Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur petite promenade au baphuon   ( Réponses 13 | Lectures 13336 )
Haut de page 20/06/2008 @ 23:13 Bas de page
petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
hello reap sour les kniennes et les kniens

après la promenade à preah vihear dans le post histoire / art
voici un deuxieme gros morceau : comment je vois le BAPHUON

1889

Angkor...Il y’a 120 ans
Les explorateurs ont ouvert la voie aux scientifiques.
L’architecte français Lucien Founereau effectue un premier travail d’envergure – inventaires, relevés, moulages, photographies- portant sur l’architecture et la sculpture khmère ancienne
Au Salon des Artistes en 1889, il présente plusieurs dessins parmi lesquels celui-ci :


Image1.jpg

Une œuvre remarquable à plusieurs niveaux :
- par la qualité technique et artistique, la précision de son exécution
- par le fait qu’il s’agit d’une restitution très fidèle d’un temple pourtant sérieusement ruiné, et qui plus est, non encore à l’époque dégagé de son couvert végétal
- enfin et surtout parce qu’il démontre que Angkor Vat n’est pas seule merveille à Angkor... Qu’il n’est que la pointe visible d’un iceberg, constitué par plusieurs siècles d’une civilisation brillante et mystérieuse, dont on commence seulement à entrevoir la partie immergée.

Mais Angkor Vat, dont Lucien Fournereau présente également des relevés du même calibre, est vraiment trop fort et il s’impose irrésistiblement comme locomotive de la formidable « machine à rêver angkorienne » dont la course se poursuit jusqu’à nos jours, dans le monde entier et à une allure de plus en plus folle

le Baphuon, ressemble un peu à un parent pauvre d’Angkor Wat...
Il est comme empêtré dans un karma beaucoup moins faste que celui de son glorieux successeur.


Image2.jpg

UN PROJET GRANDIOSE

Pourtant, tout s’annonçait bien...
En cette première moitié de 11e siècle, Angkor connaît un grand règne : celui de Suryavarman 1er.
L’empire s’est étendu et consolidé. Ses institutions se sont modernisées.
La grande cité hydraulique est l’objet d’aménagements et d’agrandissements affirmant son statut de capitale du monde médiéval, et dont le pivot sera la construction d’un temple montagne dont la taille et la hauteur dépassera tout ce qui a été réalisé jusqu’alors dans le monde hindouiste.

Image3.jpg

L’emplacement choisi pour ce monument est idéal :
Le coeur d’une ville au périmètre élargi par le nord, et situé sur une ligne axiale reliant, à deux kilomètres au sud, le Phnom Bakheng, l’ancien temple suprême aux 109 tours,
et un peu plus au nord, le Phimeanakas, un sanctuaire de dimensions plus modestes, mais situé dans l’enceinte même du Palais Royal

Il y’a enfin un potentiel humain énorme – tout un peuple artiste : tailleurs pierre, sculpteurs, décorateurs – rompu à ce genre de tâche et fin prêt à œuvrer, à innover, à étonner

Image4.jpg

L’entrée du Baphuon sera déjà impressionnante : une reprise à à Mohanokor même, de l’idée grandiose développée il y’a peu à Preah Vihear : une longue allée bornée par plusieurs gopuras menant au sanctuaire principal

Image5.jpg

Notons que la solution du grand triple pavillon d’entrée sera reprise de manière encore plus radicale à Angkor Vat, alors que celle du petit pavillon cruciforme coupant l’esplanade y sera abandonnée, car gênant quelque peu la vue sur la façade du monument principal

Image6.jpg

Mais nous les touristes on est bien content qu’il soit là, ce gopura cruciforme,
car grâce à lui, on a quelques bas reliefs de Baphuon à se mettre sous la dent.
En effet, le sanctuaire principal est fermé à la visite pour cause de travaux depuis...
Mmmmh... Pratiquement depuis toujours!


LE TITANIC DU CIVAISME


Après la mort de Suryavarma, 1er, son fils Uddyadithyavarman 2 va lui succéder et prendre en charge la réalisation de ce nouveau centre de l’univers
Mais le règne de ce roi est difficile...
Certains vassaux muselés par son père deviennent des rivaux...
Mais il y’a plus grave : le bouddhisme concurrence de manière de plus en plus rude le Çivaïsme, alors religion d’Etat à Angkor.
De ce fait, le principe même du Devaradja, l’Empereur Dieu se retrouve malmené.
L’empereur se doit de frapper vite et fort et le symbole constitué par le Baphuon, offrande suprême du souverain à Civa, son alter ego divin dont il est l’incarnation terrestre, devient, dans ce contexte particulièrement sensible et stratégique

Image7.jpg

Les temples montagne khmers sont des monts de sable retenus par des boîtes en latérite, avec dans certains cas le concours d’une vraie montagne qui vient prêter la masse de sa pointe pour consolider le cœur du bâtiment.
Mais l’idée du Baphuon est très audacieuse....C’est la première fois à Angkor que l’on tente de construire aussi haut et aussi pyramidal qu’au Baphuon.
Ces deux plans-coupes de Lucien Fournereau montrent clairement le caractère colossal des masses ainsi empilées

Image9.jpg

Les techniques de fondations et de soutènement fonctionnant pour les autres temples montagnes sont insuffisantes pour un tel géant, dont la construction est par ailleurs menée très, peut être trop, rapidement.
En particulier, les concepteurs du Baphuon lésinent sur les murs porteurs et autres coffrages complémentaires en latérite nécessaires à la stabilité des étages supérieurs du monument

