Vous n'êtes pas connecté [Connexion - Inscription]
Bas de page
Répondre
Qui peut poster ? Tous les membres peuvent lancer des Nouveaux Sujets, et tout membre peut répondre.
Pseudo
Mot de passe
Sujet
Icône

biggrin.gif

bigsmile.gif

cool.gif

cool2.gif

diablotin.gif

eureka.gif

lol.gif

mad.gif

no.gif

puzzled.gif

rolleyes.gif

sad.gif

saint.gif

shocked.gif

smile.gif

thumbdown.gif

thumbup.gif

tongue.gif

wink.gif
Mode d'édition
Normal Avancé
             
Message
HTML activé ? Non
Smileys activés ? Oui
BBCode activé ? Oui
Activer fonction [img] ? Oui
:up::chaipas::whaou::quoi::clindoeil::-P
:soleil::telephone2::sarcastic::colere1::ordi::nono:
:attention::dodo::rire1::angkorbeer::aboire::mauvais:
:bon::languetourne::sourire::xtrem::sygus::cache:
:conduit::miam::reflechi1::reflechi2::bide::ideenoire:
Plus de smileys
Options Désactiver les smileys ?
Utiliser une signature ?
Désactiver le BBCode ?
Recevoir une notification par Email lors de nouvelles réponses ?
Fichier joint

Revoir le sujet
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 17/10/2013 @ 19:27
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Neak srè ne peuvent vivre ou survivre sans srè. Voici leur histoire…

http://www.youtube.com/watch?v=BeRf6TXFJ3U

Pour mémoire : Chi Kreng mars 2009 : http://www.youtube.com/watch?v=oN_hWCvszt8


Déconnecté(e) BAC
Sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre


Messages 3570
Inscrit(e) le 10/01/2005
Publié le 05/10/2013 @ 14:44
Re : Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

NeakReach a écrit

Seun nmott a écrit


La photo que j'ai prise(par imp.écr) a montré que 150 ans après rien n'a changé:
u0vaexq.jpg



On oublie souvent que les khmers sont quand même chez eux... au srok khmer.
Les envoyer habiter chez les khmoch, il ne faudrait peut-être pas trop pousser non plus !





Monsieur,


Une bonne stratégie pour convertir les pauvres khmers en Christianisme, n'est ce pas? kékéké...


Nous sommes en quelle année déjà? Ah 2013. Comme disait l'autre il faut donner du temps au progrès...kékéké...

Moi qui croyais que pour commencer le travail du progrès il faut sortir ces gens là de la merde, et non pas l'inverse....kékéké









Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 04/10/2013 @ 18:55
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Seun nmott a écrit


La photo que j'ai prise(par imp.écr) a montré que 150 ans après rien n'a changé:
u0vaexq.jpg



On oublie souvent que les khmers sont quand même chez eux... au srok khmer.
Les envoyer habiter chez les khmoch, il ne faudrait peut-être pas trop pousser non plus !
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 04/10/2013 @ 10:30
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

robin des bois a écrit



[ .....Avant l'arrivée des Khmers rouges, les poèmes chantés de Krom Ngoy étaient enseignés aux enfants dès les classes primaires dans les écoles publique et dans les pagodes.

Ils sont consignés dans un recueil intitulé " Les recommandations de Krom Ngoy"
Krom Ngoy est mort en 1936, après avoir eu l'honneur d'être appelé à la cour par le roi Sisowath comme chanteur attitré de l'orchestre royal ...

Les paroles du barde sont souvent improvisées, tirées de contes populaires, parfois satiriques, elles illustrent la vie du petit peuple à la campagne.
Krom Ngoy se moquait ainsi de la crédulité des paysans devant les négociants chinois :


"Le Chinois est riche grâce au négoce
Le Khmer confiant dans son grenier
Dépense avec largesse, sans savoir compter
Ne pensant jamais à marchander
Se retrouvant à la fin de la saison
Sans argent sans grenier
Obligé de quémander
Un crédit au négociant chinois
Les travaux des rizières fort pénibles
Fatiguent beaucoup les khmers
Pourtant restés toujours pauvres
Le Chinois peinard sans se fatiguer
Possède des appartements luxueux
Des greniers débordant de riz
Le Khmer n'a aucun projet
Reste à chaque saison débiteur du Chinois
Pour finalement lui céder
Tout l'héritage de ses ancêtres "
......]





