Board logo

Le Forum Khmer-Network » Cultures du Cambodge » Apprendre le cambodgien » Proverbes khmers

Proverbes khmers

Sereypheap - 17/02/2004 à 10:06
Proverbes khmers

Bonjour à tous,

Comme vous avez constaté, je viens d'adopter comme signature un proverbe khmer qui me plaît beaucoup. Si vous avez vous-même aimé d'autres et que vous voulez les faire partager, eh bien n'hésitez pas, je suis prêt à les lire volontiers.

Quoi que l'éléphant ait quatre pattes, il peut aussi tomber.
Quoi que le savant sache tout, il peut aussi perdre la mémoire.


Si on voulait vraiment creuser un petit peu plus le sens profond de ce proverbe, on s’aperçoit qu’il veut dire beaucoup de choses !!! D’abord, il contient deux phrases. Chaque phrase représente une entité, la première la force, la seconde le savoir. Ces deux entités caractérisent l’homme : la force et le savoir.

Quoi que l'éléphant ait quatre pattes, il peut aussi tomber.


Elle suggère que personne n'est invincible. Quand je parle de l’homme, ce n’est pas seulement l’homme mais ce qui appartient également à l’homme. Je vais citer deux cas concrets qui explicitent la première partie de ce proverbe. Les deux tours de Manhattan qui se sont écroulés, qui l’eu cru ? Les Américains ont perdu la guerre du Vietnam. Encore une fois une belle surprise, n’est-ce pas ? Comment un pays le plus puissant du monde puisse se faire humilier par un pays aussi petit ?

Quoi que le savant sache tout, il peut aussi perdre la mémoire.

Cette partie rentre dans le domaine du savoir. Elle suggère que personne n'est parfait ou l’erreur est humaine, si vous préférez.

La morale dans ce proverbe est qu’il ne faut jamais sous-estimer l’adversaire quels que soit sa force, son pouvoir et son savoir. Bref, il faut savoir respecter autrui, l’autre que soi. Ainsi l’orgueil est incompatible avec ce proverbe.

Mais également, il veut signifier qu’il ne faut pas chercher la perfection dont on ne pourra jamais atteindre, mais qu’il faut se contenter de ce qu’on a et ce qu’on peut faire, ce qui est à notre portée. Voilà, ce que ce proverbe signifie pour moi.

Sur ce, bonne méditation.

Sereypheap - 17/02/2004 à 12:52
Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:

oldchapman - 17/02/2004 à 18:25
''Les Américains ont perdu la guerre du Vietnam. Encore une fois une belle surprise, n’est-ce pas ? Comment un pays le plus puissant du monde puisse se faire humilier par un pays aussi petit ?''

Quand une guerre est injuste, elle n'est jamais gagnable...:dodo:

Rotha - 17/02/2004 à 20:49

Message original Aragorn
Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:


Je me lance !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Attention traduction à 2 Riels :

Chess eing oy kreing chess ké ->

Chess -> Connaitre, savoir
Oy -> Donner
Kreing -> Bloquer, contredire
Ké -> les autres


:reflechi:









Ah benh non je vois pas :larme:

Rotha - 17/02/2004 à 20:54
AHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!! Je crois avoir trouvé :lol: :lol:

"Chess eing oy kreing chess ké"

"Mon savoir permet de battre leur savoir"

ou "Savoir soi-même permet de ne pas apprendre des autres"

ou "Le coco est aussi gros qu'un ananas mais le tigre n'est pas aussi gros que l'elephant, de ce fait la chemise d'un moto-doub permet de connaitre la tete du client"









Alors c bon ?

:smiley12:

[Edité le 17/02/2004 à 20:58 par Rotha]

Sereypheap - 18/02/2004 à 10:34
Bonjour à tous,
Bonjour Rotha,

"Chess eing oy kreing chess ké".

Je sais parfaitement ce que veut dire ce proverbe !!! Mais je cherche la meilleure traduction en Français, c'est tout... avec un style et un sens le plus exacte.

Grosso-modo, il veut dire : "Malgré son propre savoir, il ne faut pas dédaigner le savoir des autres". Ce proverbe ne fait que compléter le premier que j'ai cité précédemment, vois-tu, Rotha ?

Sereypheap - 18/02/2004 à 11:11
Voici les autres :

( Recherche par : M. Ung Seng Kun )

L'honneur sans argent n'est qu'une maladie
L'ingratitude est la fille de l'orgueil
L'ignorance est la racine de tous les maux
Le plaisir d'attendre est plus grand que le plaisir même
Le trop parler n'est pas manque d´esprit
Le profit de l'un est le dommage de l'autre

Il ne suffit pas de frapper fort et souvent, mais frapper juste un bon moment
Le silence ne trahit pas
Les grands fuient par honte et les petits par peur
Les grands ne disent pas toujours ce qu´ils pensent
Les gagnants du gros lot seront malheureux
L'eau calme est plus profonde que l´eau agitée

Le bien mal acquis ne profite jamais
L'arc trop tendu se rompe
Les frères sont donnés par la nature, tandis que les amis c'est le choix
On peut oublier le visage d´une personne aimée mais pas son baiser
Quand l'eau monte les poissons mangent les fourmis .Quand l´eau se retire les fourmis mangent les poissons .

Pour les éléphants on prend les défenses, pour les gens on prend la parole .
Les fruits ne tombent pas loin du pied de l'arbre
Telle mère, telle fille. Tel père tel fils. Tel maître tel valet
Ne laissez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd'hui
L'amour est la plus douce et la plus amère
On aime à éviter ceux qu'on doit tout

Pour bâtir le futur, il faut étudier le passé
Un entretien vaut mieux que cent lettres
La faim ne connaît pas la loi, elle va tout droit et ne regarde pas la sauce
Quand la faim croît, l´orgueil décroît
Quand un diplomate dit (oui), c'est ( Peut être); Quand il dit ( Peut être ), c'est (Non); Quand il dit (Non), il n'est pas un diplomate
On peut donner sans aimer, mais on ne peut pas aimer sans donner


Maintenant si vous êtes courageux, il s'agit de retrouver l'équivalence en Khmer de chacun de ces proverbes !!!

Bon courage...

NEO - 21/02/2004 à 10:41
Bonjour Aragon,Je me permets de faire quelques réflexions sur vos proverbes.
Ce n’est pas un critique, mais c’est mon point de vu personnel, ne m’en voulez pas.

L'honneur sans argent n'est qu'une maladie
C’est un concept typiquement Asiatique. Pour moi, l’honneur obtenu par la richesse n’est qu’une illusion : L’illusion d’être reconnu ; Respecté et aimé…
L’argent est nécessaire pour mener une vie agréable, mais il ne fait pas tout.

Le plaisir d'attendre est plus grand que le plaisir même
L'attente est la plus grande des frustrations.

Le trop parler n'est pas manque d´esprit
Le trop parler = Trop d’orgueils et moins de sagesse.

Il ne suffit pas de frapper fort et souvent, mais frapper fort et juste au bon moment

Le silence ne trahit pas
Le silence est un océan que l’on ne connaît pas la profondeur.

L'amour est la plus douce et la plus amère, mais elle mérite d’être vécue

On aime à éviter ceux qu'on doit tout
Non, On aime à éviter ceux qui viennent par l’intérêt

Un entretien vaut mieux que cent lettres
Une lettre bien écrite, vaut mieux que dix entretiens mal préparés.

Quand un diplomate dit (oui), c'est ( Peut être); Quand il dit ( Peut être ), c'est (Non); Quand il dit (Non), il n'est pas un diplomate
Un diplomate, c’est quelqu’un qui sait retourner sa veste et son pantalon au bon moment.

On peut donner sans aimer, mais on ne peut pas aimer sans donner (physiquement ou matériellement ?)
Ce n’est pas possible, si on n’aime pas, on ne peut pas donner. Si l’on aime, on ne dit plus donner mais, partager

Sereypheap - 22/02/2004 à 10:19
Bonjour à tous,
Bonjour Néo,

Je t'en prie, Néo !!! D'abord, ce n'est pas mes proverbes, mais des proverbes khmers... Tous les critiques, commentaires, réflexions... sont les bienvenus !!!:angkorbeer:

Je les lirai volontiers. D'ailleurs, c'est très intéressant ce qui tu as écrit...

Sereypheap - 22/02/2004 à 10:20
D'ailleurs, c'est très intéressant ce que tu as écrit... C'est ce que je voulais dire.

Sereypheap - 23/02/2004 à 21:27
Bonsoir à tous,

Quelqu'un a des nouvelles de Titus ? Ne fréquente il plus ce forum ? Titus, apportes nous tes lumières sur ces proverbes Khmers... Ne nous abandonnes pas... :larme:

Sereypheap - 24/02/2004 à 21:19

Message original Sarika
Dicton khmer que j'affectionne particulièrement :lol: :

Seam min chaol kboune, Youn min chaol pute, Khmer borisot min chaol sachak, A chen apalak min chaol lôla.


:soleil::soleil::soleil:


Merci Sarika,

Je connaissais les premières moitiés de ce dicton : Seam min chaol kboune, Youn min chaol pute.

Mais l'autre moitié, c'est la première fois que j'entends cela : Khmer borisot min chaol sachak, A chen apalak min chaol lôla.

Cela doit être vrai, j'ai le sang chinois qui coule dans mes veines !!! Et donc, serai-je un bavard ?!!!
En quel honneur, ai-je droit à ce dicton ? C'est parce que je fais appel au retour de Titus ?

NEO - 25/02/2004 à 11:51
Bonjour Aragon,

Voilà quelques proverbes Khmères supplémentaire.


Dom Dek Tone Nuov Kdav, Brodov Kone Tone Nouv Kméng.

Chkère Prous Mean Dèle Kame

Kate Toek Mean Dach Kate Sach mean Bane

@+

Rotha - 25/02/2004 à 11:58
Voici un autre proverbe khmer :

Heune Tapaing kaleug












:lol:

virsna_fr - 25/02/2004 à 16:57
Voila un autre :
tchol steng tam bat tchol sroc meul pratec

Sereypheap - 25/02/2004 à 21:05
Bonsoir à tous,
Bonsoir Rithy,

Tu m'excuseras de re-poster ton post ici, car il entre dans ce sujet...


Message original Rithy
Salut Aragorn


Quoi que l'éléphant ait quatre pattes, il peut aussi tomber. Quoi que le savant sache tout, il peut aussi perdre la mémoire.
Si je ne me trompe pas, cette proverbre veut simplement dire, malgré toutes les précautions, il peut toujours avoir des erreurs, ou alors personne n'est parfaite. Désolé de ne pas pouvoir te donner plus d'explication, car je n'ai pas fait la fact lettre.


Mais également, il veut signifier qu’il ne faut pas chercher la perfection dont on ne pourra jamais atteindre, mais qu’il faut se contenter de ce qu’on a et ce qu’on peut faire, ce qui est à notre portée.
Je ne suis pas d'accord. Dans la vie, il est important de toujours aller en avant, avoir une esprit combatif, se poser la question, chercher la meilleure en soi, si on veut arriver à la perfection. Si on se contente de ce qu’on a et ce qu’on peut faire, ce qui est à notre portée, alors on recule. Exemple simple, notres compatriotes qui vivent au cambodge, c'est chacun pour soi ou systeme D. En khmer on dit "a touch si tam touch, a thom si tam thom" et c'est normal que notre pays n'avance pas par apport au thai ou au vietnam. Ce n'est pas une critique mais une remarque de ma part.



Désolé de ne pas pouvoir te donner plus d'explication, car je n'ai pas fait la fact lettre.


Ne le sois pas, moi non plus. La littérature n'est pas mon domaine de juridiction !!! Je plaisante.:smiley12:


Dans la vie, il est important de toujours aller en avant, avoir une esprit combatif, se poser la question, chercher la meilleure en soi


Certes, je n'ai pas dit le contraire ! Mais on ne pourra jamais atteindre la perfection, on ne peut que faire de son mieux, et d'ailleurs comment savoir si on a atteint la perfection ? Comment la mesurer ? Et quand on s'aperçoit que l'on ne pourra pas l'atteindre, on sera frustré, voire désespéré...


