plein au Musée d'Ethnographie du Vietnam à Hanoï :

Bien souvent il s'agit de "fac-similés" (avec parfois des photocop de très mauvaise qualité) et très chers pour la qualité du produit.

Ceci dit, ce sont souvent des bouquins introuvables (je n'ai pas acheté, vu le prix ...et aussi le poids des bagages ! )


Le poids, passe encore (j'ai ramené plus de 10 bouquins la dernière fois). Mais la qualité est parfois redoutable a PP aussi...

Seun nmott - 15/06/2010 à 17:30
virgule a écrit

robin des bois a écrit

Il y en a plein au Musée d'Ethnographie du Vietnam à Hanoï :

Bien souvent il s'agit de "fac-similés" (avec parfois des photocop de très mauvaise qualité) et très chers pour la qualité du produit.

Ceci dit, ce sont souvent des bouquins introuvables (je n'ai pas acheté, vu le prix ...et aussi le poids des bagages ! )


Le poids, passe encore (j'ai ramené plus de 10 bouquins la dernière fois). Mais la qualité est parfois redoutable a PP aussi...


:reflechi1:
Y a pas que moi qui achète ces photocop...

:lol:


virgule - 16/06/2010 à 07:34
Seun nmott a écrit

:reflechi1:
Y a pas que moi qui achète ces photocop...

:lol:


Hé! on est pas millionnaires!
:sygus:

virgule - 19/06/2010 à 10:00
2846701164.jpg

Les Palestiniens

Auteur: Signolles, Aude
Editeur: Le Cavalier Bleu Éditions
Publication: 2005

Aekreach - 19/06/2010 à 11:32
j'ai regardé un documentaire sur Gaza cette nuit. je suis toujours admiratif devant l'ingéniosité de l'être humain pour survivre dans n'importe quelle situation. On y voyait des gens qui réparaient des tunnels bombardés par les F-16 israëliens. Le propriétaire du tunnel comparait le peuple palestinien à Jerry et les isaraëliens à Tom. Une métaphore qui colle bien à la réalité.

virgule - 21/06/2010 à 17:00
9782846702645FS.gif&wmax=155&hmax=239&loupe=true

Le Bouddhisme

Bernard Faure
Poche - Broché
Paru le : 24/02/2010
Editeur : Cavalier Bleu (le)
Collection : idees recues
ISBN : 978-2-84670-264-5
EAN : 9782846702645

Edité le 21/06/2010 @ 06:02 PM par virgule

sorenathy - 22/06/2010 à 09:34
:bon: et :whaou: quand je vois ça je me dis vaut mieux être célibataire - au moins on a le temps et la tête à lire :sarcastic:
:languetourne:


virgule - 22/06/2010 à 10:20
sorenathy a écrit

:bon: et :whaou: quand je vois ça je me dis vaut mieux être célibataire - au moins on a le temps et la tête à lire :sarcastic:
:languetourne:




Je lit essentiellement dans le métro! Pas besoin de célibat donc

sorenathy - 22/06/2010 à 15:16
virgule a écrit



sorenathy a écrit



:bon: et :whaou: quand je vois ça je me dis vaut mieux être célibataire - au moins on a le temps et la tête à lire :sarcastic:
:languetourne:




Je lit :dodocanape: ou lis ? :languetourne: jte taquine essentiellement dans le métro! Pas besoin de célibat donc




Vais essayer en :voiture: alors - dans les bouchons. Donc t'es marié :love: sans me le dire :nono: pas bien ça :xtrem:


Au fait c'est pas trop le lieu ou la tranquillité qui manque à la maison à une maffaf - c'est la tranquillité d'esprit.


M'y remettrai, suis sur la bonne voie et :conduit: bientôt, ce soir j'espère. Et donc je serai loin de mes soucis. :bon:


:sarcastic:



Edité le 22/06/2010 @ 16:17 par sorenathy

robin des bois - 09/07/2010 à 20:30



Le partage du Mékong

de Amphay Doré

- Encre éditions - 1980
- ISBN 2-86418-090-1

- 4ème de couverture (sachant que ce bouquin a été édité en Aout 1980)


[ De père français, de mère laotienne, Amphay Doré est né à Louang-Prabang.
Ce docteur en ethnologie, chargé de recherches au C.N.R.S., a été initié au bouddhisme traditionnel.
Ce qu'il raconte dans ce très beau livre, il l'a vécu.
Ce qu'il décrit, il l'a vu.
Les récents évènement du Laos servent de trame mais l'auteur s'attache surtout à nous faire comprendre l'évolution du Sud-Est asiatique.
Dépassant la chronique politique, il éclaire d'une lumière sans filtre une culture et une civilisation fascinantes ]





Seun nmott - 10/07/2010 à 16:45
Cambodge ; histoire d'une vengeance royale (1958-1965)


Auteur : Emmarane Sam
Editeur : Theles
Date de parution : 25/11/2009

Langue : FR
ISBN : 2303002338


Le récit de Emmarane Sam, fille de Sam Sary

virgule - 20/07/2010 à 09:50
41QXVFBUTZL._SS500_.jpg

virgule - 20/07/2010 à 09:53
673406.jpg

Laos, La Guerre Oubliee
Payen, Cyril (Auteur)

* Auteur : Cyril Payen ( + de détails )
* Editeur : Robert Laffont ( + de détails )
* Date de parution : 2007 ( + de détails )
* EAN13 : 9782221105931 ( + de détails )

Seun nmott - 02/09/2010 à 12:40
20100902132922.jpg


Voyage au bout de la guerre
Par Jean Lartéguy( Jean Pierre Lucien Osty)
1971
Presse de la Cité

robin des bois - 02/09/2010 à 13:23
Seun nmott a écrit



Voyage au bout de la guerre
Par Jean Lartéguy( Jean Pierre Lucien Osty)
1971
Presse de la Cité




Bjr Sn

il est bien ce bouquin et il porte sur quoi exactement ? Merci d'avance

(car je crois que je vais pouvoir me le procurer )

Edité le 02/09/2010 @ 14:24 par robin des bois

Seun nmott - 02/09/2010 à 13:42
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit



Voyage au bout de la guerre
Par Jean Lartéguy( Jean Pierre Lucien Osty)
1971
Presse de la Cité




Bjr Sn

il est bien ce bouquin et il porte sur quoi exactement ? Merci d'avance

(car je crois que je vais pouvoir me le procurer )


Je viens de parcourir une centaine de pages/320.

la 1èrepartie : la guerre au Vietnam
la 2ème le Cambodge..

Bien? je ne sais pas encore. mais Lartéguy n'est pas quelqu'un qui mâche ses mots.
Y a aussi des photos n/b

Vous pouvez le trouvez pour 5€ sur ebay

Je l'ai trouvé par hasard au centre d'Orléans pdt mes vacances(cet été).

virgule - 07/10/2010 à 08:51
9782296123458r.jpg


TRENTE ANS DEPUIS POL POT
Le Cambodge de 1979 à 2009


Raoul Marc Jennar
Points sur l'Asie
ISBN : 978-2-296-12345-8 • juillet 2010 • 332 pages
Harmattan

virgule - 18/10/2010 à 09:58
51nyZcM6z9L._SL500_AA300_.jpg

Dien Bien Phu vu d'en face : Paroles de bô dôi

# Broché: 271 pages
# Editeur : Nouveau Monde Editions (23 avril 2010)
# Collection : HISTOIRE
# Langue : Français
# ISBN-10: 2847365192
# ISBN-13: 978-2847365191

virgule - 18/10/2010 à 10:00
e22560.jpg

MEET THE AKHAS

By : Goodman, Jim
White lotus
(Bangkok, 2008)
196 pp., 48 pp. illus. in col,150 x 210 mm,, pbk Weight 0.340 Kg
Code : E22560 Price : US$22.00

virgule - 18/10/2010 à 10:01
e22306.jpg

AKHA ORAL LITERATURE

By : Paul W. Lewis
White Lotus
(Bangkok, 2002)
172 pp., 150 x 210 mm, pbk Weight 0.280 Kg
Code : E22306 Price : US$18.00

robin des bois - 19/10/2010 à 06:00
virgule a écrit

51nyZcM6z9L._SL500_AA300_.jpg

Dien Bien Phu vu d'en face : Paroles de bô dôi

# Broché: 271 pages
# Editeur : Nouveau Monde Editions (23 avril 2010)
# Collection : HISTOIRE
# Langue : Français
# ISBN-10: 2847365192
# ISBN-13: 978-2847365191




Celui-là , j'avais déjà du en parler

Et j'en reparle encore avec cet article récent de lemonde.fr :



- sur ce lien :

http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/09/23/...-bien-phu-l-histoire-revisitee_1415018_3260.html


- cette "critique littéraire" intéressante :

[Dien Bien Phu, l'histoire revisitée

LEMONDE pour Le Monde.fr | 23.09.10 | 15h17

C'est un livre qu'on n'oublie pas.
Peut-être parce qu'il ne s'agit pas d'un livre d'histoire, mais de courtes histoires, simples, vivantes, émouvantes. Un demi-siècle plus tard, des vétérans vietnamiens de la bataille de Dien Bien Phu racontent ce qu'ils ont vécu.

Dien Bien Phu, vu d'en face est une première.
Mises à part les très officielles mémoires du général Giap, on ne disposait pas jusque-là, en France, de témoignages de bô dôi (combattants vietnamiens) sur cette bataille qui a duré 170 jours, du 20 novembre 1953 au 7 mai 1954.

Cinq jeunes journalistes vietnamiens ont eu envie de combler les "trous de mémoire" de l'histoire de leur pays, le jour où ils ont rencontré un vétéran et constaté que "son" Dien Bien Phu ne collait pas vraiment à la version présentée jusque là à Hanoï. Pendant dix-huit mois, ils ont parcouru leur pays et retrouvé plus de 200 anciens combattants qu'ils ont interrogés. Publié en 2009 au Vietnam pour le 55ème anniversaire de la bataille de Dien Bien Phu, ce recueil de témoignages paraît aujourd'hui en France.

De toutes fonctions et de tous grades, ces bô dôi ne se présentent pas en héros. Ils racontent ce dont ils se souviennent avec une désarmante simplicité. Souvent sans formation militaire, ces hommes et ces femmes montaient au front avec un slogan : "herbe verte ou poitrine rouge". Autrement dit, une fois les combats engagés, ils devaient soit mourir et être ensevelis sous les herbes, soit rentrer victorieux, le torse couvert de décorations écarlates.

On est surpris, touché, par ces récits faits à la première personne. Cinquante ans après, ce ne sont pas des histoires construites, mais des instantanés, parfois même de simples sensations. L'un se souvient des gémissements des soldats français agonisant sur le champ de bataille. "Que disent-ils ?", l'interrogeaient ses compagnons d'armes. Et lui, qui comprenait le français, traduisait : "ils réclament leur mère. Ils sont comme nous, de jeunes hommes qui n'ont pas encore de femme et qui invoquent leur maman avant de s'éteindre".

Celui-là revoit une jeune aide soignante vietminh, paralysée par la honte à l'idée d'aider un blessé à uriner. Cet autre reste hanté par la boue, rendue "aussi épaisse et consistante qu'une soupe de riz" quand il avait plu dans les tranchées. La faim les tenaillait. L'espoir d'une ration de riz était une obsession.

Parfois, d'autres souvenirs, inattendus, refont surface. Ce citadin, par exemple, considéré par les autres bô dôi comme "un petit bourgeois", raconte qu'il était exempté de corvées manuelles à la condition qu'il raconte à ses copains "la ville, les gens de là bas, les westerns au cinéma, et Les Misérables de Victor Hugo…"

Jamais les Français ne se sont vraiment intéressés à la guerre d'Indochine, encore moins à Dien Bien Phu, "la seule bataille rangée et perdue par une armée européenne pendant toute l'histoire des décolonisations", comme le rappelle l'historien Jean-Pierre Rioux, qui a préfacé le livre dans sa version française.

Le général Bigeard aurait aimé que ses cendres soient dispersées au dessus de la célèbre cuvette. Son entourage l'a fait savoir au moment de son décès à Paris, en juin dernier, à 94 ans. Les officiels vietnamiens ont fait la sourde oreille. La demande de ce vétéran français de Dien Bien Phu, parachuté là bas à deux reprises avant d'être fait prisonnier, les a embarrassés, ce qui n'étonnera guère.

Pourtant, il ne reste pas au Vietnam le moindre ressentiment envers la France. "Tout ça, c'est du passé. On vit avec le présent. A aucun moment lors de nos entretiens, les vétérans n'ont montré de haine envers leurs anciens 'ennemis'. La population vietnamienne fait preuve aujourd'hui d'une immense tolérance", témoignent le journaliste Dang Duc Tué et sa consoeur Dào Thanh Huyén, qui ont piloté la rédaction du livre.

En France, ce qu'a été la colonisation ne suscite dans l'ensemble qu'incompréhension et indifférence. Ce recueil de témoignages, "qui n'a d'autre couleur militante que l'humble cause de l'humanité", selon les termes de Jean-Pierre Rioux, devrait contribuer à la prise de conscience, cette fois au pays des anciens colonisateurs.

DIEN BIEN PHU vu d'en face. Paroles de bô dôi. Nouveau Monde Editions, 271 pages, 23 euros.
Florence Beaugé ]




Seun nmott - 19/10/2010 à 12:12
Le gouvernement de Kampuchea de 1945 à2010 de PU kea, 2° édition.

20101019130108.jpg


Vous ne le trouver que au Cambodge.

virgule - 19/10/2010 à 12:32
virgule a écrit


TRENTE ANS DEPUIS POL POT
Le Cambodge de 1979 à 2009


Raoul Marc Jennar
Points sur l'Asie
ISBN : 978-2-296-12345-8 • juillet 2010 • 332 pages
Harmattan


Il est tres tres Pro-PPC ce garcon...

robin des bois - 19/10/2010 à 12:49
virgule a écrit

virgule a écrit


TRENTE ANS DEPUIS POL POT
Le Cambodge de 1979 à 2009


Raoul Marc Jennar
Points sur l'Asie
ISBN : 978-2-296-12345-8 • juillet 2010 • 332 pages
Harmattan


Il est tres tres Pro-PPC ce garcon...




Peut-être a-t-il été habitué depuis fort longtemps à "servir la soupe " pour pouvoir "mettre du beurre dans les épinards" ?


(en quelque sorte un François-Marie Bannier du pouvoir en place !!!)






virgule - 25/10/2010 à 13:20
Bon, j'ai paumé "meet the akhas" dans le train paris-nantes mardi soir.... du coup, je me suis lancé dans un autre livre :

0700715312.02.LZZZZZZZ.jpg

The Kingdoms of Laos [Paperback]

# author: Sanda Simms
# Paperback: 240 pages
# Publisher: Routledge (June 29, 2001)
# Language: English
# ISBN-10: 0700715312
# ISBN-13: 978-0700715312

sorenathy - 25/10/2010 à 18:45
:calin2: Pauvre virgule :bravebete: fais comme moi : écris un contact à la fin du livre :telephone:


Puis, si tu me faisais un résumé de toutes tes connaissances Laotiennes (pas trop dur pour la yeiye :radote: - j'irai peut-être bientôt. Peut-être pas. :sygus:

:cambodge: :laos: ? :thailande: :oui: :couteau_suisse: (pas trouvé la Malaisie, ce serait le temps d'un :vin: avec mon frérot :love: )




Toi qui lis tant et qui sais tout - tu pourrais pas m'aider ? :ordi:



Je te vaudrais ça :vin:


Mais comme c'est hors sujet ici, j'ouvre un truc ailleurs. :up:




:sompeah:

virgule - 25/10/2010 à 21:23
t'aider a quoi?

Son of Jarai - 30/10/2010 à 14:27
Vous etes dur avec Jennar, je trouve. Ces livres sont interessants.

Son of Jarai - 30/10/2010 à 14:31
virgule a écrit

673406.jpg

Laos, La Guerre Oubliee
Payen, Cyril (Auteur)

* Auteur : Cyril Payen ( + de détails )
* Editeur : Robert Laffont ( + de détails )
* Date de parution : 2007 ( + de détails )
* EAN13 : 9782221105931 ( + de détails )



Il est interessant ce livre? Je m'interesse aux Hmongs, mais celui-la m'avait l'air pas tres rigoureux...

virgule - 30/10/2010 à 16:28
Son of Jarai a écrit

Vous etes dur avec Jennar, je trouve. Ces livres sont interessants.


Je dit pas que ce n'est pas intéressant, au contraire même (et je suis sur la piste de son doctorat); je dit qu'il est orienté.

virgule - 30/10/2010 à 16:35
Son of Jarai a écrit

Il est interessant ce livre? Je m'interesse aux Hmongs, mais celui-la m'avait l'air pas tres rigoureux...


Je trouve que c'est de la daube...

:sygus:

Dans ma bibliotheque, sur les hmongs, il y a :

27351100460680L.gif

Le messianisme hmong aux 19e et 20e siècles
La dynamique religieuse comme instrument politique


auteur : Christian Culas
Langue français
Co-éditeur CNRS éditions
ISBN-10 2-7351-0954-2
ISBN-13 978-2-7351-0954-8
Année de publication janvier 2005

et

books?id=C4NuAAAAMAAJ&printsec=frontcover&img=1&zoom=1&sig=ACfU3U0LVSp_aHxLbswoDQ0oLPvCSrzszA

Hmong: A Guide to Traditional Lifestyles (Vanishing Cultures of the World)

aperback: 168 pages
Publisher: Times Academic Press,Singapore (January 1997)
Language: English
ISBN-10: 9812048030
ISBN-13: 978-9812048035
Product Dimensions: 9.5 x 7.8 x 0.5 inches

mais j'ai paas encore lu ce dernier.

voir la : http://www.hmongabc.com/store/home.php

Son of Jarai - 31/10/2010 à 05:30
virgule a écrit



Je trouve que c'est de la daube...

:sygus:




Ah! On se comprend :clindoeil:! A tout prendre, si on veut lire des livres de journalistes baroudeurs sur le sujet, autant lire Larteguy, "le peuple de l'opium", qui fait un peu d'esbrouffe mais au moins a du style et du savoir. Sinon, le livre de Culas m'a effectivement interesse.

robin des bois - 31/10/2010 à 05:36
virgule a écrit

Son of Jarai a écrit

Il est interessant ce livre? Je m'interesse aux Hmongs, mais celui-la m'avait l'air pas tres rigoureux...


Je trouve que c'est de la daube...





C'est donc super sympa de ta part de nous l'avoir conseillé en "livre de chevet "!


Merci Virgule






Edité le 31/10/2010 @ 05:37 par robin des bois

virgule - 31/10/2010 à 10:41
robin des bois a écrit

C'est donc super sympa de ta part de nous l'avoir conseillé en "livre de chevet "!


Merci Virgule


Je ne conseille pas, je met ce que je lit; ceci dit, au delà du style et des considérations geopolitico-historiques de l'auteur c'est un livre qui se laisse lire. Mais cela n'apprendra rien sur les hmongs, leur histoires, et coutumes, ou la guerre secrète au laos.

virgule - 31/10/2010 à 10:43
Son of Jarai a écrit

Ah! On se comprend :clindoeil:! A tout prendre, si on veut lire des livres de journalistes baroudeurs sur le sujet, autant lire Larteguy, "le peuple de l'opium", qui fait un peu d'esbrouffe mais au moins a du style et du savoir. Sinon, le livre de Culas m'a effectivement interesse.


Ouais, il est tres interessant : on y apprend sur la structure société hmong, sur la religion, et sur la guerre secrète aussi du coup. Bref, bcp aimé. Je pense que tu peut aussi trouver des trucs dans le BEFEO.

Sereypheap - 31/10/2010 à 18:16
Peut-être que c'est hors_sujet, mais je suis en train de lire Le symbole perdu de Dan Brown !:rire1:

lebosskhmer - 01/11/2010 à 19:23

c'est Intéressant le livre de Dan Brown?

lebosskhmer - 01/11/2010 à 19:43

Moi, je lis un peu de tout et de n'importe quoi...mais j'évite les romans en général, je suis plutôt tendance vers les livres autobiographiques, mais surtout les livres qui ont rapport avec le Cambodge.

livres récemment lu, "la vie privée des Kennedy" de Sally Bedell Smith (j'adore la vie controversée du clan kennedy, et de son influence médiatique).
J'ai lu vite fait, "la Dynastie Rothschild" d'Herbert R. Lottman (intéressant au niveau connaissance des grandes familles juives et de leurs histoires, tragiques et glorieuse).

Un Bouquin que j'ai bien aimé, c'est "Prisonnier de l'Angkar" de Moeung Sonn, lorsque pratiquement tout le monde raconte leur exode de Phnom-Penh vers les campagnes, lui, il était dans la province de Sihanoukville, et son histoire me faisait rappeler de celle d'un ami.
Son histoire est assez tragique, puisqu'il avait la possibilité de quitter le pays même après l'arrivée des K.R en 1975, sa famille avait un bateau rempli de fuel et de provision, ainsi que l'équipage, pour finalement y renoncer car le père avait lueur d'espoir chez les K.R.
Les enfants de l'auteur y sont tous morts jusqu'au dernier moment, et c'est très très triste.

Le livre à ne pas manquer, c'est celui de DOUC RASY "Cambodge, déclin et résurrection", il y raconte ses expériences et de son histoire tout au long de sa vie politique, il partage les moments cachés de la politique cambodgienne sous l'ère du Sangkum Reastr Niyum, vis à vis de norodom Sihanouk. il y raconte avec sincérité, mais surtout cherchant la vérité tout au long de sa vie. beau témoignage de la politique cambodgienne.

Bon, je viens d'acheter le livre des frères Bogdanov "le visage de dieu", il me semble intéressant de le parcourir, puisqu'ils ont fait une bonne promotion du livre.



BAC - 06/11/2010 à 01:11
kékéké.....je me sens tout petit...car je me retrouve parmi vous qui sont de grands lecteurs. Moi, je lis one one. Et comme je lis pas vite, je me désintéresse vite aussi; je perd la patience...kékéké

Kékéké...il y a 3 ans, j'ai acheté 2 livres; L'immparfait du présent de Alain Finkielkraut et Tigre en papier de Olivier Rolin, j'ai pas fini de lire, alors je ne peux pas vous dire ça parle de quoi kékékéké....




lebosskhmer - 15/11/2010 à 14:23

BAC,


Lorsque j'étais plus jeune, la lecture n'était pas ma tasse de thé ou "five o'clock" pour les british, puisqu'on avait effectivement d'autres préoccupations ou centres d'intérêts, c'était beaucoup mieux de courrir les juppons des filles ou de "vivre sa vie" avec les expériences qui s'en suivent, que de passer notre précieux jeunesses devant les pages de lecture (même si c'est très intéressant)...je pensais qu'il fallait écrire nos propres pages d'histoires, vivre pleinement notre vie, se forger des connaissances à travers ses propres expériences...que de s'enfermer, et sans bien sûr en oublier les repères fondamentales de l'éducation et du savoir.

Je lisais le stricte minimum nécéssaire; pour les études et surtout pour la culture générale, pas plus ni moins, et je suppose comme pour la plupart des gens.
D'ailleurs, je pense décceler autrefois un problème de vue, car je ne pouvais pas rester me concentrer sur les mots qui se défilaient devant moi, mon esprit somnolait, et finalement, les bouquins m'ont été de très bons somnifères, je m'endormais facilement avec un bouquin.

Mon intérêt pour la lecture s'est faite vraiment dans ces 10 dernières années, mon esprit avait besoin plus de connaissance que les simples informations qui nous entouraient, car depuis tout jeune, je n'aimais pas penser comme tout le monde, et tout le monde ne pensait pas comme moi. il fallait donc des arguments et des connaissances pour contre-dire.
et finalement...je ne suis pas mécontent d'avoir passé autant de temps derrière les bouquins, car les expériences, les connaisances des cultures, les émotions des autres se trouvent dans les bouquins, et tout pleins de choses encore, dont mon père mettait un point d'honneur.
car, vous savez tous que dans l'éducation à la cambodgienne, c'est les études qui priment sur les loisirs, et parfois il y a très peu de voie échappatoire.

Les voyages aussi m'ont permis d'ouvrir mon esprit, c'est une autre partie d'apprentissage, ce que l'on appelle l'apprentissage du terrain.
Je peux vous le dire, je suis né "bête et naïf", maintenant je le suis un peu moins.


Je conseillerais à tous les jeunes et moins jeunes cambodgiens, de lire, car c'est facile et gratuit, y'a pas mieux comme outil d'apprentissage...par ailleurs, je trouve tellement dommage que certaines familles cambodgiennes n'ont pas cette culture de lecture, et pourtant, elle est à portée de main.

Vous savez...même si j'ai parfois l'air quelque peu prétentieux, arrogant, présomptueux etc...ce n'est que pour la forme, mais dans le fond, c'est bien l'échange d'idée et d'information qui m'intéresse, et dans une discussion, il faut savoir parfois monter le ton pour pouvoir donner plus de sens à notre dialogue.

dernière lecture:
"les années d'enthousiasme 1895-1909" de Gérard guicheteau et Jean-claude Simöen
ce sont des histoires vraies du XXe siècle.


J'attaque "Le pouvoir et la vie" de Valéry Giscard d'Estaing, un pavé autobiographique depuis sont entrée à l'Elysée.

Seun nmott - 15/11/2010 à 15:40
Moi, j'attends Harry Potter n°7, :languetourne:

lecture :ideenoire:

j'adore NC.. :-P

BAC - 15/11/2010 à 19:58
M. LBK,

Merci pour ce bon texte, kékék...j'ai passé par là; jeune, je n'aimais pas la lecture, maintenant, j'aime la lecture, mais j'ai pas beaucoup de temps, je lis quand je peux kékék...

La lecture; ça fait de qqn moins nono, ou moins naïf comme vous dites. Comme dit mon ami, plus tu lis, plus t'en sais, et plus t'en sais plus t'es meilleur kékék..








robin des bois - 15/11/2010 à 20:48
lebosskhmer a écrit


J'attaque "Le pouvoir et la vie" de Valéry Giscard d'Estaing, un pavé autobiographique depuis sont entrée à l'Elysée.




Pour 2,97 euros, vous feriez mieux de lire

"La saga des Giscard" de POL BRUNO ... de 1980 !!!!

et leurs hauts faits dans l'Indochine de papa


sur ce lien , un avant-goût du contenu:

http://referentiel.nouvelobs.com/archives_pdf/OBS0838_19801201/OBS0838_19801201_094.pdf




lebosskhmer - 15/11/2010 à 22:59
RDB a écrit

Pour 2,97 euros, vous feriez mieux de lire

"La saga des Giscard" de POL BRUNO ... de 1980 !!!!

et leurs hauts faits dans l'Indochine de papa




RDB,


Vous...d'éducation gauchiste, j'imagine...VGE n'est pas votre tasse de thé, ni même le petit Sarkoko, n'ai-je pas raison?:-P

Pour les bouquins...mon sous-sol en est regorgé, une vrai caverne d'Ali Baba (on y trouve de tout), il n'y plus qu'à faire mon choix comme au petit supermarché, j'y fait des emplettes gratuitement.
Sauf pour les nouveautés bien sûr, il faut en réapprovisionner de temps à autre, sinon on risque d'être surannés en réassort...quoique les classiques ne veillissent jamais.

Hehhh...en parlant de bouquins...je suis très surpris de voir un pays tel que la Thaïlande avec si peu d'ouvrage sur son histoire, une vraie misère intellectuelle du point de vue historique, c'est pas croyable...c'est pour ça que leur gouvernement peut leur faire avaler facilement l'histoire du temple Preah Vihear à la sauce Thaïlandaise.
Que ça soit dans les livres ou au musée, ou autres pinacothèques, on raconte toujours le début de l'histoire de la Thaïlande avec le grand empire d'Angkor, c'est un très grand honneur pour nous, les khmers, mais faut pas quand même voler notre histoire et notre identité.
:angkorbeer:

robin des bois - 16/11/2010 à 07:01
lebosskhmer a écrit





Vous savez...même si j'ai parfois l'air quelque peu prétentieux, arrogant, présomptueux etc

Je conseillerais à tous les jeunes et moins jeunes cambodgiens, de lire, car c'est facile et gratuit, y'a pas mieux comme outil d'apprentissage...par ailleurs, je trouve tellement dommage que[size=4] certaines familles cambodgiennes n'ont pas cette culture de lecture, et pourtant, elle est à portée de main




à LBK, le " philantrope humaniste éclairé et lumineux" ...non gauchiste !!!


Faudrait peut-être commencer par:
- ne pas assécher le Boeung Kak ( à l'originer un déversoir pour éviter les inondations.)..
- faire la chasse aux termites qui adorent le papier
- et investir éventuellement dans la Culture pour rendre les bouquins moins chers !!

Y a déjà pas beaucoup de meubles dans les modestes maisons khmères ...
mais y a encore moins de bouquins à trainer... qui n'aiment ni l'eau ni les termites !!!

















Edité le 16/11/2010 @ 07:09 par robin des bois

sorenathy - 16/11/2010 à 10:24
Seun nmott a écrit


Moi, j'attends Harry Potter n°7, :languetourne:

lecture :ideenoire:

j'adore NC.. :-P





:whaou: Déjà le 7ème ? :whaou: J'ai même pas commencé le premier :sarcastic: ni acheté d'ailleurs - ni :whaou: vu.

:sorciere: Fait trop :bienoumal: Peur !




:sarcastic:

virgule - 16/11/2010 à 15:16
9782070729036FS.gif

La geste des Danois - Livres I-IX

Grammaticus Saxo
Broché
Editeur : Gallimard (Editions)
Collection : l'aube des peuples
ISBN : 2-07-072903-6
EAN : 9782070729036


Edité le 16/11/2010 @ 03:31 PM par virgule

virgule - 16/11/2010 à 15:21
lebosskhmer a écrit

Hehhh...en parlant de bouquins...je suis très surpris de voir un pays tel que la Thaïlande avec si peu d'ouvrage sur son histoire, une vraie misère intellectuelle du point de vue historique, c'est pas croyable...c'est pour ça que leur gouvernement peut leur faire avaler facilement l'histoire du temple Preah Vihear à la sauce Thaïlandaise.