Je ne veux par la contre dire,
Mais il y a deux choses attirent mon attention,
-étant instituteur et chargé de classe dans un école primaire dans une pagode, je n'ai pas à enseigner "Kram ngoy" à mes élèves, ils sont encore trop jeunes pour comprendre le "kram Ngoy".
-Kram ngoy est un ensemble de recommandations de Ngoy, ne peut pas être mort en 1936. Le poète s'appelle UK Ou dit Ngoy, lui il est mort en 1936.

robin des bois a écrit


A lire ce qu'elle dit des "Chinois" et des "Sino-Khmers", je n'ai pas du tout le sentiment qu'elle donne l'impression d'en faire partie !!!! ou alors elle cache bien son jeu ..(mais je peux me tromper)

Entre les "Thao Kè" et les "Coolies au teint plus foncé" , elle semble pourtant bien faire la différence !!!



Si vous avez vu sa biographie, à 14 ans elle est pensionnaire chez les sœurs. Si j'ai bien compris chez les sœurs au Cambodge, on n'apprend pas le khmer et les sœurs n'enseignent pas le bouddhiste à ses pensionnaires.
Par contre les khmers et les sino-khmers moyens(+95%) n'envoient pas leurs gosses chez les sœurs, sauf certains familles, qui environ 2% chez les sœurs, les autres au lycée Descartes.


Sur ce, voyez vous même.

Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 03/10/2013 @ 21:06
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Seun nmott a écrit

[.. M. Ngoy un pète-chanteur, né en 1865, très connu dans toutes les régions du Cambodge.
Voici un article parlant de lui par le feu KENG Van Sak, dans le livre de poche de King Hok dy et de Jacqueline KHING.

[i]...un véritable poète populaire et patriote. Les vers coulaient naturellement de sa bouche sous forme de chant qu'il accompagnait lui même de sa guitare monocorde*.

......Les khmers, appauvris, surendettés, ne pouvant rembourser, hypothéquaient, leurs biens, maison, terres.




Suite à notre échange sur le topic sur Pchum Ben ,
voici un extrait de ce qu'écrit Claire LY sur Krom Ngoy , extrait pris dans tout un chapitre traitant de l'économie cambodgienne pages 48/49/50....

[ .....Avant l'arrivée des Khmers rouges, les poèmes chantés de Krom Ngoy étaient enseignés aux enfants dès les classes primaires dans les écoles publique et dans les pagodes.
Ils sont consignés dans un recueil intitulé " Les recommandations de Krom Ngoy"
Krom Ngoy est mort en 1936, après avoir eu l'honneur d'être appelé à la cour par le roi Sisowath comme chanteur attitré de l'orchestre royal ...

Les paroles du barde sont souvent improvisées, tirées de contes populaires, parfois satiriques, elles illustrent la vie du petit peuple à la campagne.
Krom Ngoy se moquait ainsi de la crédulité des paysans devant les négociants chinois :


"Le Chinois est riche grâce au négoce
Le Khmer confiant dans son grenier
Dépense avec largesse, sans savoir compter
Ne pensant jamais à marchander
Se retrouvant à la fin de la saison
Sans argent sans grenier
Obligé de quémander
Un crédit au négociant chinois
Les travaux des rizières fort pénibles
Fatiguent beaucoup les khmers
Pourtant restés toujours pauvres
Le Chinois peinard sans se fatiguer
Possède des appartements luxueux
Des greniers débordant de riz
Le Khmer n'a aucun projet
Reste à chaque saison débiteur du Chinois
Pour finalement lui céder
Tout l'héritage de ses ancêtres "
......]




