Board logo

Le Forum Khmer-Network » Discussions générales sur le Cambodge » Géographie » Frontière khmer-Yirckname

Frontière khmer-Yirckname

BAC - 30/07/2015 à 22:54
Je n'ai jamais remarqué qu'il a une section géographie....kékéké



Mister le éminent recteur:




Uni team seeks maps of disputed borderline

http://kimedia.blogspot.ca/2015/07/uni-team-seeks-maps-of-disputed.html




Il a l'air tre`s intelligent mister le recteur avec ses lunettes sur le bout du nez. Il peut vous parler de l'économie, en passant par la santé, la justice, l'éductaion, la sociologie, le sport ( hmm ça c'est mon point fort kékéké )...jusqu'à la géographie....






Enjoy!


https://www.youtube.com/watch?v=pqd7bVbmhrQ





Edité le 31/07/2015 @ 00:04 par BAC

BAC - 30/07/2015 à 23:15





Dr. Sok Tuch veut parler de l'économie, mais il louange son maitre. Oui, oui docteur, on sait que la stabilité politique est une condition pour faire le business. Mais, A-pleu, l'esclavage aussi est bon pour le business.

Enjoy!

https://www.youtube.com/watch?v=QJYTyDNEGcs



koma_v - 31/07/2015 à 07:12
yirckname.... yirkcname....

BAC - 15/08/2015 à 14:52

Expert warns CPP, CNRP maps cede territory to Vietnam


However, Touch warned that by using the “Bonne” maps – explicitly recognised in Cambodia’s constitution – to delineate the eastern border, the Kingdom would lose some 50 kilometres of land in Mondulkiri province.




Sok Touch kékéké......Maintenant tous les membres du parti CNRP sont des traitres puisque leurs cartes donneraient 50 km au Yirckname.


On parle des problèmes sur la frontière, je sais; on parle des pertes des terres, je sais; mais on devrait parler d'un autre problème de la frontière; la frontière mentale de Sok Touch. Comme disait un ami '' Ooooooooooooh,Yirckname sors de ce corps...'' kékéké

Enjoy!!

http://kimedia.blogspot.ca/2015/08/expert-warns-cpp-cnrp-maps-cede.html

Edité le 15/08/2015 @ 15:55 par BAC

petiteheidi - 16/08/2015 à 23:43
.



Edité le 29/10/2015 @ 12:03 par petiteheidi

Seun nmott - 17/08/2015 à 22:49
C'est vrai qu'il a parlé très fort, pour qu'on l'entend, un peu trop sûr de soi à la limite du supportable. Bien qu'il ne répond pas à vos attentes , il a raison sur quelques points....aussi, faut le reconnaitre.

perso, je n'ai plus envie de l’écouter.

robin des bois - 18/08/2015 à 05:37
Et dans cette video de 42 min , est-ce que SOK Touch est plus clair ?

- Il roule pour qui au juste ?
- Ou il vend des bouquins et des "Border MAPS" pour son propre JOB ?


http://www.khmerlive.tv/archive/20150814_TVK_Press_Conference_on_Border_Maps_by_Sok_Touch.php

ps : à voir le comportement de certaines spectateurs devant les "Border MAPS", j'ai le sentiment que les problèmes rencontrés se situent toujours dans les angles supérieurs droits des cartes !!
C'est curieux !!!




Seun nmott - 18/08/2015 à 13:11
Sok Touch a obtenu son doctorat en histoire en 1999 en URSS,
Est actuel directeur du comité d'études et de recherches sur les frontières de l'Académie royale.

Sans aucun doute il roule pour le ppc et gouv.

...
Je ne peux pas visionner khmerlivetv

robin des bois - 18/08/2015 à 13:38
Seun nmott a écrit

...
Je ne peux pas visionner khmerlivetv



Parce que c'est vous

trouvé la version YouTube, en espérant que çà marche :

https://www.youtube.com/watch?v=g1VxEXdgPd4


Seun nmott - 19/08/2015 à 10:15
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

...
Je ne peux pas visionner khmerlivetv



Parce que c'est vous

trouvé la version YouTube, en espérant que çà marche :

https://www.youtube.com/watch?v=g1VxEXdgPd4



Merci RDB,
suis parti faire un tour, besoin d'un bol d'oxy....

sur ce vidéo, ST a baissé d'un ton, suite à des remarques de tous parts sur son arrogance.
Or il maintient que les khmers doivent être très vigilent sur le point Dak Dam-Dak hout, le point clé que HS a prétendu qu'il travaille pour que le Cambodge gagne du terrain,
Voici quelques aperçus:

Dak Dam/dak huut de la vidéo
1zGCYuN.jpg

dak dam/dak huut, que j'ai trouvé sur le net
Gnq4jDc.jpg

robin des bois - 19/08/2015 à 12:35
Seun nmott a écrit


.....il maintient que les khmers doivent être très vigilent sur le point Dak Dam-Dak hout, le point clé que HS a prétendu qu'il travaille pour que le Cambodge gagne du terrain,
Voici quelques aperçus:
Dak Dam...
1zGCYuN.jpgGnq4jDc.jpg


Merci Sn-n

Ne lisant pas le Khmer, n'étant pas Khmer, mais ayant l'envie- malgré mon "âge très mûr"- d'essayer de comprendre "la logique et les subtilités khmères"(très efficace pour lutter contre Alzheimer !!),
je vous ai retenu comme mon "Instit Khmer de référence " pour m'apprendre les subtilités de la logique khmère !!! En vrac :
- dans ce "dossier 2015 des frontières ", j'ai eu le sentiment, à différentes reprises
( tant du côté khmer de mes sources d'infos, que du côté vietnamien)
que les litiges semblaient plutôt se concentrer sur la partie Frontières du Vietnam/sud et du Cambodge/=(Kampuchea Krom)
par ex : remarques de la diaspora khmère sur la "maison de H Samrin",
remarques vietnamiennes sur l'effort de la "France coloniale" de délimiter sa Colonie de Basse- Cochinchine", mais pas du reste de la frontière plus au nord ... etc etc)

- Or avec ce nouvel intervenant "SOK Touch "- que je ne connaissais strictement pas-
apparaît une "version gouvernementale" que je trouve quelque peu étonnante : je résume à ma façon :

* "Heu, oui à la rigueur, il y a bien quelques litiges sur les frontières Khméro- Vietnamiennes
* "Heu non, çà n'a rien à voir avec les élucubrations mensongères du CNRDP (CF le fameux sénateur CNRP en tôle !)
* "Heu, en fait c'est dans le Mondolkiri que çà se passe du côté de DAK Dam !!!!
(CF - pour mémoire- les mouvements erratiques des ethnies montagnardes des Jaraï et des EDE des 2 côtés des frontières !!!)



*** Question de rdb à son "Instit Khmer de référence" :

"Que vient faire le MONDOLKIRI -et DAK DAM- en 2015- dans le problème des frontières Khméro-Vietnamiennes ?

* De qui se moquerait-on SVP ?





Edité le 19/08/2015 @ 13:45 par robin des bois

koma_v - 19/08/2015 à 13:07
Bonjour à tous

Comme déjà mentionné a plusieurs reprise, il existe un document qui permet de connaitre les revendications territoriales du roi Sihanouk vis à vis des cartes SGI et des cartes US; ce document, qui date de 1976, est le No. 155 de International Boundary Study.

La zone dont il est ici question est la zone dite 'map 1'; c'est donc une zone contestée depuis le début, et qui effectivement d’après le no 155 de IBS, montre une claire différence entre les revendications khmères sur la carte donnée aux USA en 1964, et les cartes SGI de référence. Hun Sen a donc raison lorsqu'il dit que les cartes que Sam Rainsy a ramené de France vont marquer un manque à gagner pour le Cambodge (même si cela va heurter la mythologie qui est que seul Sam Rainsy connait bien son dossier et travaille pour le Cambodge tandis que Hun Sen le vend au plus offrant - en terme de frontière, pas de concession). Et Sok Touch aussi a raison, par induction.

Cependant, comme la référence des négociations entre Cambodge et Vietnam sont les cartes SGI, et que les cartes envoyées aux USA n’engageaient que le Cambodge (qui cherche ici à s'octroyer plus que ce que la colonisation lui a "donné" - même si cela heurte un nouveau mythe, celui du Cambodge éternel perdant des litiges frontaliers), les litiges mentionnées doivent faire l'objet de négociations dont l'issue n'est pas forcément favorable à la revendication de 1964. Sauf à considérer que l'engagement de 1967 du Vietnam du nord à reconnaitre le Cambodge dans 'ses frontières actuelles' vaut pour ce bout de terrain de 50km2. Mais il est clair que si de Sam Rainsy avec ses gros sabots vient avec sa carte SGI dans le cadre de ses négociations, le Vietnam ne sera que trop content d'accepter sa proposition (et le vendeur de terre, de frontière, paradoxalement, deviendra Sam Rainsy...)

Je rappelle enfin qu'une des zones dont le traité de 1985 traite est un des zones marquée comme discordante entre Cambodge, Vietnam, et cartes SGI (dite 'map 3'): http://www.khmer-network.com/forum/psujetKN-10894-2.html


Edité le 19/08/2015 @ 15:08 par koma_v

koma_v - 19/08/2015 à 13:09
BAC a écrit


Expert warns CPP, CNRP maps cede territory to Vietnam


However, Touch warned that by using the “Bonne” maps – explicitly recognised in Cambodia’s constitution – to delineate the eastern border, the Kingdom would lose some 50 kilometres of land in Mondulkiri province.




