Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations   ( Réponses 6 | Lectures 1945 )
Haut de page 15/07/2014 @ 06:50 Bas de page
[Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
- sur ce lien du Journal du Cambodge :
http://lejournalducambodge.blogspot.fr/2014/07/lac-de-boeung-kak-et-inondations.html

- cet aricle :

Lac de Boeung Kak et inondations


5Wvw9Ah.jpg
Photo Christophe Gargiulo

Pour répondre à quelques questions des lecteurs sur l’abondance des inondations liées aux pluies de la mousson dans la ville de Phnom Penh ; il faut savoir qu’avec le remblaiement du lac Boeung Kak , Phnom Penh s’est exposée à des inondations plus dévastatrices et moins contrôlable en raison de la perte d’un réservoir naturel autrefois largement relié au système d’irrigation.

C’est après la 1ere guerre mondiale qu’un premier réseau de canaux reliant le lac Boeung Kak au Tonle Sap et aux affluents du Mékong a été construit. Dans les années 60, un deuxième réseau a vu le jour, plus précisément destiné à réduire les inondations et utiliser largement les qualités de réservoir du lac.

Plus récemment, le réseau fonctionnait peu et, petit à petit le lac est devenu fermé pour devenir ensuite une vaste étendue de sable. A savoir que, même en réservoir fermé le lac Boeung Kak avait un rôle de modérateur des inondations violentes pour les quartiers alentours, l’eau des pluies violentes se déversant dans le lac tout simplement par les voies routières, caniveaux et autres.

En sus du conflit foncier, humain et des polémiques qui entourent ce secteur de Phnom Penh, la disparition du lac Boeung Kak a aussi donc un impact environnemental non négligeable.

C.G


*** pour mémoire :

- sur ce lien :
http://www.liberation.fr/terre/2009/10/27/phnom-penh-touche-les-fonds-du-lac_590171

- cet ancien article de Libé qui remonte à 2009, signé Arnaud DUBUS


[ Phnom Penh touche les fonds du lac

Arnaud DUBUS envoyé spécial à Phnom Penh (Cambodge) 27 octobre 2009 à 00:00

La municipalité de la capitale cambodgienne a cédé à une firme immobilière le lac Boeung Kak, qui sera comblé pour bâtir des résidences de luxe. Les opposants crient au scandale financier et écologique.

Dans une ville à moitié inondée à chaque longue averse, détruire le grand lac au nord de la capitale cambodgienne, Phnom Penh, réservoir naturel et séculaire, ne semble pas être un choix qui s’impose. Et pourtant c’est la décision qu’a prise avec enthousiasme la municipalité de la ville, en cédant, pour 50 millions d’euros, à une firme immobilière privée, une parcelle de 133 hectares dans le nord de la capitale, laquelle inclut le lac Boeung Kak, dont la superficie couvre 90 hectares. «C’est un espace ouvert au cœur de la ville, avec un potentiel fantastique pour devenir une aire de relaxation, raconteDavid Pred, fondateur de l’ONG Bridge across Borders, qui milite pour la préservation de Boeung Kak. Mais ce que voit le gouvernement, c’est 133 hectares de terrains immobiliers qui sont gâchés parce qu’il y a un lac.»

De la terrasse de la guest houseFloating Island, dans le quartier des routards à l’est du lac, la vue est saisissante. Une large langue de sable s’avance jusqu’au milieu du lac. Posé sur celle-ci, un pipeline crache le sable aspiré à six kilomètres de là, au point de rencontre des fleuves Mékong, Tonle Sap et Bassac, juste en face du Palais du roi du Cambodge. «Le lac sera comblé dans moins d’un an, dit Tam Suthi, le propriétaire de la guest house en observant la langue de sable. Cela ne nous fait pas plaisir, mais nous n’avons pas le choix, nous allons devoir partir. Le gouvernement dit qu’il a le droit de développer le pays».

Environ 20 000 personnes qui habitent sur le lac ou sur les berges sont sommées de déguerpir par la municipalité avec pour compensation une somme de 5 400 dollars (3 600 euros). Après une série d’intimidations et de destructions de maisons par des policiers, beaucoup de riverains se sont résignés à accepter l’offre. Mais la destruction de Boeung Kak, qui doit laisser place à des centres commerciaux et des immeubles résidentiels de luxe pour les nouveaux riches de Phnom Penh, n’entraîne pas pour seule conséquence d’incalculables dégâts sociaux.

