Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire   ( Réponses 14 | Lectures 2555 )
Haut de page 05/01/2006 @ 11:29 Bas de page
Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
logo-CIweb.gif

ÉCLAIRAGE - Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire
A Phnom Penh, la liberté d'expression est menacée par les arrestations successives de militants des droits de l'homme. Le gouvernement intensifie sa répression et utilise une loi sur la diffamation pour enfermer les opposants.


L'arrestation, samedi 31 décembre 2005, de deux activistes des droits de l'homme est un signe supplémentaire de l'autoritarisme grandissant du gouvernement cambodgien. Kem Sokha, directeur du Centre des droits de l'homme du Cambodge (CDHC), et Yeng Vireak, du Centre d'éducation légale pour la communauté (CELC), sont les cibles les plus récentes d'une vague de répression menée par le gouvernement depuis l'automne contre ceux qui osent contester ses choix. Les deux hommes ont été inculpés de diffamation à l'égard du Premier ministre Hun Sen pour l'avoir accusé d'être un "communiste" et "un traître qui a vendu la terre cambodgienne au Vietnam", des propos inscrits sur une banderole exposée dans un stand du CDHC lors de la Journée internationale des droits de l'homme, le 10 décembre dernier.


Soung Chanthan, avocat du gouvernement, cité par Cambodge Soir, a précisé, le 2 janvier, qu'il avait porté plainte contre Kem Sokha, Yeng Vireak et d'éventuels complices. "Il revient au juge d'instruction de décider si d'autres personnes peuvent être poursuivies [dans la même affaire]", a-t-il indiqué. On apprenait mercredi matin l'arrestation de Pa Nguon Tean, vice-directeur du CDHC.

Yeng Vireak dirigeait le comité chargé de l'organisation de la Journée des droits de l'homme, à laquelle une soixantaine d'ONG ont participé. Son avocat souligne que les banderoles contestées ont été enlevées par les organisateurs dès que la police en a fait la demande. Elles étaient utilisées par le CDHC dans des forums pour illustrer la liberté d'expression. Lors de ces ateliers, l'organisation invitait les participants à y inscrire leurs réflexions, il est donc impossible de dire qui est l'auteur des mots incriminés par les autorités.

Le 31 décembre, des centaines de personnes se sont massées autour du bureau du CDHC pour empêcher la police – qui avait, selon des sources à Phnom Penh, cerné le bâtiment dès la veille au soir – d'y pénétrer et d'arrêter Kem Sokha. Très populaire, le directeur du CDHC a fondé son ONG en 2002, avec l'aide d'un financement du gouvernement américain. Ancien membre de l'Assemblée nationale de 1993 à 1998, où il siégeait à la commission des droits de l'homme, puis du Sénat, il organisait régulièrement, jusqu'à son arrestation, des débats publics dans toutes les régions du pays. Des centaines de participants venaient y exprimer leurs points de vue sur des questions aussi diverses que le prix de l'essence, le trafic des êtres humains, les droits de l'homme ou la corruption. Espaces de parole rares, ces forums, tout comme l'émission de radio de Kem Sokha, La Voix de la démocratie, étaient très mal perçus par les autorités, souvent au cœur des récriminations exprimées par les villageois.

Depuis Paris où il vit en exil, le principal opposant politique, Sam Rainsy, dénonce "un grand pas en arrière pour les droits de l'homme au Cambodge. Tous les cas de diffamation utilisés par Hun Sen sont des prétextes pour faire taire les voix des opposants. Kem Sokha attaque la corruption du régime. Et comme ces critiques sont pertinentes, elles menacent la pérennité du régime." Sam Rainsy vient d'être lui-même condamné par une cour de Phnom Penh à dix-huit mois de prison pour diffamation. Depuis octobre dernier, le directeur de Radio Abeille, Mam Sonando, et le président d'un syndicat d'enseignants, Rong Chum, sont emprisonnés en attente de leur procès pour avoir évoqué et critiqué la signature par Hun Sen d'un traité frontalier controversé avec le Vietnam. Par ailleurs, le député de l'opposition Cheam Channy a été condamné, en août dernier, à sept ans de prison. Amnesty International considère les trois hommes comme des prisonniers de conscience. Cinq autres personnes ont fui le pays par crainte d'être arrêtées. Dans la plupart des cas récents, le gouvernement utilise l'article 63 de la loi de 1992, qui stipule que la diffamation est un crime et est passible de peines allant de huit jours à un an de prison ferme. "En tant que politicien, il faut savoir accepter la critique. C'est un processus normal dans une démocratie", explique Naly Pilorge, directrice de la Ligue cambodgienne des droits de l'homme (LICADHO).