Edité le 03/10/2013 @ 22:09 par robin des bois
Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 03/10/2013 @ 18:18
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Seun nmott a écrit

Voici les évolutions des aphivaths

du temps de Krom ngoy, anti chinois
fiqjtdL.jpg


des KR
3dBMCyX.jpg



maintenant
lj56D4N.jpg



la boucle est bouclée


Je reviens à ce que j'ai écrit, Chen denh khmer khmer denh khmoch,la première citation(les chinois expulsent les khmers, les khmers expulsent cadavres).
Pour que certains qui n'ont pas pu saisir le sans de cette citation.

.. M. Ngoy un pète-chanteur, né en 1865, très connu dans toutes les régions du Cambodge.
Voici un article parlant de lui par le feu KENG Van Sak, dans le livre de poche de King Hok dy et de Jacqueline KHING.

...un véritable poète populaire et patriote. Les vers coulaient naturellement de sa bouche sous forme de chant qu'il accompagnait lui même de sa guitare monocorde*. Cette guitare , il promenait partout avec lui, rythmant ses poèmes qui jaillissaient de son cœur compatissant et de sa conscience douloureuse.... Il chantait la misère, la pauvreté, et surtout le poids des impôts...Et cela sans aucune haine, mais avec un cri vibrant de douleur devant l'inertie, la paresse, l'ignorance et le manque de solidarité de ses propres compatriotes. Ils ne peut pas croire que les khmers vivant sur son propre sol se laissaient dominer et exploiter par les riches commerçant chinois., lesquelles "arrivaient de chine juste avec un pantalon sur les genoux". Tout cela "par la faute des khmers eux même qui, passivité, se contentaient de tout acheter sans rien produire". Il pleurait devant l'abrutissement de ses compatriotes à causes de se superstitions et des croyances absurdes entretenues par des personnes intéressées. IL souffrait de voir les religieux eux-même se disputer au nom du nouveau ou de l'ancien dharma et cela pour la même doctrine du Bouddha... Alors il exhortait ses compatriote à la concorde, au travail et à l'étude, à la prise de conscience, et surtout à l'union nationale afin de mieux résister aux difficultés de la vie et à la rapacité des étrangers...

* guitare monocorde = la cithare qui se compose d'une calebasse creuse faite d'une gourde(khlok) vidées et séchée, à la quelle est attachée une manche de bois dur légèrement courbé en son extrémité, très souvent sculpté.



Les khmers, appauvris, surendettés, ne pouvant rembourser, hypothéquaient, leurs biens, maison, terres.
Ne trouvant où habiter, ils sont allés monter des abris près des cimetière( denh khmoch).

La photo que j'ai prise(par imp.écr) a montré que 150 ans après rien n'a changé:
u0vaexq.jpg


srCzWXA.png


Edité le 03/10/2013 @ 19:33 par Seun nmott
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 02/10/2013 @ 19:14
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Lorsque la boucle est bouclée, elle ne peut que recommencer...
Il me semble que, dans notre histoire pas si lointaine, la situation était telle que le peuple n’en pouvait plus et souhaitait la victoire des khmers rouges... raison pour laquelle ils ont gagné la guerre civile.

La situation actuelle est-elle similaire ?
Lon Nol n’avait-il pas triché les élections présidentielles de 1972 au détriment de In Tam ?
La corruption de cette époque était à son apogée. Et de nos jours, comment est-t-elle ?
L’écart entre les riches et les pauvres, n’est-il pas similaire entre ces 2 époques ?
Etc...

Peut-être que la simulation ci-dessous nous permettrait d’ouvrir les yeux.
Il suffit de cliquer sur le bouton "lecture" et d’admirer les points rouges. Chaque point rouge représente le "déguerpissement" des terres et des biens du peuple khmer, leur souffrance, leur désarroi...

http://www.licadho-cambodia.org/concession_timelapse/

Je vous laisse compter le nombre d’hectares vendus jusqu’en janvier 2013 pour 70 à 99 ans avec 11 pages de contrat en tout et pour tout pour chaque concession.