C'est vrai que réclamer le respect des accorts franco-siamois est le meilleur moyen... de donner le temple aux thai (en parlant d'avaler n'importe quoi)

:sygus:

Treve de plaisanterie ; Y en a qd même qqs uns (white lotus entre autre). Mais c'est vrai que les ouvrages généraux (en thailande ou ailleurs) sur le siam ne sont pas légions, et moins nombreux que ceux sur l'histoire générale du Cambodge (mais plus nombreux que sur le Lan Na ou le Lan Xang)

virgule - 16/11/2010 à 15:29
1259406_3162899.jpg

Nouvelle Frontiere Vietnamienne-Lao
Les Accords De 1977-1990


# Auteur : Bernard Gay ( + de détails )
# Editeur : Harmattan ( + de détails )
# Collection : Recherches Asiatiques ( + de détails )
# Date de parution : 22/11/2002 ( + de détails )
# EAN13 : 9782738428998 ( + de détails )
# Genre : Laos / Frontières ( + de détails )
# Langue : français

Edité le 16/11/2010 @ 03:29 PM par virgule

virgule - 16/11/2010 à 22:11
41NGYCZ71ZL._SS500_.jpg

Les premiers temps de l'Eglise : De saint Paul à saint Augustin

Collectif
Editeur : Editions Gallimard (11 mars 2004)
Collection : Folio Histoire
Langue : Français
ISBN-10: 2070302040
ISBN-13: 978-2070302048

virgule - 16/11/2010 à 22:12
51556TRQP6L._SS500_.jpg

Les Croisades vues par les arabes [Broché]

Amin Maalouf
Editeur : J'ai lu (20 décembre 1999)
Collection : Littérature Générale
Langue : Français
ISBN-10: 2290119164
ISBN-13: 978-2290119167

lebosskhmer - 17/11/2010 à 12:05

Virgule,


Tu te prépares à une croisade intellectuelle?

virgule - 17/11/2010 à 13:25
lebosskhmer a écrit


Virgule,


Tu te prépares à une croisade intellectuelle?


même po! Je suis juste en retard sur le remplissage du sujet.

virgule - 17/11/2010 à 13:28
PUF_PREVO_2004_01_L148.jpg

L’Action française

Jacques Prévotat
Collection Que sais-je ? (P.U.F.)
I.S.B.N. 9782130520733

sothy - 17/11/2010 à 20:35
lebosskhmer a écrit



Hehhh...en parlant de bouquins...je suis très surpris de voir un pays tel que la Thaïlande avec si peu d'ouvrage sur son histoire, une vraie misère intellectuelle du point de vue historique, c'est pas croyable...c'est pour ça que leur gouvernement peut leur faire avaler facilement l'histoire du temple Preah Vihear à la sauce Thaïlandaise.
Que ça soit dans les livres ou au musée, ou autres pinacothèques, on raconte toujours le début de l'histoire de la Thaïlande avec le grand empire d'Angkor, c'est un très grand honneur pour nous, les khmers, mais faut pas quand même voler notre histoire et notre identité.





Zont pas besoin de ça :thailande: - un pays qui possède une riche culture/histoire lui aussi



On ne doit pas fréquenter ni les mêmes musées/expos et autre, ni surtout les même librairies - fais un tour à Bangkok, dans n'importe quelle boutique ou librairie, y en a pour tous les goûts ! Et même en France d'ailleurs.

Quant à "l'Histoire de la Thailande commence par Angkor" étonnée de l'apprendre, jamais encore ni vu ni lu.


T'aurais pas un pti qq chose contre mes :love: amis :thailande:


Parole de yeiye barang - tu me diras :radote: que je perds la tête :sarcastic:

Mais j'en suis pas encore là.


virgule - 17/11/2010 à 23:03
1024796925.JPG

La Guerre d'indépendance américaine : Prototype des guerres de libération nationale ?

Bernard Caillot
Broché: 288 pages
Editeur : L'Harmattan (2 octobre 2009)
Langue : Français
ISBN-10: 2296099033
ISBN-13: 978-2296099036

virgule - 19/11/2010 à 09:38
41fUl-D2fuL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpg

La France et les princes thaïs des confins du Viêt-Nam et du Laos : Des pavillons noirs à Diên Biên Phu (1873-1954)

# Fabrice Mignot
# Editeur : L'Harmattan (6 novembre 2009)
# Langue : Français
# ISBN-10: 2296105599
# ISBN-13: 978-2296105591

lebosskhmer - 19/11/2010 à 11:49

Zont pas besoin de ça - un pays qui possède une riche culture/histoire lui aussi




Je ne dis pas le contraire, c'est la même culture que la nôtre...:-P
du moins, les fondements sont les mêmes...sauf que la culture Thaïe est "bâtardisée" avec les diverses cultures occidentales...ou pour être plus formel, elle est simplement "née de la cuisse gauche cambodgienne, l'autre occidentale":rire1:
Je ne critique pas leur culture, ce n'est qu'un simple constat.



On ne doit pas fréquenter ni les mêmes musées/expos et autre, ni surtout les même librairies - fais un tour à Bangkok, dans n'importe quelle boutique ou librairie, y en a pour tous les goûts ! Et même en France d'ailleurs.



Peut-être qu'on ne fréquente pas les mêmes milieux, c'est fort possible...moi, là-bas, je ne suis qu'un simple touriste, tandis que vous, vous êtes plus que cela...n'est-ce pas?

Par de multiples tentations, j'ai réussi malgré tout à aller visiter le palais royal, si ce n'est pas les visites "forcées" dans les salons de "massages Thaïes" le fameux "body massage" de la part des Tuk-tuks, peut-être, ce jour-là grâce à la présence de mon épouse...car, autrefois, lorsque vous demandez à un "tuk-tuk" de vous emmener au palais royal, vous leurs dite "go to the royal palace, please", ils vous répondent "OK, but before body-massage or tailor" ou tout simplement, qu'ils ne connaissent pas...sinon, un prix exorbitant pour le trajet à vous couper le soufle.
Tous les pervers de ce forums comprendront ce qu'est un "body-massage" à la Thaïlandaise.:rire1:







Quant à "l'Histoire de la Thailande commence par Angkor" étonnée de l'apprendre, jamais encore ni vu ni lu.


T'aurais pas un pti qq chose contre mes amis


Parole de yeiye barang - tu me diras que je perds la tête

Mais j'en suis pas encore là.




Je n'ai rien contre les Thaïlansais, au contraire, je les considère comme mes "petits cousins".
Mais il faut savoir "grossièrement" que l'histoire de la Thaïlande, est toute nouvelle (même pas 1000 ans d'histoire), et qu'avant cela, ce vaste territoire était occupé par les môn-khmers (populations, temples, etc...) constitutant un ensemble de petites principautées formant "l'empire khmer", dont on voit encore la présence des temples khmers sur son sol.
c'est comme si une grande partie de la France de l'est, était annexée par l'armée russe au XXIè siècle, on l'appellerait la "russie" mais les vestiges de l'histoire (temples, richesse proto- ou pré-historique etc..), la population ancienne et l'héritage culturelle sont totalement françaises.

Faudrait alors considérer ce qu'est un "Thaïlandais"?
un thaïlandais est simplement un citoyen de la Thaïlande, qui est un royaume, avec un roi...ils parlent le Thaïlandais, ou "proto-thaï" du nord, c'est à dire du sud de la Chine...mais son écriture, est basée du vieux khmer.
Ces thaïlandais ont des rites et une culture appelée thaïlandaise (basée sur la culture monarchique khmère).

Je me rappelle avoir vu au palais royal Thaïlandais, une vieille tenue exposée (chemise blanche avec pleins d'écritures), soit-disant portée par les gens du palais, et on pouvait y lire le vieux khmer.


Extrait du livre de David K.Wyatt "THAILAND, A short History" (Silkworm books), acheté en Thailande dans la librairie du Central world, maintenant brûlée.

Page 17:
"The eleventh and twelth centuries were the golden age of the classical indianized empiresb of mainland southeast Asia. It was then that they constructed their greatest monuments and left many stone inscriptions testifying to their learning. This was the great age of Angkor and Pagân; the age of Suryavarman I, Suryavarman II, Ja yavarman VII, Anoratha, and Kyanzittha; the age of Angkor wat, Angkor Thom, the Bayaon, and the myriad temples of Pagân. Angkorean and Pagân civilization, moreover, was not the simply phenomenon, confined to capitals remote from the lives of ordinary people..."

Edité le 19/11/2010 @ 12:00 par lebosskhmer

Seun nmott - 19/11/2010 à 13:07
20101119122956.jpg


Les passeports de l'art" le Palais de Bangkok"
édition: Atlas


Il y a culture siamoise ou thaïlandaise et culture en Thaïlande.:sourire:
La première a une vie double de la seconde ... et la civilisation khmère qui joue le rôle de la charnière...
Voici quelques lignes ...
...C'est aux XI et XIIè siècle en effet que les Siams sont cités pour la première fois dans l'épigraphie Cham et Khmère, soit comme prisonniers, soit comme mercenaires.
...Jusqu'à la mort de Jayavarman VII, le pays Thaï, divisé en principautés dont les seigneurs, dénués d'ambitions véritables, n'aspirent qu'à épouser des princesses khmères, végète.

virgule - 19/11/2010 à 15:59
lebosskhmer a écrit

Mais il faut savoir "grossièrement" que l'histoire de la Thaïlande, est toute nouvelle (même pas 1000 ans d'histoire), et qu'avant cela, ce vaste territoire était occupé par les môn-khmers (populations, temples, etc...) constitutant un ensemble de petites principautées formant "l'empire khmer", dont on voit encore la présence des temples khmers sur son sol.
c'est comme si une grande partie de la France de l'est, était annexée par l'armée russe au XXIè siècle, on l'appellerait la "russie" mais les vestiges de l'histoire (temples, richesse proto- ou pré-historique etc..), la population ancienne et l'héritage culturelle sont totalement françaises.


en fait, formant le Dvâravatî, royaume Môn (et non môn-khmer) indépendant ou vassal du Funan, puis dans le mandala angkorien, mais dont l'influence (si ce n'est le controle) allait de la Menam a Vientiane et Champassak. Les môns ont ensuite été khmerisés ou, comme les chams, se sont déplacés vers la Birmanie pour fuir le joug khmer.

Les tay sont arrives progressivement, à partir du IXe siècle jusqu'au XIIe, installant leurs Muongs entre autre dans les territoires contrôles par les khmers qui les ont indouisés. Ils se sont divisés en plusieurs royaumes ou plus précésement zones d'influences dont :
- le Lan Xang Hom Khao : royaume du million déléphant et du parasol blanc (Laos)
- Lan Na : royaume du million de rizière (Chang Maï)
- Lan Piyeau ; royaume du million de greniers (Ayutthaya)
- Sip Song Pan Na : royaume des 12 milles rizières (Yunan sud)
- Sip Song Chau Tay (ouest Tonkinois)
- les Etats Shan

Seuls les 3 premiers sont indouisés, par le truchement des khmers (on se rapelle que Fa Ngum est censé avoir conquis le Lan Xang avec une armée khmere), malgré la structuration en Muong et le culte des Phi, typique de la société tay. Le langage royale thai et el protocole sont toujours khmers au demeurant.

Les siamois ont hérités du cambodge leur monarchie, leur religion, certaines traditions, et l'administration.

Edité le 19/11/2010 @ 06:39 PM par virgule

virgule - 02/12/2010 à 20:00
41MbnrPoFXL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpg

Le Kampuchéa des Khmers rouges : essai de compréhension d'une tentative de révolution

Sacha Sher
Broché: 484 pages
Editeur : Editions L'Harmattan (2 mai 2004)
Langue : Français
ISBN-10: 2747561917
ISBN-13: 978-2747561914

robin des bois - 02/12/2010 à 20:32
virgule a écrit

41MbnrPoFXL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpg

Le Kampuchéa des Khmers rouges : essai de compréhension d'une tentative de révolution

Sacha Sher
Broché: 484 pages
Editeur : Editions L'Harmattan (2 mai 2004)
Langue : Français
ISBN-10: 2747561917
ISBN-13: 978-2747561914


Ben tu sais que je l'ai depuis bien longtemps ..1ere version sans doute

Et pour avoir osé en parler sur ce forum ou sur LJK .. qu'est-ce que j'ai ramassé dans les mirettes !!!
( autant que je me souvienne, je crois qu'il doit s'interroger entre autres sur la forme génocidaire" .. et l'évaluation exacte du nombre de victimes )
Il y a des choses passionnantes .... mais c'est un des rares bouquins que je trouve énervant et épuisant à lire, tellement c'est le "foutoir" dans son plan, sa table des matières,+ un sacré pavé !!!

Mais .... je lui sais gré de m'avoir ouvert les yeux sur :

- l'importance des coopératives et surtout de leurs différents stades d'évolution : action
positive et entr'aide paysanne du temps des maquis, véritables camps de concentration au ade 2 de la collectivisation à partir de 1977

- le fonctionnement de l'Angkar Loeu

- et plein d'autres choses passionnantes

(à l'origine, c'est une "thèse" de quelque chose !!!)




Edité le 02/12/2010 @ 20:34 par robin des bois

virgule - 02/12/2010 à 22:00
thèse de socio

virgule - 02/12/2010 à 22:49
robin des bois a écrit

Ben tu sais que je l'ai depuis bien longtemps ..1ere version sans doute

Et pour avoir osé en parler sur ce forum ou sur LJK .. qu'est-ce que j'ai ramassé dans les mirettes !!!


Je crois en effet me souvenir de débats mouvementés sur ce bouquin.

Le net n'est pas en reste
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Crimes_du_r%C3%A9gime_Khmer_rouge
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Sacha_Sher/Suppression
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Crimes_du_r%C3%A9gime_Khmer_rouge

Bref, je lit, et je juge après (jugement pas essence subjectif, parce que le mien)

robin des bois - 03/12/2010 à 07:19
robin des bois a écrit

virgule a écrit

robin des bois a écrit

Ben tu sais que je l'ai depuis bien longtemps ..1ere version sans doute

Et pour avoir osé en parler sur ce forum ou sur LJK .. qu'est-ce que j'ai ramassé dans les mirettes !!!


Je crois en effet me souvenir de débats mouvementés sur ce bouquin.

Le net n'est pas en reste
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Crimes_du_r%C3%A9gime_Khmer_rouge
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Sacha_Sher/Suppression
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Crimes_du_r%C3%A9gime_Khmer_rouge

Bref, je lit, et je juge après (jugement pas essence subjectif, parce que le mien)



- Il y a eu aussi des extraits assez copieux publiés direcetement en ligne sur le net ...

notamment ici :


http://books.google.com/books?id=YnrBiDoQXC8C&pg=PA106&lpg=PA106&dq=sacha+sher+essais+sur+le+kampuchea+democratique&source=bl&ots=ZACM6524tg&sig=qDXn1usR68aTVlCYTacDuKjytb0&hl=en&ei=K4v4TMeVB8Kk8QPGuMilAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBUQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

avec en particulier des "cv " plutôt fouillés concernant les membres du Bureau Permanent du Comité Central ( ou BPCC)

- Et je pense que c'est chez lui aussi où il démontre que le nombre des victimes - notamment de famines- a pu être très différent d'une zone du Kampuvchea à l'autre, démontrant ainsi l'importance des pouvoirs des "secrétaires de zone"






virgule - 03/12/2010 à 15:37
Son blog :
http://khmersrouges.over-blog.fr/

lebosskhmer - 03/12/2010 à 23:08


"LA TROISIEME GUERRE D'INDOCHINE 1975-1999, sécurité et géopolitique en Asie du Sud Est"
de Bùi Xuân Quang.

Un travail de recherche très remarquablement dense et sérieux, riche en citation bibliographie, un de ces "pavés" qu'on digère lourdement et tranquillement...j'en aurai donc pour un bon moment.

lebosskhmer - 04/12/2010 à 15:10
51d5m3frrflbo2204203200.jpg



Broché: 824 pages
Editeur : L'Harmattan (2000)
Collection : Recherches Asiatiqu.
Langue : Français
ISBN-10: 2738491847
ISBN-13: 978-2738491848

lebosskhmer - 04/12/2010 à 15:16
images7ar.jpg



Auteur : Ong Thong Hoeung
Nombre de pages : 300
EAN : 9782283019368
ISBN : 2283019362
Date de publication : 2009-05-02

lebosskhmer - 04/12/2010 à 15:26
865293062l1


Broché
Editeur : Gallimard (23 avril 1998)
Collection : Nrf Essais
Langue : Français
ISBN-10: 2070747018
ISBN-13: 978-2070747016

lebosskhmer - 04/12/2010 à 15:28
865293062l1.jpg

lebosskhmer - 04/12/2010 à 15:34
51nm81g5z0lsl500aa3001.jpg



Poche: 792 pages
Editeur : LGF (6 octobre 2004)
Collection : Le Livre de Poche
Langue : Français
ISBN-10: 2253109436
ISBN-13: 978-2253109433

lebosskhmer - 05/12/2010 à 15:10
4uwmii1.jpg



Auteur : Bertil Torekull
Editeur : Michel Lafon
Parution : 16/11/2000
Nombre de pages : 350
Dimensions : 23.50 x 15.50 x 3.00
Résumé :

Dans Un design, un destin, le célèbre journaliste suédois Bertil Torekull révèle les secrets et coups de génie qui se cachent derrière la formidable réussite d'IKEA. Portant un regard à la fois critique et soucieux d'exactitude, il nous expose les stratégies de management révolutionnaires de Kamprad, son enthousiasme pour les méthodes de commercialisation les plus novatrices (meubles en kit, entrepôts portes ouvertes qui permettent d'offrir des produits tous publics), et les moyens qu'il mit en oeuvre pour faire de la marque IKEA un véritable secteur industriel à part entière. Plus que le récit classique d'une réussite commerciale, Un design, un destin explore jusqu'à l'essence même du personnage d'Ingvar Kamprad, véritable prophète dont l'inspiration, les idées et les trouvailles ont mené son entreprise à l'excellence. S'appuyant sur une série d'entretiens exclusifs avec Ingvar Kamprad, le légendaire fondateur d'IKEA, Un design, un destin retrace l'aventure d'un homme d'origine modeste dont les idées visionnaires et les stratégies innovantes ont su faire d'une petite entreprise suédoise de vente par correspondance une multinationale de renom. Lorsqu'il fonda IKEA en 1943, à l'âge de dix-sept ans, Ingvar Kamprad ne pouvait se douter que sa création deviendrait une véritable référence en matière de qualité, de style et de commodité pour le consommateur pressé de l'époque moderne. Aujourd'hui, plus de 195 millions de personnes à travers le monde fréquentent ses 150 magasins répartis dans trente pays, quand ils ne feuillettent pas l'un des quelque 100 millions de catalogues imprimés chaque année. Petit-fils d'émigrants allemands venus poursuivre en Suède le rêve d'une vie meilleure, Ingvar Kamprad grandit dans une ferme. Mais il n'avait rien d'un fermier. Très tôt, il se découvrit l'âme d'un commerçant, Des briquets aux montres en passant par les cartes de voeux et les stylos, le jeune Ingvar n'eut de cesse d'importer et de revendre tout ce qui pouvait donner matière à profit. Le mobilier ne représenta qu'un élément de cette longue liste, jusqu'au jour où, dans l'espoir de distancer son principal concurrent, Kamprad misa tout sur un fauteuil de nourrice sans accoudoirs qu'il baptisa Ruth . L'objet se vendit comme des petits pains. Dans la foulée, le créateur d'IKEA lança une table basse, un canapé convertible et un lustre qui connurent tous, à son grand étonnement, le même succès. La suite appartient désormais à l'histoire...


A propos de l'auteur :

BERTIL TOREKULL, journaliste et auteur de six livres, est aussi le fondateur du premier quotidien économique suédois, Dagens Industri.


lebosskhmer - 05/12/2010 à 15:17
41w0q97t32lsl500aa3001.jpg


Broché: 311 pages
Editeur : Balland; Édition : BALLAND. (9 novembre 2002)
Collection : Essais Document
Langue : Français
ISBN-10: 2715814410
ISBN-13: 978-2715814417


Rarement une histoire d'entreprise n'aura autant passionné médias, hommes politiques et opinion publique que celle de Vivendi Universal, dont une page cruciale s'est tournée avec le départ forcé le 1er juillet 2002 de celui qui l'avait hissée au sommet, Jean-Marie Messier. Ce dernier a choisi, face aux attaques et aux calomnies dont il estime avoir été injustement victime, de donner ici sa version des faits sur son ascension et sa chute à la tête d'un géant mondial des médias et du divertissement, qu'il avait façonné en six ans seulement. Il revient en détail sur les étapes de la construction du groupe depuis la restructuration de la Compagnie Générale des Eaux en 1994 et défend vigoureusement sa vision stratégique et son management. Il donne également son interprétation des campagnes de déstabilisation menées contre lui et son groupe depuis deux ans, dénonce leurs instigateurs, déplore la "folie" des marchés financiers et les agissements des fonds spéculatifs, et assume même quelques erreurs de timing stratégique et de "surcommunication". Son témoignage est au final agrémenté de quelques considérations sur l'avenir du monde en général et du capitalisme en particulier.
Étant donné la médiatisation de l'ex-PDG de Vivendi Universal, chaque lecteur réagira à l'ouvrage avec son opinion et ses préjugés sur l'auteur. D'aucuns y apprécieront son énergie "entrepreneuriale" et sa vision du monde, d'autres y verront surtout naïveté et mégalomanie. Ce livre a en tout cas le mérite de proposer la version du principal protagoniste de "l'affaire VU", qui a fait couler tant d'encre dans la presse hexagonale… --Arnaud Stephanopoli


Présentation de l'éditeur
Le 1er juillet 2002, Jean-Marie Messier quittait la présidence de Vivendi Universal, l'empire des médias et de "l'entertainment" qu'il avait façonné en un temps record. Au terme de quel processus ? Comment l'attaque dont il fut la cible a t-elle été organisée ? Et par qui ? Mais aussi quelles ont été les erreurs, amplifiées par l'effondrement des valeurs médias et télécoms en bourse et le déchaînement des fonds spéculatifs ? L'histoire de Vivendi Universal, celle d'une grande ambition française, est spectaculaire à tous égards. Au coeur de cette incroyable affaire, sans équivalent dans les annales du capitalisme français, Jean-Marie Messier a décidé d'apporter sa part de vérité. Il estime la devoir aux salariés comme aux actionnaires. Son Vrai journal constitue un témoignage inédit autant qu'inattendu sur son parcours mouvementé à la tête d'un groupe mondial aux racines françaises et européennes. S'y mêlent histoires rocambolesques, coups bas, mais aussi réflexions sur les marchés qui deviennnent fous, sur l'avenir du capitalisme. Aujourd'hui, Jean-Marie Messier a choisi de repartir de zéro. Financier et industriel hors pair mais encore simple citoyen vigilant, il nous propose sa vision, humaniste, d'un monde de plus en plus global, et s'interroge sur les responsabilités des chefs d'entreprise en terme de justice sociale comme de développement durable.

lebosskhmer - 05/12/2010 à 15:21
419z6tvv7mlsl500aa3001.jpg

Broché: 285 pages
Editeur : Seuil; Édition : SEUIL (7 janvier 2000)
Collection : L'épreuve des faits
Langue : Français
ISBN-10: 2020314401
ISBN-13: 978-2020314404

lebosskhmer - 05/12/2010 à 15:26
418y2bdyvmhlsl500aa3001.jpg


Broché: 459 pages
Editeur : Grasset (26 octobre 1994)
Langue : Français
ISBN-10: 2246488710
ISBN-13: 978-2246488712



L'Expansion
Le roman d'un menteur
Si ses performances de chef d'entreprise sont peu convaincantes, Bernard Tapie s'est montré un maître du marketing politique. Alors que la gauche était aspirée par le vide idéologique et les scandales, il représente l'homme de chair qui traduit en termes simples, voire simplistes, l'état d'esprit d'une partie de l'opinion. Et, après son bras de fer cathodique fin 1989 contre Jean-Marie Le Pen, il apparaîtra aux yeux de beaucoup de Français - dont François Mitterrand - comme un rempart contre le Front national.
C'est là son fonds de commerce politique personnel, jugent Valérie Lecasble et Airy Routier, journalistes, auteurs d'un ouvrage de 460 pages sur Bernard Tapie. Le président de la République avait déjà flairé l'odeur de grand fauve chez ce champion de la société du spectacle et de l'argent que lui avait présenté Jacques Séguéla.
De grands patrons comme Ambroise Roux, Francis Bouygues, Georges Pébereau, Maurice Lévy ou Patrick Le Lay étaient tombés sous le charme. Jean-Louis Bianco, Jacques Attali ou Michel Charasse également. Aussi, après le naufrage du gouvernement Cresson, Pierre Bérégovoy, accédant à Matignon, n'avait plus d'autre issue que de suivre la recommandation du président de la République: prendre le joker Tapie dans son équipe.
Qu'importe, comme le démontrent les auteurs, que ce menteur au parler vrai ait emprunté depuis longtemps les chemins de traverse? Le futur Premier ministre connaissait le sulfureux dossier Tranchant. Mais il savait gré à Tapie d'avoir racheté la société Look pour sauver des emplois dans sa ville de Nevers.

Déroulant leur enquête sur le ton du roman, Airy Routier et Valérie Lecasble n'épargnent ni Tapie (qui les a malgré tout fascinés), ni le gratin des affaires (surtout pas le Crédit lyonnais qui, via sa filiale SDBO, donna l'impression de ne jamais être trop généreux), ni les hommes politiques aux manettes (comme Henri Emmanuelli alors secrétaire d'Etat au Budget, mais aussi Alain Madelin, Charles Pasqua ou Nicolas Sarkozy), qui levèrent les obstacles sur la route du flambeur.
Ils dévoilent aussi les discrètes alliances avec Le Pen à l'occasion des régionales. Le tout raconté par le menu dans un livre qui finalement en appellera peut-être un autre. Au cas où la carrière de Tapie rebondirait à nouveau: déjà, au milieu des années 70, l'ancien petit chanteur de rock charmeur et mégalo parlait de l'Elysée. --Gilles Bridier--


lebosskhmer - 05/12/2010 à 15:31

11053826954521.jpg




Auteur : Gérard Guicheteau ( + de détails ) Editeur : Fayard ( + de détails ) Collection : Adulte ( + de détails ) Date de parution : 2005 ( + de détails ) EAN13 : 9782213624419 ( + de détails ) Genre : France ( + de détails ) Langue : français ( + de détails )

lebosskhmer - 05/12/2010 à 17:01
51zpt1zqd4lsl500aa3001.jpg


Broché: 305 pages
Editeur : L' Archipel; Édition : édition revue et augmentée (1 avril 2005)
Collection : ARCHIPEL.ARCHIP
Langue : Français
ISBN-10: 2841876993
ISBN-13: 978-2841876990


Amazon.fr


C'est un récit terrifiant et bouleversant, un voyage au bout de l'horreur. 17 avril 1975 : les Khmers rouges de Pol Pot investissent la capitale cambodgienne, Phnom Penh, prélude à un drame qui va durer près de quatre ans et mener tout un peuple aux confins de la folie et de l'extermination.
Pin Yathay, jeune ingénieur cambodgien promis à un brillant avenir, voit sa vie basculer dans l'enfer khmer. Seul survivant de sa famille, il raconte avec le ton du désespoir l'exode de millions de personnes vers l'inconnu, la faim, la peur et la mort, une errance sans fin qui semble ne répondre à aucune logique hormis celle de la folie arbitraire et destructrice des Khmers rouges. De camps de rééducation en campements forcés dans la jungle, un pays tout entier transformé en vaste camp de concentration où finit par périr plus du quart de la population cambodgienne. Un véritable génocide mené au nom d'une idéologie égalitaire. Les derniers chapitres du livre, qui décrivent la fuite de Pin Yathay vers la Thaïlande, sont particulièrement déchirants.

C'est une lecture difficile, douloureuse tant le récit est poignant, tant l'horreur est présente et fait mal. Pour l'humanité, on préférerait qu'il s'agisse de fiction. Mais il n'en est rien. Alors pour l'humanité toujours, il faut lire ce livre.

Dans une parabole khmère rouge entendue maintes fois, on comparait les gens à des bœufs : - Voyez le boeuf, camarade. Admirez-le ! Il mange où on lui ordonne de manger. Si on le laisse paître dans un champ, il mange. Si on le conduit dans un autre champ qui ne contient pas assez d'herbe, il broute quand même. Il ne peut pas aller et venir, il est surveillé. Quand on lui demande de tirer la charrue, il s'exécute. Il ne pense jamais à sa femme et à ses enfants. Souvent, lors des réunions, les Khmers rouges parlaient du "camarade boeuf" comme du révolutionnaire idéal.
--Maya Kandel --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
Présentation de l'éditeur
Avril 1975 : l'évacuation de Phnom Penh, tombée aux mains des troupes de Pol Pot, aura été pour Pin Yathay, un ingénieur promis à une brillante carrière, le point de départ d'un voyage aux confins de la folie. Avec sa femme, ses enfants et les membres de sa famille, Pin Yathay connaît la déportation, les travaux forcés, la faim, la peur, les séances de " rééducation " où le moindre prétexte
peut entraîner une mort immédiate. Pendant plus de deux ans, il lutte pour ne pas sombrer tandis qu'autour de lui ses proches disparaissent un à un. " Tu vivras, mon fils " : sans ces ultimes paroles prononcées par son père, peut-être Pin Yathay n'aurait-il pas trouvé la force de fuir l'enfer khmer rouge... À l'heure où s'ouvre le procès des principaux responsables du génocide - en quatre ans, près de deux millions de Cambodgiens périrent -, ce livre, paru initialement en 1987 et publié dans onze pays, offre un témoignage irremplaçable.

lebosskhmer - 05/12/2010 à 17:09
97827103097411.gif


Il a vu mourir le Cambodge



Par Michel Crépu (L'Express), publié le 21/09/2000



Spécialiste de l'Extrême-Orient, l'ethnologue François Bizot a échappé de peu aux tueurs de Pol Pot. Son témoignage sur l'agonie d'un peuple est bouleversant

Il était une fois, il y a très longtemps, le Cambodge. Un rêve d'or paisible où le train des jours parlait la langue d'une tradition millénaire; un petit peuple de paysans, fin et discret, qu'enveloppait la grande douceur bouddhique de l'Asie. Puis vinrent les ténèbres. On aimerait - un romancier l'écrira peut-être un jour - identifier ce qui fut pour ce pays l'apparition de la première ombre, le commencement d'un autre âge de son histoire.

Cela ne viendra pas de nous autres Européens, gens de l'Occident. Nous n'avons pas vécu ce qui est arrivé au Cambodge, depuis la première intervention américaine de 1965 jusqu'à la chute de Phnom Penh, en 1975, et à ce qui devait suivre. Nous étions trop loin, trop encombrés de notre propre mémoire malheureuse des souvenirs mortifères de Dien Bien Phu et des beaux jours de l'Indochine française. Les années 70, là-dessus, si excitantes qu'elles aient été, ne furent pas, c'est un euphémisme de le rappeler, un modèle de lucidité. L'Amérique d'alors, si naïvement sûre, comme disait Updike, d' «être aimée partout où elle allait», on s'en gavait musicalement en la haïssant politiquement. Les bombes de Nixon donnaient son bon droit à l'aveuglement. On voit mieux après, hélas.
Cependant, quelques hommes de cette époque furent des témoins attentifs, gardant pour le moment venu ce qu'ils avaient à dire. François Bizot fut l'un d'eux. Ethnologue, membre de l'Ecole française d'Extrême-Orient, il publie, trente ans plus tard Le Portail, livre étonnant, l'un des plus singuliers de cette rentrée. Homme de science, peu enclin à la prophétie de gazette, à la fois sensible et retenu, Bizot raconte simplement ce qui lui est arrivé en deux épisodes distincts.

