Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 20/10/2014 @ 20:18
Re : [Courrier international] Immigration :


J'aime assez les photos de John VINK de l'agence MAGNUM :
celle-ci concerne bien une manif liée à l'accord Australie/Cambodge sur les Réfugiés australiens "vendus" par l'Australie à HUN Sen
Mieux qu'un long discours !!

QFW3VCY.jpg



Edité le 21/10/2014 @ 13:08 par robin des bois
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 27/09/2014 @ 18:11
Re : [Courrier international] Immigration :


Les malades. Après avoir signé l'accord, ils trinquent.
à 1:45 min.

http://www.youtube.com/watch?v=aMHco6CJVAo

Edité le 28/09/2014 @ 01:09 par f6exb
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 27/09/2014 @ 05:16
Re : [Courrier international] Immigration :


Ce que le gouvernement australien a fait c'est comme les Thais avaient fait à moi dans le passé; Phnom preah Veavir. Et ce que le '' gouvernement '' khmer a fait c'est pas différente de ces criminels qui font la traite des êtres humains.


Enjoy!

http://www.youtube.com/watch?v=aMHco6CJVAo


Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 20/08/2014 @ 07:52
Re : [Courrier international] Immigration :

:quoi:

http://www.lepetitjournal.com/cambodge/accueil/a...ord-controverse-entre-l-australie-et-le-cambodge

Un article publié le 12 Août par Courrier International fait état d’accord controversé selon lequel le gouvernement australien pourrait envoyer 1 000 réfugiés au Cambodge en échange de 40 millions de dollars. Le contenu de cet accord reste en fait très mystérieux, attirant de vives critiques.

« 80 % des réfugiés accueillis au Cambodge n’y restent pas et partent s’installer ailleurs », confie Sœur Denise Coghlan, directrice du Jesuit Refugee Service (JRS), l’une des organisations du Cambodge habilitée à s’occuper des réfugiés avec les deux personnes du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) à Phnom Penh. Comme le mentionne un article du Cambodia Daily publié le week-end dernier, la vie de réfugiés au Cambodge est rendue particulièrement difficile en raison d’une intégration plutôt compliquée, où « aller retirer de l’argent à la banque ou se procurer une carte SIM sont des tâches monumentales ». La plupart des 55 réfugiés et 25 demandeurs d’asile que compte le pays aujourd’hui sont Rohingas, Vietnamiens, Pakistanais ou Nigérians. Selon Soeur Denise, il n’y a pas d’avenir pour eux au Cambodge.

L’accord avec l’Australie

En Mai dernier, le Premier ministre cambodgien a confirmé qu’un accord allait être trouvé « très prochainement ». Depuis, on parle d’une signature « imminente » sans aucune confirmation officielle. Il a toutefois été rendu public que cet accord concernerait un millier de demandeurs d’asile actuellement sur l’île de Nauru, où leurs conditions de vie sont très critiquées. Scott Morrison, le ministre de l’immigration et de la protection des frontières, doit d’ailleurs comparaître devant la Commission australienne des droits de l’homme suite à un rapport d’anciens membres de l’organisation Save The Children qui dénonce les abus pratiqués sur les enfants dans les centres de rétention et sur les îles de refuge.

Ce que nous savons de cet accord est que le Cambodge a émis des conditions afin de pouvoir accueillir ces réfugiés. Ainsi, le Cambodge souhaite accueillir seulement des réfugiés acceptant librement de venir au Cambodge et qu’ils vivront au sein de communautés cambodgiennes. Les autorités ont également demandé à aller elles-mêmes les chercher à Nauru pour vérifier leur accord. L’argent reçu en échange doit également être dépensé pour leur accueil.

Toutefois, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies n’a pas encore vu cet accord, comme l’a confirmé Vivian Tan, directrice de la communication du HCR à Bangkok. Il s’agit bien pour le Cambodge d’accueillir des réfugiés et non des demandeurs d’asile. La politique draconienne du gouvernement Abbott a en effet changé leur statut.