Sok Touch kékéké......Maintenant tous les membres du parti CNRP sont des traitres puisque leurs cartes donneraient 50 km au Yirckname


Je vous engage à lire l'étude précédemment citée et à reformuler vos critiques vis à vis du CNRP et du Sok Touch en pleine connaissance de cause (au lieu de croire aveuglement le parti d’opposition)

Edité le 19/08/2015 @ 15:00 par koma_v

robin des bois - 19/08/2015 à 15:48
koma_v a écrit

Bonjour à tous

Comme déjà mentionné a plusieurs reprise, il existe un document qui permet de connaitre les revendications territoriales du roi Sihanouk vis à vis des cartes SGI et des cartes US;
ce document, qui date de 1976, est le No. 155 de International Boundary Study.




http://archive.law.fsu.edu/library/collection/LimitsinSeas/IBS155.pdf

International Boundary Study No. 155 – March 5, 1976

Cambodia – Vietnam Boundary
(Country Codes: CB-VN)

The Geographer Office of the Geographer
Bureau of Intelligence and Research
Office of the Geographer
Bureau of Intelligence and Research


INTERNATIONAL BOUNDARY STUDY
No. 155 - March 5, 1976
CAMBODIA – VIETNAM BOUNDARY


TABLE OF CONTENTS Page
I. Boundary Brief..................................................2
II. Geographic Background......................................... 2
Physiography........................................................ 2
Ethnography......................................................... 3
History............................................................. 4
III. Analysis of Boundary Alignment................................6
Land Boundary........................................................6
Maritime Frontier....................................................9
IV. Treaties and Other Acts ......................................10
V. Summary .......................................................15
Appendixes......................................................... 16






Edité le 19/08/2015 @ 16:52 par robin des bois

Seun nmott - 19/08/2015 à 18:33
[quote=robin des bois]
Seun nmott a écrit


....es frontières [/i]!!!)
[/i]


*** Question de rdb à son "Instit Khmer de référence" :

"Que vient faire le MONDOLKIRI -et DAK DAM- en 2015- dans le problème des frontières Khméro-Vietnamiennes ?

* De qui se moquerait-on SVP ?






Oui Dak Dam est bien à Mondulkiri(le ballon bleu),
8g50T8G.jpg
photo prise sur le net.

L’enjeu est de taille, sur le fond « Vietnam », HS est en train de montrer au pays que c’est lui qui travaille le mieux, les autres ne sont que des branleurs qui ne cherchent qu’à lui chatouiller, leurs avances sont des hypothèses sans fondement.

Une remarque,
ou HS a su retourner la situation à son profit, ou il a su orienter le « gibier » vers le piège…

Sur ce SOk Touch (ds vidéo) a démontré que HS est plus intelligent puisqu’il travaille pour que la frontière soit à Dak hout(dak huut) et non à Dak dam(voir photo 1), les idiots imprudents laissent valider Dak Dam , ce qui fait perdre au khmer « les 50 km2 ». Si c’est le cas 2018 CPP garde l’avantage .


Sok Touch qui porte l'étiquette des chercheurs payés par le gouve, a mené des études sur terrains en silence, dit il. Pendant que les soi disant experts de l’opposition, manquent de moyen financiers et politiques se contentent de visionner sur "les papiers",

Je ne suis qu'on observateur, qui peut se tromper,

Edité le 19/08/2015 @ 20:09 par Seun nmott

koma_v - 19/08/2015 à 18:42
http://archive.law.fsu.edu/library/collection/LimitsinSeas/maps/bs155bsmall.html

bs155b.jpg

L'opposition a internet je pense, et l'acces a plein de ressources numerique ou papier est quasi gratuite (moins cher que des reproductions de cartes CGI je pense).

Les frontieres issues de sources non officielles n'ont pas autorité en matière de frontiere.

robin des bois - 19/08/2015 à 19:03


Mais SVP ce n'est pas une "zone marécageuse" ou alluvionnaire, dans une courbe de la rivière du coin ? (dak huut peut être ???
C'est très habité ce coin ?


Seun nmott - 19/08/2015 à 19:14
D'après Sok Touch, et d'autres qui sont natifs de ces lieux, oui c'est très habité côté VN, bcp moins ou voir vraiment désert côté khmer.

robin des bois - 19/08/2015 à 19:45
Seun nmott a écrit

D'après Sok Touch, et d'autres qui sont natifs de ces lieux, oui c'est très habité côté VN, bcp moins ou voir vraiment désert côté khmer.


Merci Sn-n

Sur le doc/étude de Koma V, qui date de mars 1976 ,

il est écrit ceci à la page 8

[ The third problem area is situated northeast of Loc Ninh between the Dak Jerman and the
Dak Huyt, a heavily forested and uninhabited region (Map 2).
The SGI 1:100,000 sheet bears a line from the source of the Dak Jerman running northeastward to the Dak Huyt, which then becomes the boundary.
On the Cambodian annotated version, the boundary crosses to the east of the Dak Huyt and then extends for about 2.5 miles northward before joining the river.
In addition, the drainage pattern on the DMATC 1:50,000 series differs from that shown on the SGI 1:100,000 sheets.
The July 31, 1944, decree delimits the boundary in this sector as "following its [Dak Jerman] course to its source, to the confluence of Dar-Kle and of the Dar-Hoyt [Dak Huyt]; it follows the latter to its source."
Unfortunately the Dar-Kle has not been identified on any maps, and it is impossible to
state, with authority, what is the precise alignment east of the source of the Dak Jerman.
Since a crossing of the Dak Huyt is not described, however, the Cambodian annotated version did not appear to be justified. This sector between the rivers, nevertheless, had
had to be considered indefinite or in dispute.

The fourth dispute involves the largest amount of territory, the only one containing established villages (Map 1).
The 1914 decree, as cited above, provides for the boundary to follow the Dak Huyt "to its source."
Approximately 10 miles from "its source," the Dak Huyt is formed by two tributaries: the Dak Huyt to the south and the Dak Dang to the north.
All printed maps of the pre-1954 period show the latter, the Dak Dang, as the boundary.
On the Cambodia annotated maps furnished to the United States Embassy, however, the printed boundary on this stream has been scratched out and a manuscript line added along the Dak Huyt.
The decree appears to substantiate the annotated version, but all printed maps sources refute it.
The territory must be considered in dispute.....]


Edité le 19/08/2015 @ 20:59 par robin des bois

koma_v - 19/08/2015 à 21:55
Seun nmott a écrit


dak dam/dak huut, que j'ai trouvé sur le net
Gnq4jDc.jpg


Cette carte est issue du site de Jim Henthorn (http://911gfx.nexus.net/vietnam.html), qui a scanné les cartes d’état major fournies aux troupes US par 'the defense mapping agency Topographic center', celle ci datant de novembre 1973 précisément (comme indiqué" sur le scan); la carte globale est ici :http://911gfx.nexus.net/mapnd4816.html et la partie incriminée ici: http://911gfx.nexus.net/vietnam/maps/nd48-16/nd48_16g.html

Le fait que la partie de la frontière donnée sur la 'map 1' du n°155 de l'IBS soit marquée 'boundary indefinite' est en parfaite corrélation avec la position donnée par l'IBS et la différence entre les cartes SGI et fournies par le SRN en 1964.

Je soulignerais enfin que les cartes du site de Jim Henthorn (US) couplées a l'ISB permettent de reconstruire les fameuses cartes transmises par le SNR aux états unis en 1964.

Pour ceux que cela intéresse, une copie du telex de la transmission des cartes aux USA avec les frontières revendiquées par le SRN est donnée dans un des documents de la requête "en interprétation de l'arrêt du 15 juin 1962 en l'affaire du Temple de Préah Vihéar" (http://www.icj-cij.org/docket/index.php?p1=3&p2=3&k=46&case=151&code=ct2&p3=90), dans l'onglet 'fond' et 'Annexes à la "réponse" du Cambodge - volume II' du 8 mars 2012 (annexe n°9 : ref pol32-2 Camb, embtel 870; Deptel 614 - non accessible en ligne sur les archives déclassifiées US)

Seun nmott - 19/08/2015 à 22:09
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

D'après Sok Touch, et d'autres qui sont natifs de ces lieux, oui c'est très habité côté VN, bcp moins ou voir vraiment désert côté khmer.


Merci Sn-n

Sur le doc/étude de Koma V, qui date de mars 1976 ,

il est écrit ceci [b]à la page 8
.]
[/i]


:reflechi2: :reflechi2:

BAC - 21/08/2015 à 06:21

Récemment, j'ai répondu à une série de question. On nous montre des images et des mots ( tangible, intangible...). On doit associé des mots aux images. J'ai eu 0% bon.

Un e-mail; j'ai dit tangible ( faux ), un numéro de téléphone; j'ai dit tangible ( faux ). Un brevet, j'ai dit intengible ( faux ), une carte du Cambodge; j'ai dit tantible ( faux ), la constitution du Cambodge; j'ai dit tangible ( faux )

Y a rien au Srok que l'on ne peut pas violer.




Edité le 21/08/2015 @ 07:22 par BAC

BAC - 22/08/2015 à 17:09
Les psysants khmrrs pres de la frontiere sont des minables menteurs. Ils ne mentent pas bien....

Ce n:est pas vrai que les yircknamiens ont pris vos terres. Arrête z de pleurer. Les cartes sont bonnes. Pour une fois les ppc sont crédibles. ONU ussi.


Pour la première je crois aux bandits.



Edité le 22/08/2015 @ 18:14 par BAC

robin des bois - 25/08/2015 à 20:01
BAC a écrit

Les psysants khmrrs pres de la frontiere sont des minables menteurs. Ils ne mentent pas bien....

Ce n:est pas vrai que les yircknamiens ont pris vos terres. Arrête z de pleurer. Les cartes sont bonnes. Pour une fois les ppc sont crédibles. ONU ussi.


Pour la première je crois [size=2]aux bandits.




Monsieur BAC

Arrêtez SVP de "déblatérer" et d'utiliser des mots désagréables et xénophobes sur le fonds, car vous l'êtes .

Si on refait l' Histoire, les gens malveillants nous disent qu'autrefois les peuples d'ASEAN vivaient dans la paix, la sérénité et dans l'amour du "proche Voisin" : grand bien leur fassent.
Tout se serait gâté avec l'arrivée de ces maudits Occidentaux et des Barangs, qui ont introduit leurs notions de "propriétés et de frontières", de " documents cadastraux et de "Borders MAPS" à l'appui...


SVP , tout comme les KR ,prenons donc modèle sur ce Monde des "Ethnies montagnardes" d'autrefois, par ailleurs avant-gardistes des Hippies de Woodstock et des Ecolos/Verts de 2015.
Abolissons les frontières et les Cartes...

sans oublier de libérer notre Sénateur Khmer HONG Sok Hour, héritier direct sans le savoir de ces "Ethnies écolos et avant-gardistes" du XXIeme siècle


ps : votre jeune sauteur à la perche canadien fait plus que vous pour le bon renom de votre pays le Canada !!!




