Board logo

Le Forum Khmer-Network » Cultures du Cambodge » Sport » Boxe Khmer

Boxe Khmer

yayawarman - 01/01/2006 à 17:43
J'aimerais connaître la différence entre la boxe thaï et la boxe khmer... Parce que je suis en train de regarder un match sur CTN et c'est exactement pareil !
Sachant que la boxe khmer est l'ancêtre de la boxe thaï !

NEO - 02/01/2006 à 17:53
C’est exactement les mêmes choses.
Seulement des boxeurs ne touchent pas les mêmes paies.

:boxe:

yayawarman - 02/01/2006 à 18:13
Pourquoi les appellations sont différentes ?

Rotha - 03/01/2006 à 11:16
yayawarman a écrit

Pourquoi les appellations sont différentes ?


C'est comme la frite ..
Certains disent que c'est français (french fries) alors que d'autres disent que c'est belge.
Et pourtant c'est le même produit.













Mais les frites belges sont meilleur ! :bon: (Frits avec du gras de Boeufs :miam:)

yayawarman - 03/01/2006 à 12:51
Je vais demander à ma grand-mère*, peut-être qu'elle est au courant (hi! hi! hi!).
En tout cas, merci pour tes lumières !

*Voir les cours particuliers de Yayawarman (sujet : Avant de partir au Cambodge...).

bunavan - 22/01/2006 à 19:21
sans aucun doute la vrai boxe c'est la boxe khmer ;)

liberté - 22/01/2006 à 22:02
bunavan a écrit

sans aucun doute la vrai boxe c'est la boxe khmer ;)


Est-ce que c'est toi, qui es sur la photo?

liberté - 22/01/2006 à 22:13
yayawarman a écrit

Pourquoi les appellations sont différentes ?


On préfère dire la boxe thais que celle de khmère;car les occidentals ne connaient que cette appellation et l'appellation boxe khmère n'est plus à la mode.

bunavan - 27/01/2006 à 20:54
mdr garde la peche ;) j'ai vu une fois que c'est parce-que les thai n'ont pas voulu admettre que le nom c'est prodal serey : lesjeuneskhmers.com(ou fr) j'ai oublié ...
bref voila

you-and_me - 19/02/2006 à 13:48
wé c pareil juste il é ++ populair, mé ki é le plus encien??? en plu av le films ong back et l honneur du dragon ça m etonne pas ke c toujous boxe thais!!

yayawarman - 20/02/2006 à 18:51
Le 4 mars dernier à Phnom Penh. Le boxer Men Va du Salvoarn Club a été déclaré vainqueur face à Phav Phoeuk du Preah Noreay Club de la province de Kandal retransmis sur Saturday's fight de la chaîne TV3.

yayawarman - 26/02/2006 à 08:17
Le kickboxer PICH Bunthoeun...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:19
Le kickboxer KRAK Samphors...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:21
Le kickboxer THUN Sophea...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:23
Le kickboxer LONG Vanthorn...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:25
Le kickboxer NUON Bora...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:26
Le kickboxer NUON Phirak...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:28
Le kickboxer CHEY Kosal...

yayawarman - 26/02/2006 à 08:30
Le kickboxer SVAY Rithy...

swann - 26/02/2006 à 09:38
Pour les fanas de boxe ThaI


La boxe thaï, appelée en Thaïlande Muay Thaï est l'une des 4 disciplines pieds-poings de la boxe : la Boxe Française (Savate), le Full-Contact, le Kick-Boxing et le Muay Thaï.

C'est certainement la plus complète, la plus physique et la plus spectaculaire des boxes pieds-poings car elle permet à deux adversaires de même catégorie de s'affronter à coups de pied, de poing, de coude et de genou. Elle serait aussi la plus ancienne des 4 disciplines.

Le Waï KruLes combats se déroulent selon un rituel fascinant. Les boxeurs, avant de combattre, se mettent à genoux et s'inclinent trois fois : c'est le Waï Kru, marque de respect envers leur entraîneur. Ceci est suivi d'une danse autour du ring, le Ram Muay, qui sert également d'échauffement. Les boxeurs portent un bandeau autour du front et aux bras. Celui du front est appelé "mongkhol", il est réputé porter chance. Il est enlevé avant le début du combat.

Tout le match se déroule sur un fond musical traditionnel lancinant, joué "en direct" par une petite formation de musiciens thaïs, le rythme de la musique s'adaptant à l'intensité des combats sur le ring. Mais le spectacle est aussi dans la salle : la frénésie des parieurs autour du ring constitue à elle seule une attraction !

Le Muay Thaï reste à ce jour, le sport le plus populaire du pays. Les combats font parti des programmes télévisuels les plus regardés du royaume. Dans les plus petits villages, les habitants se massent autour des quelques postes de télévision pour soutenir leurs combattants préférés... et bien sûr aussi pour parier ! A Bangkok, les rues se vident lors des grandes rencontres.

Histoire de la boxe thaïe

L'origine de la boxe thaïlandaise, est assez incertaine, les différentes invasions Birmanes ayant détruit en grande partie les archives de ce pays. Une chose est sûre, le Muay Thaï fut d'abord une technique militaire de combat rapproché qu'utilisaient les rois pour régler leurs différents.

A la fin du XVIe siècle, le roi Naresuan Le Grand, réputé très bon boxeur, rendit obligatoire la pratique du Muay Thaï obligea ses soldats à s'entraîner dans cette discipline.

En 1774, Nai Khanom Tom était célèbre pour ses prouesses lors de batailles contre les armées Birmanes. Il fut capturé par les Birmans lors du pillage de l'ancienne capitale de la Thaïlande, Ayutthaya. Alors qu'il était prisonnier, Nai Khanom Tom participa à un tournoi organisé par les soldats Birman. Il combattit et vaincu une dizaine des meilleurs guerriers Birmans. Le roi Mangra de Birmanie, fut le premier à applaudir le vainqueur du tournoi auquel il venait d'assister. Il rendit à Nai Khanom Tom sa liberté et celui-ci rejoignit Ayutthaya où il fut accueilli en héros.

Durant la même période, le roi Pra Chao Seua, surnommé le "Roi Tigre", promu le Muay Thai au rang de sport National. On dit même qu'étant jeune, il participait incognito à des combats.

C'est ainsi que l'art martial des rois devint un sport très populaire. Le peuple avide d'action afflua dans les camps d'entraînement qui se multiplièrent et les premiers paris furent organisés. Cette évolution progressive vers le sport toucha surtout la pratique (délimitation d'une aire de combat, usage de "bandes" de crin de cheval pour les mains et les avant-bras, coquille) mais peu les techniques de combat elles-mêmes. Le Muay Thaï fit partie de l'éducation des jeunes jusqu'en 1920 mais la fréquence des blessures contraint les autorités à l'interdire. Il réapparut en 1930 en adoptant les principes de la boxe anglaise : ring, gants, catégories de poids... Le développement du tourisme en Thaïlande le fit découvrir aux Occidentaux.

Technique

Le Muay Thaï, appelé aussi Thai boxing, est un sport très complet qui associe des techniques très anciennes de coups de pied (coups circulaires pour repousser l'adversaire), de coude (autorisés seulement dans certaines compétitions professionnelles) et de genou (surtout utilisés dans les corps à corps), avec les coups de poing de la boxe anglaise. Il suppose une très grande vigilance des deux adversaires car les coups peuvent survenir de partout ! Les saisies permettent au boxeur de souffler un peu. Quant aux projections, elles n'apportent pas de points : elles sont seulement le moyen de sortir d'un corps à corps et de prendre l'ascendant psychologique sur l'adversaire.

Coup de poings
Coup de poings Coup de pieds
Coup de pieds Coup de genoux
Coup de genoux Coup de coudes
Coup de coudes

Le Muay Thaï emprunte à la boxe anglaise ses principales règles de compétition. Les coups peuvent être portés sur l'ensemble du corps (figure, buste et jambes). Le boxeur thaï porte des gants comme en boxe anglaise et un short. Par contre, il est pieds nus.

Les combats se déroulent en 5 reprises de 3 minutes avec 2 minutes de pause entre chaque round. Comme pour la boxe anglaise, le match se gagne soit par KO, soit aux points. Trois juges comptabilisent les points des adversaires, et, en l'absence de KO, c'est celui qui en totalise le plus qui est déclaré vainqueur.

Pour de nombreux pratiquants, le Muay Thaï est aussi l'occasion de découvrir un pays et une culture. Certains n'hésitent pas à aller passer leurs vacances dans un des "camps" d'entraînement de Bangkok. Si vous souhaitez assister à un combat en Thaïlande, rendez-vous au Lumphini ou au Ratchadamnoen, qui sont parmi les plus prestigieux stadiums de Thaïlande (voir plus bas).

La Boxe Thaïe est devenue également très populaire à l'extérieur du pays. On peut trouver de nombreux pratiquants aux Etats-Unis, en Australie, au Japon et surtout en Europe. Français et la Hollandais brillent particulièrement dans cette discipline.

Pour avoir une idée de la Boxe Thaïe, vous pouvez toujours voir le film Kick Boxer, avec Jean-Claude Van Damme. Tourné en Thaïlande, il offre une idée assez juste des combats de boxe Thaïe (bien sûr un peu exagéré… c'est un film !). Par contre, l'ambiance autour du ring est à peine exagérée...

Pour assister à un combat :

Le plus facile : Combat de Boxe Thaïe à la télévision en Thaïlande sur canal 7, tous les samedis entre 12 et 14 H.

Le plus typique : se rendre dans l'un des 2 sanctuaire du Muay Thaï à Bangkok, le Lumphini ou le Ratchadamnoen Stadium. Comptez de 220 B pour les places les moins chères, mais aussi les plus éloignées bien sûre, à environ 1000 B voire plus, pour les places au bord du ring.

* Sanam Muay Lumphini : Thanon Pra Rama IV, près du parc Lumphini. Matchs à 18H30 les mardis et vendredis, 17H et 20H30 les samedis.
* Sanam Muay Ratchadamnoen : Thanon Ratchadamnoen Nok, près du bureau de la TAT. Matchs à 18 H les lundis, mercredis et jeudis, 16H et 20 H les dimanches.

Combat au Ratchadamnoen Stadium

Le plus touristique : dans tous les sites touristiques du pays, vous trouverez des combats de boxe Thaïe. Pas vraiment authentiques, mais permet tout de même de découvrir ce sport. Prenez plutôt cela comme une démonstration.

Vous souhaitez effectuer un stage de Muay Thaï ?

Des centaines de centre d'entraînements existent en Thaïlande, et pas seulement à Bangkok. Pour y être admis, vous devrez vous conformer totalement aux règlements en usage dans ces camps : alimentation, hébergement rudimentaire, hygiène de vie... Les rudiments de la langue thaïe sont aussi quasiment indispensables. Les tarifs s'échelonnent de 50 à 200 € par semaines, tout compris (hébergement, nourriture et leçons).

Quelques adresses en Thaïlande :

* Far East Fighting Institute : propose des séjours tout compris en Thaïlande, pour entrainement au célèbre camp Sidyodthong à Pattaya, ou assister à des combats au Lumpini ou Radjadamroen stadium.
Site Internet : http://www.fe-fi.com
* Pattaya International Muay Thaï Training School :193/15 Moo 11, Thanon Thepprasit Pattaya. Tél. : 038 41 01 11.
Site Internet : http://www.alcazar-pattaya.com/bodymuay.html
* Fairtex Muay Thai : 99/2 Moo 3, Soi Buthamanuson, thanon Thaeparat Bangpli Samut Prakan. Tél. : 02 385 5148 ou 02 385 5149.
Site Internet : http://www.fairtexbkk.com
* Jitti's Gym Thai Boxing and Homestay 13 Soi Krasab, Thanon Chakraphong, Banglamphu, Bangkok Tél. : 02 282 35 51. Spécialisé dans les stages pour étrangers. Tarif : 10 000 B pour un mois tout compris.
* Muay Thai Institute : 336/932 Prachatipat Thanyaburi Patumthani Rangsit Bangkok (près de l'aéroport International Don Muang de Bangkok). Tél. : 02 992 00 96.
Site Internet : http://www.muaythai.th.net
* Lanna Boxing Camp : 64/1 Soi 1, Thanon Huay Kaew, Chiang Maï. Tél. : 053 27 31 33. Spécialisé dans les stages pour étrangers.
Site Internet : http://www.asiaplus.com/lannamuaythai/home.htm
* Pathong Boxing Club : 59/4 Moo 4, Thanon Na Nai, Pathong Beach Phuket. Tél. : 01 978 93 52. Spécialisé dans les stages pour étrangers.
Site Internet : http://www.muaythai.th.net
* Sit Hou Muang Unon : Wing 21 Stadium Tumbol. Nai Muang Amphur. Muang Ubon Rachatani. Tél. : 01 967 34 95.
Site Internet : http://www.muaythai.com/Sit_Ou_Muangubon
* Por Muang Ubon : 78/1 Thanon Sri Narong. Ubon Rachatani. Tél. : 045 24 23 99.
Site Internet : http://www.muaythai.com/Por_Muangubon

Mais aussi en France :

* Wang Chan Noi & Piem Outhaithavy Camp : S.N.S.C. Muaythai - 157, Bd Jules Verne - 44300 NANTES. Tél.: 06 61 87 90 45 Fax : 02 51 89 69 97. Email: piem.boxe@free.fr. Site Internet : http://www.sengkeo.com/thaiboxing
* C.N.M.T. Commision Nationale de Muaythai : 32 Rue des Îles, Saint Maur les Fosses. Tél.: 01 43 97 49 96, 01 48 83 78 28 Fax : 01 42 83 26 85
* E.M.T.U : Head Referee Kouider Abdelmoumeni 17 Rue de l'Hôtel Dieu, 95500 GONESSE. Tél./Fax : 01 39 87 64 24
* Muay Thai France : Pudpadnoi 13 Rue Malebranche, 75005 PARIS Tél.: 01 43 26 25 43
* Plaisir Isis Camp : Ferme des 4 Pignons, 78850 THIVERAL
* Swaying Naga Camp : 13 Rue Racine, 76000 ROUEN. Tél. : 01 35 88 09 98
* Aventure World France : 52 Bld koenigs 31300 Toulouse. Tél. : 06 77 34 91 93. Email: aventureworld@yahoo.fr. Site Internet : http://monsite.wanadoo.fr/BOXING.MUAY.THAI - Organisation de stage de 4 semaines en août 2003 : 1500 €/pers. (voir la pub)

Quelques adresses InterNet utiles pour approfondir ce sujet

* Fédération de Boxe Thaï, Muay Thaï et Disciplines Associées - Siège social : 1, rue Tristan Tzara 75018 Paris renseignements tel/fax 01.45.18.50.86. Administration et licences : Boite Postale 05 - 27800 BRIONNE Tél.: 02 32 44 06 25. Site Internet : http://fbtmtda.free.fr/
* Un très bon site d'explications : http://julosthaiboxing.levillage.org/
* Site sur le muay thai, avec photos et forum actif : http://www.muaythaiforum.com/
* Stage de Boxe Thaïe : http://monsite.wanadoo.fr/THAILAND.ADVENTURE/page5.html
* Les technique de boxe thaïe, en animation Flash : http://www.uzinagaz.com/
* Un joli site, mais en anglais : http://www.elbowko.com/
* Le site officiel de la fédération mondiale de boxe thaïlandaise amateur : The International Amateur Muay Thai Federation (en anglais) : http://www.iamtf.org/
* Le site officiel du Muay Thaï. Le World Muay Thaï Council : http://www.wmtc.nu/index.html
* Le site de la fédération belge de muay thaï : http://www.muay-thai-belgium.be/

yayawarman - 26/02/2006 à 09:50
Le kickboxer WARN Piseth...

yayawarman - 26/02/2006 à 09:52
Le kickboxer PHAN Phanath...

yayawarman - 26/02/2006 à 09:54
Le kickboxer SAN Saoyann...

swann - 26/02/2006 à 17:14
Bien que semblable au Muay Thai, la boxe khmère est typiquement khmère. On peut retrouver sur les bas reliefs des temples d'Angkor des scènes de combats nommées Vay kbach boran khmer (technique de combat des anciens Khmers), qui auraient été sculptées au Xème siècle.

