Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur le lac Boeung kak. ( Phnom Penh )   ( Réponses 22 | Lectures 6650 )
Haut de page 01/03/2005 @ 10:13 Bas de page
le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
c36.jpg
Il y a un endroit vraiment sympa à Phnom Penh : le lac Boeung kak.

La vie au bord de ce lac est assez étonnante, c'est un autre Phnom Penh.

Au sud et à l'ouest les quartiers très pauvres et à l'est un quartier "baba" digne du Kho san road de Bangkok des années 70/80.

Assez extraordinaire, dépaysant et reposant ; il faut s'asseoir le soir au coucher du soleil sur une des terrasses au bord du lac voir la vie sur les baraques sur pilotis, l'animation des bars et la mosquée en fond tout en buvant une bonne bière fraiche.

#7024 View swann's ProfileView All Posts by swannU2U Member
Haut de page 01/03/2005 @ 10:49 Bas de page
RE : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) PAGNACHON
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

ava_175.jpg
 
Messages 674
Inscrit(e) le 19/02/2004
swann a écrit :

l'animation des bars et la mosquée en fond tout en buvant une bonne bière fraiche.


Je trouve que c’est pas mal du tout, en buvant une bonne bière fraîche à côté de la MOSQUEE. (Je me demande comment réagissent-ils nos frères musulmans ? Me semble-t-il, qu’ils ne boivent pas du tout d’alcool).

Pagnachon
#7023 View PAGNACHON's ProfileView All Posts by PAGNACHONU2U Member
Haut de page 01/03/2005 @ 11:11 Bas de page
RE : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) swann
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Beau contraste !!! et no problem.

#7028 View swann's ProfileView All Posts by swannU2U Member
Haut de page 01/03/2005 @ 16:09 Bas de page
RE : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Vorasith
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_8.jpg
 
Messages 1973
Inscrit(e) le 25/04/2003
Lieu de résidence Suisse / France

Message original swann
La vie au bord de ce lac est assez étonnante, c'est un autre Phnom Penh. (...) la mosquée en fond ...

Effectivement un autre Phnom Penh.
:lol:

EK.gif
#7034 View Vorasith's ProfileVisit Vorasith's HomepageView All Posts by VorasithU2U Member
Haut de page 01/03/2005 @ 16:53 Bas de page
RE : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Rotha
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff


 
Messages 3653
Inscrit(e) le 25/04/2003
Testé et pas aimé :lol:

Le muezzin qui crache ses prieres à + de 100 décibels en fin de journée, c'est assez destablisant :lol:
L'Arabie Saoudite leur ont acheté des HP pour que l'ensemble de de Phnom Penh soit inondé de leurs verséts ...
On peut même entendre les prieres quand on se promene le soir près du Palais Royal, au "Moitelé". Alors qu'il y a 10 ans, cela n'était pas le cas.

Sinon à part ces inconvénients sonores, c'est vrai que l'endroit est assez calmes et pas chers. (et de + en + touristique)

[Edité le 01/03/2005 à 16:56 par Rotha]
#7035 View Rotha's ProfileView All Posts by RothaU2U Member
Haut de page 01/03/2005 @ 22:28 Bas de page
RE : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Sereypheap
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_108.jpg
 
Messages 4467
Inscrit(e) le 14/09/2003
Bonsoir à tous,

On voit quelqu'un sur la droite en train de cogiter :lol:, est-ce toi, Swan ? Bizarre, je n'aime pas du tout ce paysage, je me sens oppressé, peut-être en essayant sur la terrasse au dessus de l'eau à droite, il y aurait une vue dégagée, dans ce cas oui, il serait superbe, mais là avec ce que je vois, c'est triste...

signature.gif
#7041 View Sereypheap's ProfileView All Posts by SereypheapU2U Member
Haut de page 15/01/2008 @ 15:35 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Traducteurs KN
Membre
MembreMembreMembre

french_english_flag_1.jpg
 
Messages 163
Inscrit(e) le 27/09/2007
Cambodia_Daily_logo.gif



Still No Study On Impact of Filling Boeng Kak


De YUN SAMEN, pour le Cambodia Daily.

MOK MARETH, ministre de l'environnent, a reconnu mercredi
{26 décembre} devant l'assemblée nationale qu'aucune estimation de l'impact sur l'environnement n'avait été conduite sur le remblayage du lac BOENG KAK à PHNOM PENH.