Image8.jpg

Ces erreurs se paieront comptant par des tassements et des effondrements en cours même de chantier
Le Centre de l’Univers, la belle demeure de Civa, le Dieu Tutélaire d’Angkor se comporte comme un vulgaire pâté de sable et nul doute que ce fiasco à considérablement et durablement marqué les esprits sur un plan religieux

Le Temple malade, symbole d’un pouvoir malade ne restera le pivot d’un projet urbain –inachevé- que pendant quelques décennies jusqu’à l’installation à 3 kilomètres plus au sud d’une nouvelle merveille, qui elle sera un succès complet - Angkor Vat – symbole d’un pouvoir impérial réformé et régénéré grâce à l’adoption (provisoire) du très consensuel Vishnouisme comme religion d’Etat

Image10.jpg

LE MANUEL DU PETIT ANASTYLOSEUR

Mais grâce à l’anastylose, le Baphuon,
dont le destin était un effondrement total au fur et à mesure de l'écoulement
du sable qui le constitue à travers les joints de pierre élargis par l'intrusion des racines des arbres qui s'y sont installés
sera sous peu reconstruit et cette fois ci sur des bases parfaitement saines

Examinons un peu cette notion d’Anastylose

Pour réaliser un bonne anastylose, il faut d'abord se munir d’un temple effondré.
Ces derniers sont nombreux sur le territoire du Cambodge, et pas seulement des petites tours perdues dans la forêt mais aussi d’authentiques merveilles situées sur le site d’Angkor même (Preah Pithu, Chau Srey Vibaul, ...) voire même des villes entières (Koh kèr, Kompong Svay, Banteay Chmar,...)
Le Baphuon, lui est véritablement un cas extrême d’anastylose vu sa taille et les problématiques de réparations très complexes qu’il propose...

Image11.jpg

Une fois le site dégagé des végétaux destructeurs, on s’est aperçu que ces derniers avaient aussi paradoxalement un certain rôle protecteur, l’humus et les racines donnant une certaines cohésion au grand tas de pierre constitué par le monument en ruines.
Ainsi, au Baphuon, le dégagement à eu des conséquences particulièrement dévastatrices provoquant presque chaque année de nouveaux éboulements, parfois très sérieux, comme le fameux de 1943 représenté sur ces images

Image12.jpg

L’anastylose complète du monument a donc été décidée par les archéologues-architectes français de l’EFEO (Ecole Française d’Extrème Orient) mais ce n’est qu’à la fin des années cinquante que les travaux ont véritablement débuté.

On a d'abord procédé au démontage complet (à l’exception du premier gradin) des blocs de grès constituant l’enveloppe décorative du Baphuon
Les blocs –plusieurs dizaines de milliers- ont été renseignés par un marquage à la peinture blanche, puis entreposés de manière parfois un peu désordonnée à proximité du chantier

Image13.jpg

Malheureusement, le document de dépose des pierres contenant cette nomenclature a été perdu pendant les années noires du Cambodge... Une nouvelle mauvaise blague proposée par le mauvais karma du Baphuon et qui a, comme on peut l’imaginer, singulièrement compliqué la tâche de l’équipe actuellement chargée d’achever l’anastylose du Baphuon

La première phase des travaux a été interrompue en 1975.
A ce stade, le démontage était achevé et l’on avait commencé les nouvelles fondations, c’est-à-dire un nouveau cœur de Baphuon en béton armé.

Image14.jpg

Les travaux reprendront vingt ans plus tard par l’achèvement de cette phase, suivie par la pose d’une deuxième enveloppe en blocs de latérite.

Après, « il ne reste plus qu’à » replacer les blocs de grès de l’enveloppe extérieure
Cette phase de travaux s’effectue à l’aide d’engins de levage-dons-de-la-France
Mais les méthodes traditionnelles de convoyage des blocs ont encore la côte


Image15.jpg

Et quand on a du mal à retrouver les pierres adéquates, alors on en crée de nouvelles
et l’on forme ainsi de nouvelles générations d’ouvriers capable d’acquérir, d’exprimer puis de transmettre ce savoir-faire au moins aussi précieux que - par exemple - les dollars des touristes

Image16.jpg

.... Et même si l’on observe parfois certaines tentatives d’ornementations de ces nouvelles pierres quelques peu maladroites comme dans l’exemple à gauche (anastylose de Chau Sey Tévoda)
Les restaurations et même les transformations quelque soit l'époque et l'endroit construisent l'histoire et la légende des monuments qui nous font rêver.

LE PLUS BEAU CHANTIER DU MONDE

D’un architecte à un autre...
Lucien Fournereau a passé quelques mois à Angkor répartis en deux missions (1887 et 1888)
En 2009, Pascal Royère qui dirige l’équipe de 200 ouvriers en charge de l’achèvement de l’anastylose du Baphuon aura lui passé 14 ans les mains dans le cambouis.