En réalité, les sculptures représentaient une forme de boxe libre. Ce n'était pas encore la forme qu'on retrouve actuellement avec des gants. Sur le temple du Bayon (1177 à 1230) on peut apercevoir, gravées dans la pierre, des scènes de combats guerriers montrant de très sommaires techniques de parade et d'attaque avec les pieds.

Les jeunes du Cambodge sont fascinés par la pratique de cette boxe (au pays, la boxe n'est pas un sport de fille). Avec environ 40 clubs aujourd'hui, la boxe cambodgienne commence à attirer de jeunes pratiquants assidus. "Boxer est redevenu populaire, et amène des jeunes des provinces khmères à la pratiquer."

Pour les Khmers, les "Thaïlandais n'auraient fait que commercialiser cette discipline issue de l'empire khmer". Malheureusement, les rivalités avec les Thaïlandais ne sont pas prêtes de s'éteindre. Mais en y regardant de plus près, les dernières guerres qui dévastèrent le pays ont énormément contribué à faire perdre à la boxe khmère sa substance et son image d'antan, laissant ainsi les thaïlandais développer cet art et le faire connaître au monde.

Un comité de boxe s'est réuni en 1995, sous les auspices de l'ASEAN. La Thailande a refusé d'affirmer que la boxe thaïlandaise était issue de la boxe khmère. Le monde entier connait désormais le nom de "Muay Thaï" mais ignore l'existence mÍme du "Muay Khmer".

Aujourd'hui en France, il n'existe aucun véritable club portant le nom de boxe khmère, bien que cette dernière soit similaire en tout point au Muay thaï.

Les Thaïlandais ont cependant le mérite de faire connaitre au monde ce grand art martial, qui malgré le nom qu'il porte - qu'il soit "Muay Thaï" ou "Muay Khmer" - garde l'identité d'une culture aujourd'hui transmise un peu partout dans le monde. Car elle reste la plus efficace de toutes !

yayawarman - 27/02/2006 à 08:52
Le kickboxer PHAL Sothea...

yayawarman - 27/02/2006 à 08:53
Le kickboxer BUN Sothea...

yayawarman - 27/02/2006 à 08:55
Le kickboxer CHHOUK Chansopheak...

yayawarman - 27/02/2006 à 08:56
Le kickboxer LOR Samnang...

yayawarman - 27/02/2006 à 08:58
Le kickboxer CHEA Tot...

yayawarman - 27/02/2006 à 08:59
Le kickboxer NUON Phirum...

yayawarman - 27/02/2006 à 09:00
Le kickboxer VONG Vandy...

ly - 28/02/2006 à 14:43
bonjour à toutes et tous...

bravo et merci à Swann pour son "article" sur la boxe thaï ou khmère... Rien à ajouter de ma part...
sauf peut-être que nous avons en France un champion du monde...

amitiés à tous

yayawarman - 09/03/2006 à 08:18
Sangna drums ou Twin drums sont de très anciens instruments de musique traditionnelle khmer pour le Buddha festival, kick boxing, funerail et beaucoup de danses traditionnelles. Mais la boxe khmer ne serait rien sans ses instruments que l'on joue autour du ring du Borei Keila Boxing arena.

yayawarman - 09/03/2006 à 08:22
le kickboxer PHIN Sophal...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:24
Le kickboxer REV Virak...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:29
Le kickboxer MY CHHUNDAN...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:30
Le kickboxer NUON SORIYA...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:32
Le kickboxer PHAI BUNCHOEU...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:34
Le kickboxer POV DARA...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:36
Le kickboxer YIM SALUOM...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:38
Le kickboxer SAN VICHHAY...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:39
Le kickboxer SAO BUNNOEUN...

yayawarman - 09/03/2006 à 08:43
M. Krak Samphors, à gauche, a battu aux points son adversaire M. Voy Vandy en 5 rounds dimanche sur le ring de TV5, à Phnom Penh.

you-and_me - 11/03/2006 à 01:21
pourquoi y a que les photo de mec ??? ,stp yaya met des photos de filles , y a pourtant des filles qui font

Vicheya - 11/03/2006 à 08:10
you-and_me a écrit

pourquoi y a que les photo de mec ??? ,stp yaya met des photos de filles , y a pourtant des filles qui font


Ah bon, tu mates les filles, toi ?
:whaou:
Il y a des filles assez folles pour faire ça ? Non, je ne te crois pas, en tout cas pas au Cambodge ! J'imagines mal les jeunes khmères, toute fine, toute joli en train de se mettre sur la gueule comme les mecs !


Yaya, continue avec les mecs ! :up: Mais tu diras a Pov Dara de se faire un peu les pectoraux ! :sygus:


you-and_me - 11/03/2006 à 12:06
si vicheya il y a des filles FONT DU BOXE , je ne mates pas je suis pas lesbienne :nono: , bien sur y a des filles folles sinon on s ennuiré a mort :languetourne: , sauf elles sont moin celebre que les mec :larme: , pourquoi car ya des gens comme toi qui croient qu 'elles sont tro fragil, aler yaya ecoute pas ce antimeuf, :xtrem:

misteroud - 11/03/2006 à 21:50
Euhhh...

Sans vouloir les vexer, je les trouve bien gringalet les boxeurs ! :-P

c'est surement à cause de l'alimentation qui ne dois pas être suffisente par rapport au entrainement intensif de malade... :-(

ça existe des boxeurs khmer de catégorie poids lourd ? :quoi:

Non, n'écoute pas you-and_me ! :nono:
je ne veux pas voir des boxeuses avec des pectoraux et qui soit musclé comme un boeuf !!!:lol:
La boxe c'est un sport très violent, je vois vraiment mal une femme cambodgienne faire ça ! :whaou:
C'est bien légalité mais il y a des limites, faut aps se travestir en homme non plus :sarcastic:

Vicheya - 11/03/2006 à 22:22
misteroud a écrit


Non, n'écoute pas you-and_me ! :nono:
je ne veux pas voir des boxeuses avec des pectoraux et qui soit musclé comme un boeuf !!!:lol:
La boxe c'est un sport très violent, je vois vraiment mal une femme cambodgienne faire ça ! :whaou:
C'est bien légalité mais il y a des limites, faut aps se travestir en homme non plus :sarcastic:




:sygus:

you-and_me - 12/03/2006 à 01:10

[je ne veux pas voir des boxeuses avec des pectoraux et qui soit musclé comme un boeuf !!!:lol:
La boxe c'est un sport très violent, je vois vraiment mal une femme cambodgienne faire ça ! :whaou:


mais quel macho :quoi: , pouqoi tu voi mal que un meuf fai ça???????? :larme:
c 'est encor un stereosexisme!!! :mauvais:

Vicheya - 12/03/2006 à 07:43
You & Me, la boxe thai en France, d'accord, c'est un sport, mais au Cambodge, ce n'est pas vu de la meme manière. J'ai entendu que certains combats clandestins vont jusqu'à la mort !
Et n'oublie pas qu'au Cambodge, la place donnée à la femme n'est pas la meme qu'en France.

:smiley12:

misteroud - 12/03/2006 à 08:47

oui, au cambodge, les gens se battent pour vivre, je dirai même survivre...
les combats de boxe leur permettent de vivre, ils combattent pour manger alors qu'en france on combat pour le titre ou la gloire...
L'état d'esprit est bien différent !

Quand à dire que je suis macho you-and_me, tu me connais très mal !
:nono:
Un homme qui laisse une femme faire n'importe quoi, ce n'est pas un homme ou alors c'est qu'il ne tient pas du tout à elle.

Je me vois vraiment mal demander un jour à ma femme : "alors ma douce, chère et tendre chérie, c'était bien ta journée?"
et qu'elle me répond : "Oui, mon amour... à la boxe, j'ai cassé la gueule à un type avec hypercute au menton, crochet du droit et un gros pains en pleine face et exploser sa tronche de gland !" :lol:

Je pense que tu réagis à l'occidental : vision d'opposition et de contradiction dans les relations homme-femme...
Pourquoi les femmes cherche-t-elle de nos jours à se prendre pour des superwoman et faire pire que les hommes ?
:sarcastic:

La boxe pour les hommes et les femmes pour guérir nos bleu ! :sygus:
Chacun sa place, ça évite els divorces à tout bout de champs... :lol:

you-and_me - 12/03/2006 à 17:48
quand je te di que té macho, c 'est juste une plaisenteri, je ne te conais pas donc je peux pas te juger,
les femmes ne cherche pas de devenir des superwomen!! je trouve c bien que elles fassent la boxe, pas pour se caser la gueule des mec mais juste a se defendre contre les mec, éh oui comment elle font si ya un mec qui lui tape? qui lui viole?
ya des hommes qui sont tolerence qui acceptent que le femmes font la boxe heuresement, je sais c'est dur, c ça la revolition!!!!!! les gen accepte toujours tres mal les nouvoux changement

misteroud - 12/03/2006 à 21:03

Les boxeuse que tu peux voir à la télé non plus rien de féminin car elle sont bourré d'hormones et de cochonerie (testostérone, et divers drogue)..tout médecin digne de ce nom te dira qu'une femme produit plus dificilement des muscle qu'un homme, c'est une question de métabolisme.

Crois-tu vraiment qu'une femme qui pratique de la boxe peut réellement se défendre contre des types qui veulent l'aggresser ou la violer ???

De plus, un type qui voudra t'aggresser est 2fois plus violent... ce n'est pas quelques coups qui vont l'arrêter...

une femme qui pratique de la boxe aura certainement plus confiance en elle et gagne un égo démesurer ce qui la pousse au risque et au danger...
:xtrem:

Une femme qui pratique du kunfu, ou du taichi peut utiliser la force de l'adversaire pour se défendre...
mais la boxe, c'est beaucoup de physique... c'est comme cogner 2 montagnes l'une contre l'autre... je doute force qu'une femme fasse le poids.:sarcastic:


misteroud - 12/03/2006 à 21:14
you-and_me a écrit


ya des hommes qui sont tolerence qui acceptent que le femmes font la boxe heuresement, je sais c'est dur, c ça la revolition!!!!!! les gen accepte toujours tres mal les nouvoux changement


Tu sais you-and_me, je peux paraître vieujeu mais j'ai vraiment du mal en effet à accepter une révolution qui me semble absurde.

je prone la démocratisation des arts martiaux aux femmes sans toute la morale martial biensure (puisqu'une femme ne peut réellement la saisir )...
mais seulement les arts martiaux internes !

les styles externes comme la boxe, leur seraient néfaste !

ly - 13/03/2006 à 10:36
Bonjour à toutes les Kaéniennes et à tous les Kaéniens…

OM Ly est dépanné !... du moins en grande partie… Il me reste à récupérer pas mal de données éparpillées… Je vous raconterai dans le détail ce qui m’est arrivé dans l’espoir que cela puisse servir à vous éviter les mêmes ennuis…
Rendez-vous sur notre sujet de prédilection : " notre vie occidentalisée " … qui me semble le plus approprié à ce genre de débat, puisqu'il s'agit bien d'une partie de "notre vie occidentalisée"…

Merci à notre ami Sereypheap qui vous a passé le message de ma part, dès que je lui ai demandé son aide…

BOXE KHMERE : J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les messages que vous avez échangés au sujet de la boxe khmère, thaï et autres origines...pour aboutir finalement à un échange assez "improvisé" sur la self-défense, et notamment sur la musculature féminine...
Traité de "macho" par les unes qui répondaient à la soi-disant faiblesse des "muscles féminins", Misteroud, peut-être boxeur lui-même (?), a du mal à défendre son point de vue...

J'aimerai apporté mon point de vue à ce sujet :

Je suis depuis de très nombreuses années, un pratiquant d'arts martiaux assez aguéri : judo, ju-jitsu, karaté, taï-jitsu etc... J'ai abandonné la compétition depuis longtemps mais j'ai continué à pratiquer et notamment la self-défense à travers des stages très durs "anti-agression" avec mise en situation de semi-réalité (çà fait mal !...)
Quand il est question de se défendre d'une agression, une vraie, dans la rue et non pas sur un tatami, sur un ring ou sur un stade... sans autre règle que défendre sa "peau" contre celle de l'agresseur... TOUT EST CHANGé !... Ce ne sont plus les muscles qui parlent !... (bien qu'ils aident...)
Si je devais vous résumer les différents facteurs qui sont mis en action dans une agression, ce que je peux faire et que j'ai le droit de faire pour vous en respectant la Loi, je placerai en premier : "la connaissance de ce qu'est une agression"... Et oui !... d'abord l'aspect intellectuel du sujet... cette connaissance que même l'agression elle-même ne vous apportera jamais !...
En second je placerai ce proverbe vieux comme le monde et que chacun connait : "ne mesestimez jamais votre adversaire" !... auquel j'ajouterai immédiatement : "mais ne le surestimez pas non plus !..." C'est un être humain comme vous, avec ses défauts et ses qualités... A vous de l'estimer dans "la première seconde de l'agression" !... à la deuxième, sans réaction de votre part : vous avez perdu !...
Oui mes amis, c'est une question de "timing", comme disent les entraineurs sérieux... et ce "timing" est extrêmement court : un combat réel dans la rue NE PEUT PAS DEPASSER 10 SECONDES !... et un combat comme çà c'est pire que de courir "un 100 mètres" !...

Si cela vous intéresse, et surtout vous mesdemoiselles, je peux peut-être vous aider à y voir plus clair dans ce domaine...

En attendant et sans... attendre votre réponse, je vous donne un ou deux conseils que nos maitres nous "assènent" à chaque fois :

- que vous soyez ou que vous ne soyez pas entrainés à la self-défense, contre un agresseur armé d'un couteau ou d'un cutter VOUS AVEZ MOINS DE 1% DE CHANCE de vous en sortir sans blessures graves !!!... Alors donnez votre sac et basta !... votre vie est plus précieuse !...
- Un autre précieux conseil d'urgence : n'allez pas dans des endroits réputés dangereux si vous n'avez rien à y faire et JAMAIS SEUL(E), même si c'est dans une "boite branchée" (attention aux parkings (regardez derrière votre siège avant de monter dans votre voiture)... aux toilettes... et sur le chemin du retour...)