Les députés du PSR et du FUNCINPEC ont déposé des questions à l'assemblée, estimant que ce comblement pourrait causer des inondations et des dommages aux affaires et aux propriétés des résidents du voisinage.

Répondant à une question de MONH SAPHAN, député du FUNCINPEC sur les risques liés à ce remblayage, MOK MARETH a avoué qu'aujourd'hui il n'y avait pas d'étude de réalisée

"La question des députés est fondée," a reconnu MOK MARETH, ajoutant que SHUKADU Inc, qui a obtenu un bail de 99 ans pour développer les 133 hectares du lac et ses alentours, a confié à une société indépendante le soin de mener cette estimation. "Les conclusions, quand elles seront disponibles seront soumises au ministère de l'environnement pour évaluer et décider si le lac peut être comblé." a-t-il précisé.

"Nous étudierons l'impact du remblaiement et quelle portion du lac doit être comblée." a promis MOK MARETH. " Je peux assurer l'assemblée nationale que le gouvernement demandera à la compagnie de ne pas provoquer d'inondation ni d'affecter l'environnement." a tenu bon de confier le ministre qui était venu à l'assemblée pour défendre le projet de loi sur les zones protégées.

SHUKAKU, par l'intermédiaire de la société de construction HSC Co Ltd est actuellement en train de construire un pipeline entre BOENG KAK et la péninsule de CHROY CHANGVA pour pomper du sable dans le lac.

MONH SAPHAN a également demandé pourquoi la construction du pipeline dont le démarrage a été annoncé deux semaines plus tôt
{vers le 12 décembre} a pu avoir lieu alors que l'étude environnementale n'avait pas encore été menée à son terme.

"D'après la loi, l'étude doit être faite d'abord" clama MONH SAPHAN. Il a aussi rappelé qu'aucune évaluation n'avait déjà été faite pour le développement en cours de l'île de KOH PICH près de la nouvelle assemblée nationale. L'effondrement récent d'un important pan de rive est imputable aux travaux sur cette île.

Avant que MOK MARETH ne puisse riposter, HENG SAMRIN, le président de l'assemblée annonça que les débats étaient clos et demanda au ministre de venir répondre lors de la prochaine séance.

MAO HAK, directeur du département d’hydrologie au ministère des Ressources en Eau et de la Météorologie a précisé que son service avait décidé mercredi
{26 décembre} d'envoyer une directive à SHUKARU, lui ordonnant de bâtir deux pipelines distincts - un pour les égouts, l'autre pour les excédents d'eau pluviale - cela devrait permettre l'écoulement de BOENG KAK. "Il ne devrait pas y avoir de problème d'inondation si la compagnie se soumet à notre directive" espère MAO HAK, ajoutant que le conseil des ministres a notifié SHUKAKU que 10 des 133 hectares du lac ne devront pas être comblés.

LAO MENG KHIN, président de SHUKAKU mais aussi de PHEAPIMEX, l'omniprésente firme de PHNOM PENH, n'était pas joignable pour réagir.

PA SOCHEATVONG, gouverneur adjoint de PHNOM PENH, a refusé de commenter mercredi {26 décembre} les effets sur l'environnement du remblayage de BOENG KAK ou pourquoi une évaluation des risques n'a pas été demandée à SHUKAKU avant que la construction du pipeline ne démarre.



Source : Cambodia Weekly, du 23 au 27 décembre 2007

--
Traduction non-officielle de l'article d'origine en anglais.
#52785 View Traducteurs+KN's ProfileView All Posts by Traducteurs+KNU2U Member
Haut de page 16/01/2008 @ 20:38 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Sundgauvien38
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
Dans l'Espace Cambodge Infos de ce mois-ci :



Le 26 décembre 2007, le ministre de l'environnement déplore que l'étude sur l'impact du comblement de l'étang de BOEUNG KAK ne soit pas encore achevée que déjà la société SHUKAKU (qui loge à la même adresse que la PHEAPIMEX, et qui a le même personnel) loue la société HSC pour mettre en place une canalisation qui pompera le sable du Mékong vers cet étang. Hidden Content



Espace Cambodge, 98, rue d'Aubervilliers, 75019 PARIS, +33 (0)1 40 35 57 40, espace.cambodge chez wanadoo.fr

#52831 View Sundgauvien38's ProfileView All Posts by Sundgauvien38U2U Member
Haut de page 16/01/2008 @ 22:11 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Aujourd'hui c'est le tour de Boeung kak.