Le premier remonte à l'année 1971. Bizot est arrêté en pleine cambrousse par un groupe de maquisards khmers rouges. Il sera leur prisonnier trois mois, au cours desquels son cas est «à l'étude». Est-il ce Français (faisant mine d'ignorer l'anglais) seulement épris de traditions religieuses bouddhistes, ou bien plutôt un agent de la CIA? Au moins a-t-il cette chance que la question se pose. Face à lui, il y a un interlocuteur. Un homme jeune qui a étudié les mathématiques, habillé d'une veste noire trop grande pour lui, attentif, précis dans ses questions, une autorité en puissance du «Kampuchéa démocratique»: c'est Douch, aujourd'hui toujours vivant, en prison pour crime contre l'humanité.

Bizot évoque la relation surréaliste qui se noue entre eux jusqu'au jour de sa libération, Douch, convaincu de son innocence, l'ayant emporté au «finish» sur ses futurs rivaux, qui voulaient l'exécution de l'ethnologue. De l'estime réciproque, même une nuance d'amitié qui se glisse au détour de confidences à la nuit tombée. Comment mieux dire? Douch «y croit»; il est déjà un tueur, il a choisi son camp, il veut bien faire. Un jeune homme qui ne regarde pas à la dépense. C'est atrocement simple à comprendre et l'on ne comprend pas. Toute la première partie du Portail baigne dans cette irréalité au milieu des poules braillantes et sous le regard épouvanté des autres prisonniers. Pour un peu, on se croirait à la ferme. Un petit méchoui fêtera même la délivrance.

Bizot, faut-il le dire, fut le seul Occidental relâché par les Khmers rouges avant 1975, date charnière où tout bascule. C'est la seconde partie du livre. Avril 1975, les colonnes de soldats du Kampuchéa, veste noire et casquette verte, quasi des adolescents, pénètrent dans les avenues désertes de Phnom Penh. Bizot est à l'ambassade de France, où se presse déjà une population hétéroclite de réfugiés. Ses compétences linguistiques le désignent, aux côtés du chargé des affaires consulaires, Jean Dyrac, comme l'intermédiaire principal auprès de la nouvelle autorité. En l'occurrence un homme: Nehm, dont Bizot dresse le portrait au vif de l'instant.

Ce sont les derniers jours de la «présence française». Les pages que Bizot consacre à ces instants ultimes sont d'une densité exceptionnelle. L'ambassade est devenue une cour des Miracles où l'absence de passeport français veut dire le pire. Trancher, prendre des décisions insensées. Dire à cette femme agrippée aux grilles qu'il vaut mieux pour elle qu'elle garde son bébé - traduisons: qu'elle meure avec lui. Voir ce prince cambodgien, attendu par ses tueurs sur le trottoir d'en face, se lever et partir sans déroger à la civilité. Et cet autre, un officier à la solde américaine de Lon Nol, tremblant de peur. Comme ils sont loin, les bars de Saigon où il brillait, les poches pleines de dollars! Le voilà maintenant, couard pétrifié, réclamant son verre de cognac avant de passer, lui aussi, de l'autre côté...

Muni d'une autorisation spéciale, Bizot circule dans une ville dévastée. A l'école française, les livres ont été brûlés, les toilettes regorgent d'excréments. Quelque part dans une pièce agonise une vieille religieuse; ailleurs, un jeune couple de communistes français refuse de quitter les lieux... L'étau se resserre, on rassemble à la hâte les derniers rescapés, direction la frontière thaïlandaise. Bizot quitte le Cambodge, laissant derrière lui une jeune adolescente de parents français, sans papiers, dont il n'a pu obtenir le laissez-passer. Scènes insoutenables. Ce n'est pas la fin d'un cauchemar, mais la découverte qu' «il n'est point sur cette terre de refuge où l'on puisse s'établir».

Aujourd'hui, François Bizot poursuit ses savants travaux; il vit près de Milly-la-Forêt (Essonne) dans une maison - hasard... - qui appartint à un ancien gouverneur de la banque d'Indochine. Pas de bla-bla, le calme troublant d'un homme qui a vu le pire. Mots simples, constatations irréductibles sur la nature humaine, créature biface. «Je ne crois plus qu'aux choses.» Détachement? La vue du pire mène tout droit à soi-même: «Je n'ai pas vu un monstre, j'ai vu un homme, et c'est ce qu'il y a de plus terrible, justement, qu'il soit un homme comme moi.» Il ira témoigner au procès de Douch si on le lui demande. Ce qu'il dira pourra peut-être prêter au malentendu. Douch, avec qui il a gardé des liens épistolaires et dont il ne pourra pas parler sans le souvenir du face-à-face inoubliable des trois mois d'il y a trente ans... Douch, qui a fait savoir qu'il avait des choses à dire et ne les dirait qu'à lui, Bizot.

Pourquoi ce mot de «portail»? C'était celui de l'ambassade. Repeint par les Khmers rouges d'un vert cellulosique, le portail est aujourd'hui écaillé, «mais l'ancienne couleur grise est encore visible par endroits». Bizot y est revenu comme on pénètre à nouveau à l'intérieur d'un songe abandonné. Oui, sûrement, ce sont les choses qui gardent les secrets, l'écho à jamais dérobé du pas des morts. Et cela constitue un lien mystérieux: «Tant de choses y sont exprimées en un éclair, qui touchent aux racines de la vie, que cela donne à la fois aussi bien envie de pleurer, de mourir et de vivre...»




lebosskhmer - 05/12/2010 à 17:19



gzcaeu96cyca009ixtca7un.jpg


Fiche détaillée : L'Utopie meurtrière
Auteur Pin Yathay
Editeur Complexe Eds
Date de parution février 1989
Collection Historiques, numéro 55
Format 12 cm x 18 cm
ISBN 2870272782
Nombre de pages 416


Nationalité : Cambodge
Né(e) : 1944


Biographie :

Pin Yathay, jeune ingénieur cambodgien promis à un brillant avenir, voit sa vie basculer dans l'enfer khmer.


lebosskhmer - 05/12/2010 à 17:28


51bm40g1n9lsl500aa3001.jpg


Broché: 387 pages
Editeur : Fixot; Édition : FIXOT - FILIPACCHI (4 juillet 1995)
Langue : Français
ISBN-10: 2876450356
ISBN-13: 978-2876450356

lebosskhmer - 05/12/2010 à 17:34



50946915131.jpg



Sor Sisavang est un enfant heureux au sein d'une famille nombreuse lorsque les Khmers rouges envahissent son pays. Quatre ans plus tard, il n'est plus qu'un orphelin affamé, traqué, rescapé de l'un des plus grands drames de notre siècle. Il nous raconte son histoire : la faim qui tenaille en permanence, la torture infligée par des enfants fanatisés à d'autres enfants de leur âge et de leur race, les disparitions de nuit. Au fil des mois, les siens sont décimés - il devra enterrer lui-même son père et sa mère - et c'est en tenant par la main son petit frère qu'il parviendra, exténué mais vivant, sur la frontière thaïlandaise. A nouveau jeté sur les champs de mines au Cambodge, errant à travers son pays occupé, il finira par atteindre la liberté.

Document d'une force exceptionnelle, récit haletant, ce livre est aussi un étonnant témoignage sur l'adolescence confrontée à des conditions limites de survie. Poussé par les circonstances à prendre des responsabilités que peu d'adultes assumeraient, l'enfant Sisavang s'ingénie à voler à l'horreur des instants de tendresse. L'Enfant de la rizière rouge va bien au-delà du témoignage... C'est, sans nul doute, un chef-d'oeuvre.

La lutte pour la survie d’un adolescent et de sa famille après la victoire des khmers rouges et l’effondrement du Cambodge sous la botte des partisans de Pol Pot.


La folie meurtrière des khmers rouges [1] aura généré moult ouvrages à vocation historique ou politique, tentant de comprendre le pourquoi du déchaînement aveugle des dirigeants contre leurs propres compatriotes. Ce sont encore les quelques confessions publiées des survivants qui parviennent le mieux à rendre compte de cette horreur étatisée. Ainsi en est-il de L’Enfant De La Rizière Rouge, directement rédigé en français par un ardent défenseur de notre langue et des valeurs supposées de son pays d’adoption. Un récit à la première personne d’une grande fluidité qui traduit parfaitement la tension et le danger au quotidien pour un enfant et ses proches durant la dictature communiste.

On comprendra bien vite que Sor Sisavang n’est pas un écrivain au sens noble : le texte présenté souffre de nombreuses répétitions et d’une formulation parfois un peu facile, avec une écriture “à plat”. Pour autant, le manque d’effet ou de posture romanesque, n’ōtent rien au potentiel émotionnel du bouquin. On dira même que ces considérations n’ont aucune importance devant la force du témoignage. Mieux, là où de la belle littérature aux figures de style recherchées aurait atténué la sincérité du texte, cette absence de joliesse lui confère une authenticité immédiate, arrachée à la mémoire d’un garçon sensible issu des milieux cultivés pourchassés par les vainqueurs de la “révolution en marche”. Une biographie qui pénètre toujours plus loin au cœur du génocide : la plongée dans un indicible de plus en plus palpable, terrifiant, au fur et à mesure de la dégradation des conditions de vie du jeune Sisavang. Autant de scénettes pathétiques et cruelles qui finissent toujours de la même manière ... Mort des parents, sœur torturée, frère agonisant, compagnons d’infortune disparus on devine trop où, la description n’épargnera rien à son lecteur. Et toujours, la faim, omniprésente, humiliante, mais révélatrice d’une force de caractère exceptionnelle. Le héros de l’histoire garde en effet chevillée au corps une farouche volonté de vivre et d’espérer qui laisse pantois. Sans jamais renier sa haine inextinguible vis à vis du régime de Pol Pot, Sor Sisavang dévoile une douceur quasi-philosophique en regard des événements subis par son entourage et lui, parfois comme détaché vis à vis de sa propre souffrance. Amoureux de son Cambodge d’avant la chute, de ses paysages radieux, de ses habitants paisibles, il parvient à saisir quelques bribes de cette magnificence passée au hasard d’une marche forcée ou d’une fuite éperdue vers des territoires plus hospitaliers. Une route semée d’embūches vers une liberté qui semble toujours se dérober, avant, enfin, une issue heureuse. Alors, la vie pourra recommencer.

Pour qui a vu La Déchirure [2] ou lu les confessions de Dith Pran, ce sera une occasion supplémentaire de connaître un peu mieux ce pan de l’histoire internationale récente : oui, tout cela a eu vraiment lieu, il n’y a pas si longtemps, les mines antipersonnel encore présentes sur le sol cambodgien sont là pour prouver la réalité de la situation. Le pays est loin d’être stable, politiquement parlant. À travers le regard de ce gamin devenu trop tōt adulte, c’est une vision assez complète de la question khmer rouge qui nous est proposée.

Loin des pseudo-confessions de people se cherchant un traumatisme pour masquer leur propre vacuité, ce livre digne et émouvant remet les choses à leur place : là, il n’est en effet question que de survie. Et de la capacité des rescapés à vivre avec leurs souvenirs.

Une œuvre indispensable.

Michel Boléchala, le 9 mai 2008


Notes
[1] une idéologie grandement inspirée par la révolution culturelle chinoise initiée une dizaine d’années plus tōt

[2] film américain de Roland Joffé, 1984



robin des bois - 05/12/2010 à 20:31


Heu dans ce topic,le but du jeu SVP, c'est de citer :

- tous les bouquins qui sont dans nos rayons et/ou étagères

- Ou uniquement ceux que nous sommes en train de lire vraiment ?


ps :

1)à part Giscard, Messier, TAPIE (oi comment devenir riche tout en paraissant intelligent !!! ) (mais c'est pas gagné d'avance !!)

2)j'ai ausssi un certain nombre des livres "Khmers "signalés par LBK .. et lus depuis un certain temps déjà

A mon avis, le rayon "brocante", cité en 1, s'assortit assez mal avec la série des bouquins cités en 2 !!!




Edité le 05/12/2010 @ 20:32 par robin des bois

lebosskhmer - 06/12/2010 à 00:23
À moins que je ne comprenne pas bien le français, mais "mes livres de chevet" signifient, à mon sens, les bouquins que nous lisons le soir au lieu de regarder les émissions de télévision débiles, du genre, "les enfants de la télé", ou plus pépères comme "C dans l'air"...et c'est le cas.


Je ne suis pas en train de publier tous les livres que j'ai lu, mais seulement les classiques, les essentiels, ou récemment lu.
Concernant les autobiographies, qui sont mes préférences de lecture, car je n'aime pas trop les romans à "l'eau de rose", et si certaines sont anciennes, c'est parcequ'elle proviennent de mon sous-sol, qui en est regorgé...dont beaucoup je n'ai pas encore lu.

Il est vrai que d'autres livres de témoignage sur le génocide khmer, sont peut-être assez "anciens", mais ce sont des "classiques" (parfois je les ai relu plusieurs fois), comme les anciens films que l'on s'en lasse pas de revoir. Et Il me semblait important de les publier(dans un forum de khmer), puisque les auteurs khmers ne courent pas les rues. tout simplement. Et ce sont des magnifiques livres de chevet.




PS1:Dans la lecture, comme dans les films, il faut savoir mélanger les genres...des livres comme celui que je lis actuellement (Bùi Xuân Quang), c'est lourd, c'est long, c'est usant (un gros pavé de 800 pages sur un travail de recherche)...après vous passez aux autobiographies de Bernard Tapie, VGE, J2M roi du monde, Vergès, JFK, CLINTON,...c'est du gâteau, ceux de Christophe Rocancourt, ce sont les cerises, et d'autres...que du bonheur.

PS2:Du moment que je ne cite pas du alphonse Daudet, Emile Zola, Balzac, Albert Camus etc... comme "livres de brocante et livres de chevet", c'est déjà bien.




Edité le 06/12/2010 @ 00:32 par lebosskhmer

Seun nmott - 06/12/2010 à 12:32
Waouh, je ne lis pas tant que ça moi...
Au lycée, c'était quelques .. corneille , racine, voltaire, JJ rousseau...etc...
le soir, les éditions fleuves noirs, les Agatha Chritie(le saint), les 007, les gazettes de la capitale(la réalité cambodgienne par exemple)).
Les tintin et c° c'était au collège.

Depuis 80 je lis n'importe quoi...:sourire:

virgule - 06/12/2010 à 15:44
robin des bois a écrit



Heu dans ce topic,le but du jeu SVP, c'est de citer :

- tous les bouquins qui sont dans nos rayons et/ou étagères

- Ou uniquement ceux que nous sommes en train de lire vraiment ?


ps :

1)à part Giscard, Messier, TAPIE (oi comment devenir riche tout en paraissant intelligent !!! ) (mais c'est pas gagné d'avance !!)

2)j'ai ausssi un certain nombre des livres "Khmers "signalés par LBK .. et lus depuis un certain temps déjà

A mon avis, le rayon "brocante", cité en 1, s'assortit assez mal avec la série des bouquins cités en 2 !!!





L'idée, c'est plutôt la lecture a l'instant t.

robin des bois - 06/12/2010 à 19:34
virgule a écrit


L'idée, c'est plutôt la lecture a l'instant t.


Aaaahhhhhh que je m'en doutais un peu... beaucoup


Bon ben moi je m'apprête à lire çà :

Destins de l'adoption

Pierre Levy-Soussan
Éditeur : Fayard
Collection : Essais
Date de parution :03/11/2010Prix :21.50€Nombre de pages :350Poids : 542gCode EAN/ISBN :9782213655697Dimension :235x153 mmCode Hachette :3607843> Résumé

Pourquoi est-il en France si long et si compliqué d’adopter un enfant ? Le « parcours du combattant », souvent décrié, est pourtant un processus indispensable à la fabrication d’une famille. À travers des exemples concrets, Pierre Lévy-Soussan rappelle le sens des étapes juridiques et psychologiques nécessaires et explique ce que l’on risque à ne pas les respecter. Un enfant « adoptable » ne l’est pas pour n’importe quel parent. Un couple qui veut adopter ne saura pas se transformer en famille pour n’importe quel enfant.
Directeur de la première consultation pédopsychiatrique spécialisée en matière d’adoption nationale et internationale, l’auteur donne des clés pour éviter les principaux écueils et surmonter les crises liées à l’adoption.
Dans cet ouvrage sans langue de bois, politiquement incorrect mais psychologiquement éclairant, l’enfant trouve enfin sa place au cœur de la famille adoptive.


Pierre Lévy-Soussan est pédopsychiatre et psychanalyste, expert reconnu de l’adoption, et auteur chez Hachette Littératures de L’Éloge du secret (2006).



ps de rdb : où l'on découvre notamment que, dans "l'adoption internationale", un gamin - adopté en adoption plénière - "lorsque la greffe ne prend pas " ... ne peut n'y retourner dans son pays natal, ni être confié à une autre famille .. et finit donc dans une structure d'accueil bien française de la DASS !!!!




Edité le 06/12/2010 @ 19:35 par robin des bois

lebosskhmer - 07/12/2010 à 01:05

Une lecture à l'instant "t" serait plus approprié avec un titre comme "MON livre de chevet" ou "mon livre d'aujourd'hui ou du moment".

N'est-il pas plus judicieux de parler des divers livres, attrayants ou captivants, pour intéresser les éventuels lecteurs, que de montrer sa seule lecture du moment?
j'espère que RDB ne va pas nous lire un roman de "série rose" après celui du destin de l'adoption.






Edité le 07/12/2010 @ 01:06 par lebosskhmer

robin des bois - 07/12/2010 à 08:16
lebosskhmer a écrit


j'espère que RDB ne va pas nous lire un roman de "série rose" après celui du destin de l'adoption.








Ben Valery et Anémone, Jean-Marie, Bernard c'est quoi alors ?
Ou des histoires à "l'eau de rose" (comment être beau, riche et con à la fois?)
ou éventuellement à "l'eau des Toilettes"


ps : le topic de virgule concerne bien le "seul livre" que l'on peut poser pendant une semaine environ sur sa table de chevet .. et qu' on lit juste avant de s'endormir : c'est lui qui l'a voulu ainsi et ses volontés doivent être respectées !





Edité le 07/12/2010 @ 08:17 par robin des bois

virgule - 07/12/2010 à 10:23
lebosskhmer a écrit


Une lecture à l'instant "t" serait plus approprié avec un titre comme "MON livre de chevet" ou "mon livre d'aujourd'hui ou du moment".

N'est-il pas plus judicieux de parler des divers livres, attrayants ou captivants, pour intéresser les éventuels lecteurs, que de montrer sa seule lecture du moment?
j'espère que RDB ne va pas nous lire un roman de "série rose" après celui du destin de l'adoption.


premier message du sujet :

virgule a écrit

Petit sujet pour signaler les livres que l'on lit à l'instant t, ce qui peut permettre de créer par la même occasion une bonne base de donnée de la bibliographie ASE, même si, au final, ca peut être élargie.

Ceci est une invitation à tout le monde pour y mettre ses livres de chevet du moment.


Faire une base bibliographique est une très bonne idée, mais ce sujet n'est a mon sens pas adapté.

lebosskhmer - 07/12/2010 à 12:14

RDB,



WWhOuais.....les 3 ou 4 gugusses nommés, ne font vraiment pas partie de vos figures de coqueluche, puisque vous êtes de "gauche" n'est-ce pas?

Pour les "séries roses", j'avais plutôt fait référence à une notion fantasmagorique, mais c'est vrai que l'amour de l'Afrique de Valéry l'avait ramené à baisoter avec les gazèles, dans les brousses de la savane.


robin des bois - 07/12/2010 à 20:34
lebosskhmer a écrit


RDB,



WWhOuais.....les 3 ou 4 gugusses nommés, ne font vraiment pas partie de vos figures de coqueluche, puisque vous êtes de "gauche" n'est-ce pas?

Pour les "séries roses", j'avais plutôt fait référence à une notion fantasmagorique, mais c'est vrai que l'amour de l'Afrique de Valéry l'avait ramené à baisoter avec les gazèles, dans les brousses de la savane.





Ah bon .. vous arrivez à fantasmer,Vous, en imaginant VGE au lit dans une scène de sexe en afrique (il doit être comme "certains Bretons", chaque fois qu'on touche à "leurs bourses", ils se mettent à crier !)
Est-ce qu'il porte un pyjama SVP ?



lebosskhmer - 08/12/2010 à 02:17
Robin des bois a écrit

Ah bon .. vous arrivez à fantasmer,Vous, en imaginant VGE au lit dans une scène de sexe en afrique (il doit être comme "certains Bretons", chaque fois qu'on touche à "leurs bourses", ils se mettent à crier !)
Est-ce qu'il porte un pyjama SVP ?






Ahahh...je vois que le sujet intéresse vachement RDB, y'a t-il donc un sursaut d'émotion de sa part?...à savoir s'il (VGE)préfère porter un pyjama ou être à "woilpé", je n'en sais fichhhtrement rien!!

mais si ça vous intéresse tant que cela, je pourrai éventuellement faire un grand effort de recherche...

Je sais par excellence qu'au pays des "bigoudens" (bien breton), ils sont très près de leur patard, peut-être peuvent-ils se mettre à crier si par malheur, on touchait à leur bourse?c'est possible, vu leur réputation.





Edité le 08/12/2010 @ 02:24 par lebosskhmer

virgule - 08/12/2010 à 10:55
C'est pas que je soit pas intéressé par votre discussion sur vos tenus nocturnes (au contraire même), mais je suis pas sûr que sa place soit ici....

virgule - 17/12/2010 à 23:21
virgule a écrit

41MbnrPoFXL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpg


Livre curieux, tres bien documenté, mais fouillis, et aux conclusions hétérodoxes... à se demander d'où son venus les morts du KD..

virgule - 17/12/2010 à 23:22
9782021027204FS.gif

Moines et guerriers - Les ordres religieux-militaires au Moyen Age

Alain Demurger
Broché
Paru le : 07/10/2010
Editeur : Seuil
Collection : L'Univers historique
ISBN : 978-2-02-102720-4
EAN : 9782021027204

sothy - 28/12/2010 à 15:43
J'ai enfin repris la lecture (par ailleurs j'ai lu tous les livres cité par LBK)

http://www.bookideas.com/reviews/index.cfm?fuseaction=displayReview&id=2580

C'est en Anglais, un voyage clandestin d'un reporter avec les combattants Karen en Birmanie.

Ça donne pas trop envie de faire l'idiote ...


virgule - 31/12/2010 à 10:52
848878374_L.jpg

Histoire du Liban - Du XVIIe siècle à nos jours

Kamal Salibi
Paru le : 30/07/1997
Editeur : Naufal
ISBN : 2-906958-12-3
EAN : 9782906958128

virgule - 31/12/2010 à 10:55
2747528979r.jpg

GEORGES DUMÉZIL, UN NATUREL COMPARATISTE



Auteur Michel Poitevin
Editeur L'harmattan
Date de parution novembre 2003
Collection Ouverture Philosophique
Format 14 cm x 22 cm
ISBN 2747528979


Edité le 31/12/2010 @ 10:55 AM par virgule

virgule - 09/01/2011 à 15:26
japan_vietnam_couv_fr_gm.jpg


Japon - Viêt Nam, Histoire d'une relations sous influences

(Date d'édition : 2004)
Auteur(s) : Laurent SCHWAB
Aire géographique culturelle : Asie
Editeur : IRASEC - Les Indes savantes
Collection : Regards croisés
ISBN : 2-84654-046-2

virgule - 17/01/2011 à 15:11
9782070411146FS.gif

Aux origines du christianisme


de Pierre Geoltrain , Collectif
Editeur: Gallimard (Editions)
Collection: Folio Histoire
ISBN: 2-07-041114-1

robin des bois - 24/01/2011 à 06:09
virgule a écrit

Son of Jarai a écrit

Ah! On se comprend :clindoeil:! A tout prendre, si on veut lire des livres de journalistes baroudeurs sur le sujet, autant lire Larteguy, "le peuple de l'opium", qui fait un peu d'esbrouffe mais au moins a du style et du savoir. Sinon, le livre de Culas m'a effectivement interesse.


Ouais, il est tres interessant : on y apprend sur la structure société hmong, sur la religion, et sur la guerre secrète aussi du coup. Bref, bcp aimé. Je pense que tu peut aussi trouver des trucs dans le BEFEO.



S'agissant du Laos et des Hmongs, cet entrefilet paru récemment sur "lemonde.fr" :

- cf ce lien :

http://www.lemonde.fr/carnet/article/2011/01/07/...eneral-laotien-et-leader-hmong_1462155_3382.html

- cet article :



[ Vang Pao, général laotien et leader hmong, est mort

LEMONDE.FR avec AFP | 07.01.11 | 10h07


Manifestation pour soutenir Vang Pao accusé par la justice américaine de vouloir renverser le gouvernement laotien.REUTERS/© Max Whittaker / Reuters

L'ancien général laotien Vang Pao, qui avait commandé une "armée secrète" de guérilleros hmongs soutenue par la CIA pendant la guerre du Vietnam, est mort jeudi dans un hôpital de Fresno, en Californie à l'âge de 81 ans. Il était hospitalisé depuis le 26 décembre.

Général au sein de l'armée royale laotienne et membre de la minorité ethnique des Hmongs, il s'était battu contre les forces japonaises pendant la seconde guerre mondiale, puis aux côtés de l'armée française en Indochine avant de commander des milliers de combattants participant à la guerre secrète contre les forces communistes vietnamiennes et laotiennes avec le soutien de la CIA. Vang Pao avait fui aux Etats-Unis en 1975 après que les communistes eurent chassé les dirigeants de la monarchie laotienne. On lui attribue les négociations sur l'installation aux Etats-Unis de dizaines de milliers de Hmongs.]









Edité le 24/01/2011 @ 06:14 par robin des bois

virgule - 20/02/2011 à 13:55
9782271068811FS.gif

De quoi fut fait l'empire, Les guerres coloniales au XIXème siècle

Discipline : Histoire contemporaine
Parution : 21/01/2010
Auteur(s) : Jacques Frémeaux
ISBN : 978-2-271-06881-1
CNRS-histoire

virgule - 07/03/2011 à 11:10
9782847346572FS.gif

Comment perdre une bataille - Mai 1940

Auteur : Alistair Horne, René Jouan (Traducteur) , Françoise Arnaud-Demir
Poche - Broché
Editeur : Tallandier
Collection : Texto
ISBN : 978-2-84734-657-2

virgule - 27/03/2011 à 11:03
9782296079472FS.gif

Cambodge 1945-2005 : soixante années d'hypocrisie des grands

Gilbert Béréziat
Broché
Paru le : 01/02/2009
Editeur : L'Harmattan
Collection : Questions contemporaines
ISBN : 978-2-296-07947-2

virgule - 03/04/2011 à 16:02
9782915013085FS.gif

Don Durito de la forêt lacandone

Sous-Commandant Marcos
Anatole Muchnik (Traducteur) , Beatrix Aurora (Illustrateur) , José Saramago
Broché
Editeur : Les Editions de la Mauvaise Gr
Collection : En Herbe

virgule - 03/04/2011 à 16:07
236227530.jpg

Le culte des génies protecteurs au Cambodge : Analyse et traduction d'un corpus de textes sur les neak ta

Alain Forest
Broché
Editions L'Harmattan (3 mai 2000)
Collection : Recherches Asiatiques

Seun nmott - 03/04/2011 à 22:39

Analyse et traduction d'un corpus de textes sur les neak ta


Ceux là aussi ?

nerkta033335107933.jpg


virgule - 04/04/2011 à 08:23
Seun nmott a écrit


Analyse et traduction d'un corpus de textes sur les neak ta


Ceux là aussi ?

nerkta033335107933.jpg




mais ceux la sont des chinois!!

Seun nmott - 04/04/2011 à 11:13
virgule a écrit

Seun nmott a écrit


Analyse et traduction d'un corpus de textes sur les neak ta


Ceux là aussi ?

nerkta033335107933.jpg




mais ceux la sont des chinois!!


Les chino-khmers des années 50-60 sont à fond au Cambodge. Le défilé annule des NeakTa à PPenh et dans les principales provinces du royamue, est un événement non moins importants que la fête de têt. :sourire:

virgule - 04/04/2011 à 19:06
Seun nmott a écrit

Les chino-khmers des années 50-60 sont à fond au Cambodge. Le défilé annule des NeakTa à PPenh et dans les principales provinces du royamue, est un événement non moins importants que la fête de têt. :sourire:



Ce que je veut dire, c'est que ça ressemblait a une fête chinoise, donc liée a des cultes chinois, sans rapport avec le neak ta.

Seun nmott - 05/04/2011 à 11:08
Il y a une erreur de frappe dans ma phrase,... c'est défilé annuel au lieu de défilé annule. Merci.:sourire:

Y a des neak ta kuoy, ....:-P
faut que l'achète ce livre. merci :sourire:

robin des bois - 05/04/2011 à 11:25
Seun nmott a écrit

Il y a une erreur de frappe dans ma phrase,... c'est défilé annuel au lieu de défilé annule. Merci.:sourire:

Y a des neak ta kuoy, ....:-P
faut que l'achète ce livre. merci :sourire:



Lors du Têt que j'ai vécu à Phnom Penh, vu de nombreuses fois les gamins s'entrainer et la confection des chars chinois ..
rue 13, à hauteur du marché Kandal
dans l'enceinte d'un temple ou d'une pagode chinoise

( car j'habitais tout près)




Edité le 05/04/2011 @ 12:26 par robin des bois

Seun nmott - 05/04/2011 à 12:40
Que virgule me permet de raconter le Neakta chino-khemrs dans son rubrique livre de chevet.

Puisque beaucoup de jeunes générations n’en connaissent pas.
Le défile de neak Ta, autrefois, est un événement culturel que les gens du pays le considère comme une coutume, une fête que beaucoup attendent avec passion.
Comme rdb adit des gens se préparent pour confectionner des chars (une sorte d’autel sur lequel perche le Neak Ta pendant le défilé.
Quand le jour du défilé arrive, les Neak Ta avec leurs groupe de supporters, les pousseurs de chariot (char ou autel roulant), ou les porteurs quand il s’agit des autels sans les roues, et enfin la troupe de musiciens. En moyen ils sont entre cinquante et cent personnes, hommes femmes et enfants confondus, selon la réputation de chaque Neak Ta.
Le Phnom est le lieu de rassemblement de tous les Neak Ta, il y en a en moyen une vingtaine. Le cortège quitte le Phnom en direction du palais royal. En passant devant Psa Chah (vieux marché) itinéraire presque obligatoire pour beaucoup, c’est un passage pour rendre hommage au chef Neak Ta( c’est une chapelle ou petit pagode se trouvant sur la rue Preah Ang Eng, non loin du marché). Le cortège reprend ensuit le quai Sosowath jusqu’à la rue Ponhea Yat(la rue centrale devant le palais royal). Chaque groupe de Neak Ta doit venir saluer les personnalités importantes de l’état et de cet évènement qui se sont installées dans le palais ChanChaya, avant de parcourir les rues de la capitale et retourner bénir leurs fidèles locaux. Le cortège entier s’étale environ un kilomètre de rue bordée de foule de part et d’autre.