Mainenant et pour répondre en partie à notre ami Misteroud, regardez la musculature des boxeurs khmers... ce n'est pas "Schwartzeineiger" n'est-ce pas ?... Mais... imaginez la violence d'un coup de poing ou de coude, bien placé, donné par l'un de ces boxeurs !... Je vous affirme que même un "monstre de muscles" tomberait raide à ses pieds !...
Dans un coup porté volontairement, c'est la puissance qui compte, et la puissance c'est une simple équation : (masse x vitesse) qui percute une surface la plus petite possible... par exemple la pointe du menton... le nez... la tempe... un oeil (et oui !... nous sommes en situation de self-défense !...)

NON mesdemoiselles !... votre musculature, que j'aime, n'a pas à être impressionnante pour faire des ravages !... Je connais des dames avec lesquelles je n'aurai aucune chance de gagner... et leurs muscles sont très fins et très beaux !... Notamment à Paris, dans un club spécialisé, où est dispensé un enseignement de self-défense qui s'appelle "amazone" (tout un programme n'est-ce pas pour qui connait la réputation de ces dames de la Mythologie grecque)

Notre ami Misteroud n'est pas plus "macho" que moi... IL CROIT ce qu'il voit, et ce que ses yeux voient, ce sont les différences musculaires... Tant qu'il n'est pas question d'organiser des combats de boxe mixtes, et que chacun respecte les "bons côtés du sexe opposé", les femmes sont les égales de l'homme !...
Gare à vos... "choses de la vie"... Messieurs si vous agressiez un jour l'une de nos "amazones" entrainées par l'ADAC FRANCE, à Paris ou en Province (adacfrance.com)...

Pourriez-vous nous montrer des photos de boxeuses "muay thaï", aussi jolies qu'efficaces cher ami Yayawarman ?...

Amitiés d'OM ly à nos amis(es) Kaéniens

Seun nmott - 13/03/2006 à 19:07
Salue Maître Ly
Content de vous voir revenir. Moi on m'appelle le "petit Sé u " quand je monte sur le tatami.Oui ça remonte dans les années 60.Je n'ai fais que sept ans de judo à raison de 5fois/semaine.
Et puis je refais encore un peu en france .
Avec tous mes respects.

misteroud - 13/03/2006 à 19:12
coucou ly , quel longue réplique ! :lol:

Je suis moi même un pratiquant d'arts martiaux :12:

J'avais utilisé l'exemple de différence de musculature entre homme-femme car je m'adressais à you-and_me, qui est une petite jeune fille...
l'aspect physique semble être beaucoup plus parlant pour els jeunes de son âge !

malgré que l'on pratique des arts martiaux et que l'on développe une intuition, une certaine technique au combat...l'on ne peut négliger qu'un gabarie de 180 kilos est beaucoup plus avantagé que celui qui ne pèse que 50 kilos... le petit gringalet devra user d'une technique martial excellente pour le vaincre à main nue !
Les arts martiaux ne font pas des miracles, ils ne font que réduire les différences physiques et nous poussent à utiliser toute nos possibilités.:-)

Quand à un aspect beaucoup plus philosophique, les arts martiaux sont un art du combat, de guerre.. c'est à dire tuer son adversaire si cela semble "juste" !
il faut avoir à l'esprit "la mort en permanance", à chaque instant de notre vie être prêt à abandonner sa vie ou bien ôter la vie.
Pour un homme cela demander une lutte interrieur permanente, alors non, toute l'essence des arts martiaux ne sont pas faite pour les femmes ! :nono:

je trouve cela très laid et affreux pour une femme de vivre ainsi ! ce serait cruel de donner cette vie à une femme !
Pour moi, aucune femme judoka ou karatéka ou etc...ne pratique pas réellemnt des arts martiaux ! elle ne font que du sport, des exercices physique !

les femmes "amazone" qui font de la boxe ou du muay thai dont tu parles, peuvent certe ressembler encore à des femmes physiquement mais leur esprit est devenu ceux d'un guerrier si sombre et si noir, ceux d'un homme où reigne sang et combat! ( je les pleins !!!:-( )

une femme est faite pour aimer, elle n'a pas à combattre et voir tant d'horreur ! :12:

ly - 13/03/2006 à 19:57
" zaraï " mes amis Seun nmott et Misteroud...
et bonsoir à tous et toutes...

Je ne mérite pas l'appellation de "maître"... Malgré que j'ai fait du monitorat (sans diplôme), c'était seulement pour "porter la bonne parole" vers la jeunesse... et les moins jeunes aussi, et pour aider les profs. diplômés...

Cher Misteroud, votre combat "virtuel" entre un mastodonte de 180kgs contre un moustique de 50kgs, est tout à fait dénué de logique... je m'explique :
- en sports martiaux, quelle que soit la technique, il y a des catégories de poids... sauf en "toutes catégories"... dans celle-ci et en judo, rappelez-vous la victoire de David Douillet qui faisait moins de 100kgs contre le géant japonais de 140kgs... en boxe anglaise, la victoire de Mike Tison contre le champion du monde Bruno... Mais ceci reste l'exception... Le poids est déterminant en arts martiaux sportifs...
En boxe thaï, j'ai vu un champion de moins de 70kgs massacrer d'un seul coup de pieds (mawaischi) un adversaire de 130kgs... Celui-ci est tombé comme un boeuf sous le merlin !... (les cervicales ont du en prendre un vieux coup...)

- dans la rue, tout est possible !... c'est l'entrainement qui fera la différence... pas seulement l'entrainement physique, mais surtout le "réflexe"... c'est en s'exerçant plusieurs fois par semaine en effet, au judo ou ailleurs, que les réflexes se développent...
Vous aurez peut-être pu apprécier les vôtres quand par exemple, un objet déséquilibré est en train de tomber et que vous le rattrappez au dernier moment... Quand vous êtes vous-mêmes déséquilibré et prêt à chûter "grave", et que vos jambes se plient et que vous vous retrouvez sur vos "fesses" sans "bobos"...

Dans une agression, il ne s'agit JAMAIS DE TUER SON AGRESSEUR comme but à atteindre, mais de PRESERVER SA VIE ET SON INTEGRITE PHYSIQUE !... La LOI française, contrairement à d'autres notamment l'Italienne depuis Berlusconni, ne vous autorise qu'à vous défendre contre une agression d'une façon PROPORTIONNELLE A L'ATTAQUE !... et jamais de dépasser cette limite !... à telle point qu'un agresseur qui s'enfuit avec votre voiture ou votre sac N'EST PLUS UN AGRESSEUR !... (contrairement à la LOI Italienne)... Votre vie n'étant plus en danger...

Sans tomber dans la "paranoïa", chacun d'entre nous peut développer une attention permanente sans être pour autant "un samouraï en guerre"... et marcher dans la rue comme "Jonh Waine" dans un film de cow-boys...

Je vous assure que "celles" que je connais restent de charmantes jeunes femmes, souriantes et tranquilles, jolies et élégantes, mais... elles sont attentives à leur sécurité...

Je vous demande de m'excuser pour ce soir... Je sors du "sport" et je suis un peu fatigué... (j'ai tout de même 70 ans bientôt...)

Amitiés à toutes et tous de Ly, votre très humble correspondant

misteroud - 13/03/2006 à 20:26
en effet, je comprend tout à fait votre point de vue mais je pense personnellement que les art martiaux sportif ne devrait pas exister.

c'est le mot sportif qui me gène car sport et arts martiaux sont 2 mondes différents !

je fuit d'ailleur les salles d'entrainement où les maîtres enseignent les arts martiaux comme étant un sport !

la conception de "mort permanante à l'esprit" est selon moi un moyen de se familliariser avec la plus grande peur des hommes... ne aps voir la mort comme un étranger permet de moins en avoir peur.
Dans un combat, l'on ne doit pas avoir peur de mourrir, ni être envahi d'excès de sentiments ou d'émotion sinon notre esprit se détache et perd son attention !
à ce moment là, il y a "suki" pour l'adversaire, opportunité pour l'adversaire de vous briser en deux !

Toute la difficulté réside essentiellement dans l'action "juste" c'est à dire agir selon nos valeurs en fonction du degré d'aggression.
L'on doit prôner la non violence mais savoir aussi agir quand il est nécessaire !

Je suis d'ailleur une personne très calme et gentil mais un homme doit savoir être dur et ferme à certain moment, malheureusement !

Je serai ravi de faire la connaissance des femmes dont vous me parler ! :12:

Sont-elle si charmante que cela ? :lol:

bonne soiré avec tout mes respects Mr Ly,


ly - 13/03/2006 à 21:26
... je jetais un oeil sur mes messages avant de me relaxer et d'aller dormir... puis voilà qu'un nouveau message "kaénien" m'interpelle...

C'est ce cher Misteroud qui ne veut pas "en rester là" pour ce soir...

- oui, elles sont charmantes ces dames qui s'entraînent à ne pas se laisser surprendre par une agression (dans la mesure où cette agression n'est pas incroyablement possible...)J'ai indiqué où les rencontrer : entre autres endroits tellement nombreux à Paris, je vous recommande pour son sérieux, l'ADAC France, où une équipe de professionnels de très haut niveaux (dans toutes les disciplines...) transmet son savoir dans la Légalité totale... Demandez à rencontrer Monsieur Eric Quecquet, qui en est le Président-fondateur... et ancien champion d'Europe de boxe française... et faisant anciennement partie de la garde rapprochée des Présidents de la République (les deux...)
Monsieur Eric Quecquet prône aussi la non-violence et ne ferait pas de mal à un moustique... mais c'est un excellent pédagogue avec beaucoup d'expérience sur le terrain... et il est en même temps très respectueux de la Légalité...
Lui aussi, comme vous Misteroud, est un homme calme et gentil mais dur et ferme quand il le faut ! ! !

- je suis d'accord avec vous quant à la comparaison que l'on peut faire entre : arts martiaux et sport... mais... car il y a toujours un mais... on n'est plus du temps des samouraïs !... Quand on dit "arts martiaux" il ne faut plus y voir "Mars" dieu de la guerre... mais seulement "arts" d'un combat loyal, avec des règles à respecter... sinon, aucune règle n'étant édictée, on en revient au combat pour "sa vie"... En dehors des "arts martiaux traditionnels", citez moi un "sport" où l'on puisse entrainer sa personne à se défendre contre une agression réelle... Doit-on ne pas le faire ?... Se laisser agresser ou laisser agresser une personne faible à côté de vous ?... Attention à la LOI française qui vous oblige à "assister une personne en danger"... pas au détriment de votre vie tout de même... mais... vous vous regarderez comment, dans la glace, en vous rasant le lendemain matin ?...

Entraînez-vous mes amis... et restez ZEN tout de même... votre santé n'y trouvera que du bien-être... et si vous craignez encore la Mort, du moins vous défenderez chèrement votre vie et celle des autres (éventuellement) !... Et pensez que vos agresseurs potentiels s'entraînent également, peut-être plus que vous... mais ce ne sont pas des pratiquants "purs et durs" de nos écoles d'arts martiaux, dans lesquelles ils seraient "jetés dehors"...alors vous avez une chance !...

bonne nuit et essayez de faire de beaux rêves... de fées, de princes charmants, de princesses superbes, qui pratiquent tous des "arts martiaux", dans un pays merveilleux où les méchants n'existent pas !... (c'est pour rire...)

LY qui aime tout le monde

you-and_me - 13/03/2006 à 22:38

bonsoir maitre ly,
je suis d accord avec vous a 100% meme si je suis encore une petite jeune fille (comme dit misteroud :aboire: , les femmes peuvent se defendre avec un entrainement tout les week end, j aurai une question a vous posez, les parties du corps le plus sensibles oû on a le plus de chance de s entirer ou cas ou qu on ne peut pas courir, c'est bien les yeux, le cou et bien sur dans le parti genitaux ?? :quoi: ou ya d autres? :12:


misteroud et moi on partage pas la meme idée, lui il est sur son monde de samourair, moi je sui sur un monde ou le sport de combat est nessaire pour les femmes!!

misteroud - 13/03/2006 à 23:12

Tu me fais trop rire you-and_me ! :smiley18:

Non, je ne suis pas dans mon monde de samourai car j'ai beaucoup de critique à leur faire !!! :nono:

j'espère ne pas vous vexer Mr Ly mais vous sembler particulièrement apprécier l'ADAC France qui est un club de self-défence...

Cependant, j'ai une très grande méfiance concernant les techniques d'apprentissage de ce genre d'endroit!

Les club de self défence vendent du sensationnel et vous affirme que tel ou tel prise met hors d'état de nuire l'aggresseur ...
Les techniques sont tellement codifiés qu'ils sont trop rigide et inaplicable en situation réelle...

Je ne vais pas m'étendre sur ce sujet car le topic concerne la boxe khmer.

Ce que je propose you-and_me, c'est que t'ouvre si tu veux un topic sur "que faire pour une femme en cas d'aggression" ... L'on pourra débattre longuement dessus... :sarcastic:

à +



you-and_me - 13/03/2006 à 23:39
pourquoi tu fais pas toi? je ne pense pas que j ai le droit vu ke je suis encor une petite jeune fille, j ai pas payer ma cotisation, je suis encor une mineur

ly - 14/03/2006 à 09:27
Bien le bonjour à toutes et tous... aujourd'hui est un bon jour...

[size=5]CARPE DIEM !...[/size] (vivez le moment, ce jour, car demain est un autre jour que certains, malheureusement ne verront pas !...) traduction assez réelle de cette maxime stoïcienne.

Merci pour l'intérêt que vous portez à la self-défense... qui peut être d'un grand secours...

En effet Misteroud a raison de proposer un autre "sujet", sur lequel nous pourrions débattre...
La boxe khmère ou thaÏ, n'étant qu'un des moyens à notre disposition qui s'inscrit plus dans le cadre du "sport en général"...
Je suis surpris d'apprendre qu'il faille payer une cotisation pour certaines opérations sur ce site, comme par exemple initier un sujet... Je ne le savais pas... Personne ne me l'ayant demandé, je n'ai rien payé à ce jour... ni cotisation ni participation à quoi que ce soit...

Je suis d'accord pour lancer ce nouveau sujet moi-même si je trouve comment le faire... Que You and me garde sa tirelire pour se payer des cours...

Misteroud, je suis d'accord avec ce que vous dites de beaucoup de clubs de pseudo self-défense... Ils n'ont pas d'intérêt (financier) à vous enseigner la vraie self-défense, mais bien plutôt une adaptation des techniques connues de plusieurs disciplines (toujours les mêmes)... sur un programme d'un an, voir plus...
L'ADAC ne fait pas comme çà... c'est ce qui m'a plu dans cette académie (Académie Des Arts de Combat)... Bien entendu, les pratiquants d'arts martiaux sérieux, seront plus à l'aise que les non-pratiquants mais aussi : les footbaleurs, les basketeurs, les handbaleurs, les volleyeurs, les hockeyeurs, etc... et certains danseurs modernes comme les hip-hopeurs !...

