Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité   ( Réponses 23 | Lectures 2536 )
Haut de page 07/08/2014 @ 07:59 Bas de page
[Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
...tout en essayant de nous y retrouver entre les " procès K-R qui débutent" et "ceux qui se terminent" !!!!

- sur ce lien du monde.fr :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...-pour-crimes-contre-l-humanite_4467791_3216.html

- cet article :
Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité

Le Monde.fr avec AFP • Mis à jour le 07.08.2014 à 08h03

M4v7tZU.jpg
Khieu Samphan (à gauche) et Nuon Chea (à droite), anciens dirigeants khmers rouges, ont été reconnus coupables de crimes contre l'humanité.

Deux anciens dirigeants khmers rouges, Nuon Chea et Khieu Samphan, ont été reconnus coupables de crimes contre l'humanité, jeudi 7 août.
Les deux hommes, respectivement âgés de 88 et 83 ans, ont été condamnés à la prison à perpétuité par le tribunal de Phnom Penh parrainé par l'ONU.

Le tribunal a reconnu leur responsabilité dans les déplacements forcés de population qui avaient été opérés, notamment pour évacuer Phnom Penh, l'une des plus grandes migrations forcées de l'histoire moderne. Après leur prise du pouvoir, en avril 1975, les Khmers rouges avaient en effet vidé les villes du pays, en application d'une utopie marxiste délirante visant à créer une société agraire, sans monnaie ni citadins.

L'idéologue du régime, Nuon Chea, et le chef de l'Etat du Kampuchéa démocratique, Khieu Samphan, ont annoncé qu'ils faisaient appel de ce jugement.
Les deux hommes devraient toutefois être maintenus en détention compte tenu « de la gravité des crimes », a déclaré Nil Nonn, juge du tribunal de Phnom Penh.

Cette condamnation est le premier verdict emblématique contre un régime qui a conduit à la mort près de deux millions de personnes au Cambodge entre 1975 et 1979. Le premier condamné, en 2010, « Douch », responsable du principal centre de tortures du régime, S21 — où 15 000 personnes ont été torturées avant d'être exécutées — était considéré comme un exécuteur et non un responsable de premier rang du régime.

ACCUSATIONS NIÉES

Le jugement de jeudi ne concerne cependant qu'une petite partie du procès intenté contre les deux hommes.
Le deuxième procès de Nuon Chea et Khieu Samphan s'est ouvert à la fin de juillet.
Il doit couvrir les accusations de génocide — qui concernent uniquement les Vietnamiens et la minorité musulmane des Chams —, les mariages forcés et les viols commis dans ce cadre, ainsi que les crimes commis dans plusieurs camps de travail et prisons, dont S21.

Les deux octogénaires, arrêtés en 2007, ont eux nié toutes les accusations retenues contre eux, assurant ne pas être responsables des atrocités d'un régime qui a décimé un quart de la population du pays, d'épuisement, de maladie, sous la torture ou au gré des exécutions.

A l'ouverture symbolique du procès, en juin 2011, avant son découpage en plusieurs volets, quatre anciens cadres khmers rouges étaient dans le box des accusés. Mais, depuis, la ministre des affaires sociales du régime, Ieng Thirith, qui souffre de démence, a été considérée inapte à être jugée, puis libérée en 2012. Son mari, Ieng Sary, ancien ministre des affaires étrangères, est mort l'an dernier, à l'âge de 87 ans.


ps de rdb : à ma connaissance, et dans cette "forêt juridique khméro-angkorienne", c'est bien la première condamnation officielle de ces deux "importants Messieurs KR" à l'encontre de leurs propres et "simples Concitoyens Khmers " : dont acte !




Edité le 07/08/2014 @ 13:18 par robin des bois
#107350 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 07/08/2014 @ 08:15 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Il était temps .
C'est dommage , qu'il n'existe pas "la condamnation par PENDAISON " .
C'est le minima de peines symboliques , que ces membres d' ANGKAR LEUR KHMER ROUGES , avaient subi par apport à des scènes de barbaries qu'ils ont fait subir aux innocents khmers .
Beaucoup de khmers étaient morts ...eux , ils sont encore là et sont en train de clamer son irresponsabilité !

Au moins cette condamnation sert aux jeunes et sert à l'archive de l'histoire d'un peuple .

#107351 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 07/08/2014 @ 13:39 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Bon , selon moi, je pense que çà vaut le coup

- sur ce lien :
http://www.liberation.fr/monde/2014/08/07/perpet...-dirigeants-khmers-rouges-encore-vivants_1076805

- "la version Libé " :

Perpétuité pour deux hauts dirigeants khmers rouges encore vivants

LIBERATION avec AFP 7 août 2014 à 07:55

wB77hAz.jpg
A l'entrée du tribunal, à Phnom Penh, ce jeudi. (Photo Damir Sagolj. Reuters)

L’idéologue du régime Nuon Chea, 88 ans, et le chef de l’Etat du «Kampuchéa démocratique» Khieu Samphan, 83 ans, ont été reconnus coupables de crimes contre l’humanité.

C'est un verdict bien tardif, il n'en est pas moins historique.
Les deux plus hauts dirigeants khmers rouges encore vivants ont été condamnés ce jeudi à la prison à vie pour crimes contre l’humanité, 35 ans après la chute d’un régime qui a fait autour de deux millions de morts au Cambodge entre 1975 et 1979.

L’idéologue du régime Nuon Chea, 88 ans, et le chef de l’Etat du «Kampuchéa démocratique» Khieu Samphan, 83 ans, ont été reconnus «coupables des crimes contre l’humanité, d’extermination, de persécution politique, et d’autres actes inhumains» par Nil Nonn, le juge du tribunal de Phnom Penh parrainé par l’ONU. Le verdict a été accueilli par les larmes et les applaudissements de survivants à l’extérieur de la salle d’audience.

