Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Dey Krohom..... expulsion musclée   ( Réponses 16 | Lectures 6448 )
Haut de page 25/01/2009 @ 11:37 Bas de page
Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10190
Inscrit(e) le 27/12/2005
Violences foncières au Cambodge : Dey Krohom totalement nettoyée au terme d'une expulsion musclée.
La menace d'expulsion pesait sur eux depuis... 2006. Autant dire que le combat des dizaines de familles qui s'accrochaient encore à leurs maisons à Dey Krohom, dans le quartier central de Tonlé Bassac à Phnom Penh, est l'un des plus longs de la douloureuse histoire foncière du Cambodge qui s'écrit depuis deux décennies. D'ultimatum en ultimatum, l'offensive finale était attendue depuis plusieurs jours. Elle a eu lieu dès potron-minet samedi 24 janvier. Une expulsion dont personne n'imaginait qu'elle serait si bien orchestrée et surtout si violente. La compagnie 7NG, à qui les autorités ont octroyé ce terrain en concession pour y construire une tour d'appartements et un centre commercial, n'a pas lésiné sur les moyens.

Une destruction méthodique
Une armée de plus de 600 jeunes hommes a débarqué sur les lieux un peu avant l'aube, accompagnée de policiers armés de boucliers et bâtons, et de représentants des autorités. Le concept de la division du travail a été appliqué de manière rigoureuse dans cette opération d'expulsion. Répartis en plusieurs groupes, différenciés par la couleur de leur T-shirt (rouge, bleu, jaune, vert, noir et blanc), ils ont procédé à un nettoyage méthodique des lieux. Au signal, donné à 6 heures du matin, les uns se sont occupés à dresser en des temps records une barricade autour du terrain, lequel avait été préalablement soigneusement bouclé, les autres se sont vu désigner des parcelles de ce village qu'ils avaient pour instruction de démolir entièrement. Quelque trois heures plus tard, la zone était complètement dévastée, plus rien n'était debout, pas même les arbres, rasés dans la foulée.

S'abattant sur chaque maison, les unes après les autres, à l'image d'essaims de sauterelles ravageant des récoltes, des dizaines d'ouvriers oeuvraient ensemble donnant sans relâche coups de masse et de hache pour anéantir tout sur leur passage. La première action entreprise fut de réduire à néant les baraques des habitants constituant le noyau dur de la résistance. Là, ce sont les excavatrices et bulldozers qui ont fait le travail, sans laisser le temps à leurs occupants de sauver leurs affaires. Même les motos parquées à l'intérieur seront broyées. Sans pitié. Les maisons s'écroulaient d'un coup, dans de retentissants fracas de vaisselle. Une jeune fille qui tentait dans l'urgence de sauver quelques maigres richesses est tombée en même temps que sa maison, mise à terre par un bulldozer. Elle est sortie vivante des décombres, mais avec plusieurs blessures.

Utilisation de gaz
Décidés à ne souffrir aucune contestation de la part des habitants, les déménageurs d'un jour, protégés par un important cordon policier, ont aspergé le quartier et ses habitants de gaz lacrymogènes. Et face à celles et ceux qui ne se décidaient pas à quitter leur domicile, ils ont attaqué en se servant d'extincteurs, noyant les intérieurs et leurs occupants sous une mer de solution chimique blanche jusqu'à les faire sortir. Des extincteurs là aussi pour éteindre toute tentative de feux allumés par les habitants.

Une vieille femme se lamentait, assise dehors sur un bat-flanc. "Ils nous ont aspergés de gaz. C'était impossible de respirer et cela nous faisait pleurer. Tout ça pour nous débucher ! Je ne sais pas où je vais aller vivre avec mes petits-enfants. Ici, on payait seulement 100 dollars par mois, on arrivait à s'en sortir." Sa fille, venue la rejoindre, lâche, furieuse : "Si j'avais su qu'ils étaient capables de faire ça, jamais dans la famille on aurait voté pour eux aux élections !"