Edité le 25/08/2015 @ 21:08 par robin des bois

f6exb - 25/08/2015 à 21:11
Oui, mais il a humilié l'auvergnat. :clindoeil:

Seun nmott - 25/08/2015 à 22:46
f6exb a écrit

Oui, mais il a humilié l'auvergnat. :clindoeil:


S'il ne change pas sa perche, :reflechi1:

BAC - 26/08/2015 à 18:13
robin des bois a écrit

BAC a écrit

Les psysants khmrrs pres de la frontiere sont des minables menteurs. Ils ne mentent pas bien....

Ce n:est pas vrai que les yircknamiens ont pris vos terres. Arrête z de pleurer. Les cartes sont bonnes. Pour une fois les ppc sont crédibles. ONU ussi.


Pour la première je crois [size=2]aux bandits.




Monsieur BAC

Arrêtez SVP de "déblatérer" et d'utiliser des mots désagréables et xénophobes sur le fonds, car vous l'êtes .

Si on refait l' Histoire, les gens malveillants nous disent qu'autrefois les peuples d'ASEAN vivaient dans la paix, la sérénité et dans l'amour du "proche Voisin" : grand bien leur fassent.
Tout se serait gâté avec l'arrivée de ces maudits Occidentaux et des Barangs, qui ont introduit leurs notions de "propriétés et de frontières", de " documents cadastraux et de "Borders MAPS" à l'appui...


SVP , tout comme les KR ,prenons donc modèle sur ce Monde des "Ethnies montagnardes" d'autrefois, par ailleurs avant-gardistes des Hippies de Woodstock et des Ecolos/Verts de 2015.
Abolissons les frontières et les Cartes...

sans oublier de libérer notre Sénateur Khmer HONG Sok Hour, héritier direct sans le savoir de ces "Ethnies écolos et avant-gardistes" du XXIeme siècle


ps : votre jeune sauteur à la perche canadien fait plus que vous pour le bon renom de votre pays le Canada !!!





Bonjour monsieur RDB,


Vous n'aimez pas cette expression "il faut rendre à César ce qui est à César"


PS Imaginez si ANU avait donne la bonne carte à Hun Xen, la guerre aurait éclaté entre Yirckname et Khmers. La mission de l'ONU est dans la ligné de votre pensée; c'est peace and love pour tous les circonstances. Si l'esclavage est bien dans sa peau pourquoi vouloir le sauver





Edité le 26/08/2015 @ 19:55 par BAC

robin des bois - 26/08/2015 à 21:03
BAC a écrit

[
Bonjour monsieur RDB,...

1°)Vous n'aimez pas cette expression "il faut rendre à César ce qui est à César"

2)) PS Imaginez si ANU avait donne la bonne carte à Hun Xen, la guerre aurait éclaté entre Yirckname et Khmers. La mission de l'ONU est dans la ligné de votre pensée; c'est peace and love pour tous les circonstances. Si l'esclavage est bien dans sa peau pourquoi vouloir le sauver



Monsieur BAC

Je suis "d'une humeur guillerette" avec un peu de temps devant moi.
Par ailleurs votre "jeune et beau sauteur à la perche canadien" m'a vraiment impressionné : : 5,80/ 1er coup - 5,90/1er coup ...
Comme dit Sn-n, "il avait su choisir la bonne perche"


Je ne sais pas, par contre si "les amateurs khmers en Histoire" ont su aborder le dossier des frontières avec la bonne perche, ou avec une "perche trop légère"!!

* Sur votre point n°1
: visiblement vous ne connaissez pas vos "classiques" !

Qualifier de simple "expression " une parole de Jésus, fils de Dieu, c'est vraiment léger.
Sur quatre évangélistes, trois citent ces " paroles du Fils de Dieu" :

* MARC : I- 17
17 Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

* MATTHIEU : II- 20/21
20 Il leur demanda : De qui sont cette effigie et cette inscription ?
21 De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu


* LUC : XX-22 à 25
22 Nous est-il permis, ou non, de payer l'impôt à César? "
23 Ayant compris leur fourberie, il leur dit: " Pourquoi me tentez-vous?
24 Montrez-moi un denier. De qui porte-t-il image et inscription? " Ils dirent: " De César. "
25 Et il leur dit: " Ainsi donc, rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
"

Monsieur BAC, selon vous, est-ce que je connais l'expression que vous citez d'une manière aussi légère ?
(ps : à votre décharge, je rajouterai que, comme pour Jésus, je n'ai encore trouvé aucun texte écrit de la main même de Bouddha qui m'intéresse aussi !!!)

* Passons donc à votre point n° 2

- 21 : premier "constat paysan" de rdb : les "cartes géographiques /MAPS" sont des supports écrits très anciens qui existent par elles- mêmes : CF votre période scolaire SVP.
Par là, je veux dire que les MAPS "représentent par le dessin"- comme des images- des mers, des continents, des côtes, des fleuves, des montagnes et essaient aussi de donner une idée des reliefs
rien que des phénomènes géographiques perceptibles, palpables à l'œil humain et réels physiquement (idem désormais les photos/cartes des satellites)


- 22 : Mais des "divisons administratives", des "frontières politiques" : non, ce sont des ajouts manuscrits.
Tout çà, ce sont des annotations, un surplus sur de MAPS, qui peuvent être sujets à caution, à interprétation et non visibles sur les photos satellites !!!


Me comprenez -vous ????

- 23 : CQFD : oui, il y a des "cartes géographiques" de l'Indochine coloniale faites par ces foutus Barangs ....( je supposerai aimablement que les Khmers n'avaient pas eu le temps d'en faire avant!!!)
Oui il ya des "cartes US" sur le Cambodge .. pour mieux viser les zones a bombarder, je suppose!!
Mais des cartes intégrant clairement les doléances des uns et des autres : à première vue "il n'en existe pas officiellement"

-24 :Ce qui ne veut pas dire - comme l'a' déjà souligné justement Koma -V que ces doléances n'existent pas, n'aient pas été formulées hors cartes géographiques et ne soient pas justifiées !!! (je ne me prononce pas
Est-ce clair ?


ps : je suis surpris encore une fois de voir transformer SNS en défenseur éclairé des frontières khmères, alors qu'il a "favorisé " sciemment le "HCM TRAIL".. et le " SIHANOUK Trail" dans les années 1964/1966.
(Il me semble bien que cette attitude a par ailleurs favorisé l'implantation de villageois vietnamiens le long de ce "HCM TRAIL" dans le Ratanakiri et le Mondolkiri)

CQFD : bien avant mars 1970 !!
Après 70, par esprit de vengeance, il était "cul et chemise" avec les KR, les Chinois(Zou en Laï)et les Vietnamiens !!!!

AMEN



Edité le 26/08/2015 @ 22:12 par robin des bois

Seun nmott - 26/08/2015 à 22:00
Dans cette tumultueuse affaire,
voici une photo de souvenir datée de 2005, prise chez le gr frère,

2o2PhOi.png
:reflechi1:

Le PM n'a pas demandé la "carte" à la chine?
:chaipas:

koma_v - 26/08/2015 à 22:49
http://indomemoires.hypotheses.org/12613

Fonds archives Indochine, Fonds Langlet-Quach
Cartes du Fonds Langlet-Quach à l’Institut d’Asie Orientale [IAO]


robin des bois - 27/08/2015 à 05:40
koma_v a écrit

http://indomemoires.hypotheses.org/12613

Fonds archives Indochine, Fonds Langlet-Quach
Cartes du Fonds Langlet-Quach à l’Institut d’Asie Orientale [IAO]





merci

ma contribution : 12 belles cartes anciennes du Cambodge sur un même lien

http://www.davidrumsey.com/luna/servlet/view/all/where/Cambodia/?res=1

.....quant aux "frontières", cherchons- les ensemble SVP


koma_v - 27/08/2015 à 10:19
Bac a écrit


PS Imaginez si ANU avait donne la bonne carte à Hun Xen, la guerre aurait éclaté entre Yirckname et Khmers. La mission de l'ONU est dans la ligné de votre pensée; c'est peace and love pour tous les circonstances. Si l'esclavage est bien dans sa peau pourquoi vouloir le sauver






Bonjour Mr. Bac

Constant que vous en êtes à immaginer que l'ONU a sciemment falsifier des cartes pour etre en accord avec un pays dont l'influence mondiale est faible (le vietnam), que vous rejettez dedaigneusement toute piece allant a l'encontre d'un axiome dogmatique ('hun sen laisse le vietnam modifier les frontieres de manière héhontée), tout en ne produisant aucune piece pour etayer votre position sauf à relayer les dires de personalitées dont la manipulation des foules sur bases de rumeurs et autres approximations est le fond de commerce, et puisque que vous semblez friand des proverbes, souffrez que je vous en attribue un:"il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir".

Cordialement,
Koma V.

f6exb - 27/08/2015 à 12:28
Et au pays des aveugles, les borgnes sont rois.

(C'est juste une petite connerie de circonstance, pas m'en vouloir).