Les deux octogénaires n’ont eux pas esquissé la moindre émotion et leurs avocats ont immédiatement annoncé qu’ils allaient faire appel. «C’est injuste pour mon client. Il ne savait rien ou n’a commis aucun de ces crimes», a insisté Son Arun, avocat de Nuon Chea qui arborait ses habituelles lunettes noires. Malgré la perspective de ce procès en appel, «c’est un jour historique pour les victimes cambodgiennes qui ont attendu 35 ans» pour obtenir justice, a commenté Lars Olsen, porte-parole de la Cour. L’emprisonnement à vie est la peine maximale prévue par le tribunal, qui a exclu dès sa création la peine de mort.

eyfuTii.jpg
Photo fournie par le tribunal spécial pour le Cambodge montrant l'ancien chef de l'Etat du "Kampuchéa démocratique" Khieu Samphan comparaissant à Phnom Penh le 30 juillet 2014 (Photo Mark Peters)

Les deux octogénaires comparaissaient depuis 2011 devant le tribunal. Mais pour tenter d’obtenir au moins un verdict avant leur mort, la procédure complexe a été découpée. Le jugement de ce jeudi concerne le premier «mini-procès» qui s’est concentré sur les crimes contre l’humanité liés à l’une des plus grandes migrations forcées de l’histoire moderne. Après leur prise du pouvoir en avril 1975, les Khmers rouges ont en effet vidé les villes du pays, en application d’une utopie marxiste délirante visant à créer une société agraire, sans monnaie ni citadins.

Tourner la page

Khieu Pheatarak, 70 ans, faisait partie des deux millions d’habitants de Phnom Penh forcés en
quelques jours d’évacuer la capitale, sous la menace de soldats qui exécutaient ceux qui refusaient de partir.
«Je n’oublierai jamais les souffrances mais (ce verdict) est un grand soulagement pour moi. C’est une victoire et un jour historique pour tous les Cambodgiens», a-t-elle déclaré.
Les deux octogénaires, arrêtés en 2007, ont nié toutes les accusations retenues contre eux, assurant n’être pas responsables des atrocités d’un régime qui a conduit à la mort d’un quart de la population du pays, d’épuisement, de maladie, sous la torture ou au gré des exécutions.

A l’ouverture symbolique du procès en juin 2011, avant son découpage, quatre anciens responsables étaient dans le box des accusés. Mais la ministre des Affaires sociales du régime Ieng Thirith, considérée inapte à être jugée pour cause de démence, a été libérée en 2012. Son mari Ieng Sary, alias «frère numéro 3», ancien ministre des Affaires étrangères, est décédé l’an dernier à 87 ans. Pol Pot, le «frère numéro un», est lui mort en 1998 sans avoir été jugé.

Le tribunal, critiqué pour ses lenteurs, n’a rendu jusqu’à présent qu’un verdict définitif, contre Douch, de son vrai nom Kaing Guek Eav, chef de la prison de Phnom Penh S-21, ou Tuol Sleng, où 15 000 personnes ont été torturées avant d’être exécutées en dehors de la ville. Il a été condamné en appel en 2012 à la prison à perpétuité.

Le deuxième procès de Nuon Chea et Khieu Samphan s’est ouvert fin juillet. Il doit couvrir les accusations de génocide (qui concernent uniquement les Vietnamiens et la minorité musulmane des Chams), les mariages forcés et les viols commis dans ce cadre, ainsi que les crimes commis dans plusieurs camps de travail et prisons, dont S-21.

LIBERATION avec AFP

.........................;CF video Euronews en fin d'aricle

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/07/perpet...-dirigeants-khmers-rouges-encore-vivants_1076805


Edité le 07/08/2014 @ 13:45 par robin des bois
#107355 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 07/08/2014 @ 15:17 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) gabriel
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 981
Inscrit(e) le 08/02/2013

Pour avoir été sur place à diverses reprises et même pendant des sessions, je rejoins le père Ponchaud sur son avis négatif quand au ressenti des khmers d'aujourd'hui face à ce procès. La population étant globalement très jeune et surtout pas du tout au fait de ce qui c'est réellement passé. Je comprend qu'une partie de la population ai besoin de ce procès, mais au jour d'aujourd'hui condamné à vie deux pantins usés ne correspondra jamais à la hauteur du crime, et surtout ne saura jamais calmer la haine de ceux qui l'on subi.

#107356 View gabriel's ProfileView All Posts by gabrielU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 09:01 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:ideenoire:
Ecoutez , ce qu'il racontait cet avocat français :

Cambodge: les avocats des dirigeants khmers rouges vont faire appel

En savoir plus sur http://videos.lexpress.fr/actualite/monde/video-...ont-faire-appel_1564769.html#VI77z9rxjyAcKIqI.99

http://videos.lexpress.fr/actualite/monde/video-...ants-khmers-rouges-vont-faire-appel_1564769.html

" pas de preuves solides , infondée..."
:colere1: il faut déterrer les corps et les faire parler . Quel perroquet cet avocat de 1 riel...