Avant on avait,
Boeung keég kang,
" reing
" trabaek
" tumpuon
" prayab
" snaor
........
Boeung Techo, remblayé en 1934 est le marché central actuel. :-P

Boeung Kak subit le même sort ....

Puis viendra celui de Boeung Pong peay.

La capitale du royaume change d'image? ce n'est pas celle depuis sa création au milieu de 15è siècle.

On ne reconnait plus sa PPenh.
Y en qui peut disparaitre, mais y en a qui ne doit pas l'être.
Le passé est en train de se barrer.
:reflechi2::reflechi2:
#52833 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 16/01/2008 @ 23:17 Bas de page
saint.gif Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) NEO
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_157.jpg
 
Messages 1883
Inscrit(e) le 20/01/2004
Lieu de résidence France
Le vent souffle ! L’eau coule ! L’âge avance !
Tous change rien n’est AMMATAC (éternel). C’est ainsi l’ordre de la nature.

On regret le passé, mais on ne peut pas empêcher le présent de changer.

#52837 View NEO's ProfileView All Posts by NEOU2U Member
Haut de page 17/01/2008 @ 00:59 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) sopheap-reapsa
Membre
MembreMembreMembre

ava_1062.jpg
 
Messages 103
Inscrit(e) le 01/04/2007
Adieu les pédalos!
Adieu les canards
Adieu les kphlorks!
Adieu les treys kreums!
....etc
....etc. Khiom som lea nerk taeng alâay.

L'amour, c'est l'espace et le temps rendus sensibles au coeur.
#52839 View sopheap-reapsa's ProfileView All Posts by sopheap-reapsaU2U Member
Haut de page 17/01/2008 @ 19:21 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Beung KAK autrefois appelé Baraï par les gens locaux ( les voisins de Yeay PENH)qui se servent de son eau. Ces gens sont les anciens habitants de cet endroit avant de devenir la capitale du royaume par la roi : Preah Borom reachaea chao Ponhea Yat en 1431.

Ce lac naturel mérite beaucoup plus d'attention, il date de la même époque que le Phnom de Phnom Penh(+ de 500 ans déjà) . Remblayer ce lac c'est comme si on abat le Phnom , c'est un patrimoine. Les besoins actuels de survie et de développement prennent de l'importance, c'est bien compréhensible.

La sagesse de l'esprit et la raison s'agenouillent devant le dieu dollars.


On a déjà supprimé plusieurs lacs au tour de la capitale, la nature a aussi ses limites.




#52862 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 18/01/2008 @ 15:37 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) NEO
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_157.jpg
 
Messages 1883
Inscrit(e) le 20/01/2004
Lieu de résidence France
Si vous regardez la carte de la région Phnopénois, vous verrez que cette ville est entourée de lacs et de terres inondable.
Dans tous les côtés d’où il voudra s’agrandir, il piétinera sur des faunes et des flores aquatiques.
Sauf si l’on interdit l’agrandissement de la ville.

Je connais Bang KAK comme un endroit sal et pollué, je n’imagine pas qu’il est aussi un des patrimoines de la ville.
#52870 View NEO's ProfileView All Posts by NEOU2U Member
Haut de page 18/01/2008 @ 16:12 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Traducteurs KN
Membre
MembreMembreMembre

french_english_flag_1.jpg
 
Messages 163
Inscrit(e) le 27/09/2007
Cambodia_Daily_logo.gif


Company Ready To Start Filling In Boeng Kak


La préparation du comblement de l'un des plus grands étangs de PHNOM PENH, le BOENG KAK est en cours avec la construction d'un pipeline qui doit pomper le sable de la rivière TONLE SAP et le déverser dans l'étang ont annoncé les officiels cette semaine
(celle du 26 décembre).

Le pipeline, qui devrait être fini en janvier, permettra de pomper un mélange d'eau et de sable depuis la rivière près de la péninsule de CHROY CHANGVA. L'eau actuellement dans le BOENG KAK sera quand à elle évacuée vers plusieurs sites ont annoncé des officiels.

