Board logo

Le Forum Khmer-Network » Cultures du Cambodge » Culture » Francophonie et cacaphonie

Francophonie et cacaphonie

gabriel - 12/11/2013 à 04:48

Certaines choses ont le don de m'énerver et entre autres la préservation de la langue française au Cambodge. De nombreuses écoles privées fleurissent à tous les coins de rue, rien n'étant écrit il est facile de faire du fric avec une pseudo éducation permettant de déboucher sur des emplois sérieux, les highs schools faculty dans des immeubles sordides ou bien des batiments flambants neufs attirent le client.

Ou en est la célèbre Descartes, hé bien toujours là, mais de plus en plus élitiste, pour exemple frais d'inscription pour un enfant disons de 8 à 10 ans 800$, frais de scolarité pour les 9 mois aux alentours de 6000$ sans les repas. Vous vous doutez bien que la clientèle est assez cossue, enfants d'expats se saignants aux 4 veines ou ayant réussis à obtenir une bourse (très peu) ou enfants de poersonnalités locales. Nombreux sont ceux qui ne font pas une scolarité complète du fait des tarifs. On peut toujours organiser la journée de la francophonie, pour les prochaines convocations il n'y aura qu'à les écrire en anglais comme par exemple les documents de la chambre de commerce franco khmère.

Pauvre France qui veurt rayonner mais qui n'éclaire qu'avec une lampe torche.

dhokko - 12/11/2013 à 14:31
C'est pas la France qui veut rayonné... mais c'est plutôt les écoles privées qui surf sur la vague des langues étrangères, c'est très à la mode en ce moment. De plus les écoles privées qui se disent international et dispensent des cours de français, sont rarement dirigés par des français. De son coté l'ambassade de France soutient financièrement des écoles comme l'ITC "institut de technologie du Cambodge", les élèves de cet institut ont 8 heures de cours de Français par semaine, la première année, ce qui beaucoup pour une école d'ingénieur...Il y a plusieurs ONG Française qui donnent aussi gratuitement des cours de Français aux enfants...

Vicheya - 12/11/2013 à 14:56


De topute façon, la francophonie a une toute petite place, à part, l'ITC, et l'AUF avec quelques classes bilingues dans le pays, c'est un peu pres tout.

Mais bon, l'espoir fait vivre.

Quant aux écoles privées, ca ne m'étonne pas, il y en avait déjà beaucoup en 2005. De plus, la reputation de l'écle publique ne peut que faire pousser les écoles privées.


dhokko - 12/11/2013 à 15:13
Je pense que sais aussi bien que la francophonie est une petite place... Il faut que la langue française reste un choix, tout en soutenant les personnes qui souhaitent apprendre cette langue. ça ne sert a rien de faire de la propagande pour une langue sans réelle avenir pour les Cambodgiens. :reflechi1: A part peut être dans le tourisme...

gabriel - 13/11/2013 à 04:00

Vous avez parfaitement raison, le français n'est pas la langue du dollar, c'est celle d'une certaine culture, que voous n'en ayez rien à faire c'est votre droit, mais moi je suis français et je trouve totalement anormal que des français résidant au Cambodge soient obligés de dépenser de telles sommes pour que leurs enfants pratiquent leur langue d'origine. Vous préférez apparemment le matriçage anglophone, cela me fait un peu rigoler quand on voit que même l'apprentissage du khmer est un problème mais cette langue là non plus n'a pas d'avenir encore bien moins que le français, il faut donc l'oublier où lui laisser une toute toute toute petite place ??? Milles excuses mais moi la mondialisation je trouve qu'elle a fait assez de mal et surtout dans votre pays.

kaunklau - 13/11/2013 à 09:08
La France est en train de se replier sur elle-même . Les gouvernants n'ont pas l'ambition de relancer " la francophonie " , par souci de dépense budgétaires .

6000 $ / an par enfant ,au fameux Lycée Descartes , c'est exorbitant , pour les expats , qui veulent que leurs enfants apprennent leur langue maternelle .
Je sens que ça va mal en ce moment , des grèves et les fermetures des usines se succèdent .
D'où la relance de la francophonie , ne sera certainement pas l'objectif du PS .

L'école privée au Cambodge , n'est pas faite pour l'avenir des leurs élèves , mais elle a toujours été un lieu de commerce pour ramasser de l'argent pour leur gestionnaire .

dhokko - 13/11/2013 à 15:00
gabriel a écrit


Vous avez parfaitement raison, le français n'est pas la langue du dollar, c'est celle d'une certaine culture, que voous n'en ayez rien à faire c'est votre droit, mais moi je suis français et je trouve totalement anormal que des français résidant au Cambodge soient obligés de dépenser de telles sommes pour que leurs enfants pratiquent leur langue d'origine. Vous préférez apparemment le matriçage anglophone, cela me fait un peu rigoler quand on voit que même l'apprentissage du khmer est un problème mais cette langue là non plus n'a pas d'avenir encore bien moins que le français, il faut donc l'oublier où lui laisser une toute toute toute petite place ??? Milles excuses mais moi la mondialisation je trouve qu'elle a fait assez de mal et surtout dans votre pays.


Le Khmer, contrairement au Français, est la langue officiel du Cambodge donc biensur il faut la protéger... L'anglais permet aux Cambodgiens d'avoir un meilleur salaire, qu'en est-il du Français? Pour les expatriés, c'est vrai que les frais scolaires sont exorbitants...Je sais qu'il y a possibilité d'avoir des bourses mais sous certaines conditions...

gabriel - 13/11/2013 à 15:13

Les bourses sont quasi impossibles à obtenir les conditions sont très drastiques. Vous avez parfaitement compris ce que j'ai voulu dire concernant cette forme de mondialisation et cette domination de l'anglophonie si notre langue a autant de mal à s'imposer même en faveur de ses propres ressortissants, je vous laisse imaginer ce qu'il faudra faire pour sauver la votre. Il y a déjà beaucoup de khmers qui lisent l'anglais mais qui ont du mal à lire le khmer, vrai ou faux ? Soyons clairs.

klux - 13/11/2013 à 16:38
Entièrement d'accord avec toi Gabriel.

J'enseigne le Français une heure par jour à des ados dans une petite école de Siem Reap, et bien quasiment tous mes élèves parlent couramment et écrivent l'anglais (que j'utilise a contre coeur car mon Khmer est limité) mais certains ne savent pas écrire le Khmer. Pire, parfois ils ne connaissent pas le mot en Khmer pour traduire de l'anglais!!! Cela me fait peur...

Edité le 13/11/2013 @ 15:41 par klux

gabriel - 14/11/2013 à 02:52

Merci de ton témoignage Klux, les francos khmers partis dus rok auraient put croire que je racontais des conneries. Effectivement c'est effrayant de constater çà.