Les fidèles reçoivent de leurs Neak Ta des feuilles de papiers jaunes dessinées de calligraphies chinois et tachetées du sans de la langue (saignée par le Neaak Ta lui même). Ces feuilles seront collées à la porte d’entrée des fidèles……

Les danses de dragon (danse de Monsay appellation des locaux) animent l’évènement…
..........


Les amis chino-khmers peuvent y ajouter ou rectifier ce récit, s’ils le veulent, car je ne raconte que de souvenir ………..

robin des bois - 05/04/2011 à 13:53
Seun nmott a écrit

Que virgule me permet de raconter le Neakta chino-khemrs dans son rubrique livre de chevet.

Puisque beaucoup de jeunes générations n’en connaissent pas.

Le Phnom est le lieu de rassemblement de tous les Neak Ta, il y en a en moyen une vingtaine. Le cortège quitte le Phnom en direction du palais royal.

En passant devant Psa Chah (vieux marché) itinéraire presque obligatoire pour beaucoup, c’est un passage pour rendre hommage au chef Neak Ta( c’est une chapelle ou petit pagode se trouvant sur la rue Preah Ang Eng, non loin du marché
).

Le cortège reprend ensuit le quai Sosowath jusqu’à la rue Ponhea Yat(la rue centrale devant le palais royal).



Mais c'est pas le jour du Têt SVP ??? (me souviens plus )

- " Psa Chah" c'est la rue 13 .. et à suivre, en droite ligne vers le Musée et le Palais royal, la rue Preah Ang Eng qui longe bien le marché KANDAL (vanneries, cochons laqués, poissons d'aquarium.. etc etc ) pour atterir sur une grande pagode bouddhiste (Oulanoum peut-être ???)

CQFD c'est bien notre " petite pagode chinoise" qui fait d'ailleurs un angle de rue, à hauteur du marché Kandal .

(Tout ce quartier devait d'ailleurs faire partie du quartier chinois aux bons temps de SNS)







Edité le 05/04/2011 @ 14:54 par robin des bois

Seun nmott - 05/04/2011 à 14:22
Je ne me rappelle plus de quel jour.

Oui la rue 13 c'est la rue Preah Ang Eng qui passe devant le vieux marché et le marché central.

J'ai un cousin lointain qui est roup Neak Ta(le possédé). Il est cambodgien, mais l'âme de Neak Ta Nirk Sâr( le dragon blanc le possède). Pendant sa transe il est habillé tout en blanc, des chaussures jusqu'au coiffe.

J'ai plusieurs fois participé au défilé en faisant parti du sa troupe, par solidarité à mon cousin et par le plaisir de voir et vivre ce spectacle( c'est presque un carnaval pour moi) et non pas par croyance.

virgule - 05/04/2011 à 20:00
Seun nmott a écrit

Que virgule me permet de raconter le Neakta chino-khemrs dans son rubrique livre de chevet.



Ah, j'ignorait l'existante d'un tel Neak Ta.
Mais je suis nul en neak ta :D

Seun nmott - 06/04/2011 à 10:21
virgule a écrit

Seun nmott a écrit

Que virgule me permet de raconter le Neakta chino-khemrs dans son rubrique livre de chevet.



Ah, j'ignorait l'existante d'un tel Neak Ta.
Mais je suis nul en neak ta :D

:sourire: Eh! bien voici encore quelques détails, puis j'arrête.


-Le Neak Ta danse doucement sur son char, pendant le défilé, au dessous d’une vingtaine de drapeaux multicolores, et il y en a au moins quatre drapeau noirs qui sont agités en permanent au dessus de sa tête, ceci est pour assurer l’état de transe du Neak Ta. Quand il ne l’est pas, ces drapeaux noirs ne sont plus là. Il est souvent que le « roup » se réveille, et quitte alors le char jusqu’à nouvelle transe.

Pendant le défilé, un Neak Ta chef surveille le bon déroulement. Il s’agit bien souvent de Neak Ta thom( neak Ta grand, qui veut dire chef). Il est respecté et obéit par tous les Neak Ta. Il intervient pour mettre de l’ordre dans le défilé. Il arrive qu’il descende de son super char pour punir les Neak Ta belliqueux, ou un qui fait semblant d'être en transe.
Les Neak Ta se déplacent souvent en sautant sur un pied. ???? Suivi des drapeaux noirs et de sa troupe de musique. Plus le rythme est rapide plus le neak Ta est nerveux.

Il y a des Neak Ta srei (neak Ta femme)… qui sont bien souvent très cruelles,
Les femmes enceintes ne sont pas autorisées à assister à ce défilé. Certaines femmes Neak Ta surveillent la présence des femmes enceintes et les chassent de la foule..

Voilà :sourire:



Bon voyage !


virgule - 10/05/2011 à 18:16
873609454.jpg

Diên Biên Phu, 1954

Fabrice Léomy
Editeur : Socomer
Parution : 1990

virgule - 10/05/2011 à 22:54
41yTB%2ByVVnL._SS500_.jpg

Early Civilizations of Southeast Asia (Archaeology of Southeast Asia)

Dougald JW O'Reilly
Publisher: AltaMira Press (December 21, 2006)
ISBN-10: 0759102791
ISBN-13: 978-0759102798

sorenathy - 11/05/2011 à 08:17
Maeuh - tu les manges quand tous tes bouquins ?

:sompeah: :sompeah: :sarcastic:

virgule - 11/05/2011 à 08:37
Dans le métro!

robin des bois - 11/05/2011 à 09:25
virgule a écrit

Dans le métro!


Pour lire 3 bouquins en même temps (dont 1 en anglais)

- ou tu es encore plus fort que Napoléon

- ou alors tu ne descends du métro que pour pisser






virgule - 11/05/2011 à 09:45
c'est pas ca : j'ai finis le bouquin sur dien bien phu, j'attaque le bouquin en anglais (acheté a PP)

lebosskhmer - 11/05/2011 à 11:08

Dien Bien Phou? ou c'est Dien bien fou? car je ne sais phou bien...

virgule - 11/05/2011 à 14:46
lebosskhmer a écrit


Dien Bien Phou? ou c'est Dien bien fou? car je ne sais phou bien...


c'est phou ca!
tu te phou de nous ou tu te dienmande biên ou c'est?

lebosskhmer - 11/05/2011 à 15:50

PHHOUUU toi de ma GUEUNE, Phounaise DE PHOUIRGULE!!! ("ton" vietnamien avec modification phonétique interne du parler de la famille Môn-Khmère)

virgule - 11/05/2011 à 16:18
:sygus:

Edité le 11/05/2011 @ 05:19 PM par virgule

virgule - 05/06/2011 à 09:49
L'origine de la civilisation et de la religiosité khmere

Michel Tranet
1981
Editeur pas clair....
Issue de sa thèse éponyme "Contribution à l'étude de l'origine de la civilisation et de la religion khmère. Les religions chthoniennes du Cambodge" Thèse de 3°cycle, 1981. Paris X.


robin des bois - 05/06/2011 à 12:29
virgule a écrit

L'origine de la civilisation et de la religiosité khmere

Michel Tranet
1981
Editeur pas clair....
Issue de sa thèse éponyme "Contribution à l'étude de l'origine de la civilisation et de la religion khmère. Les religions chthoniennes du Cambodge" Thèse de 3°cycle, 1981. Paris X.





Ta vue baisse ??
Je trouve que tu ne lis plus beaucoup !!!



virgule - 05/06/2011 à 12:55
robin des bois a écrit

Ta vue baisse ??
Je trouve que tu ne lis plus beaucoup !!!


Ben certains bouquins sont indigeste (et en anglais). Et pis, je recommence à (essayer de) lire le monde diplo

virgule - 10/06/2011 à 19:16
516501TRP4L._SL500_AA300_.jpg

Hmong/Miao in Asia

Nicholas Tapp (Editor), Jean Michaud (Editor), Christian Culas (Editor), Gary Yia Lee (Editor)
Publisher: Silkworm Books (January 1, 2004)
ISBN-10: 9749575016

Seun nmott - 18/06/2011 à 14:19
Je suis de nouveau sur l'histoire complète de la basse Cochinchine..
Whaou! pas facile la traduction de l'anglais par google...
Les noms propres transcrits par l'auteur...c'est une vrai casse tête chinoise.

Je suis déjà à plus de 100 pages, et j'en suis à peine à la moitié du doc. :aboire:


.......

virgule - 18/06/2011 à 14:39
Seun nmott a écrit

Je suis de nouveau sur l'histoire complète de la basse Cochinchine..
Whaou! pas facile la traduction de l'anglais par google...
Les noms propres transcrits par l'auteur...c'est une vrai casse tête chinoise.

Je suis déjà à plus de 100 pages, et j'en suis à peine à la moitié du doc. :aboire:


.......


C'est l'histoire de Gia Dinh par aubaret??

Seun nmott - 18/06/2011 à 15:01
virgule a écrit

Seun nmott a écrit

Je suis de nouveau sur l'histoire complète de la basse Cochinchine..
Whaou! pas facile la traduction de l'anglais par google...
Les noms propres transcrits par l'auteur...c'est une vrai casse tête chinoise.

Je suis déjà à plus de 100 pages, et j'en suis à peine à la moitié du doc. :aboire:


.......


C'est l'histoire de Gia Dinh par aubaret??


Je crois que c'est ça... Gia Dinh THUNG-CHl.

virgule - 18/06/2011 à 15:06
Seun nmott a écrit


Je crois que c'est ça... Gia Dinh THUNG-CHl.



Oui, c'est une traduction d'Aubaret de documents vietnamiens. Cela signifie aussi que ce sont des documents dont la subjectivité est assez forte.

Edité le 18/06/2011 @ 04:07 PM par virgule

Seun nmott - 18/06/2011 à 15:17
virgule a écrit

Seun nmott a écrit


Je crois que c'est ça... Gia Dinh THUNG-CHl.



Oui, c'est une traduction d'Aubaret de documents vietnamiens. Cela signifie aussi que ce sont des documents dont la subjectivité est assez forte.


Merci pour l'info.
Je l'ai aussi constaté, en feuilletant en même temps l'histoire du Cambodge.
Il y a tellement de choses à méditer...

...Or les derniers 100 pages sont plus consacrés à la géographie, climat etc...

sorenathy - 18/06/2011 à 16:46
virgule a écrit



516501TRP4L._SL500_AA300_.jpg

Hmong/Miao in Asia

Nicholas Tapp (Editor), Jean Michaud (Editor), Christian Culas (Editor), Gary Yia Lee (Editor)
Publisher: Silkworm Books (January 1, 2004)
ISBN-10: 9749575016




"Allons faire le tour du ciel et de la terre" :sourire: puis j'ai "Entre le Tigre et le Crocodile" et "Atlas de voyage Cambodge" 1963 de Simonne Lacouture (Juste feuilletés en rangeant), j'lis plus. En ce moment quoa.

virgule - 15/07/2011 à 16:27
7873-medium.jpg

Histoire de l'extrême droite en France

Collectif, Michel Winock
Editeur : Seuil
Collection : Points Histoire

robin des bois - 16/07/2011 à 19:39
9782809702385.jpg

robin des bois - 16/07/2011 à 19:49
les%20choses%20comme%20elles%20sont%20240511.gif

Seun nmott - 27/07/2011 à 17:49
En fin, j'ai de quoi passer mes vacances(600pages)
Chouette...

polpote.jpg

ISBN 978-2-207-25769.2
DENOËL 2007


...
Mais je ne vais pas faire que ça... moi :-P

virgule - 28/07/2011 à 12:44
ah oui, je l'ai lu.
Les élucubrations sur l’éducation sexuelle au début n'ont pas forcément leur place; ca fait penser à de la psychologie de comptoir.... j'ai pas bien compris pourquoi ils avaient mis ca....

virgule - 28/07/2011 à 12:47
5165fPQIbGL._SS500_.jpg

The Armies of Angkor: Military Structure and Weaponry of the Khmers

Michel Jacq-Hergoualc'h
Publisher: Orchid Press (December 26, 2007)
ISBN-10: 9745240966
ISBN-13: 978-9745240964

Seun nmott - 20/08/2011 à 19:53
virgule a écrit

5165fPQIbGL._SS500_.jpg

The Armies of Angkor: Military Structure and Weaponry of the Khmers

Michel Jacq-Hergoualc'h
Publisher: Orchid Press (December 26, 2007)
ISBN-10: 9745240966
ISBN-13: 978-9745240964


Pas de traduction française! :pleure1:

virgule - 23/08/2011 à 08:34
Seun nmott a écrit

Pas de traduction française! :pleure1:


http://www.amazon.fr/LArmement-lorganisation-larm%C3%A9e-khm%C3%A8re-Publications/dp/2130355994

L'Armement et l'organisation de l'armée khmère : D'après les bas-reliefs d'Angkor Vat, du Bayon et de Banteay Chmar (Publications du Musée Guimet)

Michel Jacq-Hergoualc'h (Auteur), Jean Boisselier (Auteur)
Broché: 240 pages
Editeur : Presses universitaires de France (1979)

Seun nmott - 23/08/2011 à 08:52
OK, merci
Sur Amazon, c'est cher. :whaou:

Lors de mon passage à Paris, à la fnac, on m' répondu qu'il n'y a pas de traduction.

virgule - 23/08/2011 à 08:57
Seun nmott a écrit

OK, merci
Sur Amazon, c'est cher. :whaou:

Lors de mon passage à Paris, à la fnac, on m' répondu qu'il n'y a pas de traduction.


a la fnac, y a pas gd chose....

virgule - 30/08/2011 à 08:39
folkstories.jpg

Folk Stories of the Hmong: Peoples of Laos, Thailand, and Vietnam

auteur: Norma J. Livo, Cha Dia
Date : 1991
Ed Libraries Unlimited
ISBN-13: 9780872878549
ISBN-10: 0872878546

Seun nmott - 30/08/2011 à 19:00
Encore un truc en anglais.. rrrhh! :dodo:

virgule - 01/09/2011 à 12:31
Seun nmott a écrit

Encore un truc en anglais.. rrrhh! :dodo:


:sygus:

virgule - 01/09/2011 à 12:35
7500.jpg
Folk Tales from Kammu-II: A Storytellers Tales from Thailand and Laos

Kristina Lindell, Jan-Öjvind Swahn, Damron Tayanin
Curzon Press
Scandinavian Institute of Asian Studies Monograph Series
Publisher: RoutledgeCurzon; 1 edition (September 6, 2000)
ISBN-10: 0700701311
ISBN-13: 978-0700701315

virgule - 16/09/2011 à 15:41
9782296119475r.jpg

DE GAULLE, ROOSEVELT ET L'INDOCHINE DE 1940 À 1945

Michel Huguier
ISBN : 978-2-296-11947-5
mai 2010
L'harmattan

Dans le prologue (2 pages + 1 carte) : trois erreurs, deux approximations, une carte fausse.... c'est pas du meilleur effet (ça m'apprendra à prendre des bouquins de non-historiens!)

virgule - 01/10/2011 à 09:39
9782251410234FS.gif

Le Siam

Michel Jacq-Hergoualc'h
Editeur : Belles Lettres
Collection : Guide des civilisations
sortie : 2004

virgule - 07/10/2011 à 08:33
9782296073654r.jpg

HISTOIRE DES KHMERS
L'Odyssée du peuple cambodgien

Toan Thach
Recherches asiatiques
l'Harmattan

Livre curieux... où l'on critique les historiens et où l'on se targue de vérité (sans références) sous prétexte que l'on est khmer et que, donc, l'histoire et les origines des khmers nous sont génétiquement connues.
Pour autant, c'est assez bien documenté, mais ce ne sera jamais un ouvrage de référence sur le cambdoge.

robin des bois - 07/10/2011 à 08:45
virgule a écrit


Livre curieux... où l'on critique les historiens et où l'on se targue de vérité (sans références) sous prétexte que l'on est khmer et que, donc, l'histoire et les origines des khmers nous sont génétiquement connues.
Pour autant, c'est assez bien documenté, mais ce ne sera jamais un ouvrage de référence sur le cambdoge.



Critique "vacharde" émanant d'un " Laotien" non khmer !


Seun nmott - 07/10/2011 à 09:02
Le livre de Thach Toan, je ne l'ai pas encore..Mais j'en ai d'autre.
Thach Toan a tté ministre de travail du gouvernement de Long Boret I et II(26décembre73-21mars75).


Livre curieux... où l'on critique les historiens et où l'on se targue de vérité (sans références) sous prétexte que l'on est khmer et que, donc, l'histoire et les origines des khmers nous sont génétiquement connues.
Pour autant, c'est assez bien documenté, mais ce ne sera jamais un ouvrage de référence sur le cambdoge.


:reflechi1:, Dans L'Anatomie d'un cauchemar de Philip Short, pourtant très bien documenté, je trouve qu'il manquait des événements dont moi même y a vécu. :reflechi2:

Seun nmott - 07/10/2011 à 09:13
Selon RFI, un livre écrit par SON SAN vient d'être édité.
Sauf que RFI n'a pas dit où est ce qu'on peut se le procurer.

20111006202752.jpg

virgule - 10/10/2011 à 03:45
robin des bois a écrit

Critique "vacharde" émanant d'un " Laotien" non khmer !


Le livre commence en expliquant que les historiens ne connaissent pas assez les coutumes khmeres et le cambodge lui même, entrainant donc des explications fausses. Et puis, très calmement, il va donner des interprétations qui lui sont propres a l'architecture et à l'histoire, sans recoupement, sans précaution, sur le seul fait que sa khmeritude lui donne un accès naturel aux but de ses ancêtres. Un peu d'humilité n'aurait pas fait de mal.

Au demeurant, ses interprétation sur l'organisation militaire liés aux gravures d'Angkor Vat sont contredites par un non-khmer, Michel Jacq-Hergoualc'h ("The Armies of Angkor: Military Structure and Weaponry of the Khmers").

Sinon, ça se lit très bien.

virgule - 10/10/2011 à 03:55
plat_couv-1.png

Khieu Samphan et les Khmers rouges. Réponse à Jacques Vergès.

Raoul Marc Jennar
Demopolis
ISBN : 978-2-354-57046-0

robin des bois - 10/10/2011 à 12:17
virgule a écrit

Khieu Samphan et les Khmers rouges. Réponse à Jacques Vergès.

Raoul Marc Jennar
Demopolis
ISBN : 978-2-354-57046-0


Bonjour Virgule


SVP déjà lu ... ou entrain de le lire ?

- le personnage politique m'intéresse, notamment son rôle et sa responsabilité à la tête du bureau 870 sous le KD

- sa personnalité véritable aussi


quant à Raul Mac JENNAR ??

( SVP : intéresant ou pas comme achat selon toi ? - Merci )





Edité le 10/10/2011 @ 13:19 par robin des bois

virgule - 10/10/2011 à 14:39
En train de lire (ce sont mes "livres de chevet"); il vient de sortir.

Je trouve ce bouquin très intéressant. D'abord parce qu'il se focaliser sur Khieu Samphan, qui n'est jamais tant mit en avant, ensuite parce que M.R. Jennar est qqu'un qui sais écrire une argumentation (avec ref à l'appui). Même si il reste controversé pour son soutient à Hun Sen, je le pense globalement sincère dans ses engagements, surtout celui qui le lie au cambodge (il vit en france depuis pas mal de temps). En ce sens, et vis à vis du sujet du livre, tout ce qui est polémique sur les liens entre RM Jennar et HS est caduque. Ce livre peut, je le pense, etre lu sans un esprit partisan, parce qu'il apporte une pierre à la déconstruction de la structure KR.

robin des bois - 10/10/2011 à 14:56
virgule a écrit

En train de lire (ce sont mes "livres de chevet"); il vient de sortir.

Je trouve ce bouquin très intéressant. D'abord parce qu'il se focaliser sur Khieu Samphan, qui n'est jamais tant mit en avant, ensuite parce que M.R. Jennar est qqu'un qui sais écrire une argumentation (avec ref à l'appui). Même si il reste controversé pour son soutient à Hun Sen, je le pense globalement sincère dans ses engagements, surtout celui qui le lie au cambodge (il vit en france depuis pas mal de temps). En ce sens, et vis à vis du sujet du livre, tout ce qui est polémique sur les liens entre RM Jennar et HS est caduque. Ce livre peut, je le pense, etre lu sans un esprit partisan, parce qu'il apporte une pierre à la déconstruction de la structure KR.


Ok merci beaucoup

je vais alors probablement essayer de me le procurer.

Quand tu l'auras lu, dis moi 2 choses précises svp :

- parle-t-on de K.S et du bureau 870 ; y trouve-t-on des choses interssante sur ce point précis et sur les documents qui transitaient par ce bureau (dont les fameuses copies en bleu des télégrammes avec les secrétaires de zone" ) ? Parce que dans ce cas .....

- personnalité : sous SNS, et dans les années 60, K.S a eu un incident sérieux avec les forces de police .
Si j'ai bien compris, KS avait la réputation d'être "bel homme " et d'aimer la compagnie des beaux hommes".
La police de SNS lui aurait alors tendu un traquenard, probablement lié à cet état de fait connu de certains , déshabillé et laissé tout nu en pleine ville de PP : en est-il question ?


Merci beaucoup (c'est pas urgent)





Edité le 10/10/2011 @ 16:04 par robin des bois

virgule - 10/10/2011 à 15:03
robin des bois a écrit


Quand tu l'auras lu, dis moi 2 choses précisessu svp :

- parle-t-on de KS et du bureau 870 et y trouve-t-on des chose interssante sur ce point précis ?

- personnalité : sous SNS, et dans les années 60, KS a eu un incident sérieux avec les forces de police .
Si j'ai bien compris, KS avait la réputation d'être "bel homme " et d'aimer la compagnie des beaux hommes".
La police de SNS lui aurait alors tendu un traquenard, probablement lié à cet état de fait connu de certains , déshabillé et laissé tout nu en pleine ville de PP : en est-il question ?


Merci

On y parle du bureau 870, mais je ne sais pas bien ce que intéressant veut dire (je ne suis pas assez calé pour connaitre l'etat de l'art sur ledit bureau - en tous les cas, on y parle un peu de Khieu Samphan et de son rôle dans le bureau - pour l'instant, on verra après dans le livre).

L'épisode (fameux) de Khieu Samphan mis tout nu est évoqué, mais sans lien aucun avec une quelconque homosexualité de ce dernier, plus dans la grande période de répression et d'intimidation de la gauche du gvt de Sihanouk a la fin des années 60.

kaunklau - 10/10/2011 à 18:58
Virgule avait dit "...sans lien aucun avec une quelconque homosexualité de ce dernier,..."
Le Khiev peut -être un PD ! non has has has..., quelle idée , si ce fou là était homo , peut-être , il n'avait pas l'idée de transformer ce pays en chantier agricole !
Il transformait ce pays en lieu de rencontre des G..et des ho..., au lieu des champs de morts !

Ce que vous ne comprenez pas dans le pays "khmer " quand , on met quelqu'un nu devant le public , çà c'est une humiliation extrême ! la honte pour la personne !
des fois les gens préfèrent mourir au lieu de se laisser faire humilier par le public !
Khiev Samphân était traité lors de cette période par les éléments du Roi et personne d'autres .

Le cas exceptionnel , bien entendu , le S21 , ses frères d'armes Hou yorn , Hou Nim ...sous la torture physique , devait tous avouer ou doivent écrire ce que l'autre fou Duch (le prof. de math ou de merde ) désirait ! A Tourl slèng là sans culotte , ce n'était pas un grand souci pour la victime !

robin des bois - 10/10/2011 à 19:30
kaunklau a écrit



Ce que vous ne comprenez pas dans le pays "khmer " quand , on met quelqu'un nu devant le public , çà c'est une humiliation extrême ! la honte pour la personne !
des fois les gens préfèrent mourir au lieu de se laisser faire humilier par le public !
Khiev Samphân était traité lors de cette période par les éléments du Roi et personne d'autres .

!


Ok j'ai bien noté, cette fois-ci ; je n'oublierai pas

ps : restent "les petits bleus" du bureau 870 qui, s'ils ont bien existé, sont la preuve matérielle que Khieu Samphan est un sacré menteur et savait tout ( même s'il n'était pas mebre du BPCC)

Ce que je crois






Edité le 10/10/2011 @ 20:34 par robin des bois

Seun nmott - 10/10/2011 à 20:06
kaunklau a écrit

Virgule avait dit "...

Ce que vous ne comprenez pas dans le pays "khmer " quand , on met quelqu'un nu devant le public , çà c'est une humiliation extrême ! la honte pour la personne !
des fois les gens préfèrent mourir au lieu de se laisser faire humilier par le public !
Khiev Samphân était traité lors de cette période par les éléments du Roi et personne d'autres .

!

:bon: entièrement avec toi kaunkla.
Il y avait un autre "SKK" qui se fait déshabiller par les étudiants à Siemreap, aussi dans la années 60. C'était dans le but "d'humiliation extrême"...

virgule - 29/10/2011 à 22:38
51TP4XJGc0L._SS500_.jpg

Le maître des aveux

Thierry Cruvellier
Editeur : Editions Gallimard (22 septembre 2011)
Collection : HORS SER CONNAI

petiteheidi - 30/10/2011 à 00:36
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:45 par petiteheidi

kaunklau - 30/10/2011 à 09:16
petiteheidi a écrit

C'est un bon livre ?
Qui est-ce '' Mith Tuy '' ? ( je n'aime pas trop le mot Mith )


Moi aussi les mots " Mith " , surtour " Mith yeurng " , " Haub " , " Som kaurob ang prâchum " , " Angkar " , même " Angkar monous thors "...

Ces mots font réveiller les démons et pourtant , c'est un langage khmer .

D'ailleurs , on entend souvent à la télévision khmère , de la bouche des gens qui restaient vivant de l'ère de Pol Pot !

robin des bois - 30/10/2011 à 09:53
petiteheidi a écrit

C'est un bon livre ?
)



D'après les quelques " critiques littéraires" que j'ai pu lire ces derniers temps, ce bouquin semble ressortir très nettement du lot des dernières parutions : pas encore acheté mais çà ne saurait tarder ..








Edité le 30/10/2011 @ 09:53 par robin des bois

Sereypheap - 30/10/2011 à 10:16
kaunklau a écrit

petiteheidi a écrit

C'est un bon livre ?
Qui est-ce '' Mith Tuy '' ? ( je n'aime pas trop le mot Mith )


Moi aussi les mots " Mith " , surtour " Mith yeurng " , " Haub " , " Som kaurob ang prâchum " , " Angkar " , même " Angkar monous thors "...

Ces mots font réveiller les démons et pourtant , c'est un langage khmer .

D'ailleurs , on entend souvent à la télévision khmère , de la bouche des gens qui restaient vivant de l'ère de Pol Pot !


Moi, non plus ! Ces mots, je les ai banis de mes vocabulaires dès que je peux. Surtout le mot "haup". Dans les films thais traduits en Khmer, ils utilisent ce mot "haup" même dans les familles censées appartenir à la haute société !:sygus: C'est du n'importe quoi !

Edité le 30/10/2011 @ 10:17 par Sereypheap

virgule - 30/10/2011 à 10:20
petiteheidi a écrit

C'est un bon livre ?
Qui est-ce '' Mith Tuy '' ? ( je n'aime pas trop le mot Mith )


ouais, c'est pas mal; ca parle surtout du procès de Douch, et de S-21. Le gars est pas historien, mais il décrit le procès (avec qqs ficelles littéraires)

petiteheidi - 31/10/2011 à 22:05
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:45 par petiteheidi

virgule - 01/11/2011 à 12:50
petiteheidi a écrit

Sur la couverture,une date : 28/08/1977 ?

Puis les 3 titres en Khmer semblent vouloir dire qu’il y a des secrets qui ont été cachés.
D’où le titre les ‘’aveux’’. Reste à savoir qui est ‘’ ce maître ‘’ ? . Est-ce Mith Tuy ? .

Pourquoi Tuy ? et pas un autre nom ? et TyTuy ? ( quel type oiseau ? ).

Vais essayer d’en procurer un dès que…

merci Mith Bang :cache:


Je pense que le texte est un texte issus des consignes des chefs de S-21 pour faire parler les personnes arrêtées le maitre des aveux, c'est Douch

sorenathy - 01/11/2011 à 20:18
Hors sujet : t'as fini la thèse ? :laos:





:fourire:

virgule - 02/11/2011 à 09:45
sorenathy a écrit

Hors sujet : t'as fini la thèse ? :laos:





:fourire:



dans la pile des "a lire"

petiteheidi - 02/11/2011 à 11:21
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:45 par petiteheidi

virgule - 02/11/2011 à 14:05
petiteheidi a écrit

Dans cette tragédie, seul Douch ‘’ choap anteak ‘’ ( pris dans la nasse ). Où sont dont passés les autres ?


certains sont au gvt, certains sont dans l'armée, certain sont fonctionnaires, d'autres sont morts, et les derniers en prison.

Maintenant, il faut se poser la question de qui eut-il fallut juger : les KRs des années 60? Les Krs des années 70? Des années 75? Des années 80?
Quels échelons? Tous, ou les responsables? Quels responsables?
Les soutient? A quelle époque?

petiteheidi - 03/11/2011 à 22:25
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:46 par petiteheidi

virgule - 04/11/2011 à 10:29
petiteheidi a écrit

Chhoy Deuk Oey ! Dans cette tragédie, on sait d’avance qui sont les acteurs présents sur scène ( de près ou de loin). Il faut les juger, tous, à la fin du drame. Afin que le travail de la mémoire soit fait pour les nouvelles générations. Et se dire : plus jamais ça ( ? ).


Pas un peu vulgaire ca??
C'est qui, 'tous'?

Seun nmott - 04/11/2011 à 13:01
[quote=virgule]
petiteheidi a écrit

Chhoy Deuk Oey ! Dans cette tragédie, on sait d’avance qui sont les acteurs présents sur scène ( de près ou de loin). Il faut les juger, tous, à la fin du drame. Afin que le travail de la mémoire soit fait pour les nouvelles générations. Et se dire : plus jamais ça ( ? ).


Pas un peu vulgaire ca??


Chhoy Deuk Oey= oh mon dieu

virgule - 04/11/2011 à 17:17
book_cover_nous_avons_mange_la_foret_219756_250_400

Nous avons mangé la forêt

Georges Condominas
Editeur : Mercure de France (5 juin 2003)

Edité le 04/11/2011 @ 05:19 PM par virgule

sorenathy - 04/11/2011 à 18:21
virgule a écrit



book_cover_nous_avons_mange_la_foret_219756_250_400

Nous avons mangé la forêt

Georges Condominas
Editeur : Mercure de France (5 juin 2003)




T'es trop fort !

J'avais lu quelque xxx pages, puis je l'ai donné à une amie qui ne l'a sans doute plus.

L'asTuLu ?

:sompeah:

virgule - 04/11/2011 à 22:57
sorenathy a écrit

T'es trop fort !

J'avais lu quelque xxx pages, puis je l'ai donné à une amie qui ne l'a sans doute plus.

L'asTuLu ?