Des démolitions effectuées avec rage
L'une des premières maisons ciblées par les manouvriers fut celle d'une jeune femme qui entre des pleurs et des appels à l'aide déchirants, refusait obstinément de vider sa maison. Elle fut sortie manu militari par les journaliers recrutés et emmenée au loin. Chaque évacuation de maison donnera lieu à de violentes altercations, voire à des affrontements, entre habitants et manoeuvres. Ces derniers ont fait preuve d'une rage et d'une colère démesurées, un zèle qui a suscité l'étonnement. Il faut dire que chaque groupe était cornaqué par un chef qui les exhortait avec virulence à ne pas ralentir la cadence, à ne pas se laisser émouvoir. Aucun d'eux n'acceptera de dévoiler le montant de leur salaire pour effectuer cette besogne.

.....a lire entièrement sur
http://ka-set.info/actualites/pouvoirs/-cambodge...iolence-chom-chao-phnom-penh-foncier-090124.html

20090125102530tg0.jpg

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#62592 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 25/01/2009 @ 13:57 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg
 
Messages 3434
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
:ideenoire:


ça me :nrv: dramatique - et à côté des spéculations de terrain et tout ça ! :mauvais:



:ideenoire:

Avatar : piqué sur le web - souvent GETTY IMAGES

https://i95.photobucket.com/albums/l135/renata54/DernireRencontreBouleversante.jpg

Tuol Sleng Et Choeurn Ek Pour Ne Jamais Oublier
#62593 View sothy's ProfileView All Posts by sothyU2U Member
Haut de page 27/01/2009 @ 10:50 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Administrateur
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

cambodiw.gif
 
Messages 314
Inscrit(e) le 11/09/2007
le petit journal.com a écrit

EXPULSION - Dey Krohom ou la fin des Terres Rouges Ecrit par Paul Theles, le 27-01-2009

Présence policière menaçante, familles en pleurs, journalistes tenus à l’écart, la situation était tendue samedi dernier autour des Terres Rouges (Dey Krohom), un des derniers squats de la capitale. Les autorités auront choisi la force pour expulser les quelques dizaines de familles qui occupaient le terrain tant convoité (près du Casino de Phnom Penh)

Samedi 24 Janvier, 2 heures du matin, plusieurs centaines de personnes s’activent comme en plein jour dans le bidonville des Terres Rouges. Des hauts parleurs placés sur le toit d’une maison hurlent des discours officiels, entrecoupés de musique traditionnelle. Les forces de l’ordre maigrement armées encerclent le quartier. Rien ne se passera avant 6h00, dans le respect de la loi.

5h30, une poignée d’habitants se rassemble à une quinzaine de mètres en face des barrages de police. Méthodiquement, ils alignent des charrettes à coquillage en travers de la route, déplient des banderoles et portraits du couple ministériel. Quelques pierres comme arme et un casque de moto pour se protéger d’une éventuelle réplique.

Dès 6h00, alors qu’en face rien ne bouge, une unité de police jusque là dissimulée derrière les barrières de travaux, apparaît à l’intérieur même des terres et se déplie tout autour du périmètre. Premier échanges d’hostilités de la population, jets de pierre, les mouvements de foule se font plus dynamiques, une dense fumée noire émerge des pneus incendiés, les hauts parleurs menacent les habitants, les gaz lacrymogènes sont lancés.

Panique dans la foule, froide contenance des officiers. La machine est lancée. Sous le jet de la lance à incendie, les résistants se dispersent. Un premier front d’officiers de police fait reculer la foule, suivi d’une armée d’hommes en rouge au sud, vert au nord et bleu à l’est. Chacun muni d'une masse, ils réduisent en poussière en quelque minutes les fragiles habitations de tôles, de briques et de bois. Les pelleteuses n’ont besoin que de quelques secondes. Les gens se précipitent pour emporter leurs biens. Très vite, les maisons disparaissent et il ne reste qu’un petit tas de meubles et objets précieusement sauvés par les familles.
Ce soir, les habitants de Dey Krohom dormiront là, dans les débris. Pour eux, il n’y a pas d’autre endroit où aller. Les 15 000 dollars d'indemnités et les maisons sans eau ni électricité bien en dehors de Phnom Penh n’ont été accordées qu’à quelques familles parties volontairement il y a déjà longtemps.