Vicheya - 14/11/2013 à 12:48


j'avais déjà signalé ce problème en 2005 dans mon rapport de stage.

Je m'en était rendu compte quand j'avais demandé à un de mes élèves d'écrire la traduction en khmer au tableau, et là, il avait traduit le mot famille par "krousar", mais n'avait pas mis le "R" final.

J'ai eu plusieurs fois l'occasion de repéré moi-même des fautes d'orthographe en khmer dans des mots pourtant très simples.

C'est le résultats de la corruption. On achète ses diplomes et hop ! Le tour est joué !!!! :rire1:


gabriel - 14/11/2013 à 12:58

Rien à voir Vicheya c'est l'abandon de la langue khmère au profit de l'anglais beaucoup plus "rentable" la langue du dollar s'installe confortablement. Les cours d'anglais sont partout y compris dans les écoles "publiques". Je ne vois pas où est la corruption la dedans et les diplomes achetés. Les diplomes bidon sont un autre problème.

Vicheya - 14/11/2013 à 13:20


Et bien justement ! Tu ne vas pas me dire que les Khmers ne parlent plus khmer ?

par contre, le "khmer" d'école, la langue écrite tend à ne plus être maitrisée et donc sa survie devient un point d'interrogation.

Quand Klux arle que les jeunes ne savent pas traduire tel terme en khmer, je serai curieuse de savoir lesquels par exemple. car on sait tres bien que le khmer a toujours eu recours a des emprunts : sanskrit, français et maintenant anglais.

Comment dit on "ordinateur" en khmer ? ca ne se dit pas. c'est de l'anglais. Et beaucoup de terme scientifique ou récent n'existe pas en khmer.

Si les diplomes n'étaient pas achetés aussi facilement, je pense que les jeunes apprendraient déjà bien le Khmer écrit et apprendrai ensuite l'anglais en seconde langue.
Et il ne faut pas oublier que l'anglais, ce sont les USA, le grand modèle mondial !!!!! quel Khmers ne revent pas d'y aller ? :clindoeil:




vansok - 14/11/2013 à 13:26
Je pense que tout le monde sait qu'il y a un gros problème d'éducation au Cambodge. Je suis même sûr que le budget attribué au ministère de l éducation nationale n'existe quasiment pas.
C'est inquiétant pour l'avenir du khmer.

robin des bois - 14/11/2013 à 13:46
vansok a écrit

Je pense que tout le monde sait qu'il y a un gros problème d'éducation au Cambodge. Je suis même sûr que le budget attribué au ministère de l éducation nationale n'existe quasiment pas.
C'est inquiétant pour l'avenir du khmer.



Quelques données de la" Banque Mondiale" et APD :
( on ne parle donc pas du "budget national cambodgien ")

http://donnees.banquemondiale.org/pays/cambodge?display=graph





Seun nmott - 14/11/2013 à 14:05
Le même problème de langue maternelle existe aussi en France, les jeunes de la classe troisième font énormément de fautes.
Au srok, l'enseignement de la langue maternelle commence en primaire et est renforcé en secondaire. C'est pendant ces années là que les jeunes apprennent leur langue maternelle. Or depuis que le Cambodge est ouvert au monde, les jeunes parents n'hésitent pas à offrir à leurs enfants une langue d'ouverture, donc l'anglais. D'où sa langue maternelle est un peu négligée.
A l'époque de sangkum reahNiyum, les enfants des élites fréquentaient plus "Descartes" que les lycées publiques. Aujourd'hui c'est général.
Les étudiants bousiers ou non boursiers en France, connaissent autant l'anglais que le français. Ils ont beaucoup de lacune en khmer écrit, notamment le problème de "ro" et de littérature.

PS Le pire dans tout çà c'est les documents administratifs, si vous ne vérifiez pas, c'est la cata. Alors pour refaire c'est ajouter des sous,

vansok - 14/11/2013 à 14:16
On constate aussi pour l'écriture khmère, des modifications de certaines orthographes, les "srak penh tour" sont de moins en moins utilisés; cela est dû peut-être à la nouvelle technologie, pour que nos caractères s'adaptent plus facilement aux touches des claviers...

Seun nmott - 14/11/2013 à 14:26
vansok a écrit

On constate aussi pour l'écriture khmère, des modifications de certaines orthographes, les "srak penh tour" sont de moins en moins utilisés; cela est dû peut-être à la nouvelle technologie, pour que nos caractères s'adaptent plus facilement aux touches des claviers...


Je suis contre cette idée reçue.
Il y a manque de respect à sa langue, et cherche une excuse.
La technologie doit faciliter et répondre à l'exigence, comme d'autre outil de travail. Autrefois on veut supprimer les souscrits, c'est du n'importe quoi.

J'écris sans problème ces "srak penh tour" avec kh unicode.

gabriel - 14/11/2013 à 14:29

Je dis et je maintiens ma première déclaration je disais que la lecture du khmer se perd et je le confirme. Vicheya je ne parle pas de diplome, tu n'as pas bienlu l'anglais s'apprend dès le plus jeune âge il ne s'agit donc pas d'avoir un diplome béton pour faire seconde langue, j'essaye d'être clair mais une fois de plus çà dérape sur la corruption et tout le tintouin. Le problème est bien plus complexe que cela. Et même un nouveau gouvernement ne pourrait enrayer le phénomène aussi facilement. Le rêve américain.......

robin des bois - 14/11/2013 à 14:49
Seun nmott a écrit

vansok a écrit

On constate aussi pour l'écriture khmère, des modifications de certaines orthographes, les "srak penh tour" sont de moins en moins utilisés; cela est dû peut-être à la nouvelle technologie, pour que nos caractères s'adaptent plus facilement aux touches des claviers...


Je suis contre cette idée reçue.
Il y a manque de respect à sa langue, et cherche une excuse.
La technologie doit faciliter et répondre à l'exigence, comme d'autre outil de travail. Autrefois on veut supprimer les souscrits, c'est du n'importe quoi.

J'écris sans problème ces "srak penh tour" avec kh unicode.


