Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
« 1  2 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen   ( Réponses 28 | Lectures 5852 )
Haut de page 17/07/2007 @ 12:31 Bas de page
Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Sur la scène politique cambodgienne actuelle, il s’est produit au sein des formations politiques constituées ou en formation, un branle-bas inhabituel lié à l’échéance électorale de 2008. Le primum movens coïncide avec l’entrevue de plusieurs heures en 2006 entre Hun Sen et Sam Rainsy, Chef de l’opposition parlementaire, après le mea culpa retentissant du second vis à vis du premier suivi de son retour d’exil. La retombée politique de ce dialogue Hun Sen-Sam Rainsy est de taille. Tout vote à l’Assemblée nationale, selon l’accord, sera acquis à la majorité simple, y compris, et surtout, le vote d’investiture du gouvernement ou de défiance, sauf celui relatif à l’amendement .de la Loi fondamentale. L’annonce bruyante faite par Sam Rainsy sur son identité de vue avec celui qui l’a pourtant malmené comme un vulgaire quidam, a pris au dépourvu les politiciens. Le lendemain de cet accord entre les 2 responsables politiques, le prince Ranariddh, Président du FUNCINPEC allié du PPC, n’a pas d’autre choix que faire chorus. Hun Sen a-t-il consulté son politburo ? peut-être ! Sam Rainsy en a-t-il débattu avec ses militants ? sûrement pas. Ranariddh a-t-il pris l’avis de ses collaborateurs ? certainement non !
Sam Rainsy, aurait conclu, selon Son Chhay, chef du groupe parlementaire PSR à l’Assemblée, un certain nombre d’accords dont ceux permettant aux députés PSR de participer aux diverses commissions spécialisées comme président ou comme membres, au détriment du FUNCINPEC. Le président du PSR, observant la dégringolade à vue d’œil de sa popularité à cause de son mea culpa et de sa land Cruser offerte par son adversaire devenu partenaire, avait repris distance avec Hun Sen. Dans l’électorat libéral, Hun Sen est un véritable indicateur barométrique de popularité.
Au PSR, en dépit de l’ouverture (avec une certaine condescendance de SR), peu d ‘écho positif a été enregistré à part Khieu Radar qui a laissé tomber Thomico et Ho Sopheap qui a fait défection au quarteron chassant NR de son piédestal à vie. Tous les 2 n’ayant que peu d’enracinement dans l’électorat. Par contre, un départ sensationnel annoncé en pleine session de l’Assemblée, d’un ténor médiatique du PSR, le député Keo Rémy membre du bureau politique, en conflit ouvert avec SR, n’est pas anodin. Une permutation de responsables provinciaux est en cours. On y remarque une affectation surprenante, celle de Tioulong Somura, l’épouse de SR, députée de Phnom Penh, qui a été chargée de la direction du PSR de Bateay Meanchey. Mu Soh Hour, la transfuge du FUNCINPEC, parachutée à la direction du secrétariat général, a échoué dans sa mission de rassemblement des « démocrates » autour du PSR. (à suivre)




Edité le 17/07/2007 @ 12:39 par vanthon
#44021 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 18/07/2007 @ 03:13 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Sam Rainsy doit sa popularité à ses qualités personnelles certes, mais aussi à son savoir-faire stratégique. Tribun né à l’instar de son père Sam Sary et de son grand père Sam Nhean, il sait mobiliser les foules et chauffer les réunions de ses partisans. Démagogue éprouvé comme tout politicien, il sait faire vibrer la corde sensible de ses militants et de son auditoire. Il bâtit son renom sur son opposition systématique à Hun Sen. Il s’est constamment gardé de complimenter ou approuver HS même si dans son for intérieur, il est en accord avec lui. Depuis son retour d’exil, il a changé de tactique et en a tiré les conséquences. Démocrate de façade et de verbe, il est un autocrate dur à cuire sans être féodal comme le président d’une autre parti dont on parlera plus tard. Il prêche la démocratie et l’ouverture, mais seulement à ses conditions. Il écoute les autres mais reste inaccessible à leur argumentation. Il a une méfiance quasi-maladive, viscérale, vis à vis de ses rivaux, de ses adversaires voire même de ses propres lieutenants. Un vieux politicien khmer qui connaît bien SR et ses ascendants, le qualifie avec justesse d’ailleurs, d’‘opposant éternel’. Ses désaccords avec les autres responsables de partis libéraux, en particulier avec Kem Sokha, relèvent plutôt de l’incompatibilité de caractères, d'humeurs et d’ambitions que de fondements idéologiques. Ce sont pourtant 2 partis qui, s’ils s’alliaient, pourraient terrasser le mastodonte CPP. Il convient toutefois de savoir qu’il y a une cause extrinsèque, plus puissante et déterminante, la main du dictateur qui est omnipotente que nous verrons plus tard. (à suivre)