Encadrés par 7NG, la compagnie cambodgienne nouvellement propriétaire du terrain, les hommes en rouge qui s’acharnent à réduire les habitations en poussières, sont des khmers d’autres quartiers ayant subi le même sort quelque temps auparavant. Ils affirment être la bénévolement afin d’aider le gouvernement à nettoyer et reconstruire la ville. Selon un membre de l’ONG Bridge Across Borders ils sont payés 10 dollars la journée et bénéficient d’un repas et du transport gratuit. Certains ont à peine quinze ans.

Avec le lever du jour, une foule de spectateurs s’amasse autour du White Building et regarde silencieuse l’inébranlable machine humaine avancer méthodiquement, laissant sur son passage une plaine de débris. Un cambodgien nous informe que le Building dans lequel il vit sera sans doute le prochain sur la liste. « Que pouvons nous faire ?, demande t-il, rien ! Les familles pleurent, les gens regardent. »
Paul Theles (LePetitJournal.com Cambodge) mardi 27 janvier 2009





Sources : http://www.lepetitjournal.com/content/view/35701/1841/
a.jpg a.jpg 60.04Ko
Le fichier a été téléchargé 1625 fois
a.jpg
#62614 View Administrateur's ProfileView All Posts by AdministrateurU2U Member
Haut de page 28/01/2009 @ 02:00 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
Ça, c'est un sujet préoccupant. Pourquoi? kékéké Et bien c,est parce que c'est pas un sujet de discussion ( de bla-bla-bla ). C'est même trop préoccupant que le régime reste silencieux. Et même les gens dans ce forum restent silencieux ( pas de commentaire). Quand un sujet est trop inquiétant, les gens n'ont pas grande choses intéressant à dire. C.est plus fun à faire du bla-bla-bla kékéké....
#62626 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 28/01/2009 @ 02:27 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
Kékékék de retour!

je me permet de faire un peu de bla-bla-bla. Kékékéké


Je vois ses foto et je ressens....je crois que vous c'est pareil; la colère et l'immpuissance...

C'est bien que vous ressentez celà. Ça veut dire que vous êtes humain! kékéké
Ça l'air naïf de dire ça, mais sachiez ceci: il y a une grande différence entre un VRAI LEADER et UN PSYCHOPATHE et cette différence est l'EMPATHIE. Comprenez-moi, celà ne veut pas dire que vous êtes un leader potentiel parce que vous ressentez les peines des gens de Dey Krorhorm. Kékéké....

Et ça l'air qu'il y a plein de psychopathes dans le régimes kékékéké D'après une étude, 10% de gens sont psychopathes ou ( psychopathe potentiel ) Vous voyez l'image d'un pays donc le 10% se retrouve dans le gouvernement! Fxxck c'est pas un pays, c,est un enfer!


#62627 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 28/01/2009 @ 15:42 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10190
Inscrit(e) le 27/12/2005
C'est un dossier fort bien compliqué.
Voyons ce paragraphe:

Distribution de denrées anarchique
Lundi 26 janvier, à Borey Santepheap II. Sous la caméra d'une équipe de chaîne de télévision publique, une distribution de sacs de riz et de cartons de nouilles déshydratées aux familles expulsées de Dey Krohom, organisée par des représentants de 7NG et en présence de responsables de la municipalité de Phnom Penh, prend soudain des allures de cérémonie officielle. Hors champ : les pleurs de femmes qui s'exclament ne pas comprendre pourquoi elles n'ont pas droit à ces dons promis à titre de compensations par la société concessionnaire, et qui crient famine. "Cela fait deux jours qu'on n'a rien mangé. Pourtant, on vivait à Dey Krohom nous aussi...", lâche l'une d'elles, le visage malheureux et les traits fatigués.