A Phnom Penh, ces derniers jours, la tension n'a cessé de monter et l'inquiétude est grande parmi les organisations non gouvernementales, les journalistes et les membres de la société civile. "Tout le monde se tait. Même les étrangers n'osent plus parler, indique le responsable d'une ONG locale. Dans les périodes les plus noires de ces dernières années, en 1998 par exemple, un an après le coup d'Etat, on avait encore de l'espoir que la situation s'améliore. Maintenant, c'est fini. Les gens ont peur. Le gouvernement utilise le système judiciaire pour réprimer les syndicats, les ONG, la population et empêcher tout le monde de parler."

Ceux qui travaillent sur le terrain veulent encore croire aux pressions que la communauté internationale pourrait exercer sur le gouvernement de Hun Sen. L'ambassadeur de Grande-Bretagne était sur place lors de l'arrestation de Kem Sokha. Selon Cambodge Soir, il a tenté en vain, pendant près d'une heure, de jouer des coudes et de son autorité pour pénétrer dans le bâtiment. "On m'a interdit l'accès au bâtiment sans explication, et ce bien que j'ai précisé qui j'étais", a déclaré le diplomate aux journalistes présents sur place. L'ambassadeur des Etats-Unis, cité par le quotidien, a immédiatement réagi : "La seule explication est que le gouvernement a peur, et quand un gouvernement a peur des mots, il prend des décisions imprudentes. Il s'agit d'une nouvelle menace pour la démocratie que nous voulons tous instaurer. Nous souhaitons tous un gouvernement stable, et il n'y aura pas de gouvernement stable sans liberté d'expression".

L'organisation des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) appelle les pays donateurs à signifier que les attaques contre la société civile et la liberté d'expression ne sauraient être tolérées. "Ils doivent dire clairement qu'ils ne continueront pas à subventionner près de la moitié du budget d'un gouvernement aux tendances de plus en plus répressives," estime Brad Adams, le directeur pour l'Asie de HRW. Deuxième pays en termes de coopération bilatérale, avec 112 milliards d'euros versés entre 2001 et 2005, la France axe son action au Cambodge sur un appui à l'Etat de droit. Cependant, mercredi 4 janvier, il n'y avait pas encore eu de réaction officielle à ces arrestations de la part du Quai d'Orsay. Le 28 décembre dernier, l'ambassade de Grande-Bretagne avait réagi au nom de l'Union européenne à la condamnation de Sam Rainsy, s'inquiétant de l'utilisation grandissante, sur la scène politique, des poursuites criminelles pour diffamation.


Christine Chaumeau


#12926 View swann's ProfileView All Posts by swannU2U Member
Haut de page 05/01/2006 @ 18:45 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
Depuis la signature des accords de paix de Paris de 1991, le peuple khmer croyait vraiment que la paix, la liberté, et la démocratie sont revenues sur leur royaume, et que la communauté internationale et toutes les factions khmères confondues se sont engagées à mettre en place ces accords de paix afin que le royaume puisse retrouver la prospérité, la souveraineté, l’intégralité territoriale etc….

-Les élections législatives
-La constitution du royaume
-La création de toutes sortes de lois (équivalent même aux pays européens) etc.…

Aujourd’hui, qu’est ce que l’on peut constater sur la situation actuelle au royaume, si je puisse dire que depuis cette date historique, le royaume n’ait pas vraiment changé par rapport aux accords de paix, ce qu’il change vraiment aujourd’hui, ce sont des corruptions généralisées, des violations des droits de l’homme, des augmentations de la pauvreté, des paysans sans terre, des investissements étrangers qui en profitent du système mafieux, et les bénéfices transfèrent aussitôt vers l’étranger etc… et j’en passe certainement. Quant au chef du gouvernement continu tranquillement à diriger le royaume comme si c’était rien passé, ni vu, ni connu. Et la communauté internationale, et surtout les pays donateurs continuent quand même à débloquer des aides financières, et d’autres subventions non remboursables au gouvernement royal, quand on sait qu’une grande partie de ces fonds ont été directement virés sur les comptes des hauts dirigeants politiques cambodgiens.