Image17.jpg

Cette anastylose une fois menée à bien conjurera-t-elle ce fameux mauvais Karma qui plane sur le Baphuon?
En tous cas ce site est devenu aujourd’hui le plus grand chantier archéologique de restauration du monde

Image19.jpg

L’œuvre ainsi réalisée force le respect et l’admiration, et nul doute qu’à partir de 2009, le temple maudit sera devenu une des toutes premières attraction du secteur Angkor Thom... Et ce, même si certaines parties du temples ne se relèveront jamais comme les bibliothèques du premier gradin visibles sur cette vue d’artiste

Image18.jpg

bibliothèque est la traduction littérale du terme sanscrit de « bannalaye » par lequel les écritures qualifient ce type de bâtiments présents dans la quasi-totalité des temples khmèrs non réduits à une seule tour
Mais comme ces bibliothèques ne contenaient pas de livres, il ne faut surtout pas écrire ce mot sans guillemets
La fonction réelle des bibliothèques n’est pas bien connue et plusieurs hypothèses ont été formulées.
Citons l’une d’entre elles :
Ce sont des vestiaires où les pélerins changeaient de tenues avant de rendre hommage à la divinité tutellaire.
D’un coté les dames, de l’autre les messieurs qui avaient d’ailleurs, selon la logique de ce postulat, chacuns et chacunes leur propre entrée de temple de part et d’autre de l’entrée principale, qui était, elle, réservée aux « preah », c’est-à-dire les princes et les ecclésiastiques.
Bon... Enfin... Le plus important est d’écrire bibliothèque avec des guillemets

BAA PWOON

À propos du nom du Baphuon

Dans Baphuon, il y’a « Baa »...

Image21.jpg

Vaste sujet que ce petit mot
Le dictionnaire de l’Institut Bouddhique nous en donne plusieurs sens.
« Baa » (avec un « a » long) est une particule pronominale utilisée principalement dans certaines régions du Cambodge par les parents pour appeler de très jeunes enfants de sexe masculin, et par les paysans pour appeler certains animaux : surtout les bœufs et les buffles... Une particule donc familière, mais affectueuse
Le sens qui nous intéresse particulièrement est celui de « maître », « sauveur », « protecteur ».
Le mot « Baa » était ainsi utilisé jadis par les habitants de la région d’Angkor pour désigner les représentations du Bouddha ou des boddhisattvas.... Il s’agirait en fait d’une prononciation très altérée du terme plus connu de « preah » (mot pâli étant lui même une prononciation altérée du mot sanskrit « vora ») et qui signifie « altesse » « sainteté » « auguste » ou encore « vénérable ». Notons que dans certaines régions thaïlandaises limitrophes du Cambodge, le même mot prononcé « Pa » (écrit « Phra » et ainsi prononcé dans d’autres régions de Thaïlande en concurrence également avec « Phla ») sert à désigner les représentations du Bouddha ainsi que les bonzes.
Signalons enfin un dernier sens livré par le dictionnaire de l’Institut bouddhique qui est celui de « buveur d’eau » et qui nous intéresse parce que certains temples dont le nom commence par « baa » sont ainsi désignés clairement comme lieu de culte bouddhique par opposition à d’autres temples en « taa » qui seraient plutôt la résidence de génies fonciers, qui sont eux, plutôt amateurs d’alcool ce qui change tout quant à la nature des offrandes à effectuer

Dans Baphuon, il y’a aussi « Pwoon »

Image20.jpg

qui signifie « caché » « dissimulé »
Ce mot contient la consonne « po » non aspirée, suivi de la diphtongue « Woo » agglomération du (pied de la...) consonne « vo » altérée en « wo » et de la voyelle « o » version longue.
Ainsi, la meilleure translittération possible pour le nom de ce monument devrait être en effet Baa Pwoon mais Bapuon est aujourd’hui le compromis le plus souvent adopté.
Le dictionnaire de l’Institut Bouddhique (formalisé dans les années trente) ne signalant pas de tolérance orthographique permettant l’écriture de ce mot avec la consonne « pho », l’orthographe de « Baphuon » utilisée dans le présent article est donc sérieusement erronée
L’origine de cette erreur est mystérieuse, mais elle ne date pas de la nuit des temps puisque des pionniers du Baphuon comme Lucien Fournereau et Etienne Lunet de la Joncquière utilisaient une orthographe « correcte » - respectivement « Bapuon » et « Ba Puon »
C’est donc une très charmante coquille administrative franco-française, assez grave pour une translittération à l'usage des francophones, puisqu’elle elle induit chez ces derniers la prononciation doublement fausse de « Bafuon » avec un « on »
mais il convient d’utiliser à tout prix cette orthographe fausse de « Baphuon » car ce serait dommage qu’une telle perle disparaisse

Baphuon donc est une représentation dissimulée du Bouddha.
Celle-ci se trouve à l’arrière du monument, c’est-à-dire sur sa façade ouest...

Image22.jpg

Il s’agit d’un Bouddha couché en méditation, plus précisemment un Bouddha "chool nipean" c'est à dire "entrant au Nirvanâ.
Cette représentation - un canon de la sculpture khmère (thaï, lao, birmane, ...)- recouvre toute la longueur du second gradin soit environ 70 mètres
Elle est le résultat, post-angkorien, d'un prélèvement de pierres des galeries ouest de premier et second gradins... Voire même un peu plus vu le volume de matériel entrant en ligne de compte.

Les avis divergent quant à l’identité des artisans de cette réalisation certes stupéfiante mais tout de même un peu sacrilège et décadente sur les bords :
- cambodgiens? Un roi venu de Chadomukh (Phnom Penh) Ang Chan ou l’un de ses fils?
- khmers? Hypothèse d’un royaume d’Angkor qui aurait survécu après la chute « historiquement officielle et définitive » de la ville d’Angkor (début, milieu du 15e siècle)
- siamois?