:mur:

Edité le 08/08/2014 @ 09:06 par kaunklau

#107364 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 11:12 Bas de page
Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) JayavarmanVII
Membre Junior
MembreMembre

ava_3032.jpg
 
Messages 56
Inscrit(e) le 03/11/2013
gabriel a écrit


Pour avoir été sur place à diverses reprises et même pendant des sessions, je rejoins le père Ponchaud sur son avis négatif quand au ressenti des khmers d'aujourd'hui face à ce procès. La population étant globalement très jeune et surtout pas du tout au fait de ce qui c'est réellement passé. Je comprend qu'une partie de la population ai besoin de ce procès, mais au jour d'aujourd'hui condamné à vie deux pantins usés ne correspondra jamais à la hauteur du crime, et surtout ne saura jamais calmer la haine de ceux qui l'on subi.




En effet, c'est dommage que ca ait pris autant de temps. mais au moins, on lance un message de non-impunité pour les dirigeants sanguinaires.

Khieu Samphan a l'air de s'ennuyer !!!! :languetourne:

« Il souffrait des maladies de ses sujets plus que des siennes car c’ est la douleur publique qui fait la douleur des rois et non pas leur propre douleur »
#107369 View JayavarmanVII's ProfileView All Posts by JayavarmanVIIU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 11:36 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) gabriel
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 981
Inscrit(e) le 08/02/2013

Parlez moi du devoir de mémoire là je veux bien, mais l'exemplarité de la peine là vraiment non, quelques soit les despotes voir condamner deux vieillards chouchoutés car c'est le cas je ne pense pas que cela fasse beaucoup réfléchir.
#107375 View gabriel's ProfileView All Posts by gabrielU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 12:10 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) JayavarmanVII
Membre Junior
MembreMembre

ava_3032.jpg
 
Messages 56
Inscrit(e) le 03/11/2013


Oh je ne parle pas d'exemplarité de la peine, juste pour dire que les dirigeants sanguinaires peuvent s'attendre a des sanctions, mêmme apres de nombreuses années. c'est ce qui c'est passé aussi en France pour certains ex Nazis. Tot ou tard, ils paient....

« Il souffrait des maladies de ses sujets plus que des siennes car c’ est la douleur publique qui fait la douleur des rois et non pas leur propre douleur »
#107379 View JayavarmanVII's ProfileView All Posts by JayavarmanVIIU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 13:51 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) gabriel
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 981
Inscrit(e) le 08/02/2013

On ne sera jamais d'accord, les "dirigeants sanguinaires" n'ont et n'auront rien à f.... de ce jugement de deux vieillards liquides ou presque. Je pense que vous exagérez un peu sur les jugements des ex nazis en France, mis à part Nuremberg il n'y a pas eu grand chose ou sinon dans la "foulée" et ce fut d'ailleurs assez expéditif la Libération engendra même certains excès. C'est de l'angélisme cette expression "un jour ou l'autre ils paient" c'est hélas loin d'être vrai et de toute façon trop tard pour les victimes.
#107381 View gabriel's ProfileView All Posts by gabrielU2U Member
Haut de page 08/08/2014 @ 18:25 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
- sur ce lien :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...ce-de-l-ideologie-khmere-rouge_4469157_3216.html


- cet article qui chez moi a fait "tilt" (*)
Robespierre, c'est l'essence de l'idéologie khmère rouge »

Le Monde.fr | 08.08.2014 à 17h00 • Mis à jour le 08.08.2014 à 17h35 |
Propos recueillis par Bruno Philip (Phnom Penh, envoyé spécial)
T8BSdT9.jpg
Un camp de travail khmer rouge, dans la province de Battambang, en 1976.

[ Suong Sikoeun, 77 ans, est un ancien étudiant en géographie de l'université de la Sorbonne, devenu ensuite diplomate sous le régime khmer rouge. Dans son livre Itinéraire d'un intellectuel khmer rouge (éditions du Cerf, 2013), il a raconté son histoire, décrivant par le menu ses fonctions d'interprète et de responsable du département chargé de la presse au sein du ministère des affaires étrangères du « Kampuchea démocratique », nouvelle appellation du Cambodge par un pouvoir qui régna d'avril 1975 à janvier 1979.

Suong Sikoeun était marié à l'époque khmère rouge avec Laurence Picq, institutrice rencontrée en France, qui a, elle aussi, raconté dans un livre témoignage poignant et détaillé son cauchemardesque séjour de près de quatre ans dans Phnom Penh (Le Piège khmer rouge, Buchet-Chastel, 2013).

Avant la condamnation à la réclusion perpétuelle à perpétuité, jeudi 7 août, de Khieu Samphan, ancien chef de l'Etat du « Kampuchea démocratique », et de Nuon Chea, ex-numéro deux du régime, Suong Sikoeun, qui réprouve désormais la machine de mort criminelle khmer rouge, était revenu pour Le Monde.fr sur certains des aspects du système, en nuançant ce qu'on en dit généralement. A ce titre, sans nier aucunement la responsabilité des dirigeants dans le crime de masse, il persiste à penser que ces derniers n'ont pas forcément été toujours en mesure de contrôler les politiques qu'ils avaient mises en branle.

Durant les audiences des « chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens » (CETC), le tribunal placé sous l 'égide du Cambodge et de l'ONU qui a jugé Khieu Samphan et Nuon Chea, M. Suong a été entendu en qualité de témoin durant le mois d'août 2012.


Devant le tribunal, avant l'énoncé du verdict, les accusés ont nié avoir eu connaissance de l'ampleur de la tragédie, des massacres, des éliminations, des morts de faim. Qu'en pensez-vous ?