Edité le 19/07/2007 @ 05:07 par vanthon
#44087 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 19/07/2007 @ 02:48 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Le FUNCINPEC et son challenger, le PNR sont en train de s’autodétruire par tous les moyens, par les media, les mini-conférences entre les dignitaires, sur le terrain etc.. Pourtant, ils affichent la même profession de foi, à savoir, l’attachement à la monarchie et l’allégeance au prince Ranariddh. Ils croient dur comme fer que Norodom Ranariddh est encore une valeur sûre pour avoir des sièges parlementaires.

Certains mandarins ultra-opportunistes du FUNCINPEC préfèrent prendre le devant et chercher refuge au PPC pour garder leur place, c’est le cas de Nuth Sokhom (santé), Sum Chanthol (travaux publics), Kong Vibol (économie), Ly Thutch (assemblée nationale). Le PNR est en fait, une coquille vide. Son Chef le télé-préside tant mal que bien de Paris ou de Kuala Lumpur, d’après les informations ou données communiquées par le trio Rany-Chantha-Anân.

Le PNR vogue au gré des forces contradictoires comme un navire sans capitaine en perdition.. L’épée de Damoclès (en sursis de prison de NR) suspendue sur la tête de son président, met celui-ci à la merci du maître du royaume.

La voix des royalistes (émise, en location chez Sambok Khmun de Sonando, sur 105 Mhz) dirigée par Anândayat, tente l’impossible pour renflouer un jeune parti menacé de désintégration.

Le clan Rany-Chantha, résolument anti-funcipeciste, actif et nocif, semble avoir le dessus sur le clan Socheat-Kosâl, pro-funcinpec. L’affrontement de ces mandarins a abouti au départ de ces derniers et accentue davantage la ligne de partage.

Avec l’arrivée du couple Dyna–Sokun Mealea en rupture de noce précoce avec Thomico, qui prend fait et cause pour Sao Rany, c’est la fracture irréversible entre les mandarins qui n’ont pour objectif que l’intérêt personnel.

Rappelons que Sao Rany est cet ancien conducteur de chaland de Prek Neak Loeung (élevé par NR à la dignité de général d’armée sans troupe) très proche de NR par des liens filiaux, fait partie de l’entourage du prince, accusé par le quarteron dirigeant du FUNCINPEC actuel, de servir de courtier et d’intermédiaire dans la corruption de Ranariddh.

L’ancien professeur de droit associé de l’université d’Aix en Provence, dirige le PNR en parfait potentat. Il s’entoure d’une cour composée pour l’essentiel de yesmen et gère le parti comme un royaume virtuel. Paroles et attitudes de ses "sujets" à son égard sont d’un archaïsme infâmant. Pourtant il a l’audace de se qualifier ‘démocrate’. NR est tout sauf démocrate et intègre.

Comment les non communistes pourraient-ils se rassembler vu que les uns sont situés aux antipodes des autres ? De toute manière le FUNCINPEC et le PNR pour l’immense majorité des Cambodgiens, appartiennent déjà au passé et sont à ranger selon la jeunesse studieuse au musée de l’histoire. (à suivre)




Edité le 19/07/2007 @ 09:55 par vanthon
#44167 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 19/07/2007 @ 08:35 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) NeangSrey
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970


Bonjour Vanthon,

Merci encore pour toutes ces synthèses mais simplement, peux-tu écrire avec des paragraphes, interlignes, etc...cela aidera à la facilité de la lecture et ça fait moins mal aux yeux.