Déconnecté(e) Seun nmott
Modérateur Vénérable Sage
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

djnsAFy.gif

Messages 10164
Inscrit(e) le 27/12/2005
Publié le 01/10/2013 @ 19:06
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Voici les évolutions des aphivaths

du temps de Krom ngoy, anti chinois
fiqjtdL.jpg


des KR
3dBMCyX.jpg



maintenant
lj56D4N.jpg



la boucle est bouclée
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 01/10/2013 @ 18:38
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Il va bien falloir, mademoiselle, apporter de bonnes réponses à votre questionnement ou à votre incompréhension si le srok ne veut pas sombrer dans le "kar apiwath" à la khmère...

A mon sens, le développement actuel du Cambodge n’est pas destiné aux khmers locaux. Pire encore, la majorité des khmers ont du mal à s’adapter et à trouver "une petite place au soleil" dans cette société qui est en principe la leur ou qui leur est destinée.

Plus le "développement" avance, plus la population locale se trouve expulsée ou exclue. Ce "kar apiwath" est construit avant tout pour les personnes qui n’ont pas vraiment besoin. Ce sont des expatriés, des touristes, des riches locaux et des khmers de la diaspora. Que dire de Sokha beach, et de l’hôtel du même nom appartenant à la Sokimex, qui ose interdire aux locaux d’y poser ne serait-ce qu’un orteil ? Ce qui est encore plus scandaleux, c’est que ça plait à ces catégories de personnes. On se demande pourquoi ils vont au Cambodge… pour fuir les locaux sans doute !

L’absence de sens moral chez certains dirigeants ? Je crois que la corruption et la course à l’enrichissement personnel n’expliquent pas tout. J’aurais tendance à dire que l’ignorance et l’incompétence y contribuent également. Ils ignorent totalement qu’en faisant ça, ils détruisent plus qu’ils construisent...


Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 30/09/2013 @ 21:27
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Kar apiwath en khmer ça a plus le sens de "modernisation" que de "développement" en fait je pense. Parce qu'on ne peut pas dire que les complexes immobiliers qui sont construits et restent vides c'est du développement. Développement veut dire amélioration des conditions de vie, pas enrichissement de quelques uns! Il n'y a pas un mot pour dire cela? Même en français je ne vois pas. Ce serait un développement de façade, un développement pour les riches, un développement qui ne sert à rien qu'à spéculer et à blanchir de l'argent sal. Construire de belles tours que personne ne va habiter. Il n'y aura bientôt pas assez de Cambodgiens dans le monde pour occuper tous les logements qu'on construit à Phnom Penh. Tandis que de nombreux pauvres restent sans domicile. Ce monde est à n'y rien comprendre. J'ai fait ma thèse sur ce sujet pendant 6 ans et je ne comprends toujours pas l'absence de sens moral chez certains dirigeants.
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 30/09/2013 @ 18:56
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

"kar apiwath" :

http://www.youtube.com/watch?v=J2O__5CJrYI

Il ne nous reste plus qu’à aller nous bronzer à Kampong Som Plage... Tout est beau, tout est propre, tout est moderne, tout est "apiwath"...
Et les misérables sont priés de se cacher.
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 28/09/2013 @ 16:44
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

C’est clair que la manière dont le "kar apiwath" a été, est toujours, mené, n’a aucun sens. Si ce n’est, comme vous dites, enrichir un groupe de personnes et appauvrir la population locale pour 99 ans (ou 70 ans dans le cas présent).
Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 28/09/2013 @ 10:01
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

De toute façon "kar apiwath" n'a plus de sens, car on dit développement mais souvent c'est de la spéculation, de l'enrichissement personnel. Le développement est censé être un processus de progrès pour la société, pas une modernisation qui profite à une élite (française ici!).
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 28/09/2013 @ 06:58
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Disons que, dans le cadre de la concession foncière de Mondulkiri, c’est "kar apiwath" à la khmère appliquée par une société non khmère dont l’actionnaire majoritaire est fxxxxxxs.
On peut légitimement demander "kar apiwath" pour qui, "kar apiwath" pour quoi, à qui profite le crime ?