La majeure partie du secteur de BOENG KAK a été affermée à SHUKAKU Inc, une petite compagnie coréenne quasi inconnue à qui a été accordée un bail de 99 ans par la municipalité de PHNOM PENH, à charge pour elle de développer les 133 hectares de l'étang et de son pourtour, avec notamment la zone prospère des guesthouses où se retrouvent les routards.

L'accord d'investissement de 79 millions de dollars nécessite le déplacement de 4 250 familles de la commune de SRAH CHAK dans le district de DAUN PENH conformément au bail signé.

KEO VUTHY, 38 ans, topographe à PISONOKA International Corp, le prestataire payé par la mairie pour cartographier officiellement la zone à louer, a affirmé lundi que la partie orientale de l'étang sera comblée, depuis la petite île en son centre jusqu'à la bande de guesthouses près du boulevard MONIVONG. Il a rajouté que la compagnie HSC Co Ltd est en charge de l'opération d'ensablage.

SOK HONG, propriétaire de HSC Co Ltd a déclaré lundi
(24 décembre) que la construction du pipeline entre BOENG KAK et CHROY CHANGVA avait débuté il y a deux semaines. Le pompage n'affectera pas les maisons et les guesthouses entourant le lac.

"Cela prendra un an et trois ou quatre mois" précise SOK HONG, ajoutant que SHUKAKU lui a confié la mise en place du pipeline dans ce secteur.

Il avoue qu'il a peu d'information sur ce que la municipalité compte faire pour les résidents de BOEUNG KAK mais il certifie que la mairie l'a assuré que les 4 000 familles vivant là bas ont déjà accepté le plan de développement de leur quartier.

Toutefois, les résidents et commerçants du lac expliquent que mis à part des rumeurs ils n'ont jamais été officiellement informés des projets de la ville pour leur zone et que de ce fait ils n'ont jamais pu donner le moindre accord.

"Je n'ai jamais eu d'information formelle", signale CHAN BOPHA, 40 ans, propriétaire de la guesthouse BOPHA. " J'ai perdu le sommeil à cause des soucis."

CHHEANG PHANNA, 25 ans, propriétaire de la guesthouse "Number 10", avoue que lui et les autres propriétaires autour de l'étang sont aussi inquiets du manque d'information de l'hôtel de ville.

"Nous sommes soucieux mais nous n'avons pas le choix. Le gouvernement fait ce qu'il veut," prévient CHHEANG PHANNA. " Ce serait mieux qu'on nous fasse connaitre leurs intentions afin que nous sachions quoi faire."

CHAN SORYA, chef du village 6 de la commune de SRAH CHAK a affirmé mardi par téléphone qu'il n'a reçu aucune information sur les intentions de la municipalité, mais il a rajouté que la construction du pipeline a générée des inquiétudes au sein de la communauté.

"Je ne sais pas comment l'assèchement de l'étang affectera les maisons des gens," s'inquiète-t-il.

PA SOCHEATVONG, gouverneur adjoint de PHNOM PENH, a confirmé mardi que le développement de l'étang est maintenant démarré, mais rajouta qu'il n'y avait pas eu besoin d'en informer les résidents autour de BOENG KAK car l'assèchement n'affecterait ni leurs habitations ni leurs commerces.

"Ils n'ont pas été prévenus car cela ne touchera pas leurs maisons" a-t-il clamé.

PA SOCHEATVONG a refusé de fournir des détails sur le plan de développement, arguant que c'était "compliqué".

Il a néanmoins tenu à rajouter que tous les riverains de l'étang qui devront partir à cause du développement se verront offrir un logement alternatif près de BOENG KAK.

LAO MENG KHIN, qui est président de SHUKAKU Inc mais aussi de la compagnie locale plus connue PHEAPIMEX n'a pas pu être joint pour nous faire part de ses commentaires.

Le député PSR HO VANN a réaffirmé le point de vue de son parti, à savoir que le comblement de BOENG KAK était illégal et que la municipalité n'est pas préparée aux effets néfaste sur l'environnement que cela aura.

"La ville fait d'abord ce qu'elle veut puis aborde les problèmes après"

PIN SISOVANN & James WELSH pour le Cambodia Daily



Source: Cambodia Weekly du 23 au 27 décembre





--
Traduction non-officielle de l'article d'origine en anglais.
#52874 View Traducteurs+KN's ProfileView All Posts by Traducteurs+KNU2U Member
Haut de page 29/08/2008 @ 18:09 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Sundgauvien38
Le membre n'existe pas.



