Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
« 2  3  4  5  6 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Phchoum Bendh/La fête des morts   ( Réponses 129 | Lectures 21373 )
Haut de page 06/10/2013 @ 14:17 Bas de page
Re : Re : Re : Re : Re : Phchoum Bendh/La fête des morts Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3570
Inscrit(e) le 10/01/2005
robin des bois a écrit

BAC a écrit

[
Une grande intellectuelle n'est ce pas?...kékéké....


Pourquoi doit-elle passer par 4 chemins pour dire cela. Pourquoi ne fait-elle pas comme BAC, va drette au cœur du sujet; et dire tout simplement; le bouddhisme khmers c'est de la MERDE, responsable des millions de morts; et la culture khmers c'est de la pacotille;

Amen....kékéké



Bonjour Bac

Provoc : ok, mais vous n'êtes pas très sérieux en disant cela.
Je serais "vous", je soignerais un peu plus mon "image médiatique" : on ne sait jamais !!!

Par ailleurs, quel que soit votre positionnement personnel par rapport aux différentes religions, la politesse et l'intelligence humaine font que l'on respecte toute demarche religieuse faite à titre individuel par chaque Etre Humain, au moins aussi intelligent que nous deux, par principe .... et dans la réalité d'ici-bas.

Pourquoi par exemple votre voisin de palier du 1er étage s'il est bouddhiste , ou votre voisin de palier du second, s'il est musulman seraient d'office plus bêtes que vous ?
Je vous le demande SVP .

C'est donc plus une question de règles de vie en société ...et donc de politesse réciproque tout simplement ..


ps : dans la revue MEP ASIE n° 487 d'Octobre, entièrement consacrée au Cambodge, il y a des articles fort intéressants, en particulier ce petit encart non signé sur "Le culte des ancêtres"
Avant de "crier au loup" ou de déclarer qu'il s'agit d'un ramassis de bêtises par des gens qui ne connaissent pas le bouddhisme, je pense qu'il vaut mieux prendre le temps de le lire 2 fois avant !!!


[... le Culte des Ancêtres "

C'est étonnant que , dans le bouddhisme, se côtoient la négation de la personne et le grand respect des morts .

Effectivement, en stricte logique , il n'est pas normal pour des bouddhistes d'honorer les morts.
pour un bouddhiste , les âmes des défunts, pas plus que les humains, n'existent comme sujets. Chaque individu n'est que l'union temporaire d'agrégats des sensations qui, lors de la mort, ont transmigré pour former un autre être.
D'après l'axiome bouddhique qui veut que chaque être soit son propre refuge, logiquement les âmes des défunts ne peuvent pas causer de torts à leurs descendants.
Il est illogique également d'inviter des moines lors d'un décès, illogique d'avoir dans la maison un autel des défunts qui nous rappelle l'existence de celles et ceux qui nous ont transmis la vie, ou de leur donner une partie de la nourriture avant chaque repas.
Cependant les sentiments profonds se moquent de la logique !

"Le cœur a des raisons que la raison ne connait pas ", la peur de la mort est plus forte chez les hommes que les raisonnements de type religieux .

On peut d'ailleurs tenir le même raisonnement avec le christianisme :
pourquoi pleurer les morts alors que, selon la foi chrétienne, ils sont entrés dans la vie en plénitude ?

Nous avons dans la fête du Pchum Ben un bel exemple de religion brahmaniste populaire, socialisée par le bouddhisme.
De la même manière, les chrétiens d'Occident ont socialisé le 1er novembre, la fête du Panthéon romain (fête de "Tous les Dieux" ) pour en faire la fête de la toussaint.
Au IVe siècle, les chrétiens ont également adopté la fête du Soleil invaincu pour en faire Noël

A l'évidence, la fête de Pchum ben est la fête de la Vie .
On mange deux sortes de gâteaux :
- le noum ansâm , gros gâteau rond et allongé , roulé dans une feuille de bananier, symbole du phallus d'Indra , origine de la Vie.
- on mange également le noum kôm, gâteau aplati, en forme de losange, come une feuille de saule, qui représente le sexe de son épouse UMMA.

La plupart des Cambodgiens semblent ignorer le symbolisme de ces gâteaux.....


etc etc ]











Bonjour monsieur,

Vous mettez en ligne ce bout de texte de madame chose sans le lire, peut-être que vous aviez lu et vous auriez pas compris. Voilà je l'ai lu pour vous et je l'ai sorti les plus pacotilles du Bouddhisme et de la tradition khmers


Et c'est pas moi qui le dit c'est Madame chose:


en marchant, ils pourraient être cause de destructions de cette vie qui recommence et grouille à chaque mousson. Quelle catastrophe alors ! À cette pensée, un sourire se dessine sur le visage de Ravi. Mais
pourquoi me moquer de la tradition ?


Pour pallier le manque de nourriture provoqué par cette interruption de la quête
quotidienne, les fidèles bouddhistes organisent un tour de rôle afin d’apporter le nécessaire aux bonzes… au risque de piétiner eux-mêmes quelque vie !


