Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur L'ère d'images   ( Réponses 4 | Lectures 2046 )
Haut de page 19/11/2013 @ 09:49 Bas de page
L'ère d'images Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
On ne peut plus mentir ou dire , c'est la calomnie , quand il y a des preuves d'images . Dans le pays khmer , les réseaux sociaux se développent à la vitesse grand V . Le gouvernement ne pourra plus nier .Reportage et commentaires intéressants de RFI :


http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20131118-cambod...nifestations-repression-reseaux-sociaux-internet

Affrontements au Cambodge: la preuve par l'image

Les affrontements survenus mardi dernier à Phnom Penh dans la capitale cambodgienne entre des ouvriers de la confection textile, qui protestaient en faveur de meilleures conditions de travail, et les forces de l'ordre ont déclenché une vague d'émoi sur la Toile. Photos et vidéos ont été partagées sur les réseaux sociaux par les internautes cambodgiens, outrés par la violence des images.

En raison du choc des images, les internautes cambodgiens ont été nombreux à réagir à cet événement. D'innombrables photos et vidéos ont été postées sur les comptes Facebook et sur Youtube, montrant la brutalité avec laquelle les policiers ont réprimé cette manifestation. On y voit des individus qui n'opposent aucune résistance et aucune menace se faire passer à tabac. Une majorité d'entre eux semblent être de simples badauds. Certains représentants des forces de l'ordre ne se contentent pas de lancer des bombes lacrymogènes ou d'asséner des coups de bottes et de matraque mais tirent avec des pistolets.

La preuve par l'image

Les autorités nient avoir utilisé des balles réelles pourtant une petite commerçante qui vendait du riz à proximité a été tuée et sept personnes ont été blessées par balles. Un déni qui exacerbe la colère des internautes cambodgiens, qui répliquent que «la preuve par l'image ne peut être contestée». Ils n'ont pas de mots assez durs envers la police. On compare le régime actuel à celui meurtrier des Khmers rouges et on s'offusque que des policiers aient pu tirer sur des civils non armés, parmi lesquels des bonzes et des étudiants. On les insulte, on les traite de «Vietnamiens», le voisin haï par une grande partie de la population.

Les Cambodgiens découvrent la force des réseaux sociaux

Une telle liberté d'expression est assez récente au Cambodge. Le développement des nouvelles technologies depuis près de deux ans ici contribue largement à ce déblocage. C'est surtout depuis la campagne électorale pour les législatives de juillet que l'on prend la mesure d'un changement vers une plus grande participation politique et citoyenne, ce dont se félicite Naly Pilorge, la directrice de la Ligue cambodgienne de défense des droits de l'Homme, qui a posté une vidéo des affrontements de mardi, déjà très populaire : «C'est intéressant et cela nous donne beaucoup d'espoir de voir que des citoyens ordinaires, et pas seulement des ONG ou des médias, montrent davantage d'intérêt, mènent des discussions politiques sur une autre plate-forme. Avec ces visuels, aves les médias sociaux, avec ces discussions, cela devient plus difficile pour le gouvernement de nier la vérité. Et vous pouvez alors impliquer la communauté internationale, impliquer la classe moyenne, impliquer les électeurs pour faire pression sur le gouvernement pour l'obliger à rendre des comptes».

→ A (RE)LIRE : Cambodge: violents affrontements à Phnom Penh entre forces de l'ordre et ouvriers du textile

Réseaux sociaux contre médias locaux

Cette cascade de réactions traduit plus largement une montée de l'exaspération envers le gouvernement. D'ailleurs, de nombreux internautes mettent en garde. «Les autorités ne seront pas aussi fortes le jour où les habitants se soulèveront tous ensemble», écrit ainsi ce Cambodgien sur Facebook. Un autre renvoie sur Twitter un lien vers le reportage d'une chaîne française sur le sujet, traité sans censure, avec ce commentaire : «Des images que nous ne verrons jamais sur nos chaînes». Les télévisions locales, toutes pro-gouvernementales, n'ont en effet diffusé que des images de manifestants lançant des pierres, et c'est tout. Ces Cambodgiens de l'ère des smartphones disent ne plus vouloir fermer les yeux sur la manipulation de l'information, sur la corruption et l'impunité dont bénéficient les représentants des autorités et les puissants.