#44173 View NeangSrey's ProfileView All Posts by NeangSreyU2U Member
Haut de page 19/07/2007 @ 09:58 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Ma chère Neang Srey,

Tes voeux me sont des ordres. Merci . Toutes mes amitiés.
#44177 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 19/07/2007 @ 12:49 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Le parti des «droits de l’homme », benjamin des formations sur l’échiquier politique khmer, recevra, sauf contre temps, avec solennité, son sacre le 22 juillet prochain au cours de son congrès constitutif.

Patiemment, minutieusement, Kem Sokha, un vieux routier de la politique, usant de sa fonction de président du Centre des droits de l’homme (financé par l’USAID par l’entremise de IRI), tisse sa toile comme une araignée et, fomente dans le Cambodge profond son réseau de sympathisants et de soutiens. D’aucuns l’accusent d’avoir mis à profit, sa charge officielle pour réaliser ses objectifs personnels. Ce qui n’est pas faux, mais ce n’est pas non plus condamnable, s’agissant d’objectifs d’intérêt public.

Kem Sokha fait un marketing tous azimuts et en toutes occasions. Les militants du parti sont majoritairement des ruraux que KS a formés au cours de ses nombreux déplacements à l’intérieur sous le couvert du Centre des droits de l’Homme. Les dirigeants actuels sont pour l’essentiel d’anciens mandarins du parti « démocrate libéral bouddhiste » de Sonn Sann dont KS était secrétaire général avant de devenir proche collaborateur de Ranariddh (SG adjoint) après la mort de Sonn Sann. Les sonnsanniens Son Soubert et Keat Sakun dont il vient d’annoncer l’adhésion, sont des alliés récents du prince Thomico, Khieu Radar, Suth Dyna et Sokun Mealea avant l’éclatement du FSCN.

Kem Sokha, ancien ingénieur formé en Bulgarie communiste au temps de la République populaire mise en place par les Vietnamiens, a un parcours politique en zigzag sans casses majeures, sans marques malsaines comme d’autres politiciens, n’étant pas associé au pouvoir. Avant sa démission du CDH, ses collaborateurs dont Chum Phâl Virun (juriste) et Nhem Vanthân (admistrateur)ont porté plainte contre lui pour corruption et abus de pouvoir. L’affaire n’est pas encore jugée au tribunal de Phnom Penh, KS ayant demandé le report pour cause de congrès de son parti. Il pourrait être comme Ranariddh condamné à une peine de prison qui pourrait handicaper ses activités politiques. Certains y voient encore la main de l’homme fort.

Ce parti naissant ne soulève pas l’enthousiasme des intellectuels. Par contre Pen Sovan, ancien PM de la RPK, arrêté par Hun Sen et jeté en prison en 1981, un moment allié avec Sam Rainsy, a fait un éloge appuyé à KS. Ce parti bénéficie de la publicité gratuite (1 heure par jour sur la radio Sambok Khmum) offerte par la nouvelle direction du Centre des Droits dont le directeur actuel, Ou Virak, est le propre cousin de Kem Sokha. Mieux, Pa Nguon Teang (un autre cousin de KS) directeur de la radio VOD, fait diffuser tous les jours les commentaires et déclarations politiques de Kem Sokha.

Le président de ce tout jeune parti bénéficie donc d’un traitement de faveur sur les ondes sans parler des coups de main prêtés par Sonando de radio-abeilles. C’est dérisoire par rapport aux moyens colossaux de Hun Sen avec 6 stations de radio, 5 chaînes de télévision dont en particulier CTN de Kich Meng directeur du réseau téléphonique Mobitel (préfixe 12 qui surveille toutes les communications) et président de la chambre de commerce, station Bayon (appartenant en propre à sa famille et gérée par sa fille), station Apsara (CPP), station n°3 de la ville de Phnom Penh et station n° 5 de l’armée. Il faudrait plutôt plaindre le PSR et d’autres partis.