Il y a, selon moi, au moins un, sinon 2 obstacles, à "la vulgarisation" de la langue khmère même au Cambodge :

- l'adoption de l'anglais comme langue officielle dans tous les pays de l"ASEAN

- et probablement l'écriture et les caractères khmers

Au Vietnam, ce deuxième aspect a été résolu d'une part par la création du Quoc Gnu, écriture romanisée vers 1550(par une bande de Jésuites) de l'écriture Môm ( basée sur des caractères chinois) et d'autre part- et surtout- par la reconnaissance officielle (concours et actes administratifs notamment) de ce Quoc Gnu par les pouvoirs vietnamiens dans les années 1920, reconnaissance non-remise en cause avec l'accession des dirigeants communistes depuis 54

Au Cambodge, la transcription en caractères latins de cette écriture et de cet alphabet d'origine sanskrit (?) existe aussi ; elle repose, me semble-t-il, sur les travaux d'un certain M.L.FINOT (1902)

cf cet article de Persée

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/befeo_0336-1519_1902_num_2_1_1094

Mais je pense que n'existe pas de "décision officielle d'un pouvoir cambodgien" pour légaliser son usage


je peux me tromper .. et je m'en remets donc à l'avis de pou Sn-n





Edité le 14/11/2013 @ 13:55 par robin des bois

kaunklau - 14/11/2013 à 14:56
et les écritures des chinois et des japonais , des traits en haut en bas , comment ils font sur les claviers ?

f6exb - 14/11/2013 à 15:23
Tableaux des langues supportées par Unicode :

http://www.unicode.org/charts/

De la doc sur l'adaptation des ordinateurs au Khmer :

http://www.khmeros.info/download/DisplayingKhmerScript.pdf

http://camdevel.free.fr/info/info.html

http://nicolas.anquetil1.free.fr/blog/page004.html

Rechercher également les article de Y Sy Dèn. J'en ai deux en pdf, mais ne retrouve plus les liens, ainsi qu'un article de Javier Solá :
http://ftp.jaist.ac.jp/pub/sourceforge/k/kh/khme...hmer%20Unicode%20v1.0/IssuesInUnicode40-v2.0.pdf

À propos, si quelqu'un sait comment changer de police khmère dans Latex, cela m'intéresse. Je n'accède pour le moment qu'à la police khmeros de base.
Sans doute un manque de connaissance de Latex de ma part.

Edité le 14/11/2013 @ 14:39 par f6exb

dhokko - 14/11/2013 à 16:32
kaunklau a écrit

et les écritures des chinois et des japonais , des traits en haut en bas , comment ils font sur les claviers ?


Pour écrire le khmer sur un ordinateur c'est possible et pas très compliqué à installé...mais il faut savoir que la grande majorité des Cambodgiens utilisent leurs téléphones et non pas l 'ordinateur pour aller sur le net...et pour installer l'unicode khmer sur un téléphone c'est souvent difficile...

Seun nmott - 14/11/2013 à 17:12
f6exb a écrit

Tableaux des langues supportées par Unicode :

http://www.unicode.org/charts/

De la doc sur l'adaptation des ordinateurs au Khmer :

http://www.khmeros.info/download/DisplayingKhmerScript.pdf
Khmeros doit mettre à jour leur pages, car il y en a au moins trois fautes sur ces deux pages!

http://camdevel.free.fr/info/info.html

http://nicolas.anquetil1.free.fr/blog/page004.html
Ce blog doit aussi corriger son erreur, si le mot est kampuchéa, il faut écrire avec un "Mo" et un "bâr"

Rechercher également les article de Y Sy Dèn. J'en ai deux en pdf, mais ne retrouve plus les liens, ainsi qu'un article de Javier Solá :
http://ftp.jaist.ac.jp/pub/sourceforge/k/kh/khme...hmer%20Unicode%20v1.0/IssuesInUnicode40-v2.0.pdf

À propos, si quelqu'un sait comment changer de police khmère dans Latex, cela m'intéresse. Je n'accède pour le moment qu'à la police khmeros de base.
Sans doute un manque de connaissance de Latex de ma part.


Un peu du sérieux SVP, je m'adresse à ces blogs.

dhokko a écrit


Pour écrire le khmer sur un ordinateur c'est possible et pas très compliqué à installé...mais il faut savoir que la grande majorité des Cambodgiens utilisent leurs téléphones et non pas l 'ordinateur pour aller sur le net...et pour installer l'unicode khmer sur un téléphone c'est souvent difficile...



Çà c'est un autre problème. Un téléphone, portable ou pas, reste un téléphone.


Pour revenir au sujet, la francophonie est à l'image de son propre pays, en crise.


dhokko - 14/11/2013 à 22:52


dhokko a écrit


Pour écrire le khmer sur un ordinateur c'est possible et pas très compliqué à installé...mais il faut savoir que la grande majorité des Cambodgiens utilisent leurs téléphones et non pas l 'ordinateur pour aller sur le net...et pour installer l'unicode khmer sur un téléphone c'est souvent difficile...



Çà c'est un autre problème. Un téléphone, portable ou pas, reste un téléphone.


Pour revenir au sujet, la francophonie est à l'image de son propre pays, en crise.

[/quote]

Je ne pense pas que ce soit un autre problème... On dit souvent que le langage "sms" est un facteur important de l'augmentation des fautes de français notamment chez les jeunes... Pour le Cambodge c'est pareil, les jeunes utilisent beaucoup leurs téléphones et comme ils ne peuvent pas écrire en Khmer, ils utilisent l'anglais, une phonétique khmère approximative ou encore un mix des 2... Pour beaucoup de gens le téléphone remplace l'ordinateur...Il faut savoir vivre avec son temps :clindoeil:

Seun nmott - 15/11/2013 à 13:32
dhokko a écrit



dhokko a écrit


Pour écrire le khmer sur un ordinateur c'est possible et pas très compliqué à installé...mais il faut savoir que la grande majorité des Cambodgiens utilisent leurs téléphones et non pas l 'ordinateur pour aller sur le net...et pour installer l'unicode khmer sur un téléphone c'est souvent difficile...



Çà c'est un autre problème. Un téléphone, portable ou pas, reste un téléphone.


Pour revenir au sujet, la francophonie est à l'image de son propre pays, en crise.



Je ne pense pas que ce soit un autre problème... On dit souvent que le langage "sms" est un facteur important de l'augmentation des fautes de français notamment chez les jeunes... Pour le Cambodge c'est pareil, les jeunes utilisent beaucoup leurs téléphones et comme ils ne peuvent pas écrire en Khmer, ils utilisent l'anglais, une phonétique khmère approximative ou encore un mix des 2... Pour beaucoup de gens le téléphone remplace l'ordinateur...Il faut savoir vivre avec son temps :clindoeil:



Il ne remplace pas un ord, ou même s'il peut faire des photos, il ne remplace pas un appareil de photo, Vous voyez ce que je veux dire.:sourire:

"En gras", vous venez de dire. C'est une question de volonté et non d'outil. :sourire:

PS il y en a qui ont essayé le langage sms sur KN. Pas de chance.

dhokko - 15/11/2013 à 17:09
Seun nmott a écrit

dhokko a écrit



dhokko a écrit


Pour écrire le khmer sur un ordinateur c'est possible et pas très compliqué à installé...mais il faut savoir que la grande majorité des Cambodgiens utilisent leurs téléphones et non pas l 'ordinateur pour aller sur le net...et pour installer l'unicode khmer sur un téléphone c'est souvent difficile...



