Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 21/04/2016 @ 17:31
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

robin des bois a écrit


Rien ne vaut un bon documentaire video INA
CF celui-ci que je ne connaissais pas dans cette version (daté du 5 février 1979),
et que ressort "Cambodge Mag" avec cette légende inspirée"

" Vie pleine d'équivoque"
http://www.ina.fr/video/I06065624

ps de rdb : .... heu du beurre et du foie gras .. dans Phnom Penh vidé de ses habitants, faut le faire !!!


.. j'ai toujours pensé que c'était peut-être un "homme de cinéma" (tous les goûts étant dans la nature )....
...mais certainement un "très mauvais acteur" !




Je ne veux plus perdre même pas une seconde pour ce m..

Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 21/04/2016 @ 05:49
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk


Rien ne vaut un bon documentaire video INA
CF celui-ci que je ne connaissais pas dans cette version (daté du 5 février 1979),
et que ressort "Cambodge Mag" avec cette légende inspirée"

" Vie pleine d'équivoque"
http://www.ina.fr/video/I06065624

ps de rdb : .... heu du beurre et du foie gras .. dans Phnom Penh vidé de ses habitants, faut le faire !!!


.. j'ai toujours pensé que c'était peut-être un "homme de cinéma" (tous les goûts étant dans la nature )....
...mais certainement un "très mauvais acteur" !



Edité le 21/04/2016 @ 06:49 par robin des bois
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 10/03/2016 @ 07:38
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk


Je retrouve par hasard le lien vers ce documentaire intéressant (53')

" Les 9 vies de Norodom SIHANOUK "

https://www.youtube.com/watch?v=vBcZmhcQB-0

( autant que je me souvienne, SNS -mort en 2012- n' était pas trop satisfait de certaines séquences- documentaire sorti en 2008 )




Edité le 10/03/2016 @ 07:41 par robin des bois
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 26/11/2013 @ 17:42
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk


- sur ce lien du Théatre du Soleil

http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/les-lettres-282/article/editorial-du-15-novembre-2013

- cette dernière info sur la troupe théatrale khmère, repartie à Battambang

[ Paris, le 15 novembre 2013

Chers amis,
Voici nos dernières nouvelles, notre petit calendrier de l’Avent ou almanach d’hiver en attendant le printemps où…. (mais n’anticipons pas).

Adieux à Sihanouk, jusqu’à de prochaines retrouvailles…

Nos 30 jeunes acteurs du Phare Ponleu Selpak repartiront à Battambang le 25 novembre.

Les adieux seront tristes et difficiles, très, nous le savons déjà.
Mais nous savons aussi que nous nous retrouverons, il ne peut à présent en être autrement.
Et d’ici là, dans l’immédiat, nos amis attendent avec impatience la joie de retrouver leurs familles et leurs proches, après ces trois mois intenses passés en notre compagnie.
Et la votre aussi.
Car, selon votre coutume lorsque vous êtes émus, vous étiez chaque soir au rendez-vous, nombreux – et parfois plus encore que ce que notre salle peut contenir de spectateurs ! – leur réservant un accueil littéralement triomphal.

Dernière chance de voir le spectacle en 2013, dans le cadre du Festival Sens Interdits à la Comédie de Valence le 19 novembre, puis au Théâtre national de Toulouse du 21 au 23 novembre.

Car il faudra ensuite attendre 2015, où une nouvelle tournée s’annonce avec, qui sait, peut-être des représentations à Phnom-Penh.....]



Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 24/10/2013 @ 07:31
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

- sur ce lien :
http://blog.lefigaro.fr/theatre/2013/10/au-soleil-du-cambodge-une-epop.html

- cet article du Figaro

Au Soleil du Cambodge, une épopée extraordinaire

Par Armelle Héliot le 23 octobre 2013 13h05 | )

Près de trente ans après la création par la troupe d'Ariane Mnouchkine, la pièce remarquable d'Hélène Cixous est reprise au Théâtre du Soleil. Georges Bigot qui, en 1985, tenait le rôle-titre et Delphine Cottu ont formé et dirigent trente artistes cambodgiens qui s'emparent de leur propre histoire. Une jeune femme extraordinaire incarne Norodom Sihanouk et entraîne ses camarades. C'est époustouflant.

Sans doute ne reste-t-il que quelques marches ! Mais courez à la Cartoucherie pour que l'on vous raconte L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge.

On entend la pièce avec encore plus d'attention (on lit d'excellents surtitrages), on est happé, captivé sans baisse d'attention, six heures durant.

C'est que Georges Bigot et Delphine Cottu ont eu une intuition très fertile en confiant le rôle du roi à cette jeune femme miraculeuse qu'est San Marady.

Elle est incroyable. Elle est habitée, elle possède une force de caractère étonnante et des moyens physiques, vocaux notamment, de l'ordre de l'extraordinaire.

