Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
« 1  2  3  4  5  6 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Le tribunal du génocide Khmer rouge   ( Réponses 130 | Lectures 13908 )
Haut de page 03/07/2006 @ 13:43 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
news.gif

lundi 3 juillet 2006, 13h56
Prestation de serment du nouveau tribunal cambodgien chargé de juger les Khmers rouges

PHNOM PENH (AP) - Vingt-sept magistrats ont prêté serment lundi à Phnom Penh pour encadrer un nouveau tribunal soutenu par les Nations unies, chargé de juger les dirigeants encore en vie des Khmers rouges, poursuivis pour génocide et crimes contre l'humanité.

Selon les historiens, le régime communiste du "Kampuchea démocratique" de Pol Pot est responsable de la mort de quelque 1,7 million de Cambodgiens entre 1975 et 1979, victimes d'exécutions, de tortures, de faim ou encore de maladies. L'invasion de l'armée vietnamienne, en 1979, marqua la fin du régime de Pol Pot, mort en 1998 dans la jungle sans avoir été jugé.

La prestation de serment des 17 magistrats cambodgiens et 10 étrangers dans l'enceinte du palais royal à Phnom Penh "efface les spéculations du passé qu'il n'y aurait pas de procès", a commenté Reach Sambath, porte-parole du tribunal.

Il a fallu de nombreuses années de négociations entre l'ONU et le gouvernement cambodgien, depuis 1999, pour mettre en place le tribunal, qui a connu en outre des problèmes de financement. Le Premier ministre Hun Sen a été accusé de faire intentionnellement obstacle à la création du tribunal pour ne pas embarrasser les ex-Khmers rouges qui soutiennent aujourd'hui le gouvernement.

Les magistrats se sont engagés à accomplir leur tâche avec "honneur, conscience professionnelle, honnêteté, intégrité, transparence et indépendance", sans "accepter ni chercher d'instructions de gouvernements ou toutes autres sources". Les premières audiences ne sont pas prévues avant 2007, à une date encore non fixée.

La plupart des anciens dirigeants khmers rouges, dont l'ancien président cambodgien Khieu Samphan et le principal responsable de l'idéologie Nuon Chea, vivent librement au Cambodge, notamment près de Pailin (nord-ouest), leur ancien fief le long de la frontière avec la Thaïlande.

Seuls deux anciens hauts responsables du régime sont actuellement détenus: Ta Mok, 82 ans, ex-commandant militaire, et Kaing Khek Iev, alias "Douch", qui fut chef de la prison S-21 de Phnom Penh, principal centre de tortures et d'exécutions du régime khmer rouge. Chum Mey, un rescapé du centre S-21, dénonce le caractère "lent et chaotique" du processus de création du tribunal.

"Ils n'auraient pas dû faire attendre des victimes comme moi si longtemps. J'ai déjà 76 ans et je ne sais pas combien de temps je pourrai attendre encore", dit-il. Nuon Chea se dit lui prêt à témoigner si on le cite à comparaître. "J'ai une responsabilité pour ce qui est arrivé, non pour les meurtres, mais pour ne pas avoir été capable de protéger mon propre peuple", reconnaît-il. AP

#24743 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 04/07/2006 @ 06:06 Bas de page
Re : Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006
Swann a écrit

La plupart des anciens dirigeants khmers rouges, dont l'ancien président cambodgien Khieu Samphan et le principal responsable de l'idéologie Nuon Chea, vivent librement au Cambodge, notamment près de Pailin (nord-ouest), leur ancien fief le long de la frontière avec la Thaïlande.




Khieu Samphan, Ieng Sary et Nuon Chea vont ils passer également au tribunal ? :sarcastic:[b]
#24754 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 04/07/2006 @ 08:31 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004

news.gif

lundi 3 juillet 2006, 11h27
Cambodge: les magistrats du tribunal du génocide Khmer ont prêté serment


PHNOM PENH (AFP) - Les magistrats titulaires du tribunal du génocide cambodgien, qui a fait près de deux millions de morts de 1975 à 1979, ont prêté serment lundi à Phnom Penh, lançant le processus visant à juger les derniers dirigeants Khmers rouges encore en vie.
Dix-sept juges cambodgiens et dix étrangers ont prêté serment lors d'une cérémonie tenue dans la Pagode d'argent du Palais royal de la capitale cambodgienne, devant deux dignitaires bouddhistes et quatre prêtres brahmanes.

Le ministre cambodgien du Palais royal, Kong Sam Ol, assistait à l'assermentation, aux côtés de Nicolas Michel, émissaire des Nations unies. L'Onu parraine le tribunal.

...


C’est une bonne chose pour le peuple khmer tout entier, c’est d'avoir pu créer ce Tribunal des khmers rouges afin que la justice soit rendue au peuple khmer innocent.

Ce qui me fait sourire, c’est quand, j’ai vu les juges cambodgiens qui ont fait semblant de prêter serment, afin que l’opinion publique fasse confiance en eux, et en procès justes et équitables.

Mais on se trompe sur tous les points, si j’ose dire, c’est que certains juges cambodgiens ont un antécédent douteux, voire même corrompu, et surtout il y a un qui appartient à la famille de S.E. SOK An, et ils ne sont absolument pas indépendants.

Et je me permettrais de dire que ce tribunal est maquillé par le gouvernement et les grandes puissances.

On verra bien ce qui va se passer.

Pagnachon


La Liberté, la Paix, et la Justice
#24757 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 04/07/2006 @ 09:04 Bas de page
Re : Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
[quote=PAGNACHON]


... ...[Mais on se trompe sur tous les points, si j’ose dire, c’est que certains juges cambodgiens ont un antécédent douteux, voire même corrompu, et surtout il y a un qui appartient à la famille de S.E. SOK An, et ils ne sont absolument pas indépendants.

