Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) kaunklau
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3348
Inscrit(e) le 25/04/2011
Lieu de résidence thionville
Publié le 11/06/2014 @ 11:41
Re : Le Cambodge : ses hévéas et son caoutchouc ... sans oublier son voisin Thaïlandais !!!

On voit que le" mic-mac " des capitalistes chinois prend effet sur les autres pays .
Ils ne voulaient plus des riz thais , ils ne voulaient plus des caoutchoucs venant de l'hévéa-culture , ils ne voulaient plus le tabac et l'effet est immédiat .
Leur style n'a jamais changé . Ils sabotent le prix , ils stockent ...et les petits producteurs se cassent la figure .
Pour écouler les caoutchoucs , ils n'ont qu'à produire davantage les capots ,...
:lol:

Edité le 11/06/2014 @ 19:22 par kaunklau
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7801
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 09/05/2014 @ 10:12
Le Cambodge : ses hévéas et son caoutchouc ... sans oublier son voisin Thaïlandais !!!

- sur ce lien de l'AFD /ambassade de France

http://www.afd.fr/webdav/shared/PORTAILS/PAYS/CAMBODGE/fiche-caoutchouc.pdf

- cette fiche de synthèse en pdf, sur :

Le caoutchouc au Cambodge
Actualisation au 14 novembre 2006

° Historique : Les plus belles plantations d’Asie du Sud-est
° Les plantations : Un engouement du secteur privé
° Organisation professionnelle


.- et sur le caoutchouc et la Thaïlande

http://www.rfi.fr/emission/20140509-thailande-veut-debarrasser-stocks-caoutchouc/

cet article du jour de RFI :


La Thaïlande veut se débarrasser de ses stocks de caoutchouc
Claire Fages


Les cultivateurs thaïlandais de caoutchouc sont très en colère, car ils craignent une chute plus grave encore des prix du nouveau caoutchouc qu'ils s'apprêtent à produire.
REUTERS/Zainal Abd Halim
/

La Thaïlande veut se débarrasser.... de ses stocks de caoutchouc.
Avec le riz, c'est l'autre fiasco économique du gouvernement, qui vient de voir tomber sa Première ministre, Yingluck Shinawatra, inquiétée par la justice pour sa gestion du programme de soutien aux riziculteurs.

Bangkok a acheté des tonnes de riz aux paysans, mais aussi des tonnes de caoutchouc.
Pour la somme de 22 milliards de bahts, 680 millions de dollars, pratiquement toute la production des hévéas thaïlandais entre octobre 2012 et mai 2013.
L'espoir était, comme pour le riz, de voir cette rétention doper les cours internationaux, la Thaïlande étant là aussi le premier exportateur mondial.

Pas de chance, à la fin du mois de janvier dernier, on apprenait que la Chine, premier importateur mondial, avait dans ses ports les stocks de caoutchouc les plus élevés depuis neuf ans.
Avec des perspectives de croissance moindre pour la construction automobile chinoise et donc la demande en pneus, 60 % de l'usage du caoutchouc, les cours de cette matière première ont encore perdu un quart de leur valeur depuis le début de l'année.
Le ralentissement de la production entre février et avril, l'hivernage pendant lequel on saigne moins les hévéas, n'a même pas redressé les cours.
Ce n'est donc pas le moment de vendre les stocks publics thaïlandais, juste au moment où l'on recommence à saigner les hévéas dans toute l'Asie du sud-est.

Mais le gouvernement de Bangkok ne peut plus se permettre de perdre de l'argent en laissant 500 000 tonnes de caoutchouc s'abîmer.
Il est prêt à brader ce caoutchouc à n'importe quel type d'acheteur, exportateur, négociant ou fabriquant de pneus.
Les cultivateurs thaïlandais de caoutchouc sont très en colère, car ils craignent une chute plus grave encore des prix du nouveau caoutchouc qu'ils s'apprêtent à produire et ils menacent de manifester, ce qui n'arrangera pas la situation du pouvoir encore en place à Bangkok.






Edité le 09/05/2014 @ 11:16 par robin des bois
Haut de page