Elle ne fléchit pas. Elle est là, séduisante et puissante.

Ses camarades acteurs et les quatre musiciens qui accompagnent la représentation sont superbes eux aussi.

Le spectacle se souvient parfois, comme en hommage, du splendide travail d'Ariane Mnouchkine. Mais les deux metteurs en scène ont su trouver leur ton, donner une personnalité à leur travail.

Un plateau de bois avec ses dégagements, un rideau orange au fond, les musiciens à droite (cour) et des passerelles légères de l'autre côté (jardin).

C'est simple, vif, enlevé. On est suspendu aux aventures du roi et de son pays, on retrouve toute l'intelligence d'une pièce strictement documentée et qui est écrite magistralement, avec la poésie d'Hélène Cixous sur le modèle des grandes pièces de William Shakespeare. Les puissants sont là, mais aussi les humbles, la terrible histoire est là, mais aussi la vie quotidienne, tragique mais aussi touchante et même drôle.

C'est un événement.

On espère que ce spectacle prodigieux va être repris et qu'un jour c'est au Cambodge qu'on le verra.

Vendredi matin, un colloque réunit des spécialistes du pays, de cette époque et des témoins.


Réservez d'urgence ! 01 43 74 24 08

http://sihanouk-archives-inachevees.org/

Edité le 24/10/2013 @ 08:34 par robin des bois
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 08/10/2013 @ 17:20
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

-sur ce lien du monde/culture.fr:
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/10/07...-sihanouk-au-theatre-du-soleil_3491285_3246.html

- cette critiuqe théatrale plus qu'élogieuse :

L'épopée de Sihanouk, dans tout son souffle shakespearien

Le Monde.fr • Mis à jour le 07.10.2013 à 16h17 |
Par Fabienne Darge

3491338_7_6f00_l-histoire-terrible-mais-inachevee-de-norodom_4c765cf3945993422b031cf1850d4265.jpg


"L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge", d'Hélène Cixous.

A épopée exceptionnelle, accueil exceptionnel : le public s'est levé comme un seul homme, dimanche 6 octobre, au Théâtre du Soleil, à l'issue de la première représentation en intégrale de L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, la pièce d'Hélène Cixous et d'Ariane Mnouchkine aujourd'hui recréée, en khmer, par de jeunes comédiens cambodgiens.
Dans la salle, il y avait des spectateurs qui avaient vu le spectacle d'origine, à sa création à la Cartoucherie de Vincennes, en 1985.
Mais aussi beaucoup de jeunes gens, qui découvraient la pièce avec fascination.
Et chez tous, l'émotion était palpable. Cet accueil vient saluer une aventure d'une ampleur peu commune, qui excède très largement les cadres du théâtre par sa portée historique et politique.

Mais encore fallait-il que le théâtre fût là, pour que la recréation de ce spectacle mythique n'apparaisse pas seulement comme un projet "humanitaire".
Or le théâtre est là, dans ce Sihanouk, du vrai et du grand théâtre, qui se déploie tout au long des sept heures de représentation, sept heures (huit en comptant les entractes) qui passent en un voyage comme seul le Théâtre du Soleil peut en offrir, dans sa grande nef de la Cartoucherie de Vincennes.

La réussite théâtrale de ce Sihanouk tient d'abord à la pièce elle-même, que l'on redécouvre aujourd'hui dans tout son souffle épique et shakespearien. Pour l'écrire, Hélène Cixous n'avait pas seulement accompli un travail de recherche monumental, dans ces années 1980 où l'histoire du Cambodge avait été effacée et réécrite. Elle a vraiment fait théâtre avec cette matière, inventant, si l'on peut dire, des personnages formidablement vivants et incarnés, et faisant souffler, derrière chaque scène, le vent d'une réflexion sur l'histoire et la folie du pouvoir. L'Histoire terrible... raconte donc les vingt ans qui ont fait du Cambodge, ce pays béni des dieux, un pays-martyre, qui a payé d'un génocide d'avoir été l'un des épicentres de la Guerre froide, l'objet des appétits et des stratégies de Washington, de Pékin et de Hanoï – et de l'impuissance de Paris, l'ancien colonisateur.

JEUNES COMÉDIENS CAMBODGIENS

La pièce commence à l'orée des années 1960, quand Sihanouk abdique pour se présenter aux premières élections libres de son pays et réaffirmer la neutralité du Cambodge face à son cousin Sirik Matak, tenant de la monarchie et d'une ligne proaméricaine. Elle s'achève en 1979, quand l'armée vietnamienne entre dans Phnom Penh pour "libérer" – occuper – le pays qui vient de subir pendant quatre ans la folie des Khmers rouges. La force de ce Sihanouk, version khmère, tient ensuite au remarquable travail mené par Georges Bigot – qui fut le Sihanouk historique d'Ariane Mnouchkine – et Delphine Cottu – actrice dans la troupe actuelle du Soleil – avec les jeunes comédiens cambodgiens.