:sompeah:



Je commence. Mais j'ai lu qqchose sur les Mnongs Gar coté khmer, vers Pouthang (Mondolkiri) :
"Paysans de la forêt à l'époque coloniale", GUERIN MATHIEU

robin des bois - 05/11/2011 à 09:28
virgule a écrit

51TP4XJGc0L._SS500_.jpg

Le maître des aveux

Thierry Cruvellier
Editeur : Editions Gallimard (22 septembre 2011)
Collection : HORS SER CONNAI


Cette "critique littéraire"du bouquin

- sur ce lien :

http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/121f5266-...122ab/Les_Cambodgiens_face_%C3%A0_eux-m%C3%AAmes

- cet article :


lectures : jeudi 3 novembre 2011

Les Cambodgiens face à eux-mêmes
Par Richard Werly


Les procès actuels des ex-dirigeants Khmers rouges, au Cambodge, offrent une plongée terrifiante sur la part la plus sombre de l’humanité



Il faut du talent, de la précision, et une infinie patience pour raconter avec autant de justesse le procès d’un lointain Tribunal international. Thierry Cruvellier réussit cette prouesse, dans Le maître des aveux, consacré à la longue comparution en 2009 de Douch, le chef exécuteur du régime khmer rouge qui décima le Cambodge entre avril 1975 et janvier 1979, avant de finir devant le Tribunal spécial créé par l’ONU au Cambodge pour juger les plus hauts responsables du génocide.

Son ouvrage, conçu comme un long carnet de notes, prises sur le vif puis remises en forme, ne se veut pas œuvre d’historien. La personnalité de Douch, cet enseignant devenu bourreau par la force de son obéissance aveugle à l’Angkar, l’organisation khmère rouge dirigée par Pol Pot, est racontée de l’intérieur, par l’intéressé lui-même, qui alterne à la barre excuses publiques, dénégations, froides explications techniques des exécutions et confidences souriantes à ses avocats.

C’est ce bourreau raconté par lui-même qui nous fait dévorer le livre. Douch, homme d’extraction modeste mais fier d’être devenu un intellectuel, bourreau francophone sans pitié féru d’Alfred de Vigny, n’est justement pas ce fonctionnaire froid, banal, hautain que fut Adolf Eichmann décrit par Hannah Arendt lors de son fameux procès à Jérusalem. La machine de la terreur khmère rouge n’était pas le rouleau compresseur nazi. Le crime et l’horreur des purges n’étaient pas inscrits dans les gènes de ce mouvement d’abord anticolonial, propulsé aux avant-postes de la révolution communiste mondiale par l’engrenage de la guerre au Vietnam voisin, les bombardements en masse des Américains et la légitimité que leur conféra le parrainage dans les maquis du roi Norodom ­Sihanouk.

Le maître des aveux fascine car son personnage central est à la fois falot, lucide, meurtrier, arrogant, obsessionnel, lâche et surtout mû par un formidable instinct de survie, persuadé qu’il mourra à son tour s’il ne tue pas consciencieusement tous les présumés coupables qui lui sont envoyés dans sa prison S-21 de Phnom­ Penh. La banalité du mal incarnée par Eichmann fait place, là, à la banalité de l’homme, prisonnier d’une histoire qui le dépasse, et résolu à montrer qu’il peut exceller dans la plus funeste des missions.

On ne peut que conseiller, dès lors, de lire en parallèle le livre que consacre le chercheur Raoul Jennar, résident de longue date à Phnom Penh, à l’un des idéologues du mouvement khmer rouge, Khieu Samphan, traduit en ce moment en justice aux côtés de trois autres dirigeants et associés de Pol Pot. La démarche est cette fois très différente: l’auteur, à la fois universitaire et conseiller de l’actuel gouvernement cambodgien dont le bilan en matière de droits de l’homme n’est guère flatteur, a conçu son livre comme une réponse à l’avocat français Jacques Vergès, l’un des défenseurs de Khieu Samphan. Son livre est celui d’un procureur, face à ces deux hommes qu’il accuse d’avoir mis leur intelligence au service d’un effarant cynisme. Douch l’exécuteur était un lâche ambitieux, imbu de lui-même. Khieu Samphan et Jacques Vergès, selon Raoul Jennar, sont d’authentiques manipulateurs. L’inquiétude de les voir confisquer le procès qui se déroule actuellement et tordre la vérité est patente chez cet auteur engagé.

Le souci de vérité irrigue ces deux ouvrages très différents qu’un troisième, Le silence du bourreau de François Bizot, vient ces jours-ci compléter. Bizot, grand spécialiste du bouddhisme asiatique, fut l’un des rares détenus de Douch à lui échapper, à la fois grâce au calendrier – il fut capturé avant la prise de pouvoir des Khmers rouges et le déferlement des purges – et aux liens qu’il noua avec lui (lire aussi Le Portail, 2000) .

Le lecteur intéressé par cette «tragédie sans importance» qui fut celle du Cambodge dans les années 1970-1980, magistralement racontée par William Shawcross (dans un livre qui porte ce nom), pourra aussi revoir le film S-21 du réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh, consacré à la prison de Douch. Le cinéaste y suivait le peintre Vann Nath, l’un des seuls survivants de S-21, dont les fresques racontent toujours l’indicible sur les murs de cette ancienne école transformée en musée.

Vann Nath est mort voici quelques semaines. En homme juste, le cœur vidé de toute haine.


Douch et Khieu Samphan, dans leur prison de Phnom Penh, sont, eux, toujours vivants. Et l’on attend encore, malgré les aveux du premier, de connaître toute la vérité sur ce régime khmer­ rouge devenu fou.


© 2011 Le Temps SA






Edité le 05/11/2011 @ 09:37 par robin des bois

virgule - 06/12/2011 à 19:29
9782070123353_1_75.jpg


DERON, FRANCIS
Éditeur : GALLIMARD
Date de parution : 17/04/09

robin des bois - 06/12/2011 à 21:01


acheté ....et lu avec beaucoup d'intérêt

on a déjà du en parler sur K-N je crois

Ebn tout cas, son auteur, journaliste au Monde et en Asie pendant plusieurs dizaines d'années , est décédé peu de temps après la parution de ce bouquin



virgule - 06/12/2011 à 21:06
robin des bois a écrit



acheté ....et lu avec beaucoup d'intérêt

on a déjà du en parler sur K-N je crois

Ebn tout cas, son auteur, journaliste au Monde et en Asie pendant plusieurs dizaines d'années , est décédé peu de temps après la parution de ce bouquin





Il donne des infos intéressante issues de son passé de journaliste en ASE.

virgule - 07/12/2011 à 19:46
Nguyen_Cochinchina_Lg.jpg

Nguyen Cochinchina

Author: Li Tana
Pages: 194 pp
ISBN (paperback): 978-0-87727-722-4

robin des bois - 07/12/2011 à 20:19
virgule a écrit

Nguyen_Cochinchina_Lg.jpg

Nguyen Cochinchina

Author: Li Tana
Pages: 194 pp
ISBN (paperback): 978-0-87727-722-4



L'histoire de la Cochinchine /Basse Cochinchine m'interesse beaucoup .....mais ton bouquin est en quelle langue svp ?

parce que, in English, çà me demandera beucoup trop de travail à mon âge; et vu le temps qui me reste à vivre, je suis obligé de faire des choix draconiens !!! Dommage





Edité le 07/12/2011 @ 20:20 par robin des bois

virgule - 07/12/2011 à 20:20
anglais :D

Seun nmott - 07/12/2011 à 20:32
virgule a écrit

anglais :D


Tant pis.

sothy - 14/12/2011 à 16:55
virgule a écrit

9782070123353_1_75.jpg


DERON, FRANCIS
Éditeur : GALLIMARD
Date de parution : 17/04/09




Je profite pour rendre Hommage au peintre du tableau figurant sur ce livre.

Tu viens avec nous en mars, "," ?

Si je peux.


virgule - 14/12/2011 à 17:27
sothy a écrit

Je profite pour rendre Hommage au peintre du tableau figurant sur ce livre.

Tu viens avec nous en mars, "," ?

Si je peux.


y a quoi en mars? Les 100 jours?

sothy - 15/12/2011 à 05:36
virgule a écrit



sothy a écrit

Je profite pour rendre Hommage au peintre du tableau figurant sur ce livre.

Tu viens avec nous en mars, "," ?

Si je peux.




y a quoi en mars? Les 100 jours?




Les 100 jours sont passés, c'était le 6 décembre.

En mars kniom toe srok :cambodge: Si tout va bien, ou plutôt, mieux :radote: genoux.

Mais j'irai à PP coûte que coûte : promis c'est promis.


petiteheidi - 12/01/2012 à 11:41
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:46 par petiteheidi

virgule - 12/01/2012 à 11:51
petiteheidi a écrit


Bonjour,
Je recherche une tablette pour pouvoir lire les livres électroniques sous forme de fichier.pdf ( Ebook), souvent moins cher que les livres en papier.

Modèle : ?
Critère recherchée : Bonne visue

Merci beaucoup.




.....

je pense que les trucs N&B de la fnac ou d'amazon sont les mieux. De mon coté, je suis pour le papier (j'avais un ipad que j'ai revendus au out d'un mois).

robin des bois - 20/01/2012 à 15:55
virgule a écrit

51TP4XJGc0L._SS500_.jpg

Le maître des aveux

Thierry Cruvellier
Editeur : Editions Gallimard (22 septembre 2011)
Collection : HORS SER CONNAI


Excellent livre selon moi, et d'une lecture "très facile"- niveau compréhension- malgré le sujet traité.

- un extrait sur le fameux "sourire khmer", page 99 du bouquin :

[ Un autre planteur de riz s'installe dans le grand prétoire. Il porte la même veste de costume gris dans laquelle les témoins se succèdent et se noient.
Quand il ne comprend pas la question, il sourit.

Le sourire khmer, écrivait un ancien conseiller français du prince Sihanouk, " dissimule fort bien tous les sentiments des hommes.
Dans toute l'Asie extrême-orientale, le sourire est le masque de la politesse derrière lequel on s'observe, on se congratule ou on se bat.
Mais au Cambodge, ce masque est plus souvent une barrière d'indifférence, ambigûe et aimable, que l'on dresse entre soi et les autres.
Il ne faut jamais considérer le sourire comme une invitation au dialogue mais bien au cntraire comme la marque d'une certaine inquiétude et d'un embarras devant un intrus, comme l'indication que l'on n'a l'intention ni de répondre à des questions indiscrètes ni d'en poser
"]




ps :il y a un autre passage, remarquable selon moi, sur le déroulement et le développement de la pensée d'un Khmer" face à celle d'un Occidental, au cours d'un échange oral ou de questions/réponses au Tribunal par exemple...: j'ai beaucoup aimé (mais assez long à taper !!!







Edité le 22/01/2012 @ 07:37 par robin des bois

virgule - 29/01/2012 à 11:05
2738452809r.jpg


ESSAI D'ANTHROPOLOGIE POLITIQUE SUR LE LAOS CONTEMPORAIN
Marché, socialisme et génies

Bernard Hours, Monique Selim
Recherches asiatiques
SBN : 2-7384-5280-9
1997
L'Harmattan

virgule - 28/02/2012 à 08:56
9782746701700FS.gif

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges

Par David Chandler
Editeur : Autrement (Editions)
Collection : frontières
Paru le : 19 janvier 2002


Edité le 28/02/2012 @ 08:56 AM par virgule

robin des bois - 28/02/2012 à 10:56
virgule a écrit

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges

Par David Chandler
Editeur : Autrement (Editions)
Collection : frontières
Paru le : 19 janvier 2002




J'ai ...depuis un certain temps déjà..
Faudrait m^me que je le relise un peu !!!

Très très intéressant, et autant que je me souvienne, un des aspects du bouquin qui m'a appris le plus concerne les interrogatoires .. et "les aveux".... des gros pontes KR du Comité Central à éliminer


...j'ai appris assez récemment que "cette mère à l'enfant", qui figure en couverture du bouquin et me "fascine" toujours autant, serait la femme d'un ministre soit de POL pot , soit de LON Nol .
Quelqu'un en connait-il plus sur cette femme SVP ?






Edité le 28/02/2012 @ 10:59 par robin des bois

virgule - 29/02/2012 à 14:30
Y a une analyse a la fin sur le facile basculement vers 'le coté obscur', dans la suite de Milgram and Co.

Seun nmott - 29/02/2012 à 18:43
[quote=robin des bois]
virgule a écrit

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges


...j'ai appris assez récemment que "cette mère à l'enfant", qui figure en couverture du bouquin et me "fascine" toujours autant, serait la femme d'un ministre soit de POL pot , soit de LON Nol .
Quelqu'un en connait-il plus sur cette femme SVP ?






J'ai beau cherché, hélas! IL me reste quelques docs que j'ai prêté aux amis, pas encore ..
Mais je peux donner l'écriture en khmer(La plaque sur sa poitrine) qui est peut être son nom et son prénom, mais le mot "Sieng" et le chiffre 462 :quoi:

CHAN Kim Srun- Sieng 462

C'est peut être une indice.
Je n'ai pas encore lu ces livres. Sincèrement je n'ai pas envie de voir ces histoires qui pourraient avoir des influences sur mes écritures(150pages déjà écrits ).




Edité le 29/02/2012 @ 19:48 par Seun nmott

petiteheidi - 29/02/2012 à 19:41
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:47 par petiteheidi

virgule - 15/03/2012 à 09:32
9782846541640_1_75.jpg

Laos : la redéfinition des stratégies politiques et économiques, 1975-2006

Kham Vorapheth (Auteur)
Editeur : LES INDES SAVANTES
Date de sortie : 14/06/2007

robin des bois - 15/03/2012 à 09:40
[quote=Seun nmott]
robin des bois a écrit

virgule a écrit

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges


...j'ai appris assez récemment que "cette mère à l'enfant", qui figure en couverture du bouquin et me "fascine" toujours autant, serait la femme d'un ministre soit de POL pot , soit de LON Nol .
Quelqu'un en connait-il plus sur cette femme SVP ?






..
Mais je peux donner l'écriture en khmer(La plaque sur sa poitrine) qui est peut être son nom et son prénom, mais le mot "Sieng" et le chiffre 462 :quoi:

CHAN Kim Srun- Sieng 462

C'est peut être une indice.




Merci beaucoup : trouvé ce lien

http://matthewholden.com.au/images/2004-10-29%20SR21%20camp/photos/photo_20.html

avec la "légende photo" suivante

Chan Kim Srun (alias Saang) wife of DK Government Minister.

This is the wife and child of a senior DK Government Foriegn Minister in 1978. They were both executed




Edité le 15/03/2012 @ 09:43 par robin des bois

Seun nmott - 15/03/2012 à 13:36
Merci beaucoup : trouvé ce lien

http://matthewholden.com.au/images/2004-10-29%20SR21%20camp/photos/photo_20.html

avec la "légende photo" suivante

Chan Kim Srun (alias Saang) wife of DK Government Minister.

This is the wife and child of a senior DK Government Foriegn Minister in 1978 :quoi:. They were both executed


[/quote]

A ma connaissance IENG Sary était Ministre des Aff-Etrang du DK. La femme de IENG Sary est IENG Thirith. :reflechi2:

Y a t il une erreur?
Ou c'est ma mémoire qui flanche?

robin des bois - 15/03/2012 à 14:00
Seun nmott a écrit


A ma connaissance IENG Sary était Ministre des Aff-Etrang du DK. La femme de IENG Sary est IENG Thirith. :reflechi2:

Y a t il une erreur?
Ou c'est ma mémoire qui flanche?



Je pense que c'est plutôt la femme d'Un Sénior du Ministère des A Etrangères... et non bien sûr la femme du ministre (Ministry) : soit donc un "ancien" ou un "grade" donné par ce mninistère KD

Tout ce qui était MAE du KD portait la lettre B dans l'organigramme ; IENG sary en était bien le Ministre,
Laurence PICQ, française et femme d'un KR , y a travailé tout le temps du KD !!!;
elle a d'ailleurs publié un bouquin tres intéressant sur "cette expérience et ce témoignage s" des les années 1980, sur le fonctionnement vu de l'intérieur de ce ministère :

" Au delà du Ciel" (j'ai)

c'est peut-être le seul témoignage de cette sorte sur les 4 ans du KD, vécus de l'intérieur !!

à noter qu'avec cette lettre B , nous retrouvons les fameux camps dans lesquels les intellectuels Khmers,à leur retour d'Occident, ont été "traités".

Et le "rôle " équivoque de M. HOR Nam Hong,cehf d'un camp B *** et actuel MAE du Cambodge, qui connaissait très bien IENG Sary




Edité le 15/03/2012 @ 14:06 par robin des bois

virgule - 26/03/2012 à 10:05
9782846542876.jpg?1324530312

Histoire du Cambodge des origines à nos jours

Auteur David Chandler
Editeur Indes Savantes
Date de parution novembre 2011
Collection Etudes Asie
ISBN 2846542872
EAN 978-2846542876

kaunklau - 26/03/2012 à 16:10
ça doit être un très bon livre qui traçait les événements de la période noire de l'histoire du Cambodge gouvernant par les khmers rouges .
C'est à lire ! effectivement !

Mais l'auteur aurait dû faire un peu d'efforts , de mettre les photos de la couverture plus proche de la réalité. Les "neary yothear khmer rouges " ( militaires femmes khmer rouge ) ne portent jamais les chemises , les jupes , en couleur rouge et leurs fusils également sont en majorité en AK 47 , pas des M16 américains . Et ces sourires ?
Pourtant David Chandler connaissait bien le régime des khmers rouges .

virgule - 26/03/2012 à 16:28
kaunklau a écrit

ça doit être un très bon livre qui traçait les événements de la période noire de l'histoire du Cambodge gouvernant par les khmers rouges .
C'est à lire ! effectivement !

Mais l'auteur aurait dû faire un peu d'efforts , de mettre les photos de la couverture plus proche de la réalité. Les "neary yothear khmer rouges " ( militaires femmes khmer rouge ) ne portent jamais les chemises , les jupes , en couleur rouge et leurs fusils également sont en majorité en AK 47 , pas des M16 américains . Et ces sourires ?
Pourtant David Chandler connaissait bien le régime des khmers rouges .



Ce n'est pas un livre sur les KRs (ni sur le KD), et ces jeunes filles ne sont pas censées représenter les neary KRs.
On pencherais plutôt sur des milices de la RPK (mais les M16...).
Mais oui, la couverture n'est pas forcément tres adaptée.

kaunklau - 26/03/2012 à 20:51
Je n'ai pas lu le contenu du livre ,
je devine seulement ! mais les photos de couverture , ils m'intriguent .

liberté - 26/03/2012 à 22:27
kaunklau a écrit

ça doit être un très bon livre qui traçait les événements de la période noire de l'histoire du Cambodge gouvernant par les khmers rouges .
C'est à lire ! effectivement !

Mais l'auteur aurait dû faire un peu d'efforts , de mettre les photos de la couverture plus proche de la réalité. Les "neary yothear khmer rouges " ( militaires femmes khmer rouge ) ne portent jamais les chemises , les jupes , en couleur rouge et leurs fusils également sont en majorité en AK 47 , pas des M16 américains . Et ces sourires ?
Pourtant David Chandler connaissait bien le régime des khmers rouges .




Peut-être, c'est "Neary Rong châk" faient la révolution pour demander augmentation de salaire. :rire1: c'est pour rire.

virgule - 27/03/2012 à 07:52
Couverture : 'jeune milicienne, environs de Phnom Penh, 1983, col. privée'
C'est donc bien une milicienne RPK!


robin des bois - 27/03/2012 à 08:03
virgule a écrit

Couverture : 'jeune milicienne, environs de Phnom Penh, 1983, col. privée'
C'est donc bien une milicienne RPK!




selon toi , il est bien ce bouquin

Chandler:généralement c'est du très serieux (cf son S-21)

virgule - 27/03/2012 à 11:04
Il est tres bien; la version anglaise est plus connue (An History Of Cambodia).

Edité le 27/03/2012 @ 12:04 PM par virgule

sothy - 02/04/2012 à 16:00
J'ai un "Restless Souls" de Philippe Thornton pour toi, virgule, si tu veux ... j'ai pris les deux copies trouvées, puis j'ai craqué pour un original à l'aéroport, ne trouvant pas le livre de Monsieur Vann Nath.

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&a...rZ6sdj0NrzVkSrMQ&sig2=HimLBqhAJaoZZo0pmkqYfw

L'occasion de dire combien je suis heureuse de bons résultats à l'élection en Birmanie, le jour de nos anniversaires (Creamy, Ashin Sopaka et moi).

:bon:

Edité le 02/04/2012 @ 17:00 par sothy

lebosskhmer - 02/04/2012 à 16:59

J'ai lu la version anglaise "A History of Cambodia" de David P. Chandler depuis quelques années déjà, mais la version française me botterait bien ...je trouve personnellement qu'il y a rien de nouveau à croquer après "The land and people of Cambodia", j'ai plutôt l'impression que c'est un résumé ou compilé de livres d'histoire khmère.
Pour un novice en histoire khmère, c'est bien, même très bien...mais lorsqu'on l'attend au tournant comme un livre d'expert, c'est pas assez condensé et assez compact...je préfère largement le livre de Michel Tranet de 1981 "l'Origine de la civilisation et de la religiosité khmères" et "les cités anciennes" de Vann Molyvann.

lebosskhmer - 02/04/2012 à 17:07

Je viens de lire un vieux bouquin "les cercueils de toile" de Marc Charuel (edition du rocher 1998), c'est assez intéressant du point de vue récit de guerre, avec des détails sur la famille royale à Bangkok lors de la période de résistance contre l'invasion vietnamienne.

Hehh...oui...RDB va encore me dire que c'est du vieux, (dixit des livres de brocante)...mais c'est avec des vieux qu'on fait les meilleures soupes, n'est-ce pas RDB?

lebosskhmer - 02/04/2012 à 17:12

Virgule, il faudrait que tu écrives un livre avec tous les bouquins que t'as lu...ça doit être vachement intéressant...et RDB aussi, par la même occasion...

robin des bois - 02/04/2012 à 18:04
lebosskhmer a écrit


Je viens de lire un vieux bouquin "les cercueils de toile" de Marc Charuel (edition du rocher 1998), c'est assez intéressant du point de vue récit de guerre, avec des détails sur la famille royale à Bangkok lors de la période de résistance contre l'invasion vietnamienne.

Hehh...oui...RDB va encore me dire que c'est du vieux, (dixit des livres de brocante)...mais c'est avec des vieux qu'on fait les meilleures soupes, n'est-ce pas RDB?



Ce qui est très très important dans les bouquins écrits par des personnes qui ont été des témoins d'évènements importants : c'est "l'écart de date entre ce quui est rapporté et la date de parution ". Plus l'écart est faible et plus le témoignage rapporté a des chances d'être de premier ordre et des plus sincères, même sil y a le risque d'être alors un "témoignage incomplet" ( cf "Cambodge: année zéro " qui ne décrit pas la fin du KD/KR)

C'est le cas de :

"Cambodge: année zéro" de F.PONCHAUD (1977)

"Au delà du Ciel" de Laurence PICQ (1984)

"L'Utopie meurtrière" de PIN Yathay (1989)

"Les larmes du Cambodge" d'Elzabeth BECKER (1989)


et je dois certainement en oublier, désolé .. ...

mais il n'y en a pas tant que çà !!



Il convient de mettre à part des "témoignages spéciaux", à caractère exceptionnel, comme des lettres de soldats, des textes enterrés, des documents d'archives retrouvés longtemps après
etc etc
(cf "Le petit livre noir" du KD)

les vieux bouquins peuvent être passionnants



Edité le 02/04/2012 @ 19:06 par robin des bois

virgule - 02/04/2012 à 19:05
lebosskhmer a écrit

je préfère largement le livre de Michel Tranet de 1981 "l'Origine de la civilisation et de la religiosité khmères" et "les cités anciennes" de Vann Molyvann.


J'aime pas trop le bouquin de Tranet; je trouve qu'il y a des confusions entre les popualtions (les môn-khmeres sont appelées khmeres a tout va)

lebosskhmer a écrit

Virgule, il faudrait que tu écrives un livre avec tous les bouquins que t'as lu...ça doit être vachement intéressant...et RDB aussi, par la même occasion...


bah, si c'est pour compiler, d'autres ont fait ça bop mieux que je ne pourrais jamais le faire.

Seun nmott - 02/04/2012 à 21:49
Sans oublier : " Kam ney pouch neark Chea" qui va paraître peut être un jour....


lebosskhmer - 05/04/2012 à 06:31
robin des bois a écrit

Ce qui est très très important dans les bouquins écrits par des personnes qui ont été des témoins d'évènements importants : c'est "l'écart de date entre ce quui est rapporté et la date de parution ". Plus l'écart est faible et plus le témoignage rapporté a des chances d'être de premier ordre et des plus sincères, même sil y a le risque d'être alors un "témoignage incomplet" ( cf "Cambodge: année zéro " qui ne décrit pas la fin du KD/KR)

C'est le cas de :

"Cambodge: année zéro" de F.PONCHAUD (1977)

"Au delà du Ciel" de Laurence PICQ (1984)

"L'Utopie meurtrière" de PIN Yathay (1989)

"Les larmes du Cambodge" d'Elzabeth
etc etc [/i](cf "Le petit livre noir"




Déjà lus depuis plus d'une bonne décennie...:sygus:
Vous avez oublié que j'étais un expert des livres de brocante!.

Mais le top dans tout ça, c'est de pouvoir lire ces témoignages ou autres récits de guerre dont la date de parution est proches des faits, mais surtout à une période proches des évènements...donc désolé pour moi, de ne pas savoir lire à cette époque!!


virgule - 05/04/2012 à 08:46
lebosskhmer a écrit

Mais le top dans tout ça, c'est de pouvoir lire ces témoignages ou autres récits de guerre dont la date de parution est proches des faits, mais surtout à une période proches des évènements...donc désolé pour moi, de ne pas savoir lire à cette époque!!


Dans "la révolution de la foret", y a un passage ou l'auteur fait des hypothèses sur l’identité de Pol Pot. Il cite les membres du PCK, dont Saloth SAR, mais n'associe pas ce dernier à pol pot.

Seun nmott - 05/04/2012 à 09:08
David Chandler n'a pas hésité
..voici un article de RFI par Seng Dina 09 août 2011n, en khmer, :-P

Seun nmott - 05/04/2012 à 09:13
Vous pouvez trouvez la version de David Chandler en anglais(ou en français) concernant ce paragraphe.
Pour les plus dégourdis ,y a pas de problème. :sourire:

Seun nmott - 26/05/2012 à 07:47
Je viens de feuilleter l’élimination...
Faut que je trouve un temps bien calme pour le lire...
J'ai aussi reçu " le maître des aveux"...

....

robin des bois - 26/05/2012 à 08:19
Seun nmott a écrit

Je viens de feuilleter l’élimination...
Faut que je trouve un temps bien calme pour le lire...
J'ai aussi reçu " le maître des aveux"...

....



Et ben j'ai moi aussi les deux ..

* L'élimination : en attente de lecture

voir cette video de l'émission du 20/01/2012, rediffusée recemment Bibliothèque Madicis : L'Horreur

http://www.publicsenat.fr/vod/bibliotheque-medicis/l-horreur/rithy-panh,virginie-linhart,regis-jauffret,cecile-ladjali/71593

(désolé faire copier/coller du lien pour l'ouvrir)

* Commencé par contre "Le maitre des aveux" : je l'apprécie beaucoup




Edité le 26/05/2012 @ 09:21 par robin des bois

virgule - 26/05/2012 à 15:06
1258221_3161983.jpg


Monarchie et fait colonial au Viêt-Nam, 1875-1925: Le crépuscule d'un ordre traditionnel

Thê Anh Nguyên (Auteur)
Broché: 312 pages
Editeur : L'Harmattan (3 mai 2000)
Collection : Collection Recherches asiatiques
ISBN-10: 273841530X

kaunklau - 26/05/2012 à 16:33
Seun nmott a écrit

Vous pouvez trouvez la version de David Chandler en anglais(ou en français) concernant ce paragraphe.
Pour les plus dégourdis ,y a pas de problème. :sourire:


Voyons donc ce POL POT ,
son père s'appelait Pèn Salot , et lui il s'appelait Salot Sâr . Ce n'est pas un vrai Khmer celui là , car un vrai , selon ma connaissance, " à l'époque " , il devait prendre le PRENOM de son grand père , comme son nom de famille .Là ce type avait pris le prénom de son père !
Il changeait l'âge , c'était normal !!! probablement ,il volait le nom des autres pour pouvoir venir en France à l'époque !
C'était , vraiment , un type qui n'est pas comme tout le monde ! un fou , fou ...

Edité le 26/05/2012 @ 17:35 par kaunklau

sothy - 26/05/2012 à 18:51
http://leslarmesinterdites.com/

Bientôt, bientôt.

virgule - 26/05/2012 à 23:45
kaunklau a écrit

Voyons donc ce POL POT ,son père s'appelait Pèn Salot , et lui il s'appelait Salot Sâr . Ce n'est pas un vrai Khmer celui là


euh....

virgule - 20/06/2012 à 18:37
41s7iTFMKeL._SS500_.jpg

Histoire Du Cambodge Depuis Le 1 Siecle de Notre Ere (1914)

Adhemard Leclere
Editeur : Kessinger Publishing (6 novembre 2009)
Langue : Français
ISBN-10: 112051357X
ISBN-13: 978-1120513571

virgule - 15/07/2012 à 10:20
9781120510396.jpg

Le Second Empire En Indo-Chine - 1891 - French Edition

Charles Meyniard
Part 1, L'Ouverture De Siam Au Commerce; Part 2, La Convention Du Cambodge.
Publisher: Kessinger Publishing, LLC

robin des bois - 15/07/2012 à 12:41



Oui mais enfin bon,tu perds la mémoire ; tu me les as déjà fait acheter il y a belle lurette !!

Et tu ne les aurais pas encore lus ???.

(Je te signale qu'ils coutent "la peau des fesses" pour de simples photopopies, bien faites il est vrai ...)


petiteheidi - 15/07/2012 à 12:59
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:48 par petiteheidi

robin des bois - 15/07/2012 à 13:17
petiteheidi a écrit

L Adhemard est considéré comme simple ‘’ gouverneur-collectioneur ‘’ et non un spécialiste .…


Hein ...ne dites pas de mal de mon Adhémard ; j'y tiens

Venez donc voir plutôt sa collection privée au "Musée de la dentella d'Alençon"



petiteheidi - 15/07/2012 à 13:43
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:48 par petiteheidi

virgule - 15/07/2012 à 17:57
robin des bois a écrit




Oui mais enfin bon,tu perds la mémoire ; tu me les as déjà fait acheter il y a belle lurette !!

Et tu ne les aurais pas encore lus ???.

(Je te signale qu'ils coutent "la peau des fesses" pour de simples photopopies, bien faites il est vrai ...)




nan, je les avaient pas lu.

virgule - 15/07/2012 à 17:59
petiteheidi a écrit

L Adhemard est considéré comme simple ‘’ gouverneur-collectioneur ‘’ et non un spécialiste . Lorsqu’il a été placé à Kampot la région était en émeute, mais il a réussi à sympathiser avec les locaux et gagna le cœur des khmers…


La plupart des premières personnes ayant écrit sur le cambodge n'etaient pas des historiens, mais des administratifs, des curés, des militaires.