1422.gif

Edité le 27/08/2015 @ 13:28 par f6exb

koma_v - 27/08/2015 à 14:20
robin des bois a écrit


merci

ma contribution : 12 belles cartes anciennes du Cambodge sur un même lien

http://www.davidrumsey.com/luna/servlet/view/all/where/Cambodia/?res=1

.....quant aux "frontières", cherchons- les ensemble SVP




Bonjour M. Robin des Bois

Pour moi, 'la messe est dite' à 90% en ce qui concerne les frontières revendiquées par Sihanouk. Je résumerais ma position comme suit:
- en 1964, le Cambodge dépose une plainte à l'ONU vis à vis des incursions sud vietnamiennes (voir par exemple documents référencés S/5666, S/5832, S/5966, S/5765, S/6015 par exemple, ou emplacement aller sur le site de l’ONU:
http://unitesearch.un.org/?query=%28cambodge+AND+vietnam%29&searchTrigger=Rechercher+S%C3%A9doc&SS=GS&tpl=ods&lang=fr&__utma=114554307.1282694575.1439796977.1440171348.1440332332.5&__utmz=114554307.1440332332.5.4.utmcsr%3Dgoogle|utmccn%3D%28organic%29|utmcmd%3Dorganic|utmctr%3D%28not+provided%29&_ga=GA1.2.1282694575.1439796977&__utmc=114554307&_gat=1&_gat_TrackerTPL=1&NSC_j_xg-bqbdif_iuuq_mc_wt=ffffffff09f2003645525d5f4f58455e445a4a423660&sort=publicationDate&page=60 et les pages précédentes)
- des cartes ont du être fournies à ce titre, afin de pouvoir statuer sur la violation de frontière (et en particulier à la commission d’enquête nommée, même si au final, cette dernière souligne que c’est surtout le sud-Vietnam qui pointe la localisation des frontières avec insistance)
- à aucun moment il n'a été question dans cette affaire, contrairement à ce que l'on trouve chez Bora Touch, ou dans les textes émanant de l'opposition au PPC, d'un dépôt de carte par le Cambodge afin de faire reconnaitre ses frontières par l'ONU (la démarche eu été délicate, de plus, sachant qu'à l'époque, les états unis, qui ont un véto, refusait de reconnaitre les frontières du Cambodge telles que revendiquées par ce dernier). Nous sommes donc devant une légende urbaine, je le pense (ce n'est pas la seule dans ces problèmes de frontière), certainement véhiculée et crée à l'époque de l'opposition à la RPK.
- en 1964, le Cambodge a fait parvenir aux états unis (via l'ambassade des USA à Phnom Penh) un lot de carte SGI avec indiqué les frontières revendiquées (voir document POL 32-2 CAMB en archive de la requête en interprétation du CIJ de la Haye sur preah vihear), portant en particulier des corrections manuelles des frontières telles que décrites sur ces cartes (cf. n°155 de IBS).
- l'analyse de ces cartes, la comparaison avec les cartes bonnes du SGI, les cartes UTM des états unis, les cartes du Sud Vietnam, pointent 4 zones où les différents tracés ne coïncident pas. 4 sont des "empiétements" du Cambodge sur le sud Vietnam, 1 est un empiétement du sud-Vietnam sur le Cambodge. L'argumentaire Cambodgien sur ces zones est détaillé dans le IBS n°155.
- on notera que la ligne Brévié est revendiquée par le SNR comme frontière maritime, laissant donc Koh Tral coté vietnamien (et la déclaration de Hun Sen ici: http://www.thecambodiaherald.com/cambodia/prime-...opposition-president-to-instruct-his-fellow-8867 devrait confirmer cette assertion)

En conclusion, les cartes SGI diffèrent un peu des frontières revendiquées par le Cambodge, ces dernières étant globalement plus étendues que les frontières coloniales.

L'opposition dénonce depuis longtemps les traités entre Cambodge et Vietnam accusant le régime de Hun Sen de livrer des km2s entier au voisin. L’analyse rapide des traités montre cependant que les cartes de références des divers traités restent les cartes SGI puis US (basées sur les premières), les points difficiles étant ceux détaillés dans IBS n°155. Le traité de 1982 sur les eaux historiques constitue un grave empiètement à mes yeux des eaux territoriales khmères, mais est en même temps inévitable car la frontière navale revendiquée par Sihanouk passe à 3kms des cotes de Phu Quoc. Cependant, ce traité signifie surtout que le Vietnam refuse la ligne Brévié en tant que frontière maritime, et réclame la règle de l’équidistance, comme le sud Vietnam. En fait, seul ce point est préjudiciable au Cambodge.

Il y a un point à préciser, cependant: c'est l’acceptation des 'frontières actuelles' par le nord Vietnam et le FNL en 1967. La question sous jacente est: est ce que ces frontières actuelles sont définies par les cartes SGI sans retouchent ou avec retouches du SRN? En tous les cas, rien d’éhonté ne me semble émerger des traités frontaliers terrestres, et on est loin de l'annexionnisme dénoncé par l'opposition sur la base de cartes que personne n'a vue et que je pense ne pas exister (celles de l’ONU).

Que les cartes et les traités soient acceptables ne signifie pas que les bornes soient ensuite bien posées, et la vérification sur place est importante. Des "erreurs" plus ou moins volontaires sont possibles et même très probables, mais on n'est loin quand même d'un problème de tracé.

La demande du gouvernement de Hun Sen à l'ONU me semble incongrue et illogique, car le Cambodge possède une copie des cartes envoyées aux états unis. Ces dernières ont été fournies lors de la demande en clarification de l’arrêté sur preah vihear. Hun Sen savait donc que les cartes qu'il utilisait dans les négociations étaient les bonnes. Je penche donc pour un piège qu'il a tendus pour discréditer l’opposition et Sam Rainsy, en les obligeant à avouer
- que les accusations qu'ils font depuis 20 ans sur le gouvernement de Hun Sen et portant sur le fait que les frontières sur les cartes ne sont pas bonne ne sont pas fondée
- que les dirigeant des parties d'opposition ne connaissant pas leurs dossier et ne fond qu'affabuler (y compris sur la ligne Brévié, comme il l'a mentionné récemment)
- qu'ils ne sont pas fiables dans des négociations frontalières avec les voisins car ne se basant que sur des rumeurs (et donc qu’ils ne sont pas ‘présidentiables’)

Et je pense qu'il a réussit;

même si je sais aussi que le poison que ces dirigeants d'opposition ont semés depuis 30 ans a été bien efficace, et qu’aujourd’hui, tout le monde est persuadé que Sam Rainsy est le seul vrai défenseur des frontières et qu'il est le seul à connaitre la vérité (je pense que Sam Rainsy, dont le père était partie prenante des négociation d'indépendance est très au fait de tout cela mais qu'il a préféré faire de l''agitprop') alors que Hun Sen a donné Koh Tral aux Vietnamiens en 1982.

Au final, je terminerais en soulignant que les hommes politiques Cambodgiens actuels sont les dignes héritiers des hommes politiques d’avant guerre ; la lanterne frontalière n’a-t-elle pas en effet été d’abord utilisé par Norodom Sihanouk lui-même afin de fédérer tout le monde autour de sa personne (preah vihear en 1962, campagnes internationales pour la reconnaissance des frontières, accusations publiques envers les pays voisins d’annexionnisme, thèses de droit en France pour donner un paravent sérieux aux revendications frontalières cambodgiennes et développer l’idée –fausse- d’un pays globalement amputé par la colonisation française au profit de l’ogre vietnamien… ). Axer sur les frontières est donc le meilleur angle d’attaque au Cambodge pour réussir en politique, quelle que soit les énormités que l’on sort ; la population a été bien préparée par 60 ans de conditionnement vis à vis du Vietnam ou de la Thailande -accusations parfois portées avec raison, notons le bien- (Norodom Sihanouk, Lon Nol, le Kampuchea Demcratique, l’opposition à la Republique Populaire du Kampuchea, puis l’opposition au PPC, et maintenant par ce même PPC).

Cordialement
Koma V.

PS : j’ai lu vos échanges sur un forum vietnamien au sujet de ces traités. Je vous encourage à signifier à votre interlocuteur que les FNL et le nord Vietnam ont accepté les frontières khmères en 1967. Ces frontières sont certainement celles que l’ont trouve sur les cartes fournies aux USA, car les traités de 1982, 1985, 2005, portent sur la clarification des zones litigieuses mis en exergue dans l’ISB n°155.
En particulier, les traités de 1985 et 1982 sont illégaux (passés entre une puissance occupante et une puissance occupée) ; celui de 1982 remet en cause l’acceptation par le Vietnam de la ligne Brévié (qui est sur les cartes SGI comme la ligne de séparation des eaux territoriales). Quand aux zones litigieuses terrestres, elles sont à mon avis déjà de facto occupée par un des deux pays.

Seun nmott - 27/08/2015 à 15:20
koma_v a écrit

robin des bois a écrit


merci

ma contribution : 12 belles cartes anciennes du Cambodge sur un même lien

http://www.davidrumsey.com/luna/servlet/view/all/where/Cambodia/?res=1

.....quant aux "frontières", cherchons- les ensemble SVP




Bonjour M. Robin des Bois
.....
- on notera que la ligne Brévié est revendiquée par le SNR comme frontière maritime, laissant donc Koh Tral coté vietnamien (et la déclaration de Hun Sen ici: http://www.thecambodiaherald.com/cambodia/prime-...opposition-president-to-instruct-his-fellow-8867 devrait confirmer cette assertion)

En conclusion, les cartes SGI diffèrent un peu des frontières revendiquées par le Cambodge, ces dernières étant globalement plus étendues que les frontières coloniales.

..............



En particulier, les traités de 1985 et 1982 sont illégaux (passés entre une puissance occupante et une puissance occupée) ; celui de 1982 remet en cause l’acceptation par le Vietnam de la ligne Brévié (qui est sur les cartes SGI comme la ligne de séparation des eaux territoriales). Quand aux zones litigieuses terrestres, elles sont à mon avis déjà de facto occupée par un des deux pays.



Je poste ici la lettre de SNS fait à Pékin le 16 septembre, obtenu sous format pdf, en khmer.
Pas facile de traduire( 3 pages), désolé pour nos amis étrangers,
En gros SNS prétend n'a jamais reconnu que le KKK/ Koh tral appartenant à Vn légalement...

yyn6S16.png


.......

Il y a de quoi péter le crane..

koma_v - 27/08/2015 à 15:26
Bonjour M. Seun nmott

Pourriez vous me détailler les circonstances et les destinataires de ce documents de Norodom Sihanouk s'il vous plait?

En vous remerciant,
Cordialement
Koma

Aekreach - 27/08/2015 à 16:28
Quels sont les documents officiels que possèdent les khmers pour faire valoir les limites de leur territoire ?

BAC - 27/08/2015 à 17:31


Dans le blog KI, le bloggeur cite et écrit ceci:


Quote, unquote ...



“Hor Namhong ruled out taking the matter to the International Court of Justice, which issues rulings on land disputes between countries, because the process would require a lot of time and money.”
-------------

Khmer land lost to Vietnam cannot be measured in money and how long did it take the ICJ to settle the Preah Vihear disputes in 1962 and 2011?
Why do you want to rush so badly now, Namhong?
Namhong, you don’t worry about time and money, you worry about your government’s dirty secret will be revealed and the whole nation will know who are the true traitors.

-henry




Seun nmott - 27/08/2015 à 18:57
koma_v a écrit

Bonjour M. Seun nmott

Pourriez vous me détailler les circonstances et les destinataires de ce documents de Norodom Sihanouk s'il vous plait?

En vous remerciant,
Cordialement
Koma


Oup! pardon,
Suis parti tout de suite après avoir posté ce morceaux,
Oui, un décès annoncé que je dois rejoint Paris le plutot possible. Vous ne me verez pas avant mardi. C'est une tante de Mme.

