Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur ventes d'organes à Preah Kèt Mealea .   ( Réponses 14 | Lectures 3151 )
Haut de page 11/08/2014 @ 08:28 Bas de page
ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:nono: :nono: :nono:
La pauvreté pousse les gens à " vendre " leurs organes . Ce qu'ils ne savent pas , c'est que , plus tard , ces personnes restent handicapées à vie .Si la nature nous avaient mis 2 reins , il y a une raison . Ca devient n'importe quoi dans ce pays !
:reflechi2:

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_cambodge-...pour-trafic-d-organes-dans-un-hopital?id=8331382

Neuf membres du personnel d'un hôpital cambodgien ont été arrêtés car ils sont suspectés d'avoir organisé un trafic d'organes, rapporte un quotidien local lundi.

Le directeur et le sous-directeur de l'hôpital militaire Preah Ket Mealea de Phnom Penh ont été arrêtés, ainsi qu'un docteur chinois et d'autres personnes de nationalité vietnamienne, selon le Phnom Penh Post.

Tous sont soupçonnés d'avoir organisé un "trafic intentionnel d'êtres humains", ajoute le journal. L'an dernier, trois à cinq personnes se sont vu retirer leurs reins dans cet hôpital. Chaque organe aurait été vendu pour 40 000 dollars à des acheteurs chinois. Les donneurs auraient reçu 5.000 dollars chacun.

"Le directeur de l'hôpital a été interrogé avec les autres", a déclaré le chef de la police. Une Cambodgienne a également été arrêtée récemment pour avoir servi d'intermédiaire entre des donneurs cambodgiens démunis et de riches patients.

Au Cambodge, le trafic d'organes est punissable d'une peine de 7 à 15 ans de prison.

Belga

#107460 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 13/08/2014 @ 04:43 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
kaunklau a écrit

:nono: :nono: :nono:
. Ca devient n'importe quoi dans ce pays !


http://www.rtbf.be/info/societe/detail_cambodge-...pour-trafic-d-organes-dans-un-hopital?id=8331382

Neuf membres du personnel d'un hôpital cambodgien ont été arrêtés car ils sont suspectés d'avoir organisé un trafic d'organes, rapporte un quotidien local lundi.

Le directeur et le sous-directeur de l'hôpital militaire Preah Ket Mealea de Phnom Penh ont été arrêtés, ainsi qu'un docteur chinois et d'autres personnes de nationalité vietnamienne, selon le Phnom Penh Post.

Belga


Oui mais ,

- c'est "plutôt saignant "
- y a du dollar à la clé
- et y a du "Chinois et du Youn"

tout pour plaire à la presse GORE/PEOPLE asiatique...
c'est BAC .; et d'autres qui vont être contents sur K-N !!!


(nous on se contente de Nicolas et Carla, sans casque sur un scooter.... et y sont même pas à poil dessus!!!)
#107490 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 13/08/2014 @ 15:49 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005

C'est arrivé à Mongkolborey.


C'était une juene fille très belle qui vendait de l'or à phsa Mongkolborey sur un banc en bois. Le soir elle retournait chez elle en passant devant le clinique. Le clinique appartenait à un médecin yircknamien. On l'a vu entrer dans le clinique, mais on ne l'a jamais vu sortir du clinique. On l'a retrouvé dans la rivière de Mongkolborey dans un sac. Le médecin l'a coupée en plusieur morceaux et a pris tout ce qu'il pouvait vendre.

Ce spychopathe est maintenant sorti de la prison.

Pourquoi je vous raconte ça? p.c.q l'autre jour on a lapidé un chauffeur khmer qui avait causé un accident faisant plusieus morts.




Edité le 13/08/2014 @ 15:52 par BAC
#107497 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 13/08/2014 @ 20:52 Bas de page
Re : Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
BAC a écrit



C'était une juene fille très belle qui vendait de l'or à phsa Mongkolborey sur un banc en bois. Le soir elle retournait chez elle en passant devant le clinique. Le clinique appartenait à un médecin yircknamien. On l'a vu entrer dans le clinique, mais on ne l'a jamais vu sortir du clinique. On l'a retrouvé dans la rivière de Mongkolborey dans un sac.
Le médecin l'a coupée en plusieur morceaux et a pris tout ce qu'il pouvait vendre.