Pour autant, A. Leclere est a considérer comme un pionnier et un spécialiste (même si il a du être informé sur pas mal de pts par la suite); on lui doit de nombreux ouvrages qui restent des références.

petiteheidi - 15/07/2012 à 19:41
.

Edité le 20/10/2015 @ 22:49 par petiteheidi

virgule - 15/07/2012 à 20:56
petiteheidi a écrit


Oui oui bien sûr ! ( J’ai lu quelques uns de ses ouvrages… ). Il n’était pas spécialiste dans le sens Ethnologue, Archéologue, Sanscritiste….selon les membres de l’EFEO. Il se ‘’ contentait ‘’ de recueillir les infos et ses remarquable travaux d’écriture, des notes. Il faut lui saluer son travail de moulages sur les objets d’art, les magnifiques photos de l’époque…c’était un passionné de la culture Khmère.


ah oui, comme ça ok.

virgule - 19/08/2012 à 07:31
new-picture-6.jpg

Déambulations phnompenhoises
Jean-Michel Filippi
Editions KAM
16 USD a monument book (Phnom Penh)


Edité le 19/08/2012 @ 08:31 AM par virgule

virgule - 19/08/2012 à 07:32
super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!

virgule - 20/08/2012 à 16:59
41W%2Bpi3zzDL._SL500_AA300_.jpg

Le royaume des femmes : Voyage au coeur du matriarcat

Ricardo Coler (Auteur), Danièle Darneau (Traduction)
Editeur : Presses de la Cité (2 février 2012)
ISBN-10: 2258090296

robin des bois - 20/08/2012 à 17:17
virgule a écrit

41W%2Bpi3zzDL._SL500_AA300_.jpg

Le royaume des femmes : Voyage au coeur du matriarcat

Ricardo Coler (Auteur), Danièle Darneau (Traduction)
Editeur : Presses de la Cité (2 février 2012)
ISBN-10: 2258090296



cf ce lien SVP :

http://www.arte.tv/fr/6468590,CmC=6346940.html

avec une tres belle video

virgule - 21/08/2012 à 06:51
virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


J'en profite pour donner l'URL du site de JM Philippi sur Kampot et sa région, une région que j'affectionne particulierement.

http://kampotmuseum.wordpress.com/

robin des bois - 21/08/2012 à 08:05
virgule a écrit

virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


J'en profite pour donner l'URL du site de JM Philippi sur Kampot et sa région, une région que j'affectionne particulierement.

http://kampotmuseum.wordpress.com/



Oui mais as-tu réservé pour 99 ans ...parce que d'autres s'en chargent


http://asie-info.fr/2012/08/20/iles-a-vendre-au-cambodge-58187.html

[ Des sous-décrets révèlent que des terrains dans près de la moitié des îles du Cambodge sont réservés pour des compagnies recherchant des concessions foncières.

Les sous-décrets, compilés par l’association pour les droits humains et le développement Adhoc, dévoilent que plus de 180.000 hectares sur 28 des 64 îles du royaume ont été reclassés comme propriété de l’Etat pour 31 sociétés à la recherche de terrains entre 2008 et 2010, selon le Phnom Penh Post du 17 août. Ces terrains, sur lesquels des baux de 99 ans leur permettront de construire des hôtels, stations balnéaires et autres casinos, sont situés au large des provinces de Preah Sihanouk, Kampot, Kep et Koh Kong, dans le golfe de Thaïlande. Parmi les îles concernées, certaines sont déjà des destinations populaires, comme Koh Tonsay, Koh Russey, Koh Rong, ou Koh Rong Samloem.....]



Grobec - 22/08/2012 à 00:06
Houlà :whaou::whaou:,
Mais tout va très bien au Cambodge (Madame la Marquise)!!! Comme diraient certains.
Il n'y a qu'en France où règne une insécurité insupportable(à cause certainement de ces kaïras de banlieues), un climat épouvantable, peuplée de Français fainéants et gauchistes. En plus ils bouffent des trucs infâmes qui puent qu'ils appellent le fromage :sygus: :sygus:


Bon ok, faut que j'arrête de me mêler de ce qui ne me regarde plus. On a une nation à sortir de la récession et le fameux A à récupérer. Et je déballerais bien ce Munster de l'Ermitage que j'ai ramené.
Merci pour les infos
:angkorbeer:

Seun nmott - 23/08/2012 à 09:41
robin des bois a écrit

virgule a écrit

41W%2Bpi3zzDL._SL500_AA300_.jpg

Le royaume des femmes : Voyage au coeur du matriarcat

Ricardo Coler (Auteur), Danièle Darneau (Traduction)
Editeur : Presses de la Cité (2 février 2012)
ISBN-10: 2258090296





cf ce lien SVP :

http://www.arte.tv/fr/6468590,CmC=6346940.html

avec une tres belle video


Euh..

Ca me fait penser tout de suite à "Nokor Srei lvo"( le royaume de srei Lvo)

Un ancien peuple Lavo = Lvo(disent les khmers)
Pour les khmers Nokor srei Lvo = Royaume des femme

Les Lvos seraient-ils des Khteuille? (trois sexe? en Thailande ou au Cambodge?
Ou des hommes qui portent des Sarongs, comme les Birmans? :quoi:

5kAEf.jpg
Angkor planet

sorenathy - 23/08/2012 à 11:54
robin des bois a écrit

virgule a écrit

virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


J'en profite pour donner l'URL du site de JM Philippi sur Kampot et sa région, une région que j'affectionne particulierement.

http://kampotmuseum.wordpress.com/



Oui mais as-tu réservé pour 99 ans ...parce que d'autres s'en chargent


http://asie-info.fr/2012/08/20/iles-a-vendre-au-cambodge-58187.html

[ Des sous-décrets révèlent que des terrains dans près de la moitié des îles du Cambodge sont réservés pour des compagnies recherchant des concessions foncières.

Les sous-décrets, compilés par l’association pour les droits humains et le développement Adhoc, dévoilent que plus de 180.000 hectares sur 28 des 64 îles du royaume ont été reclassés comme propriété de l’Etat pour 31 sociétés à la recherche de terrains entre 2008 et 2010, selon le Phnom Penh Post du 17 août. Ces terrains, sur lesquels des baux de 99 ans leur permettront de construire des hôtels, stations balnéaires et autres casinos, sont situés au large des provinces de Preah Sihanouk, Kampot, Kep et Koh Kong, dans le golfe de Thaïlande. Parmi les îles concernées, certaines sont déjà des destinations populaires, comme Koh Tonsay, Koh Russey, Koh Rong, ou Koh Rong Samloem.....]





J'ai visionné "Un Barrage contre le Pacifique", et j'ai vu les beaux paysages ... mais aussi, que ces problèmes existent depuis bien trop longtemps déjà.

Ceci dit, si tu "as ton île" ",", je ne dis pas non (janvier 2013 ou ?).

Bon, on est un peu h.s; là, non ?


:fourire:

virgule - 23/08/2012 à 17:44
Seun nmott a écrit


Ca me fait penser tout de suite à "Nokor Srei lvo"( le royaume de srei Lvo)

Un ancien peuple Lavo = Lvo(disent les khmers)
Pour les khmers Nokor srei Lvo = Royaume des femme

Les Lvos seraient-ils des Khteuille? (trois sexe? en Thailande ou au Cambodge?
Ou des hommes qui portent des Sarongs, comme les Birmans? :quoi:




des môns.

virgule - 23/08/2012 à 17:45
sorenathy a écrit


J'ai visionné "Un Barrage contre le Pacifique", et j'ai vu les beaux paysages ... mais aussi, que ces problèmes existent depuis bien trop longtemps déjà.

Ceci dit, si tu "as ton île" ",", je ne dis pas non (janvier 2013 ou ?).

Bon, on est un peu h.s; là, non ?


:fourire:


p'tet deja acheter une maison coloniale a kampot (50000 USD + travaux)

sorenathy - 23/08/2012 à 19:11
virgule a écrit

sorenathy a écrit


J'ai visionné "Un Barrage contre le Pacifique", et j'ai vu les beaux paysages ... mais aussi, que ces problèmes existent depuis bien trop longtemps déjà.

Ceci dit, si tu "as ton île" ",", je ne dis pas non (janvier 2013 ou ?).

Bon, on est un peu h.s; là, non ?


:fourire:


p'tet deja acheter une maison coloniale a kampot (50000 USD + travaux)



25 000 chacun et tu fais les travaux pointue, je fais la déco le ménage - tape là hahaha




:nono: Je ne suis pas Khmère, toi non plus, donc ça le fera pas. :bide:


Par contre, si t'as des potes dans le coin, j'irai (de ta part) avec plaisir.




T'es rentré ? :toureiffel:




:cache:

Seun nmott - 23/08/2012 à 22:23
virgule a écrit

Seun nmott a écrit


Ca me fait penser tout de suite à "Nokor Srei lvo"( le royaume de srei Lvo)

Un ancien peuple Lavo = Lvo(disent les khmers)
Pour les khmers Nokor srei Lvo = Royaume des femme

Les Lvos seraient-ils des Khteuille? (trois sexe? en Thailande ou au Cambodge?
Ou des hommes qui portent des Sarongs, comme les Birmans? :quoi:




des môns.
:quoi:

Dans le royaume de Baying Nang(Môn), il y avait de très bons guerriers.
Dans une de ces légendes populaires, un grand général de l'armée, qui fait trembler les Thais plus d'une fois, a une langue de couleur verte.

Pas des khteuilles... :sourire::sourire:

virgule - 24/08/2012 à 06:55
robin des bois a écrit

Oui mais as-tu réservé pour 99 ans ...parce que d'autres s'en chargent


http://asie-info.fr/2012/08/20/iles-a-vendre-au-cambodge-58187.html

[ Des sous-décrets révèlent que des terrains dans près de la moitié des îles du Cambodge sont réservés pour des compagnies recherchant des concessions foncières.

Les sous-décrets, compilés par l’association pour les droits humains et le développement Adhoc, dévoilent que plus de 180.000 hectares sur 28 des 64 îles du royaume ont été reclassés comme propriété de l’Etat pour 31 sociétés à la recherche de terrains entre 2008 et 2010, selon le Phnom Penh Post du 17 août. Ces terrains, sur lesquels des baux de 99 ans leur permettront de construire des hôtels, stations balnéaires et autres casinos, sont situés au large des provinces de Preah Sihanouk, Kampot, Kep et Koh Kong, dans le golfe de Thaïlande. Parmi les îles concernées, certaines sont déjà des destinations populaires, comme Koh Tonsay, Koh Russey, Koh Rong, ou Koh Rong Samloem.....]





Deja que le bokor est prévu accueillir 100000 personnes dans une espèce de machin où dominent les jeux.

virgule - 24/08/2012 à 06:55
sorenathy a écrit

T'es rentré ? :toureiffel:


ce WE.

Seun nmott - 24/08/2012 à 08:34
virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


Introuvable à la fnac.

virgule - 24/08/2012 à 17:28
Seun nmott a écrit

virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


Introuvable à la fnac.


C'est une édition cambodgienne; regarde sur monument book en ligne.

Seun nmott - 24/08/2012 à 18:25
virgule a écrit

Seun nmott a écrit

virgule a écrit

super bouquin pour redécouvrir PP et son patrimoine!


Introuvable à la fnac.


C'est une édition cambodgienne; regarde sur monument book en ligne.


En suivant le lien book en ligne, j'ai trouvé ça:

..Déambulations phnompenhoises, aux éditions Kam, est en vente à Carnets d’Asie à Bangkok et Phnom Penh, à Monument Books et à l’aéroport de Pochentong, et à sera à la librairie You-Feng de Paris en septembre.

http://asie-info.fr/2012/06/09/les-deambulations-phnompenhoises-de-jean-michel-filippi-54991.html

Grobec - 24/08/2012 à 18:51
En attendant de trouver le livre, vous pouvez passer le temps avec ça (si ça n'a déjà pas été présenté):
http://belleindochine.free.fr/Cambodge.htm

Certains édifices ont déjà disparu....(vu sur d'autres pays FlickR et Facebook)

Edité le 24/08/2012 @ 14:52 par Grobec

virgule - 24/08/2012 à 19:13
2494.JPG

ce bâtiment à sauté

virgule - 28/08/2012 à 10:41
9780300152289.jpg

The Art of Not Being Governed: An Anarchist History of Upland Southeast Asia

Professor James C. Scott
Publisher: Yale University Press (September 30, 2009)
ISBN-10: 0300152280
ISBN-13: 978-0300152289

sorenathy - 28/08/2012 à 10:48
virgule a écrit


2494.JPG

ce bâtiment à sauté



Quel dommage - qui sait quelle tour viendra à la place de ...



sorenathy - 28/08/2012 à 10:49
virgule a écrit

sorenathy a écrit

T'es rentré ? :toureiffel:


ce WE.


:bienvenue:

virgule - 30/10/2012 à 13:06
Le-prix-de-l-inegalite---Joseph-Stiglitz.jpg

Le prix de l'inégalité

Joseph Stiglitz (Auteur), Françoise Chemla (Traduction), Paul Chemla (Traduction)
Broché: 510 pages
Editeur : Les liens qui libèrent (5 septembre 2012)
Collection : LIENS QUI LIBER

virgule - 28/11/2012 à 14:16
41xEGOn-UAL._SL500_AA300_.jpg

Misère de la pensée économique

Paul Jorion
Broché: 355 pages
Editeur : Fayard; Édition : 1re (3 octobre 2012)
Collection : Essais et documents

virgule - 06/12/2012 à 14:42
1054383-M.jpg

Cambodia 1975-1982

Michael Vickery
Broché: 432 pages
Editeur : University of Washington Press (1 avril 2000)

Seun nmott - 06/12/2012 à 15:01
Je ne l'ai pas encore vu celui là.
Y a t il de ressemblant dans mon "retour à la vie"?

virgule - 13/12/2012 à 20:49
Seun nmott a écrit

Je ne l'ai pas encore vu celui là.
Y a t il de ressemblant dans mon "retour à la vie"?


C'est.... curieux....

Seun nmott - 13/12/2012 à 20:51
virgule a écrit

Seun nmott a écrit

Je ne l'ai pas encore vu celui là.
Y a t il de ressemblant dans mon "retour à la vie"?


C'est.... curieux....


:quoi::quoi:

sorenathy - 14/12/2012 à 14:17
Un peu plus léger dans la lecture - mais sympa (puisque je le suis aussi) :lol:

Je traverse le Continent en Volkswagen Bus en compagnie d'un Belge

http://www.amazon.fr/Incroyable-Asie-Michel-Stone/dp/B0014P59KG

(pour la photo). On parle peu des pays, qui nous tiennent :love: le plus à coeur, mais bon, là, je suis en :birmanie: pas mal

virgule - 16/12/2012 à 13:53
Seun nmott a écrit

virgule a écrit

Seun nmott a écrit

Je ne l'ai pas encore vu celui là.
Y a t il de ressemblant dans mon "retour à la vie"?


C'est.... curieux....


:quoi::quoi:


he bien... son 1er chapitre est une ataque en règle contre bcp d'ouvrages sur les KRs, ou il tente d'infléchir l'image de tuerie et de sauvagerie indiscriminée qui aurait eu lieu dans les premiers temps du KD.
Il souligne, comme chandler et kierman, que les troupes de la zone est (et la zone est elle même) étaient bien moins dures et dogmatique que les autres zones.
Il décrit, enfin, une situation des plus contrastés entre les zones, et à l'intérieur des zones, et surtout, de la dérive sanglante de l'année 78 suite à la prise en main des diff. zones par les troupes de Pok et de Mok.

Il pointe, enfin, le fait que, finalement, la plupart des témoignages reçus et publiés concernent des citadins, et que peu d'ouvrage et de travaux se sont intéressé au sort des paysans avant 75, après 75, et après 79.

robin des bois - 16/12/2012 à 15:28
virgule a écrit

[]

- point 1 he bien... son 1er chapitre est une ataque en règle contre bcp d'ouvrages sur les KRs, ou il tente d'infléchir l'image de tuerie et de sauvagerie indiscriminée qui aurait eu lieu dans les premiers temps du KD.

- point 2 : Il souligne, comme chandler et kierman, que les troupes de la zone est (et la zone est elle même) étaient bien moins dures et dogmatique que les autres zones.
Il décrit, enfin, une situation des plus contrastés entre les zones, et à l'intérieur des zones,

- point 3 : et surtout, de la dérive sanglante de l'année 78 suite à la prise en main des diff. zones par les troupes de Pok et de Mok.

- point 4 : Il pointe, enfin, le fait que, finalement, la plupart des témoignages reçus et publiés concernent des citadins, et que peu d'ouvrage et de travaux se sont intéressé au sort des paysans avant 75, après 75, et après 79.



Salut Virgule

Merci pour ce CR ; une remarque preliminaire :
ce gars là n'écrit qu'en anglais et, sauf erreur de ma part(mais pas impossible), ses bouquins "in french", j'en connais pas

- point n°1 : ok ok .. c'est lui le meilleur, sachant quand m^me que son bouquin a été édité en 1ere édition en 1984 et en réédition en 1999 ; sans doute a-t-il contribué à "faire évoluer les esprits" depuis cette parution il y a bientôt 30 ans !!!

- point n°2 : bien et même très bien. Mais en donne-t-il les raisons svp ?

une qui connaissait bien cet aspect du dossier s'appelle Madame IENG Thirith : elle a même " officiellment auditer certaines zones sur ce thème précis " : on ne connaitra donc pas son pdv, et c'est dommage ..

- point n°3 : quelle est selon lui la cause profonde de cette "dérive sanglante de 78", sachant qu'effectivement "sa mise en oeuvre" a bien été faite par TA Mok,frère n° ??? et "bras séculier" de son compère et frère n°1, POL Pot (quant à KE Vin, devenu KE Pauk, ben il a "nettoyé la zone Est", çà c'est sûr!!)

- point n°4 : cet aspect m'intéresse au plus haut point
Que dit-il alors, dès 1984 sur :
* la naissance, la mise en place, puis l'évolution du "peuple ancien "

* le fonctionnement des "coopératives" depuis leur mies en place dans les "zones dites libérées" , soit des années 70 jusqu' à 78, avec le tournant d'avril 75 et leurs différents niveaux de collectivisation ?

...... tu n'es pas obligé de me répondre.!!!.. je réfléchis seulement à haute et intelligible voix, sachant que papy n'ira plus mettre son nez dans un bouquin tout en anglais.

Mais le "cheminement de pensée" de VICKERY m'aurait intéressé ; ceci dit, les bouquins sortis depuis 1984/99 sur les KR ont du tenir compte de ses observations... bien que je sois le premier à regretter, même en 2012, le manque d'une approche beaucoup plus poussée sur "l'aspect agricole" de cette revolution KR (coopératives et collectivisation, "peuple ancien" , autosuffisance et production rizicole ...)

de plus, le rapprochement avec "Le grand bond en avant" de Mao des années 60 saute aux yeux ... y compris les centaines de milliers de victimes liées aux famines entrainées par cette politique insensée




virgule - 16/12/2012 à 17:16
robin des bois a écrit

Merci pour ce CR ; une remarque preliminaire :
ce gars là n'écrit qu'en anglais et, sauf erreur de ma part(mais pas impossible), ses bouquins "in french", j'en connais pas

ouais, exact; je lit en anglais.

robin des bois a écrit

- point n°1 : ok ok .. c'est lui le meilleur, sachant quand m^me que son bouquin a été édité en 1ere édition en 1984 et en réédition en 1999 ; sans doute a-t-il contribué à "faire évoluer les esprits" depuis cette parution il y a bientôt 30 ans !!!

Pour situer, c'est un des rares auteurs pro-RPK. Je pense que l'on peut classer cet auteur comme 'gauchiste' ou gauchisant. Ceci étant dit, il a de toute façon raison sur un point, c'est que les KRs sont revenus en odeur se sainteté dans l'esprit de l'occident dès lors que les viets sont entré au cambodge. Je pense que ce qu'il met en exergue, avec raison selon moi, c'est le contexte 'guerre froide' du traitement informationnel de l'époque KR puis post KR (RPK), avec ses excès et ses manipulations. Le hic, c'est que, au final, on en ressort avec un gout amer d'impression de tentative de minimisation des exactions KRs, ce qui, je me pense, n'est pourtant pas le cas. Mais cela est du à une insistance de l'auteur sur les contre vérités potentielles de divers auteurs à l'époque (en fait, il cible uniquement les non professionnels de l'histoire, dont Ponchaud dont il critique les interviews quasi exclusives d'anciens urbains et son anti communisme, voir, anti vietnam, 'primaire').

robin des bois a écrit

- point n°2 : bien et même très bien. Mais en donne-t-il les raisons svp ?

une qui connaissait bien cet aspect du dossier s'appelle Madame IENG Thirith : elle a même " officiellment auditer certaines zones sur ce thème précis " : on ne connaitra donc pas son pdv, et c'est dommage ..

Oui : il souligne que la zone est le bastion des anciens issarak et autres communistes léninistes proches du communisme viet (dans la mise en oeuvre en tous les cas). Il soupçonne que les projets d'éradication de la zone est datent de 75, voire, avant.
Il souligne que les uniformes des troupes de la zone est constitué de tenues de camouflages, et non noires.

robin des bois a écrit

- point n°3 : quelle est selon lui la cause profonde de cette "dérive sanglante de 78", sachant qu'effectivement "sa mise en oeuvre" a bien été faite par TA Mok,frère n° ??? et "bras séculier" de son compère et frère n°1, POL Pot (quant à KE Vin, devenu KE Pauk, ben il a "nettoyé la zone Est", çà c'est sûr!!)

Cette dérive sanglante est liée à la mainmise de différentes zones, pour diverses raisons. Trois en fait.
1. dérives autoritaires des chefs de zones (executions sommaires : il signale que des directives semblent été données en 75 pour tuer tout citadins, puis un contre ordre est intervenus qqs mois après, pour ne cibler que les gradés de Lon Nol et qqs hauts placés)
2. corruptions des responsables, ou sexe hors mariage
3. collusion, au sens ou des citadins se sont vu donner des "postes à responsabilités".
Cependant, la dernière purge, en 78, est concomitante avec la mainmise sur la plupart des zones des factions les plus dures, idéologiquement parlant, de pok et mok, qui deviennent, de facto, les deux gds bras armés du polpotisme, et donc, concomitante avec la mainmise totale de polpot sur le cambodge (avec son corollaire : tout le monde est égal, mais dans le pire, avec exécutions de tout séditieux quel que soit son origine sociale)

robin des bois a écrit

- point n°4 : cet aspect m'intéresse au plus haut point
Que dit-il alors, dès 1984 sur :
* la naissance, la mise en place, puis l'évolution du "peuple ancien "

* le fonctionnement des "coopératives" depuis leur mies en place dans les "zones dites libérées" , soit des années 70 jusqu' à 78, avec le tournant d'avril 75 et leurs différents niveaux de collectivisation ?

il ne dit pas gd chose; il souligne l'antagonisme ville-campagne avant la guerre, où des zones (il cite banteay chmaar) étaient très très très hostiles à tout ce qui touche de près ou de loin avec les villes. Il souligne que les victimes de la guerre américaine sont surtout des paysans, que, dans le PP d'avant le 17 avril, et contrairement à ce que l'on peut lire dans bcp de livre, beaucoup de personnes avaient des rations quotidiennes de riz inférieure à celles sous les KRs (au moins, au début), que les hôpitaux étaient engorgés et les médecins en grande partie déjà à l'étranger... bref, que le peuple des campagnes, ou les réfugiés dans les villes, souffraient bcp depuis 70. Bref, il relativise les privations des citadins et leurs évacuations en regard de la situation sanitaire et humanitaire de bcp de paysans (en notant que dans certains district pauvres de kampot, la production de riz s'était amélioré sous la collectivisation avant 75, bien que les contributions à l'effort de guerre aient augmentées). Il note au passage que les troupes de l'est ne semblaient pas être au courant de l'ordre d'évacuation de PP. Bon, bref, il en dit pas gd chose.

robin des bois a écrit

...... tu n'es pas obligé de me répondre.!!!.. je réfléchis seulement à haute et intelligible voix, sachant que papy n'ira plus mettre son nez dans un bouquin tout en anglais.

Mais le "cheminement de pensée" de VICKERY m'aurait intéressé ; ceci dit, les bouquins sortis depuis 1984/99 sur les KR ont du tenir compte de ses observations... bien que je sois le premier à regretter, même en 2012, le manque d'une approche beaucoup plus poussée sur "l'aspect agricole" de cette revolution KR (coopératives et collectivisation, "peuple ancien" , autosuffisance et production rizicole ...)

de plus, le rapprochement avec "Le grand bond en avant" de Mao des années 60 saute aux yeux ... y compris les centaines de milliers de victimes liées aux famines entrainées par cette politique insensée


He bien, le fait est, d'après lui, que bcp de réfugiés en thailande, dans les années 80, sont des anciens citadins, et que c'est pour cela que, finalement, les paysans sont absents des analyses et de leur ressentis sur la période KR. De plus, je pense, on a un pb de doctrine claire du popotisme (genre petit livre rouge) pour bien définir une idéologie propre.
Enfin, je ne pense pas, en effet, qu'il y ai eu une analyse systématique du ressentis paysans avant 75, même si telle tache est extrêmement ardue (en fonction des provinces, du niveau de vie, etc...)

Seun nmott - 16/12/2012 à 17:38
L'auteur a t il parlé des émissions en langue khmère émises sur les ondes courtes depuis le japon, que certains cadres de Piryoip écoutaient ces émissions dans les zones reculées, vers la mangrove aux alentours de minuit par exemple, mi 1977......

virgule - 16/12/2012 à 17:51
Seun nmott a écrit

L'auteur a t il parlé des émissions en langue khmère émises sur les ondes courtes depuis le japon, que certains cadres de Piryoip écoutaient ces émissions dans les zones reculées, vers la mangrove aux alentours de minuit par exemple, mi 1977......


Non; en tous les cas, pas jusqu'où j'en suis.

krys - 16/12/2012 à 18:57
robin des bois a écrit

virgule a écrit

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges

Par David Chandler
Editeur : Autrement (Editions)
Collection : frontières
Paru le : 19 janvier 2002




J'ai ...depuis un certain temps déjà..
Faudrait m^me que je le relise un peu !!!

Très très intéressant, et autant que je me souvienne, un des aspects du bouquin qui m'a appris le plus concerne les interrogatoires .. et "les aveux".... des gros pontes KR du Comité Central à éliminer


...j'ai appris assez récemment que "cette mère à l'enfant", qui figure en couverture du bouquin et me "fascine" toujours autant, serait la femme d'un ministre soit de POL pot , soit de LON Nol .
Quelqu'un en connait-il plus sur cette femme SVP ?








Le message est un peu ancien mais enfin...
J'ai aussi souvent en tête la photo de cette femme.
Elle s'appelait Chan Kim Srung, et c'était l'épouse de Puk Suvann,ministre des affaires étrangères.


Edité le 16/12/2012 @ 19:00 par krys

Seun nmott - 16/12/2012 à 19:44
krys a écrit

robin des bois a écrit

virgule a écrit

S-21 ou le crime impuni des Khmers rouges

Par David Chandler
Editeur : Autrement (Editions)
Collection : frontières
Paru le : 19 janvier 2002




J'ai ...depuis un certain temps déjà..
Faudrait m^me que je le relise un peu !!!

Très très intéressant, et autant que je me souvienne, un des aspects du bouquin qui m'a appris le plus concerne les interrogatoires .. et "les aveux".... des gros pontes KR du Comité Central à éliminer


...j'ai appris assez récemment que "cette mère à l'enfant", qui figure en couverture du bouquin et me "fascine" toujours autant, serait la femme d'un ministre soit de POL pot , soit de LON Nol .
Quelqu'un en connait-il plus sur cette femme SVP ?








Le message est un peu ancien mais enfin...
J'ai aussi souvent en tête la photo de cette femme.
Elle s'appelait Chan Kim Srung, et c'était l'épouse de Puk Suvann,ministre des affaires étrangères.



Merci Krys, pour l'info.

Puk Suvann, ministre des affaires étrangères. :reflechi2:

A t il un nom padévadh?
Ca m'a échappé. :reflechi1:

Edité le 16/12/2012 @ 19:44 par Seun nmott

robin des bois - 16/12/2012 à 21:13
krys a écrit

[

Le message est un peu ancien mais enfin...
J'ai aussi souvent en tête la photo de cette femme.
Elle s'appelait Chan Kim Srung, et c'était l'épouse de Puk Suvann,ministre des affaires étrangères.





Merci Krys

Oui, cette mère s'appelle bien CHAN Kim Srung et était l'épouse de PUK Suvann : mais celui-ci était en fait :

- un cadre KHMER ROUGE du Kampuchéa démocratique
- travaillant au ministère des affiares Etrangères ( "Minister" et non "Ministry" ) la place étant déjà occupée par IENG Sary
- détenu également et exécuté à TUOL Sleng (probablement vers mai 78 : cf la date sur la photo d'identité de son épouse

SVP lire sur ce lien les légendes accompagnant le portrait de cette "mère à l'enfant"

http://www.picturesfromhistory.com/index.search.php?sid=111936&img=18



Edité le 16/12/2012 @ 21:16 par robin des bois

robin des bois - 17/12/2012 à 07:12
virgule a écrit



He bien, le fait est, d'après lui, que bcp de réfugiés en thailande, dans les années 80, sont des anciens citadins, et que c'est pour cela que, finalement, les paysans sont absents des analyses et de leur ressentis sur la période KR.

De plus, je pense, on a un pb de doctrine claire du popotisme (genre petit livre rouge) pour bien définir une idéologie propre.

Enfin, je ne pense pas, en effet, qu'il y ai eu une analyse systématique du ressentis paysans avant 75, même si telle tache est extrêmement ardue (en fonction des provinces, du niveau de vie, etc...)


Merci beaucoup Virgule

Je reviendrai sur tes commentaires et ce que tu dis du bouquin, à tête reposée :


- à ce stade, je pense qu'il faut se pencher plus précisément sur le fonctionnement +/- autonome de chaque "zone KR": et c'est loin d'être évident, ne serait-ce que par manque de docs et de témoignages directs .

