Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 17/09/2016 @ 09:55
Re : Dalaï-Lama : Sciences Po baisse son froc. L'Inalco tient bon.

Le bal des faux-culs, suite :
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/2016091...as-recu-le-dalai-lama-le-bal-des-hypocrites.html
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 12/09/2016 @ 20:34
Re : Dalaï-Lama : Sciences Po baisse son froc. L'Inalco tient bon.

SVP : à relier d'ailleurs avec ce CR du monde.fr sur le dernier sommet de l'ASEAN à Vientiane ...
...qui laisse rêveur et augure bien de l'avenir du "Petit Peuple Cambodgien "(avec ou sans les "urnes hun-séniennes" ) !!!

- sur ce lien :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...a-critique-unie-de-ses-voisins_4994473_3216.html

- cet article :
Au sommet de l’Asean, la Chine échappe à la critique unie de ses voisins
LE MONDE | 08.09.2016 à 10h40 |
Par Bruno Philip (Vientiane, envoyé spécial)

Réunis à Vientiane, capitale du Laos, pour leur sommet annuel, les dix pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) ont soigneusement évité, mercredi 7 septembre, de mentionner nommément la Chine, dont les velléités hégémoniques en mer de Chine méridionale nourrissent une tension régionale de plus en plus vive.
Les Philippines et le Vietnam sont concernés au premier chef par la poldérisation forcenée d’îles occupées par la République populaire dans cette zone par où transitent chaque année 5 000 milliards de dollars du commerce mondial.
Si le communiqué final a réaffirmé la « sérieuse préoccupation » des pays de l’Asean face aux « récents développements » en mer de Chine méridionale et « pris bonne note des inquiétudes exprimées par certains dirigeants », le nom de la Chine n’apparaît nulle part.
Pas plus que n’a été fait mention du récent verdict du tribunal d’arbitrage de La Haye qui, après avoir été saisi d’une plainte des Philippines, avait affirmé, en juillet, que la Chine enfreint le droit de la mer et que ses revendications territoriales sur l’ensemble de la zone sont illégitimes.
Pékin a choisi d’ignorer ce verdict.
Le texte se contente de prévenir que la poursuite d’un tel rythme de poldérisation pourrait provoquer une « escalade de la tension » et d’appeler au respect du droit maritime.
Tout en se félicitant que les relations entre l’Asie du Sud-Est et la Chine soient « parmi les plus substantielles et dynamiques, nourrissant des bénéfices mutuels et contribuant à la paix, la stabilité et la prospérité de la région ».

Rencontre Obama- Dutertre

La Chine sait exploiter les divisions notoires au sein de l’Asean.
Le Cambodge, grand allié de Pékin, récompensé en juin par une somme de 600 millions de dollars en aide et dons pour son gracieux soutien, fait toujours son possible pour empêcher tout consensus critique contre le « pays du Milieu ».
Une précédente réunion entre l’Asean et la Chine, le 14 juin à Kunming, sur le sol chinois, avec les ministres des affaires étrangères, s’était conclue par le retrait à la dernière minute d’un projet de communiqué mentionnant la mer de Chine, pour ne pas froisser la sensibilité de Pékin.
Un autre rendez-vous, en juillet, toujours entre chefs de la diplomatie, s’était achevé par un texte ne mentionnant pas l’arbitrage. Le ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi, avait alors dit sa « haute appréciation » des efforts du Cambodge.
La provocation mise en scène par les Philippines, qui ont diffusé, mercredi, avant une rencontre avec le premier ministre chinois, Li Keqiang, des photos montrant des constructions d’îlots artificiels par la Chine sur l’atoll de Scarborough, n’a pas suffi à convaincre ses voisins.
Même les Américains ont à ce sujet fait preuve de prudence : dans l’entourage de Barack Obama, qui a assisté au sommet de Vientiane, on a estimé que le niveau de construction et de présence navale chinoise sur cet atoll ne différait en rien de ce qui avait pu être observé ces derniers mois.
En préambule d’une réunion avec les dirigeants de l’Asean, jeudi, le président américain a cependant été parmi les seuls à envoyer un message sans ambiguïté aux Chinois.
Le verdict du tribunal d’arbitrage est une décision « contraignante » et « a aidé à clarifier les droits de la mer dans la région », a-t-il tenu à rappeler.
La réunion a surtout été marquée par un froid entre Manille et Washington, pourtant alliés traditionnels, le nouveau président philippin Rodrigo Duterte ayant traité par avance Barack Obama de « fils de pute ».
La rencontre entre les deux hommes, qui avait alors été annulée par M. Obama, a finalement eu lieu, brièvement, mercredi, avant un dîner officiel.
Le chef de la diplomatie philippine s’est un peu plus tard félicité que les deux chefs d’Etat aient pu « échanger des plaisanteries ».

Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 12/09/2016 @ 19:20
Re : Dalaï-Lama : Sciences Po baisse son froc. L'Inalco tient bon.

f6exb a écrit

Pourquoi la grande école française a-t-elle finalement renoncé à recevoir le leader spirituel tibétain lors de sa prochaine visite en France ? Les spécialistes dénoncent des "pressions chinoises". Enquête.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160911.OB...ion-suspecte-d-une-conference-a-sciences-po.html

..........hhheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuu
s'il n'y avait que Sciences PO à baisser son froc ..!!!

- sur ce lien du monde.fr :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...ama_4995587_3216.html?xtmc=dalai_lama&xtcr=1

Le gouvernement français a renoncé à rencontrer le dalaï-lama

LE MONDE | • Mis à jour le 12.09.2016 à 14h55 |
Par Harold Thibault

Avec un dialogue interreligieux, une conférence sur le thème de la responsabilité universelle, une intervention à Langues O ou encore un enseignement sur le moine indien Nagarjuna, le programme du dalaï-lama en France s’annonce chargé.
Un vide marque pourtant sa visite : aucune rencontre n’est prévue avec des membres du gouvernement.
C’est que rencontrer la plus haute figure du bouddhisme tibétain, honnie par la Chine, a un coût diplomatique. Parmi les seuls à s’y risquer encore, Barack Obama, couvert par la puissance américaine.
En juin, il a toutefois jugé préférable de le retrouver dans les appartements privés de la Maison Blanche, pas dans le bureau Ovale.
Pour les autres, une rencontre avec Tenzin Gyatso vaut des mois de glaciation diplomatique avec la Chine.
Aussi, en avril 2008, le président français...

...L’accès à la totalité de l’article est protégé ... ...


Edité le 12/09/2016 @ 20:24 par robin des bois
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 12/09/2016 @ 18:01
Dalaï-Lama : Sciences Po baisse son froc. L'Inalco tient bon.

Pourquoi la grande école française a-t-elle finalement renoncé à recevoir le leader spirituel tibétain lors de sa prochaine visite en France ? Les spécialistes dénoncent des "pressions chinoises". Enquête.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160911.OB...ion-suspecte-d-une-conference-a-sciences-po.html
Haut de page