Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1059
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 30/03/2016 @ 07:00
Re : [GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins




by George Wright | March 25, 2016

An expert on the treatment of Cham Muslims during the Pol Pot era admitted at the Khmer Rouge tribunal on Thursday that some of his sources may have exaggerated accounts of their experience in order to find justice for relatives who perished at the hands of the regime.

Testifying for a final day, Ysa Osman, author of “The Cham Rebellion,” which documents uprisings by Cham Muslims in Kompong Cham province that were violently suppressed by the Khmer Rouge, was questioned on the reliability of his sources.

Anta Guisse, a lawyer for Khmer Rouge head of state Khieu Samphan—who is on trial for crimes including genocide alongside Nuon Chea, the regime’s second-in-command—grilled the author on whether he was sure that survivors were telling the truth when he interviewed them.

The French lawyer raised the case of No Satas, a survivor of the Svay Khleang rebellion who testified at the tribunal in September. Ms. Satas had told Mr. Osman that she witnessed a massacre but later admitted to investigating judges at the court that she had lied in an attempt to bring justice to those who lost their lives.

“As part of your interviews, did you have the impression that people like No Satas could provide information on events that they hadn’t witnessed with their own eyes or erroneous information because they needed to have justice done?” Ms. Guisse asked.

“Of course I had the same feeling as you just put to me. Victims would want to see justice being done, and sometimes the words that they used would be a little bit more than what actually happened,” Mr. Osman replied.

The researcher said, however, that while individual accounts might have been exaggerated, reports of mass killings of Cham Muslims were still accurate.

“Witnesses refer to the killings, and of course the killings did take place. That’s why they lost family members and parents, and that’s why hundreds of thousands of Cham people perished during the regime,” he said.

Under questioning from the prosecution, Mr. Osman, who was himself born in Svay Khleang, a village in what is now Tbong Khmum province, said he believed the disproportionately violent “crackdowns” on Cham Muslims were ordered by the regime’s upper echelons.

“To my observation, the crackdown on the Chams, the rebellion movement—the transfer and selection of those who were involved in the rebellion and then were killed—that decision was agreed and was decided by those who were in the upper level,” he said.
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 30/03/2016 @ 04:09
Re : [GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins


- sur ce lien du C Daily :
https://www.cambodiadaily.com/archives/110415-110415/

- ce début d'article :
Author Says Khmer Rouge Victims May Have Exaggerated

by George Wright | March 25, 2016

[ An expert on the treatment of Cham Muslims during the Pol Pot era admitted at the Khmer Rouge tribunal on Thursday that some of his sources may have exaggerated accounts of their experience in order to find justice for relatives who perished at the hands of the regime ]

le reste de l'article étant inaccessible :
ou de l'éternelle question :
"de la valeur réelle de certains "témoins" et de leurs témoignages, surgis des dizaines d'années après les faits "

Déconnecté(e) Vicheya
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff


Messages 7966
Inscrit(e) le 04/01/2006
Publié le 16/03/2016 @ 13:09
Re : [GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins



Ayant lu plus d'une trentaine de livres autobiographique sur cette période, je dirai que je me rappelle d'avoir lu ce genre d'histoire plusieurs fois. C'était du canibalisme parmi le peuple et non de la part des K.Rouges.
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 05/03/2016 @ 21:54
Re : [GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins

...J'ai cru "lire" quelque part que SNS aurait pu se laisser aller lui aussi à gouter- au cours d'un "apéritif dinatoire royal"- à la "vésicule biliaire" de certains des ennemis du royaume ...

rumeur phnom- penhoise...

Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 05/03/2016 @ 17:29
Re : [GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins

Y a t-il vraiment du cannibalisme au sens propre du terme dans la société khmère ?
Perso je ne sais pas, or pendant la période KR , j'ai vécu deux fois le soi-disant d'actes cannibalismes.
la première fois, ça se passe hors de mon "village", un groupe de cadres KR qui sont entrain de vanter tel morceaux de chair humaine est meilleur que tel autre autre.
La deuxième fois ça se passe dans mon "village", c'est suite un adultère. A savoir que pendant cette période le peuple nouveau manque de tout. une femme mariée vend son corps à un faiseur de sucre de palme pour avoir du sucre pour elle et pour son mari. Le couple n'a pas encore d'enfant.
Quand l'affaire est éclatée, le mari est très furax. Le faiseur du sucre est automatiquement condamné à mort, y a pas de tribunal, c'est un consensus des cadres KR tout simplement. Le mari demande manger le foie du fautif, il est accordé. La femme a été également exécutée en même temps au bout du village, visible par tous les villageois.
Dans ces deux cas, c'est plus par envie de se venger que par envie de se nourrir de la chair humaine.