 
Messages
Inscrit(e) le 01/01/1970
AMN_COBR_RGB.jpg



Cambodge. Il ne faut pas que l’aménagement du lac Boeung Kak à Phnom Penh donne lieu à des expulsions forcées

Le remplissage du lac Boeung Kak au centre de Phnom Penh devrait immédiatement cesser en attendant la mise en œuvre d’un programme de protection des droits humains, ont déclaré ce mercredi 27 août Amnesty International et le Centre pour le droit au logement et contre les expulsions (COHRE).

Les travaux d’aménagement du lac ont démarré et des dizaines de milliers d’habitants de Phnom Penh vivant aux alentours craignent de faire l’objet d’une expulsion forcée. Ils n’avaient pas été informés de ce que les travaux allaient commencer. Peu d’informations ont été données sur ce qu’il allait advenir des personnes concernées, sachant qu’on estime qu’entre 3 000 et 4 200 familles vivent sur les rives du lac et dans les environs.

Amnesty International et COHRE ont déclaré que la manière dont se déroule ce projet est contraire tant à la législation cambodgienne qu’au droit international.

« Le remplissage du lac devrait être immédiatement interrompu, en attendant qu’un programme en bonne et due forme, des compensations et des possibilités de relogement adaptées soient proposés aux 3 000 familles au moins qui sont affectées par ce projet, a déclaré Brittis Edman, responsable des recherches sur le Cambodge au sein d’Amnesty International. Sinon, ceci pourrait être le début de la plus grande expulsion forcée de l’après-guerre au Cambodge. »

« Si le gouvernement souhaite aménager Boeung Kak, il doit suivre une procédure légale qui fasse appel à la participation de la population vivant autour du lac », a déclaré Dan Nicholson, responsable de la coordination du programme de COHRE dans la région Asie-Pacifique. Les populations affectées doivent pouvoir prendre des décisions en connaissance de cause. Le manque flagrant d’informations précises et de responsabilités clairement définies montre que les préparatifs ont été tout simplement insuffisants. »

Complément d’information

Le projet d’aménagement du lac Boeung Kak a vu le jour en 2007, après la signature par la municipalité de Phnom Penh d’un bail de 99 ans au profit la société privée Shukaku, à laquelle la municipalité a confié le développement d’une zone de 133 hectares qui couvre 90 p. cent du lac. La municipalité a expliqué que cette société allait transformer cet endroit en une « zone agréable de commerces et de services pour les touristes cambodgiens et étrangers ».

Il y a deux semaines à peine, des représentants de la municipalité avaient reconnu devant des journalistes qui les interrogeaient à Phnom Penh qu’ils ne savaient pas exactement combien de personnes étaient affectées, mais qu’ils évaluaient leur nombre à tout juste 600 familles. Les enquêtes menées par un groupe local montrent que ce nombre est beaucoup plus élevé.

En violation du droit international et des normes internationales, la signature de l’accord entre la société et la municipalité de Phnom Penh est intervenue sans que la population locale n’ait été consultée au préalable ni qu’elle ait pu participer à ce processus d’une façon ou d’une autre. Il y a eu un manque flagrant de communication tout au long du processus ; des représentants de la population locale et des défenseurs du droit au logement à Phnom Penh ont déploré le fait que les offres de compensation ou d’un logement de remplacement adapté n’avaient pas été systématiques et que les projets de réinstallation de la population n’avaient pas été révélés au public.

L’accord semble également contrevenir au droit et aux règlements d’application cambodgiens du fait qu’aucune évaluation de l’impact environnemental du projet n’a été rendue publique et qu’aucun appel d’offre n’a précédé l’accord. En outre, aux termes de la Loi foncière de 2001, le lac devrait être considéré comme un bien inaliénable de l’État dont la propriété ne peut, à ce titre, être transférée pendant une période supérieure à quinze ans, pendant laquelle la fonction de ce bien ne peut, en outre, être modifiée. Un grand nombre des familles affectées ont des droits fonciers à faire prévaloir aux termes de cette loi de 2001.