Image23.jpg

Ces dernières années, Baa Pwoon était particulièrement bien dissimulé, car entièrement démonté en 2002-2003 pour les besoins de la restauration du cœur du monument
Mais que les pèlerins, bonzes, nonnes et autres adeptes du bouddhisme qui venaient nombreux en ces lieux depuis des siècles pour y faire des offrandes, brûler de l’encens, prier et méditer se rassurent : Baa Pwon est maintenant en cours de remontage et tout sera rentré dans l’ordre en 2009.

Image24.jpg

A gauche, un superbe relevé de Jacques Dumarçay (?) présentant la face ouest du Baphuon incluant le Bouddha couché... Superbe, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le reste du monument y est nettement moins flamboyant que dans les dessins de Lucien Fournereau...

A droite, un dessin méconnu de Lucien Fournereau représentant un exemple de ce qui a été démonté pour construire Baa Pwoon


LE MONT MERU


Ce que l’on ne pourra pas admirer, de manière complète en 2009 :
la couronne du monument.

Image25.jpg

En observant ce mont central, on réalise à quel point Angkor Vat a bénéficié de l’expérience acquise grâce aux déboires du Baphuon
Les concepteurs d’Angkor Vat ont tout d’abord considérablement calmé le jeu au niveau de la pyramidalité et par conséquent, sur celui du volume relatif des étages supérieurs empilés sur les étages de base.
La formule des escaliers d’angle a été reprise, mais complétée par de très puissants ressauts soutenant le troisième étage de manière plus efficace que les dérisoires degrés du Baphuon, comme ajoutés à la hâte suite aux premières menaces d’écroulement, et sur lesquels aucune personne censée n’oserait s’aventurer pour grimper vers la tour centrale.

Par contre, la formule des tours de gopuras latéraux du Baphuon a été abandonnée à Angkor Vat (sauf sur le tout premier pavillon d’entrée) ce qui a permis de dégager la vue sur la tour centrale et d’éviter de l’installer comme au Baphuon sur un énorme quatrième (ou sixième si on compte les demis-gradins) soubassement.

Le poids relatif de pierre ainsi économisé, les renforcements des angles ainsi aménagés, ont permis d’hypertrophier les tours d’angles d’Angkor Vat, qui contrairement au Baphuon, ont une taille croissante en fonction de la hauteur du gradin sur lequel elles sont juchées.
Et au bout du compte, deux silhouettes différentes pour deux temples pourtant au bout du compte très similaires

Notons enfin qu’à Angkor Vat, un gros (quelques dizaines de centimètres) tassement s’est également produit suite au gros œuvre du troisième étage, mais il n’y a plus eu par la suite d’alertes sérieuses et le chef d’œuvre de l’art khmer a très bien tenu le coup sans que l’on ait besoin de tout démonter pour y installer un cœur de béton

Le gros problème d’Angkor Vat est aujourd’hui la sur-fréquentation touristique et le mont central est aujourd’hui (avril 2008) fermé à la visite

Et même si on ne pourra admirer, de manière complète en 2009 la couronne du monument :
On peut quand même rêver un peu

Image26.jpg

Sur cette deuxième vue d’artiste, certaines solutions proposées par Lucien Fournereau sont reprises

- galeries fermées par des fenêtres à balustres, là où le consensus scientifique penche plutôt pour des galeries ouvertes à piliers

- présence de lion gardiens, qui sur un plan artistique ajoute du surnaturel à l’atmosphère déjà très impressionante du temple... Or on a pas retrouvé un seul lion au Baphuon mais cela ne veut pas obligatoirement dire qu’il n’yen avait pas, ayant noté une certaine tendance à certaines époques de « déshabiller Pierre (c’est le cas de le dire!) » pour habiller Paul », entendons par là de prélever du matériel sur des temples en désaffection pour compléter un autre nouveau temple en construction.

- Lucien Fournereau propose une tour centrale simple sans vestibules...
La vue d’artiste ne l’a pas suivi dans cette voix, conformément au consensus scientifique, en lui préférant une tour à (quatre fois...) deux demi-vestibules avec un léger décrochage vertical, un peu comme à Pimaï temple également contemporain du Bahuon

- il y'a des tours d’angles à un faux étage là où on estime qu’elles en avaient deux, comme sur les autres gradins.
Mais l’idée de Lucien Fournereau nétait pas absurde au regard de ce qui est observable au Mébon Occidental, monument qui est contemporain du Baphuon

Image26bis.jpg

Enfin, on a pas lésiné sur la décoration : peinture, dorure et même sculpture des moulures du soubassement...
On aurait pu aller encore plus loin : plaquage en bronze, en cuivre, en or (l’or assisté par ordinateur est très bon marché)... Structures additionnelles en bois sculpté / peint... Ce sera pour une prochaine fois.


1889 - 2009


Afin de terminer l’hommage à Lucien Fournereau, comme à tous les architectes artisans et ouvriers du Baphuon d’ailleurs, voici la vue d’artiste similaire au grand dessin de 1889 présenté en début d’article.


Image27.jpg

Cette vue est impossible à obtenir en photo, car il faudrait alors, du fait de la très longue focale utilisée, prendre beaucoup de recul et dégager complètement le champs, c’est-à-dire raser les deux pavillons d’entrées, trois Suor Prat ainsi que le Khléang-Sud sans oublier quelques hectares de foret par là derrière.
Et, avec les pierres ainsi obtenues, rallonger de un kilomètre l’allée sur piliers menant au sanctuaire
Les autorisations nécessaires seraient probablement un peu compliquées à obtenir.


Image28.jpg

SOM AOB
SOM THAOEB


Décembre 2008
Une nouvelle promenade au Baphuon...