Si on se contente de ce qu’on a et ce qu’on peut faire, ce qui est à notre portée, alors on recule


Non, on ne peut pas reculer puisqu'on a fait de son mieux et on se contente de ce qu'on a fait de mieux.

Enfin bref, je pense que chaque proverbe peut avoir une signification propre à une personne qui donne une signification qui lui convient le mieux. Je n'ai fait que donner un sens à ce proverbe d'après ma vie au quotidien... Et tu peux en faire autant, Rithy...

Et si tu en a d'autres, je les lirai volontiers, mais surtout il faut les décrire selon tes idées à toi...
Je languis de les lire.:angkorbeer:

Rotha - 25/02/2004 à 21:16

Message original Sarika
C'est bizarre! Je comprends les proverbes de NEO et Virsna mais le tien, j'ai beau chercher....rien! :quoi:
A mon avis, t'as trop pris l'accent français! :lol::lol:



Seul les gens venant de la région de Kampong Speu peuvent comprendre :-P

Rithy - 25/02/2004 à 22:11
Bonsoir Aragorn


Mais également, il veut signifier qu’il ne faut pas chercher la perfection


Mais on ne pourra jamais atteindre la perfection
Comment font les sportif de haut niveau ? J'ai appris une chose dans ma vie, c'est de jamais dire jamais même pendant les moments critiques. Alors, si on se contente de ce qu'on a, cela veut dire qu'il n'y a plus d'espoir. Et qui dit "l'espoir fait vivre". Voila ma façon de vivre.:angkorbeer:

titus - 26/02/2004 à 22:37
Salut à tous!!!!!

trés trés intéressant comme topic.....mais j'avoue que j'ai beaucoups de mal à lire vos transcriptions phonétiques....comme ,contrairement à vous,le khmer n'est pas ma langue maternelle, si je ne lis pas les proverbes directement en caractère khmère .....c'est dur , dur!!!! d'autant que chacun d'entre vous à son accent que se soit de srok Lille, de srok Marseille ou de roathani Paris...:lol::lol:

Mais bon , je vais faire appel à mon aune somlagn......

TITUS

titus - 26/02/2004 à 23:25
J'ai demandé à ma chère et tendre....
Aragorn pour ton proverbe, il faut prendre " kréng" au sens de "craindre": malgrés son propre savoir il faut toujours" craindre" celui des autres donc d'aprés mon aune somlagn celà signifie:
" on trouve toujours plus doué que soi".

TITUS

PS: en revanche ton proverbe Rotha, elle ne comprend pas.....peux tu le réécrire sans l'accent chti?:lol:

[Edité le 26/02/2004 à 23:29 par titus]

Rithy - 27/02/2004 à 11:43
Bonjour tout le monde


Heune Tapaing kaleug
je connais pas.

Par contre, Heun tro piang kro loeung, Je ne sais pas si c’est un proverbe ou pas, si qq connaît qu’il le confirme.
En fait, cette phrase venait d’un événement. Il s’agit de PREAP Heun qui a été exécuté sauvagement sur ordre de SIHANOUK dans la commune Tro Piang Kro Loeung situer dans le province de Kampong Speu .
Alors quand on dit cette phrase, ça veut dire en gros « v t f f… »
Ex : Si un prêteur demande le remboursement de son emprunteur et que celui ci ne veut pas lui rembourser, il répond par cette phrase.

Rotha - 27/02/2004 à 12:58

Message original Rithy
Bonjour tout le monde


Heune Tapaing kaleug
je connais pas.

Par contre, Heun tro piang kro loeung, Je ne sais pas si c’est un proverbe ou pas, si qq connaît qu’il le confirme.
En fait, cette phrase venait d’un événement. Il s’agit de PREAP Heun qui a été exécuté sauvagement sur ordre de SIHANOUK dans la commune Tro Piang Kro Loeung situer dans le province de Kampong Speu .
Alors quand on dit cette phrase, ça veut dire en gros « v t f f… »
Ex : Si un prêteur demande le remboursement de son emprunteur et que celui ci ne veut pas lui rembourser, il répond par cette phrase.



Yes ! c'est ça ! bravo Rithy !
Mais pour la partie Historique, je n'ai pas la même version que toi :-)

ça veut plus dire : "Va voir à ailleurs si j'y suis" :lol:. Il y a rien de vulgaire.
C'est pas un proverbe mais bon :-P


:smiley12:

virsna_fr - 27/02/2004 à 18:01
un autre

Num Mandele Thom tien Neal


entierement d'accord avec Rithy pour l'histoire de "Heun tro piang kro loeung"

virsna

Sereypheap - 27/02/2004 à 21:37
Bonsoir à tous,
Bonsoir Rithy,


Message original Rithy
Bonsoir Aragorn


Mais également, il veut signifier qu’il ne faut pas chercher la perfection


Mais on ne pourra jamais atteindre la perfection
Comment font les sportif de haut niveau ?:angkorbeer:


Attention, on pourrait atteindre la perfection au péril de sa vie, tu sembles oublier les morts de deux footballers recemment ! C'est pourquoi, je disais qu'on ne pourrait jamais l'atteindre...


J'ai appris une chose dans ma vie, c'est de jamais dire jamais même pendant les moments critiques.


Mais je suis entièrement d'accord avec toi sur ce point !!!


Alors, si on se contente de ce qu'on a, cela veut dire qu'il n'y a plus d'espoir. Et qui dit "l'espoir fait vivre". Voila ma façon de vivre.


En fait, à vrai dire, je suis en train d'apprendre à être satisfait de ce j'ai fait de mon mieux pour ne pas être sans arrêt à la recherche de quelque chose que je ne pourrai jamais atteindre !!! Tu sais, Rithy, si je devais écouter mon coeur, mon envie, mon désir, ce n'est pas une maison que je devais acheter pour vivre mais un chateau du genre Chateau de Versailles !!! Alors que la mienne n'est qu'une modeste maison de 4 pièces dans une banlieue parisienne... Vois-tu ce que je voulais dire maintenant, Rithy ?

Sereypheap - 27/02/2004 à 21:43
Bonsoir Titus,


Message original Aragorn

"Chess eing oy kreing chess ké".

Grosso-modo, il veut dire : "Malgré son propre savoir, il ne faut pas dédaigner le savoir des autres".



Message original Titus
d'aprés mon aune somlagn celà signifie:
" on trouve toujours plus doué que soi".


Oui, je pense que cela peut faire l'affaire...

Sereypheap - 27/02/2004 à 23:41
Pour voir en Khmer

Rithy - 28/02/2004 à 09:14
Bonjour à tous,
Bonjour Aragorn,

Je comprend tout à fait.
Mais ce que je disais, veut dire il faut toujours aller en avant sans vouloir vraiment chercher l’impossible exemple aller sur la lune, quoique les américains y étaient déjà:lol:.
Aujourd’hui, tu as une maison de 4 pièces, dans 2 ou3 ans, tu auras peut être envie une 6 pièces, avec une mercedes classe M garer devant chez toi :soleil:, sans aller chercher le château de versaille:smiley12: (ça c’est une étoile a des milliards d’années de lumières même les ricains n’auront aucune chance:smiley12:).
Ca tombe sur une phrase en khmer chet mo nus loph, c’est pas un proverbe mais une déviation de chet mo nus lok

ps : y a une erreur sur prach dans ton écriture en khmer.



Rotha, est ce qu'on à la possibilité de changer le mot de passe ?

Sereypheap - 28/02/2004 à 09:50
Bonjour à tous,
Bonjour Rithy,


Message original Rithy
Ca tombe sur une phrase en khmer chet mo nus loph, c’est pas un proverbe mais une déviation de chet mo nus lok

ps : y a une erreur sur prach dans ton écriture en khmer.



Exact, Rithy !!! C'est volontaire de ma part. Je n'ai pas trouvé le "BOR SRAK A" en une seule lettre alors que j'ai déjà passé deux heures pour écrire ce proverbe en Khmer, alors je me contentais de ce BOR SRAK A en deux lettres... Vois-tu, j'ai fait de mon mieux sans aller jusqu'à la perfection !!! Je plaisante.:smiley12:

Mais promis la prochaine fois, je ferai un effort supplémentaire...

Aujourd’hui, tu as une maison de 4 pièces, dans 2 ou3 ans, tu auras peut être envie une 6 pièces,

avec une mercedes classe M garer devant chez toi


6 pièces peut-être pas, mais une belle voiture, oui, cela fait partie de mes projets... Lorsque je l'aurai achetée, je t'inviterai bien à l'essayer, veux-tu ? Je plasisante.:angkorbeer:

Sereypheap - 28/02/2004 à 10:09
Re-bonjour à tous,

D'ailleurs, c'est vrai, le message de Sarika a disparu !!! Celui pour écrire ce proverbe :


Seam min chaol kboune, Youn min chaol pute, Khmer borisot min chaol sachak, A chen apalak min chaol lôla.


D'ailleurs, observes bien dans ce proverbe, il y a un mot intrus !!! Vous l'avez trouvé, bravo. Il s'agit bien le A, dans tous les noms qualifiant des nationalités Seam, Yuon ou Khmer, ils ne sont pas précédés de A, alors que Chen est précédé de A qui a une connation d'insulte pour quelqu'un ou pou un peuple. Ici, A chen a la même signification que Chintock.

Alors je ne sais pas Sarika a fait exprès, mais ce n'est pas sympathique de sa part... Cela pourrait blesser les Chinois ou les Sino-Khmers.

Je pense plutôt ou j'opterai plutôt pour :


Seam min chaol kboune, Youn min chaol pute, Khmer borisot min chaol sachak, Chen apalak min chaol lôla.


D'ailleurs, je ne sais pas ce que cela signifie Apalak ? Quelqu'un pourrait m'en renseigner ?

Sereypheap - 28/02/2004 à 10:13
Une erreur de ma part : ce n'est pas connation mais connotation.

Ils ne sont pas précédés de A, alors que Chen est précédé de A qui a une connotation d'insulte pour quelqu'un ou pou un peuple.

virsna_fr - 02/03/2004 à 11:52
[quote]Originally posted by Aragorn
Re-bonjour à tous,

D'ailleurs, c'est vrai, le message de Sarika a disparu !!! Celui pour écrire ce proverbe :


Seam min chaol kboune, Youn min chaol pute, Khmer borisot min chaol sachak, A chen apalak min chaol lôla.


D'ailleurs, observes bien dans ce proverbe, il y a un mot intrus !!! Vous l'avez trouvé, bravo. Il s'agit bien le A, dans tous les noms qualifiant des nationalités Seam, Yuon ou Khmer, ils ne sont pas précédés de A, alors que Chen est précédé de A qui a une connation d'insulte pour quelqu'un ou pou un peuple. Ici, A chen a la même signification que Chintock.

Alors je ne sais pas Sarika a fait exprès, mais ce n'est pas sympathique de sa part... Cela pourrait blesser les Chinois ou les Sino-Khmers.



Bonjour tout le monde,
Le " A " en chinois veut dire " un certain niveau de noblesse", qd un chinois adresse un parol au khmer il commence par " A" , "A lor Ta ...:lol: " par example. Ce n'est pas insultant mais il faut comprendre le contexte d'utilisation.

virsna

Sereypheap - 02/03/2004 à 19:49
Bonsoir à tous,
Bonsoir Virsna,


Le " A " en chinois veut dire " un certain niveau de noblesse", qd un chinois adresse un parol au khmer il commence par " A" , "A lor Ta ... " par example. Ce n'est pas insultant mais il faut comprendre le contexte d'utilisation


En fait, c'est vrai ça !!! Je l'ai déjà entendu parler par des chinois !!! Eh bien, Virsna, je suis heureux que tu le dises...:-) Car comme je ne parlais pas moi-même le chinois, je ne fais pas attention à cela. Il faut que les lecteurs de ce forum comprennent dans ce sens, alors.:angkorbeer:

Sereypheap - 03/03/2004 à 22:20
Bonsoir à tous,

Voilà je viens d'écrire un proverbe à la main, étant donnée que la dernière fois cela m'a pris 2 heures, eh bien, à la main, cela me prend beaucoup moins de temps. Je vous prie de na pas vous moquer de mon écriture !!! Je plaisante.:-)

virsna_fr - 04/03/2004 à 15:20
bonjour Aragorn,
Ton dernier proverbe me semble manquer qqch: le mot " kom".

virsna

titus - 04/03/2004 à 16:09
Tché aeng kom aoï kraéng tché ké


TITUS

virsna_fr - 05/03/2004 à 08:26
C'est exactement ca Titus,
Mais vous etes tres bon en proverbe khmer, Titus. :angkorbeer:

virsna

Sereypheap - 05/03/2004 à 21:40
Bonsoir Titus,
Bonsoir Virsna,

En êtes vous sûr tous les deux ? Du coup, vous me mettez en doute... Mais si on ajoutait comme tu dis Virsna le Kom, ce sera de la négation donc cela dépend du sens de kreing. D'après Titus, le sens de kreing se rapproche de craindre en Français. Dans ce cas, le proverbe ne veut rien dire !!! Dans ce cas, cela signifierai qu'on est fier de son propre savoir et de ne pas tenir compte de celui des autres !!! Alors cela doit vouloir dire le contraire...