Il faut voir dans la Self-défense, un moyen d'éliminer l'agression plus que l'agresseur...

Par exemple, on vous apprend à gerer une situation qui commence à être tendue... à marcher d'une certaine façon... à vous comporter autrement qu'à votre habitude... à connaitre votre Droit et la Loi sur la Légitime Défense... le secourisme et la Loi sur l'obligation d'assistance à personne en danger... etc... etc...

...Et aussi à réagir le plus rapidement possible à une attaque !... comme par exemple : FUIR !... et oui Misteroud !... la fuite est un moyen anti-agression très efficace... L'ennemi étant l'inhibition, c'est à dire pour résumer dans notre langage moderne : "en prendre plein la g.... sans réagir"... (avec mes excuses pour les gens un peu sensibles aux expressions populaires...)

Assez en effet sur ce site "boxe khmère"... à plus tard sur un nouveau site "self-défense élémentaire"

bonne journée "a tutti" de Ly qui va aller promener ses chiens dans les bois... Ici en Ardèche, il fait un temps splendide et le vent est tombé...

ly - 14/03/2006 à 10:26
bonjour chers amis...

Je vous informe que j'ai ouvert un nouveau sujet, à la demande de notre amie You-and-me et de certains autres...

Rendez-vous si vous le voulez bien sur "self-défense élémentaire"

Amitiés de Ly qui n'est plus "planté" sur son PC
et merci à Sereypheap pour le message me concernant

yayawarman - 20/03/2006 à 14:21
Je n'ai jamais vu combattre une femme dans la boxe khmere mais si elles combattent aussi bien que la marseillaise Myriam Lamare ou ses consoeurs : Je suis pour la boxe féminine !

Elles sont beaucoup plus techniques que les hommes !!! :lol:

PAGNACHON - 07/05/2006 à 11:05
Bonjour à tous,

Pour les amateurs de Boxe khmère « Pradal Sérey », je vous adresse ci-joint, le lien qui vous permet de regarder la vidéo de nos jeunes boxeurs Pradal Sérey, et c'est vraiment impressonnant. Mais le commentaire est en khmer.
http://www.youtube.com/watch?v=sWkQCXPEW4k

Pagnachon

Seun nmott - 07/05/2006 à 12:00
Merci PAGNACHON, pour le lien.
Y a longtemps que j'ai pas vu la boxe khmère, bien que la qualité d'image n'est pas bonne mais je suis bien content de la voir.

yayawarman - 17/05/2006 à 07:41
:lol:

peclong - 17/09/2006 à 13:08
Jai lu un articlede journal y a peu de temps, Eh Phuthang,en état ivresse, a tabassé quelques fans dans un ptit bar (jsais pas comment dire "Team Sra" ).Ses copins,pas seulement ils n'arrêtent pas la pagaille,ile ont même donné "un coup de main" à Eh.

Oh mon Dieu,le meilleur boxeur du Cambodge que j'admire dépuis toujours!!!!!!

sodadeth - 24/09/2006 à 00:10
D'ailleurs, quelqu'un saurait si il y a des cours de Boxe Khmer à Paris??
Merci!

sodadeth - 25/09/2006 à 11:01
Personne n'a l'air inspiré!??...OU Boxe Thai ?

Sundgauvien38 - 25/09/2006 à 11:27
Essaye http://www.google.fr/search?hl=fr&q=cours+boxe+thai+paris ou alors, encore mieux, http://www.google.fr/search?hl=fr&q=cours+boxe+khmere+paris

PS: fait un copier/coller, car les liens ne marchent pas.

:sygus:

ly - 08/10/2006 à 20:52
Bonsoir à tous... (et toutes...)
Puisque vous vous intéressez à la boxe thaï, voici une offre gratuite que je viens de recevoir de la fédération Muaythaï :

France / Thaïlande en LIVE

Samedi 14 octobre 2006 à 20h00 (heure française) en direct de Paris en France, vous pourrez suivre en LIVE sur votre ordinateur une rencontre France / Thaïlande.

A cette occasion Muaythaitv est heureux d'offrir une connexion gratuite aux 100 premiers internautes.
(12 Euro pour les suivants)
http://fr.muaythaitv.com/pages/live/

Au programme de cette soirée :

* Yokpetch Kiatpransanchai vs Mehdi ZATOUT
* Samingaek Kiatpransanchai vs Pascal BENMATI
* Nguen Windy vs Redwan AMEUR
* Lamnammoon Sitsorjorsanae vs Mathieu COUDERC
* Narongnoi Kor Kiattisak vs Abdoulaye M'BAYE
* Suthichai Windy vs Vatsana SEDONE

Nous vous donnons donc rendez-vous le 14 octobre 2006, à partir de 20h00 (heure française) sur notre site Muaythaitv.com.
http://fr.muaythaitv.com/pages/live/

Bonne soirée à tous avec les amitiés d'OM LY

misteroud - 13/10/2006 à 21:20
Salut à tous me voilà, je suis de retour sur KN sur la partie technique de combat...

Je me suis toujours demandé quel genre d'entrainement les boxeur font pour avoir une nuque musclé, bien développé.... :sarcastic:

Si quelqu'un connait leur technique de boxeur, ça m'interresse.... :12:

à +


p-s: "coucou Mr Ly :12:"



Edité le 13/10/2006 @ 22:20 par misteroud

ly - 13/10/2006 à 22:01
Bonsoir à tous... Bonsoir Misteroud, et très heureux de vous revoir parmi nous.
Pour la musculation de la nuque, il y a bien sûr les anciennes techniques (notamment : appuyer le front contre un mur en se penchant en avant, corps droit. Puis l'arrière de la tête dans la même position. Idem avec les côtés de la tête. Il y a aussi, mais plus dure, la posture suivante : pieds à plat au sol, corps à l'horizontal en arrière et l'arrière de la tête posée sur un banc... Je vais essayer de vous faire un dessin. Egalement : de la position à quatre pattes, poser le front au sol devant soi assez loin en avant et... enlever les mains d'appui pour les croiser dans le dos, maintenir la position. Attention aux cervicales !!!!!!.....) En club de musculation, il y a maintenant des appareils qui aident à faire ces mouvements. Bonne chasse !

bonne nuit à tous et faites de beaux rêves

misteroud - 20/10/2006 à 20:19
hooooo :homer: ça m'a l'air super hyper dur à faire tout ça Mr Ly... j'ai pas envie de finir avec une tête qui pendouille accroché à mon cou si je me brise une cervical... :smiley18:

Mais merci pour votre réponse Mr Ly, mais bon, cette entrainement de boxeur, ça me fait un peu flipper pour ma pauvre petite nuque délicate.... :sygus:


Je viens de cherche dans mon crâne et je viens de me rappeller un entrainenement de lutte.... j'avais complètement oublier que ça répondait à ma question... :sarcastic:
il faut se mettre le dos droit à l'horizontal avec les main derrière le dos, les jambes écarté et relever la tête en ayant le regard droit tout en relachant les épaules.



Edité le 20/10/2006 @ 21:20 par misteroud

ly - 21/10/2006 à 13:31
Bonjour à ceux qui nous lisent...

Misteroud : votre dernière position me fait penser à un truc que nous faisions au judo :
Dans la même position que vous indiquez, passer une ceinture (de judo) ou un cache-col solide, derrière la tête. Cette "chaine" sera lestée avec une boutelle d'eau minérale (1L = 1 kg), et faites le même mouvement qu'indique Misteroud mais avec ce poids supplémentaire... Attention aux cervicales !!!...

bonne journée et bon week-end à tous

emmanuelhiep - 26/11/2006 à 22:49
yayawarman a écrit

Sachant que la boxe khmer est l'ancêtre de la boxe thaï !


Savoir qui à été avant qui et une question pour les historiens ou pour les nationalistes.
Maintenant, faut savoir que Prodal serey et Muay thaï veulent dire la même chose: Boxe libre.
A moins d'avoir une machine à remonté le temps, on saura jamais qui à inventer cette discipline. Et si c'était les Birmans ou les Lao ???
Par contre une chose est sure et certaines, c'est que si cette discipline est populaire dans le monde entier, c'est grace à la Thailand.


peclong - 17/12/2006 à 20:48

bonsoir,voici un lien qui donne quelque ptits détails en plus

http://slam.canoe.ca/Slam/Fighting/MixedMartialArts/2006/09/19/1862730-ca.html

J'espère voir bientot un bon film d'action khmer.Voir tout en bes de la page, "Martial Arts Odyssey" par Tim Pek,réalisateur de "The Red Sense" que je viens de demander la nouvelle dans le rubrique Cinéma....

ly - 18/12/2006 à 12:10
Bonjour à toutes et tous...

L'essentiel est de : PRATIQUER !!!... dans un bon club !!!...

Bon courage à vous...

khmer boxing - 02/01/2007 à 13:48
la difference entre la boxe khmer et la thai c que pour kun kru iln non pa de mokong sur la tete si vou aller voir a cote de ankor wat vous vere sur les tatut des boxeur sur la tof c moi et hey poutran le meilleur boxeur du cambodge sachant que je pratique la boxe khmer

ly - 02/01/2007 à 13:55
Bonne année à vous toutes et tous qui pratiquez un art martial...

"la vie n'a pas d'autre but que la Mort !... l'essentiel est le chemin parcouru..."

Que ce vieux proverbe zen vous serve dans votre parcours !...

Avec les amitiés d'un vieux combattant...

robin des bois - 02/01/2007 à 16:50
khmer boxing a écrit

.... sur la tof c moi et hey poutran le meilleur boxeur du cambodge sachant que je pratique la boxe khmer



Por fêter 2007, petite video-karaoké à la gloire de tous les Kick-boxeurs amoureux

http://video.google.fr/videoplay?docid=8283614207447523956&q=cambodian+song

Vicheya - 26/01/2007 à 21:16
Voici un article de la part d'un forumeur qui veut rester "khmaoch" ! :larme:

boxe1qi5.jpg

http://www.everyday.com.kh/non_members/channels/sport_loc/2007/07-01-26s_sports.htm



boxe2uw5.jpg

Edité le 26/01/2007 @ 21:22 par Vicheya

ly - 26/01/2007 à 21:42
Bonsoir à toutes et tous...

J'ai lu l'article en question... enfin... presque !... Pour dire vrai, je n'ai lu que le titre !!!...
Vous pourriez traduire chère Vicheya ?...

Bonne nuit à tous nos amis combattants... et aux autres !..

JaJa - 26/01/2007 à 22:53
Merci pour l'article , jolies photos .. par contre je dois avouer que pour moi le khmèr c'est du chinois :smiley12: ... je m'auto-punie :xtrem:
En tout cas sa fait plaisir de voir une photo récente de "l'homme en or" ... il a prit un peu de poids d'ailleurs :12:
Allez Vicheya un ch'ti résumé :angkorbeer:

Orkun d'avance

:12:

Edité le 26/01/2007 @ 22:54 par JaJa

Seun nmott - 26/01/2007 à 23:02

pour moi le khmèr c'est du chinois :smiley12:

:quoi::quoi:

JaJa - 26/01/2007 à 23:12
Je me re auto-punie alors :xtrem:

:12:

Vicheya - 27/01/2007 à 08:40
JaJa a écrit

par contre je dois avouer que pour moi le khmèr c'est du chinois :smiley12: ... je m'auto-punie :xtrem:
Allez Vicheya un ch'ti résumé :angkorbeer:

Orkun d'avance

:12:



Pour Vicheya, le Khmer n'est pas du Chinois, mais du Khmer :lol: que je ne maittrise pas assez pour en faire un tit résumé !

Coimme je vous l'ai dit, je l'ai posté de la part d'un forumeur devenu "khmaoch" ces derniers jours.
Attendez donc qu'il voit votre demande et qu'il s'essaie à une traduction.

Ou nos profs de Khmer attitrés au forum en feront un résumé rapide ! :lol:

Attendons ! :sarcastic:

Edité le 27/01/2007 @ 08:41 par Vicheya

paristhmey - 27/01/2007 à 10:08
Vicheya a écrit

Voici un article de la part d'un forumeur qui veut rester "khmaoch" ! :larme:

boxe1qi5.jpg

http://www.everyday.com.kh/non_members/channels/sport_loc/2007/07-01-26s_sports.htm



boxe2uw5.jpg


Bonjour,

Je ne suis qu'un traducteur complaisant, pas professionnel. Je vais donc vous traduire la partie de Eh Phouthung et je laisse le reste aux autres ou à Sereypheap :lol: , la voici:

La boxe traditionnelle khmère à caractère international, entre les boxeurs khmers et les boxeurs venant d’Australie et d’Angleterre dans la nuit du jeudi 25 janvier à la station de télévision CTN, les boxeurs khmers ont remporté sur les boxeurs étrangers.

Eh Phouthung est un boxeur khmer champion en titre dans le pays, appartient à un club militaire, a donné des coups de pied sur son adversaire anglais Slon Lomass qui a déclaré le forfait après le 4ème round.

Pendant le 1er round, après le retentissement de la cloche, Slon a voulu mettre Eh Phouthung
au KO. Lomass a donné des coups de poings sur le visage de Eh Phouthung qui a réussi à les éviter.

Au 2ème round, Eh Phouthung a servi des coups de pied et a touché l’avant-bras de Slon qui a senti une douleur. L’arbitre a dû compter jusqu’au 8. Ressentant l’efficacité de ses coups de pied, Eh Phouthung a continué à les donner sur l’avant-bras douloureux de Slon jusqu’à que celui-ci abandonne le combat.


Edité le 27/01/2007 @ 12:14 par paristhmey

JaJa - 27/01/2007 à 10:49
Merci Vicheya et Merci Paristhmey :angkorbeer:
C'était donc une recontre internationale entre khmèr et étranger .. Super les Khmèr ont gagné :bon:
Eh Phoutung est vraiment exeptionnel :bon:
Encore Merci :12:

PS: Puis je plaisantais hier , je sais quand même faire la difference entre le khmèr et le chinois , d'ailleurs je trouve l'écriture khmèr pleine de charme et tellement poétique.. surtout sa façon de se coucher sur le papier , désolé si sa a mal était compris mais jvoulais juste plaisanté :larme:




Edité le 27/01/2007 @ 10:50 par JaJa

emmanuelhiep - 18/02/2007 à 16:25
Y'a t'il quelqu'un du forum qui vie au Cambodge et qui pourrais enregistré les combats de boxe libre est les diffusés sur Dailymotion ???

peclong - 27/04/2007 à 22:37

Prenez d'abord votre temps à regearder ce matche et dites qui mérite la victoire?
Le matche était formidable,mais n'oubliez pas de jetter un coup d'oeil sur les commentaires bien tendus.