La responsabilité de Pol Pot (numéro un du régime, mort en 1998) et de Nuon Chea au niveau idéologique et politique est entière. Mais ils ne sont pas les seuls responsables. Je reste persuadé que l'analyse marxiste faite par Pol Pot de la situation socioéconomique du Cambodge, un pays pauvre et faiblement peuplé, était exacte. Les remèdes qu'il avait imaginés étaient aussi, à mon sens, les bons. La question était en effet : où trouver les moyens pouvant assurer le développement du Cambodge ? La réponse était claire : il fallait s'appuyer sur la riziculture, dans un pays où la culture du riz est essentielle. Celle-ci, qui pouvait dégager des surplus agricoles, aurait alors permis les moyens de jeter les bases d'une industrialisation. C'était en soi une bonne politique. L'un des problèmes cruciaux auxquels la direction khmère rouge a fait face, c'était le bas niveau des ressources humaines et la faiblesse des moyens techniques. L'application de la politique décidée a été placée, localement, aux mains d'analphabètes. Et ces gens-là étaient considérés comme la force motrice de la révolution ! Au demeurant, les mesures prises n'ont pas été uniformément appliquées : il y avait des régions où ça se passait mieux que dans d'autres...

Ce que vous dites est-il un moyen d'exonérer en partie la responsabilité des dirigeants ?

Encore une fois, la haute direction du Parti (communiste du Kampuchea, PCK) ne peut échapper à sa responsabilité. Mais la direction du Parti ne possédait pas forcément les courroies de transmissions multiformes et nécessaires pour contrôler l'application de ses directives. Ce que représentait au niveau national Pol Pot, en tant que dirigeant, c'étaient le chef du village et le chef de la commune qui l'incarnaient au niveau local. Ceux-ci s'érigeaient, en quelque sorte, comme l'incarnation même du parti... Avec toutes les dérives, tous les abus que l'on pouvait imaginer.

Certains avaient longtemps vécu dans les maquis, pris sous le feu des bombardements américains (au temps de la guerre secrète des Etats-Unis, qui bombardèrent le Cambodge durant la guerre du Vietnam) : ils criaient vengeance contre les gens des villes (considérés comme partisans de l'ancien régime proaméricain du Cambodge).

Comment, avec le recul, jugez-vous votre degré personnel de responsabilité, même si vous n'étiez qu'un fonctionnaire relativement subalterne ?

J'étais un pion. Je n'ai jamais eu les moyens de savoir ce qui se passait. Quand j'étais autorisé à me déplacer dans le pays, même à moi on ne me montrait qu'une façade positive, des paysans au travail dans des champs cultivés donnant l'impression que l'agriculture du pays se développait. Mais en tant qu'intellectuel, je suis complice, avec d'autres de mes camarades, d'avoir abandonné le capital de connaissances accumulé pour une idéologie considérée à l'époque comme très attrayante, mais qui ne correspondait absolument pas aux réalités culturelles et sociales du Cambodge. J'ai eu souvent peur que le Parti perde confiance en moi. J'étais soucieux de me montrer obéissant, non pas parce que j'avais peur d'être éliminé (en dépit des purges lancées par le régime contre ses propres troupes), mais parce que je craignais que les responsables soient déçus des espoirs qu'ils avaient placés en moi.

Avec le recul, qu'est- ce qui explique que vous ayez adhéré à ce régime ?

En France, j'ai étudié la philosophie du siècle des Lumières et celle de la Révolution française. J'ai été fasciné par la personnalité de Robespierre. Pour moi, il incarnait l'intégrité, le courage, l'abnégation.
Et Robespierre, c'est l'essence de l'idéologie khmère rouge !
Je me suis convaincu qu'il fallait se sacrifier pour le Parti, pour la révolution du peuple. Finalement, je me suis fourvoyé, j'ai été trompé par l'idéologie, mais, en tant que tel, non, je ne me suis pas trompé, j'étais sincère, je croyais aux idéaux qui ont mené à mon engagement politique. Je l'ai payé cher, sur le plan personnel.


Bruno Philip (Phnom Penh, envoyé spécial ]


ps de rdb pour 2 commentaires sur cet interview de M SUONG SIKOEUN :

* je connais assez bien le contenu du premier bouquin de Laurence PICQ intitulé
"Au delà du ciel- Cinq ans chez les khmers rouges" (1984, chez Barrault):

il a l'immense mérite de décrire les 4 ans de pouvoir KR 75/79 de l'intérieur même du secteur B ou MAE de M. IENG Sary , l'un des membres du "Bureau Permanent du Comité Central du PCK"(Angkar loeu) et Ministre des affaires Etrangères

Le moins que l'on puisse dire est que Laurence PICQ ne laisse pas apparaitre un portrait très chaleureux ni "sympathique" de son conjoint d'alors et du père de ses filles, tout accaparé qu'il était à sa carrière KR !!!


* à partir du moment où cette personne se croit autorisée en 2014 à désigner Robespierre comme le principal responsable de l'idéologie KR et des malheurs du Kampuchéa des années 75/79,
la moindre des choses - au plan honnêteté intellectuelle - aurait été de rajouter que le Sieur NUON CHEA- considéré encore aujourd'hui comme l'idéologue attitré du mouvement KR -voire l'égal de POL Pot - n'a jamais mis les pieds en France ; et je ne crois pas que Robespierre ait été sa "tasses de thé "!!!

Pas très très courageux ce gars là qui fut quand même ministre en exercice dans le gouvernement KR, selon rdb !!!