L’inégalité criante de l’accès au media électronique ou au media tout court est telle que Hun Sen, comme dans une guerre, ait la suprématie écrasante en logistique dès le départ (lire la suite). Malgré cette disparité immense et flagrante des moyens, les partis libéraux, par inconscience ou pis par compromission, n’arrivent toujours pas à trouver, hélas, une formule d’entente pour se mettre ensemble en ordre de bataille. (à suivre)




Edité le 19/07/2007 @ 12:55 par vanthon
#44203 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 19/07/2007 @ 13:21 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg
 
Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
les militants du partis de Sonn San, c'etait des républicains non?
#44206 View virgule's ProfileView All Posts by virguleU2U Member
Haut de page 20/07/2007 @ 02:27 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Les sonnsanniens sont de tendances variées. Par exemple Sonn Sann et son fils Son Soubert sont foncièrement royalistes et sihanoukistes. Son Soubert n'a pas encore démissionné du Conseil constitutionnel où il représente le roi. D'autres sont républicains, c'est vrai, mais ils n'affichent pas leur couleur
#44266 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 20/07/2007 @ 06:45 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) NeangSrey
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
vanthon a écrit

....Par contre, un départ sensationnel annoncé en pleine session de l’Assemblée, d’un ténor médiatique du PSR, le député Keo Rémy membre du bureau politique, en conflit ouvert avec SR, n’est pas anodin. Une permutation de responsables provinciaux est en cours. On y remarque une affectation surprenante, celle de Tioulong Somura, l’épouse de SR, députée de Phnom Penh, qui a été chargée de la direction du PSR de Bateay Meanchey. Mu Soh Hour, la transfuge du FUNCINPEC, parachutée à la direction du secrétariat général, a échoué dans sa mission de rassemblement des « démocrates » autour du PSR. (à suivre)






Kéo Rémy c'est un mec qui bouffe à tous les rateliers :colere1: , très beau parleur mais au niveau actions .... nulle :quoi: ! Il sait rassembler le petit peuple par son aura (d'où mon expression "bon parleur") et d'où sa popularité !
Il était au Funcipec auparavant puis au PSR et maintenant où ? pas trop difficile à deviner ??? il suit tous les mouvements qui montent...

Je me permets de rectifier l'orthographe de MU Sok Hua , seule femme :bon: qui ose critiquer Hun Sen, INCORRUPTIBLE, ancienne Ministre de la condition féminine sous Funcipec , elle a démissionné de son propre chef en 2004 car elle n'était plus en accord avec N. Rannarith qui a "déconné" et on a vu les résultats par la suite ...démis de son poste de Président du Funcipec par ses propres membres...:rire1:

Je rappelle ici que MU Sok Hua a beaucoup oeuvré pour sauver des jeunes filles de la prostitution et qu'elle continue à se battre pour ça entre autres... pour moi, c'est une femme EXCEPTIONNELLE...retenez son nom et si on la connaît mieux, retenez surtout ses actions !

Edité le 20/07/2007 @ 06:55 par NeangSrey

#44267 View NeangSrey's ProfileView All Posts by NeangSreyU2U Member
Haut de page 20/07/2007 @ 07:03 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) NeangSrey
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
vanthon a écrit

...L’ancien professeur de droit associé de l’université d’Aix en Provence, dirige le PNR en parfait potentat. Il s’entoure d’une cour composée pour l’essentiel de yesmen et gère le parti comme un royaume virtuel. Paroles et attitudes de ses "sujets" à son égard sont d’un archaïsme infâmant. Pourtant il a l’audace de se qualifier ‘démocrate’. NR est tout sauf démocrate et intègre.

Comment les non communistes pourraient-ils se rassembler vu que les uns sont situés aux antipodes des autres ? De toute manière le FUNCINPEC et le PNR pour l’immense majorité des Cambodgiens, appartiennent déjà au passé et sont à ranger selon la jeunesse studieuse au musée de l’histoire. (à suivre)






:bon: OK à 1000 %... (à suivre) comme tu dis....
Je rectifie aussi l'orthographe de SUN Chanthol et non SUM Chanthol ...un peu le même genre que Kéo Rémy mais avec un peu moins d'aura car il a les moyens de ne pas se rabaisser à quémander auprès du peuple.
Il fait mieux, il quémande auprès des chefs suprêmes ! C'est un "calibre" au-dessus ....
...a été ancien Ministre Finance/Economie sous le Funcipec, s'est bien rempli les poches aussi...

#44268 View NeangSrey's ProfileView All Posts by NeangSreyU2U Member
Haut de page 20/07/2007 @ 08:04 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3775
Inscrit(e) le 11/04/2007
virgule a écrit

les militants du partis de Sonn San, c'etait des républicains non?