On s'éloigne de la scène à la recherche du bureau où sont remis les "coupons" donnant droit à quelques denrées alimentaires de secours. La municipalité de Phnom Penh a encouragé les 150 dernières familles de Dey Krohom - soit les 91 reconnues par 7NG et éligibles pour une maison ou de l'argent, et les 59 autres - à réclamer ces biens auxquels elles auraient toutes droit. Au lieu d'une liste établissant noir sur blanc les noms des bénéficiaires, c'est un homme, présenté comme l'ancien chef du village de Dey Krohom, qui désigne du doigt celles et ceux qui peuvent obtenir un coupon. Un visage qu'il dit lui être inconnu et la personne passe son tour... Très vite, les plaintes fusent ici et là. "Mais vous ne pouvez pas connaître tous nos visages !", protestent certains. La séance, qui tourne à la foire d'empoigne, est interrompue.

Y a t il 91 vrais et 59 faux? :rire1:

Quant à l'opposition:
Dans cette déclaration, les élus PSR et PDH affirment que ces violences constituent une violation grave des droits de l’Homme et du droit au logement et pointent du doigt la responsabilité de la municipalité de Phnom Penh dans ces opérations conduites par des hommes de main de la compagnie privée 7NG, sous le regard bienveillant des autorités, voire avec l'appui de forces de police et des pompiers.

"Le rôle des autorités est d'assurer le respect de la loi, la sécurité et les intérêts des citoyens. A l'inverse, les autorités actuelles utilisent leur pouvoir pour ordonner à des forces armées de détruire des logements et de torturer la population dans le seul intérêt de commerçants, illégalement", écrivent-ils, appelant le gouvernement cambodgien à prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux "actes illégaux" commis dans le cadre des conflits fonciers et de condamner les autorités qui en donnent l’ordre.

Par K7 le 28/01


Edité le 28/01/2009 @ 14:44 par Seun nmott

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#62632 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 28/01/2009 @ 18:28 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
DEY KRORHORM: C'est un dossier fort bien compliqué. Titré le K7 et rapporté par Soeun Nmott



Ben non, ben non, c'est pas un dossier compliqué. C'est simple; il n'y avait pas de dossier. Monter un dossier; c,est vrai que c'est compliqué. Mais pourquoi faire compliquer lorsque l'on peut faire simple. C'est plus simple avec un bulldozer qu'avec un dossier. Un dossier c'est compliqué, parce que ça amène vers la légalité, et la légalité, ça amène vers la compensation, et la compensation veut dire de l'argent, et l'argent, c,est dure à trouver, et....voyez c'est compliqué! La preuve, ils ont fait ça simple; avec un bulldozer!kékéké



#62638 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 28/01/2009 @ 21:57 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10190
Inscrit(e) le 27/12/2005
Quand est ce qu'ils arrêtent de pleurer?
Cette image doit remplacer certaines photos inutiles...à vos mur
20090125102530mh3.jpg

Une expulsion(déportation) peut en cacher une autre....
Affaire à suivre......

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#62644 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 30/01/2009 @ 06:16 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
http://www.channel4.com/news/

C'est en englais. Ça parle un peu de Dey Krohom, un peu de la Chine,un peu de la Coré et beaucoup du Koweit. Mais le sujet pricipale c'est '' pays à vendre '' . Allez voir ça. C'est pas long. Ça dure 7 minutes. Et c'est meilleur que des films d'horreurs. Frisson, peur, inquétude garanties. Tout ça gratos! kékéké


Pauvres paysants. Ils ne savent rien. Ils ne savent pas ce que l'on est en train de mijoter.




Cambodia farm land sold to wealthy nations »

http://www.channel4.com/news/articles/politics/international_politics/cambodia+farm+land+sold+to+wealthy+nations/2914582


Last Modified: 29 Jan 2009
By: Nick Paton Walsh

Countries who are unable to produce enough food for themselves are scouring the world for cheap farmland to grow food and export it home, reports Nick Paton Walsh.

Never mind the food miles: when prices are soaring around the world some countries have found a way of keeping their own consumers happy - farming out their farms overseas.

China, South Korea and many Arab nations can't produce enough food for themselves, but they do have cash and plenty of it.

Now they are scouring the world for cheap farmland to grow their own food and export it home. It's a global trend which has already got the United Nations worried.