Je ne pense pas pouvoir satisfaire votre demande,
Au fait c'est une lettre faite à Pékin le 16 septembre 2005, adressant à son peuple.

Sincèrement désolé.

robin des bois - 27/08/2015 à 20:28
koma_v a écrit



Pour moi, 'la messe est dite' à 90% en ce qui concerne les frontières revendiquées par Sihanouk. .


* points 1 et 2

- en 1964, le Cambodge a fait parvenir aux états unis (via l'ambassade des USA à Phnom Penh) un lot de carte SGI avec indiqué les frontières revendiquées [/b](voir document POL 32-2 CAMB en archive de la requête en interprétation du CIJ de la Haye sur preah vihear), portant en particulier des corrections manuelles des frontières telles que décrites sur ces cartes (cf. n°155 de IBS).... ...
- l'analyse de ces cartes, la comparaison avec les cartes bonnes du SGI, les cartes UTM des états unis, les cartes du Sud Vietnam, pointent 4 zones où les différents tracés ne coïncident pas.
4 sont des "empiétements" du Cambodge sur le sud Vietnam, 1 est un empiétement du sud-Vietnam sur le Cambodge. L'argumentaire Cambodgien sur ces zones est détaillé dans le IBS n°155.

En conclusion, les cartes SGI diffèrent un peu des frontières revendiquées par le Cambodge, ces dernières étant globalement plus étendues que les frontières coloniales.

* point 3
Le traité de 1982 sur les eaux historiques constitue un grave empiètement à mes yeux des eaux territoriales khmères, mais est en même temps inévitable car la frontière navale revendiquée par Sihanouk passe à 3kms des cotes de Phu Quoc. Cependant, ce traité signifie surtout que le Vietnam refuse la ligne Brévié en tant que frontière maritime, et réclame la règle de l’équidistance, comme le sud Vietnam. En fait, seul ce point est préjudiciable au Cambodge.

Il y a un point à préciser, cependant: c'est l’acceptation des 'frontières actuelles' par le nord Vietnam et le FNL en 1967.
La question sous jacente est: est ce que ces frontières actuelles sont définies par les cartes SGI sans retouchent ou avec retouches du SRN? En tous les cas, rien d’éhonté ne me semble émerger des traités frontaliers terrestres, et on est loin de l'annexionnisme dénoncé par l'opposition sur la base de cartes que personne n'a vue et que je pense ne pas exister (celles de l’ONU).

[b]Que les cartes et les traités soient acceptables ne signifie pas que les bornes soient ensuite bien posées, et la vérification sur place est importante.
Des "erreurs" plus ou moins volontaires sont possibles et même très probables, mais on n'est loin quand même d'un problème de tracé.

.
* point 4
PS : j’ai lu vos échanges sur un forum vietnamien au sujet de ces traités.
Je vous encourage à signifier à votre interlocuteur que les FNL et le nord Vietnam ont accepté les frontières khmères en 1967. Ces frontières sont certainement celles que l’ont trouve sur les cartes fournies aux USA, car les traités de 1982, 1985, 2005, portent sur la clarification des zones litigieuses mis en exergue dans l’ISB n°155.
En particulier, les traités de 1985 et 1982 sont illégaux (passés entre une puissance occupante et une puissance occupée) ; celui de 1982 remet en cause l’acceptation par le Vietnam de la ligne Brévié (qui est sur les cartes SGI comme la ligne de séparation des eaux territoriales).
Quand aux zones litigieuses terrestres, elles sont à mon avis déjà de facto occupée par un des deux pays.



Passionnant .. passionnant ..
Mais pour échanger sur le tout, il nous faudrait y passer la nuit !

Sur votre point 1 :
je suppose que ces " 4 +1 lands in dispute" sont probablement sans doute celles-ci

CAMBODIA-VIETNAM BOUDARY :
2wUm52o.jpg

MAP 1 :
BpAi975.jpg

MAP 2 :
ksENVVc.jpg

MAP 3 :
RkP5cu2.jpg

MAP 4 :
35d2Lbc.jpg

SVP à noter que tout "le feuilleton" qui va avec se retrouve sur un site qui a publié dès 2013 l' étude n)155 de Mars 1976 (les liens sont cités, et avec les cartes postées ci-dessus )
http://what-about.ouaillessissi.fr/article34/cambodia-vietnam-boundary


mon "sixième sens paysan" me fait penser que l'auteur de ce site a eu des liens très forts avec ce forum K-N



*****
Pour les autres points : une autre fois SVP

* sur votre point 4 :que pensez vous de ces "échanges " sur cet autre forum SVP ?


Pour le moins "curieux", n'est-il pas, et "beaucoup moins cool" que sur K-N !!!



Edité le 27/08/2015 @ 21:42 par robin des bois

robin des bois - 28/08/2015 à 04:36

Sur votre point 3 : "Les Eaux historiques du Cambodge",

SVP voir aussi :
- sur ce lien du même site
http://what-about.ouaillessissi.fr/article30/traite-sur-les-eaux-historiques-vietnam-cambodge-1982

- cet article publié aussi en janvier 2013

Traité sur les eaux historiques Vietnam-Cambodge, 1982
27 janvier 2013


Texte de l'accord historique sur les eaux territoriales entre la république socialiste du Viêt-Nam et la république populaire du Kampuchéa

source : soc.culture.cambodia
(Traduction officieuse à partir du texte en anglais par G & D. BUGMANN)

Hanoï. VNA en anglais 15 18 H GMT, 8 Juillet 1982

à noter que l'auteur du site prend toujours soin d'indiquer clairement ses sources



Edité le 28/08/2015 @ 05:37 par robin des bois

robin des bois - 28/08/2015 à 05:04
koma_v a écrit



Bonjour M. Robin des Bois

Pour moi, 'la messe est dite' à 90% en ce qui concerne les frontières revendiquées par Sihanouk. Je résumerais ma position comme suit:
- en 1964, le Cambodge dépose une plainte à l'ONU vis à vis des incursions sud vietnamiennes (voir par exemple documents référencés S/5666, S/5832, S/5966, S/5765, S/6015 par exemple, ou emplacement aller sur le site de l’ONU:
.




Je reviens sur le passage ci-dessus que j'avais bien noté pour ajouter 2 précisions personnelles :

- je partage cette analyse : ce qui veut dire que la plainte du Cambodge de 1964 (je ne connais pas le texte exact ) concerne-comme vous le précisez vous-même- uniquement les agissements de la République du Vietnam (du Sud) et non ceux de la RDVN (communiste )

- ceci me semble devoir être relié aux atermoiements puis à l'entrée en guerre des USA de Johnson début 1965, une fois son élection présidentielle à la fin 64 assurée.
Courant 1964, (Johnson sur l'intérim de KENNEDY), les "faucons" de l'entourage présidentiel poussent déjà fortement l'exécutif à soutenir leurs alliés du coin pour lutter contre l'expansion communiste, dont particulièrement la République Vietnamienne du Sud, la Thaïlande et le Laos d'alors.
Pour ce camp là, les " frontières" ne doivent plus être un obstacle pour exercer un " droit de poursuite " (+ futurs bombardements) même sur territoire voisin.
Certains pensent même que les USA étaient prêts à "ajuster certaines frontières" au profit de leurs alliés locaux.
A noter aussi que 1964 est l'année où SIHANOUK prend officiellement ses distances avec son ex- allié américain pour afficher "le neutralisme du Cambodge"(de Gaulle à PP, c'est 1966) et se rapprocher aussi des responsables communistes locaux ( dont accords chinois et RDVN sur les sanctuaires de "HCM Trails")

etc etc

Edité le 28/08/2015 @ 06:09 par robin des bois

koma_v - 28/08/2015 à 12:58
Seun nmott a écrit


Je ne pense pas pouvoir satisfaire votre demande,
Au fait c'est une lettre faite à Pékin le 16 septembre 2005, adressant à son peuple.

Sincèrement désolé.



Bonjour M. Seun nmott

Permettez moi de vous présenter toute les condoléances.

Si le texte de Norodom Sihanouk est à usage de politique intérieure, alors, il rentre dans mon 'jugement à la serpe' des argumentaires politiques sur les frontières. Après, les termes ont leur importance: ne pas reconnaitre la souveraineté n'est pas la même chose que ne pas renoncer à ses droits historiques (soit, on peut reconnaitre une perte de souveraineté mais ne pas renoncer aux liens particulier envers un territoire).

Pour ce qui est de la Cochinchine française, et des frontières avec le Cambodge, il faut remonter je pense à 1949 (indépendance au sein de l'union française) et non plus 1954. Les archives des négociations montrent que Norodom Sihanouk a revendiqué une partie seulement de ce territoire pour le raccrocher au Cambodge; les frontières intra-indochinoises post-1949 (et les archives) montrent que cette revendication n'a pas été acceptée. Le Cambodge a cependant émis des réserves et affirmé ses droits historiques officiellement cependant, sans que cela s’affecte le processus de délimitation frontalier, dont l'achoppement est décrit dans l'IBS n°155.
Pour Koh Tral, il suffit de constater qu'aucune protestation n'a été émise par le Cambodge à l'ONU pour la présence de troupes sud Vietnamienne, alors qu'en même temps, de nombreuses incursions dans le domaine maritime khmer ont été listé par le représentant du cambodge à l'ONU dans la fameuse plainte.

Norodom Sihanouk rejoue donc la bonne vieille recette de la revendication frontalière irrédentiste pour fédérer autour de lui (quitte à renforcer une contre vérité historique et à crisper un peu plus les cambodgiens autour de l'expansionnisme vietnamien et de la spoliation illégale du Delta du Mekong avec la complicité du colonisateur), et ce même si il sait très bien ce qu'il en est.

Pour étayer tout ceci, je vous invite a consulter ce document :
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5952&Lang=F

Edité le 28/08/2015 @ 22:29 par koma_v

koma_v - 28/08/2015 à 20:20
Aekreach a écrit

Quels sont les documents officiels que possèdent les khmers pour faire valoir les limites de leur territoire ?



Bonjour

La constitution est claire a ce sujet:

Article 2.
L'intégrité territoriale du royaume du Cambodge est absolument inviolable dans ses frontières délimitées sur les cartes à l'échelle 1/100.000 établies entre les années 1933-1953 et internationalement reconnues entre les années 1963-1969.