Avouons-le : on ne s'attendait pas à un tel niveau de jeu.
Tous font exister leur personnage avec une sensibilité particulière : du Lon Nol (l'auteur du coup d'Etat de 1970 qui va précipiter la chute) dément de Houn Bonthoeun au Khieu Samphan fragile, insondable, de Sim Sophal ; du Sirik Matak machiavélique puis désespéré de Chhit Chanpireak à l'émouvant Penn Nouth, fidèle ministre de Sihanouk, de Preab Pouch ; du Pol Pot halluciné, glacial, de Chea Ravy à la marchande de poissons de Pin Sreybo, qui porte avec force la voix des gens ordinaires, broyés par l'histoire...

Mais c'est surtout le Sihanouk de San Marady qui impressionne.
Ce petit bout de femme de 25 ans, qui mesure un mètre cinquante, s'empare de la figure du roi avec une puissance et une intelligence de jeu sidérantes. Elle semble avoir tout compris de ce personnage éminemment théâtral qu'était Norodom Sihanouk, qui se qualifie lui-même, dans la pièce, de "marionnette de l'histoire" et se démène pour échapper à ses manipulateurs.

POUPÉES FANTÔMES

La mise en scène est, certes, plus simple que celle d'Ariane Mnouchkine à l'époque, moins ritualisée, mais tout est beau dans cette Histoire terrible... : le plateau de bois clair sur lequel tout se joue, le rideau safran de fond de scène, la musique, qui, dans l'esprit de "khmerisation" de cette nouvelle version, a été composée par des artistes cambodgiens, et remplace celle de Jean-Jacques Lemêtre. Et la mise en scène est portée par une énergie de troupe qui ne faiblit pas, sans être jamais forcée. Et puis, il se passe avec ce Sihanouk quelque chose de vraiment magique, dans le fait que la pièce soit jouée par ces jeunes Cambodgiens qui portent dans leurs corps, leurs âmes, leurs esprits, l'histoire tragique de leur pays.

A la création, en 1985, les murs du grand foyer du Théâtre du Soleil avaient été recouverts par 600 poupées, comme autant de fantômes des victimes du génocide. Aujourd'hui, elles ne sont plus que quelques unes, logées dans une niche au fond de la salle. Mais les fantômes du Cambodge sont là, à travers les corps et les âmes bien vivants des comédiens, par la grâce du théâtre. Et cela, c'est évidemment bouleversant.

L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, d'Hélène Cixous. Spectacle en khmer surtitré en français. Durée de chaque époque : 3 h 30. Théâtre du soleil, Cartoucherie de Vincennes, Paris-12e. Tél. : 01-43-74-24-08. Puis tournée : au Théâtre des Célestins de Lyon du 28 au 30 octobre ; Vénissieux le 8 novembre ; Valence le 19 novembre ; Toulouse du 21 au 23 novembre.

Fabienne Darge

http://sihanouk-archives-inachevees.org/



Edité le 24/10/2013 @ 08:33 par robin des bois
En ligne f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 07/10/2013 @ 23:08
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Dans la jungle khmère rouge en 1970 !
Déconnecté(e) Préng-veasna
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1461.jpg

Messages 283
Inscrit(e) le 11/11/2007
Publié le 07/10/2013 @ 22:58
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

ylux.jpg


En ligne f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 07/10/2013 @ 11:21
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Oui, des liens en khmer qui expliqueraient la pièce et tout ce que l'on peut lire en français, histoire d'inciter des khmers à y aller. Mon vocabulaire cambodgien est trop pauvre pour être convainquant.

Edité le 08/10/2013 @ 00:01 par f6exb
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 07/10/2013 @ 11:11
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

f6exb a écrit

Bonjour,

Quelqu'un aurait un lien en khmer sur ce spectacle ? Je n'ai rien trouvé.


PS : Les 7 h sont supportables sans coussin : il y a trois entractes.
La nourriture khmère est un peu limitée : à part la soupe Battambang pour végétariens et les noms ansam, le reste n'est pas vraiment khmer.

Les tarifs en ligne sont plus élevés qu'en prenant les billets sur place. Et en prenant les billets à la Fnac par exemple, on ne bénéficie pas du prix réduit pour l'intégrale. Ou alors j'ai mal cherché.

Les tarifs parisiens sont quand même plus salés qu'en province, mais pas de regret : le spectacle est formidable.


Lien en khmer :reflechi2:
Par contre, moi, je ne me suis pas ennuyé, j'ai pu discuter avec ces gens, pendant les entractes,
A la fin du spectacle, des séances de photo(déjà posté page précédente), congratulation au bar.
Ils sont extraordinaires ces jeunes. Un moment inoubliable.
Quant à l'histoire de S, je me contente de vérifier si il se découle correctement selon mes connaissances. Quelques questions aux metteur en scène, et obtenu des réponses très intelligente de leur part.
En ligne f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 06/10/2013 @ 14:24
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Bonjour,

Quelqu'un aurait un lien en khmer sur ce spectacle ? Je n'ai rien trouvé.