Çà c'est un autre problème. Un téléphone, portable ou pas, reste un téléphone.


Pour revenir au sujet, la francophonie est à l'image de son propre pays, en crise.



Je ne pense pas que ce soit un autre problème... On dit souvent que le langage "sms" est un facteur important de l'augmentation des fautes de français notamment chez les jeunes... Pour le Cambodge c'est pareil, les jeunes utilisent beaucoup leurs téléphones et comme ils ne peuvent pas écrire en Khmer, ils utilisent l'anglais, une phonétique khmère approximative ou encore un mix des 2... Pour beaucoup de gens le téléphone remplace l'ordinateur...Il faut savoir vivre avec son temps :clindoeil:



Il ne remplace pas un ord, ou même s'il peut faire des photos, il ne remplace pas un appareil de photo, Vous voyez ce que je veux dire.:sourire:

"En gras", vous venez de dire. C'est une question de volonté et non d'outil. :sourire:

PS il y en a qui ont essayé le langage sms sur KN. Pas de chance.



Les tablettes, les téléphones peuvent remplacés des ordinateurs pour de nombreuses tâches... Il y a des téléphones qui prennent des photos de très bonne qualité, parfois même supérieure à des appareils photo... Je ne fais pas l'apologie du téléphone mais c'est une réalité :clindoeil:

Moi je n'ai pas essayé le langage sms sur le forum... Par contre j'ai essayé l'unicode khmer et ça marche pas non plus lol :rire1:

kaunklau - 15/11/2013 à 17:54
Il n'y a pas que les K-Niens ,qui en en discutent . Jetez un coup d'oeil , ce qu'il avait publié dans lepetitjournal :

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/communaut...-francaise-ne-s-use-que-si-l-on-ne-s-en-sert-pas

BLOG À PART - La langue française ne s'use que si l'on ne s'en sert pas


Où l’on reparle de l’éventuelle publication d’un journal en langue française au Cambodge. Est-ce encore un mythe comme la bête du Loch Ness, une toquade de diplomate, le frêle youyou de Français ballotés par le puissant maelstrom anglophone ? Et si c’était tout bonnement un besoin bien compris pour un marché bien ciblé à satisfaire ?

Le français n’est plus une langue impériale ! On peut donc comprendre qu’arrivant en cinquième position pour le nombre de locuteurs à travers le monde, certains de nos compatriotes se trouvent encore désarçonnés, surpris, outrés même qu’un chauffeur de taxi gagaouze, un marchant de chapelets de saucisse laotien ou un motodop cambodgien leur jettent un regard effaré voire amusé pour ne pas avoir compris leur demande. Le français n’est plus une langue impériale mais il est quelque fois parlé, écrit, lu même par des rangées de lycéens et d’étudiants en uniforme, de jeunes actifs, de dignes vieillards et de vertes grand-mères.

Le français n’en impose plus à personne mais fait encore rêver les amoureux (French kiss, indeed ?) ce qui tend à prouver qu’il n’est pas encore une langue morte. Parlons donc du Cambodge. La présence francophone est tangible sans être prépondérante. Elle connaît une influence de principe, associée certes aux élites d’avant la guerre et de la monarchie, mais elle caractérise également ces quelques Cambodgiens formés au « bilinguisme » occidental, anglais et français ce qui passe pour une plus-value intellectuelle avant d’être bientôt supplanté par un autre couple formé par le Chinois et le Japonais. La langue française est enfin l’apanage des Français eux-mêmes qui séjournent de plus en plus nombreux de façon temporaire ou définitive dans le royaume, royaume en passe de devenir dans les années à venir un « Pays à revenu intermédiaire. »

Le besoin d’un journal francophone généraliste se fait-il sentir de façon si pressante qu’il faille songer dès à présent à une publication prochaine ? Après tout, on pourra se contenter des informations en langue française diffusées sur le net : « Le Petit Journal du Cambodge », plusieurs blogs, un nombre assez conséquents de pages dédiées à des groupes francophones sur les réseaux sociaux dont Facebook est la tête de gondole, comptant pas moins d’une quinzaine de groupes abordant tous les thèmes, tous les sujets.

La presse francophone au Cambodge aura essuyé en vingt ans d’existence, un nombre d’expériences courageuses certes mais aux résultats plutôt contrastés pour rester poli, toutes commencées dans l’allégresse, engagées pour l’essentiel par des journalistes professionnels. Malheureusement, on aura suivi avec grand regret le naufrage ou le sabordage de Cambodge-Soir et sa formule hebdomadaire Cambodge-Soir Hebdo. Seul à se maintenir « Cambodge Nouveau », mensuel avant tout économique et très ciblé.

Publier un journal, quelle que soit sa fréquence est une entreprise commerciale. Personne n’en doute. Encore faut-il savoir en dessiner le contenu, distinguer nettement le lectorat, séduire et convaincre des annonceurs. Un journal en Français au Cambodge a quelques chances de paraître si ceux qui voudraient l’initier savent en définir les objectifs, ni timides ni stratosphériques, associant presse écrite, blog, site internet. Il existe sans aucun doute un marché et des lecteurs potentiels à propos desquels l’Organisation internationale de la Francophonie pourrait aider à les identifier. Toutefois, les joyeux lurons webmasters de l’OIF seraient bien inspirés de vérifier et modifier de toute urgence la page consacrée au Cambodge; chiffres erronés (saviez-vous qu’il y a 406 400 locuteurs en français au Cambodge ? Mais où se cachent-ils ?), liens internet proposés complètement farfelus (l’un qui voit son accès refusé et l’autre se révélant un site médical….en japonais. http://www.francophonie.org/Cambodge-89.html)

Seun nmott - 15/11/2013 à 20:42
dhokko a écrit



Les tablettes, les téléphones peuvent remplacés des ordinateurs pour de nombreuses tâches... Il y a des téléphones qui prennent des photos de très bonne qualité, parfois même supérieure à des appareils photo... Je ne fais pas l'apologie du téléphone mais c'est une réalité :clindoeil:

Moi je n'ai pas essayé le langage sms sur le forum... Par contre j'ai essayé l'unicode khmer et ça marche pas non plus lol :rire1:

Je crois que vous avez raison.
Le forum est trop vieux, il faut investir pour pouvoir écrire avec kh-unicode.
Et un webmaster qui sait le faire..:sourire:

dhokko - 15/11/2013 à 21:38
Seun nmott a écrit

dhokko a écrit



Les tablettes, les téléphones peuvent remplacés des ordinateurs pour de nombreuses tâches... Il y a des téléphones qui prennent des photos de très bonne qualité, parfois même supérieure à des appareils photo... Je ne fais pas l'apologie du téléphone mais c'est une réalité :clindoeil:

Moi je n'ai pas essayé le langage sms sur le forum... Par contre j'ai essayé l'unicode khmer et ça marche pas non plus lol :rire1:

Je crois que vous avez raison.
Le forum est trop vieux, il faut investir pour pouvoir écrire avec kh-unicode.
Et un webmaster qui sait le faire..:sourire:


Non je plaisantais... :xtrem:...c'est un forum francophone donc tout vas bien :clindoeil: Si le Forum perdure (10 ans déjà) c'est qu'il n'est pas si mal que ça :)
Mais c'est vrai que j'aimerai bien trouvé un endroit pour pratiquer la langue khmère et me faire corriger quand j'ai besoin...On peut toujours rêver :languetourne:

kaunklau - 15/11/2013 à 22:09
Bonsoir , cher ami ,
vous êtes jeune et fort en informatique comme tous les jeunes .
Trouvez donc un moyen pour nous faciliter afin que tout le monde pourra écrire en khmer , sur KN sans trop de difficultés .
La simplicité et rien que la simplicité .
Je compte sur vous !

gabriel - 16/11/2013 à 02:48

Pour en remettre une couche car mon sujet a été un peu caviardé et de la langue française nous sommes arrivé à la proposition d'écrire en khmer sur KN, ceci dit si c'est le voeu de certains mais dans ce cas il faudra trouver une solution pour ceux qui ne savent pas le lire comme moi par exemple car dans ce cas adieu KN. Peut-être créer un e zône khmère mais qui dans ce cas ne permettra qu'aux khmers "lettrés" de converser entre eux.

Je reviens à mon sujet le français est ce que vous saviez que RFI seule radio française reçue au Cambodge n'émet plus depuis quelques temps ??? Par contre pour me faire l'avocat du diable la quasi totalité des (vrais) médecins parle français et environ 30 000 jeunes khmers sont sponsorisés dans leur étude en français par l'état lui-même.

vansok - 16/11/2013 à 10:35
sur la chaine TVK, on peut assister à programmes sur les actualités qui sont diffusés en français au même titre que l'anglais. Je ne pense pas que le Cambodge ait la volonté d'abandonner la français. Cependant le Cambodge fait partie de l ASEAN et tous les pays membres utilisent presque comme langue officielle l'anglais.
La Francophonie aura-t-elle toujours une place au Cambodge?
..........

gabriel - 16/11/2013 à 10:47

Ne pas interpréter mes écrits la non diffusion de RFI au srok n'a rien à voir avec une volonté cambodgienne, c'est bel et bien la France qui a érrèté cette diffusion.

kaunklau - 16/11/2013 à 11:22
C'est vrai que nous les francophones , on souhaite toujours de revoir cette langue officielle de notre époque avant 1975 , refasse surface .
C'est vrai que Le Cambodge actuel , membre de l'ASEAN , comme vous dites , doivent s'adapter . L'anglais est la langue de communication internationale d'où les intérêts des enfants khmers à s'approfondir et à la maitriser .

Quand , j'étais au Lycée en 1963 , l'anglais ne commençait qu'à partir de la classe de 5 ème et c'était 2 h par semaine . 80 % était en français . Le khmer était seulement sur la littérature cambodgienne .
Les communications officielles étaient en bilingue (khmer + français) , comme l'acte de naissance par exemple .

Une petite nostalgie , un sujet d'Histoire lors de l'examen DESPC (équiv. BEPC franç.) en 1966-67 : "L'OEUVRE DE SANGKUM " . Dans mon village , les anciens répétaient en khmer ,car ils ne savaient pas le français , tu vois le sujet de "diplaum" , c'était " EUV SANGKUM " . EUV = père , papa .
L'anecdote , au Cambodge à cet époque , on entendait par la radio quotidiennement , euv par ci , euv par là : Samdach euv (prince de tout : foot-bal , volley-bal , acteur de cinéma , politicien...) . Comme les TV et les quotidiens khmers en ce moment : Samdach , samdach , samdach...toute la journée.

Revenons sur le sujet , l'anglais est primordial dans l'actualité . J'ai vu dans le critère d'embauche de l'entreprise français EDF International : l'anglais .

Mais c'est regrettable de voir le français , dépasser par le chinois , pour un ancien pays francophone !


Vicheya - 16/11/2013 à 11:50


Il ne faut pas se tromper. Si le français tend à disparaitre au Cambodge, c'est parce que la France ne s'en donne pas les moyens.

D'un point de vue géopolitique, la France ne trouve pas d'interet à se placer au premier rang en Asie du Sud Est et c'est tout.

Et d'un point de vue cambodgien,ils ont raison de mettre l'accent sur l'anglais ou le chinois ou japonais. Avec l'anglais, ils pourront commercer avec le monde entier. Quant au Chinois, anglais ou Cireen, ce sont les langues des pays riches de la region, c'est tout a fait normal.

Pour les expat, c'est dommage en effet, mais bon, je serai curieuse de connaitre le prix des écoles francaise en australie, en egypte ou ailleurs. je ne pense pas que le prix au Cambodge sorte du lot ? Sinon,il existe toujours le CNED !


BAC - 16/11/2013 à 19:12

Mon erreur, c'est d'avoir appris le français. Fuck.


Quand une langue ne rayonne plus, elle se dégrade au plus bas niveau; langue pour identité nationale. Mais ne vous s'en faites pas. Consolez vous en regardant Srok. Bienvenue dans le club! kékékéké



Please enjoy! kékékéké


C'est Toujours Comme Ca La Première Fois


http://www.youtube.com/watch?v=-4vXOa9hCqc



Edité le 16/11/2013 @ 18:28 par BAC

NeakReach - 17/11/2013 à 00:06
Il y a un problème de riche et un problème de pauvre.
Lorsqu’on est pauvre, le souci principal est de trouver un emploi permettant de se nourrir et de nourrir sa famille. Apprendre l’anglais est la meilleure solution pour augmenter ses chances de trouver un emploi.
Lorsqu’on est riche, on peut tout se permettre. On peut même se permettre d’apprendre une langue complètement inutile au Cambodge telle que le Français, l’Espagnol, l’Italien...
Ceci étant, ce n’est pas aux khmers de défendre les langues des autres nations ; ils ont d’autres préoccupations.


gabriel - 17/11/2013 à 02:31

Je pense que vous vous égarez, je n'ai jamais demanndé que les khmers défendent le français, par ailleurs il ne faudrait surestimer l'importance que le srok peut avoir dans la francophonie. Je notais simplement le désintérèt de NOS autorités sur cet aspect un point c'est tout.