Même si ce rapport est un exemple parmi d’autres, je le trouve très intéressant et très complet pour comprendre le problème des concessions foncières appliquées au Cambodge depuis plus une décennie. Il est également intéressant d’analyser le contenu du contrat (pages 60 à 71).
Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 27/09/2013 @ 20:12
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

merci pour ce rapport je ne l'avais pas lu. Je connais bien le cas de Bu Sra, un de mes amis y habite et j'y suis allé lui rendre visite. C'est assez triste les buldozers dans la montagne qui massacrent les champs. Il parrait que c'est ça "kar apiwath"!
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 27/09/2013 @ 18:35
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Petite lecture pour ce WE... pour ceux qui n’ont pas grande chose à faire :

http://www.fidh.org/IMG/pdf/cambodgefran574_aout_2012.pdf

Découvrez par exemple, à la page 23, l’actionnaire majoritaire de la société "concessionnaire" dans le cadre de concession foncière dans la province de Modulkiri, ou les concessions foncières à des fins économiques...

Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 25/09/2013 @ 20:02
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Peut-être que pour frapper les esprits et faire avancer des choses, on devrait également l’utiliser pour le srok...

Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 25/09/2013 @ 19:56
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Moi j'emploi beaucoup le terme "déguerpissement", très répendu en Afrique Francophone, qui laisse apparaitre toute la violence du processus.
La spoliation est le terme générique, qui s'applique plutôt à des terres en pleine propriété.
Déconnecté(e) NeakReach
Super Moderator
StaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaffStaff

ava_2690.jpg

Messages 1656
Inscrit(e) le 20/05/2012
Lieu de résidence France
Publié le 25/09/2013 @ 18:29
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Lee a écrit

NeakReach a écrit


La définition est bonne et il suffit d’ajouter un participe passé du verbe "forcer" et ça change tout. "Expropriation" devient "Expropriation forcée"...

Un jour, lorsqu’on arrivera à modérer le verbe "forcer", tout se passera mieux. En attendant, il est toujours là et en force !


Pas du tout!!! Expropriation forcée ne veut rien dire! Car par définition, une expropriation est toujours forcée.
Par contre la loi stipule qu'expropriation c'est pour des motifs d'utilité publique uniquement. Pas pour céder un terrain à la spéculation privée!

C'est exactement ce que dit la loi, que Robin a eu la gentillesse de nous ressortir :
[ "Article 44.
Toute personne, individuellement ou collectivement, a le droit de propriété.
Seule une personne physique ou morale de nationalité khmère a le droit à la propriété foncière.
La propriété privée légale est placée sous la protection de la loi.
L’expropriation n’est possible que si l’utilité publique l’exige dans des cas stipulés par la loi et que si une compensation appropriée et juste est accordée au préalable.].


En France, personne ne peut exiger que vous donniez votre maison pour qu'un privé plante de l'Hévéa ou fasse un complexe immobilier de luxe. Par contre au Cambodge on spolie les terres au prétexte que les droits des gens ne sont pas reconnus (problème de cadatre toujours pas achevé, de droit des minorités pas reconnus, de terrains publics au statut par claire...).



Bonsoir Mademoiselle Lee,

J’étais presque sûr que vous alliez me répondre de cette manière...

Sur le fond et sur la forme, vous avez entièrement raison de dire que l’"expropriation forcée" ne veut strictement rien dire. Et vous avez aussi raison de penser que si nous souhaitons faire avancer ce sujet, ô combien critique pour le peuple khmer de base, les pauvres, nous devons employer les bons mots. Le bon mot, vous venez de prononcer, au Cambodge, il s’agit bien de la spoliation de la propriété et des terres.

