Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3704
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 28/06/2011 @ 19:33
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

sothy a écrit

Attendez un peu - elle avait 6ans à la fin, et c'est ce qu'il faut regarder!

Plutôt un "souvenir" entre tenu avec l'aide de l'entourage, que LE SILENCE !


Non ?



Quant à F*** : il faut le dire (Amour) et le montrer (Câlins), dès la naissance, voire avant.



Kékékékéé.....Ne me dites pas que vous ne savez la différence entre l'affection et l'amour. Et que l'enfant de 2 ans s'en crissse pas mal de votre amour pour lui; ce qu'il veut c'est l'affection; parce qu'il ne comprend pas votre language; c'est les gestes qu'il comprend. Et que l'enfant de 2 ans s'en crisse pas de la vie, ce qu'il veut c'est JOUER.

Alors ne me dites pas qu'à 2 ans vous aviez dit prêt à dévorer la vie,...et que vous êtes amoureux de votre papa....Mais vous me prrenez pour un imbécile...kékékék.....


Son intention est vertueux, mais son gest nous fait rire par des autres nations...





Edité le 28/06/2011 @ 19:38 par BAC
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg

Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Publié le 28/06/2011 @ 12:11
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Attendez un peu - elle avait 6ans à la fin, et c'est ce qu'il faut regarder!

Plutôt un "souvenir" entre tenu avec l'aide de l'entourage, que LE SILENCE !


Non ?



Quant à F*** : il faut le dire (Amour) et le montrer (Câlins), dès la naissance, voire avant.

Edité le 28/06/2011 @ 12:12 par sothy
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 28/06/2011 @ 08:44
Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

BAC a écrit

Les larmes interdites: '' En 1973, je suis venue au monde, quelque part dans la jungle féerique du Cambodge.J'étais une petite filles prête à dévorer la vie amoureuse de son papa........''


Fuck, est ce que je suis le seul qui n'est pas fou dans ce forum? kékéké.....Waooo, une minutes, jeune fille, non plutôt madame, excusez kékéké...à deux ans vous saviez déjà c'est quoi la vie, vous étiez vraiment un enfant très intelligent. Et vous saviez déjà déjà c'est quoi l'amour; vous étiez très précoce...

Je vais vous dire qqch que vous saiez déjà; quand vous dites à votre enfant de 2 ans je t'aime, l'enfant ne comprend rien ce que vous dites, mais si vous lui donnez de l'affection comme un câlin, là il vous comprend...alors ne me dites pas que à 2 ans vous avez dit à votre papa, je t'aime...

Vraiment, vous lui saluez très bas pour ça...






:bon:
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3704
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 28/06/2011 @ 00:15
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Les larmes interdites: '' En 1973, je suis venue au monde, quelque part dans la jungle féerique du Cambodge.J'étais une petite filles prête à dévorer la vie amoureuse de son papa........''


Fuck, est ce que je suis le seul qui n'est pas fou dans ce forum? kékéké.....Waooo, une minutes, jeune fille, non plutôt madame, excusez kékéké...à deux ans vous saviez déjà c'est quoi la vie, vous étiez vraiment un enfant très intelligent. Et vous saviez déjà déjà c'est quoi l'amour; vous étiez très précoce...

Je vais vous dire qqch que vous saiez déjà; quand vous dites à votre enfant de 2 ans je t'aime, l'enfant ne comprend rien ce que vous dites, mais si vous lui donnez de l'affection comme un câlin, là il vous comprend...alors ne me dites pas que à 2 ans vous avez dit à votre papa, je t'aime...

Vraiment, vous lui saluez très bas pour ça...



Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg

Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Publié le 27/06/2011 @ 23:06
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

LCI, FRANCE CULTURE, FRANCE 24, FRANCE INFO, BFM : Lundi 27 juin: Retrouvez Navy Soth et son témoignage autour du livre, pièce jointe au procès international des Khmers rouges qui s'ouvre aujourd'hui: LES LARMES INTERDITES écrit avec Sophie Ansel, Éditions Plon.