Cette fois çi, mon ami Pascal Royère
qu’il faut appeler maintenant Monsieur le Consul et Docteur Architecte en Chef
ou bien Pascal,
m’ a autorisé à grimper là où les touristes de base ne peuvent pas encore aller...
Donc un scoop pour mes Bang Po-ones de KN... Qu’est ce qu’on dit à Bang Bruno?

et1a.jpg

... Ah tiens? Depuis ma dernière visite (mai 2008), ils ont remonté le Baa Pwon,
c’est-à-dire le grand Bouddha couché
(Putth chool nipean, Bouddha entrant au Nirvânâ)
situé à l’arrière = à l’ouest du monument.

Premier étage
A gauche : tout ce qu’il reste pour l’instant des 12 (3 étages x 4) tours d’angles
A droite un groupe de touristes japonais qui me prennent en photo

et1b.jpg

Après avoir rempli mes devoirs religieux vis-à-vis des apsaras du Baphuon,
les anciennes et les nouvelles,
il est temps de parti à l’assaut du deuxième étage!

et1c.jpg

Deuxième étage
Formidable!!!

Les plus beaux bas reliefs du Baphuon sont bien planqués...
Ils sont derrières les ailes latérales des gopuras d’entrée du deuxième étage...

et2a.jpg

Sans se répandre outre mesure en bavardages, disons simplement que l’intérêt artistique, religieux, historique, archéologique de ces images est considérable.

BR1.jpg
BR2.jpg
BR3.jpg
BR4.jpg
BR5.jpg

Troisième étage

A GAUCHE
La cour intérieure du deuxième étage...
Surprise : les escaliers d’angles sont admirablement décorés... Alors qu’ils n’avaient au départ qu’une fonction utilitaire et improvisée (empêcher le troisième étage de s’effondrer)...
Mais bon... Pour finir, les architectes angkoriens ont eu l’air de trouver cela joli et ils en ont refait des escaliers d’angles améliorés à Angkor Vat...
Mais bon... Dans cette cour de deuxième étage, on est tout de même plus à l’étroit que dans celle d’Angkor Vat

et3a.jpg

A DROITE
La vue sur Angkor Thom depuis le troisième étage du Baphuon n’est pas trop mal!

Quatrième étage

AU DESSUS
La plate forme supérieure du 3ème étage... Un autre scoop, mais je ne suis pas certain qu’elle soit d’origine.
EN DESSOUS
A gauche : Le quatrième étage du Baphuon, celui qui supportait la tour centrale
A droite : juste en face du Baphuon se trouve Bhaley, ma vendeuse de souvenirs officielle...

et4a.jpg

:xtrem: Aïe :xtrem: ouille! Oui, Monsieur le modérateur :pierre: Aïe... Hors sujet Monsieur le modérateur! :xtrem: :pierre:
Ouille! J’le referais plus Monsieur le Modérateur... !!! ...

... Et pour finir :
L’état de mon chantier virtuel de restauration du Baphuon,
Lui aussi sera terminé en 2011 avec l’aide du Bouddha.

et4b.jpg


Edité le 08/01/2009 @ 10:03 par bang bruno

Edité le 18/10/2010 @ 10:27 par bang bruno
#57337 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 21/06/2008 @ 10:49 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005

après la promenade à preah vihear dans le post histoire / art
voici un deuxième gros morceau : comment je vois le BAPHUON


Ce gros morceau est aussi remarquable que le premier.
C'est un régal pour les KNiènnes et les KNiens. :up:

Ce que j'aime le plus c'est cette phrase:


enfin et surtout parce qu’il démontre que Angkor Vat n’est pas seule merveille à Angkor... Qu’il n’est que la partie visible d’un iceberg


En outre pour ma part, je veux apporter ma connaissance sur le nom de ce temple.
Primo: le mot "Baa"
En plus de ce que vous l'avez déjà expliqué.
Ce mot fait parti de la panoplie " Mé - Baa- preah - taa -Chao" que porte le nom des temples khmers:
.. Le Mébon, Bakèng, Preah Khann,Taa Prohm, Chao Say...



Secondo: Le mot Puon
J'ai toujours appris que c'est Baab puon, dont ça s'écrit Po +voyelle our + No. Et non Po avec le pied de Vo + No.
D'ailleurs dans mon dico de l'inst.boudd, ça s'écrit BaaPoun avec voyelle "our",
Sous réserve, je ne sais pas si sur le bas relief ce mot est écrit avec le pied de Vo.

Or si ce mot veut dire cacher, c'est donc Puon avec le voyelle "our"

Tiertio : Le bouddha couché
J'ai toujours vu ce mot qui désigne cette position de bouddha.
Or pour nous les khmers c'est " le bouddha chol nipean" le décé du bouddha.
Nous l'appelons "roup Preah chol nipean"
... Nipean = nirvana



#57338 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 23/06/2008 @ 10:54 Bas de page
Re : Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
Seun nmott a écrit

avec le voyelle "our"



la voyelle our EST a l origine une diphtongue composee graphiquement et phonetiquement de tchoeung vo plus sra oo

et en effet, merci pour la precision, c est plus qu un bouddha couche une representation academique de bouddha entrant au nirvana
#57396 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 23/06/2008 @ 10:57 Bas de page
Re : Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
oups...
donc pour résumer concernant ce sympathique "ruk tjoeng bantchut" (caractère soucrit avec un noeud)

Image29.jpg

et en effet je précise dans l'article "bouddha chool nipean"
merci monsieur soen nmott :clindoeil:

Edité le 24/06/2008 @ 11:38 par bang bruno
#57397 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 07/01/2009 @ 18:56 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
Décembre 2008
Une nouvelle promenade au Baphuon...