Cette organisation n’est pas aisée pour les laïcs qui doivent en même temps faire face à l’intensification des travaux de la rizière.

Afin que l’obligation de nourrir les bonzes ne devienne pas une corvée trop lourde, la sagesse khmère a limité la durée de leur retraite à quinze jours.Les bouddhistes « éclairés », très minoritaires, vivent ces jours dans un esprit de partage et de solidarité.

La majorité du peuple khmer est formée de bouddhistes
« peu avancés dans la voie ».

Voilà une sagesse qui permet à chacun d’avancer sur la voie de libération à son rythme : par le Pchum Ben, un
bouddhiste éclairé vit la solidarité, un bouddhiste ignorant essaie d’éviter la malédiction des esprits errants. Une sagesse faite de patience, attentive à ne pas violenter les petites gens dans leur quotidien…
Tel est le bouddhisme en Asie, pense Ravi… Il est bien différent du bouddhisme « purifié » des intellectuels de l’Occident.




Edité le 06/10/2013 @ 15:21 par BAC
#99676 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 06/10/2013 @ 14:44 Bas de page
Re : Phchoum Bendh/La fête des morts Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3570
Inscrit(e) le 10/01/2005
[size=5]

Le meilleur:


Structurée depuis son enfance par ce bouddhisme khmer, Ravi remplit aujourd’hui son devoir envers son mari fusillé en 1975 avec les trois cents notables de la ville de Battambang : elle se rend sur le lieu du massacre. Malgré une initiation très poussée dans la voie du milieu, Ravi se rend compte qu’elle garde encore, à soixante ans, sa croyance de fillette dans la libération des esprits par Yâma, le maître des Enfers. La bouddhiste éclairée se refuse à étouffer la vision poétique de Pchum Ben.




Quel est le lien entre religion, tradition et massacres des khmers rouge?

Qu'est ce que le bouddhisme éclairé? Le bouddhisme pleu-pleu?


Pchum Ben poétique? Pchum Ben bye-lok-bye-lor? kékéké



Une très grande dame très intellectuelle kékékéké......



#99678 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 06/10/2013 @ 17:52 Bas de page
Re : Phchoum Bendh/La fête des morts Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
robin des bois a écrit



[... le Culte des Ancêtres "

C'est étonnant que , dans le bouddhisme, se côtoient la négation de la personne et le grand respect des morts .

Effectivement, en stricte logique , il n'est pas normal pour des bouddhistes d'honorer les morts.
pour un bouddhiste , les âmes des défunts, pas plus que les humains, n'existent comme sujets. Chaque individu n'est que l'union temporaire d'agrégats des sensations qui, lors de la mort, ont transmigré pour former un autre être.
D'après l'axiome bouddhique qui veut que chaque être soit son propre refuge, logiquement les âmes des défunts ne peuvent pas causer de torts à leurs descendants.
Il est illogique également d'inviter des moines lors d'un décès, illogique d'avoir dans la maison un autel des défunts qui nous rappelle l'existence de celles et ceux qui nous ont transmis la vie, ou de leur donner une partie de la nourriture avant chaque repas.
Cependant les sentiments profonds se moquent de la logique !

"Le cœur a des raisons que la raison ne connait pas ", la peur de la mort est plus forte chez les hommes que les raisonnements de type religieux .

etc etc ]




Quand on commence à parler "logique-illogique" dans ce contexte, on est complètement à côté de la plaque.
Le culte des ancêtre vu sous cette angle, est une légèreté. Parler de la mort, dans la culture khmère c'est parlé de mort dite naturelle et de mort subite. C'est là où il y a une trou dans le regard des occidentaux, qui pour eux ils ne voient pas une différence. A moins qu'ils arrivent à m'expliquer d'avantage, ou peut être que je n'arrive pas à saisir le vrai sens de ce message. Car c'est un domaine très compliqué, où chaque mot pèse.



robin des bois a écrit


A l'évidence, la fête de Pchum ben est la fête de la Vie .
On mange deux sortes de gâteaux :
- le noum ansâm , gros gâteau rond et allongé , roulé dans une feuille de bananier, symbole du phallus d'Indra , origine de la Vie.
- on mange également le noum kôm, gâteau aplati, en forme de losange, come une feuille de saule, qui représente le sexe de son épouse UMMA.

La plupart des Cambodgiens semblent ignorer le symbolisme de ces gâteaux
.....



C'est tout à fait vrai. Pas grand monde le sait, souvent ce sont des trucs à rigoler au tour d'une table. C'est si on met dans une assiette une banane entre deux prunes.
Le seul truc qui est dit et écrit noir sur blanc, et qui représente les appareils productifs des hommes et des femmes, c'est le Popil.
Aucun cas le nom ansam et kom en fait objet "officiel, car à l'occasion de Pchum ben, il n'y a pas que amsam et kôm, y a aussi le bath, le tcheal,.. ect.