En principe oui.

C'est grâce à ses troupes les "sereika" qu'en 1980 j'ai pu survivre pendant plusieurs semaines sur la chaîne de montagne Dangrèk et franchir la frontière pour atteindre le camp de réfugiés "Sourn Lumpok" situé à quelques kilomètres de Sorin en Thaïlande.

Sources wikipedia sur Son San

J'ai plus de respect pour Son San que pour Sihanouk qui n'avait pas apprécié les positions neutres du premier lors de sa destitution.

Il ne faut pas s'étonner que tous les opposants de Sihanouk ont été massacrés dans les premiers mois sous le régime de Pol Pot où Sihanouk a occupé un poste important pendant quelques mois qui lui a permis de faire un discours à l'ONU en 1975 pour vanter les mérites et bienfaits de la politique du K.D.



Edité le 20/07/2007 @ 08:05 par Aekreach

k.gifn.gif
#44271 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 20/07/2007 @ 09:51 Bas de page
Re : Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg
 
Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Originally Posted by Aekreach

Il ne faut pas s'étonner que tous les opposants de Sihanouk ont été massacrés dans les premiers mois sous le régime de Pol Pot où Sihanouk a occupé un poste important pendant quelques mois qui lui a permis de faire un discours à l'ONU en 1975 pour vanter les mérites et bienfaits de la politique du K.D.

a l'epoque ou le GRUNK existait encore, avec des "ministres" KR et sihanoukistes?
#44275 View virgule's ProfileView All Posts by virguleU2U Member
Haut de page 23/07/2007 @ 07:10 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Le congrès du nouveau parti ‘droits de l’homme’ du 22 Juillet courant (en fait il s’agit de l’ancien parti de Sonn Sann ressuscité), dont son président, entouré de Son Soubert, Keat Sakun (tous, proches collaborateurs, avec Kem Sokha de Sonn Sann), a voulu faire, un show à l’américaine au stade olympique, pour tenter d’égaler le CPP et ravir la 2è place au PSR, n’a pas connu l’apothéose espérée.

Disons tout net que pour 90.000 USD déboursés, selon les dires de KS, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Encore faut-il s’interroger sur l’origine des fonds que les mauvaises langues disent provenir de celui qui est intéressé par la dispersion des voies libérales. KS n’est pas sans savoir que sa mésentente avec les autres dirigeants libéraux, son obstination et son moi ‘hypertrophié’ font le jeu de l’autocratie et du totalitarisme. Ses amis politiques dont entre autres Lao Mong Hay, Sun Chhay et beaucoup de libéraux khmers ont refusé de le suivre dans cette voie de la division.

S’agissant du contenu de son allocution magistrale et de sa conférence de presse, il n’y a rien de révolutionnaire ou d’extraordinaire. On y trouve les mêmes propositions, les mêmes promesses creuses, les mêmes affirmations gratuites, les mêmes objectifs invérifiables et peu crédibles. Pas de vision documentée, pas de programme précis de gouvernement.

Quant à la composition de son état major, elle ne présente pas de crédibilité de nature à obtenir la confiance et répondre à l’attente de notre population en détresse. Son Soubert nommé président du comité directeur, a fait la preuve de sa léthargie au Conseil constitutionnel dans toutes les plaintes électorales. Keat Sakun, vice-président du comité exécutif, a fait preuve de son incompétence au parti du front de Thomico. Keo Rémy (qui mangeait à tous les rateliers selon Neang Srey) qui se comporte en politicien nomade et dévoyé, est plus un exégète qu’un homme d’action. La commission exécutive est composée de membres sans expériences de la mouvance de KS. Au total, ce parti n’apporte rien au combat pour la démocratie et le progrès. Par contre, il contribuerait indirectement, par la division du camp libéral, à la perpétuation du pouvoir en place. Selon les dispositions constitutionnelles, le parti qui obtient le nombre le plus élevé de sièges, sera pressenti pour former le gouvernement. Si ce parti a la majorité absolue (63) de sièges à l’assemblée, il pourra constituer seul le gouvernement. On les jugera à l’œuvre. (à suivre)