Ce spychopathe est maintenant sorti de la prison.

Pourquoi je vous raconte ça? p.c.q l'autre jour on a lapidé un chauffeur khmer qui avait causé un accident faisant plusieus morts.






Vous aimez "le tartare" visiblement !!
CQFD- si j'ai bien compris votre pensée profonde :

- les médecins vietnamiens sont doués en chirurgie
- la "Justice populaire" à "la Cambodgienne" est nettement plus efficace que la "Justice khmère" ..;





Edité le 13/08/2014 @ 20:53 par robin des bois
#107498 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 13/08/2014 @ 21:57 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif
 
Messages 1075
Inscrit(e) le 11/04/2007
Ou alors peut-être qu'il aurait fallu piquer les reins et autres organes du spychopathe. boulet_du_jour.gif

Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
#107499 View f6exb's ProfileView All Posts by f6exbU2U Member
Haut de page 14/08/2014 @ 04:51 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005


'' Vous aimez "le tartare" visiblement !! ''


Je crois que vous n'aimez pas les peintures de Vann Nath. Moi non plus. Mais j'aime la personne.






#107501 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 15/08/2014 @ 04:32 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005


Ça vient de Can-booo-dia dayly. J'ai demandé à Google une tradution.




Le ministre déclare que programme du rein n'est pas secret

En Khy Sovuthy et Alex Consiglio | 14 Août, 2014

Ministre de la Défense Tea Banh a démenti mercredi que le programme de formation de transplantation rénale à l'hôpital militaire de Preah Ket Mealea est un secret, mais il a refusé de fournir des détails sur le programme, où la police soupçonne plus tôt cette semaine d'être au centre d'un réseau de trafic d'organes .

Général Banh a révélé publiquement le programme de cette semaine après que la police de lutte contre la traite interrogés le directeur de l'hôpital, le lieutenant-général Ly Sovann, et directeur adjoint, le major-général Keo Davuth, sur un réseau présumé de trafic de reins.

M. Banh et les généraux affirment que les greffes de rein qui ont lieu à l'hôpital faisaient partie d'un programme de formation en partenariat avec le gouvernement chinois et la participation des bénévoles patients vietnamiens.

La police, qui disent qu'ils ont lancé une enquête sur l'hôpital sur le dos d'un poste de Facebook affirmant que les chirurgies illicites avaient lieu là-bas, ont diminué le cas après les généraux leur a assuré qu'il n'y avait rien de travers.

Banh général n'a pas voulu révéler la façon dont les patients mercredi vietnamiens ont été recrutés ou si de l'argent a été impliqué dans l'obtention du consentement d'extraire les organes de patients à l'hôpital, ce qui contreviendrait à la législation de traite des êtres humains.

"Ce n'est pas nécessaire,» dit-il de révéler des détails sur les patients. «Ce programme n'est pas un secret; il est la formation pour [nos] médecins militaires ".

Mais à l'hôpital, les enquêtes sur le programme n'étaient pas les bienvenus.

Maj. Général Davuth, directeur adjoint de l'hôpital, se précipita loin de journalistes et s'enferma dans son bureau. Les gardes de sécurité ont ensuite ordonné aux journalistes hors le terrain.

«Cette affaire a déjà été résolu", a déclaré un garde. "Alors, pourquoi cherchez-vous une histoire?"

Une Ann, chef adjoint de l'administration de l'hôpital, dit que les médecins de l'armée vietnamienne accompagnent les patients à l'hôpital.

"Je ne peux pas vous dire [plus]», dit-elle, "parce que c'est secret de l'armée."

sovuthy@cambodiadaily.com, consiglio@cambodiadaily.com

© 2014, Le Cambodia Daily. Tous les droits sont réservés. Aucune partie de cet article peut être reproduit sur ​​papier, électronique, diffusé, réécrit ou redistribué sans autorisation écrite.


#107526 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 15/08/2014 @ 04:46 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005


Jai averti mes parentés au Srok de ne pas aller voir les docteurs khmers dans les hôpitaux, mais d'aller voir les '' krou '' .


