Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Avec éloquence et fermeté, deux frères de victimes ferment la porte au pardon   ( Réponses 1 | Lectures 2183 )
Haut de page 24/08/2009 @ 15:47 Bas de page
Avec éloquence et fermeté, deux frères de victimes ferment la porte au pardon Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3793
Inscrit(e) le 11/04/2007
Avec éloquence et fermeté, deux frères de victimes ferment la porte au pardon

Par Stéphanie Gée

20-08-2009


Kambol (Cambodge), le 20 août 2009. Chum Sirath, 68 ans, partie civile, sur un écran de la salle de presse des CETC durant son témoignage au 62e jour du procès de Duch

vij2009024g3296.jpg
©John Vink/ Magnum

La théâtralisation est une composante importante de la justice. C'est grâce à elle que s'écrivent souvent les temps forts d'un procès. Ses ressorts sont l'éloquence, la provocation, la déstabilisation de la partie adverse ou encore la mise en perspective historique. Jusqu'à ce jour, cette arme, pour ne pas dire cette nécessité, a surtout été l'apanage de la défense. Au cours de cette semaine de dépositions fortes et bouleversantes, les parties civiles ont volé la vedette à l'accusé. Jeudi 20 août, M. Chum Sirath a à son tour donné à entendre et à voir. Drôle, incisif, pertinent, sensible, tantôt avocat, tantôt procureur, il a acculé au mur Duch, lui faisant perdre de sa verve. Cette performance a crûment rappelé la quasi-inexistence de l'accusation au procès de Duch. M. Ou Savrith, qui déposait depuis la France, n'a, comme Chum Sirath, laissé aucune chance à un quelconque pardon envers l'accusé.

(Citations en audience de M. Chum Sirath retraduites avec l'intéressé suite à des erreurs de traduction en audience, indiqué en italique dans le paragraphe "La défense appelle à une meilleure sérénité des débats" et dans le paragraphe "Des catégorisations dans la population : une tradition"; corrections apportées le 21 août)





Edité le 24/08/2009 @ 17:06 par Aekreach
#66392 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 24/08/2009 @ 16:08 Bas de page
Re : Avec éloquence et fermeté, deux frères de victimes ferment la porte au pardon Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3793
Inscrit(e) le 11/04/2007
En mars 1980, lors d'une réception où étaient présents Norodom Sihanouk et son épouse, j'avais rencontré Monsieur Chum Sirath et Monsieur Long Botta, deux connaissances de feu mon père.

Ca me ferait vraiment plaisir de les retrouver presque 30 ans après. J'aurai tellement de questions à leur poser sur l'époque où feu mon père résidait à la Maison du Cambodge de la Cité Internationale Universitaire de Paris.

#66394 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page