Huge plots of land in Africa have been secured and now many rich nations are looking elsewhere for farmland.

One of Asia's poorest countries, Cambodia, is at the top of their wish list.
#62669 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 01/02/2009 @ 03:25 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
kékéké....Voici, ce que j,ai appris sur le net à propos de DEY KRORHORM ( en passaant est ce qu'on dit KRORHORM ou KRAHORM ). J'ai appris que le 7NG group Co. est une entreprise d'un '' OKNHA '' khmer pur laine. Et ce OKHNA, sur une photo dans le site d'internet de son entreprise, a déjà reçu un honneur du PM Hun Sen. Voilà ce que j,ai appris. Pas grande chose, vous dites? Si beaucoup d'info de cette petite info. kékéké


Celà explique ceci: Le silence de Hun Sen. Le silence qui veut dire beaucoup. Kékéké Et celà m'a convaincu ceci: Au srok khmer, on est dans la politique que pour les intérêts personnels ou privés, et non pour le bien commun; fxxck la collectivité.


[center]
#62717 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 01/02/2009 @ 13:19 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10190
Inscrit(e) le 27/12/2005
In loving memory

http://blip.tv/file/1703016/
#62723 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 01/02/2009 @ 16:32 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10190
Inscrit(e) le 27/12/2005
La municipalité de Phnom Penh s'explique.
......
.......La municipalité de Phnom Penh n’ pas de raison à maltraiter les populations de Dei Krahorm. Elle a fait remarquer que Mr David Pred (président de « Pont pour la paix de l’asie du Sud-Est » a quitté la conférence de presse sans motif apparent, a dit Mr MANN Chheurn Vice gouverneur de PPenh.
La municipalité a encore ajouté : C’est le président de l’association de Dei Krahorm lui-même qui est accord avec le 7NG.
Alors que 1374 familles sur 1465 ont accepté de quitter les lieux pour une nouvelle installation.
Il en reste 91 familles qui résistent. Mais le nombres ne cesse à augmenter à 152 voir 200. D’ici à un ou deux ans ils seront à combien ?
..........
d'après : http://www.kohsantepheapdaily.com.kh/khmer/krong01_02.htm du 30/01/09
#62731 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 03/02/2009 @ 21:25 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
C'est dans ma boîte U2U.


De xxxxx à BAC


Je n'ai pas envie d'intervenir dans ce forum mais je trouve que la situation à Dey Krohom est scandaleux. Ca fait longtemps que ce pays me donne l'impression de se vendre. Sur K-Set, il est également question d'une "amitié" avec le Koweit ! Où le Cambodge enverra sa main d'oeuvre travailler au Koweit et ce pays financera les travaux au Cambodge.Ce qui rejoint le ton dernier commentaire.Merci d'avoir parlé de Dey Krohom.Je ressens, je crois la même chose que toi pour ce qu'il s'y passe.Cordialement


De BAC
à xxxxx

Comme vous ne voulez pas intervnir dans ce forum, si celà ne vous dérangera pas,j'aimerais ça poster votre message ( sans votre user name) dans le forum? :)
Je trouve le message que vous m'avez écrit émouvant, et je crois qu'il va émouvoir d,autres gens.

Amicalement


À BAC de xxxxx

Pas de problème. Même si je doute qu'il fera "pleurer dans les chaumières".Amicalement et bon courage pour la fin de l'hiver.

`
De BAC à tout le monde kéké

Kékéké....Je ne voudrais pas que ce post fasse pleurer les gens pauvres dans les chaumière. Je ne voudrais pas qu'ils pleurent comme cette jeune fille en haut de cette page. Je crois que'ils ont assez pleuré. Ils n'ont plus de larme à verser, seulement...