Edité le 23/07/2007 @ 07:18 par vanthon
#44449 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 23/07/2007 @ 07:42 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Popeï
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
"vanthon" a écrit

On y trouve les mêmes propositions, les mêmes promesses creuses, les mêmes affirmations gratuites, les mêmes objectifs invérifiables et peu crédibles. Pas de vision documentée, pas de programme précis de gouvernement. Quant à la composition de son état major, elle ne présente pas de crédibilité de nature à obtenir la confiance et répondre à l’attente de notre population en détresse


Merci pour tes analyses toujours tres pertinante. Neanmoins, sur cette partie, je crois qu'aucun parti politique (ppc compris) n'a de politique claire. Tout est axe sur les besoins primaires que tout etre humain a. De plus, un programme politique claire n'apportera en plus que tres peu de voix vu que la majorite de la population est de la classe paysanne et que par consequent ils n'ont pas eu toujours la chance de suivre des etudes approfondies et qu'un discours plus politique sera comme si on leur parlait dans une langue tout a fait inconnue. Les partis politiques Khmers en ce moment refletent le malaise de la societe Khmer dans son ensemble. Une incomprehension de son prochain qui tend a separer tous les protagonistes et a monter des classes sociales les unes contre les autres. Les royalistes qui vivent encore dans la belle epoque de la mornachie qui ont le sait tres bien n'a jamais ete d'un grand exemple pour une atteindre une vraie democratie dans n'importe quel pays. Les pseudo-democrates a la Sam Rainsy qui au lieu de reunir, separent et me font penser d'une certaine facon au Lon Nolien a deux sous responsable de l'arrivee des KR. Les nouveaux partis du changement a la KS, qui arrivent en se faisant passer pour le messi, mais qui pendant les jours de gloire des associations pour les human rights n'a pas vraiment de bilan positif a publier en la matiere meme en ayant fait preuve de courage(ex: les pays donateurs donnent toujours plus sans que les droits des gens ne se soient ameliores). En bref c'est toujours le parti en place qui gagne et tout cela sous le regard d'une population a 2 vitesse qui n'a plus de repere. Une population de nouveaux riches qui recopient ce que le gouvernement montrent. Une population de pauvres qui vit dans la crainte, la superstition et les valeurs bouddhistes qui en font a la fin des fatalistes a plein temps.

Alors comment changer les choses? difficile de repondre lorsque l'abces devient de plus en plus resistant. La nouvelle generation est l'espoir de la societe Khmere et les pays etrangers doient les assister en un investissement responsable et transparent qui aura pour but de freiner les abuseurs et ainsi de prouver que le Srok Khmer n'appartient pas a un millier de personnes mais bien a + de 10 millions.

#44454 View Pope%EF's ProfileView All Posts by Pope%EFU2U Member
Haut de page 25/07/2007 @ 07:58 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Sundgauvien38
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Juste pour info.

Les messages sur le paysage politique cambodgien ont été déplacé dans un nouveau sujet.

#44649 View Sundgauvien38's ProfileView All Posts by Sundgauvien38U2U Member
Haut de page 25/07/2007 @ 12:29 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Le parti du peuple cambodgien (PPC) issu du parti communiste khmer (PCK) en 1951, prend sa source au parti communiste indochinois (1930) fondé par Ho Chi Minh en pleine guérilla contre l’administration coloniale française.. Pour berner les khmers et obtenir leur adhésion au parti communiste indochinois (PCI), Ho Chi Minh eut cette phraséologie pleine de sens « le Cambodge, le Laos et le Vietnam sont comme les affluents du Mékong, naissent de la même source, charrient le même fluide et souffrent des mêmes maux. L’union permanente des 3 pays indochinois (sous-entendu sous la houlette du Vietnam) est la condition sine qua non de la victoire commune et de la survie des 3 peuples frères. Je lance cet appel à l’unité des combattants anticolonialistes de toute l’Indochine que je forme le vœu de bâtir ensemble pour l’éternité ».

