Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 03/02/2013 @ 09:00
Re : Le tourime sexuel / photographe daniel laine

Aussi étonnant soit-il, il s’agissait au départ d’une histoire franco-française :

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/ail...eporter-fran-ais-victime-d-un-racket-au-cambodge

--------------

J’ai le sentiment que le niveau de la corruption au Srok n’a pas de limite et l’appareil judiciaire est utilisé systématiquement comme des armes redoutables :

- pour le pouvoir en place contre ses opposants politiques
- pour les expulsions forcées au compte de quelques personnes au détriment de la population
- pour racquetter des riches occidentaux et au détriment des plus défavorisés
- etc…

--------------

Copier/coller de cette mésaventure de Daniel Lainé :

La folle cavale d’un reporter français victime d’un racket au Cambodge

Daniel Lainé, grand photographe français, sous la menace de poursuites judiciaires s'apparentant à un racket de la police cambodgienne, a dû fuir le Cambodge et pénétrer en Thaïlande clandestinement. Il a raconté à Gavroche son aventure pleine d'adrénaline...
Attablé dans le hall d'un petit hôtel de Sukhumvit, Daniel Lainé a encore le regard un peu halluciné qui suit le réveil après un cauchemar. Ses premiers mots sont pour rendre hommage au personnel de l'ambassade de France à Bangkok, qui en un temps record viennent de s'arranger avec les autorités thaïlandaises pour qu'il puisse s'envoler sans problème vers la France le soir même. Le grand photographe français, ancien de Gamma et d'Actuel, a laissé son passeport entre les mains de la police cambodgienne et franchi la frontière thaïlandaise clandestinement pour échapper à une sordide affaire de racket.

Pour son « Enquête sur les dérives du tourisme sexuel», tournée au Cambodge en 2003, Daniel Lainé avait filmé un autre Français, Patrick Mercier, qui avait signé un accord de diffusion. Malgré un visage flouté et une voix modifiée, ce dernier a été reconnu par sa famille lors de la diffusion du reportage dans l'émission “Le droit de savoir” sur TF1.

A l'occasion d'un retour de Lainé au Cambodge fin 2003, Patrick Mercier a porté plainte contre le journaliste et TF1 pour “diffusion de fausses informations” et “reportage interdit par les autorités”. Sous la contrainte policière, le photographe a dû s'engager à verser 97.500 euros dès son retour en France. Cette somme, selon lui, devait être répartie, de façon informelle, entre le Français et les autorités cambodgiennes.

A son retour en France, Daniel Lainé avait porté plainte auprès des tribunaux de Créteil et de Phnom Penh pour extorsion de fonds. Revenu au Cambodge début septembre, le journaliste a été à nouveau interpellé par la police locale, sous la fausse accusation de détention de faux passeport, prétexte à une demande de paiement des 125.000 dollars! Les autorités françaises ont authentifié le passeport, mais la police l'a conservé et a maintenu l'interdiction de quitter le territoire. C'est là où commence la folle cavale de Daniel Lainé. Récit brut de décoffrage.

Avant la fuite

«J'avais décidé de jouer la carte de la justice cambodgienne, en me rendant deux fois aux convocations du juge. Mais je me rendais vite compte que cela ne menait nulle part. Mercier avait retourné les flics contre moi en racontant que j'étais la troisième fortune de France et que je pouvais largement me permettre de payer. N'importe quoi! J'étais en pleine affaire de racket, mais pas seulement une histoire entre deux Français, car c'était aussi le journaliste Lainé qui était visé. C'est pour ça que tant de gens en France se sont mobilisés pour m'aider. C'est grave; c'est une affaire de liberté de la presse, une dérive dangereuse car n'importe qui peut aujourd'hui décider d'avoir été diffamé dans un reportage et trouver quelques fonctionnaires corrompus pour organiser un racket. Je me suis dit: ça commence à sentir mauvais, les menaces de prison, de procès au pénal... J'aurais pu me réfugier à l'ambassade, mais j'ai finalement décidé de fuir le pays.»

L'échappée belle

«Je vivais tout seul, caché dans une famille cambodgienne. Un ami m'a mis en contact avec des passeurs et j'ai organisé mon départ. J'ai pris un taxi de nuit, vers 21 heures, qui m'a amené à 3 heures du matin à Poipet [la ville-frontière au Nord-Est du pays]. Je me suis planqué dans une guesthouse. Mais ce n'est que le lendemain soir que nous avons tenté de passer. Malheureusement, après une longue marche le long de la frontière, leur téléphone mobile a sonné et nous avons dû rebrousser chemin pour une raison qui m'est inconnue. Le lendemain, quand nous sommes repartis, il était 18 heures et il faisait encore jour. J'avais laissé mes deux gros sacs contenant mon matériel vidéo et informatique derrière moi, ils devaient passer la frontière dans une voiture. Nous avons marché longtemps, le long d'un mur, que nous avons passé par une brèche, avant de traverser une rivière de trois mètres de large, de l'eau jusqu'au cou. Puis nous avons grimpé un talus, traversé en courant une route et marché dans la boue des rizières pendant une heure au moins.