Je viens d'écouter Navy Soth dans le journal de 22h30 de France 3 - et je lui tire son chapeau. Vous pourrez sans doute retrouver ses interviews en ligne ...
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 18/06/2011 @ 13:47
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Dans « La mémoire épisodique chez l’enfant » Par Frank Arnould - 5/10/2010

Témoigner en justice fait intervenir différents systèmes mnésiques, et tout particulièrement la mémoire épisodique. Comment se développe chez l’enfant cette « merveille de la nature », selon les propres termes du psychologue canadien Endel Tulving ?
Quand un enfant témoigne en justice, différents systèmes mnésiques sont mis à contribution. Le jeune témoin doit notamment être en mesure de se remémorer consciemment les faits, en les resituant dans leur contexte spatial, temporel et émotionnel. Cette capacité repose sur sa mémoire épisodique.
Décrite pour la première fois au début des années 1970 par le psychologue canadien Endel Tulving (Tulving, 1972), la notion de mémoire épisodique n’a cessé d’évoluer depuis. Elle est aujourd’hui associée à un niveau de conscience qui lui serait propre. Cette conscience, dite autonoétique, permet aux individus de se projeter dans le passé, de revivre dans leur contexte d’origine les évènements qu’ils se remémorent, et d’imaginer le futur (Tulving, Eustache, Desgranges, & Viader, 2004). Vue sous cet angle, la mémoire épisodique serait probablement une exclusivité humaine !
La mémoire épisodique se développe et se bonifie tout au long de l’enfance et de l’adolescence. Par conséquent, en fonction de leur âge, les jeunes témoins ne sont pas égaux face à leur capacité à produire des témoignages complets et précis. Les psychologues Simona Ghetti et Joshua Lee, de l’Université de Californie, publient une revue de la littérature sur le développement de ce système mnésique. Leur analyse devrait intéresser juristes, policiers ou toute autre personne concernée par les témoignages d’enfants. Plusieurs points clés de leur revue sont résumés ci-dessous.
Le développement de la mémoire épisodique est fréquemment analysé à la lumière des modèles théoriques de la mémoire postulant l’existence de deux processus différents : la remémoration (recollection en anglais) et la familiarité. Ces processus sous-tendraient la mémoire d’évènements spécifiques….

Selon l'hypothèse de F. Dumont sur la rupture avec le passé et la discontinuité historique dans la société québécoise, la problématique de la mémoire s'inscrit dans une trame historique qui instaure deux temporalités irréductibles l'une à l'autre. Passé dépassé et présent véridique, les contemporains ont raison du simple fait qu'ils existent à l'époque actuelle et sont donc à la pointe du progrès. Comment passe-t-on de la construction du soi aux temporalités de la mémoire sociale


C'est ça que je salue les efforts et le courage de Soth Navy et de Sophie Ansel.
Déconnecté(e) sorenathy
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

vann-nath2.jpg

Messages 699
Inscrit(e) le 21/11/2009
Lieu de résidence Tjrs en vadrouille
Publié le 18/06/2011 @ 13:12
Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

kaunklau a écrit

Justement , j'ai mal écrit dans mon commentaire du 17/06/11 à 8h35 , je voulais dire :
" Un enfant de 5 ans n'oubliera pas son passé traumatisant " !
Ex : quand j'étais jeune 6 ou 7 ans , lors de l'incinération de mon arrière grand-mère ,
son crâne était en bas sur le feu .En regardant ça , j'ai eu peur ! même maintenant , il me reste encore cet image . Donc un enfant n'oubliera pas le traumatisme .
( au Cambodge dans la Campagne , à l'époque , l'incinération du Grand-père , d'une grande -mère faisait dans le village , sur le feu de bois , entouré des troncs de bananiers...Fête religieuse de 3 jours/3 nuits ).

Comme Sorenathy , faisait mordre la bouche par le chien !





Juste une rectification : j'ai cité la co-auteure (sans son autorisation, ou avant son autorisation, plutôt) - c'est elle la morsure.

Moi mes souvenirs, c'est ma soeur qui les a.