(Kun Khmer) Pich Sophan vs. (Muay Thai) Yutta Narwe part 1


(Kun Khmer) Pich Sophan vs. (Muay Thai) Yutta Narwe part 2

Edité le 27/04/2007 @ 23:37 par peclong

emmanuelhiep - 27/04/2007 à 23:20
Rhaaaaaa merci ! Dans le lien que tu as donné, y'a une vidéo avec Eh Phuthong. Sympatique le gars, j'ai eu l'occasion de mangé de la soupe de canard avec lui et de boire ( pas mal ) de sraa thnam .:angkorbeer: ATTENTION, l'abus de sraa thnam et mauvais pour la tête.

Vicheya - 28/04/2007 à 06:50
C'est quoi le sra thnam ? De l'alcool médicament ? Il y a quoi dedans ? :quoi:

emmanuelhiep - 28/04/2007 à 10:23
Vicheya a écrit

C'est quoi le sra thnam ? De l'alcool médicament ? Il y a quoi dedans ? :quoi:


Ecoute, je sais pas ce qu'il y a dedans et peut-être il ne vaut mieux pas savoir. :12: Il existe différent type de sraa thnam à base de plantes ou d'animaux... :aboire:

Vicheya - 28/04/2007 à 10:45
Une information cruciale pour le Cambodge et la boxe Khmère. Pour la 1ère fois en Europe, la boxe khmère est représentée par Hey Poutrang (200 combats dont 10 perdants, acteur également) et Oth Poutrang (70 combats) contre des français. Il y aura également d'autres combats en boxe thailandaise.

Faites diffuser l'information la plus largement dans la communauté cambodgienne et pour plus de renseignements (tarif, réservations, autres combats) veuillez contacter la fédération de muay thai, boxe thai et disciplines assimilées dont la boxe khmère en fait partie - Luc Mensah : 06 63 64 08 90.

Nous sommes une association de boxe thailandaise et boxe cambodgienne et
c'est nous qui recevons les frères Poutrang dans notre club sité à Andrésy (78).
En passant par nous, nous vous ferons bénéficier des tarifs négociés (afin
de rassembler un maximum de cambodgiens autour de nos compatriotes), que
vous soyez cambodgiens, français ou autres.
Je vous communique les tarifs :
1ère catégorie près du ring : 50 euros au lieu de 80 euros
2ème catégorie : 30 euros au lieu de 50 euros
3ème catégorie : 20 euros au lieu de 30 euros
Nous avons des billets en dépot vente à notre domicile, il vous suffit de
nous envoyer votre règlement à :
Philippe SEBIRE
15 Rue des Valences
78570 ANDRESY
nous vous enverrons les billets à votre adresse.

Venez nombreux autour des frères Poutrang et leur prouver que même loin du Cambodge, nous sommes toujours là !
Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire
Bien Cordialement
Môm (06 17 14 63 43)

peclong - 28/04/2007 à 12:16
peclong a écrit

Jai lu un articlede journal y a peu de temps, Eh Phuthang,en état ivresse, a tabassé quelques fans dans un ptit bar (jsais pas comment dire "Team Sra" ).Ses copins,pas seulement ils n'arrêtent pas la pagaille,ile ont même donné "un coup de main" à Eh.

Oh mon Dieu,le meilleur boxeur du Cambodge que j'admire dépuis toujours!!!!!!




emmanuelhiep a écrit

Rhaaaaaa merci ! Dans le lien que tu as donné, y'a une vidéo avec Eh Phuthong. Sympatique le gars, j'ai eu l'occasion de mangé de la soupe de canard avec lui et de boire ( pas mal ) de sraa thnam .:angkorbeer: ATTENTION, l'abus de sraa thnam et mauvais pour la tête.



Salut,c'est pas toi qui as donné "un coup de main" à Eh pour tabasser les "motodub" dans le Team Sra? :sygus:

Edité le 28/04/2007 @ 13:17 par peclong

ly - 28/04/2007 à 13:28
bonjour à tous les Kaéniens...

On est loin du sport dès que l'on parle d'un "ingrédient" quel qu'il soit !!!!

Le "plus grand champion du quoi que ce soit comme sport, dans la mesure où il est "médicamentalisé" est OUT !!!!

QU"ON SE LE DISE !!!!!....

Sujet à dégager du "sujet" de KN !!!!!!!!!!!!!!!
(Ce n'est pas Misteroud qui me contradira !!!...)

yayawarman - 02/05/2007 à 10:56
Tant que le produit ne fait pas partie de la liste des substances illicites, je ne vois rien qui puisse nous gêner !!!

Il faut savoir que le contrôle anti-dopage est de plus en plus sévére concernant les sportifs... Alors si il veut ingurgiter des proteïnes ou autres dans le cadre légal de la loi, libre à lui !

peclong - 03/06/2007 à 21:37
Pour les fans de boxe khmer ou "Brodal serey" ou encore plus populaire récemment sous le nom de "Kun khmer",voici un lien qui peut vous donner un peu plus de détail.

http://www.kunkhmer.org/site/


Ceux qui peuvent aller voir Eh Phouthang le 16 join,n'oubliez pas de nous ramener les bonnes nouvelles avec les photos (ou video,s'il y a le moyen :ideenoire: ).
Malheureusement,je ne serai pas là.

http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-5537.html

Edité le 03/06/2007 @ 22:40 par peclong

NeangSrey - 04/06/2007 à 05:52
Savez-vous où on peut voir la boxe en général à PHN ?
J'ai l'impression qu'on ne parle que de la boxe khmère alors qu'avant,le boxeurs khmers pratiquaient aussi la boxe anglaise.
Avant 75, les spectacles de la boxe se passent au stade Olympique chaque w-end, vendredi et samedi soir avec les 2 types de boxe.

J'ai eu la chance d'accompagner souvent mes parents... si je ne me trompe, l'anglaise (avec les poings) se joue en 3 rounds et la khmère (avec les jambes) en 5 accompagnée de la musique et des salutations pour recevoir la bénédiction des dieux ...
Eh oui, c'est connu sous le nom de "boxe thaie" car c'est vrai que c'est quand même grâce à eux que cette discipline est reconnue dans le monde entier....
...de toute façon, dès l'instant où c'est réputé en Thailande, les Thais la proclament "made in Thailand", c'est à croire aussi que ce sont eux qui ont construit Angkor à entendre les paroles d'une chanteuse thaie il y a de ça quelques années et c'est ce qui a provoqué les troubles à l'ambassade thaie à PHN en 2002 ou 2003 je crois.

PS : excusez mon petit HS, je ne veux en aucun cas critiquer les Thais mais c'est simplement remettre les choses dans leur contexte et un forum c'est aussi, pouvoir donner de bonnes informations en temps utile...

ly - 04/06/2007 à 09:09
Bonjour les amis des arts martiaux...
Longtemps qu'on ne s'est pas parlé !

J'ai besoin de linguistes... Or, on me signale que Yaya et Peclong pourraient m'aider (une "cafteuse" me l'a dit...)

Pourriez-vous me dire si vous traduisez facilement la phrase suivante, que j'ai mise dans mon livre (cette traduction est l'oeuvre de Seun nmott il y a un an, et je voudrais m'assurer que beaucoup de Khmers et Barangs peuvent la comprendre. Voic la phrase :
– Serey ? bang serey ? bang èng men té ? bang min slab té… men té ?
(Serey ? c’est toi ? c’est bien toi ? tu n’es pas mort ?)

Merci pour votre aide et bonne journée

Vicheya - 04/06/2007 à 13:50
ly a écrit


– Serey ? bang serey ? bang èng men té ? bang min slab té… men té ?
(Serey ? c’est toi ? c’est bien toi ? tu n’es pas mort ?)

Merci pour votre aide et bonne journée


La cafteuse vous annonce que Liberté a validé votre phrase ! :plusun:

ly - 04/06/2007 à 17:16
bravo et merci à Liberté... Ce n'est pas étonnant avec un pseudo pareil !

... les autres : essayez de voir si c'est facile pour vous !

et merci à notre modérateuse, prof cafteuse mais combien sympa !...
J'aimerais comprendre comment on "découpe" un mot alphabétique en "syllabes khmères"... C'est difficile à m'expliquer ?... Existe-t-il une explication écrite quelque part ?... Par exemple, "découper" le mot "extraordinairement", çà donne quoi une fois "découpé" en rondelles khmères ?...

Bonne soirée

Seun nmott - 04/06/2007 à 17:42
Bonjour OM ly
Est ce que c'est ça?


extraordvt5.jpg

Vicheya - 15/12/2007 à 08:23
J'en profite pour remettre un peu le sujet sur les rails ! :clindoeil:


La boxe khmère cherche la lumière

A l’occasion de la venue à Phnom Penh de Luc Mensah, président de la Commission de Boxe Khmère au sein de la Fédération Française de Boxe Thaïe, et de Sisara Meam, chargé des relations internationales, revenons sur le projet de promotion de la boxe khmère encore méconnue en occident, faute de médiatisation...

copiedeehputhong2wv1.jpg
Hey Phoutang en entraînement (Photo P.S.)

L’histoire débute au milieu des années 2000 par deux rencontres qui ont marquées Luc Mensah : celle du sportif Français Skarbowsky, numéro 2 de la boxe en Thaïlande, puis celle de la légende de la boxe khmère Hey Phoutang. Parallèlement à ces rencontres, Philippe Sebire, aujourd’hui responsable formation à la commission de boxe khmère, organise au Cambodge en mars 2007, un stage de Kun Khmer (terme qui englobe toutes les formes d’arts martiaux khmers) avec ses élèves français.
A son retour en France, un projet germe dans sa tête : il souhaite, d’une part, créer un orphelinat dans les environs de Siem Reap et d’autre part ouvrir un centre de formation et d’entraînement de boxe khmère à destination des touristes étrangers, dans le but de financer l’orphelinat.

Les débuts de la commission
Convaincu par le bien-fondé de ce projet, Luc Mensah décide de s’y associer en organisant un Gala de Boxe à Bercy avec en tête d’affiche Hey Phoutang et Meas Chantha, deux boxeurs cambodgiens reconnus internationalement. L’ampleur de l’évènement a dépassé les espoirs puisque 2500 Cambodgiens de toutes origines sociales ont assistés aux combats. C’est alors que Luc Mensah a pris conscience que, dans l’esprit des Cambodgiens, la boxe, bien plus qu’un sport, est un élément à proprement parler de la culture khmère.
Face à cet engouement, Luc Mensah a créé la Commission de Boxe Khmère en septembre 2007. Aujourd’hui, le but de leur venue à Phnom Penh est de faire reconnaître la commission par les autorités sportives cambodgiennes. Grâce à cette reconnaissance officielle, la commission va réellement pouvoir promouvoir la boxe khmère en mettant en place différents projets.

Les projets de la commission
Dans un premier temps, il faut organiser de nouveaux combats en France et au Cambodge. Mais surtout il faut mettre sur pied un championnat mondial semi professionnel de boxe khmère pour une ceinture, appelée "Ceinture de Marianne".
Puis, parallèlement à cet aspect événementiel, la commission organise une formation théorique d’instructeur fédéral pour les pratiquants et anciens pratiquants, notamment issus de la communauté cambodgienne, dans le but de monter des clubs de Kun Khmer.
Grâce à ces évènements, la commission entend impliquer les Cambodgiens dans la vie sociale de leur quartier par le biais d’ouverture de clubs, recueillir des licences (estimées à 5000 par Luc Mensah) et donc officialiser la pratique de ce sport et enfin identifier des potentiels stagiaires pour le centre d’entraînement de Mr Sebire.
A terme, il s’agit d’introduire les autres formes d’arts martiaux Khmers, comme le Bokhator au sein de la fédération - d’où le terme générique Kun Khmer - et de mettre en avant la boxe Khmère en créant une confédération de boxe asiatique ou en mettant en place deux fédérations distinctes.


Marion ERAUSO. (www.lepetitjournal.com - Cambodge)



JaJa - 15/12/2007 à 22:20
Super article , merci Vicheya :angkorbeer:

Vicheya - 03/02/2008 à 08:53
Philippe SEBIRE a écrit

La nouvelle association pour le développement des arts martiaux khmers "Kun Khmer Promotion", que je viens de créer organise un stage de Kun Khmer en Juillet 2008.
Veuillez trouver ci-joint le programme, comme l'année dernière, mais avec un bonus : une semaine en plus et un séjour balnéaire à Sihanoukville.
Date limite de réservation : 10 février 2008
Places limitées : 8 boxeurs.
Vive le sport.
Phil


2ème stage de Kun Khmer à Phnom Penh au Cambodge
du 30 juin au 21 juillet 2008
(organisé par Phil : 06 50 56 41 49)
----------------
22 jours/20 nuits
1750 € pension complète
(places limitées à 10 stagiaires)


AU PROGRAMME

Stage de boxe : 4 h / jour / 12 jours
Visite des temples d’Angkor : 3 jours
Séjour Balnéaire à Sihanoukville : 3 jours
Matchs de boxe au CTN et TV5

Nos prix comprennent : l’hébergement en chambre double, la pension complète, le stage, les transferts, le bateau, les visites du temple d’Angkor, le vol, l’assurance, le séjour à la mer.

Nos prix ne comprennent pas : les dépenses personnelles, la chambre individuelle.


REPONSE DEFINITIVE AVANT LE 10 FEVRIER 2008 (les billets d’avion augmentent vite !!)


Edité le 03/02/2008 @ 09:04 par Vicheya

peclong - 10/02/2008 à 15:24
clsec_eng_s.jpg

Seun nmott - 11/02/2008 à 21:53
Bat mok cheang kanlas tchnam. :lol:


peclong - 27/04/2008 à 16:03


ANZAC Day Fights 2008

C'est un peu tard mais je suis content de ces resultats.

flag.gif

p1010242.jpg

Le Kiwi de ne pas obtenir les résultats qu'ils voulaient, mais ils ont tous lutté dur.

Vorn Viva vs Steve Donaldson (Viva par TKO dans le 3ème)
Meas Chanta vs Joel Chantal Nadin (Chantal par TKO au 4 e)
Nuon Soriya vs Andy Donaldson (Soriya par TKO au 2ème)
Eh Phoutang vs Tony Angelov (Eh par TKO au 2ème)

Beaucoup de gens pense que la lutte Angelov aurait pu aller un peu plus.Angelov avait bel et bien gagné le premier tour.Au début de la deuxième Angelov et Phoutang Eh poinçons se négociaient dans le coin.Eh semble tirer le meilleur des deux lorsque l'arbitre a sauté et a donné un Angelov compter huit.Deux rapide de 8 chefs suivie apparemment moins sur les échanges portant arrêt de la règle obligatoire en jouer.

"Je ne dis pas que j'aurais gagné", a déclaré Angelov après le combat."Mais j'ai pris une peine beaucoup plus que cela et revenir."

Sill, la Nouvelle-Zélande à gauche tous les garçons heureux et ils ont tous été extrêmement impressionnés par l'hospitalité cambodgien. Nouvelle-Zélande entraîneur Terry Hill a déclaré travailler avec CTN et Paddy Carson est une des meilleures productions, il n'a jamais été impliqué.