Edité le 08/08/2014 @ 18:50 par robin des bois
#107383 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 06:24 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Sur ce dossier des KR, Arnaud DUBUS devient un "journaliste- chroniqueur solide" (Libé notamment, mais aussi le Temps ):

- CF sur ce lien du "Temps.ch":
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/b2f623fc-1e64-11...%A9tuit%C3%A9_pour_deux_ex-leaders_khmers_rouges

- son récent article (version Le temps):

La perpétuité pour deux ex-leaders khmers rouges

Arnaud Dubus

hIaxEcC.jpg
Nuon Chea, avec ses éternelles lunettes noires, et Khieu Samphan. (Keystone)

[ L’idéologue du régime Nuon Chea, 88 ans, et le chef de l’Etat du «Kampuchéa démocratique» Khieu Samphan, 83 ans, ont été condamnés à Phnom Penh pour crimes contre l’humanité. Un verdict historique

Près de quarante ans après que les Khmers rouges eurent pris le pouvoir au Cambodge et transformé le pays en un vaste camp de travail, au prix de 1,7 million de morts, deux des principaux responsables du régime ont été condamnés jeudi à la réclusion à perpétuité pour crimes contre l’humanité, au grand soulagement de nombreuses victimes qui étaient venues assister au procès, dans la périphérie de Phnom Penh.
«Maintenant, je peux honorer la mémoire de toute ma famille, de mes parents, de mon mari et de mon fils qui sont morts sous les Khmers rouges», a réagi Féniés Phandara, après l’énoncé du verdict. Celle-ci a perdu 54 membres de sa famille entre avril 1975 et janvier 1979, lorsque l’armée vietnamienne a renversé le gouvernement khmer rouge.

Nuon Chea, 88 ans, idéologue et ancien numéro deux du régime, et l’ex-chef d’Etat Khieu Samphan, 83 ans, avaient tous deux nié les accusations de crimes contre l’humanité à leur encontre. Khieu Samphan, qui avait étudié le droit et l’économie en France dans les années 1950, a reconnu durant les audiences que des massacres avaient bien eu lieu sous les Khmers rouges, mais avait rejeté toute responsabilité en affirmant qu’il n’était qu’un homme de paille et ne détenait aucun pouvoir réel.

«J’appréhendais un peu le verdict. Pour Nuon Chea, j’avais peu de doutes sur sa condamnation à la prison à vie, mais pour Khieu Samphan, les chefs d’accusation étaient moindres», explique Féniés Phandara.
Finalement, les juges ont estimé que «Nuon Chea et Khieu Samphan, tous deux, ont participé à une entreprise criminelle conjointe pour réaliser l’objectif commun d’appliquer une révolution socialiste rapide au travers d’un «grand bond en avant» par tous les moyens nécessaires».

Ce procès portait spécifiquement sur l’évacuation forcée de Phnom Penh, les jours suivant la chute de la ville le 17 avril 1975, et sur ses conséquences humaines tragiques.
Lorsque les Khmers rouges sont entrés dans la capitale, ils ont très rapidement ordonné aux quelque 2 millions de personnes s’y trouvant – les Phnompenhois et les centaines de milliers de réfugiés des campagnes – de quitter la ville sous prétexte que les Américains allaient la bombarder.

Les familles durent prendre la route. Les malades durent quitter les hôpitaux, certains se traînant littéralement par terre.
De nombreuses exécutions eurent lieu, notamment de militaires et de fonctionnaires qui avaient travaillé pour le gouvernement, vaincu, du maréchal Lon Nol.
«Il y eut de nombreux exemples de soldats khmers rouges tuant des civils durant l’évacuation, alors que d’autres sont morts d’épuisement, de malnutrition ou de maladie», ont considéré les juges.

Un second procès, lors duquel Nuon Chea et Khieu Samphan feront face à des accusations de génocide, notamment à l’encontre de la communauté musulmane cham et contre les Vietnamiens, doit commencer vers la fin de l’année. Mais, vu l’âge avancé des accusés, certains doutent que la procédure arrive à son terme.
«Notre gouvernement a traîné tout le temps, a fait preuve de mauvaise volonté et a interféré dans la procédure», indique Lao Mong Hay, un analyste politique.
"On a fait traîner les choses pour que les accusés deviennent de plus en plus âgés et arrivent à la fin de leur vie, car ce qu’ils disent pourrait être très embarrassant pour les dirigeants cambodgiens et pour les pays impliqués, comme la Chine et le Vietnam", affirme-t-il.

Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, et le président du parlement, Heng Samrin, sont des anciens officiers khmers rouges, et Keat Chhon, le vice-premier ministre actuel, était ministre de l’Economie durant le règne de Pol Pot.

Le verdict d’hier n’a toutefois pas donné entière satisfaction aux victimes.
«Il y a pas mal de déceptions du côté des réparations. Les accusés ont été reconnus comme indigents et donc incapables de payer les réparations par eux-mêmes», explique Arthur Manet, de la Fédération internationale des droits de l’homme, qui représente une dizaine de parties civiles au procès.
Le tribunal, qui ne dispose pas de fonds pour financer les réparations, a accepté plusieurs suggestions des avocats des parties civiles, comme l’inscription de la période khmère rouge dans les livres scolaires au Cambodge et la tenue d’expositions itinérantes et permanentes sur le procès. Mais d’autres ont été rejetées.
«Nous avions demandé la construction d’un mémorial pour les victimes, mais le tribunal a refusé. Nous sommes très déçus, mais nous allons quand même le faire en collectant des fonds privés», dit Féniés Phandara, qui s’est portée partie civile au procès.

Nuon Chea et Khieu Samphan sont les derniers hauts responsables khmers rouges encore vivants et suffisamment en bonne santé pour être jugés. Le gouvernement cambodgien a bloqué jusqu’à présent toutes les tentatives des procureurs pour engager des procès contre des chefs khmers rouges de rang intermédiaire.]