Source: http://www.amnestyinternational.be/doc/article13387.html

#59441 View Sundgauvien38's ProfileView All Posts by Sundgauvien38U2U Member
Haut de page 29/11/2008 @ 11:48 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Phnom Penh : une maison tombe dans les eaux du lac Boeung Kak, la police tient éloignés les curieux

20081129114412qc7.jpg


Loin des regards, les baraques encore sur pied sises au bord du lac Boeung Kak, à Phnom Penh, continuent de s'affaisser dans l'eau au fur et à mesure que le remblaiement se poursuit. La société Shukaku Inc., qui a obtenu un bail de 99 ans pour exploiter quelque 133 hectares de cette zone, attend que le sol devienne ferme et, surtout, que les familles récalcitrantes à tout départ soient acculées à plier bagage. Jeudi 27 novembre, une nouvelle paillote a ainsi sombré dans les eaux souillées du lac, prise au piège du sable qui y est déversé quotidiennement. Un spectacle que les curieux ne seraient pas invités à venir observer...



La veille, une documentariste danoise et des militants des droits de l'Homme étaient venus à la rencontre de familles établies dans la zone, au nord de la capitale du Cambodge. Des policiers étaient alors venus leur enjoindre de quitter les lieux. Jeudi, plusieurs membres de l'unité d'intervention de la police municipale étaient postés dans le quartier, sur leurs gardes. Les eaux épaissies de détritus en tout genre ont englouti une maison sous le regard de ses locataires, impuissants, et d'observateurs, malmenés par la police.

Pas de vidéo, pas de photo
Peter Harris, photographe indépendant américain, qui effectue depuis quelques jours un reportage sur les lieux, rapporte deux incidents survenus jeudi avec les forces de l'ordre. A chaque fois, le même scénario se produit : les policiers de l'unité d'intervention entourent ces "visiteurs", montrent les dents et exigent d'eux qu'ils rebroussent chemin.

Le matin, certains de ces policiers, voyant que leurs injonctions n'avaient aucun effet, ont musclé leur intervention à l'égard des étrangers. "L'un d'eux m'a attrapé et m'a fait tomber de la moto sur laquelle j'étais assis. Peu après, la tension est retombée. Puis, nous sommes revenus l'après-midi. Nous étions occupés à discuter avec des habitants à l'intérieur de leur maison quand les policiers ont refait irruption et nous ont à nouveau demandé de partir. J'ai demandé pourquoi, et ils m'ont répondu que cette zone faisait partie d'un projet de développement et n'était donc pas ouverte au public. Ce qui est faux ! Tout le monde peut y avoir accès ! Alors, comme j'étais le seul homme du groupe, trois ou quatre policiers m'ont attrapé par les pieds et les mains et m'ont sorti manu militari de la maison..." Lors de ces accrochages, le photographe a perdu sa carte-mémoire, aussitôt confisquée par les forces de l'ordre, et qu'il n'a pu récupérer.

"Une petite histoire"
Interrogée sur les incidents de la journée, le commissaire de la police de Phnom Penh, Touch Naroth, s'étonne que des journalistes se passionnent pour ce qu'il considère être des broutilles. "Il ne faut pas que tout le monde se regroupe à Boeung Kak autour d'une petite histoire comme l'écroulement d'une petite maison dans cette zone de développement ! Le propriétaire de cette maison devrait aller négocier avec la compagnie des dédommagements et, s'ils ne parviennent pas à un accord, il pourra alors porter l'affaire devant le tribunal. Ce n'est pas la peine de faire autant de bruit autour de cette histoire", défend le policier, assurant que ses hommes n'ont pas malmené d'étrangers sur les lieux, et n'ont d'ailleurs jamais eu recours à la force.

Pourquoi déployer des forces armées ?
"Il n'y avait aucune raison d'envoyer sur place des membres de l'unité d'intervention de la police, armés. Où est le mal à prendre des photos et filmer les lieux ? Aujourd'hui, on a vu l'exemple d'une compagnie invisible recourant aux forces de l'ordre pour harceler des personnes faisant leur travail. Aucune loi n'interdit au Cambodge de prendre des photos et de filmer des images !", réagissait pour sa part Naly Pilorge, directrice de l'ONG cambodgienne de défense des droits de l'Homme Licadho.

"Au lieu de procéder à une expulsion massive des familles, une opération qui susciterait des réactions et des mouvements de résistance, ils préfèrent attendre que toutes les maisons disparaissent les unes après les autres dans l'eau...", analyse la responsable de la Licadho.