* par ex. pour la zone Est, il est avéré que la proximité de la piste HCM et le voisinage du Vietnam ont eu des conséquences directes sur les décisions du BPCC sur les habitants de cette zone KD après 77
De même que la personnalité de SO Phim, un des rares à s'être opposé ouvertement à ce même BPCC et surtout à la personne de POL Pot,ont conduit à la lutte fratricide et aux purges de 78

Il ne faut pas oublier non plus que SO Phim semble bien avoir refusé de livrer les quotas de riz réclamés à sa zone pour que la population puisse manger un peu mieux, de même qu'effectivement il devait "cadrer" asse bien ses troupes KR qui le respectaient

Par ailleurs, cette zone a recouvert en partie la zone Nord-Est, très chère à POL Pot car l'une des premières "zone dite libérées des maquis KR", et restée longtemps en gestion directe par le BPCC lui-même (par la volonté de PO Pot)

* Pour la zone Nord-Ouest(Battambang et ROS Nhim), le fait qu'elle ait été considérée d'office comme le grenier à riz du KD, lui a valu des objectifs de production démesurés, de même que l'attribution, en "2eme déportation", d'une arrivée massive de "Nouveau peuple" : cqfd une famine généralisée


etc etc .. tous les points soulevés sont intéressants

Ceci dit, ton premier alinea que j'ai retenu ci-dessus me "surprend quelque peu"( en ayant bien compris que tu te contentes de traduire la pensée de VICKERY ); je te cite :

"bcp de réfugiés en thailande, dans les années 80, sont des anciens citadins, et que c'est pour cela que, finalement, les paysans sont absents des analyses et de leur ressentis sur la période KR"

heeeeeeuuuuuu donc il aurait été plus normal que ces "réfugiés khmers" soient constitués d'une majorité de "peuple ancien"
là je dirais que quelqu'un a du rater un épisode (et... pauvre PONCHAUD qui n'a pas trouvé assez de "peuple ancien" dans les camps de réfugiés thaïlandais !!!)


ps : en lisant ton CR sur VICKERY, je pense à la thèse universitaire controversée de Sacha SHER .. tu te souviens !

lui aussi attaquait PONCHAUD d'ailleurs, et sur le même motif : curieux non ?




Edité le 17/12/2012 @ 07:26 par robin des bois

Seun nmott - 17/12/2012 à 10:48
[quote=robin des bois]
virgule a écrit



He bien, le fait est, d'après lui, que bcp de réfugiés en thailande, dans les années 80, sont des anciens citadins, et que c'est pour cela que, finalement, les paysans sont absents des analyses et de leur ressentis sur la période KR.




je suis passé à KHao I Dang début janvier 1980.

Quand j'étais encore à 007, j’assistais à des transfères 007-Khao I Dang(nov-déc 79). Je peux certifier qu'il n'y avait pas que les citadins..Loin de là. Les citadins sont les premier à périr pendant les KR, or il y en reste peu. Par contre ce qui est frappant c'est de voir les paysans khmers décidaient de quitter le navire. Ils arrivent par milliers avec leurs charrettes à beuf, dans les camps et qui n'hésitaient pas à prendre les navettes...

Et puis 1981-82 .. c'est une nouvelle ruée..là oui les gens des grandes ville s'entassent dans les camps .....

robin des bois - 17/12/2012 à 11:51
Seun nmott a écrit

...

Et puis 1981-82 .. c'est une nouvelle ruée..
là oui les gens des grandes ville s'entassent dans les camps .....




SVP selon vous quelle est l'explication de cette "nouvelle ruée " ?

- la relance de la guerre entre factions rivales

- attaque des troupes vietnamiennes contre des "camps dits frontaliers "supposés abriter des troupes KR ?

... autres causes que je ne connais pas

Merci d'avance





Seun nmott - 17/12/2012 à 12:44
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

...

Et puis 1981-82 .. c'est une nouvelle ruée..
là oui les gens des grandes ville s'entassent dans les camps .....




SVP selon vous quelle est l'explication de cette "nouvelle ruée " ?

- la relance de la guerre entre factions rivales

- attaque des troupes vietnamiennes contre des "camps dits frontaliers "supposés abriter des troupes KR ?

... autres causes que je ne connais pas

Merci d'avance







1- les premières vagues des réfugiés arrivent au 3ème pays, ont fait le nécessaire pour faire venir le reste de leurs familles.
2- les étaux du nouveaux maitres se resserrent, causant la fuite des récalcitrants.
3- les aides en nourritures des organismes humanitaires
4- les appels des résistances.

c'est ce que je pense.

robin des bois - 17/12/2012 à 12:57
Seun nmott a écrit




1- les premières vagues des réfugiés arrivent au 3ème pays, ont fait le nécessaire pour faire venir le reste de leurs familles.
2- les étaux du nouveaux maitres se resserrent, causant la fuite des récalcitrants.
3- les aides en nourritures des organismes humanitaires
4- les appels des résistances.

c'est ce que je pense.


Merci beaucoup, beaucoup Sn

Je souhaite vous poser une question que l'on peut considèrer comme " dérangeante, voire génante" ... (donc pas obligé de répondre SVP )

- Quelles étaient- d'après vos observations - les "relations" entre les réfugiés khmers de ces camps, selon qu'ils étaient issus du "Nouveau peuple" ( citadins) ou du " Peuple ancien "(campagne)?

- Quelques "règlements de compte" en public ou au fin des forêts .. ou rien du tout ?








Edité le 17/12/2012 @ 13:00 par robin des bois

Seun nmott - 17/12/2012 à 13:51
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit




1- les premières vagues des réfugiés arrivent au 3ème pays, ont fait le nécessaire pour faire venir le reste de leurs familles.
2- les étaux du nouveaux maitres se resserrent, causant la fuite des récalcitrants.
3- les aides en nourritures des organismes humanitaires
4- les appels des résistances.

c'est ce que je pense.


Merci beaucoup, beaucoup Sn

Je souhaite vous poser une question que l'on peut considèrer comme " dérangeante, voire génante" ... (donc pas obligé de répondre SVP )

- Quelles étaient- d'après vos observations - les "relations" entre les réfugiés khmers de ces camps, selon qu'ils étaient issus du "Nouveau peuple" ( citadins) ou du " Peuple ancien "(campagne)?

- Quelques "règlements de compte" en public ou au fin des forêts .. ou rien du tout ?









A mon avis il n'y en a pas, visiblement. Ça peut réduire en une distance avec plus ou moins d'hypocrisie.

J'ajoute, le "peuple ancien" qui n'avait pas de responsabilité, il n'a rien à craindre. Ceux qui ont des responsabilités ont été lynchés dès les premières heures.

Par contre les anciens KR du camp de Sakeo(spécial KR), qui doit rapprocher ou rejoindre Khao I Dang, vers le deuxième trimestre 1980, je pense, ne sont pas les bienvenues. Il y avait des voix qui s'élevaient contre ce mesure. J'ai quitté KID en mars.. donc ...

Dans le territoire, les anciens KR préfèrent leur camp de Phnom Chhat(montagne du chat)qui se trouve à quelques km au nord de 007. Ils n'osent pas s'aventurer ni à007 ou à 204 (Makmuon)

J'ai pardonné à mon chef de section, celui qui tenait la liste à exécuter, dans laquelle figurait non nom..Il finit difficilement sa vie dans son village....
Car je l'ai vu à la frontière(entre aout-sept 79), vers Kauksoung, il est devenu pâle comme un vampire dès qu'il m'a vu. Mais je n'ai rien dit. Et il est disparu avec le flot des gens....

Or on ne sait jamais car il y a toujours les vengeances silencieuses, celui qui n'est pas prudent risque gros, dans ce coin perdu vers la frontière, tout peut se passer....

krys - 18/12/2012 à 09:45
[quote=robin des bois]
krys a écrit

[

Le message est un peu ancien mais enfin...
J'ai aussi souvent en tête la photo de cette femme.
Elle s'appelait Chan Kim Srung, et c'était l'épouse de Puk Suvann,ministre des affaires étrangères.





[quote]
Merci Krys

Oui, cette mère s'appelle bien CHAN Kim Srung et était l'épouse de PUK Suvann : mais celui-ci était en fait :

- un cadre KHMER ROUGE du Kampuchéa démocratique
- travaillant au ministère des affiares Etrangères ( "Minister" et non "Ministry" ) la place étant déjà occupée par IENG Sary
- détenu également et exécuté à TUOL Sleng (probablement vers mai 78 : cf la date sur la photo d'identité de son épouse







Autant pour moi et pardon pour cette faute d'inattention. Je ne ne suis pas une experte de la période bien que m'y intéresse beaucoup.Effectivement le nom de PUK Suvann ne me disait rien. Je comprends pourquoi.:mauvais:
Ce forum est de grande qualité. Il y a longtemps que je le lis sans être inscrite. J'ajoute que je suis très touchée et intéressée par les récents témoignages de ceux qui ont vécu cette période. La parole est encore rare au Cambodge où j'ai passé ces quatre dernières années mais quand, parfois, elle se libère,je me rends compte qu'on ignore tout où presque de ce qui s'est passé. J'ai lu un bon nombre des ouvrages cités dans ce forum. Je travaille aussi sur ce procès qui, de mon point de vue, apporte peu à l'Histoire.Ce n'était pas le but des CETC mais comment dès lors y voir plus clair et avoir une vision plus précise de ce qui s'est passé?



Edité le 18/12/2012 @ 09:51 par krys

Seun nmott - 18/12/2012 à 11:16
Bonjour Krys
Merci pour votre sincérité.
J"avais fait un rapide passage sur mes docs, je n'ai pas vu trace de PUK Suvann ou Pok Sovann.
C'est pourquoi je vous demande si jamais vous aviez son nom de la révolution.
Les arrestations sont nombreux depuis le 20 mai 76(arestation de Chan Chakrei) jusqu'à juin 78 (arrestation de Ros Nhim dit Moul Sambath.

Pour mes écrits, ce ne sont que des mémoires que je voulais les mettre en pages ce dont j'ai vécu, ressenti. Un récit personnel, dans un but simple le "parlé vrai", sans partie prenante.

Ce récit que j'avais baptisé Kam ney pouch nerk Chea, qui vaut en français quelque chose comme : le mauvais karma des gens bien, c'est un petit jeu de mot de Kampuchea.

robin des bois - 18/12/2012 à 11:25
Seun nmott a écrit


Les arrestations sont nombreux depuis le 20 mai 76(arestation de Chan Chakrei) jusqu'à juin 78 (arrestation de Ros Nhim dit Moul Sambath.

Pour mes écrits, ce ne sont que des mémoires que je voulais les mettre en pages ce dont j'ai vécu, ressenti. Un récit personnel, dans un but simple le "parlé vrai", sans partie prenante.





Les noms que vous citez figurent bien dans une rubrique intitulée "Repères chronolgiques " du livre de Solomon Kane "Dictionnaire des Khmers rouges":

la liste est assez impressionnant ...( au point qu'il arrive à l'auteur de se "mélanger les pinceaux quelques fois et de faire exécuter le même KR à 2 dates différentes !!!)

Si cette liste vous intéresse et peut vous aider dans vos propres repères, je peux vous la retranscrire, de préférence à la rubrique "Dossiers KR "





Edité le 18/12/2012 @ 11:27 par robin des bois

Seun nmott - 18/12/2012 à 11:45
robin des bois a écrit




Les noms que vous citez figurent bien dans une rubrique intitulée "Repères chronolgiques " du livre de Solomon Kane "Dictionnaire des Khmers rouges":

la liste est assez impressionnant ...( au point qu'il arrive à l'auteur de se "mélanger les pinceaux quelques fois et de faire exécuter le même KR à 2 dates différentes !!!)

Si cette liste vous intéresse et peut vous aider dans vos propres repères, je peux vous la retranscrire, de préférence à la rubrique "Dossiers KR "





:bon:
Pendant presque 4 ans que j'ai vécu(04/75 à fin 78)dans un petit coin perdu, privé de toutes info, je connaissais rien de leur structure. C'est qu'après que j'ai apprit petit à petit.

Oui postez le SVP, ça sert toujours. :sourire:

robin des bois - 18/12/2012 à 12:05
Seun nmott a écrit


Oui postez le SVP, ça sert toujours. :sourire:




Je le ferai au fur et à mesure sur le topic "Dossiers KR" par posts successifs (avec le m^me intitulé mais numérotés pour s'y retrouver et que vous pourrez regrouper au final si vous souhaitez ) : je vous l'intitule "Eliminations entre KR" ,par exemple ?

( et je compte sur vos commentaires eventuels SVP )



Edité le 18/12/2012 @ 12:05 par robin des bois

Seun nmott - 18/12/2012 à 12:16
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit


Oui postez le SVP, ça sert toujours. :sourire:




Je le ferai au fur et à mesure sur le topic "Dossiers KR" par posts successifs (avec le m^me intitulé mais numérotés pour s'y retrouver et que vous pourrez regrouper au final si vous souhaitez ) : je vous l'intitule "Eliminations entre KR" ,par exemple ?

( et je compte sur vos commentaires eventuels SVP )




Merci,

Pour vous, je viens de tomber sur le nom posthume de Sihanouk, c'est Preah Borom Ratanak kaot et non Borom kachanak kaot , donné au paravent.

Je n'ai pas trouvé le post ...

robin des bois - 18/12/2012 à 12:43
Seun nmott a écrit

[
Pour vous, je viens de tomber sur le nom posthume de Sihanouk, c'est Preah Borom Ratanak kaot et non Borom kachanak kaot , donné au paravent.

Je n'ai pas trouvé le post ...


ah merci ... mais pour la "performance mnémotechnique", je préfere Tribhuvan Adityavarman : et c'est plus baba-cool



Edité le 18/12/2012 @ 12:45 par robin des bois

virgule - 18/12/2012 à 13:40
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

...

Et puis 1981-82 .. c'est une nouvelle ruée..
là oui les gens des grandes ville s'entassent dans les camps .....




SVP selon vous quelle est l'explication de cette "nouvelle ruée " ?

- la relance de la guerre entre factions rivales

- attaque des troupes vietnamiennes contre des "camps dits frontaliers "supposés abriter des troupes KR ?

... autres causes que je ne connais pas

Merci d'avance


D’après vickery, pour faire du commerce transfrontalier, pour joindre la résistance, pour retrouver des proches.

Edité le 18/12/2012 @ 01:50 PM par virgule

virgule - 18/12/2012 à 13:48
robin des bois a écrit


- à ce stade, je pense qu'il faut se pencher plus précisément sur le fonctionnement +/- autonome de chaque "zone KR": et c'est loin d'être évident, ne serait-ce que par manque de docs et de témoignages directs .

oui, c'est évident. Il souligne que les zones où les cadres sont les plus expérimentés (anciens issaraks, et coco indochinois), les choses se sont mieux passés, et qu'a l'inverse, dans les zones où les cadres sont 'neufs', ca a été pire (cad, p.ex, celle de Ta Mok) : envois de citadins défricher les forets...

robin des bois a écrit

* par ex. pour la zone Est, il est avéré que la proximité de la piste HCM et le voisinage du Vietnam ont eu des conséquences directes sur les décisions du BPCC sur les habitants de cette zone KD après 77
De même que la personnalité de SO Phim, un des rares à s'être opposé ouvertement à ce même BPCC et surtout à la personne de POL Pot,ont conduit à la lutte fratricide et aux purges de 78

Il ne faut pas oublier non plus que SO Phim semble bien avoir refusé de livrer les quotas de riz réclamés à sa zone pour que la population puisse manger un peu mieux, de même qu'effectivement il devait "cadrer" asse bien ses troupes KR qui le respectaient

Oui, vickery le souligne; il souligne aussi que So Phim devait etre dans un goe anti polpot, en terme de tendance, au sein du PC; pour autant, les troupes de l'est ont participé à des purges d'autres zones. Enfin, la purge de la zone est est signalée comme étant celle qui a induit le plus de victimes.

robin des bois a écrit

Ceci dit, ton premier alinea que j'ai retenu ci-dessus me "surprend quelque peu"( en ayant bien compris que tu te contentes de traduire la pensée de VICKERY ); je te cite :

"bcp de réfugiés en thailande, dans les années 80, sont des anciens citadins, et que c'est pour cela que, finalement, les paysans sont absents des analyses et de leur ressentis sur la période KR"

heeeeeeuuuuuu donc il aurait été plus normal que ces "réfugiés khmers" soient constitués d'une majorité de "peuple ancien"
là je dirais que quelqu'un a du rater un épisode (et... pauvre PONCHAUD qui n'a pas trouvé assez de "peuple ancien" dans les camps de réfugiés thaïlandais !!!)


ps : en lisant ton CR sur VICKERY, je pense à la thèse universitaire controversée de Sacha SHER .. tu te souviens !

lui aussi attaquait PONCHAUD d'ailleurs, et sur le même motif : curieux non ?

ce qui est condamné, c'est que l'histoire du KD n'est vu que par le biais d'une classe, et pas d'une autre, et que pourtant, cette vue est extrapolée à tous les khmers. En particulier, rien n'est dit sur les souffrances des paysans lors de la guerre américaine, liée a l'exode a PP en butte à la famine et a la corruption, etc. Bref, il s'oppose à l'image d’Épinal et SNR et de la République khmère qui peut être véhiculée ('pas de famine avant 75').

virgule - 18/12/2012 à 13:55
Seun nmott a écrit

je suis passé à KHao I Dang début janvier 1980.

Quand j'étais encore à 007, j’assistais à des transfères 007-Khao I Dang(nov-déc 79). Je peux certifier qu'il n'y avait pas que les citadins.Loin de là. Les citadins sont les premier à périr pendant les KR, or il y en reste peu. Par contre ce qui est frappant c'est de voir les paysans khmers décidaient de quitter le navire. Ils arrivent par milliers avec leurs charrettes à beuf, dans les camps et qui n'hésitaient pas à prendre les navettes...

Et puis 1981-82 .. c'est une nouvelle ruée..là oui les gens des grandes ville s'entassent dans les camps .....


Vickery parle de 3 vagues :
79-> les riches qui tentent de partir à l’étranger
puis une vague essentiellement d'ancien non payson pour le commerce, puis une troisième de 'politiques', opposés au KD et a la RPK.
Il ne faut pas oublier aussi ceux qui ont été emmenés par les KRs lors de leur retraite.

robin des bois - 18/12/2012 à 14:05
virgule a écrit



robin des bois a écrit

* par ex. pour la zone Est, il est avéré que la proximité de la piste HCM et le voisinage du Vietnam ont eu des conséquences directes sur les décisions du BPCC sur les habitants de cette zone KD après 77
De même que la personnalité de SO Phim, un des rares à s'être opposé ouvertement à ce même BPCC et surtout à la personne de POL Pot,ont conduit à la lutte fratricide et aux purges de 78
Il ne faut pas oublier non plus que SO Phim semble bien avoir refusé de livrer les quotas de riz réclamés à sa zone pour que la population puisse manger un peu mieux, de même qu'effectivement il devait "cadrer" asse bien ses troupes KR qui le respectaient


Oui, vickery le souligne; il souligne aussi que So Phim devait etre dans un goe anti polpot, en terme de tendance, au sein du PC; pour autant, les troupes de l'est ont participé à des purges d'autres zones. Enfin, la purge de la zone est est signalée comme étant celle qui a induit le plus de victimes.




Il semblerait que, même avant 75, SO Phim était trop copain avec les "militaires communistes vietnamiens" .
- Dès la chute de PP, on lui retire le commandement de la 1ere division de CHAN Chakrey et de HENG samrin , qui passe sous contrôle de l'Angkar Loeu.

- Il relâche des prisonniers au lieu de les exécuter : "çà se fait pas" !!

- Et ... et il est cul et chemise avac CHAN CHakrey cité ci-dsssus et avec ROS Nhim, secrétaire de la zone Nord-Ouest ( dont le fils a épousé une fille de SO Phim)

trop c'est trop : tout pour plaire, quoi !!!


Par ailleurs, oui OK pour la Zone Est : destruction par " extermination " en 78 (cf "les kramas bleus")

mais Zone N-W : destruction par "famine généralisée "... et bien avant 78..

etc .... etc





Edité le 18/12/2012 @ 14:12 par robin des bois

le effaçable - 18/12/2012 à 17:06
virgule a écrit


Vickery parle de 3 vagues :
79-> les riches qui tentent de partir à l’étranger
puis une vague essentiellement d'ancien non payson pour le commerce, puis une troisième de 'politiques', opposés au KD et a la RPK.
Il ne faut pas oublier aussi ceux qui ont été emmenés par les KRs lors de leur retraite.

Je ne savais pas qu'il y avait des riches à la fin de KD

En tous les cas selon moi, dans leur recul les khmers rouges nous avaient dit de partir car les viets vont arriver mais ne nous avaient jamais forcés à partir avec eux à ce moment là

Edité le 18/12/2012 @ 17:28 par le effaçable

virgule - 18/12/2012 à 18:02
le effaçable a écrit

Je ne savais pas qu'il y avait des riches à la fin de KD

En tous les cas selon moi, dans leur recul les khmers rouges nous avaient dit de partir car les viets vont arriver mais ne nous avaient jamais forcés à partir avec eux à ce moment là


je pense qu'il a voulu dire 'les anciens riches'; il signale cependant que certains auraient réussis, selon les zones, à garder du bien (or, USD)

Seun nmott - 18/12/2012 à 18:09
le effaçable a écrit

virgule a écrit


Vickery parle de 3 vagues :
79-> les riches qui tentent de partir à l’étranger
puis une vague essentiellement d'ancien non payson pour le commerce, puis une troisième de 'politiques', opposés au KD et a la RPK.
Il ne faut pas oublier aussi ceux qui ont été emmenés par les KRs lors de leur retraite.

Je ne savais pas qu'il y avait des riches à la fin de KD

En tous les cas selon moi, dans leur recul les khmers rouges nous avaient dit de partir car les viets vont arriver mais ne nous avaient jamais forcés à partir avec eux à ce moment là


Toute l'année 79, noon..
Euh! 2-3 ans après, c'est possible, mais il n'y a pas des masses. Puis faut voir aussi à quel niveau, quand il les appelle riche, en kg d'or ?

Ceux qui sont emmenés par les KR il y en a, et ils sont bien gardés dans leur camp, à Sakeo par exemple. ceux là ne doit pas compter comme vague car ils sont emmenés contre leurs volontés par les KR. Il y en qui réussit à s'échapper, c'est sûr, mais ils ne peuvent pas faire une "Vague".


dans leur recul les khmers rouges nous avaient dit de partir car les viets vont arriver mais ne nous avaient jamais forcés à partir avec eux à ce moment là


Ceux là, ils ont vachement de la chance. Mais y a pas beaucoup.



je pense qu'il a voulu dire 'les anciens riches'; il signale cependant que certains auraient réussis, selon les zones, à garder du bien (or, USD)

Alors là, à ce niveau là, la fiabililé est mise en cause.

le effaçable - 18/12/2012 à 19:58
virgule a écrit

le effaçable a écrit

Je ne savais pas qu'il y avait des riches à la fin de KD
En tous les cas selon moi, dans leur recul les khmers rouges nous avaient dit de partir car les viets vont arriver mais ne nous avaient jamais forcés à partir avec eux à ce moment là

je pense qu'il a voulu dire 'les anciens riches'; il signale cependant que certains auraient réussis, selon les zones, à garder du bien (or, USD)


Là, oui je suis d'accord, deux grandes tantes à moi avec qui je n'ai pas vécu ont pu gardé leurs lourds trésors (mais pas leurs maris ni un certain nombre de leurs enfants) qui leur permettaient de quitter rapidement le Cambodge à l'arrivée des vietcongs

virgule - 18/12/2012 à 20:50
En fait, la thèse centrale de vickery est qu'il n'y a pas de schéma classique dans le KD, mais une multitude de cas particulier, avec bop de différence selon les endroits, même séparés de qqs kms.

robin des bois - 18/12/2012 à 21:19
virgule a écrit

En fait, la thèse centrale de vickery est qu'il n'y a pas de schéma classique dans le KD, mais une multitude de cas particulier, avec bop de différence selon les endroits, même séparés de qqs kms.


Disons que c'était pour le moins " décentralisé" puisqu'il n'y avait plus rien et qu'il fallait improviser partout ... sauf du côté de l'ARL et des troupes KR très compétentes en matière de répression intérieure !!!

Seun nmott - 19/12/2012 à 13:44
virgule a écrit

En fait, la thèse centrale de vickery est qu'il n'y a pas de schéma classique dans le KD, mais une multitude de cas particulier, avec bop de différence selon les endroits, même séparés de qqs kms.


Parlait il de l'affaire "PS", et de ceux qui devient riche d'un coup après avoir mis la main dans un trou de trésor.

virgule - 07/01/2013 à 20:53
154973_542048209158044_1940066271_n.jpg

Laos : Sociétés et pouvoirs

Vanina Bouté (Auteur), Vatthana Pholsena (Auteur), Collectif (Auteur)
Collection : ASIE
Langue : Français
ISBN-10: 2846543208
ISBN-13: 978-2846543200

virgule - 28/01/2013 à 09:24
51SRNWDKFFL._SL500_.jpg

Géopolitique de l'Indochine : la péninsule éclatée

Xavier Roze
Broché: 132 pages
Editeur : Economica (2000)
Collection : Diplomatie
Langue : Français
ISBN-10: 2717841334

[livre plus trop d'actu donc]

virgule - 02/02/2013 à 22:39
9782846541633.jpg

Cambodge, an I
journal d'un témoin, 1979-1980
contribution au procès du génocide khmer rouge

Alain Ruscio
préface Raoul Jennar
les Indes savantes , Paris
collection Mémoires sur l'Asie

robin des bois - 03/02/2013 à 05:01
virgule a écrit


[Cambodge, an I
journal d'un témoin, 1979-1980
contribution au procès du génocide khmer rouge

Alain Ruscio
préface Raoul Jennar
les Indes savantes , Paris
collection Mémoires sur l'Asie



Bonjour Virgule


Je ne connais pas le bouquin, sorti en 2008 semble-t-il, accompagné des notes originales de 79/80 (et je le regrette beaucoup ).. ....mais Alain RUSCIO, oui je connais.


Trouvé le texte de son "avant-propos" sur son bouquin


[ AVANT-PROPOS

J’ai été le premier Occidental à pénétrer au Cambodge, au lendemain de la chute de Pol Pot.

Je n’en tire aucune gloire particulière. Les circonstances.

Triste privilège, en tout cas. Ça vous marque un homme. “C’est de ce temps-là que je garde au cœur une plaie ouverte…“

Ce fut le 25 janvier 1979, très précisément, c’est-à-dire deux semaines après la chute des sanguinaires. Puis, entre cette date et le printemps 1980, j’ai sillonné ce pays dans tous les sens, par tous les moyens de locomotion imaginables. J’y ai parcouru des milliers de kilomètres, rencontré des centaines de témoins, parlé, le plus souvent en français, avec des Khmers de toutes origines, de toutes conditions, de toutes opinions. Je m’y suis fait des amis, même si je n’ai jamais revu, depuis ce temps, la plupart d’entre eux.

J’ai publié ces témoignages.

Dans L’Humanité dont, de 1978 à 1980, j’ai été l’envoyé permanent en Asie du Sud-est (on ne disait pas, par décence : “en Indochine”, mais c’est bel et bien l’ancien espace colonial que je “couvris”).

Ces articles, et les notes qui les accompagnaient et leur servaient de support, dorment depuis dans mes cartons d’archives. C’est ce dossier que je livre ici aux lecteurs qui voudront bien s’y intéresser.

Plus d’un quart de siècle s’est écoulé. Pol Pot est mort. Khieu Samphan s’est rendu. Il est question d’un (second) grand procès pour crimes contre l’humanité. Norodom Sihanouk, recordman absolu de longévité politique (il avait été intronisé sous le régime vichyste en 1941 !) a pris une retraite méritée. Hun Sen, que j’ai connu très jeune, a fait une grande carrière politique dans son pays.

Pourquoi, aujourd’hui, ressortir ces vieilles notes ?

D’abord parce que nul témoignage, concernant le drame Khmer rouge – reconnu par la communauté internationale comme l’un des quatre ou cinq génocides du XX è siècle – ne peut être mis de côté. Or, l’historien que je suis devenu prend – tardivement – conscience que le journaliste que j’étais a fourni à l’étude un matériau brut qui, après tout, n’est pas négligeable. Les années ont passé, et l’Histoire immédiate dont j’ai été un témoin est devenue de l’Histoire tout court.

Mais aussi parce que ces articles ont été l’objet d’un étrange silence dans les divers ouvrages spécialisés qui ont été écrits depuis. Aucun, sauf erreur de ma part, n’a cité mon témoignage, alors que les reportages des envoyés de l’AFP, du Monde, du Figaro, de la Far Eastern Economic Review, certes tous de qualité, mais postérieurs aux miens, sont des références obligées.

Je n’en fais évidemment pas une affaire personnelle. Et je ne suis pas naïf au point de ne pas connaître la cause de cette situation : ce journal, L’Humanité, a été parfois, souvent (mais, soyons justes, pas toujours !) pris en flagrant délit de mensonge… ses journalistes-militants ont été de ce fait parfois, souvent, discrédités. Partisans, donc partiaux. C’est un vieux débat, et je n’ai pas à y revenir ici.

On sait que L’Humanité a, immédiatement après la chute de Phnom Penh et dans les deux années qui ont suivi, affirmé le caractère anti-impérialiste du régime Khmer rouge. Puis, devant la cascade de témoignages inquiétants qui arrivaient, auxquels répondait le silence assourdissant de Phnom Penh, devant aussi l’impossibilité d’envoyer des journalistes sur place, L’Huma a prudemment choisi le silence, avant de le rompre fin 1977, et de dénoncer – enfin – les bourreaux..

Je ne travaillais pas, alors, au journal. Si j’y avais signé en 1975, j’aurais peut-être, sans doute, écrit les mêmes bêtises que mes aînés.

Mais c’est de la période postérieure dont j’ai été le témoin.

Et j’ai tout de même le droit de m’étonner. Et de tenter de compenser cet « oubli » par la présente publication.

Voici donc, pour qu’elles ne soient pas oubliées à jamais, ces quelques notes bien noires sur une sinistre expérience qui se voulait rouge.... .....
]








Edité le 03/02/2013 @ 05:09 par robin des bois

virgule - 04/02/2013 à 10:53
robin des bois a écrit

Bonjour Virgule


Je ne connais pas le bouquin, sorti en 2008 semble-t-il, accompagné des notes originales de 79/80 (et je le regrette beaucoup ).. ....mais Alain RUSCIO, oui je connais.


assez intéressant, bien qu'un peu orienté a gauche (et pour cause); il raconte au passage sa rencontre avec des parlementaires français, dont A. Madelin, a PP. Parlementaires qui publieront une tribune dans le figaro (cf aussi : "le vietnam procede scientifiquement au plus grand génocide de l'histoire", Y.G. Berges, le Figaro, 16 décembre 1979). C'est un livre a mettre en relation avec celui de Vickery.

Edité le 04/02/2013 @ 10:54 AM par virgule

virgule - 04/02/2013 à 10:55
9782840505976.jpg

La royauté d'Oudong
réformes des institutions et crise du pouvoir dans le royaume khmer du XVIIe siècle

Grégory Mikaelian
Presses de l'Université Paris-Sorbonne , Paris
collection Asie
Parution : juillet 2009

virgule - 18/02/2013 à 08:44
9782296996007r.jpg


MARIE 1ER
Roi des Sédangs en Indochine


Lionel Lecourt
HISTOIRE MÉMOIRES, RÉCIT HISTORIQUE ASIE Indochine
l'Harmattan

Edité le 18/02/2013 @ 08:44 AM par virgule

robin des bois - 18/02/2013 à 11:24
virgule a écrit



[MARIE 1ER
Roi des Sédangs en Indochine


Lionel Lecourt
HISTOIRE MÉMOIRES, RÉCIT HISTORIQUE ASIE Indochine
l'Harmattan



Bonjour Virgule

Excuse-moi de troubler ta "Zen-attitude" !!