......On verra bien ce qui va se passer.
Pagnachon




Ah .... aaaarrrrrrrrrggggggggggggggghhhhhhhhhhhh
#24758 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 04/07/2006 @ 11:28 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Les magistrats pour le procès des Khmers rouges prêtent serment



AKP Phnom Penh, 04 juillet 2006 --



Les magistrats cambodgiens et internationaux (17 cambodgiens, 12 internationaux) qui présideront les Chambres extraordinaires pour juger les ex-dirigeants khmers rouges ont prêté serment hier dans une cour du Palais royal devant la statue du roi Norodom.



Etaient présents à cette occasion Kong Sam Ol, ministre du Palais, Sean Visoth et Michelle Lee, les deux administrateurs des chambres extraordinaires ainsi que Nicolas Michel, représentant spécial du secrétaire général des nations Unies, en charge des affaires légales.



Selon Sean Visoth, ces magistrats suivront cette semaine " un programme visant à forger l'équipe qui sera amenée à travailler ensemble les années à venir". Une prise de contact qu'il juge une innovation dans l'histoire des tribunaux internationaux qui ont pu voir le jour dans le monde.



"La machine est donc lancée", s'est réjouie Michelle Lee. "Aujourd'hui marque le début des trois ans de procédure judiciaire", a-t-elle ajouté. Mais les audiences ne devraient pas commencer avant le milieu de l'année prochaine.



Le gouvernement cambodgien et les Nations Unies se sont accordés en 2003 pour établir un tribunal pour juger les anciens dirigeants khmers rouges, après de longues années de négociations. Le tribunal se déroulera trois ans avec un coût total de 56,3 millions de dollars. -- AKP

#24766 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 05/07/2006 @ 09:26 Bas de page
[JUSTICE] Vers un procès des Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Vorasith
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_8.jpg
 
Messages 1973
Inscrit(e) le 25/04/2003
Lieu de résidence Suisse / France
logohuma.gif

Vers un procès des Khmers rouges

Cambodge . 27 magistrats cambodgiens et étrangers débuteront l’instruction à la mi-juillet.

Alors que le premier ministre cambodgien, Hun Sen, entamait hier une visite officielle en France, s’ouvrait à Phnom Penh le processus légal visant à juger les anciens dirigeants Khmers rouges encore en vie. Vingt-sept ans après la chute du régime de Pol Pot, cinq responsables auront enfin à répondre du génocide qui a fait plus de deux millions de morts entre 1975 et 1979. Seuls deux d’entre eux sont détenus pour leurs actes : Ta Mok, quatre-vingt ans, surnommé « le Boucher » en raison de massacres et de purges qui lui sont attribués, et Kang Kek Ieu, surnommé « Duch » (soixante-quatre ans), qui dirigeait la prison de Tuol Sleng, située à Phnom Penh. Au moins une quinzaine de milliers de personnes y ont été torturées et exécutées. Les autres anciens cadres Khmers vivent librement au Cambodge, dont l’ancien chef de la diplomatie Ieng Sary (soixante-dix-sept ans), l’ancien bras droit de Pol Pot, Nuon Chea (soixante-dix-neuf ans), ainsi que l’ex-chef d’État Khieu Samphan (soixante-quinze ans).

Lors d’une cérémonie tenue dans la Pagode d’argent du palais royal de la capitale cambodgienne, dix-sept magistrats cambodgiens et dix étrangers ont juré de « juger les crimes commis sous le règne du Kampuchea démocratique avec dignité, honnêteté, transparence, indépendance et dans le respect de la Constitution et de l’ensemble des lois ». L’instruction doit commencer mi-juillet et le procès mi-2007. Au total, le processus devrait durer trois ans. Assistaient également à la cérémonie le ministre cambodgien du Palais royal, Kong Sam Ol, ainsi que de Nicolas Michel, émissaire des Nations unies. L’ONU parraine le tribunal qui réunira au total trente magistrats : 17 Cambodgiens et 13 étrangers. Phnom Penh avait fait la demande d’un tribunal auprès des Nations unies dès 1997, mais il avait fallu attendre le 30 avril 1998 et une requête similaire déposée par les États-Unis devant le Conseil de sécurité de l’ONU pour que l’idée prenne corps. Dominique Bari


Article paru dans l'édition du 4 juillet 2006.

EK.gif
#24788 View Vorasith's ProfileVisit Vorasith's HomepageView All Posts by VorasithU2U Member
Haut de page 06/07/2006 @ 12:37 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Les Chambres extraordinaires jugeant les ex-dirigeants Khmers rouges serviront de modèle dans l'avenir



AKP Phnom Penh, 06 juillet 2006 --



Nicholas Michel, secrétaire général adjoint de l'ONU chargé des Affaires judiciaires, conseiller juridique et représentant spécial du secrétaire général de l'ONU, a souligné que les Chambres extraordinaires chargées de juger les anciens dirigeants Khmers rouges pourraient servir de modèle dans l'avenir.



Durant sa visite de deux jours au Cambodge, Nicholas Michel s'est entretenu le 4 juillet à la présidence du Conseil des ministres avec Sok An, vice-Premier ministre, ministre du Conseil des ministres et président du groupe de travail du gouvernement royal chargé du procès des ex-dirigeants Khmers rouges.



Sean Visoth, chef du bureau administratif des Chambres extraordinaires, qui a participé aussi à cet entretien a fait savoir que Nicholas Michel avait effectué une visite de deux jours au Cambodge en qualité de représentant du secrétaire général de l'ONU à l'occasion de la cérémonie de prestation de serment des magistrats cambodgiens et internationaux.