Sauf, quand nous allions un dimanche à l'église, assez loin, et nous avions une pièce d'argent pour la collecte, et une pour les bonbons ; mon frère cadet est tombé, et une pièce est tombé dans les égouts, alors il a dit : "Excuse moi Cher Bon Dieu d'avoir perdu TA pièce".


Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 18/06/2011 @ 11:56
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Justement , j'ai mal écrit dans mon commentaire du 17/06/11 à 8h35 , je voulais dire :
" Un enfant de 5 ans n'oubliera pas son passé traumatisant " !
Ex : quand j'étais jeune 6 ou 7 ans , lors de l'incinération de mon arrière grand-mère ,
son crâne était en bas sur le feu .En regardant ça , j'ai eu peur ! même maintenant , il me reste encore cet image . Donc un enfant n'oubliera pas le traumatisme .
( au Cambodge dans la Campagne , à l'époque , l'incinération du Grand-père , d'une grande -mère faisait dans le village , sur le feu de bois , entouré des troncs de bananiers...Fête religieuse de 3 jours/3 nuits ).

Comme Sorenathy , faisait mordre la bouche par le chien !
Déconnecté(e) sorenathy
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

vann-nath2.jpg

Messages 699
Inscrit(e) le 21/11/2009
Lieu de résidence Tjrs en vadrouille
Publié le 18/06/2011 @ 10:30
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Je me permets de citer :

"le livre suscite des debats!!!!. la memoire de l'enfant. j aurais envie de repondre, que L'idee du livre n'est pas de dire, que ce sont des souvenirs exacts, points par points, mais un travail pour retrouver l'enfant au present a cette epoque. retrouver l'enfant qu'etait Navy a cette epoque la, a partir de ses souvenirs et ses flahs.a partir des souvenirs de sa maman et ses freres, a partir d etudes sur la psychologies infantine.

personnellement je me suis faite mordre a la bouche par un chien a deux ans et je me souviens parfaitement de l'arrivee du chien et de mes sentiments l envie de jouer avec lui avant qu'il ne me croque la levre. un evenement traumatique. L idee etant justement de donner enfin la parole a enfant quand jamais on ne la donne. retrouver l enfant et sa resilience.

pour le lecteur cest accompagner l'enfant qui decouvre la vie quand on lu impose quelque chose de novueau: L'angkar !"

Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 17/06/2011 @ 12:39
Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Seun nmott a écrit



Le mien c’est de combattre le démon qui sommeil en soi.

La famine et la faim rendent aveugle. Une fois perd leur raison les gens deviennent démon. Il n’y a pas que les chefs KR qui tuent. Les nouveaux peuplent aussi s’entretuent. Trent ans après il y en qui, par inattention, a sorti ce qu’il a essayé de cacher…or il n’a pas échappé à ma vigilance.

J’ai pardonné à mon bourreau,
Je refuge de participer au lynchage des kr en 79.
Mais je ne pardonne pas à ces chefs.

...
Nous n’avons pas le droit de dire que,
-on a amené(ké yo)ou on a tué(ké samlab) mon mari, mon fils ou mon frère…si on le dit c’est qu’on regrette la décision de l’Angka, or les anti Angka n’a pas de place, d’où la règle « rien ne sert de garder, rien n’à perdre, d’une autre façon « on a rien à gagner en le gardant en vie, on a rien à perdre en le supprimant ». En outre avec l’expression l’Angka n’a pas de prison veut dire « directement à l’abattoir. Puis si on doit assister à ces exécutions, on ne doit rien prononcer.
Le mot rien est partout,
On ne doit pas dire aux autres que ton fils vient de mourir à l’hôpital, câd pas d’info. Tout simplement pas voir, ni entendre. On doit fermer la gueule quoiqu’il en soit. C'est comme ça que j'ai vécu pendant presque 4 ans dans ma "prison sans mur".Si vous osez s'éloigner plus de 200m du village, sans autorisation, on vous abat de sans froid.
Retient tes larmes, note dans ton cœur "kham moit, koat chet)



A la sortie des KR les gens sont tous bizarres, moi aussi.
Seulement je suis très conscient et j'ai essayé de me reprendre....