Dans une interview sur la chaîne de télévision australienne ABC, le spécialiste australien du droit de la famille, Alastair Nicholson, a déclaré que le Cambodge n’était pas en mesure d’accueillir ces réfugiés. Il a également soulevé le danger que cet accord secret représente pour la démocratie australienne et que le fait que le Cambodge soit un signataire de la Convention des Nations Unies n’est en rien une garantie de protection. « Être signataire n’est qu’une formalité et ce sont les actions qui viennent après qui comptent », a-t-il déclaré.

Le Cambodge et les réfugiés

« Le gouvernement cambodgien a toujours été relativement accueillant sur cette question», explique Sœur Denise. Les autorités ont ratifié la Convention de 1951 des Nations Unies relative aux Réfugiés, en 1992 avec l’arrivée de l’UNTAC dans le pays. Dans son premier article, cette convention définit un réfugié comme toute personne « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays duquel elle a la nationalité et qui ne peut ou du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays. […] »

Toutefois, certains épisodes concernant les réfugiés au Cambodge restent dans les annales car, pour des raisons politiques et souvent financières, le Cambodge n’a pas renoncé à renvoyer des demandeurs d’asile chez eux. Par exemple, en 2009, une vingtaine de Ouighours ont été renvoyés en Chine malgré leur légitimité à demander asile en raison des persécutions que subissait leur minorité ethnique en Chine à ce moment-là. Deux jours avant leur expulsion, l’Assemblée nationale cambodgienne a passé une loi qui donnait toute autorité au bureau national des réfugiés de déterminer leur statut dessaisissant les Nations Unies de ce rôle. Quelques jours plus tard, le Cambodge recevait 1 million de dollars de la part de la Chine, ce que beaucoup ont vu comme une contrepartie. Le dernier cas remonte à plus d’un mois où le gouvernement cambodgien a renvoyé chez eux une famille de Vietnamiens que les Etats-Unis ont déjà reconnus comme demandeurs d’asile.

Mais pour Sœur Denise, la réelle ironie réside dans le fait d’accepter des réfugiés sur une terre où les citoyens sont déjà eux-mêmes des déplacés en raison des conflits fonciers. Elle reste également sceptique sur la possibilité d’un réfugié à accéder à la justice du Cambodge pour faire valoir ses droits.

Clothilde LE COZ - www.lepetitjournal.com/cambodge - Mercredi 20 août 2014


Bonne analyse .
:bravo:
Déconnecté(e) JayavarmanVII
Membre Junior
MembreMembre

ava_3032.jpg

Messages 56
Inscrit(e) le 03/11/2013
Publié le 19/08/2014 @ 11:17
Re : [Courrier international] Immigration :


L’Australie souhaite « vendre » 1 000 réfugiés au Cambodge

LE MONDE | 14.08.2014 à 13h16 • Mis à jour le 15.08.2014 à 15h14 |
Par Sophie Gillig




Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir Classer
Partager facebook twitter google + linkedin pinterest





















Boat people naviguant dans les eaux australiennes, en septembre 2009

C'est un accord controversé que l'Australie est sur le point de signer avec le Cambodge. Le texte autoriserait le gouvernement conservateur à envoyer les réfugiés qu'il juge indésirables dans ce pays asiatique, en échange d'une somme de 40 millions de dollars (30 millions d'euros) permettant de les accueillir dans des « conditions correctes ».

Si les demandeurs d'asile en Australie ne représentent qu'une part minime mondialement (2,5 %), paradoxalement, dans cette nation d'immigrants, le sujet est devenu un thème hautement polémique. En 2013, quelque 20 000 réfugiés arrivés par la mer ont déposé une demande d'asile pour ce pays qui compte 23 millions d'habitants.

Le premier ministre Tony Abbott, arrivé au pouvoir en septembre 2013, avait fait campagne sur le thème « Stop the boats » (« Arrêtons les bateaux ») en référence aux boat people, en majorité kurdes, iraniens ou irakiens, qui tentent de rejoindre les côtes australiennes.

« PEU DE CHANCES DE SURVIVRE AU CAMBODGE »

Quelques mois avant les élections, le gouvernement travailliste avait déjà rouvert les centres d'accueil installés en Papouasie-Nouvelle-Guinée et sur la petite île de Nauru, renouant de fait avec la politique d'immigration mise en place par le gouvernement conservateur de John Howard au début des années 2000. Les réfugiés arrivant par voie maritime y étaient systématiquement envoyés, ce qui était critiqué par les organisations de défense des droits de l'homme en raison des conditions de vie dans ces centres.

