Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 22/04/2016 @ 08:40
[Phnom penh Post et ASYALIST ] "Royal silence in Cambodia's judiciary "

Un long commentaire du PPP, traduit en français par Asyalist
- pour deux petits articles au chapitre II de la Constitution du royaume du Cambodge, mais quels articles !!
Je n'ai pas rêver, suffit de lire, SVP :

[ CH II - Article 8.
Le Roi est le symbole de l'unité et de la continuité nationales.
Le Roi est le garant de l'indépendance nationale, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Royaume du Cambodge.
Il est le garant du respect des droits et libertés des citoyens et du respect des traités internationaux.
CH II - Article 9.
Le Roi joue le rôle d'arbitre suprême pour garantir le fonctionnement régulier des pouvoirs publics...]


Quant aux résultats,... pitoyables pour le "Petit peuple Khmer"!!!

- sur ce lien :
https://asialyst.com/fr/2016/04/20/cambodge-cont...-constitutionnel-du-roi-et-son-pouvoir-effectif/

- l'article -version française d'Asyalist-
Cambodge : contradiction entre le rôle constitutionnel du roi et son pouvoir effectif

vCEJuTC.png
Le roi Norodom Sihamoni accueille le ministre de la justice Ang Vong Vathana lors de l'ouverture officielle du Conseil suprème de la magistrature. Copie d'écran du “The Phnom Penh Post”, le 20 avril 2016.
( de rdb :" Comediante ... Tragediante ! )
The Phnom Penh Post –

Le Conseil suprême de la magistrature (Supreme Council of the Magistracy – SCM), l’organe judiciaire le plus important du royaume khmer a ouvert hier, mardi 19 avril sa 27ème session plénière.
Session à laquelle le roi Norodom Sihamoni, garant constitutionnel de l’indépendance de la justice et président du SCM, a assisté malgré les critiques récentes concernant la main mise du parti majoritaire au pouvoir – le Parti du peuple Cambdogien (PPC) du Premier ministre – sur les questions judiciaires.
Alors que le roi aurait pu user de son pouvoir constitutionnel pour promouvoir des réformes, d’aucuns notent que la dernière réforme du SCM en 2014 a donné au PPC une main mise exécutive forte, transformant doucement le pouvoir du roi en une simple formalité.
« Le roi a parlé brièvement » note le porte-parole de la SCM, « il a d’abord remercié les participants, leur a accordé sa bénédiction, avant de proclamer solennellement l’ouverture du Conseil ».
Et il ne peut faire plus depuis la dernière réforme du corps judiciaire en 2014 ; ce que ne manque pas de souligner un expert cité par le quotidien cambdogien.
« Le roi n’a aucun pouvoir de décision.
Il n’a pas le pouvoir de veto, or s’il n’a pas de pouvoir de veto, il n’a pas de pouvoir tout court
», ce qui n’est pas sans être en contradiction avec sa fonction de garant constitutionnel de l’indépendance de la justice.
Or, pour le prince Sisowath Thomico, membre de l’opposition, il appartient au Conseil constitutionnel de résoudre au plus vite cette contradiction entre le rôle du roi dans la Constitution et la dernière réforme du SCM, afin de lui permettre de retrouver sa « pleine responsabilité sur cette importante question »
(celle de l’indépendance de la justice, Ndlr).

***
- sur ce lien du PPP
http://www.phnompenhpost.com/national/royal-silence-cambodias-judiciary
- l'article original en anglais,sobrement intitulé :
Royal silence in Cambodia's judiciary
Wed, 20 April 2016
Shaun Turton and Niem Chheng


Edité le 22/04/2016 @ 09:44 par robin des bois
Haut de page