PS : Les 7 h sont supportables sans coussin : il y a trois entractes.
La nourriture khmère est un peu limitée : à part la soupe Battambang pour végétariens et les noms ansam, le reste n'est pas vraiment khmer.

Les tarifs en ligne sont plus élevés qu'en prenant les billets sur place. Et en prenant les billets à la Fnac par exemple, on ne bénéficie pas du prix réduit pour l'intégrale. Ou alors j'ai mal cherché.

Les tarifs parisiens sont quand même plus salés qu'en province, mais pas de regret : le spectacle est formidable.

Edité le 06/10/2013 @ 15:39 par f6exb
Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 01/10/2013 @ 21:33
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Peut être qu'ils devraient changer le titre de la pièce maintenant...


J'ai vu la première partie, c'était excellant. J'étais d'abord placée dans la zone où on ne voit pas les sur-titre et pour le coup c'est juste impossible de suivre! Déjà qu'avec le texte français ce n'est pas facile. Par ailleurs, je vais faire ma petite vielle : 3h30 sur les bancs du théatre du soleil c'est très éprouvant. Alors je vous conseille 1°de prendre un coussin si vous pouvez 2° de voir les deux parties sur deux jours différents et pas dans la même journée.

ps : nourriture khmère de grande qualité vendue à l'entracte.
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 01/10/2013 @ 06:13
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

- sur ce lien de RFI/ASIE :

http://www.rfi.fr/zoom/20130930-francophonies-pr...k-roi-cambodge-integrale-khmer-theatre-du-soleil

- cet article :

La première émouvante et historique de «Sihanouk, roi du Cambodge» en intégrale

Les comédiens et musiciens khmers après la première de l'intégrale "L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge" au 30e Festival des Francophonies à Limoges.
Siegfried Forster/RFI

Par Siegfried Forster

C’est un public motivé et nombreux qui est venu assister le dimanche 29 septembre au Théâtre de l’Union à la première de cette pièce intégrale. L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge, ce sont huit heures de théâtre, entractes inclus, une émouvante recréation en langue khmère (sous-titrée en français) d’après la mise en scène d’Ariane Mnouchkine de 1985. L’un des événements phares du 30e Festival des Francophonies à Limoges.

Les émotions étaient fortes après le spectacle qui s’est terminé avec des chansons cambodgiennes et une ovation des spectateurs :
« J’ai découvert cette histoire avec une vive émotion que les acteurs nous ont fait bien ressentir. J’ai vraiment vécu à travers eux ».
« C’est magnifique, prodigieux. C’est un sujet très important à traiter, encore de nos jours. Il ne faut jamais oublier ces choses-là ».
« C’était un roi dévoué à son peuple, plus qu’à son trône ou à son royaume. C’est ça qui m’a touché dans cette histoire ».
« C’était magnifique. Il y avait beaucoup de réfugiés cambodgiens dans la salle. Cela a décuplé l’émotion ».

Et qu’en pensent ceux, parmi les spectateurs, qui ont dû s’exiler ?
« Ils jouent très bien. Il n’y a rien à dire. C’est étonnant. C’est une histoire triste et très grave, mais c’est l’histoire de notre pays. Voilà ».
« J’ai quitté le Cambodge il y a une trentaine d’année. J’étais très content de voir aujourd’hui ces artistes. L’interprétation du rôle du roi Sihanouk est exactement comme il faut, parce que, en principe, il n’a pas changé de comportement. C’est la vraie histoire. Au Cambodge, les metteurs en scène ne peuvent pas montrer cette histoire comme ça, parce que cela touche la popularité du roi. J’espère qu’un jour cette pièce sera jouée là-bas ».

Quand des comédiens khmers interprètent leur histoire tragique

Des comédiens khmers qui interprètent leur histoire tragique dans leur propre langue. Une période de l’histoire qui concerne la génération de leurs parents et grands-parents. Dans la salle, du coup, les émotions et les tonalités de cette tragédie se trouvent encore amplifiées grâce à cette mélodie dure et douce à la fois qui habite leur phrasé.

Marady San, 26 ans, incarne avec sa toute petite taille, son visage « rond comma la lune » et une énergie incroyable le rôle du roi Norodom Sihanouk. Sur scène, sa voix semble transpercer non seulement les cœurs du peuple, mais aussi le palais, les campagnes et les forêts du pays.

Quelle est l'importance dans le fait que la pièce soit jouée en langue khmère ?
« Il n’y a pas de changement, explique-t-elle. La pièce a été traduite en khmer, donc elle est restée telle qu’elle était à l'origine. Ce qui a changé, ce sont les comédiens.
Maintenant, ce sont des vrais comédiens cambodgiens qui jouent les rôles des Cambodgiens
».