Ce n'est pas la première fois que l'Australie essaie de trouver une autre solution d'accueil pour ces réfugiés, le temps que leurs dossiers soient étudiés. En 2011, elle avait engagé des discussions avec la Malaisie, mais le projet n'avait pas abouti car Kuala Lumpur n'est pas signataire de la convention sur les réfugiés de l'ONU.


Après plusieurs mois de négociation, l'Australie et le Cambodge ont fini par se mettre d'accord pour que la quasi-totalité des réfugiés qui se trouvent actuellement sur l'île de Nauru, soit 1 000 personnes, soit transférée vers le royaume. Un peu plus d'une centaine seulement resteraient sur l'île.

UN MANQUE DE TRANSPARENCE DES DEUX PAYS

Cette décision a fait réagir les organisations humanitaires, qui estiment que Phnom Penh n'a pas les capacités nécessaires pour accueillir ce millier de réfugiés. Selon les Nations unies, le Cambodge n'accueille actuellement que 68 réfugiés et 12 demandeurs d'asile.

« Le gouvernement australien est en train de jouer avec la vie de ces personnes, dénonce Phil Robertson, directeur de la section Asie de Human Rights Watch (HRW), interrogé par Le Monde. Ils ont peu de chances de survivre au Cambodge qui, rappelons-le, est un des pays les plus pauvres de la planète. Ils ne parlent pas khmer, ne peuvent ouvrir un compte bancaire ou obtenir un permis de travail. Ces personnes seront entièrement dépendantes de l'aide financière australienne », ajoute-t-il.

Le journal australien The Sydney Morning Herald craint que « l'Australie se serve de son influence économique pour forcer le Cambodge à accueillir ces réfugiés ». Canberra est en effet l'un des contributeurs étrangers les plus importants du Cambodge, avec une aide de 686 millions de dollars pour 2014-2015. De son côté, l'un des représentants de l'opposition cambodgienne, Son Chhay, craint que son pays ne devienne le « dépotoir » des autorités australiennes.

Chez HRW, Phil Robertson dénonce également un manque de transparence des deux pays, qui n'ont pas laissé filtrer la moindre information lors des pourparlers, en particulier sur l'utilisation des fonds. Le gouvernement cambodgien est régulièrement accusé de corruption par les associations de défense des droits de l'homme.



Sophie Gillig



http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/201...dre-1-000-refugies-au-cambodge_4471364_3216.html
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 18/08/2014 @ 18:10
Re : [Courrier international] Immigration :

En France aussi, certaines personnes peuvent éprouver de sérieuses difficultés notamment pour établir leur première carte nationale d'identité,
ou un renouvellement vers une "nouvelle carte d'identité dite sécurisée" ..

Il y a désormais ce petit alinéa pour les pièces exigées :

[ Si l'acte de naissance ne permet pas de prouver la nationalité : un justificatif de nationalité française : original + photocopie ]


et c'est là que les ennuis commencent !!!





Edité le 18/08/2014 @ 19:11 par robin des bois
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 18/08/2014 @ 14:23
Re : [Courrier international] Immigration :

robin des bois a écrit



http://www.irb-cisr.gc.ca/Fra/RefClaDem/Pages/ClaDemGuide.aspx

Guide du demandeur d'asile





Merci monsieur, pour ce lien.


Je suis devenu canadien depuis longtemps; et je suis fier d'être canadien. Mais des fois on me demande encore mon certificat de naissance pour des demandes administratives.

Vous m'aviez dit une fois, peut-être même plusieurs fois; vous n'avez rien d'intelligence à dire sur le sujet, au lieu de dire des singeries? '' boff vous n'avaez pas dit tout à fait comme ça...mais c'est comme

Par empathie, par solidarité, pour ce réfugié de Myanmar, j'ai raconté ce qui m'est arrivé...



“There are so many difficulties,” he said of life here. “It’s not easy.”

