Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur une française condamnée pour une histoire de drogue ...   ( Réponses 3 | Lectures 1978 )
Haut de page 28/05/2014 @ 10:15 Bas de page
une française condamnée pour une histoire de drogue ... Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:nono: :nono:

On a toujours dit que le Cambodge est généreuse pour son climat , ses accueils , mais il faut toujours rester vigilant . Ne mouillez pas avec les drogues SVP !

*******

Trois étrangers, dont une Française, condamnés pour trafic de drogue au Cambodge

La jeune femme de 19 ans a écopé d'une peine de 25 ans de prison.

Trois étrangers dont une Française, accusés d’avoir tenté de faire passer 2,2 kilos d’héroïne vers l’Australie, ont été condamnés mercredi au Cambodge à des peines de 23 à 27 ans de prison. La Française de 19 ans et une Australienne de 41 ans avaient été arrêtées en septembre 2013 à l’aéroport de la capitale avec un sac à dos contenant la drogue.

Le tribunal municipal de Phnom Penh les a reconnues coupables de «trafic de drogue» international et leur a infligé des peines de respectivement 25 et 23 ans de prison. Un Nigérian de 23 ans, arrêté en septembre également à son domicile de Phnom Penh, a lui été condamné à 27 ans d’emprisonnement.

Lors du procès le mois dernier, les deux femmes avaient nié être les propriétaires du sac à dos, assurant qu’il appartenait au Nigérian, petit ami de la Française, qui destinait la drogue à un homme non identifié en Australie.

Les trois condamnés n’ont fait aucun commentaire à l’annonce de leur condamnation.

Deux autres Nigérians en fuite ont écopé de 27 ans de prison.

Le Cambodge a intensifié ces dernières années sa lutte contre la drogue, arrêtant des centaines de personnes, dont des hauts responsables. Le pays était devenu un lieu de passage important des narcotiques dans la région, en particulier après la violente répression organisée en Thaïlande voisine au début des années 2000.
AFP

**********************
:mur:

Edité le 04/06/2014 @ 12:18 par f6exb

#106609 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 28/05/2014 @ 14:05 Bas de page
Re : une française condamnée pour l'histoire de drogue ... Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3788
Inscrit(e) le 11/04/2007
Aucune pitié pour les trafiquants !

k.gifn.gif
#106611 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 28/05/2014 @ 18:46 Bas de page
Re : une française condamnée pour l'histoire de drogue ... Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3697
Inscrit(e) le 10/01/2005

Flash-back....


Comme dans un film...ça fait fuir les touristes.


Enjoy!

Brokedown Palace


http://www.youtube.com/watch?v=p-xXGVsYOyM




Edité le 28/05/2014 @ 18:47 par BAC
#106618 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 04/06/2014 @ 11:58 Bas de page
Re : une française condamnée pour l'histoire de drogue ... Reply With Quote
Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 7970
Inscrit(e) le 04/01/2006



DROGUE – Le Cambodge est une plateforme grandissante pour le trafic


Le 28 mai, Charlène Savarino, 19 ans, a écopé d’une peine de 25 ans de prison pour avoir participé au passage raté de 2,2 kilos d’héroïne vers l’Australie. Son petit ami, Precious Cheme Nwoko, donné à la tête du trafic, a été condamné à 27 ans de prison. La passeuse, Yoshe Ann Taylor, une australienne de 41 ans, à 23 ans. Pour les spécialistes, c’est une preuve que le Cambodge occupe une place grandissante sur la scène du trafic de drogue international.



La cour municipale de Phnom Penh a condamné les deux femmes pour « trafic transfrontalier de drogues illégales ». Lors d’une conférence de presse organisée suite au verdict, le Général Hay Seila, de la police cambodgienne, a déclaré que « la Française et le Nigérian ont organisé et empaqueté la drogue à Phnom Penh pour que l’Australienne puisse la transporter en Australie ». Selon le Numéro 2 du département de l’anti-terrorisme, la police australienne a donné le renseignement à la police cambodgienne sur l’opération qui se préparait, menant à l’arrestation des deux femmes le 18 septembre dernier.

Le Cambodge ne produit pas d’héroïne mais reste l’un des pays les plus usités de la région du Mékong pour son transit. Pour Jeremy Douglas, représentant du bureau des Nations-Unis sur la drogue et le crime (UNODC) pour l’Asie du Sud Est, le problème majeur du Cambodge réside en la vulnérabilité de ses frontières, qui permettent très bien ce genre de trafic - notamment en passant par le Laos - contribuant à faire du pays une plateforme grandissante pour le trafic de drogue. "Comme le Cambodge est de plus en plus connecté à l’international, cela permet beaucoup plus de transit depuis et vers le pays. L’Australie est également un marché porteur car c’est un pays riche et l’héroïne venant de Birmanie est de bien meilleure qualité qu’ailleurs", explique-t-il.

Cependant, la majorité de l’héroïne produite dans la région est consommée dans la région. Selon Jeremy Douglas, l’héroïne est généralement produite en Birmanie pour être consommée en Chine et l’on "exagère un peu" sur l’importance des Africains de l’ouest dans le trafic. Selon les données de l’Autorité Nationale de la Lutte Anti-Drogue (NACD), plus de 1800 personnes ont été arrêtées au Cambodge pour trafic de drogue en 2013. La majorité d’entre eux sont Cambodgiens et sont liés de près ou de loin au trafic de metamphétamine, produite au Cambodge et exportée dans la région pour la plupart. Selon le secrétaire de la NACD, les autorités cambodgiennes ont confisqué près de 50 kilos de methamphetamine, 38 kilos d’héroine, 12,8 kilos de cocaine et 1 kilo de ketamine en 2013.

Devant cette augmentation du trafic, une loi spécifique au contrôle de la drogue a été adoptée en janvier 2012 au Cambodge, dont le but est de réduire la toxicomanie et les crimes liés à la drogue. Les trafiquants peuvent être condamnés à perpétuité – c’est aussi ce que risquaient Charlène Savarino, Yoshe Ann Taylor et Precious Cheme Nwoko.

En France, le code pénal prévoit dix ans d’emprisonnement pour l’exportation et/ou l’importation illicite de stupéfiants et une amende de 7 500 000 euros. Cette peine peut être portée à 30 ans si les faits sont commis en bande organisée. En Australie, les peines encourues vont de 10 ans à la prison à perpétuité selon la quantité importée sur le territoire.

L’avocat de Precious Cheme Nwoko a fait part de l’intention de son client de faire appel. La loi prévoit un délai d’un mois disponible pour ce faire. Le consulat australien a renouvelé son soutien à sa ressortissante. Le consulat français n’a pas souhaité s’exprimer sur le cas de Charlène Savarino.



Clothilde LE COZ - www.petitjournal.com/cambodge - Lundi 2 juin 2014







#106745 View Vicheya's ProfileView All Posts by VicheyaU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page