Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Version imprimable | Envoyer à un ami | S'abonner | Ajouter aux Favoris Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Auteur Hôtels et Booking.com   ( Réponses 1 | Lectures 1763 )
Haut de page 28/05/2014 @ 09:01 Bas de page
Hôtels et Booking.com Reply With Quote
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


 
Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
:languetourne:
J'ai eu l'occasion de réserver l'hôtel parisien lors de mon séjour à Paris via Booking .
C'est très pratique , car la réservation est faite via ce site .Au moins , on est sûr d'avoir une place pour dormir , lors de l'arrivée. L'hôtel était dégueulasse ...

Booking se fait épingler :

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/28/20005...otes-des-hoteliers-contre-le-site-bookingcom.php

Montebourg aux côtés des hôteliers contre le site Booking.com

Le ministre de l'Économie engage une action en justice contre le site hôtelier de réservation en ligne, accusé de pratiques tarifaires illégales. Bercy donne un coup de pouce au secteur, en guerre contre les plateformes de réservations.
Publicité

Booking.com est dans le collimateur du ministre de l'Économie. Arnaud Montebourg a en effet décidé d'engager une action en justice contre le site de réservation d'hôtels en ligne pour «mettre fin aux déséquilibres» dans les relations entre les centrales de réservation et les établissements hôteliers. Le locataire de Bercy veut en effet dénoncer l'illégalité de certaines pratiques tarifaires que le site impose à ses partenaires hôteliers.

En effet, «les sociétés du groupe viennent d'être assignées à comparaître devant le Tribunal de commerce de Paris par le Ministre de l'Economie», indique un communiqué du ministère. «Les clauses figurant dans les contrats de Booking interdisent notamment aux hôteliers de proposer directement aux consommateurs des tarifs plus attractifs que ceux qu'il propose sur son site», explique encore les services de Bercy.

L'entreprise allemande interdit en effet à ses partenaires hôteliers de proposer aux consommateurs des tarifs inférieurs à ceux pratiqués sur le site. Une clause qui empêche ainsi les hôteliers de proposer des tarifs plus attractifs que ceux affichés sur la plateforme de réservation sur d'autres canaux de distribution. Mais une telle pratique est illégale en France, car elle entrave significativement la liberté commerciale et tarifaire des hôtels.
D'autres centrales de réservations dans le viseur de Bercy

D'ailleurs, Booking.com n'est pas le seul site de réservation hôtelier à être dans le viseur de Bercy. En novembre dernier, le gouvernement avait déjà assigné en justice la centrale de réservations en ligne Expedia, «dont les contrats comportaient des clauses entravant significativement la liberté commerciale et tarifaire des hôtels», rappelle le communiqué. Cette décision faisait suite à une enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui a mis en évidence des «clauses similaires» dans les contrats de Booking.

Bercy donne ainsi un coup de pouce à l'UMIH (l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) partie en guerre contre Booking, Expedia et Hotels.com. La principale organisation patronale de l'hôtellerie dénonce certaines pratiques de ces sites qui aboutissent à des situations où un «hôtelier ne peut pas vendre la même chambre à un prix différent sur Booking et sur Expedia par exemple» ou «la clause de disponibilité qui [...] impose à l'hôtelier de proposer au moins autant de chambres sur le site de réservation en ligne partenaire que sur les autres canaux de distributio». L'UMIH avait lancé une pétition sur internet destinée à tous les acteurs de la profession, pour dénoncer les commissions «excessives» réclamées par les sites de réservation d'hôtels.

Or les hôtels sont aujourd'hui tributaires des puissants sites de réservation en ligne. Ils offrent une meilleure visibilité à l'international de l'offre hôtelière et sont devenus incontournables pour les hôtels, qu'ils s'agissent de chaines hôtelières ou d'établissements indépendants ou en chaine.

***********************************************
Booking n'a rien demandé aux clients " internautes " et le travail semble très efficace , mais selon le MINISTRE Français , la société pratique une politique défavorisant les hôtel .
Est-il vrai ou non , car , c'est la 1 ère fois , un ministre casse la tête pour les entreprises " hôteliers ".



:lancepierre:

#106608 View kaunklau's ProfileVisit kaunklau's HomepageView All Posts by kaunklauU2U Member
Haut de page 28/05/2014 @ 09:22 Bas de page
Re : Hôtels et Booking.com Reply With Quote
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif
 
Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Salut KKlau
Lors du mariage de fils juillet 2012, on a réservé 35 chambres d’hôtel dans les environs de ma commune sur booking, y avait pas de problème de tarifs, ils sont correcte, les chambres sont Nickel.
J'ai moi même était voit sur place avant de réserver.
Or ce n'est pas sur Paris.
Mais c'est pratique , oui, cas il faut qu'il soit sûr, que j'ai pu le vérifier aussi sur place..

Il n'y avait pas d'anomalie. :sourire:
#106610 View Seun+nmott's ProfileView All Posts by Seun+nmottU2U Member
    « Sujet précédent | Sujet suivant »  
Nouveau SujetNouveau sondageRépondre
Haut de page