Seemingly little things, such as going to the bank to withdraw money or buying a mobile phone SIM card, can be monumental tasks for him, because the only documentation he has is a refugee certificate. Given the choice, he would resettle immediately. A sponsorship opportunity has arisen in Canada, but he has yet to hear back


Edité le 18/08/2014 @ 19:15 par f6exb
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 18/08/2014 @ 02:00
Re : [Courrier international] Immigration :



http://www.irb-cisr.gc.ca/Fra/RefClaDem/Pages/ClaDemGuide.aspx

Guide du demandeur d'asile

Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 17/08/2014 @ 23:11
Re : Re : [Courrier international] Immigration :


f6exb a écrit

C'est vrai qu'on est toujours le con de quelqu'un d'autre.





Je dirais plutôt qu'il y a toujours singes pour qqn; il y a des singes d'Ankor Vat pour les touristes, des singes québecois des cons, et des singes de KN pour les forumeurs...kékéké







Edité le 18/08/2014 @ 09:47 par f6exb
Déconnecté(e) f6exb
Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_1077.gif

Messages 1077
Inscrit(e) le 11/04/2007
Publié le 17/08/2014 @ 22:53
Re : [Courrier international] Immigration : "tripatouillage australo- cambodgien" humain et financier !

C'est vrai qu'on est toujours le con de quelqu'un d'autre.
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 17/08/2014 @ 22:50
Re : [Courrier international] Immigration :

robin des bois a écrit

BAC a écrit

C'est dure d'être un réfugié. Tu ne débarques pas de l'avion comme un immigrant avec une valise plein d'argent et de papiers, tu débarques avec rien. Comme moi, quand je suis arrivé au Canada, j'avais rien; même pas de papier de naissance. Comme un réfugié, tu ne choisis pas ta destination. Ah non pas le Cambodge! kékéké....



J'ai déjà raconté ça il y a longtemps, ici même. Je vous le raconte encore...kékéké

Je voulais m'inscrire aux cours de soir dans un collège. J'arrive devant la dame secrétaire; une belle dame aux poitrines généreuses, une dame de Moyen-orient peut-être. Elle me demande le papier de naissance. J'ai dit non je n'en ai pas. Elle me dit mais commemt tu as fait pour émigrer. Elle est très bonne, elle sait que je ne pas canadien de naissance. J'ai dit je n'ai pas émigré, je me suis réfugié. J'étais un réfugié.
Elle me dit mais tu devais avoir des papiers non? Moi aussi je suis bon, car je sais que cette conne n'était pas une réfugiée mais une immigrante.
Madame, je veux voir le directeur, un rendez-vous s.v.p kékéké....


.


Monsieur BAC

Vous me fatiguez ..
Avant "d'injurier les gens" , il faudrait peut-être commencer par être "honnête intellectuellement" dans vos propos et votre démarche .

Je suis certain qu'au Canada- tout comme en France d'ailleurs - toute personne qui entre légalement sur un territoire étranger - se voit munie dans les jours qui suivent de papiers officiels concernant sa situation , qu'elle soit apatride, réfugiée politique , ou demandeur d'asile...


En France c'est l'OFPRA.... et c'est ici sur internet:

http://www.ofpra.gouv.fr/

Si, pour vous, les personnes que vous rencontrez sont toutes des "connes" (citation) .... changez de trottoirs changez de lunettes SVP ... ou allez voir ailleurs SVP ..

Je vous supporte à la rigueur dans vos divagations .. certainement pas dans vos impolitesses d'autant que vous vous dites "chargé de famille" !!!





Monsieur,


Pas toutes connes. Qq unes.

Pas de mauvaise foi de ma part. Juste énervé quand la personne en face de moi, par de sa mauvaise foi, m'éprend en me disant '' comment tu as fait poour émigrer au Canada? ''. J'ai failli dire à cette conne illégalement dans la soute de l'avion. C'est une secrétaire, pas une agente d'immigration.

Voilà. C'est dure d'être un réfugié même au Canada.



Edité le 18/08/2014 @ 00:03 par BAC
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 17/08/2014 @ 18:58
Re : Re : [Courrier international] Immigration :

BAC a écrit

C'est dure d'être un réfugié. Tu ne débarques pas de l'avion comme un immigrant avec une valise plein d'argent et de papiers, tu débarques avec rien. Comme moi, quand je suis arrivé au Canada, j'avais rien; même pas de papier de naissance. Comme un réfugié, tu ne choisis pas ta destination. Ah non pas le Cambodge! kékéké....