Comblement. Une étude menée en mars par une équipe d’ingénieurs hydrauliques australiens a conclu que le comblement du lac allait provoquer «une augmentation de la profondeur et du niveau des inondations, mais aussi de leur fréquence». «La municipalité de Phnom Penh développe son projet immobilier avant de s’occuper du problème du drainage des eaux. Ce devrait être l’inverse», explique Ben Caddis, le directeur technique de l’étude.

La question est d’autant plus sensible que Boeung Kak est le dernier lac de Phnom Penh à n’avoir pas été comblé pour faire place à des projets immobiliers. L’étude estime que l’étude d’impact sur l’environnement présenté par Shukaku, la firme cambodgienne qui a acheté le terrain à la municipalité, est totalement insuffisante. «Elle se réduit à quelques vagues affirmations de ce qui serait souhaitable de faire, sans aucun détail, ni aucune étude», indique Ben Caddis. De surcroît, Shukaku refuse toute responsabilité quant aux éventuels dégâts causés par les inondations.

Le quartier de Russei Keo, au nord du lac, est particulièrement menacé. En novembre dernier, alors que le pompage du sable dans le lac avait commencé, le quartier a été paralysé par des inondations sans précédents. Le fait que la municipalité cède un lac qui appartient au domaine public est illégal. Pour contourner ce problème, le gouverneur de Phnom Penh (qui agit au nom du gouvernement) a octroyé un «bail de 99 ans» sur le lac et ses environs à Shukaku, firme dirigée par Lau Meng Khin, un sénateur du Parti du pouvoir du peuple, très proche du Premier ministre Hun Sen.

Appât du gain. Politicien à la réputation sulfureuse, Lau Meng Khin dirige aussi le consortium Pheapimex, responsable de la destruction de la majorité des forêts du Cambodge, selon l’organisation Global Witness. «C’est un peu comme si Barack Obama vendait Central Park à un promoteur immobilier. Impensable !» s’indigne Hallam Goad, conseiller après de l’ONG Sahmakum Teang Tnaut, qui cherche à protéger les riverains du lac.

La partie la plus ironique de cette triste saga est qu’un schéma directeur d’urbanisme, visant à faire de Phnom Penh la «perle de l’Asie» d’ici 2020, avait été élaboré en 2007 par la municipalité de Phnom Penh en collaboration avec le Bureau des affaires urbaines français. Dans ce schéma directeur, qui a reçu un prix international à Londres, Phnom Penh est projetée comme une ville de parcs et d’espaces aquatiques, qui n’a pas cédé, contrairement aux autres capitales asiatiques, à la verticalisation à tous crins. Ce plan n’a jamais connu de début d’application, au grand désespoir des experts français.

L’affaire du lac Boeung Kak, selon plusieurs observateurs, reflète bien une attitude plus générale des autorités cambodgiennes. «Le principe est l’appât du gain à court terme sans souci des conséquences humaines ou environnementales, estime David Pred. Il faut vendre tout ce qu’on peut - ressources naturelles, forêts, sources d’énergie - jusqu’à ce qu’elles soient épuisées.» ]

Arnaud DUBUS envoyé spécial à Phnom Penh (Cambodge)





Edité le 15/07/2014 @ 07:01 par robin des bois

Les utilisateurs s'engagent à ne pas poster:
- des messages injurieux, diffamatoires et menaçants envers quiconque
- des messages obscènes et vulgaires

#107097 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 15/07/2014 @ 10:19 Bas de page
Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
J'ai été parmi les premiers à lever contre le remblaiement de Boeung Kak, ici même sur KN,

Hélas! Ce lac naturel aussi vieux comme le Phnom, est mort sous les tirs de dollars,
les experts et les décideurs, se moquent des "contres", en disant que "kop sreuv " va sauver la capital des inondations, pas besoin de Boeung Kak. :xtrem:


Je dis, Bravo les mecs, continuent, comme ce diction: kaun a chey kar ngoip, kaun mi krort kar ngoip.

PS : Le conte de "A chey le sot" deux fois plus utile aux khmers que celui de "A Chey le sage"
#107099 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 15/07/2014 @ 18:39 Bas de page
Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005
Je dis, Bravo les mecs, continuent, comme ce diction: kaun a chey kar ngoip, kaun mi krort kar ngoip.