Le vice-Premier ministre a informé son hôte du processus de la rédaction et de l'adoption de la procédure du code pénal qui sera utilisée comme base pour le déroulement de ces Chambres extraordinaires. Par ailleurs, durant le séminaire du 4 au 7 juillet, les magistrats cambodgiens et internationaux discuteront du règlement intérieur pour ces Chambres extraordinaires.



Nicholas Michel a souligné l'importance et la signification de la prestation de serment des magistrats.



Parlant de la signification des Chambres extraordinaires, Sok An a fait savoir que ces Chambres non seulement rendront justice aux victimes des actes barbares mais aussi préviendront l'apparition éventuelle d'un tel régime barbare au Cambodge, ainsi que dans d'autres régions du monde. Ces Chambres extraordinaires pourront être un modèle pour la consolidation du système judiciaire au Cambodge, a poursuivi Sok An qui a précisé qu'elles contribueraient aussi à la recherche de la justice au niveau international dans les pays ou dans d'autres régions du monde.--AKP

#24831 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 10/07/2006 @ 09:27 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
logo-lefigaro-actualite.gif

Les responsables du génocide cambodgien bientôt jugés
François Hauter .
Publié le 10 juillet 2006
Actualisé le 10 juillet 2006 : 07h37



Après la création officielle du tribunal, début juillet, l'instruction commence aujourd'hui.

COMME LES NAZIS, les Khmers rouges ne se bornaient pas à détruire, ils construisaient à leur façon, mais leurs constructions se fondaient sur des destructions préalables et tendaient à les renouveler et à les aggraver. Comme les nazis, les Khmers rouges n'étaient pas des barbares puisqu'ils n'étaient pas des hommes antérieurs à la civilisation. Comme les nazis, ils n'étaient pas des civilisés, puisque, après être passés par des universités à Paris ou à Pékin, ces intellectuels dévoyés utilisèrent toutes les possibilités techniques et scientifiques pour torturer leurs victimes. Comme les nazis, les Khmers rouges avaient pour ambition de réduire des masses d'hommes à un état d'esclavage pour installer leur ordre nouveau. Comme les nazis, les Khmers rouges devaient supprimer les êtres inassimilables à leur utopie meurtrière. C'est donc sur l'intelligence que portèrent leurs coups les plus rudes.

Entre 1975 et 1979, un million de Cambodgiens, dont pratiquement toutes les élites de Phnom Penh, furent exécutés. Un Khmer sur sept assassiné par d'autres Khmers. Le Figaro, avec une équipe de TF1 et un reporter du Sunday Times, fut le premier à entrer dans ce Cambodge martyrisé, en décembre 1979, un an à peine après que les troupes vietnamiennes eurent chassé les Khmers rouges. Reportage singulier : le Cambodge ressemblait encore à un gigantesque camp de concentration.

15 000 personnes jetées aux crocodiles

Le programme de ce périple de 2 500 km organisé deux semaines durant par les militaires vietnamiens fut parfaitement réglé. La matinée était consacrée à la visite de charniers. La soirée, à des danses et banquets. Dialectique bien communiste : les Vietnamiens voulaient ainsi accréditer l'idée qu'ils avaient débarrassé l'humanité d'un atroce gang de meurtriers, et que joie de vivre et abondance régnaient maintenant au Cambodge, grâce à eux.

La réalité était moins simpliste. Le Cambodge n'était que désespoir. Dans les avenues de la capitale, des convois de malheureux se pressaient en hordes serrées, tout juste couverts de guenilles ou de pyjamas, les plus chanceux poussant des charrettes primitives : la ville venait d'être rouverte à ceux qui en avaient été chassés le 17 avril 1975, lorsque les Khmers rouges étaient arrivés. Peu de survivants : envoyés dans les campagnes, les citadins furent les premières victimes des jeunes soldats khmers rouges (ils avaient entre 13 et 16 ans).

Il n'y avait alors ni eau ni électricité à Phnom Penh. Dans les banques, on marchait dans les liasses de billets de banque (les Khmers rouges avaient supprimé la monnaie). À côté de la piscine de l'Hotel Royal, une main sortait de terre : un charnier dégorgeait ses cadavres. Grottes, fermes de crocodiles, rizières : le pays entier était devenu cimetière. À Phnom Sambeuh, dans une grotte, ce sont des milliers de familles enchaînées qui ont été abattues à coups de pioche. Les corps desséchés s'effritent dès qu'on les frôle. Dans le paysage, là où l'herbe pousse dru, c'est encore un charnier. À Battambang, 15 000 personnes ont été jetées aux crocodiles, dans une ferme spécialisée.

Instincts pervers

Dans le lycée de Tuo Slang, devenu aujourd'hui l'unique mémorial officiel pour toutes les victimes de ce génocide, on défile devant des boîtes crâniennes et des fragments desséchés de corps, en compagnie de milliers de Cambodgiens qui recherchent, en une marche silencieuse, un proche parmi les 16 000 photographies des victimes. Comme les nazis, les Khmers rouges classaient, avant de laisser libre cours aux instincts les plus pervers de leurs bourreaux (des élèves des classes de français du lycée, âgés de 15-16 ans). L'un des survivants, qui doit son salut à ses talents d'électricien (il réparait la gégène), et une ancienne hôtesse de l'air d'Air Cambodge, tout sourire, expliquent, devant les portails servant aux exercices de gymnastique, comment on les avait transformés en instruments de torture, et les multiples supplices qui furent pratiqués ici.

Quant aux banquets, ils sont partout les mêmes : organisés sur une estrade, devant d'immenses plats chargés de riz. Une foule de Khmers se presse sur le grillage qui les sépare de la fête. Ils sont en haillons. Ils fixent le riz.