Quand "vous vous lâchez ... un tout petit ...petit peu ", j'en reste sidéré !!!

Je ne peux que vous en remercier sincèrement






Edité le 17/06/2011 @ 12:40 par robin des bois
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 17/06/2011 @ 10:20
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

En termes de courage, je lève mon chapeau à Soth Navy, son témoignage marque la colossale erreur de l’Angka.
Comme Me C.H.P., le pdt de CVKR, je me suis dit que ce procès est plus politique que ...

Puis il y en a tant de victimes qui se témoignent de l’atrocité de ces criminels, moi j’ai choisi un autre combat.
Le mien c’est de combattre le démon qui sommeil en soi.

La famine et la faim rendent aveugle. Une fois perd leur raison les gens deviennent démon. Il n’y a pas que les chefs KR qui tuent. Les nouveaux peuplent aussi s’entretuent. Trent ans après il y en qui, par inattention, a sorti ce qu’il a essayé de cacher…or il n’a pas échappé à ma vigilance.

J’ai pardonné à mon bourreau,
Je refuge de participer au lynchage des kr en 79.
Mais je ne pardonne pas à ces chefs.
Etre né khmer, qu’ils ont le courage d’avouer qu’ils ont commis cette irréparable erreur, qu’ils acceptent avec courage leurs fautes…qu’ils assument leur responsabilité.
Si non ils ne sont que des animaux( adéritiane).
« Ils » c’est tous, sans exception aucune.

larme interdite ce n’est autre qu’interdire de pleurer.
Nous n’avons pas le droit de dire que,
-on a amené(ké yo)ou on a tué(ké samlab) mon mari, mon fils ou mon frère…si on le dit c’est qu’on regrette la décision de l’Angka, or les anti Angka n’a pas de place, d’où la règle « rien ne sert de garder, rien n’à perdre, d’une autre façon « on a rien à gagner en le gardant en vie, on a rien à perdre en le supprimant ». En outre avec l’expression l’Angka n’a pas de prison veut dire « directement à l’abattoir. Puis si on doit assister à ces exécutions, on ne doit rien prononcer.
Le mot rien est partout,
On ne doit pas dire aux autres que ton fils vient de mourir à l’hôpital, câd pas d’info. Tout simplement pas voir, ni entendre. On doit fermer la gueule quoiqu’il en soit. C'est comme ça que j'ai vécu pendant presque 4 ans dans ma "prison sans mur".Si vous osez s'éloigner plus de 200m du village, sans autorisation, on vous abat de sans froid.
Retient tes larmes, note dans ton cœur "kham moit, koat chet)

C’est la société que les KR veulent créer,


Maintenant ils réclament la défense, à la barre dans un fauteuil face à écran, les écouteurs aux oreilles. J’ai envie de vomir en voyant ses sales têtes.…
Il y en a qui se cache lâchement derrière l’étiquette de sage et de gentille, d’autres agitent la peur…
................

A la sortie des KR les gens sont tous bizarres, moi aussi.
Seulement je suis très conscient et j'ai essayé de me reprendre....
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 17/06/2011 @ 08:35
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Bonjour !
la question , est de savoir , si un enfant qui subissait un traumatisme à l'âge de 5 ans , l'oubliera-t-il au fur et à mesure quand il sera adulte !
Personnellement , je pense que c'est oui !
Est-ce que l'un de nous se souvenait d'un évènement traumatisant à l'âge de 5 ans ?
Ex: un chien qui vous avait mordu , un chat qui vous avait griffé ,un accident , les décès des proches !
J'avais 25 ans en 1976 , à l'époque des KR . Dans la coopérative ( sahakâr) , les enfants étaient regroupés sous forme de Groupe .Ce groupe est contrôlé par un enfant des Khmers anciens ( khmer chas ) , plus âgé . On l'appelle " MIT KOMA " .
A part des réunions quotidiennes ,orchestré par son chef de groupe ,dont le but est du lavage du cerveau ( Bampeak kol chumhor ) leurs missions étaient d'aller ramasser les excréments des boeufs ou des buffles pour engrais .
S'il y avait un traumatisme , c'était à ce moment là . Ces enfants pouvaient recevoir des punitions de leurs camarades ( autocritiques) ou de violences physiques ou verbales de la part du chef de groupe . Bien entendu , lors de cette période le régime alimentaire était catastrophique , l'eau de riz ( bâbâr). Le soir seulement , ces mit Koma retournaient voir ses parents dans leurs cabanes.
C'était à Pursat , région 7 , sahakâr phoum por , 1976 .
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3704
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 17/06/2011 @ 05:09
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