Edité le 09/08/2014 @ 06:43 par robin des bois
#107385 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 08:37 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:reflechi1:
en complément , ce journal avait mis comme titre :

" Cambodge: Le «Nuremberg» asiatique " . Si seulement , on a le vrai : « Nuremberg » .

http://www.lequotidien.lu/international/59389.html


#107386 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 12:24 Bas de page
Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
kaunklau a écrit

:reflechi1:
en complément , ce journal avait mis comme titre :

" Cambodge: Le «Nuremberg» asiatique " . Si seulement , on a le vrai : « Nuremberg » .

http://www.lequotidien.lu/international/59389.html




NUREMBERG ......NUREMBERG !!!!

Oui.. mais la SHOAH et le régime KR de 75 à 79, çà n'a strictement rien à voir : foi de rdb !!!

DUR... DUR


...du "même tonneau" que cet autre ancien KR qui estime que c'est Monsieur de ROPBESPIERRE qui est l'initiateur du retour de tous les Khmers à la terre de leurs ancêtres pour faire du riz !!!

( d'autant qu'en France ce sont les Indochinois de 1916 (et non de 1789) qui nous ont initié à la riziculture en Camargue !!!! )

Je me tape le cul par terre ...




Edité le 09/08/2014 @ 12:30 par robin des bois
#107388 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 18:04 Bas de page
Re : Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) JayavarmanVII
Membre Junior
MembreMembre

ava_3032.jpg
 
Messages 56
Inscrit(e) le 03/11/2013
robin des bois a écrit

Je me tape le cul par terre ...






:reflechi2: Pas trop fort tout de même, surtout à votre âge !!!!! :sygus:

« Il souffrait des maladies de ses sujets plus que des siennes car c’ est la douleur publique qui fait la douleur des rois et non pas leur propre douleur »
#107390 View JayavarmanVII's ProfileView All Posts by JayavarmanVIIU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 18:39 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005

Procès expéditif n'est ce pas. Les bandits ont eu le temps pour faire full cash.

Pour moi, ce n'est pas ces deux khmers rouges qui ont fait plus de mal à la population, c'est les ex-khmers rouges qui, aujourd'hui, continuent à faire du mal à la popultation. Ces derniers, on devrait les pendre.


#107395 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 20:06 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France

Le deuxième procès de Nuon Chea et Khieu Samphan s’est ouvert fin juillet. Il doit couvrir les accusations de génocide (qui concernent uniquement les Vietnamiens et la minorité musulmane des Chams), les mariages forcés et les viols commis dans ce cadre, ainsi que les crimes commis dans plusieurs camps de travail et prisons, dont S-21.


Compte tenu de la situation explosive actuelle au Srok, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Cela risquerait de transformer ces 2 criminels en héros national.

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#107400 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 09/08/2014 @ 20:47 Bas de page
Re : Re : Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
JayavarmanVII a écrit

robin des bois a écrit

Je me tape le cul par terre ...



:reflechi2: Pas trop fort tout de même, surtout à votre âge !!!!! :sygus:



Oui mais çà fait de l'exercice et çà oxygène le cerveau !!!

Ceci dit, moi le "descendant de barang" qui m'intéresse depuis fort longtemps à l'Asie en général et aux différents pays de l'ASEAN en particulier,
il me parait évident que la politique suivie par les idéologues KR du Kampuchéa a de drôles de similitudes avec le "Grand Bond en avant" du grand frère Mao des années 1958/61 , et à la Grande famine de la même période..

au lieu d'aller chercher "Monsieur de Robespierre " dans sa Révolution française de 1789 ..
sauf à vouloir étaler un parcours d'études brillantes en France et les connaissances livresques qui en découlent !!! (son bouquin date de 2013 , celui de sa femme de 1984 : c'est pas du tout pareil !!!


*** même avec le WIKI, y a pas photo !

- "Le grand Bond en Avant" de Mao :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Bond_en_avant

- " La grande famine en Chine "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_famine_en_Chine

etc... etc




#107402 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 11/08/2014 @ 05:25 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005


Please enjoy!! kékéké....


Que font-ils aujourd'hui?


https://www.youtube.com/watch?v=jz298DyNWIA



#107458 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 11/08/2014 @ 09:02 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:sompeah: :sompeah: :sompeah:
Je suis ex-réfugié qui avais vécu chez les khmers rouges de 1975-1977 . En lisant ce lien :

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/10/cambod...ficile-enseignement-du-passe-khmer-rouge_1078459

il me donne des profonds regrets .
...
«Certains élèves ne croient pas que cela soit arrivé, parce que leurs parents sont nés après le régime. Alors ils pensent que les professeurs inventent», déplore Ratha, 43 ans, qui peut intégrer ses propres souvenirs à ses cours.
...
Après avoir lu ce paragraphe , nous qui sommes actuellement plus de 60 ans , " témoins réels du vécu chez les KR " , semblent rien laisser à nos jeunes pour qu'ils comprennent réellement ce qui s'est passé dans notre pays de 1975-1978 .

C'est vrai , nos souffrances , même inoubliables , nous ne pourront pas les décrire et les expliquer ...
Personnellement , je n'ai jamais raconté , ces histoires vrais à mes enfants , comme ces élèvent qui pensaient que leurs professeurs inventent !!!
On est trop occupé dans la vie courante , dans le 3 ème pays : travail , emplois , familles , alors que les résultats sont là !
C'est probablement une grosse erreur , de ne pas communiquer , ces évènements tragiques , à nos jeune ...mais , c'est du passé !
:coeurbrise:
:meditation:

**********le texte très intéressant *****************

Montrant du doigt les photos de deux dirigeants khmers rouges tout juste condamnés à la prison à vie, Ung Ratha, professeur d’histoire, interroge ses élèves: 35 ans après les atrocités du régime, justice a-t-elle été rendue?