Edité le 10/07/2006 @ 10:28 par Swann

#24875 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 10:23 Bas de page
Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges : 7/11/2006 Source Cambodge Soir
"Pour être franc et appeler un chat un chat, je suis contre (souligné) le tribunal spécial qu'on a mis au Cambodge pour juger 5 ou 6 individus khmers rouges et pour l'utilisation de la colossale somme prévue et offerte pour ce 'trial' en faveur
...

http://www.cambodiapolitics.org/news_06/cambodge_soir_06/cs_06_07/11_cs2.pdf

#24913 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 12:28 Bas de page
Re : Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
Je comprends l’opposition au procès des khmers rouges de Samdech Euv, vu Son âge et Son application avec les khmers rouges, mais il faut qu’Il se rende compte que l’ampleur des massacres du peuple khmer durant cette période sanguinaire était extrêmement plus grande que cette somme, comme on dirait souvent en Europe que la vie n’ait pas de prix. Alors au moins, je souhaite que la justice soit rendue aux victimes des khmers rouges et au peuple khmer.

Enfin, si cette somme colossale était débloquée par la communauté internationale pour le développement du royaume, je ne croirais pas que cette somme serait proprement utilisée par le gouvernement, et jamais, le peuple khmer aurait directement pu bénéficier de cette aide financière.

Pagnachon


La Liberté, la Paix, et la Justice
#24916 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 13:51 Bas de page
Khieu Samphan quitte son domicile alors que se prépare le procès des Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Rotha
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff


 
Messages 3653
Inscrit(e) le 25/04/2003
http://www.khmer-network.com/content/view/636/2/
#24921 View Rotha's ProfileView All Posts by RothaU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 14:06 Bas de page
Re : Khieu Samphan quitte son domicile alors que se prépare le procès des Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
J’espère bien que Khieu Samphan soit figuré sur la liste des accusés, et aussi Ieng Sary, même si il a bénéficié d’une grâce royale en 1996.

Pagnachon

La Liberté, la Paix, et la Justice
#24922 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 14:06 Bas de page
Re : Khieu Samphan quitte son domicile alors que se prépare le procès des Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
nouvelobslogo130.gif




Cambodge: Khieu Samphan quitte son domicile alors que se prépare le procès des Khmers rouges

AP | 11.07.06 | 12:47


PHN101-0711060340
PHNOM PENH (AP ) -- L'ancien dirigeant khmer rouge et ex-chef de l'Etat cambodgien Khieu Samphan a quitté mardi son domicile de Pailin, dans le nord-ouest du Cambodge, pour une destination non précisée dans la province de Battambang, à 90km plus à l'est, a annoncé sa fille Khieu Rattana.
La veille, les procureurs avaient commencé à monter le dossier d'accusation en vue du procès du régime khmer rouge dont l'ouverture est prévue début 2007.
On ignorait dans l'immédiat si le déplacement de cet ancien lieutenant de Pol Pot était destiné à le soustraire à la justice. Un porte-parole du tribunal chargé de d'instruire le procès des responsables des crimes commis au Cambodge sous le régime khmer rouge (1975-79) a assuré ne pas avoir été informé de ce départ.
Selon sa fille, l'ancien leader khmer rouge est parti avec sa femme pour rendre visite à un ami, chez qui le couple compte séjourner deux semaines. L'ex-chef de l'Etat, âgé de 75 ans, n'aurait aucunement l'intention de fuir la justice. "S'ils veulent l'attraper, ils peuvent le faire où qu'il se trouve", a-t-elle confié à l'Associated Press.
Un voisin de Khieu Samphan a quant à lui affirmé que l'épouse de ce dernier lui avait parlé d'un voyage de "deux ou trois mois". Le couple aurait quitté Pailin au milieu de la nuit de lundi à mardi. AP

#24923 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 11/07/2006 @ 19:27 Bas de page
Re : Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) han solo
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
L’argument avancé par Samdech Euv paraît ténu pour ne pas dire dérisoire devant l’ampleur de la tragédie collective.
Si cette voix contraire venant du roi père à quelques jours de l’ouverture du proçès des ex-dirigeants KR peut aider le choix de ceux dont le cœur hésite entre tradition monarchique et modernité républicaine .

Pour les familles de ces 1,7 millions de victimes dont les blessures ne sont pas encore cicatrisées, et pour ceux pour qui la Justice est une vertu, une des valeurs fondatrices de toutes civilisations humaines et une soif inextinguible de l’Humanité, c’est de la tristesse à la fois profonde et indicible qui se dispute à l’amertume que d’entendre Samdech Euv parlait de la sorte.

