Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias   ( Réponses 8 | Lectures 2318 )
Haut de page 20/05/2014 @ 06:05 Bas de page
[lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
- sur ce lien du monde.fr
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...-armee-decrete-la-loi-martiale_4421669_3216.html

- cet article

Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias

Le Monde.fr avec AFP et Reuters • Mis à jour le 20.05.2014 à 05h36

L'armée thaïlandaise a décrété mardi 20 mai l'application de la loi martiale dans le royaume, marqué par des mois de crise politique et des manifestations antigouvernementales.

Des pouvoirs exceptionnels

L'instauration de la loi martiale vise « à restaurer la paix et l'ordre public », selon le général Prayuth Chan-Ocha, chef des armées, qui s'est exprimé à la télévision au lever du jour.

Dans sa déclaration, le général s'est appuyé sur le « Martial Law Act » promulgué en 1914, qui donne à l'armée le pouvoir d'intervenir en cas d'« insurrection » pour « préserver l'ordre public ».

L'agence Bloomberg rapporte en détail les propos de Prayuth Chan-Ocha, qui a demandé à la police, la marine, le ministère de l'intérieur et toutes les forces de sécurité du pays de collaborer avec les militaires.

« Un centre dédié au maintien de l'ordre et contrôlé par le chef des armées sera mis en place, pour prévenir et résoudre les problèmes qui affectent la paix et le maintien de l'ordre dans notre pays. Dans le cadre du 'Martial Law Act', ce centre pourra mettre en place n'importe quelle loi destinée à contrôler efficacement la situation. »

Censure nationale des médias

Après l'annonce de Prayuth Chan-Ocha, les militaires ont pris le contrôle des principales chaînes de télévision du pays. Des soldats et des véhicules ont été vus à l'interieur de leurs bureaux à Bangkok, tandis que certains bandeaux appelant les Thaïlandais au calme apparaissaient dans plusieurs émissions.

Un général de l'armée a alors expliqué à la presse :
« Nous avons besoin de la collaboration [des chaînes de télévision], afin qu'elles demandent aux gens de ne pas paniquer et qu'elles leur disent que ce n'est pas un coup d'Etat. Nous le faisons parce que la situation n'est pas stable, ils se tuent entre eux jour après jour. »

Un peu plus tard, Prayuth Chan-Ocha a officiellement décrété une censure nationale, et dix chaînes de télévision ont été privées d'antenne. Dans une nouvelle déclaration, le chef des armées a interdit « à tous les médias de rapporter ou de distribuer toute information ou toute photographie nuisibles à la sécurité nationale ».

Des manifestants empêchés d'agir

Après avoir investi les chaînes de télévision, l'armée a pris le contrôle des « points clés » de Bangkok, selon les termes d'une journaliste d'ABC. Plusieurs journalistes présents sur place, qui s'exprimaient sur les réseaux sociaux, ont décrit une situation qui est restée calme tandis que les militaires se déployaient dans les rues du centre-ville.

Des membres des « chemises rouges », les manifestants qui soutiennent toujours l'ex-première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra destituée par la justice le 7 mai, ont toutefois affirmé avoir été empêchés d'agir par l'armée.

« Nous sommes encerclés par des militaires de toutes parts »,
a fait savoir leur leader Jatuporn Prompan. Un conseiller du gouvernement intérimaire en charge de la sécurité a précisé que l'armée tentait de « négocier avec les chemises rouges pour qu'ils dispersent la manifestation » qu'ils avaient prévu de tenir mardi.

Le gouvernement intérimaire « existe toujours »

Le cabinet de transition, nommé après la destitution de la première ministre le 7 mai, a assuré, malgré les événements, rester en fonction et « toujours exister ». Ce même s'il n'a pas été prévenu par l'armée de sa décision d'instaurer la loi martiale en Thaïlande.

Raison pour laquelle, un conseiller du nouveau premier ministre, Niwattumrong Boonsongpaisan, a dénoncé auprès de CNN ce qui s'apparente « à la moitié d'un coup d'Etat ».