Alors peut-on encore compter sur la communauté internationale, et les pays signataires des accords de paix afin de faire la pression sur le gouvernement royal ? Si aucun pays signataire ne s’engageait à revoir point par point des accords de paix et si aucune sanction financière ou d’autre forme juridique n’était appliquée au gouvernement royal, je ne suis pas pessimiste mais je ne verrai pas comment le peuple khmer sans défense et surtout surveillé et quadrillé par le gouvernement royal, pourrait se battre tout seul pour la démocratie, la paix et la liberté. Mais on verra bien.

Pagnachon



La Liberté, la Paix, et la Justice
#12939 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 06/01/2006 @ 07:41 Bas de page
Re : Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
PAGNACHON a écrit

.....Alors peut-on encore compter sur la communauté internationale, et les pays signataires des accords de paix afin de faire la pression sur le gouvernement royal ? Si aucun pays signataire ne s’engageait à revoir point par point des accords de paix et si aucune sanction financière ou d’autre forme juridique n’était appliquée au gouvernement royal, je ne suis pas pessimiste mais je ne verrai pas comment le peuple khmer sans défense et surtout surveillé et quadrillé par le gouvernement royal, pourrait se battre tout seul pour la démocratie, la paix et la liberté. Mais on verra bien.
Pagnachon



Bonjour Pagnachon

Tous mes voeux 2006 pour toi, tes proches,les lecteurs de KN... et la population du Cambodge qui a toute ma sympathie.

J'ai lu attentivement l'article du Courrier International que je trouve excellent
Et ton analyse, je la partage... peut-être m^me en plus pessimiste hélas..
En particulier , il me parait tres difficile à un peuple courageux et sympathique, majoritairement tres pauvre et dépendant, sans arme, de défendre des principes démocratiques qu'on lui "a agités sous le nez pendant une dizaine d'années seulement" et qu'on lui retire maintenant ouvertement...
" Peut-on compter sur la communauté internationale...?" te demandes-tu? J'ai bien peur d'avoir à répondre "non" , en ce début d'année 2006.
HUN Sen se met visiblement "financièrement et politiquement" à l'ombre rassurante de la Chine. Celle-ci désormais occupe son rang normal de grande puissance économique et politique; de plus elle va organiser les J.O dans 2 ans..
Qui va oser se fâcher avec elle, ne serait-ce qu'à cause de son "petit protégé"... qui ne fait que l'imiter politiquement!!!!

Réponse de robin des bois : personne, personne
#12945 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 06/01/2006 @ 14:03 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
Bonjour robin des bois,

Merci pour tes vœux 2006, et en retour, tous mes vœux les plus sincères vont vers toi, et tes proches.

Comme tu as bien précisé que la R. P. de Chine est devenue en un peu de temps une grande puissance économique et politique dans le monde et je crois aussi que c’est bien là que le PM HUN Sen cherche à se protéger et surtout à débarrasser d’autres pays donateurs (occidentaux) afin de maintenir son régime autoritaire (équivalent du régime birman). Et le résultat est là.

A Phnom-Penh, personne n’ose dire quelque chose que ce soit. Mais quelque phnom-penhois se permet de dire quand même que Samdech HUN Sen est en train d’aiguiser ses dents afin de devenir Dracula.

Pagnachon


La Liberté, la Paix, et la Justice
#12969 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 07/01/2006 @ 07:19 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3707
Inscrit(e) le 10/01/2005
''Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire ''

Je dirais plutôt ''fou ''. Oui, régime de plus en plus fou. Le mot régime est trop politique. J'utilise plutôt le mot '' clan '', comme on l'utilise lorsque l'on parle de la maf.

Ils sont fou. C'est-tu parce que ç'a fait 27 ans qu'ils sont là. 27 ans dis-je?? C'est long. 27 ans terrorisé par ces fous.
#13049 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 07/01/2006 @ 07:31 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) yayawarman
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

cambodiw.gif
 
Messages 1987
Inscrit(e) le 29/12/2005
Lieu de résidence France
Le Cambodge est un pays d'assisté ! Où le pouvoir de l'argent domine la "démocratie", si on peut parler de démocratie au Cambodge. On a des dirigeants qui ne respectent pas les lois ! Alors comment voulez vous que le peuple les suivent ?
Il faut dire ce qui est ! Le cambodge ressemble de très prés au Liban ou à l'Irak !