NeakReach - 17/11/2013 à 08:40
M’égarer ou pas, je souligne seulement que ce n’est pas aux enfants khmers, surtout les enfants pauvres, de sacrifier leur avenir pour sauvegarder une langue en décadence et sans perspective d’avenir.
Par ailleurs, si je ne me trompe pas, avant la période KR, le Cambodge basculait peu à peu vers la langue anglaise dans des écoles publiques à partir des études secondaires.

gabriel - 17/11/2013 à 09:09

Quand on a décidé de ne pas comprendre on y arrive, dans mon mail je n'ai jamais demandé que vous défendiez la langue française, vous en seriez d'ailleurs bien incapable à voir votre niveau de compréhension d'un texte. Je soulignais le manque d'intérèt des AUTORITES FRANCAISES pour la défense de leur propre langue, je n'ai rien dit d'autre. Quand à la décadence de la langue française, elle apparaitra bien après la disparition du khmer. Combien de millions de locuteurs khmers contre combien de locuteurs francophone, restons un tant soit peu sérieux.

NeakReach - 17/11/2013 à 09:28
Mais ça, je m’en serais douté : il n’y en a qu’un qui est sérieux…
Lorsque l’on se croit seul sur le toit du monde, on est seul, désespéramment seul. Mais seulement, on n’est pas sur le toit du monde...
Si vous voulez, on peut TOUS poser le stylo, ou plutôt le clavier, et on vous laisse monologuer.
Au fait, combien de personnes sur ce forum que vous trouveriez à votre gout, monsieur ?
Et d'ailleurs, répondez à vous-même car je vous laisse faire du monologue.

gabriel - 17/11/2013 à 09:39

Vous venez modifier mon sujet, vous en faites autre chose, si vous avez des chooses à dire créer votre sujet mais venez pas me traiter d'andouille sur un sujet que vous n'avez même pas sut lire. Depuis mon arrivée sur KN vous me rentrez dedans à chaque fois, qu'est ce que je ai fait Monsieur Neakreach ?? On ne peut pas plaire à tout le monde, il y a des échanges parfois vifs mais souvent interessants, mais là vraiment çà pis... pas loin. Peut-être une forme de jalousie ?? Non je ne suis pas seul et surtout en ce moment au srok avec mes amis khmers. Le toit du monde, il est où on veut bien le poser. Chacun sa vie et ses espoirs chacun ses rêves et surtout chacun ses réalités. Il y a des gens que j'apprécie sur KN même ceux avec qui je m'accroches, mais pas vous cela devient de plus en plus évident.

Vicheya - 17/11/2013 à 10:42


Du calme !

Neakreach, Gabriel veut te dire que le Français n'a plus de place au Cambodge et que le responsable, c'est notre gouvernement, pas le gouvernement cambodgien.

Je pense que c'est juste de la stratégie géopolitique. la France ne veut pas rayonner en Asie de Sud est.

Pour les Cambodgiens, je suis d'accord totalement avec neakreach, ils doivent continuer a apprendre l'anglais,, le français ne sera qu'un plus pour certains selon ce qu'il souhaite faire. Avec l'anglais, tout est permis.

Quant aux expat, c'est dommage, mais bon, la France n'a pas les moyens de subventionner des écoles dans tous les pays du monde où ils ont quelques Français.

Et puis, je vais etre un peu méchante mais quand on s'expatrie avec des enfants, on fait un choix. Alors, si c'est une expatriation a duree déterminée comme les militaires ou les instit, ils reçoivent les primes nécessaires pour les inscriptions dans ces établissements. Si ce sont des expatriation a duree indéterminée, alors on se met a la couleur du pays. Perso, je pense que j'inscrirai mes enfants dans une école anglaise sérieuse, puis je completerai par des cours de Français via le CNED.

Vous imaginez si tous les étrangers de France voulaient aussi une école ! :rire1:



kaunklau - 17/11/2013 à 11:59
Il ne faut pas être sceptique dans les discussions . Tout le monde voudra dire la même chose , que La France ne voulait plus dépenser ses sous , pour faire son expansion de la langue française , de la civilisation française .Economies , économies ...
Vichaya , elle avait dit que La France ne pourra pas créer les écoles dans le monde entier , c'est vrai . Mais , il y a une chose , c'est que ces terrains , ils étaient déjà francophones , c'est ça , qui sont dommages . Mais bon !

N.Reach , il avait raison de dire que ce ne sont pas les enfants khmers qui vont réclamer la langue française , ...ou les autres langues , car le principal , c'est l'anglais qui est une langue de "communication internationale" et ils en ont besoin , pour leur avenirs .
En tout cas , dans tout ça , les chinois sont plus malins . Pour pouvoir faire l'expansion dans la région , leur gouvernement avait mis les moyens , ils paient les écoles , les hôpitaux ...Petit à petit , P.Penh , Bangkok , Singapour ...sont chinois .

Sereypheap - 17/11/2013 à 12:04
Mais non, la langue du futur, c'est le Chinois. Dès l'instant, si vous vous voyagez seulement dans les capitaux du monde, la langue chinoise vous suffit amplement.:clindoeil:

Vicheya - 17/11/2013 à 12:16

En efffet, je pense que le chinois devient tres important. pour commercer avec un Chinois,il faut parler Chinois et pas anglais.
Une étude ethnographique avait été faites justement sur le commerce avec les Chinois et elle a rélévé qu'entre une proposition faites en anglais et une faite en chinois, le chinois choisira de faire affaire avec la personne qui parle sa langue et connait sa culture.

En Asie, je pense que le chinois est devenu la première langue intéressante à apprendre après l'anglais.

En France, j'aurai tendance à dire que l'espagnol ne sert pas a grand chose, a part si on veut se diriger avec l'Amérique latine et le sud des USA. En seconde langue, je favoriserai l'arabe et le chinois.

Mais on s'écarte du sujet ...... :cache:



Edité le 17/11/2013 @ 11:17 par Vicheya

Sereypheap - 17/11/2013 à 12:23
Tu as raison, Vicheya, avec le Chinois, on s'éloigne du sujet.:clindoeil:

Revenons au sujet, eh bien, tant que je vive sur Terre, tous mes enfants, petits enfants, et leurs petits enfants, parleront Français, parole de Sereypheap !:rire1:

Vicheya - 17/11/2013 à 12:32
Sereypheap a écrit

Tu as raison, Vicheya, avec le Chinois, on s'éloigne du sujet.:clindoeil:

Revenons au sujet, eh bien, tant que je vive sur Terre, tous mes enfants, petits enfants, et leurs petits enfants, parleront Français, parole de Sereypheap !:rire1:



Ou bien le Martiens !!!!


Sait-on jamais !