La subtilité est la suivante: "dans ses frontières délimitées sur les cartes à l'échelle 1/100.000", ce qui implique que cela ne se référè pas forcément aux frontières SGI, mais plutôt à des tracés portées sur des cartes SGI (ce qui permet donc d'inclure les modifications manuscrites sur les cartes transmises aux états unis".
Parallèlement, il faudrait etre clair sur le tracé que le vietnam du nord et le FNL ont reconnus en 1967.
Quoiqu'il en soit, si des litiges et des zones de désaccords sur le tracé apparaissent, il faut les aplanir par des accords. IL est symptomatique a ce sujet que les zones traités par les divers traités terrestres et maritime portent sur les zones pointées par l'ISB n°155.

La référence est donc POL32-2 CAMB

robin des bois - 29/08/2015 à 06:42
koma_v a écrit

.

La référence est donc POL32-2 CAMB


Bonjour à vous


a partir de votre référence citée ci-dessus, je suis remonté au doc suivant intitulé :

Foreign Relations of the United States, 1964–1968, Volume XXVII, Mainland Southeast Asia; Regional Affairs
January 1964–May 1965: Neutrality Proposals; Border Incidents and U.N. Consideration; Deterioration and Break in U.S.-Cambodian Relations
-----

dont ces quelques extraits du volume

Washington, April 21, 1965.
SUBJECT
Handling of Cambodian Conference Proposal
....
..
4. We would cooperate fully in defending border violations by GVN forces as being due entirely to the VC, as we had done last spring in the UN.

5. We would do everything possible to exclude and brand as irrelevant any Cambodian accusations against SVN based on Khmer Serei or any other allegations...
... ....
If this line of action commends itself to you, I think we should draft a cable along these lines to Saigon today to confirm.4 .




Edité le 29/08/2015 @ 07:47 par robin des bois

koma_v - 29/08/2015 à 12:10
koma_v a écrit

Aekreach a écrit

Quels sont les documents officiels que possèdent les khmers pour faire valoir les limites de leur territoire ?



Bonjour

La constitution est claire a ce sujet:

Article 2.
L'intégrité territoriale du royaume du Cambodge est absolument inviolable dans ses frontières délimitées sur les cartes à l'échelle 1/100.000 établies entre les années 1933-1953 et internationalement reconnues entre les années 1963-1969.


La subtilité est la suivante: "dans ses frontières délimitées sur les cartes à l'échelle 1/100.000", ce qui implique que cela ne se référè pas forcément aux frontières SGI, mais plutôt à des tracés portées sur des cartes SGI (ce qui permet donc d'inclure les modifications manuscrites sur les cartes transmises aux états unis".
Parallèlement, il faudrait etre clair sur le tracé que le vietnam du nord et le FNL ont reconnus en 1967.
Quoiqu'il en soit, si des litiges et des zones de désaccords sur le tracé apparaissent, il faut les aplanir par des accords. IL est symptomatique a ce sujet que les zones traités par les divers traités terrestres et maritime portent sur les zones pointées par l'ISB n°155.

La référence est donc POL32-2 CAMB


http://cambodgeinfo.com/?p=14993

koma_v - 29/08/2015 à 13:00
robin des bois a écrit


Sur votre point 1 :
je suppose que ces " 4 +1 lands in dispute" sont probablement sans doute celles-ci



en effet.

robin des bois a écrit

je partage cette analyse : ce qui veut dire que la plainte du Cambodge de 1964 (je ne connais pas le texte exact ) concerne-comme vous le précisez vous-même- uniquement les agissements de la République du Vietnam (du Sud) et non ceux de la RDVN (communiste )



Vous trouverez tous les documents en pdf, y compris le dossier déposé par le cambodge avec la descriptions des lieux et circonstance des incursions dénoncées sur les fichier ci dessous:
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5666&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5714&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5728&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5765&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5814&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5832&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5839&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5852&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5906&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5995&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/5996&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/6011&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/6015&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/PV.1120(OR)&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/PV.1119(OR)&Lang=F
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/PV.1120(OR)&Lang=E
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/PV.1119(OR)&Lang=E
Je vous joint aussi cette plainte dont on ne parle jamais mais qui me semble également montrer que rien n'est ni blanc ni noir...
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/7864&Lang=F

Enfin, un exemple de litige frontalier est donné ici:
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/6147&Lang=F
en réponse à ceci:
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/6041&Lang=F

On notera (je pense que c'est très important) que le gouvernement Cambodgien en 1965 se réfère pour la frontière non pas à d'hypothétiques cartes entreposées à l'ONU en 1964 (ce qui tendrait à avaliser mon hypothèse que ces cartes n'existent pas), mais à une carte UTM 1/50000 (pour Universal Transverse Mercator), soit pas celle qui est ici est qui est en Projection Bonne:
http://cambodgeinfo.com/wp-content/uploads/2015/08/Cambodge-Map-IGN_CFC_CBCBV-scan087.pdf


robin des bois a écrit

* sur votre point 4 :que pensez vous de ces "échanges " sur cet autre forum SVP ?


Je pense qu'il y a une erreur, lorsque votre interlocuteur mentionne les frontières dans la péninsule à l'arrivée de francais (http://www.forumvietnam.fr/forum-vietnam/discuss...dian-border-svayrieng-province-14504/index2.html): la frontière au sens européen du terme n'a aucun sens coté Cambodgien (ou siamois), ni même vietnamien. Les cartes tracées par les européens sont plutôt des vues de l'esprit artistiques d'une situation géopolitique telle que perçue par les explorateurs et les navigateurs (et qui n'a aucun sens pour les royaumes concernés).

Lorsqu'il mentionne que "Le problème ,c'est que les plans originaux sous la garde de Paris ont disparu!", il se trompe, Sam Rainsy en ayant ramenné de France. Le problème n'est pas le plan original, mais les revendications des pays nouvellement indépendants dont on a du mal à suivre la trace, sans compter le tentatives irrédentistes de part et d'autre (une composante du FULRO, soutenue par Phnom Penh, revendique Champasssak, de même que Sarin Chhak dans son ouvrage para-officiel du SNR)

Par contre, je pense que Bora Touch se trompe quand il écrit:

"In the 1950s, Cambodia corrected errors in some sheets of the SGI 1:100,000 maps. In 1964, Cambodia submitted these corrections to the United Nations. The changes were internationally recognized in 1963-1969, especially by Vietnam. It was these maps to which the UN Security Council Decision (Doc.S/5741) of 4 June 1964 referred."
Ces changements ont été envoyés au etats unis (et le document S/ 5741 ne fait mention d'aucune carte!!).

En tous les cas, ce problème frontalier n'est pas du tout l'affaire de la france.

Je pense au final que vote interlocuteur se trompe gravement sur la position de Hun Sen vis a vis de tout cela.

Edité le 29/08/2015 @ 16:07 par koma_v

f6exb - 29/08/2015 à 13:25

NO AUTHORIZATION
In case you use personal firewall, please adjust the privacy settings for this web site.

koma_v - 29/08/2015 à 13:41
Bonjour M. f6exb

Désolé pour ce contre temps. Les documents sont accessible par la recherche globale:
http://documents.un.org/s.html

mettre dans la case de recherche la référence du document recherché

exemple :
http://daccess-ods.un.org/access.nsf/get?open&DS=S/PV.1119(OR)&Lang=E

mettre S/PV 1119 dans la case de recherche.

Cordialement,
Koma

Edité le 29/08/2015 @ 14:41 par koma_v

f6exb - 29/08/2015 à 13:57
Impeccable.

f6exb - 29/08/2015 à 15:02
En explorant le site ci-dessus, je suis tombé sur ça :
http://daccess-dds-ny.un.org/doc/UNDOC/GEN/G79/115/38/PDF/G7911538.pdf?OpenElement

Comme la Vénus de Milo, les bras m'en tombent.

Edité le 29/08/2015 @ 16:03 par f6exb

f6exb - 29/08/2015 à 18:42
Je vois que c'est la même chose pour mon lien. Au bout de quelques heures, il n'est plus accessible.
Contournement :
Arriver à la zone de recherche comme précédemment
Taper : Neak Luong et cliquer sur "Search by symbol" puis "search the ODS".
Aller en page 4.
Premier lien.

Edit : Ou taper : E/CN.4/1343 dans la zone de recherche.

Edité le 29/08/2015 @ 19:45 par f6exb

robin des bois - 30/08/2015 à 05:21
koma_v a écrit



PS : j’ai lu vos échanges sur un forum vietnamien au sujet de ces traités.
Je vous encourage à signifier à votre interlocuteur que les FNL et le nord Vietnam ont accepté les frontières khmères en 1967. Ces frontières sont certainement celles que l’ont trouve sur les cartes fournies aux USA, car les traités de 1982, 1985, 2005, portent sur la clarification des zones litigieuses mis en exergue dans l’ISB n°155.



Bonjour à Vous

Rien trouvé de précis jusqu'ici sur ces accords ou "déclarations de 1967" entre Cambodia, RDVN et NLF, sauf ceci qui confirme votre info :

[As a price for accepting this unwelcome extension of Vietnamese influence into the border region,
the Cambodian government of Prince Norodom Sihanouk sought to extract a commitment from Hanoi to a settlement of the long-standing territorial dispute.
In mid-1967,both the National Liberation Front of South Vietnam and the Democratic Republic of Vietnam(North Vietnam) made unilateral declarations which recognised Cambodia’s existing borders.
Sihanouk later added his own interpretation to these statements, declaring that Vietnam had
also renounced any right to a future renegotiation of the boundary line.
At the same time, he suggested that the Vietnamese pronouncements in effect gave Cambodia the unilateral right to interpret any ambiguity in the existing frontier
.
While the Vietnamese were understandablyuneasy with Sihanouk’s interpretations, concern for the war effort left Hanoi little choice but to accept them temporarily as the price for Cambodian neutrality.
]

- c'est dans ce "enième bouquin" intitulé figurant en PDF sur ce lien :
International Boundaries Research Unit
BOUNDARY & TERRITORY BRIEFING
Volume 2 Number 6

The Land Boundaries of Indochina:
Cambodia, Laos and Vietnam
Ronald Bruce St John


et figurant en PDF à l'intérieur de ce lien :
https://www.dur.ac.uk/ibru/publications/view/?id=213

ps pour info : tous les liens vers les docs UN que f6exb et vous-même avez indiqués sur K-N me sont inaccessibles : dommage;



Edité le 30/08/2015 @ 06:40 par robin des bois

f6exb - 30/08/2015 à 08:29
Même http://documents.un.org/s.html ne mène à rien ?