Vous voyez ce que je veux dire ou pas ?

Rithy - 06/03/2004 à 10:45
Bonjour tout le monde

Il n'y a pas de KOM et je peux confirmer.

Sereypheap - 06/03/2004 à 11:17
Bonjour à tous,
Bonjour Rithy,


Message original Rithy
Bonjour tout le monde

Il n'y a pas de KOM et je peux confirmer.


J'aime mieux cela ! Merci Rithy d'y intervenir. 2 contre 2, et comme le proverbe provient de moi, je considère que Rithy et moi avons raison !!! Je plaisante.:smiley12:

Il faut que je vérifie tout de même auprès des mes frères car ils ont à l'époque de Lon Nol obtenu leurs baccalauréats au Cambodge alors que j'étais tout petit riquiqui...:angkorbeer:

Sereypheap - 07/03/2004 à 10:29
Bonjour à tous,

Sereypheap - 07/03/2004 à 10:30
J'y ai réfléchi et voilà mon opinion concernant ce proverbe :

Grosso-mode, ce proverbe signifie :"on trouve toujours plus doué que soi." C'est une définition de Titus. La mienne, la voici : "Malgré son propre savoir, il ne faut pas dédaigner celui des autres".

Cela ne signifie pas que, l’autre que soi est systématiquement meilleur que soi et donc l’autre a toujours raison. Mais seulement, il faut admettre que, dans un certain domaine donné, quelqu’un pourrait le maîtriser mieux que des autres et donc il faut savoir tenir compte de ce savoir et non le négliger.

La morale de ce proverbe est de prôner l’ouverture d’esprit et d’admettre qu’il peut y avoir plusieurs vérités concernant une histoire donnée, plusieurs solutions concernant un problème donné. Et dans ce dernier cas, il faut savoir choisir la meilleure. Et comment sait-on qu’une solution est meilleure que d’autre ? La sienne ou celle de l’autre ? Et si la sienne peut être aussi une solution alors pourquoi accepter de donner raison à l’autre ? Et c’est là qu’intervient ce proverbe, c’est d’admettre, selon la spécialité de tout un chacun, la domaine de prédilection, domaine de prédominance (concernant la raison, bien entendu) de tout un chacun, que peut-être la solution de l’autre est mieux placée que la sienne et dans ce cas, ne pas hésiter à l’adopter.

Mais si au contraire, on sait pertinemment que soi-même, on maîtrise mieux que l’autre un domaine donné, dans ce cas, il ne faut pas se laisser faire et défendre coûte que coûte son idée, son opinion.

Bonne méditation.
N'hésitez pas à apporter vos propres opinions, vos propres idées, vos lumières...

Sereypheap - 14/03/2004 à 09:58
Bonjour à tous,

Voici un proverbe que j'aime aussi :

titus - 15/03/2004 à 11:06
"tchaul steung tam bot.. tchaul srok tam proteh"

La rivière suit son cours, comme la contrée suit le pays...........?????? dur dur à traduire en français!!!!!!!

Madame TITUS me dit ( en khmer) , que c'est un proverbe du genre " il ne faut pas suivre son chemin tout seul, en faisant fit de tous ce qui nous entoure"......

tu peux m'éclairer Aragorn???

TITUS

virsna_fr - 15/03/2004 à 16:17

Originally posted by titus
"tchaul steung tam bot.. tchaul srok tam proteh"

La rivière suit son cours, comme la contrée suit le pays...........?????? dur dur à traduire en français!!!!!!!

Madame TITUS me dit ( en khmer) , que c'est un proverbe du genre " il ne faut pas suivre son chemin tout seul, en faisant fit de tous ce qui nous entoure"......

tu peux m'éclairer Aragorn???

TITUS


Personnellement Titus, ce proverbe veut dire pour moi, il faut s'adapter au situation presente, car le respect d'autui c'est le meilleurs preuve de notre integration.

virsna

chantha93 - 15/03/2004 à 17:04
Ce proverbe veut tout simplement dire : lorsqu’on rentre dans une société , on doit suivre et respecter les règles de cette société. Vous avez bien vu l’insistance sur le mot Tchaul (rentrer).

Un dicton khmer très utilisé dans la vie courante lorsqu’on veut taquiner une fille difficile : Ca va faire sourire une certaine Sarika.

«Pchour srès tôn Kdaw dey,Yok pdey tôn Kdaw Chet ».

C'était le cas pour la femme de Titus !!! je plaisante !!! Toues mes amitiés à ta femme .

:lol::lol::lol:

Sereypheap - 15/03/2004 à 21:02
Bonsoir à tous,
Titus, Virsna et Chantha,

Vous avez tous raison !!! Chacun de vous détient une part de vérité... Titus, pour le sens global du proverbe, Virsna a introduit le mot intégration qui est le coeur du proverbe et Chantha eh bien a résumé grosso-modo le sens exact du proverbe !!! Bravo !!!:angkorbeer:

Mes réflexions ne sont pas encore mures vis à vis de ce proverbe... Elles sont encore vertes !!!:smiley12: Je les laisse murir encore un peu si cela ne vous dérange pas trop. Mais je vous promets d'apporter mes opinions sur ce proverbe...

Sereypheap - 15/03/2004 à 21:11
Mais en attendant, je peux vous donner un aperçu de mes idées. Grosso-modo, le proverbe suggère qu'il faut "suivre le sens de la rivière" et "respecter les us et coutumes des pays où l'on voyage" (cette dernière phrase est de Mérimée).

Tiens, tiens, mais qu'est ce que fait Mérimée dans ce proverbe !!!:smiley12: Quelle coïncidence ? Ne trouvez-vous pas ???

Sereypheap - 19/03/2004 à 22:59
Bonsoir à tous,

Sereypheap - 19/03/2004 à 23:01
Chose promise, chose dûe !!! Voici mes réflexions sur ce proverbe...

Ce proverbe contient deux versets. Ce mot est généralement utilisé pour des textes poétiques mais je ne peux pas dire deux phrases car apparemment ce proverbe en est composé d’une seule qui suggère deux idées fondamentales qui se joignent par la suite quant au but final.

D’abord, si l’on observe bien, dans ce proverbe, il n’y a pas de connotation d’obligation. Il ne faut pas y donner un sens de devoir. Donc, il ne faut pas l’interpréter par « il faut » ou « il est nécessaire ». Ainsi, ce ne sera pas correct de débuter ce proverbe par « il faut suivre le sens de la rivière, il faut respecter les us et coutumes des pays où l’on voyage », mais « Suivre le sens de la rivière, Respecter les us et coutumes des pays où l’on voyage ». Je tiens à re-spécifier que le deuxième verset n’est pas de moi mais de Mérimée.

Cela est dû sans doute à la religion bouddhiste qui ne donne jamais des ordres à ses disciples mais des conseils. N’avez-vous jamais assisté aux séances de prêches des moines bouddhistes après la prière matinale, disons vers 11 heures 30, une demi-heure avant le repas de midi ? A ce moment là, des moines prêchent de bons conseils à ceux qui veulent les entendre. J’ai remarqué qu’ils n’emploient jamais le verbe « devoir » ni « falloir ». Leurs conseils sont toujours suivis de « il est conseillé de », « il est bien de », « il n’est pas bien de », bref toujours des indications, des orientations, jamais des obligations. Alors il faut comprendre dans ce sens ce proverbe.

« Suivre le sens de la rivière ». Ce premier verset suggère donc l’idée d’une tendance d’un mouvement d’un groupe à suivre que l’on pourra élargir ensuite à une dimension plus grande qui la société où nous vivons. Cela suggère donc que si nous nous trouvions face un groupe d’individus, à une communauté, il nous est préférable de nous comporter de la même façon dont se comporte ce groupe ou cette communauté pour ne pas nous sentir étranger ou agressif vis à vis de ce groupe ou de cette communauté, bref nous fondre dans la masse. J’ai bien insisté sur la façon de se comporter et non adopter des idées ou des opinions de ce groupe ou de cette communauté. Vous avez bien remarqué que je n’ai pas employé le verbe falloir ou devoir pour débuter ma phrase.

Voyons maintenant comment ce proverbe pourrait s’appliquer à la société où nous vivons ou côtoyons. Cela pourrait se traduire par, par exemple, suivre la mode (de vêtements) d’une société. Dans les pays qui adoptent l’économie libérale, où les concurrences sont rudes, des entreprises pour s’en sortir, dépensent des fortunes pour faire des études de marché, pour sonder les tendances du marché (comment les gens se comportent vis à vis des nouveaux produits, des téléphones portables par exemple) afin de les suivre et de percer le marché, bref satisfaire les besoins des utilisateurs, des consommateurs. Sur ce, je me suis bien souvenu d’un PDG d’une société où j’ai débuté lors d’une réunion annuelle, il a terminé son discours par ceci : pour nous en sortir, nous devons suivre le marché. Suivons le sens de la rivière et nous sommes sûrs d’être sur le bon chemin ». Je peux vous assurer que celui là n’est pas un Cambodgien mais bien un Français. Mais comment a-t-il pu penser à ce proverbe ? Je plaisante. Quelle coïncidence ?

On pourrait également appliquer l’idée de ce verset dans le domaine de la politique. Dans ce cas, il s’agirait des opinions publiques, la volonté du peuple dont les hommes politiques doivent satisfaire au risque de perdre aux élections par exemple. Voyez José Maria Azna, l’ex-Premier ministre espagnol qui n’a pas suivi l’opinion publique. En effet, celle-ci ne souhaitait pas la guerre en Irak. Le résultat : battu par la gauche !!!

Quant au deuxième verset : « respecter les us et coutumes des pays où l’on voyage », suggère qu’il soit conseillé de respecter les us et coutumes non seulement des pays où l’on voyage mais également des pays où l’on vit. Evidemment qui peut le plus peut le moins, c’est logique et cela coule de source !!! En fait, ici il faut introduire le mot intégration. Ce verset s’adresse aux visiteurs qui désirent visiter un pays et aux immigrants qui désirent vivre dans un pays. Il leur rappelle qu’il est dans leur intérêt de respecter les us et les coutumes des pays qu’ils aiment.

Bonne méditation...

Sereypheap - 20/03/2004 à 10:36
Bonjour à tous,

Voici la suite de ma réflexion.

J’ai introduit précédemment le mot intégration pour élucider le sens du deuxième verset. En effet, bien que le sens de ce verset ne fasse pas apparaître clairement la référence à ce mot intégration, il va de soi que l’idée du proverbe, surtout du deuxième verset suggère fortement cette idée de bonne intégration de soi vis à vis de la société ou du pays où on vit. Et cela veut dire beaucoup de choses et ce selon des tempéraments, des volontés de tout un chacun qui se donne pour sa bonne intégration, sa bonne conduite vis à vis de la société ou du pays qu’il chérit.

Je vais citer un exemple me concernant vis à vis de la société française. La France est ma deuxième patrie après le Cambodge. Pour cela, je me dois, je nous dois, ici j’inclus les membres de ma famille, non seulement de respecter les us et coutumes de la France, mais également de participer activement aux obligations civiques de ce pays, par exemple à toutes les élections. Ici il faut plutôt parler de droits civiques, car les élections en soi ne sont pas obligatoires, c’est un droit, un devoir de tout citoyen d’un pays.