Seun nmott - 17/11/2013 à 12:53
Ne pourrit pas le sujet de gabriel, :sygus:

Si on tombe à l'eau c'est la faute de Rousseau, et quand on tombe par terre c'est la faute de Voltaire..


Si on ne parle pas français c'est la faute des anglais.

:xtrem:

Sereypheap - 17/11/2013 à 12:58
Et alors, si on parle pas Anglais, à qui la faute ?:rire1:
Des Chinois !!! :sygus: :rire1: :sygus:

Du coup, on s'éloigne encore du sujet.

Bon, je m'éclipse, inutile de me répéter deux fois, Vicheya !:rire1:

Edité le 17/11/2013 @ 11:59 par Sereypheap

gabriel - 17/11/2013 à 15:08

Je n'ai jamais prétendu que le fait de réciter du Lamartine ou du Rimbaud ferait manger les petits khmers, il faudrait être un peu idiot ^pour cela. Effectivement la mondialisation est en marche, mais c'est pas pour autant que je trouve cela positif; Nous allons tous à terme y perdre nos identités, et même si cela donne du boulot je trouve cela très con. Effectivement je rejions Vicheya et si j'étais en âge de faire des études, je choissirais effectivement le chinois. C'est grave de voir avec quelle docilité on accepte cet état de fait et en tant que français j'ai le droit de faire remarquer que mon pays est lui même dans un certain lascisme. Je ne comprend pas que l'on puisse détourner mon propos et de ce fait générer une certaine animosité qui n'avait pas de raison d'être. J'ai aussi le droit de m'insurger quand on dit que ma langue est décadente au risque d'en vexer certains le français même malade rayonne quand même un peu plus que le khmer et disparaitra peut-être un jour mais bien après lui, c'est une simple constatation sans aucune acrimonie.

BAC - 17/11/2013 à 18:43
Fuck, comme c'est pas assez de me sentir obliger de lire les commentaires; et maintenant de me sentir obliger d'écrire aussi! kékéké....vive l'Inernet.

S'il y a des enfants khmers qui lisent ceci; je veux répéter ce que j'ai déjà dit '' Mon erreur, c'est d'avoir appris le français. Fuck. ''

Apprenez le français, si vous avez du temps à perdre. C'est une langue de diplomatie; '' Monsieur le ministre, vous avez fait un long voyage; masseuses ou Beer-girls pour cette nuit? ''


Apprenez le chinois, si un jour vous aller visiter la Chine; '' S.v.p, pouvez-vous m'indiquez où se trouve la bécosse, j'ai envie chier ''

Apprenez l'anglais, si vous voulez aller à l'université. J'ai fréquenté l'université, et je n'ai jamais vu un seul livre écrit par les Nobel Chinois; que ça soit en math, en économie, en chimie, en informatique, en physique, en médecine... Oui, j'ai déjà vu des livres sur la médecine écrits par les Chinois, c'était des livres sur les racines d'herbes, ces racines qui font bander plus longtemps; mais aujourd'hui je crois que ces même médecins chinois se sont convertis au Viagra eux aussi...kékéké...


Vous savez comment les Étas-Unis rayonnent? Chaque année, ils envoient leurs diplômés partout dans le monde; des diplômés de Harvard, Yale, MIT,...'' Ces jeunes font rayonner l'anglais. Et quand ils reviennent chez eux, ils reviennent avec des datas qu'ils ont collectionnés durant leur séjours. Vous savez qu'il y a des plein de spécialistes américains qui connaissent mieux Srok que nous?


Ok boys, let's get back to school!!! kékéké..










Edité le 17/11/2013 @ 17:46 par BAC

robin des bois - 17/11/2013 à 20:44
BAC a écrit



Fuck, ...kékéké...


Vous savez comment les Étas-Unis rayonnent?
Chaque année, ils envoient leurs diplômés partout dans le monde; des diplômés de Harvard, Yale, MIT,...'' Ces jeunes font rayonner l'anglais. Et quand ils reviennent chez eux, ils reviennent avec des datas qu'ils ont collectionnés durant leur séjours.
Vous savez qu'il y a des plein de spécialistes américains qui connaissent mieux Srok que nous?

Ok boys, let's get back to school!!! kékéké..



Voici un excellent exemple historique de "rayonnement des USA par l'anglais "

Zypv8CZ.jpg






Edité le 17/11/2013 @ 20:48 par robin des bois

BAC - 17/11/2013 à 22:27
robin des bois a écrit

BAC a écrit



Fuck, ...kékéké...


Vous savez comment les Étas-Unis rayonnent?
Chaque année, ils envoient leurs diplômés partout dans le monde; des diplômés de Harvard, Yale, MIT,...'' Ces jeunes font rayonner l'anglais. Et quand ils reviennent chez eux, ils reviennent avec des datas qu'ils ont collectionnés durant leur séjours.
Vous savez qu'il y a des plein de spécialistes américains qui connaissent mieux Srok que nous?

Ok boys, let's get back to school!!! kékéké..



Voici un excellent exemple historique de "rayonnement des USA par l'anglais "

Zypv8CZ.jpg








Hors sujet monsieur, si continuez, monsieur Gabriel va capoter! kékéké...


J'aime cette lettre écrite dans des circonstances très complexes et contraignant. Donc, ce n'est pas très élégante de condamner cette retraite, ou ce sauve-qui-peut; regardez plutôt du côté des vainqueurs ( ou des chasseurs ). Moi aussi, comme le prince, j'aurais aimé qu'ils restent.















gabriel - 18/11/2013 à 02:33

Effectuvement vous êtes assez gonflants de caviarder un sujet pour en faire toute autre chose que sa première vocation. Manque d'inspiration fainéantise ou plus simplement provocation.

robin des bois - 18/11/2013 à 07:36

DxSys1p.png

gabriel - 18/11/2013 à 08:06

Continuez sans moi, vous avez gagné je me casse du forum, c'est bien ce que vous vouliez RDB la référence barang de KN après LBK. Vous me faites pitié. Je vous laisse votre joujou.

Vicheya - 18/11/2013 à 10:32


Quer vient faire LBK dans cette affaire ?



gabriel - 18/11/2013 à 11:11

Milles excuses les doigts ont accrochés je voulais dire LJK où avec les mêmes les mêmes prises de tête çà va.

Pas de souci pour mes engagements vis à vis de toi lles lots te seront envoyés ainsi qu'un petit cadeau en souvenir de moi. Pour mes engagements avec Our Home pas de souci non plus je suis en contact avec le représentant français, les choses se passeront en dehors de KN et c'est peut-être mieux ainsi.

Vicheya - 18/11/2013 à 11:15


Ah ! j'ai eu peur ! j'ai cru que j'avais loupé un chapitre !