Moi, ce que je veux c'est que ce post fasse pleurer les gens vivants dans les beaux villas en marbre. Ah oui, pluerez un peu par solidarité. Vous êtes capable! kkékéké Ah oui M. Hun Sen verse un petite larme. Kékéké ce serait bon pour vous politiquement et pour votre personnalité. Kékéké Ce serait bon pour moi aussi, parce que les gens vont dire '' Wow, BAC t'as fait pleurer Hun SEn pour les gens de DEY KRORHORM '' kékéké





#62767 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 04/02/2009 @ 08:48 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) ly
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

yingyang.gif
 
Messages 1737
Inscrit(e) le 02/08/2005
Bonjour à tous,


Encadrés par 7NG, la compagnie cambodgienne nouvellement propriétaire du terrain, les hommes en rouge qui s’acharnent à réduire les habitations en poussières, sont des khmers d’autres quartiers ayant subi le même sort quelque temps auparavant. Ils affirment être la bénévolement afin d’aider le gouvernement à nettoyer et reconstruire la ville. Selon un membre de l’ONG Bridge Across Borders ils sont payés 10 dollars la journée et bénéficient d’un repas et du transport gratuit. Certains ont à peine quinze ans.


ça me rappelle quelque chose...


#62770 View ly's ProfileView All Posts by lyU2U Member
Haut de page 12/02/2009 @ 22:26 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
Terres rouges : Chan Vichet devant la justice
12-02-2009

http://www.cambodgesoir.info/

Le représentant des habitants évacués le 24 janvier et deux autres militants comparaissaient mercredi devant la Cour municipale, accusés pour des faits de violence le 3 décembre 2007. Chan Vichet, mercredi 11 février. ©KKLe porte-parole des anciens habitants des Terres rouges Chan Vichet s’est présenté mercredi 11 février devant la Cour municipale de Phnom Penh, accompagné de deux autres militants, Ly You Leng et Khieu Bunthoeun. Tous trois sont accusés par la compagnie 7NG de s’être rendus coupables de « destruction de biens d’autrui » et de « coups et blessures » le 3 décembre 2007.Ce jour-là, les habitants s’en sont pris à des ouvriers de la compagnie 7NG, qui avaient installé un excavateur dans la zone du bidonville. Ils auraient été accueillis par des jets de pierres, selon la compagnie concessionnaire du terrain, et trois employés auraient été blessés, dont un à la tête.À la barre, Chan Vichet n’a pas été autorisé à évoquer les faits, mais simplement à émettre un souhait quant à la décision de la justice. Il a demandé un non-lieu, affirmant qu’il avait appelé au moyen d'un haut-parleur les habitants en colère à ne pas jeter de pierres.Ly You Leng, qui habite dorénavant dans le village de Borei Santhepheap II, à Damnak Troyeung, où certaines personnes expulsées des Terres rouges ont été conduites, a également indiqué qu’elle avait, ce jour-là, dit aux habitants que la compagnie 7NG cherchait à provoquer des incidents et qu’il ne fallait pas s’approcher de l’excavateur.Sept témoins ont confirmé les dires des militants, tandis que la compagnie 7NG, qui n’était pas représentée à l’audience, avait produit les dépositions de 17 témoins, notamment des ouvriers et des employés de sécurité. Aucun des témoins à charge n'était présent à l'audience.La compagnie avait porté plainte après les incidents. Elle demande 10 000 dollars de dédommagement pour les dégâts causés à l’excavateur et les blessures infligées à ses employés.Chan Vichet, Ly You Leng et Khieu Bunthoeun, qui ont comparu libres, étaient représentés par deux avocats de l’association de droits de l’homme Licadho, Hâm Sunrith et Sann Sokhunthea, ainsi que par Kè Chamnan, avocat privé de Khieu Bunthoeun.Ils ont fait valoir que la compagnie n’avait pas fourni de détails sur la demande d’indemnisation, et que ni les ouvriers blessés ni les représentants de 7NG n’étaient venus à l’audience. Selon eux, faute de preuves consistantes, l’affaire doit être classée. « La victime a affirmé que plus de 200 personnes avaient jeté des pierres… Si cela était vrai, comment s’en serait-il sorti avec seulement une blessure à la tête ? » s’est interrogé Kè Chamnan.Ly You Leng a également fait remarquer que le vice-gouverneur avait promis que 7NG retirerait sa plainte. « Pourquoi cette promesse n’a-t-elle pas été tenue ? » a-t-elle demandé, avant de fondre en larmes, ainsi que Khieu Bunthoeun.Le procureur Phlan Sophal a demandé la condamnation des trois accusés.Dans la salle d’audience étaient présents de nombreux militants des droits de l’homme, reconnaissables à leur krama bleu.Le jugement devrait être rendu dans la matinée du lundi 16 février.

