Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 26/11/2016 @ 22:08
[OLIZANE] Contes populaires du Cambodge, du Laos et du Siam - par Auguste PAVIE

- sur ce lien :
http://www.olizane.ch/article.php?IDrecord=263

-la présentation de ce livre
994-Pavie.gif

Le présent ouvrage réunit les contes qu’Auguste Pavie a recueilli lors de ses missions au Cambodge et au Siam, entre 1879 et 1885.
Ces légendes, inspirées par les épopées hindou-bouddhistes, sont empreintes d’un fantastique étonnant.
Elles relatent généralement les tribulations de quelques-unes des nombreuses réincarnations du Bouddha ou d’une déité du panthéon bouddhiste, mettant en scène tout un bestiaire fabuleux, dragons, serpents mythiques, oiseaux messagers… et prêtant des pouvoirs magiques aux objets les plus banals.
Elles soulignent ainsi les relations puissantes que le peuple entretient – entre crainte et ferveur – avec les dieux et diverses figures mythiques auxquels il croit son existence soumise.
La cruauté qui caractérise certains de ces récits, avec des scènes d’inceste, de torture, de meurtres et même de cannibalisme, témoigne de la force de ces croyances.
L’originalité de cet ouvrage réside dans le fait que Pavie précise le contexte dans lequel il a eu l’opportunité de recueillir chaque histoire : par exemple, il se fait raconter la légende qui a donné son nom au sommet qu’il s’apprête à gravir, ou il cherche à connaître la raison de telle appellation d’une ancienne capitale.
La plupart de ces histoires sont maintenant oubliées dans les pays de l’ancienne Indochine française, où jeunes et moins jeunes préfèrent désormais les soap opera coréens, ou les séries américaines.
Il est cependant intéressant de relever qu’une de ces histoires a fait l’objet d’un spectacle de danse à Phnom Penh en 2006, mis en scène et interprété par le Ballet royal du Cambodge.
Auguste Pavie entre au service l’administration coloniale française dès les années 1880.
Au début de l’année 1881, le gouverneur général de la Cochinchine lui confie une mission d’exploration entre le golfe de Siam et le Mékong et c’est pour Pavie le début de sa passion pour la civilisation khmère.
Selon ses affirmations, « ces légendes étaient, après la marche du jour, la distraction du soir».
Pavie a été le premier à consigner ces contes, qui relevaient autrefois d’une tradition purement orale.
Les dessins d’Amélie Strobino, jeune illustratrice fraîchement diplômée de la Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD) à Genève, mettent en valeur le côté naïf de ces récits et apportent une note joyeuse à cet univers fantastique.


Auguste Pavie
176 pages
15.00 €
ISBN : 978-2-88086-438-5






Edité le 26/11/2016 @ 22:10 par robin des bois
Haut de page