L'opération de remblaiement du plus grand lac de la capitale et l'opacité qui entoure cette transaction ont été à plusieurs occasions dénoncées par des organisations de défense des droits de l'Homme, de même que son impact environnemental, qui n'a donné lieu à aucune étude, et qui devrait se traduire, estiment-elles, par une amplification des inondations à Phnom Penh.

Par Stéphanie Gée et Ros Dina
27-11-2008 Ka-set
#61788 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 27/12/2008 @ 12:32 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Fureur et désespoir des habitants de Boeung Kak face au rejet de leur plainte par la Cour d'appel
Par Ros Dina
20081227122731jk9.jpg

Sans surprise, la Cour d'appel a rejeté, jeudi 25 décembre, la plainte des habitants du lac Boeung Kak qu'ils avaient déposée contre la société Shukaku, laquelle a obtenu de la municipalité de Phnom Penh de développer cette zone dans le cadre d'une concession de 99 ans. A la sortie de l'audience, cris et larmes chez ces Phnompenhois massés sur et autour de ce lac situé au coeur de la capitale du Cambodge et que la société remblaie depuis le mois d'août, condamnant leurs paillotes à disparaître les unes après les autres dans les eaux. Un centre commercial et d'autres infrastructures devraient voir le jour dans ce quartier habité depuis les années 1980.


Les réactions des avocats
L'audience aura duré trois heures et le verdict de la cour a déconcerté l'avocat des habitants, Me Choung Chou Ngy : "Le président de la cour a déclaré dans son verdict que la compagnie Shukaku n'avait rien à voir dans cette affaire !!!" Une décision qu'il qualifie tout simplement "d'injuste". "Comment dire qu'elle n'y est pour rien ? On voit bien qu'en remplissant de sable le lac, elle cause la perte des habitations de mes clients !", s'étrangle l'avocat, qui ne compte pas pour autant baisser les bras.

Une fois le verdict prononcé, l'avocat de Shukaku, Me Cheng Peng Hâb, a joué aux timorés face aux journalistes qu'il a cherché à fuir en retournant se réfugier dans la salle d'audience, téléphone accroché à l'oreille, jusqu'à ce que les employés de la cour coupent l'électricité et l'oblige à sortir. Son commentaire sera lapidaire : "Cette histoire concerne la municipalité et les habitants. C'est donc à la mairie de résoudre cette affaire, je ne peux pas en dire plus, je ne suis que l'avocat de la compagnie !"

La colère des habitants
Une minute après la lecture de la décision, une quarantaine d'habitants de Boeung Kak se regroupaient à l'extérieur du tribunal pour faire éclater leur colère et lancer une bordée d'injures à l'encontre de l'institution judiciaire. Femmes étranglées par les sanglots, hommes aux visages rouges de fureur, ils ont dit leur mépris pour cette "cour corrompue", "aveuglée par les dollars", "vendue à la compagnie et aux gens de pouvoir", et "tout sauf indépendante". Des baguettes d'encens ont été brûlées tandis qu'une femme s'évanouira à force de s'époumoner. "Le sort de la population dépend de la cour mais quel coeur ont ces juges ?"

Mme Be Pharom, l'une des représentantes de ces victimes, a déclaré qu'elle ne renoncerait pas au combat, et qu'elle était prête à camper devant le domicile du Premier ministre Hun Sen toute la semaine s'il le fallait jusqu'à ce qu'il intervienne. "Samdech Hun Sen est maintenant notre dernier recours. Les habitants de Boeung Kak peuvent accepter le projet de développement du gouvernement s'il y a une solution raisonnable pour nous. Nous ne voulons pas partir avec des larmes aux yeux !", a-t-elle souhaité.

Avant l'ouverture de l'audience, les habitants s'étaient donné rendez-vous devant le lieu sacré de Preah Ang Dangkeu, qui se dresse devant le Palais royal, pour adresser des dernières prières, et que les esprits convainquent les juges de trancher en leur faveur. "Nous portons plainte devant la 'Cour naturelle'. Qui sème le mal, récolte le mal ! La Cour naturelle a déjà jugé une personne !", avait alors lancé une quinquagénaire du groupe, qui refuse, comme bien d'autres, les dédommagements qui leur ont été proposés et qu'ils jugent être bien trop faibles.
...............