Cette fois çi, mon ami Pascal Royère
qu’il faut appeler maintenant Monsieur le Consul et Docteur Architecte en Chef
ou bien Pascal,
m’ a autorisé à grimper là où les touristes de base ne peuvent pas encore aller...
Donc un scoop pour mes Bang Po-ones de KN... Qu’est ce qu’on dit à Bang Bruno?

et1a.jpg
... Ah tiens? Depuis ma dernière visite (mai 2008), ils ont remonté le Baa Pwon,
c’est-à-dire le grand Bouddha couché
(Putth chool nipean, Bouddha entrant au Nirvânâ)
situé à l’arrière = à l’ouest du monument.

Premier étage
A gauche : tout ce qu’il reste pour l’instant des 12 (3 étages x 4) tours d’angles
A droite un groupe de touristes japonais qui me prennent en photo

et1b.jpg

Après avoir rempli mes devoirs religieux vis-à-vis des apsaras du Baphuon,
les anciennes et les nouvelles,
il est temps de parti à l’assaut du deuxième étage!

et1c.jpg

Deuxième étage
Formidable!!!

Les plus beaux bas reliefs du Baphuon sont bien planqués...
Ils sont derrières les ailes latérales des gopuras d’entrée du deuxième étage...

et2a.jpg

Sans se répandre outre mesure en bavardages, disons simplement que l’intérêt artistique, religieux, historique, archéologique de ces images est considérable.

BR1.jpg
BR2.jpg
BR3.jpg
BR4.jpg
BR5.jpg

Troisième étage

A GAUCHE
La cour intérieure du deuxième étage...
Surprise : les escaliers d’angles sont admirablement décorés... Alors qu’ils n’avaient au départ qu’une fonction utilitaire et improvisée (empêcher le troisième étage de s’effondrer)...
Mais bon... Pour finir, les architectes angkoriens ont eu l’air de trouver cela joli et ils en ont refait des escaliers d’angles améliorés à Angkor Vat...
Mais bon... Dans cette cour de deuxième étage, on est tout de même plus à l’étroit que dans celle d’Angkor Vat

et3a.jpg

A DROITE
La vue sur Angkor Thom depuis le troisième étage du Baphuon n’est pas trop mal!

Quatrième étage

AU DESSUS
La plate forme supérieure du 3ème étage... Un autre scoop, mais je ne suis pas certain qu’elle soit d’origine.
EN DESSOUS
A gauche : Le quatrième étage du Baphuon, celui qui supportait la tour centrale
A droite : juste en face du Baphuon se trouve Bhaley, ma vendeuse de souvenirs officielle...

et4a.jpg

:xtrem: Aïe :xtrem: ouille! Oui, Monsieur le modérateur :pierre: Aïe... Hors sujet Monsieur le modérateur! :xtrem: :pierre:
Ouille! J’le referais plus Monsieur le Modérateur... !!! ...

... Et pour finir :
L’état de mon chantier virtuel de restauration du Baphuon,
Lui aussi sera terminé en 2009 avec l’aide du Bouddha.

et4b.jpg


Edité le 08/01/2009 @ 10:03 par bang bruno
#62292 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 08/01/2009 @ 12:27 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Super photo de Baphuon!
Et bravo pour le nouvel avatar.

Par contre je ne connais pas beaucoup de cambodgiennes qui disent20090108111012fg3.jpg

Plus tôt ça
20090108111012copielj2.jpg :angkorbeer:

Rien n'existe qui n'ait au préalable été rêvé. © Ismaël Mérindol (1466)
#62297 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 08/01/2009 @ 15:38 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg
 
Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Orkoun Chroeun BB - ce chantier m'a fascinée dès ma première visite, mais je n'avais jamais pu imaginer le Bouddha.

Merci Seun nmott pour le texte dans les bulles de BB :lol:

Puis en effet : l'avatar :bon:

Avatar : piqué sur le web - souvent GETTY IMAGES

https://i95.photobucket.com/albums/l135/renata54/DernireRencontreBouleversante.jpg

Tuol Sleng Et Choeurn Ek Pour Ne Jamais Oublier
#62303 View sothy's ProfileView All Posts by sothyU2U Member
Haut de page 08/01/2009 @ 17:07 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
bonjour sothy... une très bonne année à toi :clindoeil:
quand est ce que tu m'emmènes au cambodge? :sygus:
bang soen nmott votre parole est d'or car "som aop som thaoep",
c'était en effet plutot mes paroles à moi...
et elle(s) toujours : "at ban té pou hi! hi! hi!"
:conduit:

Edité le 08/01/2009 @ 16:07 par bang bruno
#62306 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 04/04/2010 @ 22:00 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) athareu
Newbie
Membre


 
Messages 36
Inscrit(e) le 16/02/2010
Soursday bang bruno,
je me suis permet de prendre un dessin à vous (Baphuon = "l'homme caché") pour insérer dans ma page perso...

Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...

Image22.jpg
Mystère de Baphuon était dédié à Shiva, mais il y a un hic..Pourquoi il y a un Bouddha couché?
Hindouisme fusionne avec le Bouddhisme :)
Donc le Bouddha couché a été construit après?