Et je vais encore plus loin toujours dans ce raisonnement en vous révélant le choix de mon lieu de résidence quand j’ai acheté ma maison. Je n’ai pas choisi un quartier chic, rassurez-vous, pour bien m’intégrer dans la société française. Mais plusieurs endroits m’intéressent quant à la recherche de terrain. D’abord, Bussy-Saint-George fait partie des endroits que j’envisage de faire construire ma maison. Mais d’après ce que j’ai entendu, c’est un quartier où se concentre apparemment une communauté importante d’Asiatiques, Lognes de même. Et rappelez-vous, mon but c’est non seulement m’intégrer dans la société française mais également mes enfants, donc il faut que je trouve un quartier « populaire » qui puisse représenter la composition exacte de la « couleur » de la population française, à savoir la prédominance de blancs, suivi d’un peu de noirs et encore un peu de jaunes, c’est-à-dire nous. Pour cela, il faut que je trouve un endroit pour le constater moi-même. Alors j’ai choisi « un restaurent populaire » qui est le « Mac Donald ». J’ai passé ensemble avec ma famille plusieurs fois dans la semaine, et plusieurs fois le week-end, dans ce restaurent, juste pour voir la fréquentation de la population de cette commune. Et voilà mon choix est fait.

Sereypheap - 28/03/2004 à 21:03
Bonsoir à toutes et à tous,

Voici le proverbe que je suis en train d'y réfléchir.

Sereypheap - 02/04/2004 à 22:38
Bonsoir à toutes et à tous,

Voici ma réflexion concernant ce proverbe :

Bien qu’on ne trouve pas de points d’interrogation dans ce proverbe, les interrogations quant à la recherche du sens, de la signification de son geste, de son éloquence, y sont bien présentes. En fait, il y a deux interrogations, l’une concernant la main, ici cela suggère le geste, l’autre la bouche, le don de la parole qui ne fait que refléter, retranscrire la volonté du cerveau, donc l’esprit. Ainsi dans ce proverbe cachent deux essences fondamentales de l’homme, à savoir le corps et l’esprit.

Or ces deux entités sont paradoxalement à l’opposé l’une de l’autre. Un être humain qui travaille avec ses mains, son corps est très mal considéré, car c’est la force brute qui le caractérise et non l’intelligence. A l’inverse, celui dont l’intelligence est à la base de sa raison d’être est qualifié de noblesse, noblesse d’âme, noblesse de caractère, noblesse d’esprit. Telle est la nature humaine, les a priori de notre société civilisée actuelle, je puis me tromper. En tout cas, si cette tendance n’est pas la pensée de tout le monde, elle est au moins l’idée mal perçue de certains aprioristes.

A force de se calquer sur ces préjugés, on finit par essayer de se comporter de telle façon que l’on n’ose plus rien faire, rien dire de peur d’être maladroit, d’être considéré comme un ignorant, un être mal éduqué et à force de se retenir, on devient finalement comme constipé à un moment donné.

C’est pourquoi des interrogations subsistent dans ce proverbe. Quelle bassesse émane du corps ? Quelle noblesse émane de l’esprit ? Bref, considérez le comme une thérapie comportementale, behavioriste pour les Anglo-Saxons, qui a pour but de nous débarrasser de notre rigidité injustifiée dans certaines conditions, certains événements.

Quant à l’application de ce proverbe, je pense que le peuple khmer a très bien su l’appliquer dans tous les domaines. Contrairement au peuple occidental, notamment le peuple français qui est très fier de l’être et qui est très avare de sourire de peur d’être traité de sot, d’un être qui dénote une absence d’intelligence. Du coup, de la morosité partout où vous allez, personne ne vous sourit, leur sourire vaut de l’or jusqu’à tel point que dans certaines entreprises, surtout pour les secrétaires et les commerciaux, on les apprend à sourire ! C’est le comble ! Alors qu’au Cambodge, on trouve le sourire partout, dans chaque coin de rue, et ce à tous les âges, des plus petits, dès bébés, jusqu’aux vieux édentés… Tout le monde a le sourire jusqu’aux statues d’Angkor Wat !!! Eh oui, vous les avez remarqués ! Et maintenant, observez les statues du château de Versailles, vous sourient-elles ?

[Edité le 02/04/2004 à 23:41 par Aragorn]

Sereypheap - 12/03/2006 à 18:00
Bonsoir à toutes et à tous,

Vu l'arrivée récente des experts de la langue khmère :lol:, eh bien, je souhaite relancer ce sujet au cas où cela pourrait vous intéresser...

Creamy Sopheap - 12/03/2006 à 18:10
C'était quoi le proverbe sur lequel tu réfléchissais :quoi: ? La pièce jointe n'apparaît plus !

Sereypheap - 12/03/2006 à 18:19
Creamy Sopheap a écrit

C'était quoi le proverbe sur lequel tu réfléchissais :quoi: ? La pièce jointe n'apparaît plus !


Dès que j'ai un moment, je vais tenter de remettre les bons liens, ma chère Creamy. Tu tires plus vite que ton ombre !:lol:

Seun nmott - 06/05/2006 à 22:06
Sereypheap a écrit

Voici les autres :

( Recherche par : M. Ung Seng Kun )

L'honneur sans argent ....
..On peut donner sans aimer, mais on ne peut pas aimer sans donner


Maintenant si vous êtes courageux, il s'agit de retrouver l'équivalence en Khmer de chacun de ces proverbes !!!

Bon courage...


J'ai pu trouver quelques ...

Seun nmott - 06/05/2006 à 22:08
Un deuxième

Seun nmott - 06/05/2006 à 22:09
le troisième

Seun nmott - 06/05/2006 à 22:10
et puis...
voilà pour l'instant.

Vicheya - 07/05/2006 à 07:39

Merci pour ses proverbes écrits en khmer, c'est super !

Personnellement, je ne connais que cette expression "Dam deum kor" = plante un kapokier sous ta langue.
Pourriez vous me l'écrire en khmer ?

Il y a aussi le proverbe sur le crocodile que l'on rencontre si l'on descend dans l'eau et le tigre si on rend dans la foret, mais j'ai oublié les termes exactes.

Sereypheap - 07/05/2006 à 09:34
Merci vénérable Seun nmott pour ces proverbes !:lol: Bon, je ne vous prmomets rien, mais je vais m'y mettre aussi...

Seun nmott - 07/05/2006 à 10:51
Voici le prov. sur le croco...:12:

Seun nmott - 07/05/2006 à 10:59
Sereypheap a écrit

Merci vénérable Seun nmott pour ces proverbes !:lol: Bon, je ne vous prmomets rien, mais je vais m'y mettre aussi...


Salut Sereypheap
Je suis loin d'être un vénérable.:lol:
D'ailleurs je ne veux pas en être un. J'ai vu que vous avez posté ces proverbes, j'en profite pendant que les autres...:lol:

Vicheya - 07/05/2006 à 11:38
Merci mon professeur ! :smilie1:

Seun nmott - 07/05/2006 à 22:59
Qui veut jouer?:lol:

Vicheya - 08/05/2006 à 07:37
C'est un proverbe ou une devinette ? :quoi:

Seun nmott - 08/05/2006 à 09:55
Vicheya a écrit

C'est un proverbe ou une devinette ? :quoi:


C'est un proverbe, bien sûr. Ce qu'a fait Sothy avec Nath Vann.:12:

Ca peut être un sujet à débattre, si on veut.
Je prefère que nos autres donnent la traduction et leurs avis sur ce ...:-P

Je sais qu'au moins 4 peuvent commenter ce prov...:lol:

PAGNACHON - 08/05/2006 à 15:02
Bonjour Seun nmott,

Ah oui, là, vous êtes en train de perturber la pensée de nos jeunes filles, comme quoi nos proverbes font réfléchir à beaucoup de personnes.
rad292B5.jpg

Si les richissimes gardent bien leurs fortunes, il faut se rappeler que sans leurs vêtements, ils seront tout nus.

Alors qu’est ce que cela voudrait bien dire exactement ?

A mon avis, je dirai que « une fois riche, rappelez vous tous les jours que vous étiez pauvre …et donc faites le bien, et aussi, pensez aux pauvres »

Pagnachon


NEO - 08/05/2006 à 18:40
Et des gens instruire doivent restaient ample vis à de ceux qui non pas eu des instructions.
En résumé, rester dans toutes les circonstances.

NEO - 08/05/2006 à 18:41
rester ample dans toutes les circonstances.

sothy - 08/05/2006 à 21:27
J'adoooooore ton nouvel avatar - il te va comme un casque !
Puis t'as de la chance, d'écouter NEO avec le forfait NEO !
Je t'envie !
Puis je me couche
Sothy

Vicheya - 08/05/2006 à 22:17
PAGNACHON a écrit


Si les richissimes gardent bien leurs fortunes, il faut se rappeler que sans leurs vêtements, ils seront tout nus.





Les grands de ce monde, ne sont rien de plus que des hommes, il ne faut donc pas les mettre sur un piedestal !

Seun nmott - 09/05/2006 à 20:43
Quelques détails sur cet proverbe, pour nos jeunes et nos amis.

Vicheya - 10/05/2006 à 07:46
SUPER, merci pour la traduction !

Mais c'est quoi le dehors ? je ne comprends pas trop comment le tissu entourre le dehors. pour moi, le dehors, c'est le vide ! :quoi:

sreyny - 10/05/2006 à 09:44
Creamy Sopheap a écrit

C'était quoi le proverbe sur lequel tu réfléchissais :quoi: ? La pièce jointe n'apparaît plus !


Salut Creamy,

tu peux enlever l'image de Bruno montre sa langue s'il te plait?

chiao

Vicheya - 10/05/2006 à 10:45
sreyny a écrit

[ Salut Creamy,

tu peux enlever l'image de Bruno montre sa langue s'il te plait?

chiao


Alors là, tu rêves ! :sygus:

sreyny - 10/05/2006 à 13:20
c'est pas moche mais il existe de belle image de lui. c'est mieux

Vicheya - 10/05/2006 à 14:11
sreyny a écrit

c'est pas moche mais il existe de belle image de lui. c'est mieux



:smiley18: Moi, j'en veux une de Preap quand il tire la langue ! :smiley12:

:sygus:
Quelqu'un a ça en magasin ? :sarcastic:

Edité le 10/05/2006 @ 15:12 par Vicheya

Seun nmott - 10/05/2006 à 18:32
Vicheya a écrit

SUPER, merci pour la traduction !

Mais c'est quoi le dehors ? je ne comprends pas trop comment le tissu entourre le dehors. pour moi, le dehors, c'est le vide ! :quoi:


Si je dis " de l'extérieur"
C'est plus dans le sens couvrir(couverture).Ca va? :-P

Sereypheap - 10/05/2006 à 20:05
Vicheya a écrit

SUPER, merci pour la traduction !

Mais c'est quoi le dehors ? je ne comprends pas trop comment le tissu entourre le dehors. pour moi, le dehors, c'est le vide ! :quoi:


MDR !:sygus: Evidemment, il ne faut pas traduire mot à mot !:lol: C'est une redondance. En khmer, on en fait beaucoup. En fait, Som Poatt est une sorte de robe sans élastique :lol: que portent les femmes khmères. Il faut bien savoir faire le noeud pour tenir sur ses hanches, sinon quel beau spectacle !:lol:

Eh bien, logiquement lorsqu'on porte un Som poatt donc, il entoure notre corps de l'extérieur, n'est-ce pas, jamais de l'intérieur !:lol: Mais en Khmer, on insiste sur le mot extérieur alors que c'est inutile...

Edité le 10/05/2006 @ 21:07 par Sereypheap

Vicheya - 10/05/2006 à 21:45
Sereypheap a écrit

Il faut bien savoir faire le noeud pour tenir sur ses hanches, sinon quel beau spectacle !:lol:

...


:whaou: Petit coquain ! :lol:

Ok, alors les riches protegent les pauvres comme le sampot protege le corps. Ca veut dire que les riches cachent les pauvres !!!! :lol:

sreyny - 11/05/2006 à 12:40
non, les riches ne cachent jamais les pauvres. mais ce proverbe veut dire ke quand on est riche ou devenu riche, on etait au depart pauvre. on est toujour pauvre. il faut bien avoir la conscience ke on est tous egaux si on est sans vetements nous couvre le corps...