La peine est trop clémente, répond l’un des jeunes Cambodgiens. Ses camarades eux tentent de comprendre comment quelque deux millions de personnes sont mortes dans leur pays entre 1975 et 1979, une histoire longtemps passée sous silence dans les manuels scolaires.

«Certains élèves ne croient pas que cela soit arrivé, parce que leurs parents sont nés après le régime. Alors ils pensent que les professeurs inventent», déplore Ratha, 43 ans, qui peut intégrer ses propres souvenirs à ses cours.

Les jeunes tressaillent lorsqu’il montre les images des crânes de victimes sur les sites d’exécution. Pour ramener ce passé dans la réalité, le professeur revient ensuite sur le verdict historique rendu jeudi par le tribunal de Phnom Penh parrainé par l’ONU.

Les deux plus hauts dirigeants khmers rouges encore vivants, le «frère numéro deux» Nuon Chea, 88 ans, et le chef de l’Etat du «Kampuchéa démocratique» Khieu Samphan, 83 ans, ont été condamnés à la perpétuité pour crimes contre l’humanité.

Alors que la procédure a été découpée pour obtenir au moins un jugement avant la mort d’accusés octogénaires, ce procès s’est concentré sur l’évacuation forcée des villes en application d’une utopie marxiste délirante visant à créer une société agraire, sans monnaie ni citadins.

Un deuxième procès incluant des accusations plus larges, notamment celles de génocide --qui ne concernent que les Vietnamiens et la minorité des Chams musulmans-- a commencé fin juillet.

Mais déjà, la justice a un impact sur certains jeunes.

«Le verdict m’a appris plus de choses sur les leaders khmers rouges, la torture, et d’autres actes qu’ils ont commis», explique Khun Monalisa, 18 ans, en dernière année à l’Ecole internationale Beltei de Phnom Penh, et qui a suivi le procès plus attentivement que beaucoup de Cambodgiens de sa génération.

- Versions différentes de l’Histoire -

Plus de la moitié de la population du Cambodge est née après la chute du régime, et jusqu’à il y a peu, les écoles évitaient cette période.

Selon le Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam), le gouvernement a même été jusqu’à supprimer toute référence au régime entre 1993 et 2002, dans un objectif de réconciliation nationale.

Finalement, après des années de pression, un manuel scolaire spécifique est introduit dans les écoles en 2009, ouvrant la voie à un enseignement obligatoire, il y a trois ans.

Entre 1975 et 1979, environ un quart de la population est morte d’épuisement, de maladie, sous la torture ou au gré des exécutions. Les professeurs étaient des cibles de choix des purges du régime qui voyaient intellectuels et fonctionnaires comme une menace à son utopie agraire.

Comment parler de ces atrocités au sein d’une nation traumatisée, comment les enseigner dans les écoles? Ces questions restent un défi.

«Certains enseignants étaient des Khmers rouges eux-mêmes, alors ils insistent sur une version différente. Certains étaient des victimes, et ils insistent sur l’histoire des survivants», note Youk Chhang, directeur du DC-Cam.

«Je me souviens de deux enseignantes qui ont dû démissionner parce que c’était trop dur émotionnellement pour elles d’enseigner ça».

Le verdict de jeudi prévoit d’ajouter dans les manuels scolaires un chapitre spécifique sur l’évacuation des villes, l’une des plus grandes migrations forcées de l’Histoire moderne.

«Ce n’est plus juste une histoire, c’est l’Histoire», commente Chhang, soulignant la valeur éducative d’un verdict qui aura peut-être aussi le mérite d’intéresser plus de jeunes à cette période et à la procédure judiciaire.

Une étude de 2010 de l’Université de Berkeley, en Californie, avait estimé qu’un tiers des Cambodgiens n’ayant pas vécu sous le régime khmers rouges n’avait aucune connaissance du tribunal chargé de juger ses dirigeants.

Dans sa salle de classe, Ratha raconte à ses élèves ce temps où il survivait grâce à des lézards grillés ou des vers tirés des bouses de vache.

A peine imaginable pour ces jeunes de la capitale, qui contrairement à ceux qui les ont précédés sur les bancs de l’école ont l’opportunité de découvrir l’Histoire, pas si lointaine, de leur propre pays.
AFP

*************

:sompeah: :sompeah: :sompeah:

Edité le 11/08/2014 @ 09:10 par kaunklau

#107461 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 11/08/2014 @ 13:35 Bas de page
Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
kaunklau a écrit

:sompeah: :sompeah: :sompeah:
Je suis ex-réfugié qui avais vécu chez les khmers rouges de 1975-1977 . En lisant ce lien :

http://www.liberation.fr/monde/2014/08/10/cambod...ficile-enseignement-du-passe-khmer-rouge_1078459

il me donne des profonds regrets .
...
:



C'est un sujet très difficile à traiter et très délicat que vous soulevez là .

je me sens tout petit, petit, et très humble face à ce dossier,
sachant que :
- d'un coté,sur ce forum il y a des "témoins directs" de ce drame khmer
- de l'autre, il convient de respecter et faire vivre la mémoire de près de 2 millions de victimes absolument innocentes

Si on se reporte à "l'après SHOAH ", il apparait très clairement que très très peu de "témoins directs" des atrocités nazies ont transmis oralement leur témoignage à leurs propres enfants .

- plus souvent à la génération suivante : celle des petits enfants ... et encore

- sauf exceptionnellement, à entreprendre un devoir de mémoire par écrit ou par témoignage pubic

Par contre il apparait souvent qu'à partir de cette 2ème génération, les "descendants " ont envie de se réapproprier d'eux- mêmes l'histoire atroce de leurs anciens, surtout s'ils peuvent s'appuyer sur des documents familiaux .