Je vous remercie beaucoup pour tous ces infos et photos très précieuses

vive srok khmer


Edité le 04/04/2010 @ 22:24 par athareu
#73213 View athareu's ProfileView All Posts by athareuU2U Member
Haut de page 07/04/2010 @ 23:11 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) petiteheidi
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

yingyang.gif
 
Messages 987
Inscrit(e) le 02/11/2007
.

Edité le 20/10/2015 @ 23:03 par petiteheidi
#73335 View petiteheidi's ProfileView All Posts by petiteheidiU2U Member
Haut de page 08/04/2010 @ 15:08 Bas de page
Re : Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) bang bruno
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

avatar1.jpg
 
Messages 230
Inscrit(e) le 14/06/2003
Lieu de résidence Siem Reap
athareu a écrit

Soursday bang bruno,
je me suis permet de prendre un dessin à vous (Baphuon = "l'homme caché") pour insérer dans ma page perso...

Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...

Mystère de Baphuon était dédié à Shiva, mais il y a un hic..Pourquoi il y a un Bouddha couché?
Hindouisme fusionne avec le Bouddhisme :)
Donc le Bouddha couché a été construit après?




athareu a écrit

Soursday bang bruno,
Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...


bonjour athareu

"baa" ce n'est pas le roi ni l'homme...
c'est un mot de paysans - siamisés de siem reap pour dire "représentation du bouddha"... une déformation du siamois praa lui même déformation de preah lui même déformation du sanskrit voraa dont certains linguistes disent que les mots francais "vrai" "vérité" seraient issus...

baa se retrouve aussi dans :
- baa- khaeng, le bouddha costaud car jadis il y'avait sur la terrase du phnom bakheng un très grand bouddha assis
- dans baa kong, le bouddha qui occupe la place" car jadis se trouvait une autres statue d'un bouddha colossal sur la terrasse du bakong
- baa yoan, les bouddhas formmant diagramme sacré, ce que font en effet les bouddhas des tours du bayon
- et baa pwôon le bouddha qui se cache car le bouddha couchéil est situé à l'arrière du monument

... et en effet l'histoire qui prétend que angkor a été brusquement abandonnée et remplacée par phnom penh est une vision déformée... angkor a périclité, le système d'irrigation a disparu et les grandes villes se sont ratatinées en villages autour des principaux temples qui sont devenus des lieux de cultes bouddhistes les baa - qq chose ou autres cultes par exemple les taa- qqchose, et ou en effet les khmers de l'époque ou les siamois ont réalisé des travaux de transformation

les historiens examinent maintenant l'hypothèse d'un royaume khmer à angkor, plus ou moins en lutte et/ou plus ou moins en vassalité et/ou plus ou moins en osmose, avec l'empire siamois remplacant l'empire khmer angkorien...

ce royaume aurait existé parallèllement au royaume du cambodge étant entendu que phnom penh capitale de ce cambodge et de celui d'auhourd'hui n'est pas une création tardive mais une agglomération ancienne et pour une grande part flottante, et ce depuis la nuit des temps probablement vu sa situation exceptionnelle de carrefour fluvial
athareu a écrit

Soursday bang bruno,
Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...


bonjour athareu

"baa" ce n'est pas le roi ni l'homme...
c'est un mot de paysans - siamisés de siem reap pour dire "représentation du bouddha"... une déformation du siamois praa lui même déformation de preah lui même déformation du sanskrit voraa dont certains linguistes disent que les mots francais "vrai" "vérité" seraient issus...

baa se retrouve aussi dans :
- baa- khaeng, le bouddha costaud car jadis il y'avait sur la terrase du phnom bakheng un très grand bouddha assis
- dans baa kong, le bouddha qui occupe la place" car jadis se trouvait une autres statue d'un bouddha colossal sur la terrasse du bakong
- baa yoan, les bouddhas formmant diagramme sacré, ce que font en effet les bouddhas des tours du bayon
- et baa pwôon le bouddha qui se cache car le bouddha couchéil est situé à l'arrière du monument

... et en effet l'histoire qui prétend que angkor a été brusquement abandonnée et remplacée par phnom penh est une vision déformée... angkor a périclité, le système d'irrigation a disparu et les grandes villes se sont ratatinées en villages autour des principaux temples qui sont devenus des lieux de cultes bouddhistes les baa - qq chose ou autres cultes par exemple les taa- qqchose, et ou en effet les khmers de l'époque ou les siamois ont réalisé des travaux de transformation

les historiens examinent maintenant l'hypothèse d'un royaume khmer à angkor, plus ou moins en lutte et/ou plus ou moins en vassalité et/ou plus ou moins en osmose, avec l'empire siamois remplacant l'empire khmer angkorien...

ce royaume aurait existé parallèllement au royaume du cambodge étant entendu que phnom penh capitale de ce cambodge et de celui d'auhourd'hui n'est pas une création tardive mais une agglomération ancienne et pour une grande part flottante, et ce depuis la nuit des temps probablement vu sa situation exceptionnelle de carrefour fluvial
#73367 View bang+bruno's ProfileVisit bang+bruno's HomepageView All Posts by bang+brunoU2U Member
Haut de page 09/04/2010 @ 12:23 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
bang bruno a écrit

athareu a écrit

Soursday bang bruno,
je me suis permet de prendre un dessin à vous (Baphuon = "l'homme caché") pour insérer dans ma page perso...

Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...