Kang Kallyann



Voulez-vous parier? Ils vont les punir. Pourquoi? Parce qu’ils veulent un exemple. Alors sera une punition exemplaire. Les Khmers rouges faisaient ça; procès truqués ( en public) et punition exemplaire ( la mort devant public ) pour étouffer toutes formes de manifestion ou rébellion.
Alors, gare à vous, la prochaine fois, lorsqu’on va chercher vos terres, détruire vos maisons, souriez, on ne veut pas que vous protestez. Vous ne devez pas être en colère ( parce que les conséquences de la collère c,est ça) . Ça, c’est ce que l’on appelle, je crois, kékéké, ajouter de l’ intimidation à l’injustice kékéké







#62929 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 16/02/2009 @ 14:30 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
« destruction de biens d’autrui » Qqn pourrait-il dire que celà veut dire? kékéké



http://www.cambodgesoir.info/content.php?itemid=35481&p=




Terres rouges : un an et demi de sursis pour les militants
16-02-2009

Chan Vichet, Ly You Leng et Khieu Bunthoeun devront indemniser la compagnie 7NG pour les incidents du 3 décembre 2007. Les familles expulsées le 24 janvier continuent leur mouvement pour une indemnisation.



Chan Vichet, le 11 février. ©KKLes trois militants des anciens habitants des Terres rouges ont été condamnés à un an et demi de prison avec sursis, assorti de cinq ans de mise à l’épreuve pour « destruction de biens d’autrui » et « coups et blessures ».

Le jugement a été rendu lundi 16 février par la Cour municipale de Phnom Penh.

Chan Vichet, Ly You Leng devront en outre verser 800 000 riels (200 dollars) à la compagnie. Tous les trois devront indemniser solidairement deux ouvriers blessés, Sok Kosal et Eung Va, respectivement à hauteur de 200 000 et un million de riels (50 et 250 dollars).

La compagnie 7NG, concessionnaire des Terres rouges, avait porté plainte pour la destruction d’un excavateur et des jets de pierres contre ses employés le 3 décembre 2007.

Mercredi 11 février, les trois accusés avaient plaidé non coupables, alors que la compagnie n’était pas représentée à l’audience.

Le même jour, une cinquantaine de personnes expulsées le 24 janvier ont manifesté devant la municipalité de Phnom Penh, pour demander 20 000 dollars d’indeminisation. 51 familles affirment n’avoir encore rien reçu.

« Nous n’avons pas été reçus par la municipalité, s’est plaint Horn Sâr, représentant des habitants. Pourtant, le cabinet du Premier ministre nous a affirmé qu’il avait demandé aux autorités municipales de trouver une solution. Si nous n’obtenons rien, nous irons manifester ce soir devant la résidence de Hun Sen. »

« Si 7NG ne veut pas m’indemniser, elle n’a qu’à me rendre mon terrain de 59 m2 », a ajouté Horn Sâr.

Kang Kallyann



#62973 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
Haut de page 03/03/2009 @ 16:39 Bas de page
Re : Dey Krohom..... expulsion musclée Reply With Quote
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3702
Inscrit(e) le 10/01/2005
Les propos très très honorables de la honorable ambassadrice de l 'Australie au Cambodge, madame Margaret Adamson. Les propos à propos de l'expulsions des gens de Dey Krorhorm.

Mon chien a regardé le vidéo, et il a trouvé ça embarrassant. Est ce que mon chien a plus de l'empathie que.....



MARGARET ADAMSON: I don't find it embarrassing, no.


http://player.sbs.com.au/naca/#/naca/dateline/Latest/playlist/Cambodia-For-Sale/


#63242 View BAC's ProfileView All Posts by BACU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page