Seun nmott - 11/05/2006 à 17:07
Vicheya a écrit

Sereypheap a écrit

Il faut bien savoir faire le noeud pour tenir sur ses hanches, sinon quel beau spectacle !:lol:

...


:whaou: ! :lol:

Ok, alors les riches protegent les pauvres comme le sampot protege le corps. Ca veut dire que les riches cachent les pauvres !!!! :lol:


Caché dans le sens de protéger contre toutes attaques, c'est très bien.:up:

Sreyny a compris une bonne partie.:bon:
Mais il y en a qui sont nés sur l'or.:lol:

L'abcent des participations des séniors khmers sur ce proverbe ne me réjouit pas.
Je sais qu'il y a x raisons.:lol:

On dit, et on repète souvent "khmer min chaol kbourn", ce proverbe est un véritable kbourn.
Si on l'a bien appliqué, on n'est pas tombé si bas.:mur:

yaroubosa - 11/05/2006 à 18:41
Que les seniors khmers se présentent SVP :up:
Cher Seun Nmott, pourriez-vous m'expliquer le sens du dernier mot "Sampân" SVP ! Car je ne vois pas souvent ce mot tout seul :sarcastic:

Seun nmott - 11/05/2006 à 19:31
yaroubosa a écrit

Que les seniors khmers se présentent SVP :up:
Cher Seun Nmott, pourriez-vous m'expliquer le sens du dernier mot "Sampân" SVP ! Car je ne vois pas souvent ce mot tout seul :sarcastic:


"Sampân" = canoës de sauvetage.:smilie1:


Seun nmott - 11/05/2006 à 20:25
...
Sampao n'est pas un sampan. Sampao = un navire

Sampan (ou sampann en khmer) = une barque

Un navire possède toujours plusieurs barques (ou canoës de sauvaetage)

Sereypheap - 11/05/2006 à 20:29
Allez, je vais faire un peu de commentaire de texte !:lol:

Reaksa signifie plutôt conserver, comme un conservateur des us et coutumes, comme moi par exemple !:lol: Conserver dans le sens de conserver un souvenir par exemple.

Ksat ici désigne la pauvreté et non les pauvres. Ce mot vient kror ksat.

Neak mean reaksa ksat veut dire qu'il faut se souvenir des moments difficiles, les moments où on a connu la pauvreté, la misère...

Doach sampoat poat pi kreav, cela montre bien l'image de souvenir bien conservé comme un objet de valeur bien conservé au chaud entouré d'un sampoat.

Est-ce clair ?:lol:

Edité le 11/05/2006 @ 21:30 par Sereypheap

yaroubosa - 11/05/2006 à 20:56
Originally Posted by Seun nmott

...
Sampao n'est pas un sampan. Sampao = un navire

Sampan (ou sampann en khmer) = une barque

Un navire possède toujours plusieurs barques (ou canoës de sauvaetage)


Je savais seulement que ce mot avait un rapport avec les "bateaux" mais pas de précision. Merci beaucoup !

Seun nmott - 11/05/2006 à 21:25
Neak mean reaksa ksat veut dire qu'il faut se souvenir des moments difficiles, les moments où on a connu la pauvreté, la misère...:nono:

Doach sampoat poat pi kreav, cela montre bien l'image de souvenir bien conservé comme un objet de valeur bien conservé au chaud entouré d'un sampoat.:bon:

Ce proverbe respete un certain nombre de syllabes, rêgle de composition de ce type de poème style Pomnoole.
En tout c'est comme " Neak mirn raksa neak ksat" = ça fait 6 syllabes, au lieu de 5 autorisés.

Pour les navires, quand ca va, les canoës sont au repos. Mais le navire a besoin souvent des barques( plus petits)pour ...

Grossomodo, pour moi c'est: S'entre aider, on a besoin les uns et les autres.
Les riches doivent aider les pauvres, les savants instruisent les autres.

Et non le contraire.

Sereypheap - 12/05/2006 à 19:49
Seun nmott a écrit

Neak mean reaksa ksat veut dire qu'il faut se souvenir des moments difficiles, les moments où on a connu la pauvreté, la misère...:nono:

Doach sampoat poat pi kreav, cela montre bien l'image de souvenir bien conservé comme un objet de valeur bien conservé au chaud entouré d'un sampoat.:bon:

Ce proverbe respete un certain nombre de syllabes, rêgle de composition de ce type de poème style Pomnoole.
En tout c'est comme " Neak mirn raksa neak ksat" = ça fait 6 syllabes, au lieu de 5 autorisés.
...



Ah, dans ce cas, oui !:lol: Alors il faut traduire Reaksa par prendre soin.

Les riches prennent soin des pauvres comme le sapoat des corps.

sreyny - 11/06/2006 à 21:19
[color=#00e500][font=Comic Sans MS]

Seun nmott - 12/06/2006 à 20:03
Permettez- moi d'ajouter la drenière partie de ce proverbe.

Vicheya - 12/06/2006 à 20:42

Et ca veut dire quoi ? :lol:

Chui toujours un peu fainéante de prendre le dico le soir ! :smiley12:

Seun nmott - 12/06/2006 à 21:20
Ca veut dire qu'il faut prendre le dico tout de suite.:lol:


Vicheya - 13/06/2006 à 05:05
:lol: Raté, chui partie faire dodo entre temps ! :lol:

Je m'y collerai cet après midi pendant les études ! :-P

Edité le 13/06/2006 @ 06:05 par Vicheya

Seun nmott - 27/01/2007 à 18:53
Revenons un peu à notre proverbe. Ca peut faire du bien.

chloursknirdq4.jpg


Disputer dans sa famille comme si on se déshabille devant les gens.

Disputer dans sa société(nation) comme si on ouvre son coffre au voleur.

Sereypheap - 27/01/2007 à 19:19
Si cela ne tienne qu'à moi, je traduirais le dernier proverbe par :

Disputer dans sa nation comme si on révèle son trésor au voleur.

Creamy Sopheap - 27/01/2007 à 19:24
Cher Seun nmott,
Vous le sortez d'où ce proverbe ? :quoi:

Hummm, dois-je comprendre que les conflits dans la nation permettraient aux voleurs (allons-y carrément : les pays voisins) de s'accaparer les trésors du pays ? :sarcastic:

Vicheya - 27/01/2007 à 19:28
Creamy Sopheap a écrit

Cher Seun nmott,
Vous le sortez d'où ce proverbe ? :quoi:

Hummm, dois-je comprendre que les conflits dans la nation permettraient aux voleurs (allons-y carrément : les pays voisins) de s'accaparer les trésors du pays ? :sarcastic:



Et oui ! Quand on se dispute, on montre aux autres qu'il y a une faille, un manque d'unité. Donc les autres pays qui voient ça se disent que c'est le bon moment d'attaquer.

L'union fait la force. Sans union, c'est la porte ouverte a toute attaque ! :lol:

Sereypheap - 27/01/2007 à 19:33
Moi, ce que je comprends, c'est qu'il n'est pas sain au sein d'une famille, d'une nation de montrer aux autres familles et nations nos querelles internes. Cela ne sert à rien, si ce ne sert que leur montrer notre faiblesse. Bref, ces deux proverbes vont de pair. La moralité dans ces deux proverbes, au point de vue de la nation, il faut rester solidaire, uni ! Et au point de vue d'une famille, il faut savoir gérer ses conflits internes entre soi. Inutile de les montrer aux autres qui ne sont là que pour en profiter...

Creamy Sopheap - 27/01/2007 à 19:49
Et t'as oublié : du point de vue d'un forum ! :xtrem: Finalement Seun nmott nous a sorti le proverbe de circonstance ! :bon:

Sereypheap - 27/01/2007 à 19:54
Oui, c'est ce que j'ai compris aussi !:lol: Mais j'essaie de rester dans le même esprit de Seun nmott, pas trop direct !:lol: L'information fournie peut être interprétée à leur guise, comme ils l'entendent...

Tiens, puisque l'on est à la confidence, j'ai créé ce sujet d'abord sur LJK, à l'époque où il y avait une forte discussion sur un sujet de politique, et les uns comme les autres se prennent pour les As, les experts en politique, il me sert non pas à les critiquer de leurs vantardises mais parler d'eux sans les nommer vraiment, à savoir tempérer et modérer leurs propos, à savoir écouter les autres et surtout à savoir respecter autrui...

Je ne sais pas si à l'époque ils ont compris mon message !:lol:

Edité le 27/01/2007 @ 19:59 par Sereypheap

Seun nmott - 27/01/2007 à 23:13
Dans une famille, de toutes les tailles, y a toujours des choses à voir et à revoir pour s'améliorer. Il y en a qui savent se discuter harmonieusement, et d'autres réveillent le quartier.

Nous sommes tous instruits et cultivés, n'est ce pas ?
Où sont passés les bonnes manières?
Doit on à chaque fois sortir son couteau?
Alors on est pas mieux que les KR.

NEO - 26/02/2007 à 22:02
quelu'un peut me donner a signifiacion du mot "Kach Rèng"

" keuch damreil tuo tchang tuo tam damreil"


paristhmey - 27/02/2007 à 21:25
NEO a écrit

quelu'un peut me donner a signifiacion du mot "Kach Rèng"

" keuch damreil tuo tchang tuo tam damreil"




"Kach Rèng" => Crâner, ex: Ce monsieur crâne depuis qu'il a eu l'augmentation de son salaire.

"keuch damreil tuo tchang tuo tam damreil" => Ceci veut dire quand on voit qq'un gagne beaucoup d'argent, on veut faire de même sans réfléchir.

Edité le 27/02/2007 @ 23:26 par paristhmey

NEO - 28/02/2007 à 11:53
Mercie pour l’explication.

Pour moi je préfère rester au premier degré. C'est-à-dire à la traduction mot à mot.

« Kach Rèng » : une démarche très déhancher. Pour une femme je trouve que cette démarche est drôlement sexy. :-P:-P
Mais la traduction littéraire, veut dire autre chose.

"keuch damreil tuo kom tchang tuo tam damreil" : Si tu voies un pachyderme lâche ses kilos d’excrément, n’essaye pas de l’imité. :sygus::sygus:


paristhmey - 28/02/2007 à 21:47
Srey na kach rieng, srey noss mean luy :smiley18:

Hean tius tam domrey, proyat bat kokout :smiley12:


VANNA - 02/08/2007 à 22:08
Sereypheap a écrit

Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:

Je l’ai en tête en Khmer, est-ce bien celui là ?:
chhessegnbia7.jpg




Edité le 03/08/2007 @ 17:35 par VANNA

Aekreach - 03/08/2007 à 19:04
VANNA a écrit

Sereypheap a écrit

Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:

Je l’ai en tête en Khmer, est-ce bien celui là ?:
chhessegnbia7.jpg





Ma traduction de chess èng oy kréng chess ké post n°#45075

Sereypheap - 03/08/2007 à 20:42
VANNA a écrit

Sereypheap a écrit

Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:

Je l’ai en tête en Khmer, est-ce bien celui là ?:
chhessegnbia7.jpg





Les hommes d'antan utilisaient leurs forces brutes pour écraser leurs ennemis !

De nos jours, l'Homme civilisé :clindoeil: ne suit plus le chemin de ses ancêtres. Il exerce un autre genre d'arme pour montrer sa suprématie. La culture, l'intelligence, les connaissances dont la société de nos jours semble privilégier est cette arme que ce dernier n'hésite pas à s'en servir pour écraser son ennemi !:clindoeil:

J'ai mis en ligne ce proverbe à l'époque dans les deux sites (LJK et KN) pour essayer de tempérer les hardiesses de certains membres qui se prennent pour des "êtres supérieurs" !

La question est de savoir est-ce eux qui sont des êtres méprisables et méprisés ou les "plus ignorants" qu'eux mais qui savent rester courtois et respectueux vis à vis des autres...

Sinon, le texte que vous avez mis en ligne, Vanna est très beau !:bon:

Je vous en remercie.

La traduction de aechreach est pas mal non plus. Merci.