Est-ce facile de parler avec les parents ou des amis sur ce chapitre noir de l’histoire cambodgienne ?
« Je n’ai pas de parents, je suis orpheline, j’ai un petit frère. Lui aussi fait un spectacle de cirque qui raconte également l’histoire du Cambodge. On raconte la même histoire. Beaucoup de personnes âgées nous parlent de la difficulté, de la survie, de ce qui s’est passé à l’époque. Ils parlent de la vie dure qu’ils ont vécue et des jeunes qui n’ont pas connu cette période ».
Et le roi Norodom Sihanouk qui, pendant des décennies, était au centre de l’histoire cambodgienne, était-il un bon roi, malgré son alliance tactique à un certain moment avec les Khmers rouges ?
« Pour ma part, je pense qu’il était un bon roi. C’est un héros pour le Cambodge ».

«Quand j'étais dans le camp de réfugiés»

Srey Leap Nov, 28 ans, incarne dans la pièce la mère de Khieu Samphân. Comme les autres trente comédiens, elle est issue de l’Ecole des arts Phare Ponleu Selpak (« la lumière de l’art » en khmer) de Battambang et fait partie de la troupe depuis 2007.
« A huit ans, je savais déjà que je voulais devenir comédienne. Quand j’étais dans le camp de réfugiés en Thaïlande, j’étais voir une école de théâtre. Par la fenêtre, je regardais les gens jouer. A ce moment-là, je savais que je voulais devenir comédienne. A mon retour au Cambodge, quand on était rapatriés, j’ai intégré l’Ecole Phare pour jouer cette pièce ».

Quant à Hou Chhit, 28 ans, qui interprète le rôle du Prince Sisowath Sirik Matak :
« Avant la pièce, je ne savais pas qui était ce prince. Aujourd’hui, j’ai appris qu’il était un politicien pro-américain. Avec ce spectacle, on s’approprie notre histoire. Mais ce qui est encore plus important, c’est que ce sont nous-mêmes, des Cambodgiens, qui jouons la pièce de notre propre histoire. C’est incroyable. C’est un peu dommage que l’intégrale ne s’est pas faite au Cambodge. Mais pour nous, c’est déjà une grande étape de l’avoir fait à l’étranger. De le faire un jour au Cambodge, cela serait l’apothéose de le faire devant un public khmer. Le public cambodgien doit voir ce spectacle ».

Un rideau orange

Et comme toujours dans les créations du Théâtre du soleil, la magie opère avec une économie de moyens époustouflante : un plateau en bois représente le pays, un rideau orange qui ouvre et ferme les scènes, quelques chaises pour représenter le cynisme politique par un jeu de chaises musicales et trois musiciens pour changer en un accord les lieux et les époques.

Cela suffit pour véritablement faire vivre sur scène l’histoire du Cambodge, de son indépendance en 1953 jusqu’à la fin du régime Khmer Rouge en 1979. Tout y passe, le combat shakespearien pour le pouvoir entre le roi Sihanouk et son cousin, le prince Sisowath Sirik Matak. La terreur dantesque des Khmers Rouges qui font vider la capitale Phnom Pen en un jour et massacrer deux millions de leurs compatriotes pour leur « rêve » d’un Cambodge « pur ». Les attaques du « lion » vietnamien contre le « chaton » cambodgien. Les manipulations, ingérences et indifférences des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie et de la France, prêts à sacrifier des hommes pour leurs jeux géostratégiques.

Presque trente ans après la mise en scène d’Ariane Mnouchkine, l’histoire n’a pas pris une ride. Néanmoins, le contexte a énormément changé. Le Cambodge est devenu un pays plus libre, l’information sur les crimes perpétués par les Khmers rouges est disponible. Il y a aussi Rithy Panh qui a fait ces dernières années un excellent travail de mémoire avec ses documentaires sur les bourreaux et les deux millions morts. Malgré tous ces changements dans un monde aujourd’hui globalisé, le récit dramaturgique, conçu par Hélène Cixous en 1985, continue à fonctionner à merveille.

Pourquoi pas au Cambodge?