Bien que devenu depuis une décennie un parti au comportement conservateur, le PPC n’a pas manqué, lors de toute manifestation solennelle, de rappeler que sa fondation remonte à 1951 (PCK). En fait, de nombreux stigmates organisationnels de type communiste sont toujours présents. Le centralisme dit «démocratique » est toujours en vigueur et l’appareil du parti garde le fonctionnement stalinien hérité du PPR. Les dinosaures du parti (sauf Pen Sovan qui fut arrêté et mis en prison par Hun Sen, sur ordre de l’occupant vietnamien) Chea Sim, Heng Samrin (élevé avec Hun Sen à la dignité de Samdech par reconnaissance pour les bienfaits rendus à SNS), Bou Thâng, Say Phou Thâng, Sâr Kheng etc sont toujours en exercice dans la hiérarchie du parti.

En réalité, le chef de facto du PPC (voir § relatif à la force de frappe de Hun Sen) qui règne en maître absolu sur l’Etat-parti est Hun Sen. Celui-ci s’accorde un pouvoir d’Etat tentaculaire embrassant l’exécutif, le législatif, le judiciaire et le 4è pouvoir (la communication, voir plus haut). Plus grave, infiniment plus grave, est l’état parallèle qu’il met en place, similaire à une organisation secrète (voir le schéma généalogique de Global Witness publié le 1er Juin 2007) omniprésente qui gère les richesses et l‘économie du pays par l’entremise des Oknhas des 2 sexes dont 6 siègent au Sénat et 8 à l’Assemblée nationale, des chefs militaires et des présidents des grandes entreprises et des banques.. (à suivre)
#44653 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 26/07/2007 @ 02:13 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) BeltwayBandit
Newbie
Membre


 
Messages 32
Inscrit(e) le 18/11/2006
Ce n'est pas parce que je suis impatient, mais dites-moi donc une chose, mon tres cher et respectueux loke Pou Vanthon - Est-ce que la disparition de notre petite patrie et notre race khmere imminente? Merci.

[It's not that I am being impatient, my very dear and respectful loke Pou Vanthon, but please tell me whether the disappearance of our homeland and khmer race is imminent. Thank you]

At



Edité le 07/25/2007 @ 20:15 par BeltwayBandit

#44666 View BeltwayBandit's ProfileView All Posts by BeltwayBanditU2U Member
Haut de page 26/07/2007 @ 04:10 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Pour répondre à l'interrogation justifiée de Belway Bandit, je dirai honnêtement que je m'interroge aussi sur la possibilité de cette tragique évolution. Mais, les jeunes Khmers commencent à se réveiller. L'histoire a enseigné que les khmers sont capables de sursaut salvateur. Notre faiblesse actuelle est que nous avons bcp de politiciens et d'opportunistes, mais pas d'hommes d'Etat. Je donnreai mon opinion à la fin de mon analyse. Vanthon
#44667 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 26/07/2007 @ 07:49 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3775
Inscrit(e) le 11/04/2007
vanthon,

J'ai lu attentivement votre analyse sur la politique cambodgienne.

Et j'aimerais connaître votre opinion, sur les causes de l'arrivée au pouvoir des khmers rouges.

Sans le soutien inconditionnel de Sihanouk à partir de sa destitution de mars 1970, les khmers rouges auraient-ils pu embrigader autant de provinciaux dans leurs rangs ?

Et enfin, pensez-vous sincèrement que Sihanouk pouvait tout ignorer de ce qu'il se tramer pendant tout le temps qu'il était à la tête du K.D. ?

k.gifn.gif
#44669 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 27/07/2007 @ 15:27 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
A l'attention de Aekreach

Le rôle de Sihanouk dans l’arrivée au pouvoir des Khmers rouges est d’importance, sinon déterminant. Sans Sihanouk, les KR fussent quand même arrivés au pouvoir avec l’aide des Viet Cong (communistes sudvietnamiens) et des Viet Minh (communistes norvietnamiens), les premiers étant, pour les besoins de la cause, des créatures des seconds(avec l'aide matérielle et diplomatique chinoise, bien entendu). Quoi qu’il en soit cas, Sihanouk accéléra l’avènement du Kampuchea démocratique. Il le fit plus par vengeance personnelle que par patriotisme. Dans ses allocutions et messages sur radio-Pékin, après le coup d’Etat du 18 Mars 1970, il ne s’en cachait pas et ne laissait aucun doute sur sa volonté farouche de se venger de Lon Nol (dont Sihanouk fut l’artisan dans l’ascension politique), même au prix d’une purge massive. « Je ne rentrerais à PhnomPenh, disait-il, que si cette population citadine qui m’avait trahi ( ?) ne pouvait se masser pour me voir ».
Enfermé, de force c’est vrai, dans son palais de Phnom Penh après sa démission de la présidence du KD, SNS ne pouvait pas ignorer totalement ce qui se passait à l’intérieur du Cambodge. Mais il n’en connaissait pas vraiment l’ampleur. Lorsqu’il fut envoyé par Saloth Sâr en 1979 à l’ONU pour défendre la cause du KD face à l’invasion vietnamienne, pris de remords, il avait demandé l’asile politique aux USA (asile refusé). Il se tourna alors vers Paris auquel il sollicita la nationalité française (refusée, sauf pour son épouse Monique). Délaissant l’offre de l’Espagne (un château), il se jeta de nouveau dans les bras de Pékin.