Mystère de Baphuon était dédié à Shiva, mais il y a un hic..Pourquoi il y a un Bouddha couché?
Hindouisme fusionne avec le Bouddhisme :)
Donc le Bouddha couché a été construit après?




athareu a écrit

Soursday bang bruno,
Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...


bonjour athareu

"baa" ce n'est pas le roi ni l'homme...
c'est un mot de paysans - siamisés de siem reap pour dire "représentation du bouddha"... une déformation du siamois praa lui même déformation de preah lui même déformation du sanskrit voraa dont certains linguistes disent que les mots francais "vrai" "vérité" seraient issus...

baa se retrouve aussi dans :
- baa- khaeng, le bouddha costaud car jadis il y'avait sur la terrase du phnom bakheng un très grand bouddha assis
- dans baa kong, le bouddha qui occupe la place" car jadis se trouvait une autres statue d'un bouddha colossal sur la terrasse du bakong
- baa yoan, les bouddhas formmant diagramme sacré, ce que font en effet les bouddhas des tours du bayon
- et baa pwôon le bouddha qui se cache car le bouddha couchéil est situé à l'arrière du monument

... et en effet l'histoire qui prétend que angkor a été brusquement abandonnée et remplacée par phnom penh est une vision déformée... angkor a périclité, le système d'irrigation a disparu et les grandes villes se sont ratatinées en villages autour des principaux temples qui sont devenus des lieux de cultes bouddhistes les baa - qq chose ou autres cultes par exemple les taa- qqchose, et ou en effet les khmers de l'époque ou les siamois ont réalisé des travaux de transformation

les historiens examinent maintenant l'hypothèse d'un royaume khmer à angkor, plus ou moins en lutte et/ou plus ou moins en vassalité et/ou plus ou moins en osmose, avec l'empire siamois remplacant l'empire khmer angkorien...

ce royaume aurait existé parallèllement au royaume du cambodge étant entendu que phnom penh capitale de ce cambodge et de celui d'auhourd'hui n'est pas une création tardive mais une agglomération ancienne et pour une grande part flottante, et ce depuis la nuit des temps probablement vu sa situation exceptionnelle de carrefour fluvial
athareu a écrit

Soursday bang bruno,
Pour Baphuon ce temple est merveilleux:) j'aimerais savoir l'histoire. Pourquoi le roi est-il caché dans ce lieu. Cela devait peut-être rapport avec le roi de l'époque. Pour nomé un temple "Baphuon" (l'homme caché)...


bonjour athareu

"baa" ce n'est pas le roi ni l'homme...
c'est un mot de paysans - siamisés de siem reap pour dire "représentation du bouddha"... une déformation du siamois praa lui même déformation de preah lui même déformation du sanskrit voraa dont certains linguistes disent que les mots francais "vrai" "vérité" seraient issus...

baa se retrouve aussi dans :
- baa- khaeng, le bouddha costaud car jadis il y'avait sur la terrase du phnom bakheng un très grand bouddha assis
- dans baa kong, le bouddha qui occupe la place" car jadis se trouvait une autres statue d'un bouddha colossal sur la terrasse du bakong
- baa yoan, les bouddhas formmant diagramme sacré, ce que font en effet les bouddhas des tours du bayon
- et baa pwôon le bouddha qui se cache car le bouddha couchéil est situé à l'arrière du monument

... et en effet l'histoire qui prétend que angkor a été brusquement abandonnée et remplacée par phnom penh est une vision déformée... angkor a périclité, le système d'irrigation a disparu et les grandes villes se sont ratatinées en villages autour des principaux temples qui sont devenus des lieux de cultes bouddhistes les baa - qq chose ou autres cultes par exemple les taa- qqchose, et ou en effet les khmers de l'époque ou les siamois ont réalisé des travaux de transformation

les historiens examinent maintenant l'hypothèse d'un royaume khmer à angkor, plus ou moins en lutte et/ou plus ou moins en vassalité et/ou plus ou moins en osmose, avec l'empire siamois remplacant l'empire khmer angkorien...

ce royaume aurait existé parallèllement au royaume du cambodge étant entendu que phnom penh capitale de ce cambodge et de celui d'auhourd'hui n'est pas une création tardive mais une agglomération ancienne et pour une grande part flottante, et ce depuis la nuit des temps probablement vu sa situation exceptionnelle de carrefour fluvial


Au début ce temple a un nom en Sancrite : Hémirtrih = phnom meas(montagne d'or)
dédié au brahmanisme, puis c'est viré au bouddhisme connu en Baa Pourn,voire le récite de B.bruno.

Voire aussi l'ordre décroissant des mots Mé baa(que l'on trouve dans le mariage khmer) preah, ta, chao.

Vous pouvez trouver l'explication de Baa Pourn dans le dico Chuon Nath.
#73398 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
Haut de page 10/04/2010 @ 11:36 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) sorenathy
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

vann-nath2.jpg
 
Messages 699
Inscrit(e) le 21/11/2009
Lieu de résidence Tjrs en vadrouille
Ssuuuuuppppppppppppeeeeeeeeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrrrrrrrr



L'émission télé est visible sur youtube pour ceux qui n'ont pas vu (comme BB par ex)




:sompeah:
#73462 View sorenathy's ProfileView All Posts by sorenathyU2U Member
Haut de page 13/04/2010 @ 16:20 Bas de page
Re : petite promenade au baphuon Reply With Quote
Déconnecté(e) athareu
Newbie
Membre


 
Messages 36
Inscrit(e) le 16/02/2010
bat aukun bang :)

mais la civilisation khmer est plus ancienne que le siam pkoi emprunté ce mot:)?

mais c vraiment magnifique ce temple
សួសី្តឆ្នាំថ្មី oh kampucheaaaaaaa

#73532 View athareu's ProfileView All Posts by athareuU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page