Le undercard également à la hauteur des attentes, avec quinze séries de dur-combattu.

Ton Narin vs Cheng Rithy (décision de Rithy)
Keo Rumchon vs Nuon Setsong (décision d'Rumchon)
Wan Chanvey vs Sarim Vonthon (décision d'Vonthon)

Autres images



source originale: http://www.paddysgym.com/news/

Edité le 27/04/2008 @ 17:05 par peclong

sithi-sichantha - 14/05/2008 à 10:23
J'ai vu les video de preentations et les hymnes nationaux

l'hymne national khmer ils les chzntent jamais les khmers ?

Administrateur - 24/05/2008 à 07:11
Philippe Sebire a écrit

Bonjour à tous,

Kun Khmer Promotion, association loi 1901, à caractère sportive, culturelle
et humanitaire, seule association développant les arts martiaux cambodgiens
en France, lance une chaine de solidarité cambodgienne pour développer le
Kun Khmer (prodal sereï et boxkatao, art martial datant plus de 2000 ans) en
France (www.kunkhmer-france.com),.

Le but de regrouper un maximum de cambodgiens et passionnés du pays du
sourire, pour nous aider à récolter ne serait-ce que 1 euro symbolique par
personne qui nous permettrait de constituer un bon départ pour trouver toute
notre indépendance par rapport à la boxe thai. Médiatiser un maximum cette
affiche (ci-jointe), cela concerne chacun d'entre vous (enfant, adolescent,
adulte, personnes âgées) puisque c'est notre culture. Que cette chaîne
se
répande comme une toile d'araignée ! Ainsi, nous aurons la force pour
démontrer que le Cambodge est soutenu par ses compatriotes qui sont, certes
loin de chez eux mais près dans l'âme, ainsi que nos amis français.
Demander
à vos amis d'en parler à leurs connaissances afin que tout le monde
participe symboliquement à cette action culturelle et humaine.

Pour votre information :

-les boxeurs qui viendront en france fin mai sont.
bird somkham en 55 kg,qui va boxer albert veera chey !
chey kosal,en 70 kg qui va boxer un belge.
la rencontre aura lieu le 22 juin à valencienne.

nous seront present le 31 mai à lyon lors d'une soiree khmer.
nous serons le 14 juin à l'Haye les roses avec les boxeurs pour un stage
technique de kun khlmer,avec plein de club de boxe thai qu'ils veulent
decouvrir cette culture.

Merci à tous
Philippe SEBIRE (Président Fondateur)
Môm (Membre actif)


Administrateur - 24/05/2008 à 07:21
K7 info a écrit

Ces Gaulois qui se battent au nom de la boxe khmère
Par Laurent Le Gouanvic
13-05-2008
Une poignée de Français et de Cambodgiens tentent de promouvoir depuis plusieurs années le Kun khmer sur les rings européens. Ils viennent de lancer un appel sur Internet pour les aider dans ce noble combat.


Philippe Sébire a les yeux bleus, vit en région parisienne et a tout du "Français de souche". On s'attendrait donc plutôt à voir cet entraîneur sportif oeuvrer dans la savate gauloise, plutôt que dans une discipline typiquement cambodgienne et méconnue en France, le Kun khmer.

C'est pourtant bien lui qui, en tant que président de la jeune association française "Kun Khmer Promotion", affiliée à la Fédération cambodgienne de boxe et bokator, vient de lancer sur Internet une "chaîne de solidarité cambodgienne" , à l'attention des Cambodgiens de France et de toutes celles et ceux, quelle que soit leur nationalité, qui sont amoureux de la culture khmère. Son but, qui est aussi celui de Mom, son épouse d'origine cambodgienne : lever des fonds afin de faire connaître la boxe traditionnelle khmère dans l'Hexagone et de développer des échanges entre les sportifs des deux pays.

Ce combat digne d'Astérix a déjà porté ses fruits, sans l'aide d'aucune potion magique : au lendemain du premier gala de boxe khmère jamais organisé en Europe, au Palais omnisports de Paris-Bercy, en 2007, une commission fédérale de Kun khmer, distincte de la boxe thaïe, voyait officiellement le jour, au sein de la Fédération française de boxe khmère, thaïe, et disciplines affinitaires (FBTMTDA).

Avec quelques boxeurs barangs et cambodgiens, convertis aux ancestrales techniques de combat khmères, le défenseur des arts martiaux khmers entend continuer sur sa lancée. L'objectif, pour 2008, est d'abord de finaliser l'organisation de nouvelles rencontres de Kun khmer, programmées le 26 juin, à Valenciennes (nord de la France), en présence notamment des combattants cambodgiens Chey Kosal et Bird Somkham, qui feront spécialement le déplacement du Cambodge pour l'occasion. En juillet, ce sera au tour de plusieurs boxeurs français de faire le voyage au Cambodge, pour suivre un stage aux côtés des maîtres khmers de la discipline. D'autres rendez-vous seront programmés, si l'appel de ces toqués du bokator est entendu.

Pour en savoir plus sur les sports de combat traditionnels khmers, Kun khmer, Bokator, Pradal serey...
- Site de l'association Kun khmer Promotion, géré par Mom et Philippe Sébire, sur lequel est publié leur appel
- Site de la Fédération française de boxe khmère, thaïe, et disciplines affinitaires (FBTMTDA)
- Présentation de l'histoire et des règles de la boxe khmère, sur le site des Jeunes khmers
- En anglais, consulter le site australien consacré à la boxe khmère, http://www.kunkhmer.org/site/
- Deux chaînes de télévision cambodgiennes diffusent régulièrement des combats de boxe khmère : TV5 Cambodia et CTN



--------------------------------------------------------------------------------


Voir également les documents audiovisuels sur la boxe khmère, par John Vink (photojournaliste co-fondateur de Ka-set), sur le site de l'agence Magnum (disponible aussi en version podcast et sur le site personnel du photographe John Vink), et le livre "Poids Mouche" (photos John Vink / texte Christophe Macquet), disponible à la librairie Husson, à Bruxelles (Belgique) et à Carnets d'Asie (dans l'enceinte du Centre culturel français) à Phnom Penh (Cambodge)





Article envoyé à KN par M. Sebire.

Administrateur - 24/05/2008 à 07:28
Voici le site


http://www.kunkhmer-france.com/


Et les stages proposés !


Edité le 24/05/2008 @ 08:28 par Administrateur

Administrateur - 24/05/2008 à 07:29
Le deuxieme stage de Kun Khmer


sothy - 26/05/2008 à 09:48


Entretien avec KUN KHMER PROMOTION, MOM et Philippe SEBIRE :bon:

sur http://www.cambodgevision.com/

:bon: Renata :bon:

Philippe et MOM : 200% engagés ! viens de les rencontrer - soutenez les :-o ils font du bon boulot (d'après ce que j'ai pu comprendre !)


Ils font de l'Humanitaire, pas seulement limité à la boxe ! Bravo !



Edité le 26/05/2008 @ 10:49 par sothy

Seun nmott - 26/05/2008 à 21:54
sothy a écrit



Entretien avec KUN KHMER PROMOTION, MOM et Philippe SEBIRE :bon:

sur http://www.cambodgevision.com/

:bon: Renata :bon:

Philippe et MOM : 200% engagés ! viens de les rencontrer - soutenez les :-o ils font du bon boulot (d'après ce que j'ai pu comprendre !)


Ils font de l'Humanitaire, pas seulement limité à la boxe ! Bravo !




+1
je les ai déjà vu lors de leur première venue à Lyon.
Peut être au 31 mai! :lol:

sithi-sichantha - 27/06/2008 à 09:35
DERNIER KUN KHMER /

cHEY KOSAL A GAGNER

BEUT SONKHMAM A PERDU

KUNKHMER-france.com

smors.sor - 27/06/2008 à 14:07
Il paraît qu'au Cambodge, il y a très longtemps, sous le ring, il y avait un cercueil, parce que c'était des combats à mort. Vrai ou faux ?


ly - 27/06/2008 à 15:14
Il est déjà loin le temps où Misteroud me demandait des conseils en Karaté, en judo et en ju-jistsu...
Bonsoir et mes amitiés à tous les amateurs d'arts martiaux.

Ly qui pense à vous sous une chaleur écrasante.

peclong - 27/06/2008 à 21:21
smors.sor a écrit

Il paraît qu'au Cambodge, il y a très longtemps, sous le ring, il y avait un cercueil, parce que c'était des combats à mort. Vrai ou faux ?




Je crois que ça pouvait être vrai,
Si je me souviens bien, mon père et moi,on aime bien Prodal Serey,je crois avoir vu le cercueil à côté du ring.( Pas trop sûr)

Seun nmott - 27/06/2008 à 23:07
Avant 1960 on les appelle "boxe libre" pour prodal sérey et "boxe anglais" pour la boxe de l'occident.
L'ancien ring est au "Cercle", Face au petit lycée, vers le Phnom.

A cet époque, oui il y avait un cercueil dans l'enceint, mais pas vraiment à coté du ring.
Déjà la musique qui accompagne la boxe est bien celle du défilé mortuaire, le klang khèk( plèng hè khmoch)

Depuis que le ring est déménagé au stade Olympique. Je ne sais plus où ils ont mis le cercueil. Peut être il n'avait plus ...

smors.sor - 28/06/2008 à 07:07
Seun nmott a écrit

Avant 1960 on les appelle "boxe libre" pour prodal sérey et "boxe anglais" pour la boxe de l'occident.
L'ancien ring est au "Cercle", Face au petit lycée, vers le Phnom.

A cet époque, oui il y avait un cercueil dans l'enceint, mais pas vraiment à coté du ring.
Déjà la musique qui accompagne la boxe est bien celle du défilé mortuaire, le klang khèk( plèng hè khmoch)

Depuis que le ring est déménagé au stade Olympique. Je ne sais plus où ils ont mis le cercueil. Peut être il n'avait plus ...


Face au Petit Lycée, il y avait la piscine et les terrains de tennis non ?

Seun nmott - 28/06/2008 à 08:04
Oui, c'est ça. Le petit lycée Descartes. :lol:
Plus loin mon, club de judo.




ly - 28/06/2008 à 14:34
J'ai un ami médecin (à la retraite) qui a fait ses études au Lycée Descartes...
C'est lui qui m'avait prêté des livres dont je vous ai transmis l'image de la couverture.
Il avait fait également du judo à PP, du temps qu'il était lycéen... peut-être dans ce club ?
Il demeure à une dizaine de km de chez moi à Aubenas (Ardèche).
Il m'a dit qu'il y avait en France une association des anciens de Descartes PP... Ils ont un site, parait-il, mais je ne connais pas leur Lien internet. Je vais chercher.
Ici, c'est torride !!!

Seun nmott - 28/06/2008 à 18:51
Bonjour Om Ly

Il avait fait également du judo à PP, du temps qu'il était lycéen... peut-être dans ce club ?

Dans ce coin y deux club de judo, celui de l'armée dont j'y est passé plusieurs années; l'autre est privé.
Les deux sont concourants.

Je fais toutes mes années à Yukanthor. :lol:

Pour revenir à la boxe au cercle, c'est :bon:
J'ai vu des rencontres entre les grands Khmers et Thaï.
Les coups sont comme des éclaires, précis, et font tomber l'adversaire en un rien de temps. c'est du frisson.
Ca ne traine pas.

smors.sor - 28/06/2008 à 19:00
Seun nmott a écrit

Oui, c'est ça. Le petit lycée Descartes. :lol:
Plus loin mon, club de judo.






Moi, comme j'étais très fan de Li Xiao Long, alors avec des copains de mon âge on s'entrainait chez mon oncle en haut d'un immeuble près du stade olympique à casser des briques à main nue et à exécuter des katas de karaté.

Et quand, il y avait un peu de vent, on confectionnait nous-même nos cerfs-volants avec des matériaux de récupération pour les faire voler et combattre ceux de l'immeuble d'en face.

Et oui la PS2 n'existait pas encore... Mais qu'est ce qu'on s'amusait bien.

A la nuit tombée, on s'amusait à reconnaître les étoiles en observant la voûte céleste. Parfois on apercevait des avions en train de larguer leurs bombes.

Vicheya - 17/08/2008 à 18:43


Boxe au Cambodge : Cambodgiens et Français, pieds et poings liés par le Kun khmer

Par Laurent Le Gouanvic
08-08-2008

Quatre pneus, deux sacs de sable, une moquette poussiéreuse et le ciel pour seul toit : le décor dans lequel les Français Philippe Sébire et Eric Roussey entraînent leurs boxeurs, en cette orageuse journée de juillet, au vieux stade de Phnom Penh, n'a pas grand-chose à voir avec les salles propres et calfeutrées dans lesquelles ils ont l'habitude d'évoluer, l'un en région parisienne, l'autre en Vendée (ouest de la France). Les sportifs français qu'ils encadrent voulaient de l'authentique : les voilà servis, à suer sang et eau, tous les jours, pendant trois semaines, de 6h à 8h puis de 14h30 à 16h30, dans le cadre d'un stage d'apprentissage organisé au Cambodge auprès des meilleurs boxeurs cambodgiens. Une plongée au coeur des origines du Kun Khmer, un art que ces "barangs" souhaiteraient promouvoir en France face à la galvaudée et européanisée boxe thaïe

ccccccccva6.jpg
Phnom Penh, le 17 juillet 2008. Etrange ballet, à l'ancien stade olympique de Phnom Penh : les héritiers cambodgiens de la tradition de la boxe khmère initient les boxeurs français à leur discipline
© John Vink / Magnum


Des boxeurs d'horizons divers, réunis par le Kun khmer
Tatoués, musclés et vigoureux, ces solides combattants français prennent soudain des airs de grands enfants, se faisant humbles devant des plus petits qu'eux : des boxeurs khmers aussi fins que vifs, capables d'envoyer au tapis dans les règles de l'art n'importe lequel de ces gaillards venus d'Europe. Charpentier-menuisier, avocat, plâtrier, étudiant, employé hospitalier ou agent de sécurité, âgés de 15 à 45 ans, ces Français sont venus des quatre coins de l'Hexagone et, pour la plupart, ont pris pour la première fois l'avion afin de, modestement, aller à la rencontre de ces jeunes Cambodgiens héritiers d'une tradition millénaire jusque-là préservée d'influences extérieures et peu connue du monde occidental. Les sportifs cambodgiens, dont certains vivent dans les baraquements collectifs du vieux stade, propriété de l'armée cambodgienne qui les emploie, n'ont rien de donneurs de leçon : ils partagent avec une fierté non dissimulée leur savoir.

Après une longue séance d'échauffement, Barangs d'un coté, Khmers de l'autre, la rencontre se produit. Les groupes par nationalité se défont, les sportifs des deux pays se saluent, se jaugent, se lancent des regards plus respectueux que belliqueux, appelant néanmoins au combat. Deux par deux, peau blanche contre peau d'ambre, on se colle, on se décolle, on épouse le rythme de l'autre, on sonde sans une parole ses intentions, ses désirs, dans un corps à corps moite, étonnamment délicat. A ce jeu-là, les Cambodgiens mènent la danse, montrant et remontrant chaque geste, l'accompagnant occasionnellement de quelques mots de khmer que l'adversaire français, soudain animé de la flamme du Kun Khmer, comprend sans effort. Le plus souvent, il suffit d'un simple souffle pour impulser le rythme de l'échange ou indiquer la direction à suivre.