#24926 View han+solo's ProfileView All Posts by han+soloU2U Member
Haut de page 12/07/2006 @ 04:21 Bas de page
Re : Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
En dépit de mon respect dû à son rang et à son âge, je pense que le raisonnement de l’ex-Monarque n’est ni convenable, ni acceptable. Les crimes des responsables du Kampuchea démocratique sont monstrueux, protéiformes et génératrices des malheurs du Cambosdge et des Cambodgiens. Ils ont servi par ailleurs de prétexte aux crimes des vietnamiens et de leurs créatures qui sont encore et toujours au pouvoir. On ne peut préjuger du jugement rendu par ce tribunal d’exception. L’ex-Chef d’Etat qu’il fut, présentera sa mémoire de défense en tant qu’un des anciens responsables et témoin de l’une des grandes tragédies du siècle devant cette juridiction. La jeune génération qui a une connaissance parcellaire et tronquée des faits et gestes du Président du FUNK et de son implication avec les 2 puissances communistes dans l’arrivée au pouvoir de Pol Pot et tutti quanti, a le droit de savoir ce qui se passait pendant cette période noire de notre histoire. Le règlement de compte entre le Roi Sihanouk et ses propres piliers monarchiques dont Lon Nol, In Tam, Chéng Heng, Sirik Matak etc. qui se servirent frauduleusement des grands principes républicains pour assouvir leur ambition clanique, ne peut absoudre quiconque des crimes contre le peuple khmer. Le Roi-Père est mal placé et mal inspiré, par son rôle de loin ou de près dans ce drame, de s’ériger en censeur contre cette instance judiciaire spéciale. De toutes manières les fonds alloués sont destinés à cet effet, mais pas à autres choses. Les aides étrangères massives injectées au Cambodge ne servent pas exclusivement à venir en aide à la reconstruction et à l’édification du Cambodge. Elles alimentent et entretiennent en partie la corruption du régime et les dépenses somptuaires. On se demande ici à Phnom Penh, d’où viennent ces dizaines de milliers de dollars ayant servi à payer ces fastes dîners coûteux offerts aux dignitaires et à la haute bourgeoisie au pouvoir ( forme plus élégante et pudique de la corruption) alors que les déportations, les spoliations et la famine des masses misérables continuent. Que le Roi-père se fasse plus modeste dans cette tragédie dont il fut un des acteurs et daigne comprendre que justice doit être rendue au Cambodge et à son peuple. Que l’impunité des dirigeants, fussent-ils roi, princes, bourgeois, roturiers ou prolétaires, n’ait plus cours dans ce pauvre royaume.

#24931 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 12/07/2006 @ 07:03 Bas de page
Re : Khieu Samphan quitte son domicile alors que se prépare le procès des Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006

Mais bien sur ! Et c'est normal de quitter son domicile au milieu de la nuit. Il veut filer entre les doigts du tribunal ! :whaou:






#24933 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
Haut de page 13/07/2006 @ 07:01 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
logo.gif

Cambodge. Les Khmers rouges enfin jugés !
Le 13/07/2006 à 7 h 00 - par Juliette Loir

Une instruction qui débute mi-juillet et un procès attendu courant 2007 : le procès des anciens dirigeants du régime des Khmers rouges voit le jour !

Mardi 4 juillet les magistrats du tribunal du génocide cambodgien ont entamé leurs travaux visant à juger les anciens responsables Khmers rouges encore en vie. Un régime qui a causé la mort de plus de deux millions de personnes de 1975 à 1979. Le procès devrait durer trois ans. Il est chargé d'établir les responsabilités dans un des plus grands génocides que l'histoire ait connu, balayant plus du quart de la population cambodgienne d'alors.

17 juges cambodgiens, ainsi que leurs 10 collègues étrangers, débutent leurs travaux alors que la communauté internationale commençait sérieusement à douter de la bonne volonté du gouvernement cambodgien à juger les Khmers rouges, dont le « frère numéro un », Pol Pot, est mort en 1998 sans avoir à aucun moment été inquiété par un éventuel procès. Quant à l'ancien chef militaire du régime, Ta Mok, âgé de 82 ans et emprisonné depuis 1999, il a affirmé vouloir être jugé le plus vite possible afin de « dire au tribunal qui a orchestré ces massacres ». Avec un budget de plus de 56 millions d'euros sur trois ans, ces 27 juges et procureurs ont promis d'être impartiaux. « C'est un jour historique, que les gens attendaient depuis tant d'années », s'est réjoui l'Australienne Helen Jarvis, porte-parole du tribunal.



Spectacle d'horreur quand à Noël 1978, les Vietnamiens envahissent le Cambodge. Aucun mot ne pourra jamais rendre compte du cauchemar que les Khmers Rouges ont fait subir aux Cambodgiens. Entre 1975 et 1979, c’est un peuple entier a été condamné à mort par ses dirigeants : sur les 9 millions d’habitants que comptait le pays, plus de 300 000 ont été exécutés de manière individuelle ou collective, et 2 à 3 millions sont morts de maladie, de privation ou de sévices.

En 1954, à la fin de la guerre d’Indochine, alors que la plupart des militants communistes se réfugiaient au Viêtnam du Nord, beaucoup d’entre eux décident de résister au régime du Prince Sihanouk. Les opposants au régime officiel constituent, à partir de 1963, des maquis autour de Saloth Sar, dit Pol Pot. Six ans plus tard, des paysans chassés par les bombardements américains sur les régions tenues par les opposants les rejoignent. En 1970, le prince Sihanouk est renversé par un coup d’état proaméricain du maréchal Lon Nol. Ce dernier réclamera en 1975, lors du siège de la capitale par les Khmers, une aide financière aux Américains pour tenir tête aux rebelles. Pourtant, le Congrès américain ne donnera jamais cette aide de 222 millions de dollars. Exilé en Chine, le prince Sihanouk apporte son aide à ses anciens ennemis, les Khmers. Malgré tout, ces derniers éliminent dans les régions qu’ils contrôlent les partisans du prince puis les exilés revenus du Viêtnam, pourtant également communistes. Les Khmers rouges prennent le pouvoir au Cambodge en avril 1975, dans un pays alors rongé par le chaos de la guerre civile.


Pol Pot dirige le gouvernement. Les frontières se ferment. Tous les signes d’une société dite décadente sont abandonnés : vêtements de couleur, machines à écrire, radios, automobiles, télévisions, écoles, postes, eau courante et jusqu’aux hôpitaux et aux marchés. Toute la population est employée à la riziculture et à des travaux d’irrigation. La vie privée n’existe plus et les familles sont séparées. Les exécutions se font à coup de manche de pioche ou par étouffement dans un sac en plastique. Le régime créé une milice constitué de jeunes paysans, des enfants qui n’ont rien connu d’autre que la guerre et la torture. Les Vietnamiens prennent la capitale Phnom Penh le 7 janvier 1979. Pol Pot s’enfuit à l’étranger devant l’avancée des troupes en avril. Il sera condamné à mort par contumace pour génocide en août 1979. Mais la sentence ne sera jamais exécutée. Il meurt au Cambodge en mai 1998 après s’être retranché dans un des derniers maquis Khmers rouges.