Reste la question, pourquoi le spectacle n’a pas pu être présenté au Cambodge. S’agit-il d’un manque de courage de l’Institut français qui n’est pas allé jusqu’au bout pour accueillir la pièce à Phnom Penh ? Y-avait-il la peur d’une politisation vu que des membres de l’actuel gouvernement au Cambodge étaient aussi membre des Khmers rouges ?
La non programmation de la pièce est d’autant plus regrettable vu que le roi Sihanouk lui-même avait vu la pièce et donné son feu vert pour que le spectacle en langue khmère se fasse aussi au Cambodge. Tout comme son fils et l’actuel roi Norodom Sihamoni.
Mais c’est l’actuel ministre de la Culture au Cambodge qui avait au dernier moment refusé la responsabilité d’accueillir la pièce. Le metteur en scène George Bigot, qui avait incarné le roi Sihanouk en 1984, fait remarquer que « nous brûlons tous d’envie, et surtout les comédiens, que la pièce se joue un jour au Cambodge, je pense qu’il est plus prudent d’attendre encore. Ce n’est pas rien, ce qui se passe actuellement avec les nouvelles élections et les procès des cadres khmers rouges. Aujourd’hui, certains personnages de la pièce sont encore vivants, d’autres sont en procès. »


En attendant, l’intégrale du spectacle sera présentée du 3 au 26 octobre à Paris, au Théâtre du Soleil.




Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 29/09/2013 @ 08:24
Re : Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

NEO a écrit

si c'est lui qui a écrit, ça veut dire que tout a été planifié, pensé et suivre à la lettre.
il sait ce qu'il va faire est mal mais persuadée que c'est la seule façon d'aider le Cambodge.
en tout cas il a écrit avec sa triple et avec un certain talent.


je reviens donc exceptionnellement pour préciser ceci :

- ce texte est d'Hélène CIXOUS et la mise en scène de Ariane MNOUCHKINE, directrice du Théâtre du Soleil

- la première version - celle de la création de cette pièce- a été faite en français .

- elle est ressortie en version khmère avec une troupe khmère de Battambang, toujours patronnée bien sûr par le Théâtre du Soleil et l'ONG de Battambang PHARE
:dans cette version, elle a été jouée au Cambodge.

http://www.youtube.com/watch?v=HUwAhrFf4rI

- après les francophonies du Limousin en septembre , cette pièce, toujours en version khmère -sous-titrée en français, sera donnée

* à LYON courant OCTOBRE 2013
* à TOULOUSE courant Novembre

Vous saurez tout sur ces deux liens :
- "Théâtre du soleil" ( en pdf )


http://www.theatre-du-soleil.fr/thsol/dans-nos-nefs/article/l-histoire-terrible-mais-inachevee

- site du thétare contemporain-net

https://www.theatre-contemporain.net/spectacles/...s-inachevee-de-Norodom-Sihanouk-roi-du-Cambodge/

a première vue , courant octobre , ils semblent être aussi à la Cartoucherie de Vincennes
(svp faut vérifier de près )


cf aussi ce lien de Phare :

http://phareps.wordpress.com/2013/08/13/tournee-...s-inachevee-de-norodom-sihanouk-roi-du-cambodge/

ps : sauf grossière erreur de ma part , POL pot n'a laissé aucun texte important manuscrit



Edité le 29/09/2013 @ 09:34 par robin des bois
Déconnecté(e) NEO
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_157.jpg

Messages 1882
Inscrit(e) le 20/01/2004
Lieu de résidence France
Publié le 29/09/2013 @ 06:50
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

si c'est lui qui a écrit, ça veut dire que tout a été planifié, pensé et suivre à la lettre.
il sait ce qu'il va faire est mal mais persuadée que c'est la seule façon d'aider le Cambodge.
en tout cas il a écrit avec sa triple et avec un certain talent.
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3570
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 28/09/2013 @ 15:03
Re : Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

robin des bois a écrit

Extrait de cette pièce, connaissez-vous SVP :

le " monologue de la Haine" d'un certain Saloth Sar


[b]Je les hais tous.
Ceux qui n’ont pas le noble courage de haïr,
Ceux qui haïssent seulement du bout des lèvres, et sur la pointe des pieds.
O haine, je te rendrai justice.
Haine tu es puissance, tu es intelligence.
Et j’ose te proclamer
Le vrai Soleil de mon destin.

Toi, en retour, aide- moi à arracher ce pays
Aux honteux sortilèges de ce bouddha de pacotille.
Indécente monarchie, je hais tes mines efféminées,
Tes humeurs niaises, ton luxe de putain.
Je t’arracherai tes robes de soie
Et je dévoilerai au monde stupéfait
Notre prochain Cambodge, le vierge, le viril, l’incorruptible.

Un beau jour, dès demain, au tournant de l’Histoire,
Nos orgueilleux voisins, ces avaleurs de terre, ces Annamites barbares,
Et ce pillard énorme, cet ogre aveugle, cette Amérique,
Voici qu’ils verront se dresser devant eux
L’invincible Cambodge descendant des montagnes
Et qui les chassera tous hors de nos frontières
Dans un somptueux carnage.

Ah ! J’ai hâte, j’ai hâte !
Oh que mon coeur furieux répande librement
Son torrent d’amertume.
Je brûlerai tout sur mon passage.
Orgueilleux Vietnamiens, vous qui depuis des siècles
Usez de notre terre sacrée comme d’une arrière-cuisine,
Je vous calcinerai.