Je suis profondément convaincu que cette démarche se retrouvera dans les futures générations khmères : d'où l'importance extrême des témoignages laissés par ces "témoins directs"





Edité le 11/08/2014 @ 13:37 par robin des bois
#107467 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 11/08/2014 @ 19:55 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
robin des bois a écrit


C'est un sujet très difficile à traiter et très délicat que vous soulevez là .



En effet, c’est un sujet très très délicat.
Il faudrait que chacun d'entre nous se mette suffisamment en hauteur, avec un certain détachement, pour pouvoir transmettre notre témoignage à nos enfants.



Edité le 11/08/2014 @ 19:58 par NeakReach

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#107474 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 11/08/2014 @ 20:35 Bas de page
Re : Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
NeakReach a écrit

robin des bois a écrit


C'est un sujet très difficile à traiter et très délicat que vous soulevez là .



En effet, c’est un sujet très très délicat.
Il faudrait que chacun d'entre nous se mette suffisamment en hauteur, avec un certain détachement, pour pouvoir transmettre notre témoignage à nos enfants.




Je suis intimement convaincu de 2 choses qui "s'opposent" sur de tels sujets aussi dramatiques :

- quel que soit le pays, le lieu du drame vécu, etc, il y a un " effet générationnel" à prendre compte ...qui fait que ces témoins directs ont du mal à transmettre directement leur vécu à leurs descendants directs : ils en parlent peu pour protéger leur entourage familial.
Ensuite et surtout, les générations "enfants" ne sont pas prêtes à écouter les " histoires d'adultes de leurs parents", en se comportant psycholigiqment en adultes eux-mêmes.

- le déclic doit venir des descendants de ces témoins ... quand ils décident d'eux-mêmes de se réapproprier l'Histoire de leurs ascendants ; cela arrive très souvent.. mais pas forcement au niveau des mêmes générations

- le très gros problème est donc de savoir ce que ces "témoins directs", qui vont disparaitre, doivent laisser comme témoignage à leurs descendants .. et sous quelle forme ..

Je ne saurai pas répondre ...



Edité le 11/08/2014 @ 20:37 par robin des bois
#107476 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 14/08/2014 @ 16:46 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Ecoutez , l'interview de ce fou . On dirait qu'il parle bien ! Mais il avait oublié complètement , qu'il est criminel !

https://www.youtube.com/watch?v=2XeGl_vKR3Y

https://www.youtube.com/watch?v=NErlYhe6dsU

:colere1:
il se plaignait d'avoir perdu 40 personnes de sa famille .
Quel idiot :

https://www.youtube.com/watch?v=XirzPC9OeSo



:mur:

Edité le 14/08/2014 @ 16:52 par kaunklau

#107520 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 16/08/2014 @ 05:12 Bas de page
Re : [Procès KR ] Deux ex-dirigeants khmers rouges condamnés pour crimes contre l'humanité Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005
Jailed Chhouk Rin begs army chief for AIDS drugs

Fri, 23 March 2007

Cheang Sokha


Imprisoned former Khmer Rouge commander Chhouk Rin has appealed directly to the Commander

in Chief of the Royal Cambodian Armed Forces (RCAF) for the anti-retroviral (ARV)

medication he needs to battle HIV/AIDS.

In a letter written from Prey Sar prison to four-star General Ke Kim Yan, and dated March 16, Rin asked Kim Yan to provide him with ARV treatment and some money. Inthe same letter he also appealed to NGOs and claimed his family could no longer provide him with the necessary medication.

"I am living with AIDS," Rin wrote. "Now my disease has become more serious because I do not have ARV. I cannot live any longer if I do not have medicine." Kékékéké

The one-legged Rin and his troops, who once controlled Phnom Voar in Kampot province, became the first group of Khmer Rouge soldiers to be integrated into the RCAF. Sources say he became a close friend of Kim Yan after joining the government forces.

"Their relationship [Rin and Kim Yan] is like father and son," said Ouch Nuon, Rin's former doctor and a close friend to Rin's family. "He [Kim Yan] helped organize the wedding ceremony for Rin and his wife."

Nuon said Rin is battling hepatitis C, heart disease and AIDS and cannot survive much longer without medical attention. Yem Sav, Rin's wife still living at Phnom Voar, said when she visited Rin last week,he told her to take the letter to Kim Yan's house, but she declined as she did not know anybody in Phnom Penh or whom to contact. "He told me that he always has a headache," said Sav, who says she contracted AIDS from Rin. "The medicine is expensive and I cannot afford it. I have to make money for many young children at home as well." Sav said she is preparing to come to Phnom Penh to meet Kim Yan to plead for help.

"I think he [Kim Yan] will not ignore us," Sav said, "He used to help us previously." Mam Bun Heng, secretary of state at the Ministry of Health, said the MoH has cooperated with the Ministry of Interior to provide ARV to inmates living with HIV/AIDS.

Rin, 54, was arrested on October 25, 2005, in remote Trapaing Prasath district of Oddor Meanchey province, where he fled after the Supreme Court upheld his previous conviction and gave him a life sentence in February. He was charged for his role in a 1994 train ambush that killed 13 Cambodians and three Western backpackers. Rin's superiors in the Khmer Rouge military, Nuon Paet and Sam Bith, were also sentenced to life imprisonment and are in Prey Sar prison. Both are reportedly beset with health problems.

In a 2000 interview after his arrest, Rin told the Post that Ke Kim Yan would protect him.

Kim Yan could not be reached for comment

Edité le 16/08/2014 @ 08:03 par f6exb
#107545 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page