Par contre dans le langage courant il y a bien des expressions et des actes qui reflètent le cannibalisme.
Tel que :
le Pramat-praman( le kidnappeur des enfants) , une expression sert à faire peur aux enfants pour qu’ils cessent de pleurer, ou qu’ils restent bien sage à la maison pendant l’absence des parents.
« Choh Troung roung yok tleurm » : percer le thorax et saisir le foie, expression d’une heine face à l’insolence de son ennemi. Je mange ton foie c’est comme si je te mange en entier, je te vaincre à jamais, même si tu te réincarne, tu ne seras jamais entier. Je ne pense pas que c(est dans l'idée de pouvoir ou d'être plus fort d'avantage.
Le mot « Tleurm thom »( foie grand) désigne quelqu’un qui manque de respect par mépris ou par insolence. Le mot tchet thom( cœur grand) ou tleurm thom a un sens péjoratif dans le khmer.

Les vésicules biliaires de l’ours ou des vipères trempés dans l’alcool de riz sont très prisé, utilisé comme un fortifiant, dans le milieu khmer.

Mais chez le grand frère chinois, on peut voir sur les toiles :
Le Grand Bond en avant (1958-1962) de la chine a provoqué un gigantesque désastre économique.
Les réquisitions excessives et la suppression des lopins individuels ont affamé les paysans et en ont poussé certains au cannibalisme, principalement sur des cadavres
L'historienne chinoise Zhou Xun indique, dans un ouvrage sur la grande famine, des cas de cannibalisme dans les provinces du Henan et de l’Anhui
Dans le Sichuan en 1960, l'écrivaine Jung Chang mentionne des meurtres d'enfants dont les assassins vendaient la viande séchée sur les marchés…
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 04/03/2016 @ 21:19
[GEOPOLIS] Procès des Khmers rouges : des scènes de cannibalisme racontées par des témoins

.... lemonde.fr reprend l'info aussi

- sur ce lien de GEOPOLIS :
http://geopolis.francetvinfo.fr/proces-des-khmer...-de-cannibalisme-racontees-par-des-temoins-97713

- cet article :
Procès des Khmers rouges: des scènes de cannibalisme racontées par des témoinsPar Dominique Cettour-Rose (avec AFP)@GeopolisFTV |
Publié le 02/03/2016 à 10H34, mis à jour le 02/03/2016 à 11H08


Une cambodgienne musulmane au musée du génocide de Tuol Sleng à Phnom Penh, le 15 octobre 2014. © AFP PHOTO/ TANG CHHIN SOTHY

La liste des atrocités commises par les Khmers rouges entre 1975 et 1979 s’est encore allongée au cours du deuxième procès pour génocide des deux adjoints de Pol Pot encore en vie.
En pleurs face au tribunal, un Cambodgien détenu à l'époque dans un camp dit avoir assisté l’exécution d’une femme dont le foie a été prélevé par ses tortionnaires pour être mangé.

Trente-sept ans après la chute du régime khmer rouge, un survivant a livré à la cour des détails sordides.
Meu Peou raconte avoir été témoin de l'exécution d'une détenue dans un camp: «On lui a demandé d'enlever ses vêtements et puis ils ont entaillé son corps. Il y avait du sang partout... son foie a ensuite été prélevé et cuit pour un repas», a-t-il affirmé.
Devant ce tribunal, parrainé par l'ONU, ce témoin a également évoqué la mort de 17 membres de sa famille dont son père, musulman, mort de faim après avoir refusé de manger du porc.

Des vésicules biliaires prélevées

Ce procès, consacré aux génocides des Vietnamiens et de la minorité musulmane des Chams, a donné lieu à d'autres témoignages faisant état d'actes cannibalistes de la part des Khmers rouges.
Les tortionnaires prélevaient notamment des vésicules biliaires sur certains prisonniers exécutés qu'ils faisaient sécher au soleil, selon l'un d'eux.

Les historiens avancent plusieurs explications à ces pratiques d'un autre temps à l'encontre des prisonniers : le climat général de violence extrême, la volonté d'acquérir la puissance de l'ennemi en consommant certains de ses organes ou tout simplement la faim engendrant un cannibalisme de survie chez les Khmers rouges.
Mais comme le souligne l'anthropologue George Guille-Escuret, dans Le Figaro, «certains peuples en proie à la pire des famines ne recourent pas au canibalisme», l'environnement jouant un rôle clé.

En septembre 2015, un autre survivant, Sen Srun, 66 ans, racontait pour la première fois devant le tribunal que des gardiens khmers rouges, dont certains n'étaient qu'adolescents, «faisaient des concours à celui qui tuerait le plus de personnes par heure».
«L'un d'eux a atteint un record avec 70 personnes tuées en une heure», affirmait cet ex-prisonnier du Wat Au Trakuon, transformé en camp de détention pour des milliers de personnes, dans la province de Kampong Cham (nord-est).

rdb ; je ne sais quoi en penser, car j'avais été très désagréablement impressionné par un documentaire montrant les méthodes d'un organisme(ou ONG), qui collectait des "témoignages à charge" en vue de constituer le dossier "Génocide des CHAMS "

Quant aux atrocités .. y en a eu ; et les "vésicules de l'ennemi au p'tit dej", c'est connu aussi
Quant à la valeur des témoignages de "témoins " recueillis plus de 40 ans après les faits ...je ne sais vraiment pas .. surtout si c'est pour la première fois
Haut de page