Mais le cauchemar n’est pas terminé. La famine règne dans le pays. Le Viêtnam n’a retiré ses troupes du Cambodge qu’en 1990. L’aide tardive des Etats-Unis fait esquisser une once d'espoir. Cependant, il faudra plusieurs générations pour que les horreurs de ces quatre ans s’estompent dans la mémoire collective. Mines et bombes, souvenirs de tant de combats, continuent à mutiler et à tuer.


Autant dire que le procès contre les anciens cadres Khmers rouges est attendu depuis de nombreuses années. Trois ans de procédures qui espérons-le, rendra justice aux millions de victimes d'un des régimes les plus atroces qui ait jamais existé !

#24958 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 13/07/2006 @ 11:21 Bas de page
Re : Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) han solo
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Bonjour,

« …Les crimes des responsables du Kampuchea démocratique sont monstrueux, protéiformes et génératrices des malheurs du Cambosdge et des Cambodgiens. Ils ont servi par ailleurs de prétexte aux crimes des vietnamiens et de leurs créatures qui sont encore et toujours au pouvoir…. »


Même lorsqu’il s’agit de prendre des positions politiques personnelles donc tout le monde sait que
c’est inévitablement passionnelles, la rigueur et l’objectivité dans l’analyse politique des faits présentés dont on sait faire preuve donnera plus de crédit , de poids et de la hauteur à la thèse qu’on se propose de soutenir.

Et, on évitera par là même le reproche de la généralisation hâtive et de l’assimilation et de l’amalgame facile .

Il eut été plus clair, plus précis , moins ambigu, mais aussi pour aider à mieux comprendre l’Histoire de notre pays , le Cambodge, et d’éviter de commettre les erreurs passées, de préciser quels crimes et quels vietnamiens il s’agit, lorsqu’on parle de la réalité socio-politique de cette péninsule indochinoise.

Rappelons que les communistes vietnamiens n’auraient jamais pu faire échec à l’armée américaine, et entrer à Saïgon en 1975, s’ils considéraient que tout le peuple américain sont des ennemis héréditaires
à combattre.

Car Hanoï savait que lutter contre l’Administration Nixon et sa politique est plus facile que de déclarer
la guerre contre tout le peuple américain.

Et, ce n’est pas un hasard, car dans les années 1950, Hanoï n’avait pas déclarer et fait la guerre au Peuple Français, mais au colonialisme et mercenaires français.Et on connait l'issue de cette guerre.



#24967 View han+solo's ProfileView All Posts by han+soloU2U Member
Haut de page 16/07/2006 @ 22:37 Bas de page
Re : Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Swann a écrit

Norodom Sihanouk réaffirme son opposition au procès des Khmer rouges : 7/11/2006 Source Cambodge Soir
"Pour être franc et appeler un chat un chat, je suis contre (souligné) le tribunal spécial qu'on a mis au Cambodge pour juger 5 ou 6 individus khmers rouges et pour l'utilisation de la colossale somme prévue et offerte pour ce 'trial' en faveur
...
http://www.cambodiapolitics.org/news_06/cambodge_soir_06/cs_06_07/11_cs2.pdf


- Le 11 juillet 2006, Cambodge Soir rapporte les propos de SNS

-Le mardi 5 Juillet 1999, "Le Monde" rapporte les propos suivants de SNS:

" Le roi Sihanouk est prêt à comparaitre à un procès contre les Khmers rouges"

"Le roi Noroddom Sihanouk s'est déclaré, dimanche 3 janvier (1999), "prêt à comparaitre devant un tribunal, cambodgien ou international, chargé de juger les Khmers rouges et leurs complices réels ou supposés".
Réagissant à une dépêche de l'agence Reuters qui rappelait son association aux Khmers rouges de 1970 à 1796, et en 1979, après l'occupation du Cambodge par l'armée vietnamienne, le roi, qui séjourne à Pékin, a affirmé: "Je renoncerai volontairement à mon immunité royale et constitutionnelle afin de comparaître volontairement devant un tel tribunal (...) Je déclare par avance accepter une éventuelle condamnation et purger la peine de prison que le tribunal m'infligera. Même si les juges de ce tribunal ne me convoquent pas, je me présenterai quand même devant lui. Et je serai mon propre avocat."... ...


2 questions de robin des bois:

-1°:Entre 2006 et 1999 il n'y a jamais que 7 ans!! Est-il si difficile de se rappeler pour un Roi si prolixe... ...ses "engagements moraux "affichés si bravement en public?

-2°: De même me parait-il souhaitable qu'il dise au tribunal désormais créé officiellement sur le Génocide Khmer...ce qu'il faisait:
- en plein Phnom Penh
- du 7 septembre 1975 au 12 avril 1976 - justement en pleine période génocidaire qui intéresse ce Tribunal
- avec le titre qu'il s'était choisi de "Chef d'etat à vie du Kampuchéa démocratique"

Sans doute tournait-il des films ou créait-il son site Internet????