EHEhFr4A3QR_UN.png

Edité le 30/08/2015 @ 09:31 par f6exb

robin des bois - 30/08/2015 à 08:41
f6exb a écrit

Même http://documents.un.org/s.html ne mène à rien ?

EHEhFr4A3QR_UN.png



SI, si sans problème là

et j'obtiens en effet le même "panneau"

merci

f6exb - 30/08/2015 à 09:19
Dans le rectangle, il faut coller ou taper ce que dit koma_v puis "search".
On obtient :

EHEiv6R1TSR_UN2.png

Edité le 30/08/2015 @ 15:36 par f6exb

koma_v - 30/08/2015 à 14:17
Bonjour M. Robin des Bois

Vous pourrez en profiter pour consulter le document S/ 5741 mit en exergue par M. Bora Touch dans sa phrase "It was these maps to which the UN Security Council Decision (Doc.S/5741) of 4 June 1964 referred". Vous pourrez en particulier vérifier que nulle part dans ce document il n'est fait mention de cartes. Ce problème de non vérification des sources est récurent pour jauger sérieusement l'argumentaire d'organismes ou de personnes insistant sur le fait que le gouvernement de Hun Sen brade le dossier frontalier (comme par exemple l'argumentaire pleins d'inexactitude de feu de CCF). Et je remercie M. f6exb pour son explication liée à l'accès aux documents de l'ONU.

Dans un autre ordre d'idée:
Ci dessous la liste des documents déclassifiés sur la période qui nous intéresse et qui concerne le Cambodge.
https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1961-63v23/ch3
https://www.history.state.gov/historicaldocuments/frus1964-68v27/ch3

la liste des références étant donnée ici:
https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1961-63v23/sources
https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1964-68v27/sources

Il n'y a aucune référence à POL 32-2 CAMB, et aucun télégramme tels que celui donné en annexe 9 de la requête en précision sur le temple de Preah Vihear (bien que les télégrammes en lignes pour la période de mars 1964 se réfère comme celui de l'annexe 9 à une conférence à 4 - voir par exemple celui ci:
https://www.history.state.gov/historicaldocuments/frus1964-68v27/d114)

Peut-on imaginer que tout n'est pas déclassifié?

En tous les cas, l'annexe 9 tend à faire pencher encore plus la balance vers l’inexistence des cartes en prj. Bonne déposées à l'onu en 1964 (et vers le piège tendus par Hun Sen à l'opposition), car si ces cartes existaient, le gouvernement les auraient demandées à ce moment là, au lieu de demander une copie des cartes envoyées aux USA.

Edité le 30/08/2015 @ 15:52 par koma_v

robin des bois - 21/10/2015 à 03:48

En dehors du bornage même des frontières du Cambodge ,
peut-être eut- il fallu penser plutôt à ce dossier sorti par le Cambodia Daily !
Mais laisser sous- entendre que c'est de la "faute des agriculteurs khmers", alors que le pouvoir khmer établit des baux emphytéotiques de 99 ans portant sur des milliers d'hectares, faut pas "manquer de culot" !!!

- sur ce lien du Cambodia daily
https://www.cambodiadaily.com/news/interior-mini...ays-borderland-leases-a-sovereign-concern-97730/

- le titre et le début d'un article fort intéressant dans le détail :

Interior Minister Says Borderland Leases a Sovereign Concern
by Kuch Naren | October 21, 2015

[Interior Minister Sar Kheng has ordered the governors of all provinces bordering Thailand, Vietnam and Laos to report back with information about villagers renting farmland along the border to people from the neighboring countries, citing concerns over losing territory.

A letter signed by Mr. Kheng on October 9 and obtained Tuesday said that the Interior Ministry has grown concerned about Cambodian citizens renting their land to foreigners along the border and later losing access to it
.] ... ...



Edité le 21/10/2015 @ 04:51 par robin des bois

robin des bois - 30/08/2016 à 06:17
En lisant le PPP , j'ai envie de ressortir notre dossier des "frontières khméro-vietnamienne"

- sur ce lien du PPP :
http://www.phnompenhpost.com/national/french-assistance-sticking-point-vietnam-border-meeting

- cet article :

French assistance sticking point at Vietnam border meeting
Tue, 30 August 2016
Phak Seangly and Mech Dara

A six-hour, closed-door meeting of the Cambodia-Vietnam Border Committee ended inconclusively last night, with the two countries unable to agree on how much assistance they should request from the French government in settling ongoing border demarcation issues.
The head of Cambodia’s committee, senior minister Var Kimhong, said yesterday that his Vietnamese counterparts submitted a seven-point list of areas they felt French assistance was warranted, only two of which the Cambodian delegation have agreed to thus far.
“Frankly, we don’t agree. The two points are a lot already,”
Kimhong said, adding that the remaining five could be solved without outside intervention.

He declined to elaborate on the content of the list before a final agreement has been reached. However, he did say that the focus of the meeting was on the drafting of a letter requesting 1/100,000 and 1/50,000-scale maps of the border from France.
Long Visalo, Foreign Affairs Ministry secretary of state who also attended the meeting, said that specific border issues in Ratanakkiri – including the digging of nine agricultural wells and the construction of a concrete police post in a disputed border area – were also discussed.
“I protested that if they dare to continue building, I will make them dismantle it,”
Visalo said, adding that the Vietnamese contingent promised to convey his complaints to their superiors and get back to the Cambodian delegation at a later date.
Le Hoai Trung, Vietnam’s deputy minister of foreign affairs and chief of the country’s border committee, did not respond to reporters’ questions as he left the meeting.
The signing of a memorandum on the day’s events was postponed to this morning due to disagreements between the parties, according to Koy Pisey, deputy chief of the Cambodian Border Affairs Committee.
But one thing both sides could agree on was the necessity of allocating significant funds toward the installation of 1,000 border demarcation posts, according to Kimhong.

“It costs millions of dollars and will have to make use of the national budget,”
Kimhong said, explaining that planting the posts on dry land will cost $3,000 to $5,000, while maritime posts will cost up to $100,000 apiece, with the cost being split between the two countries.
Meanwhile, attempts by Cambodian Youth Party representatives to deliver a letter of protest to the Vietnamese Embassy were ignored, according to party president Pich Sros, who said the group will protest to “shut down Vietnamese markets” if they don’t get a reply.


*** ai-je bien compris ? Suis-je éveillé ou dors-je ???
... on souhaite demander l'aide de la France !!!!
... et il faut du pognon pour installer 1 000 bornes-frontière : je rêve !!!


******Aaaaarrrrggghhh, mais le Ministre des AE de la France : c'est AYRAULT, (notre ex-maire de Nantes à AEKREACH et à moi !!!)
- en étant " langue de Pute", je dirais qu'il n'y connaît rien de rien ...
...par contre il pourrait très bien embaucher le nantais AEKREACH comme Conseiller personnel sur ce dossier


( ps : perso , je commencerais par lui donner un cours accéléré sur le dossier "Ambassade de France d'Avril-Mai 1975... et sur le "père HUN Sen et sa bande mafieuse" du RPK de 1979...)











Edité le 30/08/2016 @ 09:30 par robin des bois

Seun nmott - 30/08/2016 à 09:40
On peut demander aussi où se trouve "actuellement" le village natal de H Samrin, :languetourne:

robin des bois - 31/08/2016 à 04:07
Fin des 2 journées de travail du "Comité mixte des frontières Cambodge-Vietnam"

* Communiqué final : version "Vietnam + " (= "JO bis"):
http://fr.vietnamplus.vn/reunion-vietnamcambodge...a-delimitation-de-la-frontiere-commune/79347.vnp

Réunion Vietnam-Cambodge sur la délimitation de la frontière commune
mardi 30 août 2016 - 10:03:55

Phnom Penh (VNA) - Le Vietnam et le Cambodge ont organisé, les 29 et 30 août à Phnom Penh, une réunion au niveau de président du Comité mixte sur la délimitation des frontières Vietnam-Cambodge.
La partie vietnamienne a été représentée par le vice-ministre et président du Comité national des frontières du ministère des Affaires étrangères, Le Hoai Trung et la partie cambodgienne, par le ministre chargé des affaires frontalières Var Kimhong.
Les deux parties ont reconnu les efforts des organes compétents vietnamiens et cambodgiens qui ont contribué à accomplir 83% des travaux de délimitation et de bornage de la frontière entre les deux pays.
Les responsables vietnamiens et cambodgiens sont convenus de respecter les accords et conventions conclus sur les frontières et le territoire, dont l'Accord sur le statut de gestion des frontières de 1983 et le communiqué de presse commun rendu public le 17 janvier 1995.
Ils se sont accordés pour inviter des experts internationaux à aider au règlement des questions en suspens dans la délimitation des frontières entre les deux parties, perfectionner les documents sur le délimitation et le bornage de 83% de la frontière commune et, enfin, stabiliser la vie de ls populations frontalières.
Le Hoai Trung et Var Kimhong se sont déclarés satisfaits des bonnes relations entre les deux peuples le long de la frontière commune, de la multiplication de l'échange de délégations et du renforcement de la coopération économique, commerciale et d'investissement.
A cette occasion, Le Hoai Trung est venu saluer le ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Prak Sokhonn. -VNA

* Version anglaise du Cambodia Daily reprenant les propos de Var KIMHONG
https://www.cambodiadaily.com/news/cambodia-vietnam-split-border-official-says-117374/

Cambodia and Vietnam Split Over Border, Official Says
by Khuon Narim | August 31, 2016

A Joint Border Committee meeting between Cambodia and Vietnam ended in Phnom Penh yesterday without a statement, and with Cambodia’s minister in charge of border affairs saying a dispute had broken out about the legal principle of “uti possidetis.”
Var Kimhong, speaking at the Council of Ministers building after the two-day meeting, did not say specifically what the discord was about—only that Vietnam rejected Cambodia’s claims that the principle should apply to demarcation of the border.
With stretches of the border remaining disputed, Mr. Kimhong said Cambodia had argued that uti possidetis—that countries continue to possess the territory they had at colonial independence—be applied by following French colonial maps.
There was no result, because we did not agree on the principle of uti possidetis,” Mr. Kimhong said.
“The reason we did not agree on this principle was because we clearly understand the importance of uti possidetis when Cambodia received independence in 1953, but our friends did not agree,” he said.
Mr. Kimhong said the Vietnamese had argued that the principle did not apply, as it had been superseded by a number of treaties signed since Hanoi installed a new government in Phnom Penh in 1979.
“I explained to them that what they think is not right, because the principle of uti possidetis is a principle of international law, because international law is not affected by any treaties,” he said.
Vietnamese officials did not speak to reporters after the meeting, heading straight to the airport.
Over the past 18 months, the demarcation of the Cambodia-Vietnam border has been one of the biggest political issues in the country, with the opposition CNRP having led a campaign last year accusing the government of ceding large stretches of land to Vietnam.
An opposition lawmaker and a senator are presently in jail in relation to the campaign, with Prime Minister Hun Sen threatening to arrest anyone who claims that the government had used Vietnamese-drawn maps to demarcate the borderline.
Mr. Kimhong said the dispute during the meeting showed the government was no pushover.
“Border affairs are a sensitive issue that the government led by Samdech Techo [Mr. Hun Sen] has paid attention to, and he has never allowed them step on our territorial sovereignty,” he said.
narim@cambodiadaily.com

pour rdb : assez facile à comprendre avec les 2 dates citées : 1953 ou 1979 !!!
parce que entre ces 2 dates, y a eu quelques "tremblements de terre frontaliers dans le coin "!!!
Il serait temps de choisir clairement la bonne date !!!! .....