Il faisait nuit noire, au loin on apercevait les lumières de la ville-frontière thaïlandaise [Aranyaprathet]. A l'approche d'une maison, les passeurs sont allés parlementer avec ses habitants, moi caché dans la rizière. Mais au bout d'un instant, ils sont ressortis en courant et en hurlant ; derrière eux des chiens aboyaient, des lampes torches fouillaient la nuit. Nous avons filé à perdre haleine à travers les rizières. Je ne comprenais rien, d'autant que nous étions sensés retrouver une voiture de ce côté-ci de la frontière. Deux heures plus tard, nous avions enfin contourné la ville. La dernière épreuve fut la traversée, avec de l'eau jusqu'à la poitrine, d'un lac absolument puant, qui nous séparait d'une route très passante. Au bout du lac, nous avons trouvé une échelle qui nous a menés dans une cahute, où j'ai pu enfin dormir un peu.

A 6h30 du matin, une moto est venue et m'a emmenée dans une maison assez confortable, où j'ai pu boire un café et faire sécher mes vêtements. A dix heures du matin, une voiture a déposé mes deux gros bagages, caméra et matériel intacts. Puis, vers midi, on m'a fait embarquer dans un camion bâché en compagnie d'une quinzaine de jeunes filles, qui furent déposées tout au long du chemin. Sept heures plus tard, à 22 heures le vendredi, j'étais le dernier passager et le camion entrait dans Bangkok. J'ai appelé l'ambassade de France et ils ont pris soin de moi.»


--------------


Edité le 03/02/2013 @ 09:31 par NeakReach
Déconnecté(e) emmaromti
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


Messages 213
Inscrit(e) le 06/05/2012
Publié le 03/02/2013 @ 03:04
Re : Le tourime sexuel / photographe daniel laine

BRAVO et merci a DON pour son admirable compte rendu tres clair mais le pense on ne sait pas ce qui est en dessous est un pretexte pour l en vouloir LUI ? soutiter une tres forte CAUTION ?? personnellement je n en sais pas trop //
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 03/02/2013 @ 00:31
Re : Le tourime sexuel / photographe daniel laine

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...-condamne-a-sept-ans-de-prison_1823730_3216.html
Déconnecté(e) don
Membre Junior
MembreMembre

ava_2630.jpg

Messages 94
Inscrit(e) le 21/02/2012
Lieu de résidence Toulouse.( La ville Rose)
Publié le 02/02/2013 @ 22:50
Re : Le tourime sexuel / photographe daniel laine

J'ai lu un article ce matin sur ce sujet : { le journal du Cambodge }

Les avocats de Daniel Lainé, condamné au Cambodge à 7 ans de prison en raison selon eux d'un reportage sur le tourisme sexuel, en appellent au Premier ministre Jean-Marc Ayrault pour qu'il se saisisse de la situation du journaliste à l'occasion de son déplacement à Phnom Penh.
Jean-Marc Ayrault part samedi pour Phnom Penh où il sera reçu dimanche par le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, et aura un entretien avec le roi, Norodom Sihamoni.
Daniel Lainé a été condamné mardi par défaut à sept ans de prison au Cambodge pour proxénétisme, une affaire qu'il conteste de bout en bout et que ses avocats lient à un reportage sur le tourisme sexuel réalisé par ses soins il y a près de dix ans.
Ses avocats français, Mes Clémence Witt et Eric Morain "appellent solennellement toute l'attention de M. le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, à l'occasion de son déplacement au Cambodge à compter du 2 février, sur le sort réservé par la justice cambodgienne à ce reporter français de renom", écrivent-ils dans un communiqué.


Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3570
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 02/02/2013 @ 20:14
Re : Le tourime sexuel / photographe daniel laine

Je vois vous avez peur de parler. Vous vous promenez d'un café intenet à l'autre pour tromper les vigilances des Gestapo du monarque. Vous êtes obsédé par la prostitution; vous êtes en colère contre les profiteurs. Mais vous avez peur de parler. Vous parlez sur le bout des lèvres.

Moi aussi je suis obsédé mais pas par le prostitution mais par la soie blanche. Depuis que monsieur RDB a posté ces femmes en soie blanche transparente que l'on voit toute l'anatomie de la femme viète...kékéké...


Déconnecté(e) emmaromti
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre


Messages 213
Inscrit(e) le 06/05/2012
Publié le 02/02/2013 @ 17:00
Le tourime sexuel / photographe daniel laine

france info reparle de cette affaire ce photographe inquiete par la justice cambodgienne avez vous connaissance au pays recrudescence de la prostitution/ encore / plus / sauvage DES DERIVES // si vous avez aussi des echos !! ??.??
Haut de page