Car ces nôms, sont très pratique pendant cette saison pour les moines , puisqu'on peut les conserver très longtemps(deux mois à peu près) en les fumant, ce qu'ont fait les moines.
Ansam chrouk pour les repas.
Ansam chek, kôm, bath et tcheal pour les desserts.
Les fidèles offrent ces nôms aux moines pour qu'ils ne souffrent pas de la disette pendant cette période de crue et de mauvais qui empêchent les moines de sortir faire l’aumône.

#99682 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 06/10/2013 @ 18:59 Bas de page
Re : Re : Phchoum Bendh/La fête des morts Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Seun nmott a écrit




Quand on commence à parler "logique-illogique" dans ce contexte, on est complètement à côté de la plaque.
Le culte des ancêtre vu sous cette angle, est une légèreté.
Parler de la mort, dans la culture khmère c'est parlé de mort dite naturelle et de mort subite. C'est là où il y a une trou dans le regard des occidentaux, qui pour eux ils ne voient pas une différence. A moins qu'ils arrivent à m'expliquer d'avantage, ou peut être que je n'arrive pas à saisir le vrai sens de ce message. Car c'est un domaine très compliqué, où chaque mot pèse.







Heu .....Seun-nmot, avec tout le respect que je vous dois, et si je vous ai bien compris, il me semble que vous entrez de pleins pieds directement dans " le Mythe des âmes errantes".
Le "Culte des Ancêtres, ce n'est pas en premier les "Ames errantes" ... qui relève effectivement du Mythe, des légendes, du monde des Esprits et des génies .

L'article de la revue MEP est intitulé "Le Culte des Ancêtres "et visiblement ciblé sur ce seul thème qui n'est pas spécifique au seul Cambodge dans les pays d'Asie du sud-Est

Le "Culte des Ancêtres", par contre a été très codifié dans toute l'Asie du Sud-est :par exemple les notions de "petite famille", "grande famille ou famille élargie", les cérémonies rituelles par le chef de clan de la "grande famille" ( obligatoirment un Mâle, au risuqe ,: s'il n'y a pas s d'Héritier mâle et de cérémonies rituelles de voir les ancêtres transformés en "âmes errantes " ... etc etc


ps : par contre, il est très, très possible que "le Mythe des Ames errantes" ait pris une place plus importante au Cambodge qu'ailleurs , en raison de la période d'Angkor et de l'influence du brahmanisme alors religion d'Etat.: je le penserais très volontiers.







[

Edité le 06/10/2013 @ 20:27 par robin des bois
#99684 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 06/10/2013 @ 21:00 Bas de page
Re : Phchoum Bendh/La fête des morts Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit




Quand on commence à parler "logique-illogique" dans ce contexte, on est complètement à côté de la plaque.
Le culte des ancêtre vu sous cette angle, est une légèreté.
Parler de la mort, dans la culture khmère c'est parlé de mort dite naturelle et de mort subite. C'est là où il y a une trou dans le regard des occidentaux, qui pour eux ils ne voient pas une différence. A moins qu'ils arrivent à m'expliquer d'avantage, ou peut être que je n'arrive pas à saisir le vrai sens de ce message. Car c'est un domaine très compliqué, où chaque mot pèse.







Heu .....Seun-nmot, avec tout le respect que je vous dois, et si je vous ai bien compris, il me semble que vous entrez de pleins pieds directement dans " le Mythe des âmes errantes".
Le "Culte des Ancêtres, ce n'est pas en premier les "Ames errantes" ... qui relève effectivement du Mythe, des légendes, du monde des Esprits et des génies .

L'article de la revue MEP est intitulé "Le Culte des Ancêtres "et visiblement ciblé sur ce seul thème qui n'est pas spécifique au seul Cambodge dans les pays d'Asie du sud-Est

Le "Culte des Ancêtres", par contre a été très codifié dans toute l'Asie du Sud-est :par exemple les notions de "petite famille", "grande famille ou famille élargie", les cérémonies rituelles par le chef de clan de la "grande famille" ( obligatoirment un Mâle, au risuqe ,: s'il n'y a pas s d'Héritier mâle et de cérémonies rituelles de voir les ancêtres transformés en "âmes errantes " ... etc etc


ps : par contre, il est très, très possible que "le Mythe des Ames errantes" ait pris une place plus importante au Cambodge qu'ailleurs , en raison de la période d'Angkor et de l'influence du brahmanisme alors religion d'Etat.: je le penserais très volontiers.

[


D'abord je dirais oui, par ce que chez les khmers, que je connais mieux, non chez les autres, il y a mort naturelle, dont par la suite y a l'accompagnement de prière et bénédiction. Mort dit "Tay hong"( mot d'origine thaï) sans bénédiction... Il n'y pas çà dans le concepte de mort en occident!

Non, c'est sur la la façon de parler "logique-illogique". Un langage de la science. si je ne me trompe pas.


En fin, un petit mot pour le "culte des ancêtre", vu chez les sino-khmers, il y a de quoi méditer.
Le choix du lieu de le position et les orientation des tombes selon la loi des "funsui" très carré... le pot d'encens... ect

:reflechi1:

En tout cas , merci pour le complément d'info
#99687 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
« 2  3  4  5  6 »   « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page