Connais-tu SVP un gars dont je viens de découvrir le parcours, assez extraordinaire je trouve,
à cheval sur le Vietnam du Sud et le Cambodge (dont Angkor, où il a du finir à l'EFEO du temps de F.BIZOT je pense )

Jean BOULBET


Cf notamment ces liens :

http://www.reseau-asie.com/article/jean-boulbet-interview-vietnam/

"En pays Màà"

http://www.canal-u.tv/video/cerimes/en_pays_maa.9148













Edité le 18/02/2013 @ 11:38 par robin des bois

virgule - 18/02/2013 à 15:05
j'ai du lire qqchose sur lui y a longtemps, mais non, je ne connaissais pas.

sur les Ma : "Chez Les Beautés Aux Dents Limées" de Roland Dorgelès (missionnaire, de mémoire)

robin des bois - 18/02/2013 à 15:36
virgule a écrit

j'ai du lire qqchose sur lui y a longtemps, mais non, je ne connaissais pas.

sur les Ma : "Chez Les Beautés Aux Dents Limées" de Roland Dorgelès (missionnaire, de mémoire)


Il parait que c'était un beau gars, resté tres longtemps célibataire , qui n'hésitait pas a consoler la veuve et l'orpheline .

il aurait vécu en couple avec une jeune MAA qui lui aurait fait un enfant :

d'ailleurs, suffit d'écouter le commentaire du doc sur les MAA : c'est assez érotique je trouve.
Les jeunes MAA valent bien les Laotiennes !!!






Edité le 18/02/2013 @ 15:37 par robin des bois

virgule - 18/02/2013 à 16:18
robin des bois a écrit

virgule a écrit

j'ai du lire qqchose sur lui y a longtemps, mais non, je ne connaissais pas.

sur les Ma : "Chez Les Beautés Aux Dents Limées" de Roland Dorgelès (missionnaire, de mémoire)


Il parait que c'était un beau gars, resté tres longtemps célibataire , qui n'hésitait pas a consoler la veuve et l'orpheline .

il aurait vécu en couple avec une jeune MAA qui lui aurait fait un enfant :

d'ailleurs, suffit d'écouter le commentaire du doc sur les MAA : c'est assez érotique je trouve.
Les jeunes MAA valent bien les Laotiennes !!!







ce qu'il ne faut pas lire....


krys - 18/02/2013 à 20:16
robin des bois a écrit

virgule a écrit

j'ai du lire qqchose sur lui y a longtemps, mais non, je ne connaissais pas.

sur les Ma : "Chez Les Beautés Aux Dents Limées" de Roland Dorgelès (missionnaire, de mémoire)


Il parait que c'était un beau gars, resté tres longtemps célibataire , qui n'hésitait pas a consoler la veuve et l'orpheline .

il aurait vécu en couple avec une jeune MAA qui lui aurait fait un enfant :

d'ailleurs, suffit d'écouter le commentaire du doc sur les MAA : c'est assez érotique je trouve.
Les jeunes MAA valent bien les Laotiennes !!!





Pierre Leroux m'avait contacté il y a quelques mois/
Il m'avait entre autre envoyé ce lien
http://rawai.fr/jeanboulbet/index.html

et les réferences du dernier tome de "Palmes et d'épines " paru en 2011



De Palmes et d'épines
TOME 1
Vers le Domaine des génies (Pays maa', Sud Vietnam, 1947-1963)
Nb pages : 350, Prix : 28 €
ISBN : 978-2-914936-00-1


De Palmes et d'épines
TOME 2
Vers le paradis d'Indra (Cambodge, 1963-1975)
Nb pages : 224, Prix : 26 €
ISBN : 978-2-914936-05-2

Disponibles à :
Editions Connaissances et Savoirs
http://www.connaissances-savoirs.com/pages/lister-les-ouvrages.php?sp=coll&collection_id=34
ou à
SevenOrients
Boutique L'Héritage du Mékong
76 avenue de Saint-Mandé 75012 Paris
Métro : Picpus ou Nation
(ouvert du mardi au samedi 15h30-19h, samedi 10h-19h)

De Palmes et d'épines
TOME 3
Vers le port d'attache (Phuket, sud de la Thaïlande, 1975-2007)



214 pages, 2009
Format : 16 x 24 cm
ISBN : 978-2-914936-17-0
Prix de vente public TTC : 25 €
dans la collection « Nature humaine » dirigée par Pierre Le Roux
aux Editions SevenOrients http://www.7orients.com (Paris)


krys - 18/02/2013 à 20:19
[quote=robin des bois]
virgule a écrit





Connais-tu SVP un gars dont je viens de découvrir le parcours, assez extraordinaire je trouve,
à cheval sur le Vietnam du Sud et le Cambodge (dont Angkor, où il a du finir à l'EFEO du temps de F.BIZOT je pense )

Jean BOULBET


Cf notamment ces liens :

http://www.reseau-asie.com/article/jean-boulbet-interview-vietnam/

"En pays Màà"

http://www.canal-u.tv/video/cerimes/en_pays_maa.9148





Comme dit Virgule un beau gars :whaou:


virgule - 19/02/2013 à 10:01
krys a écrit

Comme dit Virgule un beau gars :whaou:


Nan, c'est RdB qui dit ca.

virgule - 18/03/2013 à 08:34
Mariani_AvatarsDonLaos-2.jpg

Les Avatars du don dans le Laos contemporain

Mariani Léo
Editeur : Connaissances et Savoirs (6 septembre 2012)
Collection : Sources d'Asie

Seun nmott - 18/03/2013 à 15:01
Je viens juste de commander la Royauté d'Oudon. :sourire:
Pas le temps de tout faire ..:languetourne:

virgule - 18/03/2013 à 16:39
Seun nmott a écrit

Je viens juste de commander la Royauté d'Oudon. :sourire:
Pas le temps de tout faire ..:languetourne:


Livre indigeste parfois (sur le coté législatif), mais hautement documenté et tres tres tres intéréssant, surtout sur les analyse qu'il fait de la guerre civile et de la lecture géopolitique du contexte des lois (p.ex, le rôle des partisans Ming dans le Delta). Pour le reste, les trucs totémiques, et l’organisation numérologique, je suis pas fan

virgule - 23/03/2013 à 11:02
au_coeur_de_la_chine_une_française_en_pays_miao20100424.jpg?1272084119

Au coeur de la Chine : Une Française en pays Miao [Broché]

Françoise Grenot-Wang
Broché: 345 pages
Editeur : Editions Albin Michel (16 mai 2007)
Collection : Latitudes
Langue : Français

virgule - 03/04/2013 à 13:02
9782336004815r_large.jpg

L'image du Laos au temps de la colonisation française : 1861-1914

Marion Fromentin Libouthet
Editeur L'harmattan
Date de parution 18/10/2012
Collection Recherche Asiatiques

virgule - 13/04/2013 à 21:25
51maV7Mo-eL._SL500_.jpg

Pierre Pigneaux
Évêque d’Adran et mandarin de Cochinchine (1741-1799)


Editeur : Les Indes savantes (30 août 2012)
Collection : ASIE
Langue : Français

virgule - 05/05/2013 à 11:44
417bOkiMyKL._.jpg

Leurs crises, nos solutions

Susan George
Editeur : ALBIN MICHEL (5 mai 2010)
Collection : ESSAIS DOC.

virgule - 05/05/2013 à 11:48
1425566547.jpg

Burmese Palace Tales

Fielding-Hall, Harold
Orchid Press (Bangkok, ., Thailand)

virgule - 07/05/2013 à 10:44
2251608-3145067.jpg

La Richesse des nations. Tome I

Adam Smith
+ Daniel Diatkine
Editeur : Flammarion (4 janvier 1999)
Collection : Garnier Flammarion / Droit économie dictionnaire

Seun nmott - 14/05/2013 à 11:23
Salut
J'en suis encore à la Royauté d'Oudon, très en retard, :up:

Très difficile à lire, surtout les mots khmers romanisés, et quelques traductions bizarres, comme Sambuk : porte du royaume? :quoi:.
Plus j'avance dans la lecture, plus j'ai l'impression de lire mes livres(docs) en français. :-P avec des mots techniques en plus, une façon de parler de cette histoire en suivant un modèle d'écriture.

virgule - 14/05/2013 à 15:49
Seun nmott a écrit

Salut
J'en suis encore à la Royauté d'Oudon, très en retard, :up:

Très difficile à lire, surtout les mots khmers romanisés, et quelques traductions bizarres, comme Sambuk : porte du royaume? :quoi:.
Plus j'avance dans la lecture, plus j'ai l'impression de lire mes livres(docs) en français. :-P avec des mots techniques en plus, une façon de parler de cette histoire en suivant un modèle d'écriture.


sambuk était le poste frontière siamois sur le mékong je crois; ce n'est pas une traduction.

Seun nmott - 14/05/2013 à 19:01
virgule a écrit

Seun nmott a écrit

Salut
J'en suis encore à la Royauté d'Oudon, très en retard, :up:

Très difficile à lire, surtout les mots khmers romanisés, et quelques traductions bizarres, comme Sambuk : porte du royaume? :quoi:.
Plus j'avance dans la lecture, plus j'ai l'impression de lire mes livres(docs) en français. :-P avec des mots techniques en plus, une façon de parler de cette histoire en suivant un modèle d'écriture.


sambuk était le poste frontière siamois sur le mékong je crois; ce n'est pas une traduction.


Ça a créé une confusion pour ,les non confirmés comme nous, comme il a fait sur figue douce qui sont entre les guillemets pour Lvea em, :-P

Une autre que je ne sais pas comment vous en prenez : Anak Mneang Dai ou Anak Mneang Paen.

Le mot Khmer est Nerk Mneang. :reflechi1:

Les étrangers diront comment, Anak Mneang ou Nerk Mneang ?
j'espère que je me trompe.

Si non, cela me fait penser à Oc èo. :-P

virgule - 15/05/2013 à 08:13
Seun nmott a écrit

Ça a créé une confusion pour ,les non confirmés comme nous, comme il a fait sur figue douce qui sont entre les guillemets pour Lvea em, :-P

je suis d'accord, ca rend le txete lourd et bizarre; de manière générale, je ne suis pas fan des théories et approches naturalistes que l'on retrouve chez des mythologues, ethnologues ou historiens.

Seun nmott a écrit

Une autre que je ne sais pas comment vous en prenez : Anak Mneang Dai ou Anak Mneang Paen.

Le mot Khmer est Nerk Mneang. :reflechi1:

Les étrangers diront comment, Anak Mneang ou Nerk Mneang ?
j'espère que je me trompe.

Si non, cela me fait penser à Oc èo. :-P

Dans son bouquin, il a adopté une méthode de translittération qui doit être basée sur un truc officiel. Cet auteur a travaillé énormément (voire, a été l'élève) de Saveros Pou.

Ca te fait penser a Vat Phu aussi?

virgule - 16/06/2013 à 10:19
9782846542647.jpg

VO NGUYEN GIAP
Une vie

Alain Ruscio
Les Indes Savantes
Col. Etudes sur l'Asie
Année de parution : 2011

sorenathy - 16/06/2013 à 11:02
Commencés ou à lire - je fais vite, je dois sortir voir :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=12882314...3130630506.1073741825.128822380630581&type=1&theater


http://www.priceminister.com/offer/buy/202226837/la-chute-de-saigon-de-tiziano-terzani.html

http://www.amazon.fr/Lettres-contre-guerre-Tiziano-Terzani/dp/2867463084/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1371376701&sr=1-1&keywords=lettres+contre+la+guerre

http://www.amazon.fr/grand-voyage-vie-p%C3%A8re-raconte/dp/2757816276/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1371376724&sr=1-1


http://www.amazon.fr/guerre-dans-yeux-Patrick-Forestier/dp/2246783062/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1371376667&sr=8-1&keywords=la+guerre+dans+les+yeux

http://www.amazon.fr/Sans-Blessures-Apparentes-Grand-Lectrices/dp/2221107314/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1371376786&sr=1-1&keywords=jean+paul+mari


http://www.amazon.fr/Journal-dune-enfant-survivante-Kham/dp/2819500900/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1371376755&sr=1-1&keywords=may+kham

sorenathy - 16/06/2013 à 11:06
J'oubliais ça - de Tim Page, rencontré (la chance) à PP lors d'une expo de ses photos

http://www.amazon.com/Derailed-Uncle-Hos-Victory-Garden/dp/0684860244/ref=sr_1_6?s=books&ie=UTF8&qid=1371377078&sr=1-6

Puis tous les bouquins sur la Birmanie - pas assez d'une vie pour tout lire, mais bon °I°

robin des bois - 16/06/2013 à 18:06

Grace à Sn-n.. et au "boncoin.fr" (pour 3,65 e)

images?q=tbn:ANd9GcS8fRO0YTiLAg6Q_N-kuwYuZ_Caq7sZDJA46y3_jDYiLjZKmUsl


bouquin édité en 1971 où l'on trouve un certain nombre de "perles", dont celles-ci :

- [ ...et le président américain venait de le réaffirmer :
" Il n'y a plus de soldats américains au Cambodge ". Fallait pas aller voir de trop près , mais enfin c'était presque vrai.
Quand Hanoï affirmait qu'il n'y avait pas de soldats nord-vietnamiens au Cambodge, c'était totalement faux ..]


- [... Ils(l'armée sud-vietnamienne) ont tellement volé de buffles au Cambodge qu'on ne les appelle plus que les gardiens de vaches....]







Edité le 16/06/2013 @ 19:08 par robin des bois

robin des bois - 16/06/2013 à 19:25


Et des poèmes, avec un petit souffle de Soufisme si vous connaissez

9782742765027.jpg


robin des bois - 20/06/2013 à 17:52
RithyPanh_LElimination.jpg


Grand prix 2013 des lectrices ELLE- DOCUMENT

http://www.elle.fr/Loisirs/Livres/News/Grand-Pri...trices-de-ELLE-2013-et-les-laureats-sont-2456117

Edité le 20/06/2013 @ 19:06 par robin des bois

virgule - 23/07/2013 à 09:34
9782251410425.jpg

Pétra et les Nabatéens

Marie-Jeanne Roche
Belles lettres , Paris
collection Guide Belles lettres des civilisations , numéro 28
Parution : juin 2009

virgule - 23/07/2013 à 09:35
55.jpg

Dictionnaire des Khmers rouges

Solomon Kane
Les Indes savantes-Irasec
Paris-Bangkok, mai 2011, 528 p.

robin des bois - 23/07/2013 à 09:42
virgule a écrit



[Dictionnaire des Khmers rouges
Solomon Kane
Les Indes savantes-Irasec
Paris-Bangkok, mai 2011, 528 p.


SVP cela m'intéresserait d'avoir ton avis sur ce bouquin que j'aime bien :

j'avais acheté la première édition- je pense- qui s'est avéré comporter un certain nombre d'erreurs (j'en avais repéré quelques-unes).. et surtout des oublis ou omissions dont j'étais par contre bien incapable de me rendre compte.

( si bien que j'ai presque envie de racheter cette nouvelle édition )

- cf cet extrait sur cette nouvelle version :
Ce dictionnaire, avec près de 700 entrées et une abondante iconographie, offre les clefs nécessaires au décryptage objectif de cette page noire de l’histoire de l’Humanité. Solomon Kane procède ici à une véritable anatomie du totalitarisme khmer rouge.

Ce travail, dans une version révisée, actualisée et plus richement documentée, dissèque les rouages du mouvement, élucide le parcours des protagonistes, cartographie un territoire soumis à la terreur et met au jour les ressorts et les séquelles de cette aventure funeste.




Edité le 23/07/2013 @ 10:54 par robin des bois

virgule - 23/07/2013 à 12:29
robin des bois a écrit

virgule a écrit



[Dictionnaire des Khmers rouges
Solomon Kane
Les Indes savantes-Irasec
Paris-Bangkok, mai 2011, 528 p.


SVP cela m'intéresserait d'avoir ton avis sur ce bouquin que j'aime bien :

j'avais acheté la première édition- je pense- qui s'est avéré comporter un certain nombre d'erreurs (j'en avais repéré quelques-unes).. et surtout des oublis ou omissions dont j'étais par contre bien incapable de me rendre compte.

( si bien que j'ai presque envie de racheter cette nouvelle édition )

- cf cet extrait sur cette nouvelle version :
Ce dictionnaire, avec près de 700 entrées et une abondante iconographie, offre les clefs nécessaires au décryptage objectif de cette page noire de l’histoire de l’Humanité. Solomon Kane procède ici à une véritable anatomie du totalitarisme khmer rouge.

Ce travail, dans une version révisée, actualisée et plus richement documentée, dissèque les rouages du mouvement, élucide le parcours des protagonistes, cartographie un territoire soumis à la terreur et met au jour les ressorts et les séquelles de cette aventure funeste.





préface dithyrambique de Chandler; mais je le trouve pas mal.

robin des bois - 23/07/2013 à 12:44

J'ai beaucoup appris, grâce à ce bouquin, notamment sur :
- les structures et les questions d'organisation administrative du Kampuchéa démocratique entre 75 et 79,
- la marche " très différente " de chaque zone du KD,
- l' autonomie réelle du trio à leur tête (à condition bien sûr qu'ils restent dans "la ligne de l'Angkar",
( ce qui à mon humble avis n'est pas du tout incompatible avec une très grande part d'improvisation, d'inorganisation, voire même d'incompétence )

Un point commun : le culte du "secret" est omniprésent

Bien évidemment certaines notices biographiques (ou CV) demeurent passionnantes.




virgule - 19/08/2013 à 09:05
846559444_L.jpg

La Gloire de Râma (Râmakerti) , extraits du Râmâyana cambodgien

François Martini et Ginette Martini
Collection le Monde Indien, numéro 3
les Belles lettres, 1978

virgule - 29/08/2013 à 09:32
51ERCuYt1IL.jpg

Le Problème diplomatique de l’Indochine
1945-1957


Laurent Cesari
Les Indes savantes
Les Indes savantes (4 juillet 2013)

virgule - 13/09/2013 à 13:48
107980_2694112.jpg

Le Roman De Renart T.1


Auteur : Anonyme
Flammarion
Gf

le effaçable - 14/09/2013 à 00:07
virgule a écrit

55.jpg

Dictionnaire des Khmers rouges

Solomon Kane
Les Indes savantes-Irasec
Paris-Bangkok, mai 2011, 528 p.

Ça doit être intéressant pour des personnes qui n'ont pas vécu l'enfer khmer rouge,
Moi au contraire, j'essaie d'oublier ces histoires qui me perturbent encore .....

lebosskhmer - 14/09/2013 à 17:45
virgule a écrit

846559444_L.jpg

La Gloire de Râma (Râmakerti) , extraits du Râmâyana cambodgien

François Martini et Ginette Martini
Collection le Monde Indien, numéro 3
les Belles lettres, 1978


Virgule,


Fais gaffe aux vieilles éditions...si RDB passe dans le coin, il pourrait te traiter de "livre de grenier"!!


robin des bois - 14/09/2013 à 19:07
lebosskhmer a écrit

[
Virgule,


Fais gaffe aux vieilles éditions...si RDB passe dans le coin, il pourrait te traiter de "livre de grenier"!!




Depuis 1999, j'ai la version de Valmiki , collection la Pléiade

http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade/Le-Ramaya-a


En 2011, j'ai beaucoup hésité pour cette version là ... !!!

http://www.editionsdianedeselliers.com/livre-Le_...nes___du_XVIe_au_XIXe_si%C3%A8cle-4-1-1-0-1.html

(vous pouvez feuilleter ce livre sur le lien ci-dessus)


mais ce n'est pas la version khmère que je n'ai jamais trouvée





Edité le 14/09/2013 @ 20:09 par robin des bois

virgule - 15/09/2013 à 18:47
Je ne m'intéresse qu'à la version khmère (que j'ai en plusieurs exemplaire, de sources diverses).

virgule - 15/09/2013 à 18:48
robin des bois a écrit



Depuis 1999, j'ai la version de Valmiki , collection la Pléiade

http://www.la-pleiade.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-de-la-Pleiade/Le-Ramaya-a


En 2011, j'ai beaucoup hésité pour cette version là ... !!!

http://www.editionsdianedeselliers.com/livre-Le_...nes___du_XVIe_au_XIXe_si%C3%A8cle-4-1-1-0-1.html

(vous pouvez feuilleter ce livre sur le lien ci-dessus)


mais ce n'est pas la version khmère que je n'ai jamais trouvée






Itoû mais trop chère!

Seun nmott - 15/09/2013 à 19:57
virgule a écrit

Je ne m'intéresse qu'à la version khmère (que j'ai en plusieurs exemplaire, de sources diverses).

La version khmère je la connais par cœur. :-P

Par contre je ne connais pas la version Valmiki.

robin des bois - 15/09/2013 à 20:21
Seun nmott a écrit

virgule a écrit

Je ne m'intéresse qu'à la version khmère (que j'ai en plusieurs exemplaire, de sources diverses).

La version khmère je la connais par cœur. :-P

Par contre je ne connais pas la version Valmiki.



Pour avoir une petite idée, et comparer ... un peu, cette étude en pdf

http://camdevel.free.fr/pages/RAMKERFR.pdf


ps : j'ai assisté a une représentation du Ramker par le théatre Khol






Edité le 15/09/2013 @ 21:25 par robin des bois

virgule - 16/09/2013 à 12:20
robin des bois a écrit


Pour avoir une petite idée, et comparer ... un peu, cette étude en pdf

http://camdevel.free.fr/pages/RAMKERFR.pdf


ps : j'ai assisté a une représentation du Ramker par le théatre Khol







c'est la version du palais royal; il existe 2 autres sources écrites.
Une de Soveros Pou et une de F. Bizot.

robin des bois - 16/09/2013 à 16:34
virgule a écrit



c'est la version du palais royal; il existe 2 autres sources écrites.
Une de Soveros Pou et une de F. Bizot.



Pour 3 dollars "for foreigners, ou 3 000 riels "for Cambodian " j'ai eu droit à çà :

Lakhaon Kaol

Danse traditionnelle masquée

Lakhaon koal est l'une des plus anciennes formes de spectacle khmer.
Présent dès la période angkorienne, le Koal mélange théâtre masqué et dans traditionnelle.
Alors que le ballet royal et la danse classique étaient exclusivement le domaine des femmes, la troupe de Kaol est une forme masculine qui représente les héros du Ramayana.

Tour à tour, le narrateur présente le récit des Géants, les combats qui les opposent aux Singes et les héros traditionnels de l'épopée. Si des personnages féminins participent au récit, ils sont joués par des hommes.
Le dernier acteur du spectacle est l'orchestre de Pin Peat, composé de huit musiciens sur scène, qui accompagnent les mouvements de la narration

( le spectacle sera sous-titré en français et en anglais)

National theater : Professor Hang Soth

etc etc


virgule - 01/10/2013 à 12:31
le-roman-de-renart-tome-2-.jpg

Le Roman De Renart T.2

Jean Dufourne
Flammarion
Gf

virgule - 01/10/2013 à 12:33
51F6ZQM47SL._SY300_.jpg


Water Frontier: Commerce and the Chinese in the Lower Mekong Region, 1750-1880

Nola Cooke (Editor), Li Tana (Editor), Choi Byung-wook (Contributor), James Cong Chin (Contributor), Anthony Reid (Contributor), Puangthong Rungswasdisab (Contributor), Yumio Sakurai (Contributor), Carl A. Trocki (Contributor), Geoff Wade (Contributor)
Series: World Social Change
Publisher: Rowman & Littlefield Publishers (September 1, 2004)

virgule - 09/10/2013 à 20:56
virgule a écrit


Water Frontier: Commerce and the Chinese in the Lower Mekong Region, 1750-1880

Nola Cooke (Editor), Li Tana (Editor), Choi Byung-wook (Contributor), James Cong Chin (Contributor), Anthony Reid (Contributor), Puangthong Rungswasdisab (Contributor), Yumio Sakurai (Contributor), Carl A. Trocki (Contributor), Geoff Wade (Contributor)
Series: World Social Change
Publisher: Rowman & Littlefield Publishers (September 1, 2004)



une lecture économique de l'expansion siamoise et viet au XVIII et XIXeme siècle, très très intéressant.

virgule - 15/10/2013 à 10:06
9782738469304FS.gif


GUERRE ET PAIX EN ASIE DU SUD-EST

Nguyên Thê Anh
Recherches asiatiques
GÉNÉRALITÉS, OUVRAGE DE SYNTHÈSE ASIE
l'Harmattan

virgule - 16/11/2013 à 13:03
books?id=uW1uAAAAMAAJ&printsec=frontcover&img=1&zoom=1&imgtk=AFLRE71xa03l1jeAjvoqVCxttnROA0cZxN6NrZoC-6ZkO7ZQhEPbf99JdpMZNE8yHVDSw0bfKhVdXjSPYUo44LgrVyHyeMHD759TlNzJ3gfVG_Z_FScmNjc

The princes of Hà-tiên (1682-1867)
The last of the philosopher-princes and the prelude to the French conquest of Indochina : a study of the independent rule of the Mac Dynasty in the principality of Hà-tiên, and the establishment of the empire of Vietnam.

Nicholas Sellers
Thanh-Long
Etudes orientales ; no. 11
1983

dhokko - 17/11/2013 à 12:53
Mon livre du moment "sherlock holmes" (en version khmer) :-P

Seun nmott - 04/12/2013 à 13:59
Je viens de recevoir trois livres d'un ami, y a de quoi lire, avant que les autres arrivent...
-1 le système totalitaire( nouvelle collection)de Hannah Arendt
-2 le retour aux meilleur des mondes d' Aldous Huxley
-3 1984 de George Orxell

:quoi:

robin des bois - 04/12/2013 à 15:03
Seun nmott a écrit

Je viens de recevoir trois livres d'un ami, y a de quoi lire, avant que les autres arrivent...
-1 le système totalitaire( nouvelle collection)de Hannah Arendt
-2 le retour aux meilleur des mondes d' Aldous Huxley
-3 1984 de George Orxell

:quoi:



Il y a eu sur K-N une " fan "des théories défendues par Hanna ARENDT ...

- lu depuis un article assez critique sur ses théories concernant "les bourreaux a visage humain" et/ou "tous les humains qui sont plus ou moins bourreaux, et peuvent le devenir "
- cf dans sa foulée : François BIZOT et son "Portail", DUCH et RITHY Panh .

Si ce "type de bourreau a un visage humain", quels mots employés svp pour décrire la personnalité et la mémoire de leurs victimes, y compris femmes et petits enfants !!!



Un salaud est un salaud





Edité le 04/12/2013 @ 15:05 par robin des bois

virgule - 04/12/2013 à 17:22
9780824829230_p0_v1_s260x420.jpg


Cambodge: The Cultivation of a Nation, 1860–1945

Edwards, Penny
University of Hawaii Press

Seun nmott - 21/12/2013 à 11:20
Voici le 4ème
hqIKdw0.jpg

Aekreach - 21/12/2013 à 11:36
Sur la photo de la couverture, je constate que les soldats nord vietnamiens responsables de la chute de Saïgon portent les mêmes chaussures que les khmers rouges. Elles sont faites avec des materiaux de récupération, essentiellement des éléments des pneumatiques des véhicules. Les semelles sont taillées dans les bandes de roulement des pneus et les lanières conçues à partir des chambres à air, à l'époque les pneus n'étaient pas encore tubeless.

robin des bois - 21/12/2013 à 12:04
Seun nmott a écrit

Voici le 4ème
...



Je l'ai ... en 2 exemplaires (dont un en très bel état "chiné" 2 euros)
- le contenu est identique
- mais ils ont 2 titres différents !!..

* Cruel Avril
* La chute de Saïgon
...

J'ai trouvé ce livre absolument passionnant ;
et Olivier TODD c'est du solide


- pour info :dans le chapitre "Trois bandes rouges" , page 238 et suivantes, un épisode ahurissant et dramatique : l'opération Baby-Lift (voir Google SVP)

- à Aekreach : effectivement, ce sont :
* soit des"Dep lop" en version "Bo Doi" (Vietnam),
* soit des "Hô Chi Minh sandals" en version US

SVP cf ce lien :

http://www.opusmang.com/vietnam/index.php?topic=177.0

POL Pot en portait lui-même du même modèle : CF cet article concernant la mise en vente de ses fameuses sandales :
http://cambodge.blogs.liberation.fr/2009/2009/05/essai-post-1.html





Edité le 21/12/2013 @ 17:30 par robin des bois

robin des bois - 09/01/2014 à 07:46

Philippe FRANCHINI
- 2 tomes en "collection de poche", chez TALLANDIER

- passionnant ( et à noter : père Corse, mère Vietnamienne)


xqTtHwm.jpg Ahk2reW.gif




Edité le 09/01/2014 @ 11:12 par robin des bois

robin des bois - 17/02/2014 à 10:20
- de Jacques CHANCEL sur l'Indochine des années 1955 et suivantes
HNgDw0M.gif

- cf cette émission de FR5 " La grande Libraire" (minutes 20 à 33')

http://www.france5.fr/emissions/la-grande-librairie/diffusions/21-11-2013_152545



Edité le 17/02/2014 @ 10:22 par robin des bois

robin des bois - 20/02/2014 à 11:32

- dans le cas présent, un coffret de DVD par ARTE éditions :

Vaot9n4.jpg

- cf ce lien pour en découvrir le contenu :

http://download.pro.arte.tv/uploads/Cambodge.pdf


Seun nmott - 17/10/2014 à 12:16
sUoVAPi.jpg

Dédicacé en khmer par l'auteur lui même, hier soir , lors de son passage à Chambéry.


Euh! Pas encore lu


robin des bois - 17/10/2014 à 17:51
Seun nmott a écrit



Dédicacé en khmer par l'auteur lui même, hier soir , lors de son passage à Chambéry.


Euh! Pas encore lu




Alors un peu de pub pour sa "boutique spirituelle", vu la " contribution bénévole de EDA /Cambodge" à la revue de presse mensuelle de ce forum K-N
(mais au fait Spean Kdav connait-il l'existence du forum K-N ?)

Vient de sortir le numéro 498 de Missions Etrangères Paris
dont un dossier copieux est consacré au Cambodge


H8peWW3.jpg

Le dossier Cambodge: Cambodge Inculturation et spécificités de l’Eglise

- Cambodge 2014, la situation politique et sociale
P. François Ponchaud, MEP

- Des défis pour le Cambodge
P. François-Xavier Demont, MEP
- 1989-2014 : renaissance de l’Eglise au Cambodge
P. Gérald Vogin, MEP
- Enjeux et spécificités de l’Eglise au Cambodge
Emmanuel Barsu et François-Xavier de Boisboissel, volontaires MEP
- Son Mao
- Inculturation : un exemple vécu
P. Gérald Vogin, MEP
- Quelques nouvelles !
P. François Hemelsdaël, MEP
- Une église pour la communauté de Kong Noye
P. Francçois-Xavier Demont, MEP
- Infirmière au Cambodge
O. Desrousseaux, volontaire MEP
- Partage et découverte
H. Bouquet des Chaux, volontaire MEP

comme d'habitude le long article de F.PONCHAUD est excellent, selon moi