#13051 View yayawarman's ProfileView All Posts by yayawarmanU2U Member
Haut de page 08/01/2006 @ 04:54 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) vanthon
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


 
Messages 341
Inscrit(e) le 10/11/2005
Lieu de résidence paris
Bien sûr que la date du 7 janvier 1979 est importante à retenir. Elle marque bien entendu, l’effondrement du régime gauchiste de Pol Pot, mais elle est aussi l’occasion pour les Vietnamiens de réaliser leur rêve d’étendre son territoire vers l’Ouest et soumettre les Khmers à leur domination. La question se pose de savoir qu’au change, le peuple khmer a gagné ou perdu. Les hommes qui nous (je dis nous, parce je le subis tous les jours ici avec nos concitoyens) gouvernent actuellement, sont les mêmes qui exécutent les directives de Hanoi depuis 27 ans. Je ne reprocherais pas à eux seuls (formés, éduqués et inféodés à l’école hanoienne), de se mettre au service de l’étranger, mais surtout, à ceux-là, de sang khmer, qui pour quelques miettes d’autorité et de prébendes, se sont soumis aux lois des collabos. Quelques uns de nos militants importants sont sous les verrous, mais nos idées et convictions ne peuvent être mis au cachot. L’aide de nos compatriotes à l’étranger sous quelque forme que ce soit, est utile. Celle des personnalités et pays étrangers nous est précieuse. Mais nos propres forces sur place sont déterminantes. Le mur de Berlin, bâti pour durer s’est écroulé. L’empire soviétique, en dépit de sa puissance militaire et de son KGB, s’est effondré. Pourquoi le peuple khmer reste à perpétuité colonisé ?.
#13111 View vanthon's ProfileView All Posts by vanthonU2U Member
Haut de page 08/01/2006 @ 14:10 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) Réflexion
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Salut,


Parce qu'un véritable projet politique à long terme, à la fois porteur et visionnaire , pour le Cambodge, est absent.

Toujours ont pris le dessus, des luttes idéologiques intestines et obscures, des ambitions personnelles parfois démesurées, de la mégalomanie, des candidats au pouvoir.

L'image du père de famille protègeant sa maison, ses enfants, et qui cherche à vivre en bon voisinage et bonne intelligence avec ses puissants voisins, pas toujours faciles,
qui est la position politique du Roi Père, Norodom Sihanouk, passait dramatiquement inaperçue depuis des années .

L'expérience politique du Cambodge depuis ces 50 ans dernières années montre, cependant que , de tous les projet politiques connus et expérimentés au pays, ce lui défendu par le Roi Père, est un projet politique à la fois pragmatique, sage, fiable, certes sans ambitions idéologiques démesurées mais bien adapté à la situation géostratégique et aux moyens du pays.

Si, ce projet politique défendu par le Roi père, et qui s'exprime politiquement pour le Cambodge, en termes de : Indépendance, Neutralité, liberté, Démocratie... n'est pas un projet politique absolument parfait dans tous ses aspects, il nous appartient de l'améliorer, de l'adapter au contexte géostratégique du présent.


Le Roi Père, sorti grand vainqueur de ces 60 ans de luttes politiques impitoyables sur ses 2 adversaires politiques que furent Lon Nol et Pol Pot, a le triomphe modeste .

Et, il ne faut pas avoir peur des mots, disons que son projet politique pour le Cambodge ci-dessus décrit, est tout simplement génial!




#13135 View R%E9flexion's ProfileView All Posts by R%E9flexionU2U Member
Haut de page 08/01/2006 @ 15:32 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
vanthon a écrit