robin des bois a écrit

BAC a écrit

Apprendre à ne pas rire !


Je pense que c'est la seule chose j'ai appris, et j'ai appris ça après la fin de Pol Pot, dans les dires des autres, parce que j'étais tout petit durant les KR, mais un peu plus grand que ces deux dames. Alors Bravo à ces deux dames qui se souviennent des KR,............voyez, je dis ça sans rire.





Derrière cette "remarque au goût khmer amère" ...se cache une interrogation ..


- 1973 : date de naissance

- 1979 (dès les premiers jours de janvier ): fin du Kampuchea Démocratique, soit moins de 6 ans pour l'auteur du livre !

Reste à en connaitre le contenu ?...Est-ce bien un livre de "témoignage direct",auquel cas se repose l'éternelle question de "la valeur d'un témoignage" ? !!!


















robin des bois: '' Derrière cette "remarque au goût khmer amère" ...se cache une interrogation .. ''


Noooooooooooo, pas vrai, vous trouvez que c'est amère??? kkékékék....Vous savez, si vous et monsieur Seun nmott me contez des bullshits de vos vécus durant la période des khmers rouges, je vous croirai quand même, pourquoi? parce que j'ai su ce que était un AK47 seulement après la fin des khmers rouges, pourtant j'étais assez grand....




Déconnecté(e) sorenathy
Membre Honorable
MembreMembreMembreMembreMembre

vann-nath2.jpg

Messages 699
Inscrit(e) le 21/11/2009
Lieu de résidence Tjrs en vadrouille
Publié le 17/06/2011 @ 00:41
Re : Re : Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

virgule a écrit

sothy a écrit

Disons que Navy Soth a le courage d'aller là, où ça fait peur à d'autres ... et dans ce sens là, son témoignage (ses flash) peut apporter quelques chose de nouveau. Chaque témoignage est unique, même si le fond dramatique reste le même pour tous.

J'en connais (une) qui a eu peur d'aller se porter partie civile, je tire donc mon chapeau à Navy Soth.




ok pour le courage.
Pour le reste, je suis dubitatif.




Je devrais en discuter avec la co-auteure lundi un peu - oublié de te dire. Forcément, ses souvenirs n'ont pu faire surface qu'avec l'aide de son entourage.

A suivre ...
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 17/06/2011 @ 00:19
Re : Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

sothy a écrit

Disons que Navy Soth a le courage d'aller là, où ça fait peur à d'autres ... et dans ce sens là, son témoignage (ses flash) peut apporter quelques chose de nouveau. Chaque témoignage est unique, même si le fond dramatique reste le même pour tous.

J'en connais (une) qui a eu peur d'aller se porter partie civile, je tire donc mon chapeau à Navy Soth.


ok pour le courage.
Pour le reste, je suis dubitatif.
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg

Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Publié le 16/06/2011 @ 09:42
Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

virgule a écrit


A moins de 5 ans, on peut subir des traumas. Ce livre est peut être plus thérapique qu'historique.

En tous les cas, je ne vois pas ce que le témoignage de l'auteur au Tribunal de Phnom Penh peut apporter, par rapport à celui d'adultes à l'époque.




Disons que Navy Soth a le courage d'aller là, où ça fait peur à d'autres ... et dans ce sens là, son témoignage (ses flash) peut apporter quelques chose de nouveau. Chaque témoignage est unique, même si le fond dramatique reste le même pour tous.