-
#25009 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 20/07/2006 @ 13:09 Bas de page
Procès des Khmers rouges-Le DC-Cam remet 524 microfilms de documents au tribunal Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Le DC-Cam remet 524 microfilms de documents au tribunal : 7/20/2006 Source Cambodge Soir

Biographie des principaux acteurs du régime, témoignages de victimes et d'anciens bourreaux ou encore carnets de notes d'anciens cadres khmers rouges: le Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam) a mémorisé 383 149 feuilles de ces documents sur 524 microfilms qu'il a remis en début de semaine aux chambres extraordinaires.

http://www.cambodiapolitics.org/news_06/cambodge_soir_06/cs_06_07/20_cs4.pdf

#25123 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 29/07/2006 @ 17:37 Bas de page
Re : Le Cambodge lance le tribunal du génocide Khmer rouge Reply With Quote
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg
 
Messages 3432
Inscrit(e) le 17/12/2005
http://french.epochtimes.com/news/6-7-4/4524.html

Le tribunal du génocide khmer rouge enfin sur les rails
Suy Se
AFP
mercredi 5 juillet 2006


Des magistrats et procureurs cambodgiens et étrangers se rassemblent pour la prise d’une photo après une cérémonie d’assermentation à l’intérieur du Palais royal, le 3 juillet, à Phnom Penh, Cambodge. Il s’agit d’un départ symbolique pour le très attendu procès des dirigeants khmers rouges communistes, ayant massacré le quart de la population du Cambodge (2 millions) lorsqu’ils étaient au pouvoir de 1975 à 1979.
photo : Tang Chhin Sothy/AFP/Getty Images

Lien avec d'autres articles
• Kilgour répond aux accusations de l’ambassade chinoise
• Un Canadien pourrait être exécuté en Chine
• Le vice-président du Parlement Européen discute des droits de l’homme en Chine avec Me Gao Zhisheng
• MISSILE NORD-CORÉEN : Tokyo met en garde Pyongyang et menace de sanctions
• DROITS DE L’HOMME EN CHINE : Lettre ouverte de McMillan-Scott à Gao Zhisheng
• Réflexion - Chine en changement : «Nous allons gagner»
• Projet de l’UE pour la démocratie en Chine
• Un sujet toujours tabou en Chine
• La Chine plongée dans la terreur rouge
• Dix millions de chinois ont quitté le Parti

PHNOM PENH - Vingt-sept ans après la chute du régime communiste génocidaire des Khmers rouges, qui a fait près de deux millions de morts de 1975 à 1979, le Cambodge a lancé, le 3 juillet, le processus légal visant à juger ses anciens dirigeants encore en vie, après des années d'atermoiements.

Lors d'une cérémonie tenue dans la Pagode d'argent du Palais royal de la capitale cambodgienne, dix-sept magistrats cambodgiens et dix étrangers ont juré de «juger les crimes commis sous le règne du Kampuchea démocratique avec dignité, honnêteté, transparence, indépendance et dans le respect de la Constitution et de l'ensemble des lois».

Le Kampuchea démocratique est le nom qu'avaient donné les Khmers rouges au Cambodge.

Revêtus de la robe traditionnelle de couleur jaune des magistrats du Cambodge, les juges ont prêté serment devant deux dignitaires bouddhistes et quatre prêtres brahmanes, dans l'odeur de l'encens et sous les jets d'eau bénite.

Assistaient également à la cérémonie, le ministre cambodgien du Palais royal, Kong Sam Ol, ainsi que Nicolas Michel, émissaire des Nations Unies. L'ONU parraine le tribunal.

Les procureurs et juges ont levé la main droite et juré de faire leur devoir de manière «honorable, loyale, impartiale et consciencieuse».

Le tribunal réunira au total 30 magistrats : dix-sept cambodgiens et treize étrangers. Trois substituts n'étaient pas à la prestation de serment, ils devaient rejoindre le Cambodge plus tard.

Bien que symbolique, la cérémonie lance officiellement le processus légal visant à juger les derniers cadres khmers rouges, l'instruction doit commencer à la mi-juillet 2006 et le procès à la mi-juillet 2007.

Au total, le processus devrait durer trois ans.

«Cela officialise le tribunal khmer rouge et l'établit formellement», a expliqué Youk Chhang, directeur du Centre de documentation du Cambodge, qui a réuni les preuves des crimes commis lors du régime khmer.

L'assermentation met un terme à des années d'atermoiements. Phnom Penh avait fait la demande d'un tribunal auprès des Nations Unies dès 1997, mais il avait fallu attendre le 30 avril 1998 ainsi qu’une requête similaire déposée par les États-Unis devant le Conseil de sécurité de l'ONU pour que l'idée prenne corps.

Les choses ont cependant traîné en longueur, en raison de la réticence supposée du premier ministre Hun Sen, élu lors des législatives de 1998, et lui-même ancien membre khmer rouge, bien que de rang inférieur.

Aujourd'hui, la dizaine d'anciens hauts responsables khmers encore vivants sont tous vieillissants, voire de santé précaire.
Seuls deux d'entre eux sont détenus pour génocide : Ta Mok (80 ans), surnommé «le boucher» en raison de massacres et de purges qui lui sont attribués, et Kang Kek Ieu (64 ans), surnommé «Duch», qui dirigeait la prison Tuol Sleng, située à Phnom Penh. Au moins une quinzaine de milliers de personnes y ont été torturées et exécutées.

Les autres anciens cadres khmers vivent librement au Cambodge, dont l'ancien chef de la diplomatie Ieng Sary (77 ans), l'ancien bras droit de Pol Pot, Nuon Chea (79 ans) ainsi que l'ex-chef d'État Khieu Samphan (75 ans).

Pol Pot, numéro un des Khmers rouges à l'époque du génocide, est mort en 1998.

Près de deux millions de personnes sont mortes de faim ou de mauvais traitements entre avril 1975 et janvier 1979 au nom d'un idéal khmer rouge mêlant communisme et nationalisme.