Une fierté partagée
Cambodgiens et Français sont visiblement fiers de cette confrontation inédite : les uns de voir leur art reconnu et vénéré hors des frontières du Cambodge, les autres d'avoir fait ce grand saut vers l'inconnu, vers une Asie jusque-là fantasmée à laquelle ils se confrontent désormais chaque jour. La réalité, forcément, est plus âpre. "C'est dur, confie Eric Roussey, entraîneur à Saint-Hilaire-de-Riez [ouest de la France], notamment de voir des enfants pauvres traîner dans les rues. Mais on est heureux de voir des jeunes boxeurs cambodgiens qui continuent de pratiquer leur sport, même dans des conditions difficiles, et d'apprendre auprès d'eux. Il n'y a pas beaucoup de disciplines pour lesquelles les Occidentaux font encore le déplacement dans le pays d'origine, afin d'apprendre les traditions des sportifs. Contrairement à d'autres, nous ne sommes pas là pour dire 'on sait tout', alors qu'on ne sait rien..."

Eric, qui se qualifie lui-même de "casanier" et a fait là son tout premier grand voyage, a d'abord brillé sur les tatamis de karaté, avant de s'initier à ce que les Français appellent la "boxe thaïe". Sans le savoir vraiment, il a pratiqué plusieurs années durant la boxe khmère dans un club de Muay Thaï, coaché par un entraîneur cambodgien, Monsieur Pythi. "Les Cambodgiens en France pratiquent leur art dans l'intimité. En fait, beaucoup de gens font de la boxe khmère, tout en disant faire du Muay Thaï. Mon entraîneur, lui, m'a toujours dit que le Cambodge était le berceau de cette discipline."

Ce voyage a donc pris des airs de quête initiatique pour ce robuste trentenaire. "C'est très fort en émotion, avoue-t-il, relâchant ses pectoraux ornés d'un tatouage d'une scène du Ramayana. La plus grosse émotion, je l'ai ressentie au stadium. La musique, l'atmosphère, les prières, les traditions : tout ce que j'avais imaginé était là, réel. J'avoue que j'en ai eu les larmes aux yeux."

A la recherche d'authenticité
Philippe Sébire, entraîneur à Andrésy (région parisienne), président de l'association Kun khmer développement et initiateur de ce stage – le deuxième du genre qu'il organise au Cambodge* - évoque quant à lui "les frissons" que lui procure chaque combat de ces champions khmers dont il admire tant la puissance technique que la modestie. "J'ai aussi démarré avec la boxe thaïe, avant de tout donner, de changer ma vie pour le Kun khmer : je me suis fixé un challenge, développer cet art, raconte-t-il avec un enthousiasme débordant. Les boxeurs cambodgiens comme E Phoutang ont une culture ancestrale que l'on ne trouve plus dans la boxe thaïe. Beaucoup de clubs de Muay Thaï en France en ont marre de voir ce sport devenir une activité de combat sans aucune référence à sa culture d'origine. Cela n'a plus rien à voir avec l'esprit originel : c'est du full contact, du kick boxing ou du K-one... Aujourd'hui, des clubs aimeraient conserver les traditions, la culture et l'esprit de cet art, et se tournent donc vers le Kun khmer."

"La boxe khmère, c'est un sport chaleureux, humble, culturel", confirme Eric, qui prêche des convaincus. Entre deux mouvements, le jeune Ludovic acquiesce : "J'attendais depuis longtemps un voyage comme celui-là et j'avoue qu'au départ, je pensais plutôt aller en Thaïlande. Mais le Cambodge, c'est largement mieux ! C'est l'origine ! C'est une chance unique et un grand honneur que nous avons là de rencontrer les pros du Kun khmer", explique-t-il, avant de se lancer dans une énumération de mots qu'il associe à ce grand voyage : "émotions, valeurs, sourire, respect".

Comme plusieurs autres de ses camarades, Yann, 20 ans, a pris trois semaines de congés sans solde pour avoir le privilège de se frotter aux boxeurs khmers. "Je tenais vraiment à apprendre de nouvelles techniques, inconnues en France, pour les enseigner à mon tour aux élèves", livre-t-il, trempé de sueur, de lourds cernes sous les yeux. "L'entraînement est rude, on est fatigué, mais quelle expérience !"

Thierry Château, avocat âgé de 42 ans, est l'un des rares de ce groupe de Barangs à avoir sillonné la planète, avec déjà deux voyages en Thaïlande à son actif. Ce qui ne diminue en rien son plaisir d'être à Phnom Penh : "C'est vrai que, par certains aspects, le Cambodge ressemble à la Thaïlande d'il y a vingt ans. Mais du coup, c'est plus authentique. En Thaïlande, ce type de stage est organisé pour un public européen, avec des infrastructures modernes... Ici, c'est l'authenticité qui prime. Le Kun khmer n'est pas sous influence européenne. C'est rude et ce n'est que l'essentiel. C'est exactement ce qu'on cherchait."

Loin du sport business
"Ce n'est pas du business comme en Thaïlande. Ici on apprend et on échange. Je me remets sans cesse en question et ça m'a aussi permis de vérifier que ce que j'enseignais en France était conforme aux techniques utilisées au Cambodge", ajoute Eric, avec la fierté double du bon élève et du kru [professeur] désireux de transmettre son savoir. Son initiative a forcé l'estime de ses deux filles restées en France : "Elles étaient fières de voir que leur père était capable de faire ça, pas seulement pour un stage sportif, mais aussi dans un but culturel et humanitaire".

Car en plus de leurs shorts et gants de boxe, les boxeurs barangs ont emporté dans leurs bagages du matériel médical, des jouets et une petite cagnotte destinée à financer l'achat de bicyclettes pour permettre à des jeunes défavorisés de se rendre à l'école et, tant qu'à faire, aux entraînements de boxe. "L'an prochain, quand on reviendra, on récoltera encore plus de dons", promet l'entraîneur vendéen. "Quand on reviendra..." La phrase réjouit Philippe Sébire : son pari de faire aimer à des sportifs français non seulement le Kun khmer mais le Cambodge est atteint.

Après avoir aidé à la mise sur pied d'une commission fédérale française de Kun Khmer au sein de la Fédération française de boxe khmère, thaïe, et disciplines affinitaires (FBTMTDA), à l'organisation de deux galas de boxe khmère en France, auxquels ont participé entre autres E Pouthang et Chey Kosal, et à une série de démonstrations de Kun Khmer, Philippe Sébire espère trouver des fonds pour faire de nouveau venir les boxeurs khmers en Europe. "Il faut qu'ils aillent combattre à l'étranger ! Avec plus de matériel, des meilleures conditions d'entraînement et à armes égales, les Cambodgiens seraient aussi forts voire plus forts que les Thaïlandais. Il doivent montrer ce dont ils sont capables dans des galas. Quand on verra qu'ils peuvent battre les Thaïlandais, on s'intéressera sûrement aux origines du Kun khmer".

Philippe caresse également un vieux rêve : créer une école de Kun khmer au Cambodge, destinée à la fois aux sportifs étrangers et aux Cambodgiens. Il peut compter pour cela sur le soutien de son infatigable épouse Duong-Tévi, alias Môm, petit bout de femme d'origine cambodgienne qui est de tous les combats, tour à tour interprète, négociatrice et coordinatrice portant la lourde responsabilité de traiter avec l'administration, l'armée et la police cambodgienne, dans un milieu où les femmes ne sont pas légion.

Quand les élèves se découvrent maîtres
"Ce n'est pas facile, mais tout finit toujours par se régler", lâche-t-elle au détour d'une discussion avec l'un des boxeurs khmers, traduisant en français ses propos. Vong Noy, 19 ans, originaire de Païlin (nord-ouest du Cambodge) a les yeux qui brillent quand Môm lui demande s'il souhaiterait venir combattre en France et répond sans hésiter. "Je suis heureux de travailler durant ces trois semaines avec des entraîneurs français qui s'intéressent à des Cambodgiens, confie-t-il, timidement. Alors, oui, évidemment, j'aimerais aller combattre en France !" "Les Français sont costauds et très forts, même s'ils ne sont pas encore aussi techniques que nous. Je suis fier d'avoir pu leur apprendre certains coups qu'ils ne connaissaient pas." Quand on lui demande ce que les boxeurs français lui ont appris, il hésite longuement à fournir une réponse diplomatique ou honnête, et opte finalement pour la seconde, un peu gêné de sa franchise : "En boxe khmère... Ils ne m'ont rien appris..." Pour une fois, l'élève, qui pratique intensément le kun khmer depuis quatre ans, a joué le rôle de maître. Vong Noy aura donc retenu au moins une chose de ces trois semaines passées aux côtés de ces Barangs toqués du Cambodge : à l'impossible nul n'est tenu.


* Le stage coordonné par Philippe et Duong-Tévi Sébire a eu lieu à Phnom Penh du 30 juin au 21 juillet 2008









Vicheya - 28/10/2008 à 08:50
Kun Khmer Développement a écrit

Bonsoir,

Kun Khmer Développement a le plaisir de vous annoncer une belle rentrée sportive avec la venue d'un autre grand boxeur cambodgien.

Tun Sophea arrivera à Paris, le 31 octobre. Il devra combattre à la frontière France/Belgique le 15 novembre prochain.
Il sera accompagné de Meas Sokry, arbitre/juge international et selectionneur national, qui devra assurer une formation juge/arbitre de Kun Khmer à Andrésy et à Brionne.

Une démonstration de Kun Khmer à Bussy St Georges aura lieu le 2 novembre avec Tun Sophea et les élèves de Kun Khmer Boxing Club d'Andrésy.
Une démonstration de Boxkator aura lieu également avec Saren (krama bleu) et Siboline (krama blanc).

Une formation de juge/arbitre international de Kun Khmer se déroulera le 8 et 9 novembre au Gymnase Saint Exupéry à Andrésy, sous l'égide de la FBTMTDA (tarifs/infos : contacter Phil 06 50 56 41 49).

Le 15 novembre : match de boxe à Peruwelz, en Belgique où notre cambodgien affrontera Ludovic LASUE.

Les 22/23 novembre : formation de Kun Khmer à Brionne (27) - Pour tous renseignements, contacter Pascal Madelaine (voir mail en copie).

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Môm
Kun Khmer Développement
06 17 14 63 43



Edité le 28/10/2008 @ 08:50 par Vicheya

Vicheya - 19/11/2008 à 11:08
Bonjour,

Kun Khmer Développement est à la recherche de khmers de France, parfaitement bilingues, pour constituer un groupe de travail afin de traduire la règlementation du Pradal Sereï (boxe khmère) qui compte une vingtaine de pages. Une fois traduite, cette règlementation nous aidera à appliquer toutes les consignes de ce sport, dans les règles de l'art, comme au Cambodge. Même si vous ne connaissez pas le milieu de la boxe, vos traductions seront relues par de professionnels de la boxe qui adapteront les termes et finaliseront le manuel. Tout peut se faire par mail, donc pas de déplacement en prévision.

Nous tenons à remercier l'AKVO (Association Khmère du Val d'Oise) d'avoir eu la gentillesse de traduire les règles du Boxkator.

Si vous êtes interessés par cette annonce, merci de me contacter par mail ou par téléphone.

D'avance, je vous remercie pour votre contribution.

Môm 06 17 14 63 43
Kun Khmer Developpement
www.kunkhmer-france.com

Administrateur - 18/12/2008 à 12:26

SPORT - Français et Khmers sur le même ring
Ecrit par Pierre-Olivier Burdin, le 15-12-2008 00:00


Les amateurs d’arts martiaux vont être comblés. Une soirée de boxe khmère exceptionnelle les attend lundi soir au stade Olympique de Phnom Penh. Pour la première fois, quatre combattants français viendront affronter les stars cambodgiennes de la discipline

« Nos boxeurs sont très fiers de venir disputer ces rencontres au Cambodge. Ce sont en quelque sorte des pionniers. » Philippe Sebire a de quoi être enthousiaste. Le responsable technique français de la commission fédérale de kun khmer voit en effet aboutir un projet de longue date. Pour la première fois, des combattants français ont posé le pied au Cambodge pour se confronter aux meilleurs boxeurs du pays. Organisé par la Cambodian Amateur Boxing Federation (CABF) en association avec la Fédération française de Boxe Thaï Muay Thaï et Disciplines Assimilées (FBTMTDA), cet événement proposera sept combats au total, dont quatre internationaux entre Khmers et Français.

Développer la discipline en France et en Europe
La pratique de la boxe khmère n’en est encore qu’à ses débuts en Europe. Philippe Sebire ne l’a d’ailleurs découverte qu’en 2006, alors qu’il pratiquait depuis plus de vingt ans le muay thaï : « Mon épouse est cambodgienne et lors d’un voyage dans son pays natal, j’ai eu la chance de rencontrer un grand champion de boxe khmère. On s’est dit tous les deux qu’il y avait peut-être quelque chose à mettre en place pour l’exporter en Europe. Je suis ainsi devenu son entraîneur lorsqu’il est venu en France en 2007 pour promouvoir son art. » Tombé amoureux du Cambodge et de son sport phare, Philippe fait part de son voyage à Luc Mensah, président de la FBTMTDA. Ce dernier, enthousiaste, propose de former une commission fédérale de boxe khmère au sein de sa fédération. Philippe en devient l’entraîneur principal et la discipline endosse alors le nom de kun khmer « car c’est simple à retenir et qu’on peut tout de suite savoir d’où vient l’art martial » dixit le président. Les objectifs de cette commission consistent à développer la discipline en France et en Europe, mais aussi à aider les boxeurs cambodgiens à avoir des opportunités dans ces pays. Contact est alors pris avec la fédération cambodgienne pour favoriser l’expansion de la pratique. Quelques mois plus tard, quatre combattants du Royaume se rendent en France pour enseigner leur sport. D’autres reviendront en mars prochain.
C’est à présent au tour des Français de faire le voyage inverse. « Les boxeurs qui sont ici figurent parmi les meilleurs en France et on espère que vous ne serez pas déçus » lance à l’assistance le président Luc Mensah lors de la conférence de presse. Refusant toute comparaison de valeur entre les boxes des deux pays, la délégation française espère seulement que « ces échanges entre les deux nations perdureront, car ils sont bénéfiques pour tous ». En France, en effet, de nombreux expatriés khmers seront devant leur télé et attendent de ces rencontres qu’elles les aident à former de plus en plus de jeunes au kun khmer.