Je t'appelle a ton retour.

Bisous


kaunklau - 12/07/2014 à 09:20
:langue1::langue1::langue1:
pour nos amis cambodgiens francophones ou français qui désirent s'expatrier au Cambodge et qui désirent que leurs enfants aillent au fameux Lycée Descartes ,P.Penh , je trouve que leur tarif de frais de scolarité est exorbitant.


http://www.descartes-cambodge.com/images/Ecolages_20142015.pdf

Ex:

-frais d'inscription : 975 $
-de 6 à 3 ème : 6547 $

total = 7522 $ équivalent à peu près 7522/1.25 € = 6017 €/ an .
500 € / mois
Ce n'est pas à la portée de Monsieur tout le monde .

C'est vraiment de kk phonie !
:mauvais: :mauvais: :mauvais:
Lycée René Descarte Phnom Penh : :grimace:

Edité le 12/07/2014 @ 09:21 par kaunklau

f6exb - 12/07/2014 à 10:11
je crois qu'il est possible d'avoir une bourse, mais je ne connais pas les conditions d'attribution.

Edité le 12/07/2014 @ 10:11 par f6exb

gabriel - 12/07/2014 à 10:57

Les mêmes qu'en France sauf qu'avec l'éloignement c'est le parcours du combattant.

kaunklau - 12/07/2014 à 11:57
Je vais faire une demande pour être embauché comme " gardiens " là bas !
Au moins il m'embauche au smic ( 1000 € = 1250 $) .
A moins qu'au Cambodge l'administration française paie avec le SMIC Cambodgien et non le smic français .
Par contre le tarif de son établissement , pour l'éducation , est bien celui d'ici .
Bravo , le kaka phonie !

gabriel - 12/07/2014 à 12:10

Ils N'embauchent pas n'importe qui surtout ceux qui trichent sur les prix, le dollar est à 1,35 pas à 1,25, beaucoup de retard sur les cours de devises (ou d'avance en cas de crise européenne). Ceci dit il existe d'autres écoles où l'on enseigne en français avec plus ou moins de qualité mais Descartes est destiné à l'élite car effectivement à ce tarif peu peuvent se permettre ce genre de dépenses. Pour info la "cantine" n'est pas comprise dans ce prix, elle est gérée par un conseil des parents d'élèves.

kaunklau - 12/07/2014 à 12:25
gabriel a écrit


Ils N'embauchent pas n'importe qui surtout ceux qui trichent sur les prix, le dollar est à 1,35 pas à 1,25,


:sompeah:
:sompeah:
:sompeah:
Salut cher ami !
Je ne triche pas sur l'€ /$ , mais comme , je ne suis pas un banquier , je dis " à peu près " .
Il n' y a pas beaucoup d'erreurs si on déduit les frais et compagnie .
Le cours d'aujourd'hui est 1.36 .
Que t'es rigoureux ...:bon:

http://www.daily-bourse.fr/forex-EURO-DOLLAR-US-parite-EUR-USD.php
Il y a des postes , pour toi également , Gabriel , pour ton argent de poche .

http://www.descartes-cambodge.com/index.php?opti...ew=article&id=390&Itemid=355&lang=fr

:vieux2:

gabriel - 12/07/2014 à 13:06

Je n'ai pas les moyens de faire de l'à peu près, 11$ d'écart c'est beaucoup et lorsque l'on possède comme moi un compte sur place il n'y a quasi pas de commission juste des frais de dossier de 10$ quelque soit le montant. Pas besoin de lien j'ai tous les cours en direct sur ma machine? bon Week. Départ au srok dans un peu plus d'un mois.

Aekreach - 12/07/2014 à 13:13
Les frais de scolarité du lycée Descartes ont toujours été exorbitants par rapport au coût de la vie au Cambodge. Si mon père n'avait pas eu une bonne situation, je n'aurais jamais pu suivre des cours de Français. J'ignore si la Francophonie a des missions au Cambodge. Le constat est qu'il y a de moins en moins de jeunes cambodgiens qui sont francophones.

gabriel - 12/07/2014 à 13:48

Au delà de certaines considérations, il me semble logique que la langue des "colons" soit un peu tombée en désuétude. De plus ce phénomène est un phénomène mondial et il n'y a pas qu' au Cambodge que l'anglais progresse? Au srok il est d'ailleurs enseigné quasi gratos dès la première année de scolarisation. Il existe bien le centre français, mais là aussi ce n'est pas gratuit et n'intéresse pas grand monde, un ami ex professeur m'a confié qu'il y avait beaucoup de jeunes filles en couple avec des barangs qui suivaient ces ses cours.

kaunklau - 12/07/2014 à 19:14
gabriel a écrit


Au delà de certaines considérations, il me semble logique que la langue des "colons" soit un peu tombée en désuétude. De plus ce phénomène est un phénomène mondial et il n'y a pas qu' au Cambodge que l'anglais progresse? Au srok il est d'ailleurs enseigné quasi gratos dès la première année de scolarisation. Il existe bien le centre français, mais là aussi ce n'est pas gratuit et n'intéresse pas grand monde, un ami ex professeur m'a confié qu'il y avait beaucoup de jeunes filles en couple avec des barangs qui suivaient ces ses cours.


C'est voulu également de la part du gouvernement français actuel . Il économise d'argent , la politique de la "francophonie " , il s'en fout . Il coûte des sous pour les contribuables et essaie de maintenir ou d'attirer les électeurs afin de maintenir l'élection de ses partis politiques .
D'où le Lycée Descarte au Cambodge , il s'en tape .
Il vaut mieux investir en missile dans les pays arabes .
Quand , je vois que , BNP paie une amende de 6-7 miliards d'euros , il y a de quoi pour développer la francophonie . Mais la culture , elle rapporte rien , pas de bénéfices pour les actionnaires ...
Démerdez - vous , comme vous pouvez afin de pouvoir rester debout .

:larme2: :larme2: :larme2: pour les jeunes expats français .

gabriel - 12/07/2014 à 20:37

Nous ne serons jamais d'accord, il s'agit d'un problème qui dépasse largement la volonté du gouvernement, certes ils ne font pas grand chose pour développer la culture française, ceux d'avant non plus d'ailleurs. Mais même si les cours de français étaient gratuits, mis à part les quelques enfants d'expats et ceux de la haute bourgeoisie khmère, seraient-ils vraiment fréquentés ???? Par qui et pour quoi faire ?? Quand à l'histoire de la BNP je ne vois pas le rapport, cette banque a fait du fric illégalement, elle paye une amende on peut discuter du montant mais cela ne sert à rien de sortir de tels arguments. Soyons un peu objectifs et sérieux GLOBALEMENT le Lycée Descartes les khmers s'en foutent complétement.