Le tribunal doit s'installer dans le complexe militaire de Kambol, à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Phnom Penh. Le processus qui devrait coûter 56,3 millions de dollars sera financé par des donateurs.


et pour les photos :

http://editorial.gettyimages.com/source/search/F...2f2006%7c0%7c0%7c0%7c0%7c0%7c0%7c0%7c%7c0%7cTang+Chhin+Sothy
%7c7%7c-1%7c%7c%7c0%7c%7c0%7c0%7c0%7c0%7c0&p=0&tag=1


bon, ça marche pas trop bien donc - aller dans "recherche avancée" sur le lien ci dessus ; puis :

Search for - Photographer: "Tang Chhin Sothy" plein d'images des dernières actualités et du tribunal.

:larme: sothy [b]
#25454 View sothy's ProfileView All Posts by sothyU2U Member
Haut de page 02/08/2006 @ 15:49 Bas de page
Le premier ministre promet de faire juger les ex-Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Le mercredi 02 août 2006

CAMBODGE

Le premier ministre promet de faire juger les ex-Khmers rouges

Agence France-Presse

Sihanoukville, Cambodge

Le premier ministre du Cambodge Hun Sen a promis mercredi de faire juger les anciens hiérarques du régime Khmer rouge encore en vie devant un tribunal parrainé par l'ONU, récemment mis en place.

«Nous devons traduire en justice les responsables Khmers rouges», a déclaré le chef du gouvernement lors d'une cérémonie à Sihanoukville (sud-ouest). Le premier ministre, lui-même ancien Khmer rouge mais de rang inférieur, est souvent accusé d'avoir résisté à l'établissement d'un tribunal chargé de juger le génocide Khmer rouge, qui avait fait près de deux millions de morts de 1975 à 1979.

Le processus judiciaire n'a été officiellement lancé que le mois dernier, une trentaine d'années après les faits. Les procès ne devraient pas débuter avant la mi-2007.



Il y a deux semaines, un des anciens cadres Khmers rouges susceptible d'être jugé était décédé à l'âge de 80 ans. Ta Mok, surnommé «le Boucher» pour les atrocités qui lui sont reprochées, était décédé à l'hôpital de la capitale Phnom Penh, des suites de problèmes cardiaques et respiratoires.

Des pamphlets anonymes circulaient cependant dans la province centrale de Pursat, accusant le premier ministre de la mort de Ta Mok et évoquant un complot pour éliminer les autres hiérarques Khmers rouges avant qu'ils ne puissent être traduits en justice.

«Nous sommes presque morts quand nous avons essayé de négocier pour faire traduire en justice les Khmers rouges et maintenant, ils nous accusent de tuer Ta Mok... Ta Mok est mort, mais qu'est-ce qu'on y peut si son coeur s'arrête de battre», a déclaré Hun Sen.

#25560 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
Haut de page 03/08/2006 @ 01:59 Bas de page
Re : Le premier ministre promet de faire juger les ex-Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Il ne faut pas prendre au sérieux, la promesse du PM comme de l'argent comptant. Quand cela l'arrange ou apaise l'ardeur des contestataires, il promet. Mais la plupart du temps, ce qui est contre son intérêt, il s'y dérobera: la déforestation, la corruption entre autres. Il a mis en jeu plusieurs fois son mandat de PM dans la lutte contre ces 2 fléaux capitaux. Mais il n'a jamais respecté sa parole.Pour la simple raison que lui, sa famille et ses supporters s'y sont mêlés jusqu'au cou.

Edité le 03/08/2006 @ 03:03 par vanthon
#25581 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 03/08/2006 @ 05:14 Bas de page
Re : Le premier ministre promet de faire juger les ex-Khmers rouges Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
C’est la routine de Samdech HUN Sen, et on connaît la chanson de l’ancien khmer rouge.


La Liberté, la Paix, et la Justice
#25582 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 24/08/2006 @ 06:06 Bas de page
Procès Khmer rouge: 150 témoins seront appelés à la barre Reply With Quote
Déconnecté(e) Swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Le mercredi 23 août 2006

Procès Khmer rouge: 150 témoins seront appelés à la barre

Agence France-Presse

PHNOM PENH

Le tribunal pour le génocide Khmer rouge au Cambodge, parrainé par l'ONU, appellera à la barre 150 témoins face à dix hiérarques khmers encore en vie, a indiqué mercredi un responsable cambodgien.

"Nous avons prévu de faire venir environ 150 témoins, du pays ou de l'extérieur du pays", a indiqué Sean Visoth, haut responsable du tribunal pour la partie cambodgienne.

Environ un tiers des témoins viendront de l'étranger, a-t-il ajouté, sans préciser s'il pouvait s'agir d'experts.



Entre cinq et dix anciens cadres Khmers rouges seront jugés, a-t-il dit, sans révéler leur nom.

Le génocide Khmer rouge avait fait près de deux millions de morts de 1975 à 1979.

Le processus judiciaire n'a été officiellement lancé qu'en juillet, une trentaine d'années après les faits. Le procès ne devrait pas débuter avant la mi-2007.

Il y a deux semaines, un des anciens cadres Khmers rouges susceptible d'être jugé est décédé à l'âge de 80 ans. Ta Mok, surnommé "le Boucher" pour les atrocités qui lui sont reprochées, est décédé à l'hôpital de la capitale Phnom Penh, des suites de problèmes cardiaques et respiratoires.

Nuon Chea, ancien bras droit de l'ancien leader Pol Pot, fait partie des anciens cadres khmers susceptibles de comparaître, aux côtés de l'ancien chef d'Etat khmer Khieu Samphan et de l'ancien ministre des Affaires étrangères des Khmers rouges, Ieng Sary. Ils sont septuagnéaires voire octogénaires.

#25966 View Swann's ProfileView All Posts by SwannU2U Member
« 1  2  3  4  5  6 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page