Bien sûr que la date du 7 janvier 1979 est importante à retenir. Elle marque bien entendu, l’effondrement du régime gauchiste de Pol Pot, mais elle est aussi l’occasion pour les Vietnamiens de réaliser leur rêve d’étendre son territoire vers l’Ouest et soumettre les Khmers à leur domination. La question se pose de savoir qu’au change, le peuple khmer a gagné ou perdu. Les hommes qui nous (je dis nous, parce je le subis tous les jours ici avec nos concitoyens) gouvernent actuellement, sont les mêmes qui exécutent les directives de Hanoi depuis 27 ans. Je ne reprocherais pas à eux seuls (formés, éduqués et inféodés à l’école hanoienne), de se mettre au service de l’étranger, mais surtout, à ceux-là, de sang khmer, qui pour quelques miettes d’autorité et de prébendes, se sont soumis aux lois des collabos. Quelques uns de nos militants importants sont sous les verrous, mais nos idées et convictions ne peuvent être mis au cachot. L’aide de nos compatriotes à l’étranger sous quelque forme que ce soit, est utile. Celle des personnalités et pays étrangers nous est précieuse. Mais nos propres forces sur place sont déterminantes. Le mur de Berlin, bâti pour durer s’est écroulé. L’empire soviétique, en dépit de sa puissance militaire et de son KGB, s’est effondré. Pourquoi le peuple khmer reste à perpétuité colonisé ?.


Bonjour,

C’est clair que c’est une date importante pour la libération de la souffrance du peuple khmer, Mais quand on retrace et analyse de très près le schéma de la formation des dirigeants au pouvoir actuels, on peut donc dire que ces dirigeants ont été bien éduqués et endoctrinés dans la même école. (Pol Pot, Ieng Sary, Khieuv Samphan, Noun Chea, Hun Sen, Chea Sim, Heng Samrin, Tear Banh, Hok Lundy, Hor Namhong, Sar Kheng, etc....) Peut-on changer de comportement de ces dirigeants et engraisser un peu de démocratie dans leur cerveau ? Si je puis dire « que c’est vraiment une mission impossible ».

Et le peuple khmer peut donc affirmer haut et fort que son royaume est toujours dirigé par ces responsables politiques sous l’emprise du puissant voisin et donc perpétuellement colonisé, et bien sûr, dans le but bien précis, c’est d’avaler le royaume khmer pacifiquement par ce puissant voisin.

Aujourd’hui, rien n’a changé, la terreur règne partout suite à des arrestations injustifiées des activistes des droits de l’homme.

Pagnachon




La Liberté, la Paix, et la Justice
#13140 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 09/01/2006 @ 11:27 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) yayawarman
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

cambodiw.gif
 
Messages 1987
Inscrit(e) le 29/12/2005
Lieu de résidence France
Le projet de S.A.R Norodom Sihanouk est bien en théorie mais en pratique...?
Il devrait se contenter de chanter ou de tourner des films car c'est dans ces domaines là, où il excelle un peu !
Il ne vaut pas mieux que les dirigeants que Pagnachon a cité au dessus.

#13209 View yayawarman's ProfileView All Posts by yayawarmanU2U Member
Haut de page 12/01/2006 @ 11:49 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
amdech Hun Sèn : Insulter Hun Sèn, c'est une insulte à personne, mais insulter le régime est une autre affaire



AKP Phnom Penh, 12 janvier 2006 --



"L'insulte contre le régime et contre Hun Sèn sont deux choses très différentes. Insulter Hun Sèn, c'est une insulte à personne, mais insulter le régime est une autre affaire. Aussi, doit-on laisser juger le tribunal", a dit Hun Sèn dans son premier commentaire sur l'arrestation des activistes des droits de l'Homme.



S'adressant aux journalistes locaux et étrangers à la suite de sa participation à la Conférence nationale sur les micro-finances tenue le 11 janvier à Phnom Penh, il a affirmé que les réactions du gouvernement contre les activistes des droits de l'Homme étaient conformes à la procédure légale du tribunal et qu'il n'avait pas utilisé les forces pour arrêter quelqu'un. "La décision de l'arrestation, de l'accusation et de la condamnation relève de la compétence du tribunal", a-t-il ajouté.



Commentant sur la différence entre l'insulte contre lui et l'insulte contre le régime, il a noté que l'insulte contre Hun Sèn était une insulte contre un seul individu et qu'elle était moins grave que celle contre le régime. "Le régime a été fondé par les habitants. C'est un régime de la monarchie constitutionnelle et de la démocratie multipartite. A quoi cela revient-il de l'accuser d'être dictatorial? Cela veut dire que le régime du roi est dictatorial et que l'Assemblée nationale, le Sénat et le gouvernement le sont aussi?, a précisé Hun Sèn.