J'ai aussi averti les touristes khmers, s'ils tombent malade, d'aller à Singapour ou de prendre l'avion et d'entrer au pays...

Les bandits avaient commencé par vendre des statues, puis ils ont vendu des terres, des forêts, des eaux,...et aujourd'hui ils vendent les organes humains.


#107527 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 16/08/2014 @ 04:57 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005
Île du docteur Hun Xen ( Moreau ) kékéké



‘Kidney ring’ generals back on job at hospital




Fri, 15 August 2014

Phak Seangly



The two top officials in what was first reported as a kidney-trafficking ring based out of a military hospital, then later dismissed as a “training program”, have returned to work, a doctor employed there said.

Lieutenant General Ly Sovan, 54-year-old director of Preah Ket Mealea hospital, and his deputy, 58-year-old Major General Keo Davuth, returned to work on Monday after being released from police custody, said the doctor, who spoke on the condition of anonymity.

“Their problems are resolved, so they go to work normally,” the doctor said. “Everything is OK. I saw them at work. Nothing has changed.”

A police document obtained by the Post on Sunday said eight people had been detained on suspicion of trafficking human organs. But at a press conference on Monday, Phnom Penh deputy police chief Prum Sothor, from the Municipal Anti-Human Trafficking and Juvenile Protection Office, said the group had not been arrested.

Kidney transplants, he said, were occurring at the hospital, but only as part of a training program involving Chinese doctors. Furthermore, Sothor added, the police document, in which the group was accused of “human trafficking with intent and being the accomplices of human trafficking with intent”, was not meant for the media and “could not be trusted”.

After the eight were released, Phnom Penh Municipal Court released a statement saying that China’s Defence Ministry had donated equipment to the hospital and sent doctors to assist in a training program, but that no trafficking had taken place.

Information posted at Preah Ket Mealea hospital says the defence ministries of the two countries have cooperated on projects. Under one initiative, seven Chinese doctors have been sent to the hospital.

But Cheng Hong Bo, spokesman for the Chinese Embassy, said the kidney program was “definitely not a part of the government scheme”.

“[The] persons concerned are acting in their private capacities and it’s only [the] personal behaviour of some individuals,” he wrote in an email.

Members of the military yesterday refused to speak with a Post reporter at the hospital, asking him to leave the grounds. One civilian staff member said the “case is finished”.

ADDITIONAL REPORTING BY ALICE CUDDY



Contact author: Phak Seangly

Edité le 16/08/2014 @ 04:58 par BAC
#107544 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 23/09/2014 @ 17:42 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Toujours le même dossier ave un article très explicite ... et donc assez long
(heuuu la source " EPOCH times" : connais pas du tout )

- sur ce lien :*

http://www.epochtimes.fr/front/14/9/19/n3510261/...-impliques-dans-un-reseau-de-trafic-dorganes.htm


- cet article :

Cambodge: des médecins chinois impliqués dans un réseau de trafic d’organes

Écrit par Matthew Robertson, Epoch Times
19.09.2014


5assmKb.jpg
23 novembre 2010, Cambodge: des policiers militaires cambodgiens montent la garde tandis qu’une ambulance traverse la foule devant l’hôpital de Phnom Penh.
Un hôpital militaire au Cambodge a récemment été la cible d’une opération policière pour avoir abrité un réseau de trafic d’organes, impliquant au moins un médecin chinois.
(Tang Chhin Sothy/AFP/Getty Images)



Un réseau de trafic d’organes opérant à partir d’un hôpital militaire cambodgien a été démantelé en août.
Lors d’une opération-surprise, la police cambodgienne a opéré neuf arrestations, dont celle d’un médecin et professeur chinois agissant comme consultant et formateur pour le groupe.

Les prélèvements d’organes organisés par l’État sont communs en République populaire de Chine, impliquant spécialement des hôpitaux militaires, mais jusqu’à présent, cela était resté confiné à la Chine.