Edité le 03/08/2007 @ 21:46 par Sereypheap

Aekreach - 03/08/2007 à 23:38
chhessegnbia7.jpg



Edité le 05/08/2007 @ 21:02 par Aekreach

Sereypheap - 04/08/2007 à 08:50
Comme d'habitude, Aekreach, ta petite touche sur la poésie est la bienvenue !:clindoeil:

Aekreach - 04/08/2007 à 09:02
Sereypheap a écrit

Comme d'habitude, Aekreach, ta petite touche sur la poésie est la bienvenue !:clindoeil:


Merci SereyPheap !
Je l'ai traduit cette nuit avant d'aller me coucher. Dès que j'aurai un moment je le retoucherai un peu.

Aekreach - 05/08/2007 à 17:45
VANNA a écrit

Sereypheap a écrit

Je cherche la traduction en français du proverbe suivant que je n'ai pas pu trouver sur le net : "Chess eing oy kreing chess ké"...:wrongidee:

Je l’ai en tête en Khmer, est-ce bien celui là ?:
chhessegnbia7.jpg





Comme promis voici la deuxième mouture.

Plus instruit on est, plus humble on devient

Les anciens recommandent l’humilité.
L’érudit n’a point besoin de se vanter.
C’est vide qu’un sceau résonne le plus fort.

L’inculte parade avec ostentation,
Par la force, le mensonge et la présomption
Quand on le flatte, il est fier comme une loutre.

D’autres plus arrogants, abusent de leur notoriété,
Se tiennent sur un tamis, et tentent de se porter,
Sans jamais se soucier des invectives de la foule.

Infecte est le relent porté par un vent contraire
Un usurpateur inculte peut ruiner un pays.
Si tu as des lacunes, ne prétends pas l’inverse.

VANNA - 06/08/2007 à 10:24
Sereypheap a écrit


Les hommes d'antan utilisaient leurs forces brutes pour écraser leurs ennemis !

De nos jours, l'Homme civilisé :clindoeil: ne suit plus le chemin de ses ancêtres. Il exerce un autre genre d'arme pour montrer sa suprématie. La culture, l'intelligence, les connaissances dont la société de nos jours semble privilégier est cette arme que ce dernier n'hésite pas à s'en servir pour écraser son ennemi !:clindoeil:
J'ai mis en ligne ce proverbe à l'époque dans les deux sites (LJK et KN) pour essayer de tempérer les hardiesses de certains membres qui se prennent pour des "êtres supérieurs" !
La question est de savoir est-ce eux qui sont des êtres méprisables et méprisés ou les "plus ignorants" qu'eux mais qui savent rester courtois et respectueux vis à vis des autres...

Sinon, le texte que vous avez mis en ligne, Vanna est très beau !:bon:

Je vous en remercie.
La traduction de aechreach est pas mal non plus. Merci.

Bonjour Sereypheap,

J’ignorais ce qu’un Forum, vos remarques renforcent la mienne. L’humilité (Ka Ôrt Âun) n’est pas une soumission ni une faiblesse, je considère comme qualité à supporter les différences des autres : parce ce que nous avons chacun nos qualités et nos défauts (trouver les mots justes, des choses racontables ou pas…).
Cette force intérieure est un travail de longues années, armée toujours de patience…

Le silence est parfois la bonne réponse, mais il veut parfois dire beaucoup…il faut le juste milieu : ‘’ Doeur Tren,Kom ngèk chhvèg,ngèk sdâm’’,facile à saisir, mais des années de pratique pour atteindre une certaine sagesse (Attention : je ne veux pas dire que les autres ne les sont pas).

Pour les Forumeurs : je ne suis pas moine.

Très bonnes remarques, merci Sereypheap !
Bonne journée

Sereypheap - 06/08/2007 à 19:03
Bonsoir Vanna,

Au plaisir de vous lire !:clindoeil:

Bonne soirée.

Seun nmott - 11/08/2007 à 05:24
Salut a tous
j'ai peu de temps a vous lire, mais j'ai tjs le meme plaisir a lire vos psotes.
a bientot

Aekreach - 11/08/2007 à 08:06
VANNA a écrit

J’ignorais ce qu’un Forum, vos remarques renforcent la mienne. L’humilité (Ka Ôrt Âun) n’est pas une soumission ni une faiblesse, je considère comme qualité à supporter les différences des autres : parce ce que nous avons chacun nos qualités et nos défauts (trouver les mots justes, des choses racontables ou pas…).
Cette force intérieure est un travail de longues années, armée toujours de patience…



Bonjour VANNA,

(Ka Ôrt Âun) , je le traduirai plutôt par tolérance et non par humilité.

Sereypheap - 11/08/2007 à 08:55
Aekreach a écrit

VANNA a écrit

J’ignorais ce qu’un Forum, vos remarques renforcent la mienne. L’humilité (Ka Ôrt Âun) n’est pas une soumission ni une faiblesse, je considère comme qualité à supporter les différences des autres : parce ce que nous avons chacun nos qualités et nos défauts (trouver les mots justes, des choses racontables ou pas…).
Cette force intérieure est un travail de longues années, armée toujours de patience…



Bonjour VANNA,

(Ka Ôrt Âun) , je le traduirai plutôt par tolérance et non par humilité.



Exact, Aekreach ! D'après mon Larousse, le cadeau de notre chère julikaa :clindoeil:, humilité se traduit par kar banteap kluon, kar bangoung kay...

VANNA - 12/08/2007 à 09:36
:sourire: Vous avez raison

J’ai mis ‘’Ka Ôrt Âun’’ entre parenthèse pour désigner notre ‘’capacité à supporter la souffrance d’autruis ’’, vue globale dans un contexte d’éthique. Effectivement, humilité =Kar banteap kluon,kar bangoung kay… me parait le plus adapter.

Dans : ‘’Paramat tathak sankha hak‘’ , il y a dans ‘’Ka Ôrt Âun’’ un peu de :
L’humilité+tolérance+empathie…

Sereypheap,la référence de votre dictionnaire m’intéresse.

Bonne journée

Sereypheap - 12/08/2007 à 11:30
VANNA a écrit

:sourire: Vous avez raison

J’ai mis ‘’Ka Ôrt Âun’’ entre parenthèse pour désigner notre ‘’capacité à supporter la souffrance d’autruis ’’, vue globale dans un contexte d’éthique. Effectivement, humilité =Kar banteap kluon,kar bangoung kay… me parait le plus adapter.

Dans : ‘’Paramat tathak sankha hak‘’ , il y a dans ‘’Ka Ôrt Âun’’ un peu de :
L’humilité+tolérance+empathie…



A dire vrai, ce qu'a soulevé aekreach sur le mot humilité, je l'ai déjà remarqué depuis le début !:clindoeil: Mais j'ai laissé passer car pour moi, on ne peut pas retranscrire de façon exacte une signification dans une autre langue. Surtout, d'une langue occidentale dans une autre totalement différente, jusqu'à dans les moeurs ! Et donc kar ôrt Âon peut suggérer bien le comportement d'une personne humble...

VANNA a écrit


Sereypheap,la référence de votre dictionnaire m’intéresse.

Bonne journée



Pour avoir la référence de ce dico Larousse de 1590 pages, le plus grand dico français-khmer que j'ai en ma position, car j'en ai trois, cela va être difficile !:clindoeil:

Car même la société Larousse France ne le connait pas ! Parole de Sereypheap !:clindoeil: Car j'ai déjà vérifié avec le personnel de l'espace culturel de chez Leclerc qui a téléphoné à Larousse France pour avoir des informations de ce dico pour que je puisse le commander à l'époque. Eh bien, Larousse France a affirmé qu'elle ne connait pas l'existence de ce dico !:rire1:

Apparemment, cette édition n'existe qu'au Cambodge, je veux dire, que ce dico est édité seulement au Cambodge.

Voici la référence :

Dictionnaire Français-Khmer
1ère édition
PHNOM-PEHN
2004
et en Khmer
Veay kompjutor(computer) daoy neak srey Toch Ly Moly.

Edité le 12/08/2007 @ 12:32 par Sereypheap

Aekreach - 12/08/2007 à 20:14
VANNA a écrit

:sourire: Vous avez raison

J’ai mis ‘’Ka Ôrt Âun’’ entre parenthèse pour désigner notre ‘’capacité à supporter la souffrance d’autruis ’’, vue globale dans un contexte d’éthique. Effectivement, humilité =Kar banteap kluon,kar bangoung kay… me parait le plus adapter.

Dans : ‘’Paramat tathak sankha hak‘’ , il y a dans ‘’Ka Ôrt Âun’’ un peu de :
L’humilité+tolérance+empathie…

Sereypheap,la référence de votre dictionnaire m’intéresse.

Bonne journée



VANNA, si tu en veux un, essaie de contacter ParisThmey, je crois qu'il lui en reste au moins un exemplaire en trop. Il me l'avait proposé mais Julikka me l'avait déjà acheté.
J'espère qu'il l'a toujours...

VANNA - 12/08/2007 à 21:00
Bonsoir,

J’ai bien noté la référence dans mon prochain carnet de voyage, qui sait…pour l’instant, il n’y a pas d’impératif; désormais, en cas de doute, je ferais appel à vous !

Merci, vous êtes serviables !

Bonne soirée


Edité le 13/08/2007 @ 19:05 par VANNA

Seun nmott - 04/07/2008 à 18:46
Voilà presque un an après
Vanna a surement eu son dico...
Puis c'est dommage de laisser ce poste abandonner...

prov01ig8.jpg

prov02pb9.jpg



prov03ia6.jpg

Seun nmott - 04/07/2008 à 18:52
Part2

prov04ao6.jpg


prov05dz5.jpg


prov06vs7.jpg

Seun nmott - 04/07/2008 à 19:00
Part3

prov07ee9.jpg


prov08sd4.jpg


prov09hz8.jpg


prov10xz4.jpg

Pour les trois derniers, je compte sur vos concours...

Seun nmott - 08/07/2008 à 22:07
Part 4

prov19ec0.jpg


prov20xw4.jpg


prov21hd7.jpg

smors.sor - 09/07/2008 à 00:30
En lisant vos proverbes que j'aimerais connaître leur équivalent en français ou bien au moins leur morale, je me suis souvenu de quelques techniques de pêche que m'ont enseigné les paysans khmers dans une vie antérieure.

Première méthode:

Quand le niveau d'eau du fleuve est très bas, à l'aide d'une pirogue et deux rames à la lueur de la lune on arrivait à attirer des poissons dans la pirogue.

Quand on avait repéré un ban de poissons ( trey real ), on s'y approchait sans faire de bruit, puis une personne à l'avant de la pirogue tapait un grand coup de rame sur la surface de l'eau puis l'autre qui se trouvait à l'arrière deux secondes à peine après en faisait de même et deviner quoi ? Comme par miracle les poissons effrayés se mettent à sauter dans la pirogue.

Deuxième méthode:
La plus simple de toutes, lors de la première pluie après la saison de sécheresse, on allait au bord des étangs qui étaient quasiment taris. Et là, il suffisait de se baisser pour ramasser les poissons qui se mettent à ramper sur l'herbe pour quitter l'étang ( trey andèng, trey kranh, trey ptourk etc... )

troisième méthode:
Pendant la saison de sécheresse, au bord d'un étang quasiment tari où il y avait encore plein de poissons. Au bord de l'étang,on creusait un grand trou très profond à l'intérieur duquel on disposait un récipient en osier tressé. A la tombée de la nuit on versait quelques seaux d'eau très limpide puisé dans un puit aux abords du trou. Au petit matin, le récipient en osier était plein de poissons.

Un jour, j'ai même réussi à attrapper un gros poisson ( trey chdao ) dans un piège destiné aux mamifères. Le piège était resté armé et quand le bois a été innondé, le poisson est passé là où il ne fallait pas. La branche de bois l'a frappé sur la tête.



Seun nmott - 09/07/2008 à 08:26

Un jour, j'ai même réussi à attraper un gros poisson ( trey chdao ) dans un piège destiné aux mammifères. Le piège était resté armé et quand le bois a été inondé, le poisson est passé là où il ne fallait pas. La branche de bois l'a frappé sur la tête.