Concernant l’utilisation de l’expropriation en France pour cause l’utilité publique, il faut comprendre qu’il y a la théorie et la pratique. Dans la pratique, on n’utilise que très peu le mot "Expropriation" parce que, comme vous avez dit, une expropriation est toujours forcée et "négative" pour ceux qui la subissent mais également pour ceux qui l’appliquent. Le jargon professionnel qu’on utilise est D.U.P., traduction : Déclaration d’Utilité Publique. Croyez-le ou non, c’est vraiment le dernier recours qu’on applique, c’est à dire lorsqu’il n’y a pas d’autre solution possible.

Je suis effrayé de voir qu’au srok on utilise ce mot et ce principe à tout va sans foi ni loi. Pourtant, comme vous avez bien souligné, le droit à la propriété et à la terre est bien mentionné noir sur blanc sur la constitution du royaume du Cambodge...
Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 25/09/2013 @ 10:43
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

Est-ce une preuve que vous pensez apporter? Depuis quand les jouranux s'expriment-ils correctement? Les jouranites sont-ils devenus des accadémiciens?
Il y a des gens qui réflexhissent aux mots et cherchent à les rendre le plus précis possibles, car c'est ainsi que s'enrichit une langue (et la reflexion). Ce n'est pas pour qu'on simplfie tout.

Car sinon comme l'ecrivait Orwel, pourquoi s'embêter d'employer le mot "meilleur" quand "plus bon" simplifierait largement la comprehension et la langue.

Ma mère a un autre dicton "un mot de plus à mon vocabulaire, c'est une étoile de plus au firmament de ma pensée".
Déconnecté(e) robin des bois
Grand sage
MembreMembreMembreMembreMembreMembreMembreMembre

ava_196.jpg

Messages 7800
Inscrit(e) le 23/03/2004
Lieu de résidence 44000 Nantes
Publié le 25/09/2013 @ 05:09
Re : Expropriation, déguerpissement, spoliation

cf ce lien par exemple :

http://www.jolpress.com/international-cambodge-e...a-etats-unis-hillary-clinton-article-815089.html

Déconnecté(e) Lee
Membre Senior
MembreMembreMembreMembre

ava_1357.jpg

Messages 205
Inscrit(e) le 12/09/2007
Publié le 24/09/2013 @ 20:45
Expropriation, déguerpissement, spoliation

NeakReach a écrit

La définition est bonne et il suffit d’ajouter un participe passé du verbe "forcer" et ça change tout. "Expropriation" devient "Expropriation forcée"...

Un jour, lorsqu’on arrivera à modérer le verbe "forcer", tout se passera mieux. En attendant, il est toujours là et en force !


Pas du tout!!! Expropriation forcée ne veut rien dire! Car par définition, une expropriation est toujours forcée.
Par contre la loi stipule qu'expropriation c'est pour des motifs d'utilité publique uniquement. Pas pour céder un terrain à la spéculation privée!

C'est exactement ce que dit la loi, que Robin a eu la gentillesse de nous ressortir :
[ "Article 44.
Toute personne, individuellement ou collectivement, a le droit de propriété.
Seule une personne physique ou morale de nationalité khmère a le droit à la propriété foncière.
La propriété privée légale est placée sous la protection de la loi.
L’expropriation n’est possible que si l’utilité publique l’exige dans des cas stipulés par la loi et que si une compensation appropriée et juste est accordée au préalable.].


En France, personne ne peut exiger que vous donniez votre maison pour qu'un privé plante de l'Hévéa ou fasse un complexe immobilier de luxe. Par contre au Cambodge on spolie les terres au prétexte que les droits des gens ne sont pas reconnus (problème de cadatre toujours pas achevé, de droit des minorités pas reconnus, de terrains publics au statut par claire...).

Edité le 24/09/2013 @ 21:58 par Lee
Haut de page