PS : Le conte de "A chey le sot" deux fois plus utile aux khmers que celui de "A Chey le sage"



kékéké.....


'' a chey le Sot '' se sont les pleu-pleu qui sont au pouvoir. Les '' mi krort '' ce sont les jom-teive hègn tom-tègn '' de ces pleu-pleu. C'est le monde des pleu-pleu. Fuck, on s'en sort pas kékéké...


#107103 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 17/07/2014 @ 06:25 Bas de page
Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005

Les Chintock qui ont séché Beugn Kack, sont retournés en Chine.



Firm’s Split From Boeng Kak Project Confirmed

By Zsombor Peter and Aun Pheap | July 17, 2014

The Chinese firm that was financially backing an ambitious project to develop Phnom Penh’s Boeng Kak neighborhood has pulled out, Chinese Embassy and company officials have confirmed, and no other investor appears to have taken its place.

That makes the Erdos Hongjun Investment Corporation at least the second Chinese firm to divest from the controversial project, which has forced the eviction of some 3,000 families and left a giant, barren sandpit where a lake deemed crucial to the city’s drainage once lay.

“The company who invested in the project went back to China. Currently I don’t think any company [is] invested in that,” said Cheng Le, who heads the embassy’s economic and commercial affairs office.

Edité le 17/07/2014 @ 09:30 par f6exb
#107123 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 22/07/2014 @ 16:38 Bas de page
Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes

CF ce reportage de 15 photos de John VINK intitulé :
"The Boeung Kak lake Farce..."

http://johnvink.com/news/2014/07/the-boeung-kak-lake-farce/






Edité le 22/07/2014 @ 16:38 par robin des bois
#107175 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 23/07/2014 @ 07:48 Bas de page
Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Le peuple khmer est de 15.000.000 et non 5 ou 6 millions comme l'époque de Sangkum R.Niyum du roi N.Sihanouk avant 1970 ! P.Penh également doit augmenter sa capacité de superficie pour les gens , pour les habitants . On n'est pas encore Hong Kong ou Tokyo , d'où , Beung .Kâk devra offrir sa place .Je ne vois pas le problème de ce lac .
Mais , c'est la façon de faire , est critiquable , on travaille comme " A POT " : pas d'étude préalable , pas de plans , pas de programme , pas de stratégie pour l'inondation .
Ces ingénieurs chinois qui n'ont rien à faire de l'avenir de la capitale cambodgienne , n'avaient pas calculé d'avance . On l'appelle , " Faire pour faire " , les conséquences , ce ne sont pas eux ...c'est du n'importe quoi .

#107180 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 23/07/2014 @ 09:03 Bas de page
Re : Re : [Journal du Cambodge] Lac de Boeung Kak et inondations Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
kaunklau a écrit

Le peuple khmer est de 15.000.000 et non 5 ou 6 millions comme l'époque de Sangkum R.Niyum du roi N.Sihanouk avant 1970 ! P.Penh également doit augmenter sa capacité de superficie pour les gens , pour les habitants . On n'est pas encore Hong Kong ou Tokyo , d'où , Beung .Kâk devra offrir sa place .Je ne vois pas le problème de ce lac .
Mais , c'est la façon de faire , est critiquable , on travaille comme " A POT " : pas d'étude préalable , pas de plans , pas de programme , pas de stratégie pour l'inondation .
Ces ingénieurs chinois qui n'ont rien à faire de l'avenir de la capitale cambodgienne , n'avaient pas calculé d'avance . On l'appelle , " Faire pour faire " , les conséquences , ce ne sont pas eux ...c'est du n'importe quoi .



Il y a un problème, M.KAUNKLAU : il est lié à l'absorption des pluies de mousson violentes et abondantes dans une agglomération où le macadam n'absorbe rien et provoque des ruissellements et des inondations : il faut :

- entretenir un très bon réseau de tout à l'égout
- prévoir des zones de déversement et des bassins de rétention .
etc

Pour mémoire, toute une partie de Phnom Penh est historiquement au-dessous du niveau du Mékong et du Tonlé sap ( CF les grands boulevards en perpendiculaire construits sur des digues) .
"Les Barangs de Papa" avaient un très bon service hydraulique à Phnom Penh ; j'ai quelques documents passionnants la dessus .... seulement il faut des sous, un plan d'investissement à long terme .. et penser à la population...

#107181 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page