J'en connais (une) qui a eu peur d'aller se porter partie civile, je tire donc mon chapeau à Navy Soth.

:sompeah:



"," Tu y vas ce soir ? Demain je peux pas ...
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 16/06/2011 @ 09:20
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

A moins de 5 ans, on peut subir des traumas. Ce livre est peut être plus thérapique qu'historique.

En tous les cas, je ne vois pas ce que le témoignage de l'auteur au Tribunal de Phnom Penh peut apporter, par rapport à celui d'adultes à l'époque.
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10194
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 16/06/2011 @ 08:46
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Bonjour
j'avais la même remarque, dans ma région les enfants -5ans ne sont pas enrôlés dans les groupes mobiles, c'était le cas de mes enfants. Mais ce n'est peut être pas le cas de l'auteur.


Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 16/06/2011 @ 08:25
Re : Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

robin des bois a écrit

Derrière cette "remarque au goût khmer amère" ...se cache une interrogation ..


- 1973 : date de naissance

- 1979 (dès les premiers jours de janvier ): fin du Kampuchea Démocratique, soit moins de 6 ans pour l'auteur du livre !

Reste à en connaitre le contenu ?...Est-ce bien un livre de "témoignage direct",auquel cas se repose l'éternelle question de "la valeur d'un témoignage" ? !!!



Pour avoir discuté avec la partie française de l’écriture (et posé cette même question) :
Ce sont plus des réminiscences que de vrais souvenirs construits. En fait, elle se rappelle d'une ville qui portait le nom de kbal ko (la tete du buffle), un train.... des flash donc.
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 16/06/2011 @ 08:02
Re : Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

BAC a écrit

Apprendre à ne pas rire !


Je pense que c'est la seule chose j'ai appris, et j'ai appris ça après la fin de Pol Pot, dans les dires des autres, parce que j'étais tout petit durant les KR, mais un peu plus grand que ces deux dames. Alors Bravo à ces deux dames qui se souviennent des KR,............voyez, je dis ça sans rire.





Derrière cette "remarque au goût khmer amère" ...se cache une interrogation ..


- 1973 : date de naissance

- 1979 (dès les premiers jours de janvier ): fin du Kampuchea Démocratique, soit moins de 6 ans pour l'auteur du livre !

Reste à en connaitre le contenu ?...Est-ce bien un livre de "témoignage direct",auquel cas se repose l'éternelle question de "la valeur d'un témoignage" ? !!!












Edité le 16/06/2011 @ 08:05 par robin des bois
Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg

Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Publié le 15/06/2011 @ 22:40
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

http://www.rfi.fr/emission/20110620-1-le-cambodge?quicktabs_2=1

En prevision du Proces qui s'ouvre le 27 juin a Phnom Penh, rdvz sur RFI le lundi 20 juin à la rencontre de Navy Soth, l'une des 3500 parties civiles au procès.

Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3704
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 05/06/2011 @ 21:55
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Apprendre à ne pas rire !


Je pense que c'est la seule chose j'ai appris, et j'ai appris ça après la fin de Pol Pot, dans les dires des autres, parce que j'étais tout petit durant les KR, mais un peu plus grand que ces deux dames. Alors Bravo à ces deux dames qui se souviennent des KR,............voyez, je dis ça sans rire.


Déconnecté(e) sothy
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

94240582-0134-4DF5-BED1-AFAD8AFB5CB.jpg

Messages 3435
Inscrit(e) le 18/12/2005
Lieu de résidence Partout et nulle part et 3 patries à présent
Publié le 05/06/2011 @ 15:47
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Interview des deux co-auteurs :

http://www.wat.tv/audio/emission-lire-dire-31-mai-3r6ct_2g6sn_.html

Le site : http://leslarmesinterdites.com/html/news.php


Puis l'actualité pour le Parisiens :

Tuesday, June 7 · 7:30pm - 9:30pm
à la galerire librairie

IMPRESSIONS
98 rue Quincampoix



Puis le 8 juin : 19h30 à 21h30 à l'Espace Asia
1 Rue Dante Paris 75005 Métro : Cluny, Sorbonne.

https://mail.google.com/mail/?ui=2&ik=8b7d69...id=0.1&disp=inline&realattid=f_goegyjtp0&zw


Navy se porte pârtie civile, et son témoignage fera partie des pièces jointes au dossier d'accusation.

Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 26/04/2011 @ 20:19
Re : [Livre] LES LARMES INTERDITES

Apprendre à ne pas rire !
Voilà la nostalgie à l'époque des Khmers Rouges , remonte surface !
Quand on voit les filles cambodgiennes , cheveux courts , habillées en noir ,sandalettes aux pieds , causent sèchement à une autre personne sans aucun sourire , ça faisait frissonner !
Ces Mith Neary ( camarade fille ) , soldats des KR , étaient formées par l'Angkar , comme le pilier du régime . J'étais dans le pays de 1975-1977.
Dans le Sahakâr ( coopérative) , la distinction des peuples nouveaux ( population chassée des grandes ville) et les peuples anciens ( villages occupés par les KR ) est réelle .Alors les enfants également , doivent respecter scrupuleusement la hiérarchie .A partir de 4 ans , les enfants sont regroupés et encadrés par d'autres enfants , ceux des peuples anciens.On l'appelle KäNG KOMA ( groupe d'enfant) .La formation était très dure pour nos jeunes enfants : coups , humiliations , famines .Leur travail quotidien : ramasser les excréments des animaux , des boeufs et des buffles , pour faire de l'engrais .
Dans le domaine de lavage du cerveau du système des KR : les parents ne sont qu'un objet de fabrication des êtres humains , sans plus . C'est l'Angkar qui est le père , la mère , le tuteur . Il y avait des enfants qui appellent ses parents : camarade père , camarade mère .Certains enfants dénonçaient l'antécédent de ces parents entrainant leurs morts .
Le principe de base de la culture khmère est poli et souriant .Les KR ont essayé d'abolir cette merveilleuse tradition . Or , si on regarde les documentaires , on voit la tête de ces jeunes filles ,elles n'ont rien à voir avec notre nation . Les fous KR voulaient tout faire changer , le témoignage de l'auteur du livre , justifie largement la férocité du régime du Kampuchea Démocratique.
Les occidentaux nous appelaient " Le pays de sourire " , car c'est le principe de base de notre tradition et de notre culture .
Mais le temps change , depuis la fin de ces criminels , on revient petit à petit à notre merveilleuse tradition :
" CAMBODGE = PAYS DE SOURIRE "
Déconnecté(e) virgule
Modérateur Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

banni10.jpg

Messages 3646
Inscrit(e) le 24/06/2004
Lieu de résidence auto-banissement
Publié le 03/04/2011 @ 15:44
[Livre] LES LARMES INTERDITES

Annonce_librairieP.jpg


En 1973, je suis venue au monde,
quelque part dans une jungle féerique du Cambodge.
J’étais une petite fille prête à dévorer la vie,
amoureuse de son papa.
Cette histoire aurait pu être celle d’un conte de fées.
Mais les adultes n’aiment pas les contes de fées et
Pol Pot avait de grands desseins pour un Cambodge nouveau.
Haute comme trois pommes, c’est ainsi que j’entrai par la force, la peur
et la violence dans l’univers des grands.
La révolution était en marche et les enfants devaient devenir grands.
J’avais deux ans, un nouveau père et une nouvelle mère uniques : l’Angkar.
J’apprenais un jeu qui me dépassait
où, pour ne pas perdre, il fallait survivre.
Où, pour survivre, il fallait résister à une mort
qui offrait pourtant plus de douceur que la vie.
Dans ce jeu, le rire était criminel mais les larmes étaient interdites.


Le génocide était en route.

http://leslarmesinterdites.com/

les larmes interdites
Sortie le 24 mars 2011
Navy Soth & Sophie Ansel
Plon
Ce sujet est long, cliquer ici pour le revoir.
Haut de page