Et c'est donc khmuoy Smors.sor le poseur de piège, j'ai bien dis à mes enfants(ds la vie antér :lol:) voir lbeuk(poème) Chuch neung trei
(le poisson et le piège)
de se méfier à des choses étranges...

...quelque phrases de ce poème:
Thlèng doy tumnong damnaeu trei phang yeartra (ce n'est qu'un récit d'un jeune poisson)

Peub neung chuch na, trei srèk tha veuil chears chèng(voir le piège sur son chemin , le jeune dit: casse toi de mon chemin)

....Un jolie poème plein de moralité: Kom Promat satreuv(ne pas mépriser l'ennemi)

PS je ne fais que dire de ce que je sens, y a aucune intention de donner ou de faire des morales à personnes.

Seun nmott - 09/07/2008 à 08:44
Ce ne sont que des proverbes khmers, ce ne sont pas les miens(suis pas l'auteur :lol:)

Les proverbe sont des bases de l'éducation de chaque peuple.
Avant la naissance de l'école dont l'apprentissage de l'écriture, les parents , maitres, ainés .. transmettaient leurs savoir aux enfants , élèves ou aux cadets par le biais des proverbes.

..Avec des traductions(collées) je pense que vous allez trouver leurs équivalence en français, puis d'autres je vous les laisse à retrouver leurs traductions ainsi on se partage bien, en plus y a qui trouve une meilleure traduction que moi.

Les khmers se ventent bien souvent : khmer minn chaol kbourn :lol:
Les proverbes sont des kbourn...:lol:

Edité le 09/07/2008 @ 21:38 par Seun nmott

smors.sor - 09/07/2008 à 09:08
Pou Seun Nmott, j'en connais un aussi pour compléter votre dernier post :

khmer min chaol kboun, youn min chaol pout...

prov08sd4.jpg

Quand on est petit, inutile de se suspendre pour prendre de la hauteur,
comme il est vain de vouloir étreindre la montagne avec des bras trop courts.


Il faut garder les pieds sur terre et rester toujours humble...

Edité le 10/07/2008 @ 01:00 par smors.sor

smors.sor - 09/07/2008 à 10:43
Seun nmott a écrit


Les proverbes sont des kboun...:lol:


Certains "kboun" permettaient aux cambodgiens du siècle précédent d'apprendre le siamois.

J'ai entendu une fois ma grand mère réciter ceci :

Nam neuk teuk chhreuv domrey min teuv chhang nay pay.

Qui signifie en gros, l'eau est profonde l'éléphant refuse de la franchir.

smors.sor - 10/07/2008 à 00:02
prov09hz8.jpg

Quand tu vois un éléphant faire ses besoins,
N'essaie pas de l'imiter
.

Ca rejoint la morale de la fable où la grenouille voulait être aussi énorme que le boeuf.

Edité le 10/07/2008 @ 01:06 par smors.sor

smors.sor - 10/07/2008 à 00:09
prov20xw4.jpg

Je ne saisis pas trop le sens de ce proverbe. Car quand on marche dans la forêt ou sur un sentier envahi par la végétation, il est justement recommandé de frapper le sol à l'aide d'un baton pour éloigner les serpents.

Sauf si on estime, que le serpent effrayé devient un danger.

Edité le 10/07/2008 @ 01:21 par smors.sor

Seun nmott - 10/07/2008 à 08:07
smors.sor a écrit

prov20xw4.jpg

Je ne saisis pas trop le sens de ce proverbe. Car quand on marche dans la forêt ou sur un sentier envahi par la végétation, il est justement recommandé de frapper le sol à l'aide d'un baton pour éloigner les serpents.

Sauf si on estime, que le serpent effrayé devient un danger.


Soit discret!

Dans d'autre terme, un autre proverbe khmer Chunh chaing mearn tracheark(le mur a des oreille), les ainés nous interdisent de causer la nuit(au lit).
Dans le milieu commercial, c'est bien pire si nos concourants détectent nos projets....:-P

Puis félicitation pour les deux précédents.

smors.sor - 10/07/2008 à 08:12
Dans le sens de la discrétion, je préfère :

Chunh chaing mean tracheark ( les murs ont des oreilles )

D'ailleurs en français on le dit aussi comme ça.

smors.sor - 10/07/2008 à 08:23
Seun nmott a écrit

les ainés nous interdisent de causer la nuit(au lit).


En lisant ceci, ça me rappelait un extrait de l'histoire de Thmenh Chey lorsqu'il était en train d'épier un couple amoureux sous leur maison.

Quand il entendit le mari promettre le paradis pour sa femme, Thmenh Chey répondit d'en bas, si vous arrivez au paradis n'oubliez pas de me ramener mes canards qui se sont envolés l'autre jour ! :lol:

Seun nmott - 10/07/2008 à 08:51
smors.sor a écrit

Dans le sens de la discrétion, je préfère :

Chunh chaing mean tracheark ( les murs ont des oreilles )

D'ailleurs en français on le dit aussi comme ça.


Il y a beaucoup d'équivalences(voir postes précédents), en voici une autre:


prov23ye5.jpg

Les joaillers(ouvriers)que des débris, les forgerons mangent avec les doigts.

Dans le sens "les cordonniers sont les plus mal chaussés.

Seun nmott - 10/07/2008 à 08:59
smors.sor a écrit

Seun nmott a écrit

les ainés nous interdisent de causer la nuit(au lit).


En lisant ceci, ça me rappelait un extrait de l'histoire de Thmenh Chey lorsqu'il était en train d'épier un couple amoureux sous leur maison.

Quand il entendit le mari promettre le paradis pour sa femme, Thmenh Chey répondit d'en bas, si vous arrivez au paradis n'oubliez pas de me ramener mes canards qui se sont envolés l'autre jour ! :lol:


Non moi, je pense au moment ou il(Chey) est allé se suicider, manque de "peau" il ne s'est noyé pas, et se retrouve au près du bateau chinois. Il entendait ce que les chinois discutait à propos des questions posées au Roi khmer( à lui de trouver la bonne réponse)

Au fait c'est une autre histoire...
La nuit le mari parle à sa femme de ses biens....
Le lendemain matin il ne lui reste même pas un caleçon.:clindoeil:

smors.sor - 10/07/2008 à 09:46
C'est dans l'histoire de "Chey Neang Krod" joué par notre 32 national, je crois: .

Edité le 10/07/2008 @ 16:00 par smors.sor

Seun nmott - 11/07/2008 à 09:29
Part 5

prov24ax3.jpg


prov25rd3.jpg

Certains disent Tumpourk(un grappin) au lieu de tralach(une courge)


prov26jb4.jpg

sothy - 11/07/2008 à 09:35
.

:sarcastic: J'adoooooore vos dictons ! en français et en khmer :bon: troooop beau ! Et quelle belle écriture - c'est quel style le pâli ?

Orkoun chroeun je prends note :sourire:


.


Edité le 11/07/2008 @ 10:35 par sothy

Seun nmott - 11/07/2008 à 09:37
part 6

prov27nk4.jpg


prov28ot4.jpg


prov18tt8.jpg


A vous de jouer(trouver la traduc... :lol: )

Seun nmott - 11/07/2008 à 09:44
sothy a écrit

.

:sarcastic: J'adoooooore vos dictons ! en français et en khmer :bon: troooop beau ! Et quelle belle écriture - c'est quel style le pâli ?

Orkoun chroeun je prends note :sourire:


.



C'est du khmer courant, Sothy; je les fais en font Khbachmool et en limonf2. Merci pour les compliments.

Seun nmott - 14/07/2008 à 19:24
Part 7

prov11ic6.jpg



prov12wo4.jpg



prov13ub0.jpg



prov14wf6.jpg


smors.sor - 15/07/2008 à 06:09
prov27nk4.jpg

Mieux vaut craindre le tigre que ses excréments.

Je suppose que l'équivalent en français est :

Mieux vaut s'adresser au Bon Dieu qu'à Ses Saints.

Edité le 15/07/2008 @ 07:10 par smors.sor

smors.sor - 15/07/2008 à 06:48
prov28ot4.jpg

le mot "sab" a deux significations :

1 ) fade
2 ) semer

Mais comme la deuxième partie du proverbe il est question de "pray" (salé) alors je propose la traduction suivante mais c'est vraiment sans conviction.

Avec une poignée c'est fade, avec une pincée c'est salé

Je ne vois pas l'équivalent en français.



Préng-veasna - 15/07/2008 à 06:58
C'est très jolis tous vos dictons. Bravo!

ça veut dire quoi: Chhloss kantchork thmétch phnék :clindoeil:

smors.sor - 15/07/2008 à 07:18
Préng-veasna a écrit

C'est très jolis tous vos dictons. Bravo!

ça veut dire quoi: Chhloss kantchork thmétch phnék :clindoeil:


chhloss kantchork = se mirer dans une glace ( miroir )
thmétch phnék = fermer les yeux

Donc si tu fermes tes yeux tu ne peux pas te voir dans la glace. Ce qui signifie que ce que tu es en train de faire est inutile. C'est une simple supposition.

Edité le 15/07/2008 @ 08:22 par smors.sor

Préng-veasna - 15/07/2008 à 07:28
smors.sor a écrit

Préng-veasna a écrit

C'est très jolis tous vos dictons. Bravo!

ça veut dire quoi: Chhloss kantchork thmétch phnék :clindoeil:


chhloss kantchork = se mirer dans une glace ( miroir )
thmétch phnék = fermer les yeux

Donc si tu fermes tes yeux tu ne peux pas te voir dans la glace. Ce qui signifie que ce que tu es en train de faire est inutile. C'est une simple supposition.


Merci infiniment smors.sor pour l'explication du sens de ma phrase :bon:

Seun nmott - 15/07/2008 à 13:14
smors.sor a écrit

Préng-veasna a écrit

C'est très jolis tous vos dictons. Bravo!

ça veut dire quoi: Chhloss kantchork thmétch phnék :clindoeil:


chhloss kantchork = se mirer dans une glace ( miroir )
thmétch phnék = fermer les yeux

Donc si tu fermes tes yeux tu ne peux pas te voir dans la glace. Ce qui signifie que ce que tu es en train de faire est inutile. C'est une simple supposition.


Voici le proverbe en entier

prov33xwo5.jpg
Nétra = phnék= yeux

Sous entendu:
A quoi ça sert de : Porter la robe de safran(des moines)sans raser la tête et de se mirer en fermant les yeux.


Dans le même sens

prov34xmn7.jpg

Dans le gazon des joueurs de cartes: oser gagner ou prendre les poignons des autres, faut aussi oser rembourser quand on perd.

Pareil on retrouve aussi ce ci

prov35xra0.jpg


Si "tu" es Porc, ne pas craindre l'eau chaude


Seun nmott - 15/07/2008 à 13:23
smors.sor a écrit

prov28ot4.jpg

le mot "sab" a deux significations :

1 ) fade
2 ) semer

Mais comme la deuxième partie du proverbe il est question de "pray" (salé) alors je propose la traduction suivante mais c'est vraiment sans conviction.

Avec une poignée c'est fade, avec une pincée c'est salé

Je ne vois pas l'équivalent en français.




:bon:

L'équivalence! moi non plus.
Je pense que bien souvent quand on ne veut pas accepter son erreur, on a recours à cette réaction.
Exp: une personne se fait flasher, sa réaction: juste deux km au dessus, il m'a flashé

Qui peut trouve une équivalence en fr.

Chris Sanadoire - 15/07/2008 à 15:00
"Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise"

Non ?

smors.sor - 15/07/2008 à 16:24
prov33xwo5.jpg

Ce proverbe khmer traite de l'orgueil. Et la citation ci-dessous est assez approchante.


L'orgueil est le fait d'avoir, par amour, une opinion plus avantageuse que de raison sur soi-même.
[Baruch Spinoza]

Porter la tunique de moine couleur safran sans se raser la tête : C'est vouloir se faire passer pour quelqu'un qu'on n'est pas. Chez les moines, se raser la tête et les sourcils est une condition sine qua non, et signifie qu'on renonce à plaire, à attirer les regards sur sa beauté extérieure pour se consacrer entièrement à l'étude des textes sacrés...

Ne pas ouvrir les yeux devant un miroir : C'est ne pas accepter la réalité et se contenter de l'image qu'on a de soi par orgueil.