A la question de la menace de la réduction d'aide de la communauté internationale due à cette arrestation, le Premier ministre cambodgien souhaite qu'elle réfléchisse bien entre le sort de 14 millions d'habitants et celui de deux ou trois personnes.--AKP

#13481 View swann's ProfileView All Posts by swannU2U Member
Haut de page 12/01/2006 @ 12:18 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
AKP a écrit

...

A la question de la menace de la réduction d'aide de la communauté internationale due à cette arrestation, le Premier ministre cambodgien souhaite qu'elle réfléchisse bien entre le sort de 14 millions d'habitants et celui de deux ou trois personnes.--AKP


Nous sommes bien d’accord sur la menace de la communauté internationale concernant les aides financières qui pourrait peut-être avoir des conséquences dramatiques au peuple khmer. Mais après quelques analyses sur la situation actuelle au Cambodge, nous nous permettons de dire que la majorité de ces aides financières aille plutôt dans les poches des dirigeants politiques au pouvoir actuel et jamais dans les poches du peuple khmer. Alors nous pesons que la communauté internationale a raison de prendre cette décision de blocage des aides financières, afin que le chef du gouvernement réfléchisse bien sur le sort du peuple khmer et celui deux ou trois personnes car ils font quand même partie100% du peuple khmer.

Pagnachon

La Liberté, la Paix, et la Justice
#13485 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 12/01/2006 @ 12:27 Bas de page
Re : Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
swann a écrit

amdech Hun Sèn : Insulter Hun Sèn, c'est une insulte à personne, mais insulter le régime est une autre affaire



AKP Phnom Penh, 12 janvier 2006 --
... Commentant sur la différence entre l'insulte contre lui et l'insulte contre le régime, il a noté que l'insulte contre Hun Sèn était une insulte contre un seul individu et qu'elle était moins grave que celle contre le régime. "Le régime a été fondé par les habitants. C'est un régime de la monarchie constitutionnelle et de la démocratie multipartite. A quoi cela revient-il de l'accuser d'être dictatorial? Cela veut dire que le régime du roi est dictatorial et que l'Assemblée nationale, le Sénat et le gouvernement le sont aussi?, a précisé Hun Sèn.
.--AKP


Elle est bien bonne celle-là!!!
Et comment fait-on SVP quand une seule personne devient un Dictateur et représente le pouvoir à lui tout seul???

Vous pourriez me donner le mode opératoire svp?
#13486 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 12/01/2006 @ 12:36 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
robin des bois a écrit

swann a écrit

amdech Hun Sèn : Insulter Hun Sèn, c'est une insulte à personne, mais insulter le régime est une autre affaire



AKP Phnom Penh, 12 janvier 2006 --
... Commentant sur la différence entre l'insulte contre lui et l'insulte contre le régime, il a noté que l'insulte contre Hun Sèn était une insulte contre un seul individu et qu'elle était moins grave que celle contre le régime. "Le régime a été fondé par les habitants. C'est un régime de la monarchie constitutionnelle et de la démocratie multipartite. A quoi cela revient-il de l'accuser d'être dictatorial? Cela veut dire que le régime du roi est dictatorial et que l'Assemblée nationale, le Sénat et le gouvernement le sont aussi?, a précisé Hun Sèn.
.--AKP



Elle est bien bonne celle-là!!!
Et comment fait-on SVP quand une seule personne devient un Dictateur et représente le pouvoir à lui tout seul???

Vous pourriez me donner le mode opératoire svp?



Bonjour robin des bois,

Vous me faites rire cher robin, AAHHHHHHHHHHHHHH, MAGNIFIQUE ! CELLE Là !
Elle est vraiment phénoménale, lalalalalalala

Merci robin des bois

A+

La Liberté, la Paix, et la Justice
#13487 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 12/01/2006 @ 19:16 Bas de page
Re : Le régime cambodgien est de plus en plus autoritaire Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3707
Inscrit(e) le 10/01/2005
Le chef de la maf, Hun Sèn '' Insulter Hun Sèn, c'est une insulte à personne, mais insulter la famille est une autre affaire ''

Drôle de maf, lui. Je pensais que la maf était une affaire de mafille.

All Pacino dans '' The Godfather '' : '' tu insulte ma famille, tu insulte Corleone'' Héhéhé
#13498 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page