Et vous, Cambodgiens, mes frères, vous qui êtes faits de la boue de mon pays,
Je serai votre potier, je vous briserai en morceaux, je vous ramènerai à la matière primitive
Et je modèlerai ensuite avec cette pâte un nouveau peuple khmer.
Comme mes pensées vont loin aujourd’hui !
Mon plan progresse de lui-même comme un géant devant mes yeux émerveillés.
Allons, ma haine, guide mon imagination au-delà des limites reconnues.
Je sens que je vais faire ce qu’aucun homme n’a encore fait.
Ah ! Je suis capable de tout ! Vous verrez !
L’Univers va en être étonné










Bonjour monsieur,

L'automne est beau par chez vous? kékéké


Pol Pot était assez intelligent pour écrire un si beau poème?

Déconnecté(e) NEO
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_157.jpg

Messages 1882
Inscrit(e) le 20/01/2004
Lieu de résidence France
Publié le 28/09/2013 @ 13:27
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Il passent quand à Gabarret ?
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 28/09/2013 @ 08:34
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

:whaou::whaou:

Pas du tout
j'ai vu " L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk", mais je ne rappelle pas de cette..!

La haine ronge et détruit l'homme...

Merci encore RDB
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 28/09/2013 @ 07:02
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Extrait de cette pièce, connaissez-vous SVP :

le " monologue de la Haine" d'un certain Saloth Sar


Je les hais tous.
Ceux qui n’ont pas le noble courage de haïr,
Ceux qui haïssent seulement du bout des lèvres, et sur la pointe des pieds.
O haine, je te rendrai justice.
Haine tu es puissance, tu es intelligence.
Et j’ose te proclamer
Le vrai Soleil de mon destin.

Toi, en retour, aide- moi à arracher ce pays
Aux honteux sortilèges de ce bouddha de pacotille.
Indécente monarchie, je hais tes mines efféminées,
Tes humeurs niaises, ton luxe de putain.
Je t’arracherai tes robes de soie
Et je dévoilerai au monde stupéfait
Notre prochain Cambodge, le vierge, le viril, l’incorruptible.

Un beau jour, dès demain, au tournant de l’Histoire,
Nos orgueilleux voisins, ces avaleurs de terre, ces Annamites barbares,
Et ce pillard énorme, cet ogre aveugle, cette Amérique,
Voici qu’ils verront se dresser devant eux
L’invincible Cambodge descendant des montagnes
Et qui les chassera tous hors de nos frontières
Dans un somptueux carnage.

Ah ! J’ai hâte, j’ai hâte !
Oh que mon coeur furieux répande librement
Son torrent d’amertume.
Je brûlerai tout sur mon passage.
Orgueilleux Vietnamiens, vous qui depuis des siècles
Usez de notre terre sacrée comme d’une arrière-cuisine,
Je vous calcinerai.

Et vous, Cambodgiens, mes frères, vous qui êtes faits de la boue de mon pays,
Je serai votre potier, je vous briserai en morceaux, je vous ramènerai à la matière primitive
Et je modèlerai ensuite avec cette pâte un nouveau peuple khmer.
Comme mes pensées vont loin aujourd’hui !
Mon plan progresse de lui-même comme un géant devant mes yeux émerveillés.
Allons, ma haine, guide mon imagination au-delà des limites reconnues.
Je sens que je vais faire ce qu’aucun homme n’a encore fait.
Ah ! Je suis capable de tout ! Vous verrez !
L’Univers va en être étonné






Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 28/09/2013 @ 05:46
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk


Toujours sur cette même pièce de théâtre, jouée actuellement en France (dont en Limousin),

ces 3 liens :

-primo : un entretien avec Ariane MNOUCHKINE

http://www.theatre-video.net/video/Entretien-avec-Ariane-Mnouchkine-30e-Francophonies-en-Limousin

- secundo :un entretien avec Georges BIGOT

http://www.theatre-video.net/video/Entretien-ave...achevee-de-Norodom-30e-Francophonies-en-Limousin?autostart


- tertio: "Sihanouk 1ère époque" : teaser

http://www.theatre-video.net/video/Sihanouk-1e-re-e-poque-teaser-Theatre-du-Soleil



Edité le 28/09/2013 @ 07:00 par robin des bois
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 30/11/2011 @ 18:48
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk


- sur ce lien :

http://www.telerama.fr/art/l-histoire-terrible-mais-inachevee-de-norodom-sihanouk-roi-du-cambodge,75478.php

- cette "critique théatrale" de Télérama

Critique

L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge
Hélène Cixous

Théâtre

Leçon d'Histoire (et d'histoire du théâtre) : en 1985, Ariane Mnouchkine montait ce texte monumental d'Hélène Cixous sur la tragédie récente du Cambodge, quelques années seulement après la chute des Khmers rouges. Un quart de siècle plus tard, deux comédiens du Théâ­tre du Soleil, Georges Bigot (qui incarnait Sihanouk à la création) et Delphine Cottu, le font jouer par trente jeunes acteurs cambodgiens de l'école des arts Phare Ponleu Selpak, s'appuyant sur la mise en scène d'origine.