2009 sera bien pire pour eux....
#62154 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 27/12/2008 @ 18:52 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Préng-veasna
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1461.jpg
 
Messages 283
Inscrit(e) le 11/11/2007
Adieu, kamphlork!
Adieu, trei-kreum neung trei-kamplirng!
Adieu, moin teuk!
Adieu, trei-prâ!
Adieu, adieu!..............adieuuuuuuuuuuuuuuu!!!!!!

La réalité est mieux qu'un rêve en poésie, même si ton rêve tu le déjà choisis.
#62156 View Pr%E9ng-veasna's ProfileView All Posts by Pr%E9ng-veasnaU2U Member
Haut de page 31/12/2008 @ 13:46 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) petiteheidi
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

yingyang.gif
 
Messages 987
Inscrit(e) le 02/11/2007
..

Edité le 28/10/2015 @ 22:42 par petiteheidi
#62183 View petiteheidi's ProfileView All Posts by petiteheidiU2U Member
Haut de page 31/12/2008 @ 19:33 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3709
Inscrit(e) le 10/01/2005
petiteheidi,


'' Ce parabole évoque le caractère médisant d’une personne inculte '', vous faites de la discrimination intellectuelle! ( Joke )

Kékékéké.....J'aime aussi les Trei Kamplirng . Sont aussi bons que les Trei Rôrss,Trei chdor

Kékékéké....‘’ là où il y a de l’eau, il y a des poissons ‘’ c'est vrai que c'est faux.

#62187 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 02/01/2009 @ 20:10 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) petiteheidi
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

yingyang.gif
 
Messages 987
Inscrit(e) le 02/11/2007
.

Edité le 28/10/2015 @ 22:43 par petiteheidi
#62199 View petiteheidi's ProfileView All Posts by petiteheidiU2U Member
Haut de page 02/01/2009 @ 21:54 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) Préng-veasna
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1461.jpg
 
Messages 283
Inscrit(e) le 11/11/2007
Boeung kak roluth, preah vihear roleay, phnom penh khchât khchây sab bây nerk chhourgne

La réalité est mieux qu'un rêve en poésie, même si ton rêve tu le déjà choisis.
#62202 View Pr%E9ng-veasna's ProfileView All Posts by Pr%E9ng-veasnaU2U Member
Haut de page 03/01/2009 @ 17:30 Bas de page
Re : le lac Boeung kak. ( Phnom Penh ) Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3709
Inscrit(e) le 10/01/2005
petiteheidi a écrit


Oh non cher BAC,ni intellectuelle ni raciale hi hi ! simple constatations sur le terrain,à ce rythme, nos ressources s’épuiseront d’elles-même,naturellement…

Aujourd’hui les portes de nos frontières sont grandes ouvertes,plus besoin de papiers,les coopérations s’accélèrent dans de nombreux domaines…peut-être aussi militaire ? O la O la ! stop ! Cela ne vous rappelle rien ? et la fusion des ‘’ zones d’échange ‘’ au nord … what is it ?

Aller ! si vous aimez les Trei Kamplirng, dès lors l’opportu
nité se présente, à mon prochain voyage au pays des caribous
,je vous les apporterais; mais je ne vous dirais pas l'ori- gine de sa provenance,maybe Trei Kamplirng du Tonlé Sap made in Viet !

Espérons,comme disait le journaliste TF1 Harry Roselmack
,que la nouvelle année du ‘’ bœuf’’ ne sera pas trop ‘’ vache ‘’…

Bonne année 2009 chers TOUS !






C’est gentille. Votre euphémisme : pays des carribous. Kékéké.....en fait, c’est plutôt pays de longue hiver (6 mois) , de froid ( -15 °C à –35 °C) , de noirceur ( 8 heures de lumière par jour ), de peu de soleil; alors il faut boire beaucoup de jus d’orange pour ne pas devenir trop pâle comme un cadavre… ça donne de l’hésitation à un touriste ou à un émigrant non?

Et merci d’avoir pensé à moi pour les Trei Kamplirng.....moi, je les aime fraîches.....et c,est déjà noté dans mon canet d’activités pour mon prochain voyage au Cambodge. Je vais faire du ''tirng-komporck '' ( tirer-les-jacinthe-d’eau ), je vois qu’il y a des colonie de jacinthe d’eau à Boeung kak, s’il y a jacinthe d,eau, il y a trei krang, trei kamplirng....kékéké


Pour les souhaits de la nouvelle année 2009, je les laisse à M.Harry Roselmack kékéké




#62210 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page