J'ai déjà raconté ça il y a longtemps, ici même. Je vous le raconte encore...kékéké

Je voulais m'inscrire aux cours de soir dans un collège. J'arrive devant la dame secrétaire; une belle dame aux poitrines généreuses, une dame de Moyen-orient peut-être. Elle me demande le papier de naissance. J'ai dit non je n'en ai pas. Elle me dit mais commemt tu as fait pour émigrer. Elle est très bonne, elle sait que je ne pas canadien de naissance. J'ai dit je n'ai pas émigré, je me suis réfugié. J'étais un réfugié.
Elle me dit mais tu devais avoir des papiers non? Moi aussi je suis bon, car je sais que cette conne n'était pas une réfugiée mais une immigrante.
Madame, je veux voir le directeur, un rendez-vous s.v.p kékéké....


.


Monsieur BAC

Vous me fatiguez ..
Avant "d'injurier les gens" , il faudrait peut-être commencer par être "honnête intellectuellement" dans vos propos et votre démarche .

Je suis certain qu'au Canada- tout comme en France d'ailleurs - toute personne qui entre légalement sur un territoire étranger - se voit munie dans les jours qui suivent de papiers officiels concernant sa situation , qu'elle soit apatride, réfugiée politique , ou demandeur d'asile...


En France c'est l'OFPRA.... et c'est ici sur internet:

http://www.ofpra.gouv.fr/

Si, pour vous, les personnes que vous rencontrez sont toutes des "connes" (citation) .... changez de trottoirs changez de lunettes SVP ... ou allez voir ailleurs SVP ..

Je vous supporte à la rigueur dans vos divagations .. certainement pas dans vos impolitesses d'autant que vous vous dites "chargé de famille" !!!




Edité le 17/08/2014 @ 20:02 par robin des bois
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 17/08/2014 @ 15:35
Re : [Courrier international] Immigration :

C'est dure d'être un réfugié. Tu ne débarques pas de l'avion comme un immigrant avec une valise plein d'argent et de papiers, tu débarques avec rien. Comme moi, quand je suis arrivé au Canada, j'avais rien; même pas de papier de naissance. Comme un réfugié, tu ne choisis pas ta destination. Ah non pas le Cambodge! kékéké....



J'ai déjà raconté ça il y a longtemps, ici même. Je vous le raconte encore...kékéké

Je voulais m'inscrire aux cours de soir dans un collège. J'arrive devant la dame secrétaire; une belle dame aux poitrines généreuses, une dame de Moyen-orient peut-être. Elle me demande le papier de naissance. J'ai dit non je n'en ai pas. Elle me dit mais commemt tu as fait pour émigrer. Elle est très bonne, elle sait que je ne pas canadien de naissance. J'ai dit je n'ai pas émigré, je me suis réfugié. J'étais un réfugié. Elle me dit mais tu devais avoir des papiers non? Moi aussi je suis bon, car je sais que cette conne n'était pas une réfugiée mais une immigrante. Madame, je veux voir le directeur, un rendez-vous s.v.p kékéké....


Enjoy!

http://www.youtube.com/watch?v=Is9mZQhaarM




Refugees Face Tough Times if Australia Deal Inked

By Lauren Crothers | August 16, 2014

On a busy street corner behind O’Russei market in Phnom Penh, a man meticulously prepared one piece of roti flatbread after another at his spotless food cart on Friday as his cousin took orders.

But his journey to this nondescript street corner, where his golden rotis are lightly drizzled with condensed milk and dusted with chocolate powder, was a difficult one, spanning several years.


A Rohingya Muslim refugee makes roti at his food cart on Friday. (Lauren Crothers/The Cambodia Daily)

He and his cousin, both Rohingya Muslims from Myanmar, arrived in 2010 after a turbulent year spent in Thailand. Although they gained refugee status here late last year, life has been anything but easy in a country poorly equipped to deal with such citizens.

“Am I happy?” said the refugee, who asked to remain anonymous due to his sensitive situation. “Every day I am facing problems with the local community and also the local authorities. I am paying a lot of money, both to the authorities and for this place on the street.”