«Ce n’est pas le modèle exact de prélèvements d’organes se diffusant dans les autres pays – cela ne va pas aussi loin,» a déclaré le Dr Torsten Trey, directeur général de DAFOH (en français Médecins contre les prélèvements forcés d’organes), un groupe médical de défense des droits basé à Washington DC.
«Cependant, il semble qu’il y ait une approche systématique favorisant le trafic d’organes dans des régions où il n’existait pas auparavant

Le médecin chinois pris lors du coup de filet était en train de former des médecins locaux aux greffes d’organes – une pratique qui, en Chine, selon des recherches documentées, vise principalement les prisonniers condamnés à mort et les prisonniers de conscience.

La plupart des patients rassemblés aux fins de cette formation seraient chinois et vietnamiens, alors que les donneurs étaient des cambodgiens locaux.

Le journal cambodgien Deum Ampli a rapporté que l’an dernier, entre trois et cinq Cambodgiens avaient subi le prélèvement d’un rein à l’hôpital militaire de Preah Ket Mealea – dans un bâtiment donné par la Chine.
L’article citait un médecin identifié affirmant que les reins étaient vendus à des receveurs chinois pour une somme comprise entre 27.000 et 31.000 euros, alors que les donneurs cambodgiens ne recevaient qu’un peu plus de 3 800 euros.

D’après le Phnom Penh Post, la police aurait déclaré que parmi les personnes arrêtées se trouvaient le directeur et le directeur adjoint de l’hôpital, tous deux responsables de l’armée cambodgienne, ainsi que trois «ressortissants sino-vietnamiens».

Selon le Cambodia Daily, le lieutenant colonel Keo Theo, directeur des forces de police anti-trafic de Phnom Penh, a déclaré:
«La personne chinoise est médecin et professeur et a été invité à l’hôpital. Il n’est pas ici en permanence, seulement lorsque cela est nécessaire


«Le fait qu’il y ait un professeur chinois, de toute évidence une personne disposant de connaissances et d’expériences, dans un hôpital militaire cambodgien, est intéressant.
D’une part, puisqu’il s’agit d’un hôpital militaire et non d’un institut médical privé, cela doit se produire avec l’approbation du gouvernement ou de certains responsables
,» a remarqué le Dr Trey.
«De ce point de vue, le système est comparable à la chaîne d’approvisionnement d’organes chinois, également concentrée autour des hôpitaux militaires.»

En Chine, les prisonniers criminels condamnés à mort ou les prisonniers de conscience sont assassinés pour permettre l’utilisation d’organes vitaux comme le cœur et le foie.
Au Cambodge, le système semble être limité aux reins, donnés par les résidents locaux en échange de paiement en espèces.

«Le point est que la Chine est en train de saper les normes éthiques des autres pays,» a affirmé le Dr Trey.
Cela pourrait avoir l’effet de «détourner l’attention» des propres exactions de la Chine, qui incluent les prélèvements de masse sur des prisonniers de conscience, parmi lesquels les pratiquants de la discipline spirituelle Falun Gong représentent le plus grand groupe.

The Slaughter, le dernier ouvrage de l’auteur Ethan Gutmann, donne un aperçu détaillé des preuves liées à ces exactions, concluant que plus de 60.000 pratiquants de Falun Gong ont été assassinés pour leurs organes entre 2000 et 2008.

Peu de détails sont connus concernant les opérations internes des trafiquants au Cambodge.
Peu après l’intervention de la police, menée après plusieurs mois d’enquête, l’armée cambodgienne s’est manifestée et a avorté toute initiative d’enquête, affirmant que les donations étaient volontaires.


Le ministre cambodgien de la Défense, Tea Banh, a personnellement critiqué la police.
«Les accusations de trafic de reins sont gravement dommageables» a-t-il déclaré.

«L’histoire a rapporté qu’il existait un trafic de reins, mais l’opération était volontaire, [il n’y avait] pas de trafic» a déclaré M. Banh aux médias cambodgiens.

Les autres acteurs au Cambodge ne sont pas convaincus par cette déclaration, ce qui constitue sûrement une singularité dans le domaine du tourisme international de transplantation.