On voit le topo : trois heures et quelques en khmer surtitré, un geste de transmission inattaquable, quel que soit le résultat... Mais le spectacle s'avère formidable, et la troupe, étonnante de maîtrise. Il faut dire qu'Hélène Cixous a donné une dimension shakespearienne au destin de ce souverain. Avec une grande force d'écriture, à l'image du saisissant monologue sur la haine du futur Pol Pot... Sur la scène, presque nue, Sihanouk est joué par une actrice au tempérament extraordinaire, San Marady, qui, sur le mode néo-expressionniste (gestuelle spectaculaire, roulements d'yeux) fait de son personnage un monarque idéaliste et capricieux, presque un enfant têtu. Amis et ennemis (on voit sur scène Kissinger ou Zhou Enlai !) complotent et s'agitent autour de lui, jusqu'à sa destitution et son exil.

A la Cartoucherie, il y a, bien sûr, l'émotion de voir de jeunes gens s'approprier l'histoire de leur propre pays. Il y a surtout un pur plaisir de spectateur à une grande geste historico-politique, bourrée de rebondissements.



| Jusqu'au 4 décembre, Cartoucherie-Théâtre du Soleil, Paris 12e.

| Tél. : 01-43-74-87-63.

Aurélien Ferenczi



Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 08/11/2011 @ 18:46
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Seun nmott a écrit

petiteheidi a écrit

Un ascète blanc ( Ey Sèy ) en ‘’ bigouden Bretagnard ‘’ à la recherche de spiritualité, soutiens et protections de son petit royaume menacé de tout côté.

Ça s’annonce bien comme pièce.

S.V.P vidéo, extrait…sont les bienvenus.



Vidéo je ne pense pas, mais peut être quelques photos.. avec les comédiens. :sourire:


Comme promis voici quelques photos de souvenir du passage de la troupe dans notre région.
Rencontre avec les comédiens après le spectacle
20111108125021.jpg

20111108182957.jpg

Le super talent de SAN Marady, dans le rôle de NS
20111108124902sanmarady.jpg


Un moment inoubliable devant un spectacle assez étrange et pesant pour certain, la salle est archicomble.

Bravo à toute l'équipe pour leur niveau artistique
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 04/11/2011 @ 12:24
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

robin des bois a écrit

Seun nmott a écrit

petiteheidi a écrit

Un ascète blanc ( Ey Sèy ) en ‘’ bigouden Bretagnard ‘’ à la recherche de spiritualité, soutiens et protections de son petit royaume menacé de tout côté.

Ça s’annonce bien comme pièce.

S.V.P vidéo, extrait…sont les bienvenus.



Vidéo je ne pense pas, mais peut être quelques photos.. avec les comédiens. :sourire:


SVP faudrait peut-etre commencer par fusionner ce topic avec celui ouvert récemment au chapitre "Art- culture" de K-n

Il y a déjà des liens internet vers le théatre d'Ariane Mnouchikine à la Cartoucherie de Vincennes


http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-8925.html





Merci de m'avoir rappeler.
Je savais qu'on avait déjà un poste pour ce sujet, mais je ne l'ai pas trouvé. :sourire:

On va faire le nécessaire...
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 04/11/2011 @ 12:16
Re : Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

Seun nmott a écrit

petiteheidi a écrit

Un ascète blanc ( Ey Sèy ) en ‘’ bigouden Bretagnard ‘’ à la recherche de spiritualité, soutiens et protections de son petit royaume menacé de tout côté.

Ça s’annonce bien comme pièce.

S.V.P vidéo, extrait…sont les bienvenus.



Vidéo je ne pense pas, mais peut être quelques photos.. avec les comédiens. :sourire:


SVP faudrait peut-etre commencer par fusionner ce topic avec celui ouvert récemment au chapitre "Art- culture" de K-n

Il y a déjà des liens internet vers le théatre d'Ariane Mnouchikine à la Cartoucherie de Vincennes


http://www.khmer-network.com/forum/sujetKN-8925.html




Edité le 04/11/2011 @ 12:18 par robin des bois
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 04/11/2011 @ 12:11
Re : L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk

petiteheidi a écrit

Un ascète blanc ( Ey Sèy ) en ‘’ bigouden Bretagnard ‘’ à la recherche de spiritualité, soutiens et protections de son petit royaume menacé de tout côté.

Ça s’annonce bien comme pièce.

S.V.P vidéo, extrait…sont les bienvenus.



Vidéo je ne pense pas, mais peut être quelques photos.. avec les comédiens. :sourire:
Ce sujet est long, cliquer ici pour le revoir.
Haut de page