NB.Le pouvoir, rien que le pouvoir, sans la responsabilité, ne serait-ce que morale, en contrepartie, c’est le comportement de la plupart des politiciens khmers.
(Regarder tous les lundis soir sur TVK (1ére Chaîne officielle khmère) SNS à 84 ans, se délecte d’une voix serratique, avec son orchestre éblouissant et ses chansons, entouré de jeunes chanteuses alors que son petit peuple qu’il dit adorer, s’est fait déguerpir de ses paillotes et taudis un peu partout dans son royaume). Vanthon


Edité le 30/07/2007 @ 12:04 par vanthon
#44712 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 27/07/2007 @ 19:11 Bas de page
Re : Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3775
Inscrit(e) le 11/04/2007
vanthon a écrit

Quoi qu’il en soit cas, Sihanouk accéléra l’avènement du Kampuchea démocratique. Il le fit plus par vengeance personnelle que par patriotisme. Dans ses allocutions et messages sur radio-Pékin, après le coup d’Etat du 18 Mars 1970, il ne s’en cachait pas et ne laissait aucun doute sur sa volonté farouche de se venger de Lon Nol (dont Sihanouk fut l’artisan dans l’ascension politique), même au prix d’une purge massive. « Je ne rentrerais à PhnomPenh, disait-il, que si cette population citadine qui m’avait trahi ( ?) ne pouvait se masser pour me voir ».




Votre citation de Sihanouk, m'amène à penser que le prince n'était pas étranger à l'ordre d'évacuation des citadins des principales villes du pays.

Or,on sait aujourd'hui, que ces déportations ont causé beaucoup de victimes sur le chemin de l'exode.

C'est pourquoi, j'estime que Sihanouk doit répondre de ses actes aux conséquences désastreuses pour le peuple khmer.

Enfin, nous devons pas minimiser sa part de responsabilité.

Personnellement, je pense que si SNS ne s'était pas entêté à nouer des stratégies d'alliance avec le camp communiste ( chinois, vietnamiens et etc...), le Royaume aurait sans doute connu un sort tout autre et les khmers rouges ne seraient probablement pas parvenus à prendre le pouvoir.




#44717 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 28/07/2007 @ 03:03 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
EAkareach.
Je suis d'accord avec vous sur la responsabilité de SNS dans la purge inhumaine et bestiale (j'évite de dire génocide) dans le KD et tout à fait favorable à sa citation comme complice et témoins dans les crimes des KR au tribunal mixte. Les Documents écrits et sonores en ma possession plaident en faveur de cette complicité.
#44726 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 28/07/2007 @ 08:10 Bas de page
Re : Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff


 
Messages 7966
Inscrit(e) le 04/01/2006
vanthon a écrit

j'évite de dire génocide


Pour quelles raisons tu évites d'employer le terme "génocide" ? :reflechi1:






#44730 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 28/07/2007 @ 08:26 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff


 
Messages 7966
Inscrit(e) le 04/01/2006
sihanouk1973003zt9.jpg

Sihanouk en charmante compagnie !






#44733 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 28/07/2007 @ 09:19 Bas de page
Re : Le jeu de massacre des libéraux et Hun Sen Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3775
Inscrit(e) le 11/04/2007
Une charmante réunion qui nous a value plus tard 1,7 millions de victimes...Hélas !

k.gifn.gif
#44737 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
« 1  2 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page