«Chaque fois qu’un officier supérieur est impliqué dans un crime au Cambodge, la question de savoir s’il sera tenu responsable ou non reste ouverte
», a déclaré Phil Robertson, directeur adjoint de la division asiatique de Human Rights Watch, au Phnom Penh Post.

Le Cambodge est une monarchie constitutionnelle où le système politique est dominé par le Parti du peuple cambodgien, arrivé au pouvoir grâce à un violent coup d’État.
Transparency International le considère comme l’un des pays les plus corrompus du sud-est asiatique.

Selon le Parti du salut national, force politique de l’opposition cambodgienne, les déclarations de l’armée selon lesquelles le trafic d’organes est volontaire sont suspectes.

Mu Sochua, législateur du Parti du salut national et directeur de la commission sanitaire, a déclaré au Phnom Penh Post:
«S’il existe suffisamment de preuves, nous organiserons une enquête indépendante.»

Selon le même journal, Sam Rainsy, dirigeant du Parti du salut national, a affirmé que ces déclarations ne constituent «que le sommet de l’iceberg».
«Les dénégations ne sont pas convaincantes du tout», a-t-il déclaré, concluant que cette affaire «dessert certainement de nombreux intérêts».


Version originale: Chinese Doctors involved in Cambodian Organ Trafficking Scheme




Edité le 23/09/2014 @ 17:46 par robin des bois
#107984 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 23/09/2014 @ 20:19 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
Deux remarques :
- Tea Banh face à Sar Khéng :reflechi1:
- du temps de PPot, la chine avait les mains libres, y a eu des trafics???
#107985 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 23/09/2014 @ 20:37 Bas de page
Re : Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Seun nmott a écrit

Deux remarques :
- Tea Banh face à Sar Khéng :reflechi1:
- du temps de PPot, la chine avait les mains libres, y a eu des trafics???


"Tea Banh face à Sar Khéng" : heu pas de pitié pour les "barangs !!!

Donc après recherche, ce sont deux personnages qui ont rang de "vice- premiers ministres " dans le gouvernement actuel :

- le premier Tea Binh étant ministre de la Défense
- le second Sar Kheng étant ministre de l'Intérieur

Ai-je bon SVP ?
#107986 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 23/09/2014 @ 23:11 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif
 
Messages 1075
Inscrit(e) le 11/04/2007

Le ministre cambodgien de la Défense, Tea Banh, a personnellement critiqué la police.

Seuls les faucons volent.
Les vrais restent au sol.
#107987 View f6exb's ProfileView All Posts by f6exbU2U Member
Haut de page 24/09/2014 @ 06:26 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005

Kékéké.....c'est Srok en bye-loc-bye-lor...


Dans un autre pays, il serait pendu, ce TIR-BANH.


Pensez-y juste un tout petit peu. Quel est le système nerveux ( ou la colonne vertébrale ) d'un pays? C'est l'armée. je savais que vous êtes bons!! joke kékéké... Et voilà, Srok n'a pas de l'armée, mais a un groupe de bandit...kékéké

Srok n'a pas le premier cerveau non plus. Nous avons un malade à la tête du groupe de bandit. Et Srok, n'a pas non plus le deuxième ceveau( ventre ); Srok utilise le dollar. Y a t-il un ministre de la finance dans KN? kékéké....


Srok n'a rien.



Edité le 24/09/2014 @ 06:30 par BAC
#107989 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 24/09/2014 @ 10:24 Bas de page
Re : ventes d'organes à Preah Kèt Mealea . Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

Deux remarques :
- Tea Banh face à Sar Khéng :reflechi1:
- du temps de PPot, la chine avait les mains libres, y a eu des trafics???


"Tea Banh face à Sar Khéng" : heu pas de pitié pour les "barangs !!!

Donc après recherche, ce sont deux personnages qui ont rang de "vice- premiers ministres " dans le gouvernement actuel :

- le premier Tea Binh étant ministre de la Défense
- le second Sar Kheng étant ministre de l'Intérieur

Ai-je bon SVP ?


Effectivement ce sont deux grands timoniers du régimes.
Je crois que ça se discute grave dans les hautes sphères...

Dans le passé récent il y a eu déjà des prises de bec entre ces deux corps, mais à l'échelle inférieur.

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#107993 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page