Edité le 31/08/2016 @ 06:06 par robin des bois

robin des bois - 01/09/2016 à 21:52

et un petit peu d' énervement dans l'air frontalier khméro-vietnamien, via les réseaux sociaux ...

- sur ce lien du CD
https://www.cambodiadaily.com/news/hanoi-decries-online-posts-slamming-prime-minister-117434/
- cet article :

Hanoi Decries Online Posts Slamming Prime Minister
by Khuon Narim | September 1, 2016 |


The Vietnamese government distanced itself on Wednesday from angry posts its citizens made on Prime Minister Hun Sen’s Facebook page, saying the platform should not be used to inflame tensions between “good neighbors.”
The statement from the Vietnamese Ministry of Foreign Affairs stopped short, however, of meeting demands by its Cambodian counterparts to “punish” Vietnamese Facebook users who made scathing comments in response to Cambodia’s South China Sea stance.
The Cambodian Ministry of Foreign Affairs sent to the media on Wednesday some translated excerpts from a response it said it had received from Vietnam.
We do not agree with using the right of freedom of expression to insult someone or to break up traditionally good sentiment between people of both countries,” the statement said.
Vietnam has a very important relationship and cooperates as a good neighbor with Cambodia,” it said.
In past years, Vietnam has worked with Cambodia to maintain peaceful and good relations for the joint interest of people of both counties.”
The response followed a statement on Sunday by the Cambodian Foreign Affairs Ministry urging Vietnamese authorities to identify those “who have committed the immoral acts insulting the leader of Cambodia.”
That statement, signed by ministry spokesman Chum Sounry, urged Hanoi “to punish those people in order to maintain the honor and dignity of the leader of Cambodia.”
Mr. Sounry declined to comment on Wednesday on whether Vietnam had adequately addressed the ministry’s concerns.
A small but vocal group of Vietnamese users have taken to Mr. Hun Sen’s Facebook page in recent weeks and accused him of kowtowing to generous benefactors in Beijing in the ongoing South China Sea territorial dispute, which has pitted Vietnam and other Asean members against China.
Vietnam has sacrificed both our blood and money to save the Cambodian people from genocide. Now Hun Sen is turning his back on Vietnam,”
said one comment last week.

narim@cambodiadaily.com


ps de rdb : ce qui est "curieux, c'est que le Vietnam est certainement un des pays qui emprisonne le plus facilement ses propres internautes vietnamiens : la Liberté d'expression = ZERO
... y aurait pas enfin de l'eau dans le gaz, par hasard !!

robin des bois - 09/09/2016 à 11:25
robin des bois a écrit



...Var Kimhong, speaking at the Council of Ministers building after the two-day meeting, did not say specifically what the discord was about—only that Vietnam rejected Cambodia’s claims that the principle should apply to demarcation of the border.
With stretches of the border remaining disputed, Mr. Kimhong said Cambodia had argued that uti possidetis—that countries continue to possess the territory they had at colonial independence—be applied by following French colonial maps.
There was no result, because we did not agree on the principle of uti possidetis,” Mr. Kimhong said.
“The reason we did not agree on this principle was because we clearly understand the importance of uti possidetis when Cambodia received independence in 1953, but our friends did not agree,” he said.
Mr. Kimhong said the Vietnamese had argued that the principle did not apply, as it had been superseded by a number of treaties signed since Hanoi installed a new government in Phnom Penh in 1979.
“I explained to them that what they think is not right, because the principle of uti possidetis is a principle of international law, because international law is not affected by any treaties,” he said.
Vietnamese officials did not speak to reporters after the meeting, heading straight to the airport.




Y en a qui "chiadent sérieusement leur dossier" maintenant !! (***)
Mieux vaut tard que jamais

"UTI POSSIDETIS JURIS"
https://fr.wikipedia.org/wiki/Uti_possidetis_juris

* Petits extraits du WIKI( mais l'article est à lire entièrement SVP)
...[ Provenant du droit romain, le principe de l'intangibilité des frontières autorise une partie à contester et à réclamer un territoire qui a été acquis par la guerre ]
...[Le même principe fut appliqué à l'Afrique et à l'Asie lors du retrait des puissances européennes]


...etc ...etc

(***)... mais je soupçonne l'exécutif cambodgien de bénéficier de "l'Assistance Juridique Gratuite de leur Assureur chinois"!!


Edité le 09/09/2016 @ 12:57 par robin des bois

robin des bois - 27/01/2017 à 15:42
...encore un dossier chaud- chaud- chaud, qui ressort.
Comme par hasard, c'est encore de la faute de ces "maudits Barangs" en 1949 !

-sur ce lien du Cambodia daily :
https://www.cambodiadaily.com/second2/report-highlights-closed-path-citizenship-khmer-krom-124192/

- cet article
Report Highlights Closed Path to Citizenship for Khmer Krom
by Hannah Hawkins and Sek Odom
| January 27, 2017

Many Khmer Krom people living in Cambodia struggle to gain proper identification documents—despite the government repeatedly declaring them “automatic citizens”—and face social and economic hardships as a result, according to a new report.
Citizenship Rights for Khmer Krom in Cambodia,” being released today by the Alliance for Conflict Transformation, the Cambodian Center for Human Rights (CCHR) and Khmer Kampuchea Krom for Human Rights and Development Association, describes the disadvantages experienced by the ethnic minority that has been marginalized in both Cambodia and Vietnam.
cam-photo-k-krom.jpg
Khmer Krom supporters march and play music during a ceremony on 2014 to mark the 65th anniversary of the day France’s Cochinchina colony, which included Kampuchea Krom, was officially handed over to Vietnam. (Siv Channa)

The group hails from an area in southern Vietnam known as Kampuchea Krom, which previously belonged to Cambodia, but was officially ceded to Vietnam by colonial France in 1949.
Although Khmer Krom largely share the same culture, language and religion with Khmers in Cambodia, their Vietnamese-sounding names and accents have made them victims of discrimination in Cambodia, where anti-Vietnamese sentiment remains rampant.
The report is based on interviews conducted last year with 264 Khmer Krom who did not have Cambodian ID cards, 95.7 percent of whom were born outside the country.
Vietnam-born Khmer Krom, upon setting up their new lives in Cambodia, are soon confronted with the almost impossible task of proving their origins, the report says.
Across the country, about 20 to 30 percent of all Khmer Krom, out of hundreds of thousands, lack ID cards, which are needed to access basic citizenship rights such as health care, education, land ownership, employment and passports, the report says.
“Many are denied registration for births and marriages without identification cards, resulting in the creation of a generation of people who lack documentation,” it says.
When asked what types of difficulties they faced in Cambodia, 60.6 percent said they were discriminated against on the basis that Khmer Krom were believed to be Vietnamese, while 41.9 percent referred to a lack of official recognition from local authorities as an obstacle.
Thach Sinm, a 41-year-old Khmer Krom resident of Siem Reap City, who has lived in Cambodia for about eight years, said he had struggled to acquire official documentation in Cambodia.
“It’s been many years that I have not had an identification card or family book. Because my family name is Thach, they claimed my nationality is Yuon,” he said, using a sometimes derogatory term for Vietnamese, adding that he has also been unable to register to vote.
Mr. Sinm said he had also been discriminated against by ordinary Cambodians.
Cambodians always call us ‘Yuon.’ I think they never know much about what the Khmer Krom are,” he said.
Prok May Oudom, a spokesman for the Interior Ministry’s identification department, denied that Khmer Krom were being discriminated against, but said Khmer Krom born outside the country could not receive ID cards.
Siem Reap City police chief Tith Narong also said that only Cambodian-born Khmer Krom were entitled to ID cards, adding that it was an “upper-level” order.
CCHR advocacy director Duch Piseth said the confusion around Khmer Krom citizenship rights was the result of a lack of a legal framework that reflected the government’s stance.
“Unfortunately, the government’s statements that Khmer Krom coming to Cambodia are to be considered Khmer citizens are worth little in practice, as the strict requirements of Cambodian law mean that Khmer Krom face difficulties realizing these rights,” Mr. Piseth said.
Khmer Krom in Cambodia, who may be born outside the country or lack a residential address, struggle to satisfy the stringent provisions of the laws and regulations governing the issuing of identification cards, which do not take into account the specific needs of this group.”

hawkins@cambodiadaily.com, odom@cambodiadaily.com,

... on n'a qu'à envoyer AYRAULT ; il est très bien cet homme-là (et il est Nantais , il peut prendre Aekreach comme Conseiller International !!!)

*** CF ces liens internet

- celui de ACT CAMBODIA
https://www.act.org.kh/report-citizenship-rights-for-khmer-krom-in-cambodia-jan2017/

Report: Citizenship Rights for Khmer Krom in Cambodia Jan2017
Published January 24, 2017 |


Edité le 27/01/2017 @ 15:56 par robin des bois