« Il faut du courage pour relever un tel défi »
Nos « pionniers » du ring se nomment Hicham Chaibi, Sofiane Derdega, Alain Scheaffer et la boxeuse Lelo Page. Tous ont été choisis pour leur niveau, mais aussi en fonction de leur disponibilité professionnelle. En France, leur discipline ne les nourrit pas. Originaires de Suresnes en région parisienne, Hicham et Sofiane sont élèves de l’école des frères Benattia, des références de la boxe thaï française. Alain est, quant à lui, originaire de Caen et Lelo vient de Brest. Leur point commun est d’être, à la base, des pratiquants de boxe thaï. La boxe khmère lui est similaire en tout point, mais reste plus technique et sans doute plus spectaculaire (usage plus fréquent de coudes et des sauts). Pour les puristes, la boxe khmère constitue d’ailleurs l’origine de la boxe thaï.
Les quatre combattants ont donc accepté de relever le challenge proposé par Philippe Sebire et la FBTMTDA. « Ce qu’ils vont faire n’est pas donné à tout le monde, s’exclame l’entraîneur. Ils vont affronter les plus grands boxeurs khmers dans leur pays. Croyez-moi qu’il faut du courage et de la volonté pour relever un tel défi. » L’un d’eux, Hicham Chaibi, dégage en effet une certaine sérénité, et ce malgré la fatigue du voyage, l’approche imminente du combat et sa forte médiatisation. « J’ai déjà un peu d’expérience et je n’ai donc pas trop d’appréhension » déclare-t-il simplement. Adepte des arts martiaux dès son plus jeune âge, « d’abord grâce aux films de Van Damme », Hicham s’essaye à plusieurs disciplines (karaté, jujitsu, kickboxing) avant de découvrir la boxe thaï à l’age de 12 ans. A bonne école chez les Benattia, il ne décrochera plus. A 24 ans, il est aujourd’hui champion d’Europe et compte 25 combats à son actif et seulement trois défaites. S’il avoue être venu au Cambodge « pour gagner », le jeune homme estime aussi que « ce voyage, qu’il tourne au positif ou au négatif sur le ring, m’aura permis d’apprendre quoi qu’il arrive. »
C’est avec une certaine humilité, propre aux pratiquants des arts martiaux, que les membres de la délégation française sont arrivés à Phnom Penh voilà presque une semaine. S’ils savent que leurs chances de victoires sont réelles, ils n’en oublient pas moins que leur objectif est de poser les premières pierres du développement de la boxe khmère en Europe. Convaincu de la portée historique de ce moment pour l’essor de la discipline, Philippe Sebire nous assure même : « Je pense vraiment que les spectateurs vont assister lundi soir à des combats mythiques. »



En complément de cet article :
La Boxe Khmère cherche la lumière http://www.lepetitjournal.com/content/view/22142/1841/
Amour, Gloire et Kun Khmer http://www.lepetitjournal.com/content/view/29587/1841/

Pierre-Olivier Burdin (LePetitJournal.com Cambodge) lundi 15 décembre 2008

Rencontres de boxe khmère France-Cambodge : Lundi 15 décembre à 17 heures au stade Olympique.

Les combats internationaux :
75 kg : Hicham Chaibi vs Vorn Viva
63,500 kg : Sofiane Derdega vs Nuon Sorya
52 kg : Alain Scheaffer vs Chlam Sor
Femme - 59 kg : Ielo Page vs Sok Srey Touk



Sources : http://www.lepetitjournal.com/content/view/34563/1841/

Photo : La délégation française. De gauche à droite : Sofiane Derdega, Lelo Page, Hicham Chaibi, Alain Scheaffer et Philippe Sebire (crédit: LPJ Cambodge)

Administrateur - 20/12/2008 à 10:59



http://www.fbtmtda.org/FranceCambodgePNH_2008.htm

Administrateur - 20/12/2008 à 11:42

Sreytouch : de l'usine au ring, son combat quotidien pour l'égalité des sexes
Par Stéphanie Gée

17-12-2008

Un visage dur, sans âge, sur lequel les expressions ne s'arrêtent jamais longtemps. Un regard qui se perd au loin, dans le vide. Des réponses égrenées sur un ton monocorde, souvent courtes, d'une voix grave. Sok Sreytouch a dû en recevoir des coups dans la vie, et pas seulement sur le ring. Cette jeune femme de 20 ans n'a rien d'une nymphette. Elle est l'une des rares femmes à boxer au Cambodge. Un sport culte dans le petit royaume où l'on reproche âprement au voisin thaïlandais de s'être approprié cet art du combat séculaire.



Une histoire de famille
Chez les Sok, les gants de boxe, c'est un peu comme les tongs, chacun a presque sa paire, quel que soit son sexe. Dans la fratrie de Sreytouch, ils sont trois frères et deux sœurs à s'être sérieusement intéressés aux coups de coude et de genou. Une pratique introduite par le paternel, un habitué des rings dans les années 1960, aujourd'hui obligé de se déplacer avec des prothèses.

"Lors d'un match en 1971, il a reçu un méchant coup au flanc que lui a asséné son adversaire, un Thaïlandais. Il lui a jeté un mauvais sort, c'est sûr : mon père est aussitôt tombé gravement malade et en a réchappé grâce à une amputation de ses jambes... Tout ça à cause de la magie noire...", explique Sreytouch, dents serrées. Un handicap qui n'empêche pas le père de veiller aujourd'hui sur sa progéniture bagarreuse, dont il est tout naturellement devenu l'entraîneur, dans leur bourgade de la province de Kompong Speu.

La figure paternelle a malgré tout peu joué dans la décision de Sreytouch d'embrasser à bras-le-corps le milieu de la boxe dès ses 12-13 ans. Un sport qui l'a toujours fascinée à travers la petite lucarne de la télévision qui retransmet fidèlement les matches qui se jouent au Cambodge. Rien à chercher du côté des gênes donc. Si elle a un héros, c'est Sok Sopheak, ce grand-frère boxeur, disparu prématurément il y a quelques années - elle ne sait plus très bien : "Il a pris trop de coups... et il a eu une attaque", lâche, lapidaire, la cadette, qui semble ne pas en avoir terminé avec ce deuil.

La boxe a déjà fait deux victimes dans la famille de Sreytouch. De là à lui faire dire que c'est un sport violent est peine perdue. Elle décoche un "non" sec, affirmatif, de ceux qui n'appellent aucune argumentation. Renvoyés dans les cordes, on insiste : a-t-elle déjà été blessée ? Elle acquiesce et pointe du doigt une jolie cicatrice au front, vestige d'un combat passé, avec pour tout commentaire : "plusieurs points de suture". Elle ne la porte pas comme un trophée, mais comme un détail qui s'est ajouté à son visage, c'est tout.

Des motivations avant tout économiques
Les prestations sur les rings des enfants Sok reçoivent la pleine bénédiction de leur mère. Dans cette famille très défavorisée, on est des plus pragmatiques. La boxe permet avant tout d'améliorer le quotidien, gagnant et perdant recevant après le match des billets, en quantité différente cela va de soi. Ce complément financier a principalement motivé Sreytouch à enfiler des gants de boxe et à devenir championne de boxe nationale dans sa catégorie.

Une discrimination des femmes dans le sport
Lundi 15 décembre, au Stade olympique de Phnom Penh, la jeune Cambodgienne a affronté une boxeuse française, Lelö Page, qui en moins de dix minutes a raflé la victoire, dominant dès le premier round la rencontre. Ce n'est pourtant pas la fougue qui a manqué à Sreytouch mais l'entraînement, et sans doute aussi le manque de soutien. Chez les hommes, la différence de niveau ne s'est pas fait sentir entre Cambodgiens et Français. Mais voilà, contrairement à ses collègues masculins, si la jeune femme veut s'exercer, c'est en sus de son travail. De 7 à 16 heures, la fille de boxeur se débat avec des morceaux de tissus au rythme de folles cadences dans l'usine de confection qui l'emploie. Un métier usant. Elle ne s'en plaint pas. S'apitoyer sur son sort ne semble pas le genre de la maison.

Dans un sport largement dominé par les hommes, on n'accordera moins d'importance à la préparation d'une femme qui, petit détail en passant, doit faire vestiaire commun avec ses camarades du sexe opposé.

"On devine qu'elle n'est pas bien encadrée, n'a pas de vrai coach pas plus que de vrai programme d'entraînement", commente Philippe Sébire, entraîneur et fervent défenseur du kun khmer en France [remplace "dans la région parisienne"], qui accompagnait la délégation de boxeurs français. "Il n'y a pas d'égalité des sexes, poursuit-il. Par exemple, en France, une femme s'entraînera aussi avec des hommes, fera du corps à corps avec eux... Ici, ce serait impensable. Le Cambodge n'est pas encore prêt pour la boxe féminine", estime-t-il, tout en envisageant déjà d'inviter Sreytouch en France pour y suivre des stages, et de la prendre en main.

Sreytouch souhaiterait que davantage de filles se hissent sur un ring. Mais [supprimer "voilà" : "Mais voilà" déjà utilisé plus haut], souffle-t-elle en écho aux propos de l'entraîneur français, il faudrait commencer par faire évoluer les mentalités. "Ce ne sont pas les filles qu'il est difficile de convaincre - j'en ai rencontré plusieurs qui aimeraient m'imiter - mais leurs parents !" En attendant, ses collègues de l'usine sont devenues ses meilleures supportrices.



Photo : Phnom Penh (Cambodge), le 15 décembre 2008. Sok Sreytouch, seule boxeuse dans des vestiaires qu'elle doit partager avec ses collègues masculins, avant son combat avec Lelö Page, au stade Olympique
© John Vink / Magnum





Sources : http://ka-set.info/actualites/cultures-et-societ...xe-kun-khmer-femme-egalite-sreytouch-081217.html


Diaporama sonore sur la première rencontre officielle de Kun Khmer France-Cambodge, lundi 15 décembre, au stade Olympique de Phnom Penh
http://ka-set.info/actualites/k7-media/cambodge-cambodia-kun-khmer-boxe-081216.html





Edité le 20/12/2008 @ 11:42 par Administrateur

Administrateur - 14/01/2009 à 12:24
A lire, fichier PDF ci-joint.

peclong - 18/03/2009 à 23:08

Un tel coup, je ne vois que dans les films d'action. Le vrai combat, c'est la première fois.

http://www.youtube.com/watch?v=9Je25jP_8MQ&feature=related

Edité le 18/03/2009 @ 23:08 par peclong

sothy - 11/05/2009 à 22:50
Vidéo en ligne - réalisation Malay Phcar

http://www.kunkhmer-france.com/




:boxe:

misteroud - 17/07/2011 à 22:33
J'ai vu le site mais impossible de trouver un club de kun khmer.

Concrètement, si je veux pratiquer du kun khmer en ile-de-france, je peux pratiquer dans quel club ? à quel adresse ?

Y a-t-il une liste de club ? :chaipas:

ly - 18/07/2011 à 06:05
Bonjour Misteroud ! Toujours à l'affut d'un club ???
Pourquoi vouloir encore bouder la boxe thaï ? Ce n'est pas khmer, mais c'est ce qui lui ressemble le plus...
Moi, j'ai raccroché les "arts de combats". Il était temps, à presque 75 ans...
Mais je suis toujours "référent administratif", membre du bureau de mon club de "Nihon taï jitsu", et toujours actif au club de Culture physique (bien que moins présent à cause de ma soeur à la maison).
Bonne journée d'informatique
Amitiés

misteroud - 18/07/2011 à 23:21
En faite, je cherche plus un club de Bokator. D'après ce que j'ai compris c'est complémentaire à la boxe khmer ou thai et MMA etc...
Il parait qu'il y a plus de 10 000 techniques.

Mais impossible d'avoir clairement une page avec une liste d'adresse de club qui le pratique en france sur le site internet http://www.kunkhmer-france.com/ :chaipas:

petiteheidi - 02/09/2011 à 22:27
.

Edité le 21/10/2015 @ 23:31 par petiteheidi

sorenathy - 03/09/2011 à 07:27
misteroud a écrit

En faite, je cherche plus un club de Bokator. D'après ce que j'ai compris c'est complémentaire à la boxe khmer ou thai et MMA etc...
Il parait qu'il y a plus de 10 000 techniques.

Mais impossible d'avoir clairement une page avec une liste d'adresse de club qui le pratique en france sur le site internet http://www.kunkhmer-france.com/ :chaipas:



Bonjour mister où !

Contacte Philippe - il se fera un plaisir de te guider ou aider dans tes recherches. Ou alors, un tour sur le site de Malay Phcar ... hmm, y en a plus, il doit être trop occupé par ailleurs.

frhanuman - 08/09/2011 à 13:03
sorenathy a écrit


Contacte Philippe - il se fera un plaisir de te guider ou aider dans tes recherches. Ou alors, un tour sur le site de Malay Phcar ... hmm, y en a plus, il doit être trop occupé par ailleurs.



http://www.kunkhmerandresy.net/

ly - 24/09/2011 à 12:40
Andresy, Cergy, dans le Val d'oise, c'est là que sont les champions du monde de boxe thaï, de kung-fu, etc. Et, malheureusement, notre ancien champion du monde de full-contact, mort d'un arret cardiaque lors d'un combat aux Amériques !

Bonne chance aux... "amateurs" !... mais... entraînez-vous ! Il y va de votre vie.
Amitiés
Ly (ancien, très ancien, des arts martiaux du Val d'Oise).

KhmerSon - 31/10/2011 à 23:42
Il est peut être un peut tard pour répondre à la question de misteroud, mais vaut mieux tard que jamais ^^

Tu peux exercer la discipline du Bokator au club Kajin à Paris (11e).
Il y a également un club de Kun Khmer à Andresy dans le 78, également un club de "kbach kun boran khmer" à Paris (16e) et un club de "prodal boran" à Bussy Saint Georges
Tu peux te renseigner sur les sites suivants :

http://www.kunkhmerandresy.net/
http://kajyn.com/
http://www.kkbk.fr/
http://www.prodal-boran.fr/

:sourire:


Edité le 08/02/2012 @ 17:32 par KhmerSon

misteroud - 01/11/2011 à 20:10
KhmerSon a écrit

Il est peut être un peut tard pour répondre à la question de misteroud, mais vaut mieux tard que jamais ^^

Tu peux exercer la discipline du Bokator au club Kajin à Paris (11e).
Il y a également un club de Kun Khmer à Andresy dans le 78, et également un club de "kbach kun boran khmer" à Paris (16e)
Tu peux te renseigner sur les sites suivants :

http://www.kunkhmerandresy.net/
http://kajyn.com/
http://www.kkbk.fr/

:sourire:



AHHH, merci, c'est ce que je cherchais... :bon:
Faudrait mettre ses infos en première page du site. :clindoeil:

Le club a paris 16ième m'a l'air pas mal pour les horaires d'entrainement et le temps de trajet.
J'irai surement jeter un coup d’œil un jour pour voir si le club me plait.
:sourire:

daniel - 12/11/2011 à 10:54
http://www.youtube.com/watch?v=KGSsDk8mWT8

KhmerSon - 10/03/2012 à 17:14
Voici le site que j'ai créé qui présente tout les clubs en France.

http://club-kunkhmer.jimdo.com/

N'hésitez pas à me donner votre avis en laissant un commentaire :clindoeil:

Edité le 11/03/2012 @ 23:05 par KhmerSon