#101399 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 19/11/2013 @ 11:56 Bas de page
Re : L'ère d'images Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
La preuve par image la plus célèbre et la toute première dans l'histoire c'est , l'assassinat de JFK.

Le smartphone n'est pas encore né.
Oui aujourd'hui, il faut bien y réfléchir.
Ces messieurs là, ont tendance à se dire c'est moi le coq.

Si justice a, si égalité a, il n'y aura pas cela.


Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#101402 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 20/11/2013 @ 05:15 Bas de page
Re : L'ère d'images Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3704
Inscrit(e) le 10/01/2005

J'ai vu deux photos qui me dérangent; deux photos d'affrontement entre les travailleurs de l'usine SL et la police. Il faut que vous voyiez par vous même...kékéké une image vaut mille mots.

Le jeune homme est assis à la chinoise et attaché , un bandit lui maintient par les cheveux.... Un autre, le jeune est debout, on lui tire par les cheveux....Fuck, next time, jeunes hommes, rasez le crâne avant d'aller manifester!! kékéké....



40 ans après les khmers rouges, la distance mentale qui sépare ces bandits et les khmers rouge n'est pas très loin...kékéké...Boff... il faut voir que le bandit en chef est un khmers rouge....kékéké





Edité le 20/11/2013 @ 04:19 par BAC
#101439 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 20/11/2013 @ 19:44 Bas de page
Re : L'ère d'images Reply With Quote
Déconnecté(e) Aekreach
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

agic.jpg
 
Messages 3793
Inscrit(e) le 11/04/2007
J'ai vu quelques vidéos où on voit des policiers qui se mettent à plusieurs pour rouer de coups de pied et. de matraque un manifestant non armé. Ces policiers, se comportent comme les sbires de Pol Pot, avec la même sauvagerie sans aucune retenue.

Si les photographes n'étaient pas là, les morts se compteraient par centaines. Avec les nouvelles technologies, chaque citoyen peut témoigner et faire diffuser les informations sur les reseaux sociaux que les chaînes de télévision se refusent de les mettre à l'antenne et se contentent de relayer la propagande du pouvoir.

k.gifn.gif
#101474 View Aekreach's ProfileView All Posts by AekreachU2U Member
Haut de page 20/11/2013 @ 20:22 Bas de page
Re : Re : L'ère d'images Reply With Quote
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg
 
Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Aekreach a écrit

J'ai vu quelques vidéos où on voit des policiers qui se mettent à plusieurs pour rouer de coups de pied et. de matraque un manifestant non armé. Ces policiers, se comportent comme les sbires de Pol Pot, avec la même sauvagerie sans aucune retenue.

Si les photographes n'étaient pas là, les morts se compteraient par centaines. Avec les nouvelles technologies, chaque citoyen peut témoigner et faire diffuser les informations sur les reseaux sociaux que les chaînes de télévision se refusent de les mettre à l'antenne et se contentent de relayer la propagande du pouvoir.



Le dernier article, signé Matthieu GUIGNEBAUlT, que vient de poster Kaunklau sur les salariés du textile rend encore plus insupportable le comportement des pouvoirs actuels cambodgiens et de leur police anti-émeute ..

Savent-ils seulement où ils veulent aller et conduire le Pays ?
Je ne le crois pas

ps : voir désormais comparer constamment les salaires du Cambodge à ceux du Bengladesh !!! Chapeau pour le décollage économique du Cambbodge
Pendant ce temps là, même les salaires minimum chinois s'envolent!!



#101476 View robin+des+bois's ProfileView All Posts by robin+des+boisU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page