« [Les militaires] ont agi de manière unilatérale. Le gouvernement va se réunir spécialement pour considérer la situation. Nous devons établir si le chef des armées [Prayuth Chan-Ocha] va honorer sa promesse d'impartialité, comme il l'a déclaré. »


L'autorité de ce gouvernement intérimaire, mis en place alors que le Parlement n'existe plus et que des élections législatives ont été programmées pour le 20 juillet, reste cependant soumise à de fortes cautions. La poursuite des manifestations en Thaïlande ont dégénéré en de graves violences le 15 mai.

Alors que les « chemises rouges » expriment toujours leur soutien à l'ancienne première ministre, dénonçant un coup d'Etat après sa destitution le 7 mai, les « chemises jaunes », qui campent devant le siège du gouvernement à Bangkok, réclament, eux, la nomination d'un premier ministre « neutre ».

Première action d'ampleur de l'armée depuis des mois

Le scénario de l'instauration d'une telle intervention de l'armée était, jusqu'à la semaine dernière, jugé peu probable par les observateurs locaux. Les militaires avaient, depuis le début de la contestation, refusé de se laisser entraîner dans une intervention, même quand les manifestants ont occupé les ministères et les bâtiments publics.

Après la mort de trois manifestants dans une attaque à la grenade en plein Bangkok, dans les violentes manifestations du 15 mai, l'armée avait toutefois menacé d'agir. Depuis, la pression des manifestants n'était pas retombée.

Le dernier coup d'Etat en Thaïlande a eu lieu en 2006 contre Thaksin Shinawatra. En tout, 18 coups ont été réussis ou tentés



Edité le 20/05/2014 @ 06:07 par robin des bois
#106543 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 22/05/2014 @ 13:11 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Bon ben bon , finalement c'est bien un coup d'état militaire !!!

- faudrait savoir !!!

- le 19ème quand même, pour ceux qui arrivent à suivre et à compter !!!

* sur ce lien
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...etat-en-direct-a-la-television_4423672_3216.html

* le titre du jour :

Thaïlande : le chef de l'armée annonce un coup d'Etat

Le Monde.fr avec AFP | 22.05.2014 à 12h20 • Mis à jour le 22.05.2014 à 12h59





#106558 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 22/05/2014 @ 13:36 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
Le général Prayut Chan-O-Cha a essayé de le camoufler, or les observateurs des pays de l'ASEN parlent déjà du coup d'état.

.. Par ailleurs vu que dans la "zone" y a une "secousse très sérieuse", la Thaïlande se hâte de mettre le pays sous "bonne garde",

..Les Cambodgiens se rappellent bien de ce général dans l'affaire Preah Vihear, c'est un anti Thaksin grand ami du HS
#106560 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 22/05/2014 @ 22:13 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) petiteheidi
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

yingyang.gif
 
Messages 987
Inscrit(e) le 02/11/2007
.

Edité le 29/10/2015 @ 12:20 par petiteheidi
#106567 View petiteheidi's ProfileView All Posts by petiteheidiU2U Member
Haut de page 23/05/2014 @ 10:20 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/2min/20140523-t...llent-le-pouvoir-coup-etat-shinawatra-prayuth-c/

En Thaïlande, ce vendredi, au lendemain du coup d’Etat, le général putschiste Prayuth Chan-ocha s’est autoproclamé Premier ministre. L’ancienne cheffe du gouvernement Yingluck Shinawatra, ainsi que plusieurs ministres, ont répondu à la convocation du général et se sont rendus au siège du conseil militaire.

Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

Le conseil militaire à la tête du pays a convoqué l’ancienne cheffe du gouvernement Yingluck Shinawatra, ainsi que plusieurs membres de sa famille et ses ex-ministres et conseillers encore en liberté. Yingluck Shinawatra a répondu à la mi-journée à cette convocation en se rendant au siège du conseil militaire qui dirige désormais le pays. Environ 150 politiciens et leaders de la société civile ont aussi reçu l’ordre de se rendre aux militaires. Ils se sont vus interdire de quitter le territoire.

Prayuth Chan-ocha, le général qui a perpétré le coup d’Etat jeudi, est donc le nouveau Premier ministre de la Thaïlande. Officier au sang chaud, toujours l’air bougon, il a expliqué qu’il occuperait cette position provisoirement, tant qu’il n’aurait pas trouvé une personne adéquate pour la prendre en charge.

Les militaires ont aussi renforcé leur contrôle sur internet. Ils ont convoqué plusieurs dizaines de fournisseurs d’accès en leur demandant de bloquer tous les contenus qui pourraient, selon leurs termes, « créer la confusion dans l’esprit du public » ou « affecter la sécurité nationale ». Une volonté de contrôle qui n’est pas très efficace pour l’instant, car les critiques contre le coup d’Etat sont nombreuses sur les réseaux sociaux et les sites d’informations.

→ A (RE)LIRE : En Thaïlande, «l'armée feint d’être au-dessus des factions»

Les Etats-Unis suspendent leur coopération militaire

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Washington demande le rétablissement immédiat de la démocratie, des libertés civiles et la réouverture des organes de presse thaïlandais après ce coup d’Etat « injustifiable », selon les termes de John Kerry. Si l’administration américaine avait pris acte, sans commentaire, de l’application de la loi martiale en début de semaine, le département d’Etat a manifestement été surpris par l’annonce du coup d’Etat hier.

Les Etats-Unis tentent de maintenir le contact avec les hauts gradés, expliquait Jen Psaki, la porte-parole de John Kerry, mais les militaires putschistes ne sont semble-t-il pas réceptifs, et Washington vient donc de suspendre toute coopération avec l’armée thaïlandaise :

« Nous avons pris les premières mesures pour suspendre nos engagements militaires et notre assistance, pendant que nous surveillons ce qui se passe sur le terrain. C’est la procédure habituelle. Dans le même temps nous procédons à un examen complet de tous les accords. »

Au-delà de l’aide militaire américaine à la Thaïlande, c’est toute la coopération bilatérale qui sera remise en question si la démocratie n’est pas rétablie. Les Etats-Unis octroient 11 millions de dollars d’aide à Bangkok chaque année. Seul le quart de ce budget est alloué à l’aide militaire.

*******************************************************************

Les thais ont l'habitude de vivre avec les coup d'état militaires .
Politique bizarre !!!!



#106570 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 23/05/2014 @ 20:19 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg
 
Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
petiteheidi a écrit


Il a un nom d'emploi, ce général :rire1: il est+/- '' jaune '' ,dont proche du Roi et, un Roi est un 1/2 dieu, intouchable. C'est la 19ème coup d'Etat ? Mais '' tout recommencera, tu verras tu verras, l'Amour est fait pour ça....tu verras, tu verras... '' .


54118_Thailande.jpg

"Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements." (Charles Darwin / 1809-1882)
#106574 View NeakReach's ProfileView All Posts by NeakReachU2U Member
Haut de page 23/05/2014 @ 20:35 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
- sur ce lien de RFI :
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140522-prayut...nde-chemises-rouges-jaunes-coup-etat-shinawatra/

- cet article sur le général

Prayuth Chan-ocha : un «Tigre» au pouvoir en Thaïlande

Le général Prayuth Chan-ocha, devenu le nouvel homme fort du pays après le coup d’Etat du 22 mai, est un général au tempérament bouillant, qui a participé à la répression sanglante des manifestations des chemises rouges de 2010. Il est longtemps resté sur la réserve durant les sept mois de la crise politique, mais a finalement perdu patience.
Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

Prayuth Chan-ocha est un général pète-sec, prompt à s’enflammer face aux critiques et peu diplomate.
Il est issu d’un régiment de militaires attaché à la garde de la Reine (*), connu sous le nom des « Tigres de l’Est ».
En 2010, durant les manifestations des Chemises rouges contre le gouvernement d’AbhisitVejjajiva, Prayuth, alors numéro deux de l’armée, avait dirigé la répression, laquelle avait abouti à plus de 70 morts du côté des manifestants.

Nommé à la tête de l’armée fin 2010, il avait donné l’impression de respecter le jeu démocratique en nouant de bonnes relations avec la Première ministre Yingluck Shinawatra, élue l’année suivante.

Et durant les sept mois de crise politique, il est resté prudent, même s’il a parfois affiché ses préférences pour les manifestants opposés à Yingluck. L’intransigeance des différentes parties au conflit lors des discussions de cette semaine semble avoir poussé sa patience à bout. Il a réagi avec son tempérament vif et d’une raideur toute militaire. Comme en témoigne la rigueur des mesures imposées au public depuis l’annonce du coup d’Etat.

Les mesures coercitives du coup d'Etat

L'instauration de la loi martiale mardi dernier présageait d'une limitation des libertés fondamentales. Dans une déclaration télévisée ce jeudi, l'armée a décrété un couvre-feu de 22h à 5h du matin. Une mesure qui ne concerne pas les personnes se rendant à l'aéroport ou à l'hôpital. Plusieurs ambassades dont la France conseillent à leurs ressortissants de respecter ce couvre-feu et d'éviter les lieux de rassemblement. Les rassemblements de plus de cinq personnes ont été interdits par les militaires.

La plupart des manifestants, qu'ils soient des chemises rouges ou des opposants à l'ancien gouvernement ont déserté les lieux où ils s'étaient regroupés, quand ils n'ont pas été délogés par les soldats. L'armée a aussi décrété la fermeture des écoles et des universités jusqu'à dimanche. Quant aux médias, l'armée thaïlandaise a ordonné à toutes les télévisions et les radios du pays d'interrompre leurs programmes et de diffuser les bulletins du nouveau régime militaire. A la télévision nationale, les Thaïlandais ne voient plus que des photos de militaires sur fond blanc. Pour le moment, Internet n' a pas été bloqué. Et les réseaux sociaux demeurent la principale source d'information.
RFI


ps : (*) on a toujours dit que les affaires de la "firme royale thaïlandaise ", Bhumibol étant le plus riche roi au monde, étaient tenues de main de maitre par la Queen")



Edité le 23/05/2014 @ 20:39 par robin des bois
#106575 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
Haut de page 23/05/2014 @ 22:04 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10182
Inscrit(e) le 27/12/2005
Le roi ne voit plus bien, la reine est devenue la main du roi.
La légende dit que c'est le dernier roi de la Thaïlande..
A suivre.

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#106577 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 01/06/2014 @ 08:03 Bas de page
Re : [lemonde.fr] Thaïlande : l'armée prend le contrôle de Bangkok, censure les médias Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Les-f...s-en-alerte-dans-le-centre-de-Bangkok--18525754/

Les forces thaïlandaises en alerte dans le centre de Bangkok
01/06/2014 | 05:36

par Viparat Jantraprap

La junte au pouvoir en Thaïlande a mobilisé dimanche la police et l'armée pour empêcher de nouvelles mobilisations dans le centre de Bangkok, où des centres commerciaux et des stations de métro ont été fermés en prévention.

Depuis l'instauration de la loi martiale et le coup d'Etat militaire du 22 mai, justifié par la nécessité de rétablir l'ordre après six mois de contestation politique, de petits rassemblements sont organisés quasi-quotidiennement dans la capitale.

Dans un discours retransmis à la télévision vendredi soir, le chef de l'armée, le général Prayuth Chan-ocha, a estimé que la réconciliation politique et les réformes prendront environ un an, période à l'issue de laquelle seront organisées des élections générales.

Les autorités s'attendent à ce que des manifestations aient lieu en plusieurs endroits du centre de Bangkok, notamment aux abords des grands centres commerciaux. Les rassemblements politiques de cinq personnes et plus ont été interdits.

Le chef adjoint de la police, Somyot Poompanmoung, a déclaré que 5.700 policiers et militaires étaient déployés dans ces quartiers et que des unités de déploiement rapide étaient prêtes à intervenir pour empêcher des manifestations qui se formeraient ailleurs.

Certains des grands centres commerciaux du quartier de Ratchaprasong ont choisi de fermer leurs portes et d'autres ont réduit leurs horaires d'ouverture. L'opérateur du métro aérien a fermé plusieurs stations du centre de la capitale.

"C'est un quartier d'affaires et nous devons éviter tout dégât si les autorités doivent disperser un rassemblement", a déclaré Somyot Poompanmoung.

Samedi déjà, comme les deux jours précédents, les autorités avaient bloqué les avenues menant au Monument de la victoire, devenu un point de rassemblement pour les opposants au coup d'Etat. Une forte présence policière et militaire était visible mais il n'y a eu aucun signe d'agitation.

Lors d'une conférence de presse samedi, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a appelé la junte à libérer les prisonniers, à mettre fin à la censure et à "agir immédiatement pour rendre le pouvoir au peuple de Thaïlande, via des élections libres et équitables." (Mathilde Gardin pour le service français)


:nono:
#106697 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page