Edité le 16/07/2008 @ 08:41 par smors.sor

Préng-veasna - 16/07/2008 à 06:28
"Chhloss kantchork thmétch nétra"

Moi, je pense plustôt comme ceci: "Chhloss kantchork" Regarder soi-même ce qu'on devient aujourd'hui, et "thmétch nétra" fermer les yeux pour penser au passé.

smors.sor - 16/07/2008 à 07:44
Préng-veasna a écrit

"Chhloss kantchork thmétch nétra"

Moi, je pense plustôt comme ceci: "Chhloss kantchork" Regarder soi-même ce qu'on devient aujourd'hui, et "thmétch nétra" fermer les yeux pour penser au passé.


Pas tout à fait, car selon la phrase, la personne est face à la glace les yeux clos, donc justement elle ne peut pas se voir et se contente de l'image qu'elle se fait d'elle même ( sentiment d'orgueil ).

Edité le 16/07/2008 @ 08:45 par smors.sor

smors.sor - 16/07/2008 à 07:51
prov26jb4.jpg

On peut aussi le traduire par :

Qui veut aller loin ménage sa monture

Seun nmott - 16/07/2008 à 12:40
smors.sor a écrit

prov26jb4.jpg

On peut aussi le traduire par :

Qui veut aller loin ménage sa monture


Peut être : Petit à petit l'oiseau fait son nid

Qui veut aller loin ménage sa monture:

prov36xbq6.jpg

Les deux se rejoignent

Seun nmott - 21/07/2008 à 21:47
Part 8

prov11ao7.jpg



prov12bp7.jpg



prov13kn2.jpg



prov14gf1.jpg


Creamy Sopheap - 22/07/2008 à 11:46
Je trouve le dernier proverbe un poil trop macho ! :xtrem:

Seun nmott - 22/07/2008 à 20:18
Le mot pdei joue seulement le rithme(avec chamnei)

Ce proverbe est pour tous, la première partie est la preuve: si vous tenez à votre corps, ménager ou soigner votre alimentation.


La suite si vous aimez votre épouse ..... :lol:
La deuxième partie ne te concerne pas !

Peut être la première :lol:

Seun nmott - 08/03/2010 à 12:48
Ne te dispute pas avec les femmes, (kom tchlourh neung srei)
ne commerce pas avec les fonctionnaires, ( kom chournh neung thei)
n'aie pas de procès avec les Chinois. (kom kdei neung chen)

20100308122734.jpg

Aekreach - 08/03/2010 à 12:59
Seun nmott a écrit

Ne te dispute pas avec les femmes, (kom tchlourh neung srei)
ne commerce pas avec les fonctionnaires, ( kom chournh neung thei)
n'aie pas de procès avec les Chinois. (kom kdei neung chen)

20100308122734.jpg


Quelle est la morale de ce proverbe ?
Ne pas se disputer avec sa femme aujourd'hui, c'est normal, puisque c'est la journée de la femme.
Ne pas commercer avec le fonctionnaire, c'est pour ne pas encourager la corruption.
Mais pourquoi, ne pas faire de procès au Chinois ? Alors que le Chinois, lui, il est le premier à commercer avec le fonctionnaire khmer !

Edité le 08/03/2010 @ 12:59 par Aekreach

Seun nmott - 08/03/2010 à 13:18
Ne te dispute pas avec les femmes, (kom tchlourh neung srei)
-Quand on gagne contre une femme, est ce qu'on est si glorieux que ça.. (ceci n'a pas de rapport avec un procès entre deux parties dont y a femme ..)
des petites querelles quotidiennes...ou souvent entre mari et femme, frère sœur ou ami,. Ma version..
n'aie pas de procès avec les Chinois. (kom kdei neung chen)
un procès sur dix, ce sont les chens qui gagnent.. puis qu'ils ont les sous et ils n'hésitent pas à pourrir les .... :lol:

Les khmers(gens) pauvres, attendent la justice qui ..:aboire:

ne commerce pas avec les fonctionnaires,

Le mot tchournh ici est plutôt dans le sens de "chercher pas des histoires avec les fonc...:lol:





Seun nmott - 10/03/2010 à 11:13
20100310110802.jpg

Périsse le père plutôt que la mère,
Coule la jonque en plein fleuve pourvu que la maison ne brûle pas ...

Aekreach - 10/03/2010 à 11:22
Seun nmott a écrit

20100310110802.jpg

Périsse le père plutôt que la mère,
Coule la jonque en plein fleuve pourvu que la maison ne brûle pas ...



Quelle est la morale de ce proverbe ?

thmor - 10/03/2010 à 11:31
A moins que la jonque ne soit la maison , le dilemne est alors cruel !

La morale : tu connais les cambodgiennes... non? !


Edité le 10/03/2010 @ 11:32 par thmor

Seun nmott - 10/03/2010 à 12:01
Il n'y a pas de piège dans ce proverbe, il est assez clair.
Chez les khmers" peut être asiatique"...La mère est principale(matriarcale).

Perdre le père, la mère continue à veiller sur les petits. Tandis que perdre la mère, ce n'est pas sûr que le père puisse faire pareil...
Dans tous les proverbes khmers, c'est toujours la mère qu'on sollicite:
exp:
Neuv pterh, mday(mère) titey...neuv prey mday(mère) chamuoy( chez soi ta mère, dehors une mère pour tous..)

La mère toujours placée en premier.Voir l'ordre:
Me(mère),...> Ba,...> Preah,....> Ta,...> Chao....


Une jonque coulée, c'est une partie seulement qui est perdue..
Quand la maison brûle, tout est en fumée...

Moralité: la mère est la personne la plus importante dans la famille.
Perdre la mère, c'est tout perdre.


Une maison flottante n'est pas citée, car la maison khmère est sur tout sur de haut pilotis.
20091004135237b.jpg
Les maisons khmères à Kampong Phluk.

A ma connaissance, je n'ai jamais su qu'il y a des maisons flottantes(maison des pêcheurs) qui coulent...

thmor - 10/03/2010 à 14:38
et en France : "Je retourne chez ma mère" c'est pas "chez mon père"
quand aux maisons ssur piloti , il y en a en Roussillon (ref le film 37,2°le matin)... et les péniches il leur arrive de couler...
Comme quoi le Cambodge et la France : c'est pareil ! avec 30° d'écart !

liberté - 12/03/2010 à 17:43
TI NA MIRN AUN TI NUSS MIRN BANG :clindoeil:




















Seun nmott - 29/09/2010 à 12:12
20100929122604.jpg


Les anciens"khmers" recommandent aux jeunes, s’ils se promènent, vaut mieux être trois. Et s’ils parlent, qu'ils fassent une phrase avec « au moins » quatre mots.

Voici ce que j’ai compris :
Pourquoi trois ?
-1 - Autrefois c’était une question de sécurité, de sureté et d’entraide.
-2- A deux, souvent il n’y a pas de contestation. Le troisième est donc celui qui proteste. Donc bien souvent ils évitent les conneries.

Pourquoi parler quatre mots.
Les khmers n’aiment pas les phrases coupées ou amputées »Kambot kamboy »
Ou « sour muoy mat, chlaeuil muoy mat ».
Ils veulent des réponses complètes.
Les titres d’article et ou chanson qui composent quatre mots sont les mieux appréciés.

PS : les temps changent, ces dits ou ces proverbes sont ils encore valable?

Aekreach - 29/09/2010 à 12:43
Merci pou.
Je pensais à une chose concernant la recommandation de marcher à trois. C'est peut-être pour éviter que s'ils étaient seulement deux, et que de surcroît c'était un garçon et une fille, ils pourraient être tentés de faire certaine chose qu'ils ne le feraient pas quand ils sont trois.

Seun nmott - 29/09/2010 à 17:40
Aekreach a écrit

Merci pou.
Je pensais à une chose concernant la recommandation de marcher à trois. C'est peut-être pour éviter que s'ils étaient seulement deux, et que de surcroît c'était un garçon et une fille, ils pourraient être tentés de faire certaine chose qu'ils ne le feraient pas quand ils sont trois.


C'est ça, c'est ce que j'ai appelé plus haut "les conn..... :sourire:

petiteheidi - 04/10/2010 à 20:34
.

Edité le 22/10/2015 @ 23:50 par petiteheidi

Seun nmott - 05/10/2010 à 18:40
20101005193102.jpg

En gros c'est : Aie le courage de payer ce que tu as fait

petiteheidi - 05/10/2010 à 21:23
.

Edité le 22/10/2015 @ 23:51 par petiteheidi

thmor - 06/10/2010 à 08:59
A propos, je ne sais pas si dans ce sujet il y a ce lien :
http://vorasith.online.fr/cambodge/contes/proverbk.htm

je crois que si ! (vu l'auteur)

Et les petits jeunes (vieux) redécouvrent l'eau chaude :rire1:

mais une piqure de rappel ne peut pas faire de mal... comme dirait le moustique tigré !

Merci Vorasith !

Edité le 06/10/2010 @ 10:01 par thmor

Seun nmott - 06/10/2010 à 13:24
thmor a écrit

A propos, je ne sais pas si dans ce sujet il y a ce lien :
http://vorasith.online.fr/cambodge/contes/proverbk.htm

je crois que si ! (vu l'auteur)

Et les petits jeunes (vieux) redécouvrent l'eau chaude :rire1:

mais une piqure de rappel ne peut pas faire de mal... comme dirait le moustique tigré !

Merci Vorasith !


Pas encore. :sourire:

Le rappel est bien nécessaire.. car on a tendance à oublier que pour faire du gâteau il faut de la farine.

En Voici une autre que beaucoup de khmers ne pouvaient pas s'en échapper.

20101006141859.jpg








petiteheidi - 16/10/2010 à 12:41
.

Edité le 22/10/2015 @ 23:51 par petiteheidi

Liulihua - 09/04/2013 à 07:48
Bonjour, je cherche depuis un petit bout de temps et je suis enfin tombée sur ce site ! Pourriez vous me traduire le proverbe suivant (et par traduire je veux dire "calligraphier") ?

" Ne te réjouis point des honneurs, ne t'afflige point des disgrâces. "

Merci beaucoup :)

Liulihua - 09/04/2013 à 08:21
Celui ci m'intéresserait aussi ! ^^

Merci d'avance !

Seun nmott - 09/04/2013 à 11:18
Liulihua a écrit

Celui ci m'intéresserait aussi ! ^^

Merci d'avance !


:quoi::quoi:
le khmer ancien romanisé, c' est très difficile à retrouver le bon mot.

Seun nmott - 10/04/2013 à 12:10
J'ai essayé de décrypter ces :quoi:

89GQ3mR.jpg

Je n'ai pas pu décrypté la 2è phrase, c'est pourquoi j'ai mis un?
tpDy1Iy.jpg


Si je dois les traduire, les voici
V5L1P9c.jpg

Liulihua - 10/04/2013 à 12:16
Merci infiniment d'y avoir accordé du temps !
Cela m'aura été d'une grande aide !

Liulihua - 10/04/2013 à 12:22
Mais dans ce cas, ce qu'il y a d'écrit en khmer ancien romanisé n'est pas la traduction du français au dessus ? Car c'est ce que j'ai trouvé dans un livre et ils le présentaient en tant que telle. Que comprenez vous de votre côté ?

Seun nmott - 10/04/2013 à 12:36
Liulihua a écrit

Mais dans ce cas, ce qu'il y a d'écrit en khmer ancien romanisé n'est pas la traduction du français au dessus ? Car c'est ce que j'ai trouvé dans un livre et ils le présentaient en tant que telle. Que comprenez vous de votre côté ?


J'ai l'impression que c'est la même. Seulemeent c'est de l'ancien khmer, l’expression a changé depuis.
C'est pourquoi j'ai écris, "si je dois les traduire"...

PS j'ai quand même mis des heures pour les comprendre. :sourire:

Je pense que vous les avez piqué d'un ancien doc.

Liulihua - 10/04/2013 à 12:41
Oui j'imagine !
En effet il me semble que c'est un assez vieux bouquin.

Encore une fois, merci infiniment de m'avoir offert un peu de votre temps !
Malheureusement je risque de revenir vous embêter pour d'autres traductions... ^^