“There are so many difficulties,” he said of life here. “It’s not easy.”

Seemingly little things, such as going to the bank to withdraw money or buying a mobile phone SIM card, can be monumental tasks for him, because the only documentation he has is a refugee certificate. Given the choice, he would resettle immediately. A sponsorship opportunity has arisen in Canada, but he has yet to hear back.

A similar fate likely awaits those who may end up here if a supposedly imminent deal between the Australian and Cambodian governments is inked, which would see refugees currently being detained on the South Pacific island nation of Nauru resettled in Cambodia.

Denise Coghlan, director of the Jesuit Refugee Service (JRS), held a meeting on Friday to raise concerns about the pending deal. With no government body tasked with caring for refuges and few resources available to incoming refugees, it became clear during the meeting how much asylum seekers and refugees here rely on JRS to get settled in the country.

In addition to paperwork, JRS helps new refugees with other essentials, such as finding accommodation, navigating the market, Khmer lessons and providing loans—the latter of which helped the Rohingya refugee set up this roti stall.

“We always advocate for refugees, but would never say we have enough money to support refugees,” Sister Coghlan said of the NGO’s capacity to help with the coming deal with Australia.

“A lot of money will change hands [between the governments]. The money is supposed to go for the direct costs of bringing people here…and development projects in the communities in which the refugees settle.

“We don’t know if the deal has been signed already—it’s so secret. We don’t know when or how many refugees will come. We don’t know how much money has been given. The person from Australia who’s going to be in charge of all this started work at the embassy the day before yesterday. So it looks as if some things are fairly imminent,” she added.

Back at the roti stand, the prediction was bleak for those who are set to leave Nauru for Cambodia.

“I think Cambodia is not helpful for any refugees or asylum seekers…. Cambodia is a very poor country to make money and to survive is very difficult,” he said.

“The Australian government is paying money, and the Cambodian government wants to take it.”

crothers@cambodiadaily.com

© 2014, The Cambodia Daily. All rights reserved. No part of this article may be reproduced in print, electronically, broadcast, rewritten or redistributed without written permission.

Edité le 17/08/2014 @ 17:11 par f6exb
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 14/08/2014 @ 15:16
Re : [Courrier international] Immigration :

:aboire: :aboire: :aboire:

Il me semble que le texte avait intitulé :

" Le gouvernement australien s'apprête à envoyer 1 000 réfugiés au Cambodge, en échange de 40 millions de dollars. Un accord qui provoque un tollé des deux côtés de l'océan Indien.".

:sompeah:
:vieux2:
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 14/08/2014 @ 14:34
Re : [Courrier international] Immigration :


Monsieur kaunklau,

Permettez de vous corriger un peu.

L'article parle de réfugié; pas immigrant. J'ai déjà été un réfugié; vous aussi je crois. P.c.q j'étais parti du Srok en catastrophe sans mes valises préparées...kékéké....





Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 14/08/2014 @ 08:32
Re : [Courrier international] Immigration :

:colere2: :colere2: :colere2:
Un grand pays , comme l'Australie , n'a pas de bon sens de raisonnement .
Les cambodgiens sont déjà très pauvres et des centaines de milliers émigrent pour chercher le boulot à l'étranger . Les khmers deviennent bientôt des esclaves des pays limitrophes : Thailande , Malaisie , Corée du sud ... car ils n'arrivent plus à vivre au Cambodge !
C'est la folie du gouvernement de H.Sen et ses Okgnas , afin d'encaisser ces 40 millions de $ . Il ne reste plus grand chose à vendre aux étrangers , alors , ce gouvernement cherche à faire une autre sorte de biz-ness. :nono:

Il me touche , le mot " réfugié " ! Mais , si c'est pour arriver dans un pays où le catastrophe économique qui s'y installe , c'est très malheureux et un mauvais choix (les personnes venant d'Iran, du Bangladesh, du Népal et du Pakistan ).
Il y a quelque chose qui ne vont pas et qui ne tournent pas rond sur ces 2 gouvernements ! :reflechi1:
Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3705
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 13/08/2014 @ 04:44
Re : [Courrier international] Immigration :

'' - ensuite,et pour faire plaisir à BAC : "du moment que ce ne sont pas des Youns ou des Yrkoms : c'est parfait pour quand même 40 millions de dollars "...!!! ''

Kékéké....On appelle ça, un business humanitaire!!

Monsieur, vous avez oublié que j'était un réfugié. Combien les Thais ont fait l'argent sur le dos des réfugiés khmers? Cet 40 millions va lui servir à nourir ses milliers garde du corps.

Edité le 13/08/2014 @ 09:00 par f6exb
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7858
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 13/08/2014 @ 03:25
[Courrier international] Immigration : "tripatouillage australo- cambodgien" humain et financier !

- sur ce lien :
http://www.courrierinternational.com/article/201...bodge-va-t-il-devenir-le-depotoir-de-l-australie

- cet article :

IMMIGRATION
Le Cambodge va-t-il devenir le "dépotoir" de l'Australie ?


Le gouvernement australien s'apprête à envoyer 1 000 réfugiés au Cambodge, en échange de 40 millions de dollars.
Un accord qui provoque un tollé des deux côtés de l'océan Indien.

Courrier international| Corentin Pennarguear
12 août 2014
LRc7KBZ.jpg
Des demandeurs d'asiles refoulés en Indonésie par l'Australie, à Tasikmalaya le 8 février 2014. Le groupe de 34 réfugiés était composé de personnes originaires d'Iran, du Bangladesh, du Népal et du Pakistan. (AFP PHOTO / BUSTOM)


"L'accord controversé qui autoriserait l'Australie à envoyer ses réfugiés au Cambodge est imminent et pourrait être signé dès cette semaine",
a annoncé le 11 août The Sidney Morning Herald.
Cela fait plusieurs mois que les deux pays négocient ce contrat qui prévoit l'envoi vers le Cambodge des immigrés qui se trouvent actuellement dans le centre de rétention de Nauru, une île au large de l'Australie.

En contrepartie, le gouvernement australien devra payer une somme évaluée à 40 millions de dollars pour que le Cambodge puisse accueillir les réfugiés "dans des conditions correctes".
Mais les associations humanitaires ont dénoncé cette situation, car l'arrivée sur place de 1 000 immigrés augmenterait de 1 500 % le nombre de réfugiés officiellement pris en charge par le pays –
d'après les Nations unies, il n'y aurait actuellement que 68 réfugiés et 12 demandeurs d'asile au Cambodge.

L'Australie se débarrasse des réfugiés

"Une autre inquiétude émerge : que l'Australie se serve de son influence économique pour forcer le Cambodge à accueillir ces réfugiés", révèle The Sidney Morning Herald. L'Australie est en effet l'un des contributeurs étrangers les plus importants du Cambodge, avec un budget d'aide régionale qui est passé de 309 millions de dollars à 686 millions de dollars pour 2014-2015.

Côté cambodgien, l'un des leaders de l'opposition, Son Chhay, a exprimé sa crainte de voir son pays devenir un "dépotoir" des autorités australiennes.
"Le Cambodge n'est pas un pays riche, a-t-il souligné, nous devons trouver un moyen de venir en aide aux réfugiés mais nous ne devons pas plier sous la politique australienne qui consiste à se débarrasser de ses réfugiés."

Le directeur de la section Asie de Human Rights Watch, Phil Robertson, a lui aussi eu des mots très durs contre le gouvernement australien, comme le rapporte The Diplomat :
"Fondamentalement, l'accord de l'Australie pour se débarrasser de ses réfugiés consiste uniquement à enterrer les violations des droits de l'homme commises par Canberra et à payer Phnom Penh pour nettoyer son bordel. Le Premier ministre Tony Abbott et son gouvernement devraient être condamnés universellement pour avoir saccagé le principe même de protection des réfugiés dans la région."
Courrier international
| Corentin Pennarguear 12 août 2014)

** commentaires d'un "rdb super- matinal" :

- et d'abord "vive l'Australie "!!

- ensuite,et pour faire plaisir à BAC : "du moment que ce ne sont pas des Youns ou des Yrkoms : c'est parfait pour quand même 40 millions de dollars "...!!!


Edité le